Les Crises Les Crises
6.avril.20156.4.2015 // Les Crises

La dédollarisation s’accélère : la Russie lance une alternative au réseau SWIFT reliant 91 entités

Merci 365
J'envoie

On voit le problème de l’hyperpuissance autodestructrice : l’Occident a un monopole important (ici sur le système permettant en gros aux banques de commercer entre elles), mais sur un sujet sans intérêt, il en joue pour menacer la Russie : conséquence, il perd évidemment son monopole (et finira éjecté) – bien joué !

On se rappelle qu’en 2013, il a été révélé pour la première fois que la NSA “contrôlait” secrètement la circulation des paiements sur SWIFT. Ceci semble avoir été pour la Russie (et d’autres) l’affaire en trop, aussi bien en ce qui concernait l’espionnage de la NSA que la domination du dollar.

L’année dernière, après que l’Angleterre eut menacé la Russie de l’exclure de SWIFT (menace avec laquelle SWIFT prit rapidement ses distances en affirmant sa “nature indépendante”), la Russie (et la Chine) ont annoncé l’existence de plans pour créer leur propre version dédollarisée. En novembre, la Russie a précisé que le lancement de l’alternative à SWIFT se situerait au mois de mai 2015 et, le mois dernier, Medvedev a mis en garde contre les “réactions illimitées” qui adviendraient si la Russie se voyait coupée du système de paiement SWIFT.

Donc la nouvelle de cette semaine selon laquelle la Russie a lancé son propre réseau alternatif à SWIFT, reliant pour commencer 91 institutions de crédit, suggère que la dédollarisation est bien plus avancée que ce à quoi beaucoup s’attendaient (en particulier, quand la Russie se débarrasse de ses bons du Trésor américain à une allure record).

Comme Sputnik News le rapporte,

Ce sont quasiment 91 institutions de crédit domestiques qui ont été incorporées au nouveau système financier russe, analogue au système SWIFT, un réseau de transactions bancaires international.

Ce nouveau service permettra aux banques russes de communiquer sans faille via la banque centrale de Russie.

Il faut noter que la banque centrale de Russie a initié le développement du système de messagerie du pays en réponse aux menaces répétées formulées par les partenaires occidentaux de Moscou de déconnecter la Russie du système SWIFT.

Après avoir rejoint le système mondial interbancaire en 1989, la Russie est devenue l’un des utilisateurs les plus actifs de SWIFT, envoyant des centaines de milliers de messages quotidiennement. En général, SWIFT fournit un réseau de communication sécurisé pour plus de dix mille institutions financières à travers le monde, autorisant des transactions de milliers de milliards de dollars américains.

Plus tôt dans le mois, le premier vice-premier ministre Igor Chouvalov avait exprimé sa confiance dans le fait que la Russie ne serait pas déconnectée de SWIFT. A son tour, la vice-présidente de la Banque Centrale de Russie a appelé les citoyens russes et les institutions financières à ne pas dramatiser la situation actuelle.

Les experts russes mettent l’accent sur le fait que les hommes d’affaires occidentaux feraient face à des pertes sévères si la Russie était exclue du système international SWIFT. D’un autre côté, le système alternatif lancé par les Russes pourrait minimiser les conséquences négatives des mesures imposées par l’Occident, y compris une éventuelle déconnexion de SWIFT, et atténuer la domination financière de l’Occident sur la Russie.

* * *

SWIFT est une organisation internationale basée en Belgique, qui fournit des services et un environnement standardisé aux communications bancaires dans le monde, permettant aux institutions financières d’envoyer et de recevoir des messages relatifs à leurs transactions.

L’activité centrale de SWIFT est de fournir un service sécurisé de messagerie financière communiquant les ordres de paiement à régler aux comptes des correspondants – comptes pour lesquels une institution financière donne son accord à une autre.

Le réseau est devenu un élément clé du fonctionnement du système financier russe depuis sa première utilisation par une banque en 1989.

Environ 360 000 de ces messages sont envoyés tous les jours, faisant de la Russie le deuxième utilisateur de SWIFT dans le monde, a déclaré le directeur de SWIFT en Russie, Roman Tchernov, dans une conférence tenue l’année dernière, selon RIA Novosti. Plus de 600 institutions financières russes utilisent SWIFT, qui a connu une croissance de son trafic de 40% en 2014, a-t-il déclaré.

Source : Zero Hedge, le 19/02/2015

Traduit par les lecteurs du site www.les-crises.fr. Traduction librement reproductible en intégralité, en citant la source.

Commentaire recommandé

Kiwixar // 06.04.2015 à 00h45

SWIFT n’est pas uniquement un système de messagerie interbancaire, c’est surtout un système de notarisation permettant de valider les virements interbancaires. Aux mains des Occidentaux, c’est (1) une arme économique, déjà utilisée contre l’Iran et le Vatican (2) une arme d’espionnage général, puisque les US enregistrent tout. C’est vraiment crétin de la part de Cameron d’avoir menacé de couper la Russie de SWIFT, sans le faire. Culture différente, les Russes ne menacent pas, ils tapent directement. Il y a une autre alternative au SWIFT en cours de réalisation : le système CIPS chinois.

75 réactions et commentaires

  • Kiwixar // 06.04.2015 à 00h45

    SWIFT n’est pas uniquement un système de messagerie interbancaire, c’est surtout un système de notarisation permettant de valider les virements interbancaires. Aux mains des Occidentaux, c’est (1) une arme économique, déjà utilisée contre l’Iran et le Vatican (2) une arme d’espionnage général, puisque les US enregistrent tout. C’est vraiment crétin de la part de Cameron d’avoir menacé de couper la Russie de SWIFT, sans le faire. Culture différente, les Russes ne menacent pas, ils tapent directement. Il y a une autre alternative au SWIFT en cours de réalisation : le système CIPS chinois.

      +85

    Alerter
    • dissy // 06.04.2015 à 00h57

      En résumé deux clones de swifts sont en quasi phase opérationnelle en Russie et en Chine(forte chance que des pays voisins de ces deux géants y viennent aussi un jour).La Banque des Brics démarre,l’autre l’AIIB(Chinoise) non seulement va démarrer mais de nombreux pays occidentaux en feront partie.Sans oublier le mystérieux acheteur des T Bonds US revendus par la Chine et la Russie,sous l’intitulé Belgium pour d’énormes montants.Il est clair que ce n’est pas l’Etat Belge qui achète ces Bonds mais surement soit la Fed et ou la BCE.Il ne reste plus qu’aux pays Sud Américains à ‘oser’ aussi et lancer leur Swift…

        +46

      Alerter
      • Papagateau // 06.04.2015 à 02h01

        Ça me semble logique que toutes les grandes monnaies du monde aient leur système automatisé de compensation.
        Et que le serveur soit dans le pays émetteur de la monnaie :
        – aux USA pour le dollar,
        – en Russie pour le rouble,
        – en Chine pour le yuan,
        – à Frankfort pour l’euro.
        Pourquoi y avait-il un système et un serveur unique pour toutes les monnaies ? Pas logique.
        Encore un truc fait en douce.

          +21

        Alerter
        • Kiwixar // 06.04.2015 à 03h03

          La logique supranationale des banquiers et des “0.1%” n’a rien à voir avec la logique des citoyens (et des nations qui les protègent). Les banquiers, les mafias, les religions et la peste n’aiment pas les frontières.

            +39

          Alerter
          • Christophe Vieren // 06.04.2015 à 14h49

            Comme la peste n’est plus trop présente, je propose à la place : le changement climatique et la radioactivité 😉

              +2

            Alerter
        • Léa // 06.04.2015 à 03h13

          SWIFT est un système de virements bancaires internationaux et on peut payer dans n’importe quelle monnaie, pas seulement en $ ou en £. C ‘est plus simple pour les boites de n’avoir qu’un compte SWIFT et une seule procédure que d’en avoir un pour chaque continent. C ‘est plus simple et plus sûr que les virements de banque à banque.

          Mais bon, puisqu’ils ont envisagé de déconnecter la Russie;

          Par contre je vois mal un pays d’ Amérique du Sud , tenir un tel système.

            +5

          Alerter
          • balthazar // 06.04.2015 à 10h43

            Vous dites :
            ” C ‘est plus simple pour les boites de n’avoir qu’un compte SWIFT et une seule procédure que d’en avoir un pour chaque continent. C ‘est plus simple et plus sûr que les virements de banque à banque.”
            En quoi est ce plus simple et sûr ?
            Puisque ce que vous faites, c’est un virement de votre compte (qui va alors à votre Banque qui l’envoie à la Banque de votre client qui le valide sur le compte dudit client) à celui de votre destinataire…
            Éclairez nous !

              +1

            Alerter
            • Kiwixar // 06.04.2015 à 11h19

              C’est très simple. Les banquiers sont tous des voleurs, et ils le savent, donc un banquier a plus confiance en un cambrioleur avec un CV long comme le bras, ou en un escroc multirécidiviste, qu’en un autre banquier. Donc pour permettre les échanges entre banques différentes, il faut un système de notarisation des échanges interbancaires, des virements et des accords, système qui doit être instantané, 100% fiable, et qui ne coûte pas 1000 EUR en avocat à chaque fois… D’où SWIFT, et les nouveaux (CIPS etc).

              Quand une banque dit qu’il faut 3 jours ou 1 semaine pour un virement, c’est pas vrai, hein. Ici en NZ, les virements INTERBANCAIRES prennent moins d’1 heure avant d’être crédités sur un compte. Les 3 jours ou 1 semaine en France, c’est juste pour jouer avec votre pognon tranquillement.

                +33

              Alerter
            • Léa // 06.04.2015 à 11h27

              Plus sûr, m’a dit un utilisateur : déjà on peut vérifier à qui on vire l’argent effectivement, pas certain qu’une banque en Asie réponde à cette question et surtout dans un délai très court.

              J ‘ai eu besoin de faire deux virements par SWIFT, c’est mon banquier qui l’a fait. ( avec le code SWIFT de la banque )

              Lorsqu’on a reçu l ‘accusé du virement, on peut considérer que c’est payé. Il y a une traçabilité. Avec un virement interbancaire international ça peut prendre une semaine ou plus et si le destinataire ne voit rien sur son compte, il faut que la banque veuille bien chercher.

              Plus simple : les données pour les virements des banques étrangères comprennent je ne sais combien de champs et de numéros. Ecrits en thaï, en russe ou en néerlandais, pas facile de faire correspondre les deux.

              ( en ce moment on voit des RIBS russes pour aider le Donbass )

                +3

              Alerter
            • Kiwixar // 06.04.2015 à 12h19

              A propos de la durée folkorique des virements avec les banques françaises, j’ajoute en passant que j’ai déjà fait un virement depuis la Chine vers la NZ via l’Australie (le virement était en AUD), il a été crédité dispo sur mon compte en NZ 12 HEURES plus tard. Alors, les virements franco-français qui prennent 3 jours ou 1 semaine, hein… c’est du vol pur et simple.

                +23

              Alerter
            • RGT // 06.04.2015 à 14h52

              @Kiwixar :

              Les durées de virement interbancaires en France sont RÉELLEMENT une escroquerie destinée à permettre aux banques de faire fructifier le pognon pendant quelques jours.

              La durée RÉELLE d’un virement interbancaire est de quelques secondes. Juste un simple message électronique qui procède à une transaction qui est, bien sûr totalement virtuelle.

              J’en ai fait l’expérience récemment en achetant du matériel en Italie. J’ai fait le virement à 23H26 à partir de mon compte bancaire Internet et le lendemain matin le fournisseur m’indiquait qu’il avait reçu le règlement et que la marchandise serait expédiée dans la matinée.
              Je lui ai demandé s’il pouvait m’expédier le reçu du virement, en lui expliquant qu’en France il fallait une semaine (voire même jusqu’à 3 semaines parfois) pour qu’un virement soit réglé au destinataire. Il m’a envoyé une copie d’un document de sa banque qui précisait que le virement avait été enregistré à… 23H27 !!!

              J’ai précieusement conservé les deux documents (expédition + réception du virement) et quand ma banque me cherche des poux je le ressors et ça fait généralement mal.

              Méfiez-vous aussi de Paypal…
              J’ai eu quelques soucis avec eux, et je ne suis pas le seul.

                +11

              Alerter
          • Chris // 06.04.2015 à 12h58

            @Kiwixtar
            En effet, les banques françaises non contentes de taxer des frais rédhibitoires sur quasi chaque OP, en plus font trainer en longueur, pour s’approprier les intérêts intercalaires.
            Des petits profits qui font une grande rivière.

              +2

            Alerter
        • aleksandar // 06.04.2015 à 13h13

          Il n’y a pas eu de ” truc fait en douce” mais juste un système mis en place pour remplacer les virements télex et sécuriser les transactions.
          Système qui a grossi en agrégeant des intervenants dans le monde entier au fur et à mesure de la croissance des échanges.
          L’aspect monétaire ne rentre pas en ligne de compte, les transactions se faisait dans toutes les monnaies mondiales.
          Le système que les russes ou les chinois mettront en place aura obligatoirement la même caractéristique ” multi devises”

            +4

          Alerter
      • vallois // 06.04.2015 à 10h37

        La Grèce dispose maintenant d’un outil supplémentaire. Cela déjà a été dit mais je crois que la sortie de la tenaille et de l’étreinte ne se fera que par alliance, on se rappelle l’alliance franco-ottomane depuis Francois Ier contre les vélléités impériales des Habsbourg jusqu’à Napoléon Ier.

          +2

        Alerter
      • Pierre // 06.04.2015 à 16h43

        A l’heure de la “globalisation” et de “l’uniformisation”, l’apparition d’alternatives à Swift est une bonne chose pour tout le monde. Certes, il y aura des “risques” dans les transferts de fonds, mais des pays comme la Chine, la Russie, le Brésil sont tout à fait capables de les limiter. Ces initiatives auront pour effet d’obliger les banques à recruter du personnel spécialisé, de plus les transferts de fonds passant par diverses procédures seront légèrement moins rapides, donc “l’économie spéculative virtuelle” aura forcément plus de mal à s’adapter avec des protocoles de transferts plus divers. Enfin, les Banques occidentales auront moins la main sur les mouvements de capitaux à l’échelle mondiale et l’ouverture de “crédits d’investissements” pour les pays en développement sera peut-être plus lent mais plus souple au final.

          +0

        Alerter
  • Chris // 06.04.2015 à 00h58

    Je pense qu’il est utile d’adresser à monsieur Hervey Maurey un messages de protestations en en indiquant le motif. Je vais en envoyer un à ce sénateur dès demain.

      +35

    Alerter
    • Chris // 07.04.2015 à 00h46

      Voici le texte. Objet : votre visite du 3 avril 2015 à Kiev
      Monsieur le Sénateur,
      Au détour des nouvelles de réseaux, je découvre avec effarement, consternation et colère, une photo vous montrant en compagnie d’Alexei Gonrachenko.
      Vous n’êtes pas sans ignorer que ce sinistre individu participa activement au pogrom du 4 mai 2014 à Odessa, tragédie qui couta la vie à 44 personnes dans un bâtiment sciemment incendié. Certaines d’entre elles se jetèrent dans le vide pour échapper au piège mortel, mais furent achevées au sol à coup de hache et barres de fer dans une fureur barbare.
      Tellement fier de son forfait que Gonrachenko pénétra à l’intérieur de la Maison des Syndicats la nuit suivante pour s’y faire photographier en présence de nombreux cadavres, allant jusqu’à poster ces images sur un réseau social… même s’il les retira très vite réalisant qu’il s’exposait.
      Ma question Monsieur le Sénateur : comment un homme et homme public de votre qualité, représentant la France, peut-il s’afficher avec un tel assassin, cautionnant ainsi ces exactions et le pire, apportant aussi ma caution ?
      Je saurai m’en souvenir lors des prochaines élections et ne manquerai pas d’en parler abondamment autour de moi.
      Monsieur le Sénateur, je ne vous salue point.

        +16

      Alerter
      • René Fabri // 07.04.2015 à 12h19

        Excellent !

        … sauf pour l’orthographe qui est Goncharenko au lieu de Gonrachenko, mais le sénateur de l’Eure comprendra quand même très bien votre message, et commencera peut-être à réfléchir un peu.

          +3

        Alerter
        • Homère d’Allore // 07.04.2015 à 12h24

          Je pense que “sans savoir” est plus correct que “sans ignorer”. Je ne laisse pas le bénéfice du doute à ce Sénateur UDI.

            +3

          Alerter
      • Laurent // 07.04.2015 à 16h47

        Bonjour Chris,

        A mon avis, retirez la dernière phrase “je ne vous salue point” et tenez-vous en aux salutations d’usage, du genre, “en espérant que vous comprendrez le sens de ma démarche et ferez le nécessaire, ect…”. Cela aura plus de poids il me semble.
        Votre lettre est très bien.
        Cordialement

          +4

        Alerter
        • Chris // 07.04.2015 à 17h48

          Je voulais exprimer ma colère et non pas faire une demande administrative où je me positionne débitrice. Ce type a des devoirs, pas seulement des droits. Les politiciens n’aiment pas les électeurs en colère, surtout contre eux.

            +3

          Alerter
          • Fred // 08.04.2015 à 17h04

            Le problème avec cette lettre, c’est que vous n’êtes _pas_ électeurs de vos sénateurs, puisqu’il s’agit d’un suffrage indirect. Et donc, comment dire ?…

              +0

            Alerter
  • Puissants&Misérables // 06.04.2015 à 01h12

    L’Autriche sur le point de faire défaut sur les garanties bancaires, par Martin Armstrong

    http://puissantsetmiserables.fr/2015/04/05/reprise-lautriche-sur-le-point-de-faire-defaut-sur-les-garanties-bancaires-par-martin-armstrong/

      +4

    Alerter
  • Kiwixar // 06.04.2015 à 01h38

    Soit dit en passant, ces alternatives russes et chinoises au SWIFT concernant peut-être aussi la Grèce : peut-être que Tsipras/Varoufakis temporisent le temps que ces moyens alternatifs soient en place, pour ensuite faire défaut et signifier que la Grèce “means business” au niveau dettes mais aussi au niveau géopolitique (OTAN, pipelines de gaz depuis le Moyen-Orient). Les systèmes interbancaires sino-russes permettraient à la Grèce de résister à la vindicte occidentale, absolument indispensable (vue de l’UE) pour éviter que la sortie de la Grèce (défaut + sortie de l’euro) soit un succès (tuer la poule pour faire peur aux singes)… De toute manière, l’Empire Romain d’Orient a survécu à l’Empire Romain d’Occident, et si j’étais Grec, je préférerais m’amarrer à l’Orient plutôt qu’au Titanic occidental.

      +48

    Alerter
    • Lage // 06.04.2015 à 11h58

      En même temps la Grèce ne vend pas grand chose ni à la Chine ni à la Russie : ses principaux clients sont européens.

      Je m’obstine à ne pas croire à un retournement complet de la Grèce. Son intérêt économique est de dévaluer pour tailler les croupières de ses concurrents sur le marché européen et attirer des investissements européens par un main d’oeuvre à bas-coût, pas d’attaquer le marché chinois.

        +1

      Alerter
      • Homère d’Allore // 06.04.2015 à 12h22

        La Grèce vendait beaucoup de fruits méditerranéens à la Russie avant l’embargo. Et de l’huile d’olive.

        D’ailleurs, il n’est pas exclu que l’embargo s’assouplisse rapidement pour la Grèce.

        http://francais.rt.com/lemonde/787-embargo-alimentaire-russe–grece

          +8

        Alerter
      • Kiwixar // 06.04.2015 à 12h23

        “la Grèce ne vend pas grand chose ni à la Chine ni à la Russie”

        Chine et Russie ont un gros besoin en produits alimentaires (la Russie l’a d’autant plus qu’elle interdit l’importation de produits alimentaires des pays de l’UE, suite à leurs “sanctions”).

          +7

        Alerter
        • Lage // 06.04.2015 à 18h50

          En 2012, la Grèce faisait 43% de ses importations comme de ses exportations avec l’Union Européenne.

          Certes, 12.6% des importations grecques venaient en 2012 de Russie et 6% de Chine (chiffres OMC). Mais les BRICS en général ne pèsent que… 3.5% des exportations – presque rien, une paille.

          Dans ces conditions, sortir de l’Euro aura à court terme pour seul effet de renchérir les importations, sans forcément immédiatement relever le niveau des exportations vers les BRICS (celles vers la zone euro, par contre, devraient se relever). Je dis bien “à court terme”, car on ne change pas de fournisseur du jour au lendemain : les russes ne vont pas manger des blinis à la féta dés demain et les chinois ne feront pas tout de suite du tofu grillé à l’huile d’olive dans des wok en aluminium grec…

          Tout ce que je dis c’est que la Grèce ne peut pas immédiatement orienter son économie vers les BRICS. Les volumes sont faibles et l’effet immédiat d’une dévaluation sera de dégrader leur balance commerciale avec ces pays. Par contre, quand on fait la moitié de ces exportations comme de ses importations vers une zone économique (ici, l’UE), dévaluer sa monnaie relativement à celle de ladite zone permet d’améliorer la balance commerciale – l’huile d’olive on en mange déjà, on en mangera encore plus, et les casseroles en alu grec, on en achète sans doute déjà, on en achètera encore plus car elles seront moins chères…

          Bref, l’intérêt des Grecs à court terme est de concurrencer nos fabricants d’huile d’olive – le marché russo-chinois, c’est bien, mais c’est du long terme.

            +5

          Alerter
  • theuric // 06.04.2015 à 02h59

    Et si tout était fait pour que les grecs fassent exploser l’U.E. et l’euro?
    Et si un certain nombre de pays européens, dont la France et l’Allemagne, voulaient se débarrasser de ces deux entités?
    Et non pas, comme il a pu se dire, de la Grèce.
    Sinon, un certain nombre d’événements ne seraient pas logiques, comme le fait que les députés grecs, quand bien même seraient-ils de la même gauche que notre P.S., d’autant plus pour cette raison, n’aient pas désigné un nouveau président, ce qui avait conduit à de nouvelles élections, la suite, nous la connaissons.
    Pourquoi?
    Parce que l’Union-Européenne deviendrait dangereuse…
    La question mérite d’être posée.

      +7

    Alerter
    • JaySWD // 06.04.2015 à 03h17

      Boarf,mème pas Theuric,n’oublies pas qu’ils sont cons comme des valises sans poignées ni roulettes,formatés,clonés,intellectuellement consanguins,profondément illettrés(je veux dire par là absence de Lettres,cqfd),biberonnés à l’Atlantisme Hard Core façon Young Leaders,et que l’effet troupeau joue à plein.
      Nos “élites” ne sont pas forcément immunisés contre le Nationalisme UE.
      Qt aux élus grecs,je pense tout simplement qu’à force de voter avec leur pieds,ils pouvaient aussi s’inquieter pour leur propre sécurité,le principe de réalité resurgit parfois!!

      M’enfin au global,ne sous estime jamais la connerie humaine,ça me rappelle cette trés mauvaise vanne sur les blondes(d’avance je présente mes excuses aux blondes qui nous lisent!):
      “Oh mon dieu,un peau de banane,je vais glisser!!”

      Ben le Jihadistes du Bruxellistan,c’est pareil,tu les vois arriver,tu te dis:”Ils vont qd mème pas le faire!!”….Eh ben si,ils le font! ! ! ! ! !

      S’ils ne nous faisaient pas à ce point manger des cailloux,qu’est-ce qu’ils nous feraient rire!!!!!!!!!!!

        +33

      Alerter
      • Alae // 06.04.2015 à 10h38

        Theuric et JaySWD, et si vous aviez raison tous les deux ? Ils sont certes en-dessous de tout, à se demander ce qu’ils ont appris à l’école pour démontrer une telle imprévoyance et avoir des idées aussi ébouriffantes que nuisibles avec une pareille constance dans l’ineptie, mais ils ont aussi une boussole qui indique en permanence la direction des gisements de pognon les plus proches.
        Or, que le PQ vert se dévalorise à toute vitesse n’a pas pu échapper à leur attention, et le déplacement vers l’Est des perspectives d’avenir et de gros sous, non plus.
        L’UE rattachée aux USA/Titanic ressemble de moins en moins à une bonne affaire, Xi les fait saliver avec sa route de la soie et sa banque, les “valeurs de l’UE” font rigoler de plus en plus de gens depuis les néo-nazis du Maïdan, Breedlove casse les pieds à tout le monde avec sa bellicosité hystérique et les Américains ont l’air de plus en plus siphonnés.
        Qu’il soit temps pour les rats d’abandonner le navire et d’aller là où il y des sous à gratter et des gars qui ne parlent pas de guerre en Europe me semble à la portée intellectuelle de n’importe quel crétin, même d’eux.
        Mais peut-être que je les surestime. C’est également possible.

          +13

        Alerter
    • yanis // 06.04.2015 à 14h42

      @ theuric , c’est donner une importance à la france , mais aussi à l’allemagne qui est au dessus de leurs capacités de décisions , ils ne font que retransmettre les plans de washington ,
      dans lesquels L ‘UE et l’euro seront dissous pour faire place à une gouvernance euro-atlantique
      avec une monnaie commune , plan US qui à déjà quelques fissures .

        +2

      Alerter
  • JaySWD // 06.04.2015 à 03h04

    +1,Kiwixar,cette piste Gazière Russo-Turquo-Grèque au dépens des poulets sans tète du Bruxellistan semble désormais plus que probable….Les 2 banques à venir,le SWIFT alternatif,etc,etc….N’en jetez plus!!
    Quant on relève un peu le nez du guidon,c’est tout simplement bluffant de voir l’évolution de ces dossiers en quelques mois.
    Et on peine à imaginer l’ensemble de ce que Snowden a pu réveler,une fois à l’abri(!!!)à Moscou.
    Une disgression en passant:pour le quadra que je suis,et eu égard à ce que furent les années 80 où ma perception des affaires du monde a commencé a exister,je me pince parfois à écrire “Une fois à l’abri à Moscou”!!

    Bref,ce 2015 dont nous avons déja consommé le 1/4 a de plus en plus un je ne sais quoi de 1989 inversé….
    Mais je ne suis pas sûr que ces gens là aient l’élégance de Gorbatchev,à savoir laisser chacun aller vers son destin,si l’Empire vient à s’effondrer…………….

      +22

    Alerter
    • Kiwixar // 06.04.2015 à 05h34

      “Quant on relève un peu le nez du guidon,c’est tout simplement bluffant de voir l’évolution de ces dossiers en quelques mois.”

      Oui, ça va vraiment très vite, quand on voit la revue de presse hebdomadaire ici le week-end, il y a de quoi être estomaqué, parfois la même semaine il y a 2 ou 3 GROS trucs qui auraient déjà été l’info de l’année auparavant. En l’espace d’un an, Bretton Woods va être complètement enterré, et là on va enfin voir si les Zuniens peuvent payer du vrai bon pétrole poisseux avec du papier cul vert. Comme dit Warren Buffet (j’adore cette phrase) : “Quand la marée va se retirer, on va voir qui n’a pas son maillot de bain”.

      Les Britanniques vont être aussi mal barrés, eux qui ont eu le confort des hydrocarbures de la mer du Nord depuis Margaret “Rust in peace” Thatcher, et maintenant ils n’ont plus non seulement les revenus, mais ils doivent payer pour! Payer pour des trucs, ça fait hyper mal au cul quand on a des siècles d’histoire coloniale derrière soi!

      Snowden : il me paraît hyper-intègre pour avoir pris le risque de faire ces révélations, je le vois mal filer des infos en douce à la Russie, qui restent quand même des adversaires de son pays. Avec les politiciens français, on s’habitue tellement à la Haute Trahison quotidienne qu’on oublie qu’il y a des gens intègres sur terre.

        +42

      Alerter
      • Twist Again Sam // 06.04.2015 à 08h25

        Oui, mais la Haute-Trahison, un jour ou l’autre, elle se paie. Et en nos temps troublés, le retour au principe de réalité risque d’être vivifiant pour certains.

          +5

        Alerter
        • Jean Louis // 06.04.2015 à 10h45

          Malheureusement le délit de haute trahison fût retiré de la constitution par Sarkozy en 2007 sans en avertir les citoyens.
          L’UE a pour but la destruction des nations, il est logique que les valets à la solde d’un empire détruisent la constitution républicaine à leurs avantages.

            +15

          Alerter
          • Kiwixar // 06.04.2015 à 11h30

            “Malheureusement le délit de haute trahison fût retiré de la constitution par Sarkozy en 2007”

            Vous faites du juridisme en vous tortillant. Retirer le crime (pas délit, crime) de Haute Trahison de la Constitution montre la PREMEDITATION du crime. Ca alourdit la peine que rendra le Tribunal Populaire, qui s’occupera de légitimité, et non de juridisme alambiqué de la part de dirigeants et de députés qui se sont voté des lois ad hoc. On leur pondra des peines ad hoc aussi, et on verra qui se tortillera : le juridisme, les orteils ou la mandragore.

              +21

            Alerter
            • Jean Louis // 06.04.2015 à 11h46

              “Malheureusement le délit de haute trahison fût retiré de la constitution par Sarkozy en 2007 sans en avertir les citoyens. L’UE a pour but la destruction des nations, il est logique que les valets à la solde d’un empire détruise la constitution à leurs avantages.”

              @kiwixar : certainement erreur d’adressage , je ne suis pas l’auteur …

                +1

              Alerter
          • levengeur // 06.04.2015 à 14h03

            Ce n’est pas parce que le délit de haute trahison a été retiré de la constitution qu’on ne peut pas le remettre,surtout que dans ce cas là nous ne serons plus dans la situation actuelle.Comme disait De Gaulle , ce sont des histoires de juristes et de diplomates!dans la réalité l’histoire même récente nous prouve que tout est possible.

              +2

            Alerter
      • Andrea // 06.04.2015 à 13h15

        Nouvelle agence de ‘ratings’ par les BRICS – Chine:

        After successful moves to form the Asian Infrastructure Investment Bank (AIIB), China, along with experts from the Brazil, Russia, India and South Africa, is holding talks to form a BRICS rating agency that will break the monopoly of the Big Three — Fitch, Moody’s and Standard & Poor’s.

        The Hindu, avril 2015

        http://tinyurl.com/mdlx3f4

          +7

        Alerter
      • Chris // 06.04.2015 à 13h40

        L’astrophysicien Roddier commenterait ainsi, du moins je crois (La thermodynamique de l’évolution) : “après un état stationnaire de quelques décennies, sous l’effet d’une compétition culturelle féroce, appuyée sur le partage de génes communs et mémétisme (informations*), le monde se dissipe (énergie en mouvement) et s’auto-organise en maximalisant”.
        Bref, pour éviter l’effondrement, il s’adapte en créant !
        Ce type est génial. Ses théories collent à tous les processus micros comme macros.
        *L’information est le meilleur vecteur de maximisation de la dissipation d’énergie.
        Diacrisis, via Internet est l’un des vecteurs…
        D’accord avec JaySWD et Kiwixstar : nous sommes en pleine phase d’expansion et d’ouverture. Epoustouflant !

          +4

        Alerter
      • Melissa // 06.04.2015 à 20h53

        Kiwixar,

        Pour une fois, je ne suis pas si certain que le patriotisme de Snowden ne voudrait pas que pour le bien de tous, y compris des siens, il ne doive pas révéler certaines infos, y compris et peut être même surtout…, à Poutine…

          +3

        Alerter
  • Patrick Luder // 06.04.2015 à 06h21

    A trop profiter d’un système, on le tue tout aussi sûrement que si on le combattait.

      +21

    Alerter
  • Jpt // 06.04.2015 à 07h07

    C’est clair que ca va leur faire mal aux ricains !
    La ils l’ont vraiment pas joué fine en bloquant une partie du flux financier
    (le sang de l’économie interbanquaire) déja sur plusieurs pays, alors forcément tous les pays s’inquiètent de la fiabilitité se swift, de nombreux pays européens (et pleins d’autres et meme les ANGLAIS, ce qui rend fou de rage les US entre autre).

    Le blocage de la russie à été la goutte d’eau qui leur sera … fatale !.

    Le résultat de cette erreur se percevra assez rapidement

      +17

    Alerter
  • FifiBrind_acier // 06.04.2015 à 08h28

    En 2015, doivent aussi entrer en fonction des câbles sous marins reliant les pays des BRICS, indépendants de l’ Internet US.

    “Les BRICS déclarent la guerre des câbles contre Londres et Wall Street” … et la NSA.

    http://reseauinternational.net/les-brics-declarent-guerre-cables-contre-londres-wall-street/

      +13

    Alerter
  • tocquelin // 06.04.2015 à 08h35
    • Bruno // 06.04.2015 à 09h43

      Autre president courageux en Grece.
      Et autre excellente analyse de l’autisme europeen.

      http://www.lefigaro.fr/vox/politique/2015/04/03/31001-20150403ARTFIG00399-et-si-les-grecs-preparaient-leur-sortie-de-l-euro-avec-l-aide-de-poutine.php

      By the way, Le Figaro a une vision 1000 fois plus equilibree de le Monde sur tout ces sujets.

        +16

      Alerter
      • Chris // 06.04.2015 à 13h43

        Sauf leurs journalopes Avril, Lasserre et quelques autres, qui nous servent des soupes abominables sur l’Ukraine et la Russie…

          +2

        Alerter
      • burno // 07.04.2015 à 23h11

        c est exact ; il n y a pas photo entre Le Figaro et le monde ; surtout au niveau des réactions des lecteurs ; je pense que lorsqu on a une âme de collabo , on ne se refait pas comme ça , en fait …

          +1

        Alerter
    • Pierre Bacara // 06.04.2015 à 15h16

      L’ambassadeur des Etats-Unis en République tchèque trouvera désormais “porte close” au Château de Prague […] après des commentaires jugés critiques de la décision tchèque de se rendre à une commémoration de la Deuxième guerre mondiale en Russie“.

      Donc, si l’on admet – ce qui paraît évident – qu’il s’agit des cérémonies du 9 mai, alors le Figaro affirme qu’un représentant diplomatique des Etats-Unis d’Amérique a critiqué l’idée de vouloir participer à une commémoration de la capitulation des forces armées du IIIe Reich.

      C’est factuel.

        +17

      Alerter
      • Homère d’Allore // 06.04.2015 à 15h24

        Et c’est un fait très révélateur.

        Vous avez entièrement raison de le souligner, Pierre Bacara.

        Ah, les valeurs occidentales… Les nazis sont tout à fait acceptables si ils ne tuent que des Russes, finalement.

          +17

        Alerter
      • Homère d’Allore // 06.04.2015 à 15h32

        Et je parie que ce fait sera commenté comme il se doit sur le blog d’un économiste, par ailleurs historien militaire, dont j’espère qu’il se posera un jour en recours.

          +7

        Alerter
        • Kiwixar // 06.04.2015 à 23h03

          Je fais le même voeu… 😉

            +3

          Alerter
  • Carabistouille // 06.04.2015 à 09h28

    Et les Chinois qui créent aussi leur propre réseau SWIFT et même les Iraniens qui montrent qu’on peut très bien vivre sans y être relié.

      +10

    Alerter
  • Jean Louis // 06.04.2015 à 11h07

    Charles GAVE, dont la société de conseils financiers a désormais un bureau de six personnes à Beijing dévoilait chez Doze (les Experts) , que l’obsession des Chinois est de casser l’imperium du USD. Gageons que cela va se produire.

      +10

    Alerter
    • Kiwixar // 06.04.2015 à 11h38

      Les échos que j’ai de Chine chez des gens normaux (pas des financiers ou des spécialistes en géopolitique) qui regardent la télé chinoise normale (pas les médias alternatifs), c’est qu’ils considèrent désormais que les US c’est l’ennemi, responsable de toutes les horreurs sur la planète, et souhaitant écraser la Chine et la Russie. Et c’est vraiment nouveau. Ca veut dire que la télé chinoise doit faire sacrément passer le message. Ca date du chaos en Ukraine, donc je dirais que l’Ukraine aura été une erreur fatale pour les Zuniens, qui finiront complèment isolés. A la fin il ne leur restera que les Anglais et les Français comme vassaux, mais ce sont les deux spécialistes mondiaux du filage en douce (“filer à l’Anglaise”, “take the French leave”).

        +30

      Alerter
      • Alae // 06.04.2015 à 13h07

        D’après ce que j’en ai lu, il y a aussi que les Chinois en ont plus que marre des ONG occidentales (dont ils disent qu’ils marchent littéralement dessus) et de leurs révolutions des pâquerettes ou des pousses de soja.
        A force de tenter de faire la loi partout (“throw their weight around”), les Américains ne se sont pas fait que des amis. Certains sont même profondément agacés, d’où une dédollarisation accélérée, parce que là, ça va bien comme ça.

          +14

        Alerter
  • V_Parlier // 06.04.2015 à 11h16

    Venant de l’UDI, çà ne me surprend vraiment pas. Sur cette affaire, en France ce sont les pires.

      +11

    Alerter
  • LUDOVIK // 06.04.2015 à 11h16

    En effet en janvier 2016, que ces instances Russo/ Chinoise concurrentes sont censées démarrer et prendre leurs essors planétaire. Dans l’intervalle, d’ici la espérons que ces fous de la fraction financière à la Fed, ne vont pas pousser à une guerre en Europe impliquant la Russie, avec la différence que les armes nucléaires seront utilisés

      +11

    Alerter
  • MOBUTU SESE SEKO // 06.04.2015 à 12h44

    Ce sont là les politiciens français, belges, britanniques, allemands, etc…
    Ils sont devenus sales comme les égouts des W.C. !

      +24

    Alerter
  • Lecuyer // 06.04.2015 à 13h26

    Article très intéressant, une nouvelle donne pour les experts SWIFT dont je fais partie, à suivre de très près afin de ne pas rater le train !

      +1

    Alerter
  • Yann // 06.04.2015 à 19h37

    Il y a quelques années un haut gradé Russe avait prédit l’effondrement de l’empire US, et il avait ajouté quelque chose comme “même si la bête est blessée elle est encore très dangereuse, nous ne devons pas nous en approcher tout de suite”…attendre le bon moment… serait-ce le début de la fin ?
    Je pense personnellement qu’un retournement de situation est à venir… finalement si les pays Européens ont laissés aussi facilement Syriza prendre le pouvoir en Grèce, c’est peut être par ce que le moment est venu… du grand coup de pied dans la fourmilière.

      +1

    Alerter
  • Horzabky // 06.04.2015 à 20h48

    SWIFT va faire entrer un Russe dans son conseil d’administration :
    http://fr.rbth.com/economie/2015/03/13/la_russie_doit-elle_etre_representee_au_conseil_dadministration_de_s_33093.html

    Il faudra toutefois attendre le mois de juin pour que sa nomination soit confirmée par les actionnaires de SWIFT.

    On sent le désir de SWIFT de garder la Russie parmi ses clients : SWIFT est une société privée, et perdre le premier producteur mondial d’hydrocarbures, ce serait une tuile…

    On ne se rend pas assez compte à quel point la prospérité occidentale est fragile. Elle repose de plus en plus sur le contrôle des flux financiers. Et SWIFT, c’est quoi ? Un réseau informatique sécurisé. Pour créer l’équivalent ailleurs, il suffit d’avoir de bons informaticiens. Les Chinois en ont beaucoup, et les Russes aussi. Il leur a fallu moins d’un an pour créer l’équivalent de SWIFT à une échelle internationale, même si les Chinois (et les Japonais) avaient déjà créé des systèmes équivalents, mais limités au niveau national.

    Cela fait des années, depuis l’embargo sur l’Iran, que j’explique à mon entourage qu’exclure de fait l’Iran du système SWIFT est une erreur gravissime car cela oblige les Iraniens à apprendre à se passer de nous pour leurs paiements internationaux. Cameron est vraiment archi-nul, parce qu’encourager les Russes à s’allier aux Chinois pour créer une alternative au système SWIFT, c’est se marginaliser soi-même.

    Cameron doit avoir oublié que les grandes ressources en matières premières ne sont plus dans les pays du Bloc Américano-Occidental (le pétrole de schiste américain ne durera pas), les usines non plus (à cause des délocalisations, elles sont parties en Asie), il ne nous reste plus que la finance… Et même ça les va-t-en-guerre sont en train de le détruire…

      +8

    Alerter
    • Kiwixar // 06.04.2015 à 22h28

      “Cameron doit avoir oublié que les grandes ressources en matières premières ne sont plus dans les pays du Bloc Américano-Occidental (le pétrole de schiste américain ne durera pas), les usines non plus (à cause des délocalisations, elles sont parties en Asie), il ne nous reste plus que la finance…”

      L’Occident a perdu (1) les usines (2) plus important : le savoir-faire qui va avec (3) la posture de suprématie morale démocratique avec un 2-poids 2-mesures permanent (4) la finance, complètement pourrie, avec des fraudes permanentes et des banques en faillite. Il ne reste à l’Occident que la guerre, le pillage et les musées. Et les bagnoles allemandes.

        +8

      Alerter
      • dany 2 // 06.04.2015 à 23h29

        L’occident , ce sont les USA ; hors ils n’ont pas perdu leur industrie, ils s’en sont débarrassé…Un Français de l’équipe dirigeante de Merrill Lynch, nous l’avait annoncé en 1998…Un ami lui avait dit : vous sciez la branche sur laquelle vous êtes assis…Il répondit: ” Je sais mais c’est comme ça…Quand le cac était à son plus haut, bien au-dessus de 6000, il nous annonçait son retour à 2500…

          +0

        Alerter
  • Papagateau // 06.04.2015 à 21h24

    En tant que sénateur UDI du département de l’Eure, cet individu a été élu par les maires et conseillers municipaux centre-droits de l’Eure.
    Si vous habitez dans l’Eure …

    Ah oui, dans son CV, il a une curieuse attribution : président du groupe d’amitié France – Ukraine.
    Autant dire qu’en frappant là, on frappe aux couilles.

    Parlez-en à votre maire.

      +5

    Alerter
  • Lage // 06.04.2015 à 23h20

    Pierre Avril a commis dans le Figaro un article presque drôle de russophobie délirante. En un mot, les autorités russes reprochent à un grand magasin de Moscou de commercialiser des figurines nazies. Mais le journaliste prend leur défense ! Les figurines sont innocentes, juste des jouets et tout cela n’est que manipulation poutinienne car “Dans deux mois, la Russie fêtera le 70e anniversaire de l’armistice de 1945, dont l’ex-armée rouge s’attribue tous les mérites : un enjeu historique d’importance, qui a peut-être aiguisé le zèle des policiers.” Conclusion du journaliste “La vérité est que la justice russe devient de plus en plus imprévisible”. Le Figaro, lui, devient de plus en plus prévisible !

    Imagine t-on les Galeries Lafayette vendre des petits Waffen SS en peluche ?

      +4

    Alerter
    • Fracture // 06.04.2015 à 23h34

      Tous mes commentaires qui renvoyaient aux cas du gendarme et de la suède ont été refusé par le Figaro.

      Ca fait plaisir de voir que de moins en moins de monde se laisse berner par la propagande

        +7

      Alerter
    • mianne // 07.04.2015 à 14h38

      On vend bien des monstres tentaculaires hideux en peluche, que les petits serrent tendrement contre eux pour s’endormir . Alors quelques monstres de plus ou de moins ! LOL

        +0

      Alerter
  • mianne // 07.04.2015 à 14h35

    Ainsi les figurines représentant d’anciens ennemis génocidaires ne doivent pas être vendues sur le Net ou ailleurs, même si les collectionneurs alignent sur la table deux armées ennemies pour la reconstitution d’une bataille célèbre . Tout cela par “charlisme” élargi : après le crime d’apologie du terrorisme pour la moindre parole ou image non suiviste de la manifestation récupérée du 10 janvier, apparait le crime “d’apologie du nazisme” pour la vente de simples figurines de méchants . En continuant dans cette voie, nous allons bientôt brûler tous les livres d’Histoire parlant des nazis et montrant des photos d’époque , interdire d’écran tous les documents historiques montrant Hitler et ses troupes en uniforme et même interdire la prononciation du nom d’Hitler dans les médias ou en cours d’histoire.

    Et dire que l’on a toujours vendu impunément pour nos enfants des panoplies et même des figurines représentant les génocidaires à cheval qui ont exterminé la presque totalité des Indiens d’Amérique du Nord .

    A moins que l’on retire tout simplement de la vente, SANS EXCEPTION, les armes en jouets, les figurines de soldats, de “cow-boys” génocidaires, les vidéos de guerre ou de violence, les uniformes militaires, les jeux vidéos-guerriers y compris les jeux de massacres d’aliens, bref tout ce qui fait l’apologie de la violence et de la guerre .

      +0

    Alerter
  • dissy // 07.04.2015 à 18h20

    S&P sees Russian economy growing 1.9% in 2016.(croissance de 1.9 pct en 2016 selon standard and poors)

    Les sanctions c’est fou ce que ça marche(rire).

    http://rt.com/business/247377-sp-forecasts-russia-economy/

    Devises Russie: le rouble au plus haut depuis fin novembre face à l’euro.

    http://www.romandie.com/news/Devises-Russie-le-rouble-au-plus-haut-depuis-fin-novembre-face-a-leuro/582128.rom

      +0

    Alerter
  • kodjo // 07.04.2015 à 20h24

    C’est la qu’on reconnait une tête intelligente et non une au melon comme celle de l’impérialisme (ils vont même jusqu’à surestimer leurs universités par rapport á celles russes. Quel est le résultat aujourd’hui?, regardons le monde et nous aurons la réponse. Ils ont fréquenté des universités renommées: ENA, HARVARD etc etc etc, ont appris la POLITIQUE, la PHYSIQUE etc etc etc. Quand l’adversaire est intellectuellement irrattrapable, le dernier recoure sont des SANCTIONS. IDIOTIE CARACTÈRISÈE). Que nos ancêtres communs bénissent le chef du Kremlin et lui accordent longue vie pour qu’il nous apporte un MONDE MULTIPOLAIRE.

      +0

    Alerter
  • Peter Moore // 09.04.2015 à 23h15

    Le remplacement du Swift est une initiative chinoise et non russe. C’est pourquoi il se nomme le CIPS (China International Payment System).

    Voici une vidéo qui explique bien les mouvements récents des finances mondiales:

    https://www.youtube.com/watch?v=Az-Tz5SMmAU

      +0

    Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications