Toujours cette difficulté à admettre le résultat…

Je rappelle que nous analyserons en détail les résultats de l’élection en janvier – les chiffres fiables n’étant pas disponibles avant au vu du très long processus de dépouillement aux États-Unis (mais à ce stade on commence à avoir une bonne idée du résultat).

Source : Le Nouvel Obs, Charlotte Cieslinski, 27/11/2016

Invoquant “des anomalies statistiques qui soulèvent des inquiétudes”, le Green Party se mobilise pour permettre un recompte des voix dans le Wisconsin, la Pennsylvanie et le Michigan.

Hillary Clinton a-t-elle encore une chance de s’installer à la Maison-Blanche au mois de janvier ? La semaine dernière, le Green Party américain a lancé une cagnotte pour permettre le recomptage des voix dans plusieurs Etats. Pourquoi ? L’écologiste Jill Stein invoque “des anomalies statistiques qui soulèvent des inquiétudes”.

Vendredi, l’ex-prétendante indépendante donc a officiellement soumis une demande pour recompter les voix de l’Etat du Wisconsin, un bastion démocrate qui a basculé en faveur du républicain le 8 novembre. Une “demande ridicule”, qui a déclenché dimanche la fureur de Donald Trump.

“C’est une escroquerie du parti écologiste. Le peuple s’est exprimé et cette élection est terminée”, a-t-il martelé.

Un écart de voix minime

Les trois Etats qui sèment le doute sont les suivants : Wisconsin, Pennsylvanie et Michigan. Le président élu les a remporté avec très peu d’avance : quelque 20.000 voix dans le Wisconsin, 70.000 en Pennsylvanie et 10.000 dans le Michigan.

Sur Twitter, Jill Stein presse les internautes pour qu’ils participent et financent le qu’elle appelle de ses voeux. Car le temps presse : la date limite pour le dépôt des recours était fixée à vendredi dans le Wisconsin. Elle est fixée au 28 novembre pour la Pennsylvanie et au 30 novembre pour le Michigan.

capture-decran-2016-11-29-a-11-16-13

 

C.C. avec AFP

Suite à lire sur : Le Nouvel Obs, Charlotte Cieslinski, 27/11/2016

fuck

Rappelons-nous quand Trump a dit qu’il se réservait le droit de faire la même chose fin octobre…

tr1

tr2

tr3

tr4

tr5

tr6

tr7

tr8

=====================================================

Jill Stein, la candidate écolo qui fait trembler Donald Trump, par Direct Matin

OB : il ne tremble pas beaucoup le Donald…

Source : Direct Matin, 26/11/2016

La plus farouche opposante de Donald Trump est une femme, mais ce n’est pas Hillary Clinton. Il s’agit de Jill Stein, l’ancienne candidate du «Green Party», qui conteste les élections dans trois Etats.

Elle est d’ores et déja parvenue à lever les 1,1 million de dollars nécessaires pour demander un nouveau décompte des voix dans l’Etat du Wisconsin, un de ceux qui figure parmi les Etats les plus disputés lors de l’élection. Le Wisconsin a basculé le 8 novembre dans l’escarcelle des républicains, une première depuis la réélection de Ronald Reagan en 1984.

L’équipe de campagne de Jill Stein évoque des «anomalies» pour justifier ce nouveau décompte. Et elle entend bien faire de même dans deux autres Etats clés, la Pennsylvanie et le Michigan, eux aussi remportés de justesse par Donald Trump. «Il faut enquêter sur les résultats inattendus de cette élection et les anomalies recensées avant que l’élection 2016 ne soit validée» explique l’ancienne candidate écologiste.

De l’argent doit encore être levé

Mais pour recompter les voix en Pennsylvanie, elle devra encore lever 500.000 dollars avant le 28 novembre, et 600.000 dollars dans le Michigan d’ici le 30 novembre. Un objectif à portée de main, puisque l’équipe de campagne de Jill Stein a levé jusqu’à présent 2,7 millions de dollars, sur un objectif de 4,5 millions.

Ce recompte des voix dans le Wisconsin pourrait relancer la controverse sur la légitimité du scrutin présidentiel américain, indirect à un tour, même si Hillary Clinton a concédé sa défaite. En effet, la démocrate a recueilli deux millions de voix de plus que Donald Trump. Mais cette avance ne change rien au résultat de l’élection, Donald Trump ayant remporté la majorité des grands électeurs, porte d’entrée pour la Maison Blanche.

Source : Direct Matin, 26/11/2016

======================================

HILLARY CLINTON VICTIME DE PIRATAGE ? LA CANDIDATE ÉCOLOGISTE JILL STEIN VEUT RECOMPTER LES VOIX

OB : on note ici que les hypothèses conspirationnistes ne posent pas de souci…

Source : LCI, 24/11/2016

RÉCLAMATION – Jill Stein cherche à récolter 2,5 millions de dollars d’ici à vendredi prochain afin de lancer une procédure pour recompter les voix dans trois Etats américains.

Elle se demande s’il y a un loup. Jill Stein, la candidate écologiste à l’élection présidentielle américaine a lancé une application sur son site web afin de récolter des fonds pour permettre le recomptage des voix dans trois Etats américains, le Wisconsin, le Michigan et la Pennsylvanie, quelques semaines après l’élection surprise de Donald Trump.

Dans ces Etats, qui ont basculé pour Donald Trump plutôt que pour Hillary Clinton, les votes étaient particulièrement serrés. La semaine dernière, le Centre pour la sécurité informatique et la société, de l’Université du Michigan, attaché à l’étude des cyberattaques des infrastructures gouvernementales et de données sensibles, a assuré avoir découvert des preuves de piratages des machines de vote électroniques en défaveur de la candidate démocrate.

2,2 millions de dollars jeudi

Jill Stein cherche à récolter 2,5 millions de dollars d’ici à vendredi prochain afin de lancer une procédure pour recompter les voix. “Cet effort pour s’assurer de l’intégrité de l’élection est entre vos mains”, écrit la candidate écologiste sur son site web. Dans le Wisconsin, dans le du nord-est du pays, une telle procédure est possible en cas de doute. Elle est à la charge du candidat qui le demande, sauf si à l’issue du recomptage, le processus de vote est modifié.

“Le recomptage n’a pas pour objectif d’aider Hillary Clinton mais de montrer que le système de vote américain n’est pas digne de confiance”, explique l’écologiste sur son site web, alors que Hillary Clinton a perdu l’élection en étant majoritaire au vote populaire de plus de millions de voix, un record depuis le XIXe siècle. “Nous ne pouvons garantir qu’un recomptage ait lieu dans les trois États que nous ciblons. Nous pouvons seulement vous garantir que nous initierons la démarche.” Jeudi matin, 2,2 millions de dollars avaient déjà été récoltés.

Source : LCI, 24/11/2016

Nous vous proposons cet article afin d'élargir votre champ de réflexion. Cela ne signifie nullement que nous "soutenons" Donald Trump. Par principe, nous ne "soutenons" aucun gouvernement nulle part sur la planète. Nous sommes au contraire vigilants, tout gouvernement devant, pour nous, justifier en permanence qu'il ne franchit aucune ligne jaune. Mais nous sommes évidemment également attachés à lutter contre le deux poids 2 mesures, et à présenter tous les faits.

 

48 réponses à Trump ou Clinton ? L’Amérique fantasme sur un recomptage des voix

Commentaires recommandés

Lohr64 Le 30 novembre 2016 à 04h03

Je vis en Caroline du Nord et notre état est assez connu pour l’étendue des fraudes électorales.

Ces histoires de recomptage nous amusent pas mal, surtout que chez nous le DNC se passerait bien de ca. Je vous joint un article qui en dit plus long.

http://www.washingtonexaminer.com/while-presidential-recount-continues-clinton-lawyer-wants-gop-to-stop-north-carolina-recount/article/2608296

Le soir des élections, les bureaux de vote de Durham sont restés ouverts plus tard que l’heure de fermeture prévue et maintenant il y aurait 90000 votes par correspondance qui seraient arrivés au cours de ces extensions d’horaires permettant au candidat démocrate de l’emporter.

  1. silk Le 30 novembre 2016 à 01h09
    Afficher/Masquer

    Le même site (nouvel obs) dit aussi que c’est un fantasme :
    “Trump ou Clinton ? Pourquoi le recomptage des voix ne changera rien

    D’un point de vue statistique, le recomptage des voix a très peu de chance d’aboutir à une annulation de l’élection de Trump au profit de Clinton.

    Par L’Obs
    Une vingtaine de jours après l’élection de Donald Trump, l’Amérique démocrate fantasme sur un recomptage des voix. A l’origine de cette revendication, la candidate écologiste Jill Stein, qui invoque “des anomalies statistiques qui soulèvent des inquiétudes”. L’égérie du Green Party a été rejointe par l’équipe d’Hillary Clinton pour s’assurer que le scrutin s’est déroulé de façon juste dans trois Etats en particulier : le W”isconsin, la Pennsylvanie et le Michigan. […]”
    http://m.nouvelobs.com/monde/l-amerique-selon-trump/20161128.OBS1826/trump-ou-clinton-pourquoi-le-recomptage-des-voix-ne-changera-rien.html

    C’est du grand n’importe quoi …

    En tout cas ça démontre aussi une démocratie censitaire où il faut payer pour recompter les votes.


    • MIZZGIR Le 30 novembre 2016 à 22h40
      Afficher/Masquer

      Ah ah ! je rigolerais que le nouveau décompte fasse apparaître que c’est Hillary qui a gagné. Ce serait encore pire que l’élection de Trump ! Cette fois, la belle démocratie américaine qui nous donne des leçons de morale depuis plusieurs décennies serait totalement discréditée… La honte ! mêmes pas capables d’organiser une élection correctement !


  2. K Le 30 novembre 2016 à 01h17
    Afficher/Masquer

    En effet, beaucoup de commentateurs ont été qualifiés de conspirationnistes pour beaucoup moins que ça.

    Bref, les grands électeurs éliront le président américain le 19 décembre. Autrement dit, l’élection présidentielle n’a pas encore eut lieu. Or, dans la moitié des états, les grands électeurs ont le droit de voter pour le candidat de leur choix et pas forcément pour le candidat qu’ils sont sensé représenter. Dans ces conditions, savez-vous si, dans la pratique, il est possible que des délégués républicains votent Clinton et que celle-ci devienne présidente ? Il faudrait pour cela faire basculer une trentaine de grands électeurs républicains, ce qui est énorme, et une telle manœuvre serait très dur à assumer.
    Ou bien le recomptage et les contestations ne sont-ils que de l’esbroufe pour faire comprendre à Trump qu’on ne lui concédera pas de terrain ?


  3. nouche Le 30 novembre 2016 à 01h22
    Afficher/Masquer

    A noter que le parti Green party se desolidarise de l’initiative de Jill Stein.

    Ils veulent rester neutres, et ne compter que les voix dans les etats perdus par Clinton n’est pas admissible dans cette optique.

    http://www.flowersforsenate.org/greens_speak_out_recount


    • Balthazar Le 30 novembre 2016 à 09h00
      Afficher/Masquer

      Oui, la manœuvre des futurs taulards Clinton a été vite démasquée et cela me réjouit. Il est probable qu’après ce coup bas, Trump laissera les agents du FBI faire leur travail dans l’affaire des e-mails, dans la Fondation Clinton, dans les affaires de viol.
      A moins qu’ils ne trouvent refuge chez un petromonarque.


    • V_Parlier Le 30 novembre 2016 à 15h36
      Afficher/Masquer

      En tout cas ce n’est pas la première fois qu’on a vu des “écologistes” soutenir sans le dire clairement les plans des néocons. (par exemple, celle-ci je ne l’oublierai jamais: http://youtu.be/cE5zJ7T9bjE?t=28s écoutez bien avec qui Pasternak va à Kiev pour rencontrer pravy sektor…). Et que dire de notre Cohn Bendit…


  4. Spectre Le 30 novembre 2016 à 01h31
    Afficher/Masquer

    De ce que j’ai compris, Jill Stein veut surtout profiter de ce recomptage pour mettre en lumière l’absurdité du système électoral US, et ouvrir un débat pour démocratiser le régime. Si je me fie à son compte Twitter, elle réclame ainsi : de la proportionnelle ; un système « ranked choice voting » (un vote par ordre de préférence : https://fr.wikipedia.org/wiki/Vote_alternatif) ; un financement public des campagnes (et interdiction du financement par les entreprises) ; l’égalité du temps de parole médiatique pour les candidats ; l’abolition des lois visant à éliminer les petits partis et les indépendants ; l’élection présidentielle au suffage direct (abolition du collège électoral) ; la reconnaissance du vote blanc ; transformer le jour de l’élection en jour férié ; la fin des machines à voter, etc., etc.

    Et, « accessoirement », ça permet de ramasser du fric (il faut payer pour le recomptage) et des adresses pour les prochaines campagnes…


    • G. Le 30 novembre 2016 à 08h47
      Afficher/Masquer

      Désolé, on n’y crois plus! Elle n’est qu’une arriviste de plus, qui cherche a faire autant de bruit que possible pour se faire du fric. Comme tout bon “politique”, ce n’est pas parcequ’elle dit qu’elle est pour telle ou telle bonne idée qu’elle l’appliquerait, bien au contraire!

      Son comportement pour le recomptage des voix signifie en gros “la démocratie c’est bien quand les votes vont dans mon sens, mais sinon je ne suis pas d’accord! On va recompter et faire revoter jusqu’à ce que le peuple vote bien!”


      • V_Parlier Le 30 novembre 2016 à 15h47
        Afficher/Masquer

        Je suis de votre avis. Car elle sait très bien que le recompte ne risque pas de la porter au pouvoir et qu’elle ne peut donc que favoriser la guerrière (pas plus verte que Trump), ce qui tranche avec ses discours de campagne.


      • Vladimir K Le 01 décembre 2016 à 14h17
        Afficher/Masquer

        Je m’en méfierais tout de même. Cette femme a déjà été humiliée publiquement à plusieurs reprises, et elle est toujours revenue plus forte, et avec plus de hargne.

        Si l’élection 2016 était plutôt moche, celle de 2020 risque d’aller encore plus loin.


    • Alain Le 30 novembre 2016 à 11h15
      Afficher/Masquer

      Il faut se rendre compte que le système des grands électeurs a été mis en place pour permettre de surpondérer le vote des petits états et qu’aucun état n’ait l’impression que ses votes sont inutiles. c’est ce qui se passe quand une fédération est issue du rassemblement de plusieurs états souverains (Etats-Unis, Suisse, ..) et non de la décentralisation d’un seul


      • Wilmotte Karim Le 30 novembre 2016 à 11h26
        Afficher/Masquer

        Ou dans un système proportionnelle (où toutes les voix comptent).


    • Chris Le 30 novembre 2016 à 12h49
      Afficher/Masquer

      En fait, Jill Stein proposerait l’envers de ce qui se met en place en France ?
      Retour dans le futur !


    • lvzor Le 30 novembre 2016 à 21h14
      Afficher/Masquer

      “de la proportionnelle ; un système « ranked choice voting » (un vote par ordre de préférence : https://fr.wikipedia.org/wiki/Vote_alternatif) ; un financement public des campagnes (et interdiction du financement par les entreprises) ; l’égalité du temps de parole médiatique pour les candidats ; l’abolition des lois visant à éliminer les petits partis et les indépendants ; l’élection présidentielle au suffage direct (abolition du collège électoral) ; la reconnaissance du vote blanc ; transformer le jour de l’élection en jour férié ; la fin des machines à voter, etc., etc.”

      Ca donne un aperçu de tout le chemin à parcourir pour transformer les USA en une démocratie.
      En même temps, on peut y voir le chemin inverse suivi par la démocratie que fut la France pour devenir un régime bipartite à l’américaine, contrôlé par l’oligarchie financière.


  5. Lohr64 Le 30 novembre 2016 à 04h03
    Afficher/Masquer

    Je vis en Caroline du Nord et notre état est assez connu pour l’étendue des fraudes électorales.

    Ces histoires de recomptage nous amusent pas mal, surtout que chez nous le DNC se passerait bien de ca. Je vous joint un article qui en dit plus long.

    http://www.washingtonexaminer.com/while-presidential-recount-continues-clinton-lawyer-wants-gop-to-stop-north-carolina-recount/article/2608296

    Le soir des élections, les bureaux de vote de Durham sont restés ouverts plus tard que l’heure de fermeture prévue et maintenant il y aurait 90000 votes par correspondance qui seraient arrivés au cours de ces extensions d’horaires permettant au candidat démocrate de l’emporter.


    • Fritz Le 30 novembre 2016 à 07h38
      Afficher/Masquer

      Merci pour cet exemple éloquent. Personnellement, je me pose des questions sur l’écart grandissant de voix en faveur de Clinton, plus de 2 300 000, ce phénomène étant attribué au dépouillement des votes par correspondance :

      1 – Pourquoi ce dépouillement est-il aussi long ? Plus de deux semaines après le 8 novembre !
      2 – Pourquoi Hillary Clinton a-t-elle cette majorité écrasante dans les votes par correspondance ?

      Pour tout dire, cette distorsion entre les votes directs et les votes par correspondance me semble louche, comme s’il s’agissait de fragiliser Trump. En Autriche, la même distorsion avait permis au candidat écologiste Van der Bellen de battre in extremis le candidat du FPÖ, Norbert Hofer : mais l’élection a été invalidée, et les Autrichiens doivent revoter dimanche prochain.


      • Lohr64 Le 30 novembre 2016 à 08h33
        Afficher/Masquer

        Le drame de ces élections, c’est que tout le monde sait qu’il y a triche, ce n’est pas pour rien qu’il y a cette bataille pour interdire la présentation d’une pièce d’identité avec photo pour pouvoir voter. Des le début de sa campagne, Trump a dénoncé la fraude aux élections, comme c’était pendant la campagne pour l’investiture républicaine, la presse en a fait des tonnes la dessus. Après son investiture, Trump a continué a dénoncer les fraudes et la presse piégée n’a pu défendre les démocrates efficacement.
        Donc on sait que les démocrates ont fraudé a ces élections, leur gros problème c’est qu’en dépits de cette fraude, Trump a reversé certains états prétendument démocrates. En fait la fraude n’a pas eu lieu au bons endroits elle n’a fait que limiter les dégâts.


        • Wilmotte Karim Le 30 novembre 2016 à 11h31
          Afficher/Masquer

          https://www.legrandsoir.info/la-guerre-de-l-ombre-du-parti-republicain-contre-les-electeurs-rolling-stone.html

          Le drame des élections US, c’est qu’elles ne correspondent pas aux critères MINIMUM de démocratie. Et que cela vous plaise ou pas, le premier problème, c’est le parti républicain.

          Qu’on nous les montres de façon précises ces “fraudes”…

          De notre côté, nous n’aurons aucun mal à montrer le Jerrymandering le plus abérant, les interdictions ou limitations de vote SYTEMATIQUE, la complexité volontaire du vote, etc.


          • L'aieuil Le 30 novembre 2016 à 17h55
            Afficher/Masquer

            Les démocrates ne veulent pas de listes électorales mais c’est les républicains qui trichent? C’est spécial comme raisonnement quand même.

            Il faut savoir qu’aux États-Unis toute condamnation entraîne suspension voire suppression du droit de vote (ce qui est rarement le cas en France, c’est typiquement que pour la durée d’une peine de prison).

            Sachant qu’il y a 47 millions de “felons” (noirs et latinos y étant surreprésentés par des milliers de %) je vous laisse imaginez le désastre pour les “démocrates” de la création de vrais fichiers d’identités et de vraies listes électorales.

            De la même façon si Trump expulse bien 11 millions de sans papiers les républicains seront au pouvoir pendant 20 ans. (Ils ont de facto le droit de vote aux USA car situés très largement dans des états démocrates et donc sans listes électorales. On a même vu Obama les appeler à le faire mais ça c’est pas de la fraude! Non, non! https://www.youtube.com/watch?v=oLLt-a6dI_0 à 3:30 Obama dit que le fait de voter fait de vous un citoyen même si vous êtes la illégalement. Oui c’est consternant mais c’est ça le vrai niveau de l’administration Obama)


            • Fritz Le 30 novembre 2016 à 22h53
              Afficher/Masquer

              Comment un grand journal révolutionnaire contribue à notre débat :
              http://www.liberation.fr/desintox/2016/11/30/la-nouvelle-intox-de-trump-sur-les-millions-de-votes-illegaux-pour-clinton_1531953

              Libé dans toute sa splendeur, sur le mode “désintox-décodeurs”.


            • Narm Le 01 décembre 2016 à 02h10
              Afficher/Masquer

              et chaque electeur vote combien de fois ?

              enfin, sans liste, comment savoir s’ils ne votent pas 2 fois ou plus ?


            • Wilmotte Karim Le 01 décembre 2016 à 10h09
              Afficher/Masquer

              “Qu’on nous les montres de façon précises ces “fraudes”…”

              Pas des “il peut y avoir des fraudes” mais des fraudes bien réelles.
              Puisqu’il parait qu’elles sont tellement massive?!
              Donc, nécessairement, il y en a tellement qu’il suffit de se baisser pour les démontrer… (sauf qu’en fait, non).

              Qu’il puisse y avoir un problème, bien.
              Que les démocrates ferraient bien d’y travailler pour … couper l’herbe sous les pieds des fachos de républicains, soit.

              Reste que le principal problème démontré et concret, ce sont les républicains et leur haine profonde du vote populaire (et on les comprend… ils perdraient beaucoup à un vote libre et transparent).


  6. kasper Le 30 novembre 2016 à 04h25
    Afficher/Masquer

    1 – le double standard concernant le complotisme est vraiment énervant (comme tous les doubles standards). Chaque fois que vous en avez l’occasion, renvoyez les gens qui accusent sans preuve Poutine d’interférer dans les élections aux USA et en Europe dans leurs filets en les appelant pour ce qu’ils sont: des theoriciens du complot. Crise de rire assurée quand ils essaieront de s’en depatouiller par des arguments percutants du genre “ouiiii, mais laaaaaa, c’est different quoiiii”.

    2 – il est devenu de bon ton de critiquer le système des grands electeurs. Sauf qu’au final, si on compare avec, par exemple, la designation du PM au Royaume Uni, ca n’est pas si different. Les députés anglais sont elus sans proportionelle, au scrutin uninominal a 1 tour dans chaque circonscription. Si vous avez de nombreuses circonscriptions peu peuplées ou le parti des bulbizarres est tout juste majoritaire, et peu de circonscriptions urbaines ou le parti des salameches est ultra majoritaire, vous pouvez avoir une majorité d’anglais qui votent salameche et une assemblee majoritairement bulbizarre, qui designera un PM bulbizarre dans un pays majoritairement salameche. En France le PR est elu directement, mais l’AN est élue par circonscriptions, et le PM doit recevoir son approbation. Ca n’est pas si différent. La encore, quand on rappelle ce fait aux gens qui jugent tout a coup absolument necessaire de réformer le mode de scrutin US (mais n’y voyaient rien a redire jusque la…), on peut profiter d’un beau numero de rhétorique jésuite pour expliquer que oui, mais la, c’est pas pareil.


  7. bob Le 30 novembre 2016 à 04h27
    Afficher/Masquer

    Selon un expert en lois électorales, techniquement, il peut y avoir un risque que le comptage ne soit pas achevé avant le vote des grands électeurs du 19, ce qui laisserait les 2 candidats dans l’impasse, sans atteindre le nombre requis et pourrait permettre à Obama de passer par une décision du congrès pour choisir le futur président. bon, le congrès est républicain, donc Trump l’emporterait en toute logique, mais cela entacherait sa présidence…
    Pour d’autres, c’est une question d’argent. Stein à déjà levé plus de 6 millions de dollars pour le recompte et a dit que s’il y avait un surplus, il serait alloué à une meilleure transparence du système électoral. Ce qui est certain, c’est qu’elle bénéficie d’une meilleure couverture médiatique que celle dont elle a eue lors de la campagne et que son parti s’est désolidarisé de cette démarche. Il pourrait aussi s’agir d’un cheval de Troie permettant aux démocrates de participer à ce recompte sans en être les instigateurs préliminaires..beaucoup d’interrogation sur cette femme qui disait il y a peu qu’une présidence Clinton mènerait à une guerre ouverte contre la Russie et qui ne recompte que des états gagnés par Trump.
    ça va être long jusqu’en janvier.


    • atanguy Le 30 novembre 2016 à 04h47
      Afficher/Masquer

      “qui ne recompte que des états gagnés par Trump”
      Ce sont des états qui normalement auraient du voter démocrate et de plus les résultats sont tres proches. Voila la raison…


      • DocteurGrosDois Le 30 novembre 2016 à 05h42
        Afficher/Masquer

        @atanguy
        Justement, pourquoi une candidate qui a fait entre 0.8 et 1.1% dans ces États réclame-t-elle un recomptage? Elle espère 1.3%?

        Même si les intentions personnelles de Jill Stein sont sincères, elle fait très clairement le jeu de Clinton.

        Clinton a déjà concédé la défaite, donc elle ne peut pas réclamer elle-même un recomptage qui d’ailleurs a très peu de chance de changer quoi que ce soit.

        Clinton et les Démocrates ont tout perdu, sauf les media. Et ils feront tout ce qu’ils peuvent jusqu’à l’investiture le 20 Janvier prochain.


      • Dizalch Le 30 novembre 2016 à 07h30
        Afficher/Masquer

        Oui enfin, les états en question (démocrates donc), certifient les résultats et ne veulent pas de “recompte”… De toute façon même si ça se fait, elle met fin à sa carrière politique avec ce qu’elle a déclenchée comme “idiote utile de HRC”

        Michigan:
        http://www.zerohedge.com/news/2016-11-28/michigan-certifies-donald-trump-winner-states-electoral-votes

        Wisconsin:
        http://www.zerohedge.com/news/2016-11-28/wisconsin-denies-request-recount-hand-stein-threatens-sue

        Mais comme d’hab, l’obs passe a côté… Sans compter que l’avocat de HRC n’en veut pas non plus (http://www.zerohedge.com/news/2016-11-28/hillary-lawyer-calls-nc-gop-governor-stop-recount-even-though-race-tighter-wi-mi-pa); que les verts se désolidarisent, etc, etc.

        cdt


        • bob Le 30 novembre 2016 à 10h15
          Afficher/Masquer

          La question que je me pose… certes, les états démocrates refusent le décompte… mais est-ce légal? Si non, Jill Stein pourrait saisir une cour pour faire valoir son droit … ce qui prendrait du temps et ne pourrait aboutir avant le 19? simple supposition, j’en convient.. l’avenir le dira


  8. kasper Le 30 novembre 2016 à 04h27
    Afficher/Masquer

    3 – Au final, les grands defenseurs de la démocratie qui critiquent le systeme du college electoral mais appellent les grands electeurs republicains a voter Clinton sont les pires anti-democrates. Vous ne pouvez pas faire plus oligarchique que de dire “le vote citoyen a constitué le college electoral pour qu’il designe salameche, mais entre notables nous allons decider de finalement designer bulbizarre, qui nous convient plus”. Quoi qu’on pense de Trump ou de Clinton, il n’y a pas meilleure facon de dire aux electeurs americains ” ecoutez, votez comme vous voulez, au final c’est notre candidat désigné qui gagne”. Si apres ca des etats (re)demandent a faire secession, faudra pas venir se plaindre…


  9. DocteurGrosDois Le 30 novembre 2016 à 05h08
    Afficher/Masquer

    Jill Stein s’est décrédibilisée au point d’être publiquement dénoncée par son propre directeur de campagne, et par son propre parti qui songe à l’éjecter.

    Cette initiative (apparemment personnelle), de la part d’une candidate ultra-minoritaire qui n’avait aucune chance de gagner, ne pouvait que faire le jeu de Clinton. D’autant plus que Jill Stein n’a réclamé le recomptage que dans des États ou Trump a gagné.

    D’autre part son site de crowdfunding pour financer les frais de recomptage est passé de 87000 à 4.5M en trois jours (aujourd’hui 6.5M), alors que son budget de campagne n’a jamais dépassé 3.5M…

    Donc ça sent la manœuvre en concordance avec les accusations de hack par les Russes, etc. Et c’est aussi un cadeau empoisonné à la candidate que les démocrates accusent d’avoir volé des voix essentielles à Clinton.


  10. Fabrice Le 30 novembre 2016 à 06h51
    Afficher/Masquer

    Un point que j’aimerais comprendre j’ai cru lire que dans certains états on ne demandait pas de contrôler l’identité du votant qu’elle procédure est utilisé (liste électorale, …) pour assurer la viabilité des votes ? Peut on se trouver avec plus de votants que d’électeurs ?


  11. Olposoch Le 30 novembre 2016 à 09h26
    Afficher/Masquer

    On pourrait aussi refaire la primaire démocrate tant qu’à faire?
    Parce que super-délégués + fraudes + révélations de wikileaks…


  12. Lysbeth Levy Le 30 novembre 2016 à 09h35
    Afficher/Masquer

    Quelle hypocrisie quand même, vouloir recompter les voix juste parce que Trump n’était pas “le chouchou” attendu “des médias” alors qu’en 2000 quand Bush a gagné “a peine” c’est parce que la justice à refuser le recomptage des machines a vote pour ne pas laisser passer Al Gore qui était donné gagnant dans les votes !! En Floride notamment ou (votegate) le recomptage aurait dû être fait suite à des malversations dans le décompte des voix. “Il fallait que Bush passe” contre Gore pour l’année 2001 si “importante” aux yeux de l’état profond. Et là ils veulent à tout prix recompter les voix alors qu’il ne semble pas qu’il y est plus de fraude que d’habitude. Bah oui hein, les machines à vote sont encore plus susceptibles d’être trafiquées que ce qu’on pense.


  13. UnJournaliste Le 30 novembre 2016 à 09h45
    Afficher/Masquer

    Savez-vous qu’en France le recomptage est interdit par la loi électorale? Le ministère de l’intérieur considère, à juste titre, que la sécurité des bulletins n’est plus assurée une fois l’urne ouverte. Le temps du dépouillement est particulier car la présence de tous les assesseurs, des représentants des candidats et du public permet normalement un contrôle croisé des bulletins papier. Une fois le dépouillement terminé, nul sait où vont trainer les bulletins. Pour cette raison, A l’issue du décompte, le président du bureau de vote dresse un procès verbal avec les résultats et tous les incidents de la journée (ouverture en retard, casse du scellé, bagarre, etc….) qu’il envoie au ministère. Le président du bureau est censé à partir de là détruire les bulletins.
    Le seul recours possible est de demander l’annulation des résultats d’un bureau. Sur la base du PV, le bureau des élections peut décider de soustraire le bureau du résultat total.
    Sur une élection nationale, un bureau de moins n’influe pas le résultat ; sur une élection locale, l’impact peut être plus grand. Les candidats le savent et la création d’incidents dans un bureau connu défavorable se produit régulièrement.


  14. s Le 30 novembre 2016 à 10h01
    Afficher/Masquer

    Mme Stein déclarait pourtant durant la campagne que, pour ce qui est de la politique extérieure, Trump était moins dangereux que Clinton :
    http://legalinsurrection.com/2016/10/jill-stein-trump-less-dangerous-than-hillary-who-would-start-war-with-russia/


    • stef1304 Le 30 novembre 2016 à 14h12
      Afficher/Masquer

      Oui, mais une exposition gratuite de plusieurs semaines dans les média et 6, 5millions de dons, cela représente une solide motivation… semble-t-il.

      Je ne résiste pas au plaisir de citer un des articles de Dedefensa sur le sujet. Il récapitule divers commentaires US sur la question.
      http://www.dedefensa.org/article/les-dames-aussi-a-lassaut-du-colosse


  15. YpLee Le 30 novembre 2016 à 11h26
    Afficher/Masquer

    Toujours l’excellent Paul Joseph Watson sur le sujet :

    https://www.youtube.com/watch?v=CEScRn-nPvY

    et

    https://www.youtube.com/watch?v=Q-bwY-40QAY

    Qu’est ce qu’on ce marre ces temps :p


    • shuppy Le 30 novembre 2016 à 12h30
      Afficher/Masquer

      Sympa le lien vers un allumé d’extrême droite, il bosse toujours pour Infowars ? ( site du taré complotiste Alex Jones )


  16. BrianDuSysCat Le 30 novembre 2016 à 11h47
    Afficher/Masquer

    excusez moi pour le HS, mais à quel moment pensez-vous que le blog les crises va parler des frères Podestas ? Est-ce que ces allegations de pédophilie doivent être prises au sérieux ? on les retrouve quand même sur des portraits robots

    http://www.thelastamericanvagabond.com/top-news/podesta-brothers-revealed/


  17. Eric83 Le 30 novembre 2016 à 13h51
    Afficher/Masquer

    L’avocat de la campagne de Clinton, Marc Elias, a cautionné la démarche de Jill Stein pour un recomptage des voix dans 3 Etats…avant de faire machine arrière.

    Voici un article intéressant de Breitbart éclairant les liens entre Marc Elias, Soros et certaines procédures financées et engagées pour lutter contre notamment plus de transparence dans le scrutin électoral.

    http://www.breitbart.com/big-government/2016/11/28/soros-financed-attorney-leading-hillary-clintons-recount-efforts/


  18. Nicolas Le 30 novembre 2016 à 16h34
    Afficher/Masquer

    Présenter Jill Stein comme la plus farouche opposante de Trump, c’est un peu bizarre. Oui, Trump veut que le business décide de tout sans entrave (peu importe qu’on bousille la planète au passage) mais Jill Stein a bien précisé que Clinton était pire que Trump parce qu’elle veut absolument la guerre, y compris contre la Russie.
    Le déchaînement contre Jill Stein qui fait état de soupçons sur les machines à voter est étrange. Commençons par le fait que les machines à voter ne devraient pas exister. Il y a des pays où l’on peut voter avec des bulletins en papiers sans faire des heures de queue comme c’est le cas aux USA, les machines à voter ne représente qu’un recul de la “démocratie” (et pourtant on partait de pas grand chose).


  19. Jean Le 30 novembre 2016 à 17h28
    Afficher/Masquer

    Ce recomptage des voix fait un peu “république bananière”.
    Qui finance ?


  20. Nordique Le 30 novembre 2016 à 19h11
    Afficher/Masquer

    L’OBS a fait une erreur concernant le résultat pour le nombre des grands électeurs républicains. Ce n’est pas 290 mais bien 306.


  21. RGT Le 30 novembre 2016 à 19h41
    Afficher/Masquer

    Recomptage de voix ?
    Pour quoi faire ?

    De toues façons, le résultat de l’élection ne sera pas plus “démocratique” quelque en soit le résultat.

    La première chose à faire AVANT de procéder à une élection, serait d’éduquer les électeurs pour qu’ils puissent détecter les bobards que débitent les candidats avant l’élection, et surtout qu’ils puissent prédire quel sera le véritable comportement des “Divins Élus” une fois installés sur leur trône.

    Surtout pas !!! Ces crétins seraient alors capables de boycotter les élections tant qu’on ne leur présenterait pas des candidats intègres qui mèneront une politique réellement profitable aux gueux.

    Quand on voit que par exemple Elisabeth Hillary Grigou (voir le billet “[Vidéo] Syrie Irak Russie – Des langues se délient sur nos TV (E. Guigou panique)”) est toujours élue malgré toutes ses trahisons et ses magouilles, on ne peut voir que deux options :
    – Les “élus” on soudoyé les électeurs.
    – Les électeurs sont réellement stupides pour élire de tels individus.

    J’ai parlé de cette dame car elle est “exemplaire”, mais quel que soit le parti ils sont tous aussi “intègres”.


  22. Nadia Le 02 décembre 2016 à 18h41
    Afficher/Masquer

    Bref, comme disait Poutine dernièrement à un journaliste américain, il parait évident de soumettre la légimité démocratique de l’élection américaine par des observateurs internationaux véritablement indépendants. Y aurait moins de soucis. Ils vont finir comme des pays du tiers-Monde au point de vue des Droits de l’homme!


  23. Krystyna Hawrot Le 03 décembre 2016 à 21h19
    Afficher/Masquer

    La dernière fois que j’ai entendu parler “d’anomalies statistiques” c’était en 2006 au moment du comptage des voix lors des élections au Conseil d’Administration d’ATTAC France, l’association française forte alors de 25 000 membres et artisane de la campagne du NON français du TCE. (c’est ATTAC, sous la houlette de Jaques Nikonoff et derrière lui de Jacques Cassen qui avait écrit les principaux textes critiques TCE et les avaient fournis aux partis PCF et LCR, syndicats et tous les autres mouvements). Le but était de détruire ATTAC en instillant l’idée que son président est un fraudeur -ceux qui étaient à la manoeuvre étaient les mêmes qui aujourd’hui ont abîmé la gauche radicale française dans le soutien au régime de Kiev… Effectivement des paquets de bulletins de vote avaient disparu – probablement volés des locaux de l’association dont les dirigeants n’avaient pas compris combien d’ennemis puissants et malins ils avaient… Ce n’est pas toujours l’accusé de fraudes qui est fraudeur, voilà ce que cette expérience m’a apprise. Et aussi aujourd’hui ATTAc est une petite structure qui ne gêne personne – à qui profite le crime?


  24. pyrrhogaster Le 04 décembre 2016 à 21h46
    Afficher/Masquer

    je ne vois nulle part le nombre des délégués concernés dans ces 3 états. Sont-ils assez nombreux pour faire basculer le choix lors de l’élection du 19 Novembre?


    • pyrrhogaster Le 04 décembre 2016 à 22h06
      Afficher/Masquer

      je veux dire 19 décembre, le jour de l’élection du président par les grands électeurs


Charte de modérations des commentaires