Les Crises Les Crises
14.novembre.202114.11.2021 // Les Crises

Revue de presse du 14/11/2021

Merci 25
J'envoie

</a

L’occasion faisant le larron, entre autres sujets, trois thèmes sur l’énergie en France d’une part, la, disons, lutte des classes d’autre part, et la crise de l’emploi enfin. Merci à nos contributeurs et bonne lecture.

CRISE DE L’EMPLOI

Il y a treize fois plus de chômeurs que d’emplois vacants en France

"Avec le déconfinement, un nombre croissant d’employeurs se plaignent de difficultés de recrutement, par exemple dans la restauration. Les derniers chiffres de la Dares (Direction de l’animation de la recherche, des études et des statistiques) mettent en lumière cette réalité : le nombre d’emplois vacants en France s’élève aujourd’hui à 264 000, en progression de près de 50 % sur une année. Il a augmenté principalement dans le secteur de la construction, du tertiaire marchand (notamment la restauration), mais également dans l’industrie. Il reste élevé dans le tertiaire non marchand, notamment dans le domaine de la santé."

Source : Libération

Le manifeste des chômeurs heureux (2004)

"Notre première proposition est immédiatement applicable : suppression de toutes les mesures de contrôle contre les chômeurs, fermeture de toutes les agences et officines de flicage, manipulation statis-tique et propagande (ce serait notre contribution aux restrictions budgétaires en cours), et versement automatique et inconditionnel des allocations augmentées des sommes ainsi épargnées. Le nouveau délire conservateur reproche aux chômeurs de se complaire dans l’assistance, de vivre aux crochets de l’Etat et patati et patata. Bon, pour autant que l’on sache, l’Etat existe toujours, et encaisse des impôts, c’est pourquoi nous ne voyons pas en quel honneur nous devrions renoncer à son soutien financier. Mais nous ne sommes pas polarisés sur l’Etat. Nous ne verrions aucun inconvénient à un financement venant du secteur privé, que ce soit sous la forme du sponsoring, de l’adoption, d’une taxe sur les revenus du capital, ou du racket. On n’est pas regardants."

Source : CQFD

ENVIRONNEMENT

Sortie des énergies fossiles : la France aux abonnés absents

"À la COP26, au moins dix-neuf pays, dont le Royaume-Uni, les États-Unis et le Canada, se sont engagés à ne plus financer les énergies fossiles à l’international d’ici 2022. La France ne fait pas partie des signataires et « abandonne ainsi complètement son leadership international sur le climat », selon Greenpeace."

Source : Reporterre

Nitrates : l’usine nucléaire de La Hague pollue plus qu’une mégaporcherie

"Qui a dit que le nucléaire était une énergie propre ? Selon l’association Robin des bois, l’usine de retraitement de déchets radioactifs de La Hague, en Normandie, polluerait autant qu’une porcherie industrielle de 100 000 porcs. Chaque année, elle rejette 2 000 tonnes de nitrates directement dans la Manche. Ces substances chimiques sont issues de l’acide nitrique utilisé pour dissoudre les combustibles irradiés et pour séparer le plutonium, l’uranium et les produits de fission."

Source : Reporterre

EUROPE

« L’européisme est une religion »

"Longtemps un des représentants de l’aile gauche du PS, l’ancien conseiller politique du président François Hollande Aquilino Morelle fait paraître "L’Opium des élites : Comment on a défait la France sans faire l’Europe""

Source : Marianne

L’UE défiée…

"Consternation. Angoisse. Hystérie. Telle est la palette de sentiments par laquelle est passée la bulle bruxello-strasbourgeoise après le verdict explosif que le tribunal constitutionnel polonais a rendu le 7 octobre. Ce dernier a affirmé la supériorité de la constitution nationale sur le droit de l’UE. Une attaque contre « les fondements » de l’ordre européen, a tonné la présidente de la Commission. L’europarlement n’a pas été en reste. « Vous défiez l’Union européenne, nous ne vous laisserons pas faire ! » a même surenchéri le porte-parole de La France Insoumise (qui mériterait pour l’occasion d’être renommée FSB, France soumise à Bruxelles…), jouant ainsi les chiens de garde de l’idéologie européiste. Et lors du Conseil européen du 21 octobre, de nombreux dirigeants, à l’instar d’Emmanuel Macron, ont exprimé leur fureur. Seule, Angela Merkel a tenté de calmer le jeu, consciente qu’un affrontement avec Varsovie menait sur des pentes dangereuses pour l’Union européenne."

Source : Ruptures

FRANCE

Chèque de 100 euros : la triple arnaque

"Face à l’envolée des prix de l’énergie, le Premier ministre a annoncé la mise en place prochaine d’une « indemnité inflation » de 100 euros pour 38 millions de Français. Ce petit geste électoraliste est cependant critiquable, tant il est peu ciblé et ne répond pas aux racines du problème. Surtout, ce chèque cherche à dissimuler l’ampleur des attaques sociales depuis 2017 et la privatisation du système énergétique."

Source : Le vent se lève

Énergie : contre la libéralisation du secteur, une gestion citoyenne sous l’égide d’un pôle public

"Face à un modèle énergétique guidé par la course au profit et caractérisé par la dérégulation des marchés et la dislocation d’EDF, d’autres organisations du marché de l’énergie sont possibles. Le modèle oligarchique vers lequel nos sociétés tendent ne semble pas en mesure de répondre aux enjeux d’aujourd’hui et de demain : transition énergétique, prix bas et contrôle démocratique sur le secteur de l’énergie. À l’inverse, la création d’un pôle public de l’énergie répond à ces derniers, en sortant définitivement l’énergie de la mainmise des circuits de production et d’encadrement capitaliste. Un tel système permettrait une planification énergétique qui ne lèse pas le citoyen, garantirait le suivi des objectifs nationaux et assurerait des prix raisonnables. La solution d’un pôle public de l’énergie doit permettre de refaire de l’énergie un droit pour tous sous l’égide d’une gestion collective, démocratique et éclairée."

Source : Le vent se lève

Laïcité : l'apaisement nécessaire

"Doit-on réduire la question laïque à la traque des "manquements" et aux signalements ? L'Ecole est-elle noyautée de l'intérieur par des enseignants islamogauchistes ou incapables de transmettre les valeurs démocratiques ? Ce n'est pas l'opinion des 23 auteurs de "La laïcité à l'école" (Editions de l'atelier). Enseignants, chercheurs, responsables syndicaux, ils dressent un portrait beaucoup plus réaliste que l'affligeant rapport Obin de la réalité de la question laïque dans l'école. Non les enseignants n'ont pas baissé les bras sur les valeurs. Oui les élèves ont des questions, parfois dérangeantes, mais qui trouvent place dans le laboratoire qu'est la classe. Oui il y a des réponses éducatives aux questions posées sur la laïcité. C'est l'intérêt de ce livre que de lier travaux de chercheurs et réponses apportées dans les différentes disciplines. Paul Devin, qui coordonne l'ouvrage, l'explique."

Source : Le café pédagogique

GÉOPOLITIQUE

Qatar Connection : Quand la France et le Qatar programmaient la guerre en Libye

"Lors du déjeuner à l’Elysée de novembre 2010, sur lequel la justice française enquête, Nicolas Sarkozy et le futur émir du Qatar n’ont pas parlé uniquement de football : le renversement du colonel Kadhafi aurait également été au menu de cette rencontre, d’après un nouveau document que Blast révèle. Il porte la signature de l'ancien président et du prince héritier."

Source : Blast

L’Allemagne et le Japon vont intensifier leur coopération militaire pour défendre leurs « valeurs communes »

"Dans ses « lignes directrices pour la région Indo-Pacifique », laquelle représente 20% de son commerce extérieur, l’Allemagne explique qu’elle entend nouer de nouvelles relations économiques avec les pays qui ont une « même compréhension de la démocratie », comme le Japon, l’Australie ou encore l’Inde, l’objectif étant de limiter sa dépendance au marché chinois. En outre, elle y affirme son attachement au respect au droit international, notamment à la Convention des Nations unies sur le droit de la mer et à la liberté de navigation dans les eaux internationales, tout en plaidant pour le « dialogue » afin de résoudre les différends territoriaux." [Au premier degré, les valeurs communes Allemagne-Japon sont confirmées par les travaux d'Emmanuel Todd sur les structures familiales.]

Source : Opex 360

RÉFLEXION

Comment l’écologie bourgeoise détruit la planète

"Dans sa jolie maison d’une banlieue cossue situé à quelques encablures de Bordeaux, Sandrine, médecin spécialiste, explique fièrement à ses invités, dont moi, qu’à partir de juillet 2018, le papier essuie-tout (plus connu sous le nom de “Sopalin”) n’a plus droit de cité sous son toit. « Ici, on pense à la planète ! », ainsi tance-t-elle le premier irresponsable qui ose lui demander où se trouve le diabolique ustensile ménager. L’interdiction du Sopalin n’est pas le seul sacrifice que Sandrine et son compagnon Jean-Luc consentent à faire pour combattre la destruction de notre planète. Le vélo est pratiqué en masse, la télé date des années 2000 et si la cuisine est remplie d’appareils dernier cri comme un superbe Thermomix, c’est d’abord pour arrêter de manger la merde dont les Français se gobergent. Sandrine est cependant pleine de contradictions..."

Source : Frustration

Et si le stade ultime du complot c’était de croire à la social-démocratie ? (2020)

"Comment sortir de l'impasse de la pensée sur le complotisme, se réduisant à un jeu de ping-pong entre une classe "dominante", lisant les sites de Fact-checking, et une classe "inférieure", lisant les sites dits de réinformation ? En analysant ce phénomène par le prisme de Marx ?"

Source : France Culture

Conscience politique et volonté de transformation sociale. Quelles conditions de possibilité ?

"La construction d’une alternative au pouvoir hégémonique du bloc bourgeois ne pourra advenir politiquement que sous réserve de présenter, d’organiser et de rendre légitime une nouvelle façon de voir le monde économique et social."

Source : Contretemps

SOCIETÉ

Détournement de l’amygdale du cerveau : tous hackés par le narratif de la peur ?

"Face à l’évocation de certains faits qualifiés de « fake news » par les médias mainstream, aussitôt se met en place une stratégie d’évitement, voire de conflictualité. La peur de voir la réalité dans son ensemble s’est-elle emparée du raisonnement dans la société depuis notre amygdale ? Il s’avère que cette partie de notre cerveau joue un rôle déterminant dans le rapport à la réalité et à la manipulation de la population."

Source : Nexus

ÉCONOMIE

La Banque mondiale et le FMI ont jeté leur dévolu sur Timor Oriental, un État né officiellement en mai 2002

"Situé à 500 km des côtes australiennes, le Timor Oriental a accédé à l’indépendance en mai 2002 après plusieurs décennies de lutte de libération. En 2003, quand je m’y suis rendu à la demande des autorités timoraises, le pays comptait un peu plus de 800 000 habitants ; en 2021, il en compte 1,3 million, dont plus de 60 % ont moins de 16 ans. En 2003, deux Timorais sur cinq vivaient avec moins de 0,55 dollar par jour. Les trois-quarts de la population n’avaient pas accès à l’électricité et la moitié n’avait pas d’eau potable. En 2021, 19 ans après l’indépendance, la situation ne s’est pas réellement améliorée : 46 % des enfants de moins de 5 ans ont des problèmes de malnutrition, 50 % de la population n’ont pas accès à l’assainissement des eaux usées."

Source : CADTM

Commentaire recommandé

LibEgaFra // 14.11.2021 à 08h26

« Il y a treize fois plus de chômeurs que d’emplois vacants en France »

Bof, puisqu’ON vous a dit qu’il suffisait de traverser la rue, de quoi vous plaignez-vous? Dans six mois ou un peu moins, un poste va se libérer, une opportunité unique de se débarrasser du « ON ».

47 réactions et commentaires

  • LibEgaFra // 14.11.2021 à 08h26

    « Il y a treize fois plus de chômeurs que d’emplois vacants en France »

    Bof, puisqu’ON vous a dit qu’il suffisait de traverser la rue, de quoi vous plaignez-vous? Dans six mois ou un peu moins, un poste va se libérer, une opportunité unique de se débarrasser du « ON ».

      +28

    Alerter
    • douarn // 14.11.2021 à 10h15

      (mode ironie : ON)
      Oui mais comme « il » n’a pas dit dans quel sens il fallait la traverser, il y aura statistiquement autant de gens à la traverser dans un sens comme dans l’autre. Du coup cela ne changera rien 😀
      (mode ironie : OFF)

        +15

      Alerter
    • Patrick // 14.11.2021 à 13h12

      Ambiance bizarre :
      – discussion avec un commissaire aux comptes , il venait de faire face à 11 démissions dans son équipe, des jeunes très qualifiés et plutôt bien payés. Ils partent à la concurrence ? Même pas , ils arrêtent de bosser pour partir voyager ou faire autre chose . Et grosses difficultés pour recruter ..Il est complètement désarmé .
      – autre discussion avec un responsable de production dans une usine .. en sous effectif après crise du Covid , les gars démissionnent, même pour aller dans d’autres jobs moins bien payés mais moins contraignants, ou pour arrêter de bosser quelques temps. Ils ont organisé une visite de l’usine en collaboration avec Pôle Emploi .. 20 visiteurs, aucune candidature.
      Et mêmes échos de la part d’autres usines ou d’artisans.

        +10

      Alerter
      • Orhan // 14.11.2021 à 16h12

        Il se passe la même chose aux USA, phénomène très intéressant, il faudra un peu de recul pour analyser si c’est quelque chose de conjoncturel après des mois d’enfermement ou si c’est une tendance de fond qui recentre un peu le travail dans des proportions plus justes : si travailler pour vivre n’est pas une vie, autant s’en débarrasser.

          +12

        Alerter
      • RGT // 14.11.2021 à 16h13

         » jeunes très qualifiés et plutôt bien payés »…

        Bien payés par rapport à quoi ?
        Un enfant asiatique, un balayeur ukrainien ?

        Si ces personnes ont démissionné, les causes sont principalement liées à la rémunération ou à la mentalité des cadres supérieurs de cette entreprise.
        Concernant ces deux points, je ne connais aucun dirigeant ou cadre supérieur (de taille supérieure à celle d’un atelier d’artisan qui sont exemptés de ce type « d’élites ») qui se pose un seul instant cette question pourtant essentielle.

        Il ne faut pas presser comme un citron, traiter un employé comme un chien ou s’en débarrasser du jour au lendemain selon son « bon vouloir » en espérant que la « conjoncture économique » et la « concurrence » le forcera à subir des contraintes inacceptables en regard de la dignité humaine.

        Le plus étrange d’ailleurs, c’est que ces « élites » ne supporteraient surtout pas de subir eux-même ce qu’ils imposent aux autres.

        Les jeunes ont désormais bien compris que la vie était courte et précieuse et qu’il est totalement stupide de gaspiller ce bien en se prostituant pour satisfaire des types qui méprisent ceux qu’ils abusent.
        Tout comme les proxénètes qui se moquent totalement des souffrances de leur « bétail ».

        La seule différence, c’est qu’un employeur ne va pas directement « faire la peau » à un salarié démissionnaire : Bien souvent, c’est l’ensemble des règles et des lois de la société qui se chargeront de le faire descendre au fond du gouffre pour maintenir le climat de crainte des autres pour leur propre existence.

          +19

        Alerter
        • Patrick // 14.11.2021 à 16h55

          Pas du tout.
          Les jeunes en question sont bac+5 ( expertise comptable et autre ), avec des jobs plutôt bien payés ( je pense 35 k€ environ, c’est pas délirant non plus ) . Et le problème du CAC en exemple , c’est qu’ils ne partent pas pour être mieux payés à la concurrence, ce que nous avions tous l’habitude de faire.

            +5

          Alerter
          • Paul // 14.11.2021 à 22h23

            ils ne veulent plus de CE monde
            beaucoup ont ouvert les yeux. c’est un bien grand mot que de dire qu’ils ne veulent pas être en « esclavage » mais d’une certaine manière c’est le cas

            ça fait des années qu’on déconstruit l’humanité, l’humain et la famille
            tout ça pour le pognon
            la pseudo pandemie en a ramené plus d’un au sens de la vie
            Qu’ils vont sans doute tenter de retrouver

              +14

            Alerter
        • Cévéyanh // 17.11.2021 à 22h01

          Concernant la mentalité des cadres supérieurs, certains et certaines peuvent être des imposteures que décrit Roland Gori : « faire prévaloir la forme sur le fond, valoriser les moyens plutôt que les fins, se fier à l’apparence et à la réputation plutôt qu’au travail et à la probité, préférer l’audience au mérite, opter pour le pragmatisme avantageux plutôt que pour le courage de la vérité, choisir l’opportunisme de l’opinion plutôt que tenir bon sur les valeurs […] ». Ces personnes séduisent et arrivent à des postes élevées.
          https://www.youtube.com/watch?v=2FEtiA18lZU

          Le management d’aujourd’hui a des influences du management sous le nazisme (exemple : produire plus avec moins de personnes) selon Johann Chapoutot : https://www.franceculture.fr/emissions/la-grande-table-idees/du-crime-nazi-au-management-moderne-une-histoire-commune

            +3

          Alerter
      • Pong // 15.11.2021 à 12h55

        Ce message me met en joie. Il y a aussi le film « Rupture » sur la crise de conscience des élèves ingénieurs.
        Il est urgent que des études nous montrent si tout cela reste marginal et anecdotique ou si c’est suffisamment massif pour devenir structurant. Je suis preneur d’infos si qqun en a.
        J’ai été trop souvent optimiste ou naïf dans ma vie mais là j’ai envie d’y croire. J’ai l’impression que ça bouge.

          +3

        Alerter
        • Patrick // 15.11.2021 à 15h46

          a mon niveau je n’ai eu que des infos parcellaires mais qui vont toutes dans le même sens.
          Ce n’est pas parce qu’ils ne veulent plus de ce monde , ils ne le remettent pas en question , ils en profitent. c’est plutôt :
          – rien à foutre , je pars faire le tour du monde et je retrouverai un job en rentrant
          – rien à foutre , je gagnerai un peu moins mais je me ferai moins c..
          – je vais aller faire du miel, élever des chèvres …..

          Alors , même si cette attitude n’est pas révolutionnaire en tant que telle , si elle devient générale elle peut remettre en cause le fonctionnement général .. moins de travail ce sera forcément moins de production ou une délocalisation plus marquée , donc moins de rentrées fiscales et sociales …

            +2

          Alerter
          • Didier // 15.11.2021 à 16h43

            Mama mia ! On se croirait revenu dans l’ère de ténèbres post-soixantehuitarde!
            Mais c’est qu’ils ont très bien assimilé la doxa néo-libérale, ces petits ! Il n’y a pas d’hétéronomie, seulement des acteurs individuels motivés uniquement par le calcul de leur jouissance maximale, réalisée via la passation (ou la non-passation) de contrats avec d’autres acteurs individuels ! Fiscal, social ? Quézaco ?

              +3

            Alerter
          • Incognitototo // 15.11.2021 à 22h02

            Vous êtes sûrs que vous pouvez spéculer sur les motivations de ces jeunes de manière univoque ? D’autant que pour en côtoyer un certain nombre, je ne leur trouve aucun trait commun, à part peut-être pour une grande majorité un certain fatalisme qui n’augure rien de bon sur leur capacité à ressentir de la colère, moteur essentiel pour changer le monde. Ou comme dirait une amie : « ils ont toujours de la révolte, mais ils n’ont plus de colère ».

            Quant aux métiers que vous évoquez (E-C et CAC), cela fait longtemps que leurs conditions d’exercice sont devenues inintéressantes au possible. D’ailleurs, elles l’étaient déjà quand j’ai quitté ces métiers il y a plus de 20 ans.
            En 16 ans d’activité, 80 % de mes interventions d’E-C étaient devenues de la sous-traitance de déclarations obligatoires (notamment les payes) et j’avais réellement honte de facturer aux clients le prix de la complexification mise en place par des politiques malades.

            Quant aux CAC, les crises financières successives et scandales boursiers ont largement démontré qu’ils ne servaient à rien ; puisqu’ils n’ont (soi-disant) jamais rien décelé ni rien vu venir, et pour cause…. Personne ne songerait à demander aux voleurs de payer leur police et pourtant c’est exactement la situation des CAC, qui se retrouvent perpétuellement en conflit d’intérêts et qui donc ne peuvent pas exercer leur mission en toute indépendance.
            Et puis il y a aussi pour les gros cabinets le phénomène « coche-case », où les stagiaires n’apprennent rien et ne font que dérouler des process sans aucune intelligence (sans même savoir souvent ce que leurs vérifications impliquent), ce qui rend le métier bêtifiant au possible.

            Bref, je me réjouis que des jeunes aient compris plus vite que moi qu’ils ne s’épanouiraient pas dans ces métiers, mais je doute que cela soit le signe d’un renouveau quelconque ou d’un signe annonciateur de changements profonds.

            P.-S. : en incluant les 3 années de stage obligatoire le DEC c’est plutôt Bac +8

              +6

            Alerter
  • freddoshe // 14.11.2021 à 08h34

    –Conscience politique et volonté de transformation sociale. Quelles conditions de possibilité ?
    « La construction d’une alternative au pouvoir hégémonique du bloc bourgeois ne pourra advenir politiquement que sous réserve de présenter, d’organiser et de rendre légitime une nouvelle façon de voir le monde économique et social. »–

    Quel détour pour éviter de parler de Karl Marx, de Friedrich Engels et de Lénine, Pour le pas parler de la Révolution, de l’instauration du socialisme. Et de la destruction du capitalisme, ce système économique mortifère.

      +8

    Alerter
    • Beatrix // 14.11.2021 à 15h33

      Le capitalisme se serait effondré depuis longtemps si les socialistes ne s’ingéniaient pas, avec plus de technicité, à le maintenir en vie et à le doper pour leurs propres intérêts.

        +9

      Alerter
      • RGT // 14.11.2021 à 16h30

        Bien avant Marx et sa clique, Proudhon avait dénoncé la perversion des « élites » et du capital (qu’il dénommait « propriété » – entendez propriété rémunératrice qui permet de s’enrichir sans avoir à se fatiguer) qui permettait aux « propriétaires » (désignés « capitalistes » par Marx) de mettre l’ensemble des « gueux » en esclavage.

        Et il dénonçait aussi, dès le milieu du XIXè siècle, les « socialistes » qui collaboraient joyeusement avec les « propriétaires » pour faire « fructifier » leurs carrières en prenant des postures « sociales » à peine moins mensongères que celles adoptées depuis le règne de Saint François dans les années 80 (bien sombres) …

        Par contre, contrairement à Marx, il défendait la propriété d’usage qui était selon lui essentielle à un humain pour qu’il parvienne à acquérir sa liberté et son indépendance.
        Propriété d’usage qui comprenait surtout son logement, son outil de travail et tous les autres biens nécessaires à une vie décente.

        « La propriété c’est le vol » devrait être traduit en langage actuel par « le capitalisme c’est le vol ».

        Proudhon, suite à toute la propagande mensongère concernant cette phrase a tenté d’en expliquer précisément la signification mais personne ne l’a relayé afin de jeter le discrédit sur une pensée philosophique et politique qui permettait enfin de sortir du monopole des castes qui détiennent à la fois le pouvoir et l’argent.
        Et il n’a pas été seulement combattu par les « propriétaires » (capitalistes) mais aussi par les « socialistes » et les marxistes car il pensait que tous les humains devaient être libres de leurs existences

          +8

        Alerter
        • LibEgaFra // 15.11.2021 à 08h41

          « Par contre, contrairement à Marx, il défendait la propriété d’usage »

          Vous répétez hélas la calomnie capitaliste contre Marx: il distinguait entre la propriété privée et la propriété individuelle dont les travailleurs étaient/sont dépossédés.

            +4

          Alerter
        • Grd-mère Michelle // 15.11.2021 à 20h55

          De toute façon, ce n’est pas la propriété qui est un problème à terme, c’est l’héritage! Pourquoi croyez-vous que les diverses « morales » encensent à ce point la sacro-sainte famille? Pcq les hommes craignent que leur fortune, « durement gagnée à la sueur de leur front » , revienne à d’éventuel bâtards…
          Le transfert de richesses et de privilèges est le principal enjeu auquel la plupart des nantis consacrent leur misérable et triste vie passée à compter leurs sous, à présent le nez rivé sur leurs téléphones qui ne leur montrent que de l’illusion, en oubliant de contempler la vraie beauté qui s’offre à eux à tous les détours de leur bref chemin.
          Tout ça pcq’ils n’acceptent pas de disparaître, s’imaginent qu’ils vont survivre dans la chair de leur chair.
          Encore une fois, c’est la peur qui sape leur bonheur.

            +3

          Alerter
      • Pong // 15.11.2021 à 12h58

        @Beatrix

        J’aimerais bien savoir où et quand, depuis le front populaire, vous avez vu des socialistes à l’œuvre dans ce pays.

          +4

        Alerter
        • Beatrix // 15.11.2021 à 17h40

          Pong est un nom chinois. Un sympathique pseudonyme!

          Depuis lors, ils ont toujours été à l’oeuvre au côté des « libéraux » Parti de droite financière chez nous et des gros capitaux dit souverains. Ils ont été les promoteurs de la privatisation des services publiques en les faisant transiter par le PPP Partenariat Public Privés. Ils ont amené dans tous les espaces politiques, en Suisse, la croyance du bienfait de la financiarisation de notre économie. Un de nos conseillers d’état Genève (une socialiste) faisait la promotion des investissements en tous genres: 1 CHf doit rapporter au moins 2 CHf. Un rendement modeste au regard de l’appétit de Bill Gates: 1 dollar doit en rapporter 20. Mais le principe est là: privatiser et se servir ou au moins se faire grassement rétribuer. Tout légalement!
          L’apparat social est une imposture. Mais cela ne gêne pas nos socialistes pourris de conflits d’intérêt. jusqu’au niveau des organisations internationales qui sont toutes des institutions privées ( à bien lire l’histoire de leur création et la provenance de leurs ressources). Suivez l’OMS et COP 26, vous découvrirez ces mercenaires, en ce moment, sonnés par des déceptions… pourtant prévisibles.

            +1

          Alerter
          • pong // 15.11.2021 à 21h16

            Nous sommes bien d’accord quant à ce que vous dénoncez. Je dis seulement que les gens dont vous parlez n’ont de socialiste que l’étiquette. Je ne connais que peu de chose à la vie politique suisse mais je devine (je devrais dire « je sais ») qu’elle n’est fondamentalement pas différente de la nôtre. En France, notre cher Jospin (pourtant pas le pire d’entre eux loin s’en faut), avait explicitement bazardé le machin : « mon projet n’est pas socialiste ». Il ne pouvait pas être plus clair. Depuis c’est la même chose, de plus en plus déboutonnée.
            Il y a bien des reproches à faire au vrai socialiste mais ceux dont vous parlez n’ont plus rien de socialiste depuis bien longtemps.

              +4

            Alerter
    • Luzul // 14.11.2021 à 20h59

      Avant d’éviter de parler de Karl & Fred, vous devriez les lire, Marx ne propose pas de « programme » prémâché.
      Attendre les ordres c’est bon pour la chair à canon.

        +2

      Alerter
  • LibEgaFra // 14.11.2021 à 08h35

    « Qatar Connection : Quand la France et le Qatar programmaient la guerre en Libye »

    Il faut absolument lire le document de Blast que l’entarté a essayé d’interdire. Ou quand les Frères musulmans que le Qatar soutient deviennent les alliés des si0nistes, tout un programme qui montre la malfaisance d’icelui.

      +20

    Alerter
  • LibEgaFra // 14.11.2021 à 08h48

    « au moins dix-neuf pays, dont le Royaume-Uni, les États-Unis et le Canada, se sont engagés à ne plus financer les énergies fossiles à l’international  »

    Et alors? Qui va croire que ces pays vont se retirer par exemple du Moyen-Orient?! D’ici qu’ils arrêtent d’ « investir » pour voler le pétrole syrien, je demande à voir. Ils demanderont aux Turcs.

    Décision parfaitement hypocrite, qui sera éventuellement contournée là où il y aura du profit à faire, sans compter que l’augmentation des prix de l’énergie va relancer l’exploitation des schistes.

      +8

    Alerter
    • freddoshe // 14.11.2021 à 08h56

      Il ne peut y avoir de solutions pour ce qui est la cause du problème et de ceux qui sont le problème
      Le but ultime de la production capitaliste est l’accumulation de capital, pour laquelle la concurrence doit être menée aussi férocement que possible, l’exploitation intensifiée et la plus grande appropriation possible de tout ce que la production doit rendre possible. L’utilisation illimitée de combustibles fossiles sera remplacée par l’extraction illimitée de tous les minéraux et métaux nécessaires à une production « sans fossiles ». La féroce compétition se poursuivra pour le contrôle et la possession des matières premières, avec les « inévitables » guerres et l’ingérence qui en découle, et de toutes les formes de pratiques « néo-coloniales ». Avec le capitalisme « vert », la destruction du cadre de vie, la déforestation, la pollution de l’environnement des régions où sont extraites les matières premières pour la production « verte » vont se poursuivre.

        +9

      Alerter
    • Patrick // 14.11.2021 à 12h48

      De toutes façons, nous avons besoin des combustibles fossiles , au moins à court terme. Donc il y aura toujours quelqu’un pour les exploiter.
      Au pire , nous arrêtons toute forme d’industrie et de production chez nous , et nous laissons la Chine, l’Inde et la Russie utiliser les combustibles fossiles et produire pour nous.

        +2

      Alerter
  • LibEgaFra // 14.11.2021 à 08h59

    Francecul:

     » les bourgeois, au sens de Marx, étant d’ailleurs tout autant aliénés que les prolétaires. »

    Encore un qui n’a rien compris à Marx. Ne soyons pas étonné, le complotisme fait des ravages.

    Un autre exemple: Colin Powell a été traité de « complotiste » par un journaliste. Ou quand on ne sait même plus faire la différence entre « comploteur » et « complotiste », ce dernier terme étant devenu une insulte permettant de clore un débat.

      +8

    Alerter
    • Didier // 15.11.2021 à 16h46

      Excusez-moi, mais je crains que ce soit vous qui n’ayez pas compris le concept d’«aliénation» chez Marx.

        +3

      Alerter
  • LibEgaFra // 14.11.2021 à 09h20

    « Le détournement de l’amygdale se produit lorsque votre amygdale réagit au stress et désactive vos lobes frontaux. Cela active la réaction de lutte ou de fuite et désactive les réponses rationnelles et raisonnées. En d’autres termes, l’amygdale “détourne” le contrôle de votre cerveau et de vos réponses. »

    Sans compter que le stress, c’est très, très mauvais pour votre système immunitaire. Le stress peut être la cause de maladies auto-immunes comme la myasthénie grave.

    ABE

      +5

    Alerter
  • LibEgaFra // 14.11.2021 à 09h27

    « L’utilisation de la peur pour contrôler le comportement lors de la crise du Covid était « totalitaire », reconnaissent les scientifiques au Royaume-Uni »

    Nous y voilà! Direction Etat totalitaire, c’est dit!

    https://www.nexus.fr/actualite/news/peur-controler-royaume-uni/

    Même la Suisse qui vote le 28 novembre: résultat acquis d’avance… par la peur.

      +5

    Alerter
    • Patrick // 14.11.2021 à 09h32

      La peur a toujours été un excellent moyen de diriger et manipuler les peuples.
      Mais là depuis bientôt deux ans , on assiste à une expérience d’ingénierie sociale à une échelle jamais vue.
      ça marche.

      Sur le même sujet , on peut comparer avec le rapport de l’ATIH sur l’occupation des hôpitaux en 2020 ( quelle bande de complotistes toutes ces agences de l’état )

        +7

      Alerter
      • Beatrix // 14.11.2021 à 15h41

        En effet. Seuls complotistes sont ceux qui en ont les moyens… Les gros moyens, comme l’état qui dispose de toutes nos richesses.
        Seul l’état et ses commanditaires multimilliardaires sont complotistes et comploteurs.
        Dans cette affaire Covid, les mondialistes du WEF ont démontré qu’on peu de diviser le cheptel humain en de multitudes de minorités et d’en faire des Minorités Puissantes. De vrais bras psychologiques pour neutraliser toute prise de conscience contre eux. N’est-ce pas un procédé fasciste?

          +6

        Alerter
    • Saïd Herta // 15.11.2021 à 14h04

      « …La peur tue l’esprit , la peur est la petite mort qui conduit à l’oblitération totale … »
      Il va falloir leur apprendre la litanie contre la peur. :p

        +0

      Alerter
  • Patrick // 14.11.2021 à 09h30

    l’Allemagne et le Japon alliés pour défendre leurs valeurs communes 🙂
    Ils ont pas déjà fait ça dans le passé ? ça me rappelle vaguement quelque chose

    ( tapez pas , c’est de l’humour )

      +21

    Alerter
    • mikatypa // 14.11.2021 à 09h56

      Justement dans cet article il est fait mention de l’hommage des marins allemands à leurs prédécesseurs de 1942 !
      « Au passage, lors de cette escale japonaise, une délégation de la frégate Bayern a rendu un hommage aux marins allemands du croiseur auxiliaire Thor [HSK4], engagé dans une campagne de destruction de navires de commerce durant la Seconde Guerre Mondiale, ainsi qu’à ceux du pétrolier-ravitailleur Altmark. Ces deux bâtiments furent détruits par une explosion survenue en novembre 1942 dans le port de Yokohama. « 

        +4

      Alerter
    • Touriste // 14.11.2021 à 15h41

      Hé oui : ça nous rappelle les heures les plus sombres de notre Histoire, toussa… Ce que les petits bourges ne s’empresseront pas de dire très fort.
      Alors, un p’tit coup de déodorant pour rafraîchir l’Histoire ?
      Axe : Plus t’en mets, plus t’en as !

      Et donc, à la brasserie Chez Manu : Et une Grand Croix pour maman Merkel, une !

        +4

      Alerter
  • Lev // 14.11.2021 à 09h46

    La laïcité n’est pas une valeur ( entre d’autres) de la République (la Ve), c’est un principe républicain qui n’a rien à voir avec la pseudo morale lénifiante que veulent imposer les pseudos pédagogiques. En effet, au concours du Capes, une épreuve (un entretien) cherche à savoir si le futur enseignant est à même de transmettre les « valeurs » de la République. Celles de Macron ? Celles de Blanquer ? Celles de Darmanin et autres Véran ?
    Et pour répondre à l’article de Mme Garraulr, il est temps de rendre le pouvoir aux partis politiques

      +6

    Alerter
  • Jean // 14.11.2021 à 10h05

    ENQUÊTE : La Forêt Française est en DANGER

    https://www.youtube.com/watch?v=YgNfzRLGmCY

      +5

    Alerter
  • Jean // 14.11.2021 à 11h13

    EN PLEINE PANDÉMIE, LA CASSE DE L’HÔPITAL CONTINUE

    https://www.youtube.com/watch?v=f0YGZHUAaDM

      +6

    Alerter
    • LibEgaFra // 14.11.2021 à 12h19

      Ben oui, normal, tandis que la Chine construit si nécessaire un hôpital en dix jours avec de nombreux lits, la France détruit des lits.

      Économie pour le peuple versus économie pour les riches avec pour objectif la privatisation des hôpitaux.

        +7

      Alerter
      • Beatrix // 14.11.2021 à 16h06

        La santé publique de tous les pays signataires du programme vaccinal (GAVI avec Manuel Barosso pour l’instant à sa tête) sera affaire de l’OMS.
        dans un avenir plus ou moins proche, l’OMS décidera et gèrera les infra-structures hospitalières, recrutera et formera le personnel soignant, sélectionnera les candidats à la formation médicale (généralistes et spécialistes) et scientifiques pour les laboratoires.
        Dans cette perspective scellée en 2005, il est normal que le démantèlement des hôpitaux publics universitaires ou non, commence dès aujourd’hui. Celui des assurances sociales suivra vraisemblablement.
        Les vrais patrons de notre santé seront les grands financiers conviés au WEF, Banque Mondiale; FMI; les Blackrock, Rockfeller, Rotschild, Wangard & Cie. Conviés aussi à connaître leurs futures tâches, ont été les exécutifs nationaux tels que Premiers Ministres, Présidents, Ministres de la Santé, chargés de la gestion locale des Enveloppes et Directives de Santé.

        Oui! On soignera beaucoup rien qu’avec des vaccins ou avec les nouveaux médicaments post Covid.

        Tous ces gens de gôche qui appelaient de leur vœu un gouvernement mondial seront servis mais! Pas question pour eux de faire partie des décideurs.

          +5

        Alerter
  • RV // 14.11.2021 à 11h49

    Julian Assange torturé? Liberté de presse en danger? Nils Melzer, de l’ONU, fait le point
    https://www.investigaction.net/fr/julian-assange-torture-liberte-de-presse-en-danger-nils-melzer-de-lonu-fait-le-point/
    Un entretien incontournable avec le Rapporteur spécial de l’ONU sur la torture Nils Melzer, qui nous présente en détail son enquête explosive sur l’affaire Assange.

      +6

    Alerter
    • Grd-mère Michelle // 14.11.2021 à 16h36

      À lire aussi, en page 28 du Monde Diplomatique de Novembre:

      « Si Assange s’appelait Navalny » par S.Halimi et P.Rimbert

        +6

      Alerter
  • Jean // 15.11.2021 à 12h17

    Incompétence ou corruption ?

    Et encore au moins un milliard d’euros de perdu par nos gestionnaires de l’année !

    https://www.youtube.com/watch?v=eaLB0jIOY80

      +0

    Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications