Les Crises Les Crises
13.août.201613.8.2016 // Les Crises

Syrie : La guerre qui sévit depuis 2011 a fait plus de 290 000 morts

Merci 3
J'envoie

Effroyable bilan…

Source : Ouest-France,

De fin mai au 31 juillet, 14 711 enfants ont été tués selon l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH). | AFP

De fin mai au 31 juillet, 14 711 enfants ont été tués selon l’Observatoire syrien des droits de l’Homme (OSDH). | AFP

La guerre en Syrie a fait plus de 290 000 morts depuis son déclenchement en mars 2011, a indiqué lundi l’Observatoire syrien des droits de l’Homme (OSDH), en faisant état de plus de 10000 personnes tuées ces deux derniers mois.

Un précédent bilan fourni le 26 mai par l’OSDH, une organisation basée en Grande-Bretagne mais qui dispose d’un large réseau de sources militaires, civiles et médicales à travers la Syrie, faisait état de plus de 282 283 morts dans ce conflit dévastateur qui perdure.

De fin mai au 31 juillet, le nombre de morts a atteint 292 817 dont 84 472 civils parmi lesquels 14 711 enfants, a affirmé l’ONG dans son nouveau bilan.

Selon le même bilan, 50 548 combattants rebelles et combattants des Forces démocratiques syriennes, une alliance arabo-kurde ont été tués, ainsi que 49 547 jihadistes dont des étrangers.

Les forces du régime ont perdu 104 656 hommes dont 57 909 soldats.

OB : Notez le peu de cas qui est fait en général dans les médias par la mort de plus de 100 000 soldats et volontaires, généralement jeunes de 18 à 30 ans, tués ne partie par des armes fournies par les États-Unis et la France aux “modérés”…

Parmi les personnes tuées, 3 594 n’ont pas été identifiées, selon l’OSDH

Source : Ouest-France,

syrie-bilan

Nous vous proposons cet article afin d'élargir votre champ de réflexion. Cela ne signifie pas forcément que nous approuvions la vision développée ici. Dans tous les cas, notre responsabilité s'arrête aux propos que nous reportons ici. [Lire plus]Nous ne sommes nullement engagés par les propos que l'auteur aurait pu tenir par ailleurs - et encore moins par ceux qu'il pourrait tenir dans le futur. Merci cependant de nous signaler par le formulaire de contact toute information concernant l'auteur qui pourrait nuire à sa réputation. 

Commentaire recommandé

hasaike // 13.08.2016 à 02h14

L’OSDH est la seule source des médias français. Un syrien expatrié qui vit au Royaume Uni (qui semble être le pays le pays occidental le plus anti Bashar avec la France) et qui a notamment été reçu par le ministre des affaires étrangères anglais. Son “organisation” est apparemment financée, en partie par l’UE (CF: wikipedia). C’est une sacré neutralité dans l’information quand même !

Je suis le conflit depuis 2 ans, et il y a un schéma de propagande qui en ressort suivant l’avancée de l’un ou l’autre des camps :
– quand les jihadistes avancent, des articles sur la fin du régime Syrien ou sur l’armée à bout de souffle apparaissent
– quand l’armée avance, des articles sur des bombardements d’hôpitaux, des affaires de bombardement au gaz sarin ou de bombardement aveugle de la population apparaissent.

36 réactions et commentaires

  • hasaike // 13.08.2016 à 02h14

    L’OSDH est la seule source des médias français. Un syrien expatrié qui vit au Royaume Uni (qui semble être le pays le pays occidental le plus anti Bashar avec la France) et qui a notamment été reçu par le ministre des affaires étrangères anglais. Son “organisation” est apparemment financée, en partie par l’UE (CF: wikipedia). C’est une sacré neutralité dans l’information quand même !

    Je suis le conflit depuis 2 ans, et il y a un schéma de propagande qui en ressort suivant l’avancée de l’un ou l’autre des camps :
    – quand les jihadistes avancent, des articles sur la fin du régime Syrien ou sur l’armée à bout de souffle apparaissent
    – quand l’armée avance, des articles sur des bombardements d’hôpitaux, des affaires de bombardement au gaz sarin ou de bombardement aveugle de la population apparaissent.

      +127

    Alerter
    • sergeat // 13.08.2016 à 08h25

      L’OSDH d’après mes informations est financé par l’UE et le Qatar (l’UE très anti Bachar et le Qatar vivier du terrorisme international),n’oubliez JAMAIS que Wikipedia n’est pas une source d’information fiable,de plus “contrôlé”par une certaine vision même si officiellement tout le monde peut sourcé des informations.D’ailleurs vous avez remarqué que nos “médias propagandistes” n’utilisent que les sources de l’OSDH et de l’AFP(agence française de propagande)pour les événements en Syrie.

        +36

      Alerter
      • jacqrocant // 13.08.2016 à 10h22

        C’est plutôt des articles de l’AFP référencés OSDH. Seule et unique source d’info de nos grands médias. Organisme des droits de l’Homme (Syrien) qui décompte à l’unité prés les victimes. C’est toujours une force concernant la crédibilité d’une info. L’OSDH est fortement contesté; Pour ceux qui suivent leur communiqués ils sont clairement orientés OTAN. Quand on pense qu’il n’existe pas d’OUDH, en Ukraine.

          +17

        Alerter
        • natoistan // 14.08.2016 à 02h34

          Le pire c’est que ce n’est pas uniquement en France mais aussi en Belgique,en Suisse(ou les journalistes sont aussi fainéants qu’en France et recopient AFP c’est plus facile tiens)..même eu Québec qui utilise AFP aussi pour l’info internationale.
          BBC,Sky news,la presse UK l’utilisent aussi.A noter le soutien du MI6 et c’est à Coventry qu’il est basé.
          Je suis étonné qu’il n’existe pas encore d’OSDH pour l’Ukraine…
          Même le Figaro n’y croit plus:

          L’OSDH, source contestée de la guerre en Syrie.
          http://www.lefigaro.fr/international/2016/08/09/01003-20160809ARTFIG00148-l-osdh-source-contestee-de-la-guerre-en-syrie.php

            +3

          Alerter
      • Pegaz // 13.08.2016 à 19h04

        Certes Wikipédia n’a pas la vérité infuse, toutefois le facteur impartialité en rapport à celui des médias ne souffre d’aucunes comparaisons. Autres avantages le nombre de références, de sources et de liens qui permettent d’élargir sa recherche. Par exemple pour OSDH à « Liens et financements » on y trouve les avis de Fabrice Balanche, Alain Chouet, Bassam Tahhan et « En 2011, l’OSDH se trouve sur la liste des associations financées par le National Endowment for Democracy financé lui même par le Congrès américain. » ce qui nous renvoie a Frédéric Pichon, un autre analyste sur la question.

        Il y a une autre source d’information également citée, l’AMC (Alep Média Center). Sur son site et Youtube en arabe, sur Facebook et Twitter en anglais. Pour le français ce sera par le « Collectif des Amis d’Alep » https://caasyrie.wordpress.com/tag/aleppo-media-center-amc/

          +8

        Alerter
    • Pierre Bacara // 13.08.2016 à 09h46

      OBSERVATOIRE SYRIEN DES DROTS DE L’HOMME

      Le pompeusement nommé Observatoire syrien des droits de l’homme est l’oeuvre d’un seul homme. Son fondateur, Rami Abdoul Rahman, 42 ans, a fui la Syrie il y a 13 ans et opère depuis une maison de briques rouges dans une rue résidentielle ordinaire de [Coventry…]. Les revenus de deux magasins de vêtements couvrent ses besoins de base pour suivre le conflit, ainsi que de petites subventions de l’Union européenne et d’une pays européen qu’il refuse de citer“.

      New York Times, 9 avril 2013

      http://www.nytimes.com/2013/04/10/world/middleeast/the-man-behind-the-casualty-figures-in-syria.html?pagewanted=all&_r=0

        +21

      Alerter
      • sergeat // 13.08.2016 à 10h17

        Je suis d’accord que le “New York Times”est une source totalement fiable et neutre sur la Syrie.Ce monsieur qui donne ses interviews dans des palaces(Suisse…),grâce à la vente de T-shirts à Londres doit avoir une expertise remarquable sur la Syrie reprise systématiquement par nos médias “archi neutre” .

          +19

        Alerter
      • Pegaz // 13.08.2016 à 19h46

        OSDH, observatoire auto-proclamé des DH, combien de lecteurs ont accordés ou accordent encore une confiance aveugle à leur informations grâce à ce subterfuge ? Comment se fait-il que le HCDH ou autres organes associés ne soient pas intervenues pour les déchoir de cette fonction usurpée ?

          +3

        Alerter
        • jacqurocant // 13.08.2016 à 20h58

          90% des lecteurs accordent leur confiance aux journaux qu’ils achètent. Quand ces médias font référence à l’OSDH, le lecteur se dit que si les Organisations des droits de l’homme le disent c’est que c’est vrai. Encore plus si il est Syrien. Les plus critiquables dans cette affaire ce sont les rédacteurs et autres directeurs et journalistes de l’info qui, eux, savent. Rappelez vous les deux journalistes du journal “le Monde” qui, en août 2013 avaient fait monter la sauce et préparé l’opinion publique à une intervention occidentale en Syrie. Ils avaient dénoncé dans leur journal de référence avec l’appui des infos communiquées par l’OSDH, l’utilisation d’armes chimiques par le régime Syrien. On connaît la suite.

            +6

          Alerter
          • Pegaz // 13.08.2016 à 22h47

            Absolument, donc il faut de l’éducation populaire.
            Tiens! lundi je vais mettre ce tee shirt

            CHASSER LES POKÉMONS NE SERT A RIEN
            CHASSER LES MÉDIAS MENSONGES
            CHASSER LA PROPAGANDE DE GUERRE
            PEUT SAUVER DES MILLIONS D’INNOCENTS

              +7

            Alerter
    • L’aieuil // 14.08.2016 à 12h48

      Pour l’avoir suivi a un moment c’est même pire que ça, fréquemment l’OSDH minimise les pertes officielles des djihadistes/rebelles. Dans le genre les porte-paroles de tel ou tel groupe annonce qu’ils ont eu X martyrs et X blessés (ou X civils, etc…), ce en arabe évidemment et n’étant pas vraiment ce qu’on qualifierait de source fiable, et l’OSDH en anglais rabote allégrement de 30-40% de ces mêmes nombres.

      Par contre quand c’est les pertes de l’armée Syrienne on multiplie par 2, 5 ou 10… là en prenant comme base ce que les “”””rebelles”””” disent des pertes qu’ils ont soit-disant infligés aux loyalistes (et non même pas ce qu’en dit un porte parole de l’armée).

      Bref c’est comme bellingcat pour l’Ukraine, on ne sait où commence la désinfo involontaire, la désinfo a escient, et les écrits de gens avec trop de temps libre et pas assez de connaissance réelle de quoi-que ce soit…[Modération : Des exemples sourcés seraient bienvenus]

        +1

      Alerter
  • Ailleret // 13.08.2016 à 02h37

    290 000 morts en cinq ans et cinq mois, c’est effectivement terrible, même si c’est moins que la guerre de Sécession (620 000 morts en quatre ans), autre guerre civile, mais qui n’était pas compliquée par des interventions étrangères.
    Cela dit, l’OSDH n’est pas une organisation au-dessus de tout soupçon :
    http://www.legrandsoir.info/syrie-rami-abdel-rahmane-fournisseur-quasi-exclusif-de-fausses-nouvelles.html
    A cette époque (2011), les médias présentaient les chiffres de l’OSDH comme le bilan de la « répression » (du soulèvement populaire par la dictature), pas comme le bilan d’une guerre civile. Et lorsque l’OSDH faisait état de militaires ou de policiers syriens tués, ces mêmes médias assuraient qu’ils avaient été abattus dans le dos par les sbires de Bachar… parce qu’ils refusaient de tirer sur la foule.

    Sur le même journal bien-pensant, on peut lire les commentaires odieux et ridicules d’Ayrault sur les attaques chimiques qui auraient été lancées récemment :
    http://www.ouest-france.fr/monde/syrie/paris-preoccupe-par-une-attaque-chimique-presumee-alep-4413429

      +23

    Alerter
    • Ovuef2r // 13.08.2016 à 07h04

      L’attaque au gaz en question était d’origine rebelle. A un môment où ils perdaient du terrain dans Alep et où l’armée syrienne, qui en est dépourvue, n’avait aucun besoin de ces armes. Depuis Le Nosra a ramené près de 10000 hommes aguerris, quand de l’autre côté les iraniens, le Hezbollah, la meilleure formation de blindés syriens et d’autres sont arrivés en renfort. Il se déroule au quotidien des combats incessants et lourdement meurtriers : L’armée russe annoncé 1000 rebelles tues en 4 jours.
      Il avait été ouvert des corridors pour l’évacuation des civils mais ceux ci sont sous le feu des snippers et autres mortiers rebelles empêchant toute évacuation..
      Pas de doute pour moi que les rebelles aimeraient voir les américains bombarder l’infrastructure et le gouvernement syrien. C’était déjà la raison de la première grosse manipulation au gaz sarin de 2013 dont il a été prouvé depuis qu’elle émanait des terroristes. Mais comme pour nos politiques et journalistes tout a été, est et sera de la faute de “Bachar” alors Francois, Laurent, Jean Marc, Barrack, Hillary et leurs amis journalistes continuent à penser que c’était lui le responsable. Et n’écoutent pas ceux, à la solde des russes ou des syriens, qui osent prétendre le contraire..

        +37

      Alerter
      • jacqrocant // 13.08.2016 à 10h27

        la première grosse manipulation au gaz sarin de 2013 dont il a été prouvé depuis qu’elle émanait des terroristes est encore servie par le journal “Le monde” et des journalistes animateurs de France Inter comme des vérités historiques qui justifiaient notre intervention hier et aujourd’hui.

          +24

        Alerter
    • Quéniart // 13.08.2016 à 08h15

      entière comme il se doit,notre bouffon se prend pour 1 guerrier ,lui a été reformé,et,qui n’y comprend rien,pour lui il doit obéissance aux usa,de même que son cousin sarkozy qui a remit la France sous la coupe de Washington

        +37

      Alerter
      • madake // 14.08.2016 à 14h31

        Précisions: il a bien été réformé, mais à fait appel de la décision.
        Classes à Coëtquidan,
        puis EAG d’Angers,
        puis 71°RG à Oissel,
        à 15km de Bois-Guillaume où réside la famille Hollande.
        Puis continue à l’ENA
        https://fr.wikipedia.org/wiki/Fran%C3%A7ois_Hollande

        “En 1976, il est réformé du service militaire à cause de sa myopie lors de ses « trois jours » au fort de Vincennes, mais, par « devoir », obtient l’annulation de cette décision37. Lors de ses classes en tant qu’élève officier de réserve à Coëtquidan, en janvier 1977, il est dans la même chambrée que Jean-Pierre Jouyet, Michel Sapin, Henri de Castries et Jean-Michel Lambert, puis il rejoint l’École d’application du génie (EAG) à Angers, avant d’être affecté au 71e régiment du Génie, à Oissel12,37. François Hollande finit son service en 1978 avec le grade de lieutenant de réserve38.”

          +0

        Alerter
    • Pierre Bacara // 13.08.2016 à 09h21

      [A toutes fins utiles, je recopie ici, si les modérateurs le permettent, mon commentaire posté ce matin suite à un billet d’hier :]

      LA FRANCE, LA SYRIE ET LE DIHADISME

      Afin de proposer quelques pistes de réflexion au sujet de la France et du djihadisme, je me permets de suggérer cette vidéo de Frédéric Pichon (qu’on ne présente plus sur les-crises) :

      http://www.stratpol.com/#!france-syrie/csw5

      Cette analyse de neuf minutes n’est pas de toute première fraîcheur puisqu’elle date de janvier 2015 et que chacun sait que, depuis, de spectaculaires rebondissements sont intervenus.

      Néanmoins, sa teneur me paraît rester pertinente et sa prise de connaissance nécessaire.

        +6

      Alerter
    • Lysbeth Levy // 15.08.2016 à 16h57

      Selon les dires de Chesnot et Malbrunot dans leur livre “les chemins de Damas de la France” ce serait les journalistes (espions ?) qui auraient fait passer les échantillons de ce fameux gaz sarin, pour arriver à leurs fins : faire bombarder le pays et obliger Assad (dixit le nouvel Hitler) a partir ou mourir comme Kaddhafi :
      http://arretsurinfo.ch/gaz-sarin-en-syrie-les-reporters-du-monde-ont-servi-de-mules-a-la-dgse/ Voilà de quoi nous les “français” disons “nos dirigeants” sont capables de faire pour avoir un “bout de gras” de ce pauvre pays détruit alors qu’il était reconnu comme un joyaux de l’Histoire du Croissant fertile. Sans compter ces innombrables victimes près de 300 000 et surement centaines de milliers de blessés. Bref une horreur digne de l’Allemagne nazie mais de toute façon en Afrique nous ne faisons pas mieux c’est anciennement notre “chasse gardée” bien que depuis quelques années les Usa nous remplacent dans “l’horreur”….

        +1

      Alerter
  • Jean Louis // 13.08.2016 à 06h23

    Intox maximum
    La première émeute a eu lieu à Deraa en Mars 2011. Nous en sommes à 60 mois de conflit. Ce qui nous conduit avec l’hypothèse basse, à 5.000 tués par mois, en continu. Chiffre insensé, psalmodié comme une rengaine. Sur l’origine de l’OSDH tout est connu et a été écrit. Installé sous le nez des Services britanniques qui n’ont évidemment pas laissé passer une telle occasion … Et les media mainstream n’ont jamais été très pressés d’en savoir plus sur Ryadh el-Maleh , de son vrai nom Oussama Ali Suleiman, et son financement.

      +17

    Alerter
    • RGT // 13.08.2016 à 08h34

      J’avais vu un reportage (info ou intox ?) qui montrait ce Môssieu durant un colloque sur le “Drame Syrien”…

      Colloque qui avait lieu dans un grand hôtel quatre cind étoiles dont je ne me rappelle plus l’emplacement…

      Durant ce reportage on voyant de nombreux intervenants dans la salle de conférence qui débattaient pendant qu’il semblait largement plus occupé à déguster les petits fours présentés sur le buffet (situé à l’extérieur de la salle)…

      Sans doute œuvrait-il activement à limiter le nombre de victimes de ce conflit en veillant à ne pas mourir lui-même de faim…

      Ce qui prouve l’efficacité de cette organisation : Elle a sauvé au moins une vie !!!

        +7

      Alerter
    • J // 13.08.2016 à 10h26

      Le conflit actuel, avec de multiples attentats et violences, a commencé dès 1970, après la prise du pouvoir par Assad père et donc la minorité religieuse alaouite, longtemps persécutée et reléguée dans ses montagnes, qui a profité de la gouvernance française des années 1930 pour s’engager en masse dans l’armée, puis en prendre le contrôle et par là celui du pays. Une répression chaperonnée par l’allié soviétique a longtemps permis à ce pouvoir d’écraser l’opposition.

      Si on veut vraiment aller aux racines, le contentieux sunnites-chiites est à peu près aussi vieux que l’Islam http://bouquinsblog.blog4ever.com/sunnites-chiites-pourquoi-ils-s-entretuent-martine-gozlan

        +4

      Alerter
      • ,Lysbeth Levy // 15.08.2016 à 17h12

        J…..Excusez moi mais Martine Gozlan comme “experte” c’est un peu fort de café sachant qu’elle défends davantage les intérêts israeliens, donc la propagande aidant ré écrit l’Histoire a sa façon. Dites vous oubliez que Assad père a dû défendre son pays dans les années 70 a 83 contre les fameux Frères musulmans” envoyés généreusement par les Usa, les britanniques : https://fr.wikipedia.org/wiki/Insurrection_des_Fr%C3%A8res_musulmans_en_Syrie Et Israel e, a profité pour tenter de faire tomber ce régime déjà, ce qui a permis aussi a celui ci de se tailler le “plateau du Golan” sans en avoir le droit moral ou défensif ni l’aval de l’ONU :http://www.opex360.com/2016/04/18/pour-israel-le-plateau-du-golan-nest-pas-negociable/
        Sans compter qu’une entreprise israelienne a déjà vendu le gaz venant de Syrie ayant cru dès le début qu’Assad partirait ou serait assassiné ! Raté ! ….

          +1

        Alerter
    • ,Lysbeth Levy // 15.08.2016 à 18h11

      Attention, les “émeutes de Deraa” furent entièrement construites sur le mode du “printemps arabe” ou Maidan arabes” avec des activistes financés par Soros et l’Open Society, avec des snipers a un moment donné sur la place centrale ! MO de la “théorie du combat de chiens” chers à nos amis de” l’ingégierie sociale” de OTPOR ou CANVAS :https://streettelevirtuelle.wordpress.com/2013/02/25/manipulation-desinformation-la-dissension-sociale-ou-la-theorie-du-combat-des-chiens/

      le Monde a prétendu que se sont des enfants qui auraient déclenché “l’ire de Assad” : http://www.lemonde.fr/international/article/2013/03/08/les-enfants-de-deraa-l-etincelle-de-l-insurrection_1845327_3210.html En vérité Assad ne voulait pas de projet du pipeline, et endetter son pays sous la botte du FMI et les projets de faire sauter le régime laique, multiconfessionnel, de la moderne Syrie date depuis assez longtemps d’après ce document ou les “Frères Musulmans” sont censés jouer un rôle au service des grandes puissances pour faire tomber ce pays : http://www.tim-anderson.info/wp-content/uploads/2015/04/13-and-wahhabi-syria.pdf

        +1

      Alerter
  • RGT // 13.08.2016 à 08h25

    Je souhaite fonder l’Observatoire Européen des Droits de l’Homme qui serait exilé à Moscou Pékin DamasWashington pour dénombrer le nombre de victimes du néo-libéralisme.

    Juste depuis le début de l’année le montant des victimes se monterait sûrement en millions, sans compter les syriens. Et tous civils.

    Par contre je ne pense pas recevoir de beaux financements de la NED, de Soros ou de l’UE.

    De plus, il sera difficile de faire publier les résultats dans une quelconque feuille de chou au fin fond de la Lozère.

      +25

    Alerter
  • Cont d’Orsay // 13.08.2016 à 08h36

    Comment peut-on citer les délires de l’OSDH pour argent comptant. Il s’agit d’in bureau à Londres avecdeux types dedans. C’est du délire à la fin.

      +21

    Alerter
  • Jean Louis // 13.08.2016 à 09h10

    La responsabilité de la France dans cette gabegie ? À mon humble avis immense. Nous avons rappelé le centième anniversaire des accords Sykes – Picot. Ce qui nous suggère que notre pays est au Levant depuis la fin du XIXème siècle. Que nos archives sont pleines des rapports de nos troupes coloniales, de nos missionnaires, de nos administrateurs, de nos hommes d’affaires … etc.
    Et donc que ce suivisme niais à coller aux bottes des grands garçons du Texas est bien du niveau d’un Sarkozy et de son Lévitte, d’un pilote de scooter, d’un Juppé, d’un Fabius, et aujourd’hui ? mais pas du niveau de la France. Je n’ai pas de sympathie particulière pour Squarcini que je connais un peu, mais quand il déclare à la presse que ses contacts à Damas auprès de Assad lui ont proposé leur aide contre les réseaux d’activistes qui menacent notre pays, cela méritait autre chose qu’un rejet méprisant par un appatchick dont la suite a montré qu’il était dépassé par la tâche. Si les Américains ont bloqué le projet de représailles après le sordide bombardement de la Ghouta, c’est tout simplement dans le maigre rapport de l’ONU : les morceaux d’obus retrouvés portaient des numeros russes traçant leur origine en Libye. Trop compliqué pour notre petit guerrier …

      +12

    Alerter
  • vincent // 13.08.2016 à 09h42

    Ce matin j’entendais encore sur RFI que les Bombardement Russo Syriens avait tué 20 personnes dont 5 enfant, juste après on avait speech sur un drone américain qui avait enfin tué le chef des méchant en Afghanistan (EI) ouah, quelle exploit, au prix de combien d’innocent et de pays dévasté? je me le demande. M’enfin le résultat est là. Peu importe que le chat soit blanc ou noir du moment….. Je sais Deng je sais, mais là la méthode est vraiment désastreuse.

      +3

    Alerter
  • jessim // 13.08.2016 à 10h06

    Je ne suis pas un pro Bachar mais pour un régime sanguinaire qui tue son peuple aveuglément je trouve que le nombre de civil tués est (dans l’absolu c’est énorme et dramatique) relativement faible si on compare l’afghanistan ou encore l’Irak.
    Même si c’était déjà flagrant depuis l’intervention russe, la bataille d’Alep révèle bien le jeu des occidentaux ils sont pro-terroristes et n’ont aucunement l’intention de laisser La famille Assad reprendre le contrôle de son pays. Ce qui me rend encore plus malade est que les Syriens ne nous ont rien fait. Le pire est que Bachar, son armée et les russes nous rendent service en nous débarrassant des pires barbares.
    J’ai toujours cru et je crois toujours en la justice immanente et encore plus celle qui est divine, tôt ou tard, dans ce monde ou dans l’autre ces gens à l’origine de ce drame paieront très cher ce qu’ils ont fait

      +5

    Alerter
    • jacqrocant // 13.08.2016 à 10h33

      Malheureusement ceux qui paieront cette dramatique injustice seront les enfants et petits enfants de ces Etats assassins. Parce que vengeance il y aura un jour ou l’autre.

        +3

      Alerter
  • Ailleret // 13.08.2016 à 10h35

    On peut s’étonner que nos médias reprennent religieusement les chiffres de l’OSDH, car ils n’ont guère fait écho aux estimations des victimes civiles de la guerre d’Irak.

    J’ai sous la main le n° papier du Guardian du 29 octobre 2004, qui annonce en gros titre à la une : 100,000 Iraqi civilians dead, says study. L’étude en question, de niveau universitaire, venait d’être publiée sur le site du Lancet. Aucune reprise notable dans la presse française. En 2006, une autre étude universitaire publiée par le même Lancet estimait à 655 000 morts le bilan de la guerre déclenchée trois ans plus tôt par Bush et Blair. Là encore, nos médias écrits et audiovisuels ont à peine repris l’information.

    Quel contraste avec leur reprise quasi quotidienne des chiffres de l’OSDH ! De plus, on confère à cette organisation opaque le statut prestigieux d’ONG. Une ONG, bien sûr, ce sont de courageux bénévoles qui résistent au pouvoir.

      +9

    Alerter
    • Ailleret // 13.08.2016 à 13h25

      Concernant l’Irak, un site essaie de compter les victimes civiles depuis l’invasion anglo-américaine en 2003. Les chiffres indiqués ne sont qu’un minimum, car de nombreuses victimes n’ont pu être recensées :
      https://www.iraqbodycount.org/

        +2

      Alerter
  • Naz // 13.08.2016 à 11h55

    La Syrie est un pays détruit, avec la sécheresse de cette année l’agriculture est out, on parle des morts mais pas des survivants qui subissent le blocus occidental, on vante les dires des Syriens traîtres à leur pays ( il n’y a qu’eux qui ont la parole) et beaucoup ont l’air de considérer que tout ça est légitime, vue l’horreur du dictateur sanguinaire!
    Il y a quelque chose d’inconcevable dans tout ça.
    La seule chose que l’on puisse espérer est qu’Alep puisse être libérée, alors les occidentaux proposeront leurs services pour reconstruire! Heureusement, si Bachar el Assad tient le coup, il refusera cette aide. Maigre consolation.

      +8

    Alerter
  • koui // 13.08.2016 à 13h59

    J’ai du mal à croire que les rebelles au sens large aient perdu moins de combattants que l’armée syrienne et les milices alliées. La puissance de feu et la technicité de l’armée reste supérieure malgré le soutien salafo-otanique aux rebelles. Bien souvent, les victoires rebelles sont obtenues par des attaques en masse sur les positions défensives de l’armée. Quand à la distinction entre rebelles et djihadistes, elle n’a aucun sens. A mon avis, le nombre des djihadistes étrangers est systématiquement sous estimé, que ce soit au niveau des effectifs ou des pertes au combat. Ils sont utilisés comme chair à canon ou même comme kamikazes lors des assauts. Il leur faut rarement plus d’un an avant d’être tués. C’est seulement petit à petit que l’ampleur du massacre apparaitra au grand jour dans les pays les plus touchés par les départs en Syrie : Tunisie, Turquie, Arabie séoudite, Liban, Jordanie. En France, le chiffres de 168 tués en Syrie ne prends en compte que les cas avérés. Combien de mères espèrent le retour de leur enfant disparu en Syrie sans en avertir la police?

      +7

    Alerter
  • Amer // 13.08.2016 à 14h51

    A écouter avec intérêt cette émission de France Inter qui date de novembre 2015 :

    “Daesh-autopsie d’un monstre”

    https://www.youtube.com/watch?v=36YQKjBckcs.

    Et pourtant, malgré toutes les révélations qu’y sont développé les journalistes système continuent de raconter leurs narrations fausses sur la situation en Syrie.

      +3

    Alerter
  • Amer // 13.08.2016 à 15h06

    Autre vidéo à voir et qui résume bien la situation :

    https://www.youtube.com/watch?v=huCDdlycT0Q

      +2

    Alerter
  • ,Lysbeth Levy // 15.08.2016 à 17h41

    A mon humble avis, c’est pas près de s’arrêter ces jeux de massacres, a ce rythme là c’est du “génocide” voici ce qu’a écrit John Pilger sur le Modus Opérandi de nos “grands” démocrates en “cols blancs” : http://arretsurinfo.ch/la-maniere-liberale-de-regenter-le-monde-ameliorez-vous-ou-nous-vous-tuerons/ Entre les guerriers et assassins financiers, les blocus…..
    La “diplomatie de la cannonière” commencée par l’Empire Britannique et européen dont la France s’intensifie au nom de la guerre contre le terrorisme décidé en 2001, en fait une guerre totale, pour les matières premières essentielles qui continuent l’hégémonie et l’exceptionnalisme américain va encore frapper ! L’Iran, Corée du Nord, Chine, Russie, Zimbawé, pour les plus connues mais beaucoup de pays pauvres, africains sont en train d’être génocidé comme au Congo ou déjà il y a plus de 8 millions de morts !!.

      +0

    Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications