Les Crises Les Crises
10.juillet.202110.7.2021 // Les Crises

Ingérence : Joe Biden refuse de suspendre le financement des ONG au Mexique

Merci 24
J'envoie

Le Gouvernement des États-unis a finalement répondu à la demande d’Andrés Manuel López Obrador (AMLO) de suspendre le financement des organisations non-gouvernamentales au Mexique, telle les Mexicains contre la corruption et l’impunité (MCCI) dirigée par l’homme d’affaire Claudio X. Gonzáles et par María Amparo Casar.

Source : Polemon
Traduit par les lecteurs du site Les-Crises

Et sa réponse a été qu’il va soutenir encore le financement économique des organisations non gouvernementales et les équipes de journalistes d’investigation dans le monde entier dans le but de dénoncer et de lutter contre la corruption dans les gouvernements, ainsi que de promouvoir « la bonne gouvernance ».

La déclaration a été publiée par deux représentants du Conseil national de sécurité de la Maison Blanche, qui ont fourni des détails sur la directive et le mémorandum du gouvernement du Président Joe Biden.

Joe Biden. Photo : Gage Skidmore / Flickr

D’après les premiers rapports de la vidéoconférence tenue par l’équipe du Conseil national de sécurité, la vice-présidente Kamala Harris sera celle qui poussera plus loin cette mesure anti-corruption lors de ses prochaines visites au Mexique et au Guatemala.

« Nous le verrons dans cet hémisphère (occidental), combattre la corruption constitue une partie essentielle du programme de la vice-présidente Kamala Harris qui va faire son premier voyage international (au Mexique et au Guatemala) la semaine prochaine » ont souligné les représentants.La journaliste Dolia Estévez a rendu publique une partie du document de la ligne directrice.

//TWEET
Réaffirme @POTUS est une stratégie de lutte contre la corruption et de promotion d’une bonne gouvernance, par le soutien et le renforcement de la capacité de la société civile, des médias et d’autres intervenants de contrôle et de contrepartie. La ligne directrice s’applique dans le monde entier.
Dans les images exposées par la journaliste, on peut lire que cette ligne directive vise à renforcer la faculté des institution nationales et internationales à établir des normes mondiales contre la corruption et pour la promotion de la transparence financière.

« La consolidation des cadres des institutions financières afin de prévenir la corruption dans les projets de financement de développement, et dans la lutter contre le blanchiment de capitaux, le financement illicite et la corruption », précise également le point « d » du mémorandum.

De plus, la mesure vise à soutenir et à renfoncer la capacité de la société civile, des médias et autres agents de responsabilisation à effectuer des recherches et des analyses sur les tendances en matière de corruption ; et sur cette base, à promouvoir des mesures préventives, exiger justice et réclamer des comptes aux gouvernements.
Dans le dernier point relevé à travers l’image diffusée par la journaliste Estévez, le Gouvernement des États-Unis recherche la collaboration de « partenaires internationaux pour contrecarrer les stratégies de corruption de dirigeants étrangers, d’entreprises d’État étrangères ou affiliées, d’organisations criminelles, d’intervenants transnationaux et étrangers et leurs collaborateurs nationaux, en comblant notamment les failles que ces intervenants exploitent pour entraver les processus démocratiques ».

Le mardi dernier AMLO a regretté que le Gouvernement des États-Unis n’aient pas tenu compte de sa plainte concernant la distribution de ressources à des organisations telles que Mexicains contre la corruption et l’impunité (MCCI), Claudio X. Gonzalez. Et ce mercredi, il a haussé le ton.Le président a déclaré que tout ce que l’ambassade des États-Unis au Mexique distribuait, c’était des « haricots plein des charançons ». « Auparavant il n’y avait aucune information, tout était gardé sous silence. Le journalisme était soumis et subordonnée, ainsi que les intellectuels bien signalés. Ce que nous voyons maintenant, c’est ce que va faire payer la soi-disant société civile à l’Ambassade des États-Unis, c’est-à-dire que l’Ambassade distribue du maïs avec des charançons ». A-t-il affirmé.

Et il y a peu moins d’un mois, López Obrador a déclaré que le Mexique envisagera une intervention dans le cas où il sera confirmé qu’une agence des États-unis a financé le MCCI.

Claudio X, comme on l’appelle familièrement, est le principal organisateur de l’alliance d’opposition « Va por México », qui rassemble le Parti d’Action National (PAN), le Parti Revolutionaire Institutionel (PRI) et le Parti de la Révolution Démocratique (PRD) pour les élections de 2021.Le président a rappelé que le MCCI a reçu 50 millions de pesos du gouvernement américain depuis 2018, année du début de son mandat de six ans, bien que la liste qui a été distribuée par la suite indique qu’il s’agissait de 41 millions.

« Vous ne pouvez pas donner de l’argent à des groupes politiques d’un autre pays, la Constitution l’interdit […]. C’est de l’ingérence, de l’interventionnisme, c’est un coup d’État », a-t-il ajouté quelques heures avant de tenir une réunion avec la vice-présidente des États-Unis Kamala Harris.

Source : Polemon – 03-06-2021
Traduit par les lecteurs du site Les-Crises

Commentaire recommandé

nulnestpropheteensonpays // 10.07.2021 à 09h17

Les états unis qui luttent contre la corruption en corrompant …Il suffit juste de changer le mot , par contre pour lutter contre ça , c’est pas évident.A part employer le bon mot toujours !Bravo Obrador! Mais fait gaffe ces grands démocrates vont t’envoyer un accusé réception au bout d’un M 16

10 réactions et commentaires

  • nulnestpropheteensonpays // 10.07.2021 à 09h17

    Les états unis qui luttent contre la corruption en corrompant …Il suffit juste de changer le mot , par contre pour lutter contre ça , c’est pas évident.A part employer le bon mot toujours !Bravo Obrador! Mais fait gaffe ces grands démocrates vont t’envoyer un accusé réception au bout d’un M 16

      +16

    Alerter
  • Christian Gedeon // 10.07.2021 à 10h55

    Bof….L’état mexicain est tellement corrompu que je doute fort que quelque millions y changent grand chose. L’imbrication US Mexique est tellement forte que tout ça c’est du baratin. Pour ou contre d’ailleurs. La réalité objective est que le destin des deux pays est étroitement lié. Et c’est tout.

      +1

    Alerter
    • Dominique65 // 10.07.2021 à 16h21

      En effet, cette somme, environ 2 millions de dollars, est insignifiante pour la lutte contre la corruption. On peut en conclure que ces pesos ont été dépensés dans un autre but, moins avouable.

        +2

      Alerter
  • RGT // 10.07.2021 à 11h53

    J’aimerais bien connaître la réaction des USA si un de leurs « ennemis » finançait des ONG sur le territoire US pour foutre le bordel sur ledit territoire.

    Souvenez-vous seulement de l’affaire de « l’ingérence russe » dans les avant-dernières élections et le bordel qui s’en est suivi pendant tout le mandat du précédent président qui n’avait pas été choisi par les « élites ».

    Mais c’est strictement impossible car ces ONG n’auraient bien sûr rien à reprocher au gouvernement de la nation la plus exceptionnelle que l’univers n’ait jamais connu.

    Tout le monde le sait.

      +13

    Alerter
    • Castor // 10.07.2021 à 14h56

      Le gouvernement des Etats-Unis exigerait que ladite ONG se fasse enregistrer comme organisation à but politique téléguidée par un gouvernement étranger (Foreign Agents Registration Act). En vertu de quoi les déplacements de tous les membres de ladite ONG seraient surveillés et l’homme politique Etats-Unien bénéficiant de l’appui de cette ONG serait démoli dans tous les médias. Sans préjudice des coups tordus, évidemment.

      Le problème pour Monsieur Obrador c’est que la presse de son pays est sans doute moins monolithique qu’en Occident. S’il croît vraiment que ce financement de son opposant est de l’interventionnisme, un « coup d’état », alors il doit fermer l’ambassade des Etats-Unis. Sinon, il est déjà vaincu.

      D’ailleurs le déplacement projeté de K. Harris au Mexique résonne comme une volonté d’humiliation. Ce sera un moment de vérité.

        +4

      Alerter
      • Christian Gedeon // 10.07.2021 à 16h16

        Donc Kamala Harris pas bien. Allez hop à la trappe. Personne n’oblige Obrador à la recevoir n’est ce pas? A mon humble avis son spectacle anti cette ong est à usage interne. Pour amuser la galerie. Ses problèmes sont d’une toute autre nature et bien plus graves que de sa
        Voir que les us influencent le Mexique. Parce que ça on le sait déjà.

          +0

        Alerter
        • Castor // 10.07.2021 à 18h39

          Si les E-U « influencent », la question est de savoir qui gouverne. Le fait de financer un gourou d’opposition au nom de la lutte contre la corruption indique que le gouvernement est corrompu.

          Quel chef d’état peut laisser passer ça ?

          Il y a encore quelques années, le gouvernement mexicain appuyait l’une des factions qui se disputaient le trafic de drogue. Je n’ai pas entendu dire à l’époque que les E-U luttaient contre la corruption au Mexique mais cela a pu m’échapper 🙂

          D’un autre côté le souci de Monsieur Obrador est peut-être de s’accrocher au pouvoir, impuissant sur le fond des problèmes. Auquel cas il ne fera jamais que gesticuler.

            +3

          Alerter
  • Alain // 10.07.2021 à 19h20

    Lutte contre la corruption dans le monde entier; mais visiblement pas aux USA, l’auteur de la déclaration étant lui-même dans le top des corrompus américains

      +5

    Alerter
  • Fabrice // 16.07.2021 à 13h48

    Quand les Etats-Unis se plaignent de l’ingérence russe ou chinoise comment arrive-t-elle à ne pas éclater de rire quand elle sait que par ailleurs leur propre ingérence est démontré jour après jour ?

      +1

    Alerter
  • clauzip12 // 17.07.2021 à 13h14

    Ces soi disant ONG ne sont qu’une forme de guerre sous couvert d’actions philanthropiques.
    Comme il est dit ils distribuent tous leurs excédents sans contrôle de qualité(produits refusés partout ),ils s’immiscent dans les structures publiques ,ils font du renseignement…
    Les USA attribue dans le budget 60 milliard$ si ce n’est plus pour l’action des ONG.
    Cet argent permet de tisser une toile ou un filet sur le monde.
    Lors du tremblement de terre de Haïti il ont monopolisé l’aéroport,seuls les avions US pouvaient atterrir et apporter des secours.Les autres pays ont atterri en République Dominicaine ce qui imposait du retard, des moyens de transport et des problèmes à la frontière.
    L’aide des USA a été stoppée rapidement des lors que l’attention internationale est tombée.
    La douleur humaine n’est pas une raison suffisante pour maintenir l’action humanitaire.
    Le pays est tellement pauvre qu’il ne présente aucun intérêt économique

      +2

    Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications