Les Crises Les Crises
17.mars.201517.3.2015 // Les Crises

[Orwellisme] Projet de loi sur le renseignement : l’arsenal qui fait du citoyen un suspect

Merci 0
J'envoie

Sans commentaire – encore une belle victoire des terroristes.

P.S. Quand ils ne parlent pas géopolitique, ils font de bons papiers dans l’Obs…. 🙂

Le projet de loi sur le renseignement qui sera présenté jeudi en Conseil des ministres multiplie les possibilités de surveillance, notamment en contrôlant internet, sans passer par la case justice.

Une écoute téléphonique dans le film "Le quatrième protocole" de John Mackenzie (1987) (AFP)

Le projet de loi très attendu sur le renseignement doit être adopté en Conseil des ministres jeudi prochain, pour arriver à l’Assemblée nationale mi-avril. Ce mardi 17 mars, “le Figaro” révèle la teneur de ce texte. Après les attentats meurtriers contre “Charlie Hebdo” et l’Hyper Cacher, il vise à renforcer les pouvoirs des services de renseignements, engagés dans la lutte contre le terrorisme.

Objectif de son auteur, le député socialiste Jean-Jacques Urvoas : “offrir un cadre légal” aux activités des services, quitte à “porter atteinte à la vie privée et au secret des correspondances”. Adrienne Charmet, coordinatrice des campagnes de la Quadrature du Net, association de défense des libertés sur internet, réagit :

C’était attendu, mais c’est encore pire que prévu. Ca va encore plus loin que [l’agence de renseignement américaine] NSA.”

Au programme de ce texte : des techniques d’espionnage poussées et une surveillance d’internet. Résumé.

E-mails, SMS, appels… interceptés

Le texte prévoit d’abord une vague d’interceptions à distance des communications. E-mails, conversations téléphoniques, SMS… Tous les échanges d’une personne ciblée pourront être “écoutés” par les autorités, en plus de l’accès aux fadettes qui détaillent le contexte (qui contacte qui, pendant combien de temps, à quelle heure…). Et, le tout, sans demander l’avis d’un juge, puisqu’il suffira d’autorisations administratives.

Des hackers au service des autorités

Tels des agents secrets, les autorités pourront poser micros et caméras dans des lieux ou des véhicules, afin de surveiller une personne. Mais elles iront aussi plus loin que James Bond, grâce à des mouchards capables de recopier en temps réel tout ce qui se passe sur un ordinateur ou un smartphone ciblé, aussi bien la navigation internet que les mots de passe tapés ou encore les fichiers stockés sur la machine.

Le projet de loi précise que “des agents spécialement habilités” pourront “s’introduire dans un système automatisé de traitement de données […] aux seules fins de poser, mettre en œuvre ou retirer les dispositifs de captation”. Concrètement, des hackers des services de renseignement pirateront en toute légalité les machines des suspects pour mieux les espionner.

La valise qui capte tout

Comme l’agent secret britannique, les services français pourront utiliser des balises GPS afin de géolocaliser “en temps réel” aussi bien un véhicule qu’un objet. Mieux, les enquêteurs ayant reçu l’aval d’un juge pourront se servir des IMSI-catchers, qui permettent de mettre sur écoute très facilement un téléphone à portée de réseau. Comment ça se passe ? Toutes les communications (appels, SMS…) à proximité de cet appareil, prenant la forme d’une valise, transitent par celui-ci afin d’écouter aux portes.

Google et Facebook mis à contribution

Par ailleurs, le projet de loi entend accentuer la pression sur les opérateurs internet. Fournisseurs d’accès internet, moteur de recherche, réseaux sociaux… Ils devront conserver pendant cinq ans (au lieu d’un an actuellement) les données techniques de connexion des internautes. Ces informations permettent de pister une connexion internet, sa navigation et ses interactions.

En pratique : telle connexion (exprimée par une adresse IP) a visité ce site tel jour à telle heure, a envoyé un message Facebook à telle personne, a recherché tel mot clef sur Google… Ces données, les opérateurs devront les transmettre aux autorités sur simple requête administrative. Le texte veut que les enquêteurs puissent obtenir un “recueil immédiat” des informations. De quoi rappeler furieusement la NSA qui, avec son programme Prism et selon les révélations de Snowden, dispose d’un accès directs aux serveurs de Google, Facebook, Microsoft et Apple afin d’y piocher des informations.

En quoi ça nous concerne tous ? Adrienne Charmet, de la Quadrature du net, explique :

Le jour où vous ferez un pas de côté ou simplement, si vous entrez en contact avec la mauvaise personne, vous allez vous retrouver dans un engrenage de suspicion… même si vous n’avez rien fait.”

Les internautes espionnés et dénoncés

Les acteurs du net devront aller plus loin. Le projet de loi français souhaite les contraindre à “détecter, par un traitement automatique, une succession suspecte de données de connexion”. Les fournisseurs d’accès mais aussi les Américains Google, Facebook, Apple ou Twitter devront créer des algorithmes de surveillance des internautes afin de déceler les comportements suspects, en fonction de la navigation web, des messages échangés, etc.

Et, en cas de suspicion, les acteurs du net devront dénoncer une personne aux enquêteurs. Il s’agit de remettre les clefs d’une surveillance massive d’internet à des entreprises. Adrienne Charmet s’émeut :

C’est la mise en place d’une surveillance de masse d’internet. Il s’agit d’une importante intrusion dans la vie privée de tous les internautes, y compris ceux qui n’ont rien à se reprocher.”

Reste à savoir si les intéressés se plieront à cette nouvelle obligation d’espionner leurs clients. Même si Google et Facebook se sont illustrés dans cette délation en dénonçant aux autorités américaines des individus soupçonnés de pédophilie sur la base de leurs échanges privés.

Comme le note “le Figaro“, il s’agit de durcir la loi sur la lutte contre le terrorisme qui pénalise déjà “la consultation habituelle de sites internet appelant à la commission d’actes de terrorisme ou fournissant des techniques permettant le passage à l’acte”, sur la base d’informations transmises par les opérateurs internet. La représentante de la Quadrature du net ne cache pas ses craintes :

Le droit à la liberté d’expression et à la liberté de conscience risque d’en prendre un coup. Avec cette loi, on va basculer dans une société orwellienne…”

Surveillance accrue pour les détenus

Enfin, le projet de loi souhaite renforcer la surveillance des détenus. En plus de l’ouverture des courriers et de l’écoute des appels passés depuis les cabines téléphoniques, le personnel carcéral pourra détecter et brouiller les téléphones portables et les talkies-walkies introduits illégalement en détention. De même, les ordinateurs des détenus pourront être surveillés, “y compris en temps réel”, vraisemblablement à l’aide de logiciels espions.

Un maigre garde-fou

Pour “encadrer” ces nouvelles pratiques, le gouvernement souhaite créer une nouvelle autorité administrative indépendante, intitulé Commission nationale de contrôle des techniques de renseignement (CNCTR). Elle doit remplacer l’actuelle Commission nationale de contrôle des interceptions de sécurité (CNCIS), qui compte une dizaine de personnes et dont les pouvoirs sont modestes.

Ce sera une instance très pointue et technicisée dont le format pourrait, à terme, être comparable à celui de la Cnil et ses 178 employés”, souligne une “source informée” au “Figaro”.

Cette instance remplacera, pour bon nombre de surveillances, la décision du juge. Elle sera aussi en charge du contrôle de celles-ci et pourra “recommander l’interruption de la mise en œuvre d’une technique qu’elle estime irrégulière”, voire saisir le Conseil d’Etat pour faire stopper une surveillance. Un bien maigre garde-fou, mais qui aura beaucoup plus à faire que l’actuelle CNCIS.

Boris Manenti

Source : L’Obs, 17/03/2015

Nous vous proposons cet article afin d'élargir votre champ de réflexion. Cela ne signifie pas forcément que nous approuvions la vision développée ici. Dans tous les cas, notre responsabilité s'arrête aux propos que nous reportons ici. [Lire plus]Nous ne sommes nullement engagés par les propos que l'auteur aurait pu tenir par ailleurs - et encore moins par ceux qu'il pourrait tenir dans le futur. Merci cependant de nous signaler par le formulaire de contact toute information concernant l'auteur qui pourrait nuire à sa réputation. 

Commentaire recommandé

Macarel // 17.03.2015 à 19h35

Cela prouve surtout la faiblesse du pouvoir, moins un pouvoir à de prise réelle sur ses administrés, plus il se raidit.
Or le pouvoir actuel, est très faible, il a perdu les principaux attributs de la souveraineté, au profit d’instances supranationales, sous contrôle de lobbies privés.
Il ne lui reste plus que des attributs régaliens, comme faire la guerre, contrôler la population, en prenant la pente de l’Etat policier.
De telles dérives sont la caractéristiques, je le répète de pouvoirs en déliquescence.
C’était le cas des USA après le 9/11, Patriot Act, etc… C’est le cas de la France après l’attentat à Charlie Hebdo.

58 réactions et commentaires

  • Caliban // 17.03.2015 à 19h19

    Big Brother is watching you, en vrai. Les amis, désactivez les webcams de vos ordinateurs portables. Si vous ne savez pas comment faire, un morceau de scotch épais.

    Bon, la question du jour … combien faudra-t-il d’années pour que le site les-crises.fr soit considéré comme une plateforme faisant l’apologie du terrorisme ?

      +23

    Alerter
    • Krystyna Hawrot // 18.03.2015 à 01h08

      Il suffira que les USA ou l’UE déclare les Républiques du Donbass comme terroristes.

        +10

      Alerter
    • Diffie // 18.03.2015 à 20h07

      et pour le micro ? et pour ce qu’on tape ? et pour le trafic sur l’interface WiFi, ethernet, blueTooth ? et pour ceux qui ne savent rien de cela ?

        +0

      Alerter
  • lim75 // 17.03.2015 à 19h23

    C’est ça surtout qui est scandaleux :

    > le gouvernement souhaite créer une nouvelle autorité administrative indépendante,
    > (…)
    > Cette instance remplacera, pour bon nombre de surveillances, la décision du juge.

    C’est un viol pur et simple du principe de la séparation des pouvoirs censé être à la base de nos systèmes politiques démocratiques – mais malheureusement, on commence à être habitué.

      +37

    Alerter
    • Gaïa // 17.03.2015 à 19h45

      Un maccarthysme très étendu et très renforcé autrement dit. On a remplacé la surveillance des rouges par la surveillance planétaire de quiconque s’opposerait à la domination de la pensée américaine et à sa politique totalitaire et sans possibilité de recours? Et l’État français trouve cela sécuritaire?!?

        +35

      Alerter
    • Bouli // 18.03.2015 à 13h24

      La démocratie meure toujours sous les applaudissements.

        +4

      Alerter
  • dissy // 17.03.2015 à 19h27

    Radio Paris ment…

    ‘Je suis partout’…tout cela sous un gouvernement PS…..

      +19

    Alerter
    • Charles Michael // 17.03.2015 à 20h06

      En route donc pour la liberté d’expression …. surveillée

      Un excellent thème qui n’échappera surement pas aux dessinateurs de Charlie: je suggère en couverture une caricature de Valls faisant une coloscopie à Hollande.

        +24

      Alerter
  • Macarel // 17.03.2015 à 19h35

    Cela prouve surtout la faiblesse du pouvoir, moins un pouvoir à de prise réelle sur ses administrés, plus il se raidit.
    Or le pouvoir actuel, est très faible, il a perdu les principaux attributs de la souveraineté, au profit d’instances supranationales, sous contrôle de lobbies privés.
    Il ne lui reste plus que des attributs régaliens, comme faire la guerre, contrôler la population, en prenant la pente de l’Etat policier.
    De telles dérives sont la caractéristiques, je le répète de pouvoirs en déliquescence.
    C’était le cas des USA après le 9/11, Patriot Act, etc… C’est le cas de la France après l’attentat à Charlie Hebdo.

      +42

    Alerter
  • Xavier // 17.03.2015 à 19h46

    Et surtout n’oubliez-pas, “le danger fasciste c’est le FN !”…

    Ai-je besoin de dire que je ne me prononce pas ici sur le FN mais que je dénonce le détournement de notre attention ?
    Il y avait une blague quand j’étais jeune (merde, je suis donc vieux ?…) : On appelait ça la “Gérard Majax”…

    “Vous sentez mon doigt ? Pourtant regardez mes mains !” (…)

    Amis de la poésie, bonsoir ! 😉

      +19

    Alerter
  • Bigtof // 17.03.2015 à 20h06

    En ce qui concerne la “lutte” contre le complotisme, c’est en effet en cours. Un rapport vient d’être rendu au gouvernemznt sur l’état du complotisme en France et dans le monde.
    Les sites Mondialisation.ca, et autres sont tout particulièrement visés.
    Avec ce nouvel arsenal législatif, tout est prêt pour qu’Olivier et nous autres qui le lisons soyons rapidement sur écoute…
    Ça commence à puer…

      +21

    Alerter
    • Badaboum // 17.03.2015 à 22h50

      Bonjour,
      avez-vous un lien vers ce rapport ?

        +2

      Alerter
  • Crapaud Rouge // 17.03.2015 à 20h43

    Comme on n’a jamais vu l’espèce humaine renoncer à l’utilisation d’une possibilité technique, le potentiel d’Internet pour surveiller, identifier, localiser, détecter, alerter, etc., ne pouvait qu’être mis à profit. Et comme ce potentiel est énorme, ce à quoi nous assistons n’est qu’un début.

      +11

    Alerter
    • Kiwixar // 17.03.2015 à 23h59

      “Comme on n’a jamais vu l’espèce humaine renoncer à l’utilisation d’une possibilité technique”

      Sauf une… le cortex était une possibilité “technique” pleine de promesses …. 🙂

        +10

      Alerter
      • boduos // 18.03.2015 à 00h51

        cette nouvelle “inquisition” qui dérivera évidemment sur l’espionnage total des adversaires politiques ,syndicaux,associatifs,…arme a double tranchant dont espèrent hériter les couillons de l’opposition,comme toujours, ces droits de l’hommistes qui sont tombés à bras raccourci sur Assange,sur Snowden ..et sur tous les lanceurs d’alerte en général.
        leur souhait est de maitriser l’information,la museler,contrôler les esprits .
        Or ,ils vont se découvrir 50 millions d’opposants plus ou moins passifs et plus ou moins résignés qu’ils se noieront sous le flot de leurs découvertes sur l’état de la France.
        chaque français va leur apparaitre comme un ennemi hostile et leurs réactions paranoïaques ne feront que précipiter leur chutes.
        en 1900 les socialistes faisaient des fiches, “…va à la messe au premier ,au deuxième,…x ème rang, avec ou sans missel…”
        cette forfaiture sonne le glas de leurs auteurs et de leurs complices .
        cette forfaiture trace la ligne de fracture qui servira a redémarrer le pays un jour prochain.
        cette forfaiture sera le critère qui désignera,sans discussion, les ennemis de la liberté,de la fraternité , du respect de la dignité du citoyen,
        et lorsqu’ils seront baissés a mater le trou de serrure comme des larbins,le cul tendu,nous leur botteront le train.

          +8

        Alerter
      • dvd // 18.03.2015 à 08h44

        C’est à se demander si l’homme (je ne mets plus la majuscule) est si différent de l’animal…

        « L’homme primitif avait la culture du silex taillé qui le reliait obscurément, mais complètement, à l’ensemble du cosmos. L’ouvrier d’aujourd’hui n’a même pas la culture du roulement à billes que son geste automatique façonne par l’intermédiaire d’une machine. Et pour retrouver l’ensemble du cosmos, pour se situer dans la nature, il doit s’approcher des fenêtres étroites que, dans sa prison sociale, l’idéologie dominante, ici ou là, veut bien entrouvrir pour lui faire prendre le frais. Cet air est lui-même empoisonné par les gaz d’échappement de la société industrielle. C’est lui pourtant que l’on appelle la Culture. »
        HL

          +3

        Alerter
        • RGT // 18.03.2015 à 19h43

          “C’est à se demander si l’homme (je ne mets plus la majuscule) est si différent de l’animal…”

          Vous êtes insultant pour les animaux.
          Ils ne sont pas perfides, ni cupides, ni assoifés de pouvoir.

          Un animal se contente de vivre sa vie, d’en profiter mais ne portera JAMAIS préjudice à un autre animal “gratuitement”.
          Si un prédateur tue une proie, c’est pour se nourrir.
          Si un mâle tue (très rare) une autre mâle de la même espèce, c’est pour des raisons de reproduction.

          Si, il existe UN SEUL animal qui commet parfois des actes “humains”… Il faut quand-même préciser qu’il a 95% de gênes en commun avec nous : Le chimpanzé.
          Il commet même des génocides !!!
          Comme nous, il a des gènes de merde !!!

          Par contre, son cousin le plus proche, le bonobo, ne le fait JAMAIS. Il est pourtant plus intelligent que le chimpanzé (l’intelligence n’est donc pas le facteur prépondérant dans ce comportement “humain”).
          Pourtant, il semble même être encore plus proche des humains que le chimpanzé, mais il ne doit pas partager les mêmes gènes c’est sûr.

          Le bonobo a trouvé un “truc” imparable pour résoudre tous les conflits : Il s’accouple avec celui ou celle avec qui il pourrait entrer en conflit (serait-il hétéro-LGBT ?)…

          Pour résumer, il nique “comme une bête” pour éviter la bagarre…
          De quoi faire fantasmer DSK et Scootermane !!!

          C’est lui qui a inventé “Faites l’Amour, pas la guerre”, et c’est très efficace !!!

            +4

          Alerter
  • LBBSO // 17.03.2015 à 20h49

    Avec ce nouveau Manuel policier,
    nous n’aurons qu’à bien nous tenir ….

      +1

    Alerter
  • Homère d’Allore // 17.03.2015 à 21h04

    Internet a été développé d’abord par l’armée américaine. Les “majors” comme Google ou Facebook sont US.

    “Timeo danaos et dona ferentes” avait déclaré Laocoon dans l’Eneïde.
    Le cheval de Troie est dans nos murs, désormais.

    La seule chose sensée dans cette loi est le brouillage des GSM et smartphones dans les prisons. Il est en effet souhaitable que le bizness soit un peu plus compliqué depuis Fleury Merogis ou Clairvaux que depuis Ibiza. Mais ça n’a rien à voir avec le terrorisme.

      +11

    Alerter
  • Louis Robert // 17.03.2015 à 21h07

    Il fait bon, par moments, de voir les dirigeants politiques veiller à ce que nos pires prévisions se réalisent au-delà de toute espérance, confirmant ainsi que notre jugement a une certaine valeur. Cela redonne confiance en soi.

    Sans compter qu’ils font ainsi agréablement mentir ceux qui insistent pour affirmer que ces créatures ne sont pas à l’écoute des citoyens… Allons donc! Vous voyez bien qu’il sont tout yeux tout oreilles. — Avouez-le, vous trouvez même cela tout à fait “normal”, non?

    Irrésistible, Big Brother. Irrésistible. On ne peut que s’éprendre de lui, affirmait déjà Orwell. Mais le monsieur est depuis longtemps dépassé: réjouissons-nous, on nous prépare désormais l’abolition de l’homme, ce qui est tout autre chose.

      +7

    Alerter
  • jjmomo1 // 17.03.2015 à 21h18

    C’est un sujet sur lequel on peut réagir dans une logique différente.

    Lorsque la police a été équipée de tasers, ma première réaction fut de songer que l’arme sophistiquée allait tôt ou tard se retrouver dans les mains de criminels et leur procurer un nouveau mode opératoire.

    En matière de numérique il en est de même. Le développement d’un arsenal de surveillance très sophistiqué offre un avantage en matière d’investigation policière, mais offrira tôt ou tard un potentiel nouveau à des cybercriminels. Les systèmes de défense s’amélioreront etc et l’escalade est sans fin.
    Que devient l’internaute honnête dans cette situation ? Le voici au minimum condamné à mettre le prix pour un antivirus/espion/mouchard/crapware/ransomware… à la hauteur, ou bien dans le meilleur des cas à migrer sur de nouveaux systèmes d’exploitation supposés plus surs ou carrément révolutionnaires.
    En attendant cela profite du beau temps, va t’aérer et décolle de ton écran, parle aux gens en sachant que tu crées de l’emploi pour des gugusses planqués aux alentours à espionner tes conversations à deux balles sur la météo et dis-toi que ces braves espions rentreront chez eux après de dures journées de labeur en se demandant tôt ou tard s’ils servent à quelque chose !

      +12

    Alerter
  • Charlie BECKMAN // 17.03.2015 à 21h21

    Et un fil de plus pour la toile d’araignée

      +4

    Alerter
  • Da Viken // 17.03.2015 à 21h49

    Arrêtez de fréquenter ces sites bizarres aussi. Ces cites qui ne disent pas toujours la même chose que dans l’poste. Qui vous insiste à la réflexion. Vous le savez pourtant : REFLECHIR, C’EST DESOBEIR. Alors remettez-vous dans le rang. Exécution…

      +16

    Alerter
  • Mind Bomb // 17.03.2015 à 21h54

    rien de nouveau sous le soleil !! 🙂
    c est juste une (re)mise a jour , d un état de fait vérifié et vérifiable .
    le protocole est déjas actif depuis un bout de temps
    http://mind-bomb.over-blog.com/2015/03/vis-ma-vie-de-personne-surveillee.html

      +2

    Alerter
  • kain // 17.03.2015 à 21h58

    Youpi ! c’est enfin la fin du secret des correspondances en France !! Tout l’monde applaudit bien fort !!!

    Pour garder son courrier secret, il va falloir revenir à la bonne vieille enveloppe timbrée… ou alors au Minitel… quelle belle avancée, quel progrès…

    Sérieusement, il y a vraiment quelque chose de pourri au royaume de Danemark…

    [Mode sarcasmes OFF]

      +3

    Alerter
  • Merle // 17.03.2015 à 22h01

    Hum. Dans la société de 1984, les citoyens ne sont pas espionnés. Le prolétariat est mis a l’écart des affaires politiques et occupé avec des loteries, des nouvelles érotiques et des chansons d’amour fabriqués par des machines. Seuls les membres du parti font l’objet d’une surveillance absolue. Seuls les membres du parti sont importants pour l’existence et la reproduction de l’essence du parti. Les prolétaires sont à peine mieux considérés que des animaux de basse cour.

    C’est un contresens de parler de société orwellienne pour parler d’une société de contrôle des citoyens.

      +11

    Alerter
    • Vallois // 17.03.2015 à 22h07

      Exacte, c’est la société panoptique repris par Foucault à partir des modèles de cellules de prisons.
      http://fr.wikipedia.org/wiki/Panoptique

        +10

      Alerter
    • Bouli // 18.03.2015 à 13h29

      Tu as vu l’état de la télévision, la dégradation progressive de la qualité des programmes depuis les années 60 ? Crois tu que ce soit un hasard ?

        +4

      Alerter
  • Ghosties // 17.03.2015 à 22h08

    La Chine, l’Ukraine, les US, l’Iran, l’Arabie Saoudite ….. rien que des p’tits joueurs. En France on fait toujours mieux que les autres Dam !

      +5

    Alerter
  • Kirikou // 17.03.2015 à 22h32

    C’est cohérent avec l’alignement de la France sur l’OTAN.

      +8

    Alerter
  • Kiwixar // 17.03.2015 à 22h55

    …. Bienvenus en UERSS, les masques tombent peu à peu :
    Independenza webtv : “Ce matin, je suis allé au Tribunal de Bobigny pour couvrir le procès du meurtre de Saïd Bourarach. Je me présente devant le portique de sécurité : on ne me laisse pas entrer avec ma caméra car je ne suis pas un “journaliste officiel” et qu’il faut une “accréditation”, à croire que c’est l’Elysée …. Je ne comprends pas cette mesure car je filme régulièrement au Tribunal de Paris. Je ressors, puis un officier de police judiciaire me contrôle à l’extérieur du Tribunal, alors que je ne filmais pas. Ce contrôle se transforme en interrogatoire :
    – Pour qui travaillez-vous ?
    – Pour moi-même, je suis un journaliste indépendant.
    – Vous avez une carte de presse ?
    – Non, dans le droit ce n’est pas obligatoire pour être journaliste.
    L’OPJ relève mon identité, et les RG suivent ce contrôle d’un peu plus loin.
    Tout ça pour vous dire que les médias indépendants commencent à inquiéter la “Kommandantur”. Il y a quelques années, ils nous laissaient faire des reportages librement, car c’était marginal et on faisait quelques milliers de vues au grand maximum. Mais aujourd’hui, certains de nos reportages peuvent dépasser les 100 000 vues, Et tout ça, sans recevoir de subventions de qui que ce soit, contrairement aux “journalistes” de la presse poubelle qui profitent de vos impôts, et qui manipulent la masse. Ce contrôle peut vous paraître dérisoire, mais à terme on ne pourra plus rien filmer sans se faire intimider et/ou interpeller. Il n’y aura plus que les versions des médias “officiels”. – independenza webtv

      +27

    Alerter
    • dupontg // 17.03.2015 à 23h11

      faudra utiliser des cameras subminiatures….
      A ce jeu là ils ont de forte chance de compliquer le systeme tres vite par cryptage generalisé et miniaturisation des capteurs.
      Je pense qu’ils ont 100% de chance de perdre…meme contre des classes de maternelle

        +2

      Alerter
    • boduos // 18.03.2015 à 01h29

      Dans leur obsession d’une gouvernance totale au sein de l’empire,on comprends mieux leur volonté de réduire un nouvel espace d’humanité dont la Russie pourrait être le chef de file.
      la collecte de toute nos données,de toutes nos pensées et de toutes nos velléités dans un big data gouvernemental permettrait une ingénierie sociale anticipant tout mouvement de masse,toute dérive électorale en contrôlant par l’émotion ,le danger .Ces nouvelles sciences algorithmiques leur fait rêver à un pouvoir éternel .
      a faire des peuples non plus guidés par le bons sens et la raison mais régis par l’émotion,les événements peuvent parfois laisser les foules s’échapper de leur boite de pandore….

        +4

      Alerter
      • LBSSO // 18.03.2015 à 13h08

        Bonjour Boduos,

        cette anticipation des tendances évolutives d’une société à partir de données numériques existe déjà.
        D’ailleurs les instituts de sondage classiques (type Ifop) sont obligés de revoir leurs modèles.

          +1

        Alerter
  • Louis // 17.03.2015 à 23h09

    Allé tout le monde en salle 101 et que ça saute !

      +2

    Alerter
    • Police de la pensée // 17.03.2015 à 23h45

      “Allé tout le monde en salle 101”
      Ach, divulgation de secret d’état !

      “et que ça saute !”
      Ach, apologie du terrorisme !

      Votre compte est bon mon gaillard !

        +4

      Alerter
      • RGT // 18.03.2015 à 19h53

        Ach !
        Nous z’afons les moyens très z’humanitaires de fous faire parler :
        – Chalumeau,
        – Pince coupante,
        – Téléfon,
        – Internet…

          +0

        Alerter
  • LBBSO // 17.03.2015 à 23h56

    ” à un coup d’état” ?

    Ce n’est pas encore joué ,il s’agit d’un projet de loi.
    Qui amendera quoi ? Qui votera quoi ?
    Très intéressant à suivre !
    Et à chacun de s’impliquer.

      +3

    Alerter
  • Feuille de Mars // 18.03.2015 à 02h39

    Faites toujours attention aux néologismes :

    D’habitude une “saine réforme sociale sensée aider les gens” les fait beaucoup souffrir dans la réalité.

    Là, on a : “offrir un cadre légal aux activités des services, quitte à porter atteinte à la vie privée et au secret des correspondances.”

    Là, ce serait une volonté manifeste de causer du tort, on dirait.

      +3

    Alerter
  • FifiBrind_acier // 18.03.2015 à 07h15

    Extrait du livre de Jean Philippe Imarrigeon:
    “Pour en finir avec la Françamérique”:

    ” Le prix Nobel de la Paix Obama le soir du réveillon du 31 décembre 2011 a signé the National Defense Authorization Act.

    Dans la lignée du Patriot Act, la loi NDAA 2012- article 1031, permet au Président des USA d’ordonner sans aucun contrôle judiciaire, l’arrestation, l’interrogatoire et le maintien en détention de n’importe qui sous l’accusation de terrorisme, de soutien ou de sympathie, ainsi que la déportation ou la livraison vers un pays étranger et sans aucun procès. “

      +8

    Alerter
    • RGT // 18.03.2015 à 19h58

      Il peut même ordonner l’assassinat de n’importe qui, américain ou pas, et n’importe où sur la planète.

      Et ce cher “Prix Nobel de la Paix” (qu’Alfred Nobel n’a jamais promu) a déjà usé sans complexe de ce grand privilège.

      C’est beau la “Démocratie”, la “Liberté”.

        +5

      Alerter
  • Houlbreque // 18.03.2015 à 09h47

    on verra bientôt une nouvelle réforme dans l’enseignement: l’apprentissage de la langage légal autorisé édité par Valls. Avec une préface de Netanyahou avec l’assentiment des USA. Qui sera peut-être inclus dans le traité de libre échange transatlantique!

      +5

    Alerter
  • Jaga // 18.03.2015 à 11h25

    “Les services de renseignement pourront désormais infiltrer et surveiller les terroristes potentiels grâce à des autorisations administratives, c’est-à-dire sans passer par la case judiciaire.”

    Tel que c’est présenté, je ne vois absolument rien de nouveau sur le plan de l’encadrement (ou plutôt de son absence) des écoutes administratives, si ce n’est le changement de nom de la CNCIS. Le glandu diplomé d’école de journalisme qui a pondu ça n’a jamais ouvert un bouquin de droit, ignore tout de la distinction entre police administrative et police judiciaire, et s’excite pour rien.

    Bref, vaut mieux attendre un article poussé de la Quadrature. Eux savent de quoi ils parlent.
    J’imagine que le texte d’Urvoas va plus loin que les lois antiterroristes existantes en matière de moyens techniques.

      +2

    Alerter
  • FifiBrind_acier // 18.03.2015 à 12h19

    Jaga,
    Si vous ne voyez pas différence entre des écoutes encadrées par un Juge, et la liberté laissée aux policiers, c’est que vous ne comprenez pas grand chose à ce que doit être une démocratie.

      +3

    Alerter
    • Jaga // 18.03.2015 à 14h28

      Ce que je reproche à l’article de l’Obs, c’est de présenter cette absence de contrôle du juge comme une nouveauté alors qu’on considère, au bas mot depuis 1991 mais c’est probablement antérieur, que les écoutes “politiques” (terrorisme, atteinte à la sécurité nationale, Carole Bouquet, etc.) visent à prévenir un trouble à l’ordre public. Elles sont donc de police administrative et relèvent du pouvoir exécutif (le 1er Sinistre en l’occurrence). Les écoutes judiciaires, dont le but est de constater une infraction, obéissent quant à elles à un autre régime.

      Je ne vous ferai pas l’affront de vous parler du principe de séparation des pouvoirs et de sa mise en oeuvre en France, ou des grands principes de l’action administrative ou encore de l’abondante jurisprudence du Conseil d’Etat et du TC sur la (parfois délicate) distinction entre police judiciaire et administrative.
      Puisque vous donnez des leçons de démocratie aux autres, j’imagine que vous maîtrisez à fond ces questions difficiles.

      Donc pour préciser mon propos initial: le journaliste de l’Obs ignore ce que sait n’importe quel juriste passé son 3ème cours de droit administratif. J’ose donc de douter de la qualité du reste de l’article sur le plan juridique et aussi probablement technique.
      Par conséquent, permettez moi d’attendre un article de fond de la Quadrature du net et d’avoir eu le texte du projet de loi entre les mains avant de me mettre à brasser de l’air comme un canard sans tête.

        +3

      Alerter
  • christian gedeon // 18.03.2015 à 13h20

    Vous me faites tous marrer…eh bien,chers mais,n’utilisez pas internet…écrivez,ou utilisez des pigeons voyageurs..fausse révolte… prends un papier,écris ce que tu as à dire et poste le… c’est fatiguant çà hein? çà va peut-être ramener les gens vers le vrai monde… celui du non clic…celui de l’écriture véritable et de la réflexion. Je me marre franchement quand je lis cet article et les commentaires…devenez épistolaires…papier,stylo,alphabet,orthographe…réunions,parole libre…si vous ne pouvez plus communiquer que par internet,vous avez tressé la corde pour vous pendre…alors,faut pas pleurer..

      +5

    Alerter
    • Bouli // 18.03.2015 à 13h37

      Alors voila de quoi nourrir ta réflexion :
      La télé, les journaux etc… sont des médias passifs, Internet nous a donné le droit d’écrire, d’entrer en contact directement les uns avec les autres. Il n’y a plus de d’intermédiaire entre nous et l’information. Or tout ce que tu sais (ou presque) tu le tiens des autres. Tu n’as probablement rien inventé, et tout comme moi, ce sont tes parents qui ont mis tes premiers mots dans ta bouche. L’intelligence est la capacité a associer deux concepts pour en créer un 3ème capable de mieux expliquer le réel. Si ce concept est efficace il est gardé et utilisé par la population et entre dans le pool de concepts de l’humanité. Or les mots sont le support qui nous permet d’échanger des concepts, de les exprimer. Si on t’empêche de t’exprimer, c’est le pool de concept qu’on attaque indirectement et donc indirectement les capacités intellectuels de l’humanité.
      Donc non ce combat n’est pas vain, il est CRUCIAL.

        +4

      Alerter
  • Theoltd // 18.03.2015 à 14h28

    On peut ajouter aussi ca:

    http://www.lefigaro.fr/argent/2015/03/18/05010-20150318ARTFIG00079-l-etat-controle-l-argent-liquide-pour-lutter-contre-le-terrorisme.php

    Paiements en liquide limités a 1000 euros pour lutter contre le terrorisme.
    Bientôt, la Corée du Nord va devenir synonyme de démocratie pour nous autres, Européens contre notre gré 🙂

      +6

    Alerter
    • Jaga // 18.03.2015 à 15h21

      En même temps, vu la politique du gouvernement, on se demande bien qui a encore les moyens de se balader avec 1000€ en liquide 🙂

        +9

      Alerter
    • Zarathousthra // 18.03.2015 à 17h45

      On a au moins rattrapé notre retard sur la Chine en matière de surveillance.

        +2

      Alerter
      • Theoltd // 18.03.2015 à 18h01

        Oui, on progresse chaque jour!
        Sans compter qu’une fois que tous les humoristes et les bloggers seront en prison, ca ira mieux. Ils doivent se marrer en Russie, quand on leur lit la presse européenne!

        Et puis c’est vrai qu’en prison on n’a pas besoin d’argent!

          +2

        Alerter
    • JJ // 18.03.2015 à 18h50

      C’est vrai que en général on demande une facture à son fournisseur d’armes lorsque l’on règle l’achat d’une kalach et de quelques grenades en préparation d’un attentat …
      Nous mais ils nous prennent vraiment pour des jambons …

        +2

      Alerter
  • Eric // 18.03.2015 à 19h59

    Les tartuffes du nouvel obs en plein double bind, pleurnichant sur les conséquences politiques de causes qu’ils ont soutenues. Qui ces cuistres croient-ils tromper ?!

      +2

    Alerter
  • Patrick Luder // 18.03.2015 à 20h42

    De toute manière, les communications technologiques nous rendent asocial … Demain je débranche mon ordi, j’enlève les piles de mon portable et je vais au bistro du coin jouer une partie de boules avec les vieux ;o)

      +2

    Alerter
  • step // 19.03.2015 à 00h47

    prend garde au micro dans la boule.
    Et si tu tires trop… direct au gnouf pour apologie de la violence !

      +0

    Alerter
  • lim75 // 20.03.2015 à 11h07

    Dans le style orwellisme, je crois qu’on commence à arriver à des sommets, là (à prendre avec des pincetttes parce que je n’ai pas le temps d’effectuer de vérifications).

    http://www.techworm.net/2015/03/fb-user-fakes-suicide-to-see-how-the-facebook-suicide-prevention-tool-works-and-lands-in-mental-asylum.html

      +0

    Alerter
  • Scarabéo // 23.03.2015 à 17h17

    Je propose que pendant au moins 24 h, idéalement 3Jours, on coupe tous les tel et autre ordi. Que croyez vous qui se passera ? )). La panique générale des bureaucrates et des politiques. La vraie révolution pacifique est là. Il suffit que tous les citoyens appuient sur OFF. Bien plus puissant que 10 Maidan. . ;

      +0

    Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications