Les Crises Les Crises
22.avril.202122.4.2021 // Les Crises

Spoutnik V : Sous Trump, des responsables américains ont fait pression pour que le Brésil refuse le vaccin russe

Merci 100
J'envoie

Source : Washington Post, Antonia Noori Farzan, Heloísa Traiano

Traduit par les lecteurs du site Les-Crises

Enfoui au plus profond des 72 pages du rapport annuel du département américain du HHS on trouve l’aveu surprenant : des responsables américains de la santé de l’administration Trump ont œuvré afin de convaincre le Brésil de refuser le vaccin russe contre le coronavirus, Spoutnik V.

Le document sorti en janvier n’a d’abord attiré que peu d’attention. Mais lundi tout a changé quand le compte Twitter officiel du vaccin Spoutnik V a posté une capture d’écran de la demande auparavant négligée, citant un rapport de Brazil Wire [média indépendant brésilien, NdT] et qui critiquait les États-Unis pour avoir effectivement bloqué les tentatives russes de diplomatie vaccinale.

« Nous pensons que les pays devraient travailler ensemble afin de sauver des vies » précise le tweet. « Les actions discréditant les vaccins sont contraires à l’éthique et coûtent des vies ».

Le département américain de la santé a publiquement confirmé avoir incité le Brésil à refuser Spoutnik V.

Nous pensons que les pays devraient travailler ensemble afin de sauver des vies. Les actions discréditant les vaccins sont contraires à l’éthique et coûtent des vies.

Le Brésil, qui a le deuxième plus grand nombre de décès dus au coronavirus dans le monde, s’est efforcé d’obtenir des réserves suffisantes de vaccins. Mais le responsable attaché à la santé du bureau des affaires mondiale au HHS a contraint l’année dernière le pays à refuser les offres d’aide des russes, selon le rapport.

Dans une partie intitulée « Combattre les influences néfastes dans les Amériques » le rapport du HHS indique que des pays, dont la Russie « œuvrent à accroître leur influence dans la région au détriment de la sécurité et de la sûreté des États-Unis ». Le bureau des affaires mondiales collabore avec d’autres agences américaines « afin de dissuader les pays de la région d’accepter l’aide de ces états mal intentionnés » selon le rapport.

Lundi soir [Le 15 Mars 2021, NdT] une déclaration de l’ambassade américaine au Brésil indiquait que ses diplomates « n’ont jamais tenté de dissuader le Brésil d’accepter les vaccins contre la COVID-19 qui avaient été autorisés par leurs organismes de réglementation respectifs ». Mais cette réponse n’équivaut pas à un démenti formel puisque les régulateurs brésiliens doivent encore homologuer le vaccin Spoutnik V.

Un porte-parole du HHS a indiqué au Washington Post que le département n’était « pas en position de faire de déclaration sur les vaccins qui n’avaient pas été homologués par la Food and Drug Administration [administration américaine des denrées alimentaires et des médicaments, NdT] sur le territoire des États-Unis » ou de « dissuader le Brésil ou toute autre nation d’accepter des vaccins qui avaient été autorisés par leurs organismes de réglementation respectifs ».

Dans une déclaration, le ministre brésilien des affaires étrangères a affirmé que « l’ambassade du Brésil à Washington n’a reçu aucun conseil ni aucune pression des autorités ou de sociétés des Etats-Unis concernant l’éventuel achat brésilien des vaccins russes contre la COVID-19 ».

Selon cette même déclaration les négociations sur l’achat des vaccins « n’ont été guidées que par des principes tels que le sentiment d’urgence et le choix souverain des fournisseurs ».

Un porte-parole du Kremlin a refusé mardi de commenter le rapport du HHS, selon l’agence Reuters, mais a déclaré que Spoutnik V n’avait jamais eu l’opportunité de réussir car beaucoup de pays sont fortement incités à ne pas l’acheter.

« Dans de nombreux pays le niveau de pression est sans précédent » selon les mots du porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov.

Le scepticisme initial envers le vaccin russe est ancré dans bien plus que de la politique : il a été mis sur le marché avant que les essais cliniques ne soient complets. Mais il est maintenant homologué dans plus d’une douzaine de pays. Une récente étude examinée par des chercheurs et publiée par le respecté journal médical britannique le Lancet a démontré que son efficacité était équivalente à celle des vaccins Pfizer-BioNTech et Moderna.

Et les pays les plus riches accaparant les vaccins « occidentaux », un nombre croissant de pays se sont tournés vers la Russie, offrant ainsi au Kremlin une amélioration de son image dans le monde entier.

Même le Brésil a pris le train en marche, malgré les pressions apparentes et le fait que ses organismes de réglementation n’ont toujours pas donné leur accord. La semaine dernière le gouvernement a annoncé avoir conclu un accord pour l’achat de 10 millions de doses du vaccin Spoutnik V.

Le gouvernement fédéral a annoncé son achat du vaccin Spoutnik V un jour après que les gouverneurs des États aient signé un accord avec la Russie afin de livrer près de quatre fois plus de doses au Brésil.

Le président brésilien Jair Bolsonaro et son gouvernement ont dû faire face à un barrage de critiques concernant les négociations trop lentes dans l’achat de vaccins aux sociétés étrangères. Au cours de la dernière année Jair Bolsonaro a, de façon répétée, démenti la menace de la COVID-19, la maladie causée par le coronavirus. Il a également été testé positif à deux reprises au coronavirus en Juillet.

Pendant ce temps le virus continue à se répandre rapidement dans le pays, mettant à rude épreuve un système de santé déjà surchargé. Seuls 2,3 % de la population a reçu les deux doses de l’AstraZeneca ou du Sinovac [vaccin chinois, NdT]

Antonia Noori Farzan est rédactrice du bureau étranger du Washington Post

Source : Washington Post, Antonia Noori Farzan, Heloísa Traiano, 16-03-2021

Traduit par les lecteurs du site Les-Crises

Nous vous proposons cet article afin d'élargir votre champ de réflexion. Cela ne signifie pas forcément que nous approuvions la vision développée ici. Dans tous les cas, notre responsabilité s'arrête aux propos que nous reportons ici. [Lire plus]Nous ne sommes nullement engagés par les propos que l'auteur aurait pu tenir par ailleurs - et encore moins par ceux qu'il pourrait tenir dans le futur. Merci cependant de nous signaler par le formulaire de contact toute information concernant l'auteur qui pourrait nuire à sa réputation. 

Commentaire recommandé

James Whitney // 22.04.2021 à 07h17

« Sous Trump, des responsables américains ont fait pression pour que le Brésil refuse le vaccin russe »

Très probablement, sous Biden aussi.

26 réactions et commentaires

  • James Whitney // 22.04.2021 à 07h17

    « Sous Trump, des responsables américains ont fait pression pour que le Brésil refuse le vaccin russe »

    Très probablement, sous Biden aussi.

      +44

    Alerter
    • MS // 22.04.2021 à 07h52

      comme on sait que plus il y a de cas plus il y a de variants, le monde entier est victime collatérale de cette stupidité

        +21

      Alerter
    • Liv // 22.04.2021 à 07h58

      Oui et quitte à citer le nom du président en charge à cette époque autant le faire pour tous vos articles comme par exemple celui du 14 avril concernant le soutien des US aux narcotrafiquants. Dans un souci d’équité il aurait été bien de dire « Sous Obama…. », Même si la photo d’Obama apparaît en couverture de l’article les algorithmes de référencement eux se chargent des mots.

        +13

      Alerter
      • patoche // 22.04.2021 à 11h17

        Macron assume une reprise d’une chanson de Brassens:

        Corne d’Aurochs

        “ …il tomba victim’ d’une indigestion critique
        Et refusa l’secours de la thérapeutique,
        Parc’ que c’était un All’mand,
        Qu’on devait le médicament,

        Il rendit comme il put son âme machinale,
        Et sa vi’ n’ayant pas été originale,
        L’Etat lui fit des funérailles nationales…

        Alors sa veuve en gémissant,
        Coucha-z-avec son remplaçant! “

          +7

        Alerter
    • Fritz // 22.04.2021 à 08h52

      « Spoutnik V : sous Biden, les irresponsables de L’UE n’ont pas besoin de pression pour refuser un vaccin nécessaire à la santé des Européens ».

        +26

      Alerter
      • moshedayan // 22.04.2021 à 09h40

        Fritz, vos dirigeants de l’UE sont bien plus subtiles que vous l’écrivez « pour refuser un vaccin ».
        1. Ils tardent à valider les résultats des vaccins russes, pour l’instant le Sputnik V, en exigeant des documents supplémentaires (alors que le nombre de vaccinés a dépassé largement le million et qu’on entend rien sur de graves complications après ni en Hongrie, Serbie et Russie…
        2. Ils argumentent que la Russie est incapable de fournir une grande quantité de doses….
        Et là votre président Macron a sciemment menti, en cachant le fait que le consortium russe est prêt à signer avec des entreprises de l’UE pour la production (voir la Lombardie) et surtout qu’il a déjà signé des accords avec l’Inde, la Corée du Sud, la Chine récemment et s’apprête à le faire avec la Serbie (peut-être l’Autriche ou la Slovaquie selon que leurs dirigeants soient intelligents…) et tous ces accords envisagent le milliard de doses (notamment à cause du fait que 60 pays ont commandé…)
        Votre Macron a tenu à prendre la course en tête des menteurs !
        ps. l’accord avec la Corée du Sud est très important parce qu’il va permettre à la Russie une certification de qualité incontestable pour la production

          +36

        Alerter
        • Moussars // 22.04.2021 à 16h27

          A quand une accusation de Macron et ses complices pour les crimes (au 1er sens du terme) contre les Français ? Un certain nombre d’entre eux sont déjà morts car il a préféré un manque de vaccin à un vaccin russe qui fonctionne…
          Au delà de la qualification pénale et de la trahison, comment la psychiatrie qualifie ce genre de comportement ?

            +7

          Alerter
    • MDacier // 22.04.2021 à 11h49

      Plus généralement, tous les gouvernements occidentaux ont – de principe – un avis défavorable sur un vaccin russe ou chinois
      Et un avis favorable sur un vaccin US …

      Tout comme les gouvernements + médias font la promotion éhontée des seuls arguments des laboratoires produisant les vaccins … Idem pour l EMA ou l ANSM …

        +13

      Alerter
      • Bernd Badder // 22.04.2021 à 13h50

        L’ANSM ? Les mêmes qui ont permit à Servier la vente d’amphétamines ratées pendant 15 ans sans aucun bénéfice thérapeutique prouvé pour les traitement du diabète ?
        Si je vendais des programmes aussi bugués que les avis de l’ANSM ne sont vérolés , j’aurais plus de boulot avant même d’avoir écris la première ligne de code.

          +6

        Alerter
    • gracques // 22.04.2021 à 15h17

      Source ?
      L’administration TRUMP était une vraie chienlit , la preuve …..
      Cela ne dit rien de la nouvelle , mais pourquoi l’associer a ces basses oeuvres ?

        +0

      Alerter
  • Fabrice // 22.04.2021 à 08h15

    On se souviendra surtout de l’influence de certains pour ne pas libéraliser les licences des vaccins pour rentabiliser les profits, provoquant des penuries ubuesques et que pourtant nos pays refusent de faire tomber ces licences qui les ridiculisent (macron et la pénurie de vaccin) mais pire a empêché une production en masse au niveau planétaire qui aurait peut être pu éviter ou limiter l’apparition des mutants deux vidéos intéressantes sur le sujet :

    https://m.youtube.com/watch?v=zipyPtBh6C8

    https://m.youtube.com/watch?v=kmP4xESuEUg

      +17

    Alerter
  • Darras // 22.04.2021 à 08h39

    Covid UE : 655000 morts!!!! record mondial!
    Il est évident que c’est un hasard du calendrier si Sputnik V n’est tjs pas autorisé dans l’UE.
    Il a été breveté et proposé en premier, bien avant le Pfizer, et les « études » de l’UE à son sujet ne sont toujours pas finies.
    Et pendant ce temps là, on se ruine et on meurt dans l’UE.
    Tiens, c’est marrant, d’habitude l’UE adore se gargariser de statistiques sur l’UE, là, pas une com sur les décès Covid de l’UE.
    655000 morts!!!!! Hors Uk
    RECORD MONDIAL.
    Et pendant ce temps là on traine pour valider un vaccin pour des raisons de géopolitique.
    @OLIVIER BERRUYER
    Olivier, ne crois tu pas qu’il serait bien de faire un court papier sur ce chiffre faramineux :
    UE: 655000 morts( hors UK)
    UE: 782000 morts ( avec UK)
    Il faut communiquer sur les réussites de l’UE

      +28

    Alerter
  • RGT // 22.04.2021 à 10h05

    Le véritable problème est bien dans cette phase provenant des autorités US :

    « Le bureau des affaires mondiales collabore avec d’autres agences américaines « afin de dissuader les pays de la région d’accepter l’aide de ces états mal intentionnés » »

    Parce que les USA sont bien sûr des parangons de vertu dans ce monde de butes comme tout le monde le sait.

    Pour résumer, les USA préfèrent les « dommages collatéraux » dans les populations locales à une perte d’influence qui leur permet de dicter leurs quatre volontés à l’ensemble de la planète..

    Certes, les russes tentent de se faire valoriser en proposant à la population une solution économique et disponible, mais au moins la population peut en bénéficier.

    Les USA bloquent cette opération mais ne proposent rien de concret en échange : Le vaccin Pfizer est hors de prix, réservé en priorité à la population US (qui n’a pas dans son immense majorité les moyens de le payer) ce qui se traduira par une croissance de l’épidémie dans les pays les plus pauvres…

    Les russes ne sont pas totalement désintéressés mais au moins ils proposent quelque chose de concret.

    Qui est le plus ignoble ?

    J’avoue ne pas être du tout un « groupie » de Poutine mais ça concerne les russes, pas les occidentaux.
    Qu’on leur foute la paix, comme à l’immense majorité de la population de cette planète, et que « nos » élites cessent de foutre le bordel pour préserver leurs propres intérêts (en notre nom de plus, comme pour la « colonisation et le progrès », ce qui m’exaspère profondément)

      +11

    Alerter
    • LibEgaFra // 24.04.2021 à 11h56

      « Certes, les russes tentent de se faire valoriser »…

      Même pas! Les Russes ne pensent pas comme les occidentaux. Ils sont sincèrement désireux de venir en aide aux populations par dessus la tête de dirigeants qui eux n’en ont rien à faire de la santé de leur population ou si peu que les considérations de guerre économique et de soumission aux intérêts pharmaceutiques passent bien avant.

        +0

      Alerter
  • pascal // 22.04.2021 à 10h49

    la vie des citoyens ne vaut rien au regard des rivalités imperialistes

    rivalités imperialistes =guerres continuelles

      +12

    Alerter
  • pascal // 22.04.2021 à 11h25

    j ai été vacciné avec le vaccin Chinois SINOPHARM vero cell au Nepal….pas d effets secondaires….et technologie deja utilisée depuis + d un siecle…j ai + confiance…..Au Nepal …vaccin Chinois + astrazeneca made in India + sputnik autorisé hier….source Kathmandu post arjun poudel Google

      +13

    Alerter
  • Bernd Badder // 22.04.2021 à 14h13

    Je ne sais pas si autoriser oupas un vaccin aurait changé grand chose dans le contexte du Brésil. Entre tout les gens qui peuvent pas se le payer, ceux qui n’ont pas accès à des infrastructures de santé, Bolossnaro et les gouverneurs locaux du même tonneau voir pire , je doute qu’un vaccin de plus quel qu’il soit ait beaucoup changé la situation ou empêche l’arrivée de variants locaux.
    Trop peu et trop tard , c’est ce qui a caractérisé la réaction occidentale et prolongé de beaucoup les souffrances des populations. C’est évident dans le cas du Brésil , mais pourquoi donc tous nos politiques à nous ont ils TOUS été si nuls ? Sérieux il n’y a que les néo-zélandais et les Aussies qui ont eut les couilles (si j’ose dire vu que c’est deux meufs) de fermer leur pays le temps que l’orage passe.

      +4

    Alerter
    • iMike // 22.04.2021 à 23h08

      Taïwan aussi… Les premiers d’ailleurs…. Tient… z’ont aussi une présidente…

        +2

      Alerter
  • Julie // 22.04.2021 à 14h29

    C’est sûrement un hasard si des ministres slovaques, puis un tchèque, ont perdu leur boulot à cause du vaccin russe (l’un car il était pour, l’autre car il était contre), et que la dernière salve anti-Poutine est arrivée à la veille d’un RV entre gouvernement tchèque et autorités sanitaires russes pour finaliser contrat…
    https://www.politico.eu/article/czech-republic-health-minister-jan-blatny-fired-sputnik-coronavirus-vaccine/
    https://www.lefigaro.fr/flash-actu/tensions-avec-moscou-prague-exclut-le-russe-rosatom-et-le-vaccin-spoutnik-20210419
    https://www.lemonde.fr/international/article/2021/03/29/en-slovaquie-le-premier-ministre-force-de-demissionner-apres-avoir-importe-le-vaccin-russe-spoutnik-v_6074786_3210.html
    et maintenant on accuse les Russes de livrer des vaccins « sabotés »…
    https://www.reuters.com/article/us-health-coronavirus-slovakia-sputnik-idUSKBN2BV1CM

      +7

    Alerter
    • moshedayan // 22.04.2021 à 22h13

      Il n’y a, vous l’avez deviné, aucun hasard – les Etats-Unis ont ordonné à l’OTAN et à l’UE de tout faire pour saboter l’arrivée de vaccins autres que les « occidentaux » et en premier les « russes », ils envoient régulièrement soit des conseillers soit des missives discrètes, afin d’obliger les Etats de l’UE de ne pas accepter un vaccin russe ou chinois…. Par leurs firmes, de livrer davantage la Tchéquie en premier et la Slovaquie entre autres, mais sans jamais le faire par des contrats fermes. Et pire, tout en se réservant le droit d’augmenter les prix.! En Slovaquie, la question a activé les intrigues de coalitions politiques… Dans ce jeu, les Slovaques comprennent que des politiciens corrompus ont reçu des promesses…L’avenir révélera un jour les sales manoeuvres des Américains et de Thierry Breton l’UE -avec l’influence de votre pays qui espère que vos firmes puissent rattraper leur retard…C’est l’UE qui a signalé au laboratoire d’état slovaque SUKL que le conditionnement des doses Sputnik V reçues en Slovaquie ne correspondait aux échantillons reçus à l’EMA (agence UE médicament) , et ce uniquement sur la vue du capuchon ! Rien sur le contenu ! Evidemment, des Slovaques anti-russes ont monté un avis négatif sur la qualité du contenu !!!

      Le scandale est en cours, ça ne fait aucun doute. Et peut-être que ce sont les provinces de l’ancienne RDA qui permettront de faire exploser la vérité – elles ont pré-commandées 30 millions de doses du vaccin russe (si elles outrepassent l’ordre de l’UE – la vaccination commencera en mai ou en juin… Et on verra…!

        +8

      Alerter
  • moshedayan // 22.04.2021 à 15h49

    « Observations ; vous avez raison ! mais
    vous portez un mot sur la  » chose « , maladroit, alors que pour avoir discuté avec des amis russes, dont l’une ne veut pas pour l’instant se faire vacciner, parce qu’elle a souvent des allergies…, le problème est que les Russes raisonnent comme certains Occidentaux . Ce ne sont pas des robots à la chinoise. Ils se méfient de vaccins qui ont été mis au point si rapidement et ils raisonnent pareillement sur la notion de risques mineurs entre 15 et 65 ans en gros face au Covid 19.
    Ils veulent aussi avoir le choix dans certaines villes entre le Sputnik V -base adénovirus humains (pas de singes comme l’AztraZeneca c’est la différence), l’Epivakorona -vaccin peptidique d’après nos médecins et le Kovivak (virus mort ou atténué). Les médecins slovaques s’intéressent beaucoup à l’Epivakorona, et on voudrait développer aussi cela…(projet Covivax…)
    Pour la France, c’est clair d’après moi, votre Président refuse tout vaccin russe…
    et cela sera à ce cas … : : avec une aggravation sérieuse de la pandémie, alors que l’Allemagne aurait vacciné, avec succès, avec du russe …
    qu’il changera… mais quelle honte aujourd’hui .. et quel reniement ce sera coûteux pour sa future victoire de 2022 !

      +11

    Alerter
  • Made in Québec // 23.04.2021 à 22h49

    Sous Biden, des responsables américains auraient menacé de sanctionner des entreprises qui distribuent les vaccins s’ils en vendaient au Venezuela :

    https://www.radiohc.cu/fr/noticias/internacionales/254681-maduro-escalade-de-la-guerre-les-etats-unis-empechent-la-vente-de-vaccins-au-venezuela

    Et l’états-unienne Pfizer aurait fait chanter l’Argentine en exigeant un accès privilégié aux glaciers de la Patagonie ainsi que des droits de pêche dans les eaux territoriales argentines en échange de la livraison des vaccins :

    https://www.lt8.com.ar/17558/

      +1

    Alerter
    • LibEgaFra // 24.04.2021 à 12h03

      « Et l’états-unienne Pfizer aurait fait chanter l’Argentine en exigeant un accès privilégié aux glaciers de la Patagonie ainsi que des droits de pêche dans les eaux territoriales argentines en échange de la livraison des vaccins : »

      Et ça, si ce n’est pas une forme particulièrement grave et même ignoble de corruption, je ne sais plus ce que ce mot veut dire!

        +0

      Alerter
  • Gigi // 24.04.2021 à 06h25

    Spoutnik V : Sous Trump, des responsables américains ont fait pression pour que la France refuse le vaccin russe…. même pas la peine!

      +1

    Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications