Les Crises Les Crises
20.décembre.202120.12.2021 // Les Crises

Frédéric Martel refuse l’asile politique à Julian Assange sur France Culture – Acrimed

Merci 139
J'envoie

La France doit-elle accorder l’asile politique à Julian Assange, suivant une quarantaine de députés qui plaident en ce sens ? L’animateur de France Culture Frédéric Martel se propose d’arbitrer la question… en arguant de calomnies et de fausses informations ressassées par les détracteurs – et les persécuteurs – du fondateur de WikiLeaks. Un procès bouclé en trois minutes d’antenne.

Source : Laurent Dauré – Acrimed – 17-12-2021

Un confrère journaliste meurt à petit feu dans une geôle londonienne en attendant une possible extradition vers les États-Unis, où il risque 175 ans de prison pour avoir révélé, entre autres, des crimes de guerre [1]. C’est à l’évidence le moment idéal pour le dénigrer.

Lire le papier en intégralité sur Acrimed

Frédéric Martel désapprouve radicalement l’action de WikiLeaks et de Julian Assange. Il a tenu à le faire savoir le 14 novembre dernier dans « Soft Power », l’émission hebdomadaire qu’il produit et présente sur France Culture depuis 2006 [2], ce jour-là consacrée au thème de l’intelligence artificielle.

Réagissant à la proposition de résolution « invitant le gouvernement à accorder l’asile politique à Julian Assange » déposée par les députés Cédric Villani (désormais non inscrit) et François Ruffin (LFI), et signée par une quarantaine d’élus issus de tous les groupes parlementaires présents à l’Assemblée nationale, Frédéric Martel consacre trois minutes – sur 1h33 d’émission – au sujet.

D’emblée, l’animateur cadre étroitement le débat à propos du fondateur de WikiLeaks et fait dans le sensationnel : « Héros pour certains, traître pour d’autres ». Sauf à considérer que tout journaliste a un devoir d’allégeance à l’égard des États-Unis, le qualificatif de « traître » est absurde, a fortiori quand il est question d’un Australien travaillant en Europe. Il ne serait pas inutile de le préciser…

Le « bon » lanceur d’alerte et le « mauvais » journaliste : du procès en irresponsabilité…

Frédéric Martel s’emploie ensuite à opposer Julian Assange à Edward Snowden. Rappelant que son émission avait précédemment « défendu » l’idée d’accorder l’asile politique au second, il affirme que c’est « plutôt une erreur » de l’envisager pour le premier.

Lire le papier en intégralité sur Acrimed

Source : Laurent Dauré – Acrimed – 17-12-2021

Nous vous proposons cet article afin d'élargir votre champ de réflexion. Cela ne signifie pas forcément que nous approuvions la vision développée ici. Dans tous les cas, notre responsabilité s'arrête aux propos que nous reportons ici. [Lire plus]Nous ne sommes nullement engagés par les propos que l'auteur aurait pu tenir par ailleurs - et encore moins par ceux qu'il pourrait tenir dans le futur. Merci cependant de nous signaler par le formulaire de contact toute information concernant l'auteur qui pourrait nuire à sa réputation. 

Commentaire recommandé

Fox // 20.12.2021 à 08h38

Quelle honte pour France Culture, radio pronant « l’ouverture » (ah ! ah !) avec un « journaliste » qui soit ne connait pas le dossier (c’est de l’incompétence) soit le connait trop bien mais passe outre pour relayer de la désinformation (c’est l’usage d’un bien commun dévoyé pour des intérêts étrangers).
Mais le titre de l’émission (Soft Power) correspond bien au rôle de Martel vis à vis des USA, au service de la CIA.
Bref, ignoble et lamentable le personnage…

20 réactions et commentaires

  • Myrkur34 // 20.12.2021 à 07h12

    Lisez l’article svp, cela remet bien en place la propagande mainstream ânonnée sciemment ou paresseusement par cette personne et la vérité sur ce dossier.

    Extrait:
     » Par ailleurs, les autorités US ont été consultées en amont de la publication des câbles diplomatiques pour expurger les éléments qui auraient pu mettre des personnes en danger. »

      +19

    Alerter
  • Guadet // 20.12.2021 à 08h09

    Frédéric Martel est promis à une belle carrière. Il ne fait que prendre le vent puisqu’il sait très bien que la France n’accordera jamais l’asile politique à Assange : un tel acte d’indépendance envers les États-Unis est impossible aujourd’hui et même après les élections.

      +28

    Alerter
    • Grd-mère Michelle // 20.12.2021 à 14h03

      Si « …la France (de Macron) n’accordera jamais l’asile politique à Julian Assange… », ce n’est pas tant par allégeance aux USA, mais bien par complicité dans le projet de guerre perpétuelle que tous les pays producteurs d’armement poursuivent avidement et stupidement, orgueilleusement.
      Rappelons-nous que l’information (video « classifiée » par l’armée US) qui a principalement valu à J.Assange ces longues années de torture et de bâillonnement, c’est celle qui montre des militaires en train de tuer des personnes civiles, évidemment innocentes, EN RIANT.
      Tou-te-s les GJ violenté-e-s, blessé-e-s, empêché-e-s de se rassembler(dès leur arrivée dans les gares) par la police française doivent sans doute le comprendre, eux/elles qui voulaient juste faire entendre leurs voix étouffées, niées par les médias dominants qui s’asseyent sur leurs humbles plaintes.
      « Causes toujours! », dit la démocratie aux manifestant-e-s… mais, lorsqu’ils/elles font trop de bruit et réussissent à se faire entendre d’un plus grand nombre, « l’autorité » n’hésite pas à les massacrer…

        +15

      Alerter
    • Ellilou // 20.12.2021 à 15h40

      Ca dépend de qui les remporte car au moins un candidat à ma connaissance, Jean-Luc Mélenchon, a déjà dit et redit qu’il lui offrirait l’asile une fois élu. Il fait d’ailleurs partie avec une trentaine d’autres député(e)s à avoir signer un appel en ce sens 🙂

        +12

      Alerter
  • Fox // 20.12.2021 à 08h38

    Quelle honte pour France Culture, radio pronant « l’ouverture » (ah ! ah !) avec un « journaliste » qui soit ne connait pas le dossier (c’est de l’incompétence) soit le connait trop bien mais passe outre pour relayer de la désinformation (c’est l’usage d’un bien commun dévoyé pour des intérêts étrangers).
    Mais le titre de l’émission (Soft Power) correspond bien au rôle de Martel vis à vis des USA, au service de la CIA.
    Bref, ignoble et lamentable le personnage…

      +50

    Alerter
    • Cékanconvaoù? // 23.12.2021 à 21h31

      L’opération Mockingbird, révélée par l’ouverture des archives secrètes de la CIA, nous a appris comment les USA rémunéraient des milliers de journalistes dans le monde afin d’influencer sournoisement les médias, diffuser de la propagande et de fausses informations, « pour moins cher qu’une bonne call girl ».

      Certains sont peut être encore sous contrat.

      https://www.investigaction.net/fr/declassifie-operation-mockingbird-la-guerre-froide-culturelle-de-la-cia/

        +1

      Alerter
      • Cékanconvaoù? // 23.12.2021 à 21h37

        « En 2014, le journaliste allemand Udo Ulfkotte, du Frankfurter Allgemeine Zeitung, révèle dans son livre Gekaufte Journalisten(Journalistes vendus) que la CIA continue à commander, insérer et publier des articles de propagande dans la presse européenne. Le livre, un best-seller en Allemagne, a récemment été traduit en anglais (2016) sous le titre Journalists for Hire: How the CIA Buys the News. »

          +2

        Alerter
  • RémyB // 20.12.2021 à 09h51

    d’après Wikipédia, ce monsieur a été
    « plus récemment attaché culturel à l’ambassade de France aux États-Unis (2001-2005) »

    sa position sur Julian Assange n’est donc pas difficile à comprendre

      +25

    Alerter
    • Loba // 20.12.2021 à 19h42

      Le petit descriptif de l’émission de ce monsieur sur le site de France Culture contient cette phrase: « Le « soft power », ou « pouvoir doux », c’est l’influence internationale à travers la culture. »
      On comprend vite au fil des émissions et du choix des invités de quelle influence internationale il veut parler. La dernière émission que j’ai écouté était justement celle ou il parle d’Assange. Et ce sera effectivement la dernière…

        +7

      Alerter
  • antoniob // 20.12.2021 à 10h46

    Si j’ai deux minutes je devrais enregistrer un nom de domaine frederic-martel.media et lui pourrir la réputation à travers tout la toile depuis des serveurs hébergés en Chine et en Russie, prépayés pour des années et hors des griffes de l’Empire même si on me jette en taule comme Assange.
    Et pas que lui, un site j-accuse.media avec Boris Caniche John, le Cunt d’Angleterre, etc.

      +8

    Alerter
  • Olivier77 // 20.12.2021 à 11h02

    Ne pas se fâcher avec l’oncle Sam, sinon fini l’avancement, la position sociale.
    Encore un bel exemple de corruption intellectuelle !

      +16

    Alerter
    • JnnT // 20.12.2021 à 22h45

      Soit, mais ce n’est pas une question de trouille seulement. La culture de masse étasunienne a décérébré les intellectuels français. Les USA, c’est leur Amérique ! Qu’ils soient « geek » ou « gays » ou « woke » ou autre chose mais en anglais, toutes leurs références sont outre-atlantique. Ils regrettent d’être français et affichent un patriotisme étasunien qui confine au chauvinisme. Ça n’est même pas calculé, juste consubstantiel à leur être. Combien sont-ils ? Très, très nombreux. Une conséquence du travail idéologique de la CIA pendant la guerre froide culturelle ? Une conséquence de la suprématie étasunienne dans le domaine technologique ? Sans doute mais pas seulement. Le sujet mériterait une thèse !

        +7

      Alerter
  • Myrkur34 // 20.12.2021 à 11h48

    https://bracingviews.com/2021/12/19/bombing-kills-lots-of-innocents-who-knew/#comments

    Comparaison entre les vrais morts sur le terrain et les soi-disant morts des spins doctor de l’administration américaine au sujet des fichiers rendus publics par Assange.
    De plus, vous remarquerez qu’aucun nom de mort ou d’affaire vérifiable n’a été fourni par les autorités américaines pour prouver le début d’une preuve de cette calomnie répétée à plus soif.
    Cela doit être tous des espions digne de John le Carré pour empêcher une telle divulgation.

    Et pour terminer avec le départ précipité des américains d’Afghanistan, des montagnes de données informatiques ou autres ont été laissées sur place dans lesquelles puisent généreusement les Talibans pour savoir qui bossait pour les américains ou le gouvernement afghan. Ils vont ainsi pouvoir régler leur compte tranquille dans l’arrière boutique.
    Encore du concret face à du fumeux et du mensonge bavé en 3 minutes.

      +14

    Alerter
  • yannos // 22.12.2021 à 06h54

    Assange aurait du se réfugier en Russie.

      +0

    Alerter
    • RGT // 23.12.2021 à 22h31

      Je l’ai dit dès le début, et vous pouvez vérifier en consultant mes commentaires précédents depuis de nombreuses années sur ce site ou ailleurs.

      Sur ce coup, il a été bien moins malin qu’Edward Snowden qui a eu l’intelligence de se réfugier dans un pays qui ne le « donnerait » pas à l’Oncle SAM en échange de promesses illusoires.

      Et quand Frédéric Martel propose d’accorder l’asile politique à Edward Snowden, c’est sans doute pour qu’il puisse être « exfiltré » en toute tranquillité avec les autorités françaises qui se contenteront simplement de regarder ailleurs pendant l’opération…

      J’ai honte de vivre dans un pays dont le dirigeant (contestable sans aucun doute, mais qui ne s’agenouillait pas pour faire des « gâteries » à « nos grands amis ») avait bouté l’armée US hors de France pour des raisons d’indépendance nationale. Ce temps est désormais révolu et TOUS les prétendants au « poste suprême » sont désormais TOUS des larbins bien serviles du « grand-frère », les prétendants ne s’agenouillant pas servilement devant leur souverain étant « convertis » – par des scandales sordides créés de toutes pièces – agression sexuelle (et pédophile pour faire bonne mesure) ou victimes d’un « accident de la vie » (si vite arrivé) en cas de refus.

      Et comme de toutes façons les élections sont désormais gagnées par celui qui a la faveur des médias (privés ou totalement corrompus) le risque de voir survenir comme par enchantement un prétendant qui ne soit pas adoubé par l’empire est strictement NUL.

      Notre seule change de nous dégager de l’influence des USA consiste simplement à ce que ce pays implose et devienne totalement insignifiant.

      Mais les « élites » se trouveront rapidement un nouveau « protecteur », même s’il faisait partie des « ignobles dictateurs » qu’ils critiquaient vertement la veille.

      Ça date de 1969 et ça n’a pas pris une seule ride (c’est même pire) : https://www.youtube.com/watch?v=L_ADZYCUkDA

        +0

      Alerter
      • vert-de-taire // 26.12.2021 à 14h57

        *** Et comme de toutes façons les élections sont désormais gagnées par celui qui a la faveur des médias (privés ou totalement corrompus) le risque de voir survenir comme par enchantement un prétendant qui ne soit pas adoubé par l’empire est strictement NUL.***

        C’est ce qu’ILS veulent nous faire croire.
        Je pense que c’est faux.
        Pour la raison qu’ILS continuent un martèlement massif pour nous imposer Macron-zemmour etc

        C’est très astucieux de faire croire à la résignation, car c’est contagieux.
        Quasi certain que c’est pur mensonge.

          +1

        Alerter
  • Kasper // 23.12.2021 à 04h18

    Au moins comme ça on identifie ceux qui auraient vendu du beurre aux allemands pendant la guerre.

      +1

    Alerter
  • Gérard // 23.12.2021 à 21h07

    J’écoute régulièrement l’émission de Martel car elle est originale, bien informée, instructive, même si son euroatlantisme rocardien et militant LGBTQI est horripilant.
    j’avais entendu en direct et avec dégoût sa diatribe fielleuse contre Assange. Il ne faut pas s’en indigner, elle est parfaitement en ligne avec le courant dans lequel il s’inscrit, celui de la lutte désespérée que mène l’hegemon états-unien pour se perpétuer, en se consolidant au détriment de l’avenir de l’humanité, la confrontation avec des puissances qui, si elles ne sont pas aimables, sont nettement moins nuisibles à l’échelle historique, qu’elles ont pu l’être. Martel s’imbrique parfaitement dans cette idéologie bido-clintonienne.

      +1

    Alerter
  • Paco // 24.12.2021 à 02h30

    Honte à jamais à Frédéric Martel ! Comment trouver encore les mots pour désigner une telle bassesse humaine, à la fois morale et intellectuelle ? Ô l’insoutenable médiocrité de ces infatués lécheurs de flatulences, de ces omniprésents sectateurs atrophiés de la conscience souillant de leur propagande la notion même de journalisme ! Et le pire, hélas ! c’est qu’effectivement, il la fera, sa petite belle carrière de flicard des médias, selon le plan d’avancement promis à tous les collabos de l’Empire… Un crapaud de plus crachant sans vergogne sur l’impavide héros qui osa naguère dénoncer l’horreur, le massacre des civils, la dérive totalitaire du Département d’État, dont les âmes bien nés se souviendront longtemps…

      +2

    Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications