Les Crises Les Crises
26.octobre.202126.10.2021 // Les Crises

Revue de presse du 26/10/2021

Merci 21
J'envoie

« Ami entends-tu… » la petite rhétorique de la ‘raison’ qui risque fort d’être martelée par Macron et ses porte-voix médiatiques en 2022 ? Dans cette revue, nous vous proposons une déconstruction remarquable de cette rhétorique à travers une chronique audio d’Alain Deneault : l’extrémisme sous couvert de ‘raison’ définit l’extrême-centre.

Un œil également sur le Brexit, sur la Corée du sud, le piège des contrats d’énergie privés, la France agricole vue sous plusieurs angles, un retour en arrière sur les 35 heures ou encore un regard vers le futur via la sécurité sociale de 1945… Merci à nos contributeurs et au collectif Emancipation pour ces articles. EL.

ENVIRONNEMENT

Pesticides dans l’agriculture : le cancer de la prostate reconnu comme maladie professionnelle

"« La réponse est oui ». Lors des questions d’actualité, le ministre de l’Agriculture était interrogé par le sénateur écologiste, Joël Labbé, sur la reconnaissance du cancer de la prostate comme maladie professionnelle pour les agriculteurs. « Les études scientifiques alertent depuis longtemps sur ce lien entre cancer et pesticides, en métropole comme aux Antilles, où le scandale du chlordécone pèse lourd sur la santé des populations », a mis en avant l’élu de Bretagne."

Source : Public Sénat

EUROPE

La vraie catastrophe du Brexit : des augmentations de salaires

"Des rayons de supermarchés en berne, des stations essence en rupture de stock, et, pire que tout, la perspective d’une pénurie de dindes à Noël… Les médias dominants de l’Union européenne feignent de s’apitoyer sur ces pauvres Britanniques, mais jubilent : là voilà enfin, la catastrophe du Brexit mille fois annoncée ! Évidemment, ces médias ne font pas toujours dans la nuance (quitte, parfois, à propager des images truquées). Dans la réalité, le carburant est distribué sans problème dans les trois quarts des stations du Royaume ; les sujets de sa Gracieuse Majesté ont toujours accès à plus de 95% des produits antérieurement distribués ; et nul n’a encore vu des Anglais en haillons se disputer les ultimes quignons de pain délaissés par les moineaux."

Source : Ruptures Presse

FRANCE

Pour 2022, qui sera le candidat de "la raison" ?

"Les partisans d'Emmanuel Macron dépeignent leur champion comme le chantre de la rationalité et de la raison, à six mois de l'élection présidentielle. "Nous croyons au progrès, scientifique, rationnel" a lancé Emmanuel Macron, le 12 octobre, lors de la présentation de son plan "France 2030", à l’Élysée." [C'est vrai qu'avec Zemmour en plus, le barrage à l'extrême-droite de 2017 a comme du plomb dans l'aile et qu'il faut bien trouver autre chose...]

Source : Le billet politique - France Culture

La « France 2030 » de Macron : un pays où le progrès ne se discute pas

"Investir dans le nucléaire, l’hydrogène et les voitures électriques : quoi de plus logique pour protéger la planète, tout en créant des emplois ? Malheureusement, cette logique - celle du plan annoncé hier par le Président - est celle qui est à l’origine de nos problèmes, qu’elle va donc aggraver. Quand il faudrait d'urgence une réflexion sur la place des machines, des sciences et techniques, et du courage politique."

Source : Charlie Hebdo

Electricité : les clients de Leclerc forcés de changer de fournisseur

"Quel avenir pour les 100 000 clients de l'offre électricité du géant de la grande distribution Leclerc ? A la fin juillet, Leclerc énergies faisait savoir que leur contrat sera résilié d'ici au 15 octobre. Seule porte de sortie : choisir la nouvelle offre à tarification dynamique et dont le prix varie en fonction de l'évolution des cours de l'électricité sur les marchés de gros. L'idée est d'inciter les particuliers à reporter leur consommation au moment où elle est la moins chère. Un procédé très décrié par les associations de consommateurs qui pointent le risque d'une flambée des factures quand les prix sont à la hausse. Ce qui est le cas aujourd'hui."

Source : Moneyvox

Spirale de l’endettement, encadrement méprisant : un éleveur raconte « sa » coopérative de l’intérieur

"Christophe Thomas, éleveur laitier en Côtes-d’Armor, arrive à peine à se rémunérer 680 euros par mois. Il raconte la multiplication des problèmes et des tensions avec la coopérative agricole dont il est adhérent. Christophe a ce que l’on appelle une grosse ferme laitière. 240 bovins, dont 100 vaches laitières, deux robots de traite, et une production annuelle de 650 000 litres de lait. Installé depuis 30 ans dans la ferme où il a passé son enfance, il n’a cessé d’agrandir son troupeau et d’investir. À tort, pense-t-il aujourd’hui. Ses parent « faisaient 600 à 700 litres de lait par jour », soit deux à trois fois moins. « Ils vivaient – modestement – mais ils vivaient. Là, je n’y arrive pas, parce que j’ai contracté trop d’emprunts et que le lait est tellement mal payé. »"

Source : CADTM

GÉOPOLITIQUE

Afghanistan. Où en est l’opposition contre les talibans ?

"Deux mois après leur entrée victorieuse dans Kaboul, les talibans tiennent toujours l’Afghanistan. Leur pouvoir suscite une vive opposition dans le nord du pays. Celle-ci se structure et espère faire contrepoids aux maitres de Kaboul. Entretien avec Ali Nazary, responsable des Relations extérieures du Front de résistance nationale d’Afghanistan."

Source : Conflits

La Russie suspend sa représentation diplomatique auprès de l’Otan jusqu’à nouvel ordre

"Depuis 2014, et notamment l’annexion de la Crimée et du conflit dans le Donbass [sud-est de l’Ukraine], les relations entre Moscou et l’Alliance atlantique ont été réduites au strict minimum. Et les rares réunions du Conseil Otan-Russie [COR], institué en 2002 en tant que « mécanisme de consultation, de construction du consensus, de coopération, de décision commune et d’action conjointe », n’ont rien donné de tangibles, si ce n’est qu’elles ont été l’occasion de constater de profonds désaccords."

Source : Opex 360

LIBERTÉS

Onde de choc en Italie après la condamnation d'un ancien maire à 13 ans de prison pour incitation à l'immigration clandestine

"La condamnation, jeudi, de l'ancien maire de Riace en Calabre (sud de l'Italie), Domenico Lucano, à plus de 13 ans de prison pour incitation à l'immigration clandestine a provoqué une onde de choc en Italie. L'ancien édile est une figure emblématique de l'accueil et de l'intégration des migrants en Italie. Une politique qui lui avait valu d'être nommé troisième "meilleur maire au monde" en 2010, et parmi les 100 personnalités les plus influentes au monde dans le classement du magazine Fortune."

Source : Infomigrants

Barbara Stiegler : « Les autorités détournent les questions sanitaires pour instaurer une société de contrôle »

"« Société de contrôle », démocratie « suspendue »... Pour la philosophe Barbara Stiegler, les décisions du gouvernement contre le Covid-19 nous plongent dans une « impasse politique et sanitaire » inquiétante. Et elle interroge la façon dont est menée la politique de vaccination."

Source : Reporterre

RÉFLEXION

Comprendre la carte de la France agricole

"Puissance agricole de premier plan, la France a connu au lendemain de la Seconde Guerre mondiale une série de changements qui ont transformé son agriculture. Sous l’impulsion d’une volonté politique de reconstruction, du progrès technique (machinisme) et des innovations scientifiques (surtout dans le domaine de la génétique), le secteur agricole s’est « converti » au productivisme pour répondre aux besoins alimentaires d’une population grandissante."

Source : The Conversation

SOCIETÉ

Sécu de 45 : premier jalon d’un nouveau système social

"Le 4 octobre dernier, nous fêtions l’anniversaire de la création de la Sécurité sociale, un acquis social essentiel dans l’existence des Français. Depuis plusieurs décennies, la gauche défend les victoires du siècle passé, mais connaît de profonds revers : sécurité sociale, assurance-chômage, service public de l’électricité, privatisations, retraites. Plutôt que de se battre à reculons et d’accumuler les défaites sur tous les terrains, ne vaudrait-il pas mieux faire revenir au premier plan un horizon de transformation de notre modèle de société ? Quel intérêt aurions-nous à reconstruire un nouveau modèle social ? Quels seraient alors les moyens et leviers d’action ?"

Source : Le vent se lève

VUES D’AILLEURS

Plus d’un demi-million de grévistes montrent la faillite du modèle néolibéral sud-coréen

"Ce mercredi 20 octobre, une grève générale a éclaté en Corée du Sud pour exiger de meilleures conditions de travail, une augmentation des salaires et la nationalisation des secteurs clés de l’industrie et des services essentiels. Les chiffres ne peuvent que nous impressionner : près de 1000 livreurs en grève, des dizaines d’écoles bloquées par manque de travailleurs dans les cantines, plus de 27 000 manifestants à Séoul, pour un total de 550 000 grévistes dans le pays ! Cette mobilisation massive s’est faite malgré la répression du gouvernement, qui a profité de la crise sanitaire pour imposer le Niveau 4, des mesures de distanciation sociale imposées dans la zone métropolitaine de la capitale pour empêcher tout rassemblement ou manifestation. Mis devant le fait, Moon Jae-In, le président du pays, a été forcé d’envoyer 16 000 policiers et 500 bus à Séoul pour faire barrage."

Source : Révolution Permanente

"Squid Game", métaphore du nécro-capitalisme

"La série coréenne "Squid Game" devient l’une des séries les plus regardées sur Netflix. Antoine Coppola, cinéaste, et enseignant-chercheur à l’université de Séoul, spécialiste du cinéma coréen explique les raisons de ce phénomène. La première saison de "Squid Game" réalisée par Hwang Dong-hyuk est actuellement diffusée sur Netflix. 456 participants condamnés à jouer. À la clé pour le gagnant beaucoup d’argent, mais tous les perdants eux sont exécutés. Violence, dilemmes moraux, univers visuel marqué par le jeu vidéo, la série est devenue très rapidement virale."

Source : Affaire en cours - France Culture

ÉCONOMIE

L’obscur mystère des 35 heures expliqué (2019)

"« La réduction du temps de travail : un débat d’un autre temps ? » C’est le thème d’une session du « Printemps de l’économie » le 21 mars. Voilà une nouvelle occasion d’éclairer ce véritable mystère : on n’a jamais créé autant d’emplois en France que lors du passage aux 35 heures, entre 1997 et 2001."

Source : Alternatives économiques

Commentaire recommandé

Jessim // 26.10.2021 à 08h06

Quant à la france, Macron est enchanté de la montée d’eric zemmour car ce dernier va faire en sorte que la campagne s’oriente sur l’identité et l’immigration faisant totalement l’impasse sur le volet économique car sur ce point les deux sont d’accord et donc le pays continuera son lent declin.
Si macron est réélu l’oligarchie se frottera les mains et les retraités prendront le plus cher car il veut couper dans les dépenses sociales et les dépenses sociales les plus lourdes en france sont les retraites. Si c’est zemmour l’oligarchie se frottera les mains et il pourra rien faire de ce qu’il a dit vu qu’il veut rester dans l’europe et ses institutions. Les gens pensent avoir le choix mais ils peuvent simplement choisir le pilote pas la destination

37 réactions et commentaires

  • Jessim // 26.10.2021 à 07h59

    Je ne comprends pas les histoires sur l’afghanistan, vraiment les medias mainstream qui parlent de defaite qui s’emeuvent sur les femmes qui ne peuvent plus porter de jupe sont mais alors complètement à coté de leurs pompes.
    Les talibans n’ont pas gagnés la guerre ils ont repris un pays que les americains ont décidés d’abandonner car trop cher d’y rester. Toujours se souvenir d’une chose follow the money et vous comprendrez le comportement americain. L’Afghanistan a un riche sous sol mais qui coûte très cher en terme d’exploitation et au bout de plusieurs années les americains ont fait leurs calculs ils ne s’y retrouvaient pas financièrement donc ils sont partis laissant la place a ceux qui ont le potentiel de tenir le pays les talibans et encore ils ne le tiennent que partiellement…

      +5

    Alerter
    • Jessim // 26.10.2021 à 08h06

      Quant à la france, Macron est enchanté de la montée d’eric zemmour car ce dernier va faire en sorte que la campagne s’oriente sur l’identité et l’immigration faisant totalement l’impasse sur le volet économique car sur ce point les deux sont d’accord et donc le pays continuera son lent declin.
      Si macron est réélu l’oligarchie se frottera les mains et les retraités prendront le plus cher car il veut couper dans les dépenses sociales et les dépenses sociales les plus lourdes en france sont les retraites. Si c’est zemmour l’oligarchie se frottera les mains et il pourra rien faire de ce qu’il a dit vu qu’il veut rester dans l’europe et ses institutions. Les gens pensent avoir le choix mais ils peuvent simplement choisir le pilote pas la destination

        +14

      Alerter
    • Yann // 26.10.2021 à 23h10

      Je pense qu’il n’y a jamais eu d’histoire d’argent pour les Américains…
      L’Afghanistan est un pays stratégique en termes de géopolitique, à l’époque occuper ce pays et y semer le chaos permettait aux occidentaux d’éviter le rapprochement Iran, Chine, Russie et mer Caspienne en termes de ressources pétrolières…
      Si les USA quittent l’Afghanistan c’est uniquement par ce que la partie est terminé…les Russes et les Chinois ont gagnés ( l’Iran aussi) et les américains doivent maintenant se consacrer à l’effondrement de leur économie

        +5

      Alerter
      • vert-de-taire // 27.10.2021 à 12h31

        *** Je pense qu’il n’y a jamais eu d’histoire d’argent pour les Américains… ***
        Oui
        sauf qu’il y a tout de même des profiteurs – comme en Irak, Syrie … .
        Les milices, les armes sont payées. Et les actionnaires bien rémunérés.
        Ensuite le déficit – l’argent fictif en $ – est fortement sollicité.
        Bref, difficile de comparer les actions des États-Unis avec les autres pays, et surtout pas avec ses colonies.

        *** et les américains doivent maintenant se consacrer à l’effondrement de leur économie ***

        Ce n’est pas tant l’effondrement de l’économie que la faillite d’un Système hégémonique : le capitalisme comme moteur économique butant sur le rendement du capital, l’absence de nouvelles ressources à piller/dévaster, le casino de la finance devenu trop instable, la concurrence capitaliste de la Chine, le tout au seul profit de quelques personnes. Les États colonisés étant tout autant préemptés, il ne reste presque plus rien à voler.
        Le deux-roues tombe, l’étang eutrophié, la planète dévastée, les populations lobotomisées, l’« enfant » chinois trop dangereux.
        Un beau bilan, digne, enviable, ..
        Quel autre régime dictatorial aurait pu en faire autant sinon les plus honnis par celui-ci ?
        Qu’on ne me parle pas de démocraties incapables, de genre à choisir, de minorités opprimées, … c’est odieux.

          +0

        Alerter
  • Myrkur34 // 26.10.2021 à 08h30

    Pour la vraie catastrophe du Brexit, l’augmentation des salaires.

    Vu et entendu souvent, que les nouveaux chauffeurs anglais en formation vont toucher 90000€ par an donc 7500 euros par mois. Pour la France ce serait plutôt 1800-2000€/mois pour un salaire moyen du secteur.

    Donc pour tous ces métiers mal payés (transports, abattoirs, agriculture) que faisaient la main d’oeuvre des pays de l’est, il va y avoir un énorme rattrapage salarial. Mais va t’il être ponctuel ou définitif ? Je n’en sais rien car on peut imaginer une très bonne paye au début pour relancer les flux vitaux de la distribution par exemple et une paye qui évolue avec la baisse des tensions sur ce marché spécifique du travail anglais vu l’énorme inventivité des contrats de travail anglais.
    Mais dans les reportages, jamais un mot sur le contrat de travail, juste les grands sourires des futurs chauffeurs.
    Ps: On peut même se demander si les principaux votants du Brexit ne vont pas être les dindons de la farce, les distributeurs et les coopératives répercutant sur leurs têtes, leurs coûts de transport supplémentaires vu qu’ils sont captifs.

      +2

    Alerter
    • LibEgaFra // 26.10.2021 à 12h19

      Cette augmentation des « salaires » ne concerne que « le » salaire des chauffeurs de camion. Le titre est donc mensonger. En outre ceux qui paient l’augmentation de CE salaire vont répercuter ce coût sur leurs produits. Quand la pénurie va diminuer, CE salaire aussi. Mais les prix des produits, eux, ne vont plus baisser.

        +3

      Alerter
  • calal // 26.10.2021 à 08h49

    pesticides et sante des agriculteurs
    « sur ce lien entre cancer et pesticides, en métropole comme aux Antilles, où le scandale du chlordécone pèse lourd sur la santé des populations », a mis en avant l’élu de Bretagne. »

    un truc a garder en tete pour expliquer la mefiance des dom-tom contre le vaccin covid:
    l’affaire du vaccin contre la dengue qui date de 2018-2019…
    Exemple d’article la dessus…
    https://www.la-croix.com/Sciences-et-ethique/Sante/Sanofi-pourquoi-vaccin-contre-dengue-vire-cauchemar-2019-03-02-1201006031

    mais faut pas discuter des chiffres…

      +6

    Alerter
  • douarn // 26.10.2021 à 09h30

     » La « France 2030 » de Macron : un pays où le progrès ne se discute pas »
    « Investir dans le nucléaire, l’hydrogène et les voitures électriques… »

    Sur la partie « investir dans le nucléaire », j’aimerais mettre ici les conclusions d’une discussion que j’ai eu avec un ex-salarié du secteur nucléaire. Cela ne veut pas dire que c’est ce qui se passera mais j’ai trouvé que cela pourrait éclairer le fond de la déclaration de Macron sur la promotion des petits réacteurs (SMR). Cela permettrait :
    – d’utiliser les sites des centrales nucléaires à l’arrêt (du type de Fessenheim ou Brennilis) car la réglementation pour installer de nouveaux sites est restrictive. En effet, de plus en plus de centrales atteignent dorénavant l’âge de 40ans et entrent dans la dynamique du grand carénage qui devrait coûter au global plus de 100 milliards d’€ à EDF.
    – d’avoir un accès aux lignes électriques déjà existantes pour distribuer l’électricité produite
    – d’avoir accès à l’eau pour le refroidissement des réacteurs
    – avec des investissements moindres, d’ouvrir le marché de l’électronucléaire au privé
    – d’avoir un coût de production plus élevé du kWh, ces installations ne bénéficiant pas d’un effet d’échelle comme les réacteurs actuels et les opérateurs privés s’inscrivant dans des logiques actionnariales
    – la main d’oeuvre opérationnelle et les sous-traitants existent et se trouvent dans le domaine du militaire nucléaire (sous-marin nucléaire, porte avion charles de gaule)

      +5

    Alerter
    • vert-de-taire // 27.10.2021 à 12h56

      OUAIP
      tout bénef pour les actionnaires
      et tous les risques et les déchets pour les populations.
      Tchernobyl et Fukushima sont des catastrophes non terminées – dans mille ans peut-être ça ira un peu mieux mais la probabilité d’une autre est telle que cela ne finira jamais.
      Dans 241 000 ans (10 demi-vies) le plutonium(239) d’aujourd’hui quasi disparu.
      Lascaux c’est ~20 000 ans.
      Même après un Armaguédon nucléaire, le vivant complexe en crèvera …
      Mais il n’y aura plus de conscience pour s’en rendre compte …
      Et dans 50 ans nos dominants salauds (et fous) d’aujourd’hui remplacés.
      On vit une époque formidable.

        +0

      Alerter
      • Patrick // 27.10.2021 à 14h07

        Les actionnaires d’EDF ? en gros l’état français 🙂

        Le nucléaire est une stratégie dictée par l’état depuis le début,
        Les conditions de sécurité exigent de toute façon l’implication de l’état , pas pour que ce soit plus sûr mais pour assurer les dégâts au cas où !!

        De toute façon , nous sommes dans une impasse , nos besoins énergétiques sont tels que nous sommes coincés avec les combustibles fossiles et le nucléaire.
        Si on les supprime , ça va être un gros serrage de ceinture. ( et on va bien les supprimer un jour ou l’autre )

          +4

        Alerter
        • vert-de-taire // 27.10.2021 à 19h01

          *** Les actionnaires d’EDF ? en gros l’état français 🙂 ***

          Il s’agit des actionnaires du nucléaire !

          Et pour EdF l’Etat possède ~84% des actions.

          *** Les conditions de sécurité exigent de toute façon l’implication de l’état , pas pour que ce soit plus sûr mais pour assurer les dégâts au cas où !! ***

          c’est pour rire n’est-ce pas !
          La garantie EdF est une farce.

          On l’a vu au Japon, l’entreprise privée de Fuk, n’assure rien. C’est la population qui subit et paye les catastrophes fabriquées par les salauds cupides…
          le privé encaisse les profits et les gueux casquent.
          France Japon partout pareil …
          Ils décident, nous prenons les risques et nous payons.
          Definition de la dictature.

          *** De toute façon , nous sommes dans une impasse , nos besoins énergétiques sont tels que nous sommes coincés avec les combustibles fossiles et le nucléaire.
          Si on les supprime , ça va être un gros serrage de ceinture. ( et on va bien les supprimer un jour ou l’autre ) ***

          Oui une impasse annoncée de longue date.
          Bizarre non? de se ruer dans une impasse durant tant de temps ?
          Quel Système débile ou criminel peut nous conduire à une absurdité pareille ?

          Déjà en 1990 un certain rapport Cochet proposait des mesures pour atténuer ce « gros serrage de ceinture » …
          Nos salauds n’ont RIEN fait.
          C’est MAFIEUX.

            +0

          Alerter
          • Patrick // 28.10.2021 à 08h15

            Le serrage de ceinture en divisant notre approvisionnement par 10 , ça veut dire la faillite totale de note société, et aucun politicien ou haut fonctionnaire ne voudra l’avouer.
            On nous annonce une transition énergétique .. ok ! mais personne ne dis vers quoi on transitionne , ni quelle société on peut faire fonctionner avec 90% d’énergie en moins ( sans les combustibles fossiles ni le nucléaire ).
            On en a une idée en regardant le passé , c’est une France de 40 millions d’habitants dont 80% d’agriculteurs sans tracteurs. Il va falloir abandonner les grandes métropoles.

              +2

            Alerter
            • vert-de-taire // 28.10.2021 à 09h49

              ***Le serrage de ceinture en divisant notre approvisionnement par 10***

              Disons que c’est l’ordre de grandeur.
              C’est pourquoi depuis 20 ans Negawatt (https://negawatt.org/Le-scenario-negaWatt-2022) rassemble des efforts de cohérence pour réduire la dépendance énergétique dans des scénarios très fins, très élaborés.

              Cela passe par un changement de régime, arrêter la course à la consommation qui est le moteur de la cupidité capitaliste dominante.
              MAIS demander à des marchands de vendre moins est une contradiction dans les termes. Surtout quand les marchands sont au(x) pouvoir(s) depuis 200 ans.

              Réduire le moteur social à la seule production de marchandise est catastrophique, la preuve la dévastation planétaire qu’ILS ONT FAITE.
              Le gaspillage capitaliste est abyssal. On pourrait s’en défaire en logique démocratique. Aucune raison – sauf cupide – de jeter massivement des produits en état de marche, ou d’installer 4 réseaux nationaux (chacun quadruples – 2G 3G 4G 5G) pour le même service, ou de fabriquer des parasites de niches et autres spéculations de bandits.

              C’est donc à un régime autre, genre démocratique qu’il faut confier la gestion du pouvoir social, la politique.

              Mais nos écorcheur profiteurs, nos bandits ne veulent pas.
              Et nous les laissons faire.

              Il y a contradiction à espérer un changement de consommation dans un Système pro-consommation.
              Il FAUDRAIT D’ABORD SORTIR de la dictature des marchands.

              Mais notre formatage rend cette révolution impossible.
              Il ne reste que la catastrophe.

                +0

              Alerter
  • Guadet // 26.10.2021 à 09h54

    J’aurais bien aimé que Les Crises parle un peu du plan « France 2030 » de Macron. Pour une fois que Manu ne reste pas dans le flou plein de bonne volonté et d’autosatisfaction ou dans le « en même temps », il dévoile un projet terrifiant et qui ne va dans le sens ni de l’urgence écologique ni des besoins des Français. C’est là-dessus que devrait se faire toute la réflexion pour la campagne présidentielle mais ni les politiques ni les médias n’en parlent vraiment.

      +11

    Alerter
    • Paul // 26.10.2021 à 13h03

      et les reflexions d’un espace d’autodefense

      Macron n’est là que pour nous vendre et lancer les programmes de ceux qui ont investi en lui

        +2

      Alerter
  • Jean // 26.10.2021 à 10h06

    Analyse systémique d’un mercenaire du Nucléaire :

    https://www.youtube.com/watch?v=hIZCFBHr4oc

      +0

    Alerter
  • Jean // 26.10.2021 à 10h28

    Conclusions du Conseil européen sur la COVID-19 du 21 octobre 2021 :

    « Dans le contexte de la réunion à venir du G20 et dans la perspective de la session extraordinaire de l’Assemblée mondiale de la santé qui se tiendra en novembre, le Conseil européen souligne qu’il est favorable à ce que l’Organisation mondiale de la santé joue un rôle fort et central dans la future gouvernance mondiale de la santé et qu’il soutient l’objectif consistant à convenir d’un traité international sur les pandémies. »

    Source : https://www.consilium.europa.eu/fr/press/press-releases/2021/10/22/european-council-conclusions-on-covid-19-energy-trade-and-external-relations-21-october-2021/#

    Cette future gouvernance mondiale de la santé s’annonce, comme tout ce qui se met en place loin de la lumière, comme l’amplificateur d’une aggravation de la crise politique et sanitaire.

      +5

    Alerter
    • vert-de-taire // 28.10.2021 à 10h22

      *** Cette future gouvernance mondiale de la santé s’annonce, comme tout ce qui se met en place loin de la lumière, comme l’amplificateur d’une aggravation de la crise politique et sanitaire. ***

      Ou dit autrement la gouvernance mondiale comme une dictature
      pour sauver la liberté des gens.

      La différence avec le roman 1984 s’amenuise SOUS NOS YEUX.

      Factuelement NOS dirigeants fabriquent le fascisme en marche.
      NOS représentants se transforment en fabricants de dictateurs/dictatures.
      Des dictateurs gentils, pour notre bien, pour notre santé, etc

      Et le prochain scrutin en France va fabriquer (on ne naît pas larbin du système, on le devient) le prochain monarque.
      – tout est prêt :
      . la police (armes plus efficaces, recrutement massifs, lois scélérates, ..) !!
      . les propagandistes de radio-paris sont validés et à leur poste …
      . Les juges et procureurs convenables aussi,
      . l’armée probablement aussi on peut l’imaginer sans risque de se tromper.
      . L’ingeniérie sociale fonctionne encore, c’est un fait, alors pourquoi s’en priver ?

      Pour les oisifs cf une tentative peut-être maladroite de la faire connaitre :
      https://fr1lib.org/book/5325286/460966
      mais c’est purement complotiste donc prudence.

        +1

      Alerter
  • Jean // 26.10.2021 à 10h55

    Le FUTUR SCANDALE de l’impôt mondial sur les sociétés.

    « C’est l’histoire de Bruno LeMaire qui à signé un statut d’exception pour les multinationales les exonérant de tout impôts sur les bénéfices, et qui veut faire passer ça pour une lutte courageuse contre l’évasion fiscale, visant à faire payer leur juste part d’impôt à ces entreprises. » :

    https://www.youtube.com/watch?v=GbQL-oSnsLQ

      +8

    Alerter
  • Jean // 26.10.2021 à 11h25

    Une nation qui ne combat pas la corruption n’a pas d’avenir :

    https://www.youtube.com/watch?v=RM2CcRLzxVE

      +2

    Alerter
    • LibEgaFra // 26.10.2021 à 11h58

      « Une nation qui ne combat pas la corruption n’a pas d’avenir : »

      Et une société qui encourage la corruption en décernant un prix à individu condamné pour corruption et ayant publié une vidéo encourageant à assassiner les Caucasiens traités de cafards, quel est son avenir?

        +7

      Alerter
      • Jean // 27.10.2021 à 16h06

        LibEgaFra,

        Ceux qui fragmentent les forces d’oppositions sont-ils des combattants de la Liberté ?

          +0

        Alerter
  • LibEgaFra // 26.10.2021 à 11h53

     » 456 participants condamnés à jouer. À la clé pour le gagnant beaucoup d’argent, mais tous les perdants eux sont exécutés. »

    C’est un Hunger Games à la sauce sud-coréenne, non? Ou quand tuer devient légal et est encouragé. Cela en dit long, très long sur les « valeurs » de cette société. Franchement, quand une société arrive à ce point de dégradation morale pour produire une telle « œuvre », que reste-t-il à sauver? Eloge de l’individualisme, éloge de l’oppression…

      +4

    Alerter
    • Kasper // 27.10.2021 à 06h42

      La série décrit cette compétition comme négative et distopique. Et croyez moi, elle n’est pas subtile quand au point de vue qu’elle adopte (ce thème de commentaire social est assez médiocrement amené, d’ailleurs).

      Des oeuvres distopiques il y en a eu de tout temps, donc vous vous affolez pour pas grand chose, là. Personne n’est obligé de les regarder, mais c’est toujours mieux quand on prétend donner son avis dessus.

        +0

      Alerter
      • Patrick // 27.10.2021 à 14h01

        Je me souviens d’un certains nombre de films des années 70 qui étaient pas mal dans le style ( ex : Rollerball ).

          +0

        Alerter
  • Paul // 26.10.2021 à 13h23

    allez, le film vient de sortir, vous savez Karl, celui qui a déjà beaucoup dénoncé
    https://www.lefigaro.fr/faits-divers/polemique-apres-la-diffusion-d-un-enregistrement-de-la-brigade-des-mineurs-20211025
    l’appel est hallucinant
    le lien vers le film
    https://www.youtube.com/watch?v=m2BcLFbu5IA
    plus jamais d’impunité

      +2

    Alerter
  • Julie // 26.10.2021 à 14h45

    les Guinées ont tout compris: après le putsch s’il y a 7 semaines, ils nomment une ancienne de chez Total Guinée comme ministre de l’économie.

      +1

    Alerter
  • Nicolas // 27.10.2021 à 06h19

    Squid games est comme toujours le reflet de notre temps.
    La superstructure montre la vraie nature de l infrastructure.
    Et les arts en général sont simplement le reflet de l’époque.
    Évidemment ce reflet est plus qu’inquiétant.
    Il glorifie, banalise la violence de tous contre tous, il met en scène le fait que désormais pour survivre il faut éliminer son voisin.
    Et enfin il glorifie le veau d’or, le dieu argent qui justifie tout pour l’obtenir jusqu’au meurtre.
    La mort devient un jeu, elle devient banale.
    Quand la vie ne vaut plus rien, c’est bien de la barbarie dont il est question.
    L’individualisme à outrance, l’argent à outrance, la violence à outrance; tout ceci dépeint un monde laid, qui n’a plus rien à voir avec la civilisation.
    On peut s’opposer à mon discours en affirmant que tout ça est sûrement une question de génération, que je n’y comprends rien.
    Ce que je comprends c’est que ceux arrivent, les nouvelles générations, aiment ce genre de spectacles certes cathartiques mais qui n’en révèlent pas moins le profond changement de nature de ces mêmes générations montantes.
    Les jeunes savent déjà sans en prendre conscience que demain sera très dur, que la vie sera de moindre valeur, et que tuer son voisin ( meme symboliquement, le laisser crever, lui voler son boulot, ses biens etc … ) sera admis et passé dans les mœurs.
    Je pense que quand on tend le point plutôt que la main, la guerre n’est plus très loin.
    Tout est prêt pour cela en tout cas.

      +1

    Alerter
    • vert-de-taire // 27.10.2021 à 19h53

      ***Ce que je comprends c’est que ceux arrivent, les nouvelles générations, aiment ce genre de spectacles ***
      Ce que je comprends c’est que cette propagande vidéo est de l’ingénierie sociale.

      ***Je pense que quand on tend le point plutôt que la main, la guerre n’est plus très loin.
      Tout est prêt pour cela en tout cas. ***

      Euh le poing non ? Ou le point Godwin ? ou le poing fasciste ?
      Ajoutez à cela les films catastrophes et tout est dit et prêt.

      La guerre comme jeu,
      la guerre comme acceptable,
      la guerre comme acceptée est – naturellement – pour demain.
      Puisqu’elle est déjà normalisée dans nos têtes.

      La guerre est le moyen le plus efficace pour que tout change sans que (presque) rien ne change (certains dominants ultra-riches demeurent dominants ultra-riches).
      On a du faire qqs guerres au 20ème pour revoir les répartitions de capital et coloniales entre Europe et États-Unis (et endiguer le communisme),
      il faut revoir de même tout ça avec la Chine capitaliste qui devient dangereuse en capital et en colonies !!!

      Gérer le Monde, c’est tellement simple !

      Il ne reste plus qu’à préparer – que dis-je, il est prêt, activer – l’accident bête.

        +0

      Alerter
  • Jean // 27.10.2021 à 14h15

    « À l’heure où les inégalités explosent, l’économiste Thomas Piketty offre une perspective historique : la marche pour l’égalité a encore de beaux jours devant elle pour peu qu’on s’en donne les moyens. Faut-il supprimer l’héritage, a-t-on besoin d’un mouvement violent en France pour obtenir plus d’égalité, ou encore, que faire avec l’impôt ? Salomé Saqué interroge l’économiste Thomas Piketty à l’occasion de la sortie de son dernier livre : « Une brève histoire de l’égalité ». »

    https://www.youtube.com/watch?v=zny5HSXhZcg

      +1

    Alerter
    • Patrick // 27.10.2021 à 15h03

      N’oublions pas :
      quand les hommes sont libres , ils ne sont pas égaux
      quand ils sont égaux , c’est qu’ils ne sont pas libres.

      Les élucubrations de Piketty and Co à propos de l’égalité sont justes dangereuses pour l’ensemble des citoyens. Les idées du style « suppression de l’héritage » ne peuvent mener qu’à une société de misère , oui mais misère pour tous , c’est ça l’égalité qui en résultera.

        +2

      Alerter
      • Jean // 27.10.2021 à 15h58

        @Patrick,

        Ceux qui vous promettent une société de la misère sont ceux qui détiennent actuellement tous les leviers du Pouvoir. C’est à une alternative à cette société là, qui est en marche, à laquelle il faut penser si nous voulons éviter la misère et son cortège de chaos. Comparez cette perte assurée à celle qui proviendrait d’une hypothétique réparation des richesses, qui vous condamnerait elle aussi à l’indigence, et vous conviendrez qu’une alliance de circonstance vous ferait courir de moins grands périls qu’une reddition sans conditions aux forces du Totalitarisme.

          +2

        Alerter
        • vert-de-taire // 27.10.2021 à 20h01

          ça me rappelle furieusement diverses réactions
          les congés payés c’était la cata,
          les 35 heures, la fin de tout,
          mais bcp plus ancien : interdire les spéculations sur le blé c’était violer les libertés (des salauds)
          interdire les fournitures un scandale (laisser le privé répondre aux appels d’offre de l’armée – ce qui permettait de faire plusieurs galipettes 100 1000% …pourquoi se priver de voler la Nation – tant que le pouvoir laisse faire)
          Bref depuis 200 ans la bourgeoisie pille les gueux.. cf l’histoire.. de France et d’ailleurs.

            +1

          Alerter
          • Patrick // 28.10.2021 à 08h19

            35 heures + l’euro , c’est effectivement une catastrophe, l’industrie meure à petit feu et le tertiaire va suivre puisqu’il sera inutile.
            Les agriculteurs sont aux 70 heures mais ils ne peuvent plus vivre de leur travail , trop de coûts ..
            La solution sera de repasser à une monnaie dévaluée , ou alors de dévaluer fortement les salaires et les pensions. Ce sera fait volontairement ou pas.

            Les appels d’offre de l’armée ? je ne connais pas , il y a bien longtemps que j’ai arrêter de répondre aux appels d’offre des marchés publics , trop mauvais payeurs , pas assez de marge, aucun intérêt.

              +2

            Alerter
  • yannos // 28.10.2021 à 08h54

    La presse, après avoir fabriqué macron de toute pièce dans un lamentable simulacre de démocratie, vient à sa rescousse en fabriquant zemmour.
    Je voterai pour n’importe quel candidat opposé à macron au 2em tour. même si ça devait être pour zemmour ou le pen.

    Tant que la presse et les journalistes ne seront pas sanctionnés quand ils truquent l’information, nous seront en dictature.

      +1

    Alerter
  • Jean // 28.10.2021 à 09h43

    « La puissante pression des États-Unis sur le complexe militaro-industriel français est un grand désastre pour la France. L’intérêt des Américains est que l’Allemagne, et non la France, joue le rôle de chef d’orchestre dans le processus d’intégration de l’industrie militaire de l’UE. La possibilité que la France perde le contrôle des industries de l’aviation et de la construction navale est particulièrement dangereuse. »

    Source : https://www.observateurcontinental.fr/?module=articles&action=view&id=3248

      +1

    Alerter
  • Ernesto // 28.10.2021 à 22h27

    Les 35 heures, loin d’être une catastrophe sont la période pendant laquelle on n’a jamais autant créé d’emplois (cf article du regretté économiste Michel Husson dans cette même revue de presse). A l’inverse de Macron (« en France on ne travaille pas assez »), ou de Philippe (« il faut travailler jusqu’à 67 ans »), la réduction du temps de travail est un impératif conforme à une tendance séculaire pour le partager et permettre ainsi à 6 millions de chômeurs de trouver leur place dans notre société et de conforter notre modèle social.

    L’euro est surévalué au regard des capacités de notre appareil productif, d’autant plus en l’absence d’une union de transferts pour permettre de rattraper des différentiels de performances économiques très marquées entre le nord et le sud. L’industrie se meurt (11% du PIB contre 22% en Allemagne), la faute aux actionnaires et patrons capitalistes qui préfèrent produire moins cher à l’étranger pour conserver voire améliorer leur marge.

    Les agriculteurs à 70 heures sont les victimes consentantes d’un système productiviste qui les pousse à s’endetter toujours plus pour s’agrandir et prendre la place de ceux qui ne peuvent plus suivre. L’agrobusiness achève la situation en imposant des prix à la production toujours plus bas au nom du pouvoir d’achat des consommateurs,des contraintes de la concurrence, du maintien des marges.

      +0

    Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications