Les Crises Les Crises
11.juillet.202111.7.2021 // Les Crises

Revue de presse du 11/07/2021

Merci 36
J'envoie

Pour le débat, risquons quelques articles « sociétaux »… Merci à nos contributeurs et bonne lecture.

DÉMOCRATIE

Régionales : des éditorialistes clairvoyants pour des abstentionnistes bêtes et méchants

"Dimanche, pour expliquer l’abstention record aux régionales et aux départementales, les experts de toutes les chaînes avancent de nombreuses hypothèses : le soleil, le Covid, la Fête des pères, CNews, les vacances, la “giletjaunisation”… Mais, surtout, une mauvaise volonté coupable et une incompréhension de ces scrutins. Pour lesquels, coïncidence, les éditorialistes eux-mêmes affichent un souverain mépris tant ils sont obnubilés par la présidentielle."

Source : TELERAMA : LA VIE AU POSTE LE BLOG DE SAMUEL GONTIER

« Attaque » à la gouache de la Samaritaine : des journalistes contre Attac

"Ce samedi 3 juillet, Attac menait une action pour « dénoncer l’enrichissement indécent des milliardaires pendant la crise ». Parmi eux, Bernard Arnault, ayant « vu ses avoirs personnels augmenter de 62 milliards d’euros », et son groupe LVMH, s’apprêtant à « verser 3 milliards d’euros de dividendes à ses actionnaires en 2021, soit une hausse de 25 % par rapport à l’année précédente ». En signe de contestation, Attac a ainsi déployé une banderole sur l’immeuble-siège de LVMH pointant « le gang des profiteurs », et aspergé de gouache noire la Samaritaine, magasin du même groupe de luxe. Que n’ont-ils pas fait ! Les politiques ont « condamné », de la maire de Paris à la présidente de la région Île-de-France. Mais les cris d’orfraie et les appels à la dissolution de l’association sont aussi venus… de journalistes."

Source : Acrimed

FRANCE

« Haute intensité » : La France va renouer avec les grandes manœuvres militaires

"Lors de sa dernière audition au Sénat en qualité de chef d’état-major des Armées [CEMA], plaidant pour un maintien de l’effort budgétaire en matière de défense en dépit des difficultés économiques causées par la pandémie de covid-19, le général François Lecointre a affirmé que « nous avons tous le devoir de faire prendre conscience à nos concitoyens que le monde qui les entoure est un monde violent et qu’ils vont être rattrapés par cette violence très rapidement, quoiqu’il arrive, qu’ils le veuillent ou non. » Et d’insister : « On ne peut pas faire d’impasse sur la protection de nos intérêts stratégiques et sur le rang de la France dans le monde »."

Source : Opex 360

Plongée dans la "schiappasphère" de Twitter

"Dimanche soir, Twitter s'enflammait autour de la vidéo du "lissage brésilien" des cheveux de Marlène Schiappa. Une polémique aux fourches multiples qui a fait émerger une ruse encore plus capillotractée : de multiples comptes Twitter qui postent en chœur à la gloire de la ministre. Qui sont-ils ? Marlène Schiappa a sans doute vu mieux comme début d'année. La ministre déléguée chargée de la Citoyenneté, féministe en chef de la macronie, déjà chahutée depuis sa nomination au ministère de l'Intérieur (où elle prend ses ordres de Gérald Darmanin, qui est accusé de viol), a commencé 2021 par un "bad buzz" sur les réseaux sociaux : le "lissage brésilien gate"."

Source : Arrêt sur images

« Les effectifs des gardes forestiers sont taillés à la hache »

"On a appris le 18 juin que l’Office national des forêts (ONF), l’établissement qui gère les forêts publiques françaises, allait supprimer 475 postes dans les prochaines années. Les syndicats fustigent « une privatisation rampante ». Avec des conséquences multiples : manque de moyens pour protéger les forêts à l’heure du changement climatique, dégradation des conditions de travail, perte de sens. Reporterre fait le point avec Philippe Canal, porte-parole du Snupfen Solidaires, le syndicat majoritaire des gardes forestiers."

Source : Reporterre

La carte de l’état réel des trains du quotidien

"Voici une carte unique : ligne par ligne, dans toutes les régions de France, elle présente l’état du chemin de fer en France, selon la qualité de son service. L’équipe de Reporterre a mené l’enquête, tronçon par tronçon, en interrogeant des dizaines d’experts et d’usagers. Bilan : ça va mal. Il est urgent de rénover « les trains du quotidien ». En découvrant notre carte des lignes de train menacées, présentant des dysfonctionnements, retards, ralentissements, etc, vous ne serez sans doute pas surpris : le réseau ferré français ne va pas très bien. Mais cette carte n’existait pas : aujourd’hui, nous vous présentons l’état du réseau ferroviaire français du point de vue des voyageurs." (Carte intéressante : https://www.anti-k.org/2017/06/16/le-reseau-ferroviaire-francais-sest-enormement-contracte-depuis-80-ans/)

Source : Reporterre

GÉOPOLITIQUE

Ingérence et droit international : l’exemple des États-Unis et de l’Ukraine

"En théorie, le droit international interdit de s’immiscer dans les affaires des autres. Mais comme l’illustre le cas des États-Unis et de l’Ukraine, certains États ont une conception toute singulière du principe de non-ingérence."

Source : Front Populaire

Raïssi, nouveau Président iranien : notre souveraineté n’est pas négociable

"Après des semaines de campagne par des chaînes en persan soutenues par l’Occident et diffusant 24h/24 et 7j/7 en Iran des messages de boycott des élections, le 18 juin, l’Iran a finalement organisé sa 13e élection présidentielle. Il y avait différentes raisons pour que les Iraniens ne participent pas aussi massivement qu’auparavant. Une de ces raisons est la propagande incessante contre l’État iranien sur des chaînes satellite comme BBC Persian, soutenue par le Royaume-Uni, Voice Of America, soutenue par les États-Unis, Iran International, soutenue par l’Arabie saoudite, et bien d’autres, comme toujours et spécialement pour cette élection, s’efforçant avec acharnement de créer un fossé entre le peuple et le pouvoir."

Source : LE CRI DES PEUPLES

Nord Stream 2 : comment interpréter la fin des sanctions américaines ?

"Le 19 mai 2021, pendant les préparatifs du sommet entre Vladimir Poutine et Joe Biden à Genève dans le cadre du G7, le secrétaire d’État américain Anthony Blinken annonce que les États-Unis renoncent aux sanctions qu’ils avaient imposées au projet du gazoduc Nord Stream 2. Pourquoi ce revirement ?"

Source : The Conversation

Afrique de l’Ouest. La violence (parfois) terroriste dans la « zone des trois frontières »

"La cartographie de la violence dans la « zone des trois frontières » permet non seulement de comprendre le déplacement de celle-ci mais également de faire des prévisions pour l’avenir. La cartographie est ici essentielle pour matérialiser les phénomènes criminels."

Source : Conflits

LIBERTÉS

Prédation des données de santé : suspicions légitimes autour du groupe chinois BGI

"Les données de santé sont actuellement parmi les plus prisées. Si elles intéressent, sans doute est-ce parce qu’elles sont les plus sincères, les moins anonymisées et surtout les moins modifiables. En effet, on peut falsifier un numéro bancaire, on peut annuler un paiement en ligne, on peut modifier des pseudonymes et des codes d’accès, mais les données de santé sont pour la plupart irrévocables à l’instar du numéro de sécurité sociale (NIR), qui se trouve être le sésame de nombreuses portes auprès des services d’allocations sociales notamment."

Source : Ecole de Guerre Economique

MATIÈRES PREMIÈRES

À mesure que le pétrole décline, il deviendra moins cher mais moins abordable

"En 1980, Paul Ehrlich (biologiste) et Julian Simon (professeur de commerce) s'opposent. Ehrlich penche pour une catastrophe malthusienne, Simon pense que, parce que le génie de l’humanité ne connaît pas de limites, l'humanité peut se sortir de n’importe quel problème. Ehrlich et Simon avaient parié sur l'évolution des prix d'un panel de métaux et Ehrlich perdit en dépit de la loi de Hotelling : le prix d'une ressource non renouvelable devait croître de manière exponentielle avec le temps. Simon a gagné son pari parce que les revenus et la productivité augmentaient. Or, constatant le tassement et le déclin de ces 2 paramètres depuis les années 1980-2000, l'hypothèse d'une baisse des prix du pétrole devient tangible, pétrole devenant malgré cette baisse de prix, une denrée difficilement abordable pour les acteurs économiques."

Source : Jancovici

RÉFLEXION

Le retour des chasseurs de cerfs aux affaires

"Les membres du G7 viennent de se mettre d’accord sur une taxe universelle. Les États-Unis sont revenus dans l’accord de Paris sur le climat. La désescalade commerciale se poursuit entre Américains et Européens. Rien de tel que la fable du chasseur de cerfs de Rousseau pour comprendre ce qui nous arrive. Imperceptiblement, il souffle un air d’apaisement dans nos chaumières. Comme si le bon sens commençait par retrouver son chemin. Certes, le monde ne va pas si bien. Et l’on se contentera de dire qu’il va mieux que pire. Mais il y a quelque chose qui ressemble à de la bonne nouvelle. Un exemple tout frais : la taxe minimale de 15 % votée par le G7, applicable à l’ensemble des entreprises quel que soit l’endroit où elles décident d’aller planquer leurs bénéfices. Une goutte d’eau assurément, mais qui rafraichit. Il faut dire que le problème est de taille."

Source : LE COMPTOIR

Islamogauchisme : un épouvantail en retard d’une crise

"Jean-Michel Blanquer ou Frédérique Vidal en sont convaincus : l'islamogauchisme ravage l'université. Drôle de façon de considérer l'enseignement supérieur. Car ce terme, marqué au fer rouge de la haine raciste, en dit plus long sur l'idéologie de ceux qui l'emploient que sur le monde de la recherche."

Source : Blog Mediapart Iconogrammes

SOCIETÉ

Le sort actuel de Mila est une honte pour la France

"La condamnation de onze harceleurs de la jeune femme ne suffira pas à lui assurer une vie acceptable, ni à nous racheter une dignité, à nous, les Français, qui permettons qu'elle reste emmurée dans notre indifférence."

Source : Slate

ÉCONOMIE

En Islande, la semaine de quatre jours de travail est un immense succès

"Le plus grand essai de réduction de temps de travail a été réalisé en Islande et se trouve être un grand succès, à tel point que l'idée devrait être reprise au Royaume-Uni, indique The Independent. Plus de 1% de la population islandaise a pris part à ce programme pilote entre 2015 et 2019. L'objectif était de réduire la semaine de travail à 35-36 heures, sans pour autant diminuer le salaire global. Une analyse jointe de think tanks islandais et britannique a révélé que les essais, ayant impliqué environ 2.500 personnes, ont stimulé leur productivité et leur bien-être et ont entraîné des changements permanents."

Source : Slate

Commentaire recommandé

Guadet // 11.07.2021 à 10h06

Sur Attac et la Samar :
Après l’attentat terroriste contre la chemise du DRH d’Air France, la destruction l’arc de triomphe de l’Étoile par les gilets jaunes, et leur attaque de l’hôpital de la Pitié, voici maintenant la terrible dégradation de la Samar par Attac. Pour de la peinture à l’eau sur des vitres… alors que LVMH a détruit de beaux immeubles vieux de deux siècles pour cette même Samar de luxe. Mais LVMH est riche et travaillait pour les riches et a donc été applaudi. Alors qu’Attac rappelle le bien commun et l’intérêt du peuple : quelle honte !
Incroyable comme l’argent a pris complètement le pouvoir pour la culture comme pour le reste. Ouverture de la nouvelle samaritaine et du musée Pinault en même temps : date noire dans la décadence de la culture en France.

45 réactions et commentaires

  • Paul // 11.07.2021 à 08h49

    « Prédation des données de santé : suspicions légitimes autour du groupe chinois BGI »

    suspiscion

    mais réalité pour gates et ses potes…. et là, pas besoin de s’en inquieter

      +21

    Alerter
  • LibEgaFra // 11.07.2021 à 09h10

    « parce que le génie de l’humanité ne connaît pas de limites, »

    Arrogance? Forfanterie? On prête à Einstein la formule suivante:

    « Deux choses sont infinies: l’univers et la bêtise humaine, en ce qui concerne l’univers, je n’en ai pas acquis la certitude absolue. »

    Bref, la source ne m’étonne plus. Certains ont la mémoire courte:

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Choc_p%C3%A9trolier

      +2

    Alerter
    • LibEgaFra // 11.07.2021 à 09h47

      A propos d’une augmentation de la consommation de pétrole: « C’est une perte pour le climat…  »

      Formule d’une stupidité sans nom, le « climat » s’en contrefiche, vu qu’au Trias et au Crétacé le climat était beaucoup plus chaud avec un dernier maximum à la fin du Paléocène.

      En outre la production de pétrole n’a pas encore commencé à sérieusement diminuer en regard de la fluctuation de la demande (crises économique de 2008 et sanitaire actuelle).

        +4

      Alerter
      • LibEgaFra // 11.07.2021 à 10h10

        Le pauvre Jancovici, traumatisé pour avoir parié sur une augmentation du prix du pétrole (contrats à terme!) et avoir perdu de l’argent! Quel mauvais analyste! On reparlera du prix du pétrole quand sa production aura commencé à sérieusement baisser. Ce qui n’est pas encore le cas.

        Le prix d’une matière première peut aussi chuter si on lui trouve un substitut.

          +3

        Alerter
        • Aribo // 11.07.2021 à 15h24

          Curieux ce que vous lui faites dire, c’est le contraire de ce qu’il dit depuis plus d’une décennie…!?

          Sinon bonne chance pour trouver un substitut au pétrole aussi pratique.

            +14

          Alerter
          • LibEgaFra // 15.07.2021 à 15h47

            Mea culpa! L’article n’est effectivement pas de Jancovici. Le lien est intitulé « Jancovici »… Le blog est intitulé « Jancovici », mais n’est pas de lui… « Jancovici » marque déposée?

            J’ai écrit « matière première », je n’ai pas écrit « pétrole ».

            C’est la raison pour laquelle le prix de pétrole va augmenter lorsque la production va baisser.

              +0

            Alerter
        • Philippe T. // 11.07.2021 à 19h27

          Bonsoir,
          [modéré]
          D’une part la mention d’une petite perte d’argent par l’auteur site à un investissement raté est tout à fait anecdotique et marginale au sein d’un l’article très intéressant.
          D’autre part Jancovici n’est pas l’auteur de l’article.

            +6

          Alerter
          • LibEgaFra // 15.07.2021 à 15h55

            Idem mea culpa de mon commentaire précédant concernant l’auteur de l’article.

            C’est loin d’être anecdotique puisque l’une des conséquence de cette perte (dont on ne connait pas le montant!) est cet article qui prétend que le prix du pétrole n’augmentera pas… Il confond conjecture avec structure des réserves et de la production.

              +0

            Alerter
        • Subotai // 15.07.2021 à 19h01

          C’est une traduction d’un article US.
          Il fallait être étatunien pour croire à l’exponentiel des prix en cas de rareté d’un produit.
          Tous les gens qui ont vécu des pénuries savent qu’il peut y avoir seulement 3 choux sur l’étal, un foule d’affamés, un prix de quelques sous (moins que le prix de revient) affiché et aucun acheteur parce que pas dans leurs moyens.*
          Ils sont doués pour redécouvrir l’eau chaude et le fil à couper le beurre.

          * jusqu’à ce que le foule affamée renverse l’étal, s’entretue pour les choux, qui sont au final détruit dans la bagarre. Mais ça c’est une autre histoire…

            +0

          Alerter
      • Didier // 11.07.2021 à 15h28

        [modéré]
        «C’est un perte pour le climat» n’est rien d’autre qu’une métonymie : si le climat était effectivement beaucoup plus chaud aux époques que vous évoquez, il ne vous aura pas échappé qu’à ces époques, l’humanité brillait par son absence. Et donc que par la dégradation des conditions climatiques terrestres, Jancovici pointe – certes de manière raccourcie, en usant d’une figure de style – le danger qui menace notre propre espèce. Il est évident, pour tout lecteur moyennement doué, que ce n’est pas pour «le climat» qu’il est inquiet.

        Vous pouvez parfaitement contester ou vous opposer à Jancovici, mais de grâce, veuillez user d’arguments un peu moins balourds.

          +9

        Alerter
      • Aribo // 11.07.2021 à 15h48

        Mais enfin voyons, il faut l’entendre par « perte pour le climat stable et plutôt favorable que nous connaissons depuis l’époque pre-industrielle »…

        Comparer notre climat actuel, sa rapide évolution, avec une longue période, lointaine, comme vous le faites, c’est vouloir comparer des choux avec des carottes et attribuer faussement cette ineptie à quelqu’un qui ne l’a même pas évoqué, à part dans l’imagination de ses détracteurs, non?

        En tout cas je veux bien la source exacte non tronquée si vous persistez à faire dire des bêtises à je ne sais qui.

          +7

        Alerter
        • LibEgaFra // 15.07.2021 à 16h51

          Désolé, « perte pour le climat » est une formule de propagande. Le climat stable? Sur des périodes de plusieurs siècles: non. Favorable?! Pour qui?

          Rapide évolution? Pour le passé lointain, les observations ne sont pas assez précises pour savoir si les changements ont été lents, rapides ou très rapides. Et il y a peu de doutes que si nous sommes là, c’est à la suite des différents événements géologiques ainsi qu’aux changements climatiques induits.

          La source de quoi? De « la perte pour le climat »?

            +0

          Alerter
  • LibEgaFra // 11.07.2021 à 09h17

    Pour les forêts, sait-on que l’ONF a connu (connaît?) l’un des plus forts taux de suicides? Dérive d’une gestion capitaliste en lieu et place d’une gestion patrimoniale.

      +8

    Alerter
    • Paul // 11.07.2021 à 09h31

      oui et non, le nombre semble quand même très limité par rapport aux agriculteurs, police, ouvriers et dans les professions de santé, particulièrement aide-soignantes…

        +1

      Alerter
      • LibEgaFra // 11.07.2021 à 09h53

        Oui et oui: je parle de taux, pas de nombre absolu.

        113/100.000; télécommunications (poste): 24/100.000.

          +4

        Alerter
        • Paul // 11.07.2021 à 13h12

          alors non, 24 en 4 ou 5 ans
          1 tous les 3/4 jours pour les autres

          113 par an ?

            +0

          Alerter
          • VVR // 12.07.2021 à 11h37

            non c’est un taux annuel, ce que LibEgaFra précise dans le poste que vous commenté, soit 113 suicide par an pour 100.000 personne, sachant qu’il n’y a que 8000 agents.

            Ce chifffre concerne probablement une mauvaise année avec 8 personnes suicidées alors que la moyenne est de 4. Il suffit de 2 suicides dans l’année pour être dans la moyenne nationale, et le personnel de l’ONF cumule les facteurs de risque: beaucoup de plus de 45 ans, travail souvent solitaire, en milieu rural.

            Encore une conséquence de la manie de l’austérité: comme on ne peut pas taper sur les retraites, qu’on ne peut pas taper sur le soin, et pas beaucoup plus l’éducation, ce sont les autres qui prennent. la charge de travail a pratiquement doublée en 20 ans, au prétexte d’améliorations technologiques inefficientes à l’usage, mais qui sur le papier sont là et justifient la surpression des postes. Tout ça pour supprimer 4000 postes et economiser 100 millions d’euros de traitement, autrement dit rien.

            Surtout que l’état se retrouve faire appel a des prestataires, ce qui coûte globalement la même chose, mais avec un service largement inférieur. Mais comme le nombre de fonctionnaire baisse, le ministre est content.

              +3

            Alerter
    • ellilou // 11.07.2021 à 21h34

      Si je me souviens bien (que ceux qui auraient des sources n’hésitent pas à les partager…) cette hémorragie dans l’ONF date de ce bon Sarkozy et n’a depuis cessé 🙁 joie et bonheur du dépeçage des biens communs que sont les forêts et l’élimination des femmes et des hommes chargé(e)s de s’en occuper!

        +8

      Alerter
      • Brigitte // 12.07.2021 à 10h14

        Le dépeçage des services publics a commencé avant Sarkozy mais c’est vrai qu’avec lui, comme avec Macron, il y a eu changement de braquet. Toujours le même scénario, ils jouent au privé mais n’en ont pas les rudiments. Ils gardent une mentalité de monopole d’état. Une anecdote: j’ai demandé un devis pour le contrôle sanitaire d’un arbre à l’ONF et a une entreprise spécialisée de ma région. L’ONF était 2 fois plus cher. Devinez qui j’ai choisi?
        On retrouve le même modèle de gestion entrepreneuriale à la SNCF, la Poste, EDF etc…Ils commencent par créer des filiales, pour faire semblant d’avoir de la concurrence, puis les ouvrent aux capitaux privés, et on connait la suite….

          +1

        Alerter
  • Paul // 11.07.2021 à 09h21

    et pour l’affaire de Mila, j’avoue ne pas avoir trop suivi. ( et ne suis pas religieux, nin pro religion)

    Est-ce pas une conséquence indirecte du 3 poids trois mesure ?

    comment se fait-il qu’on puisse cracher sur une religion alors que pour d’autres, même pas le droit d’y faire allusion ?

      +14

    Alerter
  • Guadet // 11.07.2021 à 10h06

    Sur Attac et la Samar :
    Après l’attentat terroriste contre la chemise du DRH d’Air France, la destruction l’arc de triomphe de l’Étoile par les gilets jaunes, et leur attaque de l’hôpital de la Pitié, voici maintenant la terrible dégradation de la Samar par Attac. Pour de la peinture à l’eau sur des vitres… alors que LVMH a détruit de beaux immeubles vieux de deux siècles pour cette même Samar de luxe. Mais LVMH est riche et travaillait pour les riches et a donc été applaudi. Alors qu’Attac rappelle le bien commun et l’intérêt du peuple : quelle honte !
    Incroyable comme l’argent a pris complètement le pouvoir pour la culture comme pour le reste. Ouverture de la nouvelle samaritaine et du musée Pinault en même temps : date noire dans la décadence de la culture en France.

      +29

    Alerter
  • bm607 // 11.07.2021 à 10h35

    « Jean-Michel Blanquer ou Frédérique Vidal en sont convaincus : l’islamogauchisme ravage l’université. Drôle de façon de considérer l’enseignement supérieur. Car ce terme, marqué au fer rouge de la haine raciste… »

    Si le terme « islamogauchiste » demanderait à être clarifié, allant de « gauche liée avec le terrorisme islamique ou a minima qui ne le condamne pas vraiment » à « gauche qui défend les personnes issues d’une immigration issue des pays à forte tendance islamique, ou de leurs descendants récents ayant les mêmes croyances religieuses » voire « gauche qui racole cette partie de la population pour de pures raisons électorales », à l’opposé on a souvent le droit à la parade absolue, le point Godwin de ces dernières années ; « raciste », voire mieux comme ici « haine raciste ».
    Tout à fait comme certains qui ont essayé de mélanger « antisémitisme » et « antisionisme », quoi.

    C’est pratique ces imprécisions ou ces amalgames, ça permet de ne pas se fatiguer la tête à réfléchir, que ce soit un camp ou l’autre. Ne pas penser, mais médire, critiquer, être flou, c’est dans l’air du temps.

      +11

    Alerter
    • R // 11.07.2021 à 21h38

      C’est surtout que ceux qui n’ont que ce terme à la bouche seraient bien incapables de le définir, s’en servent allègrement dans des buts bien peu « laïcs » et n’ayant que fort peu à voir avec la loi de 1905 et tout avec leurs piètres ambitions politiques.

        +5

      Alerter
  • RGT // 11.07.2021 à 11h23

    Infos toujours plus déprimantes chaque semaine…

    Avec bien sûr une mention spéciale sur un buzz de diversion concernant la vidéo du « lissage brésilien » des cheveux de Marlène Schiappa…

    Info bien sûr largement plus importante que le désespoir de millions de français qui voient leurs conditions de vie se dégrader pendant que les actionnaires de LVMH sabrent le champagne.

    Pour descendre encore plus bas tout en respectant la chute dans les abîmes de la médiocrité de « nos » élites nous aurons bientôt droit à la vidéo de l’épilation du sillon fessier de Zupiter en direct avec les commentaires avisés des « grands esprits » de l’analyse politique de haut niveau.

    Oups !!! J’ai fait une grosse bourde car ils pourraient prendre cette « suggestion » au pied de la lettre et nous l’imposer…
    Désolé.

      +5

    Alerter
    • Kasper // 11.07.2021 à 11h59

      L’article sur la schiappasphere a son intérêt. Moi quand un membre du gouvernement consacre les ressources de son cabinet à créer de faux comptes pour se faire mousser à titre personnel sur Twitter, j’ai envie de le savoir.

      Surtout qu’elle est pas la dernière à l’ouvrir sur les fake news et les sois disant bots russes, cette hypocrite.

        +14

      Alerter
      • Incognitototo // 11.07.2021 à 16h15

        Dommage qu’il faille bien se tenir et rester dans les limites des conventions sociales « acceptables », parce que personnellement (mais vous aussi je pense) j’ai bien d’autres qualificatifs (plus fleuris) que « hypocrite » pour juger des déclarations de cette schizophrène et de ceux comme elle dans son gouvernement et ailleurs, y compris malheureusement à gauche.

        Oui, moi aussi cette « maladie » politique m’intéresse et je me demande jusqu’à quand les citoyens seront capables d’ingurgiter tant de signaux contradictoires (dites « injonctions paradoxales ») sans exploser…

          +4

        Alerter
  • Jean // 11.07.2021 à 12h33

    Sur « Haute intensité » : La France va renouer avec les grandes manœuvres militaires

    « nous avons tous le devoir de faire prendre conscience à nos concitoyens que le monde qui les entoure est un monde violent et qu’ils vont être rattrapés par cette violence très rapidement, quoiqu’il arrive, qu’ils le veuillent ou non. » Et d’insister : « On ne peut pas faire d’impasse sur la protection de nos intérêts stratégiques et sur le rang de la France dans le monde ».

    C’est bien là le drame, car c’est au moment où nous allons avoir le plus besoin de notre armée que nos politiciens choisissent de confier son commandement à une nation étrangère.
    L’Allemagne, plutôt que de chercher à récupérer notre matériel militaire, se contentera cette fois de nos brevets. Et il est sans doute déjà discuté, en coulisse, de la façon dont notre nation pourrait se faire « assister » pour maintenir opérationnelle sa force de dissuasion nucléaire… A quel moment le mot trahison vient à l’esprit de ceux qui collaborent à de tels projets ?

      +9

    Alerter
    • Grd-mère Michelle // 11.07.2021 à 14h01

      « …faire prendre conscience à nos concitoyens que le monde qui les entoure est un monde violent… »
      Comme si la violence n’était pas intrinsèque au « monde » français, car liée aux « intérêts stratégiques » et au « …rang de la France dans le monde », qui furent à l’origine de nombreux massacres au cours de l’Histoire… que ce soit dans le domaine de l’expansion ou dans celui de la colonisation.
      La « force de dissuasion nucléaire » n’est qu’un avatar « moderne » de la volonté de domination d’un État sur d’autres, et permet la féroce compétition économique qui serait soi-disant plus acceptable, moins violente.
      Et pourtant, des tas de gens en souffrent et en meurent prématurément chaque jour… en France comme ailleurs…

        +4

      Alerter
      • Bouddha Vert // 11.07.2021 à 22h08

        La « force de dissuasion nucléaire » permet qu’on vous laisse tranquille, cf la Corée du Nord et l’Iran qui elle n’y aura pas droit pour des raisons sans intérêt ici.
        Quant aux massacres français, quitte à taper sur du blanc, n’oubliez pas le monde anglo-saxon car il n’est pas à la peine.

          +3

        Alerter
      • Grd-mère Michelle // 12.07.2021 à 16h46

        Oui, d’accord à propos du monde anglo-saxon(entre autres).
        Mais, remarquez que je répondais @Jean, qui citait une phrase où « nos concitoyens » sont français(en oubliant bien sûr les concitoyennes, oubli typique de l’ancestral et persistant patriarcat français, à tendance dominatrice comme tous les patriarcats) pour venir défendre le militarisme, erreur funeste de l’humanité, selon moi(alors que ses spécificités, de langage, d’habileté et d’ingéniosité, lui permettent de surmonter ses instincts animaux afin de gérer raisonnablement les difficultés inhérentes à la vie sur terre, en n’y ajoutant pas de la souffrance).
        Vous trouvez que nous serions « tranquilles » du fait que la Corée du Nord et l’Iran n’auraient pas le droit de posséder la « force de dissuasion nucléaire »?!
        Personnellement, je n’ai jamais compris(depuis l’âge de 12ans, où j’ai appris l’Histoire des guerres mondiales et de la destruction d’Hiroshima et Nagazaki ) pourquoi certains États en ont le droit, plus que d’autres…
        Et je n’ai jamais cessé de plaider pour l’annulation de ce droit, qui s’est concrétisée ce 22/1/2021, lorsqu’une majorité qualifiée des membres des Nations Unies a effectivement ratifié le TIAN, le Traité d’Interdiction des Armes Nucléaires.
        Reste qu’une minorité de Nations-membres, bien sûr les « grandes puissances » qui possèdent ces armes de destruction massive ou celles qui se réfugient sous leur « aile protectrice », comme les membres de l’OTAN, n’ont pas encore ratifié ce Traité émancipateur de notre bêtise…

          +1

        Alerter
        • Bouddha Vert // 12.07.2021 à 22h23

          Merci pour votre réponse, deux petites remarques cependant:
          Il ne me semble pas nécessaire à ce que les « mâles » se battent la coulpe en culpabilisant sans cesse de ce que leurs aînés aient pu véhiculer comme normes, « c’était avant », d’autant plus concernant le terme « concitoyen » qui ne véhicule pas, à mon sens, de connotation genré.
          Misogynie comme misandrie ne méritent aucun écho.

          Quant à la possibilité de disposer ou non de l’arme nucléaire, comme vous, je ne comprends que trop bien le caractère abject de cet état de fait, mais, encore une fois, la posséder c’est être tranquille sur son territoire contre toute tentative d’invasion… Libre à vous de revendiquer l’interdiction d’en disposer, personnellement le bisounoursisme ne faisant plus partie de ma grille de lecture, je sui ravi que mon pays en dispose car, chacun en pense ce qu’il voudra, les civilisations refusant l’armée ne durent pas longtemps et le nucléaire est particulièrement dissuasif.

            +1

          Alerter
        • Grd-mère Michelle // 13.07.2021 à 18h31

          Évidemment, tout qui critique la misogynie(en fait, son utilisation par le patriarcat, dont les normes tentent de persister à tout prix, contre toute logique, particulièrement dans la langue, notre spécificité humaine pourtant si porteuse d’espoirs de paix, de solidarité, d’égalité et de liberté) se voit traiter de misandrie!

          J’ignore ce que sont les Bisounours, jamais regardé ce dessin animé.
          Mais je m’interroge sur le choix de votre pseudo, ici visiblement usurpé…
          Car, pour m’être intéressée à l’enseignement du Bouddha, sage parmi les sages qui eurent le courage de s’exprimer sans se lasser dans les siècles passés, j’ai acquis la conviction que LA PEUR est à l’origine de la plupart des drames que l’humanité a subis, ou infligés, au cours de son évolution.
          Ainsi, selon moi, les principaux aspirants « maîtres du monde » furent, et sont encore, de grands paranoïaques, souvent des petits hommes complexés de leurs faiblesses, terrorisés de subir le pouvoir des autres, ce qui galvanise leur férocité et leur capacité à convaincre leurs « concitoyens » dans leurs projets sanglants, monstrueux et délirants (Cf Hitler…et d’autres que je vous laisse trouver vous-même).
          Continuez donc à trembler sur votre territoire, puisque vous vous complaisez dans l’abjection, et à encourager vos petits potentats à saloper NOTRE planète avec la production d’énergie nucléaire, militaire ou civile, et ses déchets qui empoisonneront mes enfants et petits-enfants(et les vôtres?)
          Mais…svp…trouvez-vous un autre pseudo… et une autre couleur… car le vert ne vous sied guère.

            +0

          Alerter
  • Grd-mère Michelle // 11.07.2021 à 13h27

    « Ingérence et droit international… »
    Malheureusement, le fidèle serveur de mon iPad(Apple) ne me donne pas accès à la source « Front populaire » de cet article.

    Voir ceci: https://www.investigaction.net/fr/le-groupe-des-amis-pour-la-defense-de-la-charte-de-lonu/

      +0

    Alerter
  • Incognitototo // 11.07.2021 à 16h05

    À propos de l’article de Jancovici sur la (soi-disant) Loi de Hotelling et la (soi-disant) loi de l’offre et de la demande (dont « tout ce qui est rare est cher »)… Depuis le temps que toutes les (soi-disant) lois économiques se démentent les unes après les autres, je suis toujours étonné que certains cherchent encore à savoir si certaines sont « vraies ». Je ne comprends pas d’ailleurs que les économistes n’aient pas encore appris à parler de façon relativiste et contextuelle, d’autant qu’ils ont tous raison, dans le seul cadre dans lequel leur démonstration fonctionne… et comme le cadre oublie toujours certains éléments de la réalité autant dire qu’ils ont également toujours tous tort.

    Enfin si, il y a une loi pas encore démentie à ce jour, dans les sociétés développées les riches sont toujours plus riches et les pauvres toujours plus gras… mais pas tous…

      +6

    Alerter
  • Brigitte // 11.07.2021 à 21h39

    A propos des régionales. La décentralisation, oeuvre maitresse des socialistes, est enfin comprise par les citoyens pour ce qu’elle est: un labyrinthe politico-financier. D’ailleurs tous les chemins mènent à Bruxelles…
    Quant à l’affaire du gazoduc russe, ce n’est pas le moment de mettre de l’eau dans le gaz….entre Washington et Berlin. L’Allemagne est la pièce maitresse du dominion européen. Or les Allemands ont besoin d’énergie pour leur économie et en particulier de gaz, pour faire tourner leurs éoliennes. Les sanctions reviendraient à affamer l’Allemagne, ce qui pourrait la rendre incontrôlable. Un risque géostratégique que Biden ne veut pas prendre.

      +3

    Alerter
  • Guise // 12.07.2021 à 02h35

    L’affaire Mila :
    Une femme s’est exprimée en public, et son message était tendancieux (une enquête avait été ouverte, donc sérieusement tendancieux).
    Mais ça n’est pas le problème, tout comme le fait que les femmes tondues à la Libération aient collaboré (ou pas) avec l’occupant, ça n’était pas le problème, et que ça a laissé un traumatisme collectif. Parce que le problème, c’est que quand une femme fait une chose qui peut, éventuellement, déplaire, même à juste titre (donc tout le temps, il y aura toujours des humains en désaccord avec d’autres), les hommes (souvent les hommes) s’imaginent avoir le droit de transgresser toutes les lois et de la violenter.

    Le problème dépasse les propos de M, même dans l’hypothèse où ceux-ci auraient été jugés racistes par un tribunal. Parce que le harcèlement qu’elle a subi pour avoir pris la parole a été efficace : le message a été entendu collectivement : il a fait peur aux femmes. Ce genre de lynchage public, on le trouve à intervalles réguliers dans l’histoire, et il conforte la domination patriarcale. Même pour celles qui ne sont pas du bord politique de M, ou des tondues. Brassens en a fait une chanson, ça montre la force de cette violence, qui impressionne même les dominants.
    Le problème est que dès qu’une femme exprime un avis publiquement, elle sait qu’elle peut être harcelée, donc violentée mentalement, voire pire en cas de malchance. Peu importe son propos, puisque ce n’est pas ça qui est condamné en réalité, mais le fait d’avoir osé prendre la parole. Le patriarcat est toujours bien vivant en France, la preuve.

      +3

    Alerter
    • LS // 12.07.2021 à 13h19

      Je pense que vous déformez ou inversez les responsabilités.
      Mila a éconduit une demande provenant apparemment d’un(e) « arabe » après avoir exprimée sa préférence pour des partenaires non arabes. S’en est suivi des accusations de racisme et des insultes homophobes à son encontre auxquelles elle a sur-réagis par des insultes anti-musulmanes.
      Cet aspect des choses « tendancieux » indique des tords partagés et finalement m’indiffère mais cela ne justifie pas, même un peu, tout ce qui s’en est suivie.
      Par analogie avec ce qu’elle a dit sur la religion en générale et la religion musulmane en particulier, on me traiterait de raciste si j’écrivais que le néolibéralisme est une idéologie de merde. Pour moi, c’est du même ordre.
      Enfin, le « problème » n’est pas le signe d’une société patriarcale (c’est un autre sujet), c’est le signe d’une misogynie grandissante des mouvements anti-racistes, post-modernes, post-coloniaux, Trans, etc. et l’assimilation du féminisme à la structure de domination blanche.

        +0

      Alerter
      • Totote // 13.07.2021 à 10h24

        « Mila a éconduit une demande provenant apparemment d’un(e) « arabe » après avoir exprimée sa préférence pour des partenaires non arabes »
        n’importe quoi !
        Mila est LESBIENNE elle a exprimé sa préférence pour les femmes !
        https://tetu.com/2020/01/22/affaire-mila-lesbienne-menacee-mort-apres-charge-contre-islam/

        honteux de propager de tels erreurs !

          +1

        Alerter
        • Xavier // 15.07.2021 à 19h30

          Non, Mila a eu une relation avec une femme, mais depuis elle a eu une relation avec un homme

            +0

          Alerter
      • Guise // 13.07.2021 à 19h25

        LS : Le raisonnement est faux.
        La légitime défense ne permet pas d’aller agresser la totalité des gens qui ressemblent à celui qui vous a harcelé, sous prétexte que vous avez été victime un jour d’une agression.

        C’est d’ailleurs pour ça que les hommes peuvent vivre dans une société à peu près non violente (par rapport au passé) : parce que c’est normalement la justice qui règle les problèmes de violences, pas la personne victime ou sa famille. Que la justice soit dysfonctionnelle en matière de violence faites aux femmes, c’est un vrai problème. Mais ça ne permet toujours pas d’aller faire justice soi même. C’est pour ça que beaucoup de femmes meurent sous les coups des hommes : parce qu’elles ne sont pas autorisées à se défendre, et que contrairement à leurs agresseurs, elles sont éduquées à respecter les règles. Ça ne veut pas dire que toutes respectent les règles, mais qu’en général, leur éducation est plus stricte sur ce point, donc l’interdit est mieux intégré.
        Être victime donne encore moins l’autorisation de mêler au conflit un groupe humain qui n’y est pour rien. Le patriarcat, on le trouve autant chez les personnes racisées, que chez les dominants. Une réaction à chaud se comprend, dans le moment de l’agression, mais une fois le temps passé, ça n’est pas excusable.

        Et mettre sur le dos des femmes et des racisés le patriarcat, c’est aussi un problème de raisonnement logique. Sauf pour les transidentitaires, que vous associez à tort aux mouvements de gauche, alors que c’est le cheval de Troie mascu dans le féminisme. Ce sont les Valls du féminisme, pour l’image.

          +0

        Alerter
    • Paul // 12.07.2021 à 22h25

      oui, enfin, c’est aussi une ficelle un peu grosse.

      par exemple, vous traitez le joueur de foot qui a fait de la m. de chèvre … (payé quelques millions et qui se glande sur le terrain, si, si, il y en a)

      le même, qui en équipe d’Angleterre et qui a fait de la m. toute la deuxième mi temps, vous ne pourrez absolument rien lui dire la même chose car il est « de couleur »

      pour les femmes, c’est parfois un peu pareil, vous critiquez une incompétente, y a qu’à voir certaine en politique, vous êtes de facto misogyne macho voir faschiste.

        +1

      Alerter
      • Guise // 13.07.2021 à 19h42

        Paul, dire qu’une personne est « de couleur », ça n’a pas de sens, sauf si on accepte les bases de l’idéologie raciste. Un Italien bronzé est plus « coloré », si on regarde juste la « couleur », qu’un Coréen à la peau blanche, ou qu’un Kabyle roux et pâle. Pourtant, si on prend le système raciste, c’est l’Italien qui sera blanc, et les deux autres qui seront « de couleur ».
        L’expression n’a de sens que si on raisonne avec les outils des racistes (et on peut ne pas le savoir, comme on peut ne pas savoir que faire des blagues sur les blondes est une agression misogyne pour toutes les femmes, même les brunes) : ça veut dire qu’il y a des gens « colorés », et d’autres qui ne le sont pas. Donc en disant « de couleur », vous relayez (peut-être en toute innocence) l’implicite raciste. L’implicite étant que les « blancs » ne sont pas colorés, donc sont la « norme », et les autres sont « colorés », donc différents, « anormaux », ce qui justifie ensuite les pires déshumanisations.

        Pour les femmes politiques incompétentes, votre expérience personnelle (vous faire traiter de misogyne si vous critiquez une femme politique) est triste, mais ça n’en fait pas un système de domination. Quand vous critiquez une femme politique, vous n’allez pas vous faire « systématiquement » traité de misogyne facho. N’importe qui peut en faire l’expérience dans un café, dans une file d’attente, partout. Vous pouvez vous faire insulter, mais ce sera exceptionnel, le reste du temps vous ne risquez rien, et même je parie qu’on vous soutiendra dans les meetings des partis réacs, du PS au RN.

          +0

        Alerter
    • Subotai // 15.07.2021 à 19h35

      «  »Le problème est que dès qu’une femme exprime un avis publiquement, elle sait qu’elle peut être harcelée, donc violentée mentalement, voire pire en cas de malchance. » »
      ********
      Ben c’est là qu’il y a un problème. Et c’est là que ça va chier grave pour les femmes qui y croit.
      « Le problème est que dès que N’IMPORTE QUI exprime un avis publiquement, etc… »
      Le truc c’est que les mâles ont l’habitude de l’ouvrir à tout bout de champ même quand il devrait la fermer, aussi s’en prendre plein la gueule quand il l’ont ouvert un peu trop, C’EST BANAL.
      Les femmes généralement laissent les mâles ouvrir leur grande gueule, tout en n’en pensant pas moins et n’en faisant qu’à leur tête. De ce fait quand il y en a une qui, leurrée par le l’idéologie ambiante, l’ouvre un peu trop, elle s’en prend plein la gueule et là CA SE VOIT.
      Cette pauvre fille a crut que l’égalité homme-femme, c’était |mâle – femelle| pareil au même. Ben non.
      Un mâle va se prendre des coups de bâton, riposter et gagner, mais va pleurer dans le giron d’une femme parce qu’il n’aura pas pu déposer le sanglier sur la table pour la famille.
      Une femelle si elle se prend des coup de bâton va mourir. Mais si le sanglier n’arrive pas sur la table, après avoir consolé le mâle elle va sortir de la maison avec un bâton et ramener 2 musaraignes et 3 racines pour nourrir la famille.
      Égalité des Droits ne signifie pas équivalence physio-psychologique.
      L’espèce humaine a besoin de femelle et de mâle pour exister ET survivre.
      Opposer l’une à l’autre n’a pas de sens. Et croire que l’un peu remplacer l’autre idem.

        +0

      Alerter
      • Guise // 16.07.2021 à 02h16

        Subotai, les différences physiques ne sont pas les seules en cause. Oui les femmes résistent mieux aux maladies, oui les hommes sont plus musclés.
        Mais ça n’explique pas l’oppression, parce qu’en général on ne tue pas un sanglier ou un mammouth à mains nues, et en général on ne le tue pas seul non plus. Ou alors on finit estropié assez rapidement, et donc, moins fort qu’un enfant. Si l’oppression était fondée sur une lutte à mort entre individus, il n’y aurait plus grand-monde sur terre.
        Une oppression n’est pas liée à la différence physique entre dominants et dominés, la preuve : le racisme. Les esclaves noirs n’étaient pas « moins forts » que les cultivateurs blancs. Les femmes blanches n’étaient pas plus fortes que leur domestique noir, et pourtant elles faisaient partie du groupe dominant et oppresseur. Les paysans n’étaient pas moins forts que les nobles armés, mais ils étaient « désarmés » socialement : on ne leur apprenait pas à se battre, ils étaient interdits d’armes.
        L’oppression est un système social, pas une donnée naturelle.
        Et il ne s’agit pas d’opposer oppresseurs et opprimées en tant qu’individus, mais de mettre fin au système qui permet aux oppresseurs d’être violents sans être inquiétés, et aux femmes, d’être considérées comme des humains.

        Pour chasser un mamouth, homme ou femme, un fusil suffit aujourd’hui, pas besoin d’avoir la musculature de Rambo. Piloter un drone, pareil.
        Et vous oubliez que pour chasser le sanglier, on s’y prenait à plusieurs, on épuisait la bête, c’était ça la force de l’humain : la chasse à l’épuisement.

          +0

        Alerter
  • Jean // 12.07.2021 à 15h28

    Le clan des milliardaires accapare les aides à la presse

    Les chiffres de l’année 2019 confirment une tendance bien connue : les aides à la presse alimentent les caisses des principaux groupes de presse. Elles subventionnent la distribution sur tout le territoire d’une poignée de quotidiens détenus par quelques milliardaires. Elles renforcent ainsi leur emprise sur la presse française, au lieu de soutenir le pluralisme et la diversité. Les chiffres des aides à la presse témoignent, par la bande, de la crise de la distribution de la presse papier, et de la faiblesse des ventes en kiosque des principaux quotidiens avant même la crise du Covid. Ces aides se signalent, enfin, par leur caractère opaque et arbitraire, malgré la transparence de façade des chiffres publiés. Ce fut d’ailleurs le cas des aides publiques supplémentaires accordées, sans aucune condition, aux grands groupes de presse pendant la crise du Covid (comme le notaient en août 2020 cet article d’Arrêt sur images ou encore ce communiqué du SNJ-CGT). Une refonte du système d’aides à la presse, comme du système de distribution de la presse, est plus que jamais nécessaire.

    Source : https://www.acrimed.org/Le-clan-des-milliardaires-accapare-les-aides-a-la

      +2

    Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications