Une vision libérale…

Source : Institut des libertés, Charles Gave, 30-10-2016

Vendredi soir, 12 jours avant l’élection aux USA, le FBI à la stupéfaction générale annonce par la bouche de son directeur général James Comey qu’il a décidé de rouvrir l’enquête en forfaiture contre madame Clinton. Voilà qui confirme au delà de tout ce qu’il pouvait espérer les accusations de Donald Trump qui n’a cessé d’appeler sa rivale « corrupt Hilary « (voir le précédent article : les casseroles de madame Clinton).

Voilà aussi qui risque de faire basculer l’élection.

Revenons en arrière pour mieux comprendre.

L’ explication officielle du changement d’attitude du FBI est qu’une autre enquête, également confiée au FBI portant sur un politicien démocrate de NY, pédophile notoire ( ce pourquoi il y avait enquête) avait vu les ordinateurs de ce sinistre personnage saisis et que le FBI avait trouvé dans ses serveurs des dizaines de milliers d’emails envoyés par sa femme.

Rien de bien anormal me direz-vous.

Si ce n’ est que sa femme est l’amie de cœur et la principale collaboratrice depuis des années …. d’Hilary Clinton.

Il semble bien que cette jeune personne ait gardé copie des emails de madame Clinton dans ses ordinateurs à elle (on sait que madame Clinton avait installé chez elle un serveur parfaitement illégal et qu’elle avait fait détruire tous ses emails par des professionnels APRÈS que le Congrès lui ait donné l’ordre de tout livrer, ce qui constitue une double forfaiture).

Rien ne prouve que cette jeune personne ait été aussi diligente dans la destruction de ses documents à elle et comme elle est d’origine Saoudienne et d’une famille très liée aux frères musulmans, il est peut être légitime de se demander si nombre de gens au Moyen Orient n’ avait pas eu accès à toutes les décisions de la diplomatie US en temps réel…hypothèse embarrassante à tout le moins et qui expliquerait en partie peut être les foudroyants résultats de monsieur Obama au Moyen- Orient ou en extrême orient.

L’ enquête menée par le FBI avait cependant été conclue à la stupéfaction générale en Juillet 2016 par une demande de non lieu par monsieur Comey qui avait souligné que madame Clinton avait à peu près commis tous les crimes que l’on pouvait lui reprocher mais qu’il ne demandait pas d’inculpation …car elle ne se rendait pas bien compte des conséquences de ses actions.

Voilà une nouvelle un peu inquiétante si elle venait à occuper la fonction présidentielle aux USA.

La découverte de milliers d’emails de madame Clinton chez sa collaboratrice préférée risque de prouver au delà de tout ce qui est raisonnable la culpabilité de madame Clinton.

Et donc faire tomber tout l’appareil crapuleux qu’avaient monté les Clinton pour contrôler le parti démocrate depuis trente ans, à grand coup de corruption.

D’où sans aucun doute le revirement rapide du directeur du bureau, peu enclin à se sacrifier.

Quand le bateau coule, les rats quittent le navire.

Depuis cette date fatidique de Juillet, beaucoup de choses se sont passées en sus de ce coup de tonnerre, qui commençaient à faire un peu désordre, et je les mentionne sans ordre d’importance particulier.

  • En premier lieu, nous avons eu une véritable révolte de tous les cadres dirigeants du FBI contre cette décision, les mêmes cadres faisant passer dans la presse de plus en plus d’informations montrant les pressions que le ministère de la justice avait exercé contre le FBI pour bâcler et fermer le dossier.
  • Ensuite, il a été appris que celui qui menait l’enquête au sujet des turpitudes (le numéro 2 du FBI) avait une épouse qui se présentait comme candidate démocrate en Caroline du Nord, dont le gouverneur est le plus ancien ami des Clinton. Rien d’anormal jusque là. Ce qui est plus étonnant est que les Clinton avaient subventionné la candidate à hauteur de $.. 650 000 , ce qui n’est pas rien. La femme du directeur qui mène l’enquête reçoit 650 000 dollars de la personne sur laquelle son mari enquête ? Voilà qui ressemble fort à une corruption et le directeur général adjoint aurait dû à tout le moins se désister.
  • Enfin, nous avons appris grâce à Wikileaks que le parti démocrate payait des mauvais garçons pour créer des incidents raciaux et violents lors des réunions organisées par monsieur Trump, ce qui est passible de prison et monsieur Podesta le Président du parti risque de se retrouver à l’ombre d’ici peu, lui aussi.
  • Toujours par Wikileaks, nous apprenons que Bill Clinton a touché plus de 30 millions de dollars de » speaking fees » payés par des entreprises du style UBS qui avaient des ennuis avec la justice américaine. Curieusement, ces ennuis s’atténuaient une fois les Clinton payés.
  • Rajoutons que la ministre de la justice dans l’administration Obama, très vieille alliée des Clinton a refusé de témoigner devant le Congrès sur les pressions qu’ elle a exercé sur le FBI de peur de s’ inculper elle même (utilisation du cinquième amendement pour les spécialistes).
  • Et donc l’administration Obama et Obama lui-même sont compromis jusqu’au cou dans toute cette galère, et on le sait puisque le Président envoyait des emails sur le serveur illégal d’Hilary sous un pseudonyme, a ;ors qu’il a toujours soutenu qu’il ne savait pas que madame Clinton avait son propre server (merci encore Wikileaks).

Tout cela confirme ce que j’explique depuis des années : une classe criminelle sans aucune considération pour la Loi avait pris le pouvoir aux USA et contrôlait ministère de la justice, FBI, parti démocrate, une bonne partie des media officiels et que sais je encore…

Les États- Unis étaient en fait rapidement en train de devenir une république bananière.

Bien entendu Obama fait partie de cette clique puisque c’était le candidat du parti démocrate de Chicago, de loin le plus corrompu aux USA et donc madame Clinton se croyait vraiment au dessus des lois puisqu’elle tenait le Président lui même.

Grâce à Dieu, mais surtout grâce à Wikileaks et à des hommes et des femmes honnêtes au FBI, la vérité l’emporte, les crapules sont démasquées, comme à la fin du Tartuffe et j’en suis fort aise.

La question suivante doit maintenant être abordée:

Que va-t-il se passer maintenant?

Jamais les milliers d’email ne pourront être traités dans les jours qui viennent et donc l’élection va avoir lieu dans la plus grande incertitude juridique. Si des preuves certaines sont trouvées, madame Clinton ira en prison, certainement.

Si les citoyens sont assez bêtes pour voter pour quelqu’un qui risque d’aller en prison à peine élue (ce que je ne crois pas), ou si la machine électorale démocrate réussit à voler l’élection comme pour Kennedy, alors nous aurons une crise de régime aux USA , de nature constitutionnelle.

Le Président nouvellement élu sera traduit devant un tribunal constitué par le congrès et sera sans doute ‘ impeached » par la chambre des représentants qui laissera au sénat la responsabilité de destituer le Président.

Voilà qui rendra les US quasiment ingouvernables pendant au moins deux ans, jusqu’à l’élection suivante.

Si monsieur Trump est élu, ce qui me parait de plus en plus probable, madame Clinton et sans doute son Bill de mari iront en prison où ils risquent de retrouver une grosse partie de l’administration Obama, en commençant par la ministre de la justice.

Et je ne pense pas que le Président Trump sera particulièrement généreux pour ceux qui l’insultent depuis plus d’un an.

Il va vouloir faire des exemples et il l’a promis au Peuple.

Pour éviter tous ces ennuis, le Président Obama peut choisir de pardonner madame Clinton, monsieur Clinton, son ex ministre de la justice et peut être le précédent ministre de la justice, ce qu’il a le droit de faire.

Mais on imagine l’impact sur le peuple si toutes ces crapules échappaient au châtiment qu’ils méritent.

Et le Président sortant en sortirait complètement déshonoré, ce qui pour un homme aussi vaniteux que monsieur Obama serait difficile à accepter

Et cela voudra dire aussi la mort des élus démocrates à l’élection suivante et peut être la disparition du parti…

De toutes les façons, il va falloir que le parti démocrate se purge de toutes les créatures des Clinton, plus corrompues les unes que les autres.

Et croyez-moi, les couteaux commencent à sortir chez les démocrates « honnêtes », et il y en a beaucoup.

Bref, nous rentrons dans des temps intéressants et je deviens de plus en plus optimiste.

Après le Brexit, la chute du gang Clinton aux USA.

Ma foi en la Démocratie remonte à vue d’œil.

Le monde va de mieux en mieux

Source : Institut des libertés, Charles Gave, 30-10-2016

=========================================

À propos de l’affaire, vous lirez ici l’origine de cette enquête du FBI sur le mari de l’assistante de Clinton :

The New York Times reports that the F.B.I. obtained new Hillary Clinton emails after seizing electronic devices from Anthony Weiner and his wife Huma Abedin.

The F.B.I. began investigating Weiner after he sent lewd photos to a 15-year-old girl, after the girl shared text messages she received from Weiner with the Daily Mail.

Ca fait évidemment les choux gras du tabloîd Daily Mail – ici, ici ou ici

On lira aussi l’article Wikipedia sur l’assistante en question, ou celui du Monde.

huma-abedin-hillarys-other-daughter-clinton-02

cwmddi0wgaahe0f

Nous vous proposons cet article afin d'élargir votre champ de réflexion. Cela ne signifie pas forcément que nous approuvions la vision développée ici. Dans tous les cas, notre responsabilité s'arrête aux propos que nous reportons ici. [Lire plus]Nous ne sommes nullement engagés par les propos que l'auteur aurait pu tenir par ailleurs - et encore moins par ceux qu'il pourrait tenir dans le futur. Merci cependant de nous signaler par le formulaire de contact toute information concernant l'auteur qui pourrait nuire à sa réputation. 

91 réponses à Coup de tonnerre dans la campagne présidentielle américaine, par Charles Gave

Commentaires recommandés

BrianDuSysCat Le 02 novembre 2016 à 06h01

je trouve l’auteur de l’article un peu trop optimiste : ces crapules n’iront pas en prison, et le peuple avalera la couleuvre comme toujours. On fera passer les derniers qui réchignent pour des pro-russes, pendant qu’Hillary Clinton paradera sous une pluie de paillettes pour fêter sa victoire.
Et ça c’est la meilleure version, dans la pire, les perdants renversent l’échiquier ie ils provoquent la guerre.

  1. Grégory Le 02 novembre 2016 à 02h54
    Afficher/Masquer

    Je n’irai pas jurer que cette affaire illustre autre chose qu’Hillary Clinton qui s’empêtre dans sa peur des affaires. Je n’irai pas jurer non plus qu’on n’est pas dans un système mafieux bien pire que ce que ses contempteurs les plus acharnés imaginent, avec argent étranger contre email facilement piratables.

    Par contre je note beaucoup de signes forts d’une bascule massive. Des démocrates/éditocrates qui lâchent Clinton en dernière ligne droite, le simple mouvement de Comey (FBI) qui semble inquiet de comment le vent tourne, des files hallucinantes aux meetings de Trump. Surtout, un inversement de tendance entamé avant cette affaire Comey/FBI/Mails. Scott Adams faisait remarquer que si les sondages étaient truqués (pour influer le vote, fameux biais de soumission au groupe, Asch) on assisterait en dernière ligne droite et au cas où ils n’auraient pas réussi à influencer suffisament l’opinion exactement à ce genre d’épisode, où les instituts prendraient un pretexte pour justifier une grosse correction. Car certes la relance est vilaine, mais il semble douteux qu’elle change autant d’avis à ce stade.


    • Julie Péréa Le 02 novembre 2016 à 09h41
      Afficher/Masquer

      Parvenons-nous enfin à la fin d’un cycle : celui d’une oligarchie toute puissante ? Où de vrais résistants se font un peu plus nombreux chaque jour n’acceptant plus l’inacceptable donc l’injustice. D’autres éléments mettent en perspective ce que révèle “les affaires” Clinton de cet article.
      C’est en fin de mandat, que le congrès US fait pour la 1ère fois échec au véto d’Obama sur la loi JASTA. Militants du Larouche PAC, assoces des victimes du 9/11 et citoyens ont durant un mois gardé mobilisés les membres du Congrès à fin qu’ils ne quittent pas Washington dans l’attente de la décision d’Obama et votent contre le véto (pour exemple récent).
      Plus largement, face à la menace d’une guerre mondiale, les alliés de 30 ans des USA se tournent les uns après les autres vers la politique inclusive de développement mutuel des Nouvelles Routes de la Soie de la Chine et des BRICS.
      Ceux qui réussissent le mieux dans la vie, ceux ne sont pas les gros durs des cours de récréations ! (expérience perso)


      • Grégory Le 02 novembre 2016 à 13h27
        Afficher/Masquer

        Il me semble effectivement qu’on a d’un coté une situation de recul de l’hégémonie US sur les marqueurs que vous indiquez. En soit le lien avec la classe dominante est diffus mais en démocratie comme ailleurs les détaites et reculs amènent souvent des changement d’équipes, officielles et officieuses.

        Ceci dit je suis beaucoup plus friand de l’angle “ilot de croissance vs périphérie” qui correspond drôlement aux cartes électorales, aux USA, aux UK, en France etc.


        • Julie Péréa Le 02 novembre 2016 à 17h29
          Afficher/Masquer

          Pas sûre de comprendre la notion de “ilot de croissance vs périphérie”. Une petite explication ? Merci. En attendant … je précise.
          Vous avez un groupe de pays qui refuse le diktat de l’hégémonie des milieux financiers qui écrasent tous les peuples et accroissent la misère.
          Par la politique des Nouvelles Routes de la soie (maritime, terrestre, spatiale et “sous-marine”), ces pays coopèrent à leur développement mutuel pour sortir leurs populations respectives de la misère face à un occident qui n’a rien d’autre à offrir que l’effondrement du système financier et une guerre mondiale thermonucléaire, donc le chaos pour tous.
          Un changement d’équipes aux USA, Fr, Uk ne viendra pas à bout devant la volonté de la Russie, Chine et Inde de créer un nouvel ordre économique où un pays est égal à une voix à moins de provoquer des révolutions colorées et des changements de régime.
          A l’aube d’une nouvelle ère pour l’humanité ? Celle de la coopération et plus de la guerre de tous contre tous.


    • K Le 02 novembre 2016 à 10h19
      Afficher/Masquer

      On ne sait pas si les instituts de sondage sont achetés, mais même indépendamment de ça, je pense que le vote Trump est sous-estimé, de la même manière que le oui au brexit a été sous-estimé par les sondeurs, tout comme le vote FN pendant longtemps. Les gens sondés n’osant pas tous dévoiler un vote qu’ils n’assument pas. En plus, on ne sait pas comment va se comporter le corps électoral (comme pour la primaire de droite chez nous); beaucoup d’américains qui ne votaient plus depuis 30 ans vont retourner aux urnes pour cette élection car ils ont enfin une offre politique alternative (et non pas un duel pepsi-coca) et cela aussi les sondeurs ont du mal à le prendre en compte dans leur modèles.
      A part ça, un grand bravo à Charles Gave (et à les-crises par la même occasion), qui nous propose un petit bijou de synthèse et d’exhaustivité au sujet de Clinton. Un article percutant.


      • Grégory Le 02 novembre 2016 à 13h24
        Afficher/Masquer

        Il faut toutefois noter que dans les primaires, il n’y a pas eu d’effet “shy Trump voters” et que les sondages ont même été légèrement au dessus de ses scores réels. On peut arguer qu’il y a de grosses différences entre les primaires et l’élection nationale, à raison, mais l’existence d’un différentiel même modeste reste hypothétique et impossible à estimer avant le vote lui même.


  2. christorenn Le 02 novembre 2016 à 03h56
    Afficher/Masquer

    Ce qui est dans l’obscurité se dévoile avec la venue du jour, grâce quand même à bon nombre de gens et d’informateurs honnêtes, courageux,généreux et efficaces.l’Amérique est en train de brûler sa république bananière, la vérité jusqu’au bout éclairera la révolution des 99% contre le 1% des riches des escrocs et des criminels.Merci pour de telles infos insdispensables.


  3. Charles Le 02 novembre 2016 à 04h06
    Afficher/Masquer

    Clémenceau, sans doute jeune et alors de gauche, aurait déclaré un jour “Votez pour le plus bête, c’est le moins dangereux”.
    C’est une maxime très sage. De toute façon, les décisions sont prises par la classe capitaliste. Le président est un comédien chargé de donner le change. Le plus bête est celui qui trompera le moins de gens…
    La crise de l’establishment se confirme aux Etats-Unis… Si Yorgos Mitralias ne se trompe pas, on va dès lors vers une explosion sociale:http://wp.me/p5oNrG-sw4
    C’est alors que le monde irait de mieux en mieux.


    • caracole Le 02 novembre 2016 à 12h10
      Afficher/Masquer

      C’est bien connu que Bush junior est un intellectuel, et qu’il n’a pas semé les graines de tout ce qui se passe aujourd’hui.


  4. Renard Le 02 novembre 2016 à 05h12
    Afficher/Masquer

    M.Gave ne va pas loin assez loin lorsqu’il parle du gang Clinton, je parlerais plutôt du complexe militaro-industriel (cf Einsenhower) ou parti de la Guerre Perpétuelle, qui existe, et souvent domine, depuis la fin de la seconde guerre mondiale. Voir à ce sujet l’excellent film JFK chef d’oeuvre d’Oliver Stone.

    Si Trump gagne les élections et met effectivement fin à ce système, ce sera une grande bouffée d’oxygène pour un grand nombre de pays qui pourront enfin mener une politique indépendante sans craindre le coup de trique de l’oncle Sam ; on tendra je pense un peu plus vers la paix mondiale.

    Toutefois, jusqu’où peut et veut aller Trump dans sa redéfinition de la politique étrangère ? S’il veut effectivement cesser le bras de fer avec la Russie, je doute qu’il veuille mettre fin aux liens de domination qui s’exerce des USA envers des pays plus faibles, notamment d’Amérique du Sud, chasse-gardée des américains depuis la doctrine Monroe en 1823.


    • Charles Le 02 novembre 2016 à 12h29
      Afficher/Masquer

      Voici un extrait du discours de Eisenhower sur le complexe militaro-industriel: http://wp.me/p5oNrG-rxQ
      Cela fait partie de l’Etat, que certains disent “profond” quand il confondent gouvernement et Etat, autrement dit de la trame fondée sur l’accumulation capitaliste, sur laquelle Eisenhower, comme les autres, n’ont fait qu’improviser, en bons comédiens, avec de bons cachets.


    • Julie Péréa Le 02 novembre 2016 à 13h17
      Afficher/Masquer

      Le complexe militaro-industrialo-financier n’a-t-il pas pousser Trump pour s’assurer de faire passer Clinton ?
      Le hic est que, sans doute, n’ont-ils pas vu le boomerang leur revenir en pleine figure, à savoir les “affaires” Clinton &Co.


      • sissa Le 02 novembre 2016 à 23h11
        Afficher/Masquer

        Trump fera lui aussi ce qu’on lui dira. C’est un type sans programme politique. S’il est élu, il adoptera la politique qu’o lui proposera..


  5. BrianDuSysCat Le 02 novembre 2016 à 06h01
    Afficher/Masquer

    je trouve l’auteur de l’article un peu trop optimiste : ces crapules n’iront pas en prison, et le peuple avalera la couleuvre comme toujours. On fera passer les derniers qui réchignent pour des pro-russes, pendant qu’Hillary Clinton paradera sous une pluie de paillettes pour fêter sa victoire.
    Et ça c’est la meilleure version, dans la pire, les perdants renversent l’échiquier ie ils provoquent la guerre.


    • Jacques F. Le 02 novembre 2016 à 21h27
      Afficher/Masquer

      Je vois 2 issues :

      – Clinton est élue, elle se fait condamner, ce sont bien les démocrates qui s’installent en janvier, mais pas HRC à leur tête.
      D’ailleurs, je me demande si WijiLeaks ne lâche pas ces mails si tardivement justement pour que les Démocrates passent, mais pas HRC.

      – (plus probable) Obama annonce que c’est une odieuse cabale menée par les Russes contre HRC, alors il lui donne une grâce présidentielle “pour la stabilité du pays”, et on n’en parle plus.


    • kesse Le 02 novembre 2016 à 21h40
      Afficher/Masquer

      Votre pessimisme et le contre-point de l’article Brian. Et c’est bien utile, meme si je ne vous rejoint pas entierement. Mais une chose est certaine, pour l’instant, les electeurs sont tres peu mis au courant de cette affaire ou selon des modalites qui consistent a decredibiliser les attaques contre le clan Clinton.

      A tous le moins, il me semble qu’il y a un point de rupture qui approche en terme d’informations par la grande presse. J’aimerais bien avoir l’analyse de Lordon a ce sujet, il travaille sur les points de ruptures dans les systemes institutionnels, je crois.


  6. Fritz Le 02 novembre 2016 à 06h08
    Afficher/Masquer

    Même les médias-système ont changé de ton ces derniers jours, c’est dire ! Le vent tourne…
    Cela dit, rien n’est joué, car des millions d’Américains ont déjà voté, avant la relance du FBI annoncée vendredi 28, et les États acquis à Trump élisent peu de grands électeurs en comparaison des États démocrates (Californie, New York). Mais tout devient possible…


  7. Laetizia Le 02 novembre 2016 à 07h25
    Afficher/Masquer

    Correction d’un détail : la collaboratrice d’Hillary Clinton, Huma Abedin, est d’origine pakistanaise. Son père était un extrémiste religieux musulman qui enseigna dans une université d’Arabie Saoudite, sa fille y a été élevée.


    • bluetonga Le 02 novembre 2016 à 08h24
      Afficher/Masquer

      En fait, ses parents sont connus pour leur implication dans le mouvement des “frères musulmans”, carte que Washington a clairement jouée en Afrique du Nord et au Proche-Orient au cours de dernières décennies. Pour l’anecdote, son sulfureux ex-époux Anthony Wiener est de confession hébraïque…

      Mais bien sûr, ce ne sont là que des coïncidences, et la guerre contre le terrorisme, c’est celle de notre liberté et de nos Lumières contre leur fanatisme et leur obscurantisme.


      • Shuppy Le 02 novembre 2016 à 15h44
        Afficher/Masquer

        Non ses parent ne sont pas:” connus pour leur implication dans le mouvement des Frères musulmans” , il a été reproché à son père d’avoir été proche du Hamas Palestinien (issu des Frères musulmans ). De plus, il (son père ) n’était que professeur invité à l’université du roi Abdulaziz qui n’est pas ,si je ne m’abuse, un établissement religieux. ( oui Ben Laden a étudié dans cette université, et alors )

        trop de sous entendue dans certains commentaires qui transformes des approximations en certitudes


        • Julie Le 02 novembre 2016 à 19h45
          Afficher/Masquer

          … le père était membre de la shoura en Arabie Saoudite c’est tout de même être bien introduit, non?
          si Huma n’était pas liée aux Clinton elle n’aurait jamais pu remettre les pieds en Arabie Saoudite après son mariage sans être guillotinée pour apostasie…
          de plus, le mari volage n’a pas fait que d’envoyer des photos suggestives, il a carrément envoyé une photo en gros plan de.. ses parties intimes faisant bomber son calecon… à ses milliers d’abonnés twitter!
          Vanity Fair est moins prude que le monde ou wiki français pour tout cela.
          http://www.vanityfair.com/news/2016/01/huma-abedin-hillary-clinton-adviser
          (titre prémonitoire: es-ce qu Huma est l’arme secrète de Hillary ou son prochain “gros problème”?)
          et donc il serait normal que la femme d’un type pareil n’ait pas peur d’avoir une carrière publique après ça ? (en 2011) et qu’elle se retrouve à la tête de la campagne d’Hillary? à moins d’avoir un très bon carnet d’adresses, je vois pas…

          (quand le Jerusalem Post dénonçait la collusion Clinton/Frères musulmans.. ‘est bien loin tout ca)
          http://www.jpost.com/Blogs/Israel-Uncensored/Muslim-Brotherhood-Taking-Root-in-America-364951


        • bluetonga Le 02 novembre 2016 à 20h31
          Afficher/Masquer

          Pour Shuppy :

          http://www.nationalreview.com/article/312211/huma-abedins-muslim-brotherhood-ties-andrew-c-mccarthy

          où il est spécifié que Saleha Abedin, mère de Huma, est membre active de la branche féminine des Frères Musulmans, les Soeurs Musulmanes, et qu’elle y a longuement dirigé une organisation connue comme le Comité Musulman International pour la Femme et l’Enfant, une branche du Conseil Islamique International pour la Dawa et l’Aide.

          Un autre lien avec diverses précisions, en français :
          http://legrandsoir.info/les-documents-secrets-qui-devoilent-les-liens-souterrains-entre-les-etats-unis-israel-et-les-freres-musulmans.html

          Le truc supercool avec internet, c’est qu’il y a toujours moyen de gratter. Bonne lecture.


          • Shuppy Le 02 novembre 2016 à 22h56
            Afficher/Masquer

            Rapido:
            @Julie
            -la choura en Arabie Saoudite a été fondé en 1993 , si le père y a siégé ( à vérifier) cela ne fut pas très longtemps vu la date de sa mort : 1993
            -« Je suis fière d’être musulmane. Trump cherche à inscrire le racisme dans la loi. Mais son islamophobie ne reflète pas les valeurs de l’Amérique. » drôle de réponse pour une apostate

            @bluetonga
            National review est un site conservateur tout comme l’auteur de l’article donc à prendre avec méfiance (je ne dit pas que c’est faux, juste à vérifier )

            L’article sur Legrandsoir est une véritable saloperie, Mohsen Abdelmoumen l’auteur de ce torchon mélange plusieurs sources : shoebat.com et postedeveille.ca qui a traduit un article de Gulf New qui parle de la Libye et uniquement de la Libye ( http://gulfnews.com/news/mena/libya/us-document-reveals-cooperation-between-washington-and-brotherhood-1.1349207 )
            NB : le “mena” dans le lien pose probleme si l’article vient de http://www.menapress.org/

            Le lien vers Algérie-Patriotique est mort (404), le site est également à prendre avec précaution certains articles étant assez délirant


            • bluetonga Le 02 novembre 2016 à 23h37
              Afficher/Masquer

              @Shuppy. D’accord pour le dialogue. Je ne puis que citer des sources, pas en vérifier la véracité. La notion de Huma Abedin comme cheval de Troie ou au contraire asset de la maison blanche avait été lu ailleurs. De l’implication de ses parents dans l’organisation des frères musulmans, il me semble qu’il y ait peu de doutes. De l’instrumentalisation de ces mêmes frères musulmans par Washington non plus. Des relations privilégiées entre Huma et Hillary, disons qu’il s’agit d’une thèse plus hypothétique.

              Tous les empires finissent de la même manière. Par excès de hybris.


            • julie Le 03 novembre 2016 à 09h11
              Afficher/Masquer

              Je parlais de son mariage avec un non musulman. Ca suffit pr vous condamner en ar saoud. Pr le père c est l’article du vanity fair qui mentionne ca il me semble.


  8. Pierre Bourdon Le 02 novembre 2016 à 07h38
    Afficher/Masquer

    Selon l’analyste de la Chaire Raoul-Dandurant des Études stratégiques et diplomatique de l’UQAM (Université du Québec à Montréal), Killary Clinton gagnera tout de même la présidentielle. Compte tenu du mode de srutin du système du Collège électoral (Grands électeurs), Killary Clinton a trop d’avance dans les États démocrates pour que Trump puisse reprendre suffisamment ces États en sa faveur.

    https://www.facebook.com/tj18h/?hc_ref=PAGES_TIMELINE&fref=nf


    • Pierre Bourdon Le 02 novembre 2016 à 07h42
      Afficher/Masquer

      5 ième reportage de la page FB du Téléjournal de RC


    • hctaib Le 02 novembre 2016 à 12h59
      Afficher/Masquer

      En même temps prendre Radio-Canada comme source, c’est comme prendre CNN. Ils roulent à 200% pour Hillary Clinton et ne font que de la désinformation en sa faveur.

      D’autres sources (Un gars qui à 13 critères et qui ne s’est jamais trompés depuis 20 ans; un panel de 2000 personnes suivent pendant 1 an) donnent Trump gagnant.

      J’ajouterai que l’analyste de la fameuse chair serait assez à mal avec ses collègues s’il promouvait Trump.


      • Pierre Bourdon Le 02 novembre 2016 à 14h26
        Afficher/Masquer

        Perso, je suis loin d’être pour Killary, mais je voulais avancer cette analyse qui peut nous indiquer la raison si Trump ne passe pas. Leur système électoral est assez bizarre pour les présidentielles avec leurs Grand électeurs. Il s’agirait comme le dit dans un article, Paul Roberts Craig que les sondages et les votes soient truquées et s’en est fat pour Trump.


    • sissa Le 03 novembre 2016 à 20h11
      Afficher/Masquer

      Le site fivethirtyeight, qui s’est montré tout à fait juste dans la prédiction des résultats de 2008 et de 2012, juge lui, les chances de Trump réelles, car justement, en cas de scrutin très serré, le collège électoral avantagera le candidat républicain.

      so, wait and see…


  9. Nade Le 02 novembre 2016 à 07h48
    Afficher/Masquer

    Ouais, ça fait plaisir de voir enfin en oeuvre la Grande Révélation… les temps d’apocalypse, non ? Les complotistes jouissent grave !

    Mais… Chez nous aussi les médias ont tous soutenu Clinton.
    Chez nous aussi, des incohérences politiques…
    Chez nous aussi, les questions de débat transmises, tout ça,… ?

    Le danger serait de garder les yeux braqués sur ce feuilleton passionnant, “les autres” sans s’interroger sur nos propres liens ?


    • Julie Péréa Le 02 novembre 2016 à 18h37
      Afficher/Masquer

      Peut-être Est-ce une déclaration qui permet de faire le lien tout en dépassant la question de la trumperie aux USA comme chez nous …
      http://www.mediaterranee.com/3112016-declaration-franco-allemande-construisons-un-train-eurasiatique-pour-la-paix.html


    • Anne Jordan Le 03 novembre 2016 à 17h25
      Afficher/Masquer

      hé hé , changement de ton … depuis peu !
      ce midi , l’ineffable Brice Couturier , sur F.Culture parlait de Clinton comme d’une corrompue dévorée d’ambtion , et déplorait ” la satisfaction de tous les anti démocrates devant cette faillite d ela plus grande démocratie eu monde ” !!!


  10. bluetonga Le 02 novembre 2016 à 08h08
    Afficher/Masquer

    Le volte-face de Comey suscite beaucoup de commentaires, allant de la real politik face à une cause perdue, de la panique face à la mutinerie de ses agents jusqu’au patriotisme pur et dur qui le pousse à ménager l’indépendance du processus électoral. Une chose est sûre, sa position n’est guère confortable.

    L’enfumage de la presse est si opaque que bien malin serait celui qui pourrait prédire l’issue de l’élection. Mais si Hillary gagne, on peut s’attendre à pas mal de troubles aux USA. Trop de sang a été versé, les “déplorables” ne sont pas près d’oublier les gracieusetés d’Hillary à leur égard, la vague de fond anti-système monte en puissance (même s’il est un peu ubuesque de voir Trump en brandir la bannière), et qui plus est, deux obstacles majeurs viennent semer d’embûches la route de HRC : les casseroles judiciaires, qui feront beaucoup de farine à moudre pour ses adversaires, et son état de santé (souvenez vous de la video du 11 septembre).


  11. bluetonga Le 02 novembre 2016 à 08h15
    Afficher/Masquer

    Il est donc à craindre que si elle est élue, HRC, ou plutôt sa fine équipe, ne voit d’autre issue à ce désastre annoncé que de créer une diversion majeure, probablement sur le théâtre international. Ce qui n’est pas sans donner quelques frissons dans le dos aux tenants de la paix sur terre.

    A noter que s’il est élu, Trump va bénéficier d’une animosité équivalente de la part de l’autre camp, et qu’il va avoir fort à faire avec tous les hostiles potentiels qui infestent l’administration (l’état profond), la corporocratie, et bien sûr, les médias. Outre le fait que le personnage est quelque peu fantasque, on peut légitimement se demander comment il va gérer la mérule corrompue du système.

    En tout état de cause, les USA sortent grandement discrédités de cette extraordinaire campagne électorale, et plus que jamais, leur prétention au leadership mondial semble compromise.


    • MachinTruc Le 02 novembre 2016 à 11h06
      Afficher/Masquer

      bon résumé, dans les 2 cas, Clinton ou Trump, il va y avoir du grabuge, mais sans doute plus sur la scène internationale avec Clinton qui va chercher un échappatoire à ses problèmes. House of Cards à côté, c’est du pipi de chat …


      • Stef1304 Le 02 novembre 2016 à 21h58
        Afficher/Masquer

        +1
        Je partage votre point de vue.
        Un bonne analyse sur l’impasse du système américaniste, quel que soit le président élu.
        Source:
        http://www.dedefensa.org/article/limpasse-du-colosse

        Ma préférence va tout de même à Trump. Cela permettrait peut etre de pacifier un peu les relations internationales, en plus de faire le ménage dans certains cercles du pouvoir washintonien, et peut être même d’incriminer les responsables de ce qui s’est passé en Libye… ( on peut toujours rêver ).


  12. Moncef Le 02 novembre 2016 à 08h27
    Afficher/Masquer

    Je pense que Charles Gave est un poil “OverOptimistic” La bataille des élections présidentielles ne se joue pas sur le terrain de la Démocratie, c’est une bande de Mafia qui lute contre une autre bande de Mafia pour garantir leurs intérêts, Le reste c’est de la littérature.


  13. Ardéchoix Le 02 novembre 2016 à 08h55
    Afficher/Masquer

    Président Obama, en définitive son mandat se terminera par ” le prix poubelle de l’après. “


  14. Lievin Le 02 novembre 2016 à 09h01
    Afficher/Masquer

    Nous sommes de plus en plus clairvoyants, lucides, car informés avec les mêmes outils qui nous asservissent et nous surveillent…Un jour les peuples se soulèveront (mais quand ?) contre ces impostures et bassesses, fraudes, abus de pouvoir et Cie, ces petitesses indignes des gens de pouvoir. Ils ne nous méritent pas.


  15. Eric83 Le 02 novembre 2016 à 09h10
    Afficher/Masquer

    Comme la quasi-totalité des médias MSM US mais aussi français sont ouvertement et même outrageusement pro-Killary, il est difficile d’y trouver des informations non partisanes.
    Il n’y donc que sur le web que l’on trouve des informations dignes de ce nom.
    A ce titre, je joins ci-dessous un lien vers un site fort intéressant qui sélectionne la “quintessence” des révélations issues de Wikileaks :
    http://www.mostdamagingwikileaks.com/

    La dénouement de l’élection et de l’après élection US nécessitent des lunettes qui n’existent manifestement pas encore.
    Les analyses de Dedefensa permettent d’explorer des hypothèses réalistes.

    http://www.dedefensa.org/article/limpasse-du-colosse


  16. PatrickLuder Le 02 novembre 2016 à 09h15
    Afficher/Masquer

    Dans toute cette affaire de courriers électroniques, je ne comprends pas très bien une chose … Tous ces messages (surtout aux USA) n’étaient-ils pas cryptés? Comment peut-on connaître si facilement celui qui envoie un message, ses destinataires et le contenu du message? Quelque chose ne colle pas dans cette affaire! Utiliser de simple courriels pour toute affaire qui nécessite un minimum de confidentialité me paraît être d’un niveau de naïveté époustouflant …

    Si les courriers papier peuvent être ouvert, tous les messages électroniques et la téléphonie enregistrés et accessibles, que reste-il comme moyen de communication fiable? Je n’en vois que deux dont un seul fiable (et encore) : 1° discussion privée dans un endroit sécurisé // 2″ courriers sous scellés transportés par coursier spécial.


    • Raoul Le 02 novembre 2016 à 11h29
      Afficher/Masquer

      Les courriels sur le serveur d’Hillary Clinton ont été effacés, ce qui en soi est déjà condamnable car il s’agit d’effacement de preuves. Ils ont été retrouvés sur les ordinateurs de certains de ses correspondants, notamment celui de l’ancien membre du Congrès, Anthony Weiner, époux d’Huma Abedin, directrice de cabinet d’Hillary Clinton. C’est sur ces courriels que travaille le FBI.

      Quant à Wikileaks, il a récupéré les courriels de Podesta, on ne sait trop comment, mais on sait que son ordinateur était protégé par un mot de passe faible (p@ssw0rd).

      Ils voulaient cacher leurs opérations et se sont comportés comme des amateurs.


      • Rémi Le 02 novembre 2016 à 12h40
        Afficher/Masquer

        Des amateurs, ayant en surplus probablement un sentiment d’impunité, d’être du bon coté de la barrière et donc à l’abri des problèmes éventuels.
        Ce qui peut-être conforté par le fait d’avoir souvent bénéficier de passe droits, d’affaires classés, etc.


        • BrianDuSysCat Le 02 novembre 2016 à 13h34
          Afficher/Masquer

          tout à fait, le sentiment d’impunité les met dedans pour une fois. Ça peut pas faire de mal.


          • RGT Le 02 novembre 2016 à 19h07
            Afficher/Masquer

            le sentiment d’impunité les met dedans pour une fois“.

            C’est bien la première fois que l’impunité rattrape des politiciens occidentaux.

            Quand ça pue vraiment très fort ils sacrifient un pion sans importance (Cahuzac par exemple) afin de clamer la fureur populaire jusqu’au prochain sursaut, mais jamais rien de bien méchant.

            Et ensuite, après une “petite traversée du désert” dans un 4×4 doré, ils reviennent en fanfare profitant de l’Alzheimer des médias qui les présentent comme des “hommes providentiels” (cf. “responsable mais pas coupable” / “Al nosra fait du bon boulot” et tous ses copains).

            Un petit lien vers une vidéo d’un jeune dessinateur plein de talent (quelquefois un peu “limite”, mais comme il le dit lui-même “Bienvenue au royaume de l’humour raffiné”) et à consommer sans modération (je demande pardon à la modération).
            Cette vidéo concerne la “Loi travail” mais aussi la lignée de l’impunité politique.
            https://www.youtube.com/watch?v=4_Xoh3naZkY

            Ne PAS regarder en présence des enfants.


      • tchaf Le 02 novembre 2016 à 18h38
        Afficher/Masquer

        Vous oubliez de mentionner les 22 millions d’emails effacés de Georges Bush…
        https://en.wikipedia.org/wiki/Bush_White_House_email_controversy

        [Modéré]


        • Raoul Le 02 novembre 2016 à 21h21
          Afficher/Masquer

          Je ne crois pas que le blog existait lorsque le scandale a éclaté et je n’ai personnellement aucune illusion sur l’intégrité de Bush. On sait d’ailleurs que son élection a été volée avec la complicité de la Cour suprême.

          Mais, ici, en l’occurrence, outre que les éléments sont connus avant l’élection, il ne s’agit pas que de courriels effacés, mais de corruption, voire de haute trahison compte tenu des liens d’Huma Abedin avec les Frères musulmans.

          Le problème d’Hillary Clinton, ce n’est pas qu’elle soit une femme, mais le fait qu’elle ait déjà exercé des fonctions officielles et qu’elle ne soit pas comporté avec le minimum d’intégrité nécessaire (et les États-Unis, comme d’ailleurs la France, ne sont pas vraiment exigeants en la matière).

          Maintenant, vous avez tout à fait le droit de penser que cela n’est pas un problème pour un président des États-Unis.


          • tchaf Le 04 novembre 2016 à 15h19
            Afficher/Masquer

            Huma Abedin a été “investiguée” par les services US qui n’ont rien trouvé… c’est son père qui est le sympathisant frériste. Heureusement que la France n’épure pas l’armée de tous les militaires dont les parents ont eu des sympathies pour des régimes non républicains, sinon il faudrait massivement recruter – vu notre histoire depuis 1940 –


          • tchaf Le 04 novembre 2016 à 15h19
            Afficher/Masquer

            Les médias ont consacré plus de temps à l’affaire des emails de Clinton qu’à l’étude des programmes politiques des 2 candidats

            https://mediamatters.org/blog/2016/10/26/study-confirms-network-evening-newscasts-have-abandoned-policy-coverage-2016-campaign/214120


    • kasper Le 02 novembre 2016 à 12h11
      Afficher/Masquer

      Les emails sont cryptés seulement quand ils transitent sur le reseau. Evidement, la récipiendaire les decrypte pourpouvoir les lire. Apres, il n’est pas inimaginable qu’elle les ai archivés sous forme décryptée puisqu’il s’agissait de son ordinateur personnel.


  17. Dids Le 02 novembre 2016 à 09h30
    Afficher/Masquer

    Le plan B se déroule comme prévu avec un pseudo nettoyage de l’establishment. Le plan C est en réserve avec troubles et loi martiale. Achetez tranquillement les banques et Elon Musk …


  18. Lievin Le 02 novembre 2016 à 09h34
    Afficher/Masquer

    Ce qui me vient souvent à l’esprit est que les élections US sont bien plus importantes – chez nous – que nos propres élections…
    Bientôt, les nôtres feront figures d’élections régionales, de second ordre, ce qui est déjà la cas, nos présidents ne pouvant agir qu’à la “marge”…c’est dire.
    Les grands psychopates qui nous maltraitent, nous et la démocratie sont les vedettes mondiales
    Que sommes nous devenus ?
    qu’est devenu la démocratie ?
    La messe est dite


    • Rémi Le 02 novembre 2016 à 12h01
      Afficher/Masquer

      Dans les notres, la propagande a de longue date, était mise en oeuvre, en faveur de Juppé, par une critique systématique de Sarkozy(que je n’apprécie pas du tout, pour ma part, le jugement est donc objectif) et par une valorisation inversement proportionnelle de Juppé. Une valorisation à plusieurs étages, ayant eu lieu, à la fois dans les médias classiques d’information(le monde, obs, figaro) que dans des médias people(j’ai lu quelques articles visant à rendre Juppé cool, dans ce type de médias).

      Là encore, l’effort s’essouffle, et le système commence à nuancer sa position entre Sarkozy et Juppé.


      • Demo Le 02 novembre 2016 à 13h43
        Afficher/Masquer

        Tout d’abord, sommes nous en démocratie ?

        La constitution francaise ne cite la “démocratie” qu’une fois :
        Art 4 : Les partis et groupements politiques concourent à l’expression du suffrage. Ils se forment et exercent leur activité librement. Ils doivent respecter les principes de la souveraineté nationale et de la démocratie.
        Le mot république apparait quant à lui, 74 fois.
        https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=LEGITEXT000006071194

        Selon Aristote, Machiavel, Montesquieu, Rousseau, Robespierre, nous ne sommes pas en démocratie mais en Republique, comme l’indique le texte juridique le plus haut de notre nation.

        Le duel Clinton/Trump ou Valls/Juppe n’alimentent que la société du spectacle, aucun n’a en tête l’interet général. Je vois pas en quoi, le duel actuel est pire que ceux d’avant. Obama/Mc Cain, Bush/Kerry ou Sarkosy/Hollande;Chirac/Lepen. Tout ces gens sont des carriéristes qui revent de pouvoir gagner 100 000€ en 1h. Le peuple, la nation, ces gens n’en n’ont rien à foutre, sinon, ils n’auraient pas été désigné comme candidat.

        Je vous rappelle que les deux candidats des principaux partis considérent que les electeurs sont des “ploucs” ou des “sans dents”.

        Utiliser le mot “démocratie” comme vous l’utilisez sers le pouvoir et renforce le systéme politique républicain, en avez vous conscience ?


        • RGT Le 02 novembre 2016 à 19h11
          Afficher/Masquer

          Une république n’a JAMAIS été une démocratie

          C’est ce que je m’époumone à crier depuis une quarantaine d’années mais personne en veut jamais m’entendre.

          Mon temps serait-il venu ?


  19. Emmanuel Le 02 novembre 2016 à 10h00
    Afficher/Masquer

    Il n’est pas si sûr que Clinton serait destituée après avoir été élue. J’aimerais être aussi optimiste que Charles Gave mais souvenons-nous que des sénateurs avaient déclaré solennellement au procès de Bill Clinton que le président n’était pas coupable alors qu’ils pensaient le contraire (quelques-uns allant jusqu’à le dire publiquement). Pour certains d’entre eux, une affaire de braguette ne méritait pas la destitution, pour d’autres il fallait penser aux élections à venir et sauver leur place à Washington, etc. Néanmoins, cette fois-ci les infractions présumées semblent si graves que moins d’électeurs pourraient se montrer compréhensifs envers les sénateurs partisans de ” l’impunité suprême “, si j’ose dire.


    • Lievin Le 02 novembre 2016 à 10h57
      Afficher/Masquer

      Oui, elle ne sera pas et ne pourra être destituée ! c’est irréaliste
      Les puissances qui l’auront mise au pouvoir ont EUX le vrai pouvoir
      ils vont rentabiliser leurs investissements
      donc…Niet ! pour ne pas faire de jeux de mots


    • Julie Le 02 novembre 2016 à 19h51
      Afficher/Masquer

      il y a qd même des trucs énormes ds ces mails, en plus de toutes le preuves de la corruption de la Clinto Foundation, le scandale des orphelins haïtiens enlevés en 2011.. s’avère une opération de PR organisée par la fondation…

      https://wikileaks.org/clinton-emails/emailid/3776

      https://en.wikipedia.org/wiki/New_Life_Children%27s_Refuge_case


  20. Nanker Le 02 novembre 2016 à 10h18
    Afficher/Masquer

    Amha Hillary est morte même si elle est élue : avec les dizaines de milliers de courriels révélés par Assange une procédure d’impeachment est envisageable. En ce sens Trump a raison de la comparer à Nixon.

    Dans une perspective conspirationniste on peut donner raison à ceux qui pensent que les cercles de pouvoir secrets ont finalement choisi Trump car l’élection de celui-ci mettra un coup d’arrêt au déballage de mails et de documents secrets de la mafia de Washington par Wikileaks. Cela pourrait expliquer le revirement du patron du FBI Comley qui vient d’effectuer un virage à 180°.

    En cas d’élection de Clinton, Assange, se sentant en (réel) danger de mort, pourrait avoir envie de TOUT balancer, et un grand déballage n’est jamais bon dans un monde où le secret est une vertu cardinale.


  21. pepeben Le 02 novembre 2016 à 10h37
    Afficher/Masquer

    Les 1% acculé ne laisseront pas les 99% gagné sans se battre… il y aura des “accidents”


  22. Rémi Le 02 novembre 2016 à 11h18
    Afficher/Masquer

    Complet retournement de veste, des médias.
    Voilà, ce qu’il faut désormais penser, et souligner en gras par le média RTL, de Clinton:

    ” Ce dossier semble compliqué à comprendre pour les Français, mais ce qu’il faut en retenir est assez simple. Elle confirme l’image qu’une majorité d’Américains se sont fait de Clinton depuis vingt-cinq ans : méfiante, dissimulatrice, menteuse quand il le faut.”

    http://www.rtl.fr/actu/international/presidentielle-americaine-2016-trump-devance-clinton-de-1-dans-un-sondage-7785554092


    • Rémi Le 02 novembre 2016 à 11h28
      Afficher/Masquer

      Dans le meme article, on apprend désormais qu’il faut voter Trump!!

      “C’est pour ça que l’affaire des emails est dévastatrice dans les sondages. Pas parce que des gens passent de Clinton à Trump. Mais des sympathisants républicains, qui ne voulaient pas voter pour le candidat de leur camp, qui se méfient de sa personnalité, qui avaient décidé de s’abstenir, finalement changent d’avis. Ils ne veulent pas de Clinton et des affaires à la Maison Blanche. Le seul moyen de lui barrer la route, c’est de voter Trump. Il a réussi à les convaincre de revenir à la maison.”

      http://www.rtl.fr/actu/international/presidentielle-americaine-2016-trump-devance-clinton-de-1-dans-un-sondage-7785554092


  23. Rémi Le 02 novembre 2016 à 11h46
    Afficher/Masquer

    Le système actuel, basé sur la fabrique du consentement, sur une forme de dictature molle(terme un peu fort cependant), est à bout de souffle, comme l’illustre parfaitement la campagne américaine.
    Le développement d’internet, de médias alternatifs, la possibilité de partager de manière horizontale l’information, bouleversent le rapport de force, dominé-dominant.

    Dès lors, deux solutions, pour l’avenir:
    -Soit les dominés se conscientisent en masse, et prennent l’ascendant.(hypothèse où internet reste libre)
    -Soit le système dominant ne souhaitant pas perdre les rènes de la société, passe à la méthode traditionnelle, de domination, basée sur la censure explicite, en l’occurrence d’Internet et la repression.

    Il n’y aura pas de statut quo.
    Ce sera l’un ou l’autre.


  24. Raoul Le 02 novembre 2016 à 11h48
    Afficher/Masquer

    Imaginez cela. Une candidate au poste de président des États-Unis a mis en place un serveur de messagerie pour réaliser des opérations de manière cachée, a, ce faisant, violé les règles de sécurité les plus élémentaires, a fait supprimer tous les courriels sur ce serveur (effacement de preuves), a utilisé sa fonction pour récupérer de l’argent via la fondation Clinton en monnayant ses services, a notamment vendu un quart de l’uranium du stock des États-Unis à une société russe (service rendu suite à un versement à la fondation Clinton), a transmis des informations hautement confidentielles, voire secrètes, à des personnes non habilitées (dont certaines ayant des liens avec les pays du Golfe), a été prise plusieurs fois en flagrant délit de mensonge. Et malgré tout, non seulement elle peut se présenter aux élections, mais elle est largement soutenue par toute la presse et par des gens qu’on a connu mieux inspirés (je pense à Chomsky car, décidément, pour moi, ça ne passe pas).

    Il y a comme un problème, là. Ils sont devenus fous ?


    • Eric83 Le 02 novembre 2016 à 13h59
      Afficher/Masquer

      A la longue liste que vous avez énumérée qui devrait, ou aurait déjà dû, conduire Killary à être inculpée, il faut ajouter la manipulation des citoyens, totalement à leur insu, avec l’aide de Google.
      L’épais brouillard savamment entretenu par le Système est en train de se dissiper à vitesse grand V nous dévoilant, un à un, tous les moyens mis en oeuvre pour obtenir et/ou conserver le Pouvoir.

      https://brunobertez.com/2016/11/01/a-lire-absolument-le-plan-colossal-de-google-pour-aider-clinton/

      http://www.zerohedge.com/news/2016-11-01/wikileaks-reveals-googles-strategic-plan-help-democrats-win-election

      Gageons que nous ne sommes pas encore au bout de nos surprises.


    • Guillaume Le 02 novembre 2016 à 22h05
      Afficher/Masquer

      Regardez Juppé, lui a même été jugé coupable et condamné à une période d’inéligibilité et on nous le présente comme un candidat exemplaire…

      Nous n’avons rien à envier aux champions US. Ils ont plus de pouvoir car leur pays à plus de poids sur la scène internationale mais humainement parlant on a les memes.
      C’est triste mais je ne vois pas de changement arriver, du moins de ce côté-ci de l’Atlantique.


    • Anne Jordan Le 03 novembre 2016 à 17h35
      Afficher/Masquer

      oui , notre très cher Noam , que dit il à cette heure ,
      y a t il des déclarations récentes ?
      je pense aussi aux ” stars ” qui soutiennent HC , des bons gars bien propres comme Léonardo et Clooney si attachés à la démocratie , à l’environnement etc , ils s’en mordent les doigts ???


  25. dmanteau Le 02 novembre 2016 à 12h09
    Afficher/Masquer

    J’ai lu une analyse de nature à tempérer l’optimisme de Charles Gave en matière de confiance dans la démocratie.
    Selon Paul Craig Roberts la réouverture de l’enquête par le FBI ne vise pas à discréditer H. Clinton mais plutôt à empêcher D. Trump de remporter les élections.
    Un autre angle de lecture des évènements qui mérite d’être examiné…

    http://arretsurinfo.ch/le-directeur-du-fbi-rouvre-laffaire-hillary/


  26. Eric Bure Le 02 novembre 2016 à 13h10
    Afficher/Masquer

    Les USA vont au devant de grandes difficultés. Pour moi, Trump gagne mais les grands électeurs trahissent: l’Establissement veut conserver le pouvoir, il déteste Trump, son élection est impossible.
    La suite peut bien etre tres chaotique.
    Quant aux Clinton, sur qu’Obama ira administrer tout le monde, et peu importe les conséquences.
    Ces gens sont sans foi ni loi.


    • Karim Wilmotte Le 03 novembre 2016 à 01h38
      Afficher/Masquer

      Il me semble que le vote des grands électeurs est impératif.


  27. christian gedeon Le 02 novembre 2016 à 14h01
    Afficher/Masquer

    je ne veux doucher personne…mais plus de 25 000 000 millions d’américains ont DEJA voté avant les deux coups de tonnerre (mails et questions ) …et çà suffit,sauf surprise,à jouer l’élection…rappelez vous Gore /Bush…çà s’est joué,de mémoire ,à 600 voix près…


    • Amy Le 02 novembre 2016 à 15h03
      Afficher/Masquer

      Bush a été élu par un juge corrompu… ce qui a permis aux néoconservateurs de prendre le pouvoir et lancer les guerres qui assurent la domination des US


  28. Louis Le 02 novembre 2016 à 14h01
    Afficher/Masquer

    Charles Gave ne parle pas des morts “mystérieuses” dans l’entourage Clinton. Trump, s’il n’avait pas fait quelques gaffes auraient plus de chance mais …De toute façon, Clinton gagnera les élections car elle “doit” appliquer la politique de déstabilisation du Grand-Moyen Orient et si elle balance quelques bombes atomiques, personne ne pourra la critiquer sous peine d’être traité de sexiste.


    • Emmanuel Le 03 novembre 2016 à 00h01
      Afficher/Masquer

      A bas le sexisme ? C’est un bon argument mais Truman en 1945 a fait mieux : être un bon gestionnaire. France culture vient de diffuser une émission sur la première bombe atomique, la discussion étant d’abord scientifique puis (à partir de 37’33”) politique. Truman a rétorqué aux scientifiques l’enjoignant de renoncer au projet Manhattan après la victoire contre l’Allemagne que la bombe a coûté deux milliards de dollars, que cent mille personnes y ont travaillé et qu’il faut montrer au public américain à quoi sert ses impôts (et aux Soviétiques…). Ce passage à peine croyable est raconté à partir de 42:33. Conclusion : les prétextes à première vue délirants sont à prendre au sérieux.
      https://www.franceculture.fr/emissions/la-conversation-scientifique/comment-t-su-quil-etait-possible-de-faire-des-bombes#


      • Louis Le 03 novembre 2016 à 13h48
        Afficher/Masquer

        @ Emmanuel

        Merci pour le lien. Truman invoquait l’argent du contribuable mais c’est un procédé vieux comme le monde. Les politiques (députés, sénateurs…) actuels ne parlent pas devant le peuple de tous les avantages fiscaux, retraites… Donc parler pour contenter le peuple quand cela arrange le politique mais cacher tout ce qui pourrait faire sortir le peuple à la rue. Mais aujourd’hui toute cette hypocrisie craque de partout. Lorsque cela éclatera, la prochaine Révolution fera passer la Révolution de 1789^pour une partie de chasse.


  29. Eric83 Le 02 novembre 2016 à 14h29
    Afficher/Masquer

    Michael Moore n’est pas un fervent supporter de Trump, loin s’en faut. Pourtant, son objectivité et sa lucidité sur la situation de nombreux citoyens US, dans la vidéo de 4 mn ci-dessous, lui permettent non seulement de ne pas dénigrer mais de comprendre – contrairement à quasiment tous les médias MSM – le choix des électeurs de Trump.
    J’avais lu le texte de Moore sur un site US mais son “discours” est beaucoup plus percutant et prenant en vidéo. Moore est un excellent orateur et l’auditoire semble totalement suspendu à ses paroles.

    https://www.youtube.com/watch?v=4lMp_363B2c&feature=youtu.be


  30. Amy Le 02 novembre 2016 à 14h53
    Afficher/Masquer

    Jetez un coup d’oeil à la vidéo des “Clinton Chronicles”
    https://m.youtube.com/watch?v=BPX1G–iE3Q

    De nombreuses personnes témoignent du système de corruption et du réseau criminel mis en place et contrôlé par les Clinton quand Bill alias “Slick Willy” était gouverneur de l’Arkansas.


  31. beaudry jacques Le 02 novembre 2016 à 15h29
    Afficher/Masquer

    Charles Gave s’enfarge dans les fleurs du tapis avec sa conclusion qui pronostique les galères pour les Clinton. Ça ressemble à la fin heureuse d’un cauchemar. Les américans se contentent de faire payer un pécule dérisoire à leurs criminels quand ils sont issus de la classe des ÉLITES. Le combustible de la dynamique américaine c’est le fric et le copinage et vice-versa.


  32. Bertrand Le 02 novembre 2016 à 15h34
    Afficher/Masquer

    Quand Trump avait parlé publiquement de tous ces scandales incroyables excellemment résumés dans ce papier de C. Gave, il avait été jugé instantanément “outrancier” par les médias qui avaient peu relayé ses accusations jugées alors “fantaisistes”. Or, il s’avère à quelques jours du scrutin que tout cela était vrai et que Trump n’exagérait pas du tout.
    Quand Trump annonçait en meeting ce qui se produit maintenant sous nos yeux :
    https://gaideclin.blogspot.fr/2016/10/donald-trump-les-clinton-sont-des.html

    Trumpland est un documentaire plutôt pro-Clinton réalisé par Michael Moore il y a quelques mois, cet extrait est une sorte de sketch ou il joue le rôle d’un supporter de Trump pour expliquer les raisons de sa future victoire, selon lui, aux élections :
    https://gaideclin.blogspot.fr/2016/10/michael-moore-lelection-de-trump-va.html


  33. melky Le 02 novembre 2016 à 19h20
    Afficher/Masquer

    Le coup d’Etat d’Hillary Clinton https://www.youtube.com/watch?v=uw5Vw9yBEO4


  34. melky Le 02 novembre 2016 à 19h28
    Afficher/Masquer

    Aucune référence dans l’article de Weiner pris la main dans le sac en train de s’échanger des messages électroniques à caractère sexuel avec une mineure de 15 ans en Caroline du Nord. Aucune infos concernant le “Lolita Express”, jet privé d’Epstein, pédophile notoire et les multiples voyages des Clinton vers les Bahamas sur ce jet pour s’adonnés à leurs pratiques sexuelles dépravées, collectivement ou séparément alors que les agences gouvernementales de renseignement US savent.. Mais les infos sortent aux USA et quand ce sera de notoriété publique, cela donnera une tout autre ampleur aux mails de Wikileaks, aux multiples destructions de preuves de la part des Clinton..

    https://www.youtube.com/watch?v=q0NECKLELi4


  35. Jules Le 02 novembre 2016 à 19h40
    Afficher/Masquer

    Après l’épisode de l’utilisation “inappropriée” d’un cigare par son mari Bill, voici la fin de campagne d’Hillary polluée par les photos de l’intimité de l’ex-mari de sa principale collaboratrice, ancien élu.

    Mme Clinton n’a guère de chance avec les membres du parti démocrate.


  36. Mr K. Le 02 novembre 2016 à 20h49
    Afficher/Masquer

    Il semble que l’hypothèse d’une rébellion au sein du FBI amenant son directeur à relancer l’affaire des courriels d’Hillary pour se couvrir d’un désastre est pertinente. Intervention sur CNN s’il vous plait! (les rats quittent le navire?) de Tom Fuentes ancien haut cadre du FBI et analyste de CNN :

    https://www.youtube.com/watch?v=hEHqHEXmlNo&feature=youtu.be

    Un article du site Wall Street on Parade, résumant l’affaire, d’après lequel le FBI a plusieurs enquêtes en cours sur les Clinton, enquêtes entravées par le département de la justice américain. Notamment après la rencontre “secrète” entre Bill Clinton et Loretta Lynch US Attorney General, dans l’avion de celle-ci sur le tarmac de l’aéroport de Phoenix le 28 juin dernier.

    http://wallstreetonparade.com/2016/10/clintons-are-under-multiple-fbi-investigations-as-agents-are-stymied/


    • bluetonga Le 02 novembre 2016 à 21h51
      Afficher/Masquer

      Steve Pieczenik, psychiatre et ancien vice-secrétaire du département d’Etat sous Kissinger, Vance et Baker, annonce un contre-coup de la part des milieux du renseignement américain sur youtube :

      https://www.youtube.com/watch?v=uw5Vw9yBEO4

      Ça sonne très complotiste, mais les “credentials” de Steve Pieczenik sont pour le moins balaises :

      https://en.wikipedia.org/wiki/Steve_Pieczenik

      Tout comme PC Roberts, on dirait que la vielle garde n’est pas morte et rue toujours. C’est le meilleur qu’on puisse souhaiter, un réveil de l’Amérique citoyenne.


      • Mr K. Le 03 novembre 2016 à 04h03
        Afficher/Masquer

        J’ai vu ça, mais ça paraît tellement “dingue” et surtout susciter des espoirs équivalents.

        Son site web semble avoir eu des problèmes même si on peut y accéder.

        Il doit y avoir une bataille terrible en coulisse.

        Bob Woodward un des journalistes phare du scandale du watergate a visiblement été débarqué du Washington post suite à une intervention sur foxnews dans laquelle il parle de corruption et de scandale concernant la fondation clinton :

        https://www.youtube.com/watch?v=RcNBzwGt2I4

        Il semblerait que son site web ne fonctionne plus et qu’il ne fasse plus partie du personnel du journal sur le site de la publication. Même si un article ou il apparait comme co-auteur est paru récemment.


  37. s Le 02 novembre 2016 à 22h06
    Afficher/Masquer

    Michael Moore dans « Michael Moore in Trumpland » :

    http://www.realclearpolitics.com/video/2016/10/26/michael_moore_trump_victory_would_be_the_biggest_fk_you_recorded_in_human_history.html

    Il évoque, entre autres, ce qu’a déclaré Trump aux cadres de Ford à Detroit : « Si vous fermez ces usines, comme vous en avez l’intention et que vous en construisez au Mexique, je mettrai, au passage, 35 % de taxes sur vos voitures et personne ne vous les achètera. »


  38. step Le 03 novembre 2016 à 00h28
    Afficher/Masquer

    “Si les citoyens sont assez bêtes pour voter pour quelqu’un qui risque d’aller en prison à peine élue (ce que je ne crois pas), ou si la machine électorale démocrate réussit à voler l’élection comme pour Kennedy, alors nous aurons une crise de régime aux USA , de nature constitutionnelle.”
    Il faudrait pour cela que la quantité de population requise pour déclencher la dite crise de régime soit froissée par un vol de l’élection à la bush2. or cela fait belle lurette qu’une bonne partie de la population sait que tout ce ramdam est un jeu de dupe, et que se battre pour qu’un autre clan pille le trésor en lieu et place d’un clan en place ne lui rapportera rien. Trump gagnera peut être, hillary sera proclamée et tout le monde restera assis.


  39. R=C Le 03 novembre 2016 à 00h31
    Afficher/Masquer

    Non mais sérieux, le feuilleton trump-clinton ! Quand on lit l’actualité chez nous, c’est d’un coté Clinton bien embarrassée par cette histoire de mail, de l’autre c’est Trump qui est soutenu par le Ku klux klan! et 350 économiste qui disent qu’il ne faut pas voter Trump. Bref, si “on” ne veux pas voter pour la corrompue alors c’est qu’on souhaite voir élu un affreux facho… Franchement, ça me donne une impression de déjà vu tout ça…


  40. JP4U Le 03 novembre 2016 à 19h32
    Afficher/Masquer

    Une caricature d’Ixène qui résume bien la pensée de nombreux américains concernant cette campagne :
    https://pbs.twimg.com/media/CvydNRRWYAA5A4p.jpg


  41. Libraire Le 03 novembre 2016 à 19h57
    Afficher/Masquer

    Voici un lien vers quelqu’un qui pense que les “Globalistes ” veulent faire élire Trump et qui explique pourquoi;
    http://versouvaton.blogspot.fr/2016/10/les-elites-globalistes-se-preparent.html


Charte de modérations des commentaires