Les Crises Les Crises
18.juillet.202118.7.2021 // Les Crises

Revue de presse du 18/07/2021

Merci 26
J'envoie

Merci à nos contributeurs pour cette revue de presse estivale.

ALLEMAGNE

Solidarité avec le parti communiste allemand

"Le 8 juillet, la commission électorale fédérale de la République fédérale d’Allemagne (RFA) a décrété que le DKP ne pouvait pas participer aux élections du Bundestag du 26 septembre 2021. Il a été privé de son statut juridique de parti. La soumission tardive des comptes par le DKP a servi de prétexte. Pourtant, les retards n’ont jamais été un problème, “Ce que l’on tente de faire ici, c’est une interdiction pure du parti”, a déclaré Patrik Köbele, président du DKP"

Source : Parti Suisse du Travail - Parti Ouvrier et Populaire

En Allemagne, la mise sous surveillance de l’AfD suspendue par la justice

"Le tribunal administratif de Cologne a jugé que la décision des services de renseignement intérieur allemands de placer sous étroit contrôle le parti d’extrême droite était problématique car elle a fait l’objet de fuites prématurées dans la presse. Le parti d’extrême droite Alternative pour l’Allemagne (AfD) s’est empressée de saluer la décision du tribunal. « C’est une victoire pour nous, mais aussi pour l’Etat de droit », s’est félicité le coprésident du parti et député européen Jörg Meuthen, ironisant au passage sur « ce service secret qui ne sait pas garder un secret »."

Source : Le Monde

DÉMOCRATIE

La sacralisation de Bernard Arnault ou la démocratie malade

"L’action d’Attac consistant à peindre en noir la Samaritaine a provoqué l’indignation d’une grande partie de la classe politique, des Républicains au Parti socialiste. Mais en héroïsant Bernard Arnault, ces politiques acceptent son pouvoir et sortent l’économie du champ politique. Comme le faisait remarquer l’économiste Stefano Palombarini sur le réseau social Twitter, on assistait à la reconstitution d’un « arc républicain » autour de la défense du malheureux Bernard Arnault, homme le plus riche de France touché au cœur par un gribouillage visant à rappeler que ce dernier avait vu son patrimoine s’alourdir de plus de 60 milliards d’euros en pleine crise sanitaire."

Source : Mediapart (via CADTM)

Le clan des milliardaires accapare les aides à la presse

"Le 1er juin, le ministère de la Culture publiait la liste des titres et de groupes de presse ayant bénéficié, de 2016 à 2019, des aides directes et indirectes à la presse. Des chiffres qui confirment une tendance déjà bien connue : en 2019, la moitié de ces aides ont bénéficié à 6 groupes de presse détenus par une poignée de richissimes hommes d’affaires. Bernard Arnault et son groupe LVMH décrochent la timbale."

Source : Acrimed

Jean Castex confirme la création d'une agence de lutte contre les manipulations de l'information

"Le Premier ministre a confirmé mardi le lancement en septembre de cette agence qui doit permettre de lutter contre la "menace informationnelle et des ingérences étrangères dans le débat public". Baptisée "Viginum", ses effectifs vont croître pour atteindre 50 agents en janvier 2022"

Source : France Inter

ENVIRONNEMENT

Explorer les origines fantômes du réchauffement climatique

"Et si la surchauffe planétaire actuelle, au-delà de la combustion d’énergies fossiles pour faire tourner les usines et rouler les voitures, avait aussi à voir avec la lointaine conquête des paysages naturels par l’agriculture ? C’est ce que laisse entendre une équipe de chercheurs internationaux dans une étude inédite pilotée par l’Inrae (institut national de la recherche agronomique) et le CEA (Commissariat à l’énergie atomique). Dans cette publication, parue le 4 juin dernier au sein de la revue Science Advances, ses auteurs révèlent la responsabilité des tourbières dans les émissions historiques de carbone du fait de leur artificialisation – c’est-à-dire la perte des caractéristiques biologiques d’un milieu naturel. Principal résultat de cette réévaluation : les tourbières de l’hémisphère nord converties en terres cultivées auraient « émis 72 milliards de tonnes [Gt] de carbone des années 850 à 2010 »."

Source : SOCIALTER

EUROPE

L'Union européenne se plie aux exigences des États-Unis et suspend son projet de taxe numérique

"Washington a obtenu ce qu'il voulait. Bruxelles a accepté lundi 12 juillet de geler son projet de taxe numérique européenne, très critiqué par les États-Unis, pour ne pas compromettre l'accord historique sur la fiscalité des multinationales qui devrait aboutir en octobre. Des négociations sur un big bang fiscal qui doit mettre fin aux paradis fiscaux et conduire les plus grandes entreprises, y compris celles du numérique, à payer une part d'impôt plus équitable, sont en cours à l'OCDE. Elles ont reçu samedi le soutien politique des pays du G20."

Source : Business Insider

FRANCE

Les entreprises françaises ne sont pas en difficulté… mais elles se sont quand même débarrassées de leurs salariés

"Vous vous rappelez, l’année dernière, des éternels reportages larmoyants des JT et des chaînes d’information sur les petits patrons en difficulté ? On aurait aimé voir le même engouement médiatique au sujet des salariés mis à la porte sous prétexte de l’impact du Covid19 sur la situation économique de leur entreprise. Surtout qu’en réalité, ces prétendues difficultés sont très largement à nuancer."

Source : Frustration Magazine

L'économie française en pleine accélération

"L’économie française a tenu en position défensive au premier semestre. Et les ménages comme les entreprises semblent aborder les trimestres avenir avec une flambée d’optimisme qui déjoue tous les pronostics. Après 14 mois de bâtons sanitaires dans les rouages de la production et de la distribution, de stop-and-go à répétition, avec une facture collective phénoménale qui fait craindre un remboursement douloureux, on aurait pu s’attendre à ce que les acteurs privés soient exsangues, inquiets ou sonnés. Ce n’est pas ce que disent les enquêtes, semblant donner raison à l’adage populaire : « ce qui ne nous tue pas nous rend plus forts ». Simple euphorie illusoire ou bifurcation véritable ? Que nous disent les chiffres en dur de ce premier semestre 2021 sur la possibilité que l’optimisme du moment se concrétise en élan durable ?"

Source : XERFI CANAL

GÉOPOLITIQUE

La Pologne envisage l’achat de 250 chars américains M1A2 Abrams

"Dans l’éventualité d’un choc frontal avec les forces terrestres russes, la Pologne accorde une importance particulière à ses chars de combat, avec pas moins de trois modèles actuellement en service au sein de son armée. En effet, celle-ci dispose d’environ 250 Leopard 2 de facture allemande, de 358 T-72 hérités de la période soviétique et de 232 PT-91 « Twardy » [une version locale du T-72, ndlr]. Le char américain M1A2 SEPv3 Abrams tiendrait la corde. Il serait ainsi question de doter l’armée polonaise de 250 chars de ce type. Soit de quoi équiper quatre bataillons blindés, pour un montant pouvant atteindre les 19 milliards de zlotys [un peu plus de quatre milliards d’euros, nldr]."

Source : Opex 360

Drogue : l’autre fléau qui mine la Syrie

"L’éclatement du conflit syrien en 2012 bouleversa l’équilibre des trafics, en modifiant tant les opportunités que les contraintes pour les trafiquants. De fait, ce que l’on peut appeler à première vue des « économies de guerre » au sens défini par Jenny H. Peterson, à savoir des « systèmes dans lesquels les incitations économiques motivent les acteurs à inciter et à participer à la violence politique, ou qui facilitent le conflit en cours en fournissant un moyen de financer la lutte violente » ont vu le jour, notamment au sein des groupes armés opposés à Damas. Pour répondre aux besoins de liquidité, taxes, kidnapping, trafics des ressources disponibles et autres extorsions devinrent monnaie courante. Dans la même lignée, le trafic de stupéfiants prend peu à peu de l’importance, et notamment le Captagon, facile à synthétiser et très prisé notamment dans le Golfe. La Syrie devient alors en un temps record le centre névralgique de la production de Captagon dans le monde."

Source : Geopragma

MATIÈRES PREMIÈRES

Plans de relance européens : l’hydrogène, bouée de sauvetage pour l’industrie des énergies fossiles

"Comme les multinationales du pétrole et du gaz ont réussi à siphonner les fonds destinés à la relance en se cachant derrière l’hydrogène. Nouveau rapport dans le cadre du réseau ENCO avec nos partenaires en Espagne, en Italie, au Portugal et à Bruxelles et la campagne "Fossil Free Politics". Alors que nous sommes confrontés à des catastrophes climatiques d’une fréquence effrayante, la Commission européenne a déclaré vouloir éviter que les plans de relance post-Covid ne servent à renflouer l’industrie des énergies fossiles à coups de milliards d’euros. Une nouvelle enquête de Fossil Free Politics et du Réseau européen des observatoires de multinationales (ENCO) montre que c’est pourtant exactement ce qu’elle fait : en Italie, en France, au Portugal et en Espagne, 8,3 milliards d’euros des fonds de relance de l’UE seront consacrés à l’hydrogène et aux gaz renouvelables."

Source : OBSERVATOIRE DES MULTINATIONALES

RÉFLEXION

L’IA pourrait aussi servir à créer de la désinformation scientifique

"Dans la lutte contre les fausses informations, l’intelligence artificielle peut apporter une aide précieuse. En novembre dernier, nous vous parlions notamment de ce système développé par des chercheurs de l’Université de Californie, de Berkekey et de Cornell. Il permet de repérer les adresses de sites d’informations douteux. Dans le détail, l’outil se concentre sur les données d’enregistrement du domaine, ou encore sur l’identité de la personne qui l’a enregistré. Le résultat est concluant puisque ce dispositif affiche un taux de réussite de 92 % dans la détection de faux sites d’information." [Si vous pouvez lire le lien source en anglais, l'article est plus complet]

Source : The next Web via Presse Citron

SOCIETÉ

La numérisation du quotidien, une violence inouïe et ordinaire

"Accélérée par la crise du covid, la numérisation de la vie quotidienne se poursuit, brutalisant quotidiennement les dépassés et les réfractaires sur l’air du « c’est ainsi ». Cette violence mériterait pourtant de trouver écho sur la place publique, explique notre chroniqueuse, d’autant plus que les services publics ne sont pas épargnés."

Source : Reporterre

Les deux visages de « voisins vigilants », le dispositif qui prétend faire baisser la délinquance

"Un gros œil noir sur fond jaune. C’est la signalétique des « Voisins vigilants » : un dispositif public valorisé par des mairies et l’État, ainsi qu’un service dispensé par une société privée. Ces « voisins vigilants » sont-ils efficaces ? Qui n’a pas aperçu le panneau avec un gros oeil noir sur fond jaune qui, à l’entrée de certaines communes, souvent à côté de l’inoffensif « village fleuri », signale que les « voisins » y sont « vigilants » ? Avertissement un peu anxiogène indiquant une surveillance de tous les instants pour certains, signalétique dissuasive rassurant les habitants du coin pour d’autres, les panneaux intriguent. Mais de quoi s’agit-il ? L’appellation « voisins vigilants » recouvre deux dispositifs. L’un est entre les mains de l’État et a été généralisé en 2011, sous la présidence Sarkozy, par le ministre de l’Intérieur Claude Guéant, sous le nom de « participation citoyenne »."

Source : BASTAMAG

ÉCONOMIE

Éric Toussaint : « Le plan de relance des dépenses publiques est finalement très limité et entièrement financé par le recours à la dette »

"Avant la pandémie du Covid, une crise capitaliste classique avait démarré : en 2019, réduction importante de la production industrielle en Allemagne et dans plusieurs secteurs de l’industrie des États-Unis et ralentissement économique en Chine en 2019, début de crise financière aux États-Unis à partir de septembre 2019, productivité en baisse dans les principales économies, stagnation ou baisse du taux de profit, … Cette crise classique en cours d’aggravation a été suivie à partir de décembre 2019 en Chine puis de mars 2020 en Europe occidentale, en Amérique du Nord puis dans le reste du monde, d’une énorme crise sanitaire provoquant un arrêt des chaînes de production, d’approvisionnement et de distribution. Les économistes qui nient la spécificité des effets de la pandémie sur l’économie se trompent, tout comme se trompent ceux et celles qui affirment que la crise est due à un choc externe, c’est-à-dire aux effets de la pandémie sur l’économie."

Source : CADTM

Commentaire recommandé

Sandrine // 18.07.2021 à 09h44

Les Crises s’inquiètent du dispositif « voisins vigilants « …
Il y a un dispositif qui sera voté prochainement, le 21 si j’ai bien compris, qui introduit une rupture du contrat social autrement plus grave…
[modéré]
D’ailleurs où sont passés les points que vous faisiez sur le niveau des contaminations ? Ils ont disparus, pourquoi ?
Ça pourrait pourtant être intéressant que vous fassiez une analyse de la hausse des contaminations au nouveau variant. Avec des comparaisons par pays, des mises en perspectives avec l’année dernière… Attal nous menace pourtant de « tsunami viral «  [modéré] ça mérite un fact checking, non? »

58 réactions et commentaires

  • Linder // 18.07.2021 à 08h13

    Acheter 250 chars, mais pourquoi faire? Si c’est un impôt déguisé, payé aux maîtres américains, alors c’est rationnel.
    Si c’est pour massacrer sa propre population qui se révolterait, cela peut sans doute encore être efficace.
    Mais rêver qu’une armée mette ses chars en face de ceux que vont acquérir les polonais, c’est ne pas comprendre les enseignements militaires des conflits de ces 30 ou 40 dernières années
    Une colonne de char russe qui se déplacerait en Pologne se ferait détruire ou neutraliser par des missiles, des drones ou des lasers dès ses premiers kilomètres. Les russes savent que les affrontements de chars comme à Koursk, c’est terminé, obsolète… Donc ils ne vont pas le faire, mais cela ne veut pas dire qu’ils vont se laisser faire.

      +6

    Alerter
    • Jean // 18.07.2021 à 08h42

      @Linder,

      => Une colonne de char russe qui se déplacerait en Pologne se ferait détruire ou neutraliser par des missiles, des drones ou des lasers dès ses premiers kilomètres. Les russes savent que les affrontements de chars comme à Koursk, c’est terminé, obsolète… Donc ils ne vont pas le faire, mais cela ne veut pas dire qu’ils vont se laisser faire.

      Encore faut-il que ces drones puissent percevoir les cibles rendues invisibles par les technologies de brouillage/occultation et que celles-ci ne disposent pas de leurres ou de blindages rendant leur destruction beaucoup moins évidente que vous ne le supposez. Sérieusement, croyez-vous que les états investiraient autant de ressources pour du matériel n’ayant aucune utilité sur le champ de bataille ?

        +1

      Alerter
      • Linder // 18.07.2021 à 12h52

        Je ne dis pas que c’est inutile, je dis que c’est inutile contre la Russie.
        C’est très utile contre des gilets jaunes.
        Mais ce genre de contrats est d’abord une décision POLITIQUE.
        La grande erreur de Kadafi, c’est de ne pas avoir acheter les Rafales que Sarkozy voulait lui vendre puisqu’il était fréquentable à ce moment là. Ces Rafales rangés dans une grange ou un parc d’attraction l’auraient protégé en tant que client (au sens antique du terme mais aussi au sens moderne) de Sarkozy.
        L’usage opérationnel du Rafale n’était absolument pas la question.
        Il en est de même pour ces chars.

          +6

        Alerter
        • Davout // 18.07.2021 à 14h01

          « Boots on the ground »
          Sans un fantassin qui maîtrise le sol, pas de victoire.
          Koursk fut unique et possible car des milliers de char enterrés. Mais dés mai 40, il fut prouvé que sans supériorité aérienne, les chars étaient inutiles.
          Ce qui n’a pas empêché les états majors d’en fabriquer des dizaines de milliers pendant la guerre froide. Aujourd’hui, les couches sont cyber, puis électronique,puis spatial, puis aerien. Une fois ceci fait, le char reste essentiel à la conquête et l’occupation du terrain.
          En tout cas c’est toujours le meilleur rendement qualité-prix

            +1

          Alerter
          • Linder // 18.07.2021 à 22h41

            Mais cela part du principe que la Russie voudrait occuper militairement la Pologne. Pourquoi voudrait-elle le faire ? Le coup exorbitant de l’occupation de l’Irak est un exemple suffisant pour comprendre que la Russie n’a pas l’intention de le faire.Et ce ne sont pas des chars qui ont fait partir les Russes d’Afghanistan il y a 30 ans, et les américains maintenant.

              +7

            Alerter
      • Subotai // 19.07.2021 à 03h39

        «  »Sérieusement, croyez-vous que les états investiraient autant de ressources pour du matériel n’ayant aucune utilité sur le champ de bataille ? » »
        ********
        Ben oui est c’est classique. 🙂
        On se prépare toujours pour la guerre de hier, pas celle de demain… puisqu’on ne la connait pas encore.
        Toutes les préparations sont des projections améliorées du connu…

          +5

        Alerter
    • RGT // 18.07.2021 à 11h49

      Des chars Abrams qui ont une autonomie de 300 km max dans les conditions idéales,sur terrain plat et en ligne droite, comme les chiffres de consommation des voitures annoncées par les constructeurs) en fonctionnant avec leur turbine très polluante au rendement minable…

      Ensuite les mêmes gouvernements viennent empêcher les pauvres de circuler avec leurs vieilles guimbardes pourtant largement moins polluantes.

      Que font les « écolos » ?

      Ils devraient logiquement faire des manifs monstres pour faire interdire ce genre de matériel et prôner la fabrication de chars électriques pour protéger l’environnement !!!

      Surtout quand on se contente de constater que lesdits chars ne sont plus utilisés désormais dans les conflits depuis plus de 30 ans mais qu’ils servent surtout à « calmer » les civils qui manifestent un peu trop ouvertement leur désapprobation des actions de leurs gouvernements.

        +10

      Alerter
      • Philippe T. // 19.07.2021 à 12h12

        Bonjour,
        Comme les chars n’ont que 300km d’autonomie, ce qui est plutôt bon soit dit en passant, on a inventé le porte-char et le camion citerne.
        Parce que en réalité le char d’assaut n’est pas fondamentalement prévu pour un ballade de week-end en Poméranie ou en Silésie ou un road trip vers la Moscovie.
        Ne confondons pas avec le camping-car, lui d’un usage plus pacifique et plus routier.

          +0

        Alerter
        • RGT // 20.07.2021 à 10h55

          Un Abrams « à fond » ou en tout terrain voit son autonomie chuter drastiquement (~ 100 km) ce qui nécessite qu’il soit suivi par l’intendance pour continuer à progresser.
          Souvenez-vous de la 1ère guerre du Golfe où nous avons assisté à des « sauts de puce » car les chars devaient attendre que le ravitaillement arrive afin de continuer à avancer.

          Quand à la « grande victoire contre la 2ème armée du monde », à vaincre sans péril on triomphe sans gloire. Les irakiens n’avaient que des très vieux chars usés et mal entretenus et leurs armement se composait essentiellement de lance-pierres…

          C’est pour ça que la stratégie russe pour lutter contre les chars consiste simplement à détruite TOUS les camions citernes et de ravitaillement (faciles à détruire car peu blindés, voir même même pas du tout) ce qui permet d’affamer les chars et les troupes des ennemis.

          Nota : Les chars russes motorisés par des « vieux mazout qui pue » ont une autonomie comprise entre 600 et 800 km, voire 1000 km, ce qui leur permet une fois les « ennemis » affamés de pouvoir se balader dans leurs lignes et de leur « péter la gueule » sans prendre le moindre risque.

          Comme disait mon grand-père : « Çà ne sert à rien d’avoir un gros sguègue si on a pas les reins qui poussent derrière ».

            +4

          Alerter
  • Jean // 18.07.2021 à 08h19

    Sur les aides à la presstitué Acrimed est encore en dessous de la vérité :

    https://fr.sputniknews.com/economie/202107171045888568-presse-journaux-coutent-cher-contribuable/

      +5

    Alerter
  • Jean // 18.07.2021 à 08h25

    CAC40 : dividendes records, scandale aux aides d’État ?

    « 51 milliards d’euros. C’est le montant que les groupes du CAC 40 vont verser à leurs actionnaires en 2021, soit 22% d’augmentation par rapport à l’an dernier. Tout ça en pleine pandémie mondiale, et alors que la totalité de ces entreprises a bénéficié du soutien financier de l’État. Un joli circuit de « relance » de l’économie, du contribuable vers l’actionnaire. Et qui sont les principaux bénéficiaires de ce montant astronomique ? Bien sûr, les habituels nababs du capitalisme français (Arnault, Bolloré, Bettencourt, Pinault…) mais surtout Blackrock, plus puissant fonds d’investissement de la planète et… l’État Français lui-même. »

    Source : https://multinationales.org/CAC40-dividendes-records-scandale-aux-aides-d-Etat

      +13

    Alerter
    • RGT // 18.07.2021 à 12h02

      « Aides » diverses (presse, CICE et autres « grandes décisions ») qui permettent de favoriser le « ruissellement » tant adulé par les « grands théoriciens » de l’économie.

      Oui, il y a « ruissellement », mais largement différent de celui annoncé.

      Les gros fleuves viennent alimenter les poches des actionnaires les plus puissants et les petits ruisseaux sont identiques au comportement du bourgeois cossu qui fait l’aumône à un gueux sur le parvis d’une église pour se donner bonne conscience.

      Avec cependant dans ce cas une grosse différence : Le gueux est le représentant d’un parti politique au pouvoir (ou pouvant y accéder) et cette aumône implique l’engagement obligatoire du gueux à garantir qu’il continuera a alimenter la pompe à finance des divins actionnaires.

      Bref, les « décideurs » donnent 100 et reçoivent 1.
      Ils feraient mieux de taper 2 directement dans les caisses de l’état, ça coûterait largement moins cher au con-tribuable mais les traditions doivent être respectées pour que la « ripoux-blique » fonctionne parfaitement.

        +2

      Alerter
    • JBB // 19.07.2021 à 00h11

      1 Blackrock ne touche pas de dividendes, il touche des frais fixes sur les fonds qu’il gère pour ses clients. Ce sont les clients de Blackrock qui touchent les dividendes.
      2 moins d’un quart du chiffre d’affaire du CAC40 est réalisé en France et ce n’est probablement pas le quart le plus rentable. Donc moins de 12.5Mds de ces dividendes reviennent à la France, à comparer aux plus de 1000Mds de prélèvements publics…

        +1

      Alerter
      • Jean // 19.07.2021 à 05h40

        @JBB,

        1 Blackrock, grâce à sa relation privilégié avec le chef de l’état, fera gagner bcp d’argent à ses clients. Ce n’est pas moins scandaleux formulé de cette façon.

        2 Les gros actionnaires sont apatrides et la France n’est pour eux qu’une tirelire dont-il faut tirer le maximum pour pouvoir ensuite planquer les gros sous dans des paradis fiscaux. Les prélèvement publics sont trop importants pour les PME qui investissent en France et pas assez pour les grandes entreprises qui délocalisent. Ce que dit en substance cet article, c’est qu’il ne devrait pas y avoir d’aides publiques sans contrepartie.

        Et sinon rien ne vous choque ?

          +3

        Alerter
      • Linder // 19.07.2021 à 08h12

        « et ce n’est probablement pas le quart le plus rentable » : c’est une illusion. Les filiales de Total, LVMH et autres grands groupes font leurs bénéfices en Belgique, au Luxembourg en Irlande ou aux Pays-Bas par optimisation fiscale.
        Ce sont ces pays qui sont des états voyous. Ce sont ces pays qui détruisent nos écoles, nos maternités, nous bureaux de postes. Pas la Russie, ni la Corée du Nord ou la Syrie.

          +7

        Alerter
        • Patrick // 20.07.2021 à 08h48

          Total fait l’essentiel de son business à l’étranger.
          Les activités en France sont déficitaires, on peut même se demander à quoi ça leur sert de rester sur le territoire français ( ou alors ça leur permet de négocier quelques aides sur le terrain auprès du gouvernement français )

            +1

          Alerter
          • RGT // 20.07.2021 à 11h16

            Total fait des profits monumentaux en France en commercialisant les produits pétroliers.

            Mais comme pour toute société pratiquant « l’optimisation fiscale », Total accumule les pertes dans les centres de production et de distribution et fait remonter les profits dans les paradis fiscaux.

            Les centres de production vendent à perte les produits à une holding basée dans un paradis fiscal, ce qui permet à ces centres de production de réclamer des aides pour continuer leur activité dans le pays hébergeant les centre de production.

            Cette holding engrange des profits monstrueux en vendant à prix d’or des produits qui ne transitent même pas dans ses entrepôts (qu’elle ne possède même pas, ça coûte trop cher) aux distributeurs locaux qui bien sûr vendent à perte.

            Et les distributeurs locaux viennent ensuite réclamer des aides pour continuer leur activité sous peine de licencier des milliers de salariés (précaires bien sûr) à l’état qui cède au chantage (avec bienveillance) en utilisant bien sûr les impôts payés par ceux qui sont trop cons pour payer.

            Par contre, il est strictement interdit aux « gueux » de pratiquer une telle « optimisation » sous peine de se voir immédiatement embastillé par Bercy pour fraude fiscale.

            Il faut quand-même préciser que les « gueux » n’ont pas les ressources financières qui leur permettent d’offrir des pantouflages dorés aux énarques entre deux congés dans les services de l’état.

            Ne vous étonnez donc pas si ces montages financier perdurent en toute impunité.
            Il faudrait déjà commencer le nettoyage des écuries d’Augias au sommet de l’état.

              +7

            Alerter
  • Jean // 18.07.2021 à 08h29

    LOI RENSEIGNEMENT : LE GOUVERNEMENT NOUS MET TOUS SOUS SURVEILLANCE

    Le Sénat a adopté, le mercredi 30 juin, un projet de loi renforçant les mesures antiterroristes et le renseignement. Voté par 251 voix contre 27 et 66 abstentions, le texte, dont les sénateurs ont modifié plusieurs articles, pérennise des mesures inspirées de l’état d’urgence. Annoncé dans la foulée de l’attentat contre une fonctionnaire de police à Rambouillet en avril, ce nouveau projet de loi dans l’arsenal antiterroriste était programmé de longue date. Il vise notamment à faire entrer définitivement dans le droit commun quatre mesures emblématiques mais expérimentales de la loi « sécurité intérieure et lutte contre le terrorisme » (Silt) de 2017. Conservation généralisée des données de connexion, recours aux algorithmes pour traités ces mêmes données, surveillance de masse, certaines de ces mesures inquiètent et cristallisent de nombreuses oppositions.

    Source : https://www.youtube.com/watch?v=KxtF33v5beI

      +10

    Alerter
  • Jean // 18.07.2021 à 09h09

    Sur « L’IA pourrait aussi servir à créer de la désinformation scientifique »

    Cette même IA pourrait tout aussi bien servir à traquer les sites proposant une alternative à la narrative officielle, tout dépendra de celui qui décide quelle information est douteuse. Personnellement, je préfère vivre dans un monde dans lequel il y a des « fake-news », ce qui permet de forger le discernement, plutôt que dans celui où le Décodex deviendrait le Ministère de la Vérité. En matière d’information la pluralité est importante car la vérité est souvent relative.

      +16

    Alerter
    • LibEgaFra // 18.07.2021 à 09h34

      « Sur « L’IA pourrait aussi servir à créer de la désinformation scientifique » »

      Je rassure (!) tout le monde, c’est déjà le cas.

        +11

      Alerter
    • Patrick // 20.07.2021 à 08h49

      l’IA n’est pas un truc autonome , ce ne sont que des algo alimentés par des bases de données.
      Donc l’IA nous ressort ce que l’on veut qu’elle ressorte ( enfin , quand c’est programmé correctement ).

        +1

      Alerter
      • RGT // 20.07.2021 à 11h39

        L’IA est actuellement basée sur des algos de « deep learning », c’est à dire que pendant la phase « d’apprentissage » on donne à « manger » à un « réseau de neurones » une masse de données qui nécessiterait à un humain des millénaires pour être assimilée.

        Le problème, c’est que ces « réseaux de « neurones » sont d’une stupidité incommensurable car ils n’ont même pas « conscience » du contenu réel des données qu’ils absorbent comme des éponges.

        Puis ce « réseau de neurones » passe en mode « exploitation » et par des processus similaires à un arc réflexe ‘quand on pique la patte d’une grenouille elle retire sa patte sans réfléchir) les données d’entrée entraînent des réponses immédiates à ces stimuli.

        Rien de sorcier dans ce processus, c’est à la portée de n’importe quel ver nématode ne possédant que quelques neurones.

        Le problème provient du fait qu’il est totalement impossible de déterminer quelle sera la réponse de ce « réseau de neurones » une fois « l’apprentissage » terminé.
        Et parfois il suffit qu’une seule donnée soit « mal interprétée » pour que l’IA parte totalement en vrille.

        Des chercheurs se sont « amusés » (on parle d’études scientifiques très sérieuses) à faire « dérailler » les IA avec des petits leurres planqués dans des données tout à fait légitimes.

        Les résultats ont été effarants.

        Comme l’IA n’a AUCUNE NOTION de la réalité et du contenu réel des informations qu’elle traite ça donne parfois des résultats désastreux.

        L’IA, c’est surtout un business très lucratif pour ceux qui profitent de l’aubaine.

          +4

        Alerter
        • Linder // 20.07.2021 à 22h05

          Un exemple de procédé pour faire dérailler une IA, dans le cas de la reconnaissance d’image :
          vous lui apprenez à reconnaître des oranges ( ou n’importe quoi d’autre) en photo.
          Après un temps d’apprentissage, elle sait le faire avec un excellent taux de fiabilité.
          Vous prenez ensuite une photo d’orange et vous faites une retouche d’image en ajoutant un autre dessin (une voiture par exemple) par dessus l’image dans une couleur proche de la couleur original (dans un orange tellement proche de l’orange de la photo qu’un œil humain ne pourrait voir la différence) : l’IA ne peut plus reconnaître l’image qu’un enfant de 3 ans reconnaîtrait sans problème.
          Quand vous savez comment elle traite les données, vous pouvez « facilement » l’induire en erreur.
          Les serbes mettait des branches en diagonales sur les bords de ponts en 1999 pendant l’agression de l’OTAN, les ordinateurs ne les repéraient plus. Ils mettaient des chars en baudruches qui eux étaient identifiés comme de vrais chars…
          En 20 ans, les techniques ont évolués mais les principes restent les mêmes.

            +1

          Alerter
  • ManuUK // 18.07.2021 à 09h16

    Ce qui est quand même étonnant, c’est que l’action actuelle en France qui met le plus en branle la démocratie française à savoir le PASSE-SANITAIRE et le VACCIN n’est pas évoqué dans les-crises.

    J’entends bien que le vaccin est un sujet compliqué, vu le nombre de personnes réfractaires au vaccin sur ce site. Mais au vu de toute la soupe qu’on entend dans les médias mainstream, on espérait avoir une autre vision, un autre angle de lecture de ce qui se passe aujourd’hui en France ici sur ce site.

    On FORCE à la vaccination par une manipulation et une stratégie d’interdictions d’accès aux espaces les plus importants (hôpitaux, gare, bâtiments administratifs) sans débat et sans prise de recul. C’est inouïe ! En plus, on est en plein dans le mensonge. C’est une attaque directe à notre démocratie. Nous avons besoin d’un vrai débat sur la vaccination de la population française qui doit être validé par un vote au parlement ou en référendum.

    Par qui a été prise cette décision ? Est-ce une décision prise au sein de l’OMS ? de l’UE ? une action unie ? Même Raoult appelle à la vaccination ! C’est unanime ! Tout le monde dit de le faire, toutes les personnes de l’autorité, mais aucun débat !!! Rien !!!! On doit fermer sa gueule ? Aucun organe de presse ou média entame le débat ?

    En attendant que mon post soit modéré…

      +51

    Alerter
    • Damien // 18.07.2021 à 19h52

      Complètement d’accord avec toi. Étonnant qu’il n’y ait rien sur ce sujet.
      Je suis vacciné, et pourtant totalement opposé à ce qu’est en train de mettre en place Macron.

      Diviser pour mieux régner, comme pour les gilets jaunes, avec pour but de monter une partie de la société contre l’autre, pour pouvoir justifier de ses mesures autoritaires.

        +25

      Alerter
    • Maximytch // 19.07.2021 à 09h39

      Faudrait pas perdre des lecteurs en affichant son total soutient à la politique sanitaire gouvernementale.
      Visiblement Julian Assange est plus important que ce qui se passe en bas de chez nous.

        +21

      Alerter
    • Subotai // 20.07.2021 à 18h32

      Ce n’est pas une attaque de la Démocratie, c’est de l’arbitraire.
      La Démocratie, comme régime, définit le mode de désignation des dirigeants – C’est tout.
      Ça ne désigne pas la manière de gouverner, on peut parfaitement élire un despote.
      Nous sommes dirigé par un « Conseil de Défense » comprendre par une une Junte militaire.
      L’habillement cosmétique des faits par des mots ne change pas les faits; et le faits sont des conséquence d’actes.
      Appeler un chat, un chat.

        +4

      Alerter
      • Grd-mère Michelle // 22.07.2021 à 13h05

        « La Démocratie, comme régime, définit le mode de désignation des dirigeants. »
        FAUX. Si on veut appeler un chat, un chat:
        La démocratie n’est pas un régime, mais une doctrine politique d’après laquelle la souveraineté doit appartenir à l’ensemble des citoyens(et donc aussi des citoyennes, selon les règles ancestrales du français parlé et écrit).
        Dans un régime politique de démocratie représentative, parlementaire, celle-ci définit le mode de désignation, par le peuple, de ses représentant-e-s temporaires.
        Le glissement fréquent et inconscient du mot « représentant-e-s » vers « dirigeants », que je rencontre ici quasiment chaque jour, me fait penser que les français-es (y compris ceux/celles qui n’hésitent pas à prôner la dictature), désirent, ont envie, en tout cas acceptent, n’ont pas d’autre espoir que d’être « dirigé-e-s » (par des hommes, en plus! Au secours! Où sont les femmes?)

        Alors que le seul progrès possible, dans les actuelles démocraties corsetées par les pouvoirs économiques et financiers soutenus par les armées, serait qu’elles deviennent plus participatives(plus de considération et d’écoute pour la « société civile »), comment motiver et mobiliser des citoyen-ne-s incapables d’imaginer se diriger, se conduire, eux/elles-mêmes?
        Les récriminations, c’est bien, c’est nécessaire. Les propositions, projets, objectifs, ce serait mieux…
        N’existe-il pas un groupe, un « parti » avec un programme, qui s’appelle « La France Insoumise »?

          +0

        Alerter
  • douarn // 18.07.2021 à 09h24

    Et voilà… il aura fallu 80 ans, 3 générations de souvenirs perdus, pour qu’avec un AfD devenu un parti comme les autres et un DKP légalement dépossédé de son statut de parti, l’Allemagne se rapproche encore plus d’une configuration qui pourtant nous avait fait dire en ces temps éloignés : « plus jamais ça! »

    Todd averti : « le dogmatisme, la démesure et l’hybris sont très allemands »

    https://blogs.mediapart.fr/xipetotec/blog/180818/leurope-s-en-est-allee-adresse-d-emmanuel-todd-l-allemagne

      +9

    Alerter
    • LibEgaFra // 18.07.2021 à 09h36

      Ou Hitler le retour, une Allemagne de l’Atlantique au Donbass, mais ce n’est pas fini, ce Drang nach Osten!

        +1

      Alerter
    • Jean // 18.07.2021 à 10h37

      @douarn

      S’il suffisait d’interdire un parti pour se prémunir du fascisme, le fascisme ne serait plus un problème. Pour le communisme par contre il va falloir trouver un autre nom si nous ne voulons pas voir les bombardiers américains nous apporter la « démocratie ». Au bout de 80 ans de bourrage de crâne les pauvres ont désappris que c’est la seule idéologie qui fasse suffisamment peur aux ogres pour qu’ils nous laissent de quoi vivre.

        +13

      Alerter
    • RGT // 18.07.2021 à 12h46

      J’avoue que, même si je ne suis pas du tout marxiste (et loin de là) que ces deux décisions allemandes m’ont littéralement interpellé.

      J’en conclus donc qu’il est préférable (comme c’était déjà le cas dans les années 30) pour les « élites » de favoriser des partis bien fascistes mais 100% libéralo-compatibles (dans le sens favoriser la liberté de faire des profits sur le dos des autres) tout en interdisant strictement des partis qui représentent (idéologiquement) un partage plus équitable entre individus.

      Tout comme en France jusqu’au début des années 80 il est nécessaire d’avoir une réelle opposition politique tangible pour modérer les velléités des plus cupides.

      N’oublions pas non plus que les régimes et les idéologies fascisantes sont pour les « élites » et les plus nantis l’idéal à atteindre : Ils peuvent contrôler ces mouvements qui ensuite leur garantiront l’ordre et la liberté (pour eux seuls) de pouvoir continuer à parasiter sans restriction l’ensemble de la population.
      Et si la population ne veut pas il reste encore les « brigades de la mort » qui tireront dans le tas sans aucune retenue.
      Au début avec des LBD et des « grenades de désencerclement » pour préserver les apparences de « démocrassie », et ensuite à l’arme de guerre quand la propagande aura bien fait son œuvre.

        +11

      Alerter
  • Davout // 18.07.2021 à 09h32

    Opex 360 se présente comme un spécialiste super pro et là il parle de 250 chars lourds Abrams pour équiper quatre bataillons.
    Toute l’armée française dispose de 254 chars Leclerc répartis sur quatre régiments.
    Moi qui croyait naïvement qu’un bataillon c’était de 3 à 4 compagnies, soit 36 à 48 chars lourds.
    On m’aurait menti?

      +1

    Alerter
    • Paul // 18.07.2021 à 16h35

      les leclercs, ils peuvent encore faire quelque chose ?

      vous pouvez préciser? sous entendu la Pologne s’équipe énormément ?

        +0

      Alerter
    • Fernet-Branca // 20.07.2021 à 07h12

      Les chars font mis en œuvre par la cavalerie en France. On emploie traditionnellement le terme escadron à la place de compagnie.

        +0

      Alerter
  • Sandrine // 18.07.2021 à 09h44

    Les Crises s’inquiètent du dispositif « voisins vigilants « …
    Il y a un dispositif qui sera voté prochainement, le 21 si j’ai bien compris, qui introduit une rupture du contrat social autrement plus grave…
    [modéré]
    D’ailleurs où sont passés les points que vous faisiez sur le niveau des contaminations ? Ils ont disparus, pourquoi ?
    Ça pourrait pourtant être intéressant que vous fassiez une analyse de la hausse des contaminations au nouveau variant. Avec des comparaisons par pays, des mises en perspectives avec l’année dernière… Attal nous menace pourtant de « tsunami viral «  [modéré] ça mérite un fact checking, non? »

      +67

    Alerter
    • Totote // 19.07.2021 à 10h23

      une prise de conscience dans la population se fait sur l’énorme manipulation de l’opinion qui a abouti à cette monstruosité au croisement de 1984 et de la république populaire de Chine.
      Il est temps d’atterrir sur les crises.

        +26

      Alerter
    • Ouate // 19.07.2021 à 16h50

      Rupture du contrat social.
      Va falloir développer en tantinet quand même.
      Liberté, égalité, fraternité.
      Le premier s’accorde mal des deux autres.

        +1

      Alerter
      • Totote // 23.07.2021 à 21h42

        Les hôpitaux et les bureaux de vote ne seront pas accessibles sans pass sanitaire. Les tests ne seront plus remboursés et si vous refusez de vous vaccinez vous pouvez être viré aussi sec sans indemnités. il vous en faut encore ?

          +0

        Alerter
    • Patrick // 20.07.2021 à 11h43

      Dispositif  » voisins vigilants  » .. oui , bof !!
      je dois dire que ça pourrait être assez utile en campagne mais avec des limites.
      Mon voisin est « vigilant » , il avait appelé les gendarmes pour signaler des gars « distraits » , du style à entrer dans des maisons qui ne sont les leurs et même à agresser un peu au passage.
      Les gendarmes ne sont pas venus , ah si ils sont venus plus tard pour nous expliquer que nous ne devions pas nous défendre nous-mêmes !! du coup , on aimerait mieux qu’ils ne viennent plus du tout.

        +1

      Alerter
      • Grd-mère Michelle // 22.07.2021 à 11h18

        Des gars qui entrent dans des maisons qui ne sont pas les leurs sont généralement des gars qui n’ont pas de maison…
        Le vol n’existe que parce que la propriété privée existe.
        Il serait essentiel, pour la sécurité de chacun-e(propriétaire ou pas) que l’Etat prenne soin de garantir un logement digne (et les moyens d’y vivre à l’abri des besoins élémentaires) à tout le monde, sans conditions.
        Nécessité urgente d’établir un cadastre des bâtiments vides, inoccupés(souvent le fruit de la spéculation immobilière), à réquisitionner sans tarder, et d’évaluer les moyens à investir dans leur amélioration, avant d’envisager de consacrer des sommes folles à la construction de nouveaux logements sociaux « passifs ».

          +0

        Alerter
  • Jean // 18.07.2021 à 10h04

    Comment le réchauffement climatique va bouleverser l’humanité

    Un degré, deux degrés, trois degrés, quatre degrés… Au cours du siècle à venir, la température de la planète va continuer de monter. Plus l’humanité émettra de gaz à effet de serre, plus le réchauffement climatique sera important. Mais en quoi ce dérèglement du climat est-il un problème ? Pourquoi doit-on se soucier de quelques degrés de plus ?

    https://www.youtube.com/watch?v=8nzRXxPnlPQ

      +2

    Alerter
    • pseudo // 18.07.2021 à 13h08

      > Plus l’humanité émettra de gaz à effet de serre, plus le réchauffement climatique sera important.

      formuler le problème ainsi est problématique; toutes les émissions déjà émises sont dans le tuyau pour faire exploser le climat, ça prend juste un peu de temps pour être effectif. ce que nous émettons depuis, disons, l’accord de paris, c’est de la super finition de névrotique obsédé rigoureux dans son achèvement. Ils, le monde, me font rire à parler de +3 +4°, on est sur une pente à +10°… Après, j’étais quand même déçu de constater qu’aux states ils sont déjà au bord de l’apoplexie avec leurs feux de forets. Il y aurait un risque de pénurie de carburant pour alimenter les combattants du feu. Déjà ! oups..

        +1

      Alerter
      • Jean // 18.07.2021 à 16h30

        @Pseudo,

        Cette vidéo de vulgarisation est destinée à ceux qui ne réalisent pas encore l’importance des bouleversements que le réchauffement climatique va générer. Ceux qui sont déjà informés, comme vous semblez l’être, savent effectivement que ce sera encore plus catastrophique que ce qui est annoncé.
        Nos représentants nous prennent pour des enfants qu’il ne faut pas effrayer, aussi minimisent-ils les conséquences de la surconsommation que nous devrons tous assumer. Le problème c’est qu’en infantilisant les populations celles-ci ne peuvent pas prendre leur responsabilité et ceci d’autant plus que nombreux sont ceux qui préfèrent ne pas savoir. C’est irrationnel car en ayant le courage de mesurer les conséquences de nos actes nous aurions pu atténuer la violence des réactions de la Nature. Nous avons sans doute les responsables politiques que nous méritons mais cette incurie se payera très cher.

          +1

        Alerter
      • LibEgaFra // 18.07.2021 à 23h21

        « Il y aurait un risque de pénurie de carburant pour alimenter les combattants du feu. Déjà ! oups.. »

        Pas grave! Il y en a toujours assez pour aller faire des ronds dans l’eau en Mer Noire ou en Mer de Chine ainsi que pour envoyer envoyer des avions provoquer la Russie à ses frontières.

        Question de priorités: vouloir s’emparer des forêts sibériennes.

          +2

        Alerter
  • Donnons du sens….. // 18.07.2021 à 10h33

    Comment faire pour que vos prestations très éclairantes sur les très chauds dossiers actuels parviennent à éclairer la masse majoritaire de nos semblables, pour leur faire percevoir et découvrir le niveau extrême de manipulation, dont ils sont les premières victimes, tout cela à leur insu ???

    Courage à nous, progressistes de toutes les tempêtes, la vérité fera son chemin, mais nous avons un grand besoin de perspicacité et surtout de patience…..malgré que le temps presse…..les drames sont de plus en plus quotidiens et destructeurs…..Mais, hélas et à la fois tant mieux, ils devraient pouvoir contribuer à crédibiliser les décennies de combats de tous les progressistes pour éveiller ou réveiller les couches populaires victimes d’une mondialisation capitaliste plus puissante que jamais….

      +1

    Alerter
  • Davout // 18.07.2021 à 11h36

    Le pass sanitaire vous ne connaissez pas? Il transforme en paria tout non-vacciné( je suis vacciné, pour info).
    Avec une appli dédiée type BlackMirror ou chaque passant inconnu pourra matcher le bon citoyen vacciné du mauvais Français de bonne mémoire.
    Comme en Chine, pire qu’au Turkménistan ou que l’affreux pays de l’effroyable Poutine. Sans pass, fini les bars, les restos, les boîtes, les cinés, les théâtres, les concerts, les trains, les avions, pas les métros ni les bus, RER ou trains de banlieue bondés , fait pas déconner, les parias doivent quand même aller bosser.
    Tout ça pour des vaccins dont on a brûlé toutes les règles prudentielles de délai d’observation(mini 4ans d’habitude) basés sur des principes totalement inconnus et pour lesquels on exhonére de responsabilité pénale et civile fabriquants, et donneurs d’ordre politiques et administratifs
    Plus ça va, plus ce gouvernement ressemble à celui du répugnant Guizot. Le libéralisme totalitaire. On sait comment ça a fini en 1848.

      +47

    Alerter
    • LibEgaFra // 18.07.2021 à 15h52

       » pour lesquels on exhonére de responsabilité pénale et civile fabriquants, et donneurs d’ordre politiques et administratifs »

      Le fameux coût « bénéfice/risque ». Comprendre: risque pour vous et tout bénéfice pour les compagnies pharmaceutiques et leurs actionnaires.

      Exemple:

      https://libreentreprise.ma/flash/moderna-frole-le-sommet-des-100-milliards/

      En cas de problème suite à une vaccination, c’est tout pour votre pomme. Le risque de décès est faible: un pour un million d’injections avec AstraZeneca, et 2,6 avec Pfyzer. Mais chut, ne le dites pas, on a retiré AstraZeneca au profit du Pfyzer.

      Elle est pas belle la vie?

        +10

      Alerter
    • Fulsi // 20.07.2021 à 08h01

      La base du libéralisme c’est quand même les libertés individuelles. Le pass sanitaire n’est anti-libéral. Faut pas inverser le sens, c’est pas parce que le libéralisme économique à ces dérives qu’il faut jeter le bébé avec l’eau du bain

        +0

      Alerter
  • Vercoquin // 18.07.2021 à 16h01

    Il manque une info: les révélations du Guardian. (*)
    15/07/2021
    « Kremlin papers appear to show Putin’s plot to put Trump in White House »
    Une fuite au Kremlin révèle le complot de Poutine pour installer Trump à la maison blanche.
    https://www.theguardian.com/world/2021/jul/15/kremlin-papers-appear-to-show-putins-plot-to-put-trump-in-white-house
    Qui peut encore y croire ? Personne ?
    Si. Un journaliste d’Europe 1
    Jean-Sébastien Soldaïni vous en dit plus sur les « Kremlin Papers ».
    Il n’a peut-être pas lu les conclusions du rapport Mueller.
    https://www.europe1.fr/emissions/vincent-hervouet-vous-parle-international/kremlin-papers-la-fuite-qui-revele-linfluence-de-la-russie-dans-lelection-de-donald-trump-4058158
    Et comme d’habitude, les preuves sont là, puisqu’ils le disent.

    (*) Histoire de rire un peu

      +7

    Alerter
    • LibEgaFra // 18.07.2021 à 17h47

      « Qui peut encore y croire ? Personne ? »

      Malheureusement beaucoup trop de monde et d’abord tous ceux qui veulent une guerre contre la Russie et multiplier les sanctions.

      Même un site de réinformation s’est laissé berner par ce mensonge. Un de plus dans une longue liste de calomnies.

      Le complot pour mettre Trump au pouvoir est venu d’agents ou d’anciens agents comme Steve Pieczenik.

        +2

      Alerter
  • Paul // 18.07.2021 à 17h08

    «  »Accélérée par la crise du covid, la numérisation de la vie quotidienne se poursuit, brutalisant quotidiennement les dépassés et les réfractaires sur l’air du « c’est ainsi ». »

    https://reporterre.net/La-numerisation-du-quotidien-une-violence-inouie-et-ordinaire

    c’est L’énorme changement actuel, le climat et le covid n’en sont devenu que des paravent ou desexcuses.

    la déshumanisation TOTALE de notre société ( appelez tout numérique ou grand reset ) il est et sera notre grand étau dans lequel les gens seront les prisonniers.

    J’ai été surpris et content de voir que des va c c iné ont défilé contre le pass sanitaire, tout le monde n’est pas dupe.
    et après, on se moque du crédit social chinois ….
    si le pass, passe, par ce tour, l’étau se refermera
    Réflechissez bordel !

      +23

    Alerter
  • Jean // 18.07.2021 à 17h10

    Déclaration de la Communauté hongroise pour la paix

    « L‘OTAN et l’Union européenne ont lancé une attaque politique coordonnée contre la Hongrie pour mettre fin à notre coopération avec la Chine et la Russie. Ils veulent que la Hongrie mette fin à l’accord avec la Russie sur l’extension de la centrale nucléaire de Paks, et avec la Chine sur la construction de la ligne ferroviaire Belgrade-Budapest et l’établissement de l’université Fudan en Hongrie. Le système d’alliance occidental, dont notre pays est membre, exige que nous coupions les ponts vers l’Est et que nous nous soumettions entièrement à la volonté de l’OTAN. Leur attaque se cache sous le couvert de la défense de la démocratie. Ils prétendent s’inquiéter du sort des libertés et des droits de l’homme en Hongrie.(…)
    Ils se plaignent que le pouvoir hongrois ne monte pas le peuple contre les Russes et les Chinois, comme le font les Polonais, les Tchèques, les Roumains et les Baltes. Ils se plaignent que nous soyons prêts à rétablir les relations diplomatiques avec la Syrie. Plus important encore, ils se plaignent que nous opposions notre veto à l’intégration de l’Ukraine dans l’OTAN. Alors qu’ils craignent la démocratie en Hongrie, ils pactisent avec les nazis en Ukraine. »

    Source : http://www.entelekheia.fr/2021/07/15/nouvelle-guerre-froide-la-hongrie-et-le-rideau-de-fer-de-lotan/

      +8

    Alerter
  • Jean // 19.07.2021 à 09h24

    La haute autorité sanitaire chinoise s’oppose à des mesures locales d’obligation vaccinale

    « Réagissant à des mesures prises par plusieurs provinces, interdisant l’accès à certains lieux publics aux résidents non-vaccinés contre le Covid, les autorités sanitaires chinoises souhaitent continuer à vacciner sans recourir à la coercition. «Informé, consenti et volontaire» : tels devraient être les principes de base du programme d’inoculation des vaccins Covid-19, selon les autorités sanitaires chinoises. »

    Source : https://francais.rt.com/international/88861-haute-autorite-sanitaire-chinoise-oppose-mesures-locales-obligation-vaccinale

    Si la Chine est une dictature, qu’est devenue la France ?

      +11

    Alerter
    • Casimir Ioulianov // 19.07.2021 à 13h54

      La question est bonne mais assez malaisée pour ces deux pays.
      Il est clair que nous sommes en face de deux régimes qui ont des problèmes pour savoir où placer le curseur entre autorité et liberté sur beaucoup de sujets , souvent différents d’ailleurs et toujours avec « de bonnes raisons ». En cela ; comparaison n’est pas raison.
      Là ou les situations sont comparables par contre c’est dans la personnification du système. Là où la Chine y est un peu obligée eut égards au parti unique (les courants au PCC c’est pas marqué sur la tête du chef) en revanche , dans un système pluraliste censément démocratique , la figure du chef se doit de briller par son absence. Ça fonctionne pas bien la démocratie quand c’est le chef qui décide de tout …

        +1

      Alerter
      • Subotai // 20.07.2021 à 18h47

        Le problème est la grosse erreur commune est de penser qu’il s’agit d’un curseur entre Autorité et Liberté.
        Le problème est de penser qu’on peut faire le bonheur des autres en les forçant.
        Il s’agit simplement d’honnêteté.
        Le merdier est général, mais là où ça merde le plus, c’est la où les dirigeants ont été les moins honnêtes avec les populations.
        Les humains sont des humains pas des Surhumains, mais prendre les gens pour des cons n’a jamais été une bonne manière de résoudre les problèmes quand on est aux commandes.
        Imaginez un Macron, Commandant d’un navire de guerre à la mer, mutinerie garantie.

          +1

        Alerter
  • V_Parlier // 23.07.2021 à 22h07

    Je cite: « Accélérée par la crise du covid, la numérisation de la vie quotidienne se poursuit, brutalisant quotidiennement les dépassés et les réfractaires sur l’air du « c’est ainsi » »
    => Il me semble que pas mal d’articles publiés sur ce site poussaient bien dans ce sens. Comme par hasard, depuis que la dictature « pour notre bien » est officialisée, plus d’articles covido-anxiogènes…

      +0

    Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications