Les Crises Les Crises
27.avril.201727.4.2017 // Les Crises

Onfray réagit à la Présidentielle

Merci 19
J'envoie

Plusieurs vidéos d’Onfray, fort intéressantes pour aider à la réflexion…

Dimanche 23 avril, Michel Onfray au Théâtre Antoine, la soirée du 1er tour électorale, pour commenter les résultats en direct, avec jeu de questions-réponses lors d’un forum d’échange.

Commentaire recommandé

Silk // 27.04.2017 à 02h14

Qu’est-ce qu’il peut sortir comme ânerie des fois …
Aller, vu que c’était un question-réponse à chaud pendant les résultats, on pourrait l’excuser sur le front républicain qui serait appelé par la FI.
Mais considérer qu’il serait allé voter s’il y avait eu un accord, mais un accord sur quoi ? C’est un problème qui le dépasse ? Etmettre le refus d’accord sur le dos de la politique politicienne c’est une analyse assez mauvaise. C’est justement qu’il ne veut pas voir le point de désaccord qui bloque tout avec le PS.
Il y a une fracture importante avec Hamon qui ne voulait pas entendre parler d’une éventuelle sortie de l’UE.
C’est un point d’achoppement indépassable. Onfray n’a pas compris que même le PS de Hamon n’a rien d’anti-libéral et aurait refusé tout accord allant dans le sens d’un affrontement réel avec l’Allemagne ?
Et je passe plein d’analyses à l’emporte pièce sans aucun argument.
Pour un penseur c’est très court …

102 réactions et commentaires

  • Silk // 27.04.2017 à 02h14

    Qu’est-ce qu’il peut sortir comme ânerie des fois …
    Aller, vu que c’était un question-réponse à chaud pendant les résultats, on pourrait l’excuser sur le front républicain qui serait appelé par la FI.
    Mais considérer qu’il serait allé voter s’il y avait eu un accord, mais un accord sur quoi ? C’est un problème qui le dépasse ? Etmettre le refus d’accord sur le dos de la politique politicienne c’est une analyse assez mauvaise. C’est justement qu’il ne veut pas voir le point de désaccord qui bloque tout avec le PS.
    Il y a une fracture importante avec Hamon qui ne voulait pas entendre parler d’une éventuelle sortie de l’UE.
    C’est un point d’achoppement indépassable. Onfray n’a pas compris que même le PS de Hamon n’a rien d’anti-libéral et aurait refusé tout accord allant dans le sens d’un affrontement réel avec l’Allemagne ?
    Et je passe plein d’analyses à l’emporte pièce sans aucun argument.
    Pour un penseur c’est très court …

      +147

    Alerter
    • Renard // 27.04.2017 à 03h03

      Il est un peu court oui, mais enfin bon il met les pieds dans le plat et c’est plutôt intéressant.

      J’ai bien aimé sa réflexion sur les petits candidats improbables qui obtiendraient leurs 500 signatures, selon lui on les aideraient à obtenir leurs signatures et à se présenter pour qu’il y ait des clowns dans l’élection et que par contraste les grands candidats fassent “sérieux”.

      Mais ce que j’attends avec impatience en ce moment c’est une analyse d’emmanuel Todd ^^

        +42

      Alerter
      • Homère d’Allore // 27.04.2017 à 08h07

        Petits candidats clowns…

        Onfray rejoint Fourest sur cette brillante analyse.

        https://youtu.be/inBvLKvh0z8

          +24

        Alerter
        • Zegabe // 27.04.2017 à 11h24

          C’est aussi de la faute de ces gens là qu’on en est la aujourd’hui.
          Mais qui servent-ils et à quoi servent-ils ?

            +9

          Alerter
          • Bouddha Vert // 27.04.2017 à 22h58

            Faire que 20% des votants ne gonflent pas les outsiders.

              +2

            Alerter
    • yvon // 27.04.2017 à 06h06

      Je suis d’accord, cette page est inutile, voire nuisible, sur les crises.
      Onfray c’est le “philosophe-buldozer”…

        +26

      Alerter
      • Yggdras // 27.04.2017 à 23h39

        C’est votre opinion, ne soyez pas sectaire svp. Je trouve Onfray très enrichissant et fait réfléchir. Que vous ne soyez pas d’accord, c’est votre opinion, ne forcer pas les gens à penser comme vous svp. Merci.

          +10

        Alerter
        • Bruno Michel // 29.04.2017 à 07h28

          C’est bien pourtant ce que fait Onfray en prétendant le contraire ! Ce type est un malade mental doté d’une intelligence et d’une culture (qu’il étale comme de la confiture) énorme… ça à l’air intéressant, mais c’est un tissus d’ineptie parce qu’il fait constamment passer ses opinions alambiquées pour des vérités : “Je vous donne des fait” assène -t-il après avoir déclarer que le PS a bourré les urnes… des faits ? Prouvés ? Que le PS soit une saloperie n’autorise pas le viol de la Raison. “Mélenchon, c’est “on coupe les têtes”” !!! Ce type est inutile…

            +1

          Alerter
    • champignon98 // 27.04.2017 à 09h07

      +1 … Onfray :
      1/ a son rond de serviette dans de nombreux media,
      2/ s’exprime sur tout,
      3/ ne représente personne.

      Les caractéristiques qu’on retrouve chez tous les editocrates. Avec les conséquences classiques de cette complexion sur le rapport à la vérité :
      http://www.acrimed.org/Nuit-debout-le-crachat-de-Michel-Onfray-pour?recherche=onfray

        +38

      Alerter
      • Fidel C. // 27.04.2017 à 14h37

        Je ne sais pas si vous vous en souvenez, mais il avait promis juré craché qu’on ne le verrait plus dans les médias après le “tollé” provoqué par je ne sais quels propos sur MLP, tollé bien exploité par les médias d’ailleurs.
        Visiblement, il tient autant ses promesses que certains politiciens, accro aux médias qu’il est. Rien d’étonnant compte tenu de son égocentrisme, même si ses certaines de ses réflexions sont intéressantes.

          +15

        Alerter
    • ashwolf202 // 27.04.2017 à 10h13

      Sans parler de son absence de coherence intellectuelle… Se dire hédoniste et libertaire et prendre partie Pour le renseignement et les politiques sécuritaire, c’est juste lier deux antagonistes…

        +15

      Alerter
    • christian gedeon // 27.04.2017 à 10h33

      Ah,comme il est de bon ton de vouer Onfray aux gémonies depuis deux ans…juste parce que le bonhomme dit sa vérité,qui se trouve être largement la mienne aussi. les bien pensants sont en plein Racine…cachez ce sein que je saurais voir et pour qui sont ces serpents(FN) qui sifflent sur vos têtes.N’est ce pas?Attendez dpnc de voir ce que vont être les macroniens serpents…des constrictors,maîtrisant tous les médias ou presque,qui vont livrer comme jamais la France à l’appétit vorace des banques et des multinationales…il énerve Onfray,comme Houellebecq,comme Sansal…il ne pense pas bien. Et pourtant,elle tourne.

        +23

      Alerter
      • williamoff // 27.04.2017 à 13h28

        Il y a bien longtemps que son imposture et ses postures sont dénoncés chez ceux, à gauche, qui l’avait démasqué, ce sont seulement les éditocrâtes qui le critiquent depuis peu, et encore pas trop, parce qu’il est toujours invité un peu partout.

          +11

        Alerter
      • jp // 27.04.2017 à 20h56

        “Couvrez ce sein que je ne saurais voir. Par de pareils objets, les âmes sont blessées, Et cela fait venir de coupables pensées.” c’est de molière dans le Tartuffe

          +5

        Alerter
    • Au Sud de Nulle Part // 27.04.2017 à 12h00

      S’il arrivait qu’Onfray dise quelque chose qui a de l’intérêt ce serait immédiatement disqualifié par la quantité d’approximations coupables et partisanes qu’il débite à longueur de temps.

        +18

      Alerter
    • Ribouldingue // 27.04.2017 à 20h11

      Je ne comprends pas qu’on continue a écouter ce type hyper médiatisé qui ne dit jamais rien et vogue sur une désespérance pour vendre les cinq bouquins qu’il écrit par ans.
      On a bien compris son histoire de FN pas fasciste.
      Mais il ne parle que des personnes, jamais des programmes qu’il n’a visiblement jamais lu.
      Il ne vote pas parce que untel est méchant et a voté telle chose il y a 10 ans? Merde c’est quand même plus que léger comme argument non?
      Avec ce type d’arguments tu ne fais jamais rien et tu reste ton cul sur ta chaise parce que tout le monde est un méchant. Puéril.
      Bref les penseurs de plateaux télés faut vraiment s’en méfier, et il ne fait pas exception.

        +11

      Alerter
      • Bouddha Vert // 27.04.2017 à 23h12

        Il donne la réponse à votre interrogation.
        Pour lui, seuls comptent les personnes qui ont “le sens de l’Histoire”.
        Interdiction de se planter, quand bien même, vous changeriez, c’est l’anathème!

        Il incarne le tempérament radical des abstentionnistes souvent ivres des possibles du monde.

          +1

        Alerter
      • RRJL // 28.04.2017 à 08h23

        Comme il le dit, si De Gaulle s’était trompé le 18 juin … dommage.

        Et quand on entend Meluche qui défend Maastricht en 1992, on se marre des arguments qu’il emploi.

        Malgré ces exemples, je ne suis pas d’accord avec Onfray, mais j’aime l’écouter et j’apprends même de ses erreurs.

          +3

        Alerter
    • VAZY Francky // 03.05.2017 à 12h55

      Comme souvent avec Onfray, le début de l’analyse est juste, et après, ça part totalement en sucette. Il est bon pour les constats, pour voir ce qui cloche, mais on ne lui confierait absolument rien, car ses conclusions n’ont plus rien de philosophique, qui est la recherche de la solution/vérité absolue/universelle…

        +0

      Alerter
  • EchoGmt7 // 27.04.2017 à 04h44

    De deux choses l’une :

    1- Onfray philosophe du ni-ni, ni Macron ni Le Pen.
    2- Onfray philosophe du tout sauf Le Pen et faisant le lit de Macron?

    Ne ferait-il pas mieux de se taire?

      +33

    Alerter
    • VAZY Francky // 03.05.2017 à 12h58

      L’usurpation, c’est de faire croire que la philosophie, qui est une activité intellectuelle visant à découvrir la vérité absolue et universelle, et donc dénuée de tout aspect émotionnel, serait compatible avec l’idéologie, qui elle n’est que pure croyance, et donc tout aussi purement émotionnelle. Si celui là est une lumière, alors c’est une lampe de chevet…

        +0

      Alerter
  • Fred // 27.04.2017 à 04h53

    Intéressant, Cheminade et Lassale financés par la même personne pour des raisons assez obscures. Malheureusement, encore une fois, le fric a la main sur tout.

      +10

    Alerter
    • jp // 27.04.2017 à 06h18

      vous m’intriguez, qui a financé Lassalle ?

        +13

      Alerter
      • Fred // 27.04.2017 à 15h59

        Je ne sais pas. Lassalle voulait qu’Onfray participe à sa campagne. Onfray en parle dans la deuxième vidéo, entre 17min et 18min30s.

          +0

        Alerter
  • jp // 27.04.2017 à 05h19

    je n’ai vu que la 1è video et ça suffit. Hamon n’a aucun point d’accord avec Mélenchon. Onfray devrait passer plus de temps à lire et moins à pérorer sur les medias
    Pa ex
    “… Hamon a été ministre durant plus de deux ans dans les gouvernements Ayrault et Valls. Il en a épousé les grandes lignes. Il a gardé le silence à la mort de Rémi Fraisse. Il a laissé harceler toutes celles et ceux qui, par milliers à Notre-Dame-des-Landes, refusent des projets aberrants et entendent bien montrer que l’on peut vivre autrement. Il a participé à la politique économique d’austérité qui n’a cessé de favoriser les plus riches. Il a accepté le passage à 43 ans de la durée de cotisation pour les départs en retraite à taux plein.”
    “En janvier 2015, Benoît Hamon a voté pour la prolongation de l’intervention des forces armées en Irak ; en novembre de la même année, il a voté pour la prolongation de l’engagement des forces aériennes sur le territoire syrien et la poursuite des bombardements”

    http://www.contretemps.eu/presidentielles-hamon-impasse-illusions/

      +53

    Alerter
    • philouie // 27.04.2017 à 10h37

      Hamon a dit “oui” au traité de Lisbonne.

        +21

      Alerter
    • Chris // 27.04.2017 à 14h05

      Oui bon, Hamon est un socialiste pur jus, bien aligné sur la doctrine atlantiste comme ses collègues de droite, celle qui nous mijote la WW3 et la consolidation des fortunes des nantis menacées par leur propre libéralité.

        +13

      Alerter
  • Tikarol // 27.04.2017 à 06h33

    Mais dis donc Michel ! Tu ne serais pas en train de prendre le melon des fois ?

      +26

    Alerter
  • Homère d’Allore // 27.04.2017 à 07h06

    “Tous les candidats étaient des produits marketing…”

    Ah bon ?
    Nathalie Arthaud et François Asselineau ne m’ont pas paru être très “marketés”, ce qui explique sans doute leur faible score.

    Une fois de plus, Onfray regarde là où ça l’arrange pour sa démonstration et oublie les contre-exemples.

    Quant à dire que “tous les candidats ont finalement annoncé qu’ils ne quitteraient pas l’UE”, comment dire ?
    Pas étonnant, il nous avait déjà fait le coup il y a deux ans.

    https://youtu.be/KYSkS81-iMg

    Le refus systématique de citer ce nom de la part des relais médiatiques habituels (car Onfray se dit tricard des médias alors qu’il y est assez souvent invité) finit par devenir énervant.

      +25

    Alerter
  • Macarel // 27.04.2017 à 07h22

    Tous ceux, de droite comme de gauche, qui se sont empressés au soir du 23 avril 2017 d’appeler à voter Macron (candidat du système qui nous a conduit là où on en est aujourd’hui), pour faire barrage à MLP, sont les mêmes qui savent en leur for intérieur leur responsabilité écrasante dans l’ascension du FN, d’élections en élections ces dernières décennies, et dans le résultat de ce premier tour.
    Ce n’est pas le cas de Mélenchon qui a mené une campagne de fond et de terrain (loin des jeux politiciens foireux) qui a eu pour résultat que le score de MLP au premier tour est plus prêt de 20% que de 30%. Pour tout cela l’on ne peut que l’en remercier, lui, et ceux qui ont travaillé avec lui pour qu’il en soit ainsi. Par contre, tous ceux qui ont tout fait pour lui mettre des bâtons dans les roues, devraient aujourd’hui avoir honte (politiciens, mais aussi un certain nombre de journalistes, voire blogueurs). Que nenni ! ce sont les mêmes qui vilipendent Mélenchon, et font tout pour culpabiliser ses électeurs. C’est vraiment lamentable, ignoble, et indigne, de la part de gens qui prétendent nous représenter et/ou souvent parler en notre nom, en plus de provoquer une crise démocratique majeure dans notre pays dont l’issue ne peut qu’inquiéter.

      +55

    Alerter
    • Iskander Zakhar // 27.04.2017 à 10h03

      La plus grande hantise de la classe dirigeante aurait été un second tour avec Mélenchon.
      Leur plus grande victoire a été d’avoir Le Pen vs un candidat du système. Comme à chaque fois qu’on veut prolonger artificiellement la vie de notre modèle agonisant, opposons un candidat adoubé à un représentant FN, et on est sûr du résultat.

        +26

      Alerter
    • Iskander Zakhar // 27.04.2017 à 10h03

      Fillon n’avait pas suffisamment le profil idéal : trop “catho” et trop “russocompatible”.
      Jupé devait être le prochain, mais encore une fois, les Français ont mal voté lors de la primaire des “conservateurs”. Macron, qui était placé en réserve de la République aurait dû avoir sa chance à partir de 2022, si les électeurs “conservateurs” avaient choisi Jupé.
      Macron a donc été balancé sur le devant de la scène, sondages et opération marketing à l’appui et “menace terroriste” brandie pour s’assurer que le FN serait au second tour.
      Si Hamon s’était désisté au profit de JLM, le système aurait perdu. C’était un sacrifice (trahison ?) auquel Hamon ne pouvait consentir…

        +21

      Alerter
      • JYP // 27.04.2017 à 13h36

        Tout à fait d’accord. Cette coalition du système qui inclut son propre épouvantail et veille à bien le mettre en vue au milieu du champ pour que surtout aucun vilain corbeau ne vienne manger ses graines me donne envie de vomir.
        Je vais demander qu’on m’enferme à la maison le jour du second tour sinon je serais capable de voter Le Pen rien que pour les prendre à leur propre piège…

        P…..! 5 ans !!

          +24

        Alerter
        • claudine // 27.04.2017 à 20h04

          si je votais en France,ça serait M Le Pen,rien que pour provoquer un bordel pas possible .et puis ça serait surement quelque part un gros changement qui porterait peut etre justement a ce qu il faut pour declancher ce changement, desiré par enormement de gens. avec Macron ça continue comme avant sinon pire. 5 ans de perdus.

            +8

          Alerter
          • vert-de-taire // 28.04.2017 à 20h54

            Je pensais cela mais la haine qu’elle crache fait porter le risque de déclenchement de violences envers les plus vulnérables trop important.
            Les milices seront libres d’agir, surtout avec une police qui parait-il vote bcp Fhaine. Donc non cette option est trop insupportable.
            pas envi de subir une plus grande violence sociale.

              +2

            Alerter
            • claudine // 30.04.2017 à 10h42

              que ça soit l une ou l autre qui gagne ,il y aura de toute façon des manifestations violentes. pour changer les choses il faut malheureusement en passer par la. (je pleure Melenchon).

                +0

              Alerter
    • Josephine // 27.04.2017 à 12h37

      Exactement ce que je ressens et ce qui me dégoûte au plus haut point. Avec ce sentiment de dictature soft qui ne dit pas son nom.

        +15

      Alerter
    • i // 27.04.2017 à 13h48

      Vous avez raison Macarel, tous ces médiacrates qui n’ont pas arrêté, dans la dernière semaine du premier tour, de dézinguer Mélenchon avec des propos parfois haineux et sont responsables en partie de sa perte de la dynamique du programme de la FI dans les derniers jours s’ajoutant malheureusement la triste coïncidence de l’attentat des Champs-Elysés exploité sans vergogne par Le Pen-Fillon), viennent maintenant le sommer de prendre position dans la tartuferie de leur pathétique sarabande républicaine. Leur puanteur ne les dérange même pas, c’est peu dire.

        +21

      Alerter
    • ThierryC // 28.04.2017 à 23h15

      Personne n’a empéché Mélanchon de se présenter à la primaire de la gauche.

      S’il l’avait fait, il serait sans doute arrivé en tête du premier tour. Mais est ce qu’il voulait vraiment être président?

        +1

      Alerter
  • Gregoire Quartier // 27.04.2017 à 08h30

    Je vous trouve très perplexes avec Onfray.

    Il me parait tout à fait cohérent, meme s’il est dans une certaine utopie pour le moment.
    Mais avec la crise énergétique, écologique et financière qui nous attend et dans laquelle on se trouve déjà, vous allez voir qu’organiser le monde depuis la commune ça va être la seule façon de l’organiser dans un futur pas si lointain.

    Malheureusement, on n’aura plus internet pour relire vos commentaires, ou pour les corriger.

      +11

    Alerter
    • ashwolf202 // 27.04.2017 à 10h19

      On fait mieux comme communaliste que Onfray hein.
      ..

      kropotkine par exemple, pour n’en citer qu’une des grandes figures historiques.

      Au sein des mouvances libertaires il y a de très nombreuses tentatives en Europe d’expériences libertaires qui ont duré dans le temps, comme par exemple le réseau Longo Mai(qui a plus de 40 ans) et la commune de Marinaleva pour ne citer que les exemples les plus connus

        +4

      Alerter
      • christian gedeon // 27.04.2017 à 11h47

        Longo Mai??? vous plaisantez j’espère…une secte de malades. ben dis donc,les références vont de plus en plus bas.

          +1

        Alerter
      • Gregoire Quartier // 27.04.2017 à 12h18

        Oui ok. Mais alors disons qu’Onfray est une porte d’entrée populaire moderne vers Kropotkine. Tout le monde doit bien entrer un jour par un chemin “facile”.

          +1

        Alerter
      • Bob // 29.04.2017 à 18h13

        Bonjour,
        Je me permet d’intervenir concernant la belle commune de Matinales. C’est une utopie financée et entretenue par l’Andalousie. A titre d’exemple, les matériaux utilisés pour la construction des maisons sont mis à disposition gratuitement. Donc facile d’être autogéré quand l’on est subventionné.
        Pour le reste Proudhon reste la meilleur référence pour l’autogestion qu’Onfray pouvait choisir.

          +1

        Alerter
  • olivier // 27.04.2017 à 09h03

    Peu d’humilité et de remise en question, toujours des généralités et généralisation pour éviter le détail qui remettrait en cause son raisonnement. Une intervention mi-figue mi-raisin de la dernière heure qui finalement n’apporte plus grand chose.
    Comme beaucoup d’intellectuels en France, il accepte d’auto mutiler sa pensée pour obtenir l’éclairage public minimum à sa survie financière.

      +11

    Alerter
  • Picsou // 27.04.2017 à 09h15

    Je trouve les réactions % à Onfray un peu “dures”.
    Quoi, un philosophe qui se mèle de politique?
    Bon, Lordon (que j’apprécie, notez-le) c’est pas pareil, c’est un éconosmiste à la base!
    Et Merde (pardon En Marche), la politique a bien un rapport avec le peuple, non? Il est pas du peuple Onfray? Il dit des bétises?
    Moi, je trouve qu’il est assez sain et rafraichissant à écouter. Je lis ses bouquins (pas tous, il bosse trop!), mais je ne suis pas abonné à sa chaîne.

      +9

    Alerter
    • Caramba! // 27.04.2017 à 11h43

      “Quoi, un philosophe qui se mèle de politique?”

      Il n’est pas “philosophe”, il est professeur de philosophie, nuance.

        +5

      Alerter
      • Picsou // 27.04.2017 à 12h17

        Ah bon!
        Et d’après wikipedia (un truc plein de fake-news, comme le DECODEX):
        “une thèse de troisième cycle, intitulée « Les implications éthiques et politiques des pensées négatives de Schopenhauer à Spengler » sous la direction de Simone Goyard-Fabre, au centre de philosophie politique et juridique de l’université de Caen”

        Alors que BHL, oui, ça c’est une poule qui fit le zoeuf !

        C’est pas parce qu’on est enseignant qu’on est forcément nul, et de toutes façons on peut philosopher sans diplôme.

        Allez, sans rancune ‘Caramba’, Onfray c’est pas Dieu le père (si jamais il lit ça il risque de s’étrangler) mais il dit pas que des bêtises.

        Et là j’arrête, ça commence à ressembler au courier des lecteurs du chasseur français (sans Capituscule à français eut égard au chasseur).

          +6

        Alerter
      • Gregoire Quartier // 27.04.2017 à 12h19

        Il est les 2. N’opposez pas l’un et l’autre.

          +2

        Alerter
      • Eric // 27.04.2017 à 23h00

        D’accord avec vous Caramba, ce n’est pas un philosophe au sens de philosophe ayant créé un système mais bien un philosophe au sens de professeur de philosophie instruit d’histoire de la philosophie, de concepts, etc. Ce qui est déjà bien certes, mais c’est autre chose.

          +1

        Alerter
  • Learch // 27.04.2017 à 09h26

    Onfray confond le programme de Cheminade et de l’UPR… Pas très sérieux…
    N’aurait-il écouté que les “grands” candidats ?

      +34

    Alerter
  • Tapia // 27.04.2017 à 09h43

    Bonjour,

    D’un côté, il reproche à Le Pen et à Mélenchon d’avoir mis de l’eau dans leur vin concernant la sortie de l’UE libérale. Par la suite il reproche à Mélenchon de ne pas s’être allié à Hammon (qui lui ne remet pas en question l’UE)…
    Il faudrait savoir.
    Onfray aime être le critique de tout.
    J’ai l’impression qu’il n’aime pas trop Mélenchon sans trop de raison: en effet la plus part des reproches qu’il lui fait sont ses références à Robespierre ou à Chavez…arguments un peu faibles par rapport à un programme.
    En ce qui concerne les petits candidats, il les mélange tous, ce qui prouve qu’il impose son raisonnement avant de faire son analyse.

      +21

    Alerter
    • christian gedeon // 27.04.2017 à 11h12

      Faut quand même dire que se référer à chavez,à maduro au che et à castro était une très mauvaise idée.On a évité Trotsky,mais c’était à deux doigts quand même. Là JLM s’est tiré tout seul une balle dans le pied….peut être une balle à 700 000 voix,ce qui est quand même très très con.C’était une faute à la marge,certes…mais les résultats ont été à la marge aussi,n’est ce pas?Ah,internationalisme,quand tu nous tiens. JLM n’ pas percuté sur le fait que ce qui intéresse les français aujourd’hui,c’est bêtement la France…son autre connerie a été au dessus de trente mille euros/mois,je prends tout…ridicule assertion,stupide dogmatisme qui a fait penser à Marchais…pour tout dire,c’est ce qui m’a détourné de lui…je connais par coeur l’histoire pitoyable du Che,assassin psychopathe,et je voue aux communistes une détestation sans limites,mon grand père ayant selon toute vraisemblance ,été assassiné à Katyn. Si Mélenchon avait évité ces références aussi stupides que hors de propos,il passait,j’en ai la certitude. S’allier avec le PC…quelle idée idiote!

        +6

      Alerter
      • Homère d’Allore // 27.04.2017 à 12h32

        “S’allier avec le PCF, quelle idée idiote…”

        Et 500 signatures à obtenir rien qu’avec le Parti de Gauche, quelle idée idiote…

          +4

        Alerter
  • Jtv // 27.04.2017 à 10h01

    Les commentaires sont à l’image de ce blog (et c’est normal ! ) : libéraux.
    Ils ne veulent pas voir que Onfray apporte un regard différent sur la société, la politique…
    Ecoutez quelles sont ses références : Proudhon c à d l’anarchisme dans sa version la plus noble.
    Nombre des commentateurs devraient regarder l’émission qui est passée sur ARTE récemment ; Histoire de remettre en perspective des idées réellement progressistes à l’ordre du jour.
    Il importe qu’une voix s’élève pour des solutions alternatives au libéralisme de manière radicale (Ah ça fait peur !).

    Le fond du problème est la propriété or, personne sur ce blog (et ailleurs) ne veut perdre ce qu’il a acquis.
    La mentalité du petit propriétaire ne peut QUE permettre l’arrivée au pouvoir d’un monde libéral : la compétition, l’avidité, la corruption, l’oppression, l’esclavagisme…

      +9

    Alerter
    • calal // 27.04.2017 à 13h49

      Les commentaires sont à l’image de ce blog (et c’est normal ! ) : libéraux.

      marrant,j’aurai dit le contraire,que les commentaires sont “trotsko-france insoumise”. les moderateurs doivent mieux travailler que je le pensais ;).

        +4

      Alerter
  • Olposoch // 27.04.2017 à 10h15

    Onfray fait une grave erreur d’analyse, il pense que l’on peut prendre les électeurs de Hamon et les additionner avec ceux de Mélenchon et que ça va le faire.
    Il est vraiment garé très loin.
    Il se dit de gauche comme un Goupil fou de haine néocon sur France Inter (#annuletout), les électeurs de JLM se sont trouvé un autre qualificatif, les insoummis, incompatible avec le PS.
    Une bonne partie des électorats respectifs ne suivraient pas le mouvement, le score uni serait plus faible encore, et le discrédit serait insurmontable, fin de carrière pour Mélenchon.
    Onfray pourra encore, lui, comme les économistes qu’ont rien vu venir, développer ses brillantes analyses dans les médias.

      +14

    Alerter
    • christian gedeon // 27.04.2017 à 11h22

      Goupil est une saloperie…je me rappelle de ce triste sire se réjouissant ds bombardements sur Bagdad et sur Belgrad…il a traité JLM de connard et j’en passe sur Inter. Pour dire,même Vanhoenecker semblait gênée et Dieu sait pourtant qu’elle est aux ordres.D’ailleurs ,personne ne se pose la question de savoir à quel titre une belge se permet de prendre parti,sur radio publique,dans une élection française,en insulta,t ouvertement une partie du peuple français. Il paraît que l’europe,c’est çà.J’imagine ce qu’on aurait dit de Sputnik,si un intervenant avait traité Macron de connard…Complot poutiniste,et j’en passe…

        +17

      Alerter
  • qui cio // 27.04.2017 à 10h20

    Michel Onfray est devenu un commercial à sa propre solde … il est devenu écœurant. Sa pensée est sienne, de lui et pour lui, le peuple n’est pas éduqué il est comme un enfant qui à besoin de ses supérieurs (dont il fait partie).

      +13

    Alerter
  • redrock // 27.04.2017 à 10h32

    Onfray veut parler de tout et partout. Bien, mais il faut alors éviter le simplisme et les contradictions; contradiction entre hédonisme revendiqué et contraintes sociales et sociétales, élections, organisations de la démocratie et revendications libertaires confuses.
    Sa virulence contre Mélenchon est surprenante car c’est le seul mouvement se réclamant d’une démocratie plus participative ce qu’il (onfray) semble revendiquer.
    Enfin, sur l’histoire de la révolution, son clivage manichéen jacobin-girondin est d’un simplisme naif ou arrogant, d’autant plus qu’il le généralise à toute organisation territoriale du type “colbertien”.

    Onfray, crypto-libéral ou “gauchiste” nostalgique?

      +4

    Alerter
  • lemoine001 // 27.04.2017 à 10h39

    Je n’ai regardé pour l’instant que la première vidéo. J’ai une remarque : Onfray se prononce pour la décentralisation, des pouvoirs locaux et l’autogestion. Il croit faire ainsi la nique au libéralisme et à l’Europe. Mais son idée c’est précisément celle de l’Europe : une Europe des régions, y compris éventuellement avec leur langue régionale. Ces entités seront autant de Luxembourg, de Belgique ou d’Irlande. Elles seront incapables de résister aux pressions des grands groupes mondiaux qui leur dicteront leurs conditions.
    Onfray croit innover et proposer une rupture, il ne fait qu’aller là où on veut nous conduire.

      +35

    Alerter
    • Alfred // 27.04.2017 à 11h04

      C’est très bien vu. C’est le piège tendu à tous les autonomistes et régionalistes. Libérez vous du pouvoir. Devenez des régions assujetties à un pouvoir plus grand! Autrement dit. Paris est trop loin et ne nous écoute pas. Bruxelles nous écoutera mieux. C’est cela oui. Pareil de Prague à Lisbonne…

        +17

      Alerter
    • Chris // 27.04.2017 à 14h25

      Vous raisonnez en Jacobin, une doctrine qui certes, a cristallisé/unifié la France mais aussi l’a livrée pieds et mains liés au projet supranational européen voulu par les Américains.
      Vu de la Suisse, une confédération de 26 Etats (Cantons) avec leur propre parlement et leurs communes autonomes (elles prélèvent les impôts, fixent leur politique économique et sociale, en redistribuant une part au Canton et Confédération pour alimenter les règles de péréquation et politiques d’harmonisation), qui pratiquent une démocratie directe (référendums d’initiatives) et indirecte (élections), votre raisonnement ne tient pas la route.

        +6

      Alerter
      • lemoine001 // 27.04.2017 à 16h11

        Il y a certaines petites entités comme le Luxembourg, Monaco, les iles anglo normandes, et d’autres plus grosses, comme l’Irlande et la Suisse, qui ne vivent qu’aux dépends des économies productives qui les entourent. Mais on comprend bien que tout le monde ne peut pas vivre aux dépends du voisin. Il faut des producteurs.

          +6

        Alerter
        • Guepe // 27.04.2017 à 22h01

          Pfff… Quand on connait rien, on a la décence de se taire.
          La Suisse est l’une des plus grandes industries d’europe, son secteur financier ayant meme une part mineure dans son Pib
          Mais c’est plus simple de se dire que ceux qui réussissent le font aux dépends des autres.

            +5

          Alerter
        • Pierre Bacara // 27.04.2017 à 23h21

          “Il y a certaines petites entités […] et d’autres plus grosses, comme […] la Suisse, qui ne vivent qu’aux dépen[]s des économies productives qui les entourent”.

          La Suisse est une économie productive.

          Les géants comme par exemple Nestlé (numéro un mondial de l’agro-alimentaire), Novartis (ex-Sandoz) et Hoffmann (respectivement numéro un et numéro trois mondiaux de l’industrie pharmaceutique) n’ont absolument rien à envier à leurs homologues français.

          Qu’on me corrige si je me trompe (de peu, je pense) sur les rangs respectifs des entreprises sus-mentionées.

            +4

          Alerter
  • lemoine001 // 27.04.2017 à 11h10

    Onfray nous dit que ce qui a permis à Mitterrand de l’emporter c’est le programme commun. Oui, c’est vrai mais ce programme lui a été imposé par le PC. Dès qu’il s’est trouvé renforcé par cette signature, il a fait paraitre sa propre version du programme commun (qui n’avait plus de commun que le nom !). Et pour finir au moment des élections il a complètement abandonné ce programme pour lui substituer ses “101 propositions”. Ces propositions, il les a jetées par dessus bord en 1983 pour faire volte-face. Alors comme référence pour une gauche unie, on fait mieux !!

      +14

    Alerter
  • jplchrm // 27.04.2017 à 11h30

    Pourquoi tant de haine ? J’ai tout regardé, je ne suis pas d’accord sur tout, mais tout de même, c’est d’un bien meilleur niveau que la moyenne des couillonnades qu’on nous impose ça et là. Ça donne à réfléchir, c’est l’essentiel.

      +8

    Alerter
  • lemoine001 // 27.04.2017 à 11h35

    Onfray fait l’éloge de la cinquième république. En même temps, il veut rendre le pouvoir au peuple. Mais cela suppose que les débats ne portent pas sur des personnes mais sur des programmes. C’est justement ce que pourrait permettre une sixième république : en finir avec l’omnipotence du président de la république, débattre dans des assemblées, trouver une conciliation, mettre en application cette politique sous le contrôle du peuple par le mandat révocable. Pour rendre le pouvoir au peuple, il faut sortir de la cinquième république, alors il serait peut-être envisageable de sortir de l’Europe telle qu’elle fonctionne, de l’OTAN et du capitalisme si une crise le permet

      +8

    Alerter
  • simon // 27.04.2017 à 12h20

    Il y a toujours du bon à entendre un négativiste, même si c’est parfois un peu déprimant.

    Allez, un peu d’enthousiasme, que diable. Allons voter, maintenant!
    il en restera bien quelquechose! (heuu ..)

      +0

    Alerter
  • Christophe Vieren // 27.04.2017 à 12h25

    Bon ben avec lui, le grand capital peut dormir tranquille.
    Car comment compte-il répandre l’anarchie (je le prend au sens positif de “démocratie”) d’une commune alors que les règles qui définissent le fonctionnement démocratique d’une municipalité sont régis par l’Etat jacobin et tout cela sans violence ? Imagine-t-il que les édylles, les élites, les petits patrons locaux, … vont ouvrir leur porte aux “gens de bon sens” de la commune ? Le bon sens d’Onfray (et le mien) n’est hélas pas celui de ces gens-là.
    Voir l’histoire de l’anarchie – et de ses expériences concrètes en Catalogne, à Kronstadt, … – sur un récent docu d’Arte (encore téléchargeable en HD sinon sur Youtube : [ARTE] Documentaire sur l’Anarchisme (Partie 1)

      +4

    Alerter
  • theuric // 27.04.2017 à 13h09

    On ne réforme pas un système politique triplement bloqué comme l’U.R.S.S. ou l’U.E., institutionnellement, politiquement et idéologiquement, on le quitte ou on attend qu’il s’effondre par et sur lui-même.
    Monsieur Onfray, encore un réformateur, différent mais pareil aux autres.
    Encore une histoire de chien qui se mort la queue.
    encore de la vulgate sans intérêt!

      +8

    Alerter
  • hgoerg // 27.04.2017 à 13h54

    autant mettre les liens officiels gratuit quand ils existent:
    https://www.youtube.com/watch?v=fPRmRivAH8A

      +1

    Alerter
  • nulnestpropheteensonpays // 27.04.2017 à 13h58

    Si Meluche et Hamon ne se sont pas entendu c’est surement qu’ils ne pouvaient pas croire en leurs scores , maintenant , ils pourraient s’associer , sauf que l’un va voter macron , et l’autre céder a la pression surement, parce que là ça fait boudeur , et en ce qui concerne l’éducation des masses populaire j’ai envi de dire comme Frank Lepage citant lui même quelqu’un ” l’éducation Monsieur Ils n’en ont pas voulu ” cette fois en parlant du peuple ,école gratuite et tout le tremblement

      +1

    Alerter
    • fanfan // 27.04.2017 à 14h21

      CONFÉRENCE DE PRESSE DE LA FRANCE INSOUMISE
      L’équipe de la France insoumise a tenu une conférence de presse avec Manuel Bompard, Alexis Corbière et Charlotte Girard. A partagez :
      https://www.youtube.com/watch?v=Dj16QPgyJ4A

      La consultation est en ligne: http://f-i.jlm2017.fr/consultation_2nd_tour
      Attention, certains comptes ont été victimes d’un bug et il vous faudra alors demander une réinitialisation de votre mot de passe, avec un lien qui sera envoyé sur votre boite mail.

        +2

      Alerter
      • fanfan // 27.04.2017 à 14h26

        Henri Guaino : “… Je ne serai pas complice, moi j’en ai assez d’être mis au pied du mur… Je ne suis pas favorable aux consignes de vote, les gens sont assez grands pour choisir, et si j’avais a en donner une ça serait non à Madame Le Pen mais pas une voix à Monsieur Macron” (…) “Pour ce qui me concerne, ça sera l’abstention ou voter blanc” (…) “Je ne serais pas complice de cette histoire”…
        Lien : https://www.youtube.com/watch?v=7SM3c-N_eds

          +5

        Alerter
    • Robert16 // 27.04.2017 à 16h01

      Qu’ont de commun l’européiste Hamon et l’eurosceptique Mélenchon ? Rien.
      Il faut arrêter d’être esclave des étiquettes “gauche” et “droite” : elles ne veulent plus rien dire. Sur le plan des idées, Mélenchon est infiniment plus proche de MLP que de Hamon.

        +6

      Alerter
  • yack2 // 27.04.2017 à 14h18

    Onfray…L’homme de gauche qui n’en veut surtout pas, l’homme politique qui ne veut surtout pas en faire……Bavarder, asséner…..Mais prendre partie!!!!! aieiaieaie!!!!!
    Contre tout et tous et en même temps pour….Un Macron de la philo.
    Ses diatribes en rengaine contre Melenchon sont inécoutables et insultantes pour ses électeurs:Robespierre ,Chaves,Castro,Mastricht etc etc etc….Comme si le mouvement de la France insoumise se résumait à ça ou à Mélenchon.
    Onfray roule pour lui et pour s’écouter,POINT BARRE

      +9

    Alerter
    • Tapia // 28.04.2017 à 08h28

      Lire: Robespierre, la fabrication d’un monstre, par Jean Clément Martin.
      Il est très manichéen de penser qu’un tel (un être humain) est tout bon, ou tout mauvais. Et les raisonnements à l’emporte-pièce donnent de la posture mais ne mènent pas très loin.

        +1

      Alerter
      • Tapia // 28.04.2017 à 08h42

        Mr Onfray propose des analyses originales et intéressantes mais étant lui aussi humain, il est possible que parfois il se contredise où que ses raisonnements soient partiels.
        Il est donc possible de ne pas être d’accord et de mettre en question ses arguments sans que ce soit considéré une attaque injustifiée.
        Je crois que ce que l’on cherche ici s’est de raisonner et pas de diaboliser ni d’idolâtrer.

          +2

        Alerter
  • Louis Robert // 27.04.2017 à 14h55

    Exercice d’éducation populaire. Lucide, courageux, un résistant s’exprime sur ce récent spectacle.

    1. magistral sur la fabrication du Macron et sur le traitement des candidats infériorisés.

    2. lumineux sur la vente du produit M.; on connaît le résultat, pourquoi faire semblant et voter?

    3. gauche désunie et “France unie” à vendre, au second tour? – Le roi est nu!

    4. la politique, une affaire de citoyens, suppose la fin de la politique spectacle et de l’interdiction de penser; elle exige des changements politiques fondamentaux.

    5. société orwellienne: l’irrespect du peuple et de la démocratie par les politiciens commande l’abstention du citoyen.

    6. l’abstention comme devoir citoyen, référendum (2005) et coup d’état; non à la servitude.

    7. rendre le pouvoir au peuple par l’éducation populaire.

    8. démocratiser la culture.

    Rappelle mai ´68. On ne goûte pas assez, je crois, ce remarquable, ce delicieux sens de l’humour.

      +4

    Alerter
  • Dominique Morin // 27.04.2017 à 16h53

    On peut être un philosophe réputé, et avoir des convictions politiques complètement à la ramasse.

    C’est arrivé aux plus grands : Heidegger, Sartre, Althusser …..

    Je suis toujours excédé des gens qui utilisent la réputation qu’ils ont acquise dans un domaine pour s’improviser experts dans d’autres, sur lesquels ils n’ont aucune compétence (ou en tout cas pas plus que Mr Tout le monde …).

      +5

    Alerter
    • Louis Robert // 27.04.2017 à 17h19

      Pourquoi cette vaine attaque ad hominem?

      Spécifiquement, en quoi Onfray erre-t-il, selon vous? Éclairez-nous sur le fond, sur les idées, sur ce qui importe, plutôt que de vous en prendre à la personne. Il y a des galaxies qui séparent un Onfray du recteur Heidegger… d’un Sartre, d’un… Du reste, quelle importance, considérant ce dont il est ici question? L’homme a le mérite de penser, d’inviter à réfléchir… ce qui n’est pas donné à tous.

        +3

      Alerter
      • Dominique Morin // 27.04.2017 à 17h43

        Bon , le sujet c’est bien Onfray, et j’ai bien le droit d’être critique, non ? (sinon, je m’en vais, pas de pb …). Donc oui, me déclarer en désaccord avec lui, c’est une “attaque ad hominem”, si vous voulez …

        Autant j’avais apprécié sa déconstruction du Freudisme, extrêmement fouillée et argumentée, autant le personnage médiatique, s”exprimant sur tous les sujets (de préférence ceux susceptibles de faire l’audience et la polémique, se mêlant de géopolitique (Irak, Mali (c’est d’ailleurs sa charge contre Hollande à propos du Mali qui m’a paru la plus déplacée)…), me parait bien léger, léger, sur des sujets où ce n’est pas la philosophie (discipline que je respecte par ailleurs) qui peut nous apporter les lumières dont nous avons besoin ….

          +4

        Alerter
  • 1Direct // 27.04.2017 à 17h55

    Bonjour à tous,
    Afin de vous faire une opinion ou de confirmer de ce qui est dit voici un point extrait du
    “Rapport 2017 pour la France comprenant un bilan approfondi des mesures de prévention et de correction des déséquilibres macroéconomiques” (février 2017):

    Recommandation nº 2: (conclusion)
    La France a fait des progrès substantiels dans l’application de la deuxième recommandation:
    Des progrès substantiels ont été accomplis en ce qui concerne la pérennisation des réductions du coût du travail.
    ../.. réductions des cotisations sociales patronales ../… débuté en avril 2016 …/… le gouvernement a relevé de 6% à 7% le crédit d’impôt (CICE).
    Le programme national de réforme 2016 annonçait la transformation du CICE en réduction pérennes des cotisations sociales patronales d’ici à 2018 (1), …/…

    (1) Programme de M. Macron

    Réf: http://eur-lex.europa.eu/legal-content/FR/TXT/PDF/?uri=CELEX:52017SC0075&from=EN

      +4

    Alerter
    • 1Direct // 27.04.2017 à 18h10

      suite …

      Évolutions du salaire minimum compatible …/…:
      Règle d’indexation et progressé de 0,6% au 1er janvier 2016. Le gouvernement n’a pas exprimé l’intention de revoir le mécanisme d’indexation. (1)
      Réformer le droit du travail …/…:
      Des progrès substantiels …/… La loi El Khomri
      Toutefois, ses effets finaux dépendront de sa mise en œuvre intégrale …/… à tirer parti de la flexibilité qu’elle offre. La réforme des conseils de prud’hommes introduite par la loi Macron de 2015 (2) a été complétée par l’adoption, en novembre 2016, d’un décret (!!) révisant les plafonds indicatifs (3) pour licenciement individuel injustifié. …

      (1) Pas d’espoir d’une hausse de salaire supérieure à 0.6%.
      (2) TIENS ??!! je croyais que M. Macron était un nouveau
      (3) HUM!!! “Plafonds indicatifs” étrange non? Autant dire clairement: Plafonné.
      Réf.: Page 69 et 70 du lien ci-dessus

      DEMANDEZ LE PROGRAMME !! DEMANDEZ LE PROGRAMME !!

        +10

      Alerter
      • Idomar Yasagof // 27.04.2017 à 19h28

        Ba oui c’est son programme les GOPE !
        Dire qu’il y en a un paquet qui ne l’ont pas compris.

          +9

        Alerter
  • djodan // 27.04.2017 à 18h21

    Idées de Mélenchon proches de celles de MLP. Mouais….Depuis que celle-ci a décidé de pomper dans ce que sont les idées de gauche pour s’attirer les voix des ingénus.

      +3

    Alerter
  • Guepe // 27.04.2017 à 22h18

    Et bah, le blog est rempli d’insoumis, on critique un peu de Mélenchon, et vla les critiques acerbes et ad hominem, avec aucune réponse sur le fond. Et c’est comme ça sur tout internet, encore pire que les fanatiques de l’upr.

    Mais , mes chéris, ça fait 40 ans qu’ un ” résistant” surgi et vous promets de tout changer, et à chaque fois,il se plante . La règle du jeu, le système médiatiques, les petits candidats “loufoques” , le non respect des programmes,tout ça, c’est la meme chose tout les ans, personne ne peut etre dupe et dire ” à mais je savais pas”. Tout cela était prévisible mais je dois reconnaitre la sournoiserie des médias d’avoir laissé entendre que c’était “imprévisible”, lol

    Ah si seulement 60 % des français s’étaient abstenus, y aurait une vraie légitimité au “”ni ni” mais comment vous voulez faire ça quand 80 % des français ont mis sur le podium Macron et Le Pen, en acceptant les règles du système.

    Les moineaux sont plus intelligents que nous, quand ils bouffent une chenille rouge/bleu venimeuse, ils ne recommencent pas. Mais non, nous, rouge bordeaux, bleu marine, et rebelote ^^

    Sinon, Quelqu’un sait pour Jean Lassalle ? Et si Berruyer enquetait là dessus ? J’ai cherché de mon coté à Antoine Nougarède mais je trouve rien d’autre ^^

      +1

    Alerter
    • 1Direct // 28.04.2017 à 00h52

      Les français n’acceptent pas les règles.
      Ils les subissent ou au pire les méconnaissent.

        +1

      Alerter
      • Guepe // 28.04.2017 à 12h47

        Si. Peut etre pas les macronistes mais les Fnistes, les insoumis, certains fillonistes , les upristes , les trotskystes et les Dlfistes les connaissent mais on la faiblesse de s’imaginer qu’ils pourraient battre le système à leurs propres armes. Le cas Trump a fait oublier à certain que Trump est un milliardaire qui n’a pas eu de problème pour financer sa campagne et ça lui a permit de se substituer aux médias.
        D’ici là à ce qu’on trouve un milliardaire nous soutenant ( ce qui est pas près d’arriver vu qu’on ne souhaite que les ponctionner…..), le système sera verrouillé par cette voix là.

          +0

        Alerter
  • GaM // 27.04.2017 à 23h31

    deux trois diagnostiques intéressants quoi qu’évidents et mieux dits dans le Monde Diplo.
    Quant à Mélenchon, toujours son pipeau hystérique et malveillant (Robespierre… et son fantasme historiographique ridicule).

      +1

    Alerter
  • Boni // 28.04.2017 à 00h05

    Manuel de stratégie politique.

    Pour être sûrs de gagner votez pour vous.
    [modéré]

    Les pauvres ont voté Lepen pour se venger de la droite qui les ignore et la gauche qui les trahit. Ils ont maintenant le choix entre Macron qui les méprise et Marine qui se moque d’eux. C’est quand même mieux de se faire exploiter par des capitaux Français, n’est ce pas? Les électeurs de droite, grands stratèges aussi ont voté aux primaires pour dégager Sarkozy et ils ont eu Fillion, avec ses costards à 13000€, éliminé du premier tour. Les électeurs de gauche, de gauche!! Les socialistes quoi! Ont voté aux deux primaires , fins stratèges aussi, pour éliminer on ne sait plus qui ! pour finir avec Hamon à 6% au premier tour. Hamon qui ne voulait pas s’alllier à Mélenchon, car il croyait au père Noël. Ceux qui vraiment à gauche, avait peur du FN , on eu aussi leur stratégie foireuse. Ils ont voté Macron, amené donc au second tour.
    Qui a gagné en définitive ? On sait déjà qui a perdu.
    Ben tout le monde. Grâce aux couillons de la stratégie politique !
    Qui a gagné? Ceux qui ont fabriqué ce nouveau légume OGM, élevé hors sol , Le Macron.
    Que faire maintenant ?
    Les laisser se démerder et préparer les législatives.
    On aura rien sans risque.
    Si on continue comme ça , il n’y aura pas un second tour la prochaine fois.

      +1

    Alerter
  • jacqoucracant // 28.04.2017 à 08h40

    Et bien ces Vidéos de M Onfray aident parfaitement à la réflexion. N’étant pas moi même philosophe, peu érudit, ayant arrêté mes études au niveau BEPC, j’étais sous le charme de M. Onfray quand je lisais le traité d’Athéologie. Ses références, son langage, son vocabulaire sa pédagogie m’avait fait approcher ce que devait être l’onanisme. Mais là, sur un petit sujet que j’ai vécu en direct, c’est à dire deux campagnes électorales présidentielles et toute la période 2012 et 2017, je constate que les analyses de M.Onfray sont vraiment biaisées, partisanes, erronées, et presque de mauvaise foi. On pourrai presque penser que comme lui ne voit que des grands candidats Pro Européens, nous constatons qu’un grand intellectuel comme M.Onfray a les micros ouverts parce qu’il est anti Mélenchon qu’il assimile à Robespierre et sa période de terreur. Onfray veut une révolution pacifique. Quel Tartuffe ! Mélenchon voulait quoi ? Re tartuffe !

      +2

    Alerter
    • Guepe // 28.04.2017 à 12h59

      Tout le monde parle de paix , quelqu’un connait une personne qui annonce une révolution violente ? Il suffisait pourtant de connaitre l’attitude du bonhomme et de ses militants supportant mal la critique pour voir ce qu’il se serait passé si il aurait le pouvoir ^^

      Mélenchon aurait de toute façon, plongé le pays dans la catastrophe. Un étatiste alors que l’Etat est déjà obèse, ignorant le problème de la dette, croyant naivement que l’Allemagne allait se soumettre alors qu’il doit déjà supporter les dettes espagnoles et italiennes. Un transhumaniste pensant que le salut de la civilisation est dans le progrès infini. Immigrationniste et ayant convaincu son électorat par ” il faut arreter les guerres et les traités inégaux” LOL Mais, meme si on met fin aux ” traités inégaux”, La Chine ou les américains s’empresseront d’en faire de nouveaux, et arreter les guerres, par pitié, c’est d’un affligeant bisounoursisme. Pas un mot sur la démographie par contre ^^. De la com et rien d’autre, une danse du entre et il fait 20%.
      J’ai l’habitude de dire qu’il y a une bonne nouvelle dans cette élection : on a évité 9 catastrophes. Problème : il en reste deux.
      Ce pays est ingouvernable car rien n’est réformable.

        +1

      Alerter
  • jacqoucracant // 28.04.2017 à 09h25

    Vous avez raison, le brillant n’est pas si brillant que ça ! On comprend mieux pourquoi il n’a pas pu entrer à l’Ecole Normale Supérieure. Et maintenant nos médias mettent les micros d’ambiance dans la meetings FN, il les avaient oubliés avant le 1er tour. Ce 2ème tour s’annonce des plus misérables que l’on ai connu. “Dieu” sait pourtant qu’on avait déjà touché des profondeurs.

      +0

    Alerter
  • Un_passant // 28.04.2017 à 11h39

    En réaction à certains commentaires :

    Tout sauf Le Pen, c’est reculer pour mieux sauter.

    Le LEAP, que l’on ne peut taxer d’être Lepéniste l’exprime d’ailleurs très clairement. L’UE et l’Euro ont un gros problème, en dehors de la passoire Shengen (et de la gestion calamiteuse des finances publiques en France) : les déséquilibres de balance commerciale, essentiellement au profit de l’Allemagne et le refus catégorique de l’Allemagne de ne serait-ce que songer à une solidarité européenne.

    Quand on voit certaines initiatives en France, concernant le revenu universel qui, discrètement, introduisent des monnaies locales, on se rend bien compte qu’ils sont plusieurs à avoir conscience du problème sous-jacent.

    Le tout sauf Le Pen, c’est alimenter le FN jusqu’au seuil de rupture si on ne se décide pas à mettre les problèmes sur la table, face à l’Allemagne. Il y a plus que besoin d’une discussion très sérieuse (constructive, mais sérieuse). Macron en est à des années-lumières.

      +0

    Alerter
    • yvon // 28.04.2017 à 12h12

      Je suis d’accord sur votre point : « Le tout sauf Le Pen, c’est alimenter le FN jusqu’au seuil de rupture si on ne se décide pas à mettre les problèmes sur la table, face à l’Allemagne. Il y a plus que besoin d’une discussion très sérieuse (constructive, mais sérieuse). Macron en est à des années-lumières. »

      Un article de Télérama montre que des journalistes sur TF1, qui étaient posés vis-à-vis de MLP, étaient bien plus efficace pour démonter MLP que les agressifs Pujadas et Léa Salamé.

        +1

      Alerter
  • doudoutes // 28.04.2017 à 19h23

    “Le Fascisme devrait plutôt s’appeler Corporatisme, puisqu’il s’agit en fait de l’intégration des pouvoirs de l’état et des pouvoirs du marché.” Benito Mussolini.

    Pour moi, il n’y a plus de doute, on y sera sous peu.
    Jusque là il s’agissait d’affaiblir l’État, de passer à travers pour engranger du bénéf’ et toujours plus de pouvoir sur le marché, par lobbying, en plaçant certaines personnes à des postes clés… Là, le mouvement s’est inversé. Avec EM, le marché va prendre toutes les places décisionnaires, tout le pouvoir et la force de L’État.
    Mais avec le FN? D’après cette définition est-ce un partie fasciste? Quelles sont les corporations derrière MLP? Pour qui travail ce partie? Personnellement je n’en sait rien. En tout cas, je pense que ce sera plus délicat comme gouvernance, tout du moins au début. Il y aura là une sacré opportunité pour investir dans une start-up de retournement de veste Gucci.

      +1

    Alerter
  • 1Direct // 30.04.2017 à 11h47

    A propos de la retraite:
    On ENTEND partout la proposition 1€ cotisé = 1€ de retraite.
    Alors le 1 pour 1 … Mensonge!
    Voilà exactement ce qu’ON LIT dans son programme:
    “Nous créerons un système universel de retraites où un euro cotisé donne les mêmes droits …/… Les cotisations, aux régimes de base comme aux régimes complémentaires, …/… seront inscrites sur un compte individuel et revalorisées chaque année selon la croissance des salaires (1) ”
    (1) Oui si les salaires augmentent. Bizarre il ne parle pas de l’inflation mais de la hausse des salaires.
    Soit! Mais de quel salaire? Celui du SMIC ou la hausse moyenne, voire médiane? Alors cela promet!
    Donc le 1 pour 1 c’est encore une promesse de menteur. Surtout si on parle en pouvoir d’achat sans revalorisation en fonction de l’inflation.

      +2

    Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications