Les Crises Les Crises
3.octobre.20213.10.2021 // Les Crises

Revue de presse du 03/10/2021

Merci 25
J'envoie

CHINE

Chine, le grand prédateur. Un défi pour la planète. Pourquoi ?

"Pourquoi la RPC est-elle sur le banc des accusés en matière d’espionnage industriel ? Comment la Chine construit-elle ses relations avec les pays partenaires des Nouvelles routes de la soie ? Que penser du rapport de l’IRSEM qui fait grand bruit « Les opérations d’influence chinoises, un moment machiavélien » ?"

Source : Diploweb

DÉMOCRATIE

Déplacement à Marseille : l’Élysée encadre les journalistes et bride l’information

"L’accréditation des journalistes pour couvrir un événement officiel est une pratique ancienne. Tout comme celle du « pool », qui consiste à autoriser la présence d’un nombre très réduit de journalistes, ensuite chargés de « partager » les éléments recueillis (sons, images…) avec leurs collègues des autres rédactions. Communiqué du SNJ-CGT."

Source : Acrimed

Les cabinets de conseil gouvernent-ils le monde ?

"De la stratégie vaccinale au plan de relance européen, les cabinets de conseil sont omniprésents dans l’action publique contemporaine. D’abord issues du monde de l’entreprise, les firmes de consulting ont progressivement étendu leurs tentacules dans tous les domaines, jusqu’à dicter de vastes pans des politiques étatiques. Plus que jamais, leur influence doit être questionnée."

Source : Le Vent Se Lève

ENVIRONNEMENT

24 400 milliards de microplastiques polluent les océans

"Une étude montre que la quantité de microplastiques dans les océans était largement sous-évaluée. Parmi les conséquences attendues sur la biodiversité marine, les scientifiques craignent une accélération de la dispersion des pathogènes à travers le globe. Plus on cherche, plus on trouve. En compilant les analyses de plus de 8 200 échantillons d’eau de mer, une étude publiée le 9 septembre 2021 évalue à 24 400 milliards le nombre de fragments plastiques dérivants dans les océans. Soit cinq fois plus que la précédente étude de 2015, fondée alors sur un millier de relevés marins. « La conversion en poids donne une fourchette entre 80 000 à 580 000 tonnes, contre 30 000 tonnes pour la dernière évaluation », précise à Reporterre François Galgani, chercheur à l’Institut français de recherche pour l’exploitation de la mer (Ifremer) et coauteur de l’étude. Pour mémoire, la taille des microplastiques est comprise entre 5 millimètres et quelques centaines de nanomètres."

Source : Reporterre

FRANCE

Eric Zemmour : après la bourgeoisie start-up, la bourgeoisie fasciste

"Dans une émission face à Laurent Ruquier et Léa Salamé, Eric Zemmour s’est promis de réunir la bourgeoisie de droite CSP+ et les classes populaires de droite, recette qui fit ses preuves au siècle dernier et qui, si elle réussit, permet effectivement à l’extrême droite de parvenir au pouvoir. Pourtant, à en croire la jeune garde militante de la “Génération Z”, le mouvement né en faveur de sa candidature, s’il réussit bien à attirer les premiers, les seconds en sont fortement absents. En effet, Zemmour, qui semble être particulièrement obsédé par les prénoms, ne paraît être entouré que par des Stanislas d’école de commerce et des Jean-Eude de Sciences Po. Et pour cause."

Source : Frustration Magazine

Les angles morts du procès Benalla

"Trois ans après les faits, « l’affaire Benalla » continue d’être présentée comme la simple histoire d’une dérive individuelle. En dehors de Mediapart qui a raison d’évoquer « l’affaire Macron-Benalla », les médias dans leur grande majorité relaient le storytelling des soutiens du Président de la République. De nombreuses zones d’ombre subsistent pourtant, y compris en cette fin de procès. La presse, sans parler des télévisions, n’a pas seulement sous-traité le procès Benalla, elle a tout simplement décidé de passer à autre chose. Circulez, il n’y a plus rien à voir… Et pourtant, plusieurs éléments devraient interroger tout contre–pouvoir dans une démocratie digne de ce nom."

Source : QG Média

Budget 2022 : le piège d'Emmanuel Macron avant la présidentielle [Vidéo]

"Emmanuel Macron serait-il devenu excessivement généreux avec les comptes publics ? C'est en tout cas ce que dénonce une partie de l'opposition après la lecture du budget 2022 la semaine dernière. Milliards dépensés dans l'écologie, la justice et l'Intérieur, le projet de loi de finance 2022 est-il aussi dispendieux qu'il y paraît ?"

Source : Blast

LIBERTÉS

Rapport d'information fait au nom de la délégation sénatoriale à la prospective sur les crises sanitaires et outils numériques : répondre avec efficacité pour retrouver nos libertés

Extrait p101-102 (Sénat N° 637 3 juin 2021) : "L’un des arguments les plus fréquemment évoqués à l’encontre du recours au numérique dans la lutte contre le Covid-19 est qu’il s’agirait de méthodes caractéristiques de régimes autoritaires et autres « dictatures numériques » que l’on trouve surtout en Asie. Premièrement, c’est faux : les pays qui se sont appuyés sur des outils numériques puissants, souvent très intrusifs et obligatoires, sont dans leur majorité des pays démocratiques, avec des élections libres et un État de droit (Japon, Taïwan, Israël, Estonie, Singapour, ...). À l’inverse, les régimes les plus autoritaires n’ont attendu ni la révolution numérique ni la crise sanitaire pour s’en prendre aux droits et libertés de leurs citoyens. Les risques de dérives sont tout à fait réels. Mais ces dérives ne tiennent pas aux technologies elles-mêmes, elles tiennent à l’usage qui en est fait. Deuxièmement, tout ceci n’est pas le problème. Si une « dictature » sauve des vies pendant qu’une « démocratie » pleure ses morts, la bonne attitude n’est pas de se réfugier dans des positions de principe, mais de s’interroger sur les moyens concrets, à la fois techniques et juridiques, de concilier efficacité et respect de nos valeurs." [:-(]

Source : Le Sénat

Grenouillages d’Abou Dhabi : E. Snowden appelle à la vigilance face à ExpressVPN

"Souvent classée parmi les meilleurs fournisseurs de VPN, l’entreprise ExpressVPN a reconnu avoir été au courant – et ce dès le début de leur collaboration –, de la participation de l’un de ses cadres à un programme d’espionnage des Émirats arabes unis (EAU) employant des anciens agents du renseignement US. Malgré la condamnation dudit cadre par la justice américaine, ExpressVPN a déclaré lui maintenir sa confiance."

Source : Perspectives med

RÉFLEXION

L’Etat de droit comme utopie ?

"L’Etat de droit pourrait être considéré comme le « plus froid des monstres froids » selon la formule consacrée par ce bon Friedrich Nietzsche. Le droit, en tant que phénomène objectif pur, ne semble pas à première vue susceptible de dérive, ni même de dégénérescence, comme l’imagine notamment la pensée libérale. Le positivisme comme réalité juridique s’est détaché cependant de l’idée de justice. En procédant de l’État jusqu’à le dominer complètement, il s’est doté d’une parure pseudo-scientifique faisant oublier sa nature pourtant fictionnelle. Il serait le jeu d’un mouvement spontané des institutions et de l’administration et non plus de règles politiques, qu’elles soient démocratiques ou tyranniques d’ailleurs. « Désormais tout l’ordre juridique procède de l’Etat et se trouve enfermé dans ses lois. C’est le positivisme juridique, philosophie des sources du droit qu’acceptent la plupart des juristes et qui les dispense, en les soumettant à la volonté arbitraire des pouvoirs publics, de la recherche de la justice. »"

Source : Cercle des patriotes disparus

Le “bourgeois gaze” : au cinéma, le monde est perçu à travers les lunettes déformantes de la bourgeoisie

"C’est l’insupportable promo de Seize Printemps, le film de Suzanne Lindon-Kiberlain, qui réalise son premier long-métrage à 21 ans – et uniquement grâce à son talent, on ne vous laissera pas dire le contraire – qui a jeté le feu aux poudres. Un long débat de déontologie journalistique s’est ouvert au sein de la rédaction de Frustration : devais-je aller endurer ces 74 minutes de torture pour pouvoir prétendre parler du film, quitte à mettre ma santé en danger lorsque l’on connait les possibles effets d’une montée de tension prolongée ? Et pourtant, impossible de me défaire du sentiment peu humble d’être parfaitement capable de raconter l’entièreté du film en ayant simplement vu l’infernale bande annonce. Il y a une raison objective à cela : Seize Printemps s’inscrit dans une vision du monde partagée par la plupart des films dont nous abreuve la bourgeoisie française depuis 60 ans. Le cinéma bourgeois a encore frappé."

Source : Frustration Magazine

VUES D’AILLEURS

Russie : du parti dominant au parti (presque) unique ?

"L’année 2021 marque-t-elle un durcissement de l’autoritarisme en Russie ? La condamnation d’Alexeï Navalny à deux ans et demi de prison et son incarcération dans un camp de travail ont été très sévèrement jugées en Occident. Le traitement réservé au célèbre opposant russe et à ses partisans du Fonds de lutte contre la corruption (FBK) a justifié l’adoption de nouvelles sanctions américaines contre de hautes personnalités russes, suivies, un mois plus tard, d’un nouveau train de sanctions financières."

Source : Conflits

Commentaire recommandé

Jean // 03.10.2021 à 10h18

Sur « Pourquoi la RPC est-elle sur le banc des accusés en matière d’espionnage industriel ? »

Et pendant ce temps là, les USA et l’Allemagne pillent notre pays en toute impunité…

51 réactions et commentaires

  • Jean // 03.10.2021 à 10h09

    En France, ces dernières années, la répression des manifestations est d’une ampleur inédite. De nombreux manifestants pacifiques se retrouvent dans le viseur des autorités. En septembre 2020, nous lancions l’alerte sur la stratégie dite de «judiciarisation du maintien de l’ordre». Une stratégie plus qu’inquiétante. Un an après, nous sommes partis à la rencontre de celles et ceux qui se sont retrouvées dans une spirale judiciaire infernale, pour avoir manifesté. Ils nous racontent. 

    https://www.youtube.com/watch?v=CfhNUGmUlOs

      +19

    Alerter
    • Jean // 03.10.2021 à 10h51

      On a beaucoup parlé des violences policières mais trop peu des violences judiciaires alors que l’un ne va pas sans l’autre. Dans les deux cas le régime macronien est aux commandes et l’équilibre des pouvoirs n’est qu’un lointain souvenir.

      « L’aléa judiciaire est à ce point large qu’on a plus de chances de gagner au loto que de gagner son procès », lance l’ancien magistrat Claude Butin le 1er octobre sur CNews. Il a sorti en septembre un livre au titre à la fois limpide et inquiétant: « Ne faites jamais confiance à la justice de votre pays ». Il y dénonce les pressions politiques que subit la magistrature, lui-même ayant été dessaisi de dossiers qui concernaient des personnalités. »

      Source : https://fr.sputniknews.com/20211002/un-ancien-juge-appelle-a-ne-pas-faire-confiance-a-la-justice-en-raison-des-pressions-politiques-1051958536.html

        +9

      Alerter
  • Jean // 03.10.2021 à 10h12

    « De nombreux documents Facebook examinés par le Wall Street Journal montrent des employés s’alarmant de la façon dont la plateforme est utilisée dans les pays en développement, où sa base d’utilisateurs est énorme et en expansion. Des employés ont signalé que les trafiquants d’êtres humains au Moyen-Orient utilisaient le site pour attirer les femmes. Ils ont averti que les groupes armés éthiopiens utilisaient le site pour inciter à la violence contre les minorités ethniques. Ils ont envoyé des alertes à leurs patrons sur la vente d’organes, la pornographie et l’action du gouvernement contre la dissidence politique, selon les documents. Ils montrent également la réaction de l’entreprise, qui dans de nombreux cas est inadéquate ou reste sans réponse. »

    Source : https://fr.sputniknews.com/20211001/cette-ex-employee-de-facebook-qui-fait-trembler-le-geant-americain-avec-ses-revelations-1051949954.html

      +5

    Alerter
  • Jean // 03.10.2021 à 10h18

    Sur « Pourquoi la RPC est-elle sur le banc des accusés en matière d’espionnage industriel ? »

    Et pendant ce temps là, les USA et l’Allemagne pillent notre pays en toute impunité…

      +33

    Alerter
    • Jean // 03.10.2021 à 10h32

      « Le directeur de l’IRSEM (Institut de recherche stratégique de l’école militaire) a été jusqu’en 2019, membre de l’Academic Advisory Board du Collège de Défense de l’OTAN. Le mot important est : OTAN. Un des chercheurs de l’IRSEM, lieutenant-colonel de l’US Army, a été conseiller de l’ambassadeur des États-Unis auprès de l’OTAN. Les mots importants sont US Army et OTAN. Dans « Les Opérations d’influence chinoises. Un moment machiavélien », pamphlet sinophobe de 640 pages, résultat de 2 ans de travail et co-signé par le directeur de l’IRSEM, Maxime Vivas, administrateur du site Le Grand Soir est épinglé 44 fois. »

      Source : https://www.legrandsoir.info/

      L’État français est infiltré par une puissance étrangère, son armée aussi, et ce n’est pas la Chine.

        +16

      Alerter
    • Linder // 04.10.2021 à 05h16

      P-A Donnet qualifie Xi Jinping de président à vie dès sa première réponse. Or, il a un mandat de 5 ans … Quand on est dans la Fake News grotesque dès les premières lignes, j’ai du mal à lire la suite plus profondément qu’en diagonale…

        +6

      Alerter
  • Brigitte // 03.10.2021 à 10h33

    « Chine grand prédateur, menace pour la planète ». Soit…J’aimerais en lire autant concernant les USA mais non, alors je vous l’accorde, concernant ces derniers, le mal est fait. C’est un peu comme avec le réchauffement climatique, le CO2 déjà dans l’atmosphère ne peut être détruit. Il faut faire avec. Donc nous devons faire avec l’américanisation du monde.
    La montée en puissance de la Chine, c’est du pareil au même sauf que l’on change de continent. Le CO2 change de camp au lieu de ficher le camp….Bref, la Chine c’est les USA avec les yeux bridés, c’est la transition géo-politique qui, comme l’énergétique, n’est que de la guerre industrielle à l’échelle planétaire.

      +1

    Alerter
    • Ernesto // 03.10.2021 à 16h46

      « Bref, la Chine c’est les USA avec les yeux bridés ». Aveuglement ou cécité volontaire? Je ne suis pas spécialement pro-chinois et j’essaie de regarder les faits: la Chine, combien de bases militaires à l’étranger? (plus de 800 pour les USA); la Chine, combien de guerres destructrices menées à la fois sur toute la planète? (on ne compte plus celles des USA); la Chine, combien de coups d’Etats à son actif pour renverser des régimes qui ne lui plaisent pas? (on ne compte plus ceux des USA); la Chine va-t-elle faire des ronds dans l’eau avec sa marine militaire à proximité des côtes américaines comme le font les USA en mer de Chine? la Chine déclare-t-elle à satiété qu’elle est le gendarme du monde investie de la mission divine de défendre la liberté et d’imposer ses valeurs à l’ensemble de la planète? On pourrait encore longtemps continuer l’énumération. En fait, vous confondez à mon sens deux choses: l’impérialisme guerrier des USA et celui économique de la Chine. Cette dernière n’est pas devenue l’atelier du monde par hasard; les capitalistes ont vite compris que produire chez elle moins cher grâce à une main d’oeuvre à peine sortie du servage, maximiserait leurs profits. Mais revers de la médaille, la Chine franchit les étapes du développement à pas de géant et elle est en passe de supplanter l’oncle Sam qui lui décroît inexorablement.

        +23

      Alerter
      • Ernesto // 03.10.2021 à 17h02

        SUITE
        Dominer le monde par sa puissance militaire ou par celle économique n’aboutit pas au même résultat; dans un cas c’est la mort, la ruine, le chaos et la désolation, dans l’autre, c’est la sortie du sous développement grâce à l’aide (la Chine investit massivement en Afrique mais pas que) non désintéressée je vous l’accorde.

        Que vaut-il mieux? Subir l’occupation, la guerre, ses désastres ou la dépendance économique mais avec l’amélioration quand même des conditions d’existence et l’installation sur son sol des grandes structures indispensables au développement? La mort ou la dette? C’est aux peuples souverains de décider mais à mon humble avis ils ne réfléchiront pas longtemps!

          +10

        Alerter
        • Brigitte // 03.10.2021 à 19h46

          Je suis bien d’accord que la Chine a beaucoup de retard sur le plan militaire mais elle essaie de le combler. Sur le plan économique et énergétique, elle a des atouts mais elle cherche sa voie. Elle a commencé esclave puis s’est affranchie et maintenant elle entend devenir maître…du monde ou de son destin?
          Pour rivaliser avec les USA, il faudrait qu’elle ait une réelle domination technologique et/ou énergétique. Pour l’instant, à part les terres rares, elle n’a pas de quoi faire la course en tête. Elle produit certes les EnR mais ne les a pas inventés. Le jour où elle aura mis au point une technologie originale et essentielle, là, elle pourra écraser les USA comme un vulgaire moustique.
          Elle n’a pas gagné non plus la guerre du vaccin anti-covid.
          Donc en fait quand je dis que la Chine c’est les USA avec les yeux bridés, je pèche par optimisme et c’est une farouche opposée à la domination américaine qui le dit.

            +2

          Alerter
          • Sandrine // 03.10.2021 à 23h35

            « Elle n’a pas gagné non plus la guerre du vaccin anti-covid. »
            Qu’en savez-vous ?
            Peut-être justement qu’elle a été plus sage que les américains sur ce point là en proposant un vaccin « classique » pour cette maladie que « l’on ne connaît pas » – misant sur l acceptabilite par sa population et non pas sur une innovation controversée qui au final est surtout efficace pour inciter à la révolte et à la sécession…

              +8

            Alerter
            • Brigitte // 04.10.2021 à 09h39

              Je ne fais que constater. Cette innovation technologique devrait s’imposer sauf problème majeur. Je n’ai pas dit que j’y étais favorable. La Chine n’a pour l’instant pas le rôle d’innovateur mondial. Le jour où elle ravira cette place aux USA, je me répète, elle n’en fera qu’une bouchée. C’est pour cela que les USA vont tout faire pour freiner son appétit.

                +0

              Alerter
            • Jean // 04.10.2021 à 19h51

              @Brigitte,

              => « La Chine n’a pour l’instant pas le rôle d’innovateur mondial. »

              Ne faites pas l’erreur de sous estimer la Chine, ce que même les américains arrogants ne font plus. Un exemple parmi d’autres :

              Chine : Le train le plus rapide du monde a été inauguré, il peut circuler à 600 km/h

              https://www.20minutes.fr/monde/3089095-20210722-chine-train-plus-rapide-monde-inaugure-peut-circuler-600-kmh

                +2

              Alerter
        • thecis // 05.10.2021 à 14h54

          Même si une des deux est plus douce physiquement, elle n’en est pas moins violente dans son ensemble… La conséquence directe en est la lutte des classes.

            +0

          Alerter
  • douarn // 03.10.2021 à 10h50

    Application des principes orwelliens dans ce rapport d’information ?
    « …Si une « dictature » sauve des vies pendant qu’une « démocratie » pleure ses morts, la bonne attitude n’est pas de se réfugier dans des positions de principe… »

    A mettre en balance avec ce qui est dans le titre :
    « … répondre avec efficacité pour retrouver nos libertés »

    L’esclavage c’est la liberté, remercions les rédacteurs de ce rapport, Mmes Véronique GUILLOTIN, Christine LAVARDE et M. René-Paul SAVARY, de vouloir restreindre nos libertés pour mieux nous protéger.

      +15

    Alerter
    • vert-de-taire // 04.10.2021 à 19h05

      Mauvaise langue !

      Ce rapport (au nom de la délégation sénatoriale à la prospective ) du Sénat est plein de bonne volonté.
      Regardez : il préconise de se préparer à la prochaine crise.
      C’est raisonnable non ?
      Il faut préparer l’État à collecter compiler « des données personnelles et sensibles qu’il est absolument inconcevable d’exploiter en temps « normal » « .
      C’est le bon sens et puis bien expliqué.

      Donc créer maintenant une plateforme pour collectionner ces données personnelles et sensibles qu’il est absolument inconcevable d’exploiter en temps « normal »
      n’est-ce pas le moyen le plus logique, normal, efficace
      et totalitaire pour surveiller et punir la population ?
      CQFD

      Existe-t-il une force qui pourrait empêcher un ‘gentil’ d’exploiter en douce en temps de crise ou non ces données personnelles et sensibles qu’il est absolument inconcevable d’exploiter en temps « normal » ?
      Nous avons des preuves multiples que non. Ce n’est pas possible.
      Alors pourquoi se priver d’un régime mafieux (prêt au totalitarisme – mais on n’en veut pas, promis, c’est très mal) puisque c’est inexorable ?

        +1

      Alerter
  • Jean // 03.10.2021 à 11h17

    Réforme de l’assurance chômage : le gouvernement ignore l’avis du Conseil d’État

    « Le gouvernement a décidé de passer en force sur la réforme de l’assurance chômage, en publiant le décret la veille de son application. L’avis du Conseil d’État, qui devait se prononcer sur le fond de la réforme, est carrément ignoré. »

    Source : https://www.bastamag.net/decret-assurance-chomage-calcul-des-indemnites-avis-du-conseil-d-Etat

    La macronie ne connait qu’une seule loi, la sienne.

      +14

    Alerter
    • LibEgaFra // 03.10.2021 à 13h00

      « La macronie ne connait qu’une seule loi, la sienne. »

      Avec une chambre d’enregistrement en guise de parlement, effectivement!

        +12

      Alerter
  • LibEgaFra // 03.10.2021 à 13h17

    Zemmour serait-il devenu le « principal opposant » à Macron????

    Et bien non! Parce que pour mériter le titre de principal opposant, il faut:

    – avoir été condamné pour corruption;

    – être en prison;

    – faire moins de 3% des intentions de votes.

      +8

    Alerter
  • LibEgaFra // 03.10.2021 à 13h21

    Zemmour en divisant la droite pourrait offrir un boulevard à ce qui est considéré comme la « gauche »… si elle arrivait à présenter un candidat commun. Mais cela n’arrivera pas, trop d’égos. Moi, moi et encore moi!

      +2

    Alerter
    • Patrick // 03.10.2021 à 15h06

      ça peut au moins avoir le mérite de faire exploser toute cette classe politique dont on n’arrive pas à se débarrasser depuis des années.
      Quoique .. quand on voit Ségolène qui s’accroche comme un morpion , on peut avoir des doutes sur la possibilité de se débarrasser de tous ces parasites. ( à droite comme à gauche ).
      La gauche étant éclatée en je ne sais même lus combien de morceaux , ce n’est pas elle qui va en profiter.

      Aux prochaines élections , la seule question sera de savoir quel est le candidat qui sera le moins dangereux pour les citoyens français et pour le pays… on ne va pas aller voter dans l’enthousiasme.

        +4

      Alerter
      • Brigitte // 03.10.2021 à 21h01

        Si l’on se base sur les dernières élections régionales, l’enthousiasme ne sera pas de mise mais la peur d’une forte abstention qui offrira un ticket pour le second tour à Macron.
        Zemmour diviseur de la droite? Elle n’a pas besoin de lui pour ça. De mon point de vue, son objectif est de prendre la place de MLP en pensant qu’il fera la différence au second tour, en ralliant du côté LR, là où elle a toujours échoué. Toujours de mon point de vue, il se trompe totalement. Contrairement à MLP, il n’a aucune base populaire et fera un score à moins de 5%.

          +0

        Alerter
      • Kasper // 04.10.2021 à 14h53

        Le coup du candidat « anti système », qui « va faire explorer la classe politique », « va faire bouger les lignes », que l’oligarchie craint mais qu’on invite partout, on nous le fait tous les 5 ans.

        Surprenant de voir encore des naïfs pour y croire.

          +4

        Alerter
        • Patrick // 05.10.2021 à 08h31

          L’ennemi de mon ennemi n’est pas forcément mon ami , mais il peut m’être utile.
          Alors ne rêvons pas , mais si ça peut permettre d’éliminer une partie des parasites c’est toujours ça de gagner.

            +0

          Alerter
    • Fpole // 03.10.2021 à 16h07

      Arrêtez avec ces histoires d’ego, qu’ils existent, ça ne fait aucun doute, mais toutes les « gauches » ne peuvent pas être réunies quand elles ont des « programmes » diamétralement opposés.
      Le PS se pensait le moteur de la gauche, le quinquennat de Hollande a ouvert les yeux d’une partie de ces électeurs.
      Il faut simplement assumer le fait d’être de droite ou du centre, ce n’est pas honteux mais il ne faut plus prétendre réunir la gauche.

        +8

      Alerter
      • Ernesto // 04.10.2021 à 02h44

        C’est vrai qu’il y a eu une gauche de droite partie dans des dérives néolibérales avec un calamiteux quinquennat Hollande. Olivier Faure prétend que le PS  » a fait l’inventaire » de cette époque et en a tiré les leçons pour ramener le parti à gauche; les actes concrets diront si c’est vrai. FI et PCF ont des programmes voisins mais des différences et certaines divergences demeurent, il serait vain de les nier. « Quand les blés sont sous l’orage fou qui fait le délicat » a dit le poète mais les responsables de la gauche ne doivent pas priser la poésie, malgré la montée des périls ils sont incapables de s’unir pour proposer aux classes populaires et moyennes une perspective mobilisatrice qui dynamiserait le mouvement social pour conjurer le pire. Je ne vois qu’une action d’ampleur inscrite dans la durée (style GJ) et exigeant un débouché politique, qui pourrait infléchir cet état du rapport des forces; la manifestation du 5 octobre pourrait être le coup d’envoi de cette initiative.

          +2

        Alerter
      • LibEgaFra // 04.10.2021 à 09h33

        Si vous croyez que les électeurs lisent les programmes c’est que vous n’avez pas conscience du cirque politico-médiatique qui se déroule à chaque élection. Ce ne sont que des combats de coq et des mensonges programmatiques.

        Dans un système de monarchie élective, seul compte le chef.

          +2

        Alerter
        • vert-de-taire // 04.10.2021 à 19h25

          *** …. Dans un système de monarchie élective, seul compte le chef. ***

          Ça c’est très méchant.
          Bien que parfaitement exact.

          Mais on peut admettre sans risque d’erreur que pour changer ce « système de monarchie élective » IL FAUT passer par ce « cirque politico-médiatique ». Donc accuser TOUS les prétendants à la mangeoire publique est a priori exagéré. Il se peut trouver des gens voulant changer cette situation a-démocratique, refusant cette monarchie et ce système suicidaire. Surtout en situation d’effondrement systémique avéré.

          On peut donc y chercher des démocrates. Je dis des, c’est mon côté irréaliste mais j’assume.
          On pourrait peut-être même en trouver ?
          Pourquoi non ?

          Mais quels sont nos moyens pour nous en assurer ?
          Nous ne pouvons pas compter sur les médiacrates (sauf peut-être à observer leurs meilleures cibles) .
          C’est dans ce cas précis qu’un peu de solidarité entre les bonnes volontés citoyennes pourrait servir …
          Mais chut, ce serait du complotisme.

            +1

          Alerter
          • LibEgaFra // 06.10.2021 à 12h40

            Le système est verrouillé. Nous sommes dans une société marchande et spectaculaire. Alors on a droit au spectacle zemmourien qui rime avec rien. Mais qui est très utile pour faire croire qu’il y a une opposition.

            Ce qui manque? Une conscience de classe. Qui y travaille? Personne. Les GJ auraient pu être un moment de cette conscience de classe. Occasion ratée. Pourquoi? Parce que ceux qui constituent la classe politique jouent perso (moi, moi et moi!) et que ceux qui auraient à cœur de faire émerger une conscience de classe sont systématiquement éliminés médiatiquement. Cf. Chouard. Je ne mets pas d’autres noms mon commentaire passerait à la trappe.

            Pour amorcer une rupture avec la société du spectacle il faudrait commencer par jouer collectif. La multiplication des médias ne va nullement dans ce sens: encore une occasion de jouer perso et de se pousser du col. Pour la « bonne cause » bien sûr, bien sûr…

              +1

            Alerter
            • vert-de-taire // 07.10.2021 à 14h37

              100% d’accord.
              vous avez décrit comme je l’aurais fait un chemin possible.

              C’est donc conforme à ce que j’ai dit
              un possible existe sous condition.
              On trouve ici et maintenant des personnes cherchant ce chemin, ce scénario, pour nous débarasser de cette plaie.
              On trouve, on découvre (avec ravissement) de plus en plus de personnes conscientes de la situation, conscientes des difficultés et conscientes du comment faire …

              Il (m’) est donc raisonnable d’espérer qu’un sursaut collectif (pas trop de monde qunad même, restons réalistes) se cherchant puissent se trouver.
              CQFD

                +0

              Alerter
        • Ernesto // 05.10.2021 à 18h44

          Je partage l’avis de Vert-de-taire ci-après; « tout le monde dans le même sac et tous pourris » n’a jamais fait avancer la cause humaine d’un iota; c’est certes moins fatigant que de s’attaquer aux racines du mal et de chercher des réponses, à moins que, comme d’autres, vous considériez que la nature humaine est ainsi faite qu’il est impossible de contrarier ses tendances profondes résolument négatives. Le système on peut le changer, à condition d’en avoir la volonté politique; je vous assure qu’il existe des citoyens et même des électeurs prêts à s’engager dans cette voie.

            +1

          Alerter
          • LibEgaFra // 06.10.2021 à 12h55

            « c’est certes moins fatigant que de s’attaquer aux racines du mal et de chercher des réponses, »

            Les réponses existent, mais pas sans une analyse du fonctionnement de la société actuelle et de ses verrous.

            « à moins que, comme d’autres, vous considériez que la nature humaine est ainsi faite qu’il est impossible de contrarier ses tendances profondes résolument négatives. »

            C’est du charabia, totalement inutile qui ne fait rien avancer du tout. Je ne sais pas ce qu’est « la nature humaine ». ce qui est difficile c’est de briser l’individualisme ambiant qui est savamment entretenus par tous ces débats parfaitement inutiles et qui ne sont que des combats de coqs qui participent de cette société du spectacle. Dormez bonnes gens, on vous aliène soigneusement.

            « Le système on peut le changer, à condition d’en avoir la volonté politique; je vous assure qu’il existe des citoyens et même des électeurs prêts à s’engager dans cette voie. »

            Très certainement. Il suffit donc d’en avoir la volonté politique! C’est tellement simple, simplissime même. Mais concrètement? C’est bien de rêver, mais ça ne fait pas avancer le schmilblick.

            Tirez donc pour une fois la leçon des GJ. La bourgeoisie a eu la trouille et a terrorisé les manifestants. Résultat? Tout le monde le connaît.

              +2

            Alerter
            • Ernesto // 07.10.2021 à 00h55

              La volonté politique ça n’est ni simple, ni simplissime, ni un rêve, ça nécessite effectivement une conscience de classe que n’ont pas eue les GJ sinon ils auraient compris qu’un mouvement social de protestation sans débouché politique pour mettre en oeuvre une autre logique économique est voué à l’échec. Mais ils se sont attachés à refuser toute structuration du mouvement, tout lien avec les forces syndicales et politiques organisées pour ne pas « se faire récupérer », ignorant l’impérieuse nécessité d’élever le niveau du rapport de forces pour affronter un pouvoir sourd aux revendications et ayant choisi une féroce répression pour dissuader de manifester. Les GJ ont perdu par inexpérience et manque volontaire d’organisation et aussi par rejet des corps intermédiaires, mais leur action a laissé des traces et la prochaine fois ils feront mieux. Je regrette simplement leur absence le 5 octobre sur des enjeux qui les concernaient pourtant directement.

                +1

              Alerter
    • JnnT // 03.10.2021 à 19h30

      Avis tout personnel : les cadres du PS ont choisi une candidature Hidalgo, clairement vouée à l’échec, précisément parce qu’ils souhaitent cet échec. Leur candidat inabordable étant Macron.

        +6

      Alerter
    • Ernesto // 04.10.2021 à 01h57

      Il n’y aura pas de candidat commun, Mélenchon a devancé tout le monde en décidant sa candidature un an et demi avant l’échéance et en invitant les autres forces de la gauche à se rallier à son panache blanc; on peut comprendre que ces dernières, mises devant le fait accompli, n’aient pas apprécié la méthode et soient peu enthousiasmées à servir de porteur d’eau au leader de la FI; trop d’égo, trop d’envie d’hégémonie, pas assez d’humilité et de simple respect des partenaires. Cette irresponsabilité risque de se payer très cher au moment où la fachosphère monopolise les médias, sature le débat avec ses thèmes de prédilection, et n’a jamais été aussi proche d’accéder au pouvoir suprême.

        +0

      Alerter
      • LibEgaFra // 04.10.2021 à 09h40

        Peu importe qui est élu à la monarchie: pour que celle-ci fonctionne, il faut qu’il ait un parlement à sa botte. Je n’ai jamais compris comment l’actuel monarque avec un quart des voix au premier tour a pu obtenir plus de 50% des sièges au parlement. Visiblement une partie des électeurs sont monarchistes dans l’âme.

          +1

        Alerter
        • vert-de-taire // 04.10.2021 à 19h30

          *** Je n’ai jamais compris comment l’actuel monarque avec un quart des voix au premier tour a pu obtenir plus de 50% des sièges au parlement ***

          Pas compris non-plus ce tour de magie.
          Et personne probablement.

          Il serait interressant que des chercheurs cherchent et .. trouvent le processus qui mène à cette absurdité. Mais ce n’est pas important alors on ne saura jamais.

            +0

          Alerter
          • Brigitte // 04.10.2021 à 20h25

            Le tour de magie c’est de mettre les législatives après les présidentielles…
            Soit-disant pour éviter la cohabitation. En France nous avons un régime présidentiel et non parlementaire. Elire d’abord les députés serait plus démocratique et après ça on ose critiquer la Russie…

              +1

            Alerter
            • LibEgaFra // 06.10.2021 à 12h16

              « Le tour de magie c’est de mettre les législatives après les présidentielles… »

              Merci qui?

              Merci Jospin. Encore une question d’ego.

              Il se croyait tellement sûr de remporter l’élection présidentielle. Et déjà les égos… Taubira, Chevènement, etc.

              « Elire d’abord les députés serait plus démocratique  »

              Vous rêvez, la France n’est pas une démocratie. Cf. 2005, mais pas seulement.

                +2

              Alerter
  • JnnT // 03.10.2021 à 16h37

    Sur la Chine, un rappel s’impose. Les grandes firmes étasuniennes de la tech se faisaient tailler des croupières par leurs rivales japonaises. Elles ont alors toutes choisi, voici vingt ans environ, d’être des firmes sans usines et de faire produire en Chine. Des géants de la grande distribution – Wal-Mart – ont ensuite compris que leurs profits explosaient en prenant le même chemin. La Chine a juste profité de l’aubaine – sous l’autorité du PCC. Si on regarde le niveau de pollution dans l’empire du milieu, par exemple avec Ventusky pour la pollution de l’air, on mesure le prix terrible qui a été payé. Cette prospérité d’origine extérieure peut s’évanouir aussi vite qu’elle a été créée. Que les donneurs d’ordre changent de prestataires et c’est la récession en Chine. Cela se profile et la capacité chinoise à un développement autonome pour prendre la relève n’est pas acquise, même si d’énormes efforts sont faits dans ce sens.

      +3

    Alerter
    • Jean // 05.10.2021 à 21h53

      @JnnT,

      => Cette prospérité d’origine extérieure peut s’évanouir aussi vite qu’elle a été créée. Que les donneurs d’ordre changent de prestataires et c’est la récession en Chine.

      En faite non car les salariés chinois disposent désormais d’un pouvoir d’achat et cette demande intérieure est aujourd’hui capable de soutenir la croissance chinoise. Ce sont plutôt les sociétés occidentales qui vont devoir mendier leur accès à ce marché intérieur en croissance rapide alors que celui des pays occidentaux voit son attractivité diminuer à cause de la paupérisation de ses populations. Il faut s’y habituer, ce qui était valable hier ne l’est plus aujourd’hui.

        +0

      Alerter
  • RV // 03.10.2021 à 19h28

    Histoire de croiser les points de vue, après avoir lu « Chine, le grand prédateur. Un défi pour la planète. Pourquoi ? »
    je vous propose « OSS contre Fu Manchu » de Aymeric Monville – 28 septembre 2021
    https://www.legrandsoir.info/oss-contre-fu-manchu.html »
    et à propos du rapport de l’INSERM, « Le « rapport » de l’IRSEM. Cagade bâclée et plaidoyer pour une guerre chaude. » de Maxime VIVAS – 29 septembre 2021
    https://www.legrandsoir.info/le-rapport-de-l-irsem-cagade-baclee-et-plaidoyer-pour-une-guerre-chaude.html

      +5

    Alerter
  • Jean // 04.10.2021 à 12h36

    « En particulier, le déni est une impossibilité absolue de se représenter la violence de ce qui se passe, jusqu’à rendre hermétique à toute argumentation ou évidence des faits. Je précise que ce processus psychique n’a rien à voir avec l’intelligence, mais concerne les « plus fragiles » psychologiquement, c’est-à-dire ceux qui n’ont pas les ressources internes suffisantes pour résister à une telle distorsion interprétative du monde : la majorité des êtres humains. Car il faut une force psychique hors du commun pour parvenir à garder un raisonnement sain dans un monde qui devient fou, où les repères sont inversés, la vérité travestie en mensonge, et les innocents désignés comme coupables, tandis que les coupables exercent une terreur indécente, au nom du bien du peuple, et de jolis idéaux tels que « la santé pour tous » ou « la protection de nos aînés. » »

    Source : https://www.arianebilheran.com/post/psychopathologie-du-totalitarisme-3-ariane-bilheran

      +1

    Alerter
    • vert-de-taire // 07.10.2021 à 15h03

      *** Car il faut une force psychique hors du commun pour parvenir à garder un raisonnement sain dans un monde qui devient fou, où les repères sont inversés, la vérité travestie en mensonge, et les innocents désignés comme coupables, tandis que les coupables exercent une terreur indécente, au nom du bien du peuple, et de jolis idéaux tels que « la santé pour tous » ou « la protection de nos aînés. » ***

      Cette phrase montre bien que si le monde SEMBLE devenir fou c’est par choix, par volonté DE NON FOUS.
      Il y d’évidence un chaos organisé.
      Et singulièrement, ce chaos se calque bien sur le roman : 1984. À croire que Orwell connaissait les programmes de désinformation déjà en place aux États-Unis et en Angleterre. C’est frappant de similitude…

      Pour reprendre les propos de Bilheran, je pense qu’elle passe un peu trop vite dans ses énumérations mais qu’elle voit juste.
      Il est quasiment impossible de démentir sa pensée lorsqu’elle n’est pas minutieusement repassée.
      C’est une faculté utile (voire indispensable à l’espèce) du cerveau de se fabriquer des mémoires de raisonnements (des circuits), ce qui permet de réagir vite et bien sans devoir tout repenser.

      Grossièrement on peut résumer ce comportement ‘cablé’ dans la proposition prouvée : un système fou (défectueux) n’est pas capable de détecter son dysfonctionnement.

      Ceci a été formalisé dans les institutions (non totalitaires) par la séparation des pouvoirs, une manière de fabriquer des contre-pouvoirs se contrôlant les uns les autres, déterminant un meilleur équilibre du régime.
      C’est ce qui n’est pas.
      CQFD

        +0

      Alerter
  • Jean // 04.10.2021 à 20h13

    Archives Taube du Tribunal militaire international (TMI) à Nuremberg (1945-1946)

    À l’occasion du 75e anniversaire du procès de Nuremberg des principaux criminels de guerre de la Seconde Guerre mondiale, l’Université de Stanford a numérisé les dossiers historiques de ce procès et les a rendus accessibles au public en ligne.
    Description de la collection : La collection de la plate-forme du Tribunal virtuel contient environ 250 000 pages de documents papier numérisés (transcriptions des audiences en anglais, français, allemand et russe ; plaidoiries écrites ; pièces à conviction déposées par l’accusation et la défense ; documents du Comité pour l’enquête et la poursuite des grands criminels de guerre; le jugement).

    https://exhibits-stanford-edu.translate.goog/virtual-tribunals/feature/taube-archive-of-the-international-military-tribunal-imt-at-nuremberg-1945-1946?_x_tr_sl=auto&_x_tr_tl=fr&_x_tr_hl=fr&_x_tr_pto=nui

      +1

    Alerter
  • Brigitte // 04.10.2021 à 20h44

    A propos des plastiques, il y a deux choses qui seraient assez simple à mettre en oeuvre grâce à une volonté politique.
    1) Interdire le plastique non compostable dans les produits Bio.
    2) créer une véritable filière industrielle du plastique à base de cellulose ou d’amidon. Après avoir vendu l’industrie papetière aux pays nordiques, il serait temps de reprendre la main avec des créneaux porteurs.
    Pourquoi si peu d’ingénieurs entrepreneurs en France! On préfère les clones de Bernard Tapie…

      +0

    Alerter
    • vert-de-taire // 07.10.2021 à 15h15

      Oui
      mais
      NON.
      Il faudrait un moteur.
      Or le seul moteur est le profit de la classe dominante
      qui se fiche de tout, hors l’accumulation de biens.
      Et ce moteur fou, n’est pas réformable, quand bien-même, certain voudrait le changer.
      Le Droit a été fabriqué ainsi et les forces pour le changer sont détruites (régulées) par une armée de gentils larbins conditionnés par leur cupidité et leur survie et ultimement dominés par les ultra-riches.

      Nous en passerons à la moulinette du programme des ultra-riches qu’on le veuille ou non.
      Sauf si par une prise de conscience (aussi improbable que nouvelle), nous étions capables de faire un réseau de puissance démocratique, une force suffisante à opposer à 200 ans de capitalisme trompeur.
      Mais on ne sait pas même se mettre d’accord à 2 ni 100 sur rien… C’est bizarre.

        +0

      Alerter
  • Jean // 04.10.2021 à 21h02

    Suez prise au piège par l’impérialisme économique américain ?

    « Nicolas Moinet, professeur des universités et ancien responsable du Master d’intelligence économique de l’IAE de Poitiers, indiquait que le SISSE, en charge, auprès de la Direction générale des entreprises (DGE), de veiller aux intérêts français, n’était pas suffisamment adapté et armé pour faire face à de telles prédations. François Gaüzère-Mazauric, doctorant en histoire le confirme : « L’intelligence économique est un impensé français ». Les Américains l’ont bien compris et l’histoire économique récente montre bien que le chemin pour la création de champions mondiaux du CAC 40, si chère aux derniers gouvernements, est entouré de cadavres, victimes de l’insouciance française face à la guerre économique menée dans le monde aujourd’hui, par les États-Unis, mais également l’Allemagne ou la Chine. »

    https://lvsl.fr/suez-prise-au-piege-par-limperialisme-economique-americain/

    Incompétence ou malveillance ? Si nous voulons survivre en tant que nation, il va falloir avoir le courage de regarder la vérité en face. En attendant le pillage continue et il serait illusoire de compter sur la mansuétude de ceux qui se prétendent nos amis. Car « les états n’ont pas d’amis, ils n’ont que des intérêts. » Charles de Gaulle

      +2

    Alerter
    • vert-de-taire // 07.10.2021 à 15h36

      Les exemples de pillages des Etats-Unis sont légions en France.

      Il me semble que lutter ainsi est débile.
      Je m’explique. Si la règle du capitalisme est que le plus gros emporte le pouvoir (en simplifiant), il n’est pas possible de lutter contre les géants existants. Faire un géant est voué à le voir se faire dévorer AVANT de devenir gênant pour les existant. Sauf dans les pays totalitaires comme les USA qui utilisent des moyens d’État pour protéger constituer leurs puissants animaux de prédation.

      Il faut d’ailleurs remarquer ce qui est en train d’advenir, les géants chinois commencent d’être capables de dévorer des plus petits occidentaux. C’est la règle du ‘jeu’.
      Il est alors passionnant de constater la réticence du « monde libre » de refuser sa propre loi !

      Il vient de ceci que le « monde libre », l’Empire, est en passe de changer les règles du jeu (comme à chaque risque de perte de domination).
      Pour ne pas devoir appliquer les règles du capitalisme (avec la Chine) arrive le Grand Reset, à savoir le totalitarisme via un gouvernement ‘mondial’.
      Ça tombe bien, l’instrument ‘capitalisme’ étant devenu ingérable (impasse systémique) et reconnu par tous comme le plus grand dévastateur de la planète, il est temps de passer à autre-chose.

      Pour se départir de la prédation, il faut se prémunir de ses lois en établissant un régime différent.
      Je propose la démocratie qui, par construction, implique la volonté de l’entière population. Ce qui plus difficile à subvertir qu’une élite cupide.

        +2

      Alerter
      • Jean // 07.10.2021 à 22h20

        @vert-de-taire,

        « Les Européens ne réfléchissent toujours pas de manière stratégique à la question de savoir où se situent leurs propres intérêts fondamentaux », a déclaré Kishore Mahbubani dans une interview par le regretté Andrew Moody pour le China Daily publiée le 12 mai 2020, ajoutant qu’ils « continuent à tort de supposer que leurs intérêts stratégiques fondamentaux sont alignés sur ceux des États-Unis. »

        Source : https://www.entelekheia.fr/2021/10/07/made-in-washington-la-nouvelle-strategie-de-lue-contre-la-chine/

        Je n’aurai pas l’outrecuidance de penser que nos dirigeants sont des idiots, je me demande plutôt s’ils n’exercent pas le plus vieux métier du monde… Comment interpréter autrement une telle servilité lorsqu’elle va à l’encontre des intérêts qu’ils sont sensés défendre ?

          +0

        Alerter
  • chokk // 05.10.2021 à 13h16

    Le dernier article sur la Russie est bien plus intéressant que son titre ne me le laissait penser. On voit notamment que le jeu politique russe n’est pas si éloigner du jeu politique français, avec la cooptation et la promotion de personnalités d’oppositions en fait bien alignés et reconnaissantes des postes proposés.

      +0

    Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications