Les Crises Les Crises
19.avril.202119.4.2021 // Les Crises

Stratégie Zéro Covid : 42 fois moins de décès et une contraction de PIB cinq fois moindre

Merci 100
J'envoie

Source : Institut économique Molinari

L’Institut économique Molinari publie une étude inédite sur l’intérêt de la stratégie Zéro Covid dans la lutte contre la pandémie. Elle compare les pays du G10 à 3 pays de l’OCDE appliquant la stratégie Zéro Covid (Australie et Nouvelle-Zélande) ou assimilée (Corée du Sud).

Après 12 mois de lutte contre la Covid-19, les données montrent l’intérêt de la stratégie d’élimination et contredisent l’idée largement répandue en France qu’il fallait nécessairement choisir entre préserver l’économie ou la santé publique. Ces deux objectifs, loin d’être antinomiques, sont complémentaires dès lors qu’on s’extrait du court terme et adopte une perspective dynamique.

Lire l’étude complète sur le site de l’Institut économique Molinari

L’ÉTUDE MONTRE QUE LA FRANCE EST BIEN PLUS TOUCHÉE

  • La France est bien plus touchée par la pandémie que les pays de l’OCDE qui ont opté pour la stratégie Zéro Covid ou assimilée, représentant un benchmark représentatif (82 millions d’habitants de démocraties avancées économiquement)
  • Le nombre de morts par million d’habitants est 42 fois plus élevé dans l’Hexagone, ce qui représentait 63 000 morts de trop fin 2020 et 86 000 morts de trop au 20 mars.
  • L’an passé, le recul du PIB a été 5 fois plus prononcé, soit un manque à gagner de croissance équivalent à 2 200 euros par habitant.

LA STRATÉGIE ZÉRO COVID PRÉSERVE MIEUX LES ÉCONOMIES

  • Des effets positifs à court terme : les pays qui poursuivent la stratégie Zéro Covid ont eu un recul de l’activité moindre au 2ème trimestre 2020 (-4,5 % par rapport au 2ème trimestre 2019) par rapport aux pays du G10 qui ont laissé la circulation virale prendre de l’ampleur jusqu’à saturation du système de santé (-11,7 %).
  • Zéro Covid est un investissement économique rentable avec des effets positifs durables : Au 4ème trimestre 2020, les pays Zéro Covid avaient quasiment retrouvé une activité économique normale avec un recul du PIB faible (- 1,2 % par rapport au 4ème trimestre 2019) contre -3,3 % dans les pays du G10 qui ont laissé la circulation virale repartir.

LA STRATÉGIE ZÉRO COVID PRÉSERVE MIEUX LES MOBILITÉS

  • professionnelles : les données mobilité de Google montrent que la fréquentation des « lieux de travail » recule moins dans les pays qui appliquent la stratégie Zéro Covid. Elle diminuait de 14 % au 2ème trimestre 2020 (par rapport au début 2020), contre -36 % dans les pays du G10 qui n’appliquent pas cette stratégie. Les données montrent aussi que les pays Zéro Covid ont gardé un avantage significatif avec une réduction de mobilité de 15 % en janvier-février 2021, contre 28 % dans les pays du G10 qui n’appliquent pas cette stratégie.
  • associées aux loisirs : la fréquentation des cafés, restaurants, hôtels, commerces non alimentaires et, d’une manière générale, les loisirs et activités culturelles reculait de 14 % en janvier-février 2021 (par rapport à 2020) dans les pays qui appliquent la stratégie Zéro Covid. Ce recul était bien moindre que celui constaté dans les pays du G10 qui n’appliquent pas cette stratégie (- 35 %).

LA STRATÉGIE ZÉRO COVID PERMET UNE MEILLEURE MAITRISE DE L’INCERTITUDE

Le croisement des données économiques et sanitaires trimestrielles montre la supériorité de la stratégie Zéro Covid en termes de visibilité. Les populations et les économies peuvent se projeter dans l’avenir.

Au contraire, la trajectoire des pays du G10 avec une stratégie dite d’atténuation connait des oscillations, avec des rebonds de l’épidémie. Les mouvements de yoyo rendent toute projection dans l’avenir difficile. Ceci est particulièrement problématique pour les activités qui reposent sur des interactions sociales significatives et sont fermées depuis des mois en France, comme l’exposent avec récurrence les représentants économiques de l’hôtellerie, de la restauration, de la culture ou des loisirs.

Les données de Google montrent, par exemple, que le recul des recherches du mot « Restaurant » était d’à peine 13 % dans les pays Zéro Covid en février 2021 par rapport à février 2019. Le recul était 5 fois plus prononcé en France, avec -64 %.

La participation à la vie économique et sociale se réduit lorsque les individus craignent d’être contaminés ou de contaminer les autres. Ce ne sont pas seulement les mesures de restrictions décidées par les pouvoirs publics qui réduisent la mobilité. Les décisions volontaires des individus, qui face à une circulation élevée du virus se retirent en partie de la vie sociale, sont clef. L’exemple de la Suède illustre cette réalité. Même en l’absence de confinement, le recul de la mobilité y a été significatif, ce qui explique pourquoi la contraction économique suédoise a été proche de celles des pays scandinaves ayant confiné. Cela explique à l’inverse une partie du succès de la stratégie Zéro Covid : en éliminant la circulation du virus, le retour à la vie normale est plus complet car la confiance résiste mieux.

Lire l’étude complète sur le site de Institut économique Molinari

Source : Institut économique Molinari – 02/04/2021

Nous vous proposons cet article afin d'élargir votre champ de réflexion. Cela ne signifie pas forcément que nous approuvions la vision développée ici. Dans tous les cas, notre responsabilité s'arrête aux propos que nous reportons ici. [Lire plus]Nous ne sommes nullement engagés par les propos que l'auteur aurait pu tenir par ailleurs - et encore moins par ceux qu'il pourrait tenir dans le futur. Merci cependant de nous signaler par le formulaire de contact toute information concernant l'auteur qui pourrait nuire à sa réputation. 

Commentaire recommandé

Morne Butor // 19.04.2021 à 07h54

La stratégie Zéro Covid n’a pas besoin de vaccin. Il suffit de fermer les frontières à la première alerte de pandémie comme l’a fait le Vietnam, mettre en quatorzaine ceux qu’on laisse entrer en petit nombre comme l’a fait l’Australie, tester, tracer, tester comme l’a fait la Corée…

75 réactions et commentaires

  • bogdan // 19.04.2021 à 07h25

    mon problème avec la stratégie zéro covid, c’est qu’il me semble qu’elle n’a de sens que si tout le monde (pas le monde ocde seulement) l’applique.
    Sinon, un variant d’ici ou de là, et ça repart.
    Ou alors on vit en autarcie en attendant que les autres pays aient atteint le même niveau de contamination ?

      +6

    Alerter
    • Sandrine // 19.04.2021 à 07h37

      La stratégie zéro Covid en occident implique la vaccination de toute la population, celle des entrants et une politique de passeport vaccinal.
      C’est très simple en fait.

        +4

      Alerter
      • Sandrine // 19.04.2021 à 07h42

        Et d’ailleurs, les des raisons qui pourrait expliquer qu’on puisse tarder à la mettre en place, c’est 1) on n’a pas de vaccin 2) on veut faire comprendre à la population, ce que ça implique de ne pas appliquer une stratégie zéro Covid

          +0

        Alerter
      • Leoni // 19.04.2021 à 10h28

        Mais cette stratégie a été appliquée par les trois pays cités, sans vaccin. Donc votre remarque est un peu anachronique, me semble-t-il.
        Le problème pour la France me semble plus être de ne pas avoir de frontière. Bref de ne pas pouvoir contrôler son espace géographique. Donc de fait, de ne plus réellement exister.

          +16

        Alerter
        • Sandrine // 19.04.2021 à 15h06

          Sans vaccin mais pas sans mesures barrière. Les mesures barieres (dont la fermeture des frontières) n’ont été suspendue (pas toutes) que dans la mesure où ces pays ont eu accès à un vaccin ( et où des traitements efficaces)

            +2

          Alerter
    • Morne Butor // 19.04.2021 à 07h54

      La stratégie Zéro Covid n’a pas besoin de vaccin. Il suffit de fermer les frontières à la première alerte de pandémie comme l’a fait le Vietnam, mettre en quatorzaine ceux qu’on laisse entrer en petit nombre comme l’a fait l’Australie, tester, tracer, tester comme l’a fait la Corée…

        +55

      Alerter
      • Sandrine // 19.04.2021 à 08h11

        Parce que vous pensez que ceux qui rentrent en France (pendant les vacances d’été ou pour visiter Paris par exemple) sont en petit nombre?

        Ces réponses stéréotypées prenant exemple sur les pays asiatiques, ça devient, comment dire…

          +7

        Alerter
        • Seb // 19.04.2021 à 08h19

          Les habitants de la NZ, Australie, Vietnam n’ont pas exactement les mêmes problèmes ?
          Ils ont historiquement un tourisme de masse, comme la France. La quatorzaine obligatoire, surtout quand elle est à vos frais comme en Australie, ça vous refroidi de suite mais si vraiment votre motif de déplacement est important, vous la bénissez.
          Quant à juger d’une stratégie de gestion de pandémie sur la capacité de la population à partir à l’étranger en vacances… Comment dire…

            +28

          Alerter
        • Dypso // 19.04.2021 à 08h25

          Le virus est revenu de l’extérieur après le premier confinement. Vous pensez que c’est impossible d’empêcher un grand groupe de personne rentrer ?
          Test sur place, et quarantaine obligatoire a l’arrivée aurait du être fait, voir coupures des frontières.

          Après il faut voir, vous preferez la stratégie européenne ou coréenne, sachant que les résultats n’ont rien avoir ?

          Vos types de reponses aussi deviennent… comment dire… alors un peu de compréhension svp.

            +13

          Alerter
        • Brigitte // 19.04.2021 à 09h09

          Sandrine, quand le virus circule déjà beaucoup, l’effet prophylactique de la vaccination est moindre. Certes, les malades développent aussi une immunité mais contaminent d’autres personnes donc c’est un cercle vicieux dont on ne sort pas facilement. C’est pour cela que les pays qui vaccinent en masse ont aussi mis en place un confinement strict et de longue durée (Israel, GB, USA).
          En France, on ne fait ni l’un ni l’autre. Pourquoi? Pour faire semblant de faire les deux sans en avoir les moyens et les ambitions. Nous avons un gouvernement de faussaires.
          Pas trop confinés, pas trop vaccinés, pas trop obligés, pas trop réprimés, pas trop protégés. Eliminer le virus oui mais surtout pas trop vite…..que les gens soient bien ramollis comme des nouilles trop cuites. D’ailleurs la France est une vraie passoire à nouilles!
          On ne peut pas continuer ainsi! Il faut un confinement strict ou une vraie politique de traçage et d’isolement des positifs. Aux frontières, au travail, à l’école, dans les lieux publics, à la maison. Isolement à la maison, dans des hôtels. Cela créerait des emplois plutôt que de payer le chômage partiel.
          Quel est le plus facile à organiser? à court terme, le confinement bien sur mais à moyen terme, le traçage et isolement est plus efficace pour la santé comme pour l’économie.

            +23

          Alerter
        • Dominique65 // 19.04.2021 à 11h53

          Avant de tirer au bazooka, tu aurais dû lire le post auquel tu t’attaques. L’auteur parlait d’un petit nombre… Restant après avoir fermé les frontières.

            +8

          Alerter
          • Dominique65 // 19.04.2021 à 11h57

            Le Vietnam a aussi reçu 18 millions de touristes en 2019.

              +7

            Alerter
            • Sandrine // 19.04.2021 à 15h35

              Oui en 2019… Et en 2020?

              Comment se protéger coûte des apories de sa propre doxa? Réponse dans les messages ci-dessus….

              Non, une stratégie zéro Covid ne peut pas être mise en place sans vaccin. Et ce pour au moins deux bonnes raisons :
              1) ce virus passe très facilement de l’homme à l’animal ( vous vous souvenez des visons du Danemark j’espère)
              2) il y aura toujours des zones sur la terre où cette maladie sera endémique (en particulier dans les pays à populations jeunes avec plein d’autres maladies infectieuses concurrentes où le petit Covid passera inaperçu).
              À moins de mettre des miradors partout et d’empêcher quiconque de franchir vos frontières sans quarantaine obligatoire… vous ne pourrez pas empêcher le Covid de re-apparaître régulièrement par importation de l’extérieur. Et si votre population n’est pas vaccinée… et bien il se passera comme ce qui se passe depuis des années avec la grippe – contre laquelle on ne vaccine pas tout le monde d’ailleurs – on se demande bien pourquoi, hein…

              Donc je le répète : une stratégie « zéro Covid » – ou plus précisément zéro morts du Covid – n’est pas envisageable sans vaccin.
              Et je pense que tous les pays, à commencer par les pays asiatiques, en sont bien conscients, et ce, depuis le début.

                +4

              Alerter
            • un citoyen // 19.04.2021 à 19h04

              Sandrine : Je pense que la stratégie covid-0 ne signifie pas nécessairement qu’il faille exercer des actions durables et absolues ( oui, entre-autres les frontières ne font pas tout), bien qu’elle semble l’avoir été efficacement contre la peste à partir du XVIème, mais des mesures justes suffisantes et les plus courtes possibles pour ramener la propagation suffisamment très bas, proche de 0 (pas comme depuis la 2nde vague, avec en plus d’autres mesures décriées plus bas qui n’apporteront pas grand chose … à part susciter une part d’incompréhension et plus d’énervement dans la population).

              En fait, c’est ce qui a été fait en France pendant la 1ère vague, permettant un long temps de répit avant la seconde et libérant la période estivale au passage, malgré le problème que cela avait été réalisé trop tardivement avec en conséquence un confinement trop long.

              Pour les vaccins : ils sont utiles pour protéger individuellement et permettre de se rapprocher de l’immunité collective que la stratégie Covid-0 ne fait pas et contourne.
              Je vous rejoints alors sur votre conclusion, puisque la stratégie des vaccins complète celle de la Covid-0 sur ses manques, bien que celle de la Covid-0 aurait réussi par exemple à éradiquer la peste à elle-seule dans le passé.

                +2

              Alerter
            • Sandrine // 19.04.2021 à 19h33

              @un citoyen, la peste précisément est une maladie endémique qui vit dans la terre qui se transmet à l’homme via les animaux ( en l’occurrence la puce du rat). L’agent pathogène a la faculté de « dormir » dans le sol pendant des années – par exemple dans le trou d’un rat. Lorsque tous les rats sont morts, la peste dort dans le trou en attendant qu’une nouvelle famille de rats vienne occuper le trou laissé vacant par ses précédents occupants, et tout recommence, éternellement.

              Ce qui a libéré l’occident de la peste, semble-t-il, c’est le remplacement à partir du XVIIIe siècle des rats noirs par des rats gris, venus de l’Est. Les rats gris, contrairement aux rats noirs, n’aiment pas mourir à l’air libre. Ils se cachent dans leurs trou pour mourir. Ce qui occasionne moins de risques de contamination pour l’homme.

              Mais tout cela, c’est seulement maintenant qu’on le sait. Avant, on faisait des confinements complètement contre-productifs ( parce qu’il n’y a rien de pire que d’être enfermé chez soi à proximité de rats pesteux pour se faire contaminer…)

                +0

              Alerter
            • un citoyen // 19.04.2021 à 20h15

              Sandrine : Merci pour l’info sur les rats gris mais pas convaincu que les confinements étaient improductifs alors qu’ils seraient issues de progrès médicaux à partir du XVIème siècle.
              Je ne suis sinon pas un connaisseur de cet ancien virus qui a fait tant de mal, aussi peut-être n’ai-je pas choisi un bon exemple bien qu’en en parlant au conditionnel.

                +0

              Alerter
        • Ektin // 19.04.2021 à 23h13

          Sandrine, il faut lire plus lentement pour éviter de répondre à plat: Morne Butor a écrit « ceux qu’on LAISSE entrer en petit nombre », au sujet de l’Australie, pas de ceux qui entrent habituellement dans le pays. Donc idem pour la France, mais encore eusse-t-il fallu pour cela que notre gouverneur ne soit point étouffé d’idéologie européiste. Au fait, si le Vietnam et les Corées sont bien des pays asiatiques (sans condescendance, vous êtes sûre ?), ce n’est pas le cas de l’Australie.

            +3

          Alerter
      • VVR // 19.04.2021 à 12h48

        France:
        – 400 000 français passent les frontiéres tous les jours pour aller travailler.
        – plus 40 000 chauffeurs poids lourd, provenant de toute l’europe passent les frontiéres tous les jours.

        Pour fermer les frontiéres, c’est pas gagné.

        On notera aussi quelques éléments qui ont bien compliqué la tache:
        – des cas dés le mois de décembre
        – une contamination de masse au variant italien fin février.
        – un usage trés important de transports en commun bondés.
        – usage généralisé de la climatisation

        Sinon une autre strategie qui marche bien à l’internationnal: diviser par 10 le nombre de médecins et fermer les labo de biologie médicale.

          +5

        Alerter
    • Dypso // 19.04.2021 à 08h20

      Plus on est strict dans la gestion du covid, et moins de gens l’ont, moins de variants apparaîtront.
      Ouvrir les frontières et refaire entrer de le virus de l’exterieur (comme a on fait cet été) était une terrible idée.

        +7

      Alerter
      • Ektin // 19.04.2021 à 23h21

        Terrible idée qui est reconduite avec la bienvenue souhaitée au variant brésilien (cf. vols autorisés trop longtemps en provenance du Brésil). Variant brésilien qui, étude après étude, s’avère réellement insensible aux barrières vaccinales.

          +3

        Alerter
  • Yann // 19.04.2021 à 08h04

    Ben oui mais si l’économie ralentit…les émissions de CO2 aussi !
    Pas vu venir, celle la, hein ?

      +4

    Alerter
    • Sandrine // 19.04.2021 à 08h50

      Toute la question est de savoir qui on va laisser ralentir et qui on va laisser accélérer.

        +1

      Alerter
  • Marire // 19.04.2021 à 08h24

    Comment peut-on comparer la situation de la France ( 119 habitants au KM2 et des frontières passoires avec 5 pays ) avec celles de 2 iles de densité de population de 18 habitants au km2 ( Nouvelle Zelande) et 3,35 habitants au km2 ( Australie) ?

      +17

    Alerter
    • Dypso // 19.04.2021 à 08h26

      Alors comparez au japon, qui est une ile, avec une densité de population énormément plus élevée.
      A la corée du sud ou au viet nam, qui ne sont pas non plus des iles avec des densités de populations égales ou bien plus grandes.

      Comparer deux choses identiques n’a pas de sens. Le but étant trouver justement ce qu’il y a de différents. Maintenant tout mettre sur la densité de population et le fait que ce soient des îles n’est pas bon, ça n’explique pas tout je pense !

        +7

      Alerter
      • Alain V // 19.04.2021 à 14h49

        La Corée du Sud n’est pas une île, mais sa seule frontière est avec la Corée du Nord, qui est de toute manière fermée.

          +4

        Alerter
        • Bruno Kord // 20.04.2021 à 06h49

          Parce que vous croyez que seules les personnes venanr de Corée du nord entrent en Corée du sud ?
          L’avion et le bateau,ça ne vous dit rien ?

            +0

          Alerter
    • Cloth // 19.04.2021 à 09h18

      Parce que les Australiens vivent dans les déserts d’Australie ?

      Les aggregats, c’est bien pour travailler, mais il ne faut pas en faire la panacée non plus et les manier avec pragmatisme.

        +16

      Alerter
      • Marire // 19.04.2021 à 10h10

        Cet argument ne change rien au fait que scientifiquement on ne peut comparer que ce qui est comparable. Sinon, on doit introduire des correctifs.
        En France 40 villes de plus de 100 000 habitants
        En Australie: 4 villes de plus de 100 000 habitants

          +7

        Alerter
        • Jean-François91 // 20.04.2021 à 17h38

          List of cities in Australia by population:
          https://en.wikipedia.org/wiki/List_of_cities_in_Australia_by_population
          entre une vingtaine et 4, il y a une différence, non ? L’information s’obtient en 30s.
          Ici le « correctif » à apporter, c’est, comme l’a écrit Cloth, que l’Australie est un immense désert bordé par quelques zones côtières réellement habitée.

            +1

          Alerter
    • perceval // 19.04.2021 à 11h58

      Et la densité de Seoul alors ? L’intervention Renaud Piarroux sur Thinkerview proposée dans le 16 avril donne les informations de bon sens sur la gestion de la pandémie. Le vaccin n’est pas suffisant et doit être accompagné de dépistage des cas contacts avec accompagnement des personnes atteintes.

        +10

      Alerter
      • Calal // 19.04.2021 à 15h48

        Je préfère la liberté a la sécurité : pas de mesure de traçage pour sauver des vieux de 85 ans…les mecs vont fermer plus de lits pour fliquer plus de gens…

          +12

        Alerter
        • Ektin // 19.04.2021 à 23h26

          Quelle liberté ? Celle d’acheter toi-même ta laisse (smartphone), d’y mettre toi-même toutes les applis de traçage ? Il faut souhaiter que tu n’arrives jamais à 85 ans, ça t’éviteras de te dire que t’étais un drôle de petit c…

            +5

          Alerter
  • wuwei // 19.04.2021 à 08h29

    Faire confiance à une étude de l »IMP ? J’ai pour ma part quelques réticences :
    Baptisé du nom de Gustave de Molinari, économiste et journaliste franco-belge, qui a œuvré toute sa vie à promouvoir l’approche politique économique libérale, l’IEM se présente comme un organisme de recherche et d’éducation ayant pour objectif d’influencer les parlementaires, les journalistes et les faiseurs d’opinion dans le but de favoriser une politique économique libérale. À cette fin, l’institut organise des événements, publie des livres, écrit des articles et des éditoriaux.
    L’IEM est une organisation à but non lucratif financée par les cotisations volontaires de ses membres : individus, entreprises ou autres fondations, DONT IL NE PUBLIE PAS LA LISTE …
    En 2010, Stéphane Foucart estime que cet institut fait partie des think-tanks français « très actifs dans la propagation du déni de changement climatique anthropique »
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Institut_%C3%A9conomique_Molinari

      +9

    Alerter
  • Rond // 19.04.2021 à 08h55

    « Stratégie zéro covid » Une définition peut-être ?
    La « stratégie » Française, c’est écoper avec une cuillère tout en laissant faire eau de toute part.

      +12

    Alerter
  • galaxiel // 19.04.2021 à 09h21

    « Les données de Google montrent, par exemple, que le recul des recherches du mot « Restaurant » était d’à peine 13 % dans les pays Zéro Covid en février 2021 par rapport à février 2019. Le recul était 5 fois plus prononcé en France, avec -64 %. »
    Voilà ca résume bien le niveau d’analyse de l’étude. Ils s’étonnent que les gens ne recherche pas le mot « restaurant » dans les pays ou ils sont fermé ^^
    Faire ce genre de comparaison avec les pays ou les resto sont ouvert c’est d’une débilité sans nom..

      +10

    Alerter
  • Gabriel51 // 19.04.2021 à 09h29

    Si l’article commençait par définir l’expression « stratégie zéro Covid », ce serait encore mieux.

      +15

    Alerter
    • tachyon // 19.04.2021 à 09h49

      Et on se rendrait compte que l’on n’élimine pas un virus. Il y a de la grippe (et même plusieurs virus grippaux) toute l’année, de la gastro (ex grippe intestinale) toute l’année, …. De plus le SRAS (1,2…) n’est pas la seule IRA (infection respiratoire aigüe) et donc quid des autres IRA ?
      Le « zéro covid » n’existe pas …..comme le risque zéro.

        +15

      Alerter
      • lit75 // 19.04.2021 à 10h48

        « Il y a de la grippe (et même plusieurs virus grippaux) toute l’année, de la gastro (ex grippe intestinale) toute l’année, »

        Il n’y a PLUS de grippe :

        https://www.santepubliquefrance.fr/maladies-et-traumatismes/maladies-et-infections-respiratoires/grippe/documents/bulletin-national/bulletin-epidemiologique-grippe-semaine-14.-saison-2020-2021

        « Pas de circulation active des virus grippaux identifiée par les réseaux de surveillance dédiés »

          +3

        Alerter
        • Ektin // 19.04.2021 à 23h41

          Exact.
          Avec mesures anti-covid : quasi pas de morts de la grippe.
          Sans mesures anti-covid: 8.000 décès annuels par la grippe.
          Appliquons maintenant une simple règle de trois au Covid lui-même :
          Avec mesures anti-covid : 100.000 morts du covid
          Sans mesures anti-covid : Soyons charitable pour les complotistes: sans doute bien plus…
          Je me souviens qu’en mars, esquissant sur ce forum un semblant de similitude avec la grippe espagnole, on me répondait « la grippe espagnole, rien que ça ! » Certes, celle-ci a tué entre 10 et 50 millions de personnes en 3 ans, mais sur une population affaiblie par cinq ans d’une guerre terrible, avec toutes les privations inhérentes, et combattue par une médecine largement moins puissante qu’aujourd’hui.

            +3

          Alerter
      • Bruno Kord // 20.04.2021 à 06h53

        Le zéro covid n’existe pas. …sauf dans lzs pays cités.

          +2

        Alerter
    • lit75 // 19.04.2021 à 10h09

      C’est une stratégie dans laquelle la circulation virale est maintenue à un niveau bas et où des mesures fortes sont prises dès qu’on observe un redémarrage de l’épidémie.

      Vous pouvez comparer les cas de deux pays culturellement assez proches, qui ne sont pas des îles, et qui ont une densité de population assez comparable, à savoir la Suède et la Norvège :

      bibbase.org

        +8

      Alerter
  • Auguste Vannier // 19.04.2021 à 09h54

    La meilleure stratégie c’est de « confiner » le Capitalisme… (Cf. Andréas Malm, La chauve souris et le capital, stratégie pour l’urgence chronique, La Fabrique 2020) :
    « Ce livre décrit les mécanismes par lesquels le capital, dans sa quête de profit sans fin, produit le risque épidémique comme l’effet de serre, sans fin. A l’échelle microbienne comme atmosphérique , l’urgence est devenue chronique – et ne rien faire serait fatal ».
    Parmi les effets du capitalisme néolibéral qui sert de boussole à nos politiques depuis 50 ans: circulation mondiale des marchandises absurde, destruction des écosystèmes, exploitation industrialisée du vivant, désindustrialisation de la France (= pas de masques, pas de respirateurs, pas de médicaments, pas de vaccins, etc…), destruction des services publics de santé (= pas assez de lits équipés, manque de personnels), confiance dogmatique dans la main invisible (et aveugle) du marché…
    « Il faut couper la mèche avant que l’étincelle n’atteigne la dynamite » (Walter Benjamin).
    C’est urgent…!

      +26

    Alerter
  • Anouropithèque // 19.04.2021 à 10h30

    Loin de moi l’idée de défendre la gestion de la crise de notre cher gouvernement, mais appliquer cette stratégie à une île ou a un pays qui a 11 pays frontaliers (la France), ce n’est vraiment pas la même chose, surtout quand une partie de ces frontières c’est l’espace européen et qu’on se trouve au beau milieu.

      +5

    Alerter
    • Ektin // 19.04.2021 à 23h50

      Et bien cette UE, si bénie par nos gouverneurs respectifs, aurait enfin eu là une première occasion de prouver une quelconque utilité, en fermant totalement l’espace européen. Au contraire de cela, elle a été à l’origine de notre incapacité à nous protéger au niveau national, et même la principale responsable, avec la complicité de nos gouverneurs locaux, de nos résultats catastrophiques.

        +2

      Alerter
  • pseudo // 19.04.2021 à 10h54

    au pays des bisounours ce serait probablement une super solution. IRL on s’interroge à savoir qu’elle forme prendra ces restrictions, combien de temps les vivrons nous, et si nous pourrons jamais nous en libérer, ou bien, si cela ne saurait être autre chose que l’instrument de notre domination au nom de notre protection.

    S on pouvait juste mettre le paquet sur le traitement on s’éviterait d’avoir à répondre à des questions que nous ne voulons visiblement pas affronter. La vaccination mondiale est une lune, le zero covid est une technique d’évitement, pas de résolution. Le premier, dans toute sa splendide mauvaise foie à démontré son caractère obscurantiste et totalitaire, le second nous fait courir des périls grave en connaissance de cause. Soyez rationnel et raisonnable, le traitement est notre meilleur outil de sortie de cette crise, car nous en avons pleins d’autres sur les bras à affronter.

      +7

    Alerter
    • Euls // 21.04.2021 à 15h40

      Mettre le paquet sur le traitement serait envisageable… si tous les traitements ne s’étaient pas avérés être des chimères, qui semblent non seulement n’avoir aucun effet mais en plus avoir des risques d’effets secondaires non négligeables.

      La vaccination a peut-être des risques d’effets secondaires, mais elle marche, elle. Préférer une solution qui marche, même si elle n’est pas parfaite, à des chimères sans fins, me semble une politique bien plus raisonnable.

        +3

      Alerter
  • Julie // 19.04.2021 à 12h52

    Au moins il est clair pour tout le monde en France que la stratégie est de laisser circuler le virus, grâce aux écoles entre autre
    https://www.francetvinfo.fr/sante/maladie/coronavirus/vaccin/covid-19-la-volonte-politique-de-controler-l-epidemie-n-est-pas-claire-estime-samuel-alizon-du-cnrs_4377277.html

    Et si on parlait traitements et préventions?

      +6

    Alerter
  • xbrossard // 19.04.2021 à 15h27

    tiens, les-crises fait dans la science-fiction maintenant? écoutez donc Laurent Gerbaud, ça vous calmera sur la stratégie zéro covid. La France est concrètement incapable de la mener, donc imaginer de la mettre en place, c’est de la science-fiction.

    https://www.youtube.com/watch?v=mJuLir1XfAA

      +2

    Alerter
    • Cloth // 19.04.2021 à 23h14

      Les Crises nous propose cet article afin d’élargir votre champ de réflexion. Cela ne signifie pas forcément qu’il approuve la vision développée ici. Dans tous les cas, sa responsabilité s’arrête aux propos qu’il reporte ici.

        +2

      Alerter
  • Calal // 19.04.2021 à 16h00

    Un dirigeant coréen a dit que s’ils avaient pu mettre en place leur stratégie zéro covid c’est parce que le gouvernement coréen avait la confiance du peuple.
    Seuls des bisounours et des complices peuvent avoir confiance dans l’administration française vu l’histoire tant éloignée que récente de notre pays.

      +5

    Alerter
    • observations // 19.04.2021 à 16h10

      Les coréens sont des gens disciplinés, un pays ou personne ne s’installe devant vous dans une file d’attente..comme les japonais ou comme la majorité des populations anglo-saxonnes…

        +3

      Alerter
      • calal // 19.04.2021 à 19h03

        « Les coréens sont des gens disciplinés, »
        la discipline vient avec la densite de la population. En france,vous pouvez casser les pieds a tout le monde et quand vous etes bien crame aux yeux de tous,vous pouvez toujours aller vous etablir ailleurs.En coree,avec la densite et le prix de l’immo,vous etes oblige de rester la ou vous etes et de ne pas trop vous demarquer pour ne pas vous mettre tout le monde a dos…

          +0

        Alerter
  • Paul // 19.04.2021 à 17h30

    oui, traitement et prévention, il n’y a que ça qui pourrait sauver des vies et le pays.
    Isolement et traitement.

    Sinon, à force de disserter sur la stratégie qui n’EXISTE PAS.
    ou ailleurs

    ne serait-on pas simplement en train de préparer la vraie guerre ?
    des nouvelles des fronts ?
    ( les russes sont soit-disant en train d’attaquer l’Ukraine ou si navalnie meurt, ça fera comme l’archiduc ? )

      +2

    Alerter
  • paul // 19.04.2021 à 17h32

    stratégie ?
    stratégie de mort. Quand je vois qu’on promet 1 milliards pour les vignes et autres , immédiatement alors même que les récoltes perdues ne sont pas chiffrées et ne seront même pas imputable pour le vin avant l’année prochaine ! ! à devenir fou

    et pour l’hopital, quelques millions dans 3 ans …

      +10

    Alerter
    • Idomar // 20.04.2021 à 15h29

      comme d’hab quoi on privatise les gains et on communautarise les pertes.
      et c’est gens seraient des libéraux ? un bon libéral se devrait de dire : il a joué et il a perdu, qu’il recommence à jouer.

        +3

      Alerter
  • Christobal // 20.04.2021 à 00h55

    Stratégie zéro Covid. Ok, à condition d’agir dès le début (fermeture strict des frontières, mesures sanitaires, réactivité logistique, etc.). Or, en Europe, et en France, on a réagi alors que le virus était largement diffusé. Maintenant il s’est enraciné. Ca va être compliqué. On va reconfiner 10 fois? Jamais un article sur les conséquences toxiques de ces mesures? Ca n’existe pas ? Quant aux pays zéro Covid, comment vont-ils faire si le virus circule largement dans le reste du monde? Vivre avec des frontières quasi fermées? L’OMS va imposer à tous le zéro Covid ? C beau de rêver.

      +4

    Alerter
  • napkhan // 20.04.2021 à 14h07

    L Australie et la NZ sont des pays « parfait » pour ce genre de fermeture avec effet firt sur la propagation et « faible » sur l économique. Ce sont des iles éloignées et qui exportent beaucoup… de plus ce sont dez pays très obéissant et peu revendicateur où le civisme est de mise. Jusqu’à la dénonciation( le standard de la police néo-zélandaise à explosè lors du premier confinement pour les délation..) enfin les chiffres constaté sur place (NZ) pencheraient plus pour un recul tourisme/restauration de l ordre de 20 a 40% pour les mois cités…

      +0

    Alerter
    • Guise // 21.04.2021 à 05h00

      @napkhan Pour exiger d’un peuple qu’il soit civique (qu’il respecte le bien commun, en respectant la loi), encore faut-il que la loi soit démocratique, faite par le peuple.
      La France n’est pas une démocratie, ses lois ne sont donc pas démocratiques. Je ne sais pas pour la NZ ou l’Australie mais en France, avec une telle situation, dénoncer les autres, c’est tout sauf civique. Ou alors la délation durant l’Occupation, c’était du civisme.

        +1

      Alerter
  • Dissonance // 20.04.2021 à 16h52

    Quelques bémols sur cette étude:

    Le taux de mortalité français, s’il a effectivement augmenté depuis le début de l’épidémie, ne l’a quand même pas fait dans des proportions aussi spectaculaires qu’en apparence (bien moins que ce qui ressort de cette comparaison avec les pays « zéro covid » en tout cas): On est passé de 8.9/1000 en 2015 à 9.9/1000 en 2020. Il est soit dit en passant assez curieux de proposer les chiffres « par millions d’habitants » alors qu’aux dernières nouvelles, la notation conventionnelle de ce type de statistique est « par milliers d’habitants ». Là encore, on peut se demander s’il n’y a pas une volonté de sensationnalisme.

    Quant au recul du PIB, comment l’attribuer au seul covid plutôt qu’à une collection de facteurs plombant l’économie française depuis des années, si ce n’est des décennies? Ne perdons pas de vue que les chiffres du PIB et de la croissance sont depuis longtemps bidouillés pour permettre aux gouvernements successifs des effets d’annonce en leur faveur: Les chiffres corrigés par la suite, dont les médias ne font pratiquement aucun écho, sont très souvent bien moins flatteurs.

      +1

    Alerter
  • ventadour // 21.04.2021 à 00h59

    La France a bien appliqué la stratégie zéro Covid… en Nouvelle-Calédonie qui vient de se déconfiner, les restaurants font le plein sans aucun masque !
    https://la1ere.francetvinfo.fr/nouvellecaledonie/province-sud/noumea/deconfinement-et-beau-temps-un-dimanche-apprecie-sur-les-baies-986926.html

    Par contre les vols aériens sont très restreints et la quarantaine est strictement contrôlée :
    https://gouv.nc/info-coronavirus-covid-19/quatorzaine-et-regimes-speciaux

      +1

    Alerter
  • pascal // 21.04.2021 à 10h48

    facteur historique
    les pays Asiatiques avaient eu durant la decennie precedente des epidemies….donc ils etaient preparés …et savaient qu’il faut eteindre l incendie dés le debut..
    les medecins cubains ont precedemment au front Ebola….
    ils ont utilisés leur savoir faire aussi a Haiti et Venezuela…où il y a trés peu de morts covid….

      +2

    Alerter
  • pascal // 21.04.2021 à 10h57

    les ameriques et l’ Europe n’ont pas eu d’epidemies depuis un siecle….ils ne savent pas gerer…a la difference des pays Asiatiques ou Africains…qui ont toujours des epidemies…..agir vite ….isoler les malades….isolement strict des contacts…..Ebola ou corono
    même strategie……

      +1

    Alerter
  • jo nice // 22.04.2021 à 10h46

    Sérieux comparer la France à NZ,australie ou Corée du sud???
    Tout ces pays sont isolés,la France est au carrefour de l’europe.interompre les flues qui la traverse isolerait la péninsule ibérique et le royaume uni…. pour le moins hasardeux. Quand à se comparer à des pays socialistes,ça n’a pas de sens,leur capacité de mobilisation n’ont rien avoir avec les pays capitalistes.
    D’un point de vue géographique et politique le « zero covid » me parait difficile a mettre en place chez nous.

      +1

    Alerter
  • METZGER // 28.04.2021 à 06h56

    Dès le début de la pandémie, la carte des contaminations se superposait strictement avec celle du trafic aérien.
    Il semblait simple et logique de le faire cesser immédiatement, hormis le fret, comme je l’écrivais en février 2019.
    La France est un carrefour que nos voisins européens seraient bien embarrassés de voir fermé. Pas de lutte contre une pandémie sans contrôle total des frontières et protocoles stricts.
    La densité de population semble être un facteur aggravant plus lourd que le manque de discipline.
    Les habitudes religieuses et festives ne vont pas dans le bon sens, mais une frange de population, possédant une double nationalité, n’est nullement empêchée de voyager.
    Reste la question finale : que devait faire notre gouvernement entre le pôle de santé alarmiste avertissant que les seuils étaient atteints et les partisans farouches de leur sacro-sainte liberté ?
    Il y a une seule chose que l’on peut corriger à titre individuel pour diminuer SON risque : l’obésité.
    Certes, comparaison n’est pas raison, mais cela donne des indications, non ?

      +0

    Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications