Les Crises Les Crises
27.avril.201827.4.2018 // Les Crises

Syrie : après les ratés de l’armée française, “il y a une crise de crédibilité”

Merci 8
J'envoie

Source : TV5 Monde, Antoine Fonteneau, 23.04.2018

Ces tirs de missiles devaient faire entrer la France dans un cercle très fermé : celui des fabricants de MdCN (missiles de croisière navale). Mais les lancements de ces armes flambant-neuves vers la Syrie ont connu plusieurs ratés. Un signal “assez inquiétant” selon le journaliste Jean-Marc Tanguy. Pour lui, les négociations commerciales pour exporter les missiles français vont sérieusement se compliquer.

Entretien avec Jean-Marc Tanguy, grand reporter à Raids Aviation, spécialiste des questions de Défense, réalisé le 22 avril 2018 :

-TV5MONDE : Que s’est-il passé selon vos informations pendant l’opération Hamilton dans la nuit du 13 au 14 avril, lors des tirs de missiles de la France vers des sites chimiques syriens ?

– Jean-Marc Tanguy : Deux types d’événements. Dans les airs, l’un des cinq avions Rafale en opération n’a pas tiré l’un de ses missiles par précaution. Il y a eu un imprévu lors du test effectué avant le largage. Finalement, le missile a été largué manuellement au dessus de la mer, comme le prévoit la procédure.

Ce qui était moins prévu par la procédure, c’est ce qui s’est passé en mer, à bord de frégates multimissions (FREMM) de la Marine française. La première frégate, l’Aquitaine, n’a pas pu tirer ses missiles, puis sa doublure non plus. C’est donc la dernière frégate, celle de réserve, la Languedoc, qui a pu enfin tirer trois missiles de croisières navales.

C’est un raté puisque c’était le premier tir opérationnel de ces nouveaux missiles de croisière navale (MdCN).

-Ces ratés peuvent-il porter un lourd préjudice à l’image de l’armement de fabrication française ?

– J-M. T. : Très clairement , il y a une crise de crédibilité. On ne sait pas à ce stade ce qui est en cause : est-ce que c’est le missile, la frégate qui porte le missile ou la relation entre la frégate et le missile via ce qu’on appelle le système de combat ? Tout cela est assez inquiétant et la seule réponse du ministère des Armées n’est pas satisfaisante puisqu’il oppose le secret défense. Or, ni le citoyen/contribuable français, ni les clients exports ne vont apprécier ce genre de réponse.

– Précisement, est-ce que ces ratés peuvent handicaper les ventes de ces nouveaux missiles français à l’exportation ?

– J-M. T. : Le missile de croisière navale (MdCN) était un élement différenciant des offres commerciales françaises à plusieurs pays. Notamment à la Pologne, où la France tente de placer des sous-marins face à l’Allemagne. Et l’Allemagne n’a pas d’équivalent du MdCN tiré depuis un sous-marin.

Donc c’était un peu la botte secrète de Naval Group [NDLR : groupe industriel français, fabricant des frégates concernées] en Pologne. Cette proposition française sortait du lot, dans la mesure où Paris pouvait offrir à la fois des sous-marins performants et des MdCN qui étaient présentés comme performants.

Comme la ministre de la Défense ne souhaite pas s’exprimer, il est évident que ça va compliquer un peu la prospection commerciale. Il se trouve que pour l’instant, avec ce rideau de secret autour des ratés de l’opération Hamilton, il est vraisemblable que les Polonais ne vont pas considérer que le MdCN est l’élément différenciant que Paris met en avant.

A un moment, il faudra une explication de texte de la part de la ministre des Armées mais entre temps, la crédibilité aura été perdue.

Source : TV5 Monde, Antoine Fonteneau, 23.04.2018

Nous vous proposons cet article afin d'élargir votre champ de réflexion. Cela ne signifie pas forcément que nous approuvions la vision développée ici. Dans tous les cas, notre responsabilité s'arrête aux propos que nous reportons ici. [Lire plus]Nous ne sommes nullement engagés par les propos que l'auteur aurait pu tenir par ailleurs - et encore moins par ceux qu'il pourrait tenir dans le futur. Merci cependant de nous signaler par le formulaire de contact toute information concernant l'auteur qui pourrait nuire à sa réputation. 

Commentaire recommandé

Alfred // 27.04.2018 à 07h32

Il faudrait explorer un peu la piste mais les discours du camp d’en face (enfin l’ennemi officiel, pas celui que ‘ous avons dans le dos) est que:
– l’essentiel des missiles concrètement détruis en vol l’ont été par des systèmes pantsir syriens pas par les vieux systèmes.
– l’essentiel du travail de défense a été fait par les russes à travers les capacités de détections et suivi et surtout de guerre électronique.
– ces moyens de guerre électronique ont affecté les missiles eux mêmes (déviés de leur cibles) mais aussi des plateformes offensives (ec130 de guerre électronique americains), vecteurs de lancement (avions de combat et navires) d’une manière non précisée. Il semblerait (comme cela avait effectivement été prévu avant même la frappe par certains (étonnant non) que les vassaux aient été plus sérieusement “soignés” que l’attaquant principal.
La Russie a donc humilié le royaume Uni en pourchassant sans répit son sous marin loin des côtes syriennes et la France en cassant son jouet tout neuf. (Et les usa en récupérant deux de ses “not so smart” bomb(es)). Faire payer plus cher aux vassaux est un classique de la guerre.
Cette frappe à été un désastre sans précédent pour la France à tous points de vue.

88 réactions et commentaires

  • hansolo // 27.04.2018 à 06h48

    Le cynisme dans toute sa splendeur …
    On se demande bien pourquoi la Pologne a besoin de gaspiller ses sous pour acheter des missiles ?!

     49

    Alerter
  • christophe // 27.04.2018 à 07h02

    des marchands de guerre contrariés, en voilà une bonne nouvelle 🙂

     67

    Alerter
    • V_Parlier // 28.04.2018 à 17h49

      Finalement oui. Car ce ne sont pas ces types d’armes qui sauveront la France des calamités potentielles qui nous guettent, sur notre territoire. Je suis donc plutôt rassuré qu’inquiété, d’autant plus que ce “manque de débouchés” pourra freiner la mise en place de cette économie qui se passerait de la plupart des gens pour ne se concentrer que sur quelques niches juteuses. (Un peu le même phénomène que la manne pétrolière).

       5

      Alerter
  • DUGUESCLIN // 27.04.2018 à 07h15

    Quand on veut jouer aux grands il faut en avoir les moyens.
    Après une posture contraire au droit international, l’humiliation de l’échec.
    Mais dans le “secret-défense” tout est possible. Technique défectueuse? Brouillage défensif des systèmes de commande?
    Tout cela devrait prêter à réfléchir concernant nos postures. D’abord à savoir à qui nous nous attaquons et dans quel but non avoué. Et ensuite développer des armes fiables pour être crédible sur le plan international et si possible pour défendre les causes légales.

     54

    Alerter
    • Charles Michael // 27.04.2018 à 08h02

      Oui, l’Electronic Warfare (EW) système d’incapacité et brouillage est un des secteurs où les Russes semblent avoir une grande avance et une maîtrise à peu près certaine.
      Ce dont les occupants US à l’est de l’Euphrates se plaignent d’ailleurs suite à un bombardement Irakien (coordonnée avec la Syrie) sur leurs suplétifs qui sont de pur Daesh recyclés.

      En fait ces flops Français, Anglais et US posent la double question de l’efficacité des missiles offensifs et de la Domination aérienne.

       27

      Alerter
      • Chris // 27.04.2018 à 12h53

        http://www.dedefensa.org/article/regard-sur-lattaque-du-vendredi-13
        Document source : http://www.unz.com/plang/are-the-russians-correct/
        Ce n’est pas seulement une question de crédibilité (de nos fabricants) sur le marché des armes : les fabricants US et Brits sont à la même enseigne.
        Le véritable sujet est la panique créée en Otanie par l’insuccès d’une attaque illégale qui se voulait punitive contre des poucets subversifs et récalcitrants : voilà qui remet sévèrement les pendules à l’heure. Un flop retentissant.
        Un effet boomerang impitoyable auquel apparemment l’Otanie impériale n’était pas préparée.
        Les Russkofs doivent bien rigoler… et moi avec !

         24

        Alerter
        • VLADIMIR // 27.04.2018 à 15h41

          Pour ce qui est de l’ EW les russes sont très avancés pour ce qui est du brouillage… pour l’intrusion ils ont le même problème que nous…il faut d’abord y entrer
          Pour le flop, ce n’est rien comparé au plan de L’OTAN pour la prise de Kaliningrad en 6 jours… au fait, sans intervention de la Russie… voila où nous en sommes pauvres de nous.

           7

          Alerter
    • Ben // 27.04.2018 à 12h15

      Il faut arrêter le macronisme et cesser de parler anglais à propos de tout et de rien. C’est extrêmement déprimant.

       22

      Alerter
      • Le Minotaure // 27.04.2018 à 14h00

        On ne peut pas brouiller des systèmes de commande. Ca ne fonctionne pas par système radio. Piratage informatique éventuellement.
        Ceci dit ce genre de ratés techniques est beaucoup plus courant qu’on ne le croit. Ces systèmes d’armes sont parvenus à un tel degré de complexité qu’elles engendrent ce genre de problème. Et ça n’épargne personne, ni Russes, ni Américains, ni Chinois.

         4

        Alerter
  • Alfred // 27.04.2018 à 07h32

    Il faudrait explorer un peu la piste mais les discours du camp d’en face (enfin l’ennemi officiel, pas celui que ‘ous avons dans le dos) est que:
    – l’essentiel des missiles concrètement détruis en vol l’ont été par des systèmes pantsir syriens pas par les vieux systèmes.
    – l’essentiel du travail de défense a été fait par les russes à travers les capacités de détections et suivi et surtout de guerre électronique.
    – ces moyens de guerre électronique ont affecté les missiles eux mêmes (déviés de leur cibles) mais aussi des plateformes offensives (ec130 de guerre électronique americains), vecteurs de lancement (avions de combat et navires) d’une manière non précisée. Il semblerait (comme cela avait effectivement été prévu avant même la frappe par certains (étonnant non) que les vassaux aient été plus sérieusement “soignés” que l’attaquant principal.
    La Russie a donc humilié le royaume Uni en pourchassant sans répit son sous marin loin des côtes syriennes et la France en cassant son jouet tout neuf. (Et les usa en récupérant deux de ses “not so smart” bomb(es)). Faire payer plus cher aux vassaux est un classique de la guerre.
    Cette frappe à été un désastre sans précédent pour la France à tous points de vue.

     86

    Alerter
    • RMM // 27.04.2018 à 12h53

      Effectivement, le Général Thomas s’est amèrement plaint de tous ces ennuis – qui sont devenus quotidiens depuis la dernière attaque – lors d’un récent symposium sur le renseignement géospatial (GEOINT 2018): les Russes neutralisent tous nos moyens – jusqu’à nos signaux cryptés, nos systèmes de brouillage…
      Nos navires, nos forces terrestres risquent de ne plus pouvoir lancer leurs missiles de croisière avec precision. Pire encore, les Russes sont en mesure:
      – de dévier les tirs de notre aviation sur nos propres forces terrestres,
      – de dérouter les avions de transport, et
      – de créer des obstacles au largage des paras.
      Et notre vedette anti-brouillage-brouilleur, l'”EC-130H Compass Call,” (designed to counter and wage its own electronic warfare), ne peut rien contre les systèmes russes.
      Et ce, chaque jour que Dieu fait: “Right now in Syria, we’re in the most aggressive EW environment on the planet from our adversaries. They’re testing us every day, knocking our communications down, disabling our AC-130s [close air support gunships], etc. The daily interference in Syria disrupts US military communications and hampers aircraft missions.” http://www.newsweek.com/russia-attacking-us-forces-electronic-weapons-syria-daily-general-says-900461
      “Gen. Mattis”, demande le Congrès, “c’est bien les Russes, n’est-ce pas?”
      Mattis: “Euh… c’est-à-dire que… Il y a aussi les Iraniens, les Syriens, voyez-vous…”
      “I am not ready to pin the blame for the electronic interference in Syria on Russia: there are also the Iranians and the Syrians.”
      https://www.rt.com/usa/425260-us-adversaries-disrupt-communication-syria/
      Chat échaudé…

       24

      Alerter
    • VLADIMIR // 27.04.2018 à 15h54

      Voui voui voui cher ami
      Lorsque vous avez en face de vous un adversaire qui se glorifie d’envahir l’espace cyber et le rend publique quoi de mieux que de se taire et de ne rien révéler… et bien nous y sommes
      Les russes ont le même problème que nous et bien d’autres…l’intrusion, alors pour parer à cela le brouillage des signaux GPS et de la TD (transmission de données) suffit à ce que le missile dérive
      Par contre si l’ AVTOBASA est présent ils prennent le contrôle parce qu’il est capable d’évoluer, plus nous tirons plus ils empochent de données

       7

      Alerter
    • Jean // 27.04.2018 à 16h54

      Les Russes ont publié un tableau du score par “arme” mais je ne retrouve plus l’info.

      Le Pantsir S1/2 était premier. Ensuite, il y avait le TOR-M2E.
      Le S200 était en queue de liste avec zéro.
      Le Pantsir est le fer de lance commercial des Russes. Ils vont en vendre aux Turques d’après ce que j’ai lu. Pour défendre les S400 qu’ils ont commandé. 😉

      Le Pantsir S2 en Syrie
      https://www.youtube.com/watch?v=us3gKoxsOcU

      Un panorama des armes anti-aérienne à disposition de l’armée syrienne.
      https://youtu.be/tBbY-aFN818

       6

      Alerter
  • Ovuef2r // 27.04.2018 à 07h35

    Dommage, la Syrie, pour les russes, est un excellent site de démonstration de leurs armes. Et ça marche, ils engrangent les commandes..
    Il est donc possible que le sinistre théâtre que fut la posture française, visait plus la vente de nos armes que des sites déclarés inoffensifs par l’OIAC deux mois auparavant. Un flop retentissant qui aura de multiples retours négatifs.

     49

    Alerter
  • Isidor Ducasse // 27.04.2018 à 07h45

    De nos jours les armes sont d’une telle sophistication technologique qu’il faut du temps pour les mettre au point. Les exemples sont nombreux, à l’instar de l’avion américain F 35.
    Il est important pour la France de maîtriser ce type d’arme car cela nous permet d’être à la pointe de la technologie; ce qui est le cas de la France qui est toujours une grande puissance. Quand nous aurons retrouvé notre souveraineté, notre indépendance, j’espère que cette puissance sera mis au service de la justice entre les peuples car comme le disait de Gaulle:” il ne peut y avoir de paix dans le monde sans justice entre les nations”.

     15

    Alerter
    • Alfred // 27.04.2018 à 09h38

      On ne peut pas “mettre au point” un concept au dela de ses capacités intrinsèques en particulier lorsqu’il a été mal conçu. Le F35 et tout le rève de la guerre ultra connectée est un concept irréaliste voire stupide par refus des aléas de la guerre (pas de brouillard de guerre pour nous, pas de pertes pour nous) et baisse des capacités de décision des grands chefs (trancher!). Ces concepts finiront comme celui des plus légers que l’air (séduisants mais destinés à mourir). Ils attendent juste leur Hindenburg qui pourrait bien être la rencontre d’un F35 avec du matériel russe. C’est tellement évident que c’est ce qu’on va éviter à tout prix.
      Les concepts à la mode d’apres demain sera le contrepied de cette mode: la résilience, l’autonomie et la super formation des HOMMES face à des robots idiots et des capteurs aveugles dans un champ de bataille sursaturé en brouillages de toutes sortes voire même dans le pire des cas dans ce qui resterait apres l’explosions de bombes electromagnétiques.

       33

      Alerter
      • RMM // 27.04.2018 à 13h02

        Selon Newsweek, les USA considerent que les Russes leur font une guerre “politiquement correcte” en Syrie: neutraliser les systemes electroniques des armes US passe mieux que descender in avion ou couler in navire, bien que le résultat sur le champs de bataille soit pratiquement le meme:
        “Electronic attacks are politically more acceptable than conventional ones; knocking out a spy plane’s jamming systems does not carry the same risk as shooting it down with a missile.” http://www.newsweek.com/russia-attacking-us-forces-electronic-weapons-syria-daily-general-says-900461

         11

        Alerter
    • chouchounet // 27.04.2018 à 15h13

      Malheureusement nous ne sommes plus du tout à la pointe de la technologie dans beaucoup de domaines, dirait t on. Il paraît que nos torpilles ne dépasseraient pas les 120 km/h, (j’espère que c’est faux) alors que Russes et Américains atteindraient les 2000 km/h grâce à l’utilisation de la MHD. Les US auraient un avion (satellisable de surcroît) capable de voler à Mach 10. Tout ceci, si c’est vrai, représente un retard irrattrapable de 30 ans. D’ après ce qu’a dit Poutine, en décrivant les nouvelles armes des Russes, au moins en partie, ils semblent bien avoir 10 ans d’avance sur tout le monde, y compris dans le brouillage électronique.

       8

      Alerter
      • K // 28.04.2018 à 00h54

        En ce qui concerne l’avion qui vole a mac 10, je ne suis pas surpris. Il y a un demi-siecle on etait deja capable de voler a mach 6 (record du monde detenu depuis 1967 par un avion-fusée X-15 A-2). Et en 2005, l’avion sans pilote X-43A a volait a Mach 9.
        En ce qui concerne les torpilles a 2000km/h, je suis tres sceptique. On ne les a jamais vu en action (ou alors j’ai loupe un episode), aucun pays ne pretend en posseder, et aucun article public de recherche ne laisse penser que cette technologie MHD est maitrisee.

         4

        Alerter
        • chouchounet // 30.04.2018 à 14h35

          @K. Vous devriez lire les ouvrages et regarder les conférences du Prof Jean Pierre PETIT, ses arguments semblent fort solides. Si les Russe et les US possèdent de telles armes et maîtrisent cette technologie MHD je doute fort qu’ils le crient sur les toits. Le sous marin Koursk allait expérimenter un torpille se déplaçant à 500 km/h, parait il, ce qui était déjà étonnant à l’époque

           0

          Alerter
      • Guillaume // 28.04.2018 à 13h17

        500km/h pour la chkval mais elle est non dirigée (fonctionne plus comme une roquette)
        https://fr.wikipedia.org/wiki/VA-111_Chkval

        pour l’autre c’est le x-37
        https://fr.wikipedia.org/wiki/Boeing_X-37

        On ne sait pas à quoi il sert (satellite espion à orbite modifiable ? chasseur de satellite ?), il vole régulièrement.

        MHD, c’est du flanc, ça demande trop d’énergie par rapport au gain.

         1

        Alerter
        • chouchounet // 30.04.2018 à 14h44

          @Guillaume. Cette torpille fonctionne à la supercavitation, ce n’est pas de la MHD.

          D’après ce que j’ai lu ce n’est pas le X-37 mais un engin appelé Aurora.

          Même réponse qu’à@K : voyez ce que dit le Prf Jean Pierre Petit sur la MHD, ses arguments pourraient bien tenir la route.

           1

          Alerter
  • Christophe Foulon // 27.04.2018 à 08h14

    Macron le libéral confronté à son propre credo… là loi du marché 😉
    Pendant la guerre des malouines il aura suffit d’un coup au but d’un Exocet argentin pour déclencher les ventes. .. là les missiles flambant neufs ne sont visiblement pas “durcis” en environnement opérationnel + GE, au prix qu’ils coûtent les acquéreurs vont réfléchir !

     14

    Alerter
    • Christophe Foulon // 27.04.2018 à 09h18

      Moi je ne voie que 3 possibilités :
      1 – Il n’est pas l’intelligence clairvoyante qu’on nous vends,
      2 – il est obligé de prendre en compte d’autres influences,
      3 – c’est un young leader, il fait son boulot.

      Je vote 3, Trump était limite de lui rouler une pelle.
      Mac’ ne sera pas réélu, mais aura un poste quelques part à 20k£/mois à déglutir sa pensée complexe …

       38

      Alerter
      • K // 28.04.2018 à 01h00

        Et vous etes encore loin de la realite avec 20 000 EUR / mois. Deja qu’il a gagne 3 millions d’EUR en 6 ans de travail chez Rotchild.
        20 000 EUR / mois, c’est un boulot a mi-temps !

         7

        Alerter
  • perso // 27.04.2018 à 08h25

    Qu’une fregate rate son lancement, je veux bien, deux consecutivement a mon avis ecarte l’echec technique. Je croirais plus a une intrusion de sous-marins russes semant la panique et faisant sortir les fregates de leur fenetre de tir ou une perturbation des moyens electroniques par les russes.

     20

    Alerter
    • Alfred // 27.04.2018 à 09h24

      Il semblerait bien que ce soit la deuxième solution. Ce qui est moins pire pour nos marins et bien pire pour nos industriels. La seule consolation c’est que tout le monde est à poil electroniquement devant les russes. C’est cependant une demi consolation car rien n’empêche les yankees de poursuivre leurs ventes forcées de matériel foireux à leurs vassaux. Pour les français par contre c’est grave. Pas bon = pas vendu.

       21

      Alerter
    • Christophe Foulon // 27.04.2018 à 09h41

      Les systèmes militaires déclarés opérationnels, n’ont plus de raté, les ‘tests sont bons’ en environnement contrôlé, mais aucun n’est testé en situation OP (sur ce coup la Syrie est peut-être un bon gros test en situation réelle de conflit moderne), ce ne sont que supputations ‘d’experts’. Visiblement sur ce coup les ‘experts’ occidentaux se sont plantés.

       9

      Alerter
      • Christophe Foulon // 27.04.2018 à 09h58

        Il est évident que les 100 missiles occidentaux ont été envoyé avec appui GE (enfin j’espère), mais apparemment la DA Syrienne modernisée n’a pas été submergée, les Russes ont surement émis des contre mesures électroniques efficaces tout en restant dans l’ombre. Moderniser une DA de 40 ans c’est déjà une performance, mais dorénavant l’occident est face à du S-300, S-400 systèmes intégrés et communicatifs (les futur S-500 sont surtout une énorme modernisation des radars capablent de détecter les ‘furtifs’). Le problème n’est pas les missiles, c’est bien les radars et tout le systèmes de détection/suivi des Russes, ils voient tout, entendent tout, et brouillent ce qu’ils veulent sans appuyer sur la gâchette. Les cow boys (et EM) sont à poils.

         23

        Alerter
    • VLADIMIR // 27.04.2018 à 15h57

      Donc pas d’intrusion juste le brouillage de la position… Ça suffit pour la centrale inertielle

       4

      Alerter
  • ZX // 27.04.2018 à 08h36

    Dans quelle mesure les guerres “humanitaires” sont-elles des prétextes à écouler le stock d’armes anciennes pour pouvoir le remplacer et “en même temps” à tester de nouvelles armes ? Mais aussi à montrer son savoir faire pour obtenir de nouvelles commandes ? “La France est un hôtel” et le Moyen-Orient un salon de l’armement ? Vive la mondialisation et le partage des tâches !

     20

    Alerter
  • Theoltd // 27.04.2018 à 08h41

    Le constat est clair: nous sommes diriges par des dirigeants {je me modere moi meme) profonds. Macron m’évoque de plus en plus Jean Dujardin dans OSS 117, dans les moments les plus désopilants. Meme haussement des sourcils benêt, meme mimique théâtrale du type qui au fond, s’en fout, et fait juste son job, avant d’aller a la prochaine Teuf.
    Il fallait tous les entendre sur Macron TV au lendemain des frappes, déclarer en choeur: “L’operation a été un grand succès. Toutes les cibles ont été atteintes”.
    Non mais je reve: 102 missiles sur trois sites, ou je n’ai compté qu’une dizaine de cratères. On me prend pour l’un des leurs ou quoi?
    Quant au ministère russe de la défense, non sans humour, il déclarait: “De notre cote, nous n’avons comptabilise aucun tir venant des régates françaises. Aucun!”
    Normal, ça n’a pas fonctionné. Pareil du coté US, selon strategika: parcours erratique des Missiles US, dont 2 au moins, ont été assez intelligents pour voler quand meme jusqu’a Moscou. les autres se seraient abimes en mer. A Moscou justement, on va se pencher sérieusement sur cette technologie, pour pas faire les meme bêtises a mon avis!

    Non seulement nos {je me modere moi meme) de dirigeants claquent tout leur pognon dans un armement de plus en plus sophistiqué donc fragile en conditions extrêmes et donc inopérant, non seulement ils attaquent pour des raisons qu’ils ont eux meme provoquées, pour des attaques au gaz dont ils devront un jour répondre, (et ce jour semble s’approcher au vu de leur armement) mais en plus ils se gargarisent de leurs échecs lamentables. ” je suis l’égal de Poutine” aurait déclaré Macron après un verre.

    Enfin bref, c’est pas leurs missiles qui vont améliorer la disponibilité du pétrole au moyen orient, et il est probable que l’on doivent descendre la vitesse a 110 sur toutes les autoroutes a partir de l’annee prochaine.

    En attendant de se mettre tous au vélo.

     58

    Alerter
    • Chris // 27.04.2018 à 13h06

      Vu les réductions drastiques à venir du budget santé (because forte augmentation des subventions au budget recherches des fabricants d’armes), je vous conseille de sortir dès maintenant votre vélo…

       10

      Alerter
    • Dominique // 01.05.2018 à 18h32

      « Non seulement nos dirigeants claquent tout leur pognon dans un armement de plus en plus sophistiqué donc fragile »
      Non, non, ce n’est malheureusement pas leur fric qu’ils dépensent mais le nôtre !

       0

      Alerter
  • P. Peterovich // 27.04.2018 à 08h52

    Opération Hamilton, du nom du photographe spécialisé dans le nu féminin flouté artistiquement… Ce qui ne manque pas de piment dans un contexte de féminisme hardcore militant… Mais que fait le secrétaire d’Etat aux droits des femmes ?

    Sur le fond, on mettra en rapport ces “révélations” (qui ont commencé à fuiter dans 72 heures après l’opération) avec les discours martiaux de Macron… Là où ces derniers ont été repris en boucle par la presse, les révélations des ratés sont largement passées sous silence sauf sur les blogs spécialisés… Et après cela, on dira que la propagande, c’est uniquement le fait de l’ennemi.

    Ce dernier, de son côté, se vante d’avoir abattu deux tiers des missiles qui lui avaient été envoyés… On ne saura pas si c’est vrai. Ceux qui savent ne diront rien. Mais si c’est vrai, c’est un ratage encore plus monumental que le faux départ des deux frégates…

     20

    Alerter
  • Ricard’eau // 27.04.2018 à 08h58

    En faite l’attaque en Syrie a été un l’opération de communication et un essaie des nouvelles armes disponibles

     11

    Alerter
  • François Marquet // 27.04.2018 à 09h08

    Cette opération aura été un formidable coup de pub pour les systèmes de brouillage et de défense aérienne russes, qui de plus opéraient du bon côté du droit international. Donc côté coalition: raté diplomatique, raté juridique, raté militaire, raté de crédibilité donc raté commercial. Espérons que le trio infernal U.S./GB/France se calmera.

     40

    Alerter
  • douarn // 27.04.2018 à 09h15

    Bonjour
    J’ai l’impression que nos stratèges militaires sont encore à côté de la plaque. En 1914, nos soldats étaient en pantalon rouge sur le champs de bataille. L’AMX30 (char d’assaut) était livré dès 1966 à l’armée française pour (probablement) s’opposer à l’invasion soviétique que l’on attend toujours. Il faudrait un second porte avion nucléaire pour assurer le service quand le premier (C. D. Gaulle) est en entretien alors que ces bidules semblent être extrêmement vulnérables aux sous-marins et aux contre-mesures électronique… Bref…

    D’autre part, j’aimerais voir Les crises se penchera sur l’épisode de Lafarge en Syrie. Le dernier interview de B. Tahan mériterait peut être d’être mis en lumière…
    https://youtu.be/1BzcHHuKu30

     16

    Alerter
    • Bobby // 27.04.2018 à 09h55

      Non, pour le porte avions leur stratégie est bonne : le porte-avions est l’outil idéal d’un pays riche pour effrayer les pays pauvres. Mais face à une grande ou même moyenne puissance, aucun intérêt… une bombinette atomique, et le problème est réglé ! Or justement la politique actuelle de la France est de jouer au grand dans la cour des petits. Donc il faut bien un second porte-avions !

       5

      Alerter
      • douarn // 27.04.2018 à 12h10

        Bonjour Bobby
        Je ne sais pas si vous avez lu cet article du parisien.
        Il y est rapporté que lors d’un exercice de guerre avec les USA (une puissance maritime de premier ordre), un “petit” sous-marin français (la France étant une “puissance” très moyenne) de type saphir s’est glissé furtivement au travers d’une formation maritime (porte-avions + sa cohorte) et l’a presque totalement détruite (virtuellement). Si tous les pays pauvres avec des ressources se rapprochent de la Russie, alors je crains que l’épée (sous-marins, guerre électronique, …) n’ait encore un coup d’avance sur le bouclier (porte-avions).

        http://www.leparisien.fr/international/le-sous-marin-francais-saphir-coule-un-porte-avions-americain-06-03-2015-4580979.php

         5

        Alerter
        • Chris // 27.04.2018 à 13h15

          Pas difficile pour les Français de battre les Ricains à leurs jeux de guerre.
          Vous citez le sous-marin Saphir. Il y a aussi les performances supérieures des Rafales lors des engagements.
          L’armée américaine (et israélienne) est essentiellement une armée d’occupation.
          Son principal atout militaire était la domination aérienne et le tapis de bombes que compromet la guerre électronique russe. Sinon, ils ont toujours employés les supplétifs français et britanniques à travers l’OTAN pour leurs sales besognes.

           9

          Alerter
        • VLADIMIR // 27.04.2018 à 16h02

          On se calme vous oubliez que les chinois ont réussi le même coup il y a trois ans avec un exercice ricano japonais et je ne parle même pas de l’oscar II qui s’est glissé parmis la cohorte US en méditerranée

           8

          Alerter
      • patrickv // 27.04.2018 à 14h04

        un second porte-avion ?
        nous sommes “un petit” dans la cour des “petits” !
        un ou deux porte-avions, ça ne change RIEN !!!
        en cas de conflit, ils seront les premiers “coulés” ou en incapacité de fonctionner.
        une bombes atomique à quelques Kms d’altitude, et ses effets magnétiques rendront toute électronique HS !
        nous n’avons pas les moyens d’être le “gendarme du Monde” ! et nous (nous, Français, bien sûr) n’avons pas l’envie de dominer le Monde !
        seuls nos “politiques” le voudraient bien, mais sont-ils “intelligents” ?

         9

        Alerter
    • Ardéchoix // 27.04.2018 à 10h15

      @douarn
      Ahhh, avec le pantalon rouge garance, des milliers de soldats Français sont fauchés victimes d’un souci esthétique meurtrier. Et déjà à l’époque des hommes politiques font très fort, la France doit venger l’affront de 1870 dans ses couleurs historique, “le pantalon garance, c’est la France ” disait un ancien ministre.

       10

      Alerter
  • Milsabord // 27.04.2018 à 10h06

    L’accumulation des humiliations subies par la France : missiles en Syrie, râteau Macron/Merkel, râteau Macron/Trump, commence à faire beaucoup. Lors de mes prochains voyages à l’étranger j’envisage de me déguiser en arborant un drapeau suisse sur mon chapeau, ou belge, j’ai des origines de côté là.

     20

    Alerter
    • Efke // 27.04.2018 à 10h23

      C’est ce que faisaient beaucoup d’américains que j’ai croisés début 2003 en Inde au moment de l’invasion de l’Irak . Moi à cette époque on m’offrait le thé et des pâtisseries et on me demandait de remercier mon pays de ne pas participer à ce crime .

       18

      Alerter
    • Haricophile // 27.04.2018 à 12h38

      En fait d’humiliation, je trouve que ce serait une excellente occasion de se recentrer sur ce qu’on sait bien faire, et se souvenir que le Roi Soleil dépensait 1/4 du budget de l’état pour la culture, et que ça marchait pas mal, bien mieux que les guerres et conflits indémerdables du début de son règne.

      La violence n’est pas l’apanage des forts, mais des incompétents et bas du plafond qui ne savent pas se faire respecter autrement qu’en détruisant.

       14

      Alerter
      • Efke // 27.04.2018 à 12h56

        Oui, mais comme le mari de madame trogneux a dit qu’il n’y a pas de culture française, alors…………

         8

        Alerter
      • ahlesvieux // 27.04.2018 à 21h19

        La violence entraîne la violence! Quelle que soit l’expression de cette violence (militaire, sociale, institutionnelle …) elle entraîne une nouvelle violence, plus forte, mieux organisée, qui en entraîne une autre, et une autre …. et c’est la merde (scuze me …!) et on (qui est un con, mais pas toujours!) ne sait comment faire pour s’en sortir!
        ça s’appelle le “bâton merdeux”! (désolé, je suis grossier … mais juste un petit peu … j’arrête!).
        Il FAUT “calmer le jeu”, et pour commencer arrêter de se gargariser d’exploits militaires improbables, arrêter ces propos de cours d’école (au secours Blanquer! … je rigole!) “j’en ai une plus grosse que la tienne” (Trump il y a 2 mois v. Kim Jong-un …), ou “barre-toi, t’es une fille (… je lis sur les lèvres les propos de Trump à Macron … mais des fois j’ai mauvaise vue …. c’est l’âge!).
        C’est quoi l’humanité? C’est “maîtriser ses instincts”, on (cf supra!) dit que c’est ce qui différencie l’Homme de l’animal. C’est quoi la “civilisation”? On (les mêmes, ou d’autres …) dit que c’est se soucier d’une organisation de la société formée par les “humains” pour faire en sorte que tous et chacun puisse se sentir membre d’une communauté de destin: la vie … et ensuite la mort! (la “sortie” de la vie, nuance!).
        Réfléchissez … Indignez-vous, acceptez-vous, avec vos différences et vos divergences, aimez-vous!
        Paroles d’un “vieux con”! …

         10

        Alerter
  • Efke // 27.04.2018 à 10h18

    Ça nous rappelle l’explosion en vol au large de Brest d’un missile ultra-sophistiqué M-51 dans sa phase de qualification . A l’époque certains avaient parlé d’intrusion dans les logiciels propriétaires nord-américains du système de combat . Tout celà a bien sur été étouffé , mais on se demandera quand même à qui profite le crime commercialement parlant .
    http://www.lepoint.fr/editos-du-point/jean-guisnel/echec-du-m51-la-chaine-nucleaire-aux-abris-06-05-2013-1663991_53.php
    En 2013 alors que Obama était prêt à s’engager en Syrie, deux missiles avaient été descendus au dessus de la méditerranée , provoquant l’impressionnant volte-face américain laissant Hollande tout seul avec ses petits poings pour aller attaquer Assad . https://www.legrandsoir.info/les-dessous-du-tir-des-deux-missiles-en-mediterranee.html

     10

    Alerter
    • Guillaume // 28.04.2018 à 13h28

      On ne vend pas (et on ne le vendra jamais) le M51, c’est stratégique.
      Des fois une petite erreur d’assemblage engendre une grosse catastrophe, depuis tout les M51 ont touché au but

       1

      Alerter
  • openmind // 27.04.2018 à 10h33

    Cette crise de crédibilité risque de s’aggraver lorsque les témoignages des Syriens ( y compris le petit Hassan Diab) à La Haye hier seront diffusés dans nos médias….mais je crains le No news sur ce coup là….pourtant des journalistes français étaient présents mais rien encore dans nos informations officielles.

    Ce sont les Syriens qui apparaissent sur les vidéos des “casques blancs” durant la soit-disant attaque chimique et tous leurs témoignages contredisent la version française_UK_US.

    Du coup France_UK_US n’ont pas participé à cette réunion…

    Il faut dire que ces Syriens ont été amené par les Russes…des agents du FSB certainement…une manipulation au moins, bref du théatre pour M.Le Drian….comme la mise en scène des casques blancs?

     18

    Alerter
  • martin // 27.04.2018 à 10h37

    Eh oui!

    Tout les indices convergent vers une hypothèse: les plates-formes françaises semblent bien avoir été brouillés par les russes. Rappelons nous que la base de Hmeimin, peu avant l’agression, avait reçu des systèmes Krashuka 4, qui ont une portée de brouillage de 3-400 Km. D’autre part, les vedettes françaises ont été survolées plusieurs fois par des SU.30, ce qui a donné lieu à de vives protestations de la part des autorités françaises. Attention, Roudskoi a précisé les choses: la prochaine fois que la Syrie est attaquée, plus rien ne passe.

    Ca paraît clair.

     13

    Alerter
    • Haricophile // 27.04.2018 à 12h48

      Sauf peut-être qu’il y en a qui ont rêvé que les Russes fasse des représailles violentes, ce qui aurait été un prétexte “rêvé” pour pratiquer l’escalade contre les Russes (la guerre atomique ne fait pas peur a leur esprit malade). Pas de bol, ils se sont contenté de leur mettre le nez dans leur propre caca ! Ce qui est a la fois très humiliant et coupe court a toute tentative d’escalade.

       14

      Alerter
  • de passage // 27.04.2018 à 11h32

    Pour rappel, DNCS (l’ancien nom de Naval Group) avait refusé de livrer les Mistral à la Russie sou Hollande.
    Avec le fiasco des missiles sous Macron, il semble que l’industrie de l’armement soit mal barrée en France…
    Il est déjà prévu que les Allemands fournissent le prochain fusil d’assaut (en remplacement du famas), à ce train là ils fourniront bientot toute l’armée francaise…

     8

    Alerter
    • Ben // 27.04.2018 à 12h21

      De toute façon DCNS (Naval group) a été vendu à des Italiens. On brade, ça comme le reste. Et tout le monde s’en fout.

       8

      Alerter
      • de passage // 27.04.2018 à 13h16

        Vous etes sur de ne pas confondre avec STX?

         0

        Alerter
        • Ben // 27.04.2018 à 19h41

          Non, pas d’erreur. Naval Group / Fincantieri. Pour STX je ne sais plus à qui ça a été bradé. Je n’arrive plus à suivre la grande braderie.

           5

          Alerter
    • Haricophile // 27.04.2018 à 12h51

      Moi je me réjouis de cette excellente nouvelle. J’aurais souhaité être dans une patrie des droits de l’homme et de la culture, et non dans celle des plus gros marchands d’armes.

       6

      Alerter
    • R.C. // 28.04.2018 à 09h00

      @ de passage
      En plus du matériel, ils pourraient même aller jusqu’à fournir les bonshommes. Ils ont un savoir-faire reconnu en la matière (déjà, en quarante, très gentiment, ils n’avaient pas hésité à venir installer une armée tout équipée en France pour aider à remplacer la nôtre qui avait un peu cafouillé dans ses états-majors…) !

       2

      Alerter
  • Bertrand // 27.04.2018 à 11h46

    Merci Olivier pour ces infos. Sur CNN, les journalistes ne se préoccupent plus du tout de crédibilité, en tout cas, ou alors leurs reporters sont complètement kamikazes! : La journaliste de CNN qui détecte les armes chimiques en reniflant un cartable! : https://gaideclin.blogspot.com/2018/04/incroyable-la-journaliste-de-cnn-qui.html

     14

    Alerter
  • Pinouille // 27.04.2018 à 12h06

    Vu sur le site Le monde un article sur la Syrie ayant pour titre: « La vérité est d’autant plus difficile à établir que la nier fait à présent partie des armes de guerre ». Etrange: il me semble que tant qu’une vérité n’est pas établie, ce n’en est pas une… Décidément, j’ai de plus en plus de difficultés à suivre le raisonnement de certains.

     12

    Alerter
  • martin // 27.04.2018 à 12h18

    En effet

    Les occidentaux continuent à se croire autorisés à insulter publiquement la Russie et à proférer des menaces contre elles.
    Mais les russes ont un joli petit cahier (bleu peut-être, ce serait charmant) dans lequel sont inscrites toutes ces mauvaises actions avec en face une colonne punition. Les russes attendent patiemment la bonne occasion de faire payer l’addition. Elle fait crédir, certes, mais pas indéfiniment.

    On peu en effet imaginer le scénario suivant: “Vous ne livrez pas les Mistral? Bien”. Et 4 ans plus tard: “adieu le marché McCN! Ca pique, n’est-ce pas?”

     5

    Alerter
  • René Fabri // 27.04.2018 à 12h29

    J’ai entendu, juste après l’opération, de nombreux journalistes, et même des hommes politiques de haut rang, déclarer que c’était un succès. Ils auraient donc menti ? Ils auraient diffusé des fake news ?

     16

    Alerter
    • Fritz // 27.04.2018 à 13h20

      Ces gens haut placés, nous mentir ? Qui l’eût cru ?

      Après le charnier de Timisoara (1989), les couveuses du Koweit (1990), le génocide au Kosovo (1999), la bombe atomique iranienne (imminente… depuis 1992), le bombardement de Benghazi par Kadhafi (2011), le massacre de Houla (2012) attribué à Bachar al-Assad, le gazage de la Ghouta (2013) attribué à Bachar al-Assad, le gazage de Khan Cheykhoun (2017) attribué à Bachar al-Assad…

       18

      Alerter
      • Chris // 27.04.2018 à 13h29

        Vous avez oublié la fiole de Colin Powell…

         15

        Alerter
        • Fritz // 27.04.2018 à 13h36

          Quoi ? Elle serait fausse, elle aussi ?
          Moi qui croyais que Saddam voulait empoisonner toute la galaxie…

           16

          Alerter
  • hvi // 27.04.2018 à 13h20

    A lire cet interview il me semble que la Syrie est devenue un polygone de démonstration, un show-room de l’armement en service de tous cotés. Il faut faire une démonstration dans des situations réelles des capacités du matériel militaire pour pouvoir mieux le vendre, et la Syrie est le théâtre tout trouvé pour ça. Chacun s’observe (écoute le spectre électromagnétique des systèmes adverses) afin d’améliorer et de perfectionner son système d’armes. Tout ça est très profitable aux fabricants d’armements sophistiqués missiles, radars etc. C’est seulement dommage qu’on ne demande pas son avis au peuple syrien qui est dessous et qui en prend plein la figure, mais ça n’est que des Syriens, n’est-ce pas?

     10

    Alerter
  • Inox // 27.04.2018 à 13h32

    Suite au 14 avril, plus je lis ce genre d’article, de tous bords, exacerbant l’efficacité ou l’échec des différents armements, plus j’ai l’impression que ce grand cirque n’a été qu’une démonstration commerciale. Une sorte de salon de démonstration des derniers joujous à la mode. C’est consternant. Mais quel monde de fou… On a atteint un niveau de cynisme á peine croyable.

    Dans tous les cas, j’attends avec impatience l’avis de l’OIAC maintenant que les cowboys ont défouraillé dans tous les sens. (Ils ne peuvent pas s’en empêcher, c’est plus fort qu’eux)

     6

    Alerter
    • patrickv // 27.04.2018 à 14h14

      sachant que les Russes n’ont certainement pas dévoilé tous leurs systèmes, ça a été malgré tout un échec retentissant pour les 3 “occidentaux”, un fiasco de première !
      les résultats de l’OIAC seront “conformes” aux désirs des USA, n’en doutez pas ! 😉

       5

      Alerter
  • fox 23 // 27.04.2018 à 14h43

    Connaissant un peu les production de MBDA et leur excellence habituelle, la piste à privilégié me parait être la qualité du contre système mis au point par les Russe (les Syriens ne sont que des utilisateurs ou des clients).
    Je souhaite de bons brainstormings aux cadres de cette entreprise, après le débriefing des pilotes et autres intervenants Marine et Aéronavale, pour trouver la parade !
    Juste pour le fun, le Scalp/Storm Shadow largué en mer, c’est juste 1 million d’euros et autant à chacun de ceux qui furent réellement envoyés !

     9

    Alerter
    • martin // 27.04.2018 à 21h01

      Il n’y a en effet plus guère de doute

      Les mesures inhibitrices électroniques russes semblent bien être à l’origine de la panne informatique des frégates françaises. Il y a un argument qui me paraît très fort. Les trois bâtiments et leur électronique sont rigoureusement identiques. IL n’y a aucune raison crédible pour que deux plantent tandis qu’un seulement fonctionne. Mais dès qu’on y pense, c’est une manière très subtile, de la part des russes, de montrer que la panne ne peut venir QUE d’eux.
      Ca doit en effet bien chauffer dans les encéphales des ingénieurs militaires de notre beau (bof) pays.

      Ceci pour ne rien dire du sous-marin anglais qui s’est fait chatouiller les côtes pendant toute l’opération au point, semble-t-il de devoir quitter la zone.

       8

      Alerter
    • R.C. // 28.04.2018 à 08h40

      Ben, y a qu’à retirer 5 euros supplémentaires aux étudiants et rajouter un chouïa de CSG aux retraités.
      Ça permettra de rééquilibrer les comptes en douceur (“et en profondeur”, comme chantait Adamo…) !

       1

      Alerter
  • fanfan // 27.04.2018 à 16h03

    HARPER: UNMASKING THE WHITE HELMETS
    “British government official agencies are the patrons, managers and funders of the White Helmets, who have been the go-to source for the mainstream Western media reporting on the ongoing Syrian war. For good measure, the U.S. State Department’s Agency for International Development (USAID) has kicked in $23 million to finance Mayday Rescue, the cutout between the White Helmets and the British Ministry of Defense, the Home Office, the Foreign and Commonwealth Office and 10 Downing Street…
    http://turcopolier.typepad.com/sic_semper_tyrannis/2018/04/harper-unmasking-the-white-helmets.html

     7

    Alerter
  • Jean // 27.04.2018 à 17h06

    Un article du 27/04/2018 de l’agence Turc ANADOLU sur le déploiement des forces française en Syrie. Il comprend aussi un carte avec la position des cinq bases françaises.

    Plus de 70 unités des forces spéciales françaises – travaillant sous les auspices d’une coalition internationale contre Daech – sont désormais déployées à l’usine Lafarge Cement près de Mistanur Hill et au village de Harb-Isk dans la ville d’Ayn al-Arab (Kobani) Dans la province d’Alep, dans le nord de la Syrie, ont indiqué les sources.

    Les forces françaises, ont-ils ajouté, mènent également des opérations de terrain aux côtés des terroristes du YPG / PKK.

    Une base aérienne construite par l’armée américaine à Harab-Isk a ensuite été incorporée dans la cimenterie voisine.

    L’installation est actuellement dirigée par des militaires américains opérant sous la coalition, tandis qu’un certain nombre de troupes françaises y sont également stationnées.

    Pendant ce temps, plus de 30 troupes françaises opèrent également avec l’organisation terroriste dans la ville de Raqqah, dans le nord de la Syrie.

    En plus des forces spéciales françaises, le 1er régiment de parachutistes d’infanterie de marine et le 10e commando de parachutistes opèrent également dans la région.

    Alors que ces forces sont techniquement stationnées en Irak, elles traversent fréquemment le nord de la Syrie via le poste frontalier de Simelka.

    French troops increase contacts with YPG/PKK terrorists
    https://aa.com.tr/en/middle-east/french-troops-increase-contacts-with-ypg-pkk-terrorists/1129534

     6

    Alerter
    • Alfred // 27.04.2018 à 21h20

      Les Américains ont déjà perdu du monde dans ce déploiement en appui des kurdes (hors accident) ainsi que les grands-britons (un homme). À quand les Français ? Les arabes de la régions ont promis de foutre militairement les étrangers et le pkk dehors (ils n’en ont pas les moyens mais peuvent faire un peu mal). Par ailleurs on a évidemment pas entendu parler en France des manifestations de civils favorables au retour de l’état Syrien à raqqa. (Les syriens en font évidemment beaucoup de pub).
      Pour ce qui nous concerne le prochain aux Invalides serat il vraiment mort pour la France ?

       8

      Alerter
      • Alfred // 28.04.2018 à 02h32

        … surtout que tout se met en place pour que nous soyons de parfaits boucs émissaires. Les yankees ne se font pas prier pour claironner partout que les français leur ont demandé de ne pas bombarder Lafarge même quand daesh était dedans afin de ne pas abîmer ce bel investissement. Ça passe assez mal dans une région ravagée en particulier de la part d’etat qui prétendaient combattre daesh.
        “L’amour” des français croit… Et on peut conter sur les ricains pour volontier partager leur fardeau de haine.

         8

        Alerter
  • R.C. // 28.04.2018 à 08h31

    De toutes façons, la Pologne achète amerloque !
    Surtout en matière d’armements, Varsovie fait là où Washington lui dit de faire…

    Quel est cet étrange besoin Polonais de posséder un sous-marin ultra sophistiqué ? Est-ce pour prêter main forte à leurs copains bandéristes de Kiev et attaquer le Donbass par la mer ? Ou bien une nouvelle crise de paranoïa qui leur fait craindre une invasion prochaine par l’armée russe (qui, c’est bien connu, est en train d’astiquer frénétiquement son fameux “rouleau compresseur” pour s’emparer par surprise de toute l’Europe) ?…

     5

    Alerter
    • Dominique // 01.05.2018 à 22h23

      @R.C.
      « Est-ce pour […] attaquer le Donbass par la mer »
      Passer les Dardanelles et le Bosphore sans se faire remarquer, même pour un sous-marin, c’est pas évident.

       0

      Alerter
  • Alexis TK27 // 28.04.2018 à 14h07

    Douze missiles tirés, assurant à eux seuls la destruction de l’une des trois cibles visées et participant à la destruction d’une autre.

    Un glitch probablement logiciel ayant empêché d’en tirer trois de plus. Sans effet sur le résultat opérationnel – destruction des cibles prouvée par images satellite. Sans effet sur la performance des missiles eux-mêmes, puisque les 3 MdCN tirés n’ont pas eu de problème.

    Le genre de choses qui arrive assez souvent avec des armes toutes neuves pas encore rôdées. Qui sera résolu sans trop de problème, sans doute assez rapidement.

    C’est un inconvénient d’avoir un système d’information relativement ouvert. Si ce genre de chose arrive en Russie, soyez sûr que vous n’en entendrez pas parler.

    A moins que ce ne soit… un avantage 🙂 ?

     1

    Alerter
    • Alfred // 28.04.2018 à 17h41

      Ah ben on peut être contents de nous alors…
      Tout va bien.
      1- J’aime beaucoup le “sans effets sur le résultat opérationnel”.
      C’était quoi ” l’objectif opérationnel” déjà ?
      C’était quoi le but de guerre déjà ?
      2- J’aime aussi beaucoup le côté “c’est rien nous sommes en rodage”. Ben heureusement qu’on ne songe pas sérieusement à faire la guerre aux russes dit donc. Même la guerre aux terroristes à l’air un peu en rodage des fois.
      Désolé mais non. On peut accepter de prendre des pertes. On peut accepter de se tromper. On peut accepter même que nous subissons des pertes civiles pendant encore longtemps.
      Mais on peut pas accepter des buts de merde même pas atteints par des procédés de merde.
      Si vous êtes militaire je vous plaint (de n’être même plus au service de la nation.)

       7

      Alerter
  • Jean // 28.04.2018 à 20h35

    Le dernier opus du soldat Wassim.

    Réalisateur dans le civil, celui-ci produit pour l’armée syrienne de belles images de “propagande”, dans le bon sens du terme, sur les batailles de l’armée syrienne.

    L’armée syrienne a lancé une opération militaire pour libérer le camp palestinien de Yarmouk et Hajar al-Aswad de l’occupation de Daesh dans la banlieue sud de Damas. Cette vidéo est réalisée par le soldat syrien Wassim Issa et les médias militaires de l’armée syrienne.

    La garde républicaine syrienne prend d’assaut les tanières de Daesh du camp de Yarmouk
    https://youtu.be/Rf0Yh2xVfsM

     1

    Alerter
  • NemoPlusJuris // 29.04.2018 à 01h12

    Un vendredi 13 ! Voilà ce qui arrive lorsque nous abandonnons une paraskevidékatriaphobie profondément enracinée dans notre culture. Moi j’aurais attendu le samedi pour lancer mes missiles. Il ne faut pas défier la loi de Murphy !

     0

    Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications