Les Crises Les Crises
30.mars.201530.3.2015 // Les Crises

[Ils sont drôles quand même…] L’Obs – Front national : l’échec du “marinisme”

Merci 22
J'envoie

“Une” de l’Obs ce soir…

C’est sûr que la branlée du PS c’est accessoire, l’essentiel reste de parler sans cesse du FN – c’est sûr qu’avec nos modes de scrutin non démocratiques, le danger que le FN rafle moult départements était gigantesque…

Seul (maigre car inutile) point positif : nombre de faucialistes sont au chômage ce soir…

Bon, une tous cas, cela me confirme dans le fait que mon amour propre et mon sens de l’éthique font que je ne pourrais jamais exercer certains métiers : vendeur de drogue, fabricant de cigarettes, homme politique sous la Ve, journaliste dans un média mainstream

Par Renaud Dély, L’Obs, 30/03/2015

L’incapacité du parti d’extrême droite à conquérir un département signe l’échec de la stratégie de la présidente du FN.

Caramba, encore raté ! Bien sûr, avec 25 % des voix, le Front national a remporté lors du premier tour de ces élections départementales son meilleur score à l’occasion d’un scrutin local.

Certes, il dispose désormais d’une soixantaine de sièges de conseillers généraux – sur plus de 2.000 cantons -, alors qu’il n’avait jusqu’ici qu’un sortant. Enfin, c’est vrai, le FN a progressé d’un tour à l’autre dans les cantons où il était encore présent, signe qu’il profite du renfort d’électeurs venus de la droite et, dans une moindre mesure, de la gauche.

Et pourtant, ce second tour des élections départementales est un échec pour le parti d’extrême droite. C’est surtout l’échec d’une stratégie, le “marinisme”, cette ligne concoctée par le tandem Marine le Pen – Florian Philippot qui prétend faire du FN la seule opposition au fameux “système UMPS”.

Echec aux portes du pouvoir

Le retour du clivage droite-gauche, qui fait de l’UMP, grande gagnante de ce scrutin, l’alternative naturelle au PS en 2017 est une fort mauvaise nouvelle pour la présidente du Front National. Et l’avènement du “tripartisme” claironné par le FN, et repris en choeur par nombre d’observateurs peu attentifs, est une illusion. La vie politique française continue d’être régie par un affrontement bipolaire droite-gauche.

Marine Le Pen le sait : elle ne pourra démontrer que le FN est susceptible de devenir un parti de gouvernement capable d’exercer des responsabilités nationales que s’il conquiert des positions de pouvoir au niveau local. Et s’il y fait la preuve de ses capacités de gestion.

Bien placé dans le Var, plus fort encore dans l’Aisne, et favori dans le Vaucluse qui semblait lui tendre les bras, le parti d’extrême échoue aux portes du pouvoir et ne décroche finalement aucun département. Son seul élu sortant, Laurent Lopez, est même battu à Brignoles (Var), ce qui confirme que le bilan du FN lorsqu’il est aux affaires n’est pas mieux jugé que celui des sortants qui portent d’autres étiquettes.

Parti “sans-ami”

Surtout, une fois encore, preuve est faite lors de ce tour final des départementales que, s’il demeure seul et sans allié, le FN ne peut quasiment jamais l’emporter en duel au mode de scrutin majoritaire. L’isolement confine le parti lepéniste à l’impuissance, et, à terme, à l’inutilité. Ce triste sort avait conduit le FN à exploser à la fin des années 90. Il ne manquera pas de réveiller les tensions internes dans les semaines à venir. Sans doute ceux qui ont rejoint récemment le parti d’extrême droite parce qu’ils piaffent de conquérir des mandats et d’exercer des responsabilités finiront ils par douter de la pertinence de leur choix.

C’est la raison pour laquelle il faut exhorter la droite républicaine à résister aux sirènes frontistes. Et à conforter le cordon sanitaire qui maintient le FN, seul, tout au bout de l’échiquier politique, bien calé à l’extrême droite. Comme on dit dans les cours de collège, le Front National est un “sans-ami”. Et tous les ados savent que ce statut n’a rien d’enviable…

Renaud Dély, L’Obs

Nous vous proposons cet article afin d'élargir votre champ de réflexion. Cela ne signifie pas forcément que nous approuvions la vision développée ici. Dans tous les cas, notre responsabilité s'arrête aux propos que nous reportons ici. [Lire plus]Nous ne sommes nullement engagés par les propos que l'auteur aurait pu tenir par ailleurs - et encore moins par ceux qu'il pourrait tenir dans le futur. Merci cependant de nous signaler par le formulaire de contact toute information concernant l'auteur qui pourrait nuire à sa réputation. 

Commentaire recommandé

Bruno // 30.03.2015 à 06h39

Chers Dissy er Ded,

François Hollande n’est en aucun cas cinglé. Avec Valls, ils savent très bien ce qu’ils font. Ou plutôt, qu’ils le fassent de manière consciente ou non, ils ont de la part des gros rentiers, un mandat extrêmement clair :

1- se faire élire,

2- mener une politique néo-libérale la plus échevelée possible afin d’assurer la rente coute que coute,

3- tenir jusqu’à l’élection suivante et éventuellement passer la main à un autre parti équivalent pour remplir la même mission.

Ce “programme” est en tous points semblables à celui de la droite classique.
Ce sera aussi celui de l’extrême droite quand le MEDEF aura besoin de lui.
Donc dans tous les cas, il faut assurer la rente, dans n’importe quel contexte, quel qu’en soit le prix: une limace social-démocrate vaguement rose peut faire le job, un agite démagogue de droite totalement interchangeable avec le premier, convient aussi parfaitement ou alors un fasciste, de temps en temps, si le besoin s’en fait sentir pour museler les salaries.

Hollande et Valls sont donc très performants. Ils remplissent à merveille leur mission.

126 réactions et commentaires

  • JaySWD // 30.03.2015 à 00h33

    “vendeur de drogue, fabricant de cigarettes, journaliste à l’Obs, prostitué…”
    ah Ouais qd mème! ! ! c’est d’une férocité absolue,mais jubilatoire,Olivier:MERCI! ! !

    et un goodie,histoire de:

    http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2015/03/29/97001-20150329FILWWW00214-departementales-2015-l-essonne-terre-d-election-de-valls-bascule-a-droite.php

    Merde,quand mème! ! !

    Aprés une telle plumée,la moindre des décences serait la démission de VallSS,mais bon………..la profondeur de certains abysses nuit parfois à la conscience………

      +20

    Alerter
    • JaySWD // 30.03.2015 à 00h38

      Autant pour moi,j’oubliais le Moviet suprème:

      http://www.rtl.fr/actu/politique/resultats-elections-departementales-2015-en-correze-la-droite-reprend-le-fief-de-francois-hollande-7777166730

      PS:Lu ici le Moviet Suprème,pas souvenir de qui a sorti ça,mais c’est une merveille,j’en remercie l’auteur!

        +6

      Alerter
      • ISTINA // 30.03.2015 à 08h13

        Rabâcher sans cesse, le PARTI d’EXTREME DROITE? prouve que ce sont
        ceux qui le rabâchent, qui sont des Partis d’extrême GAUCHE dont les
        gouvernances provoquèrent l’extermination des extrêmes gauches, par le
        principe de précautions car, il ne faut pas l’oublier, la Dialectique Marxiste Stalinienne,
        jugeait que les convertis au Communisme avaient trahi leurs anciennes Familles
        en adhérant au Communisme et, par principe de Causalité, les mêmes causes provoquent toujours les mêmes effets! ces Cent Millions de convertis au Communisme étaient susceptibles; de trahir aussi le PARTI !!!!!!! d’où, leur extermination !
        Et c’est ainsi, que cent Millions de Communistes fervents, allèrent finir leur Vies
        à la Kolyma, le Paradis des Peuples Travailleurs !

        Que cela vous serve de leçons, Camarades convertis au STALINISME .
        Je le sais, je le sais, ce raisonnement vous semble un tantinet Alambiqué !
        mais, l’école des Cadres des Partis Communistes Occidentaux, de Prague à été supprimée, en 1990 et, depuis c’est la déchéance ! Pauvres de nous Camarades c’est à cause de cela que le Parti, enfoncé par ses contradictions s’y trouve dedans désespérant; jusqu’au cou !

          +3

        Alerter
      • balthazar // 30.03.2015 à 13h47

        L’auteur est Kiwixar il me semble.

          +0

        Alerter
      • Amsterdam // 30.03.2015 à 19h28

        Très bon, le Moviet Suprême, je l’ajoute à ma collection :

        Hollande & ses sobriquets

        Flanby
        Flanchois
        Guimauve le Conquérant
        Donuts 1er

        Mimolette
        L’autre pays du fromage
        Goudamou
        Fromage

        le Grand Méchant Mou
        le Mou du Genou
        Mollande
        le Mollusque
        le Gras Mou qui tâche
        Le Président-Poire
        François II le Mou-Tou-Flou
        Edredon 1er
        Le Moviet Suprême

        Normal 1er
        le non-président
        Pepère
        Fanfreluche
        le nabot candide
        Hollandouille
        Hollandréou
        LOLhande
        Capitaine de pédalo
        Scooter 1er
        Monsieur Moi-Président

        le Con des Sans-Dents

        Quequette 1er
        Zizi 1er

          +3

        Alerter
        • Bruno Picard // 30.03.2015 à 21h38

          …Sans oublier “Fraise des bois”…

            +0

          Alerter
        • Le sylaédre // 31.03.2015 à 00h36

          Et encore
          Granulé.
          Il est gras il est nul il est laid !

            +3

          Alerter
        • Jeff // 01.04.2015 à 19h15

          Merveilleux !
          Et j’en ajouterai un que je viens d’imaginer dans la foulée :
          François Dernier

            +0

          Alerter
    • Surya // 30.03.2015 à 07h16

      Le terme journalope prend tout son sens 🙂

        +20

      Alerter
    • Lyonnais // 30.03.2015 à 09h11
    • lvzor // 03.04.2015 à 11h05

      Avant, il me semble que les journalistes préservaient autant que possible les apparences de leur indépendance. C’était peut-être le signe qu’ils écrivaient pour un public.

      Aujourd’hui, ils affichent ostensiblement leurs allégeances et leur servilité. C’est sans doute le signe qu’ils écrivent pour leurs maîtres. Comme s’ils voulaient se prémunir de rafles à venir.

        +0

      Alerter
  • lorsi // 30.03.2015 à 00h35

    un dely de sale gueule mais surtout de sale mentalite , il n a effectivemeny pas du avoir souvent de vrais amis

      +8

    Alerter
    • ulule // 30.03.2015 à 08h19

      Entré à Libération en 1994, Renaud Dély en a dirigé le service politique de 2002 à janvier 2006. Puis il est devenu rédacteur en chef, éditorialiste, et enfin directeur adjoint de la rédaction de Libération jusqu’en septembre 2007. Il est ensuite devenu rédacteur en chef adjoint et responsable des pages « politique » du Parisien de septembre 2007 à janvier 2008. Il rejoint alors l’hebdomadaire Marianne, dont il est le directeur-adjoint de la rédaction, chargé de l’actualité (France-Monde) jusqu’en mars 2010, date à laquelle il intègre la rédaction de France Inter. Il y est d’abord rédacteur en chef de la matinale, avant de devenir directeur-adjoint de la rédaction en septembre 2010. Le 28 mars 2011, Renaud Dély annonce qu’il quitte France Inter pour l’hebdomadaire Le Nouvel Observateur, où il devient directeur de la rédaction, sous l’autorité de Laurent Joffrin.
      Il intervient régulièrement depuis 2006 dans l’émission C dans l’air, présentée par Yves Calvi et diffusée sur France 5.
      Renaud Dély est membre de Terra Nova, laboratoire d’idées considéré comme proche du Parti socialiste
      https://fr.wikipedia.org/wiki/Renaud_D%C3%A9ly

      Terra Nova, le think-tank préféré des industriels(Les dessous de Bruxelles – Salon des lobbies), programme d’une véritable gauche de droite.
      “On se souvient en effet de l’innovation majeure préconisée par Terra Nova pour le financement des retraites : faire payer les retraités. Récemment, le think-tank proche du Parti socialiste faisait plus fort encore : son rapport titré « Gauche, quelle stratégie pour 2012 ? » [http://www.tnova.fr/essai/gauche-quelle-majorit-lectorale-pour-2012, 11 mai 2011], invite la gauche sociale-démocrate à tirer définitivement un trait sur le vote des ouvriers – ringards, réactionnaires et acquis au Front National.
      (…) pour l’auto-proclamé « think-tank progressiste », les Grecs, non les banques, sont responsables de la crise de la dette publique en Europe : il faut donc continuer l’austérité, récuser toute restructuration de la dette et soumettre les budgets nationaux au veto du Conseil européen.
      Il faut préciser que l’audace iconoclaste de Terra Nova est assurée par des financements assurés à 80% par des entreprises connues pour leur sens civique telles Microsoft, Areva, Total, Cap Gemini, EADS, RTE…[http://www.tnova.fr/sites/default/files/Terra%20Nova%20-%20Presentation%20d%C3%A9taill%C3%A9e.pdf] qui « garantissent son indépendance » comme l’explique sans rire sa plaquette de présentation.
      http://www.dessousdebruxell.es/spip.php?article151

        +9

      Alerter
      • Carabistouille // 30.03.2015 à 09h13

        Je me rappelle de lui chez Marianne, arrivé suite au changement d’actionnaire, quand le nouveau majoritaire, Chaisematin, a assuré que le fait qu’il soit représentant des intérêts de Carlyle en Europe n’avait rien à voir avec la prise de contrôle du journal. Comme par hasard, JF Kahn a été marginalisé avant de “prendre sa retraite” en 2007.
        Jusqu’à Dely, Marianne dut toujours un journal fiévreux traversé de débats passionné, iconoclaste et novateur. Nous, les mariaunnautes de l’époque l’appelions l’inventeur de l’eau tiède ou l’enfonceur de portes ouvertes. Jamais vu un tel mollasson conformiste dont les “analyses” auraient pu être faites par un gamin doué de Iere L .

          +9

        Alerter
        • Eric // 30.03.2015 à 09h50

          La fin de votre post carabistouille peut d’ailleurs être illustrée par la fin du texte de Dély qui témoigne de la bouche même de l’intéressé qu’il n’a sans doute toujours pas quitté la cour de récré de son adolescence 🙂

            +5

          Alerter
        • aster // 30.03.2015 à 10h33

          Tres cher Carabistouille,
          Votre stigmatisation des élèves doués de Première L est inconvenante !

            +4

          Alerter
          • Carabistouille // 30.03.2015 à 19h48

            Oui, j’ai honte, il y a des élèves de Iere L beaucoup plus détonnants et judicieux.

              +0

            Alerter
  • purefrancophone // 30.03.2015 à 00h35

    Ils me feront rire encore longtemps les gauchos ?
    Ils perdent , se prennent une raclée monumentale , une déroute incroyable mais ils ne voient toujours rien , n’entendent rien et reste dans leur idéologie mortifère .Ce qui est grave , c’est qu’ils entrainent notre pays dans leur délire !!!!!
    Va t-il falloir descendre en masse dans la rue pour qu’ils nous voient enfin , nous les Français qui n’en pouvons plus ?
    Attention les socialistes , votre réveil sera difficile et très douloureux !

      +39

    Alerter
    • Choupinet // 30.03.2015 à 03h44

      Définition de tout fanatisme : taper est bon. Si ça fait mal ou si ça ne marche pas, c’est qu’on ne tape pas assez fort.

      Les gauchos n’ont pas à se remettre en question, c’est la réalité qui n’est pas raisonnable. Il suffit d’être persévérant, et elle finira bien par comprendre.

        +8

      Alerter
      • 1Direct // 30.03.2015 à 14h39

        Bonjour Choupinet
        ” … Les gauchos n’ont pas à se remettre en question … ”
        Je prends votre phrase à titre d’exemple, donc ne vous sentez pas particulièrement visé.
        J’aurais pu en prendre bien d’autre dans la même veine afin de dire simplement que ce qui se dit et s’écrit ici et ailleurs sur le parti Socialiste est, hélas, oui hélas, vrai de l’UMP et de la Droite en général … pire de tout les partis politiques.
        Le pire est que nous, français, électeurs, avons cette triste habitude d’avoir, toutes générations confondus, la mémoire terriblement courte et encore plus extrêmement sélective.
        Alors moi je me souviens …
        Le dernier vote au présidentiel a sanctionné le résultat d’un certain homme de Droite et qui a amené, soyons honnête, un certain M. Hollande au pouvoir juste parce que beaucoup des électeurs en avait ras le bol de M. Sarkozy, de sa politique et des résultats.
        Bizarrement personne n’a l’air de s’en souvenir. Il faut croire que les gens le croit lorsqu’il dit pour la Nième fois qu’il a changé.
        Avant, la Droite a perdu toute les élections intermédiaires pour … la sanctionner.
        Tiens?! Comme c’est bizarre.
        Etc etc etc …
        Je ne vais pas refaire l’historique je vous laisse le soin à vous ainsi qu’aux autres de relire les actualités du quinquennat précédent pour vous rafraichir la mémoire sur la politique et les affaires.
        (Ne criez pas! Je sais ils sont tous “coupables mais pas responsables …” et surtout … jamais condamnables).

        Je pourrais vous rejoindre sur un point:
        Les promesses de campagne jamais tenues qui pourrait tourner à la pathologie.
        Oui mais … la pathologie de qui? Des menteurs ou de ceux qui continuent à les croire?
        Alors cela devient navrant, exaspérant, pathétique de voir les français manquer à ce point d’un minimum de bon sens.

        Surtout ne vous faites pas d’illusion, à notre époque, vous pouvez voter pour qui vous voulez cela ne changera rien la route est tracée et la France doit s’y tenir.
        Sauf le discours et le ruban, C’est pour cela que le PS n’a pas véritablement de politique différente de la Droite.
        Ils ont un tableau de marche préétabli et, sauf à la marge, ils doivent tous s’y tenir.

        Alors, sauf pour faire “mumuse”, que personne ne s’emballe. M. Sarkozy a, en l’état, de forte chance de redevenir Président et je lirai les mêmes commentaires sur la politique menée car elle ne sera que la continuité de la précédente.

        Normal puisque, bien qu’ils s’en défendent, tout les politiques ont la même façon de penser, les mêmes dogmes … je n’ai pas dit les mêmes ordres.

        AH si! Une dernière chose.
        Vous réalisez, j’en suis sûr, que, par exemple, le fait d’avoir un CDI spécial PME/PMI exclura tout ces salariés d’une capacité de crédit, voire d’un accès à la location d’un appartement (surtout en ile de france) etc. etc
        Vous réalisez aussi que la persistance des emplois type 25h/semaine n’est viable dans le temps qu’à la condition exclusivement que le prix des locations d’appartement (Paris inclus), de l’énergie, de la nourriture et bientôt des soins baissent proportionnellement.
        Sinon …

        Ne sachant pas de quel coté de la cognée vous êtes réfléchissez tous bien.
        Cela étant, en résumé, voté pour qui vous voulez cela ne changera rien sauf l’ambiance et la vitesse/dureté d’exécution.

        PS:
        Avoué tout de même qu’entendre parlé de l’abus et de la lutte contre l’assistanat par le premier assisté de France relève du … comique? (oui je sais il n’est que N°2)
        Ah oui c’est vrai! L’assistanat c’est pour les autres pour lui ce sont des avantages acquis, voire des acquis sociaux.
        Acquis quoi? de la part d’une personne de droite? 🙂 🙂 🙂 PTDR

        Mieux vaut en rire qu’en pleurer dit-on.

          +8

        Alerter
        • Choupinet // 31.03.2015 à 00h39

          Chéri (e)

          Je parlais des gauchos parce que c’est d’eux qu’il est question dans l’article de l’Obs, et que c’est eux qui ont le plus perdu.

          Au départ, c’était écrit en parlant de la gauche et de la droite, puis corrigé pour rester dans le thème.

          C’était pas la peine de partir dans une telle dissertation sans essayer de savoir. C’est pas grave, hein, mais c’est cocasse : faire ça à un vieux gaucho comme moi…

            +0

          Alerter
          • 1Direct // 31.03.2015 à 14h10

            Bonjour Choupinet,
            D’abord merci pour le “Chéri” 😉
            Ensuite, je vous réécrit ici ce que j’ai énoncé en préambule:
            ” … Je prends votre phrase à titre d’exemple, donc ne vous sentez pas particulièrement visé … ”
            Je vous avoue que cette extraction n’a servi que de bouc-émissaire à ma (faible) composition … tartine.

            Ne vous sentez surtout pas visé. Ayant été moi-même, à une époque, non pas jusqu’à “gaucho”, mais d’un rose foncé ;).
            Si obligé, je me classerais comme apolitique … grâce, non pas à dieu (laissons le où il est) , mais grâce à eux, les politicards de tout poils.
            Normal à force de me le rebrousser … le poil.

            Alors acceptez mes excuses si vous vous êtes mal senti à la lecture de mon texte.
            Cordialement
            🙂

              +0

            Alerter
    • maintenant // 30.03.2015 à 07h09

      Nous pouvons le faire ensemble, MAINTENANT
      Interlude sociétal (6:20) https://www.youtube.com/watch?v=mC-M84Pf1wg
      (1:22:41) https://www.youtube.com/watch?v=L0ATQHBXql4

        +0

      Alerter
    • Bruno // 30.03.2015 à 08h02

      Gauchos ? Comme vous y allez ! Vous avez vu des gauchos a Matignon vous ?

        +39

      Alerter
      • Choupinet // 31.03.2015 à 00h41

        Pardon : socialistes pirates sous pavillon privé.

          +0

        Alerter
    • ulule // 30.03.2015 à 08h25

      Les Mutins de Pangée – La deuxième droite (avec Jean-Pierre Garnier)
      https://vimeo.com/64979934

        +0

      Alerter
    • Suzanne // 30.03.2015 à 13h21

      Désolée, purefrancophone (déjà j’entends le mot pur ça me plaît moyen), ce ne sont pas les gauchos qui ont perdu, mais ceux qui, sous couvert d’une appellation de gauche, mènent une politique de droite.
      Sinon, j’aurais voté pour eux, et avec moi de nombreux, très nombreux gauchos maudits dont vous n’avez pas encore fini d’entendre parler, eux et leur idéologie mortifère.

        +4

      Alerter
      • Le sylaédre // 31.03.2015 à 01h52

        @ Suzanne.
        Une politique banquiére de droite, une ideologie aculturante de gauche, (car pour ce qui est de la culture c’est comme pour les média il faut être conforme !
        Et cela quel que soit celui de droite où de gauche qui aura pris le pouvoir, un peu comme s’ils s’étaient donnés la main.
        Bien sur, on peut toujour considérer que c’est une fausse gauche à cause du bancaire, mais j’ai dans l’idée que ça les arrangent, ils aiment tellement les pauvres qu’ils en fabriquent !
        En tout cas pour l’ideologie c’est bien de la “bonne grosse gauche” mais je peu me tromper, elle semble s’emballer depuis le début d’ailleur, comme si, plus vite sera combattue la realité plus vite les esprits changeront, est c’est peut-être un peu ça aussi qui donne ce résultat électif mortifère !
        J’éspère ne pas être trop sec, si c’est le cas pardonnez moi, il y a si longtemps que l’on se moque de savoir si j’en souffre que j’ai un sens de la mesure un un peu sauvage !
        Amicalement !

          +0

        Alerter
    • Alain Rousseau // 30.03.2015 à 13h33

      Gauchos, les socialos ? Et on ne m’avait rien dit ?

        +5

      Alerter
  • Caliban // 30.03.2015 à 00h35

    Bon, plus la force de cracher sur l’Obs. Plus de salive à vrai dire…

    Cette formule pleine de candeur retient mon attention :
    “La vie politique française continue d’être régie par un affrontement bipolaire droite-gauche.”

    Notre globe-trotter des rédactions parisiennes (http://fr.wikipedia.org/wiki/Renaud_D%C3%A9ly) doit avoir un souci de latéralité : l’affrontement horizontal est une chimère.

    C’est à mon sens plus une opposition bas / haut qui est à l’oeuvre :
    • rejet massif du personnel politique (1 inscrit sur 2 ne se déplace plus, et on ne compte ni les votes blancs et nuls et à fortiori les non-inscrits)
    • mise en doute de la parole des médias de grande diffusion (rôle salutaire d’internet à cet égard, mais cela ne touche encore que certaines tranches de la population)
    • méfiance généralisée vis à vis des “élites” (l’archétype du technocrate européen remplaçant peu à peu celui de l’énarque)

      +23

    Alerter
    • JaySWD // 30.03.2015 à 00h40

      Vérité intra périph’,mensonge au delà………………

        +9

      Alerter
    • julien // 30.03.2015 à 01h03

      Bonsoir O. Berruyer et merci pour cet article.

      J’aurais aimé savoir si il est possible de trouver les resultats par tranche d’age car c’est un bon indicateur sur l’evolution des rapports de force politique dans le futur : les retraités qui votent majoritairement UMP sont un corps dont une partie passera l’arme a gauche au fil du temps tandis que les etudiants / jeunes travailleurs ont vocation à voter encore quelques temps (si on nous laisse l’illusion du vote…).

        +7

      Alerter
      • Caliban // 30.03.2015 à 01h39

        Votre demande est légitime …

        Toutefois un jeune ayant naturellement tendance à devenir vieux, votre questionnement gagnerait à être éclairé par une étude sociologique sur les trajectoires des votants. Avec l’âge – et en principe le patrimoine, la question de sa transmission, … – n’a-t-on pas une tendance naturelle au conservatisme.

        Il y a bien sûr ceux pour qui l’âge ne fait rien à l’affaire : https://www.youtube.com/watch?v=G4VKDXB0G6c

          +4

        Alerter
        • lorsi // 30.03.2015 à 05h31

          pas sur car ils sauront utiliser les medias alternarifs

            +1

          Alerter
      • LBSSO // 30.03.2015 à 07h43

        Bonjour Julien,

        des éléments de réponse chez Opinionway pour l’Opinion: “La sociologie du vote au premier tourdes élections départementales 2015″(moteur de recherche)

        https://www.google.fr/#q=+etude+sociologique+departementale+2015+opinionway

          +0

        Alerter
    • reine des prés // 30.03.2015 à 01h38

      Seriez pas par hasard le Caliban qui venait “dans’l’temps” rejoindre le héron et ses troupes sur une certaine “place du village” très fréquentée en ces temps là …
      Si oui, “bienvenue à bord !” – bien que je n’ai aucun titre ici pour dire ça.
      Sinon, idem.

        +0

      Alerter
  • dissy // 30.03.2015 à 00h44

    Déroute pour les européistes du faux PS et que font les moutons?Encore plus d’européisme avec le trio UMP/UDI/MODEM…on tourne en rond.
    Le choix n’est plus entre gauche ou droite(ils font la même politique aux ordres de Bruxelles),mais entre patriotes/souverainistes et européistes donc anti France.
    Tant qu’il y aura l’Euro inutile de voter cela ne change strictement rien.

    L’euro, une arme de destruction massive

    http://spread-the-truth777.blogspot.be/2015/03/leuro-une-arme-de-destruction-massive_29.html

      +39

    Alerter
  • Thalasrum // 30.03.2015 à 00h47

    La stratégie de Valls avec la complicité médiatique de se focaliser sur la baudruche FN montre tous ses résultats ce soir : le FN a gagné… 0 département !!! Bravo les champions de la boule de cristal.
    Pendant ce temps, malgré la moitié des départements perdus par le PS, Valls annonce qu’il maintient sa politique sécuritaire et libérale ! Navrant !
    http://thalasrum.over-blog.com/2015/03/le-ps-perd-la-moitie-des-departements-departementales-2015-valls-ump-fn-liberalisme-austerite-chomage.html

      +6

    Alerter
    • ulule // 30.03.2015 à 07h38

      C’est un “coup” d’état ! Le gouvernement doit démissionner.
      Nous le peuple, les sans dents, ne sommes pas du tout d’accord avec cette politique sécuritaire et libéral.

      https://www.youtube.com/watch?v=1bBcsYczk7w
      https://www.youtube.com/watch?v=PIP-gzeqgPs

        +7

      Alerter
    • Macarel // 30.03.2015 à 08h32

      FN 0 départements : c’est le résultat du scrutin majoritaire à deux tours. C’est fait pour filtrer les partis extrémistes. Hier le PC, aujourd’hui le FN.

        +16

      Alerter
      • balthazar // 30.03.2015 à 13h54

        Quand 25% des gens votent pour un parti, soit le 1 er parti selon le résultat des élections, en quoi est ce extrémiste ?
        Arrêtez de colporter ces termes novlangue qui ne servent qu’à une chose : abrutir les masses.

          +2

        Alerter
        • Macarel // 30.03.2015 à 19h03

          Tout d’abord, je n’assimile pas ceux qui votent pour un parti, aux gens qui font ce parti.
          Ensuite, j’ai la faiblesse de penser, que le FN, est du moins, au niveau de ses cadres, un parti de droite extrême, si extrême-droite vous choque.
          En tout cas ce n’est pas un parti d’extrême-gauche, ou de gauche extrême, même pas de gauche radicale (terme à la mode), même si le FN -par pur opportunisme électoraliste, et parce que les partis de gauche ne font pas leur travail-, récupère des thèmes de justice sociales issus de gens de gauche, comme Sapir ou Lordon par exemple.

            +3

          Alerter
      • mangda // 30.03.2015 à 17h45

        En quoi le parti communiste n’est plus diabolisé?
        Il a obtenu 176 conseillers et il conserve même le Val de Marne !

        C’est le 3ème parti de France sur ces élections et personne n’en parle.

        Je sais pourquoi on nous parle tant du parti bleu marine, car il y a de bonnes choses à y prendre notamment la sortie de l’Euro, du coup si nos convictions se rejoignent nous devons des fascio d’extrème droite …. Donc la pensée unique est obligatoire.

        Mais pour le PCF, pourquoi en parler si peut?

          +2

        Alerter
        • theuric // 30.03.2015 à 20h07

          Si on nous parle tant du F.N. c’est justement pour empêcher ceux qui veulent, plutôt celui qui veut sortir de l’Union-Européenne de s’exprimer, soit l’U.P.R..
          L’obéissance à la doxa européiste et américanolâtre est directement proportionnel au temps d’écoute télévisuel, et devinez qui est passé le plus souvent à la télévision?
          Bravo, vous avez gagné, le Front-National!

            +1

          Alerter
    • Stéphane Grimier // 30.03.2015 à 09h35

      C’est totalement logique.
      Vu que l’UMP, branche de l’UMPS a gagné, et que le FN a perdu, alors le PS a gagné.
      Comme le PS et l’UMP font la meme politique, c’est que la politique du gouvernement a été reconduite. Juste que le peuple a dit qu’il voulait voir d’autre tete de c…. pour l’appliquer plutot que celles du PS (un problème d’usure rapide et de lassitude de sales tronches…).
      Donc on poursuit. Rien de plus LO GI QUE a qui appelle un chat, un chat.

        +12

      Alerter
  • René Fabri // 30.03.2015 à 01h38

    Question annexe : Combien d’électeurs ont choisi le “ni ni” ?

    Réponse : 1,89 %. Donc, c’est très faible. Les autres ont voté pour un autre parti que celui auquel ils avaient voté au premier tour, sauf si leur candidat se maintenait.

    Méthode : J’additionne les abstentionnistes, les votes blancs et les votes nuls du deuxième tour, et je retranche ceux du premier tour, afin de ne garder que le surplus d’abstention, de votes blancs et de votes nuls. Je me base sur les pourcentages, parce que le nombre d’inscrits n’est pas le même étant donné que certains cantons ont été gagnés dès le premier tour.
    Calcul : (50,01 – 49,83) + (2,85 – 1,65) + (1,31 – 0,80) = 1,89.

      +6

    Alerter
  • Emmanuel // 30.03.2015 à 02h20

    A tant nous rebattre les oreilles avec les “échecs” électoraux successifs du FN, j’en conclus que ce parti est moribond. Alors, pourquoi continuer à en parler, M. Dély ? Hélas, n’est pas Emile Coué qui veut.

      +4

    Alerter
  • dissy // 30.03.2015 à 03h57

    Visiblement Valls en veut encore plus des déroutes et des plus importantes encore:

    Un nouveau contrat de travail pour les PME ?

    Vous prendrez bien encore un peu plus d’insécurité?C’est un ordre de la Jun te de BXL.

    Selon Les Echos, le gouvernement pourrait prochainement annoncer l’arrivée d’un nouveau contrat de travail pour les TPE et les PME. Ce dernier permettrait aux patrons de licencier plus facilement en cas de difficultés économiques.

    http://www.lefigaro.fr/flash-eco/2015/03/29/97002-20150329FILWWW00250-un-nouveau-contrat-de-travail-pour-les-pme.php

      +4

    Alerter
  • philbrasov // 30.03.2015 à 04h20

    Pourcentage des votes en faveur du Front National vs nombre de sièges obtenus par ce parti sur le total des sièges du département.
    Aisne: 44,3% des votes : 6 sièges sur 40
    Var: 43% des votes : 4 sièges sur 44
    Gard: 42% des votes : 4 sièges sur 44
    Oise: 41% des votes: 4 sièges sur 42
    Pas de Calais: 41% des votes : 12 sièges sur 76
    Vaucluse: 40% des votes : 4 sièges sur 32
    Aube: 39% des votes : 0 siège sur 28
    Aude: 39% des votes : 0 siège sur 36
    Somme: 39% des votes : 2 sièges sur 46
    Alpes Maritimes: 38% des votes: 0 siège sur 46
    Nord: 37% des votes : 0 siège sur 80
    Yonne: 37% des votes : 2 sièges sur 40
    Hérault: 36% des votes : 6 sièges sur 50
    Moselle: 35% des votes: 0 siège sur 48
    Pyrénées Orientales: 35% des votes : 0 siège sur 34
    Haut Rhin: 35% des votes : 0 siège sur 32
    Eure: 34% des votes : 0 siège sur 44
    Marne: 34% des votes : 2 sièges sur 44
    Seine et Marne: 33%: 0 siège sur 46

      +29

    Alerter
    • Vallois // 30.03.2015 à 10h05

      Le subtil découpage électorale ou Gerrymandering (pour se remémorer l’Irlande du Nord) permet cet exploit que même majoritaire en certains cantons, la représentation ne reflète jamais les voix exprimées. La majorité en pourcentage est diluée, c’est un jeu pervers. J’avoue à grands regrets que j’ai du mal à voir comment les partis aux pouvoirs peuvent affirmer qu’ils sont plus républicains que le FN ? Le sens du spectacle et de la mise en scène peut-être ?

        +11

      Alerter
    • step // 30.03.2015 à 11h37

      a la place des journaleux, je me méfierait… a 50% il se passe un truc rigolo…. pas de second tour.

        +5

      Alerter
      • Michel le Rouméliote // 30.03.2015 à 14h08

        C’est ce qui s’est passé au Pontet (Vaucluse) !

          +1

        Alerter
    • Tonton Poupou // 30.03.2015 à 12h50

      Les « démocrates républicains » de gauche et de droite peuvent ils fanfaronner en affirmant que ces élections sont un échec pour le FN ?
      Combien de temps va encore durer la « farce des élections démocratiques » ?
      Conseil pratique du Dr Folamour : Vous cassez le thermomètre et vous déclarez que la température a baissé !

        +0

      Alerter
    • balthazar // 30.03.2015 à 13h57

      C’est beau, la démocratie à la francaise.
      Je peux rêver qu’un jour 25% des voix au 1er tour = 25 % de représentants , ça ce serait démocratique.
      Je peux rêver.

        +2

      Alerter
      • Cédric // 30.03.2015 à 20h25

        ce qui veut dire quoi ? on donne 25% des départements au FN? et si dans ces départements choisis , 75% des gens n’ont pas voté FN, on peut parler de démocratie, là ?

        le problème dans ce type d’élection est justement de donner un score national et d’en tirer des conclusions type ” 25% et pas d’élus !!! “

          +0

        Alerter
  • kasusbelli // 30.03.2015 à 06h33

    Analyse politique de l’Obs habituelle, au niveau 0.
    4 élections et 4 (excuser le terme) branlées ! Mais je reste droit dans mes bottes.
    Quid de 50% des electeurs qui ont préféré passer l’aspirateur et regarder téléfoot…? Ras le bol de voter UMP-PS, et aucune autre alternative crédible.

    Tout ceci finira mal…

      +13

    Alerter
    • ploukplouk // 30.03.2015 à 07h59

      Je suis d’accord avec ces commentaires, mais le FN n’est pas une alternative possible.

      A quand de vrais politiciens

        +5

      Alerter
    • fausse bannière // 30.03.2015 à 08h00

      @kasusbelli
      Vous voulez parler du grand parti d’Union Nationale UMPS (y compris le FN au besoin) ?

        +0

      Alerter
  • Bruno // 30.03.2015 à 06h39

    Chers Dissy er Ded,

    François Hollande n’est en aucun cas cinglé. Avec Valls, ils savent très bien ce qu’ils font. Ou plutôt, qu’ils le fassent de manière consciente ou non, ils ont de la part des gros rentiers, un mandat extrêmement clair :

    1- se faire élire,

    2- mener une politique néo-libérale la plus échevelée possible afin d’assurer la rente coute que coute,

    3- tenir jusqu’à l’élection suivante et éventuellement passer la main à un autre parti équivalent pour remplir la même mission.

    Ce “programme” est en tous points semblables à celui de la droite classique.
    Ce sera aussi celui de l’extrême droite quand le MEDEF aura besoin de lui.
    Donc dans tous les cas, il faut assurer la rente, dans n’importe quel contexte, quel qu’en soit le prix: une limace social-démocrate vaguement rose peut faire le job, un agite démagogue de droite totalement interchangeable avec le premier, convient aussi parfaitement ou alors un fasciste, de temps en temps, si le besoin s’en fait sentir pour museler les salaries.

    Hollande et Valls sont donc très performants. Ils remplissent à merveille leur mission.

      +55

    Alerter
    • kriss34 // 30.03.2015 à 11h06

      Ah ah ah, machiavélique votre analyse! mais finalement peut être pas déconnante! Juste, la charia médiatique pour contrer le FN je sais pas mais le mode de scrutin, là on ne peut pas nier son efficacité! Et effectivement c’est une dictature molle qui nous étreint mollement.. mais surement… Bigre…

        +4

      Alerter
    • Macarel // 30.03.2015 à 11h23

      Hollande a pour modèle François Mitterrand, que l’on surnommait le florentin.
      Le machiavélisme est utile en politique politicienne…
      Une chose est certaine, UMP ou PS, le système est bien verrouillé.

        +6

      Alerter
  • Rose du sud // 30.03.2015 à 07h18

    à Ded. Je pense que vous faîtes erreur monsieur. Relisez le témoignage de son ex-amie hôtesse de l’air qui connaissait le milieu du travail. Malheureusement maintenant les journalistes ne parlent plus que d’une seule phrase et pas du contexte. Ce pilote dépressif subissait de grosses pressions de son employeur “les américains” et tout le monde sait que les prix bas des compagnies aériennes, ne peuvent le faire qu’au détriment du personnel. les conditions de travail sont terribles au point que le pilote lui-même en avait “oublié” lui aussi de prendre ses précautions avant de partir!
    Tout suicide sur un lieu de travail est un SIGNE me dit ma fille psy! Il devait être très en colère contre son employeur et l’ex-amie le dit aussi. Du coup n’y voyant pas très clair, il s’en prenait à elle qui était plus calme dans son ressentiment. Il voulait changer les choses: “Trouver une occasion pour faire payer la compagnie…..Les experts avaient raison c’est l’avion, (ce bien si précieux que tout était fait pour la sécurité de l’avion et non celui des passagers,) qu’il voulait détruire et en plus les obliger de payer de fortes indemnités. Il attendait l’occasion….elle s’est soudain, présenté . Il était donc obligé de se sacrifier!

    Hollande ne se sacrifie pas, lui, mais il” bouzille”, ses amis qui ont voté pour lui . Il est finalement encore plus dangereux car il est intraitable avec les faibles et se soumet comme un mouton devant le grand loup, l’AMERICAIN!
    Vous verrez que plus tard, on oubliera ses trahisons et on commémorera sa brillante élection de Président!

      +6

    Alerter
  • JOURDAIN // 30.03.2015 à 07h34

    le Nouvelle Observateur, fidèle à lui même
    avec son célèbre plume antidémocratique R. Dély

      +1

    Alerter
  • DUGUESGLIN // 30.03.2015 à 08h08

    Tout cela donne la désagréable impression que quoi qu’on fasse, on subira toujours la même politique.
    Pour beaucoup nous nous sentons prisonniers d’un système indéboulonnable. Le vague sentiment d’être méprisés et floués. Avec au pouvoir,un gouvernement plus soucieux de faire du sociétal plutôt que de s’occuper de la société pour la sortir de la crise. Un pouvoir plus soucieux de diviser par des lois imposées sans consultations, plutôt que défendre les libertés. Un pouvoir plus soucieux de se soumettre aux banquiers que de sauver l’économie, et tout cela avec 20% de la moitié des inscrits. Faut le faire, c’est une vraie démocratie !

      +7

    Alerter
    • languedoc 30 // 30.03.2015 à 14h22

      Le scrutin majoritaire à deux tours permet que le partage du gâteau se fasse toujours à deux. Ceux qui ne sont pas contents s’abstiennent, plus de 50% cette fois-ci, les autres votent encore, mais jusqu’à quand? Quand à la démocratie je n’ose même pas en parler.

        +2

      Alerter
  • Macarel // 30.03.2015 à 08h29

    François Hollande ancien secrétaire général du PS, est déterminé à “crasher” le PS dans la montagne des traité européens ordo-libéraux, et de la mondialisation néolibérale.
    De scrutin, en scrutin, les passagers crient casse-cou, mais le pilote et son équipage enfermés dans le cockpit de la finance (“mon ennemi, c’est la finance.”, sans blague ?), et du business international, reste sourd.
    Une nouvelle alarme va retentir, lors des régionales, mais le cap sera conservé, le contact avec le sol est programmé pour le printemps 2017 : le PS sera désintégré.
    Cela pose des questions sur le profil psychologique de tels pilotes, qui ont une foi aveugle dans une idéologie mortifère, au point de les détacher du monde réel.

      +4

    Alerter
    • Wittlucky // 30.03.2015 à 10h02

      Juste analyse sauf votre conclusion. Hollande, Valls, Cambadélis ne possèdent en rien “une foi aveugle”. C’est une équipe en service commandée, avec un seul objectif : détruire la “Gauche”. C’est quasiment fait.

      Simple constat :
      • Hollande : le plus apparatchik des “socialistes” promu Président.
      • Valls : 5% aux primaires socialistes, aux manettes du pays.
      • Cambadélis : élu … par personne à la direction du PS !
      On pourrait qualifier ça de “coup d’état démocratique”.

        +10

      Alerter
      • Macarel // 30.03.2015 à 11h15

        Vous avez sans doute raison, ce ne sont pas des “gens de foi”, mais des technocrates froids, qui ne croient plus à la politique, mais au règne de la technique et des experts.
        C’est une génération qui a été formée à la gouvernance par les règles, les nombres (Pour reprendre le titre du dernier ouvrage de Alain Supiot : “La gouvernance par les nombres”)
        Tout n’est qu’une affaire de “comment” pour ces technocrates, jamais de “pourquoi”.
        Le but de la gouvernance c’est d’éliminer le facteur humain, et donc de vider l’activité politique de sa raison d’être. Il est vrai que le facteur humain ça peut-être très “chiant”. Par contre un modèle de gouvernance basé sur des règles abstraites et sacralisées, c’est plus “cool”.
        Dans ce contexte, les élections ne sont plus qu’un rituel, sans importance, auquel il faut se plier pour que la partie du peuple la moins éclairée, vive toujours dans l’illusion démocratique. Le clergé médiatique est là pour maintenir cette partie du peuple dans son illusion.
        Ce matin la porte parole du PS, déclarait : “La gauche perd parce qu’elle n’est pas unie.” Nous sommes bien là encore au niveau du “comment”, mais sûrement pas au niveau du “pourquoi”.
        Pourquoi, une telle désunion à gauche ? Là il faudrait se poser des questions politiques qui fâchent, et pas s’en tenir à de simples considérations techniques?
        Mais à vouloir éliminer le facteur humain, il vous revient en pleine figure sous des formes peu amènes : le vote FN par exemple. Il est vrai que pour l’instant la technique électorale du scrutin majoritaire à deux tours permet de le neutraliser dans les urnes, et que si par malheur cela ne suffisait pas, l’on trouvera bien dans l’outillage constitutionnel un moyen d’invalider le scrutin. Comme lorsque le FIS, avait remporté les élections législatives en Algérie.

          +5

        Alerter
  • Ardèchoix // 30.03.2015 à 08h33

    Que d’efforts pour prendre la direction du magasin du bricolage en dépôt de bilan.

      +4

    Alerter
  • Iskander Zakhar // 30.03.2015 à 09h01

    Le parti dit “socialiste” est libéral depuis 1983, ne l’oublions pas. Ces gens-là (je veux dire dans les structures dirigeantes des appareils politiques) continuent néanmoins de faire croire au peuple qu’ils sont de gauche : c’est faux ! Ce sont les descendants en esprit des bourgeois républicains qui ont fusillé la Commune.
    Ma pauvre France, te voilà bien mal barrée, prise entre un conglomérat libéral qui va de Valls/Macron à Sarkozy/Lagarde et deux partis qui drainent les voix des ouvriers de gauche, FN et FdG, mais que tout oppose ! Mais que fait le CNR, N.. de D… ?

      +3

    Alerter
  • Dizalc’h // 30.03.2015 à 09h14

    L’obs, comme d’autres, sont pitoyables (mais prévisibles) dans leurs commentaires…
    A ce niveau, ce n’est plus du journalisme (informer “indépendamment” les citoyens sur des faits permettant d’éclairer/révéler des situations/évènements), mais du “lobbying/militantisme”…

    Ils devraient plutôt parler effectivement de l’abstention de 51% et du taux de participation de 31% seulement en Seine St-Denis (soit 67,2% d’abstention!?… + 3% de blancs et nuls, soit 70% d’opposants aux candidats…)
    Je ne réside pas là-bas, mais en tant que citoyen, ça me préoccupe de savoir qu’il commence à y avoir des territoires, où, de facto, toute une population ne “croit réellement plus en personne”, à un point où ils “s’en cognent” de qui passera ou pas… (ce qui en dit long pourtant sur la légitimité qu’ils vont ensuite accorder aux institutions et leurs représentants…)

    Mais ce même journaleux fera “l’étonné” quand des soucis “laïques et Républicains” se passeront là-bas… pourtant, cette absence de personnel politique capable de les représenter, que ces résultats démontrent, devraient l’inquiéter au plus haut point… qu’il ne vienne pas se plaindre de “zones de non droit à nettoyer au karsher, etc.” puisque ces gens ne se sentent de toute façon plus concernés…

    Ce qui est drôle (ou pas) également, c’est de voir ce journaliste se réjouir que des gens de droite soient passés avec le “soutien total” de voix d’un parti “opposé” (théoriquement), sur ordre qui plus est, de ces derniers… prouvant bien qu’ils sont “bonnets blancs, et blancs bonnets”…)

    Mais c’est trop lui en demander que de faire ces efforts d’analyse/mise en avant de faits… d’autant plus que si l’on regarde uniquement les cantons où le FN était présent au 2nd tour, il devrait “s’inquiéter” de voir qu’il est en moyenne autour de 40% si je ne m’abuse? Au lieu de vouloir le dénigrer de façon naïvo-stupido-milantanto-journalistique; Car ce n’est pas en niant des “faits” que l’on résous les choses…
    Mais il doit aimer la méthode Coué “tout va bien” 😉

      +2

    Alerter
  • Vallois // 30.03.2015 à 09h15

    C’est bien, on continue le show, 25% des voix, peu de représentants, comme cela ils n’auront rien à prouver sur le terrain ni dans les institutions. Le spectacle peut continuer à l’infini, le FN pour rabattre le troupeau et le tenir dans le système en l’empèchant de s’évader de sa prison mentale du jeu des partis politiques notamment.
    Le scrutin majoritaire, les découpages des cantons rappelle le Gerrymandering dont le plus illustre est celui des comtés irlandais du Nord pour en exclure la représentation catholique.
    https://fr.wikipedia.org/wiki/S%C3%A9gr%C3%A9gation_en_Irlande_du_Nord

    Ce qui me fait penser que malgré cela en l’absence d’identité véritable pour les français qui ne savent et ne voient plus ce qu’est leur pays et leurs institutions, un pôle d’identité en creux, se pose vers le FN.
    Les partis aux pouvoirs n’ont que peu de temps pour vider les institutions de leurs contenus et garder la facade seulement. Ils migreront dans les institutions du pouvoir véritable, sans passer par l’élection qui est de plus en plus risquée, car au delà des 30% l’effet de seuil du scrutin majoritaire est tel qu’il s’inverse.
    Pensez aux institutions de l’Empire Romain qui a gardé celles de la République.

      +1

    Alerter
  • Gribouille // 30.03.2015 à 09h27

    Il faudra relire l’article le lendemain des régionales en fin d’année. Dans un scrutin à la proportionnelle, le FN devrait être plus à son aise. Deux éléments seront déterminants dans la réussite ou l’échec du FN,
    1) comment va évoluer la situation économique
    et
    2)la réaction des électeurs à la fusion des régions.

    Sur le premier point, on relève les prévisions de la croissance avec la chute de l’Euro. Mais on commence à prendre conscience d’un ralentissement économique au niveau mondial, Chine, Etats-Unis, autres pays émergents comme le Brésil, sans compter les pays exportateurs de pétrole qui ont vu leurs recettes s’effondrer avec la baisse du prix du Baril. Et surtout quel sera l’impact de l’inflation importée sur la consommation intérieure avec le gel des salaires des fonctionnaires, et des pensions de retraite ? Si on pense que c’est le chômage qui nourrit le vote FN, cela devrait avoir son importance.

    Sur le second point, je peux prendre exemple sur ma région. La fusion sera opérationnelle le 1er janvier 2016, et rien n’est encore préparé. Le choix de la future capitale régionale, la définition de ses compétences, la gestion des personnels sont autant de sujets en suspens qui annoncent quelques moments chaotiques. A droite, comme à gauche, on applaudit des deux mains probablement sous l’injonction des partis (le problème avec la proportionnelle est qu’on peut vous faire rentrer sur une liste comme on peut vous en faire sortir si vous n’êtes pas suffisamment docile). Un seul président de département a dénoncé ce projet en mettant en avant que la fusion allait marquer la main mise d’une région l’autre dans le cadre d’une politique qui ne vise qu’à développer de grandes métropoles régionales. Le FN devrait jouer sur du velours en jouant l’opposition entre ce projet de grande métropole, qui devrait aspirer toutes les ressources des deux anciennes régions, et les zones rurales qui seront destinées à devenir des zones de relégation économique. Zones rurales où le FN réalise également ses meilleurs scores. Il est déjà presque certain que les deux futurs candidats (PS et UMP-Udi) à la présidence de cette grande région seront issus d’une seule des deux régions (elle correspond comme par hasard à la région de la future grande métropole en gestation), ce qui devrait encore alimenter la défiance des populations.
    (autre indice, si vous voulez découvrir le nom de la région, c’est le pays de Guillaume)

      +1

    Alerter
  • Jean-Paul B. // 30.03.2015 à 09h44

    Bonjour,
    cessons de commenter jusqu’à la nausée les résultats du PS et du PRG voire d’EELV ou de l’UMP+UDI+MODEM comme si ces partis n’étaient pas les missi dominici de la Commission Européenne avec pour unique mandat d’appliquer sans faiblesse la politique d’austérité décidée à Bruxelles (“allègement” du Code du travail;
    “dé-tricotage” de la Protection Sociale; réduction des services publics Hôpital,Ecole,… ;déstructuration de l’Etat au profit de Régions administratives bientôt mises en concurrence, etc.)
    Personne ne sait combien de temps le Peuple Français va accepter cette situation.

      +4

    Alerter
  • Pablo75 // 30.03.2015 à 09h55

    La déroute électorale du FN, l’échec cinglant du “marinisme”: dans les mêmes élections en 2011 le Front National avait obtenu 915.504 votos (15,06 %) et 1 conseiller régional. En 2015, 5.141.897 votos (25’24 %) et 62 conseillers régionaux.

    Si on suit le “raisonnement” de Dély, le PS a obtenu une grande victoire électorale en passant de 24,94 % des voix en 2011 à 13,30 % en 2015.

      +6

    Alerter
  • willybear // 30.03.2015 à 09h56

    Philbrasov a bien résumé plus haut avec ces pourcentages le cote débile et grand guignol des soit disant “élections démocratiques” en France.
    Tant qu´il y aura autant de moutons adorant se faire tondre et baisser la tête, rien ne changera, si ce n´est en pire!
    Quant a parler d´alternance “gochdroat”, qui a vu une différence dans l´umps ? (sans majuscule svp)

      +3

    Alerter
  • FifiBrind_acier // 30.03.2015 à 09h56

    UMP, grand gagnant de ces élections: 5 millions de voix sur 43 millions d’électeurs.

    21 millions d’électeurs ont refusé d’aller choisir entre la peste, le choléra et le béribéri.
    Autant dire que le rejet de cette classe politique est massif!

    Et encore, le PS et l’UMP ont sauvé les meubles grâce à la présence du FN, sinon ils auraient encore moins d’électeurs qui de seraient déplacés pour voter pour eux….
    Le FN a cette utilité, servir d’épouvantail à moineaux.

    Pour gagner une élection en France, c’est simple, il faut limiter le nombre de Partis politiques, deux, c’est bien, on ajoute le FN pour servir d’épouvantail à moineaux, et si chaque Parti fait entre 20 et 30%, ça suffit.

    Beaucoup ne sont allés voter que “pour éviter que le FN ne passe”, pas par goût pour le PS ou l’ UMP… Comme dit Christophe Barbier : ” Le FN ferait élire n’importe quelle chèvre”.
    Il suffit d’avoir 20 ou 25% au premier tour…, et avec le FN au milieu, c’est plié!

    https://fr.answers.yahoo.com/question/index?qid=20141012123956AANaT3b

      +3

    Alerter
  • Olposoch // 30.03.2015 à 10h30

    Ce qu’il nous faudrait, c’est un homme fort, suffisamment pour contrer les oligarchies, capable d’imposer par la pratique une politique populaire, ouverte aux échanges, dans le respect du plus grand nombre, voire de tout le monde, un homme humble, dont les discours traduisent son humanisme et sa culture.

    Il nous faudrait un Evo Morales…

      +5

    Alerter
    • Xavier // 30.03.2015 à 18h08

      Un Salvador Allende
      Un Hugo Chavez

        +2

      Alerter
      • Suzanne // 30.03.2015 à 18h54

        Une assemblée constituante désignée par tirage au sort.
        Une démocratie participative directe.

          +4

        Alerter
  • Ardéchoix // 30.03.2015 à 11h08

    Ce matin sur France Inter une phrase d’un député socialiste concernant l’économie m’a interpellée : ” tous les voyants sont au verre ” et ben camarade, c’est vrai que la vie politique demande d’avoir un peu de bouteille , alors sans rancune “santé”.

      +5

    Alerter
    • Macarel // 30.03.2015 à 11h20

      C’est la “green culture”, telle qu’elle sévit dans bien des boîtes aujourd’hui et qui conduit à de gros problèmes, lorsque la vérité sous-jacente, en général moins rose, plutôt verte, remonte à la surface.

        +2

      Alerter
    • Lamonette // 30.03.2015 à 17h31

      Quel bonheur, toutes les fois…, de vous lire.

      Je suis incapable de cela. Je sais, c’est dramatique pour moi mais depuis les années que cela dure, il me semble que je sais reK ce qui fait bien marrer.

      Alors, santé aussi….

        +1

      Alerter
    • Xavier // 30.03.2015 à 18h18

      “Au vert”

      C’est inénarrable chef du groupe PS à l’AN Bruno Leroux (Young Leader 1998) qui a osé cette formule.
      Il n’y a pas plus aveugle … etc

        +1

      Alerter
  • Julie // 30.03.2015 à 11h21

    Faut lire les chats pour piger les résultats maintenant!!
    Qxotl
    Selon le résumé, la droite remporte 67 départements et la gauche au moins 34, soit un total d’au moins 101 départements. Or, il n’y a eu que 97 conseils départements élus hier. Comment est-ce possible ?

    @Qxotl Nos résultats prennent en compte également les majorités en place en Guyane, en Guadeloupe et au conseil de Paris, même s’il n’y a pas eu de renouvellement dans ces collectivités lors de ce scrutin.

    Momal:
    Est il vrai le Front de Gauche a obtenu plus de conseillers départementaux que le Front National ?
    @Momal Oui, puisqu’en cumulé le Front de gauche, Parti de gauche et Parti communiste ont totalisé 142 élus, contre 62 pour le Front national.

      +3

    Alerter
  • DUGUESGLIN // 30.03.2015 à 11h37

    Selon Dély “La vie politique française continue d’être régie par un affrontement bipolaire droite-gauche”
    C’est justement cette bipolarité qui nous emprisonne.
    La division gauche/droite est artificiellement entretenue car elle permet de garder les mêmes, ou presque, c’est à dire ceux qui ne remettent pas en cause la haute finance celle qui méprise les peuples, les réduits à l’esclavage et continuent à s’imposer au monde par la division et tous les artifices.
    Ceux qui se sentent d’un bord considèrent qu’ils sont dans le bon camp, l’autre étant l’ennemi dans le mauvais camp. En quelque sorte le camp des gentils conte le camp des méchants. Chacun étant sincèrement persuadé qu’il a raison et que l’autre n’a rien compris.
    Pendant ce temps le vrai ennemi commun continue à s’imposer.
    Mais le camp du bon sens et de la clairvoyance qui existe et transcende le clivage dans les deux camps est occulté. Comme s’il était plus urgent de foutre une pâté à l’autre camp. Pourtant.dans les deux camps il y a des traites des gentils des bêtes et méchants et des gens honnêtes.
    La politique ce n’est pas un match de foot.
    Tant que nous ne sommes pas unis ou au moins réunis pour combattre notre ennemi commun, nous n’avons aucune chance de changement.
    Alors l’affrontement bipolaire qu’il aille se faire voir, il y a plus urgent pour le moment.

      +0

    Alerter
  • Mélissa // 30.03.2015 à 11h39

    Olivier,

    “C’est sûr que la branlée du PS c’est accessoire, l’essentiel reste de parler sans cesse du FN – c’est sûr qu’avec nos modes de scrutin non démocratiques, le danger que le FN rafle moult départements était gigantesque…”

    Mode de scrutin non démocratique…illustration :

    Département du Var

    Votes union de la droite…52,55 %…185 943 voix…40 sièges…

    Votes FN…43,36%…153 418 voix… 4 sièges !!

    Si un jour ceux qui votent FN en viennent à certaines extrémités pour manifester leur colère,…on ne pourra pas jouer les Charlies offusqués…

      +8

    Alerter
    • languedoc 30 // 30.03.2015 à 18h36

      Mais ils en sont fiers de ce mode de scrutin, Il fait totalement barrage à tout ce qui n’est pas UMP ou PS, ou dans la mouvance de ces deux partis. Ils ne sont pas prêts d’en changer ou d’y mettre ne fût-ce qu’un soupçon de proportionnelle.

        +4

      Alerter
  • Alae // 30.03.2015 à 12h12

    A tous les abstentionnistes :
    Clairement, la stratégie de la pêche à la ligne protestataire ne marche pas. La légitimité, ils s’en contrefichent. Même avec deux voix et 99, 99% d’abstention, ils gouverneraient comme si le pays leur appartenait.

    Une autre solution : puisque nous n’aimons aucun des candidats, pourquoi ne pas fonder notre propre parti politique au lieu de continuer à râler dans le désert ?

      +6

    Alerter
    • Mélissa // 30.03.2015 à 12h47

      [Modération : à la prochaine tentative visant à détourner les règles de la modération, vous serez banni…]

        +0

      Alerter
    • arti-chaud // 30.03.2015 à 13h24

      Petite ambiance post-electorale au QG:

      -sur un canton tendu avec un bureau manquant: “Manque quand même ce bureau. Ils votent plein et en plus, ils votent mal”. j’ai adoré le concept de voter mal, mon voisin aussi. Mais bon c’est visiblement un invariant, qui -comme la couleur des cheveux- ne mérite pas grande introspection.

      – En fin de soirée, le saucisson aidant :” L’abstention c’est pas plus mal on rentre plus tôt à la maison”. Celle là je la dédicace aux tenants du “vote utile blanc qui va impressionner les politiques”.

      L’élection… cet exercice de style, si inutile aux yeux de ceux qui en bénéficient. Il est certain que sans élection, on pourrait même rester à la maison, ce serait moins fatiguant. Tout cet étalage de moyens et d’énergie inutile, c’est anti-compétitif par rapport à une bonne petite dictature. Il faudrait en parler à valls qu’ils nous propose des “simplifications” sur le sujet.

      Sinon oui, beaucoup de blancs sur ce deuxième tour et une abstention plus forte. rien qu’une mécanique arithmétique bien huilée ne puisse renvoyer à quantité négligeable.

        +0

      Alerter
    • Suzanne // 30.03.2015 à 13h26

      Parce que ça ne marcherait pas, et que nous n’avons pas tous la même idéologie, ici. Personnellement, l’extrême droite m’attire assez peu.

        +0

      Alerter
    • FifiBrind_acier // 30.03.2015 à 19h53

      Ce sont les médias qui font les élections, puisqu’ils ne parlent que de 2 Partis politiques, + le FN !!
      Il existe plein d’autres Partis politiques.

      Si nous voulons nous débarrasser de ces trois là, il faut cesser de râler, lire les programmes des autres Partis politiques , et s’y inscrire.

      Sinon, aux Régionales, même topo, et aux Présidentielles, je ne vous en parle même pas, c’est plié d’avance !!

        +0

      Alerter
  • observateur engagé // 30.03.2015 à 12h56

    24 députés européens Fn, 5 villes passées au FN, 62 cantons passés au FN , etc. Quel échec ? qui peut croire de telles sornettes ?

      +3

    Alerter
  • Alain // 30.03.2015 à 13h36

    L’UMP et le PS n’existent encore que par la grâce d’un mode de scrutin qui donne la majorité absolue à celui qui peut aligner 25% en des zones clés tant qu’ils arriveront à diaboliser le FN – parti légal – comme non républicain. Comme si ce mode de scrutin était républicain ….

    Et dire que la France s’estime légitime de donner des leçons de démocratie aux autres ….

      +4

    Alerter
  • ricard’eau // 30.03.2015 à 14h01

    sinon ça choque personne que pour les départementales on oblige a se présenter 1homme et une femme sous couvert de égalité entre hommes et femmes???

    elle est passé ou la méritocratie?
    c’est quoi ce concept de égalité?

      +2

    Alerter
    • personne // 30.03.2015 à 17h44

      @ricard’eau
      Elle est passée où l’égalité ?
      – Bof, ce n’est qu’un cache sexe,
      histoire de se conformer (faire semblant) mieux, et, surtout, sans répondre aux attentes. Faudrait quand même pas rêver !

        +0

      Alerter
    • vallois // 30.03.2015 à 21h17

      Et c’est paradoxal pour certains penseurs influents au PS qui tiennent l’identité sexuelle pour une construction culturelle pas forcément en adéquation avec l’identité biologique…
      De quoi donner le vertige.

        +1

      Alerter
  • Fox 23 // 30.03.2015 à 14h08

    Bonjour,
    C’est assez jubilatoire, en dehors de la troisième claque en un an subie par le PS, de voir ou plutôt lire les interrogations nombreuses (voir ci-dessus), de ceux qui majoritairement ont pourtant voté pour Hollande il y a moins de 3 ans !
    Ils sont prêts à croire à toutes les niaiseries, dès l’instant ou elles sont proférées par un labellisé de “gôche”. Moi président…
    Juste un petit clic pour remonter jusqu’au titre de ce sujet, la Corrèze, département le plus endetté de France.
    D’après vous, c’est le hasard ? la fatalité ? Non, c’est la “gestion” imbécile d’une nullité intellectuelle, empereur de la démagogie, votre champion.
    Une première fois, cadeau à chaque collégien de 5ème (je crois) d’un ordinateur, la seconde d’un autre joujou informatique (pour une autre classe d’âge) et pour couronner, doublement du nombre de fonctionnaires départementaux !
    Dans un département relativement pauvre et peu peuplé, ça n’a pas pardonné.
    Tout le monde le savait, mais vous lui avez permis d’accéder à la magistrature suprême où il peut s’éclater et dilapider le peu qu’il restait dans des guerres et autres énarqueries, normales chez un type qui n’a jamais travaillé de sa vie.
    C’est vous qu’il faut remercier pour ce brillant résultat, cet avenir radieux pour les Français, lui n’a fait que profiter…
    C’est comme la corruption, s’il y a des corrompus, c’est bien parce qu’il y a des “corrupteurs”.

      +1

    Alerter
    • Suzanne // 30.03.2015 à 14h32

      Bien sûr, bien sûr, et depuis les très nombreuses années que la droite était au pouvoir, elle n’avait fait, elle, que des merveilles. Est-ce que ce serait possible que, sur les crises, on ne lise plus ces lamentables lamentations stéréotypiques sur comment avant c’était génial et les gauchos c’est moche…?
      Si vous voulez mon avis sur l’élection de Hollande, je pense que pour une grande majorité d’électeurs, ils auraient voté pour un pot de fleurs à l’époque s’il s’était présenté contre Sarko.

        +9

      Alerter
      • Fox 23 // 30.03.2015 à 18h14

        @ Suzanne,
        Je vous ferais uniquement remarqué que vous êtes la seule à parler des “merveilles” faites par la droite lorsqu’elle était au pouvoir.
        Je vous met au défi de trouver dans mon texte une seule phrase où je me répandrais dans ce genre d’absurdité.
        Vous par contre, il ne faut pas demander pour qui vous avez voté en 2012, vous avez le comportement stéréotypé du socialiste ou sympathisant, bottant en touche pour détourner l’attention sur vos naufrages et vos erreurs.

          +1

        Alerter
        • Suzanne // 30.03.2015 à 18h50

          Dans la compétence qui consiste à déterminer mes opinions politiques, dont je ne fais aucun mystère, parce que je ne vois pas pourquoi je m’en cacherais, vous êtes dans la petite case “compétence non acquise”. Félicitations.

            +3

          Alerter
    • Cédric // 30.03.2015 à 21h54

      “D’après vous, c’est le hasard ? la fatalité ? Non, c’est la “gestion” imbécile d’une nullité intellectuelle, empereur de la démagogie, votre champion.”

      perdu. merci d’aller troller ailleurs, sur un site de votre niveau intellectuel.

        +0

      Alerter
  • Olposoch // 30.03.2015 à 14h28

    et donc journaliste à “La Croix”, au “Figaro”, à l”huma” ou à “minute”…
    ça passe le test?

      +0

    Alerter
  • Fabrice // 30.03.2015 à 14h33

    J’allais dire que le plus triste était que les deux partis avaient seulement axé sur la lutte contre le FN (ou presque) au lieu de construire un programme décent et hors de dogmes, mais je viens de me rappeler que même quand ils présentent un programme au mieux ils l’oublient au pire ils font l’exact opposé donc au temps pour moi, la balle au centre.

    On pourra juste faire remarquer à l’ancien président que son analyse sur le FNPS, ne tenait a priori pas mais bon personne ne relèvera, les partis (qu’ils soient d’extrême ou pas) ne sont plus à une approximation près, vu que les citoyens français en sont la valeur d’ajustement (espérons que à l’inverse des assauts de la grandes guerres, ils n’attendront pas d’avoir sacrifié 80% de l’effectif avant de réaliser leur bêtise). 🙁

      +1

    Alerter
  • Camcam // 30.03.2015 à 14h42

    Du Tripartisme proclamé au Bipartisme de façade, le FN, bras armé de l’Unipartisme

    http://puissantsetmiserables.fr/2015/03/30/elections-departementales-2015-le-fn-bras-arme-de-lunipartisme/

      +2

    Alerter
  • Un naïf // 30.03.2015 à 15h54

    Article de 2012 :
    Nicolas Sarkozy arrête définitivement la politique

    http://elections.lefigaro.fr/presidentielle-2012/2012/05/07/01039-20120507ARTFIG00615-sarkozy-confirme-qu-il-arrete-la-politique.php

    Qu’est-ce que ça serait si il n’avait pas arrêté ??

      +2

    Alerter
    • Un naïf // 30.03.2015 à 16h44

      “Les règles sont simples : ils nous mentent, nous savons qu’ils nous mentent, ils savent que nous savons qu’ils nous mentent, mais pourtant ils continuent à nous mentir et nous continuons à faire semblant de croire en eux.” Elena Gorokhova

        +8

      Alerter
  • Lamonette // 30.03.2015 à 17h33

    Message in the bottle

    A Homère d’alors,

    Bien lu, le truc sur le mois de mai.

    Suis en soutien si vous en avez besoin.

      +0

    Alerter
  • mescalito22 // 30.03.2015 à 18h24

    Analyse des “analyses” en quelques points-clés.
    1) L’UMPS mène sa barque à merveille et verrouille toute opposition.
    2) Les 2 fronts (sortes de “syriza de droite ou de gauche sociétales) neutralisent le nombre de votants suffisants pour assurer le renouvellement de l’oligarchie contrôlée par Bruxelles, Francfort, Washington (sans oublier Tel-Aviv et la city of London, capitale de la mafia planétaire).
    3) NI-NI, oû es tu?
    En réalité, il n’y a ni extrême-drouâââte, ni gauche radicale en France.
    L’extrême-droite se trouve au pouvoir en Israêl, en Ukraine. Je ne parle pas des pétromonarchies-états terroristes-sous influence étasunienne.
    4) Tant qu’il y a L’Euro, le système est cadenassé et ne pourra changer.
    5) Les choses évolueront non par l’action des politiciens professionnels (caste nuisible qu’il faudrait supprimer) mais par lerouleau compresseur de l’histoire qui fait que:
    NON, La Grèce ne peut avoir la même politique monétaire que L’Allemagne. Le reste en découle.

      +2

    Alerter
  • 1Direct // 30.03.2015 à 19h05

    Je ne connaissais pas alors après l’avoir vu je pense que cet interview de Jean Pierre Garnier est confortant dans l’expression: “Ce que la Droite n’ose pas faire la Gauche le fait”
    La deuxième droite https://vimeo.com/64979934 de Jean Pierre Garnier

    Donc, Mesdames, Messieurs ne vous affolez pas … Tout a continué, tout va continuer.
    Qu’importe vos opinions, vos espoirs, vos certitudes !
    Cela donne tout de même matière à réflexion. Non?

      +1

    Alerter
    • 1Direct // 30.03.2015 à 19h32

      Oups !!
      Désolé ulule et Xavier je viens de voir que vous m’aviez devancé.
      Je rends donc à César ce qui … lui revient 😉

        +0

      Alerter
  • 1Direct // 30.03.2015 à 19h26

    Peut-être n’avez-vous pas relevé la petite phrase de M. Cambadélis lors de sa déclaration d’hier soir.
    Je vous la livre pour réflexion ici:
    ” … La formation sera la Sécurité Sociale de demain …”

    Désolé mais d’abord je trouve que c’est une belle ânerie à moins que ce ne soit un “lapsus” (Hum) révélateur de ce qui s’annonce.

    Au premier degré, c’est comme si ce Monsieur vous disait que, parce que vous êtes instruit, formé, vous serez à l’abri de la maladie (??)

    Ânerie car comment peut-on corréler la formation à la Sécurité Sociale?

    A moins que, sous un angle financier, cela ne devienne plus clair

    Malade?
    Sortez votre carte bancaire, merci.

      +1

    Alerter
    • FifiBrind_acier // 30.03.2015 à 20h10

      Ce que je comprends, c’est que le seul viatique des citoyens sera leur formation professionnelle, et après, vogue la galère!

      C’est un peu ce qu’ Attali explique dans son article: ” Débrouillez-vous !”

      Ne comptez plus sur personne, ni sur les syndicats, ni sur les Partis politiques, ni sur l’ Etat, plantez des patates et débrouillez-vous en famille…

      http://www.slate.fr/story/85455/debrouillez-vous-attali

        +0

      Alerter
  • vallois // 30.03.2015 à 21h26

    J’ai retrouvé cela en lisant Victor Hugo – les misérables – Fantine Tome 1 et je voulais faire part de mon amusement sur les dispositions des journalistes et l’utilisation du vocabulaire pour la propagande :
    « Dans des journaux vendus, des journalistes prostitués
    insultaient les proscrits de 1815 ;
    David n’avait plus de talent, Arnault n’avait plus
    d’esprit, Carnot n’avait plus de probité ; Soult n’avait gagné
    aucune bataille ; il est vrai que Napoléon n’avait plus de génie.
    Personne n’ignore qu’il est assez rare que les lettres adressées
    par la poste à un exilé lui parviennent, les polices se faisant un
    religieux devoir de les intercepter. Le fait n’est point nouveau ;
    Descartes banni s’en plaignait. Or, David ayant, dans un journal
    belge, montré quelque humeur de ne pas recevoir les lettres
    qu’on lui écrivait, ceci paraissait plaisant aux feuilles royalistes
    qui bafouaient à cette occasion le proscrit. Dire : les régicides,
    ou dire : les votants, dire : les ennemis, ou dire : les alliés, dire :
    Napoléon, ou dire : Buonaparte, cela séparait deux hommes
    plus qu’un abîme. »

      +0

    Alerter
  • vallois // 30.03.2015 à 21h49

    En parlant de Mozinor, en votant on a toujours l’impression de devenir mugu, comprenne qui pourra !

      +0

    Alerter
    • 1Direct // 30.03.2015 à 22h42

      Ou alors un “MouGeon” .
      Hybride entre MOUton et piGEON 😉

        +0

      Alerter
  • Macarel // 31.03.2015 à 08h28

    L’idéologie néo-libérale a crétinisé ceux qui nous gouvernent !

    Contrairement à ce que prétendait Jean-Baptiste Say, ce n’est pas “L’offre qui crée la demande”, mais exactement l’inverse !!!

    Démonstration de François Roddier (astrophysicien à la retraite, qui a une approche thermodynamique de l’économie), vers la minute 50 de la vidéo suivante :

    https://www.youtube.com/watch?v=5-qap1cQhGA

    Et voilà, messieurs Hollande et Valls, “Pourquoi votre fille est muette”, pourquoi le chômage ne va pas baisser, avec votre politique de l’offre, et pourquoi le PS va être laminé d’élections en élection.

    PS = Parti Suicidaire.

    Cela marchera d’autant moins que nous sommes pieds et poings liés par des traités européens, qui nous ont fait perdre toute souveraineté monétaire, et budgétaire. Et que la concurrence “libre et non faussée” ne peut que concourir à tirer toujours plus nos salaires et nos standards sociaux vers le bas.

    Nous sommes victimes d’une “Conjuration des imbéciles”, pour reprendre le titre d’un ouvrage fameux.

      +2

    Alerter
    • 1Direct // 31.03.2015 à 13h39

      Bonjour Macarel,
      Lorsque vous dites:
      “… ce n’est pas “L’offre qui crée la demande”, mais exactement l’inverse … “

      Par expérience, affirmer une telle chose est tout aussi faux que son inverse.
      En fait, et dans la réalité, les deux sont vrais.
      Je m’explique par l’exemple d’un objet quotidien, le micro-onde:
      Avant son invention et sa sortie sur le marché personne n’en avait besoin. Aucune utilité apparente. Le fait de le proposer et de montrer, marketing à l’appui, la curiosité puis le besoin ont été créé.
      Aujourd’hui quasiment tout le monde utilise un micro-onde et reconnait ses aspects pratiques et personnes n’a envie de s’en passer.
      L’offre du micro-onde a été créé le besoin de toute pièce.
      J’aurais pu aussi prendre le téléphone portable comme exemple.

      L’inverse est aussi vrai. Un besoin, une demande, existant mais sans réponse provoque la création d’un produit pouvant couvrir cette demande.

      Ma réponse n’est pas philosophique mais juste réaliste pour ne pas dire pragmatique.

      Les deux cas ne s’annulent pas, ne se contredisent pas et n’ont strictement rien à voir avec les doctrines néo-libérales, le socialisme ou tout les “ismes” que vous voudrez.

        +1

      Alerter
      • toutouadi // 31.03.2015 à 17h17

        L’offre “innovante” crée le besoin, mais la demande à toujours la nécessité d’être solvable et l’endettement social (à ne pas confondre avec l’endettement entrepreneurial qui soutient la demande par l’investissement) abouti toujours à terme à l’assèchement de la demande. (crise de 1929 et 2007)
        C’est bien la demande “solvable” qui génère l’offre.

          +0

        Alerter
      • toutouadi // 31.03.2015 à 18h06

        Les néolibéraux sont passés maitres dans le jeu du bonneteau…

        Où est la carte de l’investissement ? Suit la bien du regard … Ici ? Là ? Hé non ! perdu là c’est de l’endettement social, par ici la bonne soupe.

        L’endettement représente deux réalités diamétralement opposées.
        La dette de l’entreprise qui en principe se fixera sur l’investissement et la création d’emplois en soutenant la demande tandis que la dette sociale filera directement dans la poche du rentier, facteur de paupérisation.

        Le jeu des néolibéraux consistant à amalgamer les deux afin d’escamoter la réalité sociale.

          +0

        Alerter
  • Macarel // 31.03.2015 à 10h21

    En fait le PS, ne s’est jamais relevé des séquelles du NON au référendum sur le TCE de 2005.

    Les “ouistes” ( Hollande, Valls, et consort) ont fait un coup d’Etat interne, imposant la ligne européiste ordo-libérale/néo-libérale au parti.

    Le PS se meurt, à cause de cet abcès non crevé.

      +0

    Alerter
  • 1Direct // 31.03.2015 à 14h52

    In fine …
    Au lieu de râler, tempester contre des résultats il faudrait juste ce rendre à l’évidence et faire face à la réalité.
    La réalité est que les élections est un “jeu” aux règles pipés.
    Les arbitres sont aussi partiaux puisqu’ils font les règles et les interprètes ou les changent en fonction du moment.
    Si les règles et les arbitres sont mauvais il ne sert à rien de dénigrer les bases du jeu et encore moins de commenter, de s’apitoyer, sur les résultats.
    Perte de temps, les cocus le resteront.

    Les règles du “jeu” ne changeront que lorsqu’un 3éme parti, quel qu’il soit, traversera “le plafond de verre” et que les organisateurs seront piégés par leurs propres règles.
    Là, s’ils en ont le temps, ils se dépêcheront de les changer pour ne pas eux-même être victime de ces verrous qu’ils ont créé.
    A moins que, ce nouveau 1er parti trouve, comme ses prédécesseurs, plus “confortable” de garder le système en l’état. Dans ce cas ces nouveaux dindons s’emploieront à trouver d’autres chemins, d’autres moyens.
    Des moyens moins …

      +1

    Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications