Les Crises Les Crises
27.février.202227.2.2022 // Les Crises

Quand la BBC censure discrètement ses propres archives

Merci 720
J'envoie

Hors de la vue du public, le radiodiffuseur public a modifié d’anciens épisodes de ses émissions pour les rendre « adaptés » aux auditeurs modernes.

Source : National Review, Charles C. W. Cooke
Traduit par les lecteurs du site Les-Crises

Le logo de la BBC dans les principaux bureaux de l’entreprise à l’ouest de Londres (Toby Melville/Reuters).

Hors de la vue du public, le radiodiffuseur public a modifié d’anciens épisodes de ses émissions pour les rendre « adaptés » aux auditeurs modernes.

Réfléchir aux nombreuses prédictions autorisées de George Orwell peut devenir fastidieux pour l’écrivain comme pour le lecteur. Et pourtant, compte tenu de notre situation actuelle, on peut se demander quel choix on a vraiment. « Le fait sinistre concernant la censure littéraire en Angleterre, écrivait Orwell en 1945, est qu’elle est en grande partie volontaire ». Et c’est effectivement le cas. Ce week-end, le Daily Telegraph a rapporté qu’un auditeur anonyme de Radio 4 Extra avait découvert que la BBC avait discrètement modifié les répétitions d’émissions au cours des dernières années pour les rendre plus conformes aux mœurs sociales.

Ce à quoi la BBC a répondu… eh bien, oui. Dans une déclaration répondant à l’accusation, l’institution a confirmé « qu’à l’occasion, nous modifions certains épisodes pour qu’ils soient adaptés à la diffusion d’aujourd’hui, y compris en supprimant le langage raciste et les stéréotypes d’il y a des décennies, comme la grande majorité de notre public s’y attendrait ». C’est ainsi qu’en l’absence de loi ou de réglementation, l’establishment britannique a commencé à supprimer les contenus qu’il juge inappropriés au regard de la situation actuelle.

L’utilisation du mot « broadcast » [diffusion, NdT] dans l’affirmation de la BBC était à la fois délibérée et trompeuse. Historiquement, une « diffusion » était un événement ponctuel, comme un journal ou une représentation théâtrale. Mais, comme la BBC le sait sans doute, à l’ère du streaming, les « diffusions » ont tendance à être plus permanentes que cela. Parce qu’il est très ancien, une grande partie du fonds que la BBC a modifié n’est pas disponible à l’achat ou au téléchargement, et n’est pas non plus largement détenu sur des supports physiques, ce qui signifie que lorsque la BBC choisit de le modifier, elle modifie la seule copie de travail dont la majorité du public peut bénéficier.

Dans un marché libre, on pourrait être obligé de lever les mains et de se lamenter que le détenteur du droit d’auteur soit un tel amateur. Mais la BBC est une agence gouvernementale de facto – une agence pour laquelle tous les Britanniques qui possèdent un téléviseur sont obligés par la loi de payer – et, par conséquent, les archives qu’elle modifie sont effectivement propriétés publiques.

Cela soulève une foule de questions importantes, dont la principale est la suivante : pourquoi, si « la grande majorité » du public de la BBC attend de l’organisation qu’elle rende ses archives plus « convenables », l’a-t-elle fait en secret ? Encore une fois : à l’ère d’Internet, les changements apportés aux sources ont tendance à être itératifs plutôt qu’additifs. Lorsque le New York Times met à jour une histoire dans son journal, on peut plausiblement obtenir les deux copies.

En revanche, lorsque le New York Times met à jour une histoire sur son site web, la page originale disparaît. De son propre aveu, la BBC a supprimé des sketches entiers de séries comiques vieilles de 50, 60 ou 70 ans, dont beaucoup ne peuvent être entendus qu’avec l’autorisation de la BBC. Devons-nous simplement supposer que le public soutient cette évolution ? Et, dans l’affirmative, sommes-nous autorisés à nous demander pourquoi la BBC n’a pas fait preuve de transparence à ce sujet ?

Orwell a composé le poste que Winston Smith occupait dans la section des archives du ministère de la Vérité sur celui que sa femme, Eileen O’Shaughnessy, avait occupé au département de la censure du ministère britannique de l’Information au début de la Seconde Guerre mondiale. Le « processus d’altération continue » dans lequel Smith était engagé, écrit Orwell dans 1984, « s’appliquait non seulement aux journaux, mais aussi aux livres, aux périodiques, aux brochures, aux affiches, aux dépliants, aux films, aux bandes sonores, aux dessins animés, aux photographies, à tout type de littérature ou de documentation susceptible d’avoir une signification politique ou idéologique », de sorte que « jour après jour et presque minute après minute, le passé était remis à jour ».

Quelle meilleure description pourrait-on trouver de ce que la BBC est en train de faire à son fonds ? Certaines des révisions – la suppression des « blagues racistes et misogynes utilisées dans plusieurs de ses comédies radiophoniques classiques » – sont, en effet, le résultat de l’évolution des mœurs. D’autres, en revanche, relèvent d’une autoprotection cynique. Selon le Telegraph, la BBC a « purgé de ses collections les mentions des stars disgraciées Jimmy Savile et Rolf Harris ». Et c’est parti pour les trous de mémoire.

On peut raisonnablement se demander où un tel projet peut s’arrêter. Qu’on le veuille ou non, Jimmy Savile et Rolf Harris ont existé. Ce sont des personnes réelles, qui ont eu un effet réel sur la culture, et qui sont apparues dans un grand nombre d’émissions de radio et de télévision réelles, produites et diffusées par la BBC. Qu’ils se soient révélés être des personnes extrêmement mauvaises est regrettable, mais cela ne change rien à la réalité matérielle.

Grâce à son rôle traditionnel et à sa remarquable longévité, la BBC se trouve dans la position enviable d’avoir un accès illimité à un trésor d’archives historiques. Si, dans le but de protéger sa réputation et d’apaiser les nombreux arbitres du goût en Grande-Bretagne, elle est incapable de conserver et d’exposer ces archives sans tenter de les « mettre à jour », alors, en priorité, elles doivent être placées ailleurs – avec un avertissement exigeant et rigoureux que, quel que soit le rôle des médias gérés par le gouvernement en 2022, il ne peut pas être de contrôler le passé, le présent ou quoi que ce soit entre les deux.

Source : National Review, Charles C. W. Cooke, 24-01-2022

Traduit par les lecteurs du site Les-Crises

Nous vous proposons cet article afin d'élargir votre champ de réflexion. Cela ne signifie pas forcément que nous approuvions la vision développée ici. Dans tous les cas, notre responsabilité s'arrête aux propos que nous reportons ici. [Lire plus]Nous ne sommes nullement engagés par les propos que l'auteur aurait pu tenir par ailleurs - et encore moins par ceux qu'il pourrait tenir dans le futur. Merci cependant de nous signaler par le formulaire de contact toute information concernant l'auteur qui pourrait nuire à sa réputation. 

Commentaire recommandé

Nikospyros // 27.02.2022 à 07h26

Si vous voulez vous amuser, regardez l’émission Le dessous des cartes, version 2005, et version 2021.
C’est édifiant.
Version 2005 :
https://m.youtube.com/watch?v=lKL3Qrg7cpU

Version 2021 :
https://m.youtube.com/watch?v=EuHbbKqM4oE

15 réactions et commentaires

  • Nikospyros // 27.02.2022 à 07h26

    Si vous voulez vous amuser, regardez l’émission Le dessous des cartes, version 2005, et version 2021.
    C’est édifiant.
    Version 2005 :
    https://m.youtube.com/watch?v=lKL3Qrg7cpU

    Version 2021 :
    https://m.youtube.com/watch?v=EuHbbKqM4oE

      +38

    Alerter
    • Brigitte // 27.02.2022 à 08h33

      Merci, c’est amusant en effet. La version de 2005 étant la plus objective. J’ai bon?
      Tout ça c’est la faute au faible et corrompu Eltsine, qui a bradé les anciennes républiques soviétiques pour assurer sa réélection et quelques bonbonnes de whisky….
      Il a essayé de se rattraper ensuite à Istanbul en 1999 mais c’était méconnaitre l’objectif implacable des USA: affaiblir la Russie en lui arrachant ses républiques et en la ceinturant par l’UE et l’OTAN.
      Poutine n’aurait-il pas été nommé par Eltsine pour rattraper en dernier recours son erreur géopolitique fatale? Poutine étant un homme fort et intelligent, selon les propres mots de Eltsine.
      Cette mission n’était-elle pas l’objectif secret de Poutine, qui le hantait depuis le début et qu’il devait accomplir avant la fin de son règne?

        +8

      Alerter
      • Fritz // 27.02.2022 à 19h01

        L’hypothèse que vous soulevez est intéressante et plausible, Brigitte. Le drame actuel découle de la décision conjointe de Eltsine, Kravtchouk et de leur homologue biélorusse de séparer les trois républiques slaves de l’URSS (Russie, Ukraine, Biélorussie).

          +2

        Alerter
    • Florent K // 06.03.2022 à 12h42

      La version «2021» est en faite celle de 2022, c’est une émission fait à chaud, donc très peu complet car ils ont eu très peu de temps. Depuis un épisode plus complet à été réalisé : https://www.arte.tv/fr/videos/108166-001-A/le-dessous-des-cartes/

        +0

      Alerter
  • Gomo // 27.02.2022 à 07h44

    Sidérant… et effrayant. Nous sommes vraiment entré dans l’ère de l’auto-censure universelle, si des institutions comme la BBC s’y mettent, en plus avec une approche secrète on ne peut plus discutable.

      +7

    Alerter
    • calal // 27.02.2022 à 13h43

      ce n’est que le debut…apres il y aura remilitarisation de l’europe,purge des pacifistes,propagande a outrance puis l’assassinat de jaures et ensuite la guerre…
      1915-1945 hiver
      1945-1975 printemps
      1975-2005 ete
      2005-2035 automne
      2035-2065 prochaine hiver… plus que 15 ans pour preparer vos enfants a l’hiver qui vient…

        +2

      Alerter
      • Fernet Branca // 27.02.2022 à 21h41

        Au cas où vous seriez passés à côté :

        Ségolène Royal a au moins fait entendre un autre son de cloche que les tambours de guerre.
        Sur le Huffington Post.

        Ukraine: Royal défend Mélenchon contre les « va-t-en-guerre » à gauche
        L’ancienne candidate socialiste à la présidentielle déplore que Yannick Jadot et Anne Hidalgo se positionnent pour une livraison d’armes à l’Ukraine.

        Alors que les autres leaders de la gauche, Yannick Jadot, Christiane Taubira et Anne Hidalgo soutiennent sans réserve le peuple ukrainien et participent aux rassemblements pour la paix place de la République à Paris, le leader insoumis, lui, propose “la neutralisation de l’Ukraine” et estime qu’Emmanuel Macron a fait “tant d’erreurs” dans cette crise.

        “Au lieu d’envoyer du matériel de guerre, vous ne croyez pas que le plus urgent est le cessez-le-feu et les négociations?”, a-t-il demandé depuis Le Réunion où il est en déplacement, alors que le présent français demande depuis jeudi soir “un cessez-le-feu” à Vladimir Poutine tout en se battant pour ses sanctions au niveau européen.

        https://www.huffingtonpost.fr/entry/ukraine-royal-defend-melenchon-contre-les-va-t-en-guerre-a-gauche_fr_621b3341e4b06e1cc5908603

          +13

        Alerter
    • Fernet Branca // 27.02.2022 à 19h16

      Autocensure sur des évènements anciens peut être pas mais censure sur les évènements en cours c’est certain.
      « Nous allons interdire dans l’UE la machine médiatique du Kremlin. Les médias d’Etat Russia Today et Sputnik, ainsi que leurs filiales, ne pourront plus diffuser leurs mensonges pour justifier la guerre de Poutine et pour semer la division dans notre Union. Nous développons donc des outils pour interdire leur désinformation toxique et nuisible en Europe», a déclaré Ursula von der Leyen. Un «bannissement» également promis par Josep Borrell lors d’une conférence de presse commune.

      Et propagande continue sur toutes les chaînes.
      Il suffit d’écouter les télévisions pour voir tous les propagandistes rémunérés par l’alliance atlantique défiler en continu.

        +18

      Alerter
      • Fritz // 27.02.2022 à 19h47

        Quelle tartufe, cette Ursula. S’il existe un média objectif et fiable, c’est RT France. Je me rappelle de leur scrupule à ne pas prendre parti lors des manifestations de la place Maïdan à Kiev, fin 2013, contrairement aux médiamenteurs français qui répétaient « le peuple ukrainien unanime se révolte contre Ianoukovitch, le corrompu, la marionnette de Poutine ».

        Si RT est censuré par le bloc occidental (et c’est quasiment certain désormais), je ne sais pas où j’irai m’informer. Allons, bon courage à tous, « post tenebras lux » comme on dit à Genève.

          +17

        Alerter
      • calal // 28.02.2022 à 09h32

        tous ces « experts militaires » qui ne sont effectivement que des relais de la propagande de l’otan vont perdre toute autorite comme les « experts » medicaux lors de l’episode du corona.
        A force de repeter des propos delirants comme « tous les ukrainiens vont se jeter sous les chars russes » ,ils vont se cramer quand les villes ukrainiennes vont se declarer ville ouverte a l’armee russe ou que l’armee ukrainienne non fanatisee va colloborer avec les russes. Les elites ukrainiennes comme les elites de l’otan sont totalement deconnectes de la realite des peuples: les fanatiques vont se battre et les gens normaux vont sortir par les couloirs humanitaires a la premiere occasion…

          +5

        Alerter
        • gracques // 01.03.2022 à 07h11

          Vous êtes tout ausi’fanatique et ‘déconnecté’ que ceux que vous dénoncez …. je ne donne pas cher de l’armée ukrainienne , mais poutine c’est tire une balle dans le pieds avec cette histoire , qu’il soit tombe ou pas dans une provocation. Le sentiment national ukrainien est chauffé à blanc et les pays d’Europe vont vite se retrouver sous’les jupes de l’oncle Sam…. adieu politique étrangère indépendante pour la France.
          Ce coup de pokpokqui va provoquer de nombreux morts est un désastre pour tout le monde ,sauf pour les chinois et peut être us pour un temps.

            +0

          Alerter
  • Fernet Branca // 27.02.2022 à 10h40

    La BBC ferait dans le Wokisme?
    Par exemple pour censurer les enregistrements des émissions de Benny Hill.
    Voir par exemple l’article
    MAY 15, 2013
    That’s Not Funny, That’s Sexist: The Controversial Legacy of Benny Hill
    By Justin Gray
    Il y a des vidéos.
    https://www.vulture.com/2013/05/thats-not-funny-thats-sexist-the-controversial-legacy-of-benny-hill.html

    Il semble qu’en France l’attaque bien pensante universaliste soit en sens inverse offensive contre le Wokisme.
    Voir l’article du Monde

    Foucault, Deleuze, Derrida… Aux origines françaises du « wokisme »
    Par Stéphanie Chayet

    ENQUÊTECinquante ans après avoir été des philosophes stars aux Etats-Unis, les penseurs de la French Theory sont mis en cause par les tenants d’une ligne universaliste, en France, qui les accusent d’avoir semé les graines de ce qu’ils perçoivent comme une guerre idéologique.

    https://www.lemonde.fr/m-le-mag/article/2022/02/26/foucault-deleuze-derrida-aux-origines-francaises-du-wokisme_6115308_4500055.html

    Pourtant c’est jours ci il me semble que la météo journalistique a retrouvé la tonalité des heures chaudes de la guerre froide.

      +4

    Alerter
  • Fritz // 27.02.2022 à 20h32

    Puisque l’article parle de Jimmy Savile, rappelons que cette star a agressé certaines de ses victimes dans les locaux de la vénérable BBC, comme Kevin Cook, âgé de 9 ans : https://www.bbc.com/news/uk-20066529

    « He alleges that as a a nine-year-old cub scout in 1976 he was abused by the entertainer at BBC Television Centre, in west London.
    Mr Cook had been at the BBC’s headquarters to appear on Jim’ll Fix it and said he was led back to Savile’s « dingy » dressing room with the promise of his own badge […] »

      +2

    Alerter
  • Serge Bellemain // 27.02.2022 à 21h46

    Bonjour…comme tout cela est drôle! Tout le monde connaît la photo remaniée où, tombé en disgrâce, Trotsky est gommé d’une photo où il apparaissait à côté des autres leaders du parti bolchevique! Les tenants du libéralisme et des valeurs occidentales ont-ils bien appris la leçon, et même dépassé Staline, présenté comme l’initiateur de cette réinvention de la réalité et de l’Histoire?

      +5

    Alerter
    • Fernet Branca // 27.02.2022 à 22h50

      Il y a des photos des hommes politiques français des années 1970 /1980 ( exemple Jacques Chirac) sur lesquelles le fait qu’il fumaient des cigarettes a été effacé.
      Parmi les photos qui ont été retouchées en URSS , il n’y a pas que Trotsky qui a disparu , de tête Guenrikh Iagoda responsable du GPU puis du NKVD ( il y a deux versions d’une photo à côté de Staline à côté d’une rivière , sur l’une il est présent et pas sur l’autre ).
      En cherchant un peu on doit pouvoir voir des photos de l’histoire française sur laquelle des personnages connus ont été effacés par retouche ).
      Il y a en une lors de la manifestation à l’arc de triomphe fin mai 1968 ou derrière André Malraux et Michel Debré, se trouve un des frères Zemmour ( les truands de Constantine rien à voir avec Eric ) car il était un des organisateurs de la manifestation.
      C’est le site Backshich qui l’avait divulgué.

        +6

      Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications