Les Crises Les Crises
1.août.20211.8.2021 // Les Crises

Revue de presse du 01/08/2021

Merci 38
J'envoie

Dernière revue avant interruption estivale et retour en septembre. A cette occasion, pour vos vacances éventuelles, vous trouverez en supplément de la quinzaine d’articles habituelle 3 archives du Monde Diplomatique qui font toujours écho à notre époque. De même, contrairement à notre habitude, plusieurs sources en doublon qui permettent de mettre quelques tendances en lumière, et le rattrapage d’un article sur la présence Russe en Afrique dont le lien avait été mal renseigné la semaine dernière (merci pour le signalement). Un grand merci à nos contributeurs et bonnes vacances à eux..!

CHINE

Chine-Égypte : un partenariat stratégique global ?

"Chine et Égypte : c’est d’abord l’histoire de deux très anciennes civilisations et, depuis la guerre froide, un rapprochement inédit, né du constat que la bipolarisation de la planète était étrangère à la trajectoire historique des pays du Tiers-Monde."

Source : Conflits

Le Pakistan, cœur des rivalités stratégiques et bombe à retardement ?

"Au lendemain de sa séparation avec l’Inde, en 1947, le Pakistan devint l’un des postes les plus avancés de la guerre froide, « a front country » comme Le Pentagone le qualifiait alors. Ligne de fracture, lieu d’affrontement idéologique privilégié entre les puissances du « Grand Jeu », le Pakistan n’a trouvé aucun bénéfice à la fin de l’affrontement entre Soviétiques et Américains. Au contraire, il s’est enfoncé chaque année un peu plus dans les dissensions internes et les rivalités ethniques, bien que sa situation géographique continue à le placer aux avant-postes des convoitises entre puissances rivales."

Source : The Conversation

ENVIRONNEMENT

Les plans de relance mondiaux dopent les émissions de CO2

"Les émissions mondiales de CO2 devraient atteindre un niveau record en 2023, alors que les fonds alloués aux énergies propres dans les plans de relance des États sont encore très faibles, note un rapport de l’Agence internationale de l’énergie."

Source : Reporterre

EUROPE

L’euro, catastrophe moderne et tragédie antique

"S’il est difficile de critiquer la monnaie unique sur le Vieux continent, on trouve pléthore d’ouvrages sur le sujet dans le monde anglo-américain, souvent rédigés par des économistes mainstream ou orthodoxes. C’est le cas d’Ashoka Mody, professeur d’économie à l’Université de Princeton, ancien représentant-en-chef du FMI dans le cadre du « renflouement » irlandais en 2009 par la Troïka, qui publie EuroTragedy : A Drama in Nine Acts."

Source : Le Vent de Lève

FRANCE

Le droit au chômage expliqué à Macron

"Manu, Manu, Manu, on sait que ce n’est pas facile pour toi de comprendre notre système de protection sociale. Comme tu l’avais expliqué, le moment le plus galère de ta vie c’était quand tu étais étudiant et que tes parents te filaient 1000€ par mois. Ensuite tu as été étudiant à l’ENA, et donc payé pour ça, puis haut fonctionnaire de l’Inspection de finances, et donc très très bien payé pour ça. La vraie vie t’échappe, on est au courant. Est-ce que les chômeurs s’éclatent particulièrement, plus que les gens qui travaillent ? Selon Pôle Emploi, pas vraiment. 30% des chômeurs ne reçoivent rien, parce qu’ils n’ont plus droit aux allocations chômages, et 42% au total moins de 500€. Sur l’ensemble des chômeurs, 63% gagnent moins de 1000€. Donc nettement moins que le salaire minimum. Ils ne gagnent donc pas plus que ceux qui travaillent."

Source : Frustration magazine

Ce jeune auteur donne une leçon sur la liberté à une députée LREM

"L'auteur Nathan Devers était l'invité de l'émission «L'Heure des pros» diffusée sur CNews ce lundi 26 juillet 2021. « C'est un modèle qui est orwellien, qui fait penser à de la science-fiction »"

Source : L'actu citoyenne

Système Macron : se débarrasser du virus

"La gestion de la pandémie Covid 19 présente des caractéristiques très particulières dans notre pays. Qu’on le veuille ou non, le refus de la vaccination y est massif, comme le sont les mesures incitatives pour une bonne part inapplicables, et incontestablement pour beaucoup liberticides adoptées par le Parlement français. Il y a aussi l’adoption dans l’urgence sans débat digne de ce nom et dans la passivité des organes de contrôle du pouvoir exécutif, ainsi qu’une absence criante d’information crédible acceptable par le plus grand nombre. Ces gens mentent tout le temps."

Source : Vu du Droit

Gérald Darmanin souhaite mieux contrôler la détention d’armes

"Le ministre de l’intérieur compte interdire « l’acquisition et la détention des armes de guerre ». Gérald Darmanin a annoncé, jeudi 22 juillet, des mesures visant à mieux contrôler la détention d’armes. Le ministre de l’intérieur était en déplacement dans le Puy-de-Dôme pour rendre hommage aux trois gendarmes tués le 22 décembre 2020 à Saint-Just par Frederik Limol, qui était lourdement armé." [Certes louable, mais dans quelle mesure serait-ce révélateur d'une crainte de la tirade "Aux armes citoyens" ?]

Source : Le Monde

France : un espoir venu du Nord

"Dès les premiers signes de la crise sanitaire, des scientifiques de l’Institut Pasteur de Lille se sont lancés dans la recherche d'un traitement contre le Covid-19. Depuis le premier jour, notre équipe suit, en immersion, leurs travaux. Rapidement, les scientifiques ont découvert une molécule prometteuse : un ancien médicament que l'on pourrait facilement repositionner dans la lutte contre le coronavirus. Mais voilà : un an plus tard, le médicament n'est toujours pas disponible pour les malades. Pire : l'essai clinique qui doit valider cette découverte n'a même pas commencé. Alors que les scientifiques luttent pour faire aboutir leurs recherches, découverte inédite des coulisses de la guerre contre la pandémie."

Source : Arte

GÉOPOLITIQUE

Le conflit entre l’Indonésie et la Papouasie occidentale ou comment un pays colonisé est devenu colonisateur

"La mort dans une embuscade, le 25 avril dernier, d’un brigadier général indonésien en charge du renseignement militaire dans le cadre de la lutte contre le mouvement séparatiste de libération de la Papouasie occidentale constitue un pas de plus dans l’escalade de ce conflit lancinant qui empoisonne la vie du pays depuis l’indépendance proclamée par Sukarno en août 1945, après trois siècles et demi de colonisation néerlandaise."

Source : The Conversation

Guerre du Haut-Karabagh : quels enseignements pour la France ?

"La guerre du Haut-Karabagh, qui a opposé l’Azerbaïdjan à la république d’Artsakh soutenue par l’Arménie, a défrayé la chronique mondiale du 27 septembre 2020 à la signature du cessez-le-feu sous patronage de la Russie le 10 novembre de la même année. Résurgence d’un conflit territorial ancien, les hostilités ont pris la forme d’une guerre interétatique, symétrique, comme on n’en avait pas vu depuis longtemps. A la fois classique du point de vue de ses enjeux et des parties en conflit et contemporain sur le plan des moyens employés et des équipements, ce conflit apparaît comme un laboratoire de la guerre de haute intensité."

Source : Conflits

Présence russe en Afrique: «Il y a eu un réinvestissement assez progressif dès la fin des années 90»

"La Russie est de plus en plus présente en Afrique à travers une diplomatie officielle mais également via des acteurs privés comme Evgueni Prigojine, considéré comme le dirigeant de la milice Wagner ainsi que de différentes entreprises spécialistes de la désinformation en ligne. Dans une étude qui vient de paraître, Maxime Audinet, chercheur à l’IRSEM (Institut de recherche stratégique de l’école militaire) et auteur d’une thèse sur l’influence russe à l’université de Nanterre, analyse cette influence Russe en Afrique, en Centrafrique et au Sahel notamment."

Source : Radio France Internationale

LIBERTÉS

La sécurité des données est une question de sécurité nationale

"Avec la sanction spectaculaire infligée à la plateforme de transport par taxi Didi Chuxing immédiatement après son introduction en bourse, le gouvernement chinois a ouvert un nouveau front dans sa répression réglementaire des sociétés Internet : celui de la sécurité des données. Les vagues précédentes de cette répression se sont concentrées sur la réglementation financière et antitrust, faisant passer le message que les sociétés Internet ne bénéficieraient plus d’une réglementation légère mais devraient respecter les mêmes normes que toutes les autres entreprises."

Source : Conflits

MEDIATHÈQUE

L’esprit de la Résistance toujours d’actualité [2004]

"L’histoire avancerait-elle à reculons ? Si le programme du Conseil national de la Résistance (CNR), à la pointe du progrès économique et social, a pu s’appliquer à partir de 1944 dans un pays ravagé par la guerre, on ne voit pas pourquoi, dans une France et une Europe regorgeant de richesses, des changements de même ampleur ne seraient désormais qu’une aimable utopie incompatible avec les « contraintes » financières. En fait, tout dépend du rapport des forces politiques..."

Source : Le Monde Diplomatique

Comment l’obsession sécuritaire fait muter la démocratie [2014]

"L’article 20 de la loi de programmation militaire, promulguée le 19 décembre, autorise une surveillance généralisée des données numériques, au point que l’on parle de « Patriot Act à la française ». Erigé en priorité absolue, l’impératif de sécurité change souvent de prétexte (subversion politique, « terrorisme ») mais conserve sa visée : gouverner les populations. Pour comprendre son origine et tenter de le déjouer, il faut remonter au XVIIIe siècle…"

Source : Le Monde Diplomatique

Feu vert à la surveillance de masse [2015]

"Profitant de l’émotion suscitée par les attentats de Paris, et sans remédier aux défaillances qu’ils ont révélées, le gouvernement français entend faire adopter une loi sur le renseignement qui permettrait une surveillance généralisée des communications. Le Sénat a étudié début juin ce texte qui alarme tous les défenseurs des droits humains et du respect à la vie privée."

Source : Le Monde diplomatique

RÉFLEXION

Internet Année Zéro : la naissance des monstres numériques

"Internet Année Zéro (Divergences 2021) est le dernier essai de Jonathan Bourguignon, spécialiste des origines du capitalisme numérique américain. Il y retrace l’avènement de la société de surveillance contemporaine à travers une galeries de portraits (Peter Thiel, Elon Musk) et le récit des chemins de traverse entre la contreculture américaine des années 60-70 et la cyberculture de la Silicon Valley. Fait notable pour un ouvrage de ce genre, une partie conséquente du livre est réservée à l’émergence du numérique chinois, permettant au lecteur de découvrir l’autre empire informatique actuel, celui des BATX et de la « grande muraille numérique », filtrant les influences extérieures. Les lignes suivantes sont extraites de son ouvrage."

Source : Le Vent Se Lève

Une vidéo-choc appelle à l’interdiction des robots tueurs

"Si l’ONU n’a, pour l’instant, rien trouvé à redire sur le déploiement les robots et drones tueurs, estimant que « les humains seront toujours aux commandes », l’association Stop Autonomous weapons milite pour l’interdiction pure et simple des systèmes d’armes létales autonomes, autrement appelés drones/robots tueurs, notamment via une vidéo-choc déjà vue plus de 1,5 million de fois. En toute fin de vidéo, Stuart Russell, professeur à l’université de Berkley et spécialiste en intelligence artificielle, rappelle que si le potentiel de l’intelligence artificielle pour l’humanité est énorme, « même en défense », « autoriser les machines à choisir de tuer les êtres humains serait dévastateur pour notre sécurité et notre liberté »."

Source : Journal du geek

SOCIETÉ

Tout mesurer, tout le temps : le capitalisme nous entraîne dans sa psychose

"Qu’est-ce qu’une « bonne » réunion de travail ? À l’heure où le télétravail et les rendez-vous se font de plus en plus à distance depuis la crise de Covid 19, une entreprise américaine promet avoir trouvé la réponse. Sa recette semble être tirée d’un livre de cuisine (trop) moderne. 1. Mesurez et classez au vu de tous en temps réel le nombre de mots prononcés par chacun. 2. Ajoutez-y un « niveau d’attention » mesuré par reconnaissance faciale des participants. 3. Saupoudrez d’une « température » de la pièce virtuelle, prise régulièrement, pour rattraper un auditoire qui risquerait de décrocher. Un cauchemar ? Non, la cristallisation de tous les biais largement répandus par la culture du « tout mesurable »."

Source : Frustration magazine

Commentaire recommandé

Paul // 01.08.2021 à 07h46

ah et bien il était temps que ça bouge pour informer, merci
reste à publier ce que certains parle de criminel
au dela de l’atteinte énorme à toutes les formes de liberté il y a un problème de santé publique que l’on impose aux jeunes, bientôt de force, mais déjà sans consentement éclairé !
quel en sera les conséquences demain ? ( page 6 https://ansm.sante.fr/uploads/2021/07/30/20210729-vaccins-covid-19-fiche-de-synhte-se-vf-2.pdf )
ça et le myocardite devrait interpeler ici

75 réactions et commentaires

  • Paul // 01.08.2021 à 07h46

    ah et bien il était temps que ça bouge pour informer, merci
    reste à publier ce que certains parle de criminel
    au dela de l’atteinte énorme à toutes les formes de liberté il y a un problème de santé publique que l’on impose aux jeunes, bientôt de force, mais déjà sans consentement éclairé !
    quel en sera les conséquences demain ? ( page 6 https://ansm.sante.fr/uploads/2021/07/30/20210729-vaccins-covid-19-fiche-de-synhte-se-vf-2.pdf )
    ça et le myocardite devrait interpeler ici

      +37

    Alerter
    • JP418 // 01.08.2021 à 09h46

      Bonjour,
      Votre lien est intéressant, cependant, il manque la comparaison du nombre de cas pas rapport à la population non vaccinée pour pouvoir conclure.

        +1

      Alerter
    • JBB // 01.08.2021 à 22h29

      Ce document (en libre accès) prouve que les autorités font leur boulot sérieusement. De plus on ne peut tirer aucunes conclusions de ces données brutes. Sinon si vous voulez vous faire peur, sachez que vous avez une chance sur cent de mourir cette année…

        +1

      Alerter
      • Paul // 02.08.2021 à 09h00

        ok
        puisqu’on n’a pas le droit de répondre …
        JBB, je n’en sait rien et ne connais pas les vrais risques. Mais l’ANSM en dénombre et les nomme « graves »
        donc j’ai une chance sur 100. mais les jeunes, 1 sur 1000000
        alors leur rajouter un risque ? et comme même BFM vient d’officialiser que le v n’empêche rien
        sauf peut être une forme grave .. peut être Benef/Ris ?

          +4

        Alerter
      • calal // 02.08.2021 à 19h02

        Au capitole a washington usa,il ya la meme chance d’attraper le covid que de mourir noye d’une inondation surprise du a une crue d’ou l’analogie satirique suivante du site babylon bee

        https://babylonbee.com/news/pelosi-orders-arrest-of-anyone-not-wearing-floaties-in-case-of-flash-flood

        ps: ce site est menace d’etre supprime par les « woke » us. On se demande bien pourquoi…personnellement il m’a toujours procure quelques bonnes tranches de rire…

          +3

        Alerter
    • Patrick // 02.08.2021 à 11h08

      On peut s’interroger sur les effets à court ou long terme de ce type de vaccin.
      Plusieurs études menées par plusieurs équipes démontrent que la protéine Spike est toxique pour l’organisme. Donc l’idée d’en faire produire par nos cellules ne semble pas forcément être une bonne idée.

      Avantage de la campagne actuelle : si on vaccine plusieurs centaines de millions de personnes on disposera à la fin de statistiques fiables sur les effets du machin
      Inconvénient : on risque de pourrir la vie et la santé de millions de personnes.

      On aurait peut-être du faire des tests un peu plus poussés avant de vacciner tout le monde.

        +13

      Alerter
      • Incognitototo // 02.08.2021 à 15h45

        Pour info, sans vouloir vous convaincre de rien : fin juin dans le monde, plus de 3 milliards de doses de vaccin administrées, avec une majorité de vaccins à ARN dans l’UE. Ce n’est pas encore assez pour savoir qu’à court terme on risque plus de mourir en changeant une ampoule chez soi ou en sortant dans la rue qu’en se faisant vacciner ?…

        Et à long terme, même si dans 10 ans on découvrait que les « nouvelles » techniques vaccinales ont des conséquences morbides (ce qui est vraiment très très peu probable par rapport aux anciennes techniques intrusives), qui est prêt à vivre 10 ans, cloîtré et sans rapports sociaux ? D’autant que d’ici 10 ans, si on découvrait que ces vaccins ont des effets délétères, il est quand même fort probable qu’on saura aussi en minimiser les effets…

          +4

        Alerter
        • Calal // 02.08.2021 à 16h01

          C’est la dose qui fait souvent le poison: comme vous avez déjà bouffe deux doses ( pourquoi avoir espacé davantage que prevu les deux injections? ), vous allez en manger une troisième. Et une autre chaque année. Avec la possibilité qu’a chaque fois,les protéines spike arrachent un peu plus quelque part,des bouts de vos vaisseaux. Si j’exgererais,je comparerait cela au carrousel de la série l’âge de cristal avec la composante aléatoire en plus…

            +12

          Alerter
          • Incognitototo // 02.08.2021 à 16h46

            Et les conséquences à long terme d’avoir fait cette maladie, vous en tenez compte ? Vous préférez faire la maladie directement ? Si les moins de 64 ans veulent faire partie des 8 % du total des morts de la Covid ou de ceux qui seront obligés d’être hospitalisés (avec pour certains passage en réa) ou des 25 % qui souffriront d’un Covid long (plus de 6 mois de symptômes morbides), libre à eux… évidemment dans la seule limite où ils s’engagent à ne contaminer personne d’autre.
            Cependant, je ne vois vraiment pas pourquoi je financerais les soins dont ils risquent d’avoir besoin uniquement à cause de leur choix personnel… tandis que s’ils se rendent responsables d’autres contaminations, il n’y a aucune raison de ne pas les sanctionner comme pour tout dommage fait à autrui, même involontaire.

              +7

            Alerter
            • calal // 02.08.2021 à 18h25

              Cependant, je ne vois vraiment pas pourquoi je financerais les soins dont ils risquent d’avoir besoin uniquement à cause de leur choix personnel…

              je paie pour ceux qui fument et je ne fume pas.
              je paie pour ceux qui boivent et je ne bois pas.
              je paie pour ceux qui se droguent et je ne me drogue pas.
              je paie pour les gros et je fais gaffe a ce que je mange.
              vous pouvez payer pour moi qui ne me ferait pas vacciner…

                +27

              Alerter
            • calal // 02.08.2021 à 18h44

               » tandis que s’ils se rendent responsables d’autres contaminations, il n’y a aucune raison de ne pas les sanctionner comme pour tout dommage fait à autrui, même involontaire. »

              https://www.news.com.au/world/coronavirus/australia/australian-socialite-spreads-coronavirus-to-dozens-after-full-vaccination/news-story/8423ab0f07ebc646c665b23378d226f3
              extrait: “I feel so guilty, I’ve had dozens of friends message me saying they have symptoms, but I’m vaccinated and had no idea I had Covid.” « je me sens si coupable.Il y eu udes douzaines de messages d’amis me disant qu’ils ont eu des symptomes mais je suis vaccine et je n’avais pas conscience d’etre porteur ».

              Les mecs vaccines sont plus imprudents que les autres…croyance magique en la science et en l’autorite …

                +19

              Alerter
            • Incognitototo // 02.08.2021 à 20h25

              Cher Calal,

              Tous les problèmes pour lesquels vous payez quand même sont consécutifs à des pathologies (addiction et autres) contre lesquelles ceux qui les subissent ne peuvent pas grand-chose (y compris pour les obèses). En outre quand ils provoquent des dégâts, comme les alcoolos sur la route, ils en payent les conséquences, y compris en faisant de la taule parfois. Et pour votre information, les fumeurs rapportent bien plus que ce qu’ils ne coûtent.

              Donc rien à voir avec quelqu’un qui par décision personnelle se met en danger et les autres avec, en prenant en otage tout le système de santé (en empêchant que les autres se soignent quand celui-ci est saturé) et l’économie, uniquement pour des raisons totalement irrationnelles et irrecevables.

              Quant aux vaccinés (comme moi), sachez que tous ceux que je connais continuent à prendre des précautions avec les non-vaccinés, et que les seules « libertés » qu’ils s’accordent sont avec des vaccinés comme eux. Donc au lieu d’aller chercher des « infos » sensationnalistes australiennes, démontrez vos propos avant de parler sans savoir.

              En attendant, 85 % de ceux qui occupent des lits dans les hôpitaux à cause de la covid sont des non-vaccinés… c’est vraiment intolérable quand on a les moyens que cela se passe autrement.

                +7

              Alerter
            • Paul // 04.08.2021 à 01h42

               » n outre quand ils provoquent des dégâts, comme les alcoolos sur la route, ils en payent les conséquences, y compris en faisant de la taule parfois. Et pour votre information, les fumeurs rapportent bien plus que ce qu’ils ne coûtent. »

              ah oui ? des recidivistes avec du sursis….
              ils rapportent aux caisses de l’état et au fabricants mais ruine la sécurité sociale ! donc nous tous ! vous devez connaitre la différence.

              ‘Donc rien à voir avec quelqu’un qui par décision personnelle se met en danger et les autres avec, en prenant en otage tout le système de santé (en empêchant que les autres se soignent quand celui-ci est saturé) et l’économie, uniquement pour des raisons totalement irrationnelles et irrecevables. ‘

              ah oui, la logique du chantage. mais ça ne tient pas la route. vax vous et comme dit macron vous serrez heureux et couvert, vous ne risauerez plus rien, je pourrais mourir en paix.
              l’économie c’est fermer des lits et ne pas soigner, ils ruinent le pays en faisant croire qu’ils vous sauvent. on confine la guadeloupe parce que les 26 lits de réa sont saturés . 26 lits , vous vous rendez compte jusqu’ou on est tombé ?
              dans 2 semaines la « vague » sera terminée comme en angleterre, on a un mois et quelques jours de décallage. restons un peu serain et constatons les fait,

                +5

              Alerter
          • grumly // 02.08.2021 à 16h54

            La protéine spike du vaccin est seulement produite dans le muscle de l’épaule là où il y a eu l’injection (injection intramusculaire), alors que le coronavirus lui-même et sa protéine spike se baladent partout dans le corps. Les récepteurs ace2 ne sont dégradés que dans le muscle de l’épaule dans le cas de la vaccination alors que c’est dans tout le corps si vous attrapez le virus.

              +1

            Alerter
            • calal // 02.08.2021 à 18h32

              que la proteine spike reste dans l’epaule c’est la theorie. L’avenir nous dira si c’est reellement le cas…

                +12

              Alerter
            • grumly // 02.08.2021 à 19h27

              Plein de virus anodins vous font produire de la protéine spike, et pas seulement les coronavirus. Ils ne donnent que le nez qui coule, vous vous faites infecter régulièrement sans vous en rendre compte et pourtant ils ont aussi une protéine spike.
              https://fr.wikipedia.org/wiki/Péplomère

                +2

              Alerter
        • Patrick // 02.08.2021 à 16h55

          Le problème ne vient pas de l’ARN en tant que tel , mais de ce que l’ARN fait fabriquer à nos cellules.
          Il y a exactement le même problème avec les vaccins à adénovirus de type Astrazeneca.
          Les bases de données de pharmacovigilance sont très incomplètes ( moins de 10% des cas sont répertoriés ) mais comportent déjà des milliers de cas problématiques.
          Les confinements sont avant tout des décisions politiques , il n’y a pas de raisons de rester cloitré sauf pour les personnes vraiment à risque. Pour les plus jeunes , le virus présente beaucoup moins de danger que de changer une ampoule, pour le vaccin c’est beaucoup moins sur.

            +13

          Alerter
          • JBB // 02.08.2021 à 17h33

            On ne connait pas non plus les effets à long terme du covid cela même pour les enfants et les assymptomatiques, sans parler des prochains variants.

              +2

            Alerter
          • Incognitototo // 02.08.2021 à 17h58

            Ce serait presque drôle, si les conséquences de ce type d’argument n’étaient pas aussi graves et détachées des réalités…

            Tous ces « nouveaux vaccins » ne provoquent ni plus ni moins d’effets secondaires que ce qu’ont toujours provoqué tous les vaccins… et encore, il est toujours aussi compliqué d’établir un lien de corrélation direct entre la vaccination et l’éventuel effet secondaire, y compris quand il y a un cas mortel.
            Cependant, d’après tout ce que j’ai pu lire, personnellement j’ai plus confiance dans les vaccins à ARN que dans tous ceux issus des anciennes techniques (dont celles à adénovirus).

            Avancer que nous n’avons pas les bons chiffres, c’est vraiment du grand n’importe quoi… Si vous n’avez pas confiance en l’ANSM, lisez ce que disent les autres agences, notamment du Danemark, de l’Islande et d’autres : s’il y avait des risques vraiment plus importants avec ces vaccins qu’avec les autres, on le saurait depuis longtemps.

              +5

            Alerter
            • Incognitototo // 02.08.2021 à 18h00

              – suite et fin –

              Et puisque certains en sont à avoir plus peur d’un vaccin que de la maladie elle-même, pourquoi ne pas remettre en cause également les vaccins obligatoires contre : la coqueluche, la diphtérie, l’Hæmophilus influenza de type B, l’hépatite B, les méningocoques de type C, les pneumocoques, la poliomyélite, les oreillons, la rougeole, la rubéole, le tétanos, la tuberculose (plus obligatoire pour ce seul dernier)… ainsi que tous ceux qui sont obligatoires ou fortement conseillés, notamment pour certaines professions et/ou quand on va dans certains pays ?

              Oui pourquoi ne pas assumer que les milliards d’enfants et d’adultes (et d’animaux), sauvés depuis l’invention des vaccins, n’avaient qu’à mourir ou rester handicapés à vie… Pourquoi ne pas assumer que les antivax se foutent qu’entre 39 à 60 millions d’humains disparaîtraient de la terre, si on ne faisait rien contre la covid ; et que plus d’1 milliard souffrirait d’une forme longue, dont personne ne sait quelles séquelles il pourrait en résulter, y compris pour les jeunes.

              Bref, il faut que les antivax assument d’être des criminels, ça serait plus clair. D’ailleurs, il n’y a pas de hasard qu’en Allemagne et ailleurs, les extrêmes gauches et droites manifestent ensemble contre les obligations vaccinales et le pass sanitaire… On vit vraiment une époque étrange et pleine de confusion…

                +4

              Alerter
            • Cévéyanh // 02.08.2021 à 23h08

              A incognitototo,
              Ne confondez-vous pas des gens qui ont « peur des vaccins » et ceux qui ont « peur » de ces vaccins avec des NOUVELLES TECHNOLOGIES ? Elles sont apparues avec le covid (un nouveau virus, de plus) donc que l’année dernière. Certes, certaines technologies sont connues depuis des années. Par contre, elles n’ont jamais été utilisé en tant que vaccin. Certaines personnes se questionnent sur ces nouvelles technologies en tant que vaccins. https://ansm.sante.fr/dossiers-thematiques/covid-19-vaccins/covid-19-mise-en-place-et-surveillance-des-essais-cliniques-portant-sur-les-vaccins (voir la rubrique des différents types de vaccin)
              Le généticien moléculaire Christian Vélot explique les différents genres de vaccin et émet des mises en garde : https://www.youtube.com/watch?v=tYwCxe9gvQY

              Alors pourquoi ne pas mettre sur le marché des vaccins avec les anciennes technologies pour certaines catégories de gens ou attendre qu’ils arrivent (exemple le vaccin français de Valneva) ? De plus, les personnes vaccinées peuvent aussi contaminer d’où aussi un déséquilibre, pour le passe sanitaire, entre les personnes ayant un test PCR négatif (donc ne vont pas contaminer) et les personnes vaccinées ne faisant pas ce test (pouvant avoir le covid et donc possibilité de contaminer). Ce n’est-il pas ce qui s’est passé dans certaines boites de nuit malgré le passe sanitaire mise en place ?
              (1/2)

                +14

              Alerter
            • Cévéyanh // 02.08.2021 à 23h18

              Pour avoir l’immunité collective, ne faut-il pas prendre en compte la vaccination de la population de la Terre et non d’un pays ? A moins que celui-ci vit en autarcie. Tous les pays sont connectés par terre, ciel et mer (déplacements des humains), ce qui permet au virus de circuler (donc possibilité de nouveaux variants). Malgré les précautions des pays qui bloquent le virus à l’entrée de leurs frontières, ils se font contaminé par le variant Delta (variant indien).

              Les antivax sont-illes (ils/elles) forcément des gens contaminés ? Pourquoi les traiter de « criminels » avant qu’il y ait un acte réel ? Ont-illes dit qu’il ne fallait rien faire contre ? Les malades du sida ont-ils un vaccin ou des médicaments pour contrer le virus ?
              Vous avez écrit : « D’ailleurs, il n’y a pas de hasard qu’en Allemagne et ailleurs, les extrêmes gauches et droites manifestent ensemble contre les obligations vaccinales et le pass sanitaire… » Que voulez-vous dire par « d’ailleurs, il n’y a pas de hasard » ?
              (2/2)

                +9

              Alerter
            • Incognitototo // 02.08.2021 à 23h27

              Cher Paul,

              Pour l’Astra Zeneca, je ne connais pas les chiffres, mais personnellement je ne conseillerais pas ce vaccin à adénovirus, dont on sait peu de choses des incidences, à cause du vecteur utilisé.

              Par contre pour le nombre de thromboses survenues après injection du Pfizer = 127 cas sur 5 372 000 vaccinés, soit 0,0024 % de cas (et aucun mort en France, mais il y en a eu 1 après l’Astra Zeneca).

              La prévalence de cette maladie dans la population générale est de 0,10 % (et 0,015 % de morts) ; donc on ne peut pas attribuer au vaccin la survenue des thromboses ; ces gens auraient fait une thrombose vaccin ou pas… et si les antivax étaient un minimum logiques, comme il y a 42 fois moins de thrombose parmi les vaccinés, on pourrait même dire que ce vaccin protège des thromboses 🙂

                +2

              Alerter
            • Paul // 02.08.2021 à 23h56

              votre pourcentage est largement supérieur au risque qu’on les jeune de mourir.
              [modéré]
              il y a eu 1 décès pendant l’essai phase deux du P et je vais vous mettre les chiffres officiels sur le message d’après, car les chiffres officiels semblent être effacés

              et pour ce qu’il en est du risque réel actuel, regardez ver l’Angleterre

                +6

              Alerter
            • Incognitototo // 03.08.2021 à 02h45

              @ Cévéyanh 1/2

              Nouvelles techniques vaccinales ??? L’ARN messager a été découvert en 1961 et cela fait plus de 30 ans (première expérience de « vaccination » en 1989) que les scientifiques expérimentent ses différentes possibilités thérapeutiques sur plein de problèmes de santé, principalement immunologiques d’ailleurs. Nouveau virus ??? Le premier coronavirus a été découvert en 1965 !!! Et depuis les scientifiques n’ont pas cessé de les étudier, c’est d’ailleurs pourquoi très vite nous avons eu la séquence génomique complète de la covid-19…

              Seuls ceux qui s’informent comme des pieds et ne lisent aucune revue scientifique peuvent penser que tout serait « nouveau » et que pour la vaccination nous serions les cobayes d’une expérience mondiale dont on ne maîtrise rien, alors que depuis 1961, il y a des milliers de labos qui travaillent sur l’ARN messager et qu’on en sait vraiment beaucoup beaucoup sur lui.

              Alors bien sûr on ne maîtrise pas tout, notamment parce que la variation génétique des populations (jusqu’à 12 % entre les individus les plus différenciés) aura certainement des conséquences inattendues (mais probablement pas plus, et même plutôt moins, qu’avec les autres types de vaccins), mais pour l’essentiel (est-ce que ça marche ? Est-ce que c’est efficace ? Est-ce qu’il y a des risques de problèmes collatéraux non souhaités pires que ceux dont le vaccin protège ? Va-t-on tuer des gens qui ne seraient pas morts sans le vaccin ? Et cetera…), on en sait largement assez pour arrêter les délires… du moins si ceux qui « doutent » veulent vraiment s’informer et savoir.

                +3

              Alerter
            • Incognitototo // 03.08.2021 à 02h51

              @ Cévéyanh 2/2

              D’ailleurs, depuis que j’ai lu énormément d’études sur les différentes techniques vaccinales, je suis bien plus inquiet avec les anciens procédés utilisés (pour des raisons et des faits qu’il serait trop long d’exposer ici) qu’avec ceux à ARN. Intéressez-vous, par exemple, au vaccin australien heureusement abandonné, dont le vecteur était une partie désactivée du VIH… Pas de bol, 2 séroconversions au VIH se sont produites au cours de la phase 1… Et je me demande ce que sont devenus à long terme tous les virus désactivés ou adénovirus ou vecteur viraux atténués, et cetera, que nous avons ingurgités pendant des décennies avec les anciens vaccins, alors que ceux à ARN après avoir transmis leur message au système immunitaire s’éliminent totalement en quelques mois (d’où d’ailleurs l’incertitude sur la durée de la protection vaccinale)… Valneva (dont l’efficacité n’est que de 80 %) utilise ces anciens procédés, et je ne me vaccinerai pas avec ça…

              Pour le reste encore, je vais vous faire une confidence. Je fais partie de la génération « New Age » qui a même pensé à une certaine époque qu’on pouvait ne pas attraper et même guérir des cancers par un travail sur soi et par la pensée… Puis j’ai vu certains diffuseurs de ce genre de croyances mourir de cancer, puis moi même j’ai eu un cancer… alors vous savez les délires des antivax, je les connais, et même très bien.

                +2

              Alerter
            • Incognitototo // 03.08.2021 à 02h55

              @ Cévéyanh (oubli…)

              Et quand je dis qu’il n’y a pas de hasard, c’est que ce type de positionnement défendant « la liberté » (enfin surtout la leur d’être malade, de contaminer d’autres gens et de faire c… le reste du monde) prôné par gens foncièrement totalitaires démontre juste comment ce sont de vrais « tordus » dans leur tête. Ce que bien sûr vous n’êtes pas en posant en plus des questions dont vous pouvez trouver tout seul les réponses.

                +2

              Alerter
            • Incognitototo // 03.08.2021 à 02h59

              @ Paul,

              Oui, c’est important, donnez-nous les chiffres officiels qui confirmeront ce que vous croyez et surtout que vous ne savez pas les interpréter.

                +2

              Alerter
            • Paul // 03.08.2021 à 19h09

              je vous ai mis les chiffres « avérés » deux fois, ils n’apparaissent pas ici j(mod )voir plus haut, ici comme ailleurs les vrais chiffre n’ont pas le droit de citer. C’est assez extraordinaire mais ça devient récurant.
              de grands médias et même des politiques ont été se n su ré dès que ça contredit la « version officielle »
              Les détails sont tous sur l’ ANSM et si des centaines de cas ne vous interpelle pas….
              [modéré]
              le principe de précaution sur une expérimentation à grande échelle sur les jeunes, je vois que les domages colatéraux ne vous touchenet guerre.
              nous avons les scandales de médoc récent, le scandale du sang, etc, on aura le bilan plus tard, trop tard

                +3

              Alerter
            • Paul // 03.08.2021 à 22h42

              voila, je viens de consulter les derniers chiffres là
              https://ansm.sante.fr/uploads/2021/07/30/20210729-vaccins-covid-19-fiche-de-synhte-se-vf.pdf
              officiels.
              pour les 3 premier vous noterez que la répartition est inégale 70% femme
              vous pourrez trouver là des comparatif Suisses
              https://www.swissmedic.ch/swissmedic/fr/home/news/coronavirus-covid-19/covid-19-vaccines-safety-update.html
              https://lilianeheldkhawam.com/2021/08/01/les-deces-associes-aux-vaccins-anti-covid-sont-exceptionnellement-eleves-le-pasteur-hoegger-denonce-le-silence-coupable-des-autorites/#_ednref2
              mais bon, si àa fait comme pour un extrait des parlementaires Finlandais supprimé, vous ne le verez pas

                +4

              Alerter
            • Cévéyanh // 03.08.2021 à 22h42

              A Incognitototo,
              Je précise que lorsque je parle d’acte réel concernant les antivax, c’est dans le cas où ils contamineraient sciemment (en se sachant contaminées) des gens.

              Concernant les « nouvelles techniques pour les vaccins », je pensais à ceux qui sont CONTRE UN VIRUS dans le cas d’une mise sur le marché commercial (donc occulé à un très grand nombre de personnes non malades) et non d’expérimentation qui n’ont pas aboutit à une vente sur le marché ou à un autre fin que contrer un virus. Un vaccin est différent des autres médicaments car il est injecté sur des personnes qui ne sont pas malades. Aujourd’hui, ces vaccins sont utilisés alors que le virus circule rapidement. Si vous en connaissez, quels sont donc les vaccins avec ces technologies qui ont été mise sur le marché et contre quelle virus ? Avez-vous un lien en français ?

              Selon l’article dans National Géographique, les vaccins à ARN contre un virus n’ont été possible qu’en 2015 : « notre organisme dégrade rapidement l’ARNm après l’avoir déchiffré, un réel problème pour les scientifiques qui souhaitaient l’utiliser dans les vaccins. Cette énigme a été résolue en 2015 grâce aux travaux de Drew Weissman, professeur de médecine à l’université de Pennsylvanie, et de Katalin Karikó, biochimiste à l’origine du vaccin contre la COVID-19 de Pfizer et BioNTech. »
              https://www.nationalgeographic.fr/sciences/coronavirus-les-vaccins-a-arnm-pourraient-etre-appliques-a-autres-agents-pathogenes
              (1/3)

                +3

              Alerter
            • Cévéyanh // 03.08.2021 à 22h54

              Lorsque j’ai écrit « apparu avec le covid », je voulais dire la covid-19 donc le SARS-COV2 qui est un nouveau virus. En n’écrivant pas le « 19 » (par contre, j’ai écrit « l’année dernière » pour parler des vaccins, ce qui est faux pour l’apparition du virus car c’est l’année d’avant) effectivement, vous avez pensé que je parlais de la famille du virus : coronavirus.

              Contre quel virus, les adénovirus ont été mises sur le marché avant la covid-19 ? Selon Christian Vélot, le tout vaccinal en période de pandémie va tuer le virus « original » et laissé la place aux variants plus facilement (peut-être plus dangereux) car il n’y aurait plus de « compétition » entre eux. C’est ce qui arrive peut-être pour le variant indien qui a remplacé celui anglais. En outre, l’ARN ou ADN injecté pourrait se recombiner avec un autre virus de même nature (exemple un virus recombinant : H1N1) et produire un variant qui peut-être plus virulant ou moins. C’est un risque minime mais sur toute la population humaine, cela pourrait devenir un plus gros risque (à 36 min sur le lien que j’ai donné hier). Il a dit « n’ajoutant pas à l’incertitude et l’imprévisibilité d’un virus, l’incertitude et l’imprévisibilité d’une technologie ». (2/3)

                +2

              Alerter
            • Cévéyanh // 03.08.2021 à 23h05

              Concernant votre confidence, la période où vous l’avez vécue est différente de notre période à ceci que les informations reçues et cherchées ne sont plus les mêmes avec internet (plus détaillées, plus nombreux, plus différents : vidéos et écrits). Peut-être alors certaines personnes antivax ne pensent pas tout à fait exactement à ce que vous pensiez à l’époque.

              Parmi les manifestants, il y avait des gens vaccinés qui étaient contre l’obligation vaccinale et/ou le passe sanitaire.
              Voici trois vidéos de Blast :
              – sur le passe sanitaire : https://youtu.be/MOJ_fnAeEiM
              – les manifestations du 31/07 et 24/07 (avec interviews de quelques manifestants) https://www.youtube.com/watch?v=Ru2uIziU9bU
              https://www.youtube.com/watch?v=rooyBfqGWto (3/3)
              ————-
              Entre ce que je pense, ce que je veux dire, ce que je crois dire, ce que je dis,
              Ce que vous avez envie d’entendre, ce que vous croyez entendre, ce que vous entendez, ce que vous avez envie de comprendre, ce que vous croyez comprendre, ce que vous comprenez,
              Il y a dix possibilités qu’on ait des difficultés à communiquer.
              Mais essayons quand même… (Bernard Weber)

                +2

              Alerter
            • Incognitototo // 04.08.2021 à 00h34

              Oui et alors Paul, qu’est-ce que ces chiffres de l’ANSM démontreraient ???

              Quant aux déclarations du pasteur Hoegger, c’est vraiment n’importe quoi… mais ça serait trop long d’expliquer ici pourquoi comparaison n’est pas raison ni conclusion ; surtout quand on ne s’assure pas que les populations sont identiques, ni que les conditions épidémiques sont identiques, ni que la létalité des maladies est identique ni de quoi sont réellement morts les vaccinés… Bref encore un gourou à classer dans les scientifiques autoproclamés qui ferait mieux de s’occuper de son missel plutôt que de sciences.

                +2

              Alerter
            • Incognitototo // 04.08.2021 à 01h24

              @ Cévéyanh

              Les techniques à ARN visent toutes à « éduquer » le système immunitaire que cela soit contre les infections, les cancers, les maladies dégénératives et/ou auto-immunes, et cetera… Donc avec les 2000 essais cliniques déjà effectués avec cette technique, on a déjà beaucoup de recul comme je l’explique plus bas à Totote.

              Oui, la durée de protection et d’efficacité est bien un problème avec ces techniques… ce qui démontre juste que notre organisme élimine totalement le vecteur (contrairement aux anciennes techniques vaccinales) à plus ou moins longue échéance, ce qui devrait rassurer tout le monde sur son innocuité. D’ailleurs Derrick Rossi (même s’il est juge et partie) dans votre intéressant article déclare : « L’efficacité et la sécurité de cette technologie ont été prouvées, tout le monde le sait, à l’exception des antivax. »

              Personne ne sait si la SARS-COV2 est un « nouveau » virus ; puisqu’on n’a pas encore retrouvé son réservoir naturel ni la façon dont il s’est installé chez l’homme. C’est une nouvelle maladie oui, au même titre que le VIH quand il est apparu ; mais « nouveau » impliquerait qu’il n’existait pas avant qu’on le découvre ce qui semble très peu probable.

              Et c’est tout parce que je ne comprends grand-chose à ce que vous voulez dire d’autre ni à ce que vous voudriez démontrer.

                +3

              Alerter
            • Paul // 04.08.2021 à 01h32

              le doc suisses reprend les chiffres suisses (peu importe celui qui les as relevé, les liens sont en bas de l’article)
              quand les chiffres et les détails sont mis c’est supprimé alors je vous mets un lien qui les reprends. les effets relevés sont les même qu’en france et que sur le site EU
              les conséquences sont donc générales. on criait au loup pour l’astr sur les tromboses mais PF et mod ont des stats bien pires…
              Aller faire la deuxième dose à des jeunes qui risquent une surréaction pour quelque chose qui ne les impacte pas c’est scandaleux. oui, on fera le décompte après la bataille mais ça sera trop tard

                +5

              Alerter
            • Incognitototo // 04.08.2021 à 02h18

              @ Paul

              Comment ça bien pire et de quoi ? J’attends toujours que vous nous disiez ce que vous comprenez à ces chiffres qui pour ma part me semblent plus que normaux et ne révèlent aucun caractère rédhibitoire du moins pour le Pfizer… puisque je n’ai pas fait les calculs pour les autres.

                +2

              Alerter
            • Paul // 04.08.2021 à 11h12

              même s’il y a une différence du nombre total de v, les Tromb sont le double avec P qu’avec A
              http://www.autochtonisme.com/2021/08/injections-mortelles-les-chiffres-epouvantables-de-l-ansm.html
              tous les chiffres sont là
              https://ansm.sante.fr/dossiers-thematiques/covid-19-suivi-hebdomadaire-des-cas-deffets-indesirables-des-vaccins
              je n’ai pas à vous convaincre de quoi que ce soit

                +1

              Alerter
            • grumly // 04.08.2021 à 12h41

              Par rapport au commentaire de Cévéyanh, je pense que Vélot est inconscient d’appeler à contaminer les enfants. D’une part la souche historique a disparu depuis un an et la souche européenne a disparu depuis le début de l’année, il suffit d’aller sur Covariants. https://covariants.org/per-country Ensuite en utilisant son argument, si on laisse les enfants se contaminer il y aura aussi une pression de sélection qui risque de sélectionner un virus plus adapté aux enfants, de la même manière qu’au fil du temps les variants successifs se sont mis à toucher les femmes, alors qu’au début c’était surtout les hommes vieux. En plus, une épidémie se répand de manière exponentielle donc on ne pourrait pas garder un réservoir à une taille raisonnable. Sa grosse erreur je pense c’est sur la compétition, les bactéries mangent la même chose donc se battent pour la nourriture, pour survivre et se reproduire, mais pour les virus la compétition n’est pas la même puisque la nourriture c’est le contaminé. C’est juste premier arrivé premier servi, donc à terme le variant le plus contagieux prend le dessus. En fait il est resté sur l’idée d’immunité collective qui est à mon avis une grosse erreur.

                +0

              Alerter
            • Incognitototo // 04.08.2021 à 20h49

              Désolé Paul, mais puisque vous n’êtes pas capable de dire ce que vous comprenez à ces chiffres, alors que je n’y vois absolument aucun problème, on va arrêter là.

              Cependant, juste un exemple, si vous faites traverser une rue à un million de personnes et que dans les instants qui suivent ou mois qui suivent, certains développent des maladies ou meurent, vous penseriez que c’est parce qu’ils ont traversé cette rue ??? Je ne pense pas…

              Et bien c’est pareil pour les vaccins, à l’exception des réactions immunitaires qui constituent le gros des effets secondaires et qui sont plus que normales (ça veut juste dire que le vaccin a pris), si certains développent des maladies ou meurent, non seulement il faut déterminer si la fréquence est supérieure à la population qui n’a pas été vaccinée, mais en plus il faut établir un lien de causalité direct avec la vaccination… or dans les chiffres produits, absolument rien n’indique que nous sommes dans ces cas-là pour les accidents survenus après vaccination. Mieux quand on rapporte la fréquence des problèmes à celle dans la population des non-vaccinés, on pourrait même en déduire (notamment pour les thromboses) qu’il y en a moins parmi les vaccinés.

              Alors tous vos obscurantistes autoproclamés statisticiens-virologues-immunologues-infectiologues, qui démontrent perpétuellement qu’ils n’y comprennent rien et qu’ils ne maîtrisent même pas le b a ba des statistiques, vous pouvez les garder pour vous.

                +3

              Alerter
            • Cévéyanh // 08.08.2021 à 22h42

              A Incognitototo,

              Ce ne sont pas 2000 essais clinique en tant que vaccin donc contre des virus avec la couche de nanoparticule lipidique.

              Vous avez écrit : « Oui, la durée de protection et d’efficacité est bien un problème avec ces techniques… ce qui démontre juste que notre organisme élimine totalement le vecteur (contrairement aux anciennes techniques vaccinales) à plus ou moins longue échéance, ce qui devrait rassurer tout le monde sur son innocuité. »

              « La durée de protection et d’efficacité » ne démontre pas que l’organisme élimine totalement le vecteur. C’est plutôt que la MEMOIRE IMMUNITAIRE est peut-être moins longue avec ces techniques, que les anticorps ont une durée de vie pas très longue ou que la protéine a muté donc le système ne la reconnaissant peut-être pas (ou pas tout à fait ?) car différent de celle produite par ces techniques. En inocculant tout le virus inactivé, le système immunitaire ne « connait » pas qu’un bout. Par contre, il « s’épapille » en défense et donc en mémoire immunitaire.

              Le passage que j’ai mentionné de National Géographic ne faisait pas référence à « la protection et d’efficacité » mais à la dégradation (avant l’entrée dans les cellules) des ARN injectés dans le corps sans la couche de nanoparticule lipidique.
              Au point 4 de l’article de RTBF, c’est plus explicite : « Autre obstacle technique qu’il a fallu lever : celui de la « transfection », un mot un peu barbare qui désigne le fait de permettre au matériel génétique d’entrer dans la cellule. « Si vous injectez l’ARN messager seul, il va être dégradé tout de suite. » » (1/2)

                +0

              Alerter
            • Cévéyanh // 08.08.2021 à 22h53

              https://www.rtbf.be/info/societe/detail_le-vaccin-a-arn-messager-en-7-mots-clefs-expliques?id=10652381

              Il y a aussi un autre risque extrêmement faible mais réel soulevé par Christian Vélot que l’ARN injecté peut se convertir en ADN par une enzyme de notre corps qui intervient dans la réparation de notre ADN (information connue depuis peu de temps). Si les gens sont infectés, il y a aussi ce risque mais il faut l’avoir attrapé (les gens ne sont pas tous égaux devant la présence du virus du fait du travail, famille, respect des gestes barrières, loisirs…) alors qu’en injectant le vaccin, le risque est présent. Quelles sont les effets de la protéine spike à long terme dû aux vaccins surtout si plusieurs rappels ? Nous avons dans notre matériel génétique des bouts d’ADN de virus anciens. Pour autant, est-ce que l’introduire sciemment pour produire cette protéine dans les cellules est-il vraiment anodin ?

              Par « nouveau », nous entendons « nouveau » par rapport à ce que nous savons, non ? La découverte par des chercheurs d’un insecte inconnu n’est-il pas qualifié aussi de « nouveau » insecte même s’il existait depuis des années ?
              (2/2)

                +0

              Alerter
            • Cévéyanh // 08.08.2021 à 23h10

              A Grumly,

              Christian Vélot ne parle pas de faire contaminer les enfants mais de ne pas les vacciner car la maladie est anodine pour eux s’ils n’ont pas de problème de santé. Est-ce qu’on analyse beaucoup les souches qui circulent chez les enfants comme ils sont asymptomatiques ? A ma connaissance, les scientifiques ne savent pas pour quel raison ils sont asymptomatiques. Certains supposent que c’est parce qu’ils ont été infectés par beaucoup et différents virus que les adultes. https://www.futura-sciences.com/sante/actualites/coronavirus-coronavirus-vous-avez-peut-etre-deja-anticorps-savoir-81226/

              Les vacciner (à comparer bénéf/risque et le genre de vaccin) va t-il être longtemps efficace car il y aura des possibles variants étrangers ou même du pays qui peuvent arriver. Les pays ne vivent pas en autarcies et/ou certains gouvernements ont décidés de « vivre » avec le virus donc ils le laissent circuler ? Quelle est la réelle capacité des passes sanitaire, dans des pays, à éviter la circulation du virus car des gens vaccinés possiblement infectés peuvent cotoyer des gens non vaccinées non infectés (test négatif) ? Le docteur Fauci, épidémiologique et ex-conseillé scientifique de la Maison Blanche, a anoncé il y a peu que les personnes vaccinées et infectées par le variant delta transmettent le virus autant que les personnes non vaccinées.
              A New York, ils vont mettre en place des purificateurs d’air dans des classes pour éviter la circulation du virus. (1/2)

                +0

              Alerter
            • Cévéyanh // 08.08.2021 à 23h21

              Des variants ont touché plus les femmes car peut-être à elles étaient plus fatiguées (« affaiblies ») car généralement s’occupant plus des tâches à la maison et des enfants en plus de leur travail. C’est peut-être dû à leur travail qui les met en contact avec des gens plus nombreux que les hommes (exemple : caissière, hotesse d’accueil, soignante…). (2/2)

                +0

              Alerter
            • Paul // 09.08.2021 à 08h09

              cela sert_il de parler à des murs
              LCI ça ira ?
              https://twitter.com/i/status/1422959904545988608
              https://twitter.com/i/status/14238471552871084033
              meme s’il a dit beaucoup de conneries, il a arreté les conneries
              France : segré J 1

                +0

              Alerter
            • Incognitototo // 10.08.2021 à 15h47

              @ Cévéyanh, oui ?… Quel intérêt de nous répéter ce qu’il y a dans le lien que vous donnez ??? Qui est déjà ancien (et très incomplet pour les informations diffusées) et qui, compte tenu des milliards de personnes vaccinées, ne tient pas compte de l’important recul que nous avons en plus maintenant.

              Et vous en déduisez quoi comme conclusions ? Entre des risques importants de faire des problèmes suite à une maladie et des risques hypothétiques consécutifs à un vaccin qui vous protège de cette maladie, vous choisissez quoi ?

                +0

              Alerter
        • Totote // 03.08.2021 à 14h23

          Waouh ça c’est de la rationalisation. Plutôt que la vie de prisonnier que nous fait subir l’état prenons un « vaccin » expérimental qui nous tuera peut être dans 10 ans. Mais croisons les doigts d’ici là ils auront sans doute trouvé des remèdes aux effets secondaires…

            +8

          Alerter
          • Incognitototo // 03.08.2021 à 20h46

            Expérimental ??? Je vois que vous n’avez probablement pas lu mes réponses à Cévéyanh…

            Sinon vous sauriez pourquoi les risques à 10 ans je n’y crois pas (j’utilise ce verbe à dessein puisque évidemment personne ne peut garantir quoi que soit à ce sujet). En fait, on a bien assez de recul avec ces techniques d’implantation : 2 000 essais cliniques (contre les cancers, les maladies génétiques et autres) ont été réalisés depuis 1989 avec cette technique ! Aussi, même s’il y a des impasses thérapeutiques, si cette technique pouvait générer des effets délétères à long terme, on le saurait.

            Et on le saurait d’autant plus que ces thérapies sont du ON/OFF/PROBLÈME(S) à court terme et (à ma connaissance) jamais aucun essai clinique (dont les participants sont suivis au long court) n’a révélé de problèmes à long terme quand cela avait fonctionné (sauf une perte d’efficacité parfois). De plus, par rapport aux anciennes techniques vaccinales, celle à ARN est vraiment une « thérapie douce ».

            Mais bien sûr, libre à vous de préférer croire tous les prophètes de malheur qui depuis cette crise sanitaire sont dans un état de jouissance qu’ils ont même du mal à dissimuler. En fait, ce qui ne plaide pas en la faveur des « rationalistes », c’est que pour ceux qui restent honnêtes, ils parlent au conditionnel et en posant des limites à leurs « certitudes », évidemment c’est beaucoup moins convaincant que tous les ignorants qui affirment leurs croyances péremptoirement, en étant persuadés qu’on assiste à un génocide mondial délibéré…

              +2

            Alerter
            • Totote // 05.08.2021 à 16h56

              [modéré] Mais le temps dira qui de nous deux à raison. Honnêtement ce serait mieux que ce soit votre hypothèse de l’innocuité qui soit la bonne mais vu toutes les remontées du terrain j’ai bien peur que la réalité soit différente.
              Se dit également que Pfizer fait aussi beaucoup de profit sur ses anticoagulants. Et les problèmes de cycles menstruels chez les jeunes femmes ne font que commencer. Mais croisons les doigts. J’ai malheureusement beaucoup de personnes que j’aime qui se sont faites vacciner et j’espère de tout cœur m’inquiéter pour rien. Mais malheureusement je ne crois pas.

                +3

              Alerter
            • Incognitototo // 05.08.2021 à 18h46

              Et au final vous « croyez » ou vous ne « croyez » pas ??? Parce que là je ne sais plus…

              Prendre un groupe Facebook en référence pour se forger une opinion, me laisse (presque) sans voix. Personne ne peut vérifier qu’il n’est pas noyauté par des agitateurs politiques qui l’alimentent à dessein, personne ne peut vérifier les dires de personne, personne ne peut identifier qui est qui… bref en matière de transparence et de référence, c’est vraiment n’importe quoi… tandis que ce groupe puisse être alimenté et amplifié par un phénomène d’hystérie collective, ne vous effleure pas non plus.

              D’ailleurs, pourquoi tous ces gens-là ne font-ils pas de déclaration à l’ANSM dans le cadre des dispositifs de pharmacovigilance ??? Mais peut-être ont-ils peur qu’on puisse découvrir que ce sont des menteurs ou pire…

              Au fait, mon cor au pied m’a fait beaucoup plus mal après la vaccination, vous pensez que je devrais m’inscrire à ce groupe ?
              En attendant que tous ces délires cessent, certains services hospitaliers disjonctent à nouveau avec tous les irresponsables (pour ne pas les qualifier plus) qui ne sont pas vaccinés…

                +0

              Alerter
      • Bebebe // 05.08.2021 à 07h22

        Aucun vaccin jamais créé n’a d’effet à long terme recensé depuis leur invention.

        L’ARN est peu stable et rapidement dégradé, la protéine spike n’est donc présente dans l’organisme que durant un court laps de temps (comme un vaccin classique avec injection d’un virus atténué)

        L’ANSM fait bien son travail et recense tous les cas de pharmacovigilance, cela ne veut pas dire que les faits observés sont liés au vaccin (pas de corrélation observée, et encore moins de causalité démontrée)

        Le rapport bénéfice risque entre vaccin et COVID semble positif, même pour des populations moins à risque: on ne connaît pas les effets à long terme d’une infection par le virus par contre. Et on sait qu’il peut rester dans l’organisme très longtemps dans différents organes, notamment le bulbe olfactif, poumons, cœur…. Avec des effets mesures déjà parfois dramatiques (COVID long, même chez des personnes non à risque et sans hospitalisation.)

        Je n’ai plus d’odorat depuis mon COVID en Avril et des difficultés respiratoires à l’effort de mon cote. Et j’ai 31 ans et suis en bonne santé (pas de com
        morbidités connues)

        Mais bon après si vous pensez avoir l’expertise pour mieux juger de la sécurité d’un médicament et de la balance bénéfice risque d’un vaccin vs un nouveau virus que toutes les instances de santé internationales, on est malheureusement dans le domaine de la croyance donc ça ne sert probablement à rien d’essayer de vous convaincre.

          +1

        Alerter
        • Incognitototo // 05.08.2021 à 15h54

          Je partage vos dires et je compatis à vos problèmes consécutifs à cette s… de maladie…

          J’apporterai cependant un bémol à votre première phrase : on n’a jamais pu démontrer une corrélation directe à long terme entre des maladies et des vaccins, mais on ne peut pas affirmer non plus qu’il n’y en aurait pas du tout. (Et malheureusement, c’est sur ce genre d’incertitude que se construisent les délires des antivax qui ne supportent pas de ne pas tout contrôler)
          D’autant qu’il semble bien que les anciennes techniques vaccinales seraient susceptibles d’installer des particules virales dans nos tissus et même de modifier notre génome…
          C’est d’ailleurs une des multiples raisons pour lesquelles, je suis très « fan » des techniques à ARN qui au lieu de déclencher une guerre totale immunologique, cible très spécifiquement un tout petit objectif pour empêcher la « guerre ».

          Reste que tous les choix vaccinaux sont simples : il n’y a pas photo entre faire une maladie, avec des problèmes certains (parfois mortels) à court, moyen et long terme (sans oublier la possibilité d’être responsable de problèmes pour d’autres), ou être protégé par un vaccin avec d’hypothétiques problèmes qui n’ont jamais été démontrés.

          Aussi l’illogisme des antivax dans le choix des risques est vraiment stupéfiant… Certains pensent que cette maladie ne sera pas grave pour eux, alors comment peuvent-ils être persuadés qu’un vaccin qui n’est qu’une forme atténuée de cette maladie pourrait provoquer des problèmes pires ou même les tuer ? Joker, pour ne pas polémiquer sur cette impasse cognitive…

            +0

          Alerter
    • olka // 05.08.2021 à 01h21

      Merci pour ce lien très instructif:
      En résumé:21000 cas plus ou moins grave (le terme grave étant, vu les symptômes décrits à relativiser) recensé sur 68M d’injection soit un pourcentage de 0.003% que l’on peut mettre en regard des cas « graves » de COVID c’est à dire mortalité+réa et covid long (+ de 3 mois) qui atteint 10% soit donc un risque 3300 plus important avec le COVID.
      Pour la mortalité en se référant à la page 6 consacré à Pfizer: 2 hépatites+ 1 choc anaphylactique donc 3 morts pour 65M de vaccinés soit un taux de mortalité de 0,000000046 (4.6e-7) à comparer au taux de mortalité du COVID d’environ 0.006 soir donc un risque 13000 fois plus important. Donc chacun fait comme il veux mais si on me donne le choix entre deux options ou la seconde m’expose à un risque 13000X supérieur, bizarrement je choisit la première solution !

        +2

      Alerter
  • Paul // 01.08.2021 à 08h02

    dans vu du droit : « Grand incendie sur les réseaux et dans les médias et maintenant dans la rue après l’intervention de celui qui, qu’on le veuille le veuille ou non, occupe de façon illégitime la place de président de la République. ……….. et on ne peut que se désoler de voir l’opinion se diviser brutalement. »

    on est dans le classique et ainsi, on évite de se focaliser sur la vraie guerre qui est en train de se dérouler.
    Fini la guerre froide, dans beaucoup de pays du monde, c’est maintenant une guerre ouverte de pouvoir.
    ça passe ou ça casse. mais les conséquences seront terribles

      +9

    Alerter
  • Yann // 01.08.2021 à 08h09

    « Tout mesurer, tout le temps : Le capitalisme nous entraîne dans sa psychose »

    La question est…à quelle vitesse?

      +9

    Alerter
  • Myrkur34 // 01.08.2021 à 08h30

    « Le conflit entre l’Indonésie et la Papouasie occidentale ou comment un pays colonisé est devenu colonisateur ».
    Tranquille, fin vingtième début vingt-et-unième.

      +0

    Alerter
  • paspseudo // 01.08.2021 à 08h56

    pas un mot sur la Chine. Comprenez en ce que vous voudrez.

      +2

    Alerter
  • douarn // 01.08.2021 à 10h03

    « France : un espoir venu du Nord »
    Merci les-crises pour avoir mis ce documentaire indispensable dans cette rdp.

    Qu’Arnaud propose une aumône de 5 millions € pour le développement du médicament tout en se parant de philanthropie et en s’ouvrant à d’éventuels futurs juteux revenus, alors que cela aurait été le rôle de l’état met en évidence la faillite incroyable de nos institutions et de nos représentants !!!!

    Enfin, la séquence comparant le clofoctol à l’hydroxychloroquine et au remdesivir est très intéressante. La scientifique dit « la choroquine fonctionne dans les 2 jours suivants l’infection en empechant la pénétration du virus ». Cela semble corroborer cette idée mainte fois répétée que cette thérapie ne serait intéressante qu’en début d’infection.

      +13

    Alerter
    • JnnT // 01.08.2021 à 13h47

      Effectivement, il serait intéressant de savoir ce qu’Arnaud a obtenu contre les 5 ms d’euros. Un don pour et simple, improbable.

        +2

      Alerter
      • douarn // 01.08.2021 à 18h43

        J’ai essayé de regarder ce qu’était APTEEUS. Benoit Deprez, auteur de la découverte avec son équipe Pasteur, en est un co-fondateur. Le reportage aurait gagné a présenter in extenso Deprez, en l’état il nous laisse penser que ce n’est qu’un chercheur pastorien alors qu’il a une casquette d’entrepreneur (ce qui n’est pas un problème en soi, bien au contraire) qui pourrait intéresser Arnaud.

        https://apteeus.fr/lequipe/

          +2

        Alerter
  • JnnT // 01.08.2021 à 11h31

    Pour le Clofoctol, l’inertie bureaucratique doit s’expliquer par la priorisation du vaccin et résulter d’accords secrets avec Pfizer et cie de bloquer toute thérapie alternative contre le Covid 19. Si c’est avéré, un tel type d’accord constitue un vrai crime, crime contre l’humanité, à la mesure du champ d’action du virus. Nos gouvernants en sont sans doute capables…

      +28

    Alerter
  • Sandrine // 01.08.2021 à 11h36

    « Cette volonté de division, consistant à spéculer sur la division entre les partisans du vaccin et ceux qui le rejettent, a permis d’introduire une confusion dont il est difficile de sortir dans le débat sur la nécessité du pass sanitaire »
    Ben oui, M.de Castelnau… mais ce que vous, vous ne saisissez pas c’est que parmi les gens qui refusent de s’interroger sur le vaccin, sur son efficacité, son innocuité, son intérêt même dans le cadre d’épidémies de ce genre…se trouvent aussi des « courants qui charrient un irrationnel prenant parfois des formes délirantes »…
    Et que ces courants sont précisément ceux que le système Macron instrumentalise pour museler et discréditer l’opposition à sa politique.

    Ah! Les technolatres…!

      +9

    Alerter
    • David D // 01.08.2021 à 12h37

      Rappelons qu’il faut être précis quand on emploie certains mots.
      Castex, Bachelot et cie s’indignent que des français soient méfiants contre le vaccin et trouvent ces histoires d’effets secondaires débiles. Mais, dans les faits, nos gouvernants bloquent disons quatre vaccins sur cinq (sinovax et Spoutnik V bloqués, J&J et AstraZeneca réservés aux plus de 55 ans ou à des expatriés vaccinés dans les ambassades). Ceux qui sont contre la vaccination Pfizer et le pass sanitaire s’opposent de 1 à 5 vaccins, ça dépend des gens. Dans les faits, la méfiance des gouvernants à l’égard des vaccins est une des plus hautes de France.
      Ensuite, vu qu’en 2020, on avait déjà constaté une manifestation basse du virus en été en Europe, on est en train d’apprendre avec l’histoire de 3e dose que le Pfizer a une efficacité supposée d’à peine six mois, et si Pfizer sort un nouveau vaccin contre un variant, ça voudra dire que le vaccin sera toujours en retard de six mois sur le virus.
      Enfin, si l’épidémie est prise au sérieux, on ne fait pas du tout vaccin, on fait aussi du traitement à multiples médicaments. Faire du tout vaccin, c’est considéré l’épidémie comme bénigne, non ?

        +22

      Alerter
  • Orhan // 01.08.2021 à 23h30

    Les démocraties tant vantées s’appuient sur plusieurs piliers, dont l’un des principaux est la justice. En France, un des principes fondamentaux de cette justice est la présomption d’innocence, c’est à dire que l’on est considéré innocent, jusqu’à ce que (ou non) l’on soit reconnu coupable, preuves à l’appui.
    Le passe sanitaire c’est l’exact opposé, puisque nous sommes présumés positifs au covid19 (c’est à dire coupable), charge à nous de nous reconnaitre négatif (innocent), preuve à l’appui. Rappelons qu’une personne parfaitement saine se voit refuser des activités uniquement car elle n’a pas prouvé cela, contrairement à une personne vaccinée ayant contracté le covid ultérieurement.
    Les centaines de milliers de manifestants qu’il y a eu ces derniers weekends sont la fierté de ce pays, les derniers qui ne se couchent pas, ceci en dépit des imbéciles, instrumentalisés pour discréditer l’ensemble des opposants, ayant fait des comparaisons douteuses.

      +17

    Alerter
  • Paul // 02.08.2021 à 09h46

    Le 10 juin La République en marche n’a eu qu’un rappel à la loi concernant l’origine douteuse des dons reçus en 2017 qui s’élevaient à 144 000 euros.

    En savoir plus sur RT France : https://francais.rt.com/france/89074-144-000-euros-dons-suspects-lrem-enquete-preliminaire-classee-sans-suite

    quoi ? la presse française presque muette à part 2/3 ?
    sorti le 26 dans le parisien
    même pas trouvé sur le site de l’AFP
    très peu de resultat sur un moteur de recherch
    quid du financement par un ministere ?

      +7

    Alerter
  • Patrick // 02.08.2021 à 11h15

    « Gérald Darmanin souhaite mieux contrôler la détention d’armes »

    Jusque là , la circulation d’armes de guerre ne semblait guère gêner les gouvernements successifs qui s’accommodaient parfaitement de quelques fusillades entre bandes et de quelques balles perdues de temps en temps, ça permettait de terroriser le citoyen moyen tout en lui promettant la plus grande sévérité sur les auteurs . Sévérité qui s’abattait en fait sur le citoyen moyen.

    Mais là , ça devient inquiétant !! si les citoyens sont armés , ne vont-ils pas prendre au pied de la lettre le « Aux armes , citoyens !!  » voire même  » Sortez de la paille , les fusils , la mitraille …  » .
    Alors là le petit Gégé il commence à prendre peur.

      +6

    Alerter
    • Fernet Branca // 03.08.2021 à 12h15

      Les armes il n’y en a plus en circulation ou vraiment très peu. Dans la plus part des cas de forcenés comme le cas Fredrik Limol il s’agit de tireurs sportifs ou de chasseurs détenant leurs armes en toute légalité.
      Évidemment après la libération beaucoup d’armes de guerre étaient détenues illégalement car conservées dans un coin, mais c’est de l’histoire ancienne.

        +2

      Alerter
  • Patrick // 02.08.2021 à 11h21

    « L’euro, catastrophe moderne et tragédie antique  »

    En fait , il y aurait un moyen très simple de faire fonctionner l’Euro pour les français.
    Si on considère qu’il y a toujours un équilibre de long terme entre l’état de l’économie et la valeur de la monnaie , il suffit de revenir à cet équilibre.
    Avec le Franc , c’était simple , l’économie française étant ce qu’elle était ( et ce qu’elle est toujours !! ) , le Franc était dévalué régulièrement et ça fonctionnait.
    Là , on ne peut pas dévaluer l’Euro , il suffit donc d’adapter l’économie française en baissant les salaires, les retraites et tous les coûts de 20 à 30% ( différentiel de parité avec l’Allemagne ).

    Des volontaires pour faire ça ? non ? alors il suffit d’attendre et tout rentrera dans l’ordre mais ça va prendre plus de temps.

      +3

    Alerter
    • Incognitototo // 02.08.2021 à 21h19

      « Ça fonctionnait » ???!!!… Ha bon… Sans chômage ? Sans endettement ? Sans désindustrialisation ? Sans paupérisation de l’État ?… Tous ces maux ont débuté en 71 quand le Franc était encore là, et ils n’ont fait que s’aggraver (dévaluation ou pas) jusqu’en 99 (sans que cela ne s’améliore après d’ailleurs)… Nous n’avons pas dû vivre à la même époque ni lire les mêmes livres d’histoire. À vouloir être trop simple, on en devient simpliste et totalement à côté des réalités…

        +2

      Alerter
      • Patrick // 03.08.2021 à 07h55

        Aucune monnaie n’empêchera les politiciens de faire des âneries.
        en tous cas , ça fonctionnait mieux qu’avec l’Euro qui étouffe petit à petit l’économie française.

          +4

        Alerter
        • Incognitototo // 03.08.2021 à 13h53

          C’était mieux avant ??? Allez dire ça, entre autres, aux Nordistes qui dans les années 70 ont subi de plein fouet la désindustrialisation. Si vous pouvez constater des différences, vous êtes très fort, d’autant que tous les problèmes étaient déjà bien en place avant l’adoption de l’€. La France a fait de mauvais choix et a des problèmes structurels qu’aucune monnaie n’est en mesure de régler. Vous vous trompez de causes et de solutions.

            +0

          Alerter
          • Paul // 05.08.2021 à 23h59

            décidement, vous ne comprenez rien.
            La monaie et sa « valeur » a toujours été une variable d’ajustement pour le commerce.
            quand à la désindustrialisation, c’est comme la délocalisation…. toujours pour les même et mettre à la rue les autres. c’était voulu !
            comme le répète souvent un commentateur, dire que son chien a la rage pour l’abattre. c’est ce qui se fait tout le temps

              +0

            Alerter
            • Incognitototo // 06.08.2021 à 00h29

              Oui, je vous l’accorde, je ne comprends (peut-être) rien, puisque je ne comprends même pas ce que vous voulez dire… mais certainement pas moins que quelqu’un qui est dans le déni des faits. Démontrez-moi qu’avec le Franc (à partir de 71) nous arrivions à juguler, modifier et solutionner nos problèmes et je ferai amende honorable. Mais vous ne le pouvez pas parce que vous préférez vos croyances magiques aux réalités.
              Cela constaté, je ne dis pas non plus que l’euro est une solution. Juste que les causes des problèmes sont ailleurs, mais visiblement c’est trop compliqué pour des gens comme vous, et pas seulement sur ce sujet…

                +0

              Alerter
  • JnnT // 02.08.2021 à 20h11

    Construction européenne et bulle cognitive, soit. Les analyses déployées par M. Mody sont fort intéressantes.
    Un point toutefois à ajouter.
    Vous connaissez peut-être l’argument de Bakounine contre la dictature du prolétariat, bien avant la révolution russe qui la mit en pratique ? Bakounine soutenait fièrement que « dictature du prolétariat » était un oxymore, car la dictature n’est exercée que par un dictateur, ou un groupe très restreint, ce qui est contradictoire avec le prolétariat qui est la masse. Total : la « dictature du prolétariat » n’est pas réalisable. Cette évidence n’a pas empêché qu’on entreprenne la réalisation. Avec les succès que l’on connaît.
    Eh bien, l’UE, c’est pareil ! Quand vous prétendez construire « l’union européenne » et que vous posez simultanément le dogme de la « concurrence libre et non faussée », la contradiction est flagrante. L’union ET la concurrence, ça ne marchera jamais, tout comme la dictature du prolétariat. C’est juste non viable.
    Et il faut sans doute vivre dans une « bulle cognitive » pour ne pas s’en rendre compte.

      +5

    Alerter
  • Fulsi // 03.08.2021 à 20h03

    Pendant ce temps en France. Être contre le pass sanitaire ce n’est pas être contre le vaccin. Quand bien même des personnes ne veulent pas se faire vacciner, ils gardent leur libre arbitre et sont libres de leurs croyances. De tout temps, les hommes ont trouvé de bonnes raisons d’ostracier d’autres, encore aujourd’hui malheureusement. C’est une question de valeur. L’argument de la sécurité ne tient pas, car il est réutilisable à mille autres choses : test alcoolémie pour activer sa voiture, pass écologique car la pollution tud à petit feu, pass de probité pour repéré les personnes recherchées par la justice…
    En plus des questions de valeurs, il y a des questions de loi et d’état de droit :
    https://www.lefigaro.fr/vox/politique/passe-sanitaire-les-enjeux-devant-le-conseil-constitutionnel-20210801

      +4

    Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications