Les Crises Les Crises
22.janvier.201522.1.2015 // Les Crises

Pendant ce temps là en Ukraine…

Merci 0
J'envoie

Reportage de Graham Phillips, journaliste britannique, du 13 janvier 2015. Attention, images dures.

Donetsk, banlieue Kouybychevskiy sous les bombardements incessants depuis plusieurs jours compte ses morts…

« Toutes les 5 minutes ils parlent de la tragédie survenue à Paris. Ici toutes les 5 minutes les civils sont tués. Personne n’en a rien à faire »….

Je signale aussi ce passage mémorable où, dans une interview à la chaîne ALLEMANDE ARD, le premier Ministre Ukrainien Iatseniouk a fait une déclaration stupéfiante, relatée par Danielle Bleitrach :

« Rappelons les faits. Récemment Arseni Petrovich a donné une interview à la chaîne de télévision allemande ARD, et ce qui n’est pas surprenant, il a été question de la politique étrangère de la Russie et des négociations avec l’Ukraine dans lesquelles la chancelière allemande Angela Merkel joue un rôle clé. Il n’était sans doute pas nécessaire dans la situation actuelle d’envenimer encore plus les choses, mais Iatseniouk droit dans ses bottes, a déclaré :

« l’agression russe contre l’Ukraine est une offense à l’ordre du monde. Nous nous souvenons tous de l’invasion soviétique en Ukraine, y compris en Allemagne. Il faut éviter que cela ne se reproduise. Personne n’est autorisé à réécrire les résultats de la Seconde Guerre mondiale, ce que tente de faire le président russe Poutine « .

Ainsi, le Premier ministre a fait une déclaration fracassante concernant plusieurs découvertes dans les domaines de l’histoire et de la science politique. Pour commencer, même les critiques les plus sévères de Moscou ne parlent pas d’« agression russe contre l’Ukraine ». Bien sûr, ils signifient quelque chose comme ça, mais ne se permettent pas de l’exprimer directement. Et de ce point de vue, bien sûr, Iatseniouk les a laissés assez perplexes, parce que dans une simple phrase il a presque détruit tous leurs efforts diplomatiques.

Il faut également noter l’expression « que l’invasion soviétique en Ukraine, y compris en Allemagne. » Tout d’abord, sur la base de cette logique, nous devrions admettre que dans les années de la Grande Guerre patriotique, l’Ukraine ne faisait pas partie de l’URSS, puisqu’elle a souffert de «l’invasion soviétique». En d’autres termes, elle était une sorte de pays «tiers», qui, comme l’Allemagne, aurait été sous les coups de l’agresseur. D’ailleurs, une telle assertion peut prendre au dépourvu les ultras nationalistes, qui assurent que, en fait, pendant la guerre, l’OUN et l’UPA ont combattu sur deux fronts – contre l’Union soviétique et l’Allemagne, l’une comme l’autre aussi désireuse de conquérir l’Ukraine. D’après les paroles de Iatseniouk il s’ensuit que le seul «prédateur» était l’URSS. Et après cela il parle de l’inadmissibilité de réécrire les résultats de la Seconde Guerre mondiale? Tout cela ne serait rien si – malgré la situation politique étrangère actuelle – le discours n’avait pas été prononcé dans une interview, je tiens à le souligner une fois de plus, à une chaîne allemande. En Allemagne contemporaine on est encore très sensible à tous les sujets qui de près ou de loin touchent l’époque du Troisième Reich, ses symboles sont interdits par la loi, et pour la promotion d’opinions inappropriées on peut écoper d’une peine de prison. Il n’est donc pas surprenant que plusieurs jours après l’entrevue, le gouvernement allemand ait gardé un silence assourdissant, essayant apparemment de comprendre ce qui était arrivé. En revanche la Russie n’est pas restée sans rien dire. Ici – et tout de suite au niveau du ministre des Affaires étrangères – a été immédiatement envoyée une note aux collègues allemands pour clarifier la position officielle de Berlin à propos de l’invasion de l’Allemagne par l’URSS.  »

Source

La vidéo est ici à 1’05

Médias allemands : Freitag, Spiegel (article ironique)

P.S. « étrange », je n’ai pas retrouvé cette info dans les grands médias (même RFI 🙂 ), sur un sujet qui semble quand même d’un peu d’importance, vu qu’il y a émotion diplomatique russo-allemande …

« Le premier épisode se situe dans une déclaration faite par le PM ukrainien à la chaîne ARD, retranscrite (en allemand) le 8 janvier 2015, et fort discrètement, par le Spiegel. La chose est à peine reprise, tout juste mentionnée, parfois évoquée, – tout cela, on le comprend, dans l’atmosphère brûlante qui ébranle sismiquement la planète au nom de Charlie Hebdo qui représente alors le grand événement courant de l’histoire du monde. Pourtant, le PM devenu professeur d’histoire, Iatseniouk, présente une thèse révolutionnaire qui vaudrait le prix d’excellence annuel du révisionnisme, qui se résume comme ceci : “L’Union soviétique a déjà attaqué et envahi une fois l’Allemagne et l’Ukraine durant la Deuxième Guerre mondiale, faisons en sorte que cela ne se reproduise pas”. Par rapport aux normes de l’esquisse des très grands événements de la guerre, l’affirmation sonne haute et originale. L’opération Barbarossa du 21 juin 1941 est la seule trace d’attaque entre l’Allemagne et l’URSS qu’on trouve, et plutôt dans le sens opposé que nous en dit le professeur Iatseniouk, et la riposte soviétique qui s’ensuit qui permit de donner aux alliés la victoire sur l’Allemagne dans la Deuxième Guerre mondiale peut difficilement être tenue pour une “agression” du type dont parle Iatseniouk ; quant à l’Ukraine, elle était au début du conflit en bonne partie, pour le meilleur ou pour le pire, partie de l’URSS et se trouve donc difficilement en position d’être attaquée par qui en possède déjà cette partie-là…

Soit, Bryan MacDonald, journaliste irlandais basé à Moscou et collaborateur de RT, fait un article sur cette affaire le 10 janvier 2015 sur le même Russia Today. Nous en donnons un extrait, le reste explicitant plus en détail la situation de la Deuxième Guerre mondiale dans cette partie du monde, cherchant vainement la trace de l’événement foudroyant dont parle Iatseniouk.

«First, though, here’s what Yatsenyuk actually said. “All of us still clearly remember the Soviet invasion of Ukraine and Germany, » he told German-state broadcaster ARD. « We need to avoid [a repeat of] it.“ “Nobody has the right to rewrite the results of the Second World War,’ he also added. “Russia’s President Putin is trying to do exactly this.”

»When I saw the comments on my Twitter timeline, I was initially convinced it was a joke. So much dis-information is circulated on the platform that I automatically dismissed it as a misquote. Surely a senior politician wouldn’t say something like that? Only 24 hours later, when I saw Yatsenyuk’s words still swooshing through the Twitter-sphere, did I realize that he actually did utter those words. Arseniy Yatsenyuk, apparently handpicked for the PM post by US diplomat Victoria Nuland, believes the USSR invaded Germany in WW2. This runs contrary to the almost universally accepted narrative that Germany actually attacked the Soviets first in Operation Barbarossa. After repelling the attack, USSR forces eventually made it to Berlin where they met the other liberating powers, the USA and Britain…»

Mais la discrétion qu’on a signalée plus haut de la part du bloc BAO et des Allemands (Merkel) en particulier a, selon Mac Donald, une autre signification, plus politique, qu’il expose en fin de son article. D’autre part, les Russes, qui ne laissent rien passer si aisément, ont tout de même noté la leçon d’histoire de Iatseniouk et ont demandé à Berlin, et à Merkel, ce qu’on en pensait en Allemagne.

«This also explains the silence of German media on Yatsenyuk’s words. If the German public were made fully aware of what the visitor from Kiev had said, they would be outraged. So much so that Merkel could be forced to withdraw all support for Ukraine. If Yatensyuk’s comments were widely circulated, they would embolden revisionists in Germany and beyond – something there is, sadly, no shortage of.

»Just as it seemed the story would fade away, the Russian Foreign Ministry made a late intervention, asking Berlin to outline its official position on Yatsenyuk’s verbiage. The reply, assuming it ever arrives, will be telling.»

Eh bien, finalement, les Allemands n’ont pas vraiment répondu. Merkel s’est tenue absolument muette. L’un ou l’autre porte-parole a observé que tout le monde sait évidemment comment s’est passée la Deuxième Guerre mondiale, – sans préciser exactement “comment” et d’ailleurs c’est inutile puisque tout le monde le sait, – et donc qu’il est inutile de le répéter. Ainsi était démenti sans l’être une seconde en vérité ce qu’avait dit Iatseniouk, à moins qu’en fait il n’ait pas été vraiment démenti et que “tout le monde” sait bien que la Deuxième Guerre mondiale s’est bien passée comme chacun sait, et qu’après tout pourquoi Iatseniouk ne dirait-il pas ce que tout le monde sait très bien…

En bref, cette façon de botter en touche selon une dialectique implicite extrêmement complexe a surpris. Le silence de Merkel, ainsi poursuivi, confirmé et continué, a encore plus surpris, après l’intervention russe auprès d’elle. »


« L’info » du jour :

MAE de Pologne : Auschwitz a été libéré par les Ukrainiens

Par La Voix de la Russie | Le camp de concentration d’Auschwitz-Birkenau à Oswiecim a été libéré par les Ukrainiens, a déclaré mercredi sur Radio Pologne le ministre polonais des Affaires étrangères Grzegorz Schetyna interrogé sur l’invitation du président de Russie Vladimir Poutine aux cérémonies consacrées au 70e anniversaire de la libération du camp par l’Armée rouge.

« Peut-être il vaut mieux dire que c’étaient le premier front ukrainien et les Ukrainiens qui l’ont libéré ? Parce qu’en ces jours de janvier ce sont les Ukrainiens qui ont ouvert la porte et ont libéré le camp », a dit le ministre polonais.

Selon lui, les dirigeants de Russie ont pris eux-mêmes la décision de ne pas participer aux commémorations. M. Schetyna a souligné que cette année aucun président n’a reçu une invitation personnelle car les cérémonies avaient été organisées par le Musée d’Auschwitz et le Conseil international d’Auschwitz.

MOSCOU, 21 janvier – RIA Novosti/La Voix de la Russie Le ministère russe des Affaires étrangères a invité mercredi la Pologne à cesser de se moquer de l’histoire et d’outrager la mémoire de ceux qui ont libéré l’Europe lors de la Seconde Guerre mondiale.

« Il faut cesser de se moquer de l’histoire et de pousser l’hystérie antirusse jusqu’à insulter la mémoire de ceux qui ont sacrifié leurs vies pour libérer l’Europe », lit-on dans un communiqué de la diplomatie russe.

Le ministre polonais des Affaires étrangères Grzegorz Schetyna a déclaré mercredi sur Polskie Radio que le camp de concentration nazi Auschwitz-Birkenau fut libéré par des Ukrainiens lors d’une opération effectuée par le Premier front ukrainien. D’après le ministre, « en ce jour lointain de janvier, des soldats ukrainiens ont ouvert les portes du camp et libéré les prisonniers ».

Selon Moscou, « il est difficile de soupçonner d’ignorance un fonctionnaire du niveau de Grzegorz Schetyna », car « tout le monde sait que le camp Auschwitz-Birkenau a été libéré par l’Armée Rouge ». Le communiqué souligne notamment que « tous les peuples ayant combattu au sein de cette armée ont fait preuve d’héroïsme ».

« Il est aussi à noter qu’avant novembre 1943, le Premier front ukrainien s’appelait Front de Voronej et encore plus tôt, Front de Briansk », a conclu le ministère russe des Affaires étrangères.

Sources : ici et ici

Moi, je pense que fin 2015, il nous diront que finalement qu’Auschwitz était russe, et que les Ukrainiens ont gagné la guerre…

Commentaire recommandé

rakosky // 22.01.2015 à 00h59

C’est une vraie guerre qui nous est menée,la guerre de l’Otan,du FMI,de l’Union européenne;
Les bombes et la mitraille à Donestsk et la Loi Macron ou le Pacte de responsabilité à Paris,c’est la même guerre et les mêmes objectifs,détruire tous les fondements de la civilisationn,préparer les peuples à la barbarie
C’est d’un Stalingrad social dont nous avons besoin,à Paris,Athènes ou Madrid,que l’un de ces gouvernements mette le genou à terre et tout leur édifice s’effondrera..
On peut toujours rêver,mais qui connait la fin de l’histoire..

142 réactions et commentaires - Page 2

  • Ray // 22.01.2015 à 19h09

    https://www.youtube.com/watch?x-yt-
    cl=84359240&v=J0dkqK1pGqE&feature=player_detailpage&x-yt-ts=1421782837

    De l’intox…..? Pas si sur..!

      +0

    Alerter
  • NoMoreWar // 22.01.2015 à 19h52

    Xavier moreau sur France 24 bouscule la pensée unique:
    http://www.youtube.com/watch?v=vrjziuVqmAE

      +0

    Alerter
  • Serge // 22.01.2015 à 20h06

    Il a été amené ce matin sur les lieux du pillonnage du bus .
    à Donetsk.Il a du être évacué avant d’être lynché par les civils présents sur les lieux .Eux savent très bien d’où viennent les tirs ….
    Attention,images dures : on voit les corps des victimes à terre .

    https://www.youtube.com/watch?v=3_msbONhfGA

      +4

    Alerter
  • theuric // 22.01.2015 à 20h26

    Il est des choses avec lesquelles nous ne pouvons jouer sinon de perdre à tous coups.
    Il en est ainsi des principes et ceux qui régissent la géopolitique, et plus encore, la géostratégie sont de ceux-là.
    Il en est de même pour l’économie, mais le sujet n’est pas là pour l’instant, d’autant plus que les-dits principes économiques ne sont pas, loin de là, formalisés, tout du-moins pouvons-nous percevoir au jour le jour combien les errements idéologiques actuels plongent le monde et notre porte-monnaie dans les pires des avanies.
    Pour ce qui en est de la politique internationale, c’est la géographie qui en est l’acteur principal, suivit par l’histoire des peuples et leur inconscient social quand cette histoire est oubliée ou part trop fantasmée, ce qui revient au même.
    Ce que j’ai pu écrire plus haut au sujet de l’économie ne concernait pas l’énergie, nous ne pouvons comprendre ce qu’il se passe en ce moment en Ukraine et même en France si nous ne nous penchons pas sur les errements économico-énergétiques, dont l’expérience troublante étasunienne de puiser chez eux les gaz et pétrole de schiste avec tous les risques que cela entraine est, pour moi, d’importance première.
    Ukraine, France, Mali, Syrie, Libye et bien d’autres, le pétrole est entré dans une danse où les autres considérations, quelles qu’elles puissent être, s’avèrent n’être que des justifications et/ou manipulations apparentes.
    Ensuite n’est plus que de laisser les pions agir et donner sens à leurs actions, aussi délirants ou logiques que soient leurs arguments, il n’en reste pas moins que ces pions ne sont que les instruments d’une politique complexes où les marionnettistes peuvent se révéler n’être eux-même que des pions.
    Parce que la troisième force qui entre en jeu dans toute politique géographique et stratégique, donc de puissance, mais ne le disons pas trop fort, c’est l’énergie, une énergie sûre, facile d’extraction et d’emploi, quelle qu’elle puisse être.
    Que soit découverte demain une énergie autre que celles que nous utilisons aujourd’hui et rapidement les immenses tensions présentes et futures se résoudront comme par enchantement.
    Les autres considérations, philosophiques, religieuses, monétariste, même sous le couvert de l’or, économiques, idéologique, démographiques, historiques même,…, ne sont que secondaire.
    L’histoire montre à ravir que de ne pas considérer la géographie et l’énergie (pour le transport, notamment par le passé) comme importantes conduisent inéluctablement à l’échec, il en est aussi de l’inconscient des peuples conquis ou conquérants.
    Il est toutefois un quatrième domaine qui, suivant les époques et les lieux, peuvent avoir une importance capitale, c’est, suivant, l’eau et/ou la nourriture.
    Mais là encore la modernité peut subvenir à ces besoins par une utilisation raisonnée de l’énergie, ce qui peut palier à ce manque particulier, encore faut-il que cette énergie soit à disposition.
    Il faut ainsi garder à l’esprit, dans les événement présents et futurs, ces quatre dimensions de la politique internationale pour y jauger de la valeur de l’action entreprise: la géographie, l’énergie, la subsistance et l’inconscient des peuples (leur agressivité et discipline, mais ici aussi, taisons-nous).
    Cela nous permettant, également, d’y peser le degré de manipulation dans un événement donné.
    Depuis maintenant quelques semaines notre monde à changé, que nous le voulions ou pas, ce qui hier encore était une évidence peut changer rapidement de formes et de fonctions, l’année prochaine, pour qui conservera une bonne mémoire de l’instant présent, se montrera totalement différente d’aujourd’hui parce que les principes régissant les politiques internationales reprendront inéluctablement leurs droits et tous ceux qui ni s’y plieront pas auront à souffrir de leurs impérities.
    Pour nous, le plus important sera de garder la tête froide et de ne pas nous laisser emporter par des élans émotionnels dont l’origine se cacherait dans les méandres égarés de notre pays et de notre et nos peuples originels.

      +0

    Alerter
  • Ras // 22.01.2015 à 21h06

    Pendant ce temps là dans la presse française…

    http://www.lemonde.fr/europe/article/2015/01/22/la-chute-de-l-aeroport-de-donetsk-tournant-symbolique-de-la-guerre-en-ukraine_4561575_3214.html

    Noter l’affirmation suivante, totalement inventé pour justifier la déroute de Kiev :

    « L’été a vu l’armée ukrainienne reculer sur tous les fronts, vaincue grâce à l’intervention directe de l’armée russe dans les combats. »

      +2

    Alerter
  • Michel Roissy // 22.01.2015 à 23h41

    « Oleg Mikats, le Commandant de la 93e Brigade, “Zhitomir”, a été fait prisonnier à l’aéroport de Donetsk. »

    C’était déjà une bonne nouvelle, mais celle ci, si elle est confirmée est encore meilleure :

    DONETSK, 22 janvier – RIA Novosti/La Voix de la Russie Les combattants indépendantistes du Donbass ont découvert sous les décombres de l’aéroport de Donetsk les corps de mercenaires étrangers vêtus d’uniformes de l’Otan, a annoncé jeudi Edouard Bassourine, chef d’état-major des forces d’autodéfense de Donetsk.
    Lire la suite: http://french.ruvr.ru/news/2015_01_22/Aeroport-de-Donetsk-des-mercenaires-etrangers-ensevelis-sous-les-decombres-3954/

    Ça serait enfin la preuve indiscutable, si besoin en est, de la duplicité des « occidentaux » en même temps incapables, aux dires mêmes des Zétazunis, de prouver la présence des 9000 militaires russes…

    Si on y ajoute la fébrilité de certains ministricules ukrainiens et polonais qui en sont à falsifier l’histoire de façon tellement grotesque (avec le silence complice des EUSA), on peut se demander si le « camps occidental » n’en n’est pas à tirer ses dernières cartouches…

    Les sanctions contre la Russie sont plus dommageables aux sanctionneurs qu’au sanctionné, renforcent et accélèrent les contre mesures des BRICS et l’OCS, l’attaque contre le rouble a fait long feu et risque de couter très cher aux spéculateurs qui ont pris des positions de vente à découvert…

    Et si le « système » s’écroulait comme est tombée l’URSS ?

      +2

    Alerter
  • Thomas // 23.01.2015 à 01h24

    Encore un crime de guerre des atlantistes ukrainiens :

    âmes sensibles s’abstenir !

    https://www.youtube.com/watch?v=5ovTl8-JyNI

      +0

    Alerter
  • ulule // 23.01.2015 à 02h38

    [ article retiré car sources non fiables ] !!!!!!

      +1

    Alerter
  • ulule // 23.01.2015 à 03h32

    La guerre dans le Donbass. 22.01 – résumé de la journée
    https://z5h64q92x9.net/tr-url/ru-fr.en/colonelcassad.livejournal.com/2003131.html#cutid1

      +0

    Alerter
  • ulule // 23.01.2015 à 03h42

    Un documentaire de la série « le Donbass. Sur la ligne de feu ». Appelé « À la guerre comme à la guerre ».
    https://www.youtube.com/watch?x-yt-ts=1421914688&v=pLTkNYGATXc&x-yt-cl=84503534#t=201

      +0

    Alerter
  • Olposoch // 23.01.2015 à 08h39

    Journée ordinaire anti-russe, ce matin sur france inter, qui commence à 6h33 avec un reportage sur des exilés russe, en Lituanie (? en fait des patrons High Tech qui s’installent en zone euro pour éviter les sanctions), à les écouter, la Russie est revenue aux années noires du stalinisme.

    http://www.franceinter.fr/player/reecouter?play=1039385#

      +0

    Alerter
    • V_Parlier // 23.01.2015 à 19h10

      Il faut être bien accroché pour écouter encore cette radio en gardant le contrôle de soi même !

        +2

      Alerter
  • VladDracul // 23.01.2015 à 09h28

    Télé Ukrainienne hier soir : Aéroport de Donetsk : 1 mort, 40 blessés…
    Télé RPD, même aéroport : 597 morts, 1500 blessés, 40 soldats se sont rendus…
    Bien-sûr comme se sont des soldats d’autres nationalité, ils ne sont pas compté par l’Ukraine…
    En tout cas… Beaucoup de morts pour rien.
    Plus un trolleybus en ville 13/15 morts… Tués par les « terroristes russes »…

      +0

    Alerter
  • Michel LONCIN // 23.01.2015 à 17h22

    UNE SEULE réponse possible à pareille INSOLENCE : que la Novorossia gagne la guerre en allant … jusqu’à Kiev !!!

      +2

    Alerter
  • Serge // 23.01.2015 à 21h48

    Confirmé sur d’autres sites .

      +0

    Alerter
  • Julien // 24.01.2015 à 02h04

    Juste pour info la Tete de Graham Phillips est mise à prix à $10,000 dans un tweet et $20,000 avec un truc sur la langue et les mains. Mais bon google translate traduit mal cette partie .

    https://twitter.com/EuropeUkraine/status/558287764395786240

      +0

    Alerter
  • Kochtchéi // 24.01.2015 à 15h32

    Petite pointe de rappel pour la majorité des commentateurs qui pensent encore que c’est une guerre avec des gentils et des méchants.

    Bombardements à Marioupol, 15 morts côté Ukraine: http://www.lemonde.fr/europe/article/2015/01/24/ukraine-au-moins-quinze-morts-dans-des-bombardements-a-marioupol_4562885_3214.html

      +0

    Alerter
    • Wilmotte Karim // 24.01.2015 à 23h19

      Tir de plus de 15 km qui frappe à moins de 400 m d’une position ukrainienne (source OSCE).

      Les gens sérieux savent que la guerre ça tue, que les armes sont dangereuses et que des tirs de grad de plus de 15 km n’ont pas toujours la précision voulue.

      Ceci étant dit, dans le cas présent, je ne vois pas bien le rapport avec des frappes indiscriminées sur le centre de Donetsk, de Lugansk ou ailleurs et visant spécifiquement la population civile.

      Mais puisque vous en êtes à faire des « Petite pointe de rappel », continuez donc, expliquez nous en quoi c’est identique?

        +2

      Alerter
  • Somkin_Jo_Blue // 24.01.2015 à 18h08

    Il faut faire la différence entre les Ukrainiens! (Au même titre qu’il y a des flamands et des wallons en Belgique)

    Les Ukrainiens de l’Ouest (la Galice par exemple), combattant avec les nazis contre l’URSS, donc je ne pense pas qu’il y en a eu beaucoup qui ont libéré Auschwitz… Par contre les Ukrainiens du centre et de l’est (historiquement Russe), se sont battus à fond contre les nazis avec l’URSS… (Voir le siège de Kharkov etc…) Donc ont forcements fait partis des troupes soviétiques…

    Mais après je suis d’accord avec vous, car ces Ukrainiens qui ont libéré Auschwitz ils venaient plutôt de l’est ukrainien (Par exemple le Dombass), donc ce Polonais techniquement devrait remercier les séparatistes (et non pas les Galiciens) d’avoir libérer Auschwitz…

      +1

    Alerter
    • VladDracul // 25.01.2015 à 15h43

      Bonjour,
      Oui, excusez moi, j’aurais du faire la différence…

        +1

      Alerter
  • Jo_Blue // 25.01.2015 à 01h06

    A Kharkov, la « police » Ukrainienne est sur le qui vive. Contrôle de tous les papiers etc… La ville est comme en situation de guerre:

    http://kh.vgorode.ua/news/sobytyia/249133-piat-raionov-kharkova-budut-usylenno-patrulyrovat-boitsy-natshvardyy-y-tiazhelaia-tekhnyka

    J’ai pas d’amis à Odessa mais ça doit être la même chose, beaucoup de soldats Ukies ont étés envoyés là bas…

    Sinon des tirs à Marioupol ont été entendus… La Novorossia ne plaisantait pas quand ils ont déclaré vouloir arrêter de négocier la paix car les soldats Ukrainiens continuaient de bombarder les civils. Quand ils ont dit qu’ils pouvaient être sur 3 fronts à la fois, cela se vérifie dans les faits.

    A propos des seulement 6 morts officiels dans la bataille de l’aéroport de Donetsk, un ami dans l’armée Ukrainienne m’a confirmé que le bilan Russe des 500 morts reste le plus réaliste… (D’un cotés quand on voit l’état de l’aéroport complétement détruit… 6 morts seulement serait un miracle! L’armée Ukrainienne encore une fois minimise ses pertes pour ne pas avoir à verser de pensions aux familles, et accusera ces soldats de « déserteurs »)

    Ça commence à se fritter sévère à Marioupol… Des tirs ont été entendus.

      +1

    Alerter
  • Michel Roissy // 25.01.2015 à 14h23

    NEW YORK (Nations unies), 25 janvier – RIA Novosti/La Voix de la Russie Le secrétaire général de l’Onu Ban Ki-moon a condamné les bombardements de la ville ukrainienne de Marioupol (sud-est) et accusé les indépendantistes du Donbass de violer les accords de Minsk.
    Lire la suite: http://french.ruvr.ru/news/2015_01_25/Ukraine-Ban-Ki-moon-condamne-lattaque-contre-Marioupol-2615/

    Encore un bel exemple de « double standard »… on entendait bien moins ce brave toutou quand Kiev bombardait journellement Donestk en tout respect de la trêve…

    Accords de Minsk « piège à c… » sauf quand leur violation arrange le clan mondialiste !

      +0

    Alerter
  • Homère d’Allore // 30.01.2015 à 22h25

    Autre lien en allemand accréditant la présence de mercenaires d’Academy (ex Blackwater) en Ukraine.

    http://www.neopresse.com/politik/der-ukraine-kaempfen-blackwater-soeldner-aus-den-usa/

      +0

    Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications