Les Crises Les Crises
22.décembre.202022.12.2020 // Les Crises

« OTAN 2030 » : Un rapport dénonce l’essor de la Chine comme un important défi pour l’Alliance atlantique

Merci 88
J'envoie

Source : Reuters, Robin Emmott, Sabine Siebold
Traduit par les lecteurs du site Les-Crises

L’OTAN doit réfléchir davantage à la manière de gérer la Chine et son essor militaire, même si la Russie restera son principal adversaire au cours de cette décennie, selon un rapport qui sera publié mardi sur la réforme de l’Alliance atlantique.

Le rapport « OTAN 2030 », préparé par un groupe de soi-disant « sages » et contenant 138 propositions, s’inscrit dans un contexte de doutes croissants sur l’objectif et la pertinence d’une alliance qualifiée l’année dernière par le président français Emmanuel Macron en état de « mort cérébrale. »

« La Chine n’est plus le partenaire commercial bienveillant que l’Occident espérait. C’est la puissance montante de notre siècle et l’OTAN doit s’adapter », a déclaré un diplomate de l’OTAN qui a vu le rapport, en soulignant l’activité chinoise dans l’Arctique et en Afrique, et ses lourds investissements dans les infrastructures européennes.

Une partie de la réponse de l’OTAN devrait consister à maintenir un avantage technologique sur la Chine, à protéger les réseaux et les infrastructures informatiques, a déclaré le diplomate, citant le rapport, même si toutes les recommandations ne seront pas adoptées.

L’Alliance de 30 membres pourrait également forger des liens plus étroits avec des pays non membres de l’OTAN tels que l’Australie et se concentrer davantage sur la dissuasion dans l’espace, où la Chine développe des moyens, suggère le rapport.

Lundi, avant la publication du rapport, le secrétaire général de l’OTAN, Jens Stoltenberg, a déclaré que l’essor de la Chine posait « d’importants défis pour notre sécurité. »

« La Chine investit massivement dans de nouvelles armes. Elle se rapproche de nous, de l’Arctique à l’Afrique. La Chine ne partage pas nos valeurs… et essaie d’intimider d’autres pays », a-t-il déclaré lors d’une conférence de presse, exhortant les alliés à se réunir sur cette question.

L’OTAN devrait envisager d’inclure la Chine dans son document stratégique officiel, son « concept stratégique », ont déclaré les diplomates, mais le rapport ne déclarera pas que la Chine est un adversaire.

Tensions

Dans d’autres recommandations, le rapport suggérera que les ministres des Affaires étrangères de l’OTAN se réunissent plus régulièrement et demandera un renforcement du rôle du secrétaire général en tant que médiateur international.

Le rapport sera discuté par les ministres des Affaires étrangères de l’OTAN mardi avant d’être présenté aux chefs d’État et de gouvernement de l’Alliance l’année prochaine.

Alors même que l’ère « America First » du président américain Donald Trump touche à sa fin et que les Européens saluent l’élection d’un président atlantiste en la personne de Joe Biden, des tensions subsistent quant à la capacité d’action de l’OTAN.

De la colère suscitée par la décision de la Turquie d’acheter un système d’armement russe aux doutes des États-Unis sur l’engagement de l’Europe à assurer sa propre défense, l’OTAN – fondée en 1949 pour contenir une menace militaire de l’Union soviétique – a également été confrontée aux appels de Trump à faire plus au Moyen-Orient.

Cependant, les alliés d’Europe de l’Est, qui craignent la Russie depuis l’annexion de la Crimée à l’Ukraine par Moscou en 2014, s’inquiètent de voir trop de ressources être détournées de la tâche principale de l’OTAN, à savoir la défense de l’Europe.

Source : Reuters, Robin Emmott, Sabine Siebold, 30-11-2020
Traduit par les lecteurs du site Les-Crises

Nous vous proposons cet article afin d'élargir votre champ de réflexion. Cela ne signifie pas forcément que nous approuvions la vision développée ici. Dans tous les cas, notre responsabilité s'arrête aux propos que nous reportons ici. [Lire plus]Nous ne sommes nullement engagés par les propos que l'auteur aurait pu tenir par ailleurs - et encore moins par ceux qu'il pourrait tenir dans le futur. Merci cependant de nous signaler par le formulaire de contact toute information concernant l'auteur qui pourrait nuire à sa réputation. 

Commentaire recommandé

Daniel // 22.12.2020 à 07h43

L’OTAN, toujours à imaginer un ennemi là où il pourrait y avoir des amis : où comment créer les conditions de la guerre !
Une bonne résolution pour 2021 : La France quitte l’OTAN et dissolution de cette organisation « Atlantique » qui veut s’occuper aussi du pacifique / Pacifique !

19 réactions et commentaires

  • antoniob // 22.12.2020 à 07h41

    La Chine se rapproche? Pourtant sur la carte c’est le contraire, les bases américaines sont proches. Historiquement c’est l’impérialisme euro-américain qui s’est ingéré sur le sol chinois même.

      +42

    Alerter
  • Daniel // 22.12.2020 à 07h43

    L’OTAN, toujours à imaginer un ennemi là où il pourrait y avoir des amis : où comment créer les conditions de la guerre !
    Une bonne résolution pour 2021 : La France quitte l’OTAN et dissolution de cette organisation « Atlantique » qui veut s’occuper aussi du pacifique / Pacifique !

      +55

    Alerter
  • Kiwixar // 22.12.2020 à 08h04

    « Juste à ce moment, on annonça qu’après tout l’Océania n’était pas en guerre contre l’Eurasia. L’Océania était en guerre contre l’Estasia. L’Eurasia était un allié.
    Il n’y eut naturellement aucune déclaration d’un changement quelconque. On apprit simplement, partout à la fois, avec une extrême soudaineté, que l’ennemi c’était l’Estasia et non l’Eurasia. »
    (Orwell, 1984)

      +34

    Alerter
  • PoissonPilote // 22.12.2020 à 08h14

    Info ou intox?

    20/12/2020 Trump a viré une partie de la technologie Huawei des USA.

    « l’industriel a fait part de son intention d’implanter une usine dédiée aux solutions technologiques de réseaux mobiles à Brumath [Bas-Rhin]. Sa première de ce type hors de Chine.

    « Avec cette usine implantée au carrefour de l’Europe, Huawei vient enrichir sa présence sur le continent déjà forte de 23 centres de R&D, plus de 100 universités partenaires, plus de 3.100 fournisseurs et d’une chaîne d’approvisionnement performante », a fait valoir le groupe chinois, »

    Alors que l’on parle désormais de « déserts militaires » en France après les réformes conduites entre 2008 et 2015, il a donc fallu que Huawei choisisse l’un des secteurs qui concentre le plus d’unités militaires – qui plus est sensibles pour certaines – au kilomètre-carré. »

    http://www.opex360.com/2020/12/18/le-chinois-huawei-va-implanter-une-usine-au-milieu-des-unites-de-larmee-de-terre-dediees-au-renseignement/?fbclid=IwAR1W6UVIqMIRE0ENq27uOIfnhnzFoYX3Nddz0NoZ7ebYMZlgnJWD9cnRUP4

      +10

    Alerter
  • Océan de sagesse // 22.12.2020 à 08h58

    Ceux qui foutent le souk sont bien les impérialistes décadents et déclinant et leurs valets !
    Comme si ces nations ruinées par leur approche catastrophique du covid avaient encore les moyens de leurs ambitions !
    Ces va t en guerre sont pitoyables !

      +22

    Alerter
  • LibEgaFra // 22.12.2020 à 09h15

    « Une partie de la réponse de l’OTAN devrait consister à maintenir un avantage technologique sur la Chine, »

    Ouais, comme avec la 5G, l’envoi de sondes sur la Lune, etc.?!

    Aaaaah, les vœux pieux!

     » à protéger les réseaux et les infrastructures informatiques, »

    Grosse rigolade avec solarwinds!

    Les racistes ne supportent pas que la domination et le pillage de la planète leur échappe.

    Mais pour la guerre il est déjà trop tard, la Chine a déjà un partenariat avec la Russie et il ne tient qu’à elle de conclure une alliance militaire.

      +15

    Alerter
    • Donnot // 22.12.2020 à 10h18

      Avec aussi peu de mathématiciens et autant de sociologues , nous n’avons rien à craindre.

        +8

      Alerter
      • moshedayan // 22.12.2020 à 13h14

        N’exagérez pas ! Je suis très critique à cause des amis français sur votre pays, en rapport avec, selon moi une slavophobie bien ancrée et une évidente américanophilie… Quand on fait le bilan… Les Français s’intéressent à l’Europe de l’Est uniquement pour se faire de l’argent facile et ensuite pour trouver des « voix dissidentes à la Soros » qui font la leçon à leurs propres pays en disant comme l’Occident est vertueux et comme « on est mauvais – Russie, Pologne, Hongrie, Slovaquie… etc… » Votre pays n’a pas tout perdu – dans la science, dans l’armement…etc…ce qui est dommage c’est que ce potentiel est depuis très longtemps devenu un potentiel de nuisance – regardez Lybie et Syrie… et donc effectivement Plusieurs pays ont fait ce constat et ont décidé soit de vous ignorer, soit de cesser toute coopération scientifique et économique qui vous serait vraiment utile… La Chine s’intéresse à la France si elle pense y trouver 2 fois plus davantage… Aussi, des voix françaises s’effraient…certes la Chine l’entend et opte soit d’ignorer soit de vous oublier…ce qui laisse entendre l’affablissement de votre puissance…

          +11

        Alerter
    • Dominique65 // 22.12.2020 à 10h21

      Surtout que les russes se sont mis à fabriquer de superbes frégates depuis que Hollande a décidé que la France pouvait se passer d’honorer des contrats. 😉

        +10

      Alerter
    • Kiwixar // 22.12.2020 à 10h47

      Poutine a déclaré qu’une des forces de la Russie est qu’elle ne fait partie d’aucune alliance militaire.

        +6

      Alerter
      • LibEgaFra // 22.12.2020 à 13h11
        • moshedayan // 22.12.2020 à 13h35

          Les Russes que je connais préfèrent tous une neutralité… Ils admirent la Suisse, l’Autriche parfois celle de la Guerre froide… ils sont contents de la rivalité entre Chine et Usa non pas par machiavélisme mais par crainte, donc si ce fait peut détourner l’Occident de son agressivité contre la Russie ce sera tant mieux et tout en craignant sincèrement que cette rivalité ne pousse l’Occident à attaquer d’abord la Russie pour ensuite « avoir un avantage suffisant » pour détruire la Chine. Ils ont compris que ce scénario a été validé par plusieurs dirigeants américains, depuis Brezcinsky… Ils n’ont aucun doute sur l’ambition des Usa, leurs méthodes à long terme…

            +11

          Alerter
  • Avunimes // 22.12.2020 à 10h44

    L’OTAN dans l’imagerie d’Épinal (et par la propagande de REUTER) est « là pour contenir la menace soviétique ». Or, cette organisation n’a été que le relais d’un Reich prédateur en faillite économique et militaire.
    Tels les germanophiles de 1939 se reconvertissant en Atlantistes dès 1942, l’organisation militaire et prédatrice de la finance Européenne se retrouve naturellement au sein de l’OTAN en 1949.

      +9

    Alerter
  • 78 ans // 22.12.2020 à 12h44

    Il est grotesque pour l’OTAN impérial de prétendre « GÉRER (!) la Chine » (« to handle China »), même inspirée par tous les « sages» présents sur cette planète….

    COVIDés et dépassés, en multi-crises (sanitaire, mais pas seulement…), les pays de l’OTAN auraient plutôt avantage à apprendre comment se gérer eux-mêmes durablement. Trop nombreux sont ceux qui, dans le monde, croient en effet que désormais, les pays de l’OTAN en sont incapables!

    Qu’on se le dise, ce sont les Chinois seuls qui gèrent désormais la Chine, qui le font du reste avec un succès fulgurant. Adeptes de la coopération internationale, sur demande, les Chinois aident même les autres pays à en faire autant. Après l’Islande, l’Italie, la Grèce, les pays d’Afrique, d’Amérique latine, etc., même les pays asiatiques, le confirment: « La Chine ne partage pas nos valeurs »… et c’est tant mieux.

      +16

    Alerter
  • Richard // 22.12.2020 à 15h50

    richard lavigne, Québec

    Importer ou refuser le commerce avec la Chine, c’est l’affaire des citoyens de chaque pays de décidder.

      +1

    Alerter
  • petitjean // 22.12.2020 à 17h36

    Prétendre « gérer la Chine » , quelle rigolade, quelle prétention !
    mais pour qui se prennent-ils ces malades ?
    l’OTAN, bras armé mais faiblard des USA , toujours à se fabriquer des ennemis pour conserver ses centaines de milliards de dotation
    Ces USA qui ont délocalisé en Chine des millions d’emplois pour le bonheur des milliardaires et le malheurs de millions de chômeurs américains
    Ces USA qui veulent toujours contrôler le monde, qui leur échappe et c’est heureux. Ces USA qui refusent le monde multipolaire qui se construit sans eux
    Quand donc les pays européens rejetteront-ils leur vassalisation ?

      +11

    Alerter
  • Ando // 22.12.2020 à 19h29

    C’est à n’y rien comprendre. La tâche ‘principale’ de l’Otan étant de ‘défendre’ l’Europe, on se perd en conjectures. Biélorussie, Russie ou Ukraine sont des États européens. Ils sont donc protégés par l’Otan? Mais si, parmi eux, la Russie est le ‘principal adversaire’ de cette organisation faut-il comprendre que l’Otan doit s’acharner à défendre son principal adversaire?. Par ailleurs, on ne voit nulle part autour de l’Europe, partie occidentale de l’Eurasie, de menaces militaires dirigées contre elle. Décidément, les déclarations de l’Otan sont confuses, peu claires..

      +2

    Alerter
  • Fernet Branca // 23.12.2020 à 22h25

    Kolossal échec de l’Occident qui a cru quand les USA ruinés après la guerre du Viernam ont décidé Le 15 août 1971… ( Presisent Nixon ) de cesser la convertibilité du dollar en or.
    Les USA avaient décidé de conserver comme industries : l’aéronautique et le spatial, l’armement, l’industrie pharmaceutique, et l’électronique et le numérique et de faire fabriquer tout le reste en Asie à coût minime. Il suffisait de conserver la finance, la bourse, la spéculation.
    Paris perdu

      +2

    Alerter
  • Roméo // 25.12.2020 à 22h03

    Depuis la nuit des temps, les puissants de la planète orchestrent les chaos , guerre, génocides, virus, tout pour garder le pouvoir, ce virus actuel en est une démonstration, mais la manipulation des masses vient au secours des puissants, et c’est l’éternel recommencement

      +1

    Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications