Les Crises Les Crises
27.avril.201727.4.2017 // Les Crises

Pierre-Emmanuel Barré réagit à la Présidentielle – se fait censurer et démissionne !

Merci 45
J'envoie

Dans la série, on vit décidément une belle époque, la réaction au 1er tour de l’humoriste Pierre-Emmanuel Barré :

En fait, cette chronique, comme on le voit, n’a pas pu être diffusée. Le Parisien raconte pourquoi :

Joint par Le Parisien, le comédien annonce qu’il ne compte pas en rester là et qu’il claque la porte de l’émission «La Bande originale», animée par Nagui. «Quand on me demande ne pas faire une chronique, je démissionne, justifie-t-il. Alors, j’ai démissionné. Je n’aime pas être censuré. Là, trente minutes avant ma chronique, ils n’étaient pas d’accord avec l’idée générale. Pourtant, j’ai fait bien pire. Mais tout le monde est tendu en ce moment. Tant pis, ça va me permettre de partir en vacances avant l’heure».

Nagui, animateur et producteur de l’émission, donne une autre version. «Sur le coup, je lui ai simplement dit qu’il n’était pas clair sur l’abstention. Qu’il casse Macron ou Le Pen, ok. Mais qu’il encourage l’abstention, c’est faire le jeu du FN. C’est ma responsabilité de producteur. Mais il a préféré ne pas venir à l’antenne. Après l’émission, je lui ai finalement proposé de faire sa chronique demain (jeudi) sans changer une ligne. Et moi, j’aurais ajouté un mot pour dire d’aller voter. Au lieu de ça, il a préféré le faire sur Internet. Libre à lui».

L’animateur réfute toute censure. «Mais non, ce n’est pas de la censure, surtout par rapport à la vraie censure qui risque d’arriver si Le Pen passe. Je suis sidéré qu’on banalise le fait que le FN soit au premier tour, qu’il n’y ait pas eu de manif. Certains observateurs sont même contents qu’elle ne soit pas arrivée première. Mais on est fous. Ajoutez à cela un long week-end. L’avenir de nos enfants se joue à très peu de choses. Alors, vraiment, encourager l’abstention, ça me parait irresponsable».

On reparlera de la censure demain, restons surtout sur le fond de la chronique aujourd’hui…

Commentaire recommandé

Jetaimalbert // 27.04.2017 à 02h40

C’est bien dans l’esprit du moment.
partout dans la presse mainstream, ils nous emmerdent avec ça, la chasse aux abstentionnistes, en particulier avec JLM, et les insoumis, alors qu’ils ont pas compris que le seul débat qui animent certains c’est de savoir s’il faut voter blanc ou s’abstenir.
voter Lepen, certainement pas, mais voter Macron, jamais.
Pas envie de me dire qu’il a eu ma voix quand il gouvernera par ordonnance, à casser tout ce qui tient encore dans mon pays, pour faire plaisir à ses petits copains du CAC, et aux parvenus de l’UE.

373 réactions et commentaires

  • Jetaimalbert // 27.04.2017 à 02h40

    C’est bien dans l’esprit du moment.
    partout dans la presse mainstream, ils nous emmerdent avec ça, la chasse aux abstentionnistes, en particulier avec JLM, et les insoumis, alors qu’ils ont pas compris que le seul débat qui animent certains c’est de savoir s’il faut voter blanc ou s’abstenir.
    voter Lepen, certainement pas, mais voter Macron, jamais.
    Pas envie de me dire qu’il a eu ma voix quand il gouvernera par ordonnance, à casser tout ce qui tient encore dans mon pays, pour faire plaisir à ses petits copains du CAC, et aux parvenus de l’UE.

      +405

    Alerter
    • Gonzo // 27.04.2017 à 07h53

      Dans 5 semaines les législative permettront d’organiser le parlement, et vu la tournure des choses Macron, s’il est elu, aura une majorité législative, ce qui n’est pas le cas de Le Pen.

      Ceci est la quintessence même de la 5eme république, permettre de bloquer toute initiative au chef de l’état. Mais personne n’en parle.

        +47

      Alerter
      • Eric // 27.04.2017 à 08h33

        Votre conclusion contredit le début de votre commentaire @Gonzo.

          +23

        Alerter
        • Gonzo // 27.04.2017 à 08h42

          Majorité parlementaire Vs Opposition parlementaire

          Ceci n’est pas une contradiction c’est le choix à venir dans un cadre électif. Lorsque TOUS appel a voté Macron, vous pensez sérieusement que d’ici juin le PS, LR, DF, etc, parti balayé ce week end auront une quelconque légitimité politique?

            +16

          Alerter
          • Eric // 27.04.2017 à 08h58

            Si les législatives confirment Macron au travers d’alliance, c’est donc bien que la ” quintessence ” de la 5ème n’est pas de bloquer systématiquement toute initiative du chef de l’état, non ? C’est à ce niveau-là que je pointais une contradiction. Quant au reste, ce sera fonction de la recomposition. Mélenchon veut remplacer le PS, ce en quoi il aurait tort de se gêner et de se priver. Il pourrait y avoir, en cas de victoire de Macron, deux grands partis d’opposition (Mélenchon + Le Pen) face à un grand LRPS enfin unifié officiellement après l’avoir longtemps été ” officieusement “, ce qui explique l’hémorragie apparente du PS et de LR. Je dis apparente puisqu’il n’aura échappé a personne qu’il ne s’agit que de transferts.

              +42

            Alerter
            • Gonzo // 28.04.2017 à 10h33

              Alors, je me suis fait modérer totalement, j’avais ici évoqué en réponse le club de la rotonde, mais aussi donc le restaurant et sans equivoque un clin d’oeil a ce groupe, groupe qui s’étaient retrouvés sous la houlette de M Macron à partir de septembre 2011 en cet endroit. (voir CICE cout 41 milliard/an, zéro bénéfice)

              Evoquer Jean Pisani-Ferry, Philippe Aghion, Elie Cohen, et Gilbert Cette. Les initiés comprendront.

              Ainsi que le livre (véritable) programme de Macron: le négationnisme économique (ISBN: 2081379155) a lire de toute urgence pour les pro Macron qui aurait du mal a citer 1 mesure.

              Et qu’au vu et fait de tout cela, autan le partit EM ou FN me faisait craindre le pire. Sauf qu’autour de EM l’etat profond gravite, et bien entendu il aura une majorité parlementaire.

                +5

              Alerter
      • Gonzo // 27.04.2017 à 09h44

        Gouverner c’est prévoir, ici j’évoque une possibilité sous 45 jours, si ce délai vous semble du très long terme, bien à vous.

          +0

        Alerter
      • Christophe Vieren // 27.04.2017 à 10h48

        Et donc ?
        Comme le commentaire doit être un peu plus long : dois-je comprendre que vous êtes certains que La Pen n’aura pas de majorité ET qu’en outre, elle n’utilisera pas le 49.3, les ordonnances, les votes bloqués, … comme d’ailleurs Fillon l’envisageait sereinement(cf. sur ce même site : Vidéo : Fillon devant les patrons (mars 2016) en 1’09”)

          +3

        Alerter
        • Gonzo // 27.04.2017 à 11h58

          Je ne suis pas en train de vendre MLP, pas plus que EM.
          ceci dit, je fait remarquer que le calendrier électoral, à cette particularité (merci Chirac) que les législative, qui ordonne une nouvelle composition du parlement, à une importance capital. Le chef d’etat nomme le gouvernement, celui ci propose des loi, et c’est le parlement, qui, vote la confiance, ou les nouvelle législation.

          Et au regard de l’enorme ralliement a EM, ainsi que l’explosion du PS, LR, etc il fort a parier que le parti EM, est la majorité au parlement, puisque de fait, c’est deja le cas aujourd’hui.

          Et cette position est dangereuse.

            +14

          Alerter
          • Vladimir K // 27.04.2017 à 13h44

            C’est en effet plus dangereux que MLP présidente, “paralysée” par l’assemblée (et le gouvernement) ; encore que la cohabitation fonctionne en général mieux en France que lorsque les pouvoirs sont réduis à un parti.

            Mais quand on dit ça, on se fait traiter de fasciste.

              +21

            Alerter
            • Téji // 27.04.2017 à 19h58

              moi non plus je n’ai pas envie de MLP (et encore moins de EM !) mais à ceux qui me crient dans les oreilles à propos du fascisme FN, je leur rappelle que c’est tout de même mon pays qui, entre autre, a aidé et financé l’Ukraine avec ses 30% de nazis… et là y’a comme un silence…

                +22

              Alerter
          • jmdest62 // 28.04.2017 à 11h47

            Votre commentaire suppose que Macron aura une majorité HOMOGENE .
            1) Expliquez moi par quel miracle électoral , en présentant 1/3 société civile , 1/3 Droite-centre , 1/3 gauche , il obtiendra la même distribution dans sa majorité. ?
            2) Comment imaginez-vous que se passeront les arbitrages entre des ministres de “sensibilités” différentes appelés à travailler sur bon nombre de dossiers communs ?
            3) Combien de temps croyez vous que dureront les fiançailles entre Hue et Madelin (pour faire court !) quand les premiers dossiers sensibles seront abordés ?
            °
            Je crains fort que la France soit “ingouvernable” pour les 5 ans qui viennent.
            @+

              +2

            Alerter
            • Gonzo // 28.04.2017 à 15h32

              Macron n’a pas besoin de majorité homogène, regardez le précédent gouvernement malgré les frondeurs, il n’y a eu aucune motion de censure, de même les LR et PS sont mort et tous appel a voter pour lui, si ca ne s’appelle pas un bloc homogene!!

              votre 1, le parlement va changer de visage dans 43jours, vous inquiétez pas pour les retournement de veste, il y a 2 parti en cendre. de même expliquez moi comment les LR et le PS vont aprés l’entre 2 tour, nous expliquer qu’en fait il ne voulais pas de macron?

              votre 2, il n’a de sens que si EM etait un parti comme les autres, avec des député un historique etc, ici nous avons affaire a un club d’économiste, sauf si j’ai pas bien comprit, de même un ministre ça se tait ou démissionne. (ex recent les vert, crise Fukushima)

              Votre 3, quand on est d’accord avec tout le monde, et que l’on refuse de se positionner, c’est plus simple, quand a madelin ou hue il n’ont jamais eu la possibilité d’arriver a l’elysée.

              le dernier point, oui c’est a souhaiter, mais c’est un parie qui avec macron me semble inatteignable.

                +2

              Alerter
        • P. Peterovich // 27.04.2017 à 13h30

          “dois-je comprendre que vous êtes certains que La Pen n’aura pas de majorité ET qu’en outre, elle n’utilisera pas le 49.3, les ordonnances, les votes bloqués, …”

          Personne n’est jamais certain de rien. C’est l’essence de la vie…

          Ce qui m’exaspère, avec la gauche chimiquement pure, c’est qu’elle a peur de se salir les mains et n’accepte la révolution que si elle arrive sous la forme 2.0 avec distribution de tofu bio pour tous sur un air de bandonéon (ben oui, l’accordéon, c’est trop marqué Régie en vacances tandis que le bandonéon, c’est comme son l’indique bandant).

            +15

          Alerter
          • Gonzo // 27.04.2017 à 15h41

            SI MLP a l’Élysée, elle ne peut avoir l’aval du parlement elle n’aura jamais la majorité, ils ne vont pas ce mettre a soutenir son gouvernement. Même suite au législative, le FN n’a pas de quoi prendre 50% des 577 parlementaires.

            Si gouvernement FN, il n’y aura, de mon avis, jamais de 49.3, puisqu’il repose sur la confiance du gouvernement, une motion de censure et tout les ministres saute.

              +7

            Alerter
            • L’aieuil // 28.04.2017 à 12h56

              Peut importe que ce soit Marine ou Macron à l’Élysée. Aucun des deux n’auront de majorité.
              Ce qui n’est absolument pas prévu dans les textes de Vème république et qui laisse deux choix: la dissolution annuelle par le président (qui perturbera la jolie mécanique en décalant les élections, et qui ne résout rien en soit quand vous avez un électorat partagé de façon presque parfaite à 20% 20% 20% 20%), soit le recours à l’article 16 et le président deviens dictateur légal.
              Nous sommes en période de crise, l’État d’Urgence est permanent si
              le fonctionnement régulier des pouvoirs publics constitutionnels est interrompu (ce qui serait le cas) bah c’est exactement les conditions requises pour l’article 16.

              Voilà voilà.
              L’heure du décès de la démocratie française c’était le week end dernier.
              Même si Macron est élu.

                +4

              Alerter
            • Gonzo // 28.04.2017 à 15h44

              cohabitation ca existe il y a des textes.

              quand a l’état d’urgence, qui l’a légitimé / voté?

                +2

              Alerter
          • fanfan // 27.04.2017 à 17h50

            Ordre d’idée avec les sondages de second tour effectués après le premier tour :
            https://fr.wikipedia.org/wiki/Liste_de_sondages_sur_l%27%C3%A9lection_pr%C3%A9sidentielle_fran%C3%A7aise_de_2017

              +0

            Alerter
            • Kajiman // 28.04.2017 à 05h44

              Le “Front républicain”, toussa toussa… A quand un nouveau (20)68? (amélioré car on apprend de nos erreurs, n’est-il pas?)

                +0

              Alerter
      • Cédric // 27.04.2017 à 12h39

        on aura plutot une cohabitation.

          +3

        Alerter
      • jean girard // 27.04.2017 à 14h08

        le FN peut avoir entre 100 et 150 députés , on tout cas assez pour que Macron n’est pas une majorité !

        et après tout faisons que <le FN l'emporte car comme dérrière ce sera le foutoir on sera debarrasé une bonne fois pour toute du FN , quand les gens auront compris que le Fn n'est pas capable de diriger un Pays !

          +13

        Alerter
        • LEBOEUF // 27.04.2017 à 20h11

          A Jean Girard: votre commentaire m’interpelle car c’est exactement ce que je pense , mais à propos de Macron. Qu’il soit élu, qu’il enchaîne les erreurs, qu’il se comporte en tyran méprisant et qu’on le fasse dégager. Car je crois vraiment que cet homme est une imposture. Il veut démolir la France. On ne va quand même pas le laisser faire ?

            +10

          Alerter
          • Kajiman // 28.04.2017 à 05h32

            @ Leboeuf (et je poursuis la même idée) : Sauf qu’on est passé avant par 5 années de Sarkozysme… D’où l’a-t-on fait dégager avant l’heure, malgré son mépris et ses erreurs? Pourquoi ne reprendrait-on pas notre comportement moutonnier avec (ou plutôt après) l’accession à la présidence de Macron? Honnêtement, je ne vois pas la différence…

              +3

            Alerter
            • LEBŒUF // 28.04.2017 à 05h50

              Je comprends bien votre raisonnement mais je crois que la coupe déborde et que la colère gronde. Les moutons pourraient bien se rebeller et ce d’autant plus violemment que ce Macron est une supercherie, une manigance. Il a une âme de tyran avec qui on ne peut discuter. Donc à mon avis, nous n’aurons d’autre recours que de ruer dans les brancards.
              De sombres jours sont devant nous.

                +4

              Alerter
          • Alfred // 28.04.2017 à 09h38

            Vous ne connaissez manifestement pas le prix du sang. S’il y a une chose à faire comprendre aux naifs c’est que ce nous ne sommes pas capables de faire par les urnes nous ne seront JAMAIS capables de le faire par la rue la révolution ou la violence. Les mêmes fractures les même indécisions sans frais par les urnes se retrouvent quand la violence à démarré mais elle se paient cash avec beaucoup de degats collatéraux. Vous serez dans la milice des purs contre celle de votre camp mais moins purs si la violence démarrage (voyez les fractures dans les commentaires). Sachez plutôt apprécier ce que nous avons avant de le voir détruit sur un coup de tête.

              +3

            Alerter
      • L’illustre inconnu // 27.04.2017 à 14h34

        49.3, ordonnances, décrets, Macron se moque des législatives.

          +19

        Alerter
        • Doctorix // 27.04.2017 à 15h35

          Macron, ce sont les GOPE. L’horreur absolue, pour qui les a lues. Ce sont d’autre lois Macron, d’autres lois El Khomri. C’est aussi de nouvelles guerres, peut-être avec la Russie.
          Le vote blanc, c’est une demie-voix pour Macron.
          Il faut se boucher le nez, mettre les mains dans le cambouis et voter MLP.
          Il y a bien plus de bon dans le programme MLP que dans le programme Macron.
          Ce n’est pas pour rien que les banques ont pris 10% Lundi.
          C’est juste un mauvais moment à passer. On s’en remettra, on a bien supporté sarko et hollande 5 ans chacun. C’est Dimanche, qu’il fallait y penser. Maintenant, il faut assumer la connerie des mougeons de France.

            +64

          Alerter
          • Franscopus // 27.04.2017 à 20h38

            Je suis complètement d’accord avec cette analyse de Doctorix. EM va détruire la France en suivant exactement les directives de l’EU (c’est d’ailleurs ce qu’il a fait, quand il était au gouvernement). MLP, c’est pas bon, évidement, mais c’est moins pire….

              +16

            Alerter
          • LEBŒUF // 28.04.2017 à 10h58

            Mais bien sûr que je mesure les conséquences d’une révolte. Seulement voilà, si vous comptez sur les urnes, connaissant les manigances qui ont lieu pour nous IMPOSER Macron, une démocratie qui n’en est plus une, alors courbez l’échine et subissez votre sort sans pleurer.

              +2

            Alerter
          • chb // 28.04.2017 à 16h05

            Assez d’accord avec Doctorix, sinon que « le feu ça brûle ». Les ukrainiens et les syriens en font l’expérience, là, maintenant.
            Laisser Lepen entrer à l’Elysée, c’est accorder la légitimité démocratique à l’icône de l’anti-démocratie, après que l’état a validé au cours des ans certaines de ses idées brutales. Ainsi du rejet des sans-papiers et autres étrangers ou “assistés”, ainsi de la méfiance… qui imprègnent nos règlements. L’état d’urgence prolongé, la surveillance partout, enfin l’état policier ? Tout ça c’est déjà installé, il n’y a plus qu’à s’en servir, ce que les lepénistes vont faire illico, notamment dans les forces de police.
            On manquerait juste un peu de prisons, mais Marine va faire le ménage en virant les étrangers et bi-nationaux (ex : plus de 4000 personnes sont incarcérées pour infraction à la police des étrangers).
            Alors admettons que pour la présidentielle c’est foutu : restent les législatives. Et peut-être le « 3° tour » social.

              +1

            Alerter
      • SIMON Pierre // 27.04.2017 à 22h15

        Alors savoir s’il y aura une majorité Macron ou bien Lepen… !? Il peut très bien n’y avoir aucune majorité claire et se sera un retour au cirque de la 4ème…

          +0

        Alerter
        • Alfred // 28.04.2017 à 00h22

          Ce qui serait bien mieux pour nous qu’une majorité claire pour les saboteurs.

            +5

          Alerter
    • Ilko // 27.04.2017 à 10h21

      @ Jetaimalbert – Absolument d’accord avec vous. On nous bourre le mou car ils ont besoin des voix des abstentionnistes, macron comme lepen. Je constate qu’ils n’emmerdent pas les électeurs et responsables de droite qui veulent s’abstenir avec d’autres raisons que ceux de la france insoumise.
      Oui il y a un risque lepen, il ne faut pas se le cacher : et bien on se battra et pas sûr que les actuels donneurs de leçons dont beaucoup de coupables prendront part à ce combat.

        +3

      Alerter
      • Jean Aymard // 27.04.2017 à 19h36

        Il y a surtout un risque Macron, si on regarde objectivement les “programmes”.

          +15

        Alerter
        • P. Peterovich // 27.04.2017 à 20h12

          Je ne comprends pas les gens qui se disent insoumis mais vont s’abstenir. Est-ce qu’ils s’inquiètent vraiment du sort des travailleurs ? Ils préfèrent s’abstenir et avoir Macron qui annonce la destruction des acquis sociaux, plutôt que de voter pour son concurrent qui dit vouloir le retrait de la loi El Kohmri. Et quoi ? Ils vivent de leurs rentes et s’en foutent de voir crever les travailleurs ?

            +13

          Alerter
          • step // 28.04.2017 à 00h06

            ils pensent tout simplement que marine c’est trump (“son modèle”) et que le temps de “mise en compatibilité” avec le système, c’est 3 mois environ. A partir de là elle fera du macron, les coups de menton en plus.

              +5

            Alerter
          • Kajiman // 28.04.2017 à 06h04

            @ Peterovich : Oui, enfin, y’a l’autre partie du programme aussi (chez Ma… rine)
            Cette partie où les notions de solidarité, de “faire ensemble”, sont absentes. Cette partie où si vous avez des enfants, comme moi, vous hésitez quand même à leur laisser “ça”.

              +4

            Alerter
            • P. Peterovich // 28.04.2017 à 11h55

              @ Kajiman : J’en ai trois et c’est pour eux que je préférerai donner une voix à Le Pen plutôt que d’adouber ou de laisser adouber le pantin du MEDEF.

              On ne gagnera pas la lutte des classes en tendant l’autre joue au capital.

                +4

              Alerter
    • bats0 // 27.04.2017 à 11h15

      @Jetaimalbert Moi je suis pour rendre le vote obligatoire, mais à deux conditions et deux seulement : le vote blanc doit être reconnu en tant que suffrage exprimé (voir texte UPR à ce sujet), et en cas d’impossibilité de se rendre au bureau de vote, avoir la possibilité d’obtenir une dispense.
      En tous cas pour le second tour il n’auront pas ma voix, je voterai blanc, car revendiquer que le vote blanc soit reconnu en tant que suffrage exprimé, et ne pas voter au second tour, serait…, comment dire, … un peu démago…
      Sinon, pour résumé cette campagne présidentielle, je crois que l’on arrive dans le summum de l’hypocrisie, avec d’un côté, un non élu, à qui les médias (les 9 familles) n’ont cessé pendant plusieurs mois de fabriquer par consentement et messages subliminaux, un candidat “élu”, et de l’autre, un parti qui joue sur la peur, et se permet, faute d’idée, d’aller pêcher auprès de FA, celles qui leur manquent tant…
      Très attristé par tant d’inaction, d’un peuple qui n’arrive à se rassembler qu’en cas de danger avéré.

        +17

      Alerter
      • Alesan // 27.04.2017 à 12h17

        Voter c’est accepter le système électoral et son résultat ,on est loin de la réforme et de la révolution.Voter blanc c’est ne pas accepter les candidats,c’est une autre logique.Ne pas voter ,si les votes blancs etaient plus cohérents dans leurs réflexions ,pourrait amener la non reconnaissance du vote et provoquer une révolution silencieuse avec une reunion pour l’écriture d’une nouvelle constitution.Promouvoir les votes blancs c’est soutenir la 5 eme république et ses résultats.

          +9

        Alerter
        • bats0 // 27.04.2017 à 12h58

          Le fait d’aller voter c’est promouvoir la 5ème république et ses résultats ? Ne trouvez vous pas que le raccourci est aisé ? En quoi cette affirmation pourrait altérer mon jugement, si ce n’est pas par son acceptation (de cette affirmation), voir sa soumission (ce qui m’horripile, du fait que je suis fondamentalement anarchiste, mais ne crois pas que l'”égo” des hommes soit prêt à faire cette transition vers l’auto-gestion collaborative).
          J’ai été à une époque abstentionniste (plusieurs années) avec la boule au ventre, en pensant que des millions de personne se sont battues pour avoir le droit de voter…
          J’ai eu trop mal au ventre, et me suis rendu compte que j’étais complice à ne pas reconnaître ce combat pour ces valeurs de droit à la liberté d’expression.

            +6

          Alerter
          • Jean Aymard // 27.04.2017 à 19h39

            C’est une erreur de penser que des gens se sont battus pour pouvoir voter. Ca n’est jamais arriver. Il y a eu des combats pour la liberté, mais jamais pour le droit de vote. (sauf le droit de vote des femmes, mais c’était pas mimétisme.)

              +4

            Alerter
        • Narm // 30.04.2017 à 01h01

          Alesan

          dans n’importe quelle communauté humaine ou animal il existe des regles/rites …

          refuser d’aller voter pour dire que vous refuser le système electoral c’est admettre que quoi que vous fassiez vous même sera illegitime car n’importe qui pourra vous opposer votre propre argument. 😉

          Aller voter blanc signifie bien plus un refus de ce qui est proposé

            +1

          Alerter
      • P. Peterovich // 27.04.2017 à 13h22

        “le vote blanc doit être reconnu en tant que suffrage exprimé”

        Trèèèès bien…

        J’ai juste un problème : on fait quoi si le vote blanc est majoritaire ?

          +7

        Alerter
        • bats0 // 27.04.2017 à 13h35

          “on fait quoi si le vote blanc est majoritaire ?”
          On fait une autre élection, mais contrairement à ce que promeus FA, dans un premier temps, j’autoriserais les anciens candidats à se représenter une dernière fois (rien ne sert d’être plus royaliste que le roi), mais avec un nouveau programme.
          Par contre, si une nouvelle fois, le vote blanc est encore majoritaire, les anciens candidats ne pourront plus se représenter, et on devra, à nouveau, opérer à une nouvelle élection (je sais, c’est un peu astreignant de lire les programmes pour se faire une idée de ce que propose les candidats, mais n’est pas important de savoir comment notre vie sera encadrée par ces nouvelles contraintes ?).

            +8

          Alerter
          • lvzor // 27.04.2017 à 15h28

            “c’est un peu astreignant de lire les programmes pour se faire une idée de ce que propose les candidats, mais n’est pas important de savoir comment notre vie sera encadrée par ces nouvelles contraintes”

            Euhh… juste une question : Quel rapport entre les programmes et “comment notre vie sera encadrée par ces nouvelles contraintes”? 🙂

              +1

            Alerter
            • bats0 // 27.04.2017 à 17h41

              Par où commencer pour faire simple ? Bein, tout simplement, en 1789, en France, le peuple crevait la faim, et en avait marre de voir un non élu leur dicter ses caprices. De ce fait, les français ont fait la révolution, et organisé un gouvernement.
              Alors pourquoi faire un gouvernement et un parlement, bein l’un propose des lois, et l’autre légifère et vote ces projets de lois (vous savez, les lois pour faire respecter la démocratie, car sinon, ce ne serait l’anarchie (je préfèrerai, entre autre celle proposée par Pierre-Joseph Proudhon), contrairement à ce que beaucoup peuvent penser, mais le chaos; déjà avec un minimum de démocratie, on voit ce que celà donne, alors sans, c’est le far west en moins évolué…
              Donc si des lois sont votés, c’est pour un peu mieux encadrer nos libertés; bein non je n’ai pas le droit de tabasser à mort celui qui ne me convient pas, ou qui n’a pas les mêmes idées que moi…

                +2

              Alerter
          • jeff // 29.04.2017 à 23h25

            On fait quoi? Mélenchon et la france insoumise ont vu juste
            .Convoquer une assemblée constituante et refonder une nouvelle république.
            la 5 eme est morte.

            Le peuple. n’est pas représenter,.Le vote blanc et le vote obligatoire étaient
            à l ordre du jour pour la 6 éme république.

            Le système a pris peur.

            .MLP il joue avec il la font monter quand il veulent.
            La dernier semaine ,il ont tiré à boulet rouge sur la France insoumise,
            Mais rien sur MLP.
            .Il font les offusqués maintenant.Celui qui fait vraiment peur c est Mélenchon.
            Car les banques ,les médias et le système politique aurait été remis en cause.

            D une façon démocratique, lire le programme JLM.

              +3

            Alerter
          • Amsterdammer // 30.04.2017 à 14h20

            Pour la présidentielle, ne serait-ce pas une idée d’imposer que les deux candidats arrivés en tête doivent dépasser un certain pourcentage de suffrage [soit rapporté aux INSCRITS, soit en prenant en compte les VOTES BLANCS par exemple 20-25% chacun, et sinon, le premier tour devrait être refait?

            Et si, après ce premier tour réitéré, deux candidats n’atteindraient toujours pas le quorum, on annule l’élection et on recommence toute la procédure, avec dépot de candidature, une nouvelle campagne et une nouvelle élection quelques mois plus tard, [avec le président du Sénat comme président par interim]

              +1

            Alerter
      • LEBOEUF // 27.04.2017 à 20h24

        Il va falloir reprendre sérieusement les cours d’instruction civique avant de rendre le vote obligatoire. Il semble que la couleur des yeux, le charme, le sourire, sont des critères de choix d’un candidat à la présidentielle. Les personnes porteuses d’un tel petit pois en guise de cerveau feront aussi bien de s’abstenir. L’avenir de la France est en jeu.
        Finalement, je serais assez en faveur de la délivrance d’un permis de voter !

          +1

        Alerter
        • Gonzo // 27.04.2017 à 22h35

          une question de civisme avant de pouvoir voter,
          si c’est la bonne reponse tu vote, sinon, c’est que la politique ne t’intéresse pas

            +0

          Alerter
        • madake // 29.04.2017 à 10h06

          Le droit de vote donc la citoyenneté, n’étaient pas gratuit à l’origine, les athéniens (les femmes et les métèques (étrangers) en étant exclus) devaient faire leur service militaire et recevoir une instruction civique durant l’éphébie avant de devenir citoyens.

          Ca impliquait de prêter un serment de défense de la patrie, donc un engagement pour la cité, et ses concitoyens:
          « Je ne déshonorerai pas mes armes sacrées et je n’abandonnerai pas mon voisin là où je serai en rang ; je défendrai ce qui est sain et sacré, et ne remettrai pas à mes successeurs la patrie amoindrie, mais plus grande et plus forte, agissant seul ou bien avec tous, j’obéirai à ceux qui, tour à tour, gouvernent sagement, aux lois établies et à celles qui sagement seront établies. Si quelqu’un entreprend de les détruire, je ne le laisserai pas faire, agissant seul ou bien avec tous, et j’honorerai les cultes ancestraux. Que connaissent de ce serment, les dieux…/…, les bornes de la patrie, les blés, les orges, les vignes, les olives, les figues »

          Les éphèbes participaient aussi aux travaux de la cité, à la construction des voies, bâtiments, ponts…
          En fin de formation, la docimasie, enquête et examen vérifiait si l’éphèbe était apte à devenir citoyen.

          La citoyenneté n’avait donc rien d’automatique, et il ne suffisait donc pas de naître pour devenir citoyen, il fallait s’engager par serment pour la cité, et la mériter.

            +0

          Alerter
      • ty89 // 27.04.2017 à 20h46

        Pour exprimer votre rejet des deux candidats autant que le rejet du systeme électif l’abstention est plus efficaces que le vote blanc… Enfin, pour celui qui pense que la maîtrise de l’opinion public est un enjeux capital. Il faut juste prendre conscience du choix des chiffres mis en avant par les medias.

        Une simple hypothèse mettant en exergue la “sélection” des chiffres:
        Imaginez 1000 personne habite le pays,
        deux cas de figures :

        CAS 1, les personnes ne voulant d’aucun candidat ne vote pas, nous avons donc :
        – 400 abstentionnistes
        – 100 votes blanc
        – le candidat A obtient 300 votes
        – le candidat B obtient 200 votes

        ** Résultats (en % Exprimés (mis en avant par les medias)) avec 40% d’abstentionnistes :
        A : 60%
        B : 40%

        CAS 2, les personnes ne voulant d’aucun candidat vote massivement blanc, nous avons donc :
        – 100 abstentionnistes
        – 400 votes blanc
        – le candidat A obtient 300 votes
        – le candidat B obtient 200 votes

        ** Résultats (en % Exprimés) avec 10% d’abstentionnistes :
        A : 60%
        B : 40%

        Les medias mettent en avant deux type de chiffres, ceux en % Exprimés et l’abstention en % Inscrit
        Et pourtant la réalité c’est ça :

        ** Résultats réel :
        Blanc & Abstentionnistes : 50%
        A : 30%
        B : 20%
        Et c’est le résultat d’un calcul en % Inscrit! Si on rajoute les 5% qui ne sont pas inscrit mais qui sont en age et en droit de voter la divergence entre le réel et le présenté est encore plus important.

          +4

        Alerter
        • madake // 29.04.2017 à 11h12

          Eh oui, car tant que le bulletin blanc ne sera pas pris en compte, la phrase de Charline résume tout:

          “Un con qui vote aura toujours plus de poids que deux intellectuels qui s’abstiennent.”

          On peut même dire que 1000 intellectuels qui s’abstiennent.

          Après la démocratie participative, telle qu’on la pratique chez nous, est un retour à l’âge de pierre, par rapport à l’outil très élaboré qu’était la démocratie athénienne.
          Les mécanismes de celle-ci sont hélas, crassement ignorés, pour le plus grand profit de nos politiques.

          Ah, ne me répondez pas que seuls les citoyens hommes pouvaient voter et ni les femmes ni les esclaves.
          Je suis au courant.
          Le ratio citoyen/esclaves était à peine d’1/6.
          Aujourd’hui, il n’y a aucun obstacle au vote des femmes, et pour les esclaves, nous avons mieux et moins cher: les esclaves énergétiques.
          On les évalue au minimum à 400 esclaves énergétiques pour chaque français.

            +0

          Alerter
    • SanKuKai // 27.04.2017 à 12h11

      Concernant le débat entre Voter blanc ou s’abstenir j’ai trouvé cet article sur Médiapart en faveur de l’abstention. tres bien formulé je trouve.
      https://blogs.mediapart.fr/ferdinand-cazin/blog/101215/vote-blanc-piege-accueillant

        +1

      Alerter
    • Gwenda // 27.04.2017 à 15h11

      C’est le patronat allemand qui a aidé Hitler à accéder au pouvoir et c’est l’establishment européen &US (Ford, etc.) qui l’ont soutenu financièrement et lui ont permis de réarmer l’Allemagne et de créer des millions d’emplois en quelques années. Il aurait été très facile de destabiliser Hitler, simplement en spéculant contre la devise allemande, or il n’y pas eu de spéculation, mais, au contraire, il y a eu une arrivée massive de capitaux étrangers, notamment français qui fuyaient la France du Front Populaire (36). Hitler était en fait l’homme du patronat, qui était là pour faire le “bon boulot”,càd détruire les syndicats et massacrer les communistes (les 1ers envoyés dans les camps de la mort dès 1933) et, ensuite, débarasser le monde de l’URSS dont on ne parvenait pas à se débarasser depuis 17 et qui apparaissait comme un mauvais exemple dangereux dans une période de crise pour les masses ouvrières encore très nombeuses à l’époque.

        +2

      Alerter
    • Jean Marc // 27.04.2017 à 15h50

      Joli point Godwin comme il se doit franchement comparer AH à MLP il faut vraiment avoir une conscience politique proche de zéro …

        +0

      Alerter
    • ZEROEURO // 27.04.2017 à 19h24

      Je ne plusse pas ce commentaire. Si dans 6 mois notre président est en baisse dans les sondages (comme son prédécesseur), ce sera la faute à pas de chance???
      Non non, 10 ans de conneries (minimum) ça doit faire tilt maintenant. Il y a des gens qui crèvent pendant ce temps-là.
      “pas envie de me dire qu’il a eu ma voix quand il gouvernera par ordonnance”…. franchement!! Genre : c’est pas moi c’est l’autre. Age mental :?? J’ai pas envie de bouffer ta connerie pendant 5 ans.

        +5

      Alerter
    • Meiyasou // 27.04.2017 à 21h09

      Tout à fait d’accord !

      Insoumise jusqu’au bout je n’irai pas voter. Oui, Monsieur ! J’ai ma conscience et je réfléchis aux conséquences de mes actes. En l’occurrence, je ne peux pas voter FN car je ne suis pas raciste mais ne pourrai jamais voter Macron car je ne veux pas détruire l’avenir de mes et de nos enfants.
      Ils savent que le pourcentage d’abstentionnistes démontrera clairement que ce président n’aura pas eu la voix de tous les français et que par conséquent il ne sera pas si légitime à nos yeux.
      Pour ma part, cette élection me paraît avoir été biaisée depuis le début à coup de matraquage médiatique.
      Alors, chers médias vous n’aurez pas ma liberté de penser, ma liberté d’abstention !

        +5

      Alerter
      • Hadri // 29.04.2017 à 12h03

        Vous êtes complètement à côté de la plaque en amalgamant racisme et Le Pen dans votre phrase.
        Beaucoup de Français d’origine maghrébine ont des postes au parti FN et des responsabilités.
        Beaucoup d’entres eux votent Le Pen depuis longtemps…
        Insoumise vous dites? On voit le résultat depuis 40 ans…

        Vous voulez sauver le peu qui reste encore debout dans l’intérêt général supérieur de notre Pays?
        Votez Le Pen car en vous abstenant vous ouvrez un boulevard a macron qui est Le cheval de Troie de la finance.

        Un peu de courage, il s’agit juste de glisser un bulletin dans une urne, pas de vous battre sur un (vrai) champs de bataille.

          +1

        Alerter
    • Malta // 29.04.2017 à 15h52

      Mais moi je préfère voter LePen, car sinon c’est Macron et je dis non! et pourtant en tant que retraitée ce n’est pas dans mon intérêt! Mais je ne veux pas que mes petits enfants deviennent des esclaves…

        +0

      Alerter
    • Nils // 29.04.2017 à 17h11

      Pas très d’accord. JLM propose le vote obligatoire, certes. Mais avec reconnaissance du vote blanc (trop haut de taux de blanc = élection annulé)
      Je trouve ça honnête.

        +0

      Alerter
  • Haricophile // 27.04.2017 à 02h42

    «Alors, vraiment, encourager l’abstention, ça me parait irresponsable»

    La seule chose d’irresponsable est d’avoir instauré cette règle du jeux débile. J’ai agis «responsablement» avant pour que ça n’arrive pas, j’agirais «responsablement» après parce que j’ai des convictions.

    LE RESTE N’EST ASSURÉMENT PAS MES OIGNONS ! C’est pas moi qui ait instauré cette situation bloquée de (modéré). Je (modéré) les moralisateurs à 3 balles : EN AUCUN CAS JE NE CAUTIONNERAIS cette caricature grotesque de démocratie, ce jeu malsain de perversion narcissique qui génère des choix impossible pour détruire et contrôler sa victime, ce jeux où la faute est rejetés sur les victimes désignée à tous comme étant les coupables.

    Je vous renvoie au site de Marie Hirigoyen pour vous dire à quel point j’apprécie ces (modéré) déguisées en morale, je ne suis pas dupe. Ne le soyez pas non plus, ne confortez pas les pervers en vous rendant involontairement complices. Moi ça sera «blancs et nuls»

      +61

    Alerter
    • Pegaz // 27.04.2017 à 10h28

      L’abstentionnisme ! Bien que cela soit sur le ton de l’humour, George Carlin fait un contre-pied plein de sens aux critiques ordinaires sur la question.
      https://www.youtube.com/watch?v=dWO5Sa7M5oA

      (Conscient de l’enjeu actuel, cette option ne parait pas adéquate)

        +6

      Alerter
      • Christophe Vieren // 27.04.2017 à 11h09

        Il oublie de dire qu’il y a d’autres candidats que celui proposé par les Républicains et celui proposé par les Démocrates. Et au lieu de rester à la maison il ferait mieux de voter pour ces autres candidats auxquels – a priori – on ne peut reprocher grand chose sauf à faire l’hypothèse qu’une fois élus il deviendront instantanément pourris.
        En s’abstenant il favorise DE FAIT l’élection de ceux qu’ils dénoncent comme “pourris” (ils ne sont pas pourris : ils défendent la classe de ceux qui les promeuvent). Il oublie qu’il n’y a pas de quorum et que donc si seule la famille et les amis des candidats votaient, c’est celui qui aurait 1 voix de plus qu’il aurait le pouvoir.
        Qu’est-ce que cela changerait au problème puisqu’ils sont pourris et donc se foutent de leur légitimité au yeux du peuple ?
        B.D. Roosevelt (pourtant démocrate) a-t-il fait une connerie en instaurant le New Deal ? Etait-il pourri ? A partir de quand un politicien est-il considéré comme pourri ?

          +2

        Alerter
        • SanKuKai // 27.04.2017 à 13h41

          “En s’abstenant il favorise DE FAIT l’élection de ceux qu’ils dénoncent comme “pourris”.”
          A démontrer.
          Si on devait lister et classer les personnes responsables de l’élection de ces “pourris” (journalistes, proprietaires de journaux, chiens de garde, intellectuels, systeme scolaire, votants, élus, candidats, conseil constitutionnel, lobbys, etc…). Je pense que les abstentionnistes arrivent en fin de liste.
          Reprenez Spinoza, notre libre arbitre est une illusion, il faut prendre en compte les structures qui conditionnent nos choix.
          Au vues du cadre de nos élections entre “votes utiles”, “Votes protestataires” et “Vote par peur”, et si on reste dans la non violence, l’abstension volontaire est la forme unique et ultime de dissidence pour affirmer votre faculté à dire “Non” au cadre tout entier.

            +5

          Alerter
          • Alfred // 28.04.2017 à 00h35

            Je suis désolé mais c’est.une fumisterie. D’accord avec vous sauf pour la fin. Tant que vous payez vos impôts vous dites oui au système tout entier. Toutes ces considérations autour du vote blanc ou nul c’est juste pour se regarder dans la glace. Aucun intérêt autre que pour l’intimité de ceux à qui ça permet d’accepter leur soumission.
            Nous sommes tous contraints et faisons des choix contraints. C’est pas la meilleure e de se leurrer (surtout si c’est contre-productifs).

              +3

            Alerter
        • madake // 29.04.2017 à 11h53

          Je pense que si on instaurait la règle du 2 mandats électifs, non reconductibles, dans sa vie, on apurerait drastiquement la corruption, et on déprofessionaliserait la politique.
          Il est anormal que politique puissent être un métier.

          Je vous invite à faire la chose suivante:
          Cherchez sur wikipedia, par exemple, le CV du candidat pour lequel vous avez voté, puis élargissez à tous ceux qui vous passent par la tête.
          Nos politiques, pour la grande majorité, que ce soit à droite, au centre comme à gauche, ils n’ont souvent, au mieux, pratiqué une profession que quelques mois.
          Parfois c’est l’échec professionnel, qui les mène à entrer en politique.
          Est-ce le cas de MLP?
          Et le ratio profession/activité politique montre bien que la soupe est bien meilleure en politique.
          On m’opposera que justement que pour E Macron ce n’est pas le cas.
          Je répondrai que si, justement:
          encarté PS de 2006 à 2009,
          les Graques,
          la Picardie …et l’investiture refusée
          l’abandon des municipales du Touquet-Paris-Plage,
          les soutiens à Hollande,
          la Rotonde en 2011,
          Secrétaire adjoint à l’Elysée 2012 à 2014,
          Ministre de l’Economie de Hollande de 2012 à 2016

          Ce n’est pas de la politique ça?

          On peut donc dire qu’EM fait de la politique depuis bien plus longtemps qu’on ne veut bien nous le dire

            +0

          Alerter
  • Sébastien // 27.04.2017 à 02h45

    Tempête de bobos dans un verre d’eau.

    Que dire d’autre?

      +59

    Alerter
    • Grégory // 27.04.2017 à 04h07

      C’est quand même assez “entier” de la part de PEB de réagir ainsi. Il prend sa principale source de revenus, et hop, il s’en défait. En fait il met en danger toute sa carrière. Je pense que ce serait dommage de banaliser.

      Ceci dit, sur une radio du service public, je trouve qu’il est justifiable de dire qu’on ne devrait faire la promotion de l’abstention, même en dehors du contexte que rappelle Nagui. Bien sûr il y a bien d’autres abus sur l’usage des deniers des médias publics, mais en accepter un, c’est les accepter tous.

      Gros respect à Barré quoi qu’il en soit. Une intégrité comme ça dans les médias, c’est du jamais vu, il me semble : partir alors qu’on n’est pas viré. Quelqu’un se rappelle d’un autre cas similaire dans le passé ?

        +76

      Alerter
      • sg // 27.04.2017 à 05h27

        En quoi l’abstention motivée serait-elle un problème ? (à part que l’élection risque de ne pas être suffisamment légitimée par les électeurs si la majorité s’est abstenue ?)

          +47

        Alerter
        • dupontg // 27.04.2017 à 06h07

          somme toute c’est assez amusant de pousser à “voter utile” au premier tour pour ne pas savoir quoi faire au second et s’abstenir…
          il valait mieux finalement voter pour de “petits candidats” et donner une certaine signification à son vote

            +52

          Alerter
          • Gilles // 27.04.2017 à 07h39

            raisonnement tout à fait inepte: c’est le vote pour de petits candidats qui fait que l’on se retrouve face à un duel Macron/Le Pen, duel factice imposé par les élites (politiques, médiatiques….) payées et entretenues par les pouvoirs financiers. Factice, car on connait le résultat d’avance et culpabilisant pour ceux qui, comme moi, refuseront de s’y soumettre.

            Si les gens avaient pris la peine de lire le programme de la FI, nous nous serions retrouvés face à un vrai duel Macron/JLM. Vrai duel: j’entends par là, un vrai choix de société : mondialiste, individualiste, consumériste, pollueuse, guerrière versus coopérative, humaniste, écologique, pacifique.

              +45

            Alerter
            • 59Jeannot // 27.04.2017 à 07h47

              sauf que les médias français qui ne sont pas censurés( non mais ont une pensée unique celle des propriétaires milliardaires) se sont acharnés sur la France insoumise et son porte parole Mélenchon; ainsi, ce second tour est privé d’un vrai choix de société. et la France va de nouveau perdre 5 ans; pour la énième fois

                +41

              Alerter
            • Appar ted // 27.04.2017 à 07h59

              Il faut évoluer intellectuellement et surtout arreter de penser que des parties extremes gauche ou droite ont la moindre chance de gagner les elections un jour, c’est impossible le système est concu pour sa…..les extremes permettent l’alternance doite gauche centre(partie de tolérence institutionnel), si tu me crois pas, c’est que tu n’as pas encore pris connaissance de toutes les informations disponibles….l’en suis dsl pour toi, mais ceux qui controle le systeme ont des centaines d’années d’intelligences qui ne peuvent combattus avec des convictions, seulement avec la raison et la compréhension….je t’aime quand meme…

                +11

              Alerter
            • RGT // 27.04.2017 à 08h12

              Je ne culpabilise pas depuis un quart de siècle.

              Déjà, en 81 j’étais allé voter en allant contre mes convictions intimes pour “favoriser l’espoir” avec toutes les conséquences de mon choix maudit.

              Désormais j’assume pleinement mon militantisme anti-élection en expliquant à tous mon entourage POURQUOI je revendique cet acte réellement protestataire.

              Le jour (béni) où seulement 10% de la population participera à cette escroquerie, quelle sera la “légitimité” du vainqueur qui n’obtiendra au final que 5%+1 d’opinions favorables ?

              Réfléchissez un peu à ça.

              Mais cette année je pense que je vais (peut-être) trahir une seconde fois mes convictions au second tour, mais de manière totalement stratégique cette fois, juste pour rendre la monnaie de sa pièce à cette ploutocratie qui nous a forcés à choisir entre la gangrène et la nausée.

              Faux problème s’il en est car comme pour le référendum de 2005 si nous “votons mal” ils se débrouilleront pour glisser ce choix sous le tapis en créant un “buzz” plus nauséeux encore à l’encontre des “irresponsables”.

              De toutes façons, la “mégère” devra vivre cloîtrée pour ne pas crouler sous les tomates pourries et sera totalement neutralisée.

              5 ans d’immobilisme c’est toujours moins mal que 5 ans de dé-tricotage “salvateur” ne croyez-vous pas ?

                +50

              Alerter
            • nicoti // 27.04.2017 à 08h21

              Panique à bord des élites. S’abstenir n’est pas faire le jeu du FN, mais de décredibiliser Macron qui gagnera, mais sans pouvoir se targuer d’un soutien populaire

                +36

              Alerter
            • Louis JULIA // 27.04.2017 à 09h37

              “c’est le vote pour de petits candidats qui fait que l’on se retrouve face à un duel Macron/Le Pen” : d’une part, les petits candidats ne se sont retrouvés petits que parce que les média ont pratiqué à leur sujet une omerta comme ils savent si bien les organiser, et un bombardement à coup de sondages plus ou moins bidon et orientés .
              D’autre part, les électeurs qui ont voté pour eux l’ont fait par rapport à des programmes qui leur parlaient. Pas par rapport à un “emballage” clinquant fourni sans mesure et très obligeamment à Macron par ses amis possesseurs de média, en particulier celui qui lui devait un renvoi d’ascenseur.

                +19

              Alerter
            • Gilles // 27.04.2017 à 10h09

              Non, c’est là qu’est la ruse, le piège élaboré par le système:

              Pour les néolibéraux, il faut aider les petits candidats à se présenter, en les finançant, en signant des parrainages, en cliquant sur internet pour adhésion (il suffit de regarder les résultats) etc…. Ainsi, les électeurs croyant faire un choix démocratique et hors des sentiers battus sont autant d’électeurs qui ne se reporteront pas sur des candidats “solides” présentant un vrai contre-programme anti doxa néolibérale.

                +9

              Alerter
            • Gonzo // 27.04.2017 à 10h04

              Julia, ce n’est pas la faute du petit candidat, Hollande a été humilié par les frondeurs, vous vous rappelez?
              Il a anéanti le PS, qui de toute façon n’avait plus de légitimité.

              Hollande n’a aucune intention de rendre le pouvoir.

                +4

              Alerter
            • Jean Marc // 27.04.2017 à 10h04

              Je ne suis pas sur que faire le choix de l’extrême gauche à la place de l’extrême droite eut apporté quelque chose de positif à la France …. JLM et MLP c’est peu ou prou le même combat et les mêmes programmes étatistes, collectivistes, à part leurs divergences profondes sur l’immigration. pour se faire un petite idée du résultat d’un tel programme regardons vers le Venezuela par exemple en ce moment … Brrr ca ne donne pas envie de voter ni pour l’un ni pour l’autre.

                +2

              Alerter
            • dupontg // 27.04.2017 à 11h53

              il me semble que c’est hamon ,le candidat officiel du PS ,gagnant de la primaire,qui a le plus plombé melanchon…les petits candidats n’y sont pour rien..
              ne pas oublier valls qui a trahi les accords de la primaire

                +9

              Alerter
            • Milsabor // 27.04.2017 à 12h17

              “c’est le vote pour de petits candidats qui fait que l’on se retrouve face à un duel Macron/Le Pen”
              J’ai lu le programme de JLM en long en large et en travers et je l’ai trouvé bourré de contradictions et de paradoxes, en particulier le coup du plan B qui sent son Tsipras à plein nez. J’en ai conclu que le JLM ne concourait que pour le 3ème tour : celui des législatives afin de récupérer le plus d’élus à l’AN pour le plus de subventions pour le parti qu’il va construire sur les cendres du PS avec les mêmes défauts fondamentaux pour recommencer la même illusion que fut le PS depuis 1983.
              Alors j’ai voté UPR et je voterai contre le front républicain en m’abstenant au deuxième tour.

                +21

              Alerter
            • sg // 27.04.2017 à 15h31

              Au vu des résultats du 1er tour, ce ne sont certainement pas les petits candidats qui ont volé des voix, avec 1% voire moins chacun. À moins de considérer Hamon comme petit candidat, mais c’est quand même le cnadidat officiel du ps, in ne se serait jamais retiré.
              Cette élection montre bien la supercherie du vote utile, puisque clairement les gens l’ont massivement choisi, avec le résultat qu’on connaît aujourd’hui (combien ont voté macron pour faire barrage à l’extrême droite ?)

                +4

              Alerter
            • Haricophile // 27.04.2017 à 17h25

              Amha la logique aurait plutôt voulu un duel Mélenchon – Lepen ou Fillon Lepen. C’est beau la puissance com orchestrée et peut-être un tantinet barbouzé (et pas par les Russes!). Un mannequin professionnel crédible, et hop !

              P.S. Pourquoi mettre des acronymes, employer le prénom ou que le nom suivant les candidats ? Ça me laisse dubitatif.

                +2

              Alerter
            • Mustang98 // 28.04.2017 à 06h18

              @Gilles : Pardon ! Mais votre raisonnement n’est pas moins inepte que celui que vous pourfendez… Et c’est votre plaidoyer pour la “FI” qui vous disqualifie… JLM est le pendant à gauche de MLP, tous deux des leurres qui n’ont d’existence médiatique que pour justifier d’une forme de démocratie, qui n’a positivement aucune chance de dépasser la “soft dictature” mise en place par l’UE, avec la bénédiction de JLM “l’insoumis” et de MLP “la rebelle”…
              Dommage, vous auriez laissé de côté votre “mélanchonisme”, vous étiez crédible !!!
              Perso, je voterai MLP, en me bouchant le nez ! Parce que je considère qu’elle n’aura pas de majorité parlementaire sur laquelle s’appuyer… contrairement à Macron, ce qui la rend moins dangereuse que lui au final… Mais chacun a bien sûr le droit de voir midi à sa porte… Cdlt.

                +0

              Alerter
          • Laurent // 27.04.2017 à 10h26

            Tout à fait d’accord dupontg (et absolument pas d’accord avec Gilles du coup) ! Voter pour ses convictions ! Point barre.
            Mais combien en ont de la conviction ?
            Entre l’absurdité (pour ne pas dire la c…) du vote utile pour les prétendus “grands candidats” par ceux qui les fabriquent et le vote pour celui-qu’on-aura-le-plus-vu-et-entendu-à-la-télé-dans-les-journaux-et-à-la-radio, autant qu’ils nous installent directement Macron à l’Elysée sans rien nous demander puisque c’est ce qu’ils veulent et vont obtenir.
            J’estime avoir des convictions, j’ai voté pour un déclaré “petit candidat” par nos machines à laver le cerveau (mais le plus grand candidat pour moi, et de très loin) et voterai blanc au 2nd tour car il m’est insupportable d’imaginer glisser une enveloppe dans l’urne avec le nom de l’un des 2 restants.
            Comme ce sera Macron au final (forcément ! Le “front républicain” et MLP sont justement là pour ça !), j’aurai au moins ma conscience pour moi de n’avoir jamais cautionner cette baudruche aseptisée qui va nous massacrer avec les GOPÉ.

              +13

            Alerter
            • Alfred // 27.04.2017 à 12h40

              Et rien fait pour éviter les ” gopé ” au second tour . Qui ne dit mot consent.

                +11

              Alerter
            • Guillaume // 27.04.2017 à 15h52

              Entierement d’accord pour l’incoherence de JLM (confirmé par son refus de sortir de l’UE quelques jours avant les elections) et pour le petit candidat qui etait le seul a ne pas prendre mes francais pour des nouilles/veaux/[modéré].
              Par contre le deuxieme tour est justement le tour du vote utile ou du vote contre.
              Cela dit je comprends tout a fait l’abstention si on pense que les 2 candidats restants (quelque soit leur legitimité) sont aussi nocifs l”un que l’autre. Pour ma part je pense que Macron est encore pire que l’autre folle, et ce n’etait pourtant pas facile d’avoir un candidat pire qu’elle…

                +2

              Alerter
        • Wakizashi // 27.04.2017 à 08h08

          “En quoi l’abstention motivée serait-elle un problème ?”

          Bonne question… J’ajouterais : en quoi l’abstention tout court serait-elle un problème ? Pourquoi devrais-je participer à un système dont je ne reconnais pas les valeurs ?

            +25

          Alerter
        • Grégory // 27.04.2017 à 17h59

          @sg
          Le service public, c’est servir l’intérêt général. Celui-ci est défini par ce qu’une simple majorité de gens pense aller de l’intérêt général, laissant une minorité plus ou moins importante plutôt desservi par l’intérêt général (par exemple, les riches sont desservis par l’ISF, les fumeurs par la législation sur le tabac, etc). Une majorité de gens dans le pays sont d’accord pour qu’on ait, pas forcément dans l’absolu mais là tout de suite, un régime de démocratie participative. Ce type de régime légitimise les preneurs de décisions en les élisant par le vote et pour qu’il fonctionne au mieux, il est généralement admis qu’une participation forte, forçant chacun à s’engager dans le compromis électif, est souhaitable. Dans cette optique, inciter à ne pas voter c’est contrevenir à ce qui est majoritairement considéré comme l’intérêt général, et donc en contradiction avec le rôle d’un service public.

          Il y a d’autres façons de voir, je suis d’accord, mais celle ci existe, me semble tenable et donc a sa place pour moi dans le débat citoyen.

            +0

          Alerter
          • sg // 28.04.2017 à 01h30

            @Grégory Il y a une différence entre promouvoir les souhaits de la majorité et taire ou forcer les minorités. Comme le disait Camus: «la démocratie n’est pas la loi de la majorité, c’est la protection des minorités”. Forcer au vote, ça ne me semble pas très démocratique.

            Ne pas sur-représenter le choix de l’abstentionnisme à la télévision, oui bien entendu, mais éviter de le représenter du tout, non je ne comprends pas. Comme vous le dites, le service public se veut être représentatif des citoyens. Quand une majorité s’abstient, il est étrange que ce choix ne soit pas du tout représenté par le service public.

              +0

            Alerter
            • RV // 28.04.2017 à 21h54

              “le service public se veut être représentatif des citoyens”
              je dirai même plus le service public devrait être au service des citoyens

                +0

              Alerter
      • Patrick-Louis Vincent // 27.04.2017 à 08h19

        Pourquoi ne pourrait-on pas promouvoir l’abstention sur un média du service public ? Par qui est financé le service public ? par les contribuables. Parmi les contribuables, il y a des macronistes, des lepénistes, mais aussi des abstentionistes.

          +32

        Alerter
        • Grégory // 27.04.2017 à 18h01

          Répondu au dessus dans le fil ouvert par le premier répondant “sg”, qui avait la même question que vous.

            +0

          Alerter
      • bob // 27.04.2017 à 09h34

        tu aurais tort de donner trop de poids à france inter. Il y a une vie en dehors des médias officiels. PEB s’en sortira sans eux sans problème et il le sait. Le risque est minime. S’il ne rebondit pas , ca voudra simplement dire qu’il n’a pas de talent. La concurrence est rude dans l’humour, a lui de faire ses preuves. Il y a des humoristes qui vivent très bien avec une simple chaîne youtube et c’est très bien comme ça.

          +2

        Alerter
        • Grégory // 27.04.2017 à 18h05

          J’ai une assez bonne idée des audiences et des échelles de revenus entre, disons, une radio avec des publicités pour des voitures et des millions d’auditeurs, et une tournée à disons 5000 billets par an (faut déjà les faire).

          Il y a effectivement moyen de faire de belles audiences dans le créneau de la dissidence mais c’est une route à un sens et du reste je n’ai pas l’impression que ce soit non plus le projet de PEB.

            +0

          Alerter
      • Betty // 27.04.2017 à 15h20

        A ce moment-là il faudrait peut-être plutôt s’émouvoir de “l’incitation à la violence”….vous imaginez? Ces milliers d’ex abstentionnistes se relayant pour souffleter ce pauvre petit Marquis debout sur sa petite chaise au centre de la petite cour de l’Elysée… il s’agit d’un billet d’humour/humeur ne l’oublions pas…
        Ceci dit l’abstention représente 10 millions 1/2 d’inscrits c’est une réalité. Jusqu’alors je n’ai trouvé aucune étude qui démontre de façon formelle que l’abstention permet l’élection d’un candidat plutôt qu’un autre. Seulement celle-ci: (lien pdf plus fonctionnel)” Céline Braconnier et Jean-Yves Dormagen ont enquêté cinq ans sur la démobilisation électorale, à Saint-Denis. En pointant la «malinscription»(…) (Folio Actuel).
        http://www.20minutes.fr/argument/140259-celine-braconnier-jean-yves-dormagen-une-majorite-sociale-devient-minorite-electorale Ce qui est certain c’est que sans la mobilisation des abstentionnistes et un report des voix suffisants la faible légitimité du candidat élu amoindrira ses chances aux législatives.

          +2

        Alerter
    • Eric83 // 27.04.2017 à 09h39

      Et pendant ce temps-là :

      43 700 chômeurs de plus en mars et hier annonce de la liquidation judiciaire de MIM, 791 salariés perdent leur emploi.

      Avec François Hollande, nous avons chômage de masse et précarité, avec Emmanuel Hollande, nous aurons précarité de masse et chômage.

      Y a pas de doute, Nagui, faut voter Emmanuel Hollande surtout quand on fait partie des 5% du haut de la pyramide des revenus !

      Nagui, comment s’appelle le fait de profiter de moyens de communication de masse pour diffuser ses propres idées politiques qui sont aussi celles de la caste la plus privilégiée ?

        +49

      Alerter
      • Alberto // 27.04.2017 à 13h01

        Nagui vote Macron, parce c’est le candidat des riches ou pour “barrer la voie au fascisme” ? On se le demande moins quand on sait combien gagne Nagui (730 000 euros par an).
        http://archives-lepost.huffingtonpost.fr/article/2009/08/24/1667370_nagui-je-gagne-2-000-par-jour-sans-compter-la-radio-c-est-beaucoup-je-sais.html

          +13

        Alerter
        • Catalina // 27.04.2017 à 14h30

          Nagui était intéressant à ses(tous) débuts mais il a rapidement aimé la soupe.
          ;o)

            +3

          Alerter
          • Haricophile // 27.04.2017 à 17h30

            Moi je ne vais pas cracher sur Nagui. Je le trouve malgré tout plutôt gentil, mais en l’occurrence très naïf sur ce domaine ou il s’est bien fait enfumé, en tout cas c’est mon opinion.

              +0

            Alerter
      • P. Peterovich // 27.04.2017 à 13h38

        “43 700 chômeurs de plus en mars et hier annonce de la liquidation judiciaire de MIM, 791 salariés perdent leur emploi”.

        La gauche chimiquement pure s’en fout, tant qu’elle a du tofu bio.

        “Avec François Hollande, nous avons chômage de masse et précarité, avec Emmanuel Hollande, nous aurons précarité de masse et chômage”.

        La gauche chimiquement pure s’en fout, tant qu’elle a les mains propres.

        “Y a pas de doute, Nagui, faut voter Emmanuel Hollande surtout quand on fait partie des 5% du haut de la pyramide des revenus !”

        Parfois, je me demande si la gauche chimiquement pure ne fait pas partie des 5 % du haut de la pyramide des revenus…

          +12

        Alerter
        • madake // 29.04.2017 à 12h21

          Non seulement le salaire des politiques répond à cette question, mais imaginéz comme c’est confortable intellectuellement.
          Vos revenus vous mettent dans le haut de la pyramide.
          Votre politique économique, inutile de se casser le tronc à réflêchir, il suffit de suivre les GOPE.
          La population est mécontente? Vous savez, c’est imposé par l’Europe, alors vous comprenez..
          En fait, il suffit juste de réécrire ce qui est imposé, comme pour les lois El-Khomri ou Macron dans une loi, sans se poser trop de questions.
          Et savoir manier la langue de bois.
          Si ça chauffe de trop et que la cuiller brûle, un petite tirade sur la mondialisation heureuse, étayée par nos chers journalistes et experts €-conomiques, pour faire passer les réf.. pardon, la “refondation nécessaire, que nos partenaires €uropéens ont déjà faites”.
          Bien sur que la soupe est bonne…
          Dommage que celle qu’on sert au bon peuple ne soit pas la même.

            +0

          Alerter
  • Abemus // 27.04.2017 à 03h00

    Reconnaissance pleine du vote blanc. En cas de victoire : nouvelle élection / nouveaux candidats.

    > un peu notre “flexibilité” à nous.

    (Revendiquer le droit à l’abstentionnisme en temps que tel n’apporte rien.)

    Sinon c’est plutôt bien qu’il se barre parce qu’il est lui même la (modéré) d’un sytème, le (modéré) utile. Plus précisemment la caution “pluraliste” d’une radio “bien pensante”…

    La “minute du peuple” nécessaire à la bonne digestion de notre dose journalière de Dominique Seux, Patrick Cohen et consorts…

    Barré et Meurice sont un peu à France Inter ce que Hamon est au PS. Le (modéré) utile qui finit par rentrer chez lui la queue entre les jambes… “Les salauds”, apres tout ce que j’ai fait… ”

    Ben ouais mais t’as pas vu pour qui tu travaillais ? Et à quoi tu servais.

    Tu es leur “clown-danseuse” pour faire une référence à Franck Lepage ! Juste pas à ta place.

      +26

    Alerter
    • sg // 27.04.2017 à 05h29

      Ce serait génial de reconnaître le vote blanc, mais en l’état aucun des candidats du 2e tour ne le propose et de toutes façons ce n’est pas mis en place. Quel choix alors pour ceux qui ne veulent soutenir aucun des deux candidats ?

        +11

      Alerter
      • Alberto // 27.04.2017 à 07h06

        C’est génial de reconnaître le vote frauduleux. Ce n’est pas une première, mais là cela atteint des sommets !

          +9

        Alerter
      • Ardéchoix // 27.04.2017 à 07h45

        Un vote blanc pour contrer le FN, c’est un comble ?

          +11

        Alerter
      • MD // 27.04.2017 à 07h51

        L’abstention, pardi ! (Ici, on peut le dire…)

          +6

        Alerter
      • bats0 // 27.04.2017 à 11h52

        Quel choix ? Un seul, se battre pour que le vote blanc soit reconnu en tant que suffrage exprimé; sinon, on voit à quoi elle ressemble cette soi-disant “démocratie”…

          +5

        Alerter
    • Abemus // 27.04.2017 à 05h54

      @modérateur

      C’est un peu étrange de diffuser une chronique de Pierre-Emmanuel Barré en demandant de réagir dessus et ensuite modérer le moindre “gros mot”.

        +29

      Alerter
      • John B // 27.04.2017 à 08h02

        Y’a rien d’étrange, P.E.B. assume lui-même ses mots.

        Ici y’a un risque que ca soit à Olivier de les assumer si il ne les modère pas, j’imagine.

        Si vous voulez insulter des gens allez sur youtube, ca n’engagera que vous.

          +17

        Alerter
    • MIZZGIR // 27.04.2017 à 21h18

      Le combat pour la reconnaissance du vote blanc n’a strictement aucun sens.
      Voter blanc, ce n’est pas voter, c’est faire semblant de voter.
      Vous mettez bien quelque chose dans l’urne, vous signez le registre, mais c’est nul.
      Voter blanc, c’est simultanément VOULOIR VOTER et NE PAS VOULOIR VOTER.
      Plus incohérent que ça, tu meurs… On ne va pas quand même pas ériger une telle imbécillité en institution !
      Soyons juste logiques une seconde : si aucun candidat ne vous convient, eh bien inutile de se déplacer pour mettre un truc dans l’urne, ne votez pas, c’est tout. Je l’ai fait plus d’une fois.
      Le “vrai” vote blanc s’appelle l’abstention. Il suffit donc de dire qu’à partir d’un certain niveau d’abstention le vote est nul et devra être reconduit (selon des modalités à définir).
      Et maintenant, si vous me dites que vous ne voulez pas que vos non-voix soient amalgamées aux non-voix de ceux qui se foutent purement et simplement de l’élection, je vous répondrai 1/ qu’une non-voix est une non-voix (et ce quelle qu’en soit la raison) et 2/ que, si vous êtes vraiment anti-système (et il faut l’être pour vouloir voter blanc), vous seriez vraiment trop bêtes de vous priver de la ressource (22 % au premier tour par exemple) de tous ceux qui sont trop feignants ou ignorants pour s’intéresser à la question (et qui, en définitive, ne le sont que parce qu’ils sont dans le même doute et la même souffrance que vous).

        +2

      Alerter
      • madake // 29.04.2017 à 12h33

        Je crains que vous ne fassiez quelques confusions…

        Je vous invite à participer au scrutin et à vous porter volontaire pour le dépouillement du prochain scrutin, c’est toujours instructif, et vous avez un aperçu du résultat possible, en avant première…
        Vous pouvez d’ailleurs y assister librement, c’est toujours intéressant.

        Vous devez savoir qu’il y a des votes blancs (enveloppes vides, bulletin vierge…)
        et
        des votes nuls (plusieurs bulletins différents dans l’enveloppe, bulletin altérés, raturés, etc).
        Que ces bulletins sont comptabilisés
        et sont distincts de l’abstention, comme vous pouvez le voir sur les résultats officiels du premier tour, on distingue bien

        les inscrits
        l’abstention
        votants
        blancs
        nuls
        exprimés.

        http://www.interieur.gouv.fr/Elections/Election-presidentielle-2017/Election-presidentielle-2017-resultats-globaux-du-premier-tour

          +0

        Alerter
  • Renard // 27.04.2017 à 03h16

    Ça à l’odeur d’un coup d’Etat sans en être un ce premier tour, vous ne trouvez pas ?

    On a le choix entre le nihilisme de l’Argent ou la rhétorique extrême-droitière tout-le-monde-est-complice-des-islamistes-sauf-nous. La bonne blague.

      +53

    Alerter
    • jp // 27.04.2017 à 06h39

      coup d’état ou putsch du cac40
      Emmanuel Macron, un putsch du CAC 40, par Aude Lancelin
      http://www.les-crises.fr/emmanuel-macron-un-putsch-du-cac-40-par-aude-lancelin/

        +34

      Alerter
      • Monique // 27.04.2017 à 11h12

        Et vous remarquerez qu’on ne parle plus de la main de Poutine sur le résultat des élections…

          +16

        Alerter
        • madake // 29.04.2017 à 12h35

          Oui, dans ce doute redoutable après l’action pernicieuse des hackeurs russes, j’avais proposé que Macron ayant été piraté, devait demander l’annulation du scrutin.
          Mais il n’a pas l’air de vouloir répondre…

            +0

          Alerter
    • Gonzo // 27.04.2017 à 06h52

      ca y ressemble beaucoup en effet.
      gardez a l’esprit que dans 5 semaines le 11 juin, nous devons voter au législative, sûr que Macron aura avec tout ces ralliement une majorité de député, bien que son parti n’est aucun socle; et, sûr que Le Pen n’aura aucune majorité.

      la question ici est donc: les pleins pouvoir ou gouvernement d’opposition.

        +9

      Alerter
      • patrick // 27.04.2017 à 07h54

        finalement , le meilleur scénario serait LePen présidente sans majorité , donc un pays sans gouvernement pendant 5 ans.
        Les Belges ont eu ça pendant 1,5 an et finalement ça s’était plutôt bien passé , ils auraient pu en tirer certaines conclusions 🙂

          +37

        Alerter
        • Gonzo // 27.04.2017 à 08h02

          Meilleur …. je ne sait pas, mais dans ce cadre, elle aura un gouvernement, qui sera particulièrement surveillé par le parlement, ce qui pour le coup s’appellera débat démocratique.

          Quand à l’utilisation d’un 49.3 une simple motion de censure aurait raison du gouvernement, ne resterai que les ordonnances.

            +15

          Alerter
          • calal // 27.04.2017 à 09h01

            ca confirme que le monde se complexifie. faut s y connaitre en droit institutionnel maintenant pour voter ( pourquoi paie t on tous ces intermediaires puisqu’au final faut faire le boulot soit meme?) .

            donc si y a un president qu’on aime pas qui est elu et qu’il n’a pas de majorite au parlement,il peut faire des ordonnances ( et des decisions en politique exterieure?).donc les gope pas appliquees mais eventuellement des indemnites reclamees par bruxelles.
            qu’est ce qu’un president peut faire par ordonnance?

              +2

            Alerter
          • Alfred // 27.04.2017 à 09h42

            C’est l’évidence même. Et poutant vous pouvez constater dans les commentaires ici même que c’est trop nouveau et particulier pour que les gens aient le temps de reconfigurer leur logiciel. Combien vont se remettre en question? Très très peu. C’est la nature humaine. Ça a un aspect pathétique.

              +6

            Alerter
        • P. Peterovich // 27.04.2017 à 14h03

          “Les Belges ont eu ça pendant 1,5 an et finalement ça s’était plutôt bien passé”

          C’est vrai mais il faut nuancer. Pendant tout le temps où les politiciens belges ont discuté pour composer la nouvelle coalition, aucune mesure du bréviaire néo-libéral n’a pu être imposée. Le problème, c’est qu’au bout d’un moment, les marchés financiers (les mêmes que ceux auxquels M. Macron a fait allégeance) ont fait monter la pression et qu’une coalition d’union nationale a dû être mise en place pour donner des gages : report de l’âge de la retraite, flexibilisation des travailleurs, etc.

          Ceux qui à gauche laissent advenir la sujétion de la France au capital financier en votant Macron ou en détournant la tête sont des fous furieux. La France va se prendre dans la figure un programme d’ajustement structurel dont elle n’a encore jamais tâté.

          ‘Tain, aujourd’hui, on parle de l’ex-présidente du Medef qui se verrait bien à Matignon. Faut arrêter les pudeurs de jeune fille…

            +7

          Alerter
    • fanfan // 27.04.2017 à 23h10

      Le décret du 5 décembre 2016 portant création de l’inspection générale de la justice :
      https://jscheffer81.wordpress.com/2016/12/16/un-vrai-coup-detat-freutre-quand-un-decret-remet-en-cause-la-separation-des-pouvoirs/

        +2

      Alerter
  • jp // 27.04.2017 à 03h32

    la censure c’est maintenant !
    il est très trash, on aurait pu le censurer sur ça, mais non, les propos caca c’est autorisé. Donc après les Guignols, c’est le tour de PE Barré, ensuite ?
    On est passé un cran au-dessus de la démocrature puisqu’on a plus le droit de rire en dehors de la bien-pensance.

      +20

    Alerter
    • bob // 27.04.2017 à 09h41

      le cas “les guignols” n’a rien a voir avec ça. Les guignols ont coulé parce qu’ils étaient mauvais c’est tout. Cette émission était ringarde, usée jusqu’à la corde et comme toutes les émissions elles finissent par disparaitre, même thalassa est marginalisée et c’est pas de la censure pourtant.

        +0

      Alerter
  • MAILLET // 27.04.2017 à 03h33

    BRAVO Pierre- Emmanuel! Les gens ne nous comprennent pas car ils ne sont pas à notre niveau mais dans leur bulle confort! On le sait très bien que Macron passera puisqu’ils l’ont déjà programmé! Il aura largement les voix nécessaires donc pas besoin du mien!
    S’ils jouent avec nous, moi je ne joue pas avec eux! REVOLTE

      +25

    Alerter
    • P. Peterovich // 27.04.2017 à 20h27

      “On le sait très bien que Macron passera puisqu’ils l’ont déjà programmé!”

      C’est bien, le Medef est content, vous avez bien appris votre leçon.

      Ce genre de REVOLTE, le Medef adore. Continuez…

        +2

      Alerter
  • Pascalcs // 27.04.2017 à 03h36

    Si la perspective Le Pen Présidente effarouche à ce point Nagui, il ferait mieux de se poser la question de ce qui amène ce “risque” et de se révolter contre les éléments et raisons qui l’engendre.
    Le vote obligatoire, et par déduction, l’interdiction d’abstention n’a jamais été un rempart contre la montée des “extrêmes”. Que ce soit en Belgique, anciennement en Italie ou Autriche, ou le vote est, ou fut, obligatoire, et donc l’abstention nulle ou quasi, les partis “politiquement incorrects” aux yeux de nos “bobos effarouchés” se sont fortement développés.
    Il n’y a aucune relation de cause a effet entre abstention et désignation d’un candidat aux dépends de l’autre.
    En France, l’oligarchie politique enraciné joue avec le feu Le Pen depuis des décennies. Maintenant les pompiers risquent de devoir sortir des casernes. Le pays n’aura que ce qu’il mérite.

      +45

    Alerter
    • Abemus // 27.04.2017 à 06h04

      comme dans la chanson…

      Ils allument le feu
      ils l’attisent,
      et après,
      ils viennent jouer aux pompiers

        +31

      Alerter
    • bob // 27.04.2017 à 09h46

      Nagui ne pourra jamais se” poser la question de ce qui amène ce “risque”” car se serait remettre en question sa propre vie et son propre monde bourgeois, la seule façon de ne rien perdre pour ces gens, c’est de renvoyer toute contestation au fascisme. L’antifascisme est devenu l’arme absolu des puissants pour soumettre les perdants de la mondialisation. Un passe droit absolu et diabolique.

        +10

      Alerter
      • Alvise L // 27.04.2017 à 11h10

        Oui, ce choix entre fascisme et antifascisme est fallacieux. En réalité, ce que l’on nous demande est de choisir entre fascisme doux et fascisme dur, ou plutôt entre totalitarisme “horizontal” et totalitarisme “vertical”. Ce dernier prend la forme d’un autoritarisme étatique tendant à contraindre par des réglementations la population à se conformer à ses directives et à ses vues totalisantes, sans égard pour les libertés publiques et individuelles. Le premier, en revanche, est un totalitarisme pernicieux, une sorte de “laissez-faire, laisser crever”: autrement dit, celui qui ne se conforme pas de lui-même au jeu du marché tout puissant pour s’y vendre, ou n’a pas, quoi qu’il fasse, les attributs nécessaires pour s’y maintenir (en tant que marchandise invendable) disparaîtra “tout naturellement”. Et là encore, l’individu est sommé de se conformer en son entier (en son intimité) aux lois du marché. Quiconque a connu le chômage, et d’autant plus quand il a duré, sait à quel point notre société est déjà fasciste. Les institutions de notre République ne le sont peut-être pas (encore), mais beaucoup de nos concitoyens, notamment quand ils jouissent d’un minimum de pouvoir sur leurs “semblables” montrent leur vrai visage, et ce sont souvent les mêmes qui nous exhortent à faire barrage au “fascisme”…

          +14

        Alerter
    • Jean Marc // 27.04.2017 à 10h22

      Tout à fait d’ailleurs la plupart des études ont démontré que les gens qui s’abstiennent voteraient comme ceux qui votent dans les mêmes proportions ….

        +1

      Alerter
  • Philou // 27.04.2017 à 05h11

    Excellent Barré dans le grotesque crade, façon fou du roi ! Quel contraste avec le non-comique Guillon qui, du haut de sa Ferrari et de son non-talent, dézingue vachardement Mélenchon, celui-ci ayant osé ne pas donner l’indispensable consigne macronophile, comme (presque) tous les autres, dans l’heure suivant les rés.. les estimations !
    “Encourager l’abstention, ça ME paraît irresponsable”, dit le Nagui souverain en son royaume public, c’est-à-dire subventionné par l’argent des citoyens irresponsables, qu’il faut protéger, sermonner, inciter, exhorter, morigéner … car Micron et ses soutiens hétéroclites partout multipliés, ne veulent que leur bien face à l’ogresse, c’est aveuglant, enfin, quoi !

      +48

    Alerter
    • Philou // 27.04.2017 à 06h43

      “…macronophile, À REBOURS DE (presque) tous les autres…”, aurais-je dû plus justement écrire.

        +6

      Alerter
    • bob // 27.04.2017 à 09h54

      guillon est un c.. depuis toujours. Il pratique l’humour salaud qui repose uniquement sur la stratégie de choisir une victime et de l’insulter devant la france qui regarde le poste. ca fait rire tous ceux qui n’aiment pas la victime mais c’est tout. C’est de l’humour malveillant, cynique qui depuis les années 80 ( et les guignols) a prospéré mais je pense que les gens en ont marre de cet humour et qu’il y aura un retour de baton d’ici peu.
      Un autre qui pratique cet humour c’est guy Bedos qui n’avait pas hésité a traiter mademoiselle agnès de pute ou de salope à l’époque. il ne sait faire que çà. De l’humour qui ne rit pas avec les gens, mais des gens. Un humour pour blesser pour détruire.

        +10

      Alerter
  • Catalina // 27.04.2017 à 05h49

    ” Je suis sidéré qu’on banalise le fait que le FN soit au premier tour”
    ben moi, je suis sidérée qu’on banalise le fait que macron; parfaite réplique de hollande, ” président” qui a surnagé à 10 % à peine pendant au moins trois ans en cote de popularité, soit au premier tour.

      +65

    Alerter
  • Julien palacio // 27.04.2017 à 05h53

    Il n’y a aucune certitude que Macron passera comme on dit.
    Et tout ce psychodrame sert principalement le Pen .
    La plupart des gens qui présentaient Hollande ou Macron comme quasiment les figures de l’Antéchrist sont aujourd’hui pieges par leur propre rethorique
    Nous allons avoir 5 ans de présidence FN grâce à ces gens qui finissent par ne plud savoir reconnaître un facho

      +0

    Alerter
    • ploukete // 27.04.2017 à 07h28

      c’est au contraire une certitude
      le medef et le cac40 aux commandes du pays sans même rester dans l’ombre comma auparavant

        +10

      Alerter
    • douarn // 27.04.2017 à 08h43

      Bonjour Julien

      … FN grâce à ces gens qui finissent par ne plud savoir reconnaître un facho

      Peut est faut il vous rappeler que “faschisme” (faisceau) est italien et rapporter ce qu’en disait Mussolini : « Le fascisme devrait plutôt être appelé corporatisme, puisqu’il s’agit en fait de l’intégration des pouvoirs de l’Etat et des pouvoirs du marché ».

      Mussolini est directeur du quotidien socialiste Avanti! (En Marche! énorme!) en 1912. Il fut membre du PS italien (PSI) (Macron fut PS) puis écarté en 1914. Après-guerre, Mussolini propose un programme autoritaire, antisocialiste et antisyndical (vous souvenez vous des lois El Khomri et Macron passées au 49.3 ?), lui valant l’appui de la bourgeoisie et de la classe moyenne industrielle. En 1922, Il est en marche vers Rome. En 1940, Mussolini faisait son fameux discours au Confindustria Piazza Venezia à Rome. Macron, a lancé sa campagne au CES de Las Vegas le 06/01/16 devant un parterre de patrons.

      Bref, ça pue!

        +51

      Alerter
      • Jean-François91 // 27.04.2017 à 09h44

        Le fascisme n’est quand même pas une anecdotique partie de campagne.
        Le tableau est incomplet si on ne rappelle pas le sort réservé aux opposants qui osaient s’exprimer. Antonio Gramsci ou Carlo Levi sont les plus connus, mais sont loin d’être les seuls témoignages. Ce n’est pas parce que le nazisme a été beaucoup plus loin dans l’horreur qu’il faudrait blanchir le fascisme italien, qui lui aussi s’est construit sur l’idée d’une supériorité et d’une pureté raciales dont les conséquences se font très vite sentir.
        Le coup d’état du CAC 40 doit être dénoncé et combattu en tant que tel. Pas besoin d’édulcorer le fascisme

          +9

        Alerter
        • bob // 27.04.2017 à 10h01

          le sort réservé aux opposant commence ici aussi et se durcit d’année en année. Ce n’est pas ce blog qui pourra dire le contraire, lui qui a été mis dans une prison morale par les chiens macronniens “le monde”.

            +8

          Alerter
      • Ubu // 27.04.2017 à 09h49

        Merci !
        C’est bien de remettre un peu d’Histoire dans le débat, et ne pas oublier que le fascisme est une construction de la classe dominante, pour démembrer les syndicats et anéantir le communisme qui à l’époque, avait un tout autre sens et faisait terriblement peur aux propriétaires de toute l’Europe…

          +14

        Alerter
        • fanfan // 27.04.2017 à 23h29

          Et, pour rappel, Lionel Jospin a déclarée le 29 septembre 2007 sur France Culture, dans l’émission “Répliques” d’Alain Finkielkraut, que “durant les années du mitterrandisme tout antifascisme n’était que du théâtre” car “il n’y a jamais eu de menace fasciste”.
          Le 16 janvier 2010, dans l’émission On n’est pas couché sur France 2, il a réaffirmé que le Front National n’était pas un parti fasciste et que ce n’était que du théâtre.
          http://www.dailymotion.com/video/xbw01b_lionel-jospin-le-front-national-et_news

            +0

          Alerter
    • Alfred // 27.04.2017 à 09h52

      Le fachisme c’est l’Alliance du capital et d’un seul parti politique hégémonique (par la force brute et ou la force de la propagande), historiquement au service d’une idéologie nationaliste. À part la dernière composante (c’est l’inverse) Macron et ses maîtres en sont à la frontière (avez vous crié au fachisme sous Valls et les nouvelles loi d’exception plus trop exceptionnelles). Le Pen est à la tête d’un parti composé en partie de fachos c’est évident. MAIS le capital ne la pas choisie elle et ne le fera plus car de nos jours le capital ne veut plus de frontières (il les veut par cycles mais la non l’oligarchie s’est suffisamment intégrée). Sans compter que dans les 20 et quelques tous ne sont pas fachos.
      Vous faites ceci dit un bon client pour ce genre de partis avec vos réactions épidermiques et émotionnelles. Seule la couleur de la chemise change…

        +11

      Alerter
      • Haricophile // 27.04.2017 à 17h39

        Le “capital” (peut-on encore employer ce mot dans un monde de contrôle des flux dématérialisés et souvent virtuels ?) ne veut plus de frontière pour l’argent. Par contre les frontières-prison pour les gens leur conviennent excellemment.

        J’ai bien entendu Lepen parler des frontières pour les gens, mais pas pour l’argent (elle serait la première emmerdée !).

          +0

        Alerter
    • Subotai // 27.04.2017 à 19h21

      Cherchez pas.
      Statistiquement Le Pen ne peut pas passer.
      Ce qui était recherché.
      Mais s’il y avait la moindre chance, ça se passerait comme en Suède en 2015.
      Faut pas rêver…

        +2

      Alerter
      • Alfred // 27.04.2017 à 21h18

        Bien vu pour la référence à la Suède 2015. La confiscation de la démocratie par les pseudo démocrates contre les anti démocrates. Je ne sais pas si en France ils seraient capables d’un tel accord (tellement ils sont nuls) mais sur le principe nos grands “démocrates” ne veraient évidement aucun problème.

          +0

        Alerter
        • fanfan // 27.04.2017 à 23h43

          Question : Peut-on dire que depuis le décret du 5 décembre (annulation de la séparation des pouvoirs) et l’état d’urgence (annulation des droits), la France n’a plus de constitution (article 16 de la Déclaration des Droits de l’Homme), le gouvernement ne serait plus légitime, nous serions en dictature, la gendarmerie et la police française serait en état de mercenariat à la solde de l’oligarchie ?

            +0

          Alerter
          • Alfred // 28.04.2017 à 00h48

            Honnêtement je pense qu’on peut.le dire. Mais attention : tant que vous ne bougez pas une oreille il ne se passe rien (c’est juste de l’intimidation, le coup de pression). Si quelqu’un bouge pour de vrai alors on ne sait pas où ça va s’arrêter et c’est là qu’on mesurera jusqu’à où on a dégringolé. Mais ce n’est l’intérêt de personne que ça se passe comme ça (ni nous : ça fait mal / ni “eux” : revenir en arrière et le déni c’est plus facile). Par contre attention encore. Au premier gout du sang, une fois l’étape franchie rien ne les arrêtera. Toute l’Histoire le montre. Et je parle bien des Valls, Macron et compagnie. Bien naïfs ceux qui croient que le totalitarisme violent ne peut venir que du FN. Il viendra d’ailleurs. C’est pourquoi je crains la violence, les appels à la rue, etc…

              +0

            Alerter
            • appelauxfrancais // 28.04.2017 à 11h33

              Appel aux Français – Prenons exemple sur l’Islande.
              Samedi 6 mai, certains du Conseil National de Transition de France (http://www.conseilnational.fr) seront place de la République à Paris pour exiger l’annulation de ces élections truquées et illégitimes.

                +0

              Alerter
  • koikoi_koi // 27.04.2017 à 05h55

    Y aurait-il eu le même front abstentionniste avec un duel Macron/Fillon?… J’en doute . J’ai également du mal à croire que voter pour Macron que “toute la classe politique” soutient et qui appliquera son programme sans résistance soit la même chose que de voter Lepen qui n’aura certainement aucune majorité aux législatives…
    Voter blanc ou s’abstenir… pourquoi pas… mais quelqu’un peut-il me dire en quoi ça va faire avancer les choses?…

      +13

    Alerter
    • Abemus // 27.04.2017 à 06h20

      Nous sommes en démocratie représentative. En votant on décide donc qui on mandate pour nous représenter. Qui sera légitime pour utiliser le petit pouvoir que l’on détient et que l’on lègue pendant 5 ans.

      Si l’un ou l’autre est élu avec une forte participation, le pouvoir qu’il détient est d’autant plus légitime.

      “Les Français m’ont élus” Ils m’ont conférer le pouvoir de …”

      Imaginons que l’abstention soit massive… les citoyens gardent la légitimité de contester le pouvoir en place. Mon avis c’est qu’il me parrait assez responsable de garder cette légitimité de contestation si on est opposés aux politiques proposés.

        +37

      Alerter
      • Haricophile // 27.04.2017 à 17h42

        Faut-il rappeler que “donner un pouvoir” pour voter signifie que ton mandataire doit voter ce que tu lui ordonne, et pas selon sa fantaisie contre ton avis.

        Pareil pour un MANDAT politique qui ne se résume certainement pas à une durée ! Ces gens sont des escrocs et des bandits. Le fait que rien n’est prévu pour les mettre en prison pour leur délits ne signifie pas qu’ils n’en commettent pas.

          +0

        Alerter
    • gracques // 27.04.2017 à 07h00

      En cas de duel macro filon les Insoumis auraient tres vite sortis le bonne blanc et blanc bonnet et sans polémique .
      En quoi cela fait avancer les choses ? Se recompter pour former l’opposition de gauche à micron !

        +2

      Alerter
    • s // 27.04.2017 à 09h05

      Si l’on ne s’abstient pas ou qu’on ne vote pas blanc et que Macron a 80% des voix, ce sera une carte blanche. Il considérera, comme Fillon, que sa victoire, surtout une victoire d’une telle ampleur, est une adhésion à son programme et qu’il est donc parfaitement légitime de gouverner par ordonnances. .

        +6

      Alerter
      • koikoi_koi // 27.04.2017 à 09h30

        Si l’on s’abstient en masse, il fera la même déclaration que pour le bombardement américain en Syrie …
        “J’en prends acte”…
        Ensuite je ne suis pas certain qu’il se prive d’utiliser le 49.3 pour cause d’état d’âme…
        Bien sur, l’abstention est un signe de résistance face à cette mascarade “démocratique”… tous comme le score du FN au 1er tour…
        Mais l’un comme l’autre, je pense que ça ne fera pas avancer le schmilblick.

        @gracques “Se recompter pour former l’opposition de gauche…” J’ai bien peur que de nombreux électeurs de gauche soit déjà passé au FN et qu’un grand nombre suivront au 2ème tour…
        Lorsque la F.I. propose “Macron, blanc ou abstention” j’ai l’impression qu’il y a un choix de trop qui ne contribuera pas à rassembler son électorat.

          +7

        Alerter
        • bob // 27.04.2017 à 10h13

          oui c’est depuis des décennies la même chanson. Le FN est haut, alors on dit qu’on prend acte et que l’on a compris le message….. et puis finalement c’est oublié dès le lendemain et c’est salo.perie sur sal.operie pendant 5 ans. Rien ne changera jamais tant que ce chantage anti-fasciste continuera. Et ce dans n’importe quel cas de figure, Le Pen ou Mélenchon c’est même traitement comme on l’a vu . Je le répète l’anti-fascisme est l’arme absolu des bourgeois pour dominer jusqu’à la fin des temps.

            +9

          Alerter
        • P. Peterovich // 27.04.2017 à 20h35

          “Lorsque la F.I. propose “Macron, blanc ou abstention” j’ai l’impression qu’il y a un choix de trop qui ne contribuera pas à rassembler son électorat”

          Non, il manque un choix. Franchement, la prochaine fois, ce sera Le Pen direct, point barre.

            +3

          Alerter
  • Alban // 27.04.2017 à 06h00

    Naguy dit : «Mais non, ce n’est pas de la censure, surtout par rapport à la vraie censure qui risque d’arriver si Le Pen passe.»
    Car, comme tout le monde le sait, il y a la bonne censure et la mauvaise censure. La bonne censure étant quand ce sont les gentils qui le font.

      +42

    Alerter
    • patrick // 27.04.2017 à 07h59

      oui, ce genre d’argument me gène un peu , c’est comme :” imaginez tout ce que LePen va pouvoir faire grâce aux lois liberticides votées ces dernières années ” … qui a écrit et voté ces lois ? !!!

        +42

      Alerter
      • lvzor // 27.04.2017 à 09h20

        Dans la gestuelle et les hurlements, je ne suis pas sûr de qui est le plus facho. Quoique… le soutien de Valls ça peut aider à lever les doutes…

          +22

        Alerter
    • Julien // 27.04.2017 à 08h59

      Imaginez la réaction de ce même Nagui si c’était Le Pen qui avait demandé à ce qu’on ne diffuse pas la chronique de PEB 🙂

        +12

      Alerter
  • Abemus // 27.04.2017 à 06h07

    On peut aussi saluer la chronique de Nicole Ferroni :

    https://www.youtube.com/watch?v=9RwcEL641sw

      +7

    Alerter
    • MD // 27.04.2017 à 08h02

      Un peu gâchée me semble-t-il la chronique par le communiqué de mise au point qu’elle a fait suivre ensuite, style “je me suis emballée vous m’aurez mal comprise j’appelle pas à l’abstention”…

        +2

      Alerter
  • Gonzo // 27.04.2017 à 06h09

    Les législatives le 11 juin, 5 semaines! voila en quoi il faut encourager les gens à penser et parler, et je note que c’est nul part.
    Aucun doute quand au fait qu’un macron a l’Élysée remportera les législatives et donc les pleins pouvoir.
    et
    aucun doute que Le Pen à l’Élysée ne remportera pas les législatives, et un gouvernement d’opposition pourra être constituer.

    L’abstention c’est faire gagner Macron

      +11

    Alerter
    • Catalina // 27.04.2017 à 15h34

      ” encourager les gens à penser” ben…., comment dire, c’est ça le plus difficile, avec nabilla, c’est tellllllllllleeeeemmmmmeeeennnnnnnttttt plus simple….
      Pratiquer le déni est devenu un sport national !

        +1

      Alerter
  • georges glise // 27.04.2017 à 06h24

    comme beaucoup d’électeurs de jean-luc mélenchon, je voterai blanc
    le7mai. m^eme si le vote blanc n’est pas pris en compte, il est comptabilisé à part. je refuse de choisir entre la peste brune de la facho blonde et le choléra du candidat de l’oligarchie,du medef, du caca 40 soutenu par tous les politicards de droite et de gauche, mais pas par les insoumis, le macron européiste et atlantiste à tous crins!

      +17

    Alerter
    • Alfred // 27.04.2017 à 10h55

      Comme un certain nombre d’électeurs de Jean Luc Mélenchon je me sens responsable de ce que je vais laisser à mes enfants et je prends acte des leçons du passé. En conséquence je me force à choisir et je voterai pour la première fois de la vie pour la peste brune afin de faire barrage à l’extrême droite économique. Je veux au minimum maintenir la pression sur les banquiers par un résultat serré. Au mieux j’espère forcer une cohabitation stérile pour empêcher que ne soient détricotés définitivement les jours heureux. Si Macron à les pleins pouvoirs (et tout nous prouve qu’on peut compter sur nos élus pour qu’ils les ait (au pire en trainant la patte façon frl dejrs mais à la fin..) on ne pourra plus revenir en arrière de la casse phénoménale qui se prépare. Aucune mobilisation de rue ne pourra venir à bout d’une oligarchie resserrée autour de macron (de Valls à Villepin en passant par estrosi et le drian… Etc) avec le parlement qui va bien. Car FI sera ultra minoritaire au parlement comme le FN d’ailleurs (et qu’il ne voteront jamais ensemble). Bref du billard pour les salauds.
      J’ai le ventre retourné et le coeur en colère de cette situation.

        +21

      Alerter
      • Catalina // 27.04.2017 à 15h39

        comme vous, je voterai lepen……..et j’irai ensuite me faire couper la main qui déposera le bulletin, car une chose est certaine, je ne veux pas de macron encore plus que je ne veux pas de lepen, c’est symbolique parce que je pense qu’elle est aussi d’une certaine manière (les scénarios sont en cours à la cia et consorts), un outil système, mais avec maqueron, on va plonger directement alors qu’avec lepen, on gagnera du temps, ce temps où parfois, tout se joue.et quand vous pensez que je suis abstentionniste convaincue, alors, vous pouvez voir à quel point il me semble nécessaire de relayer le pot de yaourt d’où il n’aurait jamais du sortir, j’ai deux fils alors…..au moins pour eux parce que là c’est pas la peste et le choléra, nan, c’est un scud et le choléra !

          +10

        Alerter
        • RD // 28.04.2017 à 00h11

          Voter le Pen : pire que jack l’éventreur et hannibal le cannibale en somme !
          A combien de gouvernements fascistes a t elle participé : 0.
          Combien de ratonnades en tout genre : 0.
          Combien de pays bombardés alors que nous n’étions pas en guerre (exemple Libye) : 0.
          Qu’on ne soit pas sur sa ligne et qu’on n’apprécie ni ses idées ni sa personne soit, mais faudrait pas trop exagérer cette pitoyable comédie…

            +4

          Alerter
        • Kapimo // 28.04.2017 à 01h16

          Merci, ça fait du bien de voir qu’il y a des courageux capables d’être conséquent avec la situation au lieu de se perdre dans d’abstraites considérations sur la manière de ne rien faire. Il ne faut pas se tromper de cible, c’est le camp Macron qui a orchestré cette manipulation assimilable à un coup d’état, et c’est contre eux qu’il faut d’abord se battre.
          J’ai voté UPR au premier tour (toujours voté abstention ou à “gauche” avant), et je voterai MLP au second. Le mal infligé par Macron sera bien pire que le mal infligé par une MLP minoritaire à l’assemblée.

            +6

          Alerter
    • Gonzo // 27.04.2017 à 16h24

      Ce n’est pas les élections municipal, en pareil circonstance voté blanc est inutile. vous avez 3 possibilités, la dernière c’est abstention.

        +0

      Alerter
  • georges glise // 27.04.2017 à 06h29

    cependant je ne m’abstiendrai pas, car le vote blanc a un sens,celui d’une opposition claire aux candidats en présence, alors que l’abstention n’exprime que l’indifférence à la chose publique.

      +5

    Alerter
    • Abemus // 27.04.2017 à 06h44

      je sais bien sauf que…

      http://www.bing.com/images/search?view=detailV2&ccid=iESbZWLN&id=278F59A38A0465DC6DCB3149D45F1E2A0D2FD7CE&thid=OIP.iESbZWLN4vSGIcVXXhis-gEsCp&q=resultats+detaill%c3%a9+premier+tour+2017&simid=607997178186893520&selectedIndex=16&ajaxhist=0

      où sont les votes blancs ? Il faut sortir sa calculatrice ?

      Le taux d’abstention sera affiché partout…

      En tout cas ça se discute, pour ma part je n’ai pas pris de décision pour l’instant…

        +11

      Alerter
      • georges glise // 27.04.2017 à 07h05

        au premier tour, le vote blanc a atteint 1, 78% malgré la présence de 11 candidats. pour voter blanc, il suffit de mettre une enveloppe vide dans l’urne, ou il faut penser à apporter du papier blanc avec soi car les bureaux de votes n’en fournissent pas. depuis deux ou trois ans, ils sont comptabilisés sépar&ment des bulletins nuls. les votes blancs manifestent l’hostilité de l’électeur aux candidats en présence. voter blanc est un acte civique, contrairement à l’abstention qui n’exprime que l’indifférence. je suppose que beaucoup d’électeurs de mélenchon du premier tour feront comme moi le choix du vote blanc

          +7

        Alerter
        • Mina // 27.04.2017 à 07h24

          Les règles de décompte ont changé, les votes blancs sont uniquement les votes pour lesquels un bulletin totalement blanc est glissé dans l’enveloppe. Les enveloppes vides, bulletins raturés, surchargés, etc. sont considérés comme nuls.

            +9

          Alerter
          • svvac // 27.04.2017 à 09h43

            Non, les enveloppes vides sont un vote blanc d’après l’article L65 du code électoral.

              +6

            Alerter
          • Fritz // 27.04.2017 à 22h32

            En tant que scrutateur, je confirme : les enveloppes vides sont comptées parmi les bulletins blancs, pas parmi les bulletins nuls.

            J’ajoute que les rubriques des bulletins nuls sont trop nombreuses et mal formulées, alors qu’il suffirait de prévoir quatre cas de nullité :
            1) Document autre que le bulletin
            2) Bulletin déchiré
            3) Bulletin rayé ou annoté
            4) Deux ou plusieurs bulletins différents dans l’enveloppe

              +0

            Alerter
        • Perret // 27.04.2017 à 07h29

          Le vote blanc augmente la participation. Nous aurons Macron président, mais si la participation tombe bas (moins de 70 %, ce qui semble très possible), il sera élu au mieux par 1/3 des inscrits (et 1/4 des citoyens) ce qui rendra sa légitimité très faible. Il est plus efficace de s’abstenir. Sinon, le seul vote qui nuise à Macron, c’est le vote MLP. A vous de voir… Pour ce qui me concerne, j’ai choisi l’abstention.

            +17

          Alerter
        • Wakizashi // 27.04.2017 à 08h34

          “l’abstention n’exprime que l’indifférence à la chose publique.”

          Vous parlez à la place des autres, en considérant que votre interprétation de l’abstention est la seule qui vaille. L’abstention est multiforme ; il y a un abstentionnisme militant, un abstentionnisme de dégoût, un abstentionnisme indifférent, un abstentionnisme stratégique, etc. etc.

            +16

          Alerter
          • georges glise // 27.04.2017 à 10h54

            je vous l’accorde mais alors il vous faudra ramer dur pour faire comprendre que l’abstention c’est pas la pêche à la ligne!

              +0

            Alerter
            • Wakizashi // 27.04.2017 à 11h58

              Je ne ressens aucun besoin de me justifier de m’abstenir. D’ailleurs ceux qui devraient se justifier, ce sont plutôt ceux qui portent au pouvoir les hommes politiques catastrophiques qui nous gouvernent depuis 40 ans… Ce sont les votants qui les ont élus, pas les abstentionnistes. CQFD.

                +6

              Alerter
        • P. Peterovich // 27.04.2017 à 20h47

          “voter blanc est un acte civique, contrairement à l’abstention qui n’exprime que l’indifférence”.

          On en est toujours à discuter du sexe des anges ?

          La vraie question, c’est Le Pen présidente ou Parisot premier ministre de Macron et BHL aux affaires étrangères

            +4

          Alerter
      • semaphorum // 27.04.2017 à 07h34

        où sont les votes blancs et nuls?
        sur le site du ministère de l’intérieur, pas besoin de calculatrice
        http://www.interieur.gouv.fr/Elections/Election-presidentielle-2017/Election-presidentielle-2017-resultats-globaux-du-premier-tour
        2.55% des votants, près de 1million de bulletins sur 37millions

          +3

        Alerter
        • Abemus // 27.04.2017 à 07h46

          je sais bien que les chiffres existent puisque les votes blancs sont décomptés, mais ils sont tres peux communiqué. Connaissiez-vous le chiffre avant d’aller le chercher sur le site du ministère de l’interieur ?

          On peut se demander qu’elle est l’utilité (au delà du fait de se dire en son for interieur que l’on a agit de manière civique) de faire gonfler un chiffre qui est très peu diffusé…

            +12

          Alerter
    • Dizalch // 27.04.2017 à 06h44

      @ georges glise: absolument pas, le vote blanc n’étant pas reconnu, il a strictement la même “valeur” que l’abstention… et pour beaucoup il ne représente pas une “indifférence”, mais un véritable choix…
      En l’occurrence, la seule opposition claire aux candidats en présence, comme vous dites, serait d’arriver à faire en sorte que l’un comme l’autre (ici plus Macron étant donné les sondages) ne gagnent pas avec une trop grande marge d’avance… (53/54% max) donc de voter au contraire MLP pour “lui” signifier qu’il n’a pas carte blanche pour faire tout et n’importe quoi derrière (ce qu’il a dit qu’il ferait s’il avait un score très net…). cqfd
      (et je lis et entend de plus en plus de gens y songer…)

        +10

      Alerter
      • georges glise // 27.04.2017 à 07h21

        pas reconnu dans le résultat certes ( une majorité “blanche” n’annulerait pas l’élection, mais ils sont tout de même comptabilisés à part, ils ne sont plus comptabilisés avec les bulletins nuls!

          +1

        Alerter
        • Abemus // 27.04.2017 à 07h48

          la belle affaire. Moi j’ai juste l’impression que l’on se fout de ma gueule avec une telle avancée par rapport à l’ancien système… (encore une belle réforme)

            +12

          Alerter
          • P. Peterovich // 27.04.2017 à 20h48

            “j’ai juste l’impression que l’on se fout de ma gueule avec une telle avancée par rapport à l’ancien système”

            Non ce n’est pas une impression, c’est une réalité. Cela me rappelle les discussions sur le caractère odieux de la dette grecque…

              +2

            Alerter
    • Emmanuel L // 27.04.2017 à 07h02

      Bonjour ,vous aurait il échappé que nos institutions vous rangeait dans la catégorie que vous nommez “indifférent à la chose publique” car le vote blanc n’ai toujours pas pris en compte, il est classé dans blanc, nul et abstention. Dans l’etat actuel des choses le vote blanc n’as pas plus de sens que l’abstention.

        +2

      Alerter
      • georges glise // 27.04.2017 à 07h17

        faux: le vote blanc n’est pas pris en compte dans le résultat, certes, mais il est tout de même comptabilisé à part: 1,78% au premier tour, alors que les nuls atteignent seulement 0, 78

          +1

        Alerter
        • Dizalch // 27.04.2017 à 07h31

          la seule chose que les msm vous donnent au soir des résultats et après, en plus des résultats bien évidement, c’est le taux d’abstention… et non les votes blancs… cqfd

            +5

          Alerter
        • Alberto // 27.04.2017 à 07h33

          Le nombre de votes blancs est mentionné dans les résultats du scrutin dans chaque bureau de vote. Néanmoins, les votes blancs ne sont pas comptabilisés dans les suffrages exprimés et ne sont pas mentionnés dans les résultats au plan national. Nuance !

            +1

          Alerter
          • georges glise // 27.04.2017 à 11h03

            faux, ils sont comptabilisés au plan national: allez voir les informations données par le ministère de l’intérieur: blancs= 1, 78%au premier tour, s’il y avait 20% au second tour ça aurait de la gueule!

              +2

            Alerter
        • Emmanuel L // 27.04.2017 à 07h50

          La non reconnaissance du vote blanc est un des leviers les plus puissants pour faire perdurer ce système, s’ils (nos politiques) reconnaissaient le vote blanc ils seraient disqualifiés directement car dans cette hypothèse les abstentionnistes se rendraient en masse vers les urnes (je fais peut être de mon cas une généralité) . Au lieu de cela les abstentionnistes passent pour des “indifférent de la chose publique” donc c’est nous qui sommes disqualifiés par le système.

            +8

          Alerter
    • gracques // 27.04.2017 à 07h02

      Non désolé , une abstention au second tour d’une presidencielle supérieure au premier tour est très significatif du refus de participer à la’mascarade

        +10

      Alerter
      • georges glise // 27.04.2017 à 07h11

        ne pas participer à la mascaraqe ok pour l’abstention, mais si vous voulez manifester clairement que vous êtes très opposé aux deux candidats en présence, alors vous votez blanc

          +1

        Alerter
        • Abemus // 27.04.2017 à 07h31

          et si on est aussi contre le fait de se voir proposer un vote blanc “comptabilisé” mais sans effet ?

          Plus serieusement, je me répète mais le”resultat” du vote blanc reste confidentiel comparativement à la communication qui est faite sur le taux d’abstention… c’est malheureux mais on vit dans un monde de com… si je veux communiquer ma désaprobation je choisi ce qui va se faire savoir… non ?

            +12

          Alerter
      • Jean-François91 // 27.04.2017 à 22h35

        Aux États-Unis, des abstentions proches de 50% n’ont jamais inquiété le système. L’oligarchie impose ses règles sacrées et le gagnant de leur jeu absurde devient le président. Il en va de même pour les représentants et les sénateurs. Après tout ce petit monde fait sa tambouille à Washington et nos médias nous vantent la plus grande démocratie du monde.

          +1

        Alerter
      • Abemus // 27.04.2017 à 07h56

        passage du lien proposé par Gonzo :

        L’abstention consiste à ne pas participer à une élection ou à des opérations de référendum. Elle traduit soit un désintérêt total pour la vie publique, soit un choix politique actif consistant à ne pas se prononcer afin de montrer son désaccord. Ainsi, à l’occasion du référendum sur les accords de Matignon portant sur l’avenir de la Nouvelle-Calédonie en 1988, l’un des partis de l’opposition avait appelé ses partisans à s’abstenir pour s’opposer au texte. Néanmoins, l’abstention semble traduire une crise de la représentation et peut poser la question de la légitimité du pouvoir politique élu avec une faible participation.

          +5

        Alerter
    • Catalina // 27.04.2017 à 15h50

      bonjour Georges,
      Je respecte votre point de vue mais je suis, j’étais abstentionniste (jusqu’à voir un danger si grand que je me suis mue), non, l’abstention ne signifie pas une indifférence, bien au contraire, pour moi elle signifie qu’aucun des candidats ne me convenait, que je ne me sentais représentée par aucun et dans ce cas, pourquoi aller voter. Pour moi, l’abstention résulte d’une longue réflexion, du sérieux du droit de vote ( au moins lire les programmes, aller voir si la personne est fiable, qu’est-ce qu’elle a fait, d’où elle vient, quel est son chemin), MAIS, je me suis rendue compte que les gens ne faisait pas ça pour la plupart et s’intéressait uniquement au trois mois avant “la campagne”, alors, comprenez moi, voir des gens si peu sérieux revendiquer le droit de vote, ça dégoûte et ça peut rendre abstentionniste. j’ai passé le demi siècle et vous savez, il faut être fort pour se prendre sans arrêt cet argument de “j’en foutisme” alors qu’au contraire, vous avez creusé et creusé. Sans parler des invectives qui vont avec.

        +4

      Alerter
  • FracoisG // 27.04.2017 à 06h59

    A côté la propagande nauséabonde de Macron ET Lepen, il y a la censure des bonnes idées . Deux méthodes que nos démocraties ont toujours reproché aux dictatures.

      +2

    Alerter
  • patrice // 27.04.2017 à 07h08

    Je vais voter MLP parce que son programme est plutôt bon ; je ne supporte plus Nagui et son émission d’excités hurleurs , de l’humour crade permanent , des artisses qui viennent vendre leur soupe en boucle et des réflexions stupides. Je ne crois et finalement ne souhaite pas que MLP passe cette fois car il sera extrêmement difficile de diriger et faire son programme mais les dégâts supplémentaires si macron applique son programme et l’ue qui part en sucette 2022 sera la bonne année.

      +16

    Alerter
    • georges glise // 27.04.2017 à 07h34

      vous allez vous retrouver avec une belle bande de fachos et de néo-nazis, mais si ça vous plaît, allez-y.

        +2

      Alerter
      • John // 27.04.2017 à 09h22

        Arrêtez de caricaturer!C’est juste grotesque et immature.Où voyez-vous des fascistes ou des néo-nazis? Même Lionel Jospin a reconnu dans le passé que la menace “fasciste” était une sorte de chiffon rouge agité par les socialistes pour terroriser la population. Le programme de Marine Le Pen est une combinaison de propositions faites par Sarkozy dans sa campagne de 2007 sur l’immigration,la sécurité,l’identité et des mesures déjà en place dans de nombreuses démocraties occidentales telles que la Suisse, les États-Unis, le Canada sur le plan économique,protectionnisme, la souveraineté nationale/monétaire. Sarkozy, les Suisses, les Américains sont-ils aussi fascistes ou neo-nazis par selon vous si on suit votre raisonnement?

          +20

        Alerter
      • lvzor // 27.04.2017 à 09h41

        C’est vrai qu’aller bombarder la Syrie, c’est vachement moins facho que règlementer l’immigration. (Quant aux homophobes, xénophobes et autres, que MLP soit élue ou pas, ils le sont quand même) Personnellement je m’abstiendrai, mais je ne peux m’empêcher de penser que micron est plus dangereux que la peine.

          +25

        Alerter
        • Kapimo // 28.04.2017 à 01h29

          “je ne peux m’empêcher de penser que micron est plus dangereux que la peine.”
          Alors il faut voter contre ceux qui ont orchestré ce qui est assimilable à un coup d’état. Il faut comprendre que Valls en partant en Décembre a supprimé ce qui restait d’indépendance de la justice, et que nous sommes encore en état d’urgence. Vu le niveau de manipulation et de perversité qu’on a sous les yeux, il faut absolument envisager la possibilité de la mise en place d’un régime partiellement autoritaire: tous les ingrédients sont là. Micron a clairement annoncé qu’il gouvernerait par ordonnance: s’il est élu, il pourra se prévaloir d’avoir un mandat pour s’asseoir sur tout contre-pouvoir. Je n’ai aucune confiance en Valls-Hollande-Juppe, et Micron n’est qu’une marionnette.
          Nous n’avons à mon avis pas le choix, le risque est trop grand sur la suite, il faut voter contre ces gens-là, même si c’est MLP.

            +0

          Alerter
      • Jean Marc // 27.04.2017 à 10h34

        Commentaire totalement immature … pensez vous vraiment ce que vous écrivez ? Je ne vote pas MLP, mais une femme divorcée qui vit avec un homme Louis Alliot qui revendique ses racines juives, donc le principal collaborateur est ouvertement homosexuel, serait entourée de néo-nazis ? Allons soyons sérieux même Jospin en rigolait de cette vision …

          +8

        Alerter
      • Alfred // 27.04.2017 à 11h20

        Tant qu’à cauchemarder essayez d’imaginer la suite. Si des bouffons dangereux comme “maître” Col….. décrochent un.poste quelconque de ministre (ce qui n’est pas gagné du tout (*) ) il aura tout le parlement et les médias (et une partie de son ministère) pour lui botter les fesses à longueur de journée.
        (*) Rappelons comment son désignés les ministres quand même : par le premier ministre choisi par le président parmi la majorité qui s’est dégagé au parlement. Il y a loin de la coupe aux lèvres pour les gudards et autres guignols.
        N’importe quel tueur à gages économique de Macron par contre, sera loué pour ses exploits et aura les coudées franches pour sa salle besogne (le fait que vous soyez dans la rue n’aura pas d’impact les 20 dernières années le prouvent, la Grèce le prouve, etc…)

          +9

        Alerter
      • Catalina // 27.04.2017 à 15h57

        ben avec macron soutient des djihadistes en Syrie, et sans doute soutien également de Porochenko qui n’arrive même pas à maitriser ses idiots utiles sponsorisés us et ue, et très dangereux sbires du pravy sector, de svoboda ; et de daesh, car oui, il y en a côté kiev, on sera mieux lotis ?

          +8

        Alerter
      • P. Peterovich // 27.04.2017 à 20h52

        Oui, franchement, le MEDEF compte bien que vous préfériez crever tout seul avec ses mesures plutôt que d’élire des fachos qui pourraient avoir l’idée de s’attaquer aussi au MEDEF…

          +2

        Alerter
  • Abemus // 27.04.2017 à 07h13

    On peut aussi prendre en considération la vision que peuvent avoir les autres pays de l’election française.

    Dans ce cadre il me parait évident que le taux de participation et/ou le nombre de suffrages en faveur de l’élu sera infiniment plus diffusé par les médias étrangers que le taux de vote blanc…

    Si je veux que de part le monde l’on considère le pouvoir en place et le peuple comme deux chose que l’on ne peut pas superposer (toujours dans le but de légitimer les contestations citoyennes) j’aurai tendance à penser qu’il est préférable de ne pas se déplacer.

      +7

    Alerter
  • DUGUESCLIN // 27.04.2017 à 07h14

    C’est tout de même incroyable cette méthode antidémocratique du non choix qui nous impose un vote par défaut. Le candidat marketing sera donc élu par défaut. Cela se répétera indéfiniment, en faveur d’un système oligarchique qui dirige le monde dit “libre”, celui des financiers. Jusqu’à ce que le “par défaut” s’inverse, par ras le bol, de se faire pigeonner à chaque fois. A force de trop tirer sur la “ficelle” nous finirons par voter, par défaut, pour ceux dont nous ne voulons pas pour se débarrasser du dictât des financiers habilement et sournoisement entretenu. Au lieu de s’en prendre au peuple, les responsables ne pourrons que s’en prendre à eux-mêmes. Cela s’appelle, attention à force de jouer avec le feu vous allez finir par tous vous brûler. Si la caste financiéro-mondialiste et leurs bobos respectaient le peuple nous n’en serions pas là. A chacun désormais de choisir son vote par “défaut”, seule petite liberté qui nous reste.

      +19

    Alerter
  • nicolas // 27.04.2017 à 07h15

    Serais je encore censuré ?

    Bon je pose ça ici :

    https://www.dailymotion.com/video/x5ju0w0_scandale-compromission-des-medias-la-preuve-par-l-image_news

    Voilà voilà …

      +5

    Alerter
  • Louis Robert // 27.04.2017 à 07h16

    Et dire que c’est en France que fut écrit et diffusé le “Discours de la servitude volontaire”!

    http://classiques.uqac.ca/classiques/la_boetie_etienne_de/discours_de_la_servitude/discours_servitude_volontaire.pdf

    ***

    Leçon en provenance de l’Empire…

    George Carlin: “Si vous votez, vous n’avez aucunement le droit de vous plaindre.”

    (“George Carlin. If you vote you have no right to complain.”)

    https://www.youtube.com/watch?v=BroU1w5wfC0

      +7

    Alerter
    • georges glise // 27.04.2017 à 07h28

      mais si vous ne votez pas, vous avez encore moins le droit de vous plaindre, sauf si vous votez blanc!

        +1

      Alerter
      • nicolas // 27.04.2017 à 07h31

        Non !

        Voter est un droit et pas un DEVOIR !

        Ce n’est pas OBLIGATOIRE !

        Ne pas voter ça peut être aussi un moyen d’exprimer quelque chose.

        Quant à voter blanc ou ne pas voter , c’est la même chose compte tenu de la législation actuelle qui arrange bien nos escrocs de politiciens puisque le vote blanc n’est pas pris en compte.

        Voilà voilà …

          +10

        Alerter
      • Abemus // 27.04.2017 à 07h53

        le droit de me plaindre je le garde si ça ne vous dérange pas. Ce que je ne veut pas perdre c’est la légitimité. Ou, je ne veut pas la donner à ces deux zozo, c’est selon…

          +2

        Alerter
      • Louis Robert // 27.04.2017 à 08h18

        @ georges glise

        1. Voter blanc, c’est (au mieux) rejeter tous les candidats, c’est affirmer: “Aucun de ces messieurs/dames!” — Le système n’en tient même pas compte; il fait tout pour ignorer le vote blanc.

        2. Ne pas voter, c’est rejeter le système corrompu tout entier, cette imposture, cette mise en scène, cette farce qui ose s’appeler abusivement et si dérisoirement “démocratie”. C’est lui refuser toute légitimité, ce qu’exprime souvent cette unique majorité qui refuse, tout simplement, de participer, de jouer au jeu de dupes, de voter. Le système ne peut pas ignorer une abstention massive, cette seule majorité des électeurs inscrits, des citoyens qui refusent de voter.

        Dans le premier cas s’exprime une lucidité partielle, “en marche” quoi!… vers la sortie. Dans le second s’exprime une lucidité intégrale, globale, un rejet total. Le citoyen a quitté. Ne reste plus que la présence d’absence qui condamne absolument, sans retour.

          +9

        Alerter
  • Abemus // 27.04.2017 à 07h24

    jean Bricmont (Belge, mais fin observateur de la politique française) espère une abstention massive.

    https://www.youtube.com/watch?v=LSA0MHFJ6So

      +6

    Alerter
  • Ovuef2r // 27.04.2017 à 07h28

    N’oublions pas 2002. Avant le deuxième tour Chirac appelait à barrer la route aux “heures sombres de notre histoire”. A 20h le dimanche il ne voyait plus qu’un soutien massif à son programme…

      +22

    Alerter
  • georges glise // 27.04.2017 à 07h37

    la quasi-totalité de la classe politique, y compris le pcf, nous adjurent de voter macron au nom de l’antifascisme; on nous a déjà fait le coup en 2002, ça suffit!arrêtez ce chantage!

      +25

    Alerter
    • Macarel // 27.04.2017 à 07h41

      Oui,et après, pendant 5 ans ils se fichent pas mal des “malgré eux” qui ont voté pour eux en cédant au chantage.

        +14

      Alerter
      • Wakizashi // 27.04.2017 à 08h59

        Evidemment. Ils n’avaient qu’à pas voter “malgré eux” ; personne n’est allé leur mettre un pistolet sur la tempe quand ils étaient dans l’isoloir. Quand on glisse un bulletin dans l’urne avec un nom dessus, quelle que soit notre intention, dans les faits on légitime la personne dont le nom est écrit sur le bulletin. C’est pourquoi le fameux “faire barrage à untel ou unetelle” est une vaste mascarade.

          +10

        Alerter
    • bob // 27.04.2017 à 10h27

      l’antifascisme, c’est le pouvoir aux bourgeois. On pouvait pas inventer mieux. Il faut reconnaitre qu’ils sont très forts.

        +6

      Alerter
  • Laurent // 27.04.2017 à 07h39

    Vote blanc ou abstention ?
    Arrétez moi si je me trompe mais voter blanc ,c’est considéré comme un suffrage exprimé dans notre système électoral.
    Donc voter blanc au second tour par exemple, va donner de la légitimité à hauteur d’une demie voix pour EM et d’une demie voix pour ML.
    J’ai bien compris ou pas ?

      +5

    Alerter
    • Abemus // 27.04.2017 à 13h36

      Donc voter blanc au second tour par exemple, va donner de la légitimité à hauteur d’une demie voix pour EM et d’une demie voix pour ML. J’ai bien compris ou pas ?

      > oui

        +2

      Alerter
    • Alfred // 27.04.2017 à 22h27

      C’est un peu ça. “Les Indiens ont ils une âme? Le vote blanc est il halal? Quelle est la plus grande rebelitude ? La pêche ou le graffiti dans l’urne? A moins que ce ne soit l’inverse. Le vide de l’enveloppe vide me donne le vertige.”
      On croit rêver.
      Peut être qu’il faudrait se donner la peine de réfléchir sur des faits objectifs plutôt: le programme réel de Macron (celui avoué par son staff pas le flutiau des médias)? L’impact d’une élection de lepen sur le coût de la dette française ?
      N’importe quoi plutôt que ce vide.

        +0

      Alerter
  • Macarel // 27.04.2017 à 07h39

    Le 7 mai “Ni Uber, Ni Führer” !

    Ceux qui essayent de culpabiliser les abstentionnistes ou les votes blanc ou nuls, sont cela mêmes, responsables de la situation de merde dans laquelle on se trouve. Qu’ils aillent au diable !

    Car leur attitude est ignoble.

      +12

    Alerter
    • Alfred // 27.04.2017 à 11h36

      Le ficher est mort mais uber est encore adolescent….

        +3

      Alerter
    • L’illustre inconnu // 27.04.2017 à 14h43

      Les consignes de votes des candidats sont également une insulte à intelligence de leurs propres électeurs.

        +2

      Alerter
  • BA // 27.04.2017 à 07h40

    Dimanche 23 avril, deux associés gérants de la banque d’affaires Rothschild, avec lesquels Emmanuel Macron a travaillé durant près de quatre ans (de septembre 2008 à mai 2012), se pressent au premier rang du QG du Parc des expositions, porte de Versailles, pour filmer avec leurs téléphones portables l’arrivée du vainqueur du premier tour.

    Accompagné de Laurent Baril, star des fusions-acquisitions de la banque d’affaires, Olivier Pécoux, co-président du comité exécutif du groupe Rothschild & Co, est un brin gêné d’être repéré par une journaliste du Canard Enchaîné.

    « Je suis ici incognito », insiste le bras droit de David de Rothschild, alors qu’il fait partie des récidivistes. Le 13 juillet 2016, Olivier Pécoux avait déjà assisté au premier meeting parisien d’Emmanuel Macron.

    Ce 23 avril, Baril et Pécoux retrouvent un ancien camarade de la maison Rothschild : Lionel Zinsou, ex-conseiller de Laurent Fabius à Matignon et ex-premier Ministre du Bénin.

    Le Canard Enchaîné, page 2.

      +21

    Alerter
  • 20-100 // 27.04.2017 à 07h46

    Le journaliste belge Michel Collon a fait un excellent article sur Macron sur son site investigaction.net mais n’allez pas sur le lien, juste après cet article son site a été piraté… un coup des russkofs selon le spécialiste Cavana interrogé par Radio Saint-Pierre..

    Tiens! Mais c’est pas Macron aussi qui, à ses meetings, refuse l’accréditation aux journalistes pas assez “bien informés”? Une vidéo cachée de Russia Today nous montre parfaitement le sens démoKratique du beauf idéal… cela n’a pas empêché des journalistes de Russia Today de recevoir des prix à New York… mais pas des mains de Macron, évidemment, il est en campagne, lui, il travaille, il n’a déjà pas de temps à perdre avec les ouvriers de Whirlpool, alors vous vous imaginez avec des empêcheurs-de-tourner-en-rond…

    Soit, Mais Michel Collon, pour en revenir à nos moutons, a bien sûr un plan B, alors pour lire la petite chronique d’un président annoncé allez sur le site de réserve :
    https://networkpointzero.wordpress.com/2017/03/24/2017-le-coup-detat/

    Et bonne lecture!

      +2

    Alerter
    • fanfan // 28.04.2017 à 02h51

      Site (http://www.michelcollon.info/) toujours en maintenance…

      “Il s’agit d’une attaque. Certes l’article “2017, le Coup d’Etat”, consacré à la fabrication du phénomène Macron, était remarquable et a connu une belle affluence, mais à minuit ! L’attaque est du type « déni de services ».
      Dès que possible, vous recevrez un rappel de cet article. Puis, l’édito que j’avais signé avec Alex Anfruns, intitulé “France, bilan du 1er tour: place à la bataille des idées ! ”
      https://blogs.mediapart.fr/jean-marie-gumy/blog/260417/investigaction-pirate-ne-repond-plus

        +0

      Alerter
  • Macarel // 27.04.2017 à 07h51

    Ceux-là mêmes qui ont appelé à faire barrage à MLP, au second tour, au soir du premier tour, sont les mêmes qui portent une responsabilité écrasante dans la situation désastreuse du pays aujourd’hui : tant sur les points de la démocratie, de l’économie, que de l’environnement.
    Et ce sont ceux là, qui exercent un chantage sur les électeurs de Mélenchon ou les abstentionnistes.

    Ce qui est particulièrement ignoble et dégoûtant dans le cas des électeurs de Mélenchon, car c’est le seul, avec ses équipes, qui a mené un travail de fond et de terrain sur la durée. Travail qui a eu pour résultat que le 23 avril au soir le score du FN a été plus prêt de 20%, que de 30% comme l’on pouvait le craindre.

    Honte et opprobre sur les maîtres chanteurs, sans foi, ni loi.

      +27

    Alerter
    • Gilles // 27.04.2017 à 08h17

      j’approuve votre billet. Il faut remettre les choses à leur place:
      Dés le début de la campagne officielle, il n’était pas difficile de se rendre compte que ou Hamon ou le programme qu’il proposait ne recueillerait pas les faveurs des électeurs de gauche. Il savait, et avec lui, les responsables du PS, qu’en se maintenant, il empêchait ses électeurs de soutenir Méluche (ceux qui soutenaient Macron étaient déjà partis), et donc de favoriser la présence au 2° tour de MLP.

      Pour moi, c’est très clair: La montée du FN et sa présence au 2° tour est de la responsabilité entière et non contestable du PS et des écolos. (A propos de ces derniers qui ont quasiment disparu du paysage politique, peut-on encore dire que ce sont des écolos ? Ils auraient du tous soutenir le programme de FI, non ?)

        +19

      Alerter
      • Wakizashi // 27.04.2017 à 09h25

        Je souscris globalement à ce que vous dites tous les deux sur le bon travail effectué par FI (qui est à relativiser selon moi, mais je ne vais pas pinailler), et sur la responsabilité du PS et des “écolos”. Par contre, et encore une fois, je n’approuve pas du tout cette formulation : “Il savait […] qu’en se maintenant, il empêchait ses électeurs de soutenir Méluche”.

        Non, en se maintenant, Hamon n'”empêchait” personne de voter JLM. Hamon n’est pas allé dans les isoloir pour obliger les 2 millions et quelques de veaux qui ont voté pour lui à le faire. Ces 2 millions de français avaient le choix, ils étaient parfaitement libres de voter JLM. Ils sont les premiers responsables de leur propre vote et de ses conséquences.

          +4

        Alerter
        • Gilles // 27.04.2017 à 09h53

          ok. le mot”empêcher” n’est pas approprié. Mais il faut comprendre que les militants socialistes qui n’étaient pas partis chez Macron, avaient du mal à rallier Mélenchon, tant les attaques, fake news, critiques etc… contre lui étaient nombreuses, particulièrement les 10 derniers jours.
          Ce qui prouve bien le projet non-dit du PS qui était de favoriser l’accès au 2° tour de MLP au detriement de Mélenchon.

          C’est clair: pour le PS/EM, il valait mieux un duel Macron/Le Pen plutôt qu’un duel Macron/Mélenchon. C’est tellement évident, lisible, que je ne comprends pas pourquoi ce n’est pas plus dénoncé.
          La grosse différence entre Hamon et Mélenchon portait sur l’Europe, l’Euro et la politique internationale, dont acte. Mais j’aurais pensé que ce qui séparait Hamon et Le Pen était beaucoup plus important: je me trompais.

            +11

          Alerter
          • Wakizashi // 27.04.2017 à 10h22

            Je comprends ce que vous dites et je suis d’accord avec vous sur la stratégie du “système”. Mais cela n’exonère en rien les gens de leur propre responsabilité. Le peuple n’est pas victime ; il est responsable. Les 99% ont une force fabuleuse, celle du nombre.

            Ce sont les masses qui en définitive déterminent les sociétés dans lesquelles elles vivent ; c’est bien pourquoi les différents pouvoirs tiennent tant à les contrôler, à les canaliser.

            Mais après des décennies d’arnaque, pour ne pas dire des siècles, si l’on additionne les voix de Fillon, Macron et Hamon, ça nous donne à minima plus de 18 millions (!) de personnes qui votent pour le “système”. Soit environ un tiers des français (si l’on enlève les enfants et les bébés).

            Ça laisse rêveur…

              +1

            Alerter
          • bob // 27.04.2017 à 10h36

            et oui que ce soit le pen ou mélanchon ce sera pareil. Mélenchon sera toujours renvoyé aux bolcheviks , aux staliniens ou “fascisme” rouge quoi et Le pen sera toujours renvoyée à la collaboration, à mussolini, aux fascisme brun donc.
            Dans un cas comme dans l’autre toute tentative de changement est stérilisée. les erreurs d’hier nous coûtent très cher aujourd’hui.
            Et ce grâce à l’antifascisme, arme absolu des maîtres.

              +3

            Alerter
            • Kapimo // 28.04.2017 à 02h00

              La seule solution pour sortir de ce merdier serait à terme une alliance FI-FN.
              Mais je ne vois pas les dirigeants de la FI accepter de s’allier avec ceux que eux-mêmes considèrent comme des fascistes. L’antifascisme sectoriel fait des ravages partout, et la société est bloquée.
              La solution d’une union nationale le temps de s’en prendre à la caste mondialiste et préconisée par l’UPR est bonne en théorie. Reste à la mettre en oeuvre….

                +1

              Alerter
    • Macarel // 27.04.2017 à 11h47

      Ce que c’est d’écrire trop vite ! plus “près” et non plus “prêt”…

        +0

      Alerter
  • Xavier // 27.04.2017 à 08h16

    Délégitimer le pouvoir :
    Faire passer Macron à moins de 40% des inscrits et ne rien lâcher sur cette référence (et encore on devrait même parler du corps électoral…).

    Ex. : Abstention 35% et MLP 35% => Macron 42,25%, il faut faire plus que 35%, où vous le voulez.

    Et arrêter de parler de vote blanc, le système a une fois de plus montré son cynisme en nous vendant récemment une loi censée le reconnaître… qui a entendu une seule allusion ou référence au vote blanc dimanche soir ?

      +8

    Alerter
  • Catherine // 27.04.2017 à 08h22

    Et si, comme certains vote Micron pour faire barrage à MLP, je votais MLP pour faire barrage à Micron ?

    Ca poserait la question de savoir à qui faire barrage en priorité dans l’intérêt général.

    Ca obligerait à évaluer les “risques” qu’il y aurait à laisser passer l’un ou l’autre, parce que c’est ça la vraie question aujourd’hui, il n’y en a pas d’autres.

      +19

    Alerter
    • Caliban // 27.04.2017 à 09h13

      Et si vous votiez en ayant à coeur de faire votre devoir de citoyenne ? C’est à dire faire ce qu’on vous demande : vous choisir un représentant.

      Si vous estimez qu’aucun des deux candidats est capable de vous représenter, pas la peine de vous torturer. Restez chez vous le jour du vote.

      C’est en somme ce que dit M. Barré, et il a bien raison.

        +5

      Alerter
      • JC // 27.04.2017 à 09h43

        Comme le dit Mélenchon (et il dit pas que des conneries), au premier tour on choisit, au second tour on élimine. Il reste un peu plus d’une semaines aux médias pour insulter assez mon intelligence et m’énerver assez pour que je me décide à aller faire barrage à Macron en votant pour ce qu’on a tellement, tellement caricaturé, alors qu’on passe TOUS les crimes de ceux qui ont réellement exercé le pouvoir ces dernières années, et qui sont à l’origine de la mort de nombreux Arabes, eux, par exemple (mais avec bien-pensance, toujours).
        Par contre ça sert à rien, on sait que Macron est élu et que la martingale des Attali, Minc, BHL, Drahi, et autres “pro-Israël” on va dire, fonctionnera toujours même avec le pire candidat, tel que Macron.

        J’espère au moins que les frontistes, cette fois, alors qu’ils ont la situation la plus favorable possible, reconnaitront que le FN est une impasse pour toujours, et que s’ils veulent vraiment sauver la France et pas juste sauver le FN, il faut tout simplement changer de cheval.

          +8

        Alerter
        • P. Peterovich // 27.04.2017 à 21h03

          “les frontistes, cette fois, alors qu’ils ont la situation la plus favorable possible, reconnaitront que le FN est une impasse pour toujours, et que s’ils veulent vraiment sauver la France et pas juste sauver le FN, il faut tout simplement changer de cheval.”

          Les frontistes, comme vous dites, sont pour l’immense majorité des gens désespérés de voir se perpétuer une politique au profit d’une clique minoritaire d’oligarques. Si le FN ne tient pas ses promesses économiques (spécialement la renégociation des traités européens), il disparaîtra dans les poubelles de l’histoire.

            +3

          Alerter
        • Caliban // 28.04.2017 à 01h14

          “il disparaîtra dans les poubelles de l’histoire”

          Prévision bien téméraire.

          La désignation de “boucs émissaires” est le fond de commerce du FN. Cette inclinaison de pensée, cette “passion pour la haine de l’autre” n’a aucune chance de disparaître.

            +1

          Alerter
      • Alfred // 27.04.2017 à 11h58

        Aucun des précédents ne m’a jamais représenté (souvent tout le contraire).
        Je fais mon devoir de bipède en pleine évolution darwinienne et je choisis de deux menaces la moindre pour mon espèce. À tete reposée la plus grande menace n’est pas celle de ma première intuition. C’est la masse organisée derrière Macron (atali minc et tous les ralliements) à qui je dois une bonne partie de la dégradation de mes conditions de vie. Par ailleurs dans un cas j’ai une marge de manœuvre (lepen immobilisée par le parlement) dans l’autre je suis ficelé dans le camion pour l’abattoir (Macron) (et en plus une petite musique qui me récite que si je suis calme sous la lame tout ira mieux). Je suis désolé de voir tant de gens avec si peu d’instinct de survie.

          +15

        Alerter
        • Caliban // 27.04.2017 à 17h31

          “je choisis de deux menaces la moindre pour mon espèce”

          Dans “ma logique citoyenne” qui considère qu’une élection sert à se choisir un représentant, vous êtes un mauvais citoyen, proche du joueur de PMU puisque vous misez sur un candidat contre un autre.

          Mais évidemment, chacun fait comme il veut. Sauf sur France Inter visiblement 🙂

            +0

          Alerter
          • P. Peterovich // 27.04.2017 à 21h06

            @ Caliban

            D’un point de vue logique, le joueur, c’est celui qui s’abstient ou vote blanc, puisqu’il ne sait pas si son vote ou son abstention va profiter à l’un ou l’autre des candidats.

              +3

            Alerter
          • Caliban // 28.04.2017 à 01h08

            @P. Peterovich

            Je me fous complètement de celui qui va “gagner” l’élection. Le candidat qui pouvait me représenter a été éliminé (comme d’hab’) au premier tour.

            Mes idées ne seront pas représentées, puisqu’elles ne sont pas majoritaires parmi mes concitoyens. C’est tout.

            Je ne suis ni perdant ni gagnant. Ce n’est pas un jeu.

              +1

            Alerter
            • P. Peterovich // 28.04.2017 à 12h03

              “Je ne suis ni perdant ni gagnant. Ce n’est pas un jeu.”

              Je ne parle de l’élection.

              Je parle de la vraie vie.

              Les politiques de Macron feront des perdants, moi par exemple, comme travailleur salarié.

              L’adversaire de Macron est mon allié. Pas mon ami. Mon allié objectif.

                +0

              Alerter
  • reneegate // 27.04.2017 à 08h23

    Il faut avouer que la question est épineuse, d’ailleurs, je suis en parfait désaccord avec moi même. Les 3 choix qui se présentent à moi ne me conviennent pas. Mais mon objectif est clair : combattre le système Macron/Hollande/ Fillon/Lepen et tenter de me débarrasser de ce mal de tronche chronique depuis dimanche soir.

      +6

    Alerter
  • wuwei // 27.04.2017 à 08h39

    Ensemble relativisons la future victoire de Macron :

    Au premier tour il a obtenu 24% (8.657000 voix) mais en tenant compte des bulletins nuls, des blancs et des abstentionnistes cela donne environ 18% des inscrits.
    Mais si on tient compte maintenant des 9.500000 de non-inscrits (source du ministère de l’intérieur) son pourcentage tombe à 15,7%.
    Dès lors on comprend mieux que, afin de pouvoir obtenir une légitimité qu’il n’a pas, la valetaille médiatique et tous les bouffons, jocrisses, fesse-mathieu, jean-foutre et autres médiocres de la politique et du spectacle appellent à voter pour le pantin afin de faire barrage au FN.
    Si l’on en juge depuis dimanche par les commentaires et les réactions venus d’un peu partout il réussit l’exploit d’être haï avant même d’être élu. Cela promet !

      +20

    Alerter
    • s // 27.04.2017 à 09h16

      Dans ces 24 %, il y a, selon Opinion Way, 46% de « votes utiles », donc ça ne fait que 13 % de votes d’adhésion

        +2

      Alerter
      • wuwei // 27.04.2017 à 11h01

        Exact je les avais oublié les “vot’util à ki”

          +0

        Alerter
    • Xavier // 27.04.2017 à 11h27

      Il est très difficile de trouver des stats officielles sur le corps électoral, comme par hasard…
      J’ai trouvé des chiffres mais aucune étude stricto sensu, c’est incroyable comme on peu faire l’autruche et illustrer http://nouvellegrille.info/images/imgrec.jpg

      Si vos chiffres sont bons, on a 18,7% de non inscrits
      Si on a 35% d’abstentionnistes sur les inscrits et 35% de vote MLP ça donne Macron qui représenterait 1 français sur 3… (34,3%)
      Avec tous les médias, toute la clique politique derrière lui!

      Il sera bon de rappeler le chiffre en temps et en heure quand on nous reparlera de “grand élan démocratique républicain” !

        +4

      Alerter
  • Arcousan09 // 27.04.2017 à 09h27

    Mourir de la peste ou du choléra n’est pas un choix.
    Mélenchon a mille fois raison de ne pas donner de consigne de vote cela signifie qu’il respecte le choix de ses électeurs. Ses électeurs ne lui appartiennent pas, ils ont voté librement pour lui et leur vote au prochain scrutin est totalement libre
    Donner une consigne de vote c’est donner des arguments à tous ces faiseurs d’opinion aussi inspirés qu’auto-proclamés …. Eux, ces faiseurs d’opinion sont très mal à l’aise puisque ils n’ont plus d’arguments afin de continuer de manipuler les cervelles des plus vulnérables …
    Merci, monsieur Mélenchon pour cette marque de respect (je n’ai pas voté pour lui …)

      +17

    Alerter
  • luc // 27.04.2017 à 09h38

    Bonjour,
    Techniquement, il vaut mieux s’abstenir plutôt que voter blanc ou nul. Je m’explique par un exemple concret :

    Inscrits 50M (=100%)
    Abstention 10M = 20% des inscrits
    Votants = 50-10 = 40M = 80% des inscrits
    Blancs ou nuls = 4M
    Exprimés = 40-4 = 36M = 72% des inscrits

    Candidat X = 16M = 44,4% des suffrages exprimés
    Candidat Y = 20M = 55,6% des suffrages exprimés

    Que va-t-on retenir de cette élection ?
    Que le candidat Y a gagné l’élection avec 55,6% et que l’élection est légitime puisqu’il n’y a eu que 20% d’abstention.

    Que se passerait il si au lieu de s’abstenir, les gens votaient blanc ou nul (par exemple en mettant un bulletin “Mélenchon” au deuxième tour, comme je l’ai lu sur des forums) ?

    (la suite dans un autre post)

      +4

    Alerter
  • luc // 27.04.2017 à 09h40

    (suite et fin)
    Nous aurions alors :
    Inscrits 50M (=100%)
    Abstention 0 = 0% des inscrits
    Votants = 50-0 = 50M = 100% des inscrits
    Blancs ou nuls = 14M = 28% des inscrits
    Exprimés = 50-14 = 36M = 72% des inscrits

    Candidat X = 16M = 44,4% des suffrages exprimés
    Candidat Y = 20M = 55,6% des suffrages exprimés

    Que retiendrait on de cette élection ?
    Que le candidat Y a gagné l’élection avec 55,6%, et que l’élection est encore plus légitime puisqu’il y a eu 0% d’abstention !!!

    On constate donc que :
    Voter Blanc ou nul ne change pas le pourcentage des votes exprimés.
    Voter Blanc ou nul diminue l’abstention et légitime encore plus le vainqueur.

    S’abstenir, ne favorise pas le FN (contrairement à ce que du Nagui et tous les autres). Pour favoriser le FN, il faudrait voter FN.
    Pour faire baisser le FN, il faudrait voter Macron, ce qui est impossible pour certains (comme moi).
    L’abstention, si elle est massive, enlève de légitimité au vainqueur.
    Voilà, voilà

      +21

    Alerter
    • Gonzo // 27.04.2017 à 09h56

      Bravo! et c’est pour cela que l’on nous pousse aux urnes, pour la légitimité, ce que nous a fait Chirac entre 2002 et 2007.

      Et je rappel, encore, que dans 45jours, il y a les législative, c’est LE grand moment de la démocratie national, et que Macron a déjà prévu de tailler 1/3 des parlementaires d’ici au suffrage du 11 juin, ce qui n’augure rien de bon.

        +3

      Alerter
    • douarn // 27.04.2017 à 11h28

      Bonjour Luc

      Le vote blanc me semble être l’expression active du refus du choix proposé (je suis plus mitigé sur le vote nul). Cette catégorie est comptabilisée mais pas tenu compte. C’est donc un suffrage exprimé. L’abstention, au contraire, est une posture aisément balayée avec mépris : “vous étiez parti à la pêche, ne vous en prenez qu’à vous même si le résultat ne vous convient pas !”…. trop facile…

      Donc dans votre tableau ci-dessus, la logique me ferait dire que malgré 14M de vote blanc, 100% des inscrits se sont exprimés. Les résultats qui ne seraient pas exposés dans les MSM (faut pas réver) mais sur des blogs de réinformation par exemple seraient présentés sous la forme suivante :
      Candidat X = 16M = 16/50 = 32% des suffrages exprimés
      Candidat X = 20M = 20/50 = 40% des suffrages exprimés
      Vote blanc = 14M = 14/50 = 28% des suffrages exprimés

      Le vote blanc, démarche active, serait le reflet de la non légitimité des gagnants des élections.
      Le vote blanc

        +0

      Alerter
      • Gonzo // 27.04.2017 à 11h39

        Mais qui vous a tous mis en tête qu’un bulletin blanc est une expression?

        « Les bulletins blancs sont décomptés séparément et annexés au procès-verbal. ILS N’ENTRENT PAS EN COMPTE pour la détermination des SUFFRAGE EXPRIMES, mais il en est fait spécialement mention dans les résultats des scrutins. Une enveloppe ne contenant aucun bulletin est assimilée à un bulletin blanc. »

        https://www.legifrance.gouv.fr/eli/loi/2014/2/21/INTX1240667L/jo/texte

          +5

        Alerter
        • douarn // 27.04.2017 à 13h30

          Merci Gonzo pour votre réponse
          Techniquement vous avez raison. Cependant, le fait qu’officiellement (cf. lien logifrance) ce suffrage, bien que décompté, soit écarté ne change rien à l’affaire. Dans les faits, le vote blanc, contrairement au fait de ne pas se rendre aux bureaux de vote, est l’expression volontaire et active de la position d’une partie des électeurs.
          Merci de m’avoir lu

            +0

          Alerter
          • Gonzo // 27.04.2017 à 15h02

            C’est ca la politique tout est en nuance.

            L’abstention consiste à ne pas participer à une élection ou à des opérations de référendum. Elle traduit soit un désintérêt total pour la vie publique, soit un choix politique actif consistant à ne pas se prononcer afin de montrer son désaccord.

            http://www.vie-publique.fr/decouverte-institutions/citoyen/participation/voter/droit-vote/abstention-vote-blanc-vote-nul-quelles-differences.html

              +1

            Alerter
            • douarn // 27.04.2017 à 18h31

              Elle traduit soit un désintérêt total pour la vie publique, soit un choix politique actif consistant à ne pas se prononcer afin de montrer son désaccord

              Et c’est là où, à mon sens le bas blesse. L’oligarchie va amalgamer ceux pour qui l’abstention marque leurs désaccords à ceux qui s’en désintéresse. Le fameux : “vous n’aviez qu’à pas partir à la pêche !”
              Je crois que l’absentioniste militant (appelons le comme cela) aura le plus grand mal à justifier sa démarche.

                +0

              Alerter
    • Stéphane Grimier // 27.04.2017 à 12h37

      Vous leur faites un joli tabouret de belles idées, sur lequel ils vont s’assoir sans aucun état d’âme. Tout simplement car ils s’en foutent, puisqu’ils veulent le pouvoir !! Et dans ce domaine, seul le résultat compte, la manière ils s’en foutent totalement…. même s’ils vous racontent à dessein le contraire.

      Le mieux dans ct’affaire c’est que prochain coup, vous pourrez ressortir le même raisonnement avec le même résultat. Le pouvoir gagne encore.

      Tient, c’est marrant, c’est exactement ce qui se passe toujours. Même causes, même conséquences….

        +1

      Alerter
  • Fougnard // 27.04.2017 à 09h52

    Posez vous la question : “Qui est le plus nocif des deux ?”.
    Macron le libéral (ne pas confondre libéralisme et liberté) ou Le Pen de l’extrême droite ?
    Qui risque d’apporter le plus de nuisances et à quelle catégorie de la population ?
    Les différentes analyses lues ici ou là sur les catégories de votants (en gros, classes populaires perdantes de la mondialisation versus classes aisées gagnantes (pour l’instant) de cette même mondialisation) donnent une bonne indication. Je n’ai pas la moindre envie de voter pour le nouveau petit valet de l’oligarchie régnante. Non pas à cause du personnage lui-même, de son inconsistance, de sa futilité mais à cause des intérêts qu’il sert.

      +10

    Alerter
    • Gérard // 27.04.2017 à 12h12

      Les deux sont nocifs, chacun à leur façon

      le meilleur choix est l’abstention (vote blanc pas reconnu et moins d’impact)

      la bataille suivante aura lieu aux législatives

        +2

      Alerter
      • Stéphane Grimier // 27.04.2017 à 12h26

        Qu’on ne se fasse pas de bile, pour les batailles suivantes, vous vous sauverez de la même façon en prétextant les mêmes raisons fallacieuses.

        Le pouvoir l’a si bien compris, qu’il l’a mis en scène grossièrement pour ces élections afin de faire valider implicitement la politique qu’il met en œuvre depuis des décennies maintenant.

        Ce qui est différent, c’est que cette fois il aura carte blanche, vu qu’il va mettre un homme intégralement de paille aux manettes, qui sera la courroie de transmission la plus parfaite possible car il n’aura aucune résistance, ni consistance, vu qu’il n’a pas été fabriqué pour ça. C’est dans le cahier des charges comme on dit.

          +6

        Alerter
        • Alfred // 27.04.2017 à 13h03

          C’est exactement ça. Courage fuyons. C’est pas moi c’est pas ma faute. On fera mieux la prochaine fois.
          Il n’y a aucune raison et très peu de chances que la nouvelle assemblée ne soit pas compatible avec les gopé sauce Macron (rappelons aux ” gens de gôche” pêcheurs à la ligne qu”Alain Madelin à une époque n’aurait même pas osé rêver de ce que va faire Macron…)

            +6

          Alerter
          • Stéphane Grimier // 27.04.2017 à 13h13

            Exactement, et si le FN devait arriver en tête au 1er tour des législatives, les squatteurs opportunistes n’auraient qu’a remonter un front républicain pour garder le pouvoir. Le scrutin majoritaire fera le reste du travail anti-démocratique….

            Comme si c’était la première fois que ça se présentait comme ça….

            J’enrage !!! On aurait affaire à des citoyens bisounours lapins de 3 semaines que ça serait pas pire.

              +7

            Alerter
      • Kapimo // 28.04.2017 à 01h44

        Non, les deux ne sont pas nocifs de la meme façon.
        D’un coté, vous avez une caste qui a tous les leviers de pouvoirs, qui a fait la preuve de son intention de les utiliser sans état d’âme, et qui a organisé un scénario d’une perversion extreme, en annonçant son intention de tout casser, par ordonnance pour commencer, puis en utilisant la légitimité de l’élection par la suite alors meme que la majorité des gens sont fortement opposés à leur politique.
        De l’autre coté, vous avez MLP qui est en opposition frontale contre ces gens-là, et qu’il est possible donc d’utiliser. Les legislatives seront un autre combat qui devraient permettre de la controler.
        Il vaut bien mieux une MLP en cohabitation avec une majorité autre, plutot que les banksters controlant toutes les manettes du pouvoir.
        Il faut aller voter MLP.

          +1

        Alerter
  • huetantpis // 27.04.2017 à 10h14

    Je voterai MLP sans état d’âme car ce dont je suis certain c’est de ce que sont faits Macron et ses supporters économico-mediatico-politiques, tous des ennemis de la démocratie, tous des perroquets repus, tous solidaires du stand-by, de leur mondialisme financier, de l’argent-roi, de l’entre-soi, tous qui méprisent ceux qui produisent, qui bâtissent et qui nourrissent en les renvoyant à leurs coûts trop élevés, à leurs productivités insuffisantes.
    Si une révolution sociale est possible, elle ne peut venir aujourd’hui que de MLP qui permettra à nouveau l’expression de toutes les sensibilités dans un cadre démocratique et tous ceux qui enfourchent le “tout sauf MLP” au nom de l’anti-fascisme, de l’anti-extrême droite se font complices des “manipulateurs” en place.

      +14

    Alerter
  • Hoshiko // 27.04.2017 à 10h16

    Le piège du vote / barrage au FN est orchestré depuis plusieurs élections. Ils ont volontairement instrumentalisé ce parti pour pouvoir continuer à placer leurs laquais malgré l’éveil progressif de la population et son mécontentement croissant et pour l’instant, tout s’accomplit selon leur plan…

    Prenons de la hauteur, et observons les techniques de manipulation utilisées ici, celles de l’abuseur de pouvoir sont toujours les mêmes, on les reconnaît aisément: vous connaissez le scénario du “choix de Sophie”, largement théorisé et utilisé lors de la dernière guerre… Dire oui à quelqu’un alors que nous ne sommes absolument pas en accord avec ce qu’il va nous faire vivre, ça s’appelle de la collaboration et ça génère de la coresponsabilité.

    Au vu de ce que les 2 personnages en présence risquent fort de générer, je ne peux en mon âme et conscience, me compromettre aussi loin.

      +2

    Alerter
  • williamoff // 27.04.2017 à 10h28

    Il va pourtant falloir que certains se salissent les mains pour que Macron l’emporte vraiment, parce qu’on le veuille ou non, les abstentionnistes espèrent bien que Mme Le Pen perde, tout en gardant eux-mêmes leur virginité. Mais ils savent aussi que moins il y a de votants plus ses chances augmentent.
    Au point où nous en sommes, l’un des deux sera le président, je ne veux surtout pas l’une, quand à l’autre, et bien il est trop tard maintenant pour jouer aux saintes nitouches.
    Il y a toujours un ennemi principal et un ennemi secondaire. J’élimine avec mon ennemi secondaire mon ennemi principal, puis je poursuit mon combat contre mon ennemi secondaire, devenu mon nouvel ennemi principal. c’est ce qu’enseigne Mao Zedong.

      +1

    Alerter
    • Alfred // 27.04.2017 à 12h08

      100% d’accord. Sauf que mon ennemi principal est celui que je juge le plus immédiatement dangereux. C’est Macron avec toutes les cartes en mains. Avec l’effet cliquet bien illustré par la construction européenne il n’y aura pas de retour en arrière. Fin du CDI et compagnie..

        +14

      Alerter
      • williamoff // 27.04.2017 à 15h09

        Il serait moins malhonnête de votre part de dire franchement que vous souhaitez que Mme Le Pen gagne, plutôt que de tourner autour du pot !

          +1

        Alerter
        • P. Peterovich // 27.04.2017 à 17h36

          C’est ce qu’il dit et il a raison. Non qu’il adhère à le pen mais parce que le risque qu’il prend en votant pour elle est moins élevé qu’en donnant les pleins pouvoirs au medef

            +7

          Alerter
    • RLG // 27.04.2017 à 14h30

      Et bien moi je ne suis pas du tout d’accord avec ce raisonnement :
      Regardez les résultats du 1er tour Macron est devant et a déjà plus de voix que MLP
      Chacun des deux va recevoir au 2ème tour les voix déjà obtenues au premier tour (pourquoi changeraient-ils d’avis ?) et le report de certaines des voix portées sur d’autres candidats …

      Et objectivement, les réservoirs de report sont nettement en faveur de EM … on dispose pour celà du retour d’expérience de 2002. Il n’y a aucun suspens et ceux qui le disent nous manipulent.

      Alors à quoi sert aujourd’hui de faire peur et de crier au barrage républicain ? occulter les vrais sujets ? cacher encore la teneur des réformes ultra-libérales de EM ?

      Alors oui sans hésitation je m’abstiendrai ce 7 Mai pour marquer mon rejet absolu de ces deux candidats et de leur politique et en l’occurrence pour éviter de “plébisciter” le candidat EM et de le mettre en position favorable pour les élections législatives à suivre …

        +0

      Alerter
      • Alfred // 27.04.2017 à 17h00

        Mais alors pourquoi ne pas plomber pour de vrai son résultat en votant pour l’autre. Il n’y a que dans votre tête que l’urne sentira la merde si vous votez le Pen. En vrai c’est pas vrai. Par contre une victoire très relative du micron calmera ses ardeurs de saboteur. Vous préférez sentir bon le jour du vote mais aller ensuite de défaite en défaite jusqu’à la fin du CDI ?

          +6

        Alerter
        • RLG // 27.04.2017 à 17h54

          Vous êtes en mission commandée Alfred ?
          Relisez mon message et vous verrez que je souhaite m’opposer aux deux candidats que l’on me propose …
          Et pour celà l’abstention me parait la plus indiquée

            +1

          Alerter
          • Alfred // 27.04.2017 à 20h16

            @ williamof: Si vous êtes déjà tombé sur un autre de mes commentaires c’est sans ambiguïté : je souhaite au minimum un score très serre en cas de victoire du paquet de nouilles. Idéalement je souhaite une victoire (éclatante) de marine le Pen suivie d’une raclée pour son parti aux législatives. Ainsi les Français prouveraient très clairement qu’ils ne sont pas des veaux et qu’il faut leur parler de projet politique et arrêter de leur faire du chantage en les prenant pour des cons.
            Je vous accorde que c’est pas gagné.
            Si vous voyez la moindre malhonnêteté​ dans ma position je veux bien une explication de texte. Pour ma part je vois beaucoup d’hypocrisie et de bêtise dans mon propre camp et cela me désole car nous avons des temps difficiles devant nous.
            @ rlg: je ne suis pas en mission commandée mais je suis en colère à la perspective de souffrir par pure bêtise. La mesure du conditionnement que nous subissons et son succès me sidère.
            L’abstention ne changera pas le cours des choses. Une victoire de lepen les perturbera.

              +8

            Alerter
  • nicolas // 27.04.2017 à 10h28

    Le papier de Sannat ce matin :

    https://www.insolentiae.com/journee-de-merde-ledito-de-charles-sannat/

    À lire d’urgence !

      +2

    Alerter
  • sorge // 27.04.2017 à 10h35

    Comme certains qui se sont exprimés ici, je réfléchis à un vote stratégique.

    Il ne reste plus pour contrer le candidat organique de la finance que le 2e bulletin proposé (celui pour la candidate dont le nom m’échappe… Martine Lapine ?) qui me semble présenter bien des avantages:

    – en cas de victoire de mon ami c’est la finance, ça ferait en sorte qu’il soit le plus mal élu possible
    ca permettra peut-être de lui foutre la trouille et de lui faire revoir à la baisse ses intentions.

    – au cas où ça aboutisse à une victoire de Mme Lapine, ça le met carrément hors-jeu
    être le candidat qui aura réussi à faire gagner l’extrême droite le disqualifierait et le ferait disparaître, lui et son mouvement qui ne repose que sur sa petite personne. Et on tire la chasse.

    cette hypothèse aurait pour avantage corollaire de confronter le FN à ses engagements:
    Voilà 10 ans que Meuleupeu gagne des voix auprès des milieux populaires sur un programme anti europe et anti mondialisation. Si elle est au pouvoir, il apparaîtra qu’elle ne fera rien de ce à quoi elle s’est engagée, et elle y gagnera la popularité de Landru au bout de 6 mois, comme Toumou Ier avant elle.

    Aux prochaines échéances, nous serons donc débarrassés de deux candidats hostiles.

      +12

    Alerter
    • Caracalla // 27.04.2017 à 14h49

      Cher Monsieur Sorge, vous vous trompez sur un point : Landru était très populaire. Il recevait dans sa prison des tonnes de lettres de femmes subjuguées, comme toujours aves les psychopathes…
      Pas mal, votre “Martine Lapine”. Ce qu’il manque à la France, en fait, c’est une bonne dose d’humour une fois pour toutes. Dieu est humour, malheureusement il n’est pas candidat, alors, chez moi, on s’abstiendra encore une fois, merci. Et je ne vois personne de zen ici. Personne détaché des enjeux, que des citoyens, c’est-à-dire des mécontents, quel que soit le camp. Par contre, pour se taper dessus, sur Twitter ou ailleurs, les citoyens adorent. L’insulte permanente paraît être devenue le mode de socialisation exclusif des Français. Certains parlent même de s’exiler en Sibérie. N’importe quel trou perdu, plutôt que dulce France ! Le goulag volontaire à -40 ! Macron rend les gens fous, Martine Lapine hystérise à un point que c’est pas permis. Que de cinéma ! Landru, au secours !

        +2

      Alerter
      • madake // 29.04.2017 à 15h27

        Il est vrai qu’il savait recevoir chaleureusement…

          +0

        Alerter
  • philouie // 27.04.2017 à 10h44

    Le bon choix serait de voter pour le pire afin de hâter la chute du système.
    Problème : choisir le pire n’est pas plus facile.

      +3

    Alerter
    • Alfred // 27.04.2017 à 12h12

      Si vous n’arrivez pas à choisir le système à choisit pour vous: Vous allez perdre votre protection sociale et le système sera encore debout. Bravo.

        +5

      Alerter
      • P. Peterovich // 27.04.2017 à 22h34

        Oui, mais il aura les mains propres.
        C’est important d’avoir les mains propres, on ne le dira jamais assez.

          +1

        Alerter
  • LMDB // 27.04.2017 à 10h46

    Bah, si ! Demander à un humoriste dé réécrire son papier -avant qu’il ne soit rendu public !- parce qu’il ne convient pas à ce qui sévit sur France Inter depuis longtemps et qui veut que “tout le monde à le droit de dire ce qu’il veut chez nous sauf ce qu’il ne faut pas dire”, c’est de la censure.
    Mais les temps changent aussi sur Inter : ils se radicalisent ; il n’y a pas si longtemps, ils viraient les humoristes après qu’ils ont déplu, maintenant ils les poussent à la démission avant.
    P-E Barré a eu bien raison de démissionner et de ne pas accepter la fausse bienveillance qui consiste à promettre de passer son papier le lendemain. 24 h à subir les pressions et intimidations, il se sera au moins épargné ça.

      +4

    Alerter
  • koui // 27.04.2017 à 10h54

    Les médias macronisent ouvertement, c’est énervant. J’avais déjà décidé de voter pour le petit Macron avant qu’ils ne se déchaînent. Peu importe le programme économique de la dame, elle peut en changer, par contre, elle va certainement réprimer brutalement syndicalistes, amis de migrants, vendeurs de chichon, fatma voilées, gitans et adolescents bronzés. Macron évitera quelques dizaines morts et quelques milliers d’années de prison inutiles. C’est ce qui motivera mon vote, personnellement.

      +3

    Alerter
    • Alfred // 27.04.2017 à 12h19

      Bah. Voui. Jettez un petit coup d’oeil à la Grèce. Vos morts arriveront avec Macron et les hôpitaux publics dévastés à l’anglaise d’ici cinq ans. Vous devez être dans une belle aisance financière pour vous préoccuper avant tout des vendeurs de chichon (je suis pour la légalisation mais ce sont des sujets ULTRA mineurs devant le travail). Par ailleurs vos morts Macron les fera comme Hollande en Syrie entre autres. Si les adolescents bronzés vous occupent il faudra veiller à ne pas mettre au pouvoir ceux qui leur enlèvent un avenir dans leurs pays à et les jettent sur les routes en détruisant des pays entiers par la guerre (Syrie Libye Ukraine) ou par l’économie (franc CFA et toute l’Afrique subsaharienne).

        +16

      Alerter
  • jim // 27.04.2017 à 10h57

    Une raison d’espérer encore un peu un sursaut de révolte légitime de la part de ce pays et de son peuple ce sont les absentionnistes par choix.
    Certainement pas ceux qui choisissent blanc ou nul, par contre!
    Et encore moins ceux qui votent encore lors de cette farce appelée “élections démocratiques”!

      +0

    Alerter
  • LMDB // 27.04.2017 à 11h04

    Il y a quand même quelque chose de profondément choquant dans ce que dit Nagui : il s’offusque qu’il n’y ait pas de manifs anti-FN.
    D’abord, il y en a eu… rapidement et efficacement matées par les CRS.
    Ensuite, on ne l’a pas vu dans celles, petites ou grandes, depuis 15 ans. Et que n’a-t-il appelé à en faire une sur l’antenne (les antennes !) en profitant de son exposition médiatique considérable ? Mais, peut-être estime-t-il qu’il n’en a pas le temps ? Que c’est bon pour les autres, mais pas pour lui ? Ou, pire, que le peuple s’est fascisé au point de s’habituer au FN ?
    Enfin, il doit vivre dans une grotte. Ses confrères d’Inter nous ont abruti depuis 2013-2014 par la présence prévue, inéluctable, mathématique, de Mme Le Pen au second tour. Et il voudrait que nous réagissions à ce qui n’est pas une surprise selon EUX-MÊME ?!
    Ils peuvent tous se féliciter collectivement. Ils l’avaient prévu, c’est arrivé : 21 % des votants les ont cru.

      +2

    Alerter
  • subnihilo // 27.04.2017 à 11h13

    Je comprends le débat quasi-métaphysique qui agite les abonnés de ce site mais pour ma part ma fibre citoyenne m’empêche de me résoudre à m’abstenir et donc je voterai blanc.
    Mais le principal pour moi est de mettre dos-à-dos la nazillonne et le pantin de la finance.

      +2

    Alerter
    • Stéphane Grimier // 27.04.2017 à 12h07

      Belle pirouette, mais en réalité c’est pareil.

        +3

      Alerter
      • Xavier // 27.04.2017 à 12h34

        Non, ce n’est pas pareil, en cas de vote blanc votre expression tombe dans les oubliettes du débat politique, pas en cas d’abstention.

        La bataille de la conscience est médiatique quand on est dans un système mondialisé.
        Il faut jouer avec leurs règles, on n’a pas le choix sauf à renverser physiquement la table, et je ne pense pas que grand monde y soit prêt.

          +5

        Alerter
        • Stéphane Grimier // 27.04.2017 à 13h06

          Oui, vous jouez avec les règles qu’ils vous dictent, vous mentant sur leur nature et leurs buts. Concernant l’abstention, ils jouent les vierges effarouchées, alors qu’il n’en pense rien.

          Techniquement, de leur point de vue, mieux vaut une voix retirée qu’une voix contre soi…. Car en réalité, si vous ne voulez pas voter pour eux, ils préfèrent largement que vous ne votiez pour personne. Pour leur intérêt, c’est un moindre mal.

          Les cries d’orfraie surjoués visant à faire croire qu’une abstention est un vote de combat, de rejet actif, voire en faveur du FN est un mensonge absurde de plus de la part du pouvoir. Je ne comprends pas comment les gens peuvent y croire !
          En vérité, une abstention est une demi voix pour celui qui est en tête, ou favoris, donc un vote d’adhésion, car vous empêchez son poursuivant de le rattraper, et ça c’est bonus pour le pouvoir. Donc si vous vous abstenez, vous votez de fait pour Macron, pour le pouvoir.

          N’oubliez pas qu’une fois la posture de départ pleurant sur l’abstention, pour vous donnez ce que vous voulez, faire croire que vous êtes important, ils feront bien ce qu’ils veulent. Navré de vous le dire, mais c’est la triste réalité, quoi que vouliez en penser. C’est pas moi qui décide ainsi, je ne fais que le constater scrutin après scrutin.

            +5

          Alerter
          • Haricophile // 28.04.2017 à 11h14

            N’importe quoi. Moi j’ai voté contre ces deux là au premier tour, ou pour être précis j’ai voté POUR une alternative.

            Les autres ne l’ont pas fait : quoique il se passe en m’abstenant je ne serait responsable en rien du merdier que d’autres ont mis en place. Cette élection a beau être à deux tour en théorie, je dis en théorie car la pantalonade des primaires montre bien que la logique est un peu plus complexes, j’ai perdu au premier tour, quoique il se passe au deuxième tour, j’ai déjà perdu, et je me fout de savoir duquel de ces deux candidats d’extrême droite dévoués aux système néo-mortifère, chacun à sa manière, passe.

            Vos agitations de morale bon marché et de révolte après l’heure ne viennent que d’une seule chose : Vous ne savez pas accepter la défaite.

            Et encore une fois pour savoir à quoi vous avez à faire ce qui est la seul manière de s’en défendre http://www.mariefrance-hirigoyen.com/

              +3

            Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications