Les Crises Les Crises
9.novembre.20149.11.2014 // Les Crises

[Reprise] Liberté de la presse : la France descend à la 39e place sur 180

Merci 0
J'envoie

Liberté de la presse : la France descend à la 39e place sur 180


Reporters sans frontières a publié son classement annuel. © RSF

Paris chute encore dans le classement de Reporters sans frontières et se place derrière le Costa Rica, la Namibie, le Ghana, la Slovénie ou le Salvador.

La liberté de la presse a reculé en 2013 dans des pays marqués par des conflits comme le Mali et la Centrafrique, mais aussi dans des démocraties qui “utilisent abusivement l’argument sécuritaire” comme les États-Unis, affirme Reporters sans frontières (RSF) dans une étude. “Le classement de certains pays, y compris des démocraties, est largement affecté cette année par une interprétation trop large et abusive du concept de la protection de la sécurité nationale. Par ailleurs, le classement reflète l’impact négatif des conflits armés sur la liberté de l’information et ses acteurs”, a indiqué Lucie Morillon, directrice de la recherche de Reporters sans frontières, à l’occasion de la publication du classement mondial annuel de RSF sur la liberté de la presse, portant sur 180 pays.

L’indice annuel du classement, qui synthétise les atteintes à la liberté de l’information, indique une “légère dégradation globale” dans le monde depuis l’an dernier, souligne l’ONG. Pays jugé le plus dangereux au monde pour les journalistes par RSF, la Syrie est classée 177e sur 180, figurant comme l’an dernier juste devant le trio inchangé : Turkménistan (178e), Corée du Nord (179e) et Érythrée (180e). Pour la quatrième année, la Finlande conserve son rang de meilleur élève, suivie comme l’an dernier des Pays-Bas et de la Norvège. Entre ces deux groupes de pays, les États situés en zones de conflit font sans surprise partie des plus touchés. Outre la Syrie, le Mali chute de 22 places au 122e rang, tandis que la République centrafricaine connaît la chute la plus drastique du classement, perdant 43 places à la 109e.

“Chasse aux sources”

Loin de ces pays, certaines démocraties occidentales sont aussi pointées du doigt par RSF qui juge que “l’argument sécuritaire y est utilisé abusivement pour restreindre la liberté de l’information”. “Les pays qui se prévalent de l’État de droit ne donnent pas l’exemple, loin de là”, regrette l’organisation, qui déplore “un recul inquiétant des pratiques démocratiques”. C’est le cas aux États-Unis, qui dégringolent de 13 places à la 43e, et où l’association dénonce “la chasse aux sources et aux lanceurs d’alerte”. “L’année 2013 a connu un pic en termes de pression sur les journalistes et leurs sources” dans ce pays, a estimé Lucie Morillon, lors d’une rencontre avec la presse.

La condamnation du soldat Bradley Manning à 35 ans de prison pour avoir transmis à WikiLeaks des milliers de documents, ou la traque d’Edward Snowden, à l’origine du scandale sur les écoutes menées par l’agence nationale de sécurité américaine NSA, “sont autant d’avertissements à ceux qui oseraient livrer des informations dites sensibles, mais d’intérêt public avéré, à la connaissance du plus grand nombre”, estime RSF. Le Royaume-Uni perd de son côté trois places pour se classer à la 33e. Ce pays s’est notamment “illustré au nom de la lutte contre le terrorisme par des pressions scandaleuses exercées sur le quotidien The Guardian“, relève RSF.

La France, qui perd une place à la 39e, a également connu une année 2013 “inquiétante”, selon l’organisation de défense des journalistes. “Point d’orgue de l’année 2013, la décision prise par la justice française de faire retirer les enregistrements de l’affaire Bettencourt des publications de Mediapart et du Point : une atteinte grave à la liberté de la presse”, souligne-t-elle. La Grèce, affectée par la crise économique et les poussées populistes, cède quant à elle 14 places à la 99e. Juste derrière, la Bulgarie (100e, – 12 places) conserve le dernier rang des pays de l’Union européenne, au terme d’une année marquée notamment par des agressions de journalistes par les forces de l’ordre en marge de manifestations. Ce classement repose sur sept indicateurs : niveau des exactions, étendue du pluralisme, indépendance des médias, environnement et autocensure, cadre légal, transparence et infrastructures.

Consultez le dossier du Point : Gouvernance d’Internet

Source : Le Point

Consultez le classement de RSF. Ci dessous les cartes établies par RSF sur les 6 dernières années.

Nous vous proposons cet article afin d'élargir votre champ de réflexion. Cela ne signifie pas forcément que nous approuvions la vision développée ici. Dans tous les cas, notre responsabilité s'arrête aux propos que nous reportons ici. [Lire plus]Nous ne sommes nullement engagés par les propos que l'auteur aurait pu tenir par ailleurs - et encore moins par ceux qu'il pourrait tenir dans le futur. Merci cependant de nous signaler par le formulaire de contact toute information concernant l'auteur qui pourrait nuire à sa réputation. 

Commentaire recommandé

Kellhus // 09.11.2014 à 02h45

Ce classement est biaisé car il ne rend pas compte du contrôle des médias dans les pays occidentaux, qui conduit à l’omnipresence d’une pensée unique voire à la manipulation pure et simple des faits lorsque la réalité dérange les intérêts du système.

On connaissait le problème de la concentration grandissante des médias aux mains de quelques-uns. On découvre maintenant la corruption active des journalistes européens par les services de renseignement afin de manipuler les opinions publiques sur les questions internationales. Voir les révélations récentes d’un journaliste allemand: http://rt.com/news/196984-german-journlaist-cia-pressure/

30 réactions et commentaires

  • Kellhus // 09.11.2014 à 02h45

    Ce classement est biaisé car il ne rend pas compte du contrôle des médias dans les pays occidentaux, qui conduit à l’omnipresence d’une pensée unique voire à la manipulation pure et simple des faits lorsque la réalité dérange les intérêts du système.

    On connaissait le problème de la concentration grandissante des médias aux mains de quelques-uns. On découvre maintenant la corruption active des journalistes européens par les services de renseignement afin de manipuler les opinions publiques sur les questions internationales. Voir les révélations récentes d’un journaliste allemand: http://rt.com/news/196984-german-journlaist-cia-pressure/

      +30

    Alerter
    • JC // 09.11.2014 à 14h16

      Il n’est pas biaisé, c’est son interprétation qui peut l’être. Ce classement ne donne pas la moindre idée à propos de la qualité de la presse. Je dirais même que dégringoler dans ce classement est un bon signe, ça veut dire que le gouvernement des fausses démocraties se méfie de plus en plus de sa presse et donc qu’il n’y a pas une totale symbiose entre les deux. Ou pas. On ne peut rien en tirer en fait, c’est au cas par cas. Chez nous c’est clair que si on n’est pas plus bas c’est tout simplement parce que le ménage a été fait depuis longtemps et on n’a quasiment plus que des propagandistes du système dans toute la grande presse.

      Au passage ces cartes sont tellement déformées, ça fait peur (Afrique et Amérique du Sud minuscules).

        +4

      Alerter
      • Kellhus // 09.11.2014 à 15h03

        Je le qualifie de biaisé dans la mesure où il ne tient compte que des contraintes “publiques” sur la presse et non du contrôle plus ou moins direct exercé par les propriétaires des médias sur leur ligne éditoriale, ou d’autres mécanismes insidieux. Le résultat est pourtant le même.

        On pourrait même dire que c’est pire: par exemple, s’agissant des journaux chinois, personne n’a d’illusion sur le fait que leur contenu est passé à la moulinette du Parti, alors que lorsqu’il s’agit du Monde, beaucoup s’imaginent encore qu’on y a droit à une présentation relativement honnête de l’information.

          +14

        Alerter
        • Kiwixar // 09.11.2014 à 18h11

          Oui, la presse en Otanie (dans les mains privées) a la même liberté que la presse chinoise. Si tu ponds un article qui ne plaît pas à la direction :
          – tu perds ton boulot
          – tu n’en retrouves pas (en tant que journaliste)
          – fini le régime fiscal préférentiel

          Certains journaux (Mediapart, le Canard Enchaîné) font semblant d’aboyer un peu à la lisière, mais bouffent bien à la gamelle comme les autres, en prenant bien soin de ne jamais parler des choses qui fâchent (création monétaire privatisée, dette inique, etc), et on a au contraire droit à la Pensée Unique dans toute sa splendeur : libéralisme, mondialisation, europhilie, UERSS, la Russie c’est mal, le bolivarisme c’est l’antéchrist, l’Otan c’est la paix, etc.

            +17

          Alerter
          • Kellhus // 10.11.2014 à 06h15

            Comme dirait quelqu’un qu’on ne peut pas citer (c’est un peu le Voldemort du web respectable ;)), de nos jours “un journaliste c’est soit une p*te, soit un chômeur”
            (du moins pour ce qui est des médias mainstream)

              +4

            Alerter
    • harvest // 09.11.2014 à 14h18

      Tout cela ne compte pas aux yeux des propagandistes occidentaux: Leur définition d’une presse libre, c’est une presse qui défend le modèle ultralibéral, point barre.
      Qui sont donc ces RSF, sinon d’abord des journalistes français. Vont-ils alors avouer que la plupart de leurs collègues nationaux sont soumis à la corruption ou la menace du système ?
      La presse française n’est pas plus libre aujourd’hui qu’elle ne l’était sous Vichy. Sauf qu’aujourd’hui c’est en toute complicité.

        +6

      Alerter
  • David // 09.11.2014 à 03h55

    il avait un classement de la liberté de presse – intérieur du pays et – extérieur du pays les classement étaient tres différent dans la plupart des pays. Sa serait amusant d avoir les 2 classement .

      +8

    Alerter
    • Van // 09.11.2014 à 17h13

      bien sur les usa toujours la bonne couleur avec la poignée de gentilles même avec leur dérives sécuritaires , ils devraient faire une statistique sur la pluralité d’opinion dans les media je crois quon serait classé pas loin de la Corée du nord . ils devraient aussi faire des statistique sur le mensonge médiatique cela donnera une bonne vision sur la réalité des médias .

      Ps pour la liberté d’expression russe / france (minute 5) http://www.dailymotion.com/video/x24p7gi_xavier-moreau-sur-le-conflit-au-donbass-et-l-economie-ukrainienne_webcam

        +3

      Alerter
  • Niya // 09.11.2014 à 07h23

    Quand on lit sur la note méthodologique :
    “Enfin, en aucun cas, ce travail ne saurait être pris pour un indicateur de la qualité de la presse.”
    On est en droit de se poser la question de ce qu’est la “Liberté de la presse”
    Serait-ce tout simplement le droit pour les ‘journalistes’ (serviles, je sais c’est un pléonasme) de ne colporter que les idées des maîtres ?
    J’ai un doute….

      +22

    Alerter
  • Norbert // 09.11.2014 à 07h42

    Liberté de la presse ?

    Et la liberté de savoir, de comprendre, c’est avant ou après la liberté d’informer qu’elle se situe ?

    Pour ma part, et en ne prenant qu’un exemple, celui de “l’affaire” Betancourt, je ne peux m’empêcher de penser, bien au dela des faits exposés, ou pas, qu’il y a un problème bien plus profond, tout en amont et dont on parle pas; L’ORÉAL !

    Comment ce peut il qu’une société civile use et abuse d’un système alambiqué, la justice, pour tenter d’essayer de comprendre les dérives d’un autre système alambiqué qui n’a pas de raison d’être en plus d’être totalement, pour ne pas dire totalitairement, antisocial ?

    L’ORÉAL, parce que nous le valons bien !

    Une industrie qui a reussie à détourner les individus d’un réel concret pour les fondre dans un réel d’apparence, moyennant quelques rentes d’usage, d’un bleu pastel entourant l’oeil de biche, au rouge pétard soulignant le pulpeux bisou gourmand, sans exclure la gomme à ride qui prolonge la séduction au dela des limites imparties par l’horloge biologique.

    Combien sont ceux qui lisent le “monde”, le réel, au travers de magazines qui leur “dictent” ce qu’ils doivent être ?

    Combien ce laissent séduire par l’idée d’être “paré” tandis qu’au moins autant se laissent séduire par cet “apparence” ?

    Tout est à l’avenant. La société du spectacle nous dépeint un monde superposé au réel, une grille de lecture proposé très tôt dans l’éducation sociale, nous imposant un transfert volontaire de nos ressources dans l’escarcelle du “tous conforme”.

    Une fois compris le comment du pourquoi quelques uns sont à la tête de superpuissances economiques et industrielles, à l’intérieur des quelles nous sommes l’alpha et l’oméga inconscient, discuter de savoir comment ils se disputent la galette est bien peu de choses qui ne nous permettra pas de reprendre en main notre destin qui commence imperieusement par la prise de conscience de nos actes et de leur conséquence.

    Mais il ne fait aucun doute que d’être “propre sur soi” est important, parce que nous le valons bien, mais qu’il est aussi essentiel de ne pas rester vide dedans, sauf à accpeter d’être que superficiel.

    Essentiel, superficiel, deux faces d’une même pièce: Etre libre… ou pas, car nous le valons bien, quelque soit le choix fait.

      +3

    Alerter
  • DUGUESGLIN // 09.11.2014 à 08h42

    Evaluer la liberté de la presse est loin d’être évident.
    En effet l’auto censure doit aussi être prise en compte. Un journaliste peut, sans avoir subit la moindre pression, “deviner” ce qu’il est souhaitable de dire ou ne pas dire. C’est le carriérisme.
    Il sera considéré comme libre, et ne pourra jamais dénoncer d’éventuelles pressions directes puisqu’il n’en aura subit aucune, sauf par lui-même.
    Réduire au silence, laisser dans les oubliettes tel ou tel journaliste, sont des pressions non-dites.
    On peut toujours invoquer le manque d’audience, ou n’importe quelle excuse pour mettre à l’écart tel ou tel journaliste qui se plaindrait d’être “oublié”.
    Comment fait-on le classement dans ce cas?

      +14

    Alerter
  • pierre9459 // 09.11.2014 à 10h13

    Mouais….reporters sans frontière ….j’ai plus qu’un doute à leur sujet ! et depuis longtemps …

    La Face Cachée de " Reporters Sans Frontières… par Darwin_Kayser

      +16

    Alerter
  • FL // 09.11.2014 à 10h17

    “Liberté de la presse: la France descend à la 39e place sur 180”
    – Nous allons mesurer votre liberté de la presse.
    – Veillez garder l’appareil trois minutes pendant les informations, oui là, dans votre journal ou mieux dans votre télé, je sais, c’est un peu plus désagréable mais c’est plus précis, …Non, pas dans votre radio en ce moment, elle reçoit la matinale de France Culture, vous pourriez détruire l’appareil de mesure de liberté de la presse! Il est très robuste mais pas à ce point.
    …trois minutes plus tard…
    – C’est bon, vous pouvez le retirer.
    – Alors, voyons… (puis à voix base) oh la la, mon dieu! SITUATION PLUTOT BONNE TRES GRAVE, ???, c’est du jamais vu!
    D’une voix se voulant rassurante.
    – Bon, on vous garde en observation et en attendant on prévient vos proches.

    Quelques examens complémentaires plus tard.
    – Alors comment ça va? – pas mieux? – C’est normal!
    – En fait, nous nous sommes réunis et nous avons pu diagnostiquer votre cas, si, si, rassurez-vous, c’est curable!
    – (in-petto) J’en doute fort! Rien n’est moins sûr.
    – Voilà, vous avez une SITUATION PLUTOT BONNE, jusque là ça va et rassurez-vous, nous savons d’expérience et en principe que vous pouvez vivre avec cela sans gène particulière.
    Puis d’un ton enjoué,
    – Une petite surveillance et le tour est joué.
    …La voix se fait plus grave,
    – Mais, on vous doit la vérité…ce n’est pas tout… votre SITUATION est en plus “TRES GRAVE”!…
    – Pourquoi?
    – Et bien, en plus d’être PLUTOT BONNE, votre presse vous MENT!
    – Dit autrement, elle est PLUTOT LIBRE MAIS MENTEUSE, certains disent, c’est bataille de spécialistes qu’il lui faut être libre pour mieux mentir, d’autres qu’elle est seulement libre de mentir…mais passons.

    – Que doit-on faire?, me demandez-vous.
    – La purge bien sûr, la diète ou mieux encore l’abstinence. Bref cessez de nourrir cette presse menteuse.

    – Donc votre traitement, à prendre impérativement durant vos heures libres, une lecture du blog Les-Crises.fr (des laboratoires O.Berruyer), une dose de 500 mg.
    Une prise tous les quatre ou cinq jours de Sapir en inhalation (laboratoires J.SAPIR)
    http://russeurope.hypotheses.org/
    Une ampoule (bien secouer avant de l’ouvrir) de; JaurionLeclair
    http://www.pauljorion.com/blog/ (Laboratoires P. Jaurion)
    Du F. LORDONum aussi bien sûr, à petite doses (c’est fort)
    http://blog.mondediplo.net/-La-pompe-a-phynance-
    Etc…
    Et pour finir, ce conseil, à suivre les yeux fermés; ne croyez jamais la presse à priori, ni les blogs, soyez curieux de toutes les opinions et surtout soyez vous même libre de vos pensée.

      +4

    Alerter
  • SD Nocontent // 09.11.2014 à 10h35

    Les États unis que l’on nous vend comme pays de la liberté, 43 ème, la France 39ème le
    phare du monde des droits de l’homme, nous montre bien le reniement de ces hommes politiques en imposant des lois, des valeurs qui ont constituées les fondements de ces républiques, au lieu de pérorer et de les manipuler sur la scène internationale ils feraient bien de revenir aux fondamentaux, Liberté, Égalité Fraternité.

      +0

    Alerter
    • Ardèchoix // 09.11.2014 à 14h40

      Liberté égalité fraternité . La Fraternité donne des signes de vie, par contre les deux autres sont en mort cérébrale depuis longtemps . La liberté c’est de pouvoir manifester pour ces idées sans y laisser la vie . L’égalité, je ne peux pas vous en parler , j’ai la phobie administrative .

        +4

      Alerter
  • achriline // 09.11.2014 à 10h46

    Comment les pays européens, le canada, les états-unis peuvent-ils se trouver aussi haut dans le classement alors que l’on sait maintenant que leurs journalistes ne sont libres que de donner les informations que le “maître” a concoctées. La répression n’est certes pas physique mais elle existe.
    Le Venezuela à la 116ème place alors qu’il y a plus de médias privés que de publics et que ces médias d’opposition vont jusqu’à appeler à des coups d’état ?

    D’autre part les médias alternatifs sont-ils pris en compte ? La note méthodologique ne dit rien à ce sujet, pas plus que sur les noms des organisations contactées.

    “Le questionnaire utilisé pour la compilation de ce classement a été adressé aux organisations partenaires de Reporters sans frontières (18 associations de défense de la liberté d’expression dispersées sur les cinq continents) … des militants des droits de l’homme.”

    Quel pourcentage d’associations financées par la NED et toutes les officines de la CIA ?

    Bref, un classement qui ne sert qu’à faire parler de RSF et qui flatte les généreux donateurs.

      +9

    Alerter
    • harvest // 09.11.2014 à 14h31

      Oui, imaginons la réaction du pouvoir US qui aurait en face d’elle une presse aussi agressive que celle du Venezuela. Les “accidents” d’avions seraient en nette hausse.

        +5

      Alerter
    • K // 09.11.2014 à 22h08

      C’est vrai que 39e et 43e sur 200 pays, ça nous place dans le premier quartile en matière de liberté de la presse! Bizare

        +0

      Alerter
  • erde // 09.11.2014 à 10h51

    “Reporters sans frontières (qui semble en perte sévère de professionnalisme, comme tant d’autres
    ONG),”
    Perte de vitesse c’est peu de le dire, car je crains qu’avec Ménard aux commandes pendant 23 ans et la CIA pour chapeauter le tout, c’est le genre d’ONG dont il faut se méfier, comme beaucoup d’autres d’ailleurs.

      +8

    Alerter
  • RGT // 09.11.2014 à 11h00

    Ce qui me sidère, c’est la 43è place des USA…

    A mon avis, ils devraient se situer à égalité avec la Corée du Nord.

    Le maccarthisme n’est pas (encore) mort.
    Il vit même très bien.

      +6

    Alerter
  • wesson // 09.11.2014 à 11h46

    Ahhh, le classement de la liberté de la presse … ou plutôt du privilège de faire connaitre son avis au plus grand nombre …

    Reporter sans frontière dans l’une de ses campagne a présenté des photos de dictateurs faisant un doigt d’honneur – a la presse donc.

    exemple: http://www.integrales-productions.com/wp-content/uploads/2013/05/Poutine_campagne_RSF_integrales_productions.jpg

    Ce que j’y ai vu, c’est que l’organisme qui se targue de défendre la liberté de la presse s’est cru obligé de le faire à l’aide de photoshop.

    Ou pour le dire plus clairement, défendre la presse, c’est défendre les photos truqués.

    Moi j’y voit tout un symbole de ce que “la presse” est devenue !

      +4

    Alerter
  • Lage // 09.11.2014 à 12h04

    Dans le genre : “manipulation par les médias”, je ne sais pas si quelqu’un a déjà signalé ici l’hilarante série télévisée ANARCHY par France 4.

    Le thème : la France sort de l’Euro, ce qui entraîne -c’est énoncé comme une évidence – une apocalypse économique, champs Elysée en feu, supermarchés pillés et violences (policières et anti-policières)… Heureusement, des belges courageux et décidés viennent apporter une aide humanitaire aux français éplorés. Sinon, il y a une histoire de mygale et de cafards… sans doute du subliminal dont l’étendue m’échappe.

      +3

    Alerter
    • skio // 09.11.2014 à 18h15

      le problème d’une telle émission de propagande(anarchy)c’est qu’elle est faite par france télévision

      pour formater la jeunesse à la dictature européiste de bruxelles , avec l’argent du contribuable ,

      cad , nous tous , sans aucun débat contradictoire , ce qui en démocratie est interdit selon la définition du mot démocratie, mais lui reste-il un contenu ?, certainement pas depuis 2005, ce qui montre le glissement des médias français vers le totalitarisme soft de bruxelles ,qui avance la face cachée.
      nos médias actuels ,sont historiquements semblables à ceux que nous avions sous l’occupation
      de 40 .

        +3

      Alerter
      • Lage // 09.11.2014 à 22h49

        “le problème d’une telle émission de propagande(anarchy)c’est qu’elle est faite par France télévision”

        Mieux, ou pire plutôt ! Le public est supposé participer à l’écriture de l’écriture ! A force de rigueur, même le budget “bourrage de crâne” de Bruxelles a été trop réduit pour payer les scénaristes…

          +0

        Alerter
    • Chris // 09.11.2014 à 20h49

      ANARCHY, une propagande en costume loisirs, pour vendre la soupe européiste fangeuse.

        +0

      Alerter
      • adrien // 10.11.2014 à 00h04

        Jacques Sapir a répondu de façon très détaillée à cette propagande européiste faite par une chaine publique . Il conclut son article ” il conviendra donc d’appliquer avec toute la rigueur nécessaire le principe que nul ne peut détourner à son profit la notion d’intérêt commun ” .

        http://russeurope.hypotheses.org/3006

          +0

        Alerter
  • anne jordan // 09.11.2014 à 13h15

    S’il n’y avait que la presse !
    liberté de penser , tout court .
    un exemple – révélateur : je me suis trouvée hier tout l’après midi à une série de conférences et de débats sur le” pacifisme” au moment de 14-18 , avec un hommage à Louis Lecoin , premier objecteur de conscience ; le public et les conférenciers étaient composés essentiellement d’anarchistes ( ou revendiqués comme tels ! )
    A un moment donné il a été question de Nestor Makhno , le fameux anarchiste d’Ukraine , on a même chanté ” La Makhnovtchina ” et lorsque j’ai voulu ramener la salle à novembre 2014 , simplement en demandant si l’Ukraine de ce jour les intéressait , s’ils étaient au courant de la guerre dans le Donbass… silence , gêne et regards fuyants .
    La plupart des gens présents lisent , s’informent ,sont cultivés sans aucun doute , mais le présent est ” hors de portée ” , donc on n’en parle pas !
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Nestor_Makhno

      +8

    Alerter
  • Lucien R // 09.11.2014 à 17h42

    Il est intéressant de constater le changement de statut de l’Équateur, de satisfaisante à problématique. Correa, dont les mesures sont diabolisées par nos bons journalistes, s’est retrouvé à la tête d’un pays dont la presse était entièrement contrôlée par des grands groupes financiers. Il a organisé en 2011 un référendum portant sur plusieurs mesures. Voici une des propositions, qui a été acceptée par le peuple : ” Etes-vous d’accord pour interdire que les institutions du système financier privé et les entreprises de communication, […] soient propriétaires ou aient une participation actionnariale respectivement hors du secteur financier ou de la communication ?”.
    Depuis, les médias internationaux hurlent à la censure. Ben voyons, pourvu que ça n’arrive jamais chez nous, ça serait vraiment trop injuste d’interdire à Dassault et Lagardère de s’exprimer.
    Allez, juste pour le plaisir, cette citation de Xavier Niel : « Quand les journalistes m’emmerdent, je prends une participation dans leur canard et ensuite ils me foutent la paix » C’est grâce à des mecs comme ça qu’on est dans une “situation plutôt bonne”.

      +12

    Alerter
  • David D // 09.11.2014 à 17h46

    Le problème de ce genre de classement, c’est qu’il est fait d’un certain point de vue et qu’il n’a pas plus de valeur scientifique que les ouvrages qui vous précisent le QI des notoriétés vivantes ou mortes (Aristote allez il avait 167, euh Sophocle oh euh euh 139, Platon euh euh faut pas que je mette le même QI qu’à Aristote, mais il est important, il a su faire ça, je voudrais léser personne, etc). Ce qui est forcément intéressant, c’est en revanche la recension pays par pays de ce que finalement on leur reproche, là ça doit bien retrouver une certaine crédibilité.
    La France qui ne perd qu’une place mais qui devient alarmante, j’ai pas compris comment l’alarme était rattachée à la lecture du tableau, j’ai plutôt l’impression que c’est deux trucs bien distincts : un truc pseudo scientifique et un jugement sévère qu’on met par-dessus! Peu importe que la sévérité soit justifiée ou non, ce qui me dérange c’est le problème de rigueur que cela révèle.

      +1

    Alerter
  • BA // 09.11.2014 à 20h27

    Est-ce que quelqu’un a des nouvelles de Jean-Claude Juncker ?

    Jean-Claude Juncker a disparu.

    Il n’accorde plus aucune interview, il fuit les journalistes, il évite toutes les caméras de télévision, il annule au dernier moment sa participation aux Journées de Bruxelles, etc. Bref, il se cache.

    Et, toujours aussi courageux, il laisse son porte-parole Margaritis Schinas affronter les questions des journalistes sur le scandale Luxleaks.

    Résultat : son porte-parole ne sait pas quoi répondre.

    Son porte-parole ne fait que répéter comme un robot : «  M. Juncker est le président de la Commission européenne. Ceux qui doivent fournir les réponses, toutes les réponses, ce sont les autorités luxembourgeoises. »

    Jusqu’à quand Jean-Claude Juncker refusera de s’expliquer sur le scandale Luxleaks ?

    Jusqu’à quand Jean-Claude Juncker se cachera ?

    Lisez cet article :

    Luxleaks : le porte-parole de Juncker refuse d’évoquer son rôle en tant que Premier Ministre du Luxembourg.

    http://www.lesoir.be/700706/article/actualite/fil-info/fil-info-economie/2014-11-06/luxleaks-porte-parole-juncker-refuse-d-evoquer-son-role-en-tant-q

      +6

    Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications