Les Crises Les Crises
3.décembre.20143.12.2014 // Les Crises

[Propagande de guerre] France Inter sur la Crimée

Merci 0
J'envoie

(on appréciera le choix d’une photo avec des drapeaux communistes, alors qu’il en existe avec des milliers de russes en joie

Depuis mars dernier, à l’issue d’un référendum dénoncé par la communauté internationale, la presqu’île de Crimée a fait sécession de l’Ukraine. Ce qui était la “Côte d’Azur” de la Russie tsariste, puis de l’Union Soviétique, a quitté le giron de Kiev pour se placer sous celui de Moscou. En un éclair, les nouvelles autorités ont rayé tout ce qui pouvait rappeler l’appartenance à l’Ukraine : la région est passée à l’heure de Moscou, le rouble a remplacé la Hryvnia. Et seule prévaut désormais la langue russe sur les bâtiments officiels. Quant à la cohabitation entre la majorité russe et les minorités ukrainienne et tatare, paisible jusqu’alors, elle a dégénéré. Les haines attisées par la propagande de Moscou ont forcé une partie de la population à quitter la région. Ceux qui restent baissent la tête. Quant aux Tatars, ils redécouvrent l’angoisse de l’avenir. Les Européens comme les Américains ont imposé des sanctions à la Russie pour la punir de cette annexion. Mais l’histoire semble déjà avoir digéré cet épisode-là, en attendant le prochain : dans le Dombass cette fois, à l’Est de l’Ukraine où les armes russes se font entendre.

Emission présentée par Pascal Dervieux

Un reportage de Julie Piétri et de Fabien Gosset (Prise de son)

Réalisation Anne Lhioreau assistée de Stéphane Cosme


(ré)écouter cette émission

Source : France Inter


Commentaire d’un des lecteurs du blog qui a signalé cette émission :

Ca vaut vraiment le coup d’écouter cette émission, un modèle d’équilibre.

-1° temps: Présentation assez orientée je ne vous dit pas en faveur de qui, le titre se suffit à lui-même,

-2°temps: Interview par Julie Petri d’un dizaine de citoyens de Crimée, questions parfois orientées, mais pas trop, réponses qui semblent honnêtes et qui à 80 % affichent un soulagement et un espoir depuis “l’annexion”, une opposante déclarée, parle aussi assez librement me semble t’il. Si bien que l’on retient de cette émission 2 choses,
-ça a l’air d’aller un peu mieux en Crimée
-Tiens, France Inter fait un reportage honnête sur la question de la Crimée

3° temps: pour la synthèse, devinez qui arrive sur le plateau, Marie MENDRAS, et là c’est un florilège pour nous expliquer:

-Que les Criméens interviewvés ne savent pas de quoi ils parlent
-Que ça va très mal au DOMBASS (c’était pas la question, mais..)
-Que Poutine est très méchant et Poroschenko et yartsenuk trés gentils.

Hallucinant!…

Commentaire recommandé

pierre9459 // 03.12.2014 à 05h21

Il y a un bouton sur la radio….y’a marqué “ON” et “OFF” ….
Quand je commence à entendre ce genre de connerie, bizarrement c’est un bouton que j’utilise alors beaucoup.
Maintenant, France Inter…ce que c’est devenu …….

168 réactions et commentaires

  • pierre9459 // 03.12.2014 à 05h21

    Il y a un bouton sur la radio….y’a marqué “ON” et “OFF” ….
    Quand je commence à entendre ce genre de connerie, bizarrement c’est un bouton que j’utilise alors beaucoup.
    Maintenant, France Inter…ce que c’est devenu …….

      +70

    Alerter
    • FileDansLeVent // 03.12.2014 à 07h59

      C’est plein de cerveaux malades dans cette radio…

        +46

      Alerter
    • Kaiel // 03.12.2014 à 08h52

      J’ai écouté France Inter des années et je n’arrive même plus à écouter le journal du matin plus d’une minute. le niveau est très, très faible. Ce matin dans l’ordre 180 condamnés à mort en Egypte, manifestation contre l’euthanasie des chats (non pas celle des rentiers) devant la spa et finalement un long développement sur la beauté d’aller faire du sport au Qatar qui organise plein de super événements … Nullissime.

        +44

      Alerter
      • bob // 03.12.2014 à 10h50

        Constat identique. Nullité crasse. Même chose pour France Culture, j’ai honte pour eux.

          +25

        Alerter
      • boduos // 03.12.2014 à 12h21

        belle inobjectivité, plus de la moitié de l’émission est dédiée au point de vue de 3000 opposants sur 2000 000 de russophiles avec la conclusion de .M.Mendras procureur général patentée par le système des procès anti russes.
        deux hypothèses : ou Fr.Inter prend ses auditeurs pour des abrutis (qu’ils ne seraient pas )et c’est donc contre productif pour la doxa .
        ou les auditeurs n’ont aucun esprit critique et ronronnent avec leur station en concert avec les 13% de satisfaits de la politique gouvernementale .
        dont acte.

          +17

        Alerter
        • lvzor // 05.12.2014 à 20h21

          Depuis Philippe Val, Radio-Paris est revenu à ses fondamentaux.

            +2

          Alerter
      • Homère d’Allore // 03.12.2014 à 14h32

        Il y a quelques cas où les laquais mangent à la table des maîtres:
        http://m.lexpress.fr/vincent-perez-et-philippe-val-a-la-table-des-sarkozy_1564165.html

          +4

        Alerter
        • RGT // 03.12.2014 à 21h44

          En tout cas, je n’irai pas chez les Sarközy de Naguy-Bosca : En vieillissant, il faut que j’aille fréquemment faire une petite gougoutte…

          Il paraît que c’est une action délicate car cette habitation a des problèmes d’évacuation d’eaux usées…

          Je me verrai donc obligé de décliner une invitation de ce couple charmant malgré toute leur insistance…

            +3

          Alerter
    • Slavyanka // 03.12.2014 à 21h01

      Affreux, j’ai la HAINE quand j’entends cette bonne femme pérorer sur la Russie et Poutine !
      Et la haine est un si mauvais sentiment pour une orthodoxe mais quand il s’agit de cette pseudo-spécialiste de la Russie, je n’y peux rien.

        +9

      Alerter
    • Pascale63 // 05.12.2014 à 00h32

      C’était l’émission “Interceptions”, et pour celle là, le bouton chez moi est habituellement est sur ON!! Du travail de journalisme honnête, sur le terrain. Des gens à qui on donne un espace de parole. Habituellement je me régale.

      Sur la Crimée, par exemple, on a le prof d’université qui explique bien le problème de la question linguistique.
      Mais voilà, il y a aussi , après le reportage, l’interview du “spécialiste de la question” pour donner un éclairage de l’extérieur. Bonne idée en général. Mais sur la Crimée, patatras, évidemment l’invitée c’est Marie Mendras, avec tous ses titres, qui font super sérieux. Une spécialiste qui ne répond pas vraiment à la question posée, et se lance dans un discours de propagande!!!
      Dommage pour le travail des journalistes, que cela gâche complètement.
      J’ai vite appuyé sur “OFF” tellement je n’en pouvais plus de l’entendre!!

        +3

      Alerter
  • DUGUESGLIN // 03.12.2014 à 05h25

    Cette propagande qui ne faiblit pas est de plus en plus pénible.

    Elle est d’autant plus pénible que finalement, en supposant que les propagandistes aient de bonnes raisons pour la faire, que proposent-ils?

    Ils dénoncent dans le vide, hormis des “sanctions” ridicules et sans effet.
    S’ils croient à ce qu’ils disent, alors qu’ils aillent au bout de leur raisonnement et nous expliquent leurs intentions. Sinon à quoi peut bien servir ce déchaînement de mensonges?
    Quelles solutions? Des mesures idiotes qui nous mettent en difficultés, comme la non vente des mistral par exemple? L’espoir de faire démissionner Poutine avec ses 85% de soutien en Russie peut-être?
    Tout cela est vain, inutile, infructueux et pénible. Persister avec tant de constance à débiter des âneries est un record quasiment pathologique dont le but non avoué manque carrément de clarté.

    Que ces gens là, pseudo spécialistes, soient clairs une fois pour toute et qu’ils nous disent la finalité de leur propagande.Quel but veulent-ils atteindre?

    Sinon à quoi ça sert ce mic-mac qui ne donne aucun résultat utile et concret par rapport à ce qu’on suppose qu’ils en attendent, sans qu’ils nous le disent honnêtement.

    Pourquoi ne nous parlent-ils pas des pays de rêve, nos meilleurs alliés, où régne la liberté d’opinion, où les femmes sont à l’honneur où le mariage homo est encouragé, où les “libertés fondamentales” sont respectées, tout ce dont nous pouvons rêver, je parle de l’Arabie Saoudite.
    Ce pays merveilleux qui est bien autre chose que la terrible Russie.

      +54

    Alerter
    • step // 03.12.2014 à 11h14

      la question de l’objectif de tout ceci est effectivement une très bonne question.

      J’ai eu vent d’histoire de gaz de schiste mais à priori ce ne serait pas le cas. Les mines existantes sont globalement sur le territoire tenu par les novorusses.

      Il y a les questions militaire pour l’otan, mais quel intérêt si “officiellement” la russie n’est pas une cible ” ?

      L’intervention humanitaire (le fumeux droit d’ingérence) mais nous sommes en bonne partie les pyromanes alors.

      Le “marché ukrainien” ? pour un pays en pleine déconfiture, je les vois mal relancer la demande en europe.

      Une armée de réserve européenne pour les patrons ? pourquoi pas, mais cela relèverait du suicide politique en tendant un bâton aux partis anti-immigrationnistes (et généralement anti-européens) alors que le fait politique récent c’est leur montée en puissance.

      L’inertie intellectuelle ? On continue la guerre froide par manque d’ennemis vendables pour assurer le calme de populations soumises à l’austérité ?

      bref ce n’est pas clair, pour le moins.

        +10

      Alerter
      • Yann // 03.12.2014 à 12h59

        @Step,
        Voir le Grand Echiquier et la peur bleue pour les US de voir l’EURASIE ( Europe – Russie – Asie ) dominer le monde, ce sera alors la fin de l’empire Americain, il faut donc immédiatement empêcher l’Europe de devenir dépendante de l’économie et des ressources énergétiques Russes.
        Tout le reste ( Syrie, Libye, Ukraine, etc… ) ne sont que développements de ce sujet.
        A+

          +15

        Alerter
      • harvest // 03.12.2014 à 16h49

        Une explication qui en vaut une autre: L’empire et ses caniches sont tellement furax de ne pas avoir récolté la Crimée, suite à leurs déplorables magouilles du Maidan, qu’ils matraquent leur amertume à longueurs de médias.

          +9

        Alerter
      • Nerouiev // 03.12.2014 à 16h56

        Pour continuer à pouvoir arnaquer (pétrodollars) la Terre il faut être seul à sa tête et imposer à sa guise sa loi. Donc suivre obstinément les consignes de Brzezinski : qui domine la Russie domine l’Orient et pour cela l’attaquer par l’Ukraine. Ensuite pour l’Europe c’est une question d’acte de foi largement diffusée par les corrompus. Je suis personnellement consterné de voir dans mon entourage des tas de gens avec des fonctions de haut niveau et cultivés croire aveuglément en l’exception américaine. Ces gens là travaillent la journée et s’informe avec les journaux et la télé. Ils retiennent plus que les autres ce qu’on leur montre et à leur tour ils se sentent plus connaisseurs et convainquent ceux avec qui ils parlent. Ils se méfient tous des informations via internet qu’ils jugent orientées et malsaines. Je passe pour un excentrique. C’est ça la réalité du pékin moyen et ils sont nombreux. Heureusement que ce site existe et que OB commence à se faire remarquer à la télé. Dites-vous bien que même le cadre moyen croit en l’Amérique parce que demain il pourra s’acheter un nouveau frigo américain qui fera la décongélation des aliments sélectionnés pour le jour programmé.

          +11

        Alerter
      • O FJ // 04.12.2014 à 10h23

        Il y aurait aussi le besoin pour l’Allemagne d’enfouir ses déchets nucléaires : en Ukraine, sur le site de Tchernobyl, sans trop prendre de précautions, pourquoi pas …

          +2

        Alerter
    • Monika H // 03.12.2014 à 13h32

      Avant d’être au CNRS Marie Mendras était professeur à la London School of Economics – on voit bien pour qui elle roule. Rien à voir avec une spécialiste du monde russe.

        +17

      Alerter
    • benoit // 03.12.2014 à 23h35

      “Quel but veulent-ils atteindre?” Réponse : toute Stratégie de la Tension opposant les peuples du bloc eurasiatique (Ukraine vs Russie, France vs Russie, à la limite peu importe qui contre qui, … )sert les intérêts états-uniens, puisque les états-uniens (à ne pas confondre avec les américains, en effet Mexicains et Equatoriens ne sont pour rien dans toute cette misère), protégés qu’ils sont sur leur île-continent, comptent tranquillement les points, se positionnent pour vendre des armes et assoient leur suprématie puisqu’ils ont l’armée la plus puissante (40% des dépenses militaires mondiales, excusez du peu), et la technologie militaire la plus avancée. Si nous vivions en paix, ils seraient incapables de justifier leur domination. La suprématie états-unienne repose sur la capacité états-unienne à générer puis à gérer des crises en donnant ensuite l’impression d’intervenir en sauveur. C’est vrai en Ukraine, en Irak et en Syrie aussi. Avec la coupable collaboration des médias aux ordres il est vrai, et contre les propres intérêts de la France. Il faudrait appeler un chat un chat : Hollande, Valls (et Sarkozy aussi) sont des vendus, agents de l’étranger, ils travaillent contre nos intérêts. L’exemple des Mistrals est à ce titre tout à fait éclairant. Et ne nous laissons pas duper par Sarkozy qui a dit qu’on aurait dû les vendre : il a dit cela uniquement parce que c’est un menteur-calculateur professionnel, comme les autres et que, n’étant pas au pouvoir, ca ne mange pas de pain et ca lui permet même plutôt de remonter dans les sondages. Attendez un peu qu’il revienne au pouvoir et vous verrez pour qui il roule.

        +4

      Alerter
  • vérité2014 // 03.12.2014 à 05h25

    Mieux qu’un long discours…..pour Mandras

    https://www.youtube.com/watch?v=iJPIkPPs_yw

    Tiens que pense ce brillant cerveau du fiasco total qu’est l’abandon de Southtream suite aux pressions de la junte de Bruxelles sur la Bulgarie?J’imagine qu’elle pense sans doute naivement que c’est une victoire pour l’UE?
    Erdogan et Poutine remercient l’UE vassalisée pour ce suicide collectif.
    L’UE dépendra donc dans le futur du ‘bon vouloir’ de l’Ukraine pour le transit…et se chauffer l’hiver.
    c’est TOUT sauf rassurant.

      +39

    Alerter
    • Boublik // 03.12.2014 à 11h38

      AAAH non!! Cette vidéo c’est de la propagande de Putler!! Les gens à ce rassemblement ont tous été payé par le Kremlin. Les criméens sont très très triste en réalité, c’est évident.

        +3

      Alerter
  • vérité2014 // 03.12.2014 à 05h41

    Another day in the death of the EU…(A. Mercouris – thanks for posting!)
    THE FT ON EASTERN EUROPE’S SOUTH STREAM SHOCK

    Eastern Europe in shock over axing of South Stream
    Eastern European nations reacted with shock and anger to Russia’s decision to abandon South Stream, its $50bn gas pipeline across the Black Sea into Europe, as shares in some of the companies involved in the project dived.
    Bulgaria, Serbia and Hungary said they had received no advance warning that Moscow was scrapping South Stream, even though they all have substantial financial and political capital invested. Russia said it would export its gas to a trade hub in Turkey instead.
    South Stream is so far the biggest casualty of the stand-off between Russia and Europe over Moscow’s military involvement in Ukraine.
    The much-vaunted project, backed by Russia’s state-controlled gas group Gazprom, was designed to bring Russian gas into Europe by bypassing Ukraine. It gained momentum after a series of price disputes between Moscow and Kiev over the past decade led to supply cuts for some of Gazprom’s European customers.
    Proposed South Stream pipeline route map
    But there were fears in Brussels that the pipeline would cement Gazprom’s domination of the European gas market. The European Commission insisted that other gas suppliers be given access to South Stream, arguing that the idea of Gazprom both providing the gas and owning the pipeline violated EU competition rules.
    However, the project was backed by several countries in southeastern Europe, which saw it as a way to improve their energy security. They also looked forward to earning money from transit fees for South Stream’s gas as it crossed their territory.
    Countries in the region lost another key supply option last year when a rival EU-backed project that would have carried gas from Azerbaijan into the heart of Europe, called Nabucco, was scrapped.
    At a meeting in Brussels of EU ambassadors on Tuesday, the Hungarian representative asked Federica Mogherini, the new EU foreign policy chief: “First Nabucco, now South Stream. What are we supposed to do now?”
    Peter Szijjarto, Hungary’s foreign minister, said alternative sources of energy would now have to be explored, including gas from Azerbaijan.
    Aleksandar Vučić, Serbia’s prime minister, told the country’s RTS channel that the decision was bad news for Belgrade and said he would urgently seek to speak with Mr Putin. “Serbia has been investing in this project for seven years, but now it has to pay the price of a clash between the great [powers],” he said.
    Italy and Austria have also been vocal supporters of the venture, pitting themselves against the commission.
    Shares in companies with contracts for South Stream also suffered. Stocks in Italian oil services group Saipem closed down 10.8 per cent, while Germany’s Salzgitter, whose joint venture is making pipes for the project, was down 7.4 per cent. Other businesses involved in South Stream include Italy’s Eni and Austria’s OMV.
    Saipem and Salzgitter said that they had not received any notification from Moscow that their contracts were being terminated.
    The dispute over South Stream also sowed such divisions in the EU that it proved difficult to agree on sanctions against Moscow, diplomats said.
    The 28-member bloc insisted that its opposition to South Stream was legal, not political. “Pipelines developed and operated in conflict with EU law endanger the functioning of the internal market and they may also fall short in any expected improvements in security of supply,” said Anna-Kaisa Itkonen, spokesperson for the European Commission.
    In addition to its concerns about competition, the commission was also worried that South Stream could fuel corruption and launched an investigation into the legitimacy of the tender process in Bulgaria, where the pipeline was supposed to make landfall.
    Ognian Shentov, head of the Centre for the Study of Democracy, a Sofia think-tank, said the cost of the Bulgarian stretch had been inflated from €1.2bn to more than €4bn for the benefit of local construction companies.
    South Stream was supposed to have four parallel pipelines, each more than 930km long connecting Russia and Bulgaria under the Black Sea. The pipeline was then supposed to continue overland via Serbia and Hungary to Austria.
    Russia gas chart
    The tenders to supply and lay the first two subsea pipelines, each containing 75,000 12-metre pipes, were held this year and the contracts for the other two pipelines were expected to be awarded next year.
    In January, Europipe, Salzgitter’s joint venture, won half of a €1bn tender for the first pipeline to supply specialised pipes capable of withstanding depths of 2,200 metres. The other winning contractors were Russia’s United Metallurgical Company (OMK) and Severstal. Voestalpine supplies steel plates to OMK.
    Salzgitter is relying on the project to take up capacity at the Europipe mill in Muelheim until 2015. Low orders previously forced the company to cut the hours of some of its workers. In 2013 Salzgitter made a €489.6m group net loss but forecasts a pre-tax result approaching break-even in 2014.
    Ingo Martin Schachel at Commerzbank said the pipeline had not yet been installed under the sea and therefore the “‘sunk costs’ for South Stream offshore were not yet high – so the route could still be changed”.
    However, he said because the possible alternative route to Turkey would involve a smaller undersea section “the potential change of plans could have significant negative earnings implications for Salzgitter, even if our assumption is true that the existing contract will be honoured”.
    Like Salzgitter, Saipem was also counting on an income boost from South Stream after a dismal year in 2013 when it recorded a €404m net loss.
    Financial Times

      +6

    Alerter
    • bluetonga // 03.12.2014 à 08h32

      Une autre réponse du berger à la bergère. Cette fois, les Russes ont fait fort : ils ont fait alliance économique avec la Turquie de Erdogan, le pestiféré de l’Otan. L’Europe ne veut pas de Southstream pour des raisons de régulations (alors que Northstream existe et fonctionne). Le gaz sera quand même disponible, mais transitera par une nation alliée de l’Europe sans en faire partie.

      Les moutons de l’Est bêlent à qui mieux mieux : ils se sentent spoliés, et pour cause. Parlant de la Bulgarie, Poutine remarque que comme les “partenaires” bulgares semblent malheureusement privés de la possibilité d’agir comme une nation souveraine, la Russie se trouve contrainte de trouver d’autres solutions. Les dents grincent de Sofia à Budapest, et certainement jusqu’à Bruxelles et Washington.

      On peut imaginer d’autres arrières-pensées géopolitiques. Les Russes gagnent à travers ce partenariat un moyen de pression sur la Turquie et sa politique extérieure (Syrie, Otan, Etat Islamique). Les Turcs de leur côté envoient un coup de semonce à Washington et à Bruxelles : traitez-nous bien, sinon on passe dans l’autre camp… La realpolitik dans toute sa splendeur.

      Chaque fois que Washington réalise une attaque frontale, Moscou se distingue par une esquive et une contre-attaque sous un angle inattendu. En même temps, la stratégie de fond reste la même : dédollarisation (les échanges sont prévus en roubles et livres turques).

      Il y a quelque mois, je découvrais le concept militaire de l’opératique, quelque chose qui se situe entre la tactique et la stratégie. J’apprenais que les Russes y avaient excellé pendant la seconde guerre mondiale (contrairement aux Allemands qui eux étaient maîtres-tacticiens). Apparemment, ils n’ont pas perdu la main.

        +45

      Alerter
      • Perekop // 03.12.2014 à 10h49

        Ma foi, comme on dit, “ils l’ont bien cherché”, tous ces pays qui ne rêvent que du joug européen. La seule vraie victime, c’est la Serbie, qui ne méritait vraiment pas ça et a fait preuve de courage politique récemment, pendant la visite officielle de Poutine. J’espère de tout coeur que la Russie ne la laissera pas tomber et trouvera moyen de compenser un peu ce coup très dur. Qui sait, peut-être que les velléités de résistance qui se font entendre en Grèce permettront de constituer une sorte d’ “arc de solidarité orthodoxe”…

          +21

        Alerter
      • boduos // 03.12.2014 à 12h46

        les ottomans sont foncièrement anti russes.
        cet accord est a mon avis un leurre qui va faire réagir la majorité russophile en Bulgarie certainement hostile au blocage du pipe line .Agiter les peuples avant de s’en servir…

          +4

        Alerter
      • Spipou // 03.12.2014 à 15h42

        C’est intéressant, ce que vous dites sur l’opératique. Auriez-vous des lectures à me conseiller sur le sujet, notamment sur ce que vous dites des armées soviétique et allemande ?

          +2

        Alerter
        • bluetonga // 03.12.2014 à 20h37

          J’ai lu ça dans un numéro récent de guerre et histoire.

          http://www.laplumelesabre.com/index.php?tag/Op%C3%A9ratique

          Le spécialiste toutes catégories de la revue (et rédacteur en chef, je crois) s’appelle Jean Lopez. Il a écrit un paquet de bouquins et d’articles sur la guerre à l’est. Son dernier livre traite de Joukov, et je pense qu’il y décrit le concept en long et en large.

          http://www.lopinion.fr/blog/secret-defense/joukov-marechal-sovietique-qui-a-brise-wehrmacht-4075

          En gros, il s’agit d’une analyse large du conflit, qui intègre non seulement les aspects purement militaires et logistiques, mais également économiques, et propose une action intégrée de ces différents agents. Pour illustrer, il peut-être rentable de perdre une bataille si cela permet de fixer l’ennemi et épuiser ses réserves et sa capacités à intervenir sur un autre front. La bataille de Stalingrad est discutée dans cette optique, sachant que cette bataille était en fait associée à une autre bataille devant Moscou (qui a plutôt été un échec mais qui a permis de fixer d’éventuels secours venus du nord).

          Erratum.
          Jean Lopez n’est pas le spécialiste “toutes catégories” mais l’expert du front de l’est et de l’armée rouge.

            +2

          Alerter
      • lvzor // 05.12.2014 à 20h32

        Pas des demeurés ; des gens appointés pour faire un travail et qui le font…

          +0

        Alerter
    • Chris // 03.12.2014 à 13h30

      La saga “South Stream” ne fait que commencer. Fidèle à sa tactique, Poutine en faisant cette annonce donne un bon coup de pied dans la fourmilière bruxelloise, laissant le soin aux états- membres (et non membres, en l’occurrence la Turquie) de faire avancer le schmilblick.
      Je doute que les pays spoliés ne mettent la pression maximum. Dommage que la présidence du Conseil revienne aux Lettons au premier semestre 2015, ça retardera l’issue d’autant !
      Voir un PDF montrant le statut énergétique letton, où l’on constate que ce pays n’est pas vraiment concerné par la fourniture de gaz, outre son sentiment anti-russe viscéral :
      http://www.tresor.economie.gouv.fr/File/380077
      Si les Européens ont un tantinet de jugeote (mais en ont-ils quand on constate leur somnambulisme vis à vis de Washington), ils devraient finalement autoriser le South Stream, y compris sans possibilité d’usage d’autres fournisseurs d’énergie.
      http://www.romandie.com/news/South-Stream-labandon-de-la-Russie-complique-la-donne-gaziere-pour_RP/542609.rom
      Pris au dépourvu, les Européens annoncent qu’ils continuent les échanges diplomatiques avec Moscou sur ce sujet. Ensuite, ce sera la faute à pas de chance : là, je parle du dénouement face à la pression US…
      Décidément, on ne s’ennuie pas avec le Président Poutine !

        +6

      Alerter
    • Monika H // 03.12.2014 à 13h51

      En réalité les élites de Bulgarie, Hongrie et Serbie peuvent respirer car Poutine en mettant fin à South Stream leur a épargné un Maïdan violent et peut être même une guerre civile – tout en leur pointant et en pointant aux populations (qui ont à leur actif de nombreuses protestations sociales en 2011 et 2013 en Serbie et Bulgarie) l’absolue soumission de leur pays à l’Occident. Il ne faut pas oublier que la guerre en ex Yougoslavie est récente et peut redémarrer à tout moment: Dayton était un cessez le feu et pas un traité de paix!

      De plus les mouvements sociaux dit “Plénums” en Bosnie Herzégovine en février ont démontré que la population en avait marre des élites corrompus mais aussi du système de Dayton – privatisation corrompue, destruction de l’industrie et soumission au gouverneur général de l’UE en Bosnie, décentralisation à outrance du pays sur le modèle de la “subsidiarité” chère à l’Allemagne. La volonté de sortir de Dayton est là – mais pour aller vers ou.? Il n’y a que deux solutions – une sortie par le haut genre reconstruction d’une forme de Yougoslavie ou de Fédération Balkanique, ou la reprise de la guerre civile. Je vous laisse imaginer quelle est la solution vers laquelle poussent les Américains…
      Les nationalistes sont suffisamment nombreux de tous les côtés pour que ça reparte.

      Si Poutine a arrêté le South Stream c’est pour enlever un prétexte pour faire un Maïdan – regardez ce qui se passe en Hongrie et en République Tchèque!

      De plus, en Bulgarie ou je suis allée rencontrer les mouvements sociaux en juin dernier, les militants nous on confirmé qu’une lutte souterraine entre les grandes puissances se jouaient sur le terrain de la Bulgarie – certaines associations et partis issus du mouvement de 2013 étaient achetées par les fondations américaines, notamment pour manifester contre le South Stream sous des prétextes écologiques. D’autres se tournaient vers la Russie, notamment les retraités qui au bout de milliers de manifestations en 2013 n’ont pas obtenir la moindre revalorisation de leur retraite de 50-100 Euros alors que tout le monde a vu qu’en Crimée la Russie a triplé les retraites. Et puis la Bulgarie ne peut pas être contre la Russie. La Bulgarie n’a jamais souffert de la Russie et n’a jamais eu de contentieux avec la Russie. Comme la Grèce. Pourquoi haire un pays qui a toujours été votre allié? Ce serait un suicide.

      Je vous envoie mon article sur les mouvements sociaux en Bosnie Herzégovine
      http://cadtm.org/La-revolte-ouvriere-en-Bosnie

        +17

      Alerter
      • Spipou // 03.12.2014 à 15h50

        La Bulgarie a quand même fait la guerre à la Russie en 1914 et en 1941 !

        Mais dans ce qui ce passe en ce moment, je ne sais pas si les anciens conflits comptent beaucoup : apparemment, c’est la Serbie, alliée inconditionnelle de la Russie, qui va le plus souffrir de l’abandon de South Stream. Comme il est dit dans l’article plus haut “Serbia has been investing in this project for seven years, but now it has to pay the price of a clash between the great [powers]”. Je pense qu’on peut dire la même chose en remplaçant Serbia par Hungary, Bulgaria, Austria… La seule différence étant que la Serbie ne fait pas partie de l’Union Européenne et qu’elle n’a donc pas avalisé sa politique à l’égard de l’Ukraine. On peut dire que les autres pays, même s’ils ont manifesté une opposition, étaient quand même plus ou moins consentants, sur le papier au moins. Le minimum qu’on puisse dire, c’est qu’ils ont abandonné une partie de leur souveraineté nationale et de leur politique extérieure à l’Union Européenne, ce qui n’est pas le cas de la Serbie.

          +2

        Alerter
        • Homère d’Allore // 03.12.2014 à 17h18

          Inexact. La Bulgarie est restée neutre en 1941 lors de Barbarossa . C’est en 1944 que l’armée soviétique l’a envahie.

            +2

          Alerter
          • Spipou // 03.12.2014 à 17h39

            Oui et non… La Bulgarie n’a pas participé directement à Barbarossa, mais elle a quand même combattu dans le camp de l’Axe, pour annexer le Quadrilatère aux dépends de la Roumanie (faisant partie également de l’Axe, mais les alliances…) et contre la Yougoslavie.

            Et lors de la première guerre mondiale, elle a été un adversaire farouche des puissances alliées, et de très bonne valeur militaire, contrairement à notre allié roumain qui s’est effondré dès son entrée en guerre. Avez-vous lu Capitaine Conan ?

            Ce que je veux dire ici, c’est que les anciennes alliances n’ont pas grande importance maintenant. Je reprends la phrase de l’article : “it has to pay the price of a clash between the great [powers]”.

              +1

            Alerter
  • millesime // 03.12.2014 à 06h05

    “La communauté internationale” (qui écarte quelques trois milliards de personnes de cette communauté) alors parlons de la “communauté occidentale” plutôt , à partir de ce constat, sachons que nous faisons partie de cette communauté, et que la presse y est très orientée.

      +19

    Alerter
    • Serge // 03.12.2014 à 07h54

      Millesime.
      Pas d’accord .Je ne me sens pas représenté par tous ces gens qui prétendent parler en mon nom .
      Le problème est que ceux qui ne supportent pas cette folie russophobe ne puissent pas se faire entendre.
      Marre marre de tous ces journaleux ! Et pendant ce temps là ,la liste des morts s’allonge de chaque côté.
      Combien de temps cela va durer ?

        +23

      Alerter
  • fanfan // 03.12.2014 à 06h30

    Bonjour,

    Pendant ce temps là…

    Ukraine, guerre sans merci ou « Offensive finale » par James Petras
    lien http://reseauinternational.net/ukraine-guerre-sans-merci-ou-offensive-finale/

    L’UE se prend une nouvelle gifle par Poutine
    http://reseauinternational.net/lue-se-prend-une-nouvelle-gifle-par-poutine/

      +3

    Alerter
  • grog // 03.12.2014 à 06h43

    Ne nous plaignons pas trop, Marie Mandras aurait pu être accompagnée de BHL…

    A propos de BHL, dont il était question dans un billet récent, je me demande pourquoi lui, le philosophe richissime, n’a pas encore décidé d’utiliser une petite partie de sa fortune pour faire advenir la vérité quant au terrible crash de la Malaysia Airlines ?
    Je pense qu’une récompense de 10 millions d’euros (de l’argent de poche pour BHL) pour toute information importante serait plus efficace qu’une enquête officielle et pourrait délier bien des langues.
    Pour que BHL serve enfin à quelque chose, venez signer la pétition BHL CASH CRASH !

    http://leblogdegrog.blogspot.ru/2014/12/le-roi-midas-bhl-et-le-crash-de-la.html

      +11

    Alerter
    • languedoc 30 // 03.12.2014 à 12h12

      Marie Mendras est suffisante, ignorante, détestable. Les ukrainiens devraient lui édifier une statue pour services rendus. Son animosité envers la Russie et Poutine est telle, que je me demande ce qui a pu se passer entre elle, ce pays et son président.
      En ce qui concerne le crash, les allemands qui avaient des parents à bord MH 17, demandent des indemnités à l’Ukraine, estimant qu’elle est coupable, n’ayant pas interdit le survol de son territoire alors qu’il y avait des risques.

        +7

      Alerter
  • PM // 03.12.2014 à 06h58

    France Inter est redevenue (inconsciemment) l’ORTF! C’est dommage car ils ont moins de pression économique qu’une radio commerciale et pourrait faire preuve de plus d’objectivité et d’honnêteté intellectuelle.

      +5

    Alerter
    • Archanonyme // 03.12.2014 à 08h04

      Ils l’ont eu l’honnêteté, le problème c’est l’invitée, cela me fait penser que la rédaction le leur a imposer. Je suis assez positif en écoutant ce documentaire. “Ils doit y avoir beaucoup, mais vraiment beaucoup, de gens qui se rende compte qu’il y a quelque chose qui cloche entre ce que ces ‘spécialiste’ veulent nous faire croire et la réalité”. Ce qui me faire le plus sourie, c’est qu’il va y avoir de plus en plus, de gens de métier mais endormis, qui vont s’en rendre compte

        +11

      Alerter
      • hellebora // 03.12.2014 à 17h06

        Une autre émission récente sur F Inter, du même acabit ss doute. A noter : les commentaires indignés ont été laissés…
        http://www.franceinter.fr/emission-3d-le-journal-ukraine-quel-message

          +3

        Alerter
      • hema // 04.12.2014 à 12h03

        @Archanonyme
        Je pense que vous avez raison, et je serai prêt à parier que Julie PETRI , qui a fait le reportage sur place (avec prudence et une certaine honnêteté) et Marie MENDRAS (qui à fait les commentaires) ne sont pas trop copines…

          +1

        Alerter
    • Koui // 03.12.2014 à 12h46

      Non, ce n’est pas l’ORTF : La propagande ne vient pas d’une consigne du ministére de l’information. C’est plus grave, les journalistes croient leurs propres fables et sont incapables de détécter les contradictions de l’historiette (ma traduction pour “narrative”) racontée par les conteurs des cabinets de com américains. Ils avalent l’appat, l’hameçon, le fil et le plomb sans roter tellemment leur estomac est devenu coriace. Il y a de plus en plus de décodeurs mais la logique fait défaut pour détecter l’info frelatée.

        +7

      Alerter
  • Jean Marc // 03.12.2014 à 07h00

    Et bientôt la Crimée aura une frontière américaine puisque Natalia Iaresko, ressortissante américaine d’origine ukrainienne, qui a fait une partie de sa carrière au département d’Etat, le ministère des affaires étrangères américain est devenu le ministre des finances (il arrive toujours à se positionner de l’argent ceux-là) et Mr Sandro Kvitachvili, qui a poursuivi ses études à la Robert F. Wagner Graduate School of Public Service de New York et y a obtenu un master en administration publique en 1993, devient ministre de la santé et du travail. Ces nominations et donc naturalisations se sont déroulées plus vite que l’annexion de la Crimée, une manœuvre illégale, la loi ukrainienne interdisant d’accorder la double nationalité, mais les responsables ukrainiens ont pour l’heure l’air de peu s’en soucier, et devraient même aller plus loin lors de l’attribution à venir des postes de vices-ministres. Le chef de la commission de la citoyenneté a confié à des journalistes que sept dossiers de naturalisation étaient en cours.
    et que le nom de celui de Mikheïl Saakachvili (exilé au USA à cause d’accusation de corruption et de prises d’intérêts illegaux, ancien président de la Géorgie dont En février 2013, une pétition a recueilli plus d’un million de signatures en faveur de sa démission, et qui maintient des relations étroites avec la classe dirigeante américaine, ainsi qu’avec celle des autres pays de l’OTAN, et par ailleurs est l’un des dirigeants de l’alliance du GUAM, organisation internationale de coopération à vocation régionale regroupant quatre États de l’ex-Union soviétique : Géorgie, Ukraine, Azerbaïdjan et Moldavie, organisation pro-occidentale regroupant des États qui se sentent menacés par la Russie et très soutenue en son temps par le Président Georges W BUSH, décidément), était évoqué pour reprendre la direction du Bureau anticorruption (M. Porochenko expliquant : « Cette personne aura un avantage : l’absence de liens avec l’élite politique ukrainienne. Cette personne ne sera pas le parrain de l’enfant d’un autre, ou de sa belle-famille, ou le frère d’un autre… Ce sera un technocrate éloigné des forces politiques, à qui nous pouvons tous faire confiance et qui pourra faire preuve d’efficacité ».sigh!).

    Alors Mme MEMDRAS a beau s’exciter sur les méchants russes qui ont annexés méchamment la Crimée, et ne donnent aucun fonds (c’est vrai que le pont évoqué est construit par des fonds ukrainiens), elle devrait plutôt s’inquiéter de l’annexion du gouvernement ukrainien par les USA, tant elle est flagrante! En tout cas, ils ont intérêts à prévoir des prisons supplémentaires, Mikheïl Saakachvili étant également à l’origine d’une surpopulation carcérale en Géorgie suite à son programme anti-corruption visant à éliminer toutes oppositions.

    Ce genre de choix politiques en faisant appel à des étrangers de manière illégale, manifestement pro-américain (alors agents DIA ou CIA?) et c’est peu de la dire, est une démonstration flagrante de la non volonté de ce gouvernement d’apaiser enfin sa population d’un conflit régnant dans leur pays.

    La population locale n’est pas sortie de l’auberge qu’elle entre déjà dans le saloon. Et vous verrez qu’ils feront comme en Irak, ils imprimeront les billets de banque ukrainiens aux USA.

      +26

    Alerter
  • DUGUESGLIN // 03.12.2014 à 07h07

    Cette propagande qui ne faiblit pas est de plus en plus pénible.

    Elle est d’autant plus pénible que finalement, en supposant que les propagandistes aient de bonnes raisons pour la faire, que proposent-ils?

    Ils dénoncent dans le vide, hormis des “sanctions” ridicules et sans effet.
    S’ils croient à ce qu’ils disent, alors qu’ils aillent au bout de leur raisonnement et nous expliquent leurs intentions. Sinon à quoi peut bien servir ce déchaînement de mensonges?
    Quelles solutions? Des mesures idiotes qui nous mettent en difficultés, comme la non vente des mistral par exemple? L’espoir de faire démissionner le Président russe avec ses 85% de soutien en Russie peut-être?
    Tout cela est vain, inutile, infructueux et pénible. Persister avec tant de constance à débiter des âneries est un record quasiment pathologique dont le but non avoué manque carrément de clarté.

    Que ces gens là, pseudo spécialistes, soient clairs une fois pour toute et qu’ils nous disent la finalité de leur propagande.Quel but veulent-ils atteindre?

    Sinon à quoi ça sert ce mic-mac qui ne donne aucun résultat utile et concret par rapport à ce qu’on suppose qu’ils en attendent, sans qu’ils nous le disent honnêtement.

    Pourquoi ne nous parlent-ils pas des pays de rêve, nos meilleurs alliés, où règne la liberté d’opinion, où les femmes sont à l’honneur où le mariage homo est encouragé, où les “libertés fondamentales” sont respectées, tout ce dont nous pouvons rêver, je parle de l’Arabie Saoudite.
    Ce pays merveilleux qui est bien autre chose que la terrible Russie.

      +11

    Alerter
  • Lage // 03.12.2014 à 07h31

    Cher Olivier et chers rédacteurs,

    Un jour, on pourrait faire une note sur les atteintes incroyables à la liberté de la presse en Lituanie.

    Selon la presse quasi-officielle lituanienne qui n’y trouve rien à redire (journal anglohone Delfi du 16 septembre 2014), la présidente Dalia Grybauskaitė a récemment amendé la Loi sur l’Information, en autorisant le LRTK (l’équivalent du CSA) à punir de 30000 euros la diffusion d’informations inacceptables et en imposant que 90% des productions télévisuelles étrangères soient faits dans une langue européenne – donc pas en russe, langue de 30% des programmes actuels. La présidente déclare vouloir “rapprocher la Lituanie de l’espace d’information européen”.

    Depuis, Artūras Paulauskas, à la tête de la commission “Défense et Sécurité” de l’assemblée, a appelé à bannir l’intégralité des chaînes de télévision russe. Les textes garantissant la liberté d’expression sont éliminés d’un cinglant : “C’est la guerre, nous n’avons pas de temps à perdre avec de arguments juridiques”.

    La Lithuanie a déjà prononcé de telles interdictions récemment. Elle a interdit une chaîne russe, NTV MIR, cf Reuters du 21 mars 2014 et la très suivie Rossiya RTR, cf communiqué AP du 7 mars. Les tribunaux locaux ont validé l’interdiction car ces chaînes “justifiaient la violence contre le peuple pacifique d’Ukraine et mettaient en doute la légitimité du pouvoir ukrainien”.

    On rappelle que ces gens-là sont dans l’Europe, et que l’article 10 de la Convention européenne garantit la liberté de la presse…

      +37

    Alerter
  • Timothée // 03.12.2014 à 07h56

    Pour rappel, sur Marie Mendras tout a été dit par Olivier ici http://www.les-crises.fr/arte-une-certaine-idee-du-debat/

    CQFD, donc.

      +8

    Alerter
  • reneegate // 03.12.2014 à 08h07

    Concurrence libre et non faussée partout en Europe sauf dans les médias. Demain il faudra se contenter du gaz de schiste américain, et du pétrole Saoudien à leurs conditions (payer en dollar). Vous me direz qu’il y a l’Algérie? pas pour longtemps.

      +8

    Alerter
      • Chris // 03.12.2014 à 14h21

        La lèpre “NED” avance à visage à peine masqué… Les Algériens sauront-ils la reconnaître ?

          +3

        Alerter
      • chios // 03.12.2014 à 16h36

        Pour les paresseux, je cite:

        «La subvention octroyée à chaque action retenue sera comprise entre 50 000 et 150 000 euros» et les actions éligibles au financement devront répondre au moins à une des priorités retenues, précise l’UE qui cite notamment

        «l’appui à la liberté d’expression et à
        la promotion des valeurs démocratiques,

        la promotion de la liberté de réunion et de rassemblement pacifique et
        la prise de mesures pour lutter contre les obstacles à l’exercice de ces libertés.

        Le soutien au développement d’espaces de débat démocratiques,
        promouvoir la liberté d’expression,
        en particulier par la…. “formation professionnelle et éthique” …des défenseurs des droits de l’Homme et des journalistes, prévenir et lutter contre la corruption et sensibiliser et promouvoir la citoyenneté active des jeunes».

        On reconnaît là un jargon familier…
        L’Algérie a jusqu’ici échappé, mais c’est manifestement une cible…

        Merci Zahir.

          +2

        Alerter
      • reneegate // 03.12.2014 à 18h36

        vous avez raison, plus de gaz venant de l’Est on se tourne vers le sud et l’algérie et comme le président n’est pas au top …….

          +1

        Alerter
    • chios // 03.12.2014 à 17h03

      Pour un peu d’équilibre, ou, pour le dire autrement, pour introduire la présence de forces contraires.
      Brazil and Uruguay have switched to settling bilateral trade with local currency to stimulate turnover, bypassing the US dollar.
      Le Brésil et l’Uruguay se passent du dollar…Deux voisins, quoi de plus normal?
      C’est Russia today, mais “est-ce de la “propagande”?
      http://rt.com/business/211087-brazil-uruguay-trading-currency/

        +2

      Alerter
  • Alain34 // 03.12.2014 à 08h07

    Si vous l’avez loupé, je vous conseille l’émission de 12h à 14h du dimanche 23 sur cette même radio :
    http://www.franceinter.fr/emission-3d-le-journal-ukraine-quel-message

      +1

    Alerter
  • arnold99 // 03.12.2014 à 08h24

    Pour cette journaliste, Marie Mendras, si les mots ont un sens encore pour elle, je pense qu’elle devrait se pencher sur la signification de :

    RÉPUBLIQUE AUTONOME de Crimée, jusqu’en 2014

    Tsar de TOUTES les Russies à savoir :

    – la Grande Russie (Rossia) depuis le transfert de la capitale à Moscou
    – la Russie Blanche (Biela Rossia) capitale Minsk
    – la Petite Russie (Mala Rossia) territoire de Kiev le long du Dniepr berceau des Rous au Moyen Age
    – la Nouvelle Russie (Novo Rossia) Territoire allant de Kharkov à Odessa dénommé ainsi par Potemkine lors des conquêtes de ces territoires sous Catherine II (contemporaine de Louis XV)

    Dans ces territoires nouveaux ,conquis sur l’Empire Ottoman, il y avait la péninsule de Crimée et c’est le même Potemkine qui a exécuté les instructions de la tsarine, à savoir la création des villes de Sébastopol et de Simferopol et de mettre en place l’administration russe en Novorossia.

    Avant de parler des peuples, elle devrait se pencher sur l’histoire de ces peuples et surtout sur l’histoire longue

      +26

    Alerter
    • Perekop // 03.12.2014 à 10h58

      Vous rêvez, cher Arnold ! C’est tellement plus simple de récuser toute histoire, sauf celle des derniers venus.

        +2

      Alerter
      • arnold99 // 03.12.2014 à 11h19

        On peut ignorer l’histoire mais le présent… comme dirait Olivier Berruyer, les faits sont têtus.

        Le fameux référendum sur l’indépendance et le rattachement de la Crimée est soi-disant illégal n’est pas sorti du néant.

        C’est le parlement de la République Autonome de Crimée qui l’a décidé et organisé suite à un vote des députés. Ce parlement n’a pas fait de passage en force,

        Cette cohorte de journalistes bien pensants devraient regarder à deux fois avant de déclarer des idioties. Il est vrai qu’un mensonge répété 1000 fois devient une vérité.

        Afin de revenir sur cette période de Louis XV, je rappelle que des colonies anglaises d’Amérique peuplées par la boue sociale de l’Europe (délinquants, prostituées, etc) encadrées par des sectes (les pères pèlerins) et dirigées par des aristocrates ruinés et prêts à tout pour faire fortune ont fait une révolution.

        La traduction immédiate de la célèbre constitution voulue par Washington au nom des principes des Lumières a été le génocide des populations autochtones lorsque l’escroquerie et la corruption ne permettaient pas de satisfaire l’avidité des élites.

        Certains, dont je fais partie voit là une mode opératoire très actuel. Nos élites ont choisi, plutôt être acheté que génocidé!

          +5

        Alerter
  • Serge // 03.12.2014 à 08h30

    Dans la même phrase,il reconnaît que la Crimée était la côte d’Azur de la Russie tsariste ,tout en déplorant qu’elle ait rejoint à nouveau la Russie, sans expliquer à son lecteur ,comment elle a pu devenir ukrainienne . Bravo “l’artisse” !
    Quant aux tatars de Crimée,il me semblait avoir lu que Poutine avait fait des gestes envers eux .Mais je dois être mal renseigné …
    Bien sûr il restera toujours des indépendantistes rêvant de revanche posthume envers les tsars .

      +12

    Alerter
    • Iskander Zakhar // 03.12.2014 à 09h31

      Pour les Tatars de Crimée, j’avais entendu une émission sur France culture (radio que je trouve – encore – assez impartiale) au mois de mars 2014, qui allait dans le sens de vos propos.

        +1

      Alerter
    • R.-M. Mukarutabana // 03.12.2014 à 09h48

      Vous etes bien renseigne, au contraire:
      Le 21 avril 2014: décret de réhabilitation des Tatars de Crimée.
      Le 16 mai 2014: a la veille du 70e anniversaire de la deportation des Tatars de Crimée, Vladimir Poutine rencontre les leaders de cette communauté pour regretter avec eux ces actions injustes, inhumaines (“d’autres communautés ont souffert aussi de la repression – Grecs, Bulgares, Allemands… – mais il reste vrai que vous avez souffert le plus”), leur expliquer leur nouvelle place dans la communauté nationale, et leur rappeler leurs devoirs de citoyens. Des mesures systemiques seront prises pour que cette réhabilitation politique et économique (rétablissement des droits a la terre et autres biens) soit aussi une réhabilitation de la culture tatare.
      “Let me assure you that we will do everything we can to ensure that you feel genuinely and completely at home in your own land.”
      Une mise en garde, cependant: ne vous laissez pas manipuler, vous avez assez souffert, on ne permettra pas que vous serviez de pions:
      “But we cannot under any circumstances allow the Crimean Tatars to be used as pawns in disputes and debates, including above all disputes between states. This goes especially for disputes between Russia and Ukraine. We cannot let the Crimean Tatars be reduced to this role. People have suffered enough over the last decades and it would be completely unacceptable to entangle them now in disputes of whatever sort.” http://eng.kremlin.ru/news/7189
      On notera que tout le long de sa carriere politique, Poutine a profité de diverses occasions pour renforcer l’inclusion des communautés tatares et célébrer leur culture. On en trouvera des exemples ici: http://eng.kremlin.ru/search?query=Tatars

        +5

      Alerter
      • R.-M. Mukarutabana // 03.12.2014 à 11h57

        On peut ajouter que cette importante réunion du 16 mai 2014 entre le Président Poutine et les représentants de la communauté tatare, aussi bien que le décret de réhabilitation du 21 avril, mettaient en oeuvre les deux principales recommendations d’une mission de consultation en Crimée, conduite par le président de la République fédérée du Tatarstan, qui a rendu son rapport au Président Poutine le 1er avril 2014. (http://eng.kremlin.ru/news/6949)

          +2

        Alerter
  • Nerouiev // 03.12.2014 à 08h47

    Je déplore que le Pape qui est plus ou moins le représentant religieux et moral de l’Occident ne s’offusque pas plus que ça de l’apologie du mensonge face au peuple. D’autant plus que nous sommes en train de perdre notre paradis sur Terre, l’Amérique.

      +8

    Alerter
    • Vincent // 03.12.2014 à 14h05

      Qui se revendique du Pape dans l’Occident ? (d’ailleurs quel Occident ?)
      Le pape ne représente personne, dès qu’il parle de quoi que ce soit c’est un tollé. Sauf lorsqu’il reste à des généralités qui ne gène personne (du genre “il ne faut pas laisser mourir les migrants, il faut bien les accueillir”).
      Drôle de représentant qui a le droit de se faire insulter à longueur de journées par des hystériques protégées par la Fourest, la police et les juges, ou par tous les caricaturistes de presse (et particulièrement par les Atlantistes).
      Drôle de représentant pour des pays qui refusent même de faire mention des racines chrétiennes de l’Europe, fait historique incontestable, parce qu’on ne veut surtout pas avoir de lien avec ce pestiféré.

      Bien sûr que pour attiser la haine anti-Russe on fait feu de tout bois. On utilise entre autre le ressentiment des Églises Uniate en Ukraine qui se sont vues confisquer leurs églises par l’URSS, églises qui ont été données ensuite à l’Église orthodoxe des Patriarcats de Moscou et de Kiev.

      Mais de là à en voir comme certains un complot ourdi par le Vatican qui tiendrait sous sa botte les États Unis, l’Allemagne restée secrètement nazi et la Pologne, il y a un pas que je ne vous conseille pas de franchir (pour votre santé mentale, bien entendu).

        +5

      Alerter
      • Vincent // 03.12.2014 à 18h32

        Oui, bien sûr, le pape est le représentant spirituel et moral des pays Occidentaux.

        D’ailleurs la morale familiale prônée dans les pays “Occidentaux” ressemble à deux gouttes d’eau à celle prônée par l’Église catholique. Au contraire de celle qui a court en Russie.

        C’est évident. Excusez-moi pour mon message ci dessus, j’ai du avoir un moment d’absence.

        Ha ! Pape complice ! Il veut la ruine de la Russie, et est prêt à tout les silences et compromissions ! Comme à son habitude d’ailleurs, il était déjà le complice d’Hitler (voire son instigateur) !

          +2

        Alerter
        • Homère d’Allore // 03.12.2014 à 20h02

          Le Vatican (pas le Pape qui n’est pas toujours omniscient de tout ce qui se trame à la Curie) reste bien silencieux sur les saloperies se passant en Ukraine.
          Je ne suis pas “christianophobe” comme vous dites. Vaticanophobe, oui. Je pense que vous conviendrez que ce n’est pas la même chose.
          Et j’attends toujours l’encyclique condamnant Franco ou Palevic. J’oubliais dans la liste Tiso. Vous pouvez le rajouter à la liste des salopards soutenus par les prélats de l’époque.

            +2

          Alerter
        • Homère d’Allore // 04.12.2014 à 13h56

          Vous m’avez demandé les sources. Les voici:
          -Sur l’utilisation de la confession auriculaire comme source de renseignements dans la lutte contre les infiltrations de républicains depuis la France jusqu’en 1950, il faut lire “Jours de gloire, jours de honte” d’un historien anglais, David Wingeate Pike. C’est paru en français en 1971. L’auteur s’applique à décrire l’histoire des différents partis républicains en exil en France et au Mexique. Il a travaillé, de manière très critique, sur les raisons qui vont amener Moscou à abandonner le PCE pour reconnaître Franco.
          Or, au moins deux cellules clandestines du PCE en Espagne même seront démantelées en 1944 et en 1948 par les confessions recueillies de membres de la famille des exilés revenus clandestinement. Cela amènera le PCE à interdire à ses membres de reprendre contact avec toute personne de leur famille lors de leurs incursions en Espagne.
          -Sur les bébés volés, lire l’ouvrage collectif ” les enfants perdus du franquisme” paru chez Aden. Le rôle de la Compagnie de St Paul est détaillé. Et ce n’est pas glorieux…
          -Sur les oustachis, Pavelić était flanqué de dignitaires de L’Eglise.
          Voici la liste
          http://acvila30.ro/la-croatie-de-mgr-stepinac-cruaute-du-clerge-catholique-de-rome-contre-leglise-orthodoxe-serbe-ante-pavelitch-et-pie-xii-conversions-forcees/
          Mgr Stepinac a même déclaré que Hitler était un envoyé de Dieu.
          Dire qu’il n’y a pas “de preuves” de l’exfiltration de Pavelić en Argentine par le réseau catholique est une bonne blague ! Certes, il n’y a eu de procès mais c’est de notoriété publique et le centre Simon Wiesenthal le reconnaît.
          Quant à Tiso, même si il usurpait son “Mgr”, il n’en restait pas moins prêtre et ses correspondances avec le Vatican sont nombreuses et il n’y eu aucune condamnation de ce salopard par la hiérarchie vaticane.
          Le Vatican s’est compromis avec tous ces régimes “nationaux-catholiques”, c’est indéniable. Comme il le fera plus tard avec les juntes latino-américaines.

            +1

          Alerter
          • Lesag // 04.12.2014 à 14h11

            Cher Homère, je ne comprends pas comment un bretteur, un polémiste chevronné comme vous puisse encore tomber dans le panneau de la demande de source. Si vous le permettez, je discerne dans ces “demande de source” un type de dénégation à la “seau de Freud” en creux. Pour mémoire, le “seau de Freud”
            – tu m’as cassé mon seau
            B-non, c’est faux, je ne savais même pas que tu avais un seau
            -voyons, regarde cette photo de nous deux ou j’ai ce seau à la main
            B-ha oui, maos non, ton seau, j’y ai jamais touché
            -allors, untel, untel et tel autre encore certifient d’avoir vu avec hier
            B-peut-être mais en tout cas ce n’est pas moi qui l’ai cassé
            – c’est incroyable, vois ce film, on t’y vois clairement taper sur le seau avec un marteau
            B-hà ça? mais ce n’était pas ton seau
            -mais si, regarde, avec la loupe, on voit même le numéro de série, arrête de nier
            B- cette pression contre moi est intolérable et inamicale.

            Et bien le demandeur de source est généralement dans la même dénégation. Une fois qu’on aura passé une heure à retrouver le lien, le demandeur mettra le site de la source en doute et ainsi de suite.

            Donc, maintenant, en ce qui me concerne, quand je tombe sur un dénégateur demandeur de source, je lui demande au préalable qu’est ce qu’il dirait si je lui prouvais de manière indubitable le fait dont il doute. A chaque fois, et je vous dit bien à chaque fois, le dénégateur délaye ou nie pas avance. ça ne fait pas avancer le débat mais ça prouve sa mauvaise foi et m’économise un temps précieux.

            Cordialement.

              +1

            Alerter
        • olivier69 // 04.12.2014 à 14h55

          Homère,
          C’est marrant de voir vos contorsions sur le massacre des prêtres (c’était avant….vous avez vu le nombre et la date? Et je ne parle pas de la manière). Vous êtes donc surpris qu’après avoir été supprimés, les derniers vivants ont opté pour le camp qui ne les massacrait pas ?
          Ensuite, pour le Vatican  (tout ce qui se trame ?) avec quelques questions contemporaines : Comment et dans quelles circonstances, le pape (moderniste) a t-il été placé ? Comment a été orchestrée la démission du pape Benoit XVI qui était ubuesque (on connaît les mesures gênantes envisagées à l’encontre des mondialistes, des pédophiles, des franc maçons,…il voulait faire le ménage mais…) ? Les infiltrations avec la loge P2  (les affaires bancaires, Ambrosiano) ? Et les circonstances étranges de la mort de Jean Paul Ier sont passées aussi aux oubliettes ? Des anecdotes à la pelle,….
          https://fr.wikipedia.org/wiki/Banco_Ambrosiano
          Vos lectures ne sont-elles pas orientées ? Vous êtes « christianophobe » et vos écrits ne cessent de le prouver. Cela vous permet de diviser la France….
          Cdlt

            +1

          Alerter
          • Vincent // 04.12.2014 à 15h54

            Ses sources sur les relations entre les oustachis et l’Église se résume au simulacre de procès de Mgr Stepinac http://fr.wikipedia.org/wiki/Alojzije_Stepinac par Tito et d’un étrange bouquin datant de 1951 de M. Hervé Laurière qui s’avère être un nom de plume d’un politicien nationaliste radical Serbe ayant vécu en France : Brano Miljuš http://en.wikipedia.org/wiki/Brano_Milju%C5%A1http://www.idref.fr/027029654http://fr.wikipedia.org/wiki/Discussion:Crimes_de_l%27%C3%89tat_ind%C3%A9pendant_de_Croatie#Herv.C3.A9_Lauri.C3.A8re_d.C3.A9masqu.C3.A9

              +1

            Alerter
          • olivier69 // 04.12.2014 à 16h19

            Bonjour vincent,
            Merci pour les sources. Nous avons malheureusement un eugéniste de plus sur le site. Il n’hésite pas à faire la promotion de l’intégrisme évolutionniste, du matérialisme radical et de l’athéisme orienté (vous ne le verrez curieusement pas critiquer certains cultes par exemple). Encore une personne qui est favorable à une réduction drastique des populations avec les habits d’un socialisme de luxe (déjà moi, les autres après…). A suivre….
            Cdlt

              +0

            Alerter
          • Homère d’Allore // 04.12.2014 à 17h06

            @Vincent
            Le procès de Mgr Stepinac est toutefois admis comme valable non par de vils titistes mais aussi par le clergé orthodoxe qui n’a pas digéré la béatification de ce triste sire.
            http://balkans.courriers.info/article17686.html
            Mais bon, on ne peut pas faire confiance à ces schismatiques, sans doute, seule Rome détient la Vérité !
            Et puis Pavelić est arrivé à Buenos Aires depuis Rome par l’opération du Saint Esprit. Alleluia et circulez, y a rien à voir…

              +2

            Alerter
          • olivier69 // 04.12.2014 à 17h20

            Homère,
            Elles sont vite oubliées vos résolutions du 04 décembre 2014 à 15h43 : « Suivant le très bon conseil du modérateur…. » D’une part, je ne nie rien (vous spéculez et me collez des étiquettes, relisez mes propos). J’essaie de resituer les contextes et l’origine des sources. Ce qui a le don de vous agacer. Ensuite, si votre argumentation à mon égard (ce n’est pas la première fois) se limite à : «Vous êtes simplement ridicule » et « les négateurs de mauvaise foi » et « Je m’étonnais que vous ne soyez pas intervenu plus tôt » et l’absolu …..
            Cela prouve curieusement votre manque de respect vis à vis du sérieux du site de mr Berruyer puisque vous provoquez, insultez, réitérer en utilisant finalement le matérialisme dialectique de l’ordre de : « Suivant le très bon conseil du modérateur…. ». Je laisse plutôt le soin à chacun d’en juger…Mais ne vous étonnez pas que certains suivent vos interventions, à l’avenir.
            Donc à d’autres…  
            ps : On ne vous entend pas beaucoup sur les sources de jean-marc Le 03 décembre 2014 à 23h47 (que l’on peut remercier parce que davantage en corrélation avec l’actualité et le billet)

              +0

            Alerter
      • Serge // 03.12.2014 à 20h16

        Ce n’est pas une histoire de monuments ou de présence de communautés,mais de ce qui pendant plus d’un millénaire a marqué et façonné une culture commune.

          +3

        Alerter
        • Homère d’Allore // 03.12.2014 à 20h19

          Et le paganisme ? Combien de millénaires avant d’être détruit par la force ?
          Notre culture occidentale est d’abord grecque parce que rationnelle.

            +4

          Alerter
          • Serge // 03.12.2014 à 23h26

            “Par la force”….Dans les pays nordiques,oui .
            Mais chez nous, le catholicisme s’est greffé facilement sur les rites païens pré-existants .Noël en est un exemple(le soltice d’hiver) .
            De toutes façons,moi je ne vais pas à la messe ,mais cela ne m’empêche pas de respecter mon histoire ,et d’y être attaché.
            Je ne coupe pas des têtes comme vous …Pas de tabula rasa .
            Cela ne m,empêche pas de cultiver par allleurs la rationalité .au moins autant que vous .
            Le problème avec les crypto- communistes c’est que vous sous-estimez les cultures ,parce que vous ne maniez que des concepts abstraits ,vides de chair ,pour ne pas dire,creux .
            Or les cultures ont un corps physique,et c’est ça qui vous gêne !

              +4

            Alerter
          • olivier69 // 04.12.2014 à 00h55

            Homère,
            Rationnelle ? Arrêtons la flatterie s’il vous plait….Nous sommes en plein matérialisme, si cela vous aurez échappé. Que voulez-vous dire par rationnelle ? Nous vivons une époque où la réalité doit rentrer dans l’idée. Et votre idée serait-elle de refaire le passé de la philosophie à votre sauce, en supprimant les passages de l’histoire de France, pour injustement l’imposer à la réalité ?
            Cdlt

              +1

            Alerter
        • Serge // 03.12.2014 à 20h26

          ” Nous sommes quand même avant tout un peuple européen de race blanche, de culture grecque et latine et de religion chrétienne. Qu’on ne se raconte pas d’histoires ! ”
          De Gaulle .

            +4

          Alerter
          • Serge // 03.12.2014 à 22h58

            Non,il met les trois ensemble.
            Par ailleurs,la France ne commence pas 1789.

              +3

            Alerter
          • Serge // 04.12.2014 à 00h15

            Et l’universalisme des lumières est né dans le monde chrétien .Ce n’est pas un hasard car il prolonge l’universalisme de celui-ci .
            “Rationalité” ,oui mais qui a coupé la tête de Lavoisoer le créateur de la chimie moderne?
            Sinon,je suis d’accord,le Vatican,c’est aussi de la politique .
            C’est bien pour ça que le pape François est si bien vu du système : c’est un mondialiste plus “moderne” que son prédecesseur contraint à la démission .

              +2

            Alerter
          • Homère d’Allore // 04.12.2014 à 09h05

            Si, par la force.
            Je vous conseille l’ouvrage de Paul Veyne ” Quand notre monde est devenu chrétien” et celui de Robert Lane Fox “Païens et chrétiens”. Enfin, de manière plus large, la lecture du livre de Jean Soler “la violence monothéiste” est utile.

              +0

            Alerter
          • olivier69 // 04.12.2014 à 18h20

            Homère,
            En douceur, je vous propose :
            https://fr.wikipedia.org/wiki/Martin_Luther_King
            Cdlt
            ps : hilarant, vous votez parfois pour vous.

              +0

            Alerter
        • Homère d’Allore // 03.12.2014 à 21h42

          Je répète car je me suis mal fait comprendre.
          Je n’ai jamais soutenu que le nazisme était un mouvement chrétien. Au contraire, comme vous le faites justement remarquer, ses bases étaient païennes.
          Je sais aussi que certains chrétiens furent parmi les rares résistants anti-nazis allemands, comme le groupe de la Rose Blanche. Honneur à eux.
          Mais je sais aussi que le Vatican a soutenu les alliés de Hitler. Franco, d’abord puis Ante Palevic et l’abominable Mgr Tiso. Et on attend toujours quelques remords de la part de cet État. Car c’est un État avec une Raison d’Etat.
          Alors, si vous voulez défendre cet État ( et non pas une position théologique qui est du fort intérieur de chacun), répondez sur Franco, Palevic et Tiso. Pas sur Hitler, ce n’est pas la problématique que j’ai posée.

            +1

          Alerter
          • Homère d’Allore // 03.12.2014 à 23h06

            Pavelić pas Palevic. Désolé de la faute de frappe.

              +1

            Alerter
          • reneegate // 04.12.2014 à 09h59

            Homère je vous réponds (à coté) car toutes les religions sont faites de schismes. Et le principal pour le christianisme c’est celui entre le pontificat et ses ouailles. Les prêtres réfractaires de la révolution française, jusqu’aux prêtres “ouvriers” de mon enfance. J’ai de plus reçu l’éducation catholique de ma grand mère italienne qui ne m’a jamais mis dans l’embarras dans mes engagements politiques. J’ai donc tendance à éluder et à minimiser l’aspect religieux. Je constate par contre que lorsque les journalistes sont arrivés au Mali, juste après l’armée française, les premières questions étaient toujours “catholique ou musulman?”. Et les Maliens réfléchissaient un peu avant de répondre car catholiques et musulmans vivaient très bien ensemble. Les religions font de bons prétextes mais ne sont pas la cause des conflits.

              +1

            Alerter
          • reneegate // 04.12.2014 à 11h19

            A vous lire, vous faites en tout cas l’opposé, l’église n’a rien a craindre. Je ne vous fais pas confiance pour me tenir informé puisque à vous entendre, sans preuve ni témoin (vivant?) vous ne prendrez aucun risque. A choisir je préfère être informé et faire le tri ensuite selon mes convictions et ma capacité à faire des corrélations. Par exemple pour Pavelic, pour moi c’est acté, l’église l’a aidé et c’est une honte, en Espagne l’église était derrière Franco et a cautionné ses massacres (vous me direz que ce n’est pas nouveau puisqu’elle le faisait aussi en 1808 lors des massacres de Madrid). Espagnol vous? je vous voyais plus, autrucho-hongrois.

              +1

            Alerter
          • Vincent // 04.12.2014 à 12h20

            Donc pour vous :
            1) on s’informe
            2) on fait le tri suivant ses convictions et ses capacités à faire des corrélations

            Donc vous commencez par gober ce qui vous semble être de l’information brute, sans aucune garantie sur la manière dont est construite cette information. Puis en fonction de vos convictions (sic !) vous faites le tri.

            Pour moi c’est l’inverse. Avant d’avoir des convictions sur un sujet, je cherche d’abord quelles sont les personnes réputées pour être compétentes et avoir traité d’un sujet de manière honnête. Ensuite je lis leurs ouvrages. Enfin si le sujet est passionnant j’aime également m’ouvrir des horizons et lis les auteurs contestés (comme votre chère Annie, ou bien des auteurs plus anciens). En fonction de ce que je connais déjà je peux constater leurs manques, mais également le regard neuf qu’ils peuvent apporter.

            C’est sans doute plus exigeant, ça ne donne pas de posture de militant ayant des sources “underground”.
            Mais ça permet de ne pas partir en vrille dans des délires sectaire, ça forme l’esprit critique, permet de constater la complexité de l’histoire, des personnes, et des idées.

            Et je suis bien Français d’origine espagnole. Je ne suis pas sûr de comprendre votre blague “autrucho-hongrois”.

              +2

            Alerter
            • reneegate // 04.12.2014 à 14h40

              @vincent on voit la “rigueur” de votre analyse lorsque vous oubliez “capacité à faire des corrélations” , de plus comment faites vous pour des sujets contemporains, ou des sujets qui n’ont pas été traites, ou des sujets censurés? Vous ne faites que des jugements de valeurs et du coup on subodore les vôtres. Plaisanter sur votre attitude proche de l’autruche, était finalement déplacé (bien trop amical)

                +0

              Alerter
          • Léa // 04.12.2014 à 14h12

            C ‘est étonnant que personne ne parle de l’ Opus déi.

              +0

            Alerter
          • olivier69 // 04.12.2014 à 15h23

            Homère,
            Vous dites : « Je répète car je me suis mal fait comprendre » ? Oui, je pense…. Parce que vous oubliez aussi comment les prêtes en Orient ont été massacrés par vos amis communistes du bloc de l’Est du début du siècle dernier. Donc, votre devise ne serait-elle pas : nous vous massacrons (ou massacrerons) et nous vous prions le silence sans réactions ? Combien de morts, le communisme en URSS et en Chine (financées par qui par ailleurs ?) Cela est bien la problématique que l’on vous pose…
            Cdlt

              +0

            Alerter
      • Homère d’Allore // 04.12.2014 à 15h43

        @vincent et olivier69
        Je ne confonds pas les deux contradicteurs, le premier est plutôt honnête, le second un troll absolu.
        @vincent
        En effet, je n’aime pas le Vatican. Cela ne signifie pas que je sois anti-chrétien. Je considère, par exemple, les réductions jésuites du Paraguay au XVIII ème siècle comme un exemple de société communiste. Elles furent détruites par l’armée portugaise. Et le Pape a demandé aux Jésuites d’abandonner les réductions. Le film “Mission” de Roland Joffé n’est pas si mal sur ce sujet.
        Pour rester sur le même continent, la théologie de la libération des années 60 garde ma sympathie. Là aussi, le Vatican a tout fait pour l’éliminer.
        @olivier69
        C’est vous qui avez les preuves sous le nez.
        Si vous voulez nier que le Vatican s’est compromis avec Franco, Pavelić, ses sbires-éveques et Tiso, libre à vous. Vous êtes simplement ridicule.
        Suivant le très bon conseil du modérateur, je ne polémiquerai plus avec les négateurs de mauvaise foi. Et vous en êtes l’archétype.

          +2

        Alerter
        • olivier69 // 04.12.2014 à 16h31

          “Troll absolu” ? Lorsque l’on a pas ou plus d’arguments lors d’une analyse contradictoire, on insulte ? Je me demande où se trouve le ridicule (rappelez-vous Dawking)…
          Vincent vous a donné la source de vos écrits, ce qui explique votre méconnaissance des dossiers. Votre interprétation vous regarde, mais ne croyez pas que le site de mr Berruyer vous permet d’insulter constamment et de diffuser des informations litigieuses. Relisez plutôt la charte du site, je ne vous permets pas de m’insulter. Combien de vos écrits ont été contestés jusqu’à présent ? Il est facile de retrouver votre hypocrisie dans vos messages avec tous les contradicteurs qui s’y sont opposés (la liste et longue, il reste des traces).

            +0

          Alerter
          • Homère d’Allore // 04.12.2014 à 18h26

            A la fin, tout le monde avait déserté la discussion à part nous deux.
            Mais au début, vous pouvez vérifier, ce que je dis est exact.
            Quant à ce je croyais être une exclusion, il s’agissait d’un problème de source.
            Je ne vois aucun rapport entre votre positionnement politique et Martin Luther King donc je ne comprends pas votre dernier “post”.
            Cela doit être une stratégie pour me faire répondre. Et ça marche…
            Alors, une dernière pour la route à propos de Stepinac.
            http://www.jesuswouldbefurious.org/Catholic/Stepinac.html
            Je ne connais pas les rédacteurs de ce site, on dirait des parpaillots anti papistes américains. Mais les faits sont bien résumés.

              +0

            Alerter
            • olivier69 // 04.12.2014 à 18h42

              Oui, oui, vous vous êtes rendu compte après avoir diffamé la modération du site. Bien entendu, le classique…Un comportement qui pousse les autres à agir. Et heureusement que vous nous signalez ne pas connaître les rédacteurs (et donc la validité des sources). Mais, tout est bon pour que la réalité rentre dans votre idée, qu’est-ce que vous ne seriez pas prêt à faire ? Relisez donc mes propos, voir si je nie quoique ce soit, malgré vos accusations permanentes ? Qu’est ce que vous essayez de prouver ? Une cible ?
              ps : pris la main dans le sac, vous recommencez…
              Pour Martin, vous n’avez qu’à lire.

                +0

              Alerter
        • Vincent // 04.12.2014 à 16h49

          Je m’en tiendrai là également. Je vous souhaite le meilleur, surtout de ne pas tomber dans la parano anti Vaticane.
          Ceci dit il y a beaucoup de choses à étudier et à faire pour améliorer notre monde qui n’ont rien à voir avec cette étrange discussion 😀

          Ceci dit j’apprécie en général vos apports, et surtout quand vous faites de la pub pour les bouquins de Volkoff.

            +0

          Alerter
    • Vincent // 03.12.2014 à 16h45

      Je ne conteste pas l’idéologie de Annie Lacroix-Riz, je conteste ses travaux orientés, son “énorme” travail de compilation de sources issus d’archive pour faire dire n’importe quoi à l’histoire.
      Qu’elle soit une fervente admiratrice de l’URSS, qu’elle en fasse même une religion, libre à elle. Qu’elle ait de l’autorité en tant qu’historienne, là je tique.

      Il n’est pas question d’ignorer ce qui dérange certains. Ce qui me fait réagir c’est qu’on est sur un article traitant de la propagande, et en commentaire on fait de la propagande anticléricale bas de gamme sur une soi-disant complicité de crime de l’Église avec le nazisme.
      En plus d’être hors sujet cette propagande a été éventée depuis pas mal d’années. Que ces intox reviennent par cycles réguliers a le don de m’énerver.

        +4

      Alerter
      • Homère d’Allore // 03.12.2014 à 18h42

        Contrairement à Hellabora, je n’ai pas parlé du fascisme italien mais du franquisme “Bénis soient les canons si dans les brèches qu’ils ouvrent, fleurit L’Evangile”.
        Et des oustachis croates.
        Auriez-vous une encyclique à m’opposer ?

          +2

        Alerter
      • Serge // 03.12.2014 à 20h49

        Voilà qu’on nous invente presque les racines chétiennes du nazisme maintenant !
        Si Hitler a su utiliser à un moment donné habilement les milieux traditionnels appeurés par le communisme ,l’idéologie nazie tire son fondement dans le paganisme ;le rejet du christiannisme comme religion sémite considérée comme décadente .
        Voyez la bio de Himler .
        Le nazisme n’est pas né de la discipline des écoles catho tradis prussiennes,comme les gauchistes le prétendent .
        Mais au contraire du rejet de celle-ci par le mouvement de jeunesse très populaire “WANDERVÖGEL” .
        Ces jeunes allemands quittaient l’école en rejetant leurs maitres et l’autorité parentale ,pour parcourir la campagne allemande,célébrant le “Volk”,la nature ,les rites païens germaniques ,pratiquant le naturisme et mêmes les relations homosexuelles libres et “viriles” .
        On est loin du catholicisme !!

          +2

        Alerter
        • Lesag // 03.12.2014 à 21h31

          Surtout que les Prussiens sont protestants.

            +1

          Alerter
      • olivier69 // 04.12.2014 à 04h37

        Homère,
        Nous allons corriger la vérité en Espagne sur les aides :
        « Parmi les violences ayant le plus marqué l’opinion internationale durant la guerre, les attaques contre le clergé espagnol causent un émoi particulier. Pour l’historien français Guy Hermet, le massacre des prêtres espagnols représente « la plus grande hécatombe anticléricale avec celles de la France révolutionnaire puis du Mexique d’après 1911 ». Des groupes anarchistes et communistes s’en prennent à des prêtres et à des églises dans les premiers mois de la guerre civile. L’historien britannique Antony Beevor cite le chiffre de 13 évêques, 41 814 prêtres, 2 365 membres d’ordres divers et 283 religieuses, pour la plupart tués au cours de l’été 1936. 
        Vous parlez d’une aide communiste ? Une boucherie…..
        Cdlt

          +1

        Alerter
    • hellebora // 03.12.2014 à 17h12

      Et sans connaitre très bien l’histoire du fascisme en Italie, il me semble que le Pape et le Vatican ont été en totale connivence avec les chemises noires puis brunes. Ils ont fait leurs petits arrangements, au mépris des Italiens

        +3

      Alerter
      • Vincent // 03.12.2014 à 18h18

        Le fascisme est avant tout italien. Ne pas connaître ce dernier c’est ne rien connaître du fascisme.

        Sur la bonne entente supposée, voir ceci : http://fr.wikipedia.org/wiki/Non_abbiamo_bisogno

        J’avais l’impression que sur le blog d’Olivier, les commentateurs étaient honnêtes, provenant de milieux intellectuels variés, doués d’un esprit curieux et critique.

        Aujourd’hui je découvre finalement qu’au milieu de ces beaux esprits, on trouve des colporteurs de stupides ragots, mais attention, anti OTAN et pro-Russes, et curieusement, christianophobes. Bizarre.

          +5

        Alerter
    • mediacrate // 03.12.2014 à 23h54

      Il y a quand même Lacroix Ruiz l’historienne française qui a fait un travail titanesque
      avec les archives de l’avant guerre 1945 et de la guerre qui met en avant une responsabilité à partir d’archives qui sont maintenant ouvertes d’une certaine
      bienveillance du Vatican avec le régime hitlérien.

      ps: Annie lacroix ruiz n’est jamais invité par la médiocratie historienne car on
      la trouve exagérément documentée pas moyen de raconter des balivernes en sa
      présence.

        +4

      Alerter
    • olivier69 // 04.12.2014 à 00h31

      Bonsoir Homère,
      Prendre une partie pour dénoncer un tout, c’est décidément votre spécialité. On pourrait ici parler d’une forme de racisme et d’ intolérance (par ailleurs, relayée par les médias), mais également de tromperies qui sont encouragées, à l’encontre du peuple chrétien (par le biais de quelques représentants, comme pour d’autres). Le pire, c’est qu’elles ne sont pas punis par la loi, contrairement à la critique d’autres peuples et sectes. C’est toujours évidement la même méthode de stigmatisation (cf la documentation et les sources). Nous finirons tous par nous pencher sur la question de l’origine de ce mouvement (par votre récurrence et votre insistance) qui semble favoriser la haine et les divisions, au sein d’un peuple français plutôt tolérant.
      Cdlt

        +2

      Alerter
      • Homère d’Allore // 04.12.2014 à 08h10

        Bonjour, Olivier69. Je m’étonnais que vous ne soyez pas intervenu plus tôt.
        D’abord, je ne suis pas crypto-communiste. Je suis marxiste ( d’une toute autre chapelle que Lacroix-Riz) et ne m’en cache nullement.
        Plutôt que d’essayer de défendre le soutien du Vatican à Ante Pavelić et à Mgr Tiso ( je vous comprends, c’est pas facile)vous préférez choisir la défense de L’Eglise sous Franco. OK.
        Vous remarquerez que j’ai évoqué les basses besognes qu’à faites L’Eglise espagnole après la guerre civile et pas pendant.
        Il n’est pas dans mon propos de m’apensentir sur les “horreurs de la guerre” à la Goya. Vous citez Beevor que j’ai aussi lu. Vous conviendrez que les massacres étaient le fait des deux camps. Vous oubliez aussi que certains prêtres ( basques) soutenaient les Républicains et que leur élimination physique par la phalange n’a pas soulevé de protestation à Rome…
        J’ai seulement évoqué “l’après-guerre civile”, au moment où L’Eglise espagnole, loin de donner le pardon et l’absolution, s’est transformée en service de renseignement du Franquisme, a utilisé la confession auriculaire comme mode d’extorsion des détails familiaux pouvant indiquer la présence d’anciens républicains, son implication dans le programme d’adoption des “bébés volés” pour être confiés à de “bonnes familles”.
        A vous d’y répondre !

          +1

        Alerter
        • reneegate // 04.12.2014 à 09h43

          Comme vous évoquez Goya, les horreurs sur lesquelles il n’a pu s’étendre sont cette coalition de l’église et du pouvoir collaborant avec les forces étrangères (dans ce cas les forces Napoléoniennes) pour massacrer le peuple qui s’était soulevé en mai à Madrid. Ce qui confirme la rhétorique de cette chère Annie (Lacroix Riz) qui n’est pas si orientée politiquement que certains ici le disent. C’est quand même récurrent ces choix de l’oligarchie au fil des siècles, d’un napoléon à l’autre (Guillemin sur NapoleonIII) , qui finalement étaient murs pour la mondialisation si elle leur permettait de garder leurs capitaux et leurs privilèges. Je qualifierai donc de Troll celui qui laisse supposer qu’Annie Lacroix Riz n’agit pas en historienne intègre. C’est une façon d’envisager l’histoire, la sienne qui se tient très bien et même à rebours. De plus elle suscite le fait que les guerres passent et les puissants perdurent, c’est tout à fait d’actualité non?

            +1

          Alerter
      • Vincent // 04.12.2014 à 11h10

        Qualifiez moi de troll si vous voulez. Annie Lacroix-Riz est peut être sincère dans ses recherches (personnellement j’en doute), mais elle n’est clairement pas crédible vu le manque de professionnalisme de ses ouvrages.
        C’est sûr elle fait un gros travail d’archive. Mais elle n’en tire que ce qui peut accréditer ses thèses et ignore tout ce qui peut les relativiser.

        Ceci dit elle reste assez intéressante à lire, elle ne donne que du factuel (malheureusement sans travail de confrontation), et du factuel qu’on ne trouve pratiquement pas ailleurs.
        Son œuvre est plus un œuvre d’idéologue que d’historienne. A lire donc avec des pincettes.

        Après ça dépend de notre état d’esprit : si on lit pour se conforter dans sa foi communistes, elle peut convenir.
        Si on lit pour s’instruire, elle est insuffisante et dangereuse (dans le sens où on a lu un livre plein de sources et de référence donc que l’on peut croire objectif).

          +1

        Alerter
      • olivier69 // 04.12.2014 à 14h30

        Bonjour Homère,
        A vous d’y répondre ? Vous avez un réel problème ? Puisque vous passez du coq à l’âne, je dois aussi répondre de la pédophilie (actualités) ? Vous êtes donc un provocateur qui allume la mèche, et ainsi, vous m’attendiez ? Rien ne vous arrête…
        Alors que, même avec les preuves sous le nez, vous nous avez déjà suffisamment montré votre façon de voir les choses par le passé (faire semblant de ne pas comprendre). Je corrige simplement vos errements, c’est gênant. Je ne conviens rien du tout avec une personne ! Rappelez-vous plutôt notre historique…. Vous ne faites pas « seulement que » : combien d’intervenants vous ont repris sur vos interprétations historiques et parfois farfelues ?
        Lisez plutôt mon post du 04 décembre 2014 à 02h35 explicite à votre égard. Parce que ces contradictions là, vous n’y répondrez évidemment jamais. Mais elle prouve seulement votre manque d’honnêteté intellectuelle…..
        Cdlt

          +0

        Alerter
    • christiangedeon // 05.12.2014 à 00h04

      Super commentaire…et Golias est un vilain petit torchon qui sous couvert de vouloir s’exprimer librement sur le christianisme déverse à longueur de colonnes une logorrhée haineuse.Je l’ai lu un temps,essayant quand même de faire la part des choses…puis,je suis passé à la désintox.

        +1

      Alerter
  • R.-M. Mukarutabana // 03.12.2014 à 09h08

    Une loi “établissant le territoire de Crimée et de Sevastopol comme zone de libre échange” (http://eng.kremlin.ru/acts/23319).
    Parmi les toutes premieres mesures apres la reunification: doublement des retraites. Le credo de Poutine depuis toujours: “ce qui est bon pour la famille est bon pour la nation”: “Historically, our culture has been based on respect for the people who have raised us and set us on our road in life. A society that does not show respect for its old people has no future.”
    http://eng.kremlin.ru/transcripts/8595

      +2

    Alerter
  • arthur78 // 03.12.2014 à 09h15

    assez hallucinant , Khodorkovsky est passé a sciencespo le 29 octobre faire une conférence sur l”après poutine” , si si c’est Marie Mendras qui le dit…. alloooo allooooo quoi … que dirait on si BHL allait faire une conférence a harvard sur l’après Hollande … mais ou va t’on la ???

    http://www.sciencespo.fr/content/14477/pr%C3%A9parer-lapr%C3%A8s-poutine

      +8

    Alerter
  • Iskander Zakhar // 03.12.2014 à 09h34

    J’ai déjà entendu cette éminente spécialiste sur les mêmes ondes cet été et j’ai frôlé l’apoplexie !
    L’ennui c’est que les gens qui écoutent la radio (fort heureusement peu nombreux…) n’ont pas forcément le soucis de démêler le vrai du faux dans cette propagande ambiante.

      +1

    Alerter
  • P.Lacroix // 03.12.2014 à 09h39

    Donc hier, les infos service public, ou ORTF, c’ était les avions Rafales et Ariane 6.

    Dassault a vendu des Rafales uniquement à la France.
    Belle réussite commerciale :

    http://www.francetvinfo.fr/economie/video-l-inde-aurait-commande-126-rafale-a-la-france_762855.html

    Commentaire important de prudent 1°!

    Le téléphone sonne sur France Inter, hier soir :

    http://www.franceinter.fr/player/reecouter?play=1013965

    J’ ai trouvé cette émission bizarre. Uniquement pour la propagande européenne ?
    On entend plus parler du robot de la comète!

    Et au 20h de France 2, Thévenoud s’ est bien fait allumé !

      +0

    Alerter
  • P.Lacroix // 03.12.2014 à 09h56

    Sujet T. Thévenoud : 15’50 à 19’30 :

    http://pluzz.francetv.fr/videos/jt20h_,113263346.html

      +0

    Alerter
    • Jean Marc // 03.12.2014 à 18h10

      Bonjour,

      J’ai regardé ce lien intéressant pour voir en images l’intégrité de l’un de nos politiques en pleine démonstration exemplaire. Mais j’ai tout autant été choqué par les nouveaux gadgets américains où les banques, pour remercier les contribuables de leur avoir mis 700 milliards de dollars sur la table pour les sauver en 2008, mettent en place dans les automobiles achetés à crédit un système GPS de blocage de démarrage du véhicule en cas de non paiement d’une échéance. Et ils entendent étendre le système aux appartements et aux maisons en cas de non paiement du loyer! Comme le disait cette mère dans le reportage, il ne faut pas que ça se passe quand votre gamin à 40 de fièvre et que vous ne pouvez pas l’emmener à l’hôpital. C’est hallucinant les inventions qu’ils peuvent avoir pour obligés les gens à se maintenir dans un système de consommation, c’est même devenu un critère supplémentaire de crédit, genre de subprime qui permet de faire un crédit à quelqu’un sans vérifier qu’il pourra le rembourser puisque de toute façon, la voiture sera bloquée en cas de défaut de paiement. C’est un principe cependant à sens unique, lors des faillites des banques américaines en 2008, les PDG n’ont pas renoncés à leurs indemnités ubuesques de sortie et leurs voitures ne se sont pas bloquées dans le parking parce qu’ils avaient coulé la banque. Et lorsqu’une banque fait un erreur sur opération de compte, le store de l’agence ne reste pas bloquée parce qu’ils sont responsables de cette erreur. C’est quoi la prochaine étape, une compagnie aérienne qui rate une échéance, on coupe les moteurs en plein vol? Le type qui a fait un emprunt pour se payer son pacemaker, il rate une échéance et hop! on coupe le pacemaker? Ce pays est complètement dévoré par l’avidité pour l’argent : savez vous qu’aux Etats-Unis, dans la liste des effets secondaires due à l’apparition d’un cancer chez un patient, une nouvelle notion apparaît depuis quelques années : celle de “toxicité financière” parce que certains patients se retrouvent en faillite personnel incapable de payer des traitements qui dont les montants débutent à 100 000 dollars !!! Et là, il n’y a pas un système pour prélever directement sur le compte bancaire des laboratoires si le patient n’est pas guéri par le traitement. Et je ne parle même pas des assurances vie qui sont contractés par des compagnies sur la tête de leurs salariés et qui se voient verser des millions de dollars en cas de décès de l’un d’eux! I Et c’est ça qu’ils veulent exporter dans le monde, non merci, sans façon.

        +3

      Alerter
  • LAURENT // 03.12.2014 à 10h09

    La Crimée a toujours été Russe sauf pendant 25 ans. C’est donc normal que l’ordre Russe règne en Crimée. Poutine devrait interdire à cette bande de dés-informateurs de mettre les pieds sur le territoire de la Fédération de Russie

      +7

    Alerter
  • Homère d’Allore // 03.12.2014 à 10h11

    Un parti pro-russe interdit en Moldavie juste avant le scrutin !
    https://fr.finance.yahoo.com/actualites/pourquoi-lue-doit-avancer-prudemment-161048118.html
    La démocratie n’existe que quand on vote OUI à L’UE. Sinon, le vote ne sert à rien. Voir le référendum sur le traité constitutionnel en France…
    En tous cas la Moldavie et la Transdniestrie vont être la future région à s’enflammer.

      +5

    Alerter
    • Chris // 03.12.2014 à 14h36

      Une initiative qui vaut bien le rejet du scrutin de 2005 !

        +0

      Alerter
  • tonio // 03.12.2014 à 10h18

    Par contre une américaine à la tete du ministère des finances ukrainien c’est pas abusé… http://www.20minutes.fr/monde/1493375-20141202-ukraine-americaine-nomme-ministre-finances

      +10

    Alerter
    • lanQou // 03.12.2014 à 11h01

      en effet, c’est plus qu’énorme

      “Natalie Jaresko, une Américaine d’origine ukrainienne ayant travaillé pour le département d’Etat américain et pour un fonds d’investissement ukrainien financé par le Congrès des Etats-Unis, se retrouve ainsi ministre des Finances.Interrogée sur cette nomination, la porte-parole du département d’Etat à Washington a assuré que les Etats-Unis «n’avaient rien à faire du tout avec cela». «C’est le choix du peuple ukrainien et de leurs représentants élus», a affirmé Marie Harf.”

      Encore un coup de Poutine!

        +5

      Alerter
      • arthur78 // 03.12.2014 à 13h31

        on la voit ici au Yes Forum organisé par Pinchuk (cf 40min15)
        vous pouvez noter l’accent très USA like .

        https://www.youtube.com/watch?v=-s6csRBrzsM

        PS: avec DSK et Roubini, vous noterez aussi la présence d’un représentant de Microsoft

          +2

        Alerter
      • purefrancophone // 03.12.2014 à 13h57

        Ce qui est très choquant c’est le traitement de cette info.Pas un média maestream n’en a parlé .ils sont tellement occupés par l’emprunt d’un parti politique Français auprès d’une banque privée Tchéco-Russes qu’ils ne traitent plus les autres infos importantes .
        En quoi le fait de faire un emprunt auprès d’une banque étrangère est illégal?
        Personne n’est choqué qu’une Américaine se retrouve au poste important de ministre des finances en Ukraine ?
        Que dirai t-on si le Ministre des Finances en France était Américain? Personne ne s’offusquerait?
        Curieuse manière de faire du journalisme !!!!!!

          +8

        Alerter
        • lanQou // 03.12.2014 à 17h17

          “Que dirai t-on si le Ministre des Finances en France était Américain? Personne ne s’offusquerait?”
          Une partie du peuple français sûrement, les médias sans doute pas: la Grèce et l’Italie ont expérimenté le gouvernement nommé par une puissance extérieure (l’UE), ça n’a pas fait couler beaucoup d’encre.
          Mais c’est vrai qu’ils étaient de la nationalité du pays vassalisé, là on a franchi un cap.
          A noter tout de même que les 3 ministres étrangers ont dû être ukrainisés car la constitution ukrainienne ne permettait pas des étrangers à ces postes.

          Rions un peu avec Pierre Carles:
          http://youtu.be/wJmt4gKC-T0?t=40m50s

            +4

          Alerter
    • nebul_eu // 04.12.2014 à 08h50

      la liste des ministres ,en toute indépendance

      et voilà le Monde qui en parle là (2/12/2014)
      http://www.lemonde.fr/europe/article/2014/12/02/l-ukraine-appelle-des-etrangers-a-la-rescousse-pour-former-son-gouvernement_4533094_3214.html

      c’est bizarre mais je ne serai pas surpris qu’il faille s’ habituer à ce genre de nominations

      ces types venus d’ailleurs , avec le petit doigt un peu raide , ce ne serait quand même pas …
      http://www.dailymotion.com/video/x84nla_generique-les-envahisseurs-david-vi_shortfilms
      !

        +0

      Alerter
  • sergeat // 03.12.2014 à 10h49

    Quid de la ruthenie subcapathiique qui veut son detachement de kiev?

      +0

    Alerter
  • Anne // 03.12.2014 à 10h57

    J’ai signalé par erreur en effleurant ma tablette
    Je voulais au contraire dire d’accord

      +0

    Alerter
  • observateur engagé // 03.12.2014 à 11h03

    Quand les français ont reconquis l’Alsace et la Moselle en 1918 et 1945, ils ont tout refrancisé, tout ce qui était allemand était “out”. C’est exactement la même chose. Pourquoi y aurait il un 2 poids 2 mesures selon qu’il s’agit de la France et de la Russie ?

      +2

    Alerter
    • purefrancophone // 03.12.2014 à 14h01

      Mais cela semblait plus normal puisque c’était après le passage en force d’Hitler ;
      Pensez bien que tout ce qui rapproche des Russes depuis quelques temps est à vomir par l’Occident .C’est du politiquement correct !!!!!
      Une preuve , “la Russie rapproche ses frontières de l’OTAN” !!!!

        +2

      Alerter
    • arthur78 // 03.12.2014 à 17h35

      il me semble que ta comparaison n’est pas tout a fait juste @observateur engagé, les Francais n’ont pas bombardé Strasbourg en 1945 et en 1918 comme ils le font actuellement au Dombass.

      et il ne me semble pas non plus que l’alsace demandait son rattachement à l’allemagne …

        +2

      Alerter
  • Ivan // 03.12.2014 à 11h32

    De l’air à France Inter !
    Opération à relayer largement :
    http://delairafranceinter.ouvaton.org/

      +2

    Alerter
    • fanfan // 03.12.2014 à 15h35

      POUR PLUS DE VISIBILITÉ…

      “France Inter, c’est à nous. Ce sont nos impôts, nos petits sous, notre redevance. Mais c’est notre histoire surtout, car Radio France est l’enfant de la Résistance.
      Pas question, dès lors, de se résigner, d’abandonner l’antenne, d’appeler au « boycott ». Au contraire : on compte bien se bagarrer. Non pas contre France Inter, mais pour elle.
      Pour que l’avenir ne s’écrive pas seulement sur des stations privées, bourrées de pubs et de tubes, vendant à Coca-Cola ou Epeda du « temps de cerveau disponible ».
      Pour que les auditeurs reprennent la parole, pas seulement à l’antenne, mais au Conseil d’administration.
      http://delairafranceinter.ouvaton.org/la-campagne

      Dès les premiers pas de cette campagne, elle s’est associée aux Repaires d’auditeurs d’Aix, de Marseille, de Nancy, de Paris XIVème. Le jeudi 9 octobre, à la Bourse du Travail à Paris, des représentants de partis politiques (Verts, PCF, PG, PS, Ensemble), de syndicats (CGT, SNJ-CGT, Solidaires, Confédération paysanne), d’associations (Attac, Acrimed, CRHA, Compagnie Jolie Môme) se sont réunis et ont adressé une lettre commune à Laurence Bloch, directrice de France Inter : http://delairafranceinter.ouvaton.org/lettre-a-laurence-bloch/

      Le calendrier des actions menées par le collectif De l’air à France Inter : http://delairafranceinter.ouvaton.org/la-campagne/

      Aux armes, citoyens ! Et aux stylos, et aux micros, et aux cerveaux !
      http://delairafranceinter.ouvaton.org/a-vous/

        +2

      Alerter
  • Léa // 03.12.2014 à 11h32

    hello !

    Ca fait plaisir ! Je viens de bacher canal + qui me proposait des prix attractifs avec ma box.

      +0

    Alerter
    • purefrancophone // 03.12.2014 à 14h11

      Idem hier soir en leur donnant ma vision de cette télévision !!!!

        +1

      Alerter
      • Léa // 03.12.2014 à 14h41

        Super !

        A force ça doit remonter, si les prospectés ne se contentent plus d’un refus poli.

          +1

        Alerter
        • Gérard Lepage // 03.12.2014 à 23h32

          Eteignez les TV… Allumez les cerveaux !

            +2

          Alerter
  • Mireille Rilhac // 03.12.2014 à 11h33

    Pour ceux que cela intéresserait :
    Sur le site hintergrund.de : Das europäische Jahrhundertdesaster

    Wolfgang Bittner : La crise en Ukraine et le délitement de l’Europe.
    « L’Europe occidentale et la Russie étaient en bonne voie d’entretenir des relations de voisinage paisible et profitables aux deux parties. C’est du passé depuis les événements d’Ukraine et les sanctions économiques qui en ont résulté, et les propos incendiaires déversés dans les médias occidentaux. Les États-Unis ont réussi, sur la base d’une crise préfabriquée, à séparer la Russie de l’Europe occidentale par un nouveau « rideau de fer », et ont pour cela accepté et acceptent le risque d’une 3ème guerre mondiale. (…) »
    Il revient sur les différentes phases du conflit et le rôle des médias dans l’orchestration de la désinformation.
    « Le gouvernement US avec ses hommes de main à Kiev est déterminant. Kiev est pour ainsi dire la répétition générale pour Moscou, c’est-à-dire pour un « regime change » en Russie, comme on l’a déjà entendu dire dans certains milieux politiques de Washington. Beaucoup de choses donnent à penser que les États-Unis ne sont pas intéressés par une Europe pacifique et forte économiquement.
    L’ancien secrétaire d’État du ministère de la défense et vice-président de l’OSCE Willy Wimmer (Chrétien démocrate) l’analyse ainsi : « Washington éjecte la Russie de l’Europe et obtient le contrôle absolu sur l’Europe. Même si les relations économiques entre l’Allemagne et la Russie sont traditionnellement les meilleures. Washington ferme ce robinet pour l’avenir, à moins que la Russie ne s’aplatisse (ne « rampe devant la croix ») . (…) Nous Européens de l’Ouest ne devons pas nous faire d’illusions. Nous devenons « région européenne »… »

    Il y a eu ici une telle levée de boucliers contre le traitement médiatique du conflit que le conseil consultatif de la 1ère chaîne s’est senti obligé de statuer et a considéré que le traitement de la crise ukrainienne en particulier, mais aussi du traité transatlantique par ex., étaient tendancieux.
    http://www.heise.de/tp/artikel/42/42784/1.html
    Ukraine-Konflikt: ARD-Programmbeirat bestätigt Publikumskritik
    La critique s’est faite par les forums des journaux main stream et les réseaux sociaux .
    Les journalistes ont évidemment protesté.
    Il est trop tôt pour savoir si cela changera fondamentalement quelque chose mais cela a créé une certaine panique.
    Peut-être un exemple à suivre ? Bombarder les rédactions, que ce soit journaux, radios, télé de protestations et inciter les gens à s’informer ailleurs…………..

      +16

    Alerter
    • Spipou // 03.12.2014 à 14h59

      “L’Europe occidentale et la Russie étaient en bonne voie d’entretenir des relations de voisinage paisible et profitables aux deux parties. C’est du passé depuis les événements d’Ukraine et les sanctions économiques qui en ont résulté, et les propos incendiaires déversés dans les médias occidentaux.”

      Mis à part le sort des populations du Donbass toujours en guerre, c’est ça que je trouve le plus tragique !

      Et pas seulement pour l’Europe, pour les Etats-Unis aussi. Comment les dirigeants américains peuvent-ils avoir la vue assez courte pour ne pas voir qu’ils ont fait capoter une chance inouïe de coopération durable, et sans doute fructueuse, entre leur pays et la Russie ?

      Ceux qui lisent mes commentaires savent que je ne suis pas un russophile ni un poutinophile inconditionnel, mais comment, par quel tour de magie, a-t-on pu transformer la Russie en ennemi ? Et pourquoi ? Tout le monde est perdant, là-dedans… Je ne crois pas à l’attrait d’un peu de gaz de schiste dans le Donbass. Je crois plus à une psychologie défaillante, mais quelle psychologie ? Ca me dépasse.

        +4

      Alerter
  • Nihil // 03.12.2014 à 11h52

    Un peu hors sujet, mais pas tant: à cette heure les journaux de rue ne savent toujours pas quoi écrire sur le projet d’accord gazier russo-turc d’hier.

      +2

    Alerter
  • Homère d’Allore // 03.12.2014 à 13h01

    Je ne résiste pas à l’envie de recopier le début du chapitre 12 du “Complot” de Vladimir Volkoff.

    – Prenez “Randolf and Knarr”, c’est le meilleur, avait conseillé le Dr Kirsten lors de l’entrevue à la Varsity. Il y a “Hill and Knowlton”, mais ils se sont ridiculisés avec les couveuses prétendument débranchées par les Irakiens au Koweït ; il y a “Ruder Finn”, mais ça a fini par se savoir que toutes leurs histoires de camps du viol en Yougo, c’était du bidon. Et puis, William Knarr – je ne connais pas Randolf, ça doit être le financier- présente l’intérêt d’être un cynique sans compromis.
    (…)
    Donnez moi une idée de la somme totale.
    Suite.
    -Facile, ce ne sera pas comme lorsque nous avons fait passer les Serbes pour des Nazis, une prouesse. Nous vous appliquerons le tarif sans modération 20000 $ par mois.
    -Seulement ?
    – Nous avons peu de frais, nos salaires, quelques pattes à graisser, nous travaillons avec un fichier de journalistes, un téléphone et Internet.
    Maintenant, quelle est votre cible ? L’opinion publique de ce que l’on appelle la “Communauté internationale” c’est à dire 19 pays sur les 194 de la planète ?
    – La “Communauté internationale” me va.
    Alors, pas de supplément.

    Vladimir Volkoff. Le Complot 2004

      +9

    Alerter
  • Homère d’Allore // 03.12.2014 à 13h29

    Et maintenant, un accident nucléaire en Ukraine !
    http://mobile2.lematin.ch/articles/12186992
    Pauvre peuple ukrainien…

      +1

    Alerter
    • purefrancophone // 03.12.2014 à 14h04

      On ne peut pas détourner l’argent Européen , taper sur ces concitoyens de l’Est et entretenir les centrales nucléaires qui sont dans un triste état depuis pas mal d’années !!!

        +3

      Alerter
  • Louve Bleue // 03.12.2014 à 13h58

    Comme beaucoup ici , je souffre de plus en plus de ne plus pouvoir écouter les infos, qu’elles soient radiophoniques ou télévisées. C’est faute que lorsqu’on a ouvert les yeux sur le niveau de mensonges et de propagande, au bout de quelques minutes on entend , hors les mots, les distorsions. Une fois entendues, on ne peut plus entendre que ça ! ça éclabousse les oreilles et le cerveau et la rage arrive. Reste effectivement le bouton OFF … C’est peut-être pas plus mal . Pour moi, qui fut naïve longtemps, c’est devenu assourdissant (la propagande distordue des journalistes et des politiciens) en 2005 quand ils ont blablaté sur le vote “Non” au référendum sur leur constitution européenne. J’étais en rage d’écouter comment ils expliquaient nos votes, sans demander aux gens ! Ils étaient odieux.
    Bon, moi c’est à ce moment là que ça m’a sauté à la figure à un point devenu inacceptable.
    Mais que faire ? Ils s’en fichent , ils continuent comme si on n’existait pas…

      +11

    Alerter
    • purefrancophone // 03.12.2014 à 14h07

      C’est bien pour cela que je n’écoute plus les médias classiques mais lis des blogs , dont celui-ci dans lequel je trouve beaucoup d’info très intéressantes
      Internet fait beaucoup de mal aux médias , mais pas encore assez pour que les journalistes se remettent en question .

        +4

      Alerter
  • Jacques F. // 03.12.2014 à 14h19

    Ils n’ont pas honte de faire de la propagande Russe sur leur antenne ?

    Dans le reportage :
    “Les habitants de Crimée avaient un tel désir de rattachement à la Russie”.
    + dire que la Crimée a été saccagée pendant qu’elle était Ukrainienne et que maintenant qu’elle est Russe les habitants ont retrouvé leur fierté.

    Heureusement, la vérité est rétablie par Marie Mendras.

      +4

    Alerter
  • wuwei // 03.12.2014 à 15h31

    Encore un qui n’a rien compris à la démocratie versus occident :

    http://blogapares.com/ukraine-guerre-sans-merci-ou-offensive-finale/

      +1

    Alerter
  • fanfan // 03.12.2014 à 16h24

    “La chaine allemande Deutsche Welle (DW) a publié un reportage vidéo d’une importance capitale ; c’est sans doute le premier grand média occidental à admettre que ce qu’on appelle l’EIIL (ou ISIS, ou encore Islamic State) est alimenté, non pas par le marché noir du pétrole, ou par les prises d’otage avec rançons, mais par des approvisionnements et du matériel pour plusieurs milliards de dollars, transportés quotidiennement par camion jusqu’en Syrie à travers la frontière avec la Turquie, pays membre.
    (…)
    L’EIIL constitue la force expéditionnaire de mercenaires de l’OTAN, dévastant par procuration les ennemis de cette dernière depuis la Libye en Afrique du Nord, jusqu’au Liban et à la Syrie, en passant par l’Irak et même aux frontières de l’Iran. Son approvisionnement apparemment inépuisable en argent, en armement et en combattants ne peut s’expliquer que par l’aide de plusieurs pays étrangers et par l’existence de territoires refuges que l’OTAN protège du feu de ses ennemis que sont la Syrie, le Hezbollah, l’Iran et l’Irak. Le reportage de la chaine allemande DW met bien en évidence la façon dont les terroristes de l’ISIS s’échappent régulièrement de Syrie et trouvent refuge en Turquie.
    (…)
    “la menace posée par l’EIIL vis-à-vis de l’OTAN provient de l’OTAN elle-même…
    Lien http://www.mondialisation.ca/chaine-allemande-dw-le-groupe-etat-islamique-est-approvisionne-depuis-la-turquie-membre-de-lotan/5417628

      +3

    Alerter
    • Chris // 03.12.2014 à 18h24

      Je me demande si cette réalité n’est pas la raison du licenciement de Hagel (grand ami du va-t-en-guerre MacCain. Des courants fort divers agitent la Maison Blanche, le Pentagone et les néocons de service. Qui a le pouvoir finalement ? J’exclue d’entrée l’UE que ne joue que les supplétifs à travers l’OTAN qui fixe les règles du jeu.
      Dès l’apparition de l’EI/ISIS/Deach, peu importe le vocable, j’ai immédiatement pensé que cette mouvance agissait en tant que mercenaires de la politique US. Certains journalistes américains et européens l’ont affirmé et de temps en temps, des politiciens US lâchent régulièrement quelques aveux.

        +3

      Alerter
    • Jean Marc // 03.12.2014 à 20h19

      Bin oui quoi, faut bien récupérer un peu de croissance en relançant l’industrie de l’armement. La CIA a bien été accusée de se servir du trafic de cocaïne pour lever des fonds de fonctionnement n’apparaissant pas ainsi dans les lignes budgétaires pour pouvoir mener à bien ce genre d’opération.

      Et où aura lieu le prochain G20 en 2015, hein, où? Hé oui, en Turquie.

        +2

      Alerter
    • Homère d’Allore // 03.12.2014 à 22h58

      Encore merci, fanfan ! Vous êtes toujours très bien renseigné(e).

        +0

      Alerter
  • games // 03.12.2014 à 18h14

    Bonsoir, ne soyez pas offusqué par le pouvoir des médias, c’est ainsi depuis la nuit des temps. Le peuple,par peur et la classe des laquais, domestiques et porteurs de chaises flattent les puissants par nécessité. Les journaliste sont payés pour cela et ils ne changeront pas.
    D’origine polonaise j’ai vécu le basculement vent d’est, vent d’ouest et toutes les impostures médiatiques de la presse française, et je peux vous assuré que actuellement dans la tête des français que je côtoie journellement, à l’est c’était l’horreur, les goulags, la torture.C’est à se demander comment ont pu survivre tous les fascistes polonais à la manœuvre pour une grande Pologne entre deux mer en Ukraine Etc. Le plus drôle, enfin j’en ai encore frissons, fut de lire dans la presse polonaises à l’époque le basculement politiques des journalistes qui en une dizaine de jours de communistes, devinrent capitalistes impénitents, sans honte, sans gène: il faut manger, non, ils vaut mieux être du bon coté du manche… c’est la vie… Beaucoup de politiciens communistes sont devenu non pas libéral, ils fallût qu’ils soient passé par Londres mais des fascisants populistes … le premier président de cette république était illettré et le dernier en date peintre en bâtiment industriel. Actuellement, grâce à leurs presses, ils partiront en guerre

      +5

    Alerter
    • HELLEBORA // 04.12.2014 à 01h49

      @ Games
      Il faut (?!) lire ce qu’écrit/dit Bernard Guetta sur Donald Tusk pour y croire et prendre BG pour ce qu’il est quand on lit ceci, donc :
      “Pragmatique, adepte du consensus et européen convaincu, (…) Donald Tusk n’a jamais jeté d’huile sur le feu ukrainien. Bien placée pour savoir qu’il faut compter avec la Russie, la Pologne a toujours soutenu, au contraire, Paris, Londres et Berlin qui, sans jamais rien céder à Vladimir Poutine, ont toujours cherché les voies d’un compromis et continuent à le faire.http://www.franceinter.fr/emission-geopolitique-un-polonais-a-la-tete-de-leurope

        +0

      Alerter
  • Jean Marc // 03.12.2014 à 20h14

    En Ukraine, c’est la même opération qu’en Irak qui est en marche . Les intérêts stratégiques et de ressources diffèrent mais c’est exactement le même processus. Un conflit s’enclenche dans ce pays et une opportunité se présente alors, aussi bien d’ailleurs pour l’Europe que pour les USA. Alors vous pointez un ou des méchants en secouant une fiole d’armes de destruction massive en plein conseil de sécurité, en Ukraine, on vous montre des photos de soit disant chars russes ayant envahi le territoire et à quel point les séparatistes pro-russes sont sauvages et violents. Vous vous offusquez du haut de votre exemplaire démocratie et vous passez deux trois coups de fils à vos “alliés” pour qu’ils fassent pareil. Vous prétendez vouloir mettre en place un processus de paix mais en fait vos agences secrètes font tout pour mettre de l’huile sur le feu, la frontière avec le mal officiel, la Russie, exige une victoire totale. Vous placez vos agents au gouvernement fantoche pro-occidental pour prendre le contrôle financier et politique du pays qui est ravagé par la guerre. Et vous vous empressez comme l’Europe de signer au plus vite un accord de libre échange avec l’Ukraine alors que des civils tombent sous les balles. Si vous y arrivez, vous faites votez au Congrès Américain un plan d’aide d’urgence pour les pauvres petits Ukrainien dont le pays a été ravagé par les russes et les pro-russes. Et vous commencer à distribuer les mêmes milliards aux compagnies américaines qui partiront par solidarité pour reconstruire le pays. Et enfin, vous négociez des contrats d’exploitations des ressources du pays avec les grandes compagnies américaines qui seront validés par une ministre des finances anciennement du département d’état américain.Et le pillage peut commencer, comme en Irak.

    Il ne faut pas oublier que les mines ukrainiennes furent déjà au cœur des rivalités russo-allemandes pour le contrôle de ce territoire lors des deux conflits mondiaux. Les considérables richesses houillères du bassin de Donbass (107 milliards de tonnes en 2013), l’immense gisement de fer de Krivoï-Rog (7 milliards de tonnes en 2002) et le célèbre gisement de manganèse de Nikopol, tous ardemment convoités par l’Allemagne nazi, furent ainsi parmi les principaux trophées soviétiques en Ukraine. Que ces gisements des trois substances minérales indispensables à la fabrication de l’acier aient permis à l’URSS d’ériger son plus puissant centre sidérurgique et industriel autour de Donetsk n’en démontre que la hauteur des intérêts en jeu. De même, l’industrie soviétique de l’aluminium et, partant, son industrie aéronautique, doit son émergence à l’énergie de la puissante centrale hydroélectrique du Dniepr (10 milliards de kilowattheures), en Ukraine. L’Ukraine détient 22% des terres arables et est le 4ème bassin houiller d’Europe. A quoi s’ajoute désormais l’un des deux champs de gaz de schiste nouvellement découverts.

    Qui se souvient que pendant la 2ème guerre Mondiale, alors que l’Espagne de Franco était sous embargo (Roosevelt) pour les armements, Ford, Firestone, Général Motors et d’autres entreprises américaines ont continué de fournir les fascistes en procurant à ces derniers camions, pneus et machine outils? Texaco, la compagnie pétrolière dirigée par Torkild Rieber, pro-fachiste, proposa à Franco de lui fournir à crédit tout le pétrole qui lui serait nécessaire. Roosevelt infligea une amende à Texaco, qui ne dissuada pas cette dernière qui fournir aussi du pétrole à Hitler. Prescott Bush, le grand père de Georges BUSH père, était un sénateur américain et aussi administrateur et actionnaire de plusieurs sociétés qui ont tiré profit de leurs liens avec les bailleurs de fonds de l’Allemagne nazie. Il travaillait pour la Brown Brothers Harriman (BBH), qui a agi comme base américaine pour l’industriel allemand Fritz Thyssen, qui a aidé à financer Hitler au cours des années 1930 et Prescott BUSH était aussi le directeur de l’Union Banking Corporation (UBC), basée à New York, qui représentait les intérêts américains de Thyssen, et qu’il avait continué à travailler pour cette banque après l’entrée en guerre de l’Amérique. La banque fut créée par Averel Harriman, riche fils du magnat du chemin de fer, E. H. Harriman et le beau-père de Bush pour fournir une banque américaine aux Thyssen, la famille industrielle la plus puissante d’Allemagne. A la fin des années 1930, Brown Brothers Harriman, qui prétendait être la plus grande banque d’investissement privée au monde, et UBC avaient acheté et expédié en Allemagne des millions de dollars d’or, de carburant, d’acier, de charbon et de bons du Trésor américain, alimentant et finançant en même temps les préparatifs de guerre d’Hitler. Fritz Thyssen rejoignit le parti Nazi en décembre 1931 et avoua, dans son autobiographie intitulée “J’ai Payé Hitler”, avoir financé Hitler alors que les Nationaux-Socialistes n’étaient encore qu’un parti de frange radical.

    Je ne vous referais pas le point des accointances entre la famille BUSH et la famille BEN LADEN, qui fut autorisée à quitter le territoire américain en plein 11 septembre.

    La guerre est bonne pour les affaires. La propagande et son niveau de détournement est construite pour nous montrer l’arbre afin que l’on ne puisse pas voir la forêt. “Détenir” l’Ukraine permet d’encercler la Russie devenue la nouvelle menace tout en réservant ses ressources minières et naturelles aux compagnies américaines, et les soustraire ainsi à la Russie pour affaiblir cette dernière. Et l’intérêt est autant valable pour l’Europe que pour les USA. L’affaire du Mistral aura révélé qui est au service de qui entre ces deux derniers, et donc le dernier bénéficiaire des faits.

    N’oublions pas que la propagande n’est pas né avec l’Ukraine, elle est là depuis fort longtemps. La cupidité et l’avidité du capitalisme forcené dévore le monde. Les leçons de démocratie que donne le monde occidental au reste de la planète ne sont que paravents qui dissimulent toutes les manoeuvres mises en place pour faire du profit et alimenter une croissance par laquelle tout le monde est obsédé. Entendre le président de la république française rappeler aux dirigeants africains que c’est le peuple qui dirige est d’une muflerie monumentale quand le même, en déplacement au Canada, a reconnu que la France, très discrète depuis le début de la crise politique dans ce pays, a contribué « sans y participer » au transfert de Blaise Compaoré du Burkina Fasovers la Côte d’Ivoire, où il est réfugié aujourd’hui, sans préciser par ailleurs, qu’il fut mis en place par la France elle même qui en bénéficia 27 ans durant. Lors de la visite du Maréchal SISSI, devant la caméra on parle de grand partenaire avec ce pays en “plein transition démocratique”, en coulisse, on vend quatre corvettes Gowind de 2.400 tonnes, équipées de son système de combat Setis, pour un montant de 1 milliard d’euros.

    Et ce monde occidental, grand pourvoyeur auto décrété des valeurs fondamentales du respect des droits de l’homme et du citoyen, se trouve tout étonné d’être l’objet de haines de fanatiques djihadistes ou autre qui, à défaut d’une part du gâteau, se réfugie dans le fanatisme pour reprendre un pouvoir qu’ils estiment leur avoir été dérobé. La mondialisation d’internet ne concerne pas que l’occident, au Moyen Orient aussi ils y accèdent, déjà pour diffuser leur propre propagande et être témoin à leur tour de toute cette hypocrisie. Selon Amnesty International, les six plus grands exportateurs d’armes sont les pays suivants : La chine, la France, l’Allemagne, la Russie, le Royaume-Uni et bien sûr les USA (http://www.amnesty.org/fr/news/big-six-arms-exporters-2012-06-11). 5 d’entres eux sont membres permanents du conseil de sécurité de l’Organisation des Nations-Unies.

    Vous ne trouvez pas qu’il y a quelque chose qui ne tourne pas rond sur cette planète? Snowden lorsqu’il a livré les informations secrètes avait déclaré en substance qu’il le faisait aussi pour montrer au peuple américain à quel point on les endormissait et à quel point on s’attaquait à leurs droits fondamentaux en les surveillant pour soi-disant les protéger. Il n’avait pas conscience à quel point c’est vrai pour la planète entière.

    La question de l’Ukraine est le pillage organisé d’un pays qu’on a déguisé d’une soit disant légitimité démocratique dont le monde occidental se prétend détenteur. La même légitimité qui amène aux Etats-Unis 2,5 millions d’enfants dans la rue et en France, 1 million d’utilisateurs des Restos du coeur, des salariés payés 650€ par mois en Espagne pour sauver un système dont ils prétendent qu’il amène la démocratie partout dans le monde et respecte les droits fondamentaux des êtres humain et de la nature en général. C’est ce schéma de développement qu’ils prétendent donner à l’Ukraine, tout en donnant des leçons de droits fondamentaux à la Russie.

    J’ose espérer que l’Ukraine échappera à l’expédition de côte d’agneau dans l’espace et à la sauvagerie de consommateurs visible dans les images et autres vidéo du Black Friday américain.

      +9

    Alerter
  • Franck // 03.12.2014 à 20h59

    Il y a Mendras, mais il y a pire. Pasternak n’est pas mal non plus dans son genre…

      +1

    Alerter
  • David // 03.12.2014 à 22h05

    Petit rappelle, surement déjà indiqué sur ce site, à ces “””journalistes””” : la crimée est un état indépendant du point de vue du droit internationnal depuis 1991 et a été annexé par l’Ukraine dans les années post 91:
    http://fr.wikipedia.org/wiki/R%C3%A9f%C3%A9rendum_de_1991_en_Crim%C3%A9e

      +1

    Alerter
  • RGT // 03.12.2014 à 22h06

    Je pense que ce billet de qualité d’Olivier Berruyer est surtout destiné à finir de convaincre les lecteurs de ce blog que leur phobie de ces médias est totalement justifiée.

    En effet, je pense sincèrement que la fréquentation de ce lieu est totalement incompatible avec l’écoute attentive de la propagande de France Intox et de ses affidés.

    Par contre, ce billet vient conforter dans la justesse de leur acte tous ceux qui, lors d’un éclair de lucidité, ont jeté leurs téléviseurs et leurs postes de radio aux orties.

    Personnellement, je n’ai JAMAIS acheté de téléviseur ni de poste radio.

    J’ai arrêté de regarder et d’écouter “la Pravda” (façon URSS à l’époque de sa gloire) il y a plus de 40 ans alors que j’habitais encore chez Papa-Maman.
    Donc je n’ai jamais eu à investir dans ce matériel tant honni.

    J’ai “tout plein de temps libre” pour aller voir des amis, discuter avec des inconnus, pour lire, pour visiter les-crises.fr, pour réfléchir ou simplement rêvasser.

    Ce choix de vie n’engage que moi.
    Et il me satisfait au delà de toute espérance.

      +5

    Alerter
  • Bond // 03.12.2014 à 23h02

    Radio Paris ment… radio Paris ment… radio Paris est “********”
    Vous remplacez le contenu des guillemets selon les sujets…
    Merci encore pour vos papiers M. BERRUYER, vous faites parti des justes sur ce sujet comme sur d’autres.

      +1

    Alerter
  • Gérard Lepage // 03.12.2014 à 23h21
    • LPP // 04.12.2014 à 00h07

      Bof, c’est vraiment pas terrible comme billet.
      Beaucoup d’approximations et trop de superficialité…

        +1

      Alerter
  • Tom // 04.12.2014 à 01h38

    Je vais faire un peu hors sujet mais j’ai lu un billet de Jacques Sapir récemment dans lequel j’apprenais que le général Breedlove, commandant en chef des forces de l’OTAN, reconnaissait lors d’un discours daté du 26 novembre 2014, qu’il n’y avait pas de troupes de combat russe dans l’Est de l’Ukraine. Ce billet est une réaction au discours du général.
    http://russeurope.hypotheses.org/3079
    J’ai trouvé la transcription de son discours sur le site de l’ambassade américaine en Ukraine.
    http://ukraine.usembassy.gov/statements/breedlove-pressavail-kyiv-11262014.html
    Qu’en pensez vous? Je trouve cette révélation très importante car elle démonte toute la propagande occidentale qui prétend que des troupes de combat russes sont sur le territoire ukrainien!

      +4

    Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications