Les Crises Les Crises
11.novembre.201411.11.2014 // Les Crises

[U4-6] EuroMaïdan : Le rôle des prêtres nationalistes

Merci 0
J'envoie

Suite du billet précédent sur l’’Ukraine
Index de la série

4.6 Le rôle des prêtres nationalistes

Par ailleurs, le fait que ces nationalistes néonazis ont été largement appuyés par des prêtres a été très peu relevé – ou alors uniquement dans un sens positif, de « protection des manifestants démocratiques ».

Il faut cependant rappeler que beaucoup de prêtres de Galicie sont des nationalistes membres de Svoboda…

Et pas seulement membres inactifs… Ils accompagnant toutes les cérémonies à la gloire des glorieux ancêtres de l’UPA et des Waffen SS…

Bien entendu, Oleh Tyahnybok est très en cour…

À tel point que le 25 août 2010, le patriarche de Kiev Philarète lui a attribué la distinction de l’Ordre du Saint-Vladimir, troisième classe, en reconnaissance de son « action méritoire dans le rétablissement de la spiritualité ukrainienne et la réaffirmation de l’Église Orthodoxe Ukrainienne »

Ledit patriarche Philarète s’était déjà montré proche de Ioutchenko pendant la Révolution de 2004 :

Rappelons qu’en raison de schismes multiples, il y a 3 eglises orthodoxes en Ukraine (l’Église orthodoxe ukrainienne du Patriarcat de Moscou, l’Église orthodoxe ukrainienne du Patriarcat de Kiev et l’Église orthodoxe autocéphale ukrainienne), et une église catholique : l’Église ukrainienne gréco-catholique.

On notera que l’arbre commence à Vladimir Ier (le Grand), Grand-prince du Rus’ de Kiev de 980 à 1015, dont le baptême en 988 fut l’acte fondateur de la christianisation de toutes les Russies. Il induisit la création de l’église de Kiev (patriarcat de Constantinople), mère de toutes les Églises orthodoxes slaves. Pour l’anecdote, ce baptême eut lieu à Chersonèse… en Crimée.

Cela a donc la même importance que pour nous le baptême de Clovis en 498.

Voici d’ailleurs le détail de la répartition des communautés religieuses orthodoxes dans le pays ; tous orthodoxes :

dont orthodoxes, patriarcat de Moscou :

dont orthodoxes, patriarcat de Kiev:

dont orthodoxes, église autocéphale ukrainienne :

Le soutien à Svoboda est allé très loin. En effet, des membres du clergé de l’Église orthodoxe ukrainienne du Patriarcat de Kiev, de l’Église orthodoxe ukrainienne autocéphale, et de l’Église ukrainienne gréco-catholique se sont carrément présentés aux élections régionales de 2010 sous les couleurs de Svoboda. Ainsi, à propos de la candidature de Vitalii Sobko, secrétaire du Diocèse de Volhynie de l’Église orthodoxe ukrainienne, Oleg Tyahnybok a expliqué que sa présence dans l’institution régionale « favorisera la moralisation des élus. »

“Source : day.kiev.ua” “Source : risu.org.ua

Ainsi, il n’est guère surprenant que beaucoup de prêtres aient eu un rôle actif lors de l’EuroMaïdan :

(*témoignage berkout)

Ainsi, le journaliste I. Schultz indique pour MyEurop le 20 décembre 2013 :

« Les manifestants pro-européens qui occupent la place de l’Indépendance depuis plus de quatre semaines peuvent compter sur un précieux soutien : des dizaines de prêtres des Églises gréco-catholique et orthodoxe […] 8 heures à Maïdan, la place de l’Indépendance au centre de Kiev, cette ville dans la ville qui ne dort jamais… et ne se lève donc pas. Ni le brouillard d’ailleurs, qui se mêle aux fumées des braséros. Sur scène, le prêtre orthodoxe Pavlo du Patriarcat de Kiev tente de réchauffer les esprits. Comme il l’avait fait à 3h, à 2h, et à minuit. Tous les jours, entre les concerts et les discours politiques, des prêtres orthodoxes et catholiques, des pasteurs et même des imams de la communauté des Tatars de Crimée officient sur la place de l’Indépendance.

Ainsi, le prêtre Pavlo a déclaré “Je suis et je veux être européen, Ianoukovytch est le diable incarné. Je suis donc là en tant que prêtre et citoyen, pour rendre mon peuple plus fort. […] Nous devons construire une société et une Église […] Maïdan n’est pas mort, il s’est transformé. Contrairement à 2004, c’est une révolution spirituelle contre les démons de ce pays, elle va donc continuer… car elle est dans le cœur des gens. […] Là-bas, en Europe par exemple, la chrétienté est en déclin. Ici, on élève la spiritualité du monde entier.

Le prêtre Pavlo aimerait bien que les leaders de l’opposition soient à la hauteur de l’esprit qui règne sur Maïdan.” Ils doivent choisir qui sera président, premier ministre et porte-parole. Ou alors faire revenir Ioulia Timochenko.” [sic.] » “Source : fr.myeurop.info

Démocratie, quand tu nous tiens…

Tout ceci a fait dire à Vladimir Poutine à ce sujet :

« Les médias occidentaux ne le montrent pas, mais nous avons même vu un prêtre de l’Ouest du pays appeler à la croisade en allant à Kiev et à renverser le gouvernement. Il expliquait “C’est dans le but d’empêcher de gouverner les nègres, les sales Russes et les Juifs”. Ceci est une forme de nationalisme inacceptable dans un monde civilisé. »

“Source : monderussie.blogspot.fr” “Source : RT.com

Les images, là-encore, parlent d’elles-mêmes – le défilé est impressionnant…


À suivre dans le prochain billet

Commentaire recommandé

Lage // 11.11.2014 à 01h45

Pendant ce temps-là, l’Ofcam (soit le CSA britannique) menace Russia Today de sanctions pour “couvrir l’information en Ukraine de façon biaisée” (source : le Guardian de ce lundi 10/11). Cela pourrait aller d’une amende à une interdiction pure et simple de la chaîne.

J’imagine le tollé si l’équivalent russe du CSA tançait CNN ou France 24 pour “couvrir l’information en Ukraine de façon biaisée”. On dirait que “le temps Staline est revenu”, que “le maître du Kremlin veut empêcher l’information libre d’ouvrir les yeux de son peuple” et les dépêches de l’AFP signaleront qu’il y a des camions russes à Moscou.

25 réactions et commentaires

  • vérité2014 // 11.11.2014 à 01h22

    FLASH:

    The White House and the Congress are in active discussions on how to bring an end to the crisis in Ukraine and are ready to lift sanctions against Russia if it adheres the September Minsk agreements.

    http://www.sputniknews.com/politics/20141111/1014596439.html

      +1

    Alerter
  • vérité2014 // 11.11.2014 à 01h26

    CNN dégage de Russie.

    On Monday, the Russian Vedomosti newspaper reported, citing a notice issued by CNN to Russian telecom providers, that the American TV channel would stop cable broadcasting in Russia by the end of this year.

    http://www.sputniknews.com/russia/20141111/1014596346.html

      +1

    Alerter
    • Lage // 11.11.2014 à 01h45

      Pendant ce temps-là, l’Ofcam (soit le CSA britannique) menace Russia Today de sanctions pour “couvrir l’information en Ukraine de façon biaisée” (source : le Guardian de ce lundi 10/11). Cela pourrait aller d’une amende à une interdiction pure et simple de la chaîne.

      J’imagine le tollé si l’équivalent russe du CSA tançait CNN ou France 24 pour “couvrir l’information en Ukraine de façon biaisée”. On dirait que “le temps Staline est revenu”, que “le maître du Kremlin veut empêcher l’information libre d’ouvrir les yeux de son peuple” et les dépêches de l’AFP signaleront qu’il y a des camions russes à Moscou.

        +11

      Alerter
      • chios // 11.11.2014 à 06h32

        Retour en Ukraine…
        la video, avec soustitres français, de la “coupure” du journaliste ukrainien en plein journal télé, lorsqu’il signale que les enfants tués dans la cour d’école, ont été atteints par des tirs venant du côté ukrainien.
        Mais ce n’est pas tout, avant la coupure, vous verrez apparaître un personnage déjà montré souvent ici, dans une prestation peu ordinaire…2min30
        http://www.youtube.com/watch?v=rooN9n9v0UE

        Et pour ceux qui ont le temps et lisent l’anglais, un aperçu de la personnalité de Yuri Bereza, nouveau député-commandant à la Rada, de la mouvance Kolomoisky.
        http://fortruss.blogspot.be/2014/11/confessions-of-ukrainian-commander-of.html#more

          +11

        Alerter
        • Lage // 11.11.2014 à 11h18

          Intéressant ce Yuri Bereza. Elu sur la liste “pro-européenne” de Iatseniouk – en compagnie de Parubyi. A l’air d’une brute épaisse plus que d’un fasciste stricto-sensu. Je l’ajoute à ma liste…

          Ce qui est intéressant quand on lit votre interview, c’est qu’il reconnaît entre les lignes qu’il exécute les prisonniers qui tombent entre ses mains. Evidemment, ce n’est pas explicite. Mais il affirme directement ne pas faire de prisonniers… On craint déjà le pire, et vient ensuite cette curieuse histoire : il aurait fait 23 prisonniers russes, aurait fait un échange avec un chef insurgé, mais affirme que les prisonniers russes auraient été alors tués par les leurs. Tout cela est pour le moins… curieux.

          Une enquête de l’OSCE sur ce gars-là peut-être ?

            +3

          Alerter
        • sadsam // 11.11.2014 à 12h07

          @un grand merci Chios

          Il faut vraiment regarder cette émission de la chaine ukrainienne 112 reprise sur Youtube. Ce jeunes journaliste va avoir de gros ennuis, vu la personnalité de celui qui a interféré dans le dialogue.

            +4

          Alerter
    • dupontg // 11.11.2014 à 06h01

      Si je comprends bien le texte,ils se sont faits indirectement virés
      par la nouvelle legislation russe sur les medias etrangers…

        +0

      Alerter
  • Les Barniques // 11.11.2014 à 04h37

    J’arrive un peu tard pour partager ceci sur le billet précédent concernant la propagande. Mais c’est une pièce d’anthologie.
    Voici un journaliste ukrainien qui fait son travail. Il apprend à tous que, mal-heu-reu-se-ment, les tirs pilonnant les zones civiles à Donetsk viennent bel et bien des forces ukrainiennes. Ambiance sur le plateau…, puis, l’invité spécial, conseiller du Ministre l’intérieur, l’inénarrable Anton Guerachtchenko, fait sentir tout son poids de censeur au pauvre journaliste que la commentatrice défend de son mieux.
    Sublime.
    https://www.youtube.com/watch?v=rooN9n9v0UE

      +9

    Alerter
    • Perekop // 11.11.2014 à 11h02

      Courageux, ce petit jeune homme, malgré les inquiétants sous-entendus de Guerachtchenko, tout son “poids de censeur” comme vous dites. Le journaliste en lui est encore vivant, il ne se dégonfle pas. Pas comme chez nous !

        +6

      Alerter
    • Louis Joseph // 11.11.2014 à 14h21

      Autre interview de ce journaliste (en russe) il revient sur cet épisode:
      http://www.youtube.com/watch?v=1BlILU3nneQ

      Pour info cet été au retour d’un reportage dans les camps de réfugiés près de Rosov il fut arrêté sur un barrage routier (milice pro-Kiev) et détenu puis battu, simulacre d’exécution,… avant d’être libéré.
      http://112.ua/glavnye-novosti/zhurnalist-112-ukraina-roman-gnatyuk-vyshel-na-svyaz-97673.html

        +0

      Alerter
  • Bruno // 11.11.2014 à 06h49

    “On se sert aussi bien pour tondre le mouton, du sabre que du goupillon”

    http://lyrics.wikia.com/Jean_Ferrat:Le_Sabre_Et_Le_Goupillon

    Le mec sur la derniere photo m’a l’air tout specialement gratine !
    En elle-meme, cette photo est obsolument superbe.

      +1

    Alerter
  • Judabrutus // 11.11.2014 à 07h04

    C’est quand je vois de teĺles images que je me prends à aimer mon pays ! “Heureux comme Dieu en France”dit plaisamment un proverbe, et c’est vrai que la patrie des Lumières a su trouver un modus vivendi avec les églises qui nous met à l’abri ces troubles accouplements entre le sabre et le goupillon. De ce point de vue, je crois que nous ne connaissons pas assez quel bonheur cela peut être que de pouvoir’adorer le dieu que l’on veut , ou n’en adorer aucun. Hommage à Voltaire, Diderot, Helvetius, D’Holbach, à tous ces mécréants qui ont forgé l’esprit français! Et puisse la loi de 1905 faire que pour longtemps encore, en France, la question de la foi soit strictement domestique !

      +2

    Alerter
  • Bruno974 // 11.11.2014 à 08h14

    À tel point que le 25 août 2010, le patriarche de Kiev Philarète lui a attribué la distinction de l’Ordre du Saint-Vladimir, troisième classe, en reconnaissance de son « action méritoire dans le rétablissement de la spiritualité ukrainienne et la réaffirmation de l’Église Orthodoxe Ukrainienne
    L’Ordre du Saint Vladimir -> je trouve ça excellent !

      +2

    Alerter
  • Bruno // 11.11.2014 à 12h58

    Très juste mon cher Wesson… la ressemblance est surprenante.

    Ces photos sont tout simplement extraordinaires ! Je ne m’en lasse pas.

    – Les deux illuminés de la première photo (serie en fin d’article). Parfaits.

    – La 14eme, avec la minette à genoux dans la neige, la tête sous la bavette du barbu, devant le cordon de CRS. On dirait le sacre de Napoleon par DAVID.

    – Des mécréants baptisés sur le champ de bataille par des croisés. C’est du DELACROIX !

      +2

    Alerter
  • Jean // 11.11.2014 à 13h02

    Expérience personnelle, des futurs prêtres et des aumôniers militaires (prêtres fonctionnaires) qui aiment les armes de poing ou jusqu’à mieux connaitre les spécifications techniques de l’armement en général que leurs textes sacrés, j’en ai côtoyé.
    Non pas loin en Ukraine, mais en France.

    J’essayais à l’époque de leur faire comprendre ce que Gandhi avait dit aux anglais colonisateurs de l’Inde : “J’aime le Christ, mais je méprise les faux chrétiens qui ne vivent pas conformément aux préceptes du Christ”.

      +0

    Alerter
  • Guadet // 11.11.2014 à 14h29

    Des prêtres orthodoxes sont aussi présents du côté pro-russe : c’est ce que j’ai pu constater sur d’autres documents vus sur ce site.

    La seule signification de tout ceci est la rupture profonde existant entre l’ouest et l’est de l’Ukraine.

    Il faut éviter de faire des simplifications outrancières comme on en fait dans l’autre sens. N’ayez pas l’air de dire que Kiev est sous l’emprise de l’obscurantisme chrétien comme on dit de l’autre côté que l’Est est sous l’emprise du sanguinaire Poutine.

    Ne pas oublier l’énorme souffrance des églises ukrainiennes en URSS, avec massacres, tortures et goulag. Quand Hitler est arrivé, certains ont pensé qu’il pouvait être un libérateur. Les Allemands de Prusse orientale sous domination soviétique ont eu le temps de se rendre compte que leur pratique religieuse était tout autant interdite sous domination nazie.
    Les paradoxes ne manquent pas là-bas : Slaves se disant nazis alors que leur élimination était au programme d’Hitler, Polonais soutenant des nazis ukrainiens qui les ont jadis massacrés, …

    Les mémoires sont à vif en Ukraine de l’ouest. On ne peut chercher la paix et la conciliation qu’en les reconnaissant et non en les traitant de barbares, ce qui serait justifier leur propre attitude vis-à-vis des russophones de l’Est.

      +3

    Alerter
    • Perekop // 11.11.2014 à 23h45

      L’énorme souffrance des églises ukrainiennes… vous rigolez ? Vous ne croyez pas qu’il serait plus juste de parler de l’énorme souffrance de toutes les églises chrétiennes en URSS ? C’est comme le fameux “holodomor”, un mot qui plaît tant à tous ceux qui préfèrent ignorer que la famine a tout autant frappé la population russe de l’URSS que les “Ukrainiens”, Staline ayant anéanti la paysannerie jugée “réactionnaire”. Quand je pense que certains, ici, vantent la révolution, la guillotine et la violence “de gauche”… ils n’auraient pas aimé vivre à l’ère bolchevique, oh non !

        +0

      Alerter
      • Guadet // 12.11.2014 à 20h45

        Vous avez raison mais ça ne change rien.
        Je parlais des églises ukrainiennes, parce que c’est le sujet, c’est tout.
        Notez que je parle aussi de l’église protestante de Prusse orientale.
        Notez aussi que Staline a dû adoucir un peu, pour l’effort de guerre, la situation de l’église orthodoxe du patriarcat de Moscou.

          +0

        Alerter
  • coinfinger // 11.11.2014 à 15h14

    Les mystéres de la Trinité : formes de consciences sociales / état/ infrastucture , restent inélucidés malgré deux mille ans de théologie .

      +0

    Alerter
  • O FJ // 11.11.2014 à 20h32

    Pour ne pas risquer de confusion ou d’amalgame avec l’église catholique (qui a commis d’autres forfaits, mais pas ceux dont il est question dans l’article), il eut été préférable, s’agissant de la religion orthodoxe, de parler de popes, au lieu de parler de prêtres.

      +0

    Alerter
    • Tanouchka // 11.11.2014 à 21h56

      C’est faux. On appelle “prêtres” les prêtres orthodoxes. Il est préférable de ne pas parler comme les bouffeurs de curés du temps soviétique !

        +1

      Alerter
  • Marypop // 11.11.2014 à 21h55

    “prêtre” est un terme générique, désignant une personne qui exerce un ministère sacré

    il peut donc être utilisé tant pour les catholiques que pour les orthodoxes

    voir wiki

      +0

    Alerter
    • O FJ // 12.11.2014 à 10h25

      Le terme “prêtre” est effectivement aussi possible pour la religion orthodoxe.
      Cependant, en ce qui concerne l’usage de la langue française, je préfère me référer à un dictionnaire bien français, “le petit robert” par exemple, plutôt qu’à un site d’origine US.
      Ce dictionnaire français (édition de 2000) indique : prêtre 1.Celui qui a reçu le troisième ordre majeur de la religion catholique…(ensuite plus de 20 lignes d’explications) 2. dans les églises chrétiennes d’Orient, voir papas, pope. ex : Prêtre arménien 3.Ministre d’une religion antique…(une dizaine de lignes sur ce sens)…

        +0

      Alerter
  • V_Parlier // 11.11.2014 à 22h41

    Ce billet est un bon rappel de la situation quant aux “églises” d’Ukraine qui ont été présentées par certains euromaïdanistes comme un gage de respectabilité! Remarquons que ces patriarcats nationalistes/euromaïdanistes ne sont absolument pas reconnus par le Concile Oecuménique des patriarcats orthodoxes.
    Attention cependant: Parmi les images présentées ici, certaines n’ont pas leur place car elles n’ont rien à voir avec des démonstrations d’ultranationalisme: Il s’agit des moines de Kievo-Petchiorskaya Lavra (patriarcat de Moscou) qui priaient pour la paix entre les parties durant le fameux “maïdan” avant février. Ces images peuvent être vues ici: http://www.aif.ru/euromaidan/uanews/1087848 еt http://www.pravoslavie.ru/news/67755.htm puis http://klin-demianovo.ru/http:/klin-demianovo.ru/analitika/79281/ne-v-sile-bog-a-v-pravde/ .

      +1

    Alerter
  • olivier69 // 12.11.2014 à 13h48

    Bonjour,
    le billet se prête peut-être pour une contribution personnelle à nos amis marxistes ou laïcs qui jubilent des dérives évidentes des imposteurs du message religieux (le ver dans le fruit). Je rappelle que tous les excès sont nocifs et particulièrement religieux.
    Sur quoi repose le fondement des athées ? Sur par exemple, le deuxième principe de la thermodynamique avec la notion d’irréversibilité et d’entropie. Ces concepts leurs permettent d’affirmer une continuité de l’univers. Et donc, d’essayer de se dérober néanmoins avec difficultés sur les découvertes comme le dessein intelligent. Vous remarquerez que de nombreux scientifiques se sont convertis, pourquoi ? Nous pouvons dire que l’homme se place dans la continuité dans un univers discontinue (imperceptible pour lui).
    L’énergie et « le mouvement » se traduisent par une forme (la matière) visible ou invisible. Ils sont exprimés à travers une masse et unifiés par une fréquence perceptible via la résonance (la vibration, un son structurant. Cf par exemple : le langage) .
    Sans les bons yeux (optique), le mouvement peut « paraître » désordonné par le biais de la temporalité inhérente à l’homme. Les notions de désordre et d’entropie sont une tentative de construction temporelle d’un entendement désenchanté. Le cadre définie les perspectives spatiales (la place de l’observateur). Qui dit « mouvement » ou dynamique dit……..
    L’information ne se perd pas (1ier principe de thermo, Lavoisier et même Anaxagore), elle a une destination malgré les constatations (outils) et apparences (représentations) ! Tout le monde (l’humanité) gagne de cette « non perception » traduite comme une perdition inintelligible (2ième principe thermo). Le son ne serait-il pas une énergie ? Il n’y a probablement pas dégradation énergétique (donc 2ieme principe invalide) mais une transformation (visible/invisible) …..Le son (comme le langage) est un outil ou une arme par l’usage. En fonction des fréquences, il structure ou déstructure la matière.
    La matière fut, le message sera un bruit et non plus, une image formelle (harmonie prodigieuse gravitationnelle autour d’une fréquence de résonance). Irréversibilité ? Si le son n’existe pas, c’est qu’il n’y a pas d’oreilles pour l’écouter ? Qui a déjà entendu sa conscience ?
    En fait, cette mélodie qui résonne par la fréquence sous sa forme unificatrice (catalyseur énergétique du mouvement et point de gravitation) ou destructrice (via certaines fréquences) retourne inexorablement à l’essence (point de “toutes” les origines et non de son origine ou de sa destination). Un aller-retour essentiel et non matériel (les pertes constatées) ! Le son n’est pas une matière mais un véhicule immatériel…..
    Cinétique et cybernétique :
    “Par” l’entendement, le son vient toujours après le mouvement. Mais “pour”, il vient avant.. 🙂 .
    Cdlt
    ps : Les interactions intra/extra….
    Honte aux imposteurs religieux. C’était un clin d’oeil : Alors, l’athéisme, une imposture…..Pourquoi ? Et pourquoi, vouloir contrôler le message religieux ? L’information est une source du pouvoir. Un mouvement et une énergie…Mais attention à la destination du retour !

      +0

    Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications