Les Crises Les Crises
9.janvier.20229.1.2022 // Les Crises

Revue de presse du 09/01/2022

Merci 89
J'envoie

Et c’est parti pour une neuvième année de revue de presse sur le blog, en espérant une année 2022 bientôt sans emmerdeur professionel… Profitez-en pour rejoindre nos contributeurs (que nous remercions pour leur implication) en nous adressant un message par le formulaire de contact !

DÉMOCRATIE

Concentration des médias : les grandes manœuvres

"En seulement un an, les grandes manœuvres capitalistes sur la propriété des médias s’accentuent. On pense évidemment au rachat du groupe Prisma et à la prise de contrôle du groupe Lagardère par Vincent Bolloré. Mais on n’oublie pas non plus le rachat des télévisions locales Azur TV, Var Azur et Provence Azur par Altice, ni la montée de Daniel Kretinsky au capital de TF1, pas plus que la création par ses soins du journal Franc-Tireur. Et depuis l’annonce fin mai d’une fusion prochaine des groupes TF1 et M6, la question de la concentration des médias est plus que jamais sur le devant de la scène."

Source : Acrimed

Les médias contre la rue : 25 ans de démobilisation sociale

"Depuis 25 ans, l’association Acrimed (Action-Critique-Médias), créée en 1996 dans la foulée et en réaction au traitement médiatique des mobilisations contre le plan Juppé en novembre 1995, a beaucoup diversifié les cibles de ses observations. Mais elle n’a jamais cessé de scruter la façon dont les médias dominants s’adonnent régulièrement à l’un de leurs sports favoris : la démobilisation sociale. Et depuis 25 ans, les occasions n’ont pas manqué. Après avoir soutenu le plan Juppé, la quasi-totalité des grands médias ont salué (entre autres) : en 2003, « la réforme » du statut des intermittents et des retraites ; en 2006, le « Contrat première embauche » ; en 2007, « la réforme » des régimes spéciaux de retraites ; en 2009, celle des universités ; en 2010, celle des retraites (encore) ; en 2014 (déjà), celle de la SNCF ; en 2016, la loi Travail ; en 2018, « la réforme » de la SNCF (à nouveau) ; en 2020, celle des retraites (toujours), etc., etc. Liste non exhaustive, et en constante augmentation."

Source : Acrimed

Quand Washington manipulait la présidentielle russe [2019]

"Alors que la justice américaine traque des manipulations russes dans l’élection de 2016, Washington s’emploie à renverser le président Nicolás Maduro au Venezuela. Intolérable sur le territoire américain, l’ingérence serait-elle justifiée quand les États-Unis sont à la manœuvre ? C’est ce que suggère l’élection russe de 1996. À l’époque, Washington et ses alliés avaient pesé de tout leur poids pour sauver un président malade et discrédité… au nom de la démocratie."

Source : Le Monde Diplomatique

ENVIRONNEMENT

Près d’un milliard d’euros gaspillés : enquête sur le fiasco du plan anti-pesticides

"800 millions d’euros devaient permettre de réduire l’usage des pesticides en France de moitié en 10 ans. Résultat : il a augmenté de 15 %. L’argent est parti dans des projets inefficaces, lorsqu’il n’a pas été tout simplement détourné."

Source : France Inter

Environnement : un rapport dénonce l’impact toujours plus néfaste de grandes entreprises européennes de la viande et des produits laitiers​.

"Selon l’Institute for Agriculture and Trade Policy, trente-cinq des plus grandes sociétés de ces secteurs ont été responsables, en 2018, de 7 % des émissions de l’Union européenne. L’ONG appelle les gouvernements à « réglementer l’agrobusiness »."

Source : Le Monde

EVASION FISCALE

ISF gate : Comment de grandes fortunes françaises ont pratiqué l’évasion fiscale au Canada.

"Le journal « Libération » révèle que plusieurs familles fortunées sont soupçonnées d’avoir dissimulé des centaines de millions d’euros dans des « trusts » opaques pour échapper à l’impôt de solidarité sur la fortune."

Source : Le Monde

FRANCE

"Les non-vaccinés, j'ai très envie de les emmerder"

« Les non-vaccinés, j'ai très envie de les emmerder » (E. Macron). Quelle mouche a donc piqué le président ? Pourquoi le dire ainsi, dans ces termes ? Plusieurs hypothèses. Une allusion à la formule de Georges Pompidou contre la bureaucratie : « arrêtez d'emmerder les Français » ? Le président cherche t-il à effacer son image élitiste avec un langage relâché ? Plus vraisemblablement, le chef de l’État pressent un basculement dans l'opinion. Dans son élan, il qualifie les non-vaccinés d'irresponsables. « Un irresponsable n'est plus un citoyen ». Il n'évoque pas le civisme, mais bien la citoyenneté, une forme de déchéance de citoyenneté : le président de tous les citoyens français, en exclut donc une partie. Erreur symbolique, erreur politique, à rebours des vœux présidentiels de nouvelle année dont « Bienveillance et unité » en étaient les mots-clés."

Source : France Culture - Billet Politique

Comment la France a perdu près de 80 000 lits d'hospitalisation publics en vingt ans

"Environ 20% des lits d'hôpitaux seraient inutilisés faute de personnel. C'est le chiffre avancé le 26 octobre par l'enquête flash menée par Jean-François Delfraissy, le président du Conseil scientifique. Réalisée début octobre, cette enquête soulève des questions, après plus d'un an et demi d'épidémie de Covid-19 ayant fait peser une très importante pression sur les services hospitaliers français. Mais la tendance à la baisse du nombre de lits d'hospitalisation en France n'est pas nouvelle, en particulier dans les établissements publics."

Source : FranceTVinfo

Coup de théâtre en France : le Syndicat de la Médecine Générale apporte son soutien aux non-vaccinés

“Récemment, l’Autriche a décidé un confinement sélectif épargnant les vacciné·e·s. Singapour a quant à elle décidé de dérembourser les soins des patient·e·s hospitalisé·e·s pour Covid et non vacciné·e·s. En France, les non vacciné·e·s ayant besoin d’une consultation dans un établissement de santé seront bientôt refoulé·e·s. (avec la mise en place du passe vaccinal à la place du passe sanitaire). Attention : limiter les droits fondamentaux et les soins aux non vacciné·e·s n’arrêtera pas la pandémie de Covid 19. Continuons à soigner les non vacciné·e·s et refusons de les discriminer."

Source : Le Courrier du soir

Le patron de la Banque de France, amateur d’économies sur le dos des pauvres

"François Villeroy de Galhau, gouverneur de la Banque de France, kiffe la souffrance – enfin, pour les autres. Son programme pour 2022, qui risque d’être appliqué, est aussi doux au visage qu’une claque de Folcoche."

Source : Charlie Hebdo

GÉOPOLITIQUE

L'Otan déroule son agenda au Sahel

"Nonobstant l’échec afghan, lentement, à petits pas feutrés, l’Alliance avance ses pions dans le Sahel. A intervalle régulier, depuis le sommet de Varsovie en 2016, où l’OTAN s’est engagée à renforcer son partenariat avec l’Union africaine, tel un petit poucet, l’organisation transatlantique sème ses cailloux dans la région."

Source : IVERIS

Le français Nexter « examine » des solutions pour éventuellement fournir 1770 chars à l’Inde

"Le 28 décembre, la porte-parole du Service fédéral russe de coopération militaro-technique [FSVTS], Valerya Reshetnikova, a indiqué que Moscou avait proposé à New Delhi de développer un nouveau char à partir du T-14 Armata, dont vingt exemplaires devaient être livrés d’ici la fin de cette année aux forces russes. Cette proposition a, a priori, était faite en réponse à une demande d’information lancée par le ministère indien de la Défense pour se procurer 1770 nouveaux chars, afin de remplacer les T-72M1 Ajeya actuellement en service au sein de l’Indian Army, laquelle met également en oeuvre 1025 T-90S ainsi que 122 « Arjun », de conception locale. Et cela, dans le cadre du programme FRCV [pour Future Ready Combat Vehicle], relancé en juin dernier."

Source : Opex 360

MATIÈRES PREMIÈRES

Quatre nouveaux réacteurs nucléaires français à l’arrêt

"EDF vient d'annoncer l’arrêt de quatre réacteurs nucléaires supplémentaires. Sur ses 56 réacteurs, au total 15 sont à l’arrêt, soit le 25% du parc. Alors que l'industrie se gaussait de l'intermittence des énergies renouvelables, le retour de balancier est cruel. Sur l’annonce, les prix de l’électricité ont pris un coup de chaleur à €235 le mégawattheure."

Source : 2000 Watts

Nucléaire, le chantier de l'EPR finlandais en passe de franchir une nouvelle étape.

"L’électricien TVO a annoncé mercredi avoir demandé à l’autorité finlandaise de sûreté l’autorisation pour lancer la réaction en chaîne dans le cœur du réacteur nucléaire EPR d’Olkiluoto 3, construit par le consortium Areva-Siemens et qui accuse déjà plus de dix ans de retard."

Source : Le monde de l'énergie

SOCIETÉ

Le gouvernement décourage la réparation des objets du quotidien

"D’après un communiqué de presse publié mardi 21 décembre par l’écoorganisme Ecosystem, « les services de l’État ont décidé de reporter sine die, à la dernière minute et sans aucune explication » la mise en place des fonds dédiés à la réparation et au réemploi. La date de report n’a pas été précisée, mais selon l’association Halte à l’obsolescence programmée (Hop), ce ne serait pas avant la fin d’année 2022. Les écoorganismes ne pouvant pas débuter la labellisation de réparateurs avant le feu vert officiel, cela reporterait vraisemblablement à 2023 l’effectivité du soutien pour les consommateurs."

Source : Reporterre

Enquête nationale sur la mobilité des français : quelques enseignements de la nouvelle édition et évolutions récentes

"Le Ministère de la transition écologique vient de publier il y a quelques jours les résultats complets de l’ « Enquête mobilité des personnes » de 2019. Elle s’inscrit dans le cadre des grandes enquêtes nationales réalisées environ tous les 10 ans (les dernières éditions dataient de 2008, 1994 et 1982) et qui permettent de mesurer la mobilité des Français et la comparer au cours du temps."

Source : Blog Alternatives Economiques

ÉCONOMIE

Pourquoi les faibles taux d’intérêt nous obligent à reconsidérer la portée et le rôle de la politique budgétaire

"« Au cours de la dernière décennie, il est devenu manifeste que le déclin des taux d’intérêt réels nous force à reconsidérer la portée et le rôle de la politique budgétaire. C’est pourquoi j’ai essayé de le faire dans un livre que je viens de finir. Le livre, intitulé Fiscal Policy Under Low Interest Rates, est désormais disponible sur un site en libre accès des éditions MIT Press où je vous encourage à laisser des commentaires et des suggestions. Je réviserai ce livre à la lumière de ces commentaires au début de l’année prochaine et le livre sera publié à la fin de celle-ci."

Source : Annotations

ÉTATS-UNIS

États-Unis : Un an de présidence de Joe Biden

"Certain·es commentateurs/trices ont pensé que la présidence de Joe Biden allait être l’occasion d’un tournant keynésien aux États-Unis. Les mêmes illusions et espoirs avaient surgi au début de la présidence de Barack Obama en 2009. Dans les deux cas, l’élection a eu lieu alors que les États-Unis traversaient une grave crise qui pouvait amener le gouvernement à prendre des mesures fortes engageant un virage par rapport à des décennies de politiques néolibérales. L’administration de Barack Obama aurait pu appliquer des mesures de contrainte à l’égard du grand capital et notamment des grandes banques et des grands fonds d’investissement largement responsables de l’énorme crise qui avait explosé à partir de 2007-2008..."

Source : CADTM

Commentaire recommandé

Rosenkrantz // 09.01.2022 à 09h10

En tant que non-vacciné, je paye mes impôts, je travaille en tant que cadre dans une grande entreprise, je suis ingénieur d’une grande école française, je suis en excellente santé, privilégiant la nourriture saine, équilibrée et en limitant les sucres et les aliments transformés. Je ne tombe jamais malade ou quand c’est le cas, ça ne dure jamais longtemps. Je ne coûte pas cher à la Sécu, je n’ai jamais fait de ces tests PCR, et je n’ai pas profité des dépenses de l’Etat pour ces vaccins qui ne fonctionnent pas. Je n’écoute plus ce chef de l’Etat qui divise et insulte une partie de sa population.

Je vous le demande alors : qui est irresponsable, ici ?

35 réactions et commentaires

  • antoniob // 09.01.2022 à 07h19

    concernant les manipulations américaines dans la Russie de Yeltsine:
    je me souviens de 1998, alors que très peu de journaux avaient alors un site internet digne de ce nom, l’un des premiers, un grand quotidien britannique, publiait la brève selon laquelle Khodorkovski avait signé un accord avec Banque Jacob Rotschild de Londres pour transférer 50% de Youkos, achetés par Rotschild. Cela fut publié dans toute la presse papier bien sûr. Mais sinon il y a un lien à retrouver.

    Cela remonte au début des 90’s, lorsque dans le contexte d’absence de banques privées, celles qui apparaissent, pour faire le boulot de banque, empruntaientde l’argent à des banques américaines. Lors de l’instauration du rouble post-soviétique, des « génies » avaient décidé d’indexer la devise sur … le $… ces génies: Tchoubaïs, Nemtsov (:-) ). Les russes, particuliers comme entreprises, n’ayant pas de capital et épargne, car sortis tout droit de l’URSS, le nouveau système fonctionnait sur de la dette risquée. Le $ montant, le RUB plongeait, les dettes gonflaient. Par ailleurs l’etat n’avait pas instauré un système d’impôt fiable pour se financer. Khodorkovsky s’engraissa sur ce système. Primakov après Yeltsine instaura une obligation pour les entreprises d’investir en RUB. Le déficit étant trop important, les banques implosèrent. Khodorkovski vit sa fortune en RUB fondre (pas le reste) et décida de déménager Youkos hors de Russie. C’est là que l’état russe lui tombe dessus. Début de la légende du vilain Poutine.

      +21

    Alerter
    • antoniob // 09.01.2022 à 07h30

      (suite)
      Dans l’affaire Clearstream, début 2000s, les mouvements d’argents via le Luxembourg, et avec … Bolkenstein en filigrane furent mis en évidence. Denis Robert eut 12 procès de la part de … Khodorkovski …
      Cette affaire démarrait de manière anodine: une paire de députés et de journalistes se posèrent la question de l’éthique bancaire en rapport avec la nouvelle devise €, et le contexte supposé moralement supérieur du machin UE. Or comme nous savons ils découvrirent que le Luxembourg était une machine à laver géante, et entre autres choses avait servi à déplacer des avoirs de Youkos et de Khodorkovski au privé de Russie vers .. ailleurs, les transactions finales étant détruites par Clearstream après des séries de mouvements via des sociétés et banques écrans.
      Aujourd’hui la banque Menatep de Khodorkovski est toujours là, en Angleterre du sud, càd. Gibraltar, et il est entre Londres, Suisse et Gibraltar.
      Bolkenstein, le père de la fameuse directive UE sur la mobilité des services et du travail, participa à la mobilité opaque de Khodorkovski.

      Bon, pour résumer: au milieu et fin des années 90, les tentatives de « bananisation » américaines du potentiel russe échoua, en raison de la réaction de factions patriotes face à l’évasion fiscale et des avoirs lors du krach de 1998.
      Khodorkovski, riche comme Crésus, jet-cruisant entre Londres, Gibraltar et Genève, et qui était an accord avec J. Rotschild et … Kissinger (!) dans une fondation « Open Russia », présenté en pôv’ petit moujik sauvagement réprimé par le vilain ogre….

      les sornettes américaines habituelles.

        +30

      Alerter
  • JFG // 09.01.2022 à 08h54

    Si un non-vacciné est un irresponsable; si un irresponsable n’est plus un citoyen,il serait temps d’exiger que les non-citoyens soient radiés des listes électorales.
    Les sites covidtracker et coronavirus-statistiques n’assurent plus le suivi de la pandémie, n’étant plus alimentés en chiffres par le ministère de la santé: casser le thermomètre n’a jamais guéri de la maladie…
    Le pari du gouvernement est de laisser le virus se développer en espérant qu’Omicron soit moins létal. Dans le cas contraire, Macron pourra toujours déclarer: « je vous l’avais bien dit: c’est de la faute des non-vaccinés »

      +6

    Alerter
    • Rosenkrantz // 09.01.2022 à 09h10

      En tant que non-vacciné, je paye mes impôts, je travaille en tant que cadre dans une grande entreprise, je suis ingénieur d’une grande école française, je suis en excellente santé, privilégiant la nourriture saine, équilibrée et en limitant les sucres et les aliments transformés. Je ne tombe jamais malade ou quand c’est le cas, ça ne dure jamais longtemps. Je ne coûte pas cher à la Sécu, je n’ai jamais fait de ces tests PCR, et je n’ai pas profité des dépenses de l’Etat pour ces vaccins qui ne fonctionnent pas. Je n’écoute plus ce chef de l’Etat qui divise et insulte une partie de sa population.

      Je vous le demande alors : qui est irresponsable, ici ?

        +52

      Alerter
      • Morne Butor // 09.01.2022 à 11h08

        L’irresponsable, c’est l’individualiste qui privilégie son petit je-m’en-foutisme bourgeois agrémenté de ses petits choix égoïstes à une conscience collective qu’une pandémie et ses conséquences ne se traitent pas à coup de va-te-faire-voir et de je-fais-ce-que-je-veux-d’abord. C’est un peu comme comprendre le problème du réchauffement climatique, quand on se contente de voir la météo au pas de sa porte, la notion de réchauffement climatique peut faire sourire, mais quand on aligne les chiffres, on rigole moins. Avec une pandémie, tout est affaire de probabilités et d’exponentielle. Lorsqu’on en prend conscience, le bon sens vous pousse à vous faire vacciner sans tarder. Mais malheureusement, le bon sens n’est pas contagieux.

          +9

        Alerter
        • Xi // 09.01.2022 à 15h58

          Vous pensez sincèrement que les gens que vous décrivez existent ?
          Si c’est le cas, je vous plains.

          Ceux qui ont fait une croix sur la consommation de loisirs, qui on perdu parfois leur moyen de subsistance, qui battent le pavé toutes les semaines depuis des mois et par tous les temps ne peuvent pas être dans le « j’menfoutisme bourgeois ». C’est juste pas cohérent.

            +15

          Alerter
          • Morne Butor // 09.01.2022 à 20h21

            Oui ils existent mais ils ne sont pas les seuls. Il a aussi ceux qui sont persuadés d’un complot, ceux qui n’ont rien compris, ceux ont du mal à se déplacer, ceux qui contestent pour contester, etc. Mais ceux que je nomme n’ont aucune conscience profonde des risques qu’ils font courir à autrui et aucune excuse pour ne pas le savoir.

              +2

            Alerter
            • Xi // 10.01.2022 à 06h49

              Et quel intérêt égoïste pourrait-il en ce moment à refuser le vaccin? Personnellement je ne vois pas bien…
              À moins de considérer que le traitement en question pourrait potentiellement être dangereux pour la santé de celui qui accepte de s’y soumettre? Prenez-vous en compte cette considération ?

              Ainsi on aurait des irresponsables d’un côté qui ont peur de mourir et de faire mourir leurs proches ( en particulier leurs enfants) et des gens très responsables de l’autre qui ont aussi très peur de mourrir et de voir des gens mourir autour d’eux ( en particulier leurs parents et grands-parents)…

                +4

              Alerter
            • Morne Butor // 10.01.2022 à 13h24

              Xi,
              C’est exactement de cet égoïsme là dont je parle : opposer un potentiel risque individuel à se faire vacciner au bénéfice commun certain de protéger la population en se faisant vacciner.

                +1

              Alerter
            • Touriste // 11.01.2022 à 17h11

              Et comment qualifier ceux qui croient :
              – qu’une pandémie mondiale ne s’arrête que quand 100% de la population française est vaccinée ?
              – que les vaccins actuels sont efficaces contre la transmission (avec ou sans rappel ou « boost » et plus de 80% de la population éligible « vaccinée ») quand, à ce jour, le taux de reproduction du virus est de 1,6 ?
              – qualifier de « vaccin » [modéré] qui doit être injecté tous les trois mois pour être « protecteur » (éviter de se faire enfiler des tuyaux partout, selon les intervenants c’est vrai à 95% ou 80% voire 50% ou alors « ça empêche » ou bien encore « cétéfikasse » ; bref c’est du sûr, du scientifique…) ?
              [modéré]
              – que les masques c’est pas utile quand on n’en a pas ?
              – que le virus est si malin et fourbe qu’il faille utiliser le secret-défense ? D’après un patron urgentiste le virus élabore des stratégies et d’après un médecin membre du comité scientifique il est « diabolique » (un exorcisme serait alors à envisager). Mais notre jeune Bon Père du Peuple a su le percer à jour : ce virus n’a pas de passeport !
              – qu’il ne faut pas ouvrir de lits de réanimation ? Parce que plus il y a de lits de réa, plus il y aura d’intubés (dixit Aurore Bergé)
              – Que les soignants qui manifestaient en 2019 sont des « pleurnichards » ? (affirmait Yves Calvi)

                +8

              Alerter
        • calal // 09.01.2022 à 16h17

           » Avec une pandémie, tout est affaire de probabilités et d’exponentielle. Lorsqu’on en prend conscience, le bon sens vous pousse à vous faire vacciner sans tarder.  »
          sans tarder et tous les 4 mois. Parce que des variants y en a aura continuellement…omicron vient d’afrique du sud pas des nonvax francais…
          ben on va vaxx le monde entier…et tous les 4 mois…bien sur c’est le bon sens…

            +12

          Alerter
          • RGT // 09.01.2022 à 20h00

            Vaccinez-vous, re-vaccinez-vous, il en restera toujours quelque chose…

            Déjà, le vaccin imposé en France ne protège pas du tout de l’infection, il limite seulement les effets de l’infection, mais n’est pas, comme le vaccin de la variole, un vaccin stérilisant (vaccin qui élimine totalement le virus).

            Ce qui fait que le virus continue à se balader dans la population et qu’une personne vaccinée peut tout à fait contaminer une autre personne (vaccinée ou pas).

            De plus, un vaccin non stérilisant permet l’apparition de variants résistants au vaccin et bien plus dangereux, ce qui est AUSSI assez inquiétant.

            La dénomination du produit OBLIGATOIRE à se faire injecter frise donc la publicité mensongère.
            Ce produit (très rentable pour le labo qui le commercialise – ça me rappelle les traitements contre le cholestérol) devrait être renommé « protection temporaire contre les effets néfastes du coronavirus ».

            C’est tout bénef pour celui qui détient le brevet de ce produit, particulièrement si on service de lobbying est efficace et qu’il parvient à évincer des concurrents (plus efficaces ?) par le biais de la loi et qu’ensuite l’ensemble de la population soit contrainte de se faire injecter sa dose trimestrielle à vie…

            Le plus intéressant, pour un labo pharmaceutique n’est pas de guérir, c’est de SOIGNER (moyennant rémunération), surtout si les clients sont ensuite contraints d’utiliser leur produit jusqu’à leur mort.

            Et le jackpot, c’est quand de plus les recherches ont été financées par de l’argent public (gvt US) et que l’ensemble des profits sont encaissés par les actionnaire$.

            Le covid, c’est AUSSI un moyen efficace de se faire une montagne de fric sur le dos du con-tribuable.

              +32

            Alerter
        • Orhan // 09.01.2022 à 20h56

          Ah voilà, de la même façon qu’il est obligatoire qu’on ait personnes réfractaires à la vaccination, il est obligatoire qu’on est des bons pères La Morale sur ce site.
          Évidemment, aucun mot sur le désintérêts sur les recherches fondamentales sur les Coronavirus, puisque ça ne rapportait pas assez d’argent. Pourtant, nous avions été prévenu, il y a déjà eu 2 épidémies de ce genre en 20 ans ! Mais non, c’est les non-vaccinés le problème !
          Pas de mot sur la politique sanitaire publique menée dans ce pays depuis des années.
          Et bien sûr, ça vient parler de « je-m’en-foutisme bourgeois » quand on sait que la non-vaccination est particulièrement présente chez les classes populaires, qui n’ont aucune raison (avec d’autres) de croire ou d’écouter une seconde le gouvernement ou toute institution.
          Mais bien sûr, on peut se draper dans sa blancheur et son soi-disant bon sens, la morale est sauve messieurs-dames.

            +7

          Alerter
          • Morne Butor // 09.01.2022 à 21h44

            Effectivement nous, en tant que groupe humain, nous aurions dû être mieux préparés. Nous ne le fûmes pas, ce qui fut fort dommageable. Nos bulletins dans les urnes vont le rappeler à nos prétendants gouvernants. En attendant, il faut faire avec ce dont nous disposons, autrement dit, les vaccins. Nous n’avons que cela pour nous protéger mutuellement afin d’éviter de finir dans un autre type d’urnes sans horizon d’avenir…

              +0

            Alerter
      • John V. Doe // 09.01.2022 à 11h31

        Sur le fond, bien d’accord. Sur les détails, Rosenkrantz n’est pas dans la période de sa vie où il coûte cher à la SecSoc. Ce sera pour plus tard, à l’âge où les pauvres sont morts et qu’il va vivre une looongue retraite car les cadres et les riches vivent vieux et se soignent alors intensément en plus de toucher longtemps une retraite dont le montant total ne sera pas en rapport avec leurs cotisations passées.

        Pour le reste, autant je peux comprendre les réticences du début à l’égard de vaccins non-testés, autant aujourd’hui leur rapport coûts/bénéfices est clairement en faveur de la vaccination. Un ingénieur comme lui pourrait faire aisément cette évaluation mais il y a longtemps que ce débat a quitté la sphère de la raison, de part et d’autre.

          +7

        Alerter
        • John V. Doe // 09.01.2022 à 11h46

          Source des chiffres ci-dessus : https://inegalites.be/Inegaux-face-a-la-mort

            +0

          Alerter
        • Orhan // 09.01.2022 à 12h16

          Sur les non-vaccinés, c’est fascinant cette séquence dans laquelle le camp du bien (auto-proclamé), qui à longueur d’années se vante (car le camp du bien se vante toujours d’être dans le camp du bien) d’être en faveur de l’inclusion des minorités sexuelles, des personnes en situation de migration, de handicap, et tutticantti (luttes au demeurant légitimes), du jour au lendemain ostracise complètement une partie de la population au prétexte (car ce n’est qu’un prétexte) qu’elle ne serait pas vaccinée. Macron a complètement perdu les pédales, son allocution de juillet 2021 avait déjà instillé un peu la haine entre vaccinés/non vaccinés. Là il légitime carrément harcèlement, agressions (verbales, physiques) à l’encontre d’une partie des français. Certains n’attendaient que ça.

          Les masques étaient un peu écornés depuis 2018 et les Gilets Jaunes, mais il n’y a plus de masque du tout. Le camp de la tolérance (je parle bien de ceux qui s’en vantent – en font du marketing) se dévoile comme il est : intolérant au possible dès lors qu’on s’écarte de ce qu’il veut être la norme.

            +24

          Alerter
          • Morne Butor // 09.01.2022 à 15h43

            La notion de « camp du bien » semble bien suranné. Les camps d’un mal ou d’un autre se multiplient ces temps-ci.

              +0

            Alerter
          • Obsur // 10.01.2022 à 00h10

            Il n’a malheureusement pas perdu les pédales. C’est bien le pire.
            Il s’agit de sa part d’une instrumentalisation cynique et perverse de la situation, au bénéfice espère-t-il de sa réélection.
            Une telle bassesse est hallucinante, et en dit fort long sur l’individu.
            Je ne votais plus, désabusé.
            Je viens de me réinscrire sur les listes électorales.

              +9

            Alerter
        • Xi // 09.01.2022 à 16h05

          « Le rapport coûts/bénéfices est clairement en faveur de la vaccination »
          En quoi la situation est différente par rapport à cet été sur l’évaluation du bénéfice risque ( et non pas cout/bénéficie… lapsus révélateur…) ?
          La seule différence , c’est que maintenant on a la preuve que les vaccinés peuvent transmettre le virus et tomber gravement malades. Et également que ce traitement n’a rien à voir avec un vaccin puisqu’il faut le renouveler au minimum tout les trois mois

            +12

          Alerter
  • Dominique65 // 09.01.2022 à 11h09

    A propos de la très forte implication zunienne dans les élections russes pour sauver Eltsine (réussie), Arte a fait un bon documentaire :
    https://www.youtube.com/watch?app=desktop&v=Y-UpiJ6Ulqo

      +3

    Alerter
  • Myrkur34 // 09.01.2022 à 12h23

    Pour l’article de Charlie Hebdo sur François de Villeroy de Galhau, patron de la Banque de France actuel, où l’on apprend qu’il a été PDG de Cetelem…:o)))))))))
    Donc le gars d’abord surendette les gens dans le besoin avec ses crédits à la consommation à taux sympas (entre 0.8% et 21.15% pour une somme allant de 500€ à 75000€) et ses pubs tapageuses et après les réceptionnent à la Bdf pour la procédure de surendettement idoine avec échelonnement sur ce qu’il reste de la paye……dans lequel les dettes Cetelem seront remboursées comme les autres sauf suicide ou sdfisation. Mais concernant ces boîtes de crédit, elles ont depuis longtemps calculé que la pauvreté, cela rapporte gros et facilement malgré quelques écueils précités pour l’abandon des dettes dues.
    Donc encore une belle carrière de dégueulasse estampillé légal et bien sous tout rapport, nommé par un gros nul de chez nul. (Le type qui donne son avis sur la situation actuelle mais qui n’a même pas eu le courage de se représenter).

      +12

    Alerter
  • Xuan // 09.01.2022 à 17h58

    Dommage que le SMG barbouille son discours avec des …e.e.s jusqu’à écrire « individu.e.s » parce que sur le fond l’obligation de soins devrait s’appliquer à tous, moyennant un test sur place par exemple.

    A noter à ce sujet, le débat houleux qui a eu lieu en Chine, entre autres à propos de deux jeunes femmes enceintes qui ont fait une fausse couche devant un hôpital de Xi’an, à cause de directives « bureaucratiques » (sic le Global Times du 07/01).
    La vice-Premier ministre chinoise Sun Chunlan a dû piquer une grosse colère de sorte que les responsables locaux ont présenté à deux reprises leurs excuses et que 26 d’entre eux ont été limogés.
    LE G. T. écrit :
    … »Xi’an a publié vendredi un avis de traitement médical, interdisant aux institutions médicales de rejeter des patients, sous prétexte d’exiger des résultats de test d’acide nucléique négatifs dans les 48 heures.
    Les hôpitaux devraient faire subir des tests aux patients tout en acceptant qu’ils n’aient pas montré de résultats de test d’acide nucléique, et les hôpitaux ne peuvent refuser de prendre les patients pour quelque raison que ce soit, selon cet avis »…

      +5

    Alerter
  • Brigitte // 09.01.2022 à 20h32

    Pitié! ne tombez pas dans ce piège à con manichéen et macronéen: les vax contre les non vax. C’est ce qu’attend Macron qui, à court de stratégie électorale, espère bien devenir le président de tous les vaccinés. Le fasciste risquant de ne plus faire assez peur, voilà tout trouvé le nouvel épouvantail: le non vacciné, le mal vacciné, l’anti passe vaccinal, l’ennemi de la république. Celui qui au nom de la liberté, refuse l’égalité et la fraternité de la vaccination.
    Ce cher J. Juillard, grand penseur devant l’éternel, n’hésite pas à titrer dans Marianne « la défaite de la pensée » faisant référence aux non vaccinés.
    Nous vivons une époque épique.

      +11

    Alerter
    • Xi // 10.01.2022 à 10h30

      Le fait est que refuser le vaccin au nom de la liberté est une impasse dans laquelle beaucoup s’engouffrent de manière, il faut le dire, un peu inconséquente.

      Car assumer la responsabilité de refuser une injonction au nom du droit a faire de son corps ce qu’on veut… c’est précisément le cœur de la morale neo-liberale que l’on cherche actuellement à nous imposer de manière ultra-autoritaire. Morale au combien subversive qui piétine tous les principes sur lesquels reposait notre civilisation mais que visiblement, nous avons tous, pro et anti vax, déjà assimilé.
      La question n’est pas, comme voudrait nous le faire croire le gouvernement : ai-je la liberté de refuser cette vaccination ? La question doit être: est-il vrai que le vaccin permette d’améliorer la santé publique?
      Et cette question, le pouvoir actuel , l’esquive méthodiquement. Ne nous compromettons pas avec lui en refusant de nous y confronter.

        +11

      Alerter
      • Brigitte // 11.01.2022 à 07h55

        Ma réponse précédente a été censurée…comme souvent ici. Je refais une tentative. Si la liberté est mise en avant, en particulier par Philippot, qui en a fait, à ses risques et périls, son feu sacré, elle n’est que la partie émergée de la fronde contre le passe vaccinal. C’est l’ensemble de la stratégie de lutte contre la crise sanitaire qui est remise en question et la façon dont la vaccination devient prétexte à diviser les français, à 3 mois des élections.
        Vaccination qui vaut ce qu’elle vaut mais qui ne peut pas compenser, on le voit bien, tous les errements du gouvernement. Sur la vague omicron, le passe vaccinal risque de devenir leur radeau de la méduse.

          +1

        Alerter
    • Fernet Branca // 10.01.2022 à 18h11

      N’ayez aucune inquiétude , Emmanuel Macron et les Marcheurs seront rejetés lors des prochaines élections.
      Entre le Covid, les inondations et la crise boursière, financière et économique qui arrive les électeurs ne manqueront pas de raison de les mettre à la poubelle de l’histoire.

        +3

      Alerter
      • Brigitte // 11.01.2022 à 08h10

        Pas sur. Je ne vais pas répéter ce que j’ai écrit plus haut, mais le Macron est malin. Sa stratégie peut être payante pour noyer le poisson. Sauf que c’est un peu le bordel qui s’annonce, le poisson gigote et louvoie en bancs. Des citoyens rebelles aux professionnels de santé, en passant par ceux de l’éducation, de la restauration et du spectacle, qui sont au bord de la crise de nerf, J’espère que la vague omicron va noyer le Macron….dans son bocal.

          +2

        Alerter
  • gerlub // 10.01.2022 à 09h28

    Le problème, concernant le gouvernement, est plutôt une affaire de Pierro et le Loup !
    Comment voulez-vous qu’ils soient crédibles après tous ces mensonges.
    Sans compter qu’on peut s’entasser sans problèmes dans certains transports en communs et pas dans d’autres et quid de l’entassement des classes pour les enfants où l’on pourrait faire autrement ! Il y a bien des solutions mais comme elles n’ont pas pour origine le gvt on les ignore!

    Par ailleurs, concernant la 3è dose, aux USA ils parlent plutôt de « booster » que de
    vaccin ! ce qui me paraît davantage correspondre à la réalité dans la mesure où, après 3 doses on peut à la fois avoir le COVID (peut-être moins virulent ?) et le transmettre !!!???

      +3

    Alerter
  • Myrkur34 // 10.01.2022 à 11h20

    Le topo de Friedrich Engels en 1891 sur le système politique aux Usa dans le dernier article sur Biden vaut le détour, il n’a pas pris une ride avec une sublime remarque sur le fait que malgré qu’il n’y ait pas de dynastie, noble et d’armée permanente et bien deux bandes de profiteurs (républicains et démocrates) ont capté l’ensemble du pouvoir étatique pour l’exploiter à des fin privées et seulement privées.

    Ce que démontre à nouveau l’ensemble de l’article du cadtm.

    https://www.youtube.com/watch?v=q7TGwEwPc40 Pour s’instruire.

      +2

    Alerter
  • Julie // 10.01.2022 à 13h37

    Vive la France! Notre ministre de sports qui explique que Djokovic pourra jouer chez nous, les députés et sénateurs qui sont exemptés d’obligation vaccinale. Elle est pas belle la démocratie?

      +6

    Alerter
  • Ernesto // 10.01.2022 à 17h28

    Moins 25% de capacité d’accueil à l’hôpital public (80 000 fermetures de lits en vingt ans), moins 21% pour le privé non lucratif (associations ou fondations), moins 3% seulement pour le privé lucratif (cliniques) qui peut en outre payer ses praticiens trois fois plus cher et réduire leurs astreintes (heures de nuit).

    On comprend mieux pourquoi les personnels prennent la fuite à la recherche de conditions plus dignes. Quelle meilleure démonstration du choix des gouvernements néolibéraux d’asphyxier délibérément le service public au profit du privé lucratif qui peut verser à ses actionnaires de substantiels dividendes ?

    La santé ? Un marché comme un autre régit par des règles de rentabilité qui condamnent sans appel tout secteur qui ne répond pas à ces exigences. En système capitaliste, tout ce qui ne crée pas de valeur pour le capital peut certes être reconnu utile mais néanmoins voué à disparaître, pour cette raison même que les services monétaires (payés par l’impôt et la cotisation) mais non marchands, sont réputés improductifs et « coûtent » à la société (les fameuses dépenses publiques qu’il faut réduire drastiquement).

    A partir de cette logique, ne nous plaignons pas des difficultés de l’hôpital à faire face à la pandémie.

      +6

    Alerter
  • paul // 10.01.2022 à 21h00

    il serait grandement temps de rouvrir les yeux et de laisser parler :

    «  » » Clive Dix, l’ancien responsable des vaccins du gouvernement de Boris Johnson, a appelé à un revirement total de la stratégie contre le Covid. Selon lui, il est temps de traiter le virus comme endémique, de la même manière qu’une grippe. » » »

    En savoir plus sur RT France : https://francais.rt.com/international/94564-royaume-uni-ex-monsieur-vaccin-gouvernement-appelle-fin-vaccination-masse
    partout, même jean claude dassier sur cnews, fervent propagandiste qui dit ce soir en direct, mais alors, on a fait la 3eme et le patron de pfizer annonce une dose qui fonctionnerait pour mars 2022.
    il dit, alors on s’est fait avoir ?

    soyez de vrais journalistes

      +5

    Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications