Les Crises Les Crises
4.mars.20154.3.2015 // Les Crises

[Démocratie 0.0] Hammadi et Le Roux veulent interdire aux députés PS de voter “contre” les textes du gouvernement

Merci 0
J'envoie

Excellente initiative !

On pourra ainsi réduire le nombre des députés à 3, 2 pour la majorité et 1 pour l’opposition, un des deux de la majorité étant remplacé par un nouveau pour l’opposition tous les 5 ans…

Confidence : le comportement des socialistes me fascine…

Razzy Hammadi et Bruno Le Roux veulent interdire aux députés socialistes de voter "contre" les textes du gouvernement
Razzy Hammadi et Bruno Le Roux

LA DÉMOCRATIE POUR LES NULS – Si le gouvernement a dû se résoudre à recourir au 49.3 pour faire adopter la loi Macron “en force”, c’est en raison de l’intention d’un certain nombre de députés socialistes de voter “contre” le texte.

Pour ne plus revivre ce genre d’événements, Razzy Hammadi a une proposition très simple : interdire aux députés PS de s’opposer aux textes du gouvernement. Tout simplement. L’élu socialiste de Seine-Saint-Denis formule cette idée auprès du Figaro, interrogé dans les couloirs de l’Assemblée pendant le vote de la motion de censure contre le gouvernement, qui a été rejetée jeudi 19 février.

Il explique que cette mesure pourrait être décidée et intégrée au “règlement du parti” lors du Congrès de Poitiers au mois de juin :

Le congrès du PS à Poitiers peut intégrer cette disposition dans le règlement du parti. […] L’abstention oui mais le vote contre… C’est la raison de nos difficultés aujourd’hui.

Si *certains* considéraient autrefois l’utilisation de l’article 49.3 comme un “déni de démocratie”, nul doute que l’argument ressortira contre cette suggestion de Razzy Hammadi.

Rappelons simplement ici l’article 24 de la Constitution de la Vème République :

Le Parlement vote la loi. Il contrôle l’action du Gouvernement. Il évalue les politiques publiques. Il comprend l’Assemblée nationale et le Sénat.

La Constitution dispose également dans son article 27 que “tout mandat impératif est nul” et que “le droit de vote des membres du Parlement est personnel”.

[Edit 21h50]

Bruno Le Roux a l’air plutôt d’accord avec Razzy Hammadi et estime même qu’il s’agirait d’un “principe élémentaire” à établir au sein des députés socialistes. Francetvinfo cite le patron du groupe PS et écrit :

Bruno Le Roux […] entend poser ‘un principe élémentaire’ : que les députés PS ne votent pas contre le gouvernement ou la majorité. Il estime que des députés socialistes ont voté contre le gouvernement et que c’est une fois de trop’.

Source : Etienne Baldit, pour Le Lab d’Europe 1, le 19/02/2015

Nous vous proposons cet article afin d'élargir votre champ de réflexion. Cela ne signifie pas forcément que nous approuvions la vision développée ici. Dans tous les cas, notre responsabilité s'arrête aux propos que nous reportons ici. [Lire plus]Nous ne sommes nullement engagés par les propos que l'auteur aurait pu tenir par ailleurs - et encore moins par ceux qu'il pourrait tenir dans le futur. Merci cependant de nous signaler par le formulaire de contact toute information concernant l'auteur qui pourrait nuire à sa réputation. 

Commentaire recommandé

Louis // 04.03.2015 à 03h16

Par souci de ne pas imposer un dilemme à ces pauvres députés je propose de ne plus jamais voter PS.

55 réactions et commentaires

  • Gaïa // 04.03.2015 à 02h36

    Que Razzy Hammadi se rassure: les électeurs quant à eux se chargeront de ne pas élire les membres du PS qui n’auront pas VOTER CONTRE les politiques de droite du gouvernement. Euh… il en restera vous croyez ?

      +30

    Alerter
    • Louis // 04.03.2015 à 03h16

      Par souci de ne pas imposer un dilemme à ces pauvres députés je propose de ne plus jamais voter PS.

        +88

      Alerter
      • Feuille de Mars // 04.03.2015 à 15h09

        Le gouvernement Jospin était loin d’avoir eu une politique aussi hypocrite et stupide que ce gouvernement présent et pourtant, après l’humiliation de 2002 qui a vu une absence complète de socialistes au second tour des élections présidentielles enchaînée par une défaite aux législatives, on n’a plus vu de socialiste (sauf les traîtres comme Besson) à la tête du pays pendant 10 ans !!!

        A votre avis, après Hollande, combien de temps se passera-t-il avant que l’on ne revoit un socialiste pointer sa fraise dans un poste à responsabilité du gouvernement ?

        Même Sarkozy, qui était copieusement détesté par le peuple (à raison), pourrait battre à plate couture Valls ou Hollande, que ce soit lors d’élections anticipées ou aux prochaines échéances de 2014. Même Lepen pourrait…enfin bon, vous m’avez compris.

          +3

        Alerter
    • L’architecte // 04.03.2015 à 22h34

      Rafraîchissante et lumineuse idée !
      Ces deux pitres m’ont fait penser à quelques citations que notre cher maître Capello aurait certainement trouvées de bon aloi.

      “Mieux vaut fermer sa gueule et passer pour un con que de l’ouvrir et de ne laisser plus de doute sur le sujet”

      “Heureux les simples d’esprit car le royaume des cieux est à eux”

      “Seules deux choses sont infinies: l’univers et la bêtise humaine. Il y a encore un doute pour l’univers”

      Quelque part c’est rassurant de voir la bêtise crasse à ce niveau de responsabilité, ça laisse entrevoir une bonne marge de progression possible pour soi même.

      80)

        +1

      Alerter
      • lvzor // 05.03.2015 à 00h14

        Malheureusement les “responsabilités” à tout niveau sont vidées de contenu, il n’en reste plus que les bonnes places, pour l’obtention desquelles la bêtise et la servilité sont les qualités les plus appropriées.

          +1

        Alerter
  • Pascalcs // 04.03.2015 à 03h04

    Ce genre de déclaration montre une fois de plus, s’il était nécessaire, que dans leur intellect plus profond, nos “élites” ne sont pas des démocrates et font depuis toujours de la France, à l’inverse de plusieurs de nos voisins, une démocratie faible.
    Le dirigisme a encore de beaux jours devant lui en France.

      +25

    Alerter
  • kasper // 04.03.2015 à 03h59

    “le vote contre… C’est la raison de nos difficultés aujourd’hui.”

    Énorme ! Bonne analyse. Le fait que Hollande mène une politique diamétralement opposée aux promesses qui lobby fait élire et qu’à cause de ça de nombreux députés PS sentent bien qu’ils perdent leurs électeurs n’a évidemment rien a voir avec ces difficultés.

      +17

    Alerter
    • lvzor // 05.03.2015 à 00h17

      Dans ce cas précis l’expression “le vote contre” est mensongère ; en réalité elle signifie “le vote” tout court.

        +1

      Alerter
  • grub // 04.03.2015 à 04h20

    Je suis plutôt pour l’accélération de ce genre de propositions liberticides auxquels nous assistons depuis ce que j’appellerais de manière provocatrice le coup d’état de Charlie.
    Il vaut mieux précipiter le déclin de notre pauvre démocratie plutôt que de subir encore sa lente agonie auquel nous assistons depuis de nombreuses années.
    Pour le moment, aucune réaction de la population et même une certaine adhésion, courage il faut persévérer.

    Même constat pour le capitalisme, vu que son meilleur ennemi c’est lui-même, il ne sert à rien de le combattre mais bien plutôt de l’encourager.
    D’ailleurs parfois je me demande si certains banquiers centraux ne sont pas des agents doubles communistes.
    En tout cas, je contribue à ma modeste mesure, en évitant les caissières et en allant systématiquement payer aux caisses automatiques, des chômeurs supplémentaires c’est toujours ça de gagné.
    Quand seulement la moitié de la population travaillera, et en plus 45h/semaine parce que partager le travail c’est mauvais pour l’emploi, j’aimerais bien savoir ce que notre cher capitalisme proposera comme solution.

      +33

    Alerter
    • Kiwixar // 04.03.2015 à 04h31

      Quand seulement la moitié de la population travaillera, et en plus 45h/semaine parce que partager le travail c’est mauvais pour l’emploi, j’aimerais bien savoir ce que notre cher capitalisme proposera comme solution.

      Vu le nombre de morts du capitalisme, je pense plutôt qu’il ne vaut mieux pas savoir comment il va gérer les humains obsolètes… une épidémie, ça rapporte. La guerre aussi. Et dans les deux cas, on a la loi martiale.

        +21

      Alerter
      • Leveau // 04.03.2015 à 07h13

        Vous n’y êtes pas il me semble! Le 0,0001% sera toujours noble et généreux envers les gueux…gérer!!! Faut vraiment être pauvre pour en arriver là.. MDR
        Et puis vu autrement…0,00001% en moins.. ça s’appellerait comment?…une rectification naturelle…pas de quoi en faire un plat!…et encore moins une révolution.
        Le tout tenant dans une loi simplicime de plafonnement de l’accumulation de la richesse…et de l’endettement.

          +3

        Alerter
      • Esope // 04.03.2015 à 08h10

        Statistiques (INSEE) : Population active en France, 26 millions (fin 21013)
        Appréciation propre à chacun : Parmi ces travailleurs, considérés comme tels, quel est le pourcentage de ceux qui ont une activité réellement utile à leurs concitoyens et donc à l’économie du pays ?
        Question subsidiaire : Combien d’heures en moyenne sont-elles consacrées par ces “travailleurs utiles” au travail utile ?

          +4

        Alerter
    • JeanLaNouille // 04.03.2015 à 08h24

      Le capitalisme n’a plus besoin de nous.

      Le Club de Rome s’occupe de tout.

      http://oqlt.blogspot.fr/2014/03/depopulation-lobjectif-morbide-des.html

      « La guerre et la famine ne seraient pas suffisantes. Au lieu de cela, les maladies sont le moyen plus efficace et le plus rapide pour décimer les milliards qui doivent mourir bientôt si nous voulons que le problème de la crise de population soit résolu. Le SIDA n’est pas un tueur efficace, car il est trop lent. Mon candidat favori pour l’élimination de 90 pour cent de la population mondiale est le virus Ebola disséminé par voie aérienne (Ebola Reston), parce qu’il est à la fois extrêmement meurtrier et tue en quelques jours, au lieu de quelques années. « Nous avons pu obtenir des maladies disséminées par voie aérienne avec un taux de 90 pour cent de mortalité chez l’homme. Pensez-y. « Vous savez, la grippe aviaire est aussi géniale. Pour chaque survivant, il y aura neuf morts »
      Dr. Eric Pianka de l’Université du Texas, écologiste et spécialiste de l’évolution du lézard, a indiqué les solutions pour réduire la population mondiale lors d’une conférence sur le contrôle de la population.

      Plaisante pas les écolos aux States. Brrrrrrrrrr….

        +14

      Alerter
      • Vallois // 04.03.2015 à 09h04

        Oui mais à moins qu’ils aient les vaccins, ils savent que la maladie ne choisit pas en fonction du portefeuille, sinon effectivement, ils n’auraient pas hésité à sortir les armes biologiques des labos militaires contre les populations qu’ils ne peuvent domestiquer.

          +2

        Alerter
      • Lysbeth Lévy // 04.03.2015 à 09h16

        J’ai gardé le livre de Paul Erlich sur “la bombe P” comme population, ou il propose des méthodes directes digne de l’Allemagne nazie, un condensé d’eugénisme avec l’association du darwinisme social et le naturel.comme moyen de laisser la Terre respirer et les riches bien sur.!.

          +2

        Alerter
      • Valentin // 04.03.2015 à 10h37

        Il y a même un monument érigé pour que l’on n’oublie pas que euthanasie et eugénisme devrait être des programmes pour maintenir la population mondiale à 500 millions.

        Qui reste?

        http://lesmoutonsenrages.fr/2015/02/28/les-georgia-guide-stone/
        http://fr.wikipedia.org/wiki/Georgia_Guidestones

        Cela fait un peu peur, non!
        Il y a des fous furieux en liberté à qui cela pourrait donner des idées.

        Ajoutons à cela “le choc des civilisations” et laissons les docteurs Folamour travailler, que diable.

        Brrrrrr! Brrrrrr! Brrrrrr! Brrrrrr! Brrrrrr! Brrrrrr! Brrrrrr!

          +2

        Alerter
      • christiangedeon // 04.03.2015 à 17h49

        C’est sérieux ou c’est un hoax?

          +1

        Alerter
    • Stéphane Grimier // 04.03.2015 à 11h22

      Votre commentaire est d’un cynisme délicieux qui m’a redonné le moral.

        +3

      Alerter
    • Thémistoclès // 04.03.2015 à 13h12

      A Grub,

      Vous vous demandez “si certains banquiers centraux ne sont pas des agents doubles communistes” ?

      En fait l’histoire a déjà répondu à votre question : un cartel de banques des états-unis dont Kuhn Loeb and Co, sont à l’origine de la prise du pouvoir par les communistes en Russie (d’abord en 1905 puis en 1917)
      Cette banque a notamment obtenu le monopole du commerce effectué sur l’ensemble des ports soviétiques. Et en plus des sommes considérables en or.

        +2

      Alerter
      • Flash // 04.03.2015 à 23h47

        Tout comme elles ont eu également une part importante dans le développement d’un obscur petit groupuscule du sud de l’Allemagne…

          +0

        Alerter
    • lvzor // 05.03.2015 à 00h19

      “Quand seulement la moitié de la population travaillera, et en plus 45h/semaine parce que partager le travail c’est mauvais pour l’emploi, j’aimerais bien savoir ce que notre cher capitalisme proposera comme solution.”

      Quelques épidémies et une bonne guerre devraient faire l’affaire… et je vois que j’arrive après bien d’autres 😀

        +0

      Alerter
  • Fabrice // 04.03.2015 à 06h39

    récemment je disais que l’on devait au vu de ce qui se passait qu’il faudrait réduire le nombre des députés à 13 par chambre (un par future région) vu qu’ils ne servent plus que de caisse d’enregistrement (7 pour la majorité et le reste à l’opposition).

    (humour noir on) Le gouvernement limiter ceux qui ont le droit de vote, disons à ceux qui ont embrassé la carrière politique car les citoyens de base ne peuvent apprécier la vision de leur avenir comme nos dirigeants !

    La preuve à la dernière constitution européenne une majorité de français ont voté contre et que nos politiciens ont dû reprendre les choses en mains, c’est quand même bien la preuve que nous citoyens n’avons pas à nous intéresser à des choses qui nous dépassent… (humour noir off)

      +2

    Alerter
  • Odile // 04.03.2015 à 07h40

    Je pense qu’il faut cesser de voter pour ces gens qui ne représenteront bientot plus qu’eux-mêmes. Il est plus que temps de nous reapproprier la barre du navire. ce système “représentatif” ne fonctionne plus… Et on va donner des leçons de democratie dans le monde.

      +15

    Alerter
    • hema // 04.03.2015 à 19h25

      “ces gens qui ne représenteront bientot plus qu’eux-mêmes”

      en l’occurrence, même pas

        +1

      Alerter
  • FL // 04.03.2015 à 08h48

    Ce qui ressort de tout cela.
    – C’est l’incommensurable “ignorance” de la constitution par ce député, ce qui est le comble. Et personne pour le corriger dans ses rangs. C’est aussi son mépris de lui même en tant que député. Il ne comprend visiblement pas qu’il a été élu en tant qu’individu, certes relevant d’une organisation politique mais pour orienter cette dernière et non pas pour la suivre.
    Apparemment, cet homme est insignifiant…

      +13

    Alerter
    • Vallois // 04.03.2015 à 09h09

      On revient toujours au texte de Simone Weil : Note sur la suppression générale des partis politiques

      “Un parti politique est une machine à fabriquer de la passion collective.
      Un parti politique est une organisation construite de manière à exercer une pression
      collective sur la pensée de chacun
      des êtres humains qui en sont membres.
      La première fin, et, en dernière analyse, l’unique fin de tout parti politique est sa propre
      croissance, et cela sans aucune limite.
      Par ce triple caractère, tout parti est totalitaire en germe et en aspiration. S’il ne l’est
      pas en fait, c’est seulement parce que ceux qui l’entourent ne le sont pas moins que lui. ”

      http://www.litteratureaudio.com/livre-audio-gratuit-mp3/weil-simone-note-sur-la-suppression-generale-des-partis-politiques.html

        +14

      Alerter
    • Gotfried // 04.03.2015 à 10h17

      Puisqu’il est question de la Constitution, je peux en parler, faisant partie d’un groupe de “Gentils Virus”, et ayant précisément travaillé à décrypter tous les non-dits de notre Constitution actuelle, d’essence oligarchique. Je cite:

      ARTICLE 3.
      La souveraineté nationale appartient au peuple qui l’exerce par ses représentants et par la voie du référendum.
      […]Sont électeurs, dans les conditions déterminées par la loi, tous les nationaux français majeurs des deux sexes, jouissant de leurs droits civils et politiques.

      ARTICLE 4.
      Les partis et groupements politiques concourent à l’expression du suffrage.
      […]
      La loi garantit les expressions pluralistes des opinions et la participation équitable des partis et groupements politiques à la vie démocratique de la Nation.

      Bref, le citoyen n’existe pas, seul existe l’électeur. Le peuple auquel il est fait référence est un fiction de légitimation, dont la seule utilité est d’investir l’électeur (citoyen châtré de pouvoir politique mais auquel on a laissé son droit de vote, parce que ça ne remet pas en cause l’hérédité sociale du pouvoir) de la capacité de nommer deux maîtres: un président et un député. Le président contrôle le gouvernement et une grande partie des institutions, le député donne l’illusion de pluralité. Dans les faits la constitutionnalisation des partis politiques neutralise la pluralité, et on a avec MM. Hammadi et Roux non pas un abus et une trahison de la Constitution, mais au contraire un progrès de sa logique interne, qui est fondamentalement oligarchique, je le répète.

      Merci à Olivier d’avoir fait sortir cette info. Je vous promet, ça va tourner du coté des Gentils Virus!

        +13

      Alerter
  • Lysbeth Lévy // 04.03.2015 à 09h10

    Elle est pas belle la vie ? Jaurès, et tous les vrais socialistes des siècles passés, doivent se retourner dans leurs tombes.

    Bienvenue a Gattaca ! et dire qu’on nous fait croire que l’on vie démocratiquement …Boycott du prochain vote sera ma réponse…De toute façon il n’ y a pas de candidat de “gauche réelle” à l’heure actuelle, sauf une “gauche” de pseudo-opposition “contrôlée” qui ne fera que repasser les mêmes plats…

      +5

    Alerter
  • georges dubuis // 04.03.2015 à 09h16

    Çà sent la fin,la chute, situation désespérée, mesure désespérée…..le bunker, repli dans la soie.
    https://www.youtube.com/watch?v=5HdQQTu4vXE

      +6

    Alerter
    • Caramba! // 04.03.2015 à 10h35

      georges dubuis

      Mouarf!!excellent!
      🙂
      Merci.

        +1

      Alerter
    • Ded // 05.03.2015 à 06h38

      Très bonne cette vidéo sur Valls, notre petit Franco.

        +0

      Alerter
  • Vallois // 04.03.2015 à 09h19

    Un rappel à la constitution et à la loi devrait se faire au minimum de la part du Président de l’Assemblée Nationale ou du Gardien de la Constitution le Président. Absurde, ils sont du même parti, alors le conseil constitutionnel ? Un juriste aurait la réponse.

    Et voici en plus, l’article 4 qui a été une nouvelle fois piétiné :

    “Les partis et groupements politiques concourent à l’expression du suffrage. Ils se forment et exercent leur activité librement. Ils doivent respecter les principes de la souveraineté nationale et de la démocratie.

    […]

    La loi garantit les expressions pluralistes des opinions et la participation équitable des partis et groupements politiques à la vie démocratique de la Nation.”

      +2

    Alerter
  • Alain // 04.03.2015 à 09h30

    On pourrait effectivement de grosses économies en éliminant tous les élus: il suffit d’un représentant de chaque parti dans chaque assemblée avec des voix plurales correspondant au nombre de sièges qu’il aurait obtenu dans les élections de cette gueuze de démocratie comme on aurait dit en autres temps (mais même esprit)

      +0

    Alerter
  • Jean-Paul B. // 04.03.2015 à 09h35

    Le PS dans son ensemble est “européïste” (c’est son droit), il faut savoir que cela signifie qu’il a renoncé à la souveraineté populaire et à la souveraineté nationale (comme la Droite et le Centre d’ailleurs !).
    Il est donc temps que les électeurs de Gauche en tirent les conséquences et cessent de voter par réflexe pour les candidats de ce parti, sous le fallacieux prétexte d’empêcher la Droite ou le FN d’accéder au pouvoir.
    La politique économique et sociale du PS, téléguidée depuis Bruxelles, est rigoureusement la même que celle proposée par la Droite (UMP + Centre).
    Ces trois partis et le FN ne défendant pas les intérêts des gens modestes, il faut cesser de les aider à conquérir ou se maintenir au pouvoir.
    N’oublions jamais qu’en démocratie c’est le citoyen qui, avec son bulletin, a le pouvoir de faire (ou de défaire): dans l’urne le bulletin d’un patron a le même poids que celui d’un salarié ou d’un privé d’emploi. A bon entendeur…

      +13

    Alerter
    • Pi2r // 04.03.2015 à 10h14

      “N’oublions jamais qu’en démocratie c’est le citoyen qui, avec son bulletin, a le pouvoir de faire (ou de défaire)”

      Sans rire, vous voulez dire comme le 29 mai 2005 ?

      Ce seul exemple suffit à montrer dans quel genre de “démocratie” nous sommes. Le peuple a dit non, ses “représentants” décident tranquillement que ce sera oui.

      Un jour il faudra bien faire le point sur ce qu’on appelle “démocratie représentative” et en tirer les conclusions qui s’imposent.

        +15

      Alerter
  • philbrasov // 04.03.2015 à 09h59

    un bel exemple de démocratie façon Attali…

    dans une émission sur TV5 monde le 1 mars …
    a la 30 eme minute Attali affirme que les propositions de MLP ne sont pas démocratiques…
    et a la 34-35 eme minute : Attali défend bec et ongle le 49-3 , pour faire passer SES REFORMES…
    l lui trouve même que des vertus,,,,,

    http://www.tv5monde.com/cms/chaine-francophone/Revoir-nos-emissions/Internationales/Episodes/p-30293-Jacques-Attali.htm

      +2

    Alerter
    • philbrasov // 04.03.2015 à 10h04

      juste une remarque , quand attali parle du programme ANTIDEMOCTATIQUE de MLP, il parle de la sortie de l’euro, et de schengen… voila ce qui est ANTIDEMOCRATIQUE aux yeux d’Attali.

        +8

      Alerter
  • Louve Bleue // 04.03.2015 à 10h06

    En fait les députés socialistes “frondeurs” ne le sont pas. Ce sont eux qui sont honnêtes, puisque le président Hollande a été élu pour un programme, et que ce programme il ne l’applique pas. C’est lui qui a trahi avec ses gouvernements. Donc il devrait être démissionné. Des élus qui s’empressent de faire le contraire de pourquoi ils ont été élus devraient au moins donner des explications du pourquoi du comment et être virés, voire être jugés ! Non , eux ils veulent réduire au silence ceux qui justement dénoncent leur traitrise.

      +11

    Alerter
  • Valentin // 04.03.2015 à 12h08

    Bienvenu à “RABBITLAND”

    http://www.arte.tv/guide/fr/052402-000/rabbitland

    Léo Ferré l’a chanté: “Ils ont voté, et après?”

      +3

    Alerter
  • purefrancophone // 04.03.2015 à 12h09

    Allons jusqu’au bout .
    La grande majorité des lois , 80% je crois , sont issus de l’Europe , et le peuple ne votant pas comme les dirigeants le voudraient , autant faire des économies et ne plus organiser d’élections .
    Cela s’appelle de la dictature ? Pas grave , le peuple n’a plus la voix au chapitre !!
    Pauvre France !

      +2

    Alerter
    • Leechee // 04.03.2015 à 21h45

      Sur ces lois, 84% passent en première lecture (sans modification en séance plénière), et 92% avant la deuxième lecture (early 2e lecture – voir le tableau sur le site)

      source : http://www.robert-schuman.eu/fr/questions-d-europe/0308-bilan-et-enseignements-de-la-7e-legislature-du-parlement-europeen-2009-2014

      L’analyse de l’institut Schuman :
      “En revanche, on observe sous le mandat actuel une nette décrue de dossiers allant jusqu’à la conciliation voire la 2e lecture : 90% des procédures de conciliation font l’objet d’un accord entre le Parlement et le Conseil avant la 2e lecture formelle ce qui (concernant le nombre élevé d’accords rapides) ” révèle la volonté des institutions de coopérer, d’obtenir des résultats et d’être efficaces. Il démontre la flexibilité de la procédure et la dynamique politique de la recherche active de résultats. ”

      “Le poids déterminant de la 1ere lecture met en lumière deux aspects. Le premier est l’importance croissante du travail en commission et l’élaboration du travail de compromis entre les groupes politiques qui se retrouvera lors de la séance plénière pour entériner le vote. Le second est la qualité des négociateurs -le rapporteur et une délégation- et du mandat qui est donné. Ces accords réduisent d’autant le temps de négociation de la 2e lecture et mobilisent davantage l’ensemble des acteurs institutionnels à un stade plus précoce. Le travail en commission parlementaire et le poids des coordinateurs n’en deviennent que plus importants”

      Il suffit de convaincre une majorité dans la commission (de 15 à 35 eurodéputés), et le parlement vote généralement le texte comme un seul homme. Quel citoyen européen a le temps ou l’idée de demander des comptes à son député de Bruxelles ? Qui le connaît ? Qui sait comment il vote ?

      Bruxelles est devenu un mini-Washington, une ville de lobbyistes. Démocratie ?

        +1

      Alerter
  • theuric // 04.03.2015 à 14h50

    Allons, disons-le, la V° république fut la plus grande erreur du Général De Gaulle qui, ne voulant plus de la république des partis, a créé la république du parti au pouvoir.
    Ce système gouvernemental trahit, dès le début, la règle absolu de la séparation des pouvoirs:
    – législatif, qui fait et vote les lois en délibération et contrôle les actions gouvernementales, fait de deux chambres délibératives indépendantes et complémentaires;
    – exécutif, qui gouverne, c’est à dire qui agit et prend les décisions nécessaires à la bonne marche du pays;
    – Judiciaire, dont le rôle consiste à faire respecté la loi sous tous ses aspects à égalité pour tous quelque soit l’échelle sociale.
    L’Union-Européenne, en confisquant à l’état français la possibilité, le droit, plutôt, du contrôle de sa monnaie et de son budget a, de fait, ôté à notre gouvernement toute liberté décisionnelle.
    Du fait que, sous la cinquième république, les pouvoir législatif et judiciaire sont sous le joug du pouvoir exécutif et que ce dernier est aujourd’hui sous la contrainte idéologique et institutionnelle de l’Union-européenne par des biais uniquement comptables, nous pouvons considérer notre république comme étant non-démocratique.
    De plus, à la prépondérance du pouvoir exécutif, s’y rajoute l’élection du Président de la République au suffrage universel et celle de l’Assemblée Nationale par un vote uninominal à deux tours conduisant naturellement à une domination absolue du parti politique majoritaire.
    Il est à noter que le dogmatisme euro-unioniste tendant à accentuer le rejet des peuples pour l’U.E., une part significativement grande de la population européenne tend, soit à privilégier des partis de droites extrêmes, soit de préférer les partis de gauche antérieurement simplement réformateurs montant en radicalité.
    Il est à noter que la gouvernance européenne, sensément politique, n’est en réalité qu’une pure réalité virtuelle vaguement administrative, ceci c’est révélé patent en Ukraine où, après qu’il ait déstabilisé son gouvernement, en suivant en cela les désidératas étasuniens, se trouve, sur ce sujet, dans la plus totale incapacité décisionnelle dans un sens ou un autre, en laissant aux seuls états le soin de prendre position et parti pour le gouvernement néonazi ukrainien ou pour les indépendantistes est-russophone.
    Tout en condamnant la France de ne pas avoir pénalisé la fessée (comme l’a dit Monsieur Mélenchon, les pédagogues montrent ses effets délétères sur l’enfant, mais qu’il serait plus efficace, plutôt que sa pénalisation, se fasse un profond travail de persuasion).
    Cherchez l’erreur.

      +2

    Alerter
    • theuric // 04.03.2015 à 14h58

      La réaction des cadres du P.S. est compréhensible dans leur crainte de voir sa gauche se séparer progressivement de ce parti et rejoindre le Front de Gauche, avec toutefois un effet pervers logique qui consisterait en une accélération de ce rapprochement.

        +3

      Alerter
  • Jean Louis // 04.03.2015 à 15h28

    Très bien ça.
    Le prochain président socialiste qui se présentera au présidentiel de 2017 s’appellera Valdimir Illich Valls ou Joseph Dougashvili Strauss Khan.

      +0

    Alerter
    • Leechee // 04.03.2015 à 21h47

      S’ils le haïssent tant c’est que quelque part, ils l’envient.

        +0

      Alerter
  • peyo // 04.03.2015 à 16h07

    Une preuve de plus que le que les pseudos socialistes fondent les plombs. Vouloir transformer notre République en un vote pour la présidentielle, c’est la restauration de la monarchie, un seul vote en plus. Complètement à la masse, ils ne savent plus quoi dire. On les attend le 22, la gauche existe, montrons leur.

      +1

    Alerter
  • Zarathousthra // 04.03.2015 à 18h29

    Plus rien ne nous étonne venant du PS. Maintenant qu’attendent les “frondeurs” pour démissionner de ce parti de droite dure?

      +2

    Alerter
  • BC // 04.03.2015 à 19h04

    Art. 16. Toute Société dans laquelle la garantie des Droits n’est pas assurée, ni la séparation des Pouvoirs déterminée, n’a point de Constitution.

      +0

    Alerter
    • theuric // 05.03.2015 à 00h23

      Donc la V° République est inconstitutionnelle, inconstitutionnellement parlant (là, c’était pour le plaisir de placer ce mot, ça en jette, non?).

        +0

      Alerter
  • citoyen du monde // 04.03.2015 à 19h25

    le personnel politique actuel donne envie de gerber. Mr. Razy Hammadi s’avère complètement creux: ni principes ni ni direction ” Puisque le peuple vote contre le Gouvernement, il faut dissoudre le peuple.” Bertolt Brecht.Bientôt la constitution à géométrie variable, on l’adapte aux besoins de la gouvernance.Regis Debray a raison : à droite des voleurs à gauche des médiocres et des incultes.La classe politique actuelle nous prépare à la guerre sans le savoir. J’hallucine!

      +1

    Alerter
  • Leechee // 04.03.2015 à 22h06

    J’en reviens à l’article 3 de la Constitution. Je suis néophyte en droit constit, mais lorsque je lis :

    “La souveraineté nationale appartient au peuple qui l’exerce par ses représentants et par la voie du référendum / Aucune section du peuple ni aucun individu ne peut s’en attribuer l’exercice.”
    Et bien, moi, la loi sur la parité, elle me semble un tantinet borderline avec la Constitution.

    Une section du peuple : les femmes.
    s’attribue l’exercice de la souveraineté qui appartient au peuple : tout le peuple.
    Ou alors, la souveraineté est divisible. Chacun doit avoir sa part. La part des hommes. La part des femmes. Elles s’attribuent donc la part qu’il leur revient. Bon, faudrait voir à être un peu plus précis car la parité ne doit pas être absolue dans la population du pays.
    Sur quoi se base cette idée de parité ? Les femmes ont-elles des idées différentes des hommes ? Pourquoi s’arrêter en si bon chemin ? Divisons la souveraineté en fonction d’autres critères, et d’autres critères encore, et encore. Finalement, on bout du bout, on en arrive au citoyen, l’échelon unitaire avec sa parcelle de souveraineté, l’individu avec son bulletin de vote. Donc cette logique n’a aucun sens. Ce découpage du peuple en deux est absurde. Le peuple des hommes. Le peuple des femmes.

    Je voyais ce soir sur une chaîne de télé une femme politique s’extasier car la loi sur la parité allait multiplier par plus de deux le nombre des femmes dans les conseils départementaux. Bof. Et alors.

    On voit bien que toute cette histoire c’est de la manipulation, de l’électoralisme, du glissement communautariste.

      +0

    Alerter
  • dupontg // 04.03.2015 à 22h52

    manquerait plus que la democratie française devienne comme celle de la rada…

    https://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=YO5S9zRyRxA

      +0

    Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications