Le monde a réagi avec horreur à l’attaque meurtrière du journal satirique français Charlie Hebdo. Au New York Times, le correspondant de longue date en Europe Steven Erlanger a très clairement décrit la conséquence immédiate, ce que beaucoup appellent le 9/11 français, comme « un jour de sirènes, d’hélicoptères dans le ciel, de bulletins d’information frénétiques ; de cordons de police et de foules inquiètes ; de petits enfants écartés de leurs écoles pour leur sécurité. C’était un jour, comme les deux précédents, de sang et d’horreur dans et autour de Paris ». L’énorme tollé dans le monde entier a été accompagné par une réflexion sur les racines plus profondes de cette atrocité. « Beaucoup y perçoivent un choc de civilisations », titre le New York Times.

La réaction d’horreur et de dégoût du crime est justifiée, comme l’est la recherche de racines plus profondes, à condition que nous gardions fermement quelques principes à l’esprit. La réaction devrait être complètement indépendante de la pensée de ce journal et ce qu’il publie. Les slogans omniprésents et passionnés « Je suis Charlie », et ainsi de suite, ne devraient pas devoir indiquer une quelconque affinité avec le journal, ni même y faire allusion, au moins dans le contexte de défense de la liberté d’expression. Ils devraient plutôt exprimer la défense du droit à une parole libre quoiqu’on pense du contenu, même s’il semble détestable et néfaste.

Les slogans scandés devraient également exprimer la condamnation de la violence et la terreur. Le responsable du parti travailliste d’Israël et candidat principal aux élections prochaines en Israël, Isaac Herzog, a tout à fait raison quand il dit que « Le terrorisme est le terrorisme. Ça ne fait aucun doute. » Il a aussi raison de dire que « Toutes les nations qui cherchent la paix et la liberté s’affrontent à l’énorme défi » du terrorisme meurtrier – en laissant de côté sa prévisible interprétation sélective de la stratégie.

Erlanger décrit de façon très détaillée la scène d’horreur. Il cite un journaliste survivant disant que « tout s’est effondré. Il n’y avait aucune sortie. Il y avait la fumée partout. C’était épouvantable. Les gens criaient. Ça ressemblait à un cauchemar ». Un autre journaliste survivant a rapporté : « une détonation énorme et tout est devenu complètement noir ». Erlanger a déclaré que la scène « était de plus en plus réduite à du verre brisé, des murs écroulés, des poutres tordues, de la peinture brûlée et un anéantissement moral ». On a annoncé la mort d’au moins dix personnes dans l’explosion et vingt personnes disparues, « probablement enterrées sous les décombres ».

Ces citations, comme l’infatigable David Peterson nous le rappelle, ne sont pourtant pas de janvier 2015. En fait ils font partie d’un récit d’Erlanger du 24 avril 1999, qui l’a fait figurer seulement en page 6 du New York Times, car moins importante que l’attaque de Charlie Hebdo. Erlanger faisait un rapport sur « l’attaque par missile du siège social de la télévision d’état serbe » qui « détruisit la Radio Télévision serbe », effectuée par l’Otan (c’est à dire les États-Unis).

Il y avait une justification officielle. “Les responsables de L’Otan et les représentants américains ont défendu l’attaque”, rapporte Erlanger, « comme un effort pour saper le régime du président de la Yougoslavie Slobodan Milosevic ». Le porte-parole du Pentagone Kenneth Bacon a dit lors d’un briefing à Washington que « la télé serbe fait tout autant partie de la machine à tuer de Milosevic que son armée », et est donc un objectif d’attaque légitime.

Les locaux de la télévision serbe bombardés par l’OTAN en 1999

Erlanger rapporte que le gouvernement yougoslave déclara que “La nation entière est avec notre président, Slobodan Milosevic”, en ajoutant que “Savoir comment le gouvernement peut affirmer cela avec une telle précision n’est pas clair.”

Aucun commentaire sardonique n’est de mise quand nous lisons que la France pleure ses morts et que le monde est indigné par cette atrocité. Inutile non plus de mener une enquête sur les racines plus lointaines, ni un questionnement en profondeur sur qui défend la civilisation et qui défend la barbarie.

Isaac Herzog, alors, se trompe quand il dit que « Le terrorisme est le terrorisme. Ça ne fait aucun doute. » Il y a certainement deux sens : le terrorisme n’est pas le terrorisme quand une attaque terroriste beaucoup plus grave est effectuée par ceux qui sont Justes en vertu de leur puissance. De même il n’y a aucun assaut contre la liberté de parole quand les Justes détruisent une chaîne de télévision qui soutient un gouvernement qu’ils attaquent.

De la même manière, nous pouvons aisément comprendre le commentaire dans le New York Times de l’avocat des droits civiques Floyd Abrams, célèbre pour sa vigoureuse défense de la liberté d’expression, que l’attaque de Charlie Hebdo est « l’assaut le plus menaçant sur le journalisme de mémoire d’homme ». Il a donc raison à propos du terme « de mémoire d’homme », qui assigne avec un très grand soin les attaques contre le journalisme et les actes de terreurs à leurs catégories appropriées : les leurs, forcément horribles, et les nôtres, nécessairement vertueux et qui seront donc très naturellement effacées de la mémoire d’homme.

Nous nous rappellerons également que ceci n’est qu’une des nombreuses attaques des Justes contre la liberté d’expression. Pour mentionner un seul exemple, effacé tout naturellement de la « mémoire d’homme », rappelons pour terminer l’attaque de Fallujah par les forces américaines en novembre 2004, l’un des pires crimes commis pendant l’invasion en Irak, et qui a commencé par l’occupation de l’hôpital général de Fallujah. L’occupation militaire d’un hôpital est, bien sûr, un crime de guerre très grave en soi, indépendamment de la manière dont elle a été menée ; elle a été platement rapportée en première page du New York Times, accompagnée d’une photographie de la scène du crime. L’article rapportait que « les malades et les employés de l’hôpital ont été expulsés de leurs chambres par des soldats armés, et qu’on leur a ordonné ensuite de s’asseoir ou de se coucher sur le sol pendant que les soldats liaient leurs mains derrière leur dos ». Le crime était considéré comme un acte de grand mérite, et était ainsi justifié : « L’offensive a aussi ainsi permis de fermer l’hôpital général de Fallujah, d’où émanait un flot continu d’informations à propos de victimes civiles, et qui, constituait donc, aux dires des officiers américains, une arme de propagande pour les insurgés ».

L’occupation militaire de l’hôpital de Falloujah

On ne peut évidemment pas permettre à une telle agence de propagande de cracher ses grossières obscénités.

Noam Chomsky, TeleSur, 10/01/2015. Images : Partage-Le

Traduit par les lecteurs du site www.les-crises.fr. Traduction librement reproductible en intégralité, en citant la source.

211 réponses à “Nous sommes tous… ” {remplissez le blanc}, par Noam Chomsky

Commentaires recommandés

Alain Le 17 janvier 2015 à 08h04

Vous avez la mémoire courte comme le dénonce Chomsky:
– L’UNICEF a estimé à 200.000 morts par an le blocus économique de 12 de l’rak
– Les 104.080 à 113.728 morts civils de la guerre

Et l’occident a frappé dur dans d’autres pays que l’Irak et la Serbie, par exemple vous comptez pour rien toutes les victimes “collatérales” des drones en Afghanistan et au Pakistan

Alors, non, l’Islam radical (et pas l’Islam comme vous le dites si intelligemment) n’a pas fait autant de victimes que les occidentaux, en plus la majorité des victimes sont non occidentales

  1. Spipou Le 17 janvier 2015 à 03h54
    Afficher/Masquer

    Il n’est pas encore euthanasié, Chomsky ?

    Bien des gens qui ont manifesté ces derniers jours ont aussi manifesté contre la guerre de l’OTAN contre la Serbie.

    Pour Falloujah, je ne me prononcerais pas, je manque d’information.

    L’islam a fait bien plus de victimes, dans le même temps, que les américains en Irak et en Serbie.

    (Au fait, pour les soi-disant victimes de l’uranium appauvri en Irak, je suis étonné qu’aucun journaliste n’ait réalisé d’investigation sur la rémanence du mercure de l’empoisonnement qui a frappé l’Irak en 1971, considéré comme le plus gigantesque empoisonnement au mercure dans le monde. Tous les symptômes relevés ressemblent plus à ceux du mercure qu’à ceux de la radioactivité.)


    • Alain Le 17 janvier 2015 à 08h04
      Afficher/Masquer

      Vous avez la mémoire courte comme le dénonce Chomsky:
      – L’UNICEF a estimé à 200.000 morts par an le blocus économique de 12 de l’rak
      – Les 104.080 à 113.728 morts civils de la guerre

      Et l’occident a frappé dur dans d’autres pays que l’Irak et la Serbie, par exemple vous comptez pour rien toutes les victimes “collatérales” des drones en Afghanistan et au Pakistan

      Alors, non, l’Islam radical (et pas l’Islam comme vous le dites si intelligemment) n’a pas fait autant de victimes que les occidentaux, en plus la majorité des victimes sont non occidentales


      • Van Le 17 janvier 2015 à 19h14
        Afficher/Masquer

        il ya une estimation irakienne des victime ( mort direct ) de 9ans de bombardement massive et d’occupation de lirak a 1million 800 000 morts http://www.youtube.com/watch?v=AhZs7Y9Rvl8&list=PL-5edSeW0664cq54kRogT2cqOUBLr3cqu&index=20 dont 600 000 juste dans la province delanbar , 500 000 enfants en 13ans d’embargo et sans parler des victimes de l’écroulement sécuritaire du pays avec les attentats quotidien depuis l’invasion américaine a nos jour ainsi que l’infiltration des terroristes daish (qui finisse la guerre avec les génocide ethnique et religieux ) , il ya aussi les victimes indirect de l’écroulement du système sanitaire avec l’incapacité de traiter les blessés de la guerre ou d’endiguer des épidémies et les pollution irréversible au de l’uranium appauvri .

        Ps je me méfi des chiffres officiels des bourreaux ils ont tendance a omettre des zéro .


        • ulule Le 19 janvier 2015 à 14h25
          Afficher/Masquer

          “Quelques points de repère historiques de la guerre contre l’Irak” Eric Toussaint – 16 mai 2006

          En juillet 1979, Saddam Hussein prend le pouvoir et renverse le régime prosoviétique en place. La dette externe de l’Irak est faible. Dans les années 1980, Saddam Hussein est soutenu par les Etats-Unis et leurs alliés dans la guerre contre l’Iran qui a provoqué un million de morts. L’Irak s’endette énormément. A la veille de l’invasion du Koweït, l’Irak est surendetté (40 milliards de dettes extérieures). En 1990, l’Irak aux abois envahit le Koweït. A la fin de la première guerre du Golfe, surnommée « Tempête du Désert » par les vainqueurs, Saddam Hussein est maintenu au pouvoir car les Etats-Unis craignent de voir le pays (et ses réserves pétrolières) aux mains d’une rébellion incontrôlable dans le voisinage de l’Iran, lui-même incontrôlable. Les troupes alliées laissent Saddam Hussein réprimer la ville de Bassora insurgée.

          Cette guerre s’est réalisée avec un mandat de l’ONU qui décrète le gel des avoirs Irakiens à l’extérieur et proclame l’embargo. Plus tard sera lancé le programme « Pétrole contre nourriture ». La moitié des revenus du pétrole Irakien servent à l’achat de nourriture et de médicaments, ce qui était totalement insuffisant par rapport aux besoins de la population irakienne puisqu’on estime que pas moins de 500.000 enfants sont morts des suites de l’embargo. L’existence de ce programme était largement connue de l’opinion publique internationale, il a même fait l’objet d’une propagande certaine.

          Par contre, le fait que 25 % des revenus pétroliers allaient aux pays voisins en terme de réparations est peu connu. La Commission des Nations unies pour les Compensations (CNUC, site internet : http://www.uncc.ch) avait, après 1991, reconnu la validité de demandes de réparations pour un montant total de 44 milliards de dollars (ce qui ne couvrait qu’une partie des demandes – 160 milliards en tout). Ces demandes étaient introduites par des individus, des entreprises et des gouvernements. Avec à sa disposition le quart des revenus pétroliers, la CNUC a versé, jusqu’à la guerre de mars-avril 2003, 17,6 milliards de dollars aux plaignants – en donnant la priorité aux individus et aux familles – en terme de réparation. Il restait donc 26 milliards de dollars à payer et à statuer sur les demandes de réparation en attente (Financial Times, 24 juin 2003). Il n’en reste pas moins que l’utilisation des revenus du pétrole ne donnait pas la priorité absolue à la satisfaction des besoins de la population irakienne en nourriture et en médicaments.

          En 2003, la guerre a été menée par une coalition dirigée par les Etats-Unis. En font partie la Grande-Bretagne, l’Australie, les Pays-Bas, le Danemark, l’Italie, l’Espagne (jusqu’au retrait de ses troupes en 2004), le Japon, la Corée, la Pologne. Cette coalition a agit en violation de la Charte des Nations unies. Elle a commis un crime d’agression, selon la charte de l’ONU.

          http://cadtm.org/La-dette-odieuse-de-l-Irak


      • le Prolo du Biolo Le 17 janvier 2015 à 21h53
        Afficher/Masquer

        Les poissons rouges n’ont aucune mémoire, c’est bien connu.

        C’est pour cela d’ailleurs qu’ils supportent sans problème de tourner en rond dans leur bocal. A chaque tour ils s’imaginent découvrir un paysage nouveau.


    • benoit Le 17 janvier 2015 à 08h21
      Afficher/Masquer

      Vous ne justifiez pas vos assertions. Votre post relève donc de la propagande. Partout où passent les états-uniens, l’OTAN, et leurs armées proxy jihadistes, c’est le chaos, la destruction et la mort : Vietnam, Irak, Yougoslavie, Lybie, Syrie, à l’échelle de centaines de milliers de morts. Pour ce qui est des morts liés à l’Islam (radical et donc en aucun cas représentatif du milliard et demi de musulmans), c’est plutôt en milliers de morts qu’ils se comptent (Boko Haram notamment). Il y a donc un facteur 100 entre les 2. Point de détail. Vous êtes victime (consentante) de la déformation opérée par les médias mainstream occidentaux.


      • Spipou Le 17 janvier 2015 à 08h58
        Afficher/Masquer

        Vous avez la mémoire bien courte !

        Les victimes de l’islam sur la même période, c’est entre 1 et 2 millions de morts.

        L’islam radical représentatif de quel pourcentage des musulmans ? D’abord ce n’est pas le problème, et ensuite vous ne le savez pas mieux que moi.


        • Alae Le 17 janvier 2015 à 11h08
          Afficher/Masquer

          @Spipou,
          benoit a parlé du Vietnam. Rien qu’avec cette intervention, les USA ont fait plus de deux millions de morts.
          Ayez la décence de vous taire.

          @benoit,
          Vous avez oublié Hiroshima-Nagasaki et la Guerre de Corée.


          • bosondehiggs Le 17 janvier 2015 à 13h31
            Afficher/Masquer

            et surtout , très peu de gens en occident savent , puisque ce fait a été dissimulé, avant la déclassification des dossiers secrets de pentagone vers 2001 concernant les millions d’opérations au sol de l’armée américaine où les soldats se sont comportés comme les troupes nazies sur le front de l’est en 1943 , en produisant sur la population civile des villages vietnamiens, pogroms sur pogroms dont le seul sur des centaines commis est celui du village de My Lai en 1968 où 504 villageois de 0 ans à 80 ans ont subit la folie meutrière de jeunes soldats à qui on avait inculqué que les vietnamiens était des sous-hommes (les untermenschen des nazis ) qu’on pouvait abattre comme des chiens ; après une étude sur plus d’une décennie des milliers de dossiers déclassifiés du pentagone , Nick Turse en fit un livre sorti en 2013 “Tuez-tout ce qui bouge, la véritable guerre du Vietnam” où il répertorie les dizaines et dizaines de My LAÎ par la barbarie américaine , bien cachée aux médias Les auteurs de cette tuerie étaient des soldats de l’armée américaine appartenant à la Compagnie C du 1er Bataillon, 20e Régiment d’infanterie, 11e brigade de la 23e division d’infanterie. Après que cette atrocité ait été révélée pour la première fois en novembre 1969 au public américain par le journaliste Seymour Hersh, vingt-six soldats américains ont été inculpés de crimes, mais seul le chef de section, le lieutenant William Calley a été condamné. Reconnu coupable d’avoir tué 22 villageois, il a été condamné à la prison à vie, mais n’a passé que trois et demi seulement en résidence surveillée.
            Extrait de My Lai Vietnam de Seymour Hersh:
            “La province de Quang Ngai avait dû être une zone merveilleuse avant la guerre – écrit Hersh – Située sur la côte nord orientale du Sud Vietnam, ses rizières et ses terrains agricoles fertiles s’étendaient des montagnes ondulées de la Chaîne Annamite jusqu’aux douces plages de sable blanc de la Mer de Chine Méridionale”.

            Quang Ngai était aussi la troisième province en ordre de grandeur, mais elle avait un défaut impardonnable aux yeux de l’occupant Usa : elle était considérée “la forteresse vietcong la plus solide du pays tout entier”.

            Ainsi, Quang Ngai devient le territoire de la première grande opération américaine de la guerre du Vietnam : nomme en code “Starlight”, objectif liquidation de “l’étau communiste” : “zone de feu libre”. En deux ans,il y eut 138 000 sans abri et environ 70% de la population “fut détruite par des bombes, des grenades ou par les flammes”.

            Dans un tel cadre toute escalade est facile, presque naturelle. “Dénichons ces bâtards et entassons-les les uns sur les autres”, c’est le slogan préféré. Un des colonels les plus célébrés au Vietnam fut George S. Patton, quelqu’un qui dans ses discours avait l’habitude “d’emphatiser l’idée qu’une action de guerre est une situation extrême où il s’agit de tuer ou d’être tué et il se servait de la phrase selon laquelle il aimait voir voler en l’air des bras et des jambes”.

            Pour “nettoyer” la zone des vietcongs, il faut donc détruire les villages qui leur donnent refuge et protection, en appliquant la “simple” stratégie de la terre brûlée, mot d’ordre “cherche et détruis”. C’est ainsi qu’arrive aux recrues la synthèse – la simplification – d’une telle philosophie : “Si des ordres spécifiques du genre “ne tirez pas sur les femmes” n’arrivent pas, tout est du gibier”.

            Bien reçu. La Compagnie Charlie – de bien braves garçons – s’adapte : tout “est du gibier”. Et William Calley s’y adapte très bien, un sous-lieutenant de 24 ans originaire de Miami, “il avait l’aspect d’un garçon, grand d’environ un mètre soixante et peu sûr”. Il sera un des massacreurs pleins de bonne volonté de civils sans défense à My Lai, tombé, comme beaucoup de la même Compagnie, dans “cette spirale de violence gratuite”.

            Pas seulement Calley. Par exemple, “ce fut Carter qui commença avec les atrocités”. Tandis qu’ils défilaient à travers un village – c’est l’un des 50 témoignages recueillis par Hersh – Carter (un autre GI de la Charlie) offre une cigarette à un vieillard, un papa-san : l’homme la prend et tout de suite après Carter commence “soudain à le battre avec la crosse de son fusil en lui cassant la mandibule et plusieurs côtes. La plupart de la compagnie resta là à regarder, personne ne dit un mot”.

            Ou encore. Carter raconte lui-même dans un interview : “Nous avons essayé de le faire parler, mais il s’y refusait. Alors je l’ai saisi et poussé dans le puits, ensuite le lieutenant Calley lui a fait sauter la cervelle et moi aussi j’ai tiré sur lui, je me dis, “au diable ce gueux”, et vous savez ce que je veux dire. C’était un vietcong”.

            Et il y a même cette autre histoire, racontée à l’auteur par le soldat William Doherty : “J’ai donné un coup de pied au suspect renversé à terre. Après, quand j’ai vu que c’était une femme, je me suis arrêté, mais certains de mes camarades ont continué à la frapper… Elle était encore vivante. Quelqu’un me suggéra d’appeler un hélicoptère et de la faire transporte à l’hôpital. “Elle n’a pas besoin d’être évacuée”, s’exclama un GI et soudain il lui tira un coup de feu à la poitrine”.

            Quand ils arrivent à My Lai 4, l’idée est de raser le village pour contraindre le 48ème bataillon vietcong à décamper, avec le soupçon que s’y trouvaient ses caches. “C’est bon les gars – dit le capitaine Ernest Medina, 33 ans, surnommé “Chien Fou”, qui se disait “fier de tuer les vietcong” – quand nous arriverons, nous allons ouvrir la saison de la chasse. Et quand nous partirons pas une seule chose restera vivante. Nous ferons place nette”.

            Précisément. “Les tueries débutèrent sans préavis. Ils étaient tous agenouillés, ils pleuraient et ils priaient et ce fut à ce moment-là que des soldats les rejoignirent et exécutèrent des femmes et des enfants en leur tirant à la tête”.

            Ceux de la Compagnie Charlie avaient leurs “règles”. Primo : ils mettaient le feu aux cabanes et attendaient que les gens s’en échappent pour les tuer. Secundo : ils faisaient irruption dans les maisons et tiraient sur les habitants. Tertio : ils rassemblaient les civils en groupe et puis les exécutaient. “Tout cela d’une manière absolument délibérée. C’était un meurtre de masse”.

            Enfin, le jour du massacre, ce 16 mars. Calley s’adressa à Robert Maples et lui dit : “Maples, prépare la mitrailleuse et tire sur tous ces gens”. Puis, ils s’en allèrent…

            La même nuit, les Vietcongs revinrent à My Lai et aidèrent les survivants à enterrer leurs morts. Il aura fallu cinq jours. Les discours funèbres furent tenus par des guérilleros communistes. “Nguyen Bat n’était pas communiste à l’époque du massacre mais celui-ci lui fit changer d’idées. “Après la tuerie, tous les habitants de la zone devinrent communistes”.

            Extrait de My Lai Vietnam de Seymour Hersh


          • Chris Le 17 janvier 2015 à 13h42
            Afficher/Masquer

            Et le Laos.
            Bien que formellement neutre, le Laos subit une campagne de bombardements CLANDESTINS sans précédent. De mai 1964 à avril 1973, les États-Unis et leurs alliés locaux déversent 2’093’100 tonnes de bombes sur les zones contrôlées par le Pathet Lao, soit un tonnage deux fois supérieur à celui largué sur le Nord-Vietnam et à peine inférieur au tonnage total largué durant la seconde guerre mondiale en Europe.
            Les Laotiens sautent encore sur ces mines…
            http://www.sinoptic.ch/ceria/textes/Laos_Rapin.pdf
            Une étude remarquable élargie au Sud-Est asiatique : le Laos par sa proximité fut englobé dans la guerre du Vietnam/indochine, passant de la domination française à celle américaine.
            Les moyens militaires/renseignements et stratégies US sont parfaitement documentés : un bis repetita de toutes les OP US depuis… A lire absolument.


          • ulule Le 19 janvier 2015 à 14h08
            Afficher/Masquer

            Et le Laos…


          • ulule Le 19 janvier 2015 à 14h11
            Afficher/Masquer

            et la chine


        • benoit Le 17 janvier 2015 à 11h29
          Afficher/Masquer

          Ah oui donc vous reconnaissez à travers votre phrase que vous ne savez pas. Alors pourquoi initiez vous cette discussion ? Quant à moi, j’ai juste des yeux pour voir qui déclenche les guerres depuis 50 ans. En invoquant des motifs humanitaires, ou d’introduction de la “démocratie”, qui s’avèrent avec le recul à chaque fois fallacieux : les seuls vrais motifs sont géopolitiques (voire explicitement l’instauration du chaos : cf le plan Oded Yinon de 1982 appelant au fractionnement de la Syrie et de l’Irak, or c’est exactement ce qui s’est passé depuis !), ou relatifs à l’accès aux ressources.


        • Christophe Vieren Le 19 janvier 2015 à 16h03
          Afficher/Masquer

          @Spipou et ses contradicteurs ou soutien ; c’est quoi l’intérêt de savoir qui a fait le plus de morts ? Je crois que Chomsky souligne le fait que notre indignation collective est à géométrie variable. Et que dans AUCUN cas (de mémoire d’homme) il y a eut une telle indignation pour de nombreux fait imputables à nos gouvernants (les USA pour Chomsky, nous pour la France) et tout aussi injuste. Jamais il y eut autant des “je suis vietnamien”, “je suis algérien”, “je suis kanak”, …. “je suis Rémi Fraisse”, “je suis Fernando Pereira”*, “je suis Michalon”, “je suis Malik”. Et pourtant concernant ces 4 derniers, ils ne faisaient que s’exprimer.

          Pourquoi autant de français (pour les autres pays je ne sais pas) se sont-ils sentis d’un seul coup les défenseurs de la liberté d’expression ? C’est plutôt cela la question.

          Pour mémo, sous la photo d’Olivier ce texte de Chomsky : “« Je suis citoyen des États-Unis et j’ai une part de responsabilité dans ce que fait mon pays. J’aimerais le voir agir selon des critères moraux respectables. Cela n’a pas grande valeur morale de critiquer les crimes de quelqu’un d’autre – même s’il est nécessaire de le faire, et de dire la vérité. Je n’ai aucune influence sur la politique du Soudan, mais j’en ai, jusqu’à un certain point, sur la politique des États-Unis » [Noam Chomsky, The Guardian, 20 janvier 2001]

          On pourrait aisément remplacer dans ce texte États-Unis par France et Soudan par djiaddiste.


      • Spipou Le 17 janvier 2015 à 09h04
        Afficher/Masquer

        Et la majorité des victimes de l’islam, également, sont non occidentales. 500.000 sont des nègres, appelées ainsi par leurs bourreaux.

        Et puis qu’est-ce que ça change ? Les victimes occidentales ont moins de valeur à vos yeux ?


        • Médiacrate Le 17 janvier 2015 à 14h04
          Afficher/Masquer

          Ne plaisanter pas les USA depuis 1946 ont participé à44 guerres ou interventions,
          qui ont fait quelques millions de mort sans compter l’usage de l’arme atomique
          en 1945 avec comme justification d’épargner des vies de soldats américains ,
          Ceci est compréhensible mais la nécessitée de ce bombardement atomique avait peut être comme but surtout d’impressionner l’allié de l’époque l’union soviétique de Staline qui menait une opération militaire en Mandchourie contre le Japon.


          • bosondehiggs Le 24 janvier 2015 à 10h59
            Afficher/Masquer

            « A son grand honneur, le général Dwight Eisenhower nota dans ses Mémoires, lorsqu’il fut informé de son usage imminent par le ministre de la guerre, Henry Stimson : “Je lui fis part de la gravité de mes doutes. D’abord sur la base de ma conviction que le Japon était déjà battu, et donc que l’utilisation de la bombe était complètement inutile. Ensuite, parce que je pensais que notre pays devait éviter de choquer l’opinion mondiale en utilisant une arme qui, à mon avis, n’était plus indispensable pour sauver des vies américaines.” De la même manière, le chef d’état-major, l’amiral William Leahy, un partisan du New Deal, écrivit : “Les Japonais étaient déjà battus et prêts à capituler. L’usage de cette arme barbare à Hiroshima et à Nagasaki n’a apporté aucune contribution matérielle à notre combat contre le Japon.” Les Etats-Unis, poursuivit-il, “en tant que premier pays à utiliser cette bombe ont adopté des normes éthiques semblables à celles des barbares du Haut Moyen Age” . En revanche, lorsqu’il fut informé de l’holocauste de Nagasaki, en revenant de la conférence de Potsdam, à bord du croiseur Augusta, Truman fit part de sa jubilation au commandant du bâtiment : “C’est la plus grande chose de l’histoire.” »
            http://www.dissident-media.org/infonucleaire/raisons.html


        • odjo Le 17 janvier 2015 à 20h54
          Afficher/Masquer

          Ah Spipou pouvez-vous vous regarder honnetement dans une glace ?
          Une attrocite d’un cote n’excuse en rien celle des autres dans ce cas les USA d’ou je vous ecris .


          • Mat Le 19 janvier 2015 à 16h42
            Afficher/Masquer

            Troll (définition): s’applique à une personne qui participe à une discussion ou un débat dans le but de susciter ou nourrir artificiellement une polémique, et plus généralement de perturber l’équilibre de la communauté concernée.

            Ne perdez pas votre temps les amis!


      • bosondehiggs Le 17 janvier 2015 à 13h48
        Afficher/Masquer

        un autre massacre connu: Mai 1967 Un massacre américain au Vietnam dix mois avant My Lai

        TOLEDO, Ohio (AP) – L’armée américaine a clos et gardé secrète une enquête montrant que des soldats d’une unité d’élite avaient mutilé et tué des centaines de villageois vietnamiens en 1967, quelques mois avant le massacre de 500 civils à My Lai en 1968, selon un journal local américain.

        Alertée par un soldat scandalisé – le seul à avoir été réprimandé – l’armée a enquêté pendant quatre ans et demi et trouvé des éléments à l’appui de 20 crimes de guerre commis par 18 hommes de la Tiger Force, précisait dans ses éditions de dimanche le journal “The Blade”, paraissant à Toledo dans l’Ohio. Le dossier a été transmis au Pentagone et à la Maison Blanche avant d’être refermé en 1975.

        Pour le porte-parole militaire Joe Burlas, l’affaire relevait d’une procédure en cour martiale qui ne s’applique qu’aux soldats d’active, soit seulement trois membres des Tigres au moment de l’enquête. Leurs commandants, conseillés par des avocats militaires, ont renoncé à poursuivre, en raison du manque de preuves physiques et du temps écoulé. Quatre cents témoignages sous serment pas toujours concordants avaient été recueillis, précise Joe Burlas.

        D’après “The Blade”, des Tigres ont lancé des grenades dans des bunkers où se cachaient des villageois, dont des femmes et des enfants, et abattu des paysans sans sommation. Dans l’enquête de l’armée, 27 hommes affirment que couper les oreilles des morts était devenu courant. “A un moment, presque tout le monde avait son collier d’oreilles”, reconnaît un infirmier, Larry Cottingham.

        “Nous ne pensions pas survivre (…) La seule façon de survivre est de tuer parce que vous n’avez pas à vous inquiéter des morts”, explique l’ex-sergent William Doyle, qui n’a pas tenu le compte de ses victimes tant elles étaient nombreuses.

        L’unité de 45 volontaires, attachée à la 101e division aéroportée, avait été créée pour espionner les forces nord-vietnamiennes dans le centre du Sud-Vietnam. L’enquête du “Blade” montre qu’au moins 78 villageois ont été tués par balles ou à l’arme blanche, mais le journal estime le bilan réel à plusieurs centaines de morts.

        Tout remonterait à mai 1967. Moins d’une semaine après s’être installés dans les collines, les soldats ont commencé à torturer et tuer des prisonniers, au mépris de la loi militaire américaine comme des conventions de Genève de 1949.

        Il y avait “une loi non écrite” permettant de tuer des prisonniers, déclare le sergent Forrest Miller aux enquêteurs militaires. D’autres disent s’être vengés d’attaques dans lesquelles leurs camarades ont été tués ou blessés.

        “Tout le monde était assoiffé de sang, on voulait se les faire”, se souvient l’ancien infirmier Rion Causey, de Livermore, en Californie. Une nuit, raconte l’ex-lieutenant James Hawkins, un vieux charpentier a été frappé puis abattu parce qu’il criait grâce trop fort, ce qui risquait selon lui d’alerter l’ennemi : “Je l’ai éliminé illico”.

        “C’était mal. Ces gens n’embêtaient personne”, s’insurge William Carpenter, qui dit n’avoir pas utilisé son arme. Seul le sergent Gerald Bruner a osé menacer ses camarades avec son fusil après qu’ils eurent tué un villageois désarmé.

        Nombre de soldats assurent que certains commandants leur permettaient d’attaquer des civils dans certaines circonstances, d’autres le leur interdisant catégoriquement. L’unité aurait commencé à brûler des villages dont les habitants refusaient de gagner des camps de réfugiés où la nourriture manquait.

        Le journal ajoute que des commandants étaient au courant des atrocités commises et qu’ils ont, dans certains cas, encouragé les soldats à continuer. Deux hommes qui ont tenté de faire cesser les tueries ont reçu un avertissement de leurs supérieurs avant d’être transférés dans d’autres unités, d’après les registres militaires.

        Les Américains partis, les villageois disent avoir creusé des dizaines de fosses communes.

        En mars 1968 survenait le massacre de 500 civils vietnamiens à My Lai, à la suite duquel la hiérarchie militaire promettait de prendre au sérieux les allégations de crimes de guerre et pourtant, à en croire “The Blade”, l’armée, informée en 1971, a attendu un an avant d’interroger les témoins.

        Quant à la soudaine clôture du dossier, elle laisse perplexes les quatre experts judiciaires militaires interrogés par le journal. Et aujourd’hui, il leur semble peu probable qu’après tout ce temps les coupables soient poursuivis et sanctionnés. Tous n’en sont pas pour autant sortis indemnes. Sur les 43 militaires interviewés par “The Blade”, une douzaine expriment des remords et une dizaine souffrent de traumatismes psychiques.


    • Frédéric Le 17 janvier 2015 à 09h43
      Afficher/Masquer

      Bonjour,
      vous indiquez dans votre commentaire que “bien des gens qui ont manifeste ces derniers jours ont aussi manifeste contre la guerre de l otan contre la serbie”.
      Si je comprends bien, il y aurait eu d importantes manifestations de soutien a la serbie contre la guerre conduite par l otan.
      Je procede a des recherches bibliographiques sur la genese de cette guerre, je vous serais tres reconnaissant de m indiquer des sources tendant a confirmer votre affirmation.


      • Chris Le 17 janvier 2015 à 13h52
        Afficher/Masquer

        Je vous conseille de “googler” avec des mots ou phrases clefs, à reformuler sous différentes formes. La moisson est étonnante.


        • Duduche Le 17 janvier 2015 à 14h19
          Afficher/Masquer

          pas d’accord. J’ai pleuré de dépit et de rage le jour où nos avions ont bombardé la Serbie. Et c’est rien de dire la haine sauvage que j’ai éprouvé au bourrage médiatique de l’époque qui était un peu moindre de celui sur l’Ukraine aujourd’hui.
          A l’époque il n”y avait que 2 journalistes qui se sont élevé contre cette scandaleuse pantalonnade:
          – Bernard Guette(et oui)
          -JF Kahn.
          Le premier est devenu fou( à le lire quotidiennement avec consternation je ne vois que cette explication)
          le deuxième s’est fait racheter Marianne par Carlyle, pardon, par son représentant européen à titre privé. Manque de cul. Depuis ce rachat, pas un mot de Marianne sur le délire Libyen, rien non plus sur la Syrie et rien sur l’Ukraine. C’est bien, ils n’en sont pas encore à chanter les louanges de l’OTAN mais ils ne s’y opposent plus.
          Quant aux manifs, je n’ai pas mémoire qu’il y en ai eu de significatives à l’époque.


          • Krystyna Hawrot Le 21 janvier 2015 à 15h08
            Afficher/Masquer

            Merci à Chomsky de reparler, de nous rappeler le bombardement d’une capitale européenne de 3 millions d’habitants par l’armé américaine en 1999.

            Le batiment de la radio télévision est toujours là dans le centre ville, détruit, comme un memento mori cruel. Belgrade, dont je reviens, Belgrade, qui fut une métropole prospère, que ce soit au 19 siècle ou lors de la Yougoslavie titiste, est aujourd’hui une ville délabrée, ou les infrastructures datent des années 70 et se meurent, ou il n’y a aucun espoir d’avenir car il n’y a aucun investissement économique. Après 15 ans de “démocratie” plus ou moins imposée par des bombes (même si de nombreux Serbes ont bien sur participé aux manifestations massives des années 2000 pour faire partir Milosevic) la Serbie est toujours un pays sous une forme d’embargo. On la somme de tout détruire, de vendre pour 1 euros ce qui reste de son industrie, tout privatiser, alors que l’espoir d’un hypothétique sauvetage par l’UE s’éloigne davantage vers les limbes.

            La Serbie est coincée entre deux frontières de l’Union Européenne, appauvrie et humilié. Et l’humiliation c’est le meilleur moyen de perpétuer le nationalisme revanchard.

            Curieusement, le bourreau et la victime, la Bosnie, sont dans le même état: privé d’avenir car l’UE a décidé de les maintenir dans son antichambre d’attente perpétuelle.

            C’est quoi en réalité la politique de l’UE à part une vaste entreprise de dépossession des biens publics des pays de l’Est et un porte avion des USA???


    • Theoltd Le 17 janvier 2015 à 10h07
      Afficher/Masquer

      C’est marrant ces trolls (Spipou) qui postent a trois heures du matin pour être en haut de la liste des messages. Vous etes payés en heures sup a cette heure la?


      • Chris Le 17 janvier 2015 à 13h50
        Afficher/Masquer

        S’il est insomniaque comme moi, Spidou peut poster à toute heure ! Ne lui prêtons pas ce qu’il n’a pas.


    • Franck Le 17 janvier 2015 à 13h23
      Afficher/Masquer

      Le Troll à pour constante lorsqu’il vient troller :

      – De manquer de reconnaissance personnelle.
      – De croire qu’il est toujours plus intelligent que les autres.
      – Que parce qu’il a faim de commentaires, il doit se nourrir de ses propres provocations.
      – D’être compulsivement irresponsable. Et ce, jusqu’au moment ou passant à l’acte, il se rend compte des conséquences de ses actes.
      – N’a pas de culture générale et aucune indépendance intellectuelle, croit tout ce qu’on lui raconte, surtout si cela satisfait avant tout son égo surdimensionné. Du coup, il a bien souvent un mal fou à voir le bout de ses pieds et pour les mêmes raisons.
      – De faire payer ses propres frustrations à tous les autres. En bon irresponsable qu’il est, il cherchera toujours une bonne excuse ou un bouc émissaire à ses propres échecs.
      – Il est incapable de dialoguer, il faut qu’il sanctionne ou donne des leçons, que bien entendu, il n’applique jamais à lui même.
      – Il nie toujours sans contre argumenter, mais il faut que l’on le croit toujours sur parole, et ce, même si lui même n’apporte jamais aucune référence à ses dires, alors qu’il rejette systématique d’un revers de la main tout ceux que l’on lui soumettra. Il vit dans le déni de réalité.
      – Il est seul derrière son clavier, bien qu’il passe son temps à compenser cette solitude en se socialisant via des réseaux sociaux.

      Honnêtement. vous voulez que l’on vous ressemble et que l’on partage vos idées, ou vous vous faites une blague à vous même ?

      Don’t Feed the Troll !

      MODERATION: merci de ne pas en rajouter. Spipou a été banni à sa propre demande. Il reviendra quand il sera reposé. 🙂


      • bosondehiggs Le 17 janvier 2015 à 14h22
        Afficher/Masquer

        effectivement , les chiffres de Spipou sont des chiffres balancés sans aucune référence : il pourrait tout aussi bien dire 10 comme 10 millions et il se persuade sans doute qu’on va le croire sur un simple écrit


      • Carole G Le 17 janvier 2015 à 15h11
        Afficher/Masquer

        Je ne suis pas du tout d’accord avec Spipou, mais ce n’est pas un troll…


        • Mat Le 19 janvier 2015 à 16h44
          Afficher/Masquer

          Défendons la liberté d’expression de Spipou!


      • step Le 20 janvier 2015 à 14h26
        Afficher/Masquer

        @frank. Mon dieu, tous nos gouvernement sont donc…. des trolls ! d’après tes définitions, il semblerait qu’un vaste complot de trolls ait pris le pouvoir chez nous.


    • izarn Le 17 janvier 2015 à 15h23
      Afficher/Masquer

      Cette bande de cons de l’intelligensia ne supportent pas du tout d’etre attaqué par le terrorisme! Il en font un malheur planètaire pour proteger leurs petits nombrils!
      Ha oui! Que le terrorisme attaque le pékin moyen comme à Madrid! Ca c’est de la petite monnaie!
      Quand on les flingue directement à la kalach, ces connards réalisent leur crétinisme!
      C’est le système qui finalement pleurniche sur son égoiste atavique! Mais QUI finance, pousse au crime ces terroristes! QUI joue au con en allumant la haine des abrutis?
      C’est ça, modérateurs, censurez-moi!

      MODERATION: mais non, mais non


      • Carole G Le 17 janvier 2015 à 18h19
        Afficher/Masquer

        @Izarn,
        Vous me faites mourir de rire :)…quand vous avez parlé des “vieux trot et mao désabusés” je me suis dit , c’est pas possible…. on connait les meme.


        • step Le 20 janvier 2015 à 14h28
          Afficher/Masquer

          méfiance, statistiquement, il y a des gens qui se connaissent sans se reconnaitre sur ce forum:)


    • Louis Robert Le 17 janvier 2015 à 15h58
      Afficher/Masquer

      À la mémoire des victimes:

      1. Communiqué de l’Agence France Presse du 4 avril 1995, bilan officiel dévoilé ce jour, par le gouvernement vietnamien, du nombre de victimes de la guerre au Vietnam: ” HANOI (AP) – “Cinq millions de morts… — Selon Hanoi, il y a eu près de deux millions de morts dans la population civile du Nord et deux autres millions dans celle du Sud. Quant aux combats proprement dits, les chiffres sont d’un million cent mille militaires tués et de 600.000 blessés en 21 ans de guerre.”

      “Casualties – US vs NVA/VC”

      http://www.rjsmith.com/kia_tbl.html

      2. “Selon une étude du United Nations Children’s Fund, Unicef, entre 1991 et 1998, au plus fort du blocus, … il y eut un “excédent” de 500,000 enfants irakiens de moins de cinq ans qui moururent. — Madeleine Albright: “Nous pensons qu’il valait la peine de payer ce prix”.

      http://www.globalresearch.ca/from-pol-pot-to-isis-anything-that-flies-on-everything-that-moves/5406978

      Au London School of Economics (LSE), repentant, Carne Ross, représentant britannique de haut rang, responsable de l’application des sanctions, témoigne:

      https://www.youtube.com/watch?v=rMbGSx32rAg

      3. “The Doctor, the Depleted Uranium, and the Dying Children” (Le médecin, l’uranium appauvri et les enfants qui meurent)

      https://www.youtube.com/watch?v=qxGGnS4DDpA

      Dieu nous préserve des “trolls”!


    • Xavier Le 17 janvier 2015 à 16h34
      Afficher/Masquer

      Je vous suggère une lecture :

      La Stratégie du choc de Naomi Klein.
      Le documentaire tiré du livre est en libre accès sur YT.


      • Christophe Vieren Le 19 janvier 2015 à 16h10
        Afficher/Masquer

        Une docuthèque très pertinente (accés à chacun des 140 docu en 2 clics, recherche par thème, ….) où vous retrouverez ce docu parmi bien d’autres intéressants : Preuves par l’image”. N. Chomsky, N. Klein, M.-M. Robin, ….
        Attention : Il y en a de non recommandables (Le secret de pyramides par exemple). Dans le doute, essayez de vérifier la crédibilité des auteurs.


    • millesime Le 17 janvier 2015 à 17h05
      Afficher/Masquer

      ” CE N’EST PAS UN DELIT DE PRÖNER LE DJIHAD”

      dixit ! Bernard CAZENEUVE
      Ministre de l’Intérieur
      (RTL , 5 août 2014)…..


      • step Le 20 janvier 2015 à 14h29
        Afficher/Masquer

        ah à mettre en bandeau celle là, preuve de la vacuité de notre caractéristique de “juste”.


    • V_Parlier Le 19 janvier 2015 à 09h41
      Afficher/Masquer

      Spipou, vous dites que l’Islam a causé plus de mort que les USA par intervention directe, si j’ai bien compris. Or, ce que je vois, c’est que dans 80% des cas d’exactions de groupes islamiques radicaux, les USA soutiennent d’abord, puis se retournent ensuite au moment opportun (ce qui nous fait “bénéficier” d’attentats, ainsi que la population américaine, le WTC en étant l’exemple le plus représentatif).


  2. Spipou Le 17 janvier 2015 à 04h07
    Afficher/Masquer

    Ah, j’oubliais…

    #Je suis Femen
    #Je suis Charlie
    #Je ne suis pas Chomsky, sauf quand il défend – bien – la liberté d’expression


    • Old Ohm Le 17 janvier 2015 à 04h48
      Afficher/Masquer

      ” C’est une grande misère que de n’avoir pas assez d’esprit pour bien parler, ni assez de jugement pour se taire.”(Jean de La Bruyère)
      Bien sûr Chomsky n’est pas le plus concerné ce fait


    • Ludo Le 17 janvier 2015 à 05h04
      Afficher/Masquer

      Euthanasier Chomsky ? (…)

      #JesuisFemen ? (…)

      L’islam à fait plus de victime que les US en Irak ? Ah … et dans quel domaine svp ? (…)

      Bref, très beau commentaire de Old Ohm.


      • Caramba! Le 17 janvier 2015 à 06h29
        Afficher/Masquer

        et Spipou, vous êtes aussi un imposteur, n’est-ce pas vous qui avez cherché à ce que l’un d’entre nous publie sur un journal raciste avec l’excuse que vous ne pouviez publier vous-même pare que c’était trop dangereux pour vous ???mais?n’est-on pas en France avec une liberté d’expression qui vous permet de parler en votre nom?

        Oui, vous êtes bien “femen” aucun doute là-dessus, vous êtes un peu Fourest aussi, non?allez, soyez pas modeste.Un peu BHL aussi?juste un peu….


        • Spipou Le 17 janvier 2015 à 07h22
          Afficher/Masquer

          C’était par trop dangereux pour moi. C’était trop dangereux pour les gens que je connais dans le Donbass, où la liberté d’expression n’est pas la même qu’ici. Et le journal n’est pas raciste.

          Quand à Fourest, je ne peux pas la saquer, elle est trop islamoPHILE, et BHL je ne peux pas le saquer non plus, mais là probablement pour les mêmes raisons que vous.

          #Je suis Femen
          #Je suis Charlie
          #Je ne suis pas Chomsky, sauf etc.


          • Franck Le 17 janvier 2015 à 13h27
            Afficher/Masquer

            C’est Caroline Fourée qui nous explique en venant troller ce forum qu’elle ne peut pas se saquer, parce que trop proche des frères musulmans…

            Don’t feed the troll, and good bye Charlie !


      • Spipou Le 17 janvier 2015 à 07h28
        Afficher/Masquer

        @Ludo :

        Algérie, Inde, Indonésie, Pakistan, BanglaDesh, Irak, Iran, Nigéria, Soudan, Syrie, Afghanistan, je dois en oublier.

        On en est à entre 1 et 2 millions de morts (difficile à comptabiliser, les gouvernements concernés n’aiment pas trop dévoiler leurs statistiques) sur la même période.


        • benoit Le 17 janvier 2015 à 08h55
          Afficher/Masquer

          Le plus fort, c’est de voir l’Irak dans votre liste : c’est de la pure inversion accusatoire, sachant que sans l’intervention états-unienne dans ce pays, le pays ne serait pas dans le chaos où il est. Vous vous contentez donc de lister un certain nombre de pays, sans apporter aucune preuve de ce que vous avancez. A ce compte là, on peut vous opposer les morts des 1ere et 2eme GM, soit plus de 60millions, et les imputer au christianisme ? Bref du grand n’importe quoi !


          • Spipou Le 17 janvier 2015 à 09h32
            Afficher/Masquer

            Là où je suis d’accord, c’est que les américains ont fait une immense connerie – facilement prévisible en plus – en déboulonnant Saddam, aussi abominable qu’il ait pu être.

            Mais l’Iran a fait bien plus de victimes en Irak, de 1 à 10 selon les différentes estimations, que les Etats-Unis.


            • benoit Le 17 janvier 2015 à 11h05
              Afficher/Masquer

              Oui c’est ca, quand les morts sont le fait des états-uniens et de leurs armes de destruction massives (les seules véritablement en service identifiées à ce jour), c’est une “connerie”, une erreur. La théorie de l’incompétence. Quand ils on transporté les djihadistes depuis l’Afghanistan pour combattre les Serbes aussi, sans doute. Vos pseudo analyses sont basées sur une croyance de départ : les USA sont forcement bons, quand leurs actes provoquent directement ou indirectement la destruction et la mort, ce ne peut être que par erreur. Vous avez vu trop de films hollywoodiens, et je le dis et répète : vous êtes une victime consentante de la manipulation médiatique.


            • benoit Le 17 janvier 2015 à 11h13
              Afficher/Masquer

              “Mais l’Iran a fait bien plus de victimes en Irak, de 1 à 10 selon les différentes estimations”
              Vlà aut’ chose ! On en aurait les oreilles rebattues par la presse-système, s’il y avait une once de vérité dans vos élucubrations.


            • benoit Le 17 janvier 2015 à 11h35
              Afficher/Masquer

              et si vous parlez de la guerre iran irak des années 1980 les motifs en sont géopolitiques et opposaient 2 pays musulmans, je ne vois donc vraiment pas en quoi on peut imputer les morts irakiens de cette guerre à l’Islam. Votre liste est donc bel et bien un grand fourre tout …


            • Carole G Le 17 janvier 2015 à 15h10
              Afficher/Masquer

              Une “connerie” ?! :
              Une études publiée en 2013, dans le “journal of clinical sciences” montre qu’à Fallujah, de nombreux enfants naissent avec des malformations congénitales suite à l’utilisation par l’armée américaine d’armes contenant de l’uranium enrichi…#jesuisunbébéirakien#


            • Xavier Le 17 janvier 2015 à 16h51
              Afficher/Masquer

              Le problème c’est qu’en additionnant les victimes de toutes les “conneries” accumulées par les EU depuis l’intervention à Cuba en 1898, on doit bien approcher les 100 à 150 millions de morts…
              ça fait un paquet de conneries quand même.

              Et autant d’enterrements, d’orphelins, de mères et de pères anénantis et de désirs de vengeance.

              De quoi nourrir des cohortes de djihadistes pour les générations à venir.

              Et ça c’est uniquement les EU.
              Il faudrait ajouter le Royaume-Uni, la France, l’Allemagne, l’Italie etc…le camp du “Bien” quoi…


            • V_Parlier Le 19 janvier 2015 à 09h44
              Afficher/Masquer

              Spipou, à propos de l’Iran: Vous souvenez vous qui a soutenu les deux coups d’Etat successifs en Iran? (Y compris celui qui a mis Khomeini au pouvoir? On le voit ici, entre autres: http://www.youtube.com/watch?v=L7Pdmb8C7HY )


        • benoit Le 17 janvier 2015 à 11h55
          Afficher/Masquer

          MODERATION: c’est bon, n’en jetez plus, il ne peut plus vous répondre, il a été banni à sa propre demande.


        • izarn Le 17 janvier 2015 à 15h29
          Afficher/Masquer

          Un million de mort provoqués par les guerres néoconservatrices US qui financent avec le Qatar et les saoudiens ce massacre. En détruisant avec le dr Goebbels des temps moderne BHL, tout pouvoir légitime et autoritaire capable d’éliminer les cinglés islamistes.
          Les gens qui jouent au con ne doivent pas se plaindre de recevoir une rafale de kalach de temps à autre….
          C’est immoral et criminel, mais quand on attise la haine de l’autre, il ne faut pas s’étonner du résultat. Ou etre assez con pour ne pas se protéger dans un bunker.
          Parcequ’à Charlie c’étaient des cons. Point.


        • Wilmotte Karim Le 17 janvier 2015 à 16h47
          Afficher/Masquer

          Vous vous rendez compte que pour tout ces cas Algérie, Inde, Indonésie, Pakistan, BanglaDesh, Irak, Iran, Nigéria, Soudan, Syrie, Afghanistan, cfr Spipou), outre que l’implication US est avérée dans nombre de cas (aussi, se posera le problème de méthodologie : à qui attribué les morts?), tout cela n’a rien à voir avec l’islam en tant que tel?

          De Boko Aram au Chebab, en passant par le sud de la Thailande et l’île de Sumatra, on voit une utilisation de l’islam politique … comme boite à outil pour résoudre des problèmes locaux.

          Avant, il y avait le socialisme ou les nationalisme postcoloniaux.
          Rappelez nous qui a pratiqué une guerre totale contre ces idéologies?
          Qui a soutenu le remplacement de ces idéologies par des idéologies d’un islam politique?

          Je vous conseille la lecture de ce long article publié sur Contretemps : http://www.contretemps.eu/interventions/guerres-saintes-choc-images-%C3%A9crase-id%C3%A9es

          Son point de départ est le 11/09 (la première publication est de 2002).
          Je pense néanmoins que vous gagneriez beaucoup à le lire.


          • Eric Le 17 janvier 2015 à 21h48
            Afficher/Masquer

            Il fallait créer une nouvelle figure de méchant pour justifier la continuation de guerres impérialistes après la disparition du vilain ” communiste ” au couteau entre les dents.


    • Surya Le 17 janvier 2015 à 11h07
      Afficher/Masquer

      Au moins c’est cohérent avec le niveau d’intelligence des propos rapportés…


    • Eric Le 17 janvier 2015 à 21h44
      Afficher/Masquer

      Post de 04h07 : Le quizz était pourtant à la portée du premier demeuré venu, et il trouve quand même le moyen de perdre. Faut changer l’eau du bocal, ou le vider 🙂


  3. vladimirK Le 17 janvier 2015 à 04h15
    Afficher/Masquer

    Je suis… fatigué de ce slogan médiocre que l’on nous met maintenant à toutes les sauces.

    J’ai l’impression qu’avant Charlie, le monde était beau, pacifique, tout allait bien… les petites fleurs poussaient, les oiseaux gazouillaient (il fait -30° dehors, c’est dire si le monde était beau pour que les fleurs poussent et les oiseaux gazouillent)…

    Et puis il y a eu cet attentat sur Charlie… et tout le monde est devenu subitement Charlie… et ceux qui n’étaient pas Charlie se sont trouvés face à un grand vide… alors il fallait être quelque chose d’autre, et ça tombe bien, parce que des victimes, il y en a une foultitude dans le monde.

    Alors désolé, mais moi, je ne suis… personne… ou plutôt, personne en particulier. Je suis juste un être simple, capable de compassion, d’énervement, de joie, de fatigue, etc. mais en aucun cas je n’ai la prétention d’être une cause particulière (et ce d’autant qu’il y en a plein à défendre).

    Et oui – pour faire plaisir aux défenseurs “actifs” de la liberté d’expression – je l’aime ma petite vie, et effectivement je verrais d’un mauvais œil que quiconque, par exemple des islamistes, m’ordonnent d’en changer, me la bouleversent.

    Mais de la même manière, j’imagine que de l’autre côté de la planète, un musulman (par exemple), qu’il soit plus ou moins traditionaliste, chiite, sunnite… n’apprécierait pas que quiconque, par exemple l’OTAN, lui impose une nouvelle vie.

    (Ceci est d’ailleurs valable pour l’Est de l’Ukraine, qui voulait que tout reste comme avant, mais à qui on a imposé de nouvelles règles, une nouvelle langue…)

    Et le fond du problème, il est peut-être là, non ?

    Chacun a sa propre vision de la liberté, même les Nord-Coréens (ne riez pas, c’est une question de référentiel), alors essayons de respecter chacune de ces visions, qu’elle nous plaise ou non.


    • Lamonette Le 17 janvier 2015 à 09h19
      Afficher/Masquer

      Faites gaffe, cher Vladimir K, vous allez être traité de terroriste.

      En effet, 3ème partie de la vidéo de Coulibaly, je le fais à la louche: vous avez décidé que même chez nous, nous n’étions pas libres d’appliquer la charia alors j’appelle chacun de mes frères des mosquées de région parisienne à se réveiller et à prendre les armes .

      La peur n’évite pas le danger, le respect peut peut-être encore en limiter l’ampleur. Je dois dire que j’en doute de plus en plus. Et moi qui suis donc débile car croyante, je me garde bien de juger les autres.


    • Alae Le 17 janvier 2015 à 12h59
      Afficher/Masquer

      “Et puis il y a eu cet attentat sur Charlie… et tout le monde est devenu subitement Charlie… et ceux qui n’étaient pas Charlie se sont trouvés face à un grand vide…”

      VladimirK, la grande masse des “pas Charlie” se sont peut-être retrouvés dans un no man’s land où il ont dû peiner pour redéfinir leur identité, mais consolons-nous : les “Charlie”, eux, ont carrément abdiqué leur individualité.


      • fred89 Le 17 janvier 2015 à 14h39
        Afficher/Masquer

        Rassurez vous, les “ceux” qui n’étaient pas charlie, ne ce sont pas retrouvés dans un no man’s land, mais juste complétement ahuris qu’il y ait autant de moutons justifiant le “je suis Charlie”.


        • tepavac Le 18 janvier 2015 à 01h48
          Afficher/Masquer

          c’est connu, lorsque la meute de loup maraude, le moutons se serrent les uns contre les autres….


    • dupontg Le 17 janvier 2015 à 14h05
      Afficher/Masquer

      Surtout que tout ce que nous savons de la coree du nord vient de la meme propagande que ce que nous savons de l’ukraine…
      n’oublions pas que la corée est toujours en guerre..


      • V_Parlier Le 19 janvier 2015 à 09h50
        Afficher/Masquer

        La Corée du Nord, ceci dit au passage, c’est quand même autre chose, avec ses peines de camp qu’on hérite de père en fils, le vote à bulletin unique qui tient lieu de recensement, puni d’emprisonnement en cas d’oubli, la persécution religieuse pire que chez les saoudiens…
        Certes, dans la scission des deux Corées j’admets que les US n’ont pas agi de manière autre qu’égoïste et qu’il serait totalement inutile de débarquer chez ces gens avec une démocratie en kit prête à l’emploi, ce serait l’échec assuré.


    • Chris Le 17 janvier 2015 à 14h19
      Afficher/Masquer

      “Et puis il y a eu cet attentat sur Charlie… et tout le monde est devenu subitement Charlie… et ceux qui n’étaient pas Charlie se sont trouvés face à un grand vide…”
      Je ne connais pas votre âge, mais je me souviens parfaitement du tapage fait autour des “scoubidous”, chanson de Sacha Distel (1959 : ouaff ça tourne vite !) et les fameux objets tressés. Tout le monde en faisait des gorges chaudes. Arborer un scoubidou était un must… selon les médias d’alors. Nous étions en période post-guerre, les haines s’estompaient, les gens avaient envie de rire, de s’amuser de tout et de rien; on recollait les morceaux.
      Après des années de conditionnement médiatique pour vendre tout et n’importe quoi, idées comme objets, les populations démarrent au quart de tour et ça nous vaut l’antienne “Charlie”, qui n’est pourtant pas le premier attentat en France, ni le plus mortifère non plus. Cherchez l’erreur ?
      Ma conclusion : nous regardons le doigt qui montre la Lune, perdus, que dis-je, paumés par une désinformation continue et de longue date…
      Les gens ne comprennent pas ce qui se passe, ignorent les enjeux et rapports de force qui s’exercent, bref n’ont plus de contrôle sur leur vie et sont prêts à se raccrocher à n’importe quoi, pourvu qu’on donne et désigne un sens à ce n’importe quoi.
      Nous réagissons comme des orphelins.


      • DUGUESGLIN Le 17 janvier 2015 à 16h20
        Afficher/Masquer

        Tout à fait d’accord Chris, les gens sont paumés par la désinformation. La déculturation, l’absence de connaissance de l’histoire, les raccourcis, la pensée unique, les amalgames, la culpabilisation, le tout bien orienté font que les gens ne disposent pas de tous les éléments suffisants pour comprendre, se faire une opinion, et reprendre en main leur destin . Ils se raccrochent à tout ce qui leur donne une impression de donner un sens à leur vie et à la société. De ce fait ils sont manipulables et il devient possible de les faire agir dans un sens contraire à leurs intérêts.
        “Pourvu qu’on donne un sens à n’importe quoi”, mais il s’agit d’un “n’importe quoi choisi” par et pour ceux qui en tirent profit.
        Bien vu Chris


        • Caramba! Le 18 janvier 2015 à 12h04
          Afficher/Masquer

          DUGUESGLIN 16h20

          Dans un groupe, quand il y en a un qui terrorise les autres il est curieux d’observer que bcp vont se rapprocher de celui qui fait peur.Beaucoup s’uniront à lui.
          Près de lui, ils pensent risquer moins qu’en s’opposant à lui.Si un autre encore plus affreux se pointe, bcp se tourneront alors vers celui-là…
          On est mal-barrés….


      • Ray Le 17 janvier 2015 à 16h28
        Afficher/Masquer

        Bonjour Chris…
        cherches….Web; Geneviève Tabouis……
        Même gamin à l’époque, pour moi, cela, c’était de l’analyse journalistique.!


        • Chris Le 17 janvier 2015 à 17h53
          Afficher/Masquer

          @Ray
          Ah, la Geneviève Tabouis ! Gamine je l’ai haïe, parce que le temps qu’elle délivrait ses analyses politiques, le dimanche vers midi (seul jour de repos familial), nos parents nous intimaient l’ordre de nous taire. On entendait les mouches voler, le claquement des fourchettes…et la voix de Mme Tabouis que je détestais (la voix), finissant invariablement sa rubrique sur un : “et à dimanche prochain, pour les dernières nouvelles de demain”, une phrase que je “gnagnassais”, faisant sourire mes parents amusés de mon agacement.
          Charles Sannat du Contrarien avait repris partiellement cette phrase.
          N’empêche qu’avec cette grande journaliste, j’ai commencé ma culture politique ! Très jeune, j’ai commencé à me poser des questions sur la politique internationale.


          • Richard Le 17 janvier 2015 à 19h29
            Afficher/Masquer

            @ Chris : Geneviève Tabouis commençait également toujours son intervention par : “Attendez-vous à savoir…”. J’ai encore le son de sa voix dans la tête 😉


            • DUGUESGLIN Le 17 janvier 2015 à 21h07
              Afficher/Masquer

              Je vous reçois 5/5, mais vous parlez d’un temps que les moins de 20 ans ne peuvent pas connaître.


            • Richard Le 17 janvier 2015 à 21h41
              Afficher/Masquer

              @ Duguesglin: Oui vous avez raison, mais ça ne change pas grand chose au fait que nous commençons à parler comme des anciens combattants qui ont surtout combattu des moulins à vent. C’est maintenant que je me rends compte de tous les pièges associés aux différentes vertus de la démocratie représentative, de l’histoire déformée mais apprise avec application, des engagements sincères vite confrontés aux différents désirs de puissance. A la complexité croissante du monde et notre capacité relative à le comprendre. Nous finirons peut-être isolés quelque part en “vieux sages”, et peut-être mourrons-nous apaisés. Qui sait? Mais ça non plus “les moins de vingt ans…”.


            • Chris Le 18 janvier 2015 à 00h37
              Afficher/Masquer

              @Duguesclin
              Ah oui, je l’avais oublié, celle-là !
              @Richard.
              Vous avez raison, il faut du temps pour comprendre.
              Mourir, assurément. Apaisés, oui je le pense, car peu à peu les émotions se lassent. Sages ? Qui donc s’en soucie, commentait mon grand-père, né en 1880 et mort presque centenaire ?


    • izarn Le 17 janvier 2015 à 15h41
      Afficher/Masquer

      Comme je le repete, ces types agressent DIRECTEMENT le pouvoir. Car le paradigme a changé. Autrefois on prenait en otage les peuples. Maintenant ils flinguent l’intelligensia.
      Pour ceux la, au pouvoir, c’est un crime horrible! Holocauste!
      Tuer des pékins à Madrid, rien à foutre! Pas mondial, régional! Local!
      Flinguer le peuple? En face ils ont compris que les pouvoirs n’en avait rien à fiche!
      C’est ma dernière analyse qui pourrait expliquer le délire du pouvoir.
      Merah n’avait tué que des inconnus…On a pas fait autant de salades…
      Le pouvoir déteste qu’on se moque de ses propres morts, exemple:
      “Bal tragique à Colombey: Un mort”
      Interdiction de Hara-Kiri.
      Somptueux, non?


      • Chris Le 18 janvier 2015 à 00h42
        Afficher/Masquer

        Bal tragique à Colombey : un mort.
        Bal tragique, en allusion à la danse macabre de Saint Saëns, ça ne manquait pas de panache.
        Je suis sûr que le Général en aurait ri, car il ne manquait pas d’humour. Bon, peut-être moins Mme De Gaulle qui perdait son compagnon…


  4. Gaïa Le 17 janvier 2015 à 06h00
    Afficher/Masquer

    Cette Europe qui jamais ne cessa de parler de l’homme, jamais de proclamer qu’elle n’était inquiète que de l’homme, nous savons aujourd’hui de quelles souffrances l’humanité a payé chacune des victoires de son esprit.

    Les Damnés de la Terre (1961), Frantz Fanon, éd. La Découverte poche, 2002, p. 302


    • Chris Le 17 janvier 2015 à 17h17
      Afficher/Masquer

      Votre remarque judicieuse fait écho à une blague salace qui courait sur les matrones et vieillardes voici des décennies, que je parodierai sur le thème Droits de l’Homme, véritable tarte à la crème :
      “Elles sont comme l’Australie, on en parle beaucoup, mais on y va jamais !”
      Pour revenir à des propos plus austères, que n’a-t-on fait au nom de ces foutus Droits ! Que de victimes, que de chausse-trappes ! Au fur et à mesure que l’Occident se déchristianisait, ces Droits se substituaient aux règles évangéliques, sans en avoir le fondement éthique.


  5. Pierre Davoust Le 17 janvier 2015 à 08h18
    Afficher/Masquer

    A lire, certains jours certains commentaires, je ne peux m’empêcher de joindre ce lien sur les techniques employées pour manipuler les forums et distiller des informations douteuses…

    http://korben.info/techniques-secretes-controler-forums-opinion-publique.html

    MODERATION: pourtant on ne chôme pas. 🙂 mais n’hésitez pas à signaler dés fois qu’une incongruité soit quand même passée.


    • Spipou Le 17 janvier 2015 à 09h35
      Afficher/Masquer

      Oui, j’avoue : je suis payé par la CIA, la DGSE et le MOSSAD.

      MODERATION: oui, pour leur foutre la paix. 🙂


      • Carole G Le 17 janvier 2015 à 13h28
        Afficher/Masquer

        Spipou,
        Vraiment, non, je ne vous comprends pas.On dirait que le mot” islam” déclenche une fureur sans prise de distance aucune…Me trompe je?


      • Zarathousthra Le 17 janvier 2015 à 18h32
        Afficher/Masquer

        Non, juste islamophobe.


        • Eric Le 17 janvier 2015 à 23h22
          Afficher/Masquer

          Et même pas payé, mais bénévole. Au-dessus, c’est le soleil !


      • Caramba! Le 18 janvier 2015 à 12h17
        Afficher/Masquer

        Merci modo de cet éclat de rire dominical!
        🙂


    • 4lterg Le 17 janvier 2015 à 10h03
      Afficher/Masquer

      Ou “.. car toute la vie de l’Homme sur cette terre n’est rien d’autre qu’un combat pour s’emparer de l’oreille d’autrui…” (Risibles amours, Milan Kundera)… pour le blogueur littéraire.


      • 4lterg Le 17 janvier 2015 à 11h35
        Afficher/Masquer

        Mais je m’aperçois que ma remarque pourrait être modérée, considérée comme une attaque directe ou hors sujet. Je me rattrape à la branche : Noam Chomsky, est comme Milan Kundera, philosophe.

        Et puisque nous y sommes…
        Les croyants ont leurs livres, les non-croyants ont la philosophie. La frontière est ténue, parfois inexistante. A mon sens, lorsqu’on traite de sujets généraux comme la liberté d’expression ou la laïcité, il n’y a point de salut sans la philosophie.

        Après ces 10 jours de joutes verbales suite aux événements “Charlie”, j’en arrive à penser que la guerre vengeresse, les écoutes Internet, les blablatages médiatiques, les bricolages juridiques, etc… n’y changeront absolument rien. Les mêmes problèmes resurgiront dans dix ans…

        J’ai le sentiment qu’il faut reprendre à la source. L’éducation me semble la voie la plus appropriée.
        En texte de référence, la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme (l’ONUsienne de 1948, pas la Française de 1789 préambule de la Constitution Française), “comme l’idéal commun à atteindre par tous les peuples et toutes les nations”, me parait le plus adapté :
        http://www.un.org/fr/documents/udhr/

        Pourquoi ne pas enseigner cette Déclaration dès le collège. Imaginons que la compréhension de cette Déclaration conditionne l’accession à la citoyenneté, pour les gamins comme pour les immigrants, et même les vieux réac’… En fait, ne pas limiter la citoyenneté à l’obtention administrative du morceau de plastique et ensuite “la Loi tu n’ignoreras point”, mais demander l’implication au départ de l’individu “et la Loi t’aidera, ou te condamnera”.

        Mais bon, c’est vrai, avant qu’une telle idée arrive sur le bureau d’un politique et qu’il ne s’y perde pas…
        Tout de même j’aimerais vos avis. Alors, à vous lire,


        • Mélissa Le 17 janvier 2015 à 13h46
          Afficher/Masquer

          @4lterg,

          Notre constitution prévoit déjà,et dès son préambule,ceci :

          DÉCLARATION DES DROITS DE L’HOMME ET DU CITOYEN DE 1789
          Les Représentants du Peuple Français, constitués en Assemblée Nationale, considérant que l’ignorance, l’oubli ou le mépris des droits de l’Homme sont les seules causes des malheurs publics et de la corruption des Gouvernements, ont résolu d’exposer, dans une Déclaration solennelle, les droits naturels, inaliénables et sacrés de l’Homme, afin que cette Déclaration, constamment présente à tous les Membres du corps social, leur rappelle sans cesse leurs droits et leurs devoirs ;…

          Pour le bonheur et la sécurité du peuple,il suffit le plus souvent de suivre le mode d’emploi,…la règle du jeu de la république.


          • 4lterg Le 17 janvier 2015 à 14h12
            Afficher/Masquer

            Oui et j’agréé. Mais dans un périmètre éducatif, je pense qu’il vaudrait mieux un texte non franco-français, plus universel, sous forme d’idéal, donc non-coercitif. D’où mon choix pour la DUDH plutôt que la DDHC. Même si les Déclarations se ressemblent, la République a encore du boulot.


            • Paola44 Le 17 janvier 2015 à 16h12
              Afficher/Masquer

              Mais quelle que soit la déclaration choisie, comment l’enseigner de façon crédible puisque les gouvernements eux-mêmes n’en respectent pas les principes? De même, comment exiger des jeunes qu’ils s’expriment et se comportent correctement quand les émissions TV qu’ils regardent font de la surenchère dans la provocation et la vulgarité? Comment leur apprendre à vivre ensemble, à être tolérants, solidaires, quand Macron leur dit que le but ultime dans la vie est de devenir milliardaire? Faites ce que je dis, pas ce que je fais!


            • Mélissa Le 17 janvier 2015 à 16h47
              Afficher/Masquer

              Sous certains aspects,je préfère la déclaration de 1793

              “Quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est pour le peuple, et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs”.

              Elle fait un devoir indispensable de l’insurrection,alors que celle de 1948 en fait une contrainte à éviter par un régime de droit…
              Le droit établi pourrait donc nier la nécessité d’une révolte,…et pourquoi pas justifier son écrasement ?…

              “Considérant qu’il est essentiel que les droits de l’homme soient protégés par un régime de droit pour que l’homme ne soit pas contraint, en suprême recours, à la révolte contre la tyrannie et l’oppression.”

              Je n’ai pas forcément la bonne interprétation de la déclaration de l’ONU et je lui reproche précisément de ne pas être claire sur ce point…


            • Paola44 Le 17 janvier 2015 à 16h52
              Afficher/Masquer

              J’en oublie de dire que je souscris complètement à l’idée d’une morale universelle, même a minima, acceptable par toutes les religions et par les laïcs, appliquée par tous, enseignée et expliquée dans les écoles du monde. A l’école primaire, il y a très très très longtemps, nous avions tous les matins une leçon de morale. Résultat: Je n’ai jamais dessiné de caricatures insultantes, et je n’ai jamais tué personne…


            • 4lterg Le 17 janvier 2015 à 21h45
              Afficher/Masquer

              @Melissa
              J’ai mis de coté l’insurrection après avoir lu ce qu’était devenu “le droit des peuples à disposer d’eux-mêmes” et je ne crois plus aux “masses” depuis dimanche.

              Ah si CH avait fait une couv’ en noir “Réservé aux adultes avertis”, “contenu irrévérencieux et blasphématoires” ou un (+18) CSA. On n’en serait peut-être pas là. On aurait pu au moins dire “fallait pas l’ouvrir”.


            • Mélissa Le 18 janvier 2015 à 11h12
              Afficher/Masquer

              @4lterg,

              Il en va de l’universalité d’un système éducatif comme de toute universalité.C’est une folie simplificatrice qui ne reflète que notre incapacité à balayer devant notre porte.

              Considérez-vous que les habitants de Niamey qui viennent d’incendier des églises sont compétents pour définir l’enseignement de vos enfants?…sûrement pas !…Et eux-même viennent de vous démontrer que c’est réciproque…

              Considérez-vous que la Commission Européenne est compétente pour gérer l’économie française mieux que ne le ferait notre gouvernement s’il en avait encore les moyens légaux ?

              Considérez-vous que l’OTAN est compétente pour gérer la paix du monde mieux que ne le feraient des diplomatie nationales libres ?

              Considérez-vous que la BCE gère mieux les problèmes monétaires de la France que ne le feraient les français s’ils n’avaient pas perdu l’usage de la Banque de France tel qu’il était établi avant 1973 et avant l’Euro?

              Est-ce être nationaliste (au sens péjoratif) que de constater et de dire que tout ce qui est supra-national est antidémocratique,…y compris la démocratie elle-même ?


        • pierre9459 Le 17 janvier 2015 à 20h31
          Afficher/Masquer

          La déclaration des droits de l’homme est incompatible avec l’islam je pense puisqu’elle instaure des droits humains décrétés par des humains quand l’islam entend imposer des lois dictées par on ne sait quoi ou qui …
          De ce fait, une république laïque comme la France ne saurait à mon sens trouver de juste entente avec une doctrine qui ne reconnait que des lois “divines”, c’est à dire venant du …vent !


          • Old Ohm Le 17 janvier 2015 à 21h58
            Afficher/Masquer

            Doit-on supprimer la citoyenneté aux croyants, aux pratiquants, aux bigots ?
            C’est toujours émouvant lorsque un anti-théiste anticlérical ordonne à des fidèles religieux ce qu’est ou doit être la religion. On sent très bien leur empathie et leur foi en eux-mêmes; c’est fascinant.

            P.S.: ah mince, je m’excuse pour la coquille qui dénature le sens du dernier terme utilisé.


          • Mélissa Le 18 janvier 2015 à 10h13
            Afficher/Masquer

            @pierre9459,

            Ça,c’est vraiment faire l’amalgame entre les extrémistes de l’islam et les musulmans les plus nombreux,auxquels vous niez la bonne volonté d’intégrer leur foi dans une citoyenneté qui n’aurait pas la même horigine historique que celle de l’Islam…!

            Cette vision radicale est anticonstitutionnelle donc illégale.

            Mais il faudrait,par contre, que renaisse notre morale républicaine d’origine,sensée être, dès 1905,une morale universelle s’accordant avec les notions de respect,de justice et de tolérance qu’aucune religion ne renie…

            Cette caricature de l’Islam vous permet d’occulter la perte des valeurs morales de la société française et participe au lynchage commode de l’Islam comme exutoire à nos propres turpitudes républicaines.

            En ce sens,vous jetez de l’huile sur le feu que nos manipulateurs ont allumé.

            Ce n’est pas l’Islam qui ne s’intègre pas à notre république,mais notre république malade qui a perdu la morale universelle qui sous-tendait ses capacités d’intégration.


    • orgent Le 17 janvier 2015 à 10h54
      Afficher/Masquer

      don’t feed the troll 😉


      • benoit Le 17 janvier 2015 à 11h08
        Afficher/Masquer

        Non, vu le ton très convaincu et entêté je pencherais plutôt pour un idiot utile du système. En ce moment avec le bourrage de crânes médiatique en cours il y en a beaucoup.


        • tepavac Le 17 janvier 2015 à 19h20
          Afficher/Masquer

          Les situations que nous vivons aujourd’hui sont justement le résultat d’un manque d’interrogation sur ce sujet.
          Certes, 4lberg à une vision primaire de la question, mais les parlementaires lors des réunions au jeu de paume, ne s’y étaient pas trompés quand à la nature des enjeux en question.

          A l’époque, que dis-je, depuis Gaius (-2000) les juristes romains se posent déjà la question;
          Si des lois devaient régler les relations entre les personnes, alors qui ou quoi devait être le garant de cette disposition ?
          cela saute au yeux à qui sait regarder.

          Finalement, les parlementaires n’ont jamais pu développer le sujet, arrachés à leurs recherches. Il suffit de regarder la Déclaration pour se convaincre qu’elle est inachevée.Et après un siècle de lutte, “les Droits et Devoirs du Citoyens” sont tombés dans les oubliettes de l’histoire.

          Recherchez des informations sur le 6 ème Bureau de l’époque, et bien tout à été soigneusement et méticuleusement enfoui et occulté.

          La question, c’est pourquoi ?


  6. woz Le 17 janvier 2015 à 08h55
    Afficher/Masquer

    Merci Olivier. Comme toujours, Chomsky montre le contexte, qui seul donne son vrai sens aux événements. La réaction médiatique autour de ces meurtres inacceptables prend tout son sens politique quand on nous rappelle combien de meurtres sont acceptés, ou bien ignorés, ou justifiés, ou excusés, ou même applaudis, parce qu’ils sont commis par des “démocrates”.


  7. chios Le 17 janvier 2015 à 09h45
    Afficher/Masquer

    Pas très convaincant, je trouve.

    Il parle d’actes exécutés par une puissance “en guerre”, Etatsunis plus “allies” Intervention au Kosovo, guerre d’Irak.

    Or, à moins d’être un pacifiste pur et dur, et encore, il y a consensus pour dire que “la nation a le monopole de la violence”. (PS: le mot nation n’est sans doute pas le bon)
    Par exemple la justice, qui jusqu’à récemment ici, avait le droit de tuer.
    Et la guerre, qui est soumise à certaines règles rarement observées et qui sont souvent “adaptables” au point de vue de chacun des belligérants.

    Il aurait pu choisir des exemples où son pays (ou d’autres pays) ont mené des opérations (genre “false flag”) de type terroriste.
    C’aurait été bien plus convaincant.
    Mais, je me demande…De nombreux livres ont été écrits là-dessus, mais y a-t-il de ces opérations qui sont reconnues et avouées par les puissances elles-mêmes?

    Perplexe…


    • Vassili Arkhipov Le 17 janvier 2015 à 11h18
      Afficher/Masquer

      oui bien sûr, mais elles le reconnaissent minimum trente ans plus tard quand tous les pourris sont à l’abri. Les exemples sont légion: armées stay-behind, renversement de Arbenz, Allende, etc…Quand à ce que dit Chomsky, C’est surtout la différence de traitement dans les médias qu’il pointe du doigt. Ensuite, guerre ou pas, il existe des traités que les USA ont ratifié, des lois de la guerre qu’ils acceptent (même si on est d’accord ces lois sont hypocrisie et peau de banane). Et pas un journaleux pour le faire remarquer, c’est surtout ça qu’il dit.


      • gonzo Le 17 janvier 2015 à 11h37
        Afficher/Masquer

        oui on oubli trop facilement le role du Commandant Suprême des Forces Alliées en Europe, qui régit énormément au sein de l’europe, tant la politique de bruxelles, que la position a adopté notamment a l’époque de la Yougoslavie, ou plus récemment l’ukraine.
        les stay behind … et oui qu’on t’il fait deja …. ah oui du terrorisme sous fausse bannière pour faire passer les rouges pour des boucher et eviter que l’europe tombe au communiste, mais a bologne la bombe c’est eux! (et pas que là)

        il y a aussi le fln, regardez http://www.lepoint.fr/chroniqueurs-du-point/emmanuel-berretta/catastrophe-de-frejus-arte-sur-la-these-de-l-attentat-fln-24-01-2013-1619610_52.php

        la drs responsable également de la vague d’attentat de 1995, avec sa cellule d’artigat, que l’on retrouve en toile de fond dans l’affaire merah et de la loufoquerie du loup solitaire.

        bref c’est pas les exemples qui manque, mais toujours les même interet.


    • tepavac Le 17 janvier 2015 à 20h49
      Afficher/Masquer

      Au contraire Chios, c’est tres explicite.

      D’ailleurs cela rejoint les nombreux posts qui ont fleuri içi lors des évenements en Ukraine. Nous nous sommes tous rendu compte que l’information était une arme redoutable entre les mains de malfaisants.
      C’est un réel problème que son encadrement soit dépourvu de bornes, celles de la stricte vérité.

      Ce n’est par altruisme que les journaux sont rachetés ou financés à perte par des groupes financiers.


      • Caramba! Le 18 janvier 2015 à 12h31
        Afficher/Masquer

        Hier, j’ai vu la télé, ça faisait quatre mois que” je l’avais pas vu et…..j’ai en premier éclaté de rire!
        J’ai regardé 5 minutes d’infos.Et je me suis dit que tout était truqué.
        Quelqu’un sait-il ce qu’il se passe ailleurs ?découlant de ces assassinats?et de ce rassemblement d’hommes d’états hypocrites?


      • fred89 Le 18 janvier 2015 à 16h43
        Afficher/Masquer

        @tepavac
        “Ce n’est par altruisme que les journaux sont rachetés ou financés à perte par des groupes financiers.”

        Rachetés pour une bouchée de pain par des groupes financiers et financés par des subventions publiques au nom de la “pluralité de l’information”, voulez vous dire, je pense. Parce que c’est là, le plus gros gag de l’affaire, NOUS finançons par nos impôts la propagande destinée à nous faire taire grâce à la corruption des élites que NOUS élisons.


        • tepavac Le 19 janvier 2015 à 18h38
          Afficher/Masquer

          certes, malheureusement.


  8. jeff93 Le 17 janvier 2015 à 09h45
    Afficher/Masquer

    Pendant ce temps l’oncle Sam continue son double jeu répugnant : le jour même où John Kerry vient “caliner” François Hollande, le ministère américain de la défense décide d’envoyer 400 militaires supplémentaires former les “rebelles syriens” dans des bases situées en Turquie, en Arabie Saoudite et au Qatar.
    https://www.upr.fr/actualite/monde/terrorisme-labominable-double-jeu-des-etats-unis


    • master t Le 17 janvier 2015 à 12h08
      Afficher/Masquer

      les mots ont un sens, un pouvoir, une puissance, une concretisation reflétée.
      Les “rebelles” anti Assad… sont des “terroristes” sur notre sol.
      On les soutient logistiquement en Syrie et en Libye ce sont des alliés de la “démocratie”, des croisés valeureux et dignes; mais au Mali, ils redeviennent, ce qu’ils ont toujours été, des barbares, des mercenaires nihilistes se cachant derriere une religion qui n’est au fond qu’un habillage utile à leurs visées hégémoniques de domination diabolique.

      L’hypocrisie de notre démarche (à l’occidentale) se comprend alors comme le symptome schizophrénique classique d’une “REAL POLITIK” et elle est, elle meme, enracinée dans la démarche manipulatoire autour de l’affaire “Charli”… ” Vous etes avec moi ou contre moi!”… le cas contraire vous etes un dissident potentiellement terroriste et dans une moindre mesure un sujet égaré de la république bon pour une rééducation à la sauce coréenne… C’est pour le bien de la nation et accessoirement pour le votre, si toute fois vous ne l’aviez pas compris.

      Le laicisme à la francaise est impulsée par un esprit franc macon qui est AUSSI une CROYANCE RELIGIEUSE!.
      Toute croyance est un PARI sur le reel sensible dont on justifie le sens par l’apport d’un element sur déterminant (mystique) qui chapeaute ce reel… CHARLI HEBDO n’y échappe point, on en trouve une symbolique forte dans sa une representant “le pere” se faisant sodomiser par le”fils” qui est lui meme sodomisé par “le saint esprit” représenté SYMBOLIQUEMENT PAR UNE PYRAMIDE DOTE D’UN OEIL!!!.
      Les prétendus athés sont des nihilistes fondamentalistes qui édifient l’objet de leur existence en dénaturant les valeurs morales universelles (judéo chrétiennes pour Nietszche et ses disciples les plus connus: Hitler, Staline mais aussi bouddhistes pour Pol pot…).

      Le systeme laic s’est construit sur le triptique sémentique: LIBERTE EGALITE FRATERNITE… cela semble objectivement louable mais il s’agit d’une triangulation sémentique car l’element surdéterminant ici c’est la LIBERTE, elle chapeaute les 2 autres principes; en effet, c’est bien de la garantie par l’Etat et donc la république que l’effort sera fait pour acter l’egalité et la fraternité comme prolongement recherché dans notre société… Hors, j’y décèle une faille car la LIBERTE est gagée par nos institutions et régie par la loi tout comme l’EGALITE qui n’est qu’une valeur pieuse dans les faits (hélas) mais alors quid de la FRATERNITE, celle ci ne se légifère pas car elle est avant tout la manifestation du coeur investis dans la raison… La FRATERNITE aurait du etre le terme surdéterminant qui définit l’EGALITE et la LIBERTE, car n’est ce pas le coeur, siege symbolique de l’affect qui donne sa marque et son mobile à la raison? La pensée et les actes en dépendent.

      Les laics sont le coté pile des croyants religieux qui font face et… se font face.
      Chacun a ses propres extremistes nihilistes et leur pathologie mentale converge vers la barbarie la plus diabolique qui soit, car elle s’enracine profondément dans ce qu’elle a de plus profondément primitif en nous, d’anté-humain, c.à.d de reptilien!.(cf cerveau reptilien).
      Aux valeurs humaines transcendantes et élévatrices s’opposent des forces contraires… anté-valuées.

      Dans des temps anciens, l’etranger de passage était acceuilis comme un frère, sa difference culturelle était percue comme un bien fait pour l’intellect et une ressource pour le coeur, une valeur d’echange bien venue.


      • 4lterg Le 17 janvier 2015 à 13h57
        Afficher/Masquer

        “Aux valeurs humaines transcendantes et élévatrices s’opposent des forces contraires… anté-valuées”
        Elles “s”opposent” et sont complémentaires. Le principe pour les êtres humains de se constituer en sociétés n’est-il pas de répondre aux nécessités fondamentales de se nourrir, se protéger, d’échanger biens et services; ces valeurs primitives ? Mais n’est-ce pas le cœur qui dit “je t’aime” ou “je te hais” ?

        J’en conviens avec vous, le système occidental n’est pas un modèle du genre. Mais la laïcité, même imparfaite, a au moins le mérite de proposer des valeurs dans lesquelles chacun peut se reconnaître.

        Enfin, je partage votre vue sur l'”étranger”. La richesse est dans les échanges, génétiques, culturelles et techniques. La richesse est la diversité.


        • Chris Le 17 janvier 2015 à 16h57
          Afficher/Masquer

          “Enfin, je partage votre vue sur l’”étranger”. La richesse est dans les échanges, génétiques, culturelles et techniques. La richesse est la diversité”
          Oui, à condition de ne pas en faire une pâtée McDo en imposant une mondialisation destructurante.


      • Mélissa Le 17 janvier 2015 à 14h09
        Afficher/Masquer

        @master t,

        “Dans des temps anciens, l’étranger de passage était acceuilis comme un frère, sa difference culturelle était percue comme un bien fait pour l’intellect et une ressource pour le coeur, une valeur d’echange bien venue.”

        C’est toujours ce qui sous-tend la tradition d’accueil sur les cinq continents pourvu que l’occidentalisation n’ait pas détruit cette tradition…
        Les musulmans la perpétuent particulièrement…
        En plus des bienfaits que vous citez,le voyageur est aussi un porteur de nouvelles qui peuvent se révéler utiles pour l’hôte sédentaire…

        L’intérêt réciproque,…c’est la base de la paix…
        Salam!


      • Milsabor Le 17 janvier 2015 à 16h13
        Afficher/Masquer

        Master T
        « Les laics sont le coté pile des croyants religieux qui font face et… se font face.
        Chacun a ses propres extremistes nihilistes et leur pathologie mentale converge vers la barbarie la plus diabolique qui soit, car elle s’enracine profondément dans ce qu’elle a de plus profondément primitif en nous, d’anté-humain, c.à.d de reptilien!.(cf cerveau reptilien). »
        J’abonde totalement à votre proposition d’analyse psychopathologique. Je préciserais juste : le primitif en question est avant tout pré-œdipien, border-line, narcissique pervers et donc ne concerne pas tout le monde, seulement de pauvres malades peu enclins à se dégager d’une triade bourreau-victime-sauveur.


    • Chris Le 17 janvier 2015 à 15h47
      Afficher/Masquer

      Pour une fois, nos mierdas en parlent ouvertement : serait-ce l’effet Charlie (la caution involontaire de 3,7 millions de Français défilant à travers la France), qui autorisent la puissance étatsunienne et ses supplétifs européen à ouvertement attaquer la Syrie ?
      Car il s’agit bien d’attaquer la Syrie, comme nous avons attaqué la Libye ! Je me sens très mal, bien qu’ayant boycotter la post-OP Charlie.
      Est-ce la réponse de l’UE à la clôture du projet South Stream par la Russie ? Lire cette analyse sur les gazoducs actuels et projetés entre l’UE et le Moyen-Orient, qui explique les enjeux :
      http://www.globalresearch.ca/russia-and-turkeys-gas-deal-can-save-europe-and-the-world/5419438


      • DUGUESGLIN Le 17 janvier 2015 à 16h42
        Afficher/Masquer

        Merci Chris. Vous dites les choses avec aisance ce qui montre votre ouverture et votre clarté d’esprit.
        Aux enjeux de fourniture du gaz russe, désormais via la Turquie, se rajoute l’abandon par la Russie du Mistral qui tourne au ridicule l’effet sanction recherché.


        • tepavac Le 17 janvier 2015 à 21h30
          Afficher/Masquer

          bonsoir Duguesglin

          juste pour info, mais a vérifier, il semble que tout le probleme south stream provient de la demande de Buxelles, qui était de centraliser la provenance du résaux gazier sur une plateforme basée entre l’allemagne et la pologne pour la redistribuer ensuite aux pays du sud.

          Il y a quelques temps déjà, lorsque j’ai vu ce plan de redistribution. Le motif en était le controle energétique (eviter les corruptions), cependant, la carte du résau montrait bien plus un controle sur les pays du sud par l’UE.

          J’ai vainement tenté pendant plusieurs jours cette carte. Si quelqu’un a des infos, merci.


          • Chris Le 17 janvier 2015 à 23h04
            Afficher/Masquer

            Le point principal d’achoppement entre la Russie et l’UE était le troisième paquet énergétique, voté APRES l’adoption de principe du tracé South Stream, lequel consistait à imposer à Gazprom de partager le gazoduc, dont il finançait la construction dans les pays européens, avec d’autres fournisseurs de gaz, amputant une part non négligeable du débit de gaz russe.
            Au prétexte qu’il ne fallait pas entraver la concurrence, un des piliers du catéchisme UE avec la libre circulation des capitaux (fuite des capitaux, délocalisations), des marchandises (OMC) et des hommes (immigrations, dumping salarial).
            Le beurre, l’argent du beurre et baiser la fermière de surcroît.
            S’il n’y avait pas eu le putsch ukraino-ue-us, je pense même que les Russes, bons princes auraient fini par accepter, pour avoir évité le bouclier anti-missiles US sont leurs fenêtres.


      • gonzo Le 17 janvier 2015 à 20h14
        Afficher/Masquer

        http://ec.europa.eu/transparency/regdoc/rep/1/2014/FR/1-2014-654-FR-F1-1-ANNEX-1.Pdf

        “S’engager à résoudre les problèmes de test du gazoduc Slovaquie-Hongrie afin qu’il puisse être mis en service le 1er janvier 2015.”

        c’est fait depuis fin novembre, et cela permet d’inverser les flux entre ukraine et serbie


        • tepavac Le 17 janvier 2015 à 21h38
          Afficher/Masquer

          Serbie 631
          64 %
          – Établir, de manière précise et réaliste, la portée des éventuelles restrictions applicables aux secteurs
          industriels tout en limitant les clients protégés aux ménages et aux secteurs les plus sensibles

          effectivement cela repond a la question du controle sur les pays du sud.
          merci Gonzo


  9. gonzo Le 17 janvier 2015 à 10h49
    Afficher/Masquer

    je suis innocent

    j’ai rien demandé, j’ai rien agité devant l’onu, j’ai pas fabriqué de propagande ni de média-mensonge, j’ai pas pressé de gâchette qu’elle soit d’un sous-marin, d’un micro, d’une loi, ou d’une calach, donc forcement j’ai pas été caricaturé, par personne; j’étais pas la à la libération des camps, et j’ai pas conduit les trains, donc je n’ai pas de camp! ni bon ni mauvais. etc

    et pourtant l’on parle pour moi partout je vois ces racoleurs d’intentions pourfendeur de liberté qui refuse mon opinion et impose la leurs par la peur me font vomir, dés que je m’intéresse à un sujet je m’aperçois que l’innocence n’est pas universelle. et pourtant:

    je suis innocent


    • Chris Le 17 janvier 2015 à 15h51
      Afficher/Masquer

      Personne n’est innocent. L’indolence n’est pas l’innocence.
      Je ne me sens pas innocente, bien qu’étant dans la même situation que vous. Je me dis juste que je n’en ai pas fait assez et que je n’en fais toujours pas assez pour infléchir le cours de l’histoire en manifestant ma désapprobation.


      • tepavac Le 17 janvier 2015 à 21h42
        Afficher/Masquer

        on en est tous a ces regrets et c’est pourquoi nous agissons avec nos moyens.


    • DUGUESGLIN Le 17 janvier 2015 à 17h38
      Afficher/Masquer

      Celui qui attend que les autres agissent pour lui ne peut se plaindre.
      Seul celui qui agit apporte son aide et même s’il expose aux erreurs il apprend à les reconnaître et à les réparer ce qui est encore une façon d’apporter son aide.
      C’est ça le progrès.


  10. Vassili Arkhipov Le 17 janvier 2015 à 11h11
    Afficher/Masquer

    Des dessinateurs tués parce qu’ils n’acceptaient pas de frein à leur liberté d’expression… et ça va mener à des lois liberticides concernant l’expression (surveillance des messages sur réseaux sociaux et possibles poursuites si contenu considéré comme illegal selon Mme Taubira). Ironie quand tu nous tiens.


    • Caramba! Le 18 janvier 2015 à 12h50
      Afficher/Masquer

      C’est leur bataille depuis un moment:

      “Au début des années 2000, Etats membres et Commission tentent d’imposer aux opérateurs la conservation des fameuses données de traffic à des fins de police préventive(25 Aout 2000)[….]
      Le Parlement Européen résite mais tout se précipite avec le 11 Seetembre|….]

      Ces mesures d’exception initialement limitées à 2 ans seront reconduites…..et récemment par Manuel Vals pour 3 ans.
      Jérôme Thorel “Privés de vie privée”.

      Le Monde Diplomatique de Janvier 2015


      • Caramba! Le 18 janvier 2015 à 13h01
        Afficher/Masquer

        “Des 28 pays contraints de transposer ces mesures de surveillance de masse dans leur législation, -s’ils ne les avaient adoptées dès le lendemain du 11 Septembre, -un tiers ont jugés ces pratiques illégales”.
        Allemagne(2010)
        Autriche(2014)
        Bulgarie(2008)
        Chypre(2011)
        République Tchèque(2011)
        Slovaquie(2014)
        Roumanie(2009)
        Slovénie (2014)
        Plaintes en cours en Belgique, Hongrie, Irlande et Pologne,
        Source:http://bitly.com/f4d4ne
        Notre France n’y est pas.
        Pour un pays qui se lève pour la libre expresion..
        🙁


  11. Ardèchoix Le 17 janvier 2015 à 11h19
    Afficher/Masquer

    Pensée du jour bonjour.
    Quand le porte avions Charles de Gaule va croisé les bateaux de réfugiés en méditerranée , l’image qui devrait nous dire . Merde , j’ai la sensation qu’on déconne ..


    • tepavac Le 17 janvier 2015 à 21h46
      Afficher/Masquer

      oui mais bon, il va quand meme pas loin de la syrie, et quelques part, ça interpele


  12. Richard Le 17 janvier 2015 à 11h48
    Afficher/Masquer

    Effectivement Chomsky prend toujours soin de recadrer les évènements dans leur contexte. Ce n’est pas toujours le cas des analystes et autres journalistes.
    Par contre ce qui m’intrigue à la lecture des commentaires c’est la rapidité avec laquelle une confrontation se met en place pour savoir qui des deux camps, Otan et anti-Otan a bien pu condamner le plus de vies civiles. Les Musulmans ou les Occidentaux Otanisés? Quelle est l’intérêt de cette démarche? Servirait-elle à adoucir la culpabilité d’un camp ou de l’autre?
    Nous savons tous qu’en général “la vérité du plus fort est toujours la meilleure” et que l’histoire qui nous est racontée est toujours celle écrite par les vainqueurs.
    Ne pourrait-on pas profiter d’internet pour tenter de prendre du recul, celui qui met l’aspect émotionnel de souffrance à une place ou la communion entre humains débouche sur autre chose que le désir de vengeance.
    La souffrance ne laissera jamais la place à la compréhension tant qu’elle lui servira de bouclier.


    • Chris Le 17 janvier 2015 à 16h08
      Afficher/Masquer

      La présence militaire (armée et/ou renseignements) de non autochtones dans un pays souverain est pour moi clairement une agression, prélude de pillages qui s’ensuivront par le biais des transnationales.
      Tout le monde a l’air de trouver normal que l’Europe soit, 70 ans plus tard, encore sous occupation US, y compris jusqu’à faire figurer l’OTAN (dont le commandement suprême est à Washington) dans la Constitution Européenne . Moi pas !
      Alors que dire des pays musulmans qui n’en finissent pas d’être démembrés, divisés, “protectorés”, révolutionnés, subvertis, droithommisés à la mord moi le noeud pour que nous en tirions grands profits ? Et l’on s’étonne qu’ils se crispent, se rebellent, se radicalisent !


      • Richard Le 17 janvier 2015 à 19h21
        Afficher/Masquer

        @ Chris: Je n’ai pas compris le sens de ce que vous écrivez après mon message. Je suis en accord avec votre point de vue mais que fait-il là? J’essayais juste de faire remarquer que dès les premiers commentaires il s’en est suivi une espèce de joute pour déterminer qui était le plus meurtrier des occidentaux ou des musulmans… Ce que je trouvais étrange comme comportement. Ça me faisait penser à certaines situations dans lesquelles vous essayez d’approfondir un sujet quand immédiatement un interlocuteur vient vous contrer pour dévier la discussion vers un autre thème afin d’éloigner l’auditoire de ce que vous avancez.


        • Chris Le 17 janvier 2015 à 20h32
          Afficher/Masquer

          Perso, je mets tout le monde dans le même panier.
          Seuls les moyens financiers et techniques d’intimidations-exterminations et d’appropriation diffèrent, or il se trouve que, sur ces points, les Occidentaux ont une bonne longueur d’avance…
          Dans ce contexte, s’est élaborée la théorie de la dissuasion nucléaire : “si tu m’attaques, t’en prends autant dans la g…le”
          Le but du terrorisme n’est pas de tuer, mais d’installer l’insécurité et la terreur, déstabiliser les pouvoirs/flux en place pour amener les gens là où le rapteur veut qu’ils soient. Raisons pour laquelle toutes les nations, groupes, clans utilisent le terrorisme pour arriver à leurs fins et s’assurer leurs “parts de marché” peu importe la forme que ça prend.
          Ma théorie explique également pourquoi la course à l’armement n’est pas prêt de s’arrêter, car les candidats à la course de celui qui s’éjectera juste au bord du précipice en laissant derrière lui un compétiteur tétanisé, sont biens réels.


        • Chris Le 17 janvier 2015 à 21h04
          Afficher/Masquer

          Vous avez raison, j’ai répondu de manière elliptique en m’attardant sur les causes de ces désordres.
          “Mais que faut-il faire ” ?
          Je me pose cette question depuis bientôt 60 ans, sans avoir acquis de certitudes.
          Ma seule réponse qui ne fut pas une illumination mais un long cheminement : rester éveillé, essayer de comprendre, considérer aussi l’intérêt de l’autre, établir des passerelles, expliquer autour de moi pourquoi je ne suis pas d’accord en soulignant les déviations probables et indésirables, le signifier dans les urnes, “harceler” les députés pour qu’ils comprennent qu’on les a à l’oeil, m’engager socialement, bref toutes ces actions qui prennent un temps fou et empêchent de se regarder le nombril (et la téloche ou pianoter sur un E-qqchose !).
          C’est pourquoi je me permettais de reprendre Gonzo en répondant :
          Personne n’est innocent. L’indolence n’est pas l’innocence.
          Je ne me sens pas innocente, bien qu’étant dans la même situation que vous.


          • Richard Le 17 janvier 2015 à 21h30
            Afficher/Masquer

            @ Chris: Que vous dire? Quand je vous lis je me dis que j’éprouve la même chose que vous. Bientôt 70 ans et toujours le même constat: “Que Faire?”. Bon Lenine l’a aussi écrit mais bof…
            Nous sommes dans une quête qui n’a pas de lien réflexif avec la réalité. Le simple fait d’être devant nos écrans, et d’y rester… Et nous n’arrivons même pas à nous rencontrer dans la “vraie vie”. Nous nous concentrons sur des blogs mais notre entourage nous boude. J’envoie plein de liens à des amis, famille, contacts divers. Peu ou pas de retour… En tous cas la passion d’essayer de comprendre ne se manifeste pas beaucoup. Tout ça après plus de quarante ans passés à essayer de comprendre et d’agir de manière militante pour tenter d’infléchir la perte quotidienne de ces successions de petits bonheurs qui tout doucement finissent par s’appeler “souvenirs”.
            En fait n’ayez pas peur des camps, nous y sommes déjà… Rendez-vous compte, ici nous sommes 3807 membres avec beaucoup de voyeurs qui participent d’une main. Il me reste la satisfaction intellectuelle d’avoir pu apprendre que depuis mon enfance j’ai tout de même soulevé un peu le coin du voile, et j’ai vu.


            • tepavac Le 17 janvier 2015 à 22h44
              Afficher/Masquer

              vous êtes touchants tous les deux,
              ça nous fait un peu d’air rafraîchissant.

              Comme quoi, même lorsques les vents violents du destin nous frappent, une lueurs d’humanité subsiste…


          • gonzo Le 17 janvier 2015 à 23h45
            Afficher/Masquer

            “Mais que faut-il faire ” ?

            franchement je ne sais pas.
            parfois les gens me demande: a quoi cela te sert de savoir tout cela?

            je répond que je préfère savoir.
            la culture permet le libre choix, en libre conscience.

            nb: la culture pour moi n’est pas une fete de la musique, la culture c’est un peu mieux


        • tepavac Le 17 janvier 2015 à 21h58
          Afficher/Masquer

          cela provient toujours et encore du même depuis un an.

          Toujours en contradiction avec le sujet d’un billet, provoqueur, polémiste et se drapant dans l’angelisme. il a, à la virgule près, la même approche et sémantique d’un autre qui a disparu apres s’être fait jeté par les intervenants.
          Il y a quelques jours j’ai tenté de le provoquer, ainsi que ses comparses pour qu’il se découvre, mais ils ont tous passé chemins.
          Bref, des charlistes…


          • Richard Le 17 janvier 2015 à 22h02
            Afficher/Masquer

            @ tepavac: Merci, je vois que j’ai encore beaucoup à apprendre sur les comportements pathos.


            • tepavac Le 17 janvier 2015 à 22h54
              Afficher/Masquer

              C’est moi qui vous remerci, je n’ai fais que suivre des esprits comme les votres. Mais je vous rassure, je suis plein de défauts, toujours incertain,mais paradoxalement, avec la conviction que la vie à un sens.

              mais que si elle n’en a pas, alors qu’importe, je me bat pour honnorer les combats de nos aîeux, pour ne pas laisser leurs soufrances indues, et me batterais encore pour tenter de rendre l’avenir meilleurs.
              cordialement, en m’excusant de cet entracte aupres de l’ensemble du site.


    • Georges Le 17 janvier 2015 à 22h55
      Afficher/Masquer

      @Richard

      L’intérêt de tous ces rappels relatifs aux USA, c’est qu’on ne se laisse pas (ou le moins possible) influencer par le discours dominant.

      Ca ne consiste pas à dédouaner un tel sous prétexte que tel autre est pire.

      Ca nous apprend à constater le discours dominant en deux poids deux mesures (ou double standard). C’est en fait ce que fait Chomsky.

      Ce qui est triste sur cet article de Chomsky, c’est que bien qu’étant tout à fait évident, il est encore nécessaire de faire ce genre de rappel.

      Le système a encore de beaux jours devant lui.

      Mais actuellement, avec l’Ukraïne puis le traitement du 7/1, ça prend des proportions incroyables.


      • Richard Le 18 janvier 2015 à 02h39
        Afficher/Masquer

        @ Georges: Vous savez ça fait trente ans que je lis Chomsky je connais donc assez bien sa manière d’exprimer son désaccord avec la politique étrangère de son pays. Le discours des dominants sociaux j’ai effectivement appris grâce à lui à le décoder. Ce dont je parlais c’est plutôt de cette manière de tenter, même ici sur ce blog, de comparer la monstruosité d’untel à tel autre. Je trouvais que ça manquait plutôt d’intelligence politique. Et comme vous le dites très justement la narrative-Système a encore de beaux jours devant elle comme le développe Philippe Grasset.
        Je pense même que le fait d’un découplage croissant entre la grande qualité des prises de conscience exprimées sur le net et la réalité vécue est justement du à l’utilisation d’internet car cela ne permet pas d’établir de lien réflexif avec le réel. J’ai plutôt l’impression qu’internet favorise le développement d’un comportement schizophrénique à grande échelle.


  13. bats0 Le 17 janvier 2015 à 11h55
    Afficher/Masquer

    “Nous sommes tous”…
    ‘irresponsables et irrespectueux’
    vis à vis de nos semblables, car nous ne prenons pas conscience des conséquences de nos actes ou paroles; nous ne prenons pas le temps de nous poser les questions indispensables afin que l’on puisse savoir vivre ensemble.
    L’homme est un être à part entière faisant parti de la nature et de son environnement, donc participe à cet état d’équilibre naturel; par conséquence, lorsque ce dernier agis envers ses semblables d’une manière ou d’une autre, il engendrera automatiquement une réaction appropriée en fonction du ressenti et des acquis moraux de l’autre.
    L’homme a soif de liberté, mais aujourd’hui il s’est approprié cet espace en négligeant complètement (ou réduisant volontairement) celui de l’autre; hors cet espace ne lui appartient pas totalement, il se doit de le partager, s’il ne veut pas susciter une réaction de l’autre.
    De plus, sur cette terre, nous avons tous des parcours très différents en fonction de notre culture, de notre société à laquelle nous appartenons, de nos actions menées et vécues, ainsi que leurs conséquences, de notre entourage; pourtant nous n’en prenons que rarement conscience, soit par négligence, soit par paresse, soit par dédain de l’autre, et nous laissons notre inconscient faire ce travail lorsque nous initions une action quelconque.
    Souvent je me demande si certains chercheurs, s’ils avaient conscience des applications qu’engendreront leurs travaux et leurs résultats, mettraient leur temps, leur vie à disposition pour de telles découvertes (je pense à Pierre et Marie Curie), pourtant tellement important pour l’évolution de nos civilisations et son bien-être.
    Pour revenir à cette “liberté d’expression”, je constate comme l’indique Chomsky, que cette dernière est défendue par l’ensemble des communautés vivant sur cette terre, toujours au profit de leurs propres intérêts, et que celle des autres est souvent minimisée, car ne rentre pas dans leurs propres critères individualistes : pourtant, et je suis en parfait accord avec son auteur ; “Si l’on ne croit pas à la liberté d’expression pour les gens qu’on méprise, on n’y croit pas du tout” (Chomsky).
    Une chose indispensable dont il me semble que nous n’avons pas intégrée, est que si nous voulons vivre en paix et en harmonie, tous ensemble, nous devons prendre en considération la liberté des autres, quelque soit leur origine, leur culture, leur communauté, leur identité. Comment pouvons nous souhaité notre prospérité, si nous ne voulons pas partager cette dernière : il y aura automatiquement, tôt ou tard des conséquences, à cette non volonté.
    Deux autres citations essentielles pour le bien être de nos communautés, de notre civilisation, en tenant compte du respect de notre environnement :
    “Commencez par changer en vous ce que vous voulez changer autour de vous.”
    “Vivre tous simplement pour que tous puissent simplement vivre.”
    Citations de Gandhi.


  14. Lamonette Le 17 janvier 2015 à 12h01
    Afficher/Masquer

    Allez, changeons de sujet.
    Je vous soumets mes interrogations que certains pourraient juger corporatistes mais je crois que non.
    J’ai découvert qu’un de mes Confrères, un baveux, un corbeau quoi, avait pété hier un durite,, en plein cours de déontologie à l’école du Barreau au sujet de la présence dans son cours d’une jeune femme voilée.
    Il aurait hurlé qu’il accusait l’école d’avoir failli et d’avoir enfreint les lois de la République sur la laïcité.
    Selon la relation qui en est faite, il serait revenu ensuite à poil ( du haut, je rassure les âmes sensibles) en expliquant que sa religion était le naturisme…
    Le directeur de l’EFB se refuse à tout commentaire à chaud mais vire le prof.
    Immédiatement, on a cherché quels étaient les liens de cet avocat, on a sorti PHIILIPPOT et BALKANY.
    Mon futur Confrère ( non, je me refuse à dire Consoeur) elle, pleine de sagesse, se refuse à faire de plus amples commentaires.
    Néanmoins, je m’interroge, quand on veut devenir avocat, et là, il s’agissait de déontologie au pénal, cad qu’on porte la robe là, on mouille la chemise ( même sir la peine de mort a disparu), qu’on ne fait pas du closing jusqu’à 4h du mat, on est plus que jamais auxiliaire de justice.
    Le coup de la robe, c’est justement pour interdire de pouvoir faire une différence entre les avocats. Il est vrai, qu’à ma connaissance, seuls sont “codifiés” les ornements de la robe mais pour ceux qui veulent réellement tenter de porter encore la toque , ils doivent s’en défaire en lisant les pièces du dossier et en prenant des conclusions ( respect au rôle de la manifestation de la vérité. Gloussez gloussez si vous le souhaitez).
    Alors là, on fait comment?


    • Carole G Le 17 janvier 2015 à 12h51
      Afficher/Masquer

      Chère Lamonette ,
      Nous gloussons, nous rions…jaune certes…il a pas fait de selfie le prof? j’aurais aimé voir, ça nous changerait des femen. 🙂
      J’ai tout de meme bien peur qu’on en voit de plus en plus des situations comme ça


      • Lamonette Le 18 janvier 2015 à 12h48
        Afficher/Masquer

        Chère Carole G,
        Paraît qu’il va se fendre d’une lettre.
        J’essaie de la trouver.


  15. dupontg Le 17 janvier 2015 à 12h17
    Afficher/Masquer

    Alors qu’il est de notoriete publique que al quaida a ete financé par les US pour emmerder les russes en afghanistan,
    les gnous n’arrivent pas à saisir que c’est exactement la meme chose pour eeil/daesch….
    inquietants ces charly


  16. François Le 17 janvier 2015 à 13h08
    Afficher/Masquer

    Non seulement il triche, mais, par là même, il confirme…


  17. Luis Alberto Reygada Le 17 janvier 2015 à 14h11
    Afficher/Masquer

    Heureux de voir cet excellent article de Chomsky sur Les-Crises.

    Il avait déjà été traduit et était en ligne depuis le 11/01 sur
    http://partage-le.com/2015/01/nous-sommes-tous-noam-chomsky/

    bravo pour votre travail


    • lim75 Le 17 janvier 2015 à 14h47
      Afficher/Masquer

      C’est moi qui ai traduit le dernier paragraphe sur Fallujah…. La phrase elliptique, et d’un cynisme révoltant “L’offensive a aussi ainsi permis de fermer l’hôpital général de Fallujah, d’où émanait un flot continu d’informations à propos de victimes civiles, et qui, constituait donc, aux dires des officiers américains, une arme de propagande pour les insurgés” m’a fait suer sang et ea


      • lim75 Le 17 janvier 2015 à 15h57
        Afficher/Masquer

        u sur la traduction de cette syntaxe alambiquée. J’ai dû ajouter les mots[pour les insurgés] et [américain], qui ne sont pas dans le texte, sans quoi c’était incompréhensible, et j’en suis vraiment désolé.

        Outre les faits ci-dessus, qui sont en claire violation de la convention de Genève, cette affaire de Falloujah a été d’une cruauté sans nom, et comme le dit très bien Chomsky, elle a été comme effacée de nos mémoires. Il semble que des armes incendiares au phosphore aient été employées, peut-être même du napalm, et la ville a été presque entièrement rasée. Si vous avez le coeur bien accroché, le documentaire de la RAI “Falloujah, le massacre caché” est disponible sur Internet [https://fr.wikipedia.org/wiki/Falloujah,_le_massacre_cach%C3%A9] (Attention, à partir de la 9ème minute, les images sont parfaitement atroces).

        Pour en revenir aux affaires qui nous occupent ces jours-ci, on ne s’étonnera guère que, l’année dernière, lorsque les troupes de l’autoproclamé “Etat Islamique du Levant” se sont présentées devant la ville, celle-ci soit tombée comme un fruit mûr. En 2004, les habitants de la ville étaient déjà pasablement remontées contre les troupes de la coalition, parce que 13 ans auparavant, durant la première guerre du Golfe, une bombe au laser destinée à un pont sur l’Euphrate s’état égarée sur un marché faisant un certain nombre de regrettables “victimes collatérales”.

        Et vous savez quoi ? Cetains membres de la désormais fameuse “filière des buttes chaumont” étaient en Irak à ce moment-là (voir http://blogs.rue89.nouvelobs.com/jean-pierre-filiu/2015/01/08/charlie-hebdo-paris-et-tunis-les-memes-assassins-de-la-liberte-234030 signalé par un contributeur de Wikipedia), peut-être, à Falloujah, même… Cherif Kouachi lui-même a été arrêté, quelques semaines après cette affaire alors qu’il s’embarquait pour l’Irak via Damas en janvier 2005…Puisqu’ici nous aimons aller au fond des choses, moi j’aimerais bien savoir en quoi l’écho de ces horreurs a joué sur la radicalisation de tous ces jeunes gens.


        • Chris Le 17 janvier 2015 à 16h21
          Afficher/Masquer

          Un article sur réseau international, intitulé, Buts de guerre de l’OP Charlie:
          http://reseauinternational.net/les-buts-de-guerre-de-loperation-charlie/
          “En brisant la Libye (Sarkozy 2011), puis en faisant le maximum pour briser la Syrie (Hollande 2012 et suivantes), la France a délibérément anéanti le projet d’Union pour la Méditerranée qu’elle avait cru pouvoir déployer à titre de compensation pour la conquête économique, par l’Allemagne, des ex-pays de l’Est.
          Pour quelle raison est-elle entrée dans cette stratégie guerrière ? Parce que, assez rapidement, elle a constaté que la résistance principale au développement de l’économie de marché dans les pays du Sud concernés, à l’exception d’Israël, résidait dans des modes de vie constitués autour de l’Islam”
          A lire dans son entier. De plus, son auteur répond aux commentaires.


          • anne jordan Le 18 janvier 2015 à 00h44
            Afficher/Masquer

            @chris ,
            comme vous j’ai lu cet article et la phrase : ”
            la résistance principale au développement de l’économie de marché dans les pays du Sud concernés, à l’exception d’Israël, résidait dans des modes de vie constitués autour de l’Islam” m’a vivement troublée , mais pas convaicue du tout .
            Que veut dire” les mode de vie autour de l’Islam” ? les bédouins – ce qu’il en reste – les bourgeois marocains ?
            les émirs du Quatar ? les indonésiens ?
            Je crois que ce type de phrase est une vue de l’esprit de qqun qui prend ses désirs pour des réalités et aimerait bien que l’Islam( à défaut de l’Occident ) nous sauve du grand cataclysme final que provoquera le capitalisme fou furieux !


  18. dupontg Le 17 janvier 2015 à 15h06
    Afficher/Masquer

    tout va bien pour les charly..

    “Charlie Hebdo va être réimprimé pour atteindre 7 millions d’exemplaires d’ici vendredi et sur ce total 2,7 millions ont déjà été distribués dans les kiosques, des chiffres exceptionnels, depuis la sortie mercredi du numéro post-attentat.”


    • Chris Le 17 janvier 2015 à 16h25
      Afficher/Masquer

      Un tel nombre vendu de ce torchon devrait nous éviter de le subventionner, non ?
      Je n’aimerais pas me trouver en séjour ou résidente dans les pays musulmans : ces publications mettent en danger la vie des touristes et expatriés, si j’en juge les réactions de colère, voire de haine qu’elles suscitent.


      • pierre9459 Le 17 janvier 2015 à 20h39
        Afficher/Masquer

        Tu l’aimes pas, tu l’achètes pas ! Il en a toujours été ainsi avec Charlie !!!! Jamais aucune pub par exemple pour rester indépendant. Il n’y a que le canard enchainé à faire pareil.
        Un lecteur ex abonné de Charlie (le torchon) vous salue bien.


        • Richard Le 17 janvier 2015 à 20h49
          Afficher/Masquer

          @ pierre9459: On peut quand même penser qu’aujourd’hui “l’indépendance” a quand même été un peu malmenée, non?
          Et qu’une telle diffusion dans des pays qui ne connaissaient pas Charlie et qui bientôt l’auront oublié porte tout de même préjudice aux français expatriés dans ces pays.


        • Chris Le 17 janvier 2015 à 21h46
          Afficher/Masquer

          Conseil fort logique, merci. En effet, je ne l’ai jamais acheté, comme je boycotte les produits israéliens depuis fort longtemps, tout comme les cosmétiques qui me donnent aussi des boutons, mais bien physiques ceux-là.
          De même que je ne mets plus les pieds dans certains pays musulmans pour ne pas y être en porte-à-faux. Dans les années 60-80, on pouvait voyager n’importe où sans être plus exposés que chez nous, même dans les pays de l’Est présentés comme des coupe-gorges, pour autant qu’on se comportât de manière respectueuse et non pas en pays conquis. Or sous la pression de la globalisation et ses conséquences néo-colonialistes, politique initiée par les USA et leurs commanditaires financiers, la situation a dramatiquement changé, à mon grand regret.
          @Richard
          Diffusion de Charlie : une pure provocation de petits blancs friqués, bien propres sur eux, détenteurs de la science et vérité infuses, voulant enfoncer le clou de leur indigence humaniste et de leur opportunisme marchand.


        • Old Ohm Le 17 janvier 2015 à 23h51
          Afficher/Masquer

          pierre9459,
          Je comprends comme s’il parlait le langage des signes, les rancœurs s’amassent; qu’il se trouve une mare s’il a des goûts de canards.


  19. Renaud Le 17 janvier 2015 à 15h55
    Afficher/Masquer

    On pourrait rajouter aussi l’intervention des États-Uns au Panama fin décembre 1989, pleine de zones d’ombres, drogue, Noriega, etc.Voici la chronologie des interventions américaines depuis la 1ère moitié du 19ème siècle, un vrai catalogue :

    https://mecanoblog.wordpress.com/2010/03/25/chronologie-des-interventions-americaines-dans-le-monde/


  20. Chris Le 17 janvier 2015 à 16h51
    Afficher/Masquer

    Problématiques parfaitement bien posées.
    Qu’est-il encore possible de faire pour enrayer ce cours fatal ?
    Interrogé, Khomeiny disait de l’Islam : 10% des écrits relèvent de la spiritualité. Les 90% restant régissent le fonctionnement moral, social, économique et politique de la société musulmane. C’est un système intégré que l’on pourrait, de notre point de vue occidental, qualifier d’autoritaire.
    La Russie a momentanément résolu cette dialectique en adoptant le format fédération d’états souverains. Qu’en est-il de nous, qui avons sciemment mélangé “l’huile et l’eau” et continuons de le faire tout en évitant soigneusement cette dialectique ?


    • Nerouiev Le 17 janvier 2015 à 18h03
      Afficher/Masquer

      J’ai trouvé ce texte intéressant et comme il n’était pas trop long j’ai préféré ne pas me contenter du lien pour qu’il fasse partie intégrante du sujet posé. J’abonde dans votre sens et concernant la Russie je rajouterais que l’ennemi terroriste reste un ennemi, qu’il doit être empêché de nuire par tous les moyens. De plus, elle ne se sert pas des terroristes pour sa politique et ses intérêts, ce qui lui permet d’être claire et évite tous les dégâts collatéraux contre les civils. Regardez un peu comment nous avons armé le djihad en Syrie et comment nous les avons combattus au Mali. Imitation infantile des actions américaine.


  21. Louis Robert Le 17 janvier 2015 à 16h51
    Afficher/Masquer

    Remplir le blanc?

    +

    Ce n’est pas en France que l’on apprendra aux citoyens, ce faisant, quoi que ce soit d’inédit.

    “… des salauds…”

    “Nous sommes tous des salauds”.

    ++

    Albert Camus:

    “Je ne puis croire que l’on puisse tout asservir au but que l’on poursuit…

    Mal nommer les choses, c’est ajouter au malheur du monde…

    Vouloir servir la justice pour ne pas ajouter à l’injustice de la condition… s’efforcer au langage clair pour ne pas épaissir le mensonge universel… et parier, face à la douleur des hommes, pour le bonheur…

    Oui, cela est désespérant. Mais nous avons à faire la preuve que nous ne méritons pas tant d’injustice.”


  22. coinfinger Le 17 janvier 2015 à 17h38
    Afficher/Masquer

    Ce choc , du massacre des Charlies , est forcémment gagnant . A court terme …
    La plupart des gens n’ont pas les moyens culturels pour assimiler . Par culture , je ne veux surtout pas dire , intellect , encore moins communication . La culture c’est quelque chose d’engrammée ( pas programmée , engrammée c’est hard par rapport à soft , quoique non génétique ) .
    Donc ils vont tirer les mauvaises conclusions . Les débats là dessus , ce sera interminable et sans issues valables .
    Malgré tout le vrai hard se crée un chemin , l’Histoire l’atteste . La reproduction de l’espéce , surtout des plus ‘cons’ c’est pas une formule , c’est un fait . encore maintenant à l’accéléré , malgré toute la puissance de nos élites , puissantes et dominantes , qui préférereraient leur jouissance à celle des multiples autres .
    Heureusement çà passe par des choses plus terrestre , comme la ‘croissance’ , les ‘marchés’ , etc … Dont j’aimerai qu’on reparle , parce que ce terrorisme là , il a quelque chose à voir avec des choses plus terre à terre , comme l’acheminement du gaz Qatar sur la cote Syrienne , par exemple .

    MODERATION: pouvez vous essayer d’être plus clair svp? Merci de votre compréhension.


  23. coinfinger Le 17 janvier 2015 à 18h33
    Afficher/Masquer

    Je vais essayer d’étre plus clair , la modération , elle a ses limites . Une info lue sur wikistrike : les homos , sont persécutés par Daesh , ils les précipitent dans le vide et les achévent atrocement .
    Sachant , la puissance du lobby homo , surtout aux States , çà devrait amener à s’interroger sérieusement sur les sponsors de Daesh , à savoir , Hollande/Fabius qui leurs ont fournit des armes et du pognon , en fait tous les politiques en téte du défilé ‘ je suis Charlie’ .
    Peut étre que çà commencerait à les éclairer les ‘Charlies’ . Il me comprend là la MODERATION .

    MODERATION: non, mais c’est pas grave. 🙂


  24. Theoltd Le 17 janvier 2015 à 18h37
    Afficher/Masquer

    Je precise bien a la moderation que je ne suis pas un complotiste. (ne venez pas frapper a ma porte a quatre heures du matin pliz, je suis vieux et impotent :)). Simplement, il est normal et sain de se poser des questions, et de tenter d’obtenir des réponses.

    Alors résumons-nous. Dans l’affaire Charlie, nous avons:

    MODERATION: certes, vous n’êtes pas complotiste, mais vous lancer un débat que nous ne souhaitons pas voir s’installer ici.Merci de votre compréhension.


  25. Nerouiev Le 17 janvier 2015 à 18h43
    Afficher/Masquer

    MODERATION: désolé, mais votre lien ne présente pas assez de garanties de fiabilité. Merci de votre compréhension.


    • Nerouiev Le 17 janvier 2015 à 19h36
      Afficher/Masquer

      Vous êtes seul maître à bord.


  26. Zarathousthra Le 17 janvier 2015 à 18h45
    Afficher/Masquer

    Tout le monde nous dit à la télé (fort justement d’ailleurs) qu’il ne faut pas faire d’amalgame entre l’islam et le terrorisme et parallèlement ces mêmes personnes ne cessent de sommer les musulmans de se dédouaner… Sans compter l’apologie de Charlie hebdo dont la spécialité est précisément de faire l’amalgame entre l’islam (et les religions en général),le terrorisme et tout les immondices possible et imaginable.


    • cepamoi Le 17 janvier 2015 à 19h05
      Afficher/Masquer

      Y a pas de lien, sauf qu’y a 4 morts au Nigeria dans des manifs anti-françaises … On voit le monde musulman avec des lunettes deformantes .


      • Zarathousthra Le 17 janvier 2015 à 23h42
        Afficher/Masquer

        Les media caricaturent grossièrement : les musulmans sont des fanatiques qui brulent des drapeaux français et sont des terroristes en puissance. Et nous les français on est tous des Charlie (sauf quelques dégénérés bien sûr).


        • cepamoi Le 18 janvier 2015 à 01h56
          Afficher/Masquer

          Les medias non ils ne caricaturent rien ; Ils relayent la parole de Hollande qui voit depuis le 11 janvier une France une, unie et indivisible.
          Tandis que les coréligionnaires d’une partie de la population française brulent des drapeaux français un peu partout dans le monde.
          Y serait temps que Hollande change ses lunettes …


  27. coinfinger Le 17 janvier 2015 à 18h52
    Afficher/Masquer

    Faut que je lui précise à la MODERATION , parce qu’il entrave que dalle , il est dans son monde , lutte des idées franco-français . Les Homos c’est un gros lobby aux States et ailleurs du coup , parce qu’ils ne font , ne faisaient pas en tous cas d’enfants .
    Du coup les firmes US avaient une préférence à l’embauche , puisque qu’aux States , c’était jusqu’à maintenant l’employeur et lui seulement qui payait la ‘sécu’ .C’est à dire jusqu’à la création de la ‘sécu’ US par Obama . Des homos , c’est moins de charges , tout est là .
    Du coup çà a embauché à tour de bras , homo . Le hic , a été le Sida qui a changé la donne . Reste que dans nombres de secteurs , en particuliers stratégiques , exemple l’informatique , le lobby est toujours présent .

    MODERATION: vous êtes entrain de dire que le défilé des chefs d’état c’était une gay pride privée???? On nous dit rien à nous aussi. 🙂


  28. cepamoi Le 17 janvier 2015 à 19h02
    Afficher/Masquer

    Un slogan, une manif et voilà comment on résout les problemes au PS … Y a plus rien tout est pardonné … On continue vers le precipice …


    • Duduche Le 17 janvier 2015 à 19h03
      Afficher/Masquer

      C’est bien pour ça qu’Olivier s’agite. Rien n’est réglé. Et même tout s’aggrave.


      • cepamoi Le 17 janvier 2015 à 19h08
        Afficher/Masquer

        Il n’y a qu’une seule solution au probleme pour peu qu’on veuille bien admettre qu’il y a un probleme, dans la mesure où bientot il faudra sortir avec son gilet pare-balles.


        • Duduche Le 17 janvier 2015 à 19h12
          Afficher/Masquer

          J’en ai bien peur.


  29. Lamonette Le 17 janvier 2015 à 19h31
    Afficher/Masquer

    En premier, je confirme, laissons SPIPOU. Je ne comprends pas trop ce qu’il a , suis certaine qu’il n’est un troll ( sais pas trop ce que cela veut dire, moi aussi, il m’arrive de m’ énerver grave) et surtout ai pris bonne note qu’il se limitait de lui -même, peut être avec l’aide du Modo.

    Deuxio, 10 églises incendiées au Niger et 4 morts.

    3sio, attaques au Mali contre une base de l’ONU, 2 morts.

    4tzio, un gamin de 16 ans poursuivi pour apologie du terrorisme par internet et donc 7 ans et 100 .000€.

    Ce qui devient fou , c’est que naturellement, on ne peut pas voir le dessin ( ….) en question, poursuite donc trouille à le reproduire….:Description: un lecteur de Charlie Hebdo se prend une rafale, légende” ironique”. Pas un mot de plus….

    Punaise, cela va devenir de plus en plus compliqué de même essayer de discuter…..Même plus matière à…


    • stef1304 Le 17 janvier 2015 à 20h50
      Afficher/Masquer

      Il y a des juges compétents et lucides qui font bien leur travail. C’est sûr et c’est heureux. Mon point est de souligner que les autres pouvoirs ont largement dérapés

      Le législatif
      – la catégorie juridique de “terrorisme” est problématique
      – la multiplication de textes de loi est problématique
      – la législation d’exception qui l’accompagne et qui se développe plus encore, est problématique (surtout si l’on en crois le modèle américain qui nous sert de référence)

      L’executif
      – les orientations politiques de la France sont problématiques (sauf à me démontrer qu’elles nous protègent et servent l’intérêt de la population)
      – le rapport aux crises et la façon de les aborder collectivement est problématique
      – l’utilisation des évenements de cette nature pour attaquer les adversaires politiques est problématique (surtout quand on tiens le discours de l’unité nationale)
      – la stigmatisation de la haine, plutôt que l’appel à la paix civile est problématique (en soit, une faute politique à mon sens; car selon auteur prétend avoir l’autorité d’exclure un autre acteur politique du champs du débat)
      Etc…

      Les média
      – no comment
      on a dépassé toutes les bornes

      Les juges ne sont que des personnes, et à ce titre, exposé à la fragilité et aux humeurs. C’est naturel et c’est OK. Mais de mon point de vue, il est déjà grave et dangereux d’en arriver là.

      De plus, si c’est au juge d’assurer la régulation, voir au juge d’appel, cela veut dire que tout citoyen en désaccord doit être prêt à investir le temps, l’argent et l’énergie nerveuse pour aller jusqu’en appel.

      Vous trouvez cela normal?
      Pour ma part, je trouve cela profondément malsain
      Alors que nous devrions plutôt avoir des procédures de médiation qui visent la paix civile.

      Je terminerai sur la citation d’Olivier
      “Un peuple prêt à sacrifier un peu de liberté pour un peu de sécurité ne mérite ni l’une ni l’autre, et finit par perdre les deux.” Benjamin Franklin.
      Soyons clair, c’est ce qui nous est arrivé.
      Et ce n’est que le début… nous avions eu les 30 glorieuses, puis les 30 piteuses; et là… je n’ose nommer la fangue dans laquelle nous nous enfonçons chaque année un peu plus.


      • Chris Le 17 janvier 2015 à 22h06
        Afficher/Masquer

        Ce serait intéressant que quelqu’un nous présente un tableau comparatif entre la législation des années 30 en Allemagne (mise en place d’une dictature et ses instruments) et la législation et instruments qui se mettent en place en France, en Union européenne et aux USA.
        Gros boulot de thèse !


        • tepavac Le 18 janvier 2015 à 00h55
          Afficher/Masquer

          nos juges naturels ont dèja répondu par un appel solennel a la population.
          ils nous ont prevenu que les nouvelles législations s’apparentaient à celles d’avant guerre (1936….)
          Et ils savent de quoi ils est question.

          dans notre architecture sociale, ce n’est pas eux le probleme, c’est le ministere public et sous fifres, les avocats.(pardon Lamonette)

          ce n’est pas pour rien qu’on les a pendu devant les tribunaux et que les sous fifres ait été bannie.
          mais voilà, le peuple était ignorant et illetré pour la plus part.

          Bref, entre le juge et le plaignant il y à ce monstre tapie dans l’ombre.

          Ils sont l’arme de ceux qui refuserent toujours et par tous les moyens, que la Déclaration concernant le Citoyen aboutissent.
          Seul reste la Déclaration des Droits de l’Homme, mais vide de sens, puisque ce qui devait l’assoire à été détruit dans la génèse de sa naissance.


    • Eric Le 17 janvier 2015 à 21h49
      Afficher/Masquer

      A voté 🙂


    • Chris Le 17 janvier 2015 à 22h40
      Afficher/Masquer

      Mandela : 27 ans de prison
      Son nom ne fut retiré de la liste US des terroristes qu’en 2008, soit 9 ans après la fin de son mandat présidentiel en Afrique du Sud (juin 1999)
      http://www.huffingtonpost.fr/2013/12/06/les-etats-unis-ont-retire-nelson-mandela-de-leur-liste-noire-des-terroristes-en-2008-terroriste_n_4396049.html


      • tepavac Le 18 janvier 2015 à 00h59
        Afficher/Masquer

        he bien, ça c’est une info,qui ne fait que confirmer ce qu’on pense de cet empire malfaisant


      • Papagateau Le 18 janvier 2015 à 01h43
        Afficher/Masquer

        Mandela terroriste ?
        Donc annoncer de la sympathie pour le travail de Mandela est passible de 5 ans de prisons en France ?
        Cette lois est ignoble …
        Et vivent nos députés !
        Et vivent nos journalistes !

        Je suis Mandela.


        • Eric Le 18 janvier 2015 à 11h59
          Afficher/Masquer

          Merci d’avoir remis mon post. La terre continuera de tourner sur son axe 🙂


    • Caramba! Le 18 janvier 2015 à 13h42
      Afficher/Masquer

      oui, on peut mettre six morts à la devanture.Mais à l’echelle du monde, c’est peu.
      On peut multiplier les couvertures.Que certains disent qu’il faut les acheter pour les voir alors qu’elles s’étalent aux yeux de tous.
      On peut sans s’arrêter gaver les téléspectateurs d’images “prouvant que”.
      Et même d’émisions où sévissent “les expes”.et même je l’ai vu hier, parler de Poutine dans une série américaine, tout est bon pour le matraquage.
      Les médias peuvent à peu près tout faire.Nous administrer l’impression que les problèmes se font plus nombreux.Ils font ce qui arrange leurs commanditaires.


  30. pierre9459 Le 17 janvier 2015 à 20h42
    Afficher/Masquer

    Charlie islamophobe ? donc peur de l’islam ? Vous avez vu ça où vous ?
    Charlie anti connerie, anti religieux et anti intégriste oui , mais islamophobe, jamais !


    • Eric Le 17 janvier 2015 à 21h55
      Afficher/Masquer

      Être anti-connerie ne met pas forcément à l’abri de la connerie. Ce serait bien remarquez, personne ne serait con. Les déclarations de principe c’est bien joli mais ça ne fait pas tout, c’est même plus que court. Comme un slogan creux.


  31. nono Le 17 janvier 2015 à 21h04
    Afficher/Masquer
  32. RGT Le 17 janvier 2015 à 21h34
    Afficher/Masquer

    Nous sommes tous
    ….Pastafariens.

    (et non pas Pastafaristes)

    J’espère avoir fait l’unanimité… contre moi (du moins chez les WASP).


  33. Chris Le 17 janvier 2015 à 21h55
    Afficher/Masquer

    Oui, j’ai vu ce slogan imprimé sur le dos d’un gars. Un détail m’a frappé, que personne jusqu’ici n’a relevé : à gauche en haut, il y avait un drapeau américain.
    Dommage, je n’ai pas fait de capture d’écran.


  34. Macarel Le 17 janvier 2015 à 22h49
    Afficher/Masquer

    Loi du 29 juillet 1881 sur la liberté de la presse

    http://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000000877119

    Article 23

    Seront punis comme complices d’une action qualifiée crime ou délit ceux qui, soit par des discours, cris ou menaces proférés dans des lieux ou réunions publics, soit par des écrits, imprimés, dessins, gravures, peintures, emblèmes, images ou tout autre support de l’écrit, de la parole ou de l’image vendus ou distribués, mis en vente ou exposés dans des lieux ou réunions publics, soit par des placards ou des affiches exposés au regard du public, soit par tout moyen de communication au public par voie électronique, auront directement provoqué l’auteur ou les auteurs à commettre ladite action, si la provocation a été suivie d’effet.

    Cette disposition sera également applicable lorsque la provocation n’aura été suivie que d’une tentative de crime prévue par l’article 2 du code pénal.

    Bon je ne suis pas juriste, mais l’on y parle de provocation y compris par des dessins…


    • cepamoi Le 17 janvier 2015 à 23h28
      Afficher/Masquer

      Bon , j’ai entendu l’autre jour tous les deputes de l’Assemblée Nationale crier “Aux armes citoyens” … Si c’est pas une provocation qui tombe sous le coup de l’art.23 …


      • dupontg Le 18 janvier 2015 à 16h27
        Afficher/Masquer

        si l’arme n’est pas une kalash alors ça va


    • Lamonette Le 18 janvier 2015 à 06h26
      Afficher/Masquer

      Voici l’actualité, celle qui fait même changer , à Paris, la juridiction compétente avec pour les poursuivis une légère crainte….

      Let me introduice you la loi du 13 novembre 2014.

      Article 5

      I.-Après l’article 421-2-4 du même code, il est inséré un article 421-2-5 ainsi rédigé :

      « Art. 421-2-5.-Le fait de provoquer directement à des actes de terrorisme ou de faire publiquement l’apologie de ces actes est puni de cinq ans d’emprisonnement et de 75 000 € d’amende.
      « Les peines sont portées à sept ans d’emprisonnement et à 100 000 € d’amende lorsque les faits ont été commis en utilisant un service de communication au public en ligne.
      « Lorsque les faits sont commis par la voie de la presse écrite ou audiovisuelle ou de la communication au public en ligne, les dispositions particulières des lois qui régissent ces matières sont applicables en ce qui concerne la détermination des personnes responsables. »

      II.-La loi du 29 juillet 1881 sur la liberté de la presse est ainsi modifiée :
      1° Le sixième alinéa de l’article 24 est supprimé ;
      2° Au premier alinéa de l’article 24 bis, les mots : « des peines prévues par le sixième alinéa de l’article 24 » sont remplacés par les mots : « d’un an d’emprisonnement et de 45 000 € d’amende » ;
      3° Au premier alinéa de l’article 48-1, la référence : « (alinéa 8) » est remplacée par la référence : « (alinéa 7) » ;
      4° Au premier alinéa des articles 48-4,48-5 et 48-6, le mot : « neuvième » est remplacé par le mot : « huitième » ;
      5° A l’article 52, les mots : « et sixième » sont supprimés ;
      6° Au premier alinéa de l’article 63, les références : « 6,8 et 9 » sont remplacées par les références : « 7 et 8 » ;
      7° A l’article 65-3, les mots : « sixième, huitième et neuvième » sont remplacés par les mots : « septième et huitième ».

      Article 6

      I.-Après l’article 421-2-4 du code pénal, il est inséré un article 421-2-6 ainsi rédigé :

      « Art. 421-2-6.-I.-Constitue un acte de terrorisme le fait de préparer la commission d’une des infractions mentionnées au II, dès lors que la préparation de ladite infraction est intentionnellement en relation avec une entreprise individuelle ayant pour but de troubler gravement l’ordre public par l’intimidation ou la terreur et qu’elle est caractérisée par :
      « 1° Le fait de détenir, de rechercher, de se procurer ou de fabriquer des objets ou des substances de nature à créer un danger pour autrui ;
      « 2° Et l’un des autres faits matériels suivants :
      « a) Recueillir des renseignements sur des lieux ou des personnes permettant de mener une action dans ces lieux ou de porter atteinte à ces personnes ou exercer une surveillance sur ces lieux ou ces personnes ;
      « b) S’entraîner ou se former au maniement des armes ou à toute forme de combat, à la fabrication ou à l’utilisation de substances explosives, incendiaires, nucléaires, radiologiques, biologiques ou chimiques ou au pilotage d’aéronefs ou à la conduite de navires ;
      « c) Consulter habituellement un ou plusieurs services de communication au public en ligne ou détenir des documents provoquant directement à la commission d’actes de terrorisme ou en faisant l’apologie ;
      « d) Avoir séjourné à l’étranger sur un théâtre d’opérations de groupements terroristes.

      « II.-Le I s’applique à la préparation de la commission des infractions suivantes :
      « 1° Soit un des actes de terrorisme mentionnés au 1° de l’article 421-1 ;
      « 2° Soit un des actes de terrorisme mentionnés au 2° du même article 421-1, lorsque l’acte préparé consiste en des destructions, dégradations ou détériorations par substances explosives ou incendiaires devant être réalisées dans des circonstances de temps ou de lieu susceptibles d’entraîner des atteintes à l’intégrité physique d’une ou plusieurs personnes ;
      « 3° Soit un des actes de terrorisme mentionnés à l’article 421-2, lorsque l’acte préparé est susceptible d’entraîner des atteintes à l’intégrité physique d’une ou plusieurs personnes. »
      II.-Après le troisième alinéa de l’article 421-5 du même code, il est inséré un alinéa ainsi rédigé :
      « L’acte de terrorisme défini à l’article 421-2-6 est puni de dix ans d’emprisonnement et de 150 000 € d’amende. »

      Article 7

      Au premier alinéa de l’article 227-24 du même code, après le mot : « violent », le mot : « ou » est remplacé par les mots : « , incitant au terrorisme, ».

      Article 8

      Le code de procédure pénale est ainsi modifié :
      1° Au début de la section 2 du titre XV du livre IV, il est rétabli un article 706-23 ainsi rédigé :

      « Art. 706-23.-L’arrêt d’un service de communication au public en ligne peut être prononcé par le juge des référés pour les faits prévus à l’article 421-2-5 du code pénal lorsqu’ils constituent un trouble manifestement illicite, à la demande du ministère public ou de toute personne physique ou morale ayant intérêt à agir. » ;

      2° L’article 706-24-1 est ainsi rétabli :

      « Art. 706-24-1.-Les articles 706-88 à 706-94 du présent code ne sont pas applicables aux délits prévus à l’article 421-2-5 du code pénal. » ;
      3° L’article 706-25-1 est complété par un alinéa ainsi rédigé :
      « Le présent article n’est pas applicable aux délits prévus à l’article 421-2-5 du code pénal. » ;
      4° L’article 706-25-2 est abrogé.

      Pour ce qui est des dessins de CH, Tesson et autres

      Article 24

      Modifié par LOI n°2014-1353 du 13 novembre 2014 – art. 5

      Seront punis de cinq ans d’emprisonnement et de 45 000 euros d’amende ceux qui, par l’un des moyens énoncés à l’article précédent, auront directement provoqué, dans le cas où cette provocation n’aurait pas été suivie d’effet, à commettre l’une des infractions suivantes :

      1° Les atteintes volontaires à la vie, les atteintes volontaires à l’intégrité de la personne et les agressions sexuelles, définies par le livre II du code pénal ;

      2° Les vols, les extorsions et les destructions, dégradations et détériorations volontaires dangereuses pour les personnes, définis par le livre III du code pénal.

      Ceux qui, par les mêmes moyens, auront directement provoqué à l’un des crimes et délits portant atteinte aux intérêts fondamentaux de la nation prévus par le titre Ier du livre IV du code pénal, seront punis des mêmes peines.

      Seront punis de la même peine ceux qui, par l’un des moyens énoncés en l’article 23, auront fait l’apologie des crimes visés au premier alinéa, des crimes de guerre, des crimes contre l’humanité ou des crimes et délits de collaboration avec l’ennemi.

      Tous cris ou chants séditieux proférés dans les lieux ou réunions publics seront punis de l’amende prévue pour les contraventions de la 5° classe.

      Ceux qui, par l’un des moyens énoncés à l’article 23, auront provoqué à la discrimination, à la haine ou à la violence à l’égard d’une personne ou d’un groupe de personnes à raison de leur origine ou de leur appartenance ou de leur non-appartenance à une ethnie, une nation, une race ou une religion déterminée, seront punis d’un an d’emprisonnement et de 45 000 euros d’amende ou de l’une de ces deux peines seulement.

      Seront punis des peines prévues à l’alinéa précédent ceux qui, par ces mêmes moyens, auront provoqué à la haine ou à la violence à l’égard d’une personne ou d’un groupe de personnes à raison de leur sexe, de leur orientation ou identité sexuelle ou de leur handicap ou auront provoqué, à l’égard des mêmes personnes, aux discriminations prévues par les articles 225-2 et 432-7 du code pénal.

      En cas de condamnation pour l’un des faits prévus par les deux alinéas précédents, le tribunal pourra en outre ordonner :

      1° Sauf lorsque la responsabilité de l’auteur de l’infraction est retenue sur le fondement de l’article 42 et du premier alinéa de l’article 43 de la présente loi ou des trois premiers alinéas de l’article 93-3 de la loi n° 82-652 du 29 juillet 1982 sur la communication audiovisuelle, la privation des droits énumérés aux 2° et 3° de l’article 131-26 du code pénal pour une durée de cinq ans au plus ;

      2° L’affichage ou la diffusion de la décision prononcée dans les conditions prévues par l’article 131-35 du code pénal.


      • Lamonette Le 18 janvier 2015 à 06h45
        Afficher/Masquer

        Et voici l’étude d’impact sur l’apologie du terrorisme.
        A noter que ce texte ne doit pas être utilisé, y lit-on, pour sanctionner les abus de la liberté d’expression.

        Qui vivra , verra…

        2.4.1. Etat du droit
        L’article 24 de la loi du 29 juillet 1881 sur la liberté de la presse réprime diverses provocations à la commission d’infraction lorsqu’elles ne sont pas suivies d’effet et que l’un des moyens prévus à l’article 23 de la même loi est utilisé.
        En effet, lorsqu’elle est suivie d’effet, c’est-à-dire que l’infraction a été commise consécutivement à la provocation, l’auteur de la provocation est poursuivi en qualité de complice du crime ou délit qu’il aura provoqué.
        Parmi les provocations visées à l’article 24, figure la provocation directe aux actes de terrorisme. L’apologie publique de ces actes est également réprimée par les mêmes dispositions.
        Selon la jurisprudence, pour être punissable, la provocation non suivie d’effets doit être une incitation directe, non seulement par son esprit mais aussi par ses termes, à commettre des faits matériellement déterminés, eux-mêmes constitutifs d’un crime ou d’un délit. Il ne s’agit pas simplement de présenter un crime ou un délit sous un jour favorable, comme pourrait l’être une simple apologie, mais bien de provoquer directement à la commission de l’infraction.
        A la différence de la provocation, l’apologie est une infraction plus large qui vise les manifestations d’opinions et constitue, en réalité, une provocation indirecte à commettre des crimes et délits.
        La peine prévue tant pour la provocation directe que pour l’apologie est de 5 ans d’emprisonnement et 45.000 euros d’amende.
        Les délits de provocations et d’apologie du terrorisme sont soumis, non au régime procédural des actes de terrorisme mais, au régime de la loi de 1881 sur la liberté de la presse :
        Les actes de poursuites doivent obéir à certaines règles précises, notamment quant à l’articulation des faits visés, étant précisé que les juges, contrairement au droit commun, ne peuvent requalifier des faits mal visés dans l’acte de poursuite,
        La prescription de l’action publique est d’un an (article 65-3 depuis la loi du 21 décembre 2012 précitée).
        Le placement en détention provisoire ou sous contrôle judiciaire de la personne mise en examen du chef d’un délit de presse est possible (art. 52 depuis la loi du 21 décembre 2012).
        Pour le reste, ces infractions sont soumises aux règles de procédure de droit commun.
        Toutefois, le législateur, à l’occasion de la loi dite LOPPSI 2 du 14 mars 2011, a permis l’emploi d’une technique spéciale d’enquête pour le constat et la poursuite de ces infractions lorsqu’elles sont commises par un moyen de communication électronique : l’enquête sous pseudonyme (article 706-25-2 du code de procédure pénale).
        Ce moyen d’enquête autorise les services enquêteurs spécialement habilités à cette fin à :
        44
        – participer sous un pseudonyme aux échanges électroniques ;
        – à être en contact par ce moyen avec les personnes susceptibles d’être les auteurs de ces infractions ;
        – et à extraire, acquérir ou conserver par ce moyen les éléments de preuve et les données sur les personnes susceptibles d’être les auteurs de ces infractions.
        2.4.2. Difficultés rencontrées
        Internet constitue aujourd’hui le vecteur principal de la propagande, du recrutement et de l’incitation au terrorisme.
        Les signalements de sites internet auprès de l’Office central de lutte contre la criminalité liée aux technologies de l’information et de la communication (OCLCTIC) sont en nette progression. Selon l’OCLCTIC, alors que 13 signalements de ce type avaient été enregistrés en 2011, ce nombre a été porté à 120 en 2012, puis à 360 en 2013 – soit près d’un signalement pour provocation ou apologie du terrorisme par jour.
        En 2013, les principaux sites concernés par ces signalements ont été les réseaux sociaux (en particulier Facebook et Twitter), qui représentaient 54 % du total, suivis de blogs (14 %), de sites internet thématiques (13 %), de Youtube (6 %), de forums (6 %) et de divers autres sites (7 %).
        Le plus souvent, la provocation ou l’apologie des actes de terrorisme ne sont pas le but des organisations ou personnes administrant ces sites ou forums mais sont des faits caractérisant le recrutement d’individus pour le djihad armé, comportement qui peut recevoir la qualification d’une association de malfaiteurs.
        Or, la seule incitation à commettre des actes de terrorisme ne peut être appréhendée par le biais de l’association de malfaiteurs. C’est ce qu’a rappelé la chambre de l’instruction de la cour d’appel de Paris, dans un arrêt du 17 décembre 2010, lorsqu’elle a annulé la mise en examen d’une personne poursuivie du chef d’association de malfaiteurs terroristes pour avoir administré, comme modérateur, un site promouvant le djihad et utilisé par des personnes participant à une telle association de malfaiteurs, au motif que ces faits constituaient en réalité le délit de provocation aux actes terroristes ou d’apologie de ces actes, délit de presse puni de cinq ans d’emprisonnement par le sixième alinéa de l’article 24 de la loi de 1881, infraction pour laquelle il n’avait pas été mis en examen.
        Il apparaît également nécessaire de doter les enquêteurs et les différents services impliqués dans la prévention du terrorisme d’instruments législatifs supplémentaires leur permettant de faire face au développement du cyberdjihadisme.
        En effet, le régime procédural propre à la loi sur la presse (prescription d’un an, limitation du nombre des saisies et interdiction de la comparution immédiate, etc) est de nature à entraver ou à rendre moins efficace l’action des services d’enquête et des autorités judiciaires dans un contexte de lutte contre le terrorisme.
        45
        2.4.3. Objectif recherché
        Le projet de loi a pour but d’améliorer l’efficacité de la répression de la propagande terroriste, en permettant que ces actes soient soumis aux règles de procédure de droit commun et à certaines des règles prévues en matière de terrorisme, en considération du fait qu’il ne s’agit pas en l’espèce de réprimer des abus de la liberté d’expression, mais de sanctionner des faits qui sont directement à l’origine des actes terroristes, en tirant les conséquences juridiques de ce phénomène nouveau que représente l’intégration, par les groupes terroristes, de l’action médiatique dans leur stratégie globale.
        2.4.4. Options
        Option 1 :
        Maintenir les délits de provocation et d’apologie d’actes de terrorisme dans la loi du 29 juillet 1881 et modifier leur régime
        Une telle solution présente l’avantage de maintenir l’économie générale de la loi de 1881 tout en offrant aux services d’enquêtes les moyens procéduraux dont ils ont besoin pour lutter contre la diffusion de la propagande terroriste.
        Cette solution s’inscrirait dans la continuité de la loi n° 2012-1432 du 21 décembre 2012 relative à la sécurité et à la lutte contre le terrorisme qui, tout en conservant à ces délits leur caractère d’infraction de presse, avait rapproché leur régime procédural de celui des délits de droit commun : modification de l’article 52 de la loi de 1881 afin de prévoir le placement en détention provisoire en matière de provocation et apologie du terrorisme et modification de l’article 65-3 de la même loi afin de permettre l’allongement du délai de prescription de l’action publique à un an pour ces infractions.
        Toutefois, cette solution impliquerait :
        – de modifier des articles de la loi de 1881 : art. 51 sur les saisies, art. 61 sur les confiscations,
        – de modifier également plusieurs articles du code de procédure pénale concernant la procédure applicables en matière d’acte de terrorisme.
        Outre la complexité de cette solution, cela aboutirait à multiplier au sein de la loi de 1881 des régimes différenciés, ce qui n’a pas paru opportun.
        Cette option a donc été écartée.
        Option 2 :
        Introduire les délits de provocation et d’apologie d’actes de terrorisme dans le code pénal, en lui appliquant une partie du régime dérogatoire relatif aux infractions terroristes
        C’est la solution qui a été retenue par le présent projet de loi.
        Une telle solution consisterait à « sortir » du cadre juridique de la loi de 1881 les infractions de provocation et apologie du terrorisme pour les introduire dans le code pénal.
        46
        Certains faits de provocations sont déjà prévus et réprimés par le code pénal plutôt que par la loi du 29 juillet 1881 sur la liberté de la presse : la provocation au suicide (art. 223-13), la provocation à s’armer contre l’autorité de l’Etat ou contre une partie de la population (art. 412-8) et la provocation à la désobéissance des militaires (art. 413-3) – étant rappelé que cette dernière infraction était à l’origine prévue à l’article 25 de la loi du 29 juillet 1881 et a été introduite dans le code pénal au moment de son adoption par la loi du 16 décembre 1992.
        L’introduction dans le code pénal de la provocation et de l’apologie d’actes de terrorisme permettrait d’appliquer à ces délits des délais de prescription allongés et des règles de procédures plus adaptées (techniques spéciales d’enquête notamment).
        Il ne s’agit pas en l’espèce de réprimer des abus de la liberté d’expression, mais de sanctionner des faits qui sont directement à l’origine des actes terroristes. Force est de constater dans de nombreuses procédures judicaires, mais aussi de manière générale, qu’internet constitue un puissant vecteur d’endoctrinement conduisant des individus à se radicaliser en les incitant à commettre des actes de terrorisme.
        Toutefois, le projet de loi propose alors d’écarter l’application des règles qui prévoient :
        – une prescription de 20 ans
        – une garde à vue de quatre jours
        – des perquisitions de nuit.
        Seules seront donc applicables les règles concernant :
        – la compétence de la juridiction parisienne
        – la surveillance
        – l’infiltration
        – les interceptions de correspondance
        – les sonorisations
        – les captations de données informatiques
        – les mesures conservatoires sur les biens saisis
        En outre, le juge des référés pourra ordonner l’arrêt du service de communication en ligne qui diffuse des messages appelant directement à la commission d’actes de terrorisme en cas de trouble manifestement illicite.
        2.4.5. Impacts attendus
        De manière immédiate, le fait d’introduire dans le code pénal les délits de provocations aux actes de terrorisme et apologie de ces actes, d’une part, facilitera le travail des enquêteurs qui pourront recourir aux techniques spéciales d’enquête pour matérialiser les faits et identifier les auteurs et, d’autre part, renforcera les poursuites encore trop peu nombreuses en ce domaine par l’exclusion du formalisme propre à la loi sur la presse et par l’application d’un délai de prescription allongé..


        • cepamoi Le 18 janvier 2015 à 12h13
          Afficher/Masquer

          Bon ben va bientot falloir quitter la France, ça sera plus simple …


          • Mélissa Le 18 janvier 2015 à 14h41
            Afficher/Masquer

            Trop tard !…,c’est elle qui nous a quitté…


  35. BigLouLou Le 17 janvier 2015 à 23h53
    Afficher/Masquer

    Voici qui va bien dans la ligne de Chomsky et la manipulation par les médias, “manufacturing consent”:

    http://www.zerohedge.com/news/2015-01-17/truth-behind-cherlie-hebdo-solidarity-photo-op

    Les leaders politiques étaient seuls dans la rue, bien protégés, alors que les photos officielles les représentent comme s’ils étaient en première ligne de la manifestation.

    Vaste fumisterie, digne d’etre mentionné dans un futur article d’Olivier.


  36. Macarel Le 18 janvier 2015 à 00h00
    Afficher/Masquer

    Au Pakistan certains manifestants arboraient des pancartes : “Si vous êtes Charlie, je suis Kouachi”

    Voir la vidéo :

    http://www.rts.ch/info/monde/6465929-une-dizaine-de-morts-au-niger-lors-d-emeutes-anti-charlie-hebdo.html

    Bien joué “Charlie” : pour ces “cons” on est désormais tous des “Charlies” -qu’on ait défilé ou pas, que l’on se soit précipité sur le dernier numéro ou pas-, donc dans leur collimateur. Encore merci “Charlie”.


  37. madeleine Le 18 janvier 2015 à 06h07
    Afficher/Masquer

    La religion est paradoxale : elle sanctifie l’ordre établi avant tout, mais elle est aussi le soupir du malheureux. Et c’est surtout lui qu’on atteint quand on l’attaque sans nuances.


  38. Mélissa Le 18 janvier 2015 à 11h50
    Afficher/Masquer

    @Neroulev,

    Même si tout ce que vous dites est vrai,cela ne nous dispense pas de balayer devant la porte de notre république,…malade et faible d’une gabegie entretenue par ceux qu’elle rémunère grassement,pour des services qu’ils ne se rendent plus qu’à eux-mêmes…

    Cette faiblesse républicaine à conduit ces mêmes acteurs à céder les pouvoirs souverains du peuple français à des entités supranationale,rendant encore plus improbable la résolution de ce problème et de tant d’autres…

    Il en va de l’Islam de France comme de notre monnaie,comme de notre économie,comme de notre défense,comme de notre diplomatie,comme de notre démocratie,…comme de notre république sans pouvoir…
    Nous ne règlerons plus aucun problème tant que nous serons une nation fictive.


  39. stef1304 Le 18 janvier 2015 à 23h13
    Afficher/Masquer

    Je reviens sur le sujet de l’apologie du terrorisme: nous avons passons la barre des 70 procédures (69 dans l’article).
    Et Amnesty International s’en même.

    http://www.francetvinfo.fr/faits-divers/attaque-au-siege-de-charlie-hebdo/apologie-du-terrorisme-amnesty-international-interpelle-la-france-sur-ses-arrestations_799495.html#xtor=AL-79-%5Barticle%5D

    En bref, les dommages collatéraux continuent d’augmenter.


  40. francois marquet Le 20 janvier 2015 à 14h15
    Afficher/Masquer

    Puisque Chomsky parle du bombardement de la télé Serbe,
    de la liberté d’expression et de l’OTAN,
    il est intéressant d’écouter le colonel Jacques Hogard, qui fut en charge de la gestion des conflits Serbes/Kosovars à l’époque du démantèlement de la Yougoslavie
    http://www.dailymotion.com/video/x2aetfo_le-colonel-jacques-hogard-sur-le-kosovo_news
    Il y a une perle au sujet de la désinformation qui précède les conflits (il a quitté l’armée depuis, plutôt écoeuré me semble-t-il)


Charte de modérations des commentaires