Toujours les mêmes propagandes orientées, approximations, déformations, mensonges, ça devient lassant…

Peut-être faudrait-il simplement interdire les “informations” internationales, on s’en porterait mieux…

Syrie : pourquoi Poutine va détruire Alep, par Michel Colomès

Source : Le Point, Michel Colomès, 06-08-2016

La seconde ville du pays, carrefour commercial et culturel, riche de 2 000 ans d’histoire, meurt sous les bombardements. Dans le silence gêné de l’Occident.

5039014lpw-5039053-article-alepsyriebombardements-jpg_3707017_660x281

Alep est assiégée depuis quatre ans par l’armée d’Assad. Sans résultat. Mais le prochain changement de président aux États-Unis pousse les Syriens et leurs alliés russes à en finir. Sans tenir compte des 300 000 civils, dont 90 000 enfants, qui, dans des conditions effroyables de famine, d’épidémies et surtout de bombardements quasi incessants, avaient jusqu’ici réussi à tenir bon.

Depuis le 17 juillet, le dernier point de passage qui reliait les survivants à la Turquie et par lequel passaient de rares convois d’approvisionnement a été pris par les soldats d’Assad. Les agences humanitaires ont fait le calcul : avec les maigres stocks accumulés, il reste à peine de quoi nourrir – mal et pour quelques jours – 150 000 personnes. Dans Alep assiégée, ils sont le double.

Rouleau compresseur

Les Nations unies ont demandé une trêve pour l’évacuation des civils. Les Syriens et les Russes ont répondu qu’ils étaient prêts à mettre sur pied des corridors humanitaires et même à assurer la vie sauve à ceux des combattants rebelles qui les emprunteraient. Le problème est qu’une promesse identique avait été faite avant la prise d’Homs par les forces gouvernementales. À l’arrivée, il manquait 160 personnes à l’appel.

C’est la raison pour laquelle depuis quatre jours, les rebelles, qui tiennent seulement les quartiers est de la ville, là où se sont regroupés une majorité de civils, ont lancé une offensive désespérée pour rompre le blocus. Avec quelques succès. Comme ce tunnel creusé sous les premières lignes des soldats de l’armée régulière qu’ils ont bourré de dynamite et fait exploser.

Mais le rouleau compresseur russe fait en sorte que l’étau ne se desserre pas et que l’armée d’Assad continue à asphyxier la ville déjà réduite à un champ de ruines, elle dont le souk et les jardins étaient classés au patrimoine de l’Unesco. Elle dont la population fourmillait de lettrés, de médecins de renom. Elle, tragique paradoxe, que l’on qualifiait il n’y a pas si longtemps de capitale gastronomique de la Syrie.

Impuissance

Et que fait la cavalerie américaine devant ce désastre annoncé ? Rien. Que dit l’Europe à M. Poutine, elle si prompte à demander des comptes à certains gouvernants pour leurs manquements aux droits de l’homme ? Rien.

Il faut dire que grâce à la perpétuelle valse-hésitation de Barack Obama avec la Syrie, comme avec l’Irak, nous avons fait en sorte que tous les opposants modérés à Assad disparaissent dans les oubliettes de la rébellion. Eux et ceux des combattants armés qui tentaient de les suivre. Résultat, ils ont été remplacés par des djihadistes, souvent liés à Al-Qaïda. Comme ce Front al-Nosra, rebaptisé récemment par son chef, Abou Mohamed Al Jolani, « Front pour la conquête de la Syrie ». On ne peut être plus clair : il s’agit pour lui de profiter des revers de Daech pour s’implanter en Syrie et profiter de la chute éventuelle d’Assad pour créer un autre État islamique. Une menace géographiquement plus proche encore d’Israël et de l’Europe.

En pleine période de psychose terroriste, en Europe comme aux États-Unis, il est dès lors très délicat – même si la France s’y risque – de trier le bon grain de l’ivraie, d’aider les modérés – s’il en reste – et de combattre ceux qui rêvent d’une Syrie sous la férule de la charia. Voilà pourquoi Vladimir Poutine va continuer à avoir les mains libres pour s’emparer d’Alep, conforter Bachar el-Assad et asseoir un peu plus l’influence russe au Moyen-Orient. C’est sur cette humiliation sans précédent que Barack Obama terminera sa présidence.

Source : Le Point, Michel Colomès, 06-08-2016

lepoint

58 réponses à Syrie : pourquoi Poutine va détruire Alep, par Michel Colomès

Commentaires recommandés

natoistan Le 12 août 2016 à 01h36

Interrogé le 6 août sur ce qui se passait à Alep, le Général Amin Hoteit décrivait une situation que nous résumerons en ces quelques lignes :

« À Alep se focalise le plan alternatif étatsunien en Syrie, les USA ayant conçu deux plans pour arriver à leurs fins. Le plan principal consistant à dominer toute la Syrie en remplaçant son gouvernement légitime par un régime suiviste ayant échoué, ils se sont rabattus sur le second ; lequel ne vise plus qu’à dominer le nord du pays. Ce qui signifie la partition de la Syrie suivant une ligne allant de Efrin à l’ouest, à Abou Kamal à l’est, en incluant Alep, Manbej, Raqqa, Deir ez-Zor… ; Alep devenant la capitale du nord et Damas la capitale du sud.

Une partition compromise du fait des derniers succès militaires de l’Armée arabe syrienne et de ses alliés, lesquels ont réussi à assiéger complètement les terroristes opérant à partir des quartiers est d’Alep et à couper leur approvisionnement venu de Turquie qu’il ne faudrait pas croire, un seul instant, non concernée par l’afflux des moyens colossaux mis à leur disposition ; les USA et tous les États de l’OTAN mettant tout leur poids pour briser le siège des terroristes et sauver leur plan.

  1. Julien Le 12 août 2016 à 01h29
    Afficher/Masquer

    Euhhh on parle bien des rebelles de Jabhat Al Nursa, euhh pardon Jabhat Fatah al-Cham ?


    • patrick Le 12 août 2016 à 08h37
      Afficher/Masquer

      oui, oui, les modérés qui font du bon boulot , nos amis de la succursale locale d’Al-Qaida.


      • fouineur Le 12 août 2016 à 18h10
        Afficher/Masquer

        Et qui ont réussi à rompre le siège à coup d’attaques suicides, ce qui n’est pas repris par M. Colomès, parce ça ne cadrerait pas très bien avec sa narration. On trouve toujours dans la narration occidentale ce flou artistique entretenu entre “rebelles”, “jihadistes”, armee syrienne libre et et Etat Islamique. La réalité étant que les modérés sont quasi-inexistants. A force de maquillage de la réalité de terrain, les journaleux s’empêtrent dans les contradictions et les mensonges : ainsi la France se “risquerait” désormais à faire le tri entre les “modérés” et les autres ? Ça veut dire quoi au juste ? Que depuis 5 ans elle ne le faisait pas ? Donc elle soutenait ceux qui se font exploser à Bagdad, Damas et à Paris ? Bref tout cela n’est pas bien sérieux.


        • Pierre Bacara Le 13 août 2016 à 08h33
          Afficher/Masquer

          LA FRANCE, LA SYRIE ET LE DIHADISME

          Afin de proposer quelques pistes de réflexion au sujet de la France et du djihadisme, je me permets de suggérer cette vidéo de Frédéric Pichon (qu’on ne présente plus sur les-crises) :

          http://www.stratpol.com/#!france-syrie/csw5

          Cette analyse de neuf minutes n’est pas de toute première fraîcheur puisqu’elle date de janvier 2015 et que chacun sait que, depuis, de spectaculaires rebondissements sont intervenus.

          Néanmoins, sa teneur me paraît rester pertinente et sa prise de connaissance nécessaire.


      • NICOLE DE NICOMAQUE Le 13 août 2016 à 00h39
        Afficher/Masquer

        Al -Qaïda ?

        Mais n’est-ce pas ce même mouvement fanatique financé par l’Arabie Saoudite qui a détruit le World Trade Center et le Pentagone, le 11 septembre 2001 ?

        Al Qaïda est l’ allié de l’ ” Occident ” en Syrie ? Diantre ! Que va bien pouvoir penser la ménagère de 60 ans en regardant TF1 ?

        Rien. Pour sûr.


      • Hellebora Le 14 août 2016 à 05h05
        Afficher/Masquer

        12 août. Les gentils rebelles modérés de Jabhat-al-Nusra ont exécuté une quarantaine de personnes, des gens d’Alep qui voulaient déposer les armes et quitter la ville avec leurs familles par les corridors humanitaires (ces corridors que Hollande a trouvés inappropriés, sic la site de l’Élysée !) . Tiens, comment ça se fait, “ils-en-parlent-pas-aux-infos ?” http://tass.ru/en/world/894089


  2. Silk Le 12 août 2016 à 01h34
    Afficher/Masquer

    Encore un titre d’un journal sans rapport avec le contenu de l’article. C’est de plus en plus courant.(d’ailleurs ils changent même leur titre d’un jour sur l’autre chez Mediapart).

    On peut tout de même espérer que si les éditocrates se déchaînent c’est car les djihadistes sont en difficulté à Alep et que leur rancoeur vis à vis d’Obama fait plaisir à voir 🙂


    • Tonton Poupou Le 12 août 2016 à 12h25
      Afficher/Masquer

      Un bien bel exemple de d’enfumage médiatique démagogique et de pseudo analyse louvoyant entre le pathos larmoyant, l’approximatif tendancieux et le pur mensonge grossier. Le plus gros de ces mensonges étant – je cite : « ……les rebelles, qui tiennent seulement les quartiers est de la ville, là où se sont regroupés une majorité de civils….. »
      Alors que même le plus mal des « informés » occidentaux sait que la très large majorité des aleppins (environ six fois plus) vivent dans les quartiers loyalistes gouvernementaux. Mais il faut croire que le plumitif de service là où il en est n’ait plus à ça près. N’est ce pas ?


      • Smokin_Jo_Blue Le 16 août 2016 à 09h17
        Afficher/Masquer

        Il y a environs 2 millions de civils dans la zone “pro gouvernementale” (ouest) tenue par Bachar. (qui est à peu près la population d’avant guerre de tout Alep)

        Ces 300 000 personnes (dont 90k d’enfants) dans l’est dont parle l’article représentait la population d’avant guerre de cette zone: Mais il y a maintenant beaucoup moins d’habitants (entre 40k et 80k selon les estimations), la plupart des civiles ayant déjà fuit les islamistes à leur arrivée (les combattants ont aussi ramener “leur famille”: C’est à dire des femmes-esclaves qu’ils ont kidnappés et qu’ils séquestrent…). Les rares civils “pro islamistes” qui restent sont utilisés comme boucliers humains maintenant…


        • Smokin_Jo_Blue Le 16 août 2016 à 09h39
          Afficher/Masquer

          Mais la propagande occidentale est ahurissante: Lors des 6 premiers mois du “printemps Syrien”, Alep est resté calme (cette guerre civile n’était donc pas un “soulèvement” de masse populaire). Puis les djihadistes d’Al Qaida (et autre) venant de Turquie sont arrivés petits à petits, commettant des attentats contre les policiers et militaires syriens… Obligeant Bachar à abandonner certains quartiers pour concentrer sa défense sur les quartiers les + densément peuplés!

          Les “rebelles” ont progressivement assiégés les quartiers syriens: Mais se sont fait contournés par derrière et assiégés par l’armée Syrienne (épaulée de ses alliés: On remarquera encore le brio des stratèges Russes, qui comme dans l’est Ukrainiens avec leurs “chaudrons”, sont bien meilleurs que l’OTAN tactiquement)

          Donc cette histoire de “siège d’Alep de la part de Bachar” (pour le conditionnement des cerveaux français contre le “mal”), c’est en réalité tout le contraire à la base (un siège de la part d’islamistes..)


  3. natoistan Le 12 août 2016 à 01h36
    Afficher/Masquer

    Interrogé le 6 août sur ce qui se passait à Alep, le Général Amin Hoteit décrivait une situation que nous résumerons en ces quelques lignes :

    « À Alep se focalise le plan alternatif étatsunien en Syrie, les USA ayant conçu deux plans pour arriver à leurs fins. Le plan principal consistant à dominer toute la Syrie en remplaçant son gouvernement légitime par un régime suiviste ayant échoué, ils se sont rabattus sur le second ; lequel ne vise plus qu’à dominer le nord du pays. Ce qui signifie la partition de la Syrie suivant une ligne allant de Efrin à l’ouest, à Abou Kamal à l’est, en incluant Alep, Manbej, Raqqa, Deir ez-Zor… ; Alep devenant la capitale du nord et Damas la capitale du sud.

    Une partition compromise du fait des derniers succès militaires de l’Armée arabe syrienne et de ses alliés, lesquels ont réussi à assiéger complètement les terroristes opérant à partir des quartiers est d’Alep et à couper leur approvisionnement venu de Turquie qu’il ne faudrait pas croire, un seul instant, non concernée par l’afflux des moyens colossaux mis à leur disposition ; les USA et tous les États de l’OTAN mettant tout leur poids pour briser le siège des terroristes et sauver leur plan.


    • natoistan Le 12 août 2016 à 01h37
      Afficher/Masquer

      En effet, mis à part une guerre médiatique des plus féroces usant de l’éternel argument humanitaire des pauvres bougres de terroristes assiégés -lesquels n’auraient rompu aucune trêve bien que le négociateur en chef du « Groupe d’opposition de Riyad », Mohammad Allouche, ait déclaré qu’il allumerait tous les fronts à partir de Genève en avril dernier- et usant surtout de mensonges médiatiques à propos d’une prétendue défaite de l’Armée arabe syrienne visant à faire tomber Alep psychologiquement avant de la faire tomber matériellement ; cinq vagues successives de terroristes ont été lancées contre Alep, avec 8000 attaquants pour la première, 5000 pour la deuxième, 7000 pour la troisième et encore 8000 pour la quatrième, concentrée sur deux axes au sud d’Alep » .
      28 000 terroristes en moins d’une semaine !.
      En bref, ces 360 000 individus(2013) venus se défouler en Syrie par vagues successives sont de 93 nationalités et seraient issus de tous les continents et de tous les pays arabes sans exception. 95 000 auraient trouvé la mort et 90 000 seraient actuellement présents sur le territoire syrien, répartis entre Daech et Jabhat Fateh al-Cham [ex-Front al-Nosra depuis peu]. Environ 45 milliards de dollars auraient été dépensés pour leur équipée en Syrie.
      Globalement, les porteurs de nationalités européenne et américaine auraient atteint les 21 500 dont 8500 seulement seraient retournés dans leur pays.


    • Kiwixar Le 12 août 2016 à 10h45
      Afficher/Masquer

      “les USA ayant conçu deux plans pour arriver à leurs fins”

      Si le Plan A et le Plan B échouent, il leur reste leur Plan Z habituel : s’arranger pour que la Syrie soit rasée et retourne à l’Age de Pierre… Ca les défoule de tuer des basanés, ça aide le PIB et l’emploi zunien (dépenses militaires) et ça motive les prochaines cibles à se rendre rapidement pour éviter le même sort.


  4. tarik Le 12 août 2016 à 01h40
    Afficher/Masquer

    Vous en etes,encore a parler de moderes? l’ASL a etee phagocitee depuis longtemps,par les dollars seoudiens,via el nosra,puis daesch.
    La Syrie,est vitale pour Poutine.Il suffit de voir l’encerclement de la Russie,par les bases de l’OTAN,et deduire qu’il a besoin d’en sortir,autant d’un point de vue militaire,que pour de futurs debouches du gaz russe.
    les seuls qui ont voulus detruire la Syrie,ce sont les USA et tous les atlantistes,et suiveurs seoudokataris.Une foi que leur echec fut conssome,ils se sont tournes vers Alep;dans l’espoir de diviser le pays,et d’y installer une pseudo republique kurde.
    Finalement,personne n’a reussit a faire aimer Assad par son peuple que les USA eux memes.


    • madake Le 12 août 2016 à 04h16
      Afficher/Masquer

      Toujours étonnant la focalisation des médias sur des aspects très ciblés de l’information.
      Pour élargir la vision très poutinocentrée de M Colomies, sur des faits, déjà largement exposés sur ce site, voici quelques liens qui montrent, comment les fées qui se penchent, sur le berceau syrien, sont aussi nombreuses que peu modérées et aussi cyniques qu’intéressées:
      On trouvera l’influence de monarchies pétrolières, de pays occidentaux, les différents appuis intéressés des voisins, les 15 000 missiles anti-char commandés fin 2013 par une armée pacifique voisine, déjà suréquipée et pas en guerre. Mais que faire de ces missiles?
      Sans nul doute, Dieu ou Allah y ont pourvu…

      https://www.youtube.com/watch?v=VDGkHpzG1jg

      https://www.youtube.com/watch?v=VqXfUkIVypQ&index=32&list=PL1fQfU9jb9Uw6C4rbuJTSkRWFYw0k9crE

      Beaucoup de courage aux populations sacrifiées, d’Alep et de Syrie.


  5. Caliban Le 12 août 2016 à 01h47
    Afficher/Masquer

    C’est toujours intéressant de voir la doxa évoluer.

    Avant-hier, c’était Bachar (tout-court) la cible unique. Hier c’était Assad (encore un effort et ils vont y arriver avec son patronyme) et Poutine. Aujourd’hui on a ce raisonnement, et les responsabilités se diluent encore, avec Barack Obama (tient … il a un prénom lui).

    Le raisonnement est devenu le suivant : “Il faut dire que grâce à la perpétuelle valse-hésitation de Barack Obama avec la Syrie, comme avec l’Irak, nous [sic !] avons fait en sorte que tous les opposants modérés à Assad disparaissent dans les oubliettes de la rébellion […]. Résultat [re-sic !], ils ont été remplacés par des djihadistes, souvent liés à Al-Qaïda.”

    La catastrophe est donc aussi le fait de Yankees mous du genou. Allez, encore un effort le papy du Point, tu vas y arriver à finir ton puzzle. Quelques pièces manquantes, hydrocarbures / Otan / Turquie / Arabie Saoudite / Qatar / France, et tu mériteras tes subventions publiques.


    • NICOLE DE NICOMAQUE Le 13 août 2016 à 00h43
      Afficher/Masquer

      Vous dites : ” Allez, encore un effort le papy du Point, tu vas y arriver à finir ton puzzle. Quelques pièces manquantes, hydrocarbures / Otan / Turquie / Arabie Saoudite / Qatar / France, et tu mériteras tes subventions publiques. ”

      Et le 9-11 ? ….non ? ….On oublie ?


  6. Papagateau Le 12 août 2016 à 02h01
    Afficher/Masquer

    Tribune libre pour les “rebelles modérés” dans un article de L’Express si on en croit l’en-tête de rubrique : “article édité et mis en ligne par la rédaction” (de L’Express).

    “La France doit intervenir d’urgence pour sauver Alep”
    http://www.lexpress.fr/actualite/monde/proche-moyen-orient/la-france-doit-intervenir-d-urgence-pour-sauver-alep_1818035.html#xtor=AL-447

    Mais si on lit l’article, sur les 6 écrans de texte, seules les 5 premières lignes viennent de l’Express, le reste, tout le reste est la lettre du “collectif pour une Syrie libre et démocratique” à François Hollande, Alias “rebelles modérés”, Alias qui-on-sait et même quoi-on-sait.

    Et le contenu de la lettre ?
    Six pages de propagande de guerre où chaque ligne contient une accusation fausse et mensongère.
    On aurait pu s’y attendre. Normal. ça vient directement des terroristes.
    Cependant le journal aurait-il pu se sentir obligé de commenter la lettre, pas forcément ligne par ligne, mais dans son ensemble ? Non, rien, même pas un mot. Tribune libre.


  7. fanfan Le 12 août 2016 à 06h19
    Afficher/Masquer

    L’importance stratégique d’Alep en fait la mère de toutes les batailles. Si les djihadistes en sont expulsés, surtout après les pertes considérables qu’ils ont subies, c’est la fin. Aussi n’est-ce pas un hasard si les habituels suspects – Arabie saoudite et Qatar – avaient fourni en masse des armements à leurs protégés pour préparer l’offensive de la semaine dernière tandis que les vrais cons faucons US se lançaient dans leurs délires traditionnels (notons ce commentaire assez hallucinant d’un ancien directeur adjoint de la CIA qui appelle à tuer Russes et Iraniens en Syrie). Mais, il convient également de relever à l’inverse un changement de ton certain d’une partie de la corporation médiatique occidentale, donc de ses donneurs d’ordre (voir par exemple cet étonnant sondage-lecteurs du Figaro qui ne se serait jamais permis une telle question il y a encore quelques mois).[Modération : sources à préciser]


  8. fanfan Le 12 août 2016 à 06h38
    Afficher/Masquer

    Alep est un point stratégique dans la lutte contre Assad. Si les groupes extrémistes formés, armés et soutenus par l’Occident perdent à Alep, cette pseudo opposition risque de perdre la Syrie et Assad en ressortira vainqueur. Ce qui est inacceptable dans le jeu américain.
    Or, les pauvres “rebelles” sont en train de perdre du terrain contre les forces d’Assad. La machine médiatique tourne pourtant à la limite de la surchauffe (JT de France 2 ; opération de réhabilitation et d’humanisation de ces terroristes lancée par BFM et le Le Monde).
    Et tous ces modérés ont descendu l’hélicoptère humanitaire russe: 5 morts, 5 corps. C’est alors que l’agence d’information Reuters lance une information particulièrement choquante: un groupe appelé “General Foundation for Prisoners’ Affairs” accepte de rendre les corps des 5 russes tués en échange de prisionniers d’Assad et de l’arrêt des combats à Alep.
    Information dérangeante et à part Reuters, cette information n’a pas été reprise. Le raté est trop évident. Un organisme dit de cette “société civile” qui défend les droits des détenus, mais faisant du chantage aux cadavres, négociant des coprs détenus par un groupe terroriste, pour obtenir des résultats correspondant aux revendications de la “coalition américaine démocratique” et de l’ONU. Un mariage contre nature. Quoi que …
    http://russiepolitics.blogspot.fr/2016/08/syrie-la-bataille-dalep-pousse-la.html


  9. Jacques F. Le 12 août 2016 à 06h42
    Afficher/Masquer

    Assad pose une bonne question :
    Comment peut-on parler d’effroyable famine, mais qui dure depuis quatre ans, et comment se fait-il qu’ils arrivent à s’approvisionner en armes et munitions, mais pas en nourriture ?
    Le gouvernement ferait tout pour tuer la population, mais maintenir les opposants ?


  10. PatrickLuder Le 12 août 2016 à 07h42
    Afficher/Masquer

    Ou est la pétition pour donner une médaille de la légion d’honneur à Michel Colomès ?


    • UltraLucide Le 12 août 2016 à 10h33
      Afficher/Masquer

      La France n’est plus capable de donner quoique ce soit d’honorable, tant chez nous les déshonneurs sont légions! Nous souffrons surtout de lésions d’honneur.
      Pour la presse mainstream “française”, tout est de la faute de Poutine et d’Assad, les plans US-UE pour le gazoduc qatari n’y sont pour rien, promis juré. Syrie-cible….et pas drôle.


  11. RGT Le 12 août 2016 à 08h03
    Afficher/Masquer

    C’est la raison pour laquelle depuis quatre jours, les rebelles, qui tiennent seulement les quartiers est de la ville, là où se sont regroupés une majorité de civils, ont lancé une offensive désespérée pour rompre le blocus.“…

    Petite question : L’éventualité que les “gentils rebelles modérés” aient regroupé les civils dans les zones qu’ils contrôlent pour les utiliser comme boucliers humains n’a jamais effleuré l’esprit de ce grand journaliste d’investigation ?

    Ces “gentils rebelles assiégés” ne nous ont-ils pas habitués à cela depuis depuis de nombreuses années?

    Et si les civils “refusent” d’utiliser les couloirs humanitaires proposés par les assiégeants, n’est-ce pas tout simplement parce que leurs geôliers ne veulent pas se séparer de clampins qui restent juste pour protéger leurs fesses ?

    J’ai l’impression que s’ils se repliaient sur Doha ou Ryad en continuant de faire la même chose les explications de la grande presse seraient fort différentes.


  12. judith Le 12 août 2016 à 08h39
    Afficher/Masquer

    un autre bijou de propagande pro Al qaida..ça n’est pas la première fois que le dénommé Ziad Majed.
    sévit dur l’Obs.(professeur à l’université américaine de Paris..)

    Syrie : “En rompant avec Al Qaïda, Al-Nosra réfléchit sur le long terme”

    http://tempsreel.nouvelobs.com/monde/20160811.OBS6163/syrie-en-rompant-avec-al-qaida-al-nosra-reflechit-sur-le-long-terme.html

    à l’opposé on a le Figaro
    Alep aux mains d’al-Qaida pourrait devenir la capitale d’un émirat rival de Daech»

    http://www.lefigaro.fr/vox/monde/2016/08/11/31002-20160811ARTFIG00168-alep-aux-mains-d-al-qaida-pourrait-devenir-la-capitale-d-un-emirat-rival-de-daech.php


  13. sergeat Le 12 août 2016 à 09h42
    Afficher/Masquer

    […] Je retrouve le même schéma de propagande dans l’article du “Point” pour la Syrie:on personnifie le méchant “pourquoi Poutine veut détruire Alep”,on nous parle d’opposants modérés à Bachar ….avec le violon de l’UNESCO que les étasuniens ne financent pas…la destruction et le partage de la Syrie va-t-il se produire?à mon avis en 1999 le seul opposant à la destruction de la Serbie était Eltsine marionnette sans réel armée,en 2016 nous avons une armée reconstruite russe soutenant Bachar j’espère que le schéma préparé par les anglo-saxons et vendu par la presse ne se reproduira pas.


    • Lt Anderson Le 12 août 2016 à 09h50
      Afficher/Masquer

      Ils sont malheureusement allés trop loin dans le délire.
      Seuls des grands pays européens comme l’Allemagne et la France pourraient leur faire retrouver raison et les convaincre de na pas commettre l’irréparable.


      • Titus Le 12 août 2016 à 12h32
        Afficher/Masquer

        C’est clair que l’avis du “grand pays européen” qu’est devenu la France, ça va les faire réfléchir…


  14. Anne Le 12 août 2016 à 09h57
    Afficher/Masquer

    Une version venue d’Alep ouest transmise par un journaliste helvétique: http://www.hebdo.ch/hebdo/chroniques/detail/la-chronique-de-jacques-pilet-chr%C3%A9tiens-d%E2%80%99alep-pardonnez-nous


  15. humdebut Le 12 août 2016 à 10h21
    Afficher/Masquer

    Pour nourrir le débat sur les enjeux de la bataille d’Alep, Gilles Devers, auteur du blog “Les actualités du droit” nous propose cet entretien avec Frédéric Pichon, publié dans Le Figaro. Frédéric Pichon est un universitaire, bon connaisseur de la Syrie, et en 2014, la publication de son livre « Syrie : pourquoi l’Occident s’est trompé » était prémonitoire.
    Cet article est bien moins orienté et plus réaliste que l’article de propagande du Point.
    http://lesactualitesdudroit.20minutes-blogs.fr/archive/2016/08/12/alep-aux-mains-d-al-qaida-930854.html


  16. Grégory Le 12 août 2016 à 10h33
    Afficher/Masquer

    A ce stade, le fait que les rebels ne soient “pas si gentils” et l’armée syrienne “pas si méchante” ou non est probablement de faible importance pour les derniers résidents d’Alep. Etre dans une ville assiégée tenue par des gens qui sont partis pour se battre jusqu’au bout, c’est terrible. La vraie tragédie c’est que les apprenti sorciers de la géo politiques occidentaux qui ont encouragé et rendu possible cet état de fait ne se voient demander aucun compte.


  17. Toff de Aix Le 12 août 2016 à 10h34
    Afficher/Masquer

    Ça n’est quand même pas la dissonance cognitive qui les étouffe : ici on nous affirme que “chaque français parti combattre en Syrie est, à son retour en France, arrêté et condamné”, et là on lit que “les courageux rebelles se font massacrer par Bachar et Poutine”. Mais mais mais alors, ces “français partis faire le djihad en Syrie, aux côtés des rebelles” sont ils du bon côté (car “al nosra à fait du bon boulot” n’est-ce pas…) ou du mauvais (car à leur retour on les met en taule…)? Je nsais pas, je nsais plus madame Michu……


    • JCH Le 12 août 2016 à 12h08
      Afficher/Masquer

      Exactement!
      Le journaliste nous sert en un paragraphe, et probablement sans rougir, que:
      – L’occident est en pleine psychose terroriste (jusque là, ça va);
      – Il est impossible de trier les rebelles extrémistes des modérés (s’il en existe encore et s’il y en a jamais eu, parce qu’un modéré qui prend les armes, pour moi, abandonne sa modération au même moment);
      – C’est une honte, les USA et l’occident ne font rien pour aider les rebelles assiégés…!?!?!
      Donc ce brave monsieur souhaite qu’on soutienne des groupes dont il admet lui-même qu’ils sont peut-être liés aux actes terroristes récents, on ne sait pas, mais c’est pas grave, il faut les aider, sivouplé Monsieur Obama.


      • sergeat Le 12 août 2016 à 17h33
        Afficher/Masquer

        Poutine a une solution plus logique:”nous enverrons des bombes modérées sur les terroristes modérés” .


  18. Ailleret Le 12 août 2016 à 11h04
    Afficher/Masquer

    En lisant le début de l’article du sieur Colomès, j’ai eu l’impression qu’Alep était une ville turque assiégée par une armée étrangère, l’armée syrienne, et dont la population était coupée de sa mère-patrie : la Turquie.
    En 1939, la France avait donné le sandjak d’Alexandrette à la Turquie, région syrienne qui incluait Antioche, mais quand même pas la ville d’Alep…


  19. Valérian Le 12 août 2016 à 11h33
    Afficher/Masquer

    On peut regretter l’intensité des combats, mais quand on voit le programme de Hillary pour la Syrie (plan de bataille serait une appellation plus judicieuse), ça ne me paraît pas étonnant que les syriens et les russes cherchent à reprendre le contrôle total d’Alep avant janvier voir novembre. Surtout qu’ils interprètent l’offensive actuelle des “rebelles” comme étant le fruit d’un renforcement de ces “rebelles” pendant la trêve négociée entre les USD et la Russie, donc ça ne leur donne pas trop envie de les ménager.
    Du coup la presse mainstream française qui fait campagne à fond pour “killary” à bon dos de jouer les vierges effarouchées devant la situation sur le terrain car les Russes n’ont pas vraiment le choix de faire cette bataille et la presse est complice de ce fait par sa propagande.

    Je me demande même si les troubles à la frontière de la Crimée ne serait pas une tentative d’obliger les Russes à se préoccuper de deux fronts à la fois… mais bien sûr cela ne reste qu’une hypothèse.


  20. young_leader Le 12 août 2016 à 12h22
    Afficher/Masquer

    Ce gars la Michel Colomès, il devrait prendre sa retraite, je ne voudrais pas faire du jeunisme mais la a 74 ans, je crois que son logiciel intellectuel est périmé. Son article est ridicule, quand il a parlé de la “cavalerie américaine”, j’ai éclaté de rire. La cavalerie c’est dans les films de propagande américains, et la il me semble que la “cavalerie” est déjà arrivé en Syrie et elle ne parle pas anglais au grand regret de Mr. Colomès.
    Moi depuis le début de ce conflit, je ressentais un truc bizarre. Les médias nous parlaient de Bachar “le boucher” or il me semble que Mr. El Assad a une formation de médecin, ce changement de vocation me paraissait étrange. Cela serait comique si ce n’était pas tragique.


  21. Olposoch Le 12 août 2016 à 13h33
    Afficher/Masquer

    Bientôt dans “le point”
    Pourquoi Obama et le régime saoud vont détruire Sanaa.


  22. Arcousan09 Le 12 août 2016 à 14h44
    Afficher/Masquer

    J’espérais que votre site ne serait pas la caisse de résonance de tous ces médias: radio, télé, presse quotidienne ou hebdo, inféodés à des systèmes financiers et qui ne sont que des manipulateurs de cervelles manipulations parmi lesquelles la plus en vogue actuellement est la russophobie


  23. SanKuKai Le 12 août 2016 à 14h58
    Afficher/Masquer

    Si on ne compte que la France, Michel Colomès a 232 morts sur la conscience…


  24. Albert Berlin Le 12 août 2016 à 16h25
    Afficher/Masquer

    Déjà que la moitié d’Alep est toujours restée fidèle à Assad et n’a pas été rasée par les Russes…


  25. Eric83 Le 12 août 2016 à 17h06
    Afficher/Masquer

    Le renseignement est destiné aux gouvernants afin qu’elles prennent des décisions en connaissance de cause. Lorsque le renseignement est volontairement manipulé, ça se complique.
    Qui a manipulé les informations, sur les ordres de qui et à quelles fins ?

    https://brunobertez.com/2016/08/12/les-militaires-americains-ont-manipule-des-renseignements-sur-letat-islamique/


  26. Hellebora Le 12 août 2016 à 18h36
    Afficher/Masquer

    De Vanessa Beeley*, en Syrie : « Quiconque appelle ces factions de terroristes, à Alep, des « rebelles » récite, au mieux, le catéchisme de l’OTAN, au pire légitime les méfaits de groupes comme Nour al Din Zenki qui a décapité le jeune garçon palestinien et mis en ligne des vidéos horribles qui illustrent leur cruauté perverse. Voici la liste des groupes terroristes soutenus par Israël et les pays de l’OTAN. Ils tuent les membres de l’Armée Syrienne et ses alliés à Alep, ils affament la population retenue en otage dans Alep, ils la bombardent et la massacrent tous les jours :
    Jaish al- Islam
    Jabhat Fateh al-Sham (Nusra)
    Jabhat Ansar al-Deen
    Al-Firqa al-Wosta (FSA)
    Al-Firqa al Shamaliya (Northern Division) FSA
    Division 13 (FSA)
    Islamic Turkestani Party
    Jabhat al-Shamiya (Levant Front)
    Ajnad al-Sham
    Failaq al-Sham
    Sultan Murad Division (FSA)
    Tajammoh Fastaqem Kama Amaret (FSA)
    Noureddin Zinki Movement
    Ahrar al-Sham
    Jaish al-Nasr (FSA)
    Jaish al-Mujahedin (FSA)
    Jaish al-Sunna
    Jaish al-Tahrir (FSA)
    Lewaa Suqour al-Jabal (FSA)
    Lewaa al-Haq
    Kataeb Thouwar al-Sham (FSA)
    Kataeb al-Safwa (FSA)
    * https://thewallwillfall.org/ – FB et Twitter


  27. Catherine Le 12 août 2016 à 22h03
    Afficher/Masquer

    Je ne sais pas si tout le monde se rend bien compte de ce qui vient de se passer :

    le Figaro vient de poser à ses lecteurs la question suivante :

    “les Occidentaux ont-ils raison de soutenir les rebelles liés à al-Qaida contre le régime d’Assad ?” (sic)

    Ce qui veut dire:

    -1 La question ne se pose plus de savoir si les occidentaux soutiennent Al Quaida. C’est un fait acquis.

    -2 Al Quaida est donc la définition de l’opposition modérée.

    -3 De facto les ocidentaux soutiennent les basses oeuvres de ces déments non seulement contre un état laïque légitime, mais in fine également sur notre notre propre sol.

    Je me pince !

    Quand allons-nous réagir, nous le peuple, face à cette trahison ?

    http://www.lefigaro.fr/international/2016/08/10/01003-20160810QCMWWW00096-syrie-les-occidentaux-ont-ils-raison-de-soutenir-les-rebelles-lies-a-al-qaida-contre-le-regime-d-assad.php


    • Theoltd Le 12 août 2016 à 22h58
      Afficher/Masquer

      les 96 % en faveur du non, nous rassurent néanmoins!


  28. Toussi toussa Le 13 août 2016 à 08h28
    Afficher/Masquer

    Naturellement je suis de l’avis de la majorité sinon de la totalité des commentaires ici : ce qui se passe aujourd’hui en Syrie est inepte , lamentable.
    Et notre pays , avec bien d’autres , se fourvoie .
    Nous n’avons pas choisi la bonne cause , le bon camp , les bons alliés , etc, etc ….
    Mais à lire toutes ces interventions il me semble qu’il y a un gros absent parmi ceux qui sont engagés dans ce conflit , et qui tirent les ficelles , pourtant concerné aux premières loges .
    Et cette lacune en dit long .


  29. Amer Le 13 août 2016 à 16h43
    Afficher/Masquer

    Cet article contient tellement de contradictions…extraits :

    “Mais le rouleau compresseur russe fait en sorte que l’étau ne se desserre pas et que l’armée d’Assad continue à asphyxier la ville déjà réduite à un champ de ruines, elle dont le souk et les jardins étaient classés au patrimoine de l’Unesco. Elle dont la population fourmillait de lettrés, de médecins de renom. Elle, tragique paradoxe, que l’on qualifiait il n’y a pas si longtemps de capitale gastronomique de la Syrie.” en parlant d’Alep du temps où la guerre n’avait pas encore été déclenchée par les soit-disant “combattants de la liberté-rebelle modérés-mais vrais terroristes” cher à l’Occident. Est-ce que M. Colomès se rend compte de ce qu’il écrit ?


  30. Amer Le 13 août 2016 à 17h01
    Afficher/Masquer

    ….suite Autre extrait : 4ème paragraphe :
    “C’est la raison pour laquelle depuis quatre jours, les rebelles, qui tiennent seulement les quartiers est de la ville, là où se sont regroupés une majorité de civils, ont lancé une offensive désespérée pour rompre le blocus. Avec quelques succès. Comme ce tunnel creusé sous les premières lignes des soldats de l’armée régulière qu’ils ont bourré de dynamite et fait exploser.” Donc, là il parle de rebelles…et à la fin de l’article dans le dernier paragraphe on peut lire :
    “En pleine période de psychose terroriste, en Europe comme aux États-Unis, il est dès lors très délicat – même si la France s’y risque – de trier le bon grain de l’ivraie, d’aider les modérés – s’il en reste – et de combattre ceux qui rêvent d’une Syrie sous la férule de la charia. Voilà pourquoi Vladimir Poutine va continuer à avoir les mains libres pour s’emparer d’Alep, conforter Bachar el-Assad et asseoir un peu plus l’influence russe au Moyen-Orient. C’est sur cette humiliation sans précédent que Barack Obama terminera sa présidence.”

    Ainsi, les mêmes qui étaient qualifiés des rebelles donc “modérés” il y’a quatre jours ne sont plus sûrs de l’être puisqu’il n’est pas certain qu’il en reste !
    Mais ce qui est intéressant dans cet extrait c’est que la France continue portant à chercher des “modérés” apparemment introuvable…pauvre de nous…
    Dites-moi que je comprends mal et expliquez-moi comment ces extraits ne se contredisent pas svp


  31. Amer Le 13 août 2016 à 17h17
    Afficher/Masquer

    Une nouvelle qui va encore mettre à mal le qualificatif de “modérés” pour les terroristes…

    Un important commandant de l’ex-Jabhat Al Nosra nouvellement surnommé “Jabhat Fath Al-Sham” fait défection avec son bataillon pour rejoindre Daesh

    https://www.almasdarnews.com/article/nusra-commander-defects-isis-battalion/

    cela va encore donné des migraines au quai d’orsay qui continue à chercher des “modérés” introuvables !!!


  32. Amer Le 13 août 2016 à 17h54
    Afficher/Masquer

    Article intéressant à lire pour mieux comprendre l’origine du problème syrien :

    La révolte de Hama de 1982, une répétition générale du soulèvement syrien de 2011
    Par René Naba
    • septembre 1, 2014

    lien :

    http://www.madaniya.info/2014/09/01/revolte-hama-1982-repetition-generale-du-soulevement-syrien-2011/


  33. Dany2 Le 13 août 2016 à 23h09
    Afficher/Masquer

    Toujours un sans cervelle, un article sur le siège d’Alep. Pour rappeler au journaliste, Alep est coupée en deux depuis plusieurs années, une petite partie de la ville est tenue par les rebelles, mais la plus grosse l’est par l’armée syrienne.
    L’offensive qui…
    http://lachute.over-blog.com/2016/08/toujours-pas-de-cerveau.html


Charte de modérations des commentaires