Les Crises Les Crises
10.novembre.201410.11.2014 // Les Crises

[U4-5] EuroMaïdan : La montée en puissance des néo-nazis dans la violence pro-européenne

Merci 1
J'envoie

Suite du billet précédent sur l’’Ukraine
Index de la série

4.5 La montée en puissance des néo-nazis dans la violence pro-européenne

Comme on l’a vu, si, au tout début, le mouvement était pacifiste et pro-européen – et les médias sont restés bloqués là-dessus – on n’a même jamais vu autant de drapeaux européens…

Malheureusement, la réalité était moins rose… Le mouvement a rapidement été encadré par des milices nationalistes, rebaptisées sous le doux nom « d’auto-défense ». On y a retrouvé des extrémistes anti-russes des mouvements UNA-USO, Trizub, et « Patriotes d’Ukraine », formant le « Secteur Droit » violemment opposé à tous pourparlers avec le gouvernement ukrainien et appelant à la conquête du pouvoir par la lutte armée.

Comme souvent, les images – peu vues dans les médias occidentaux – parlent d’elles-mêmes…

Notez l’habit de déporté du militant de Svoboda…

Voici l’une des nombreuses croix gammées découvertes dans la mairie de Kiev après son occupation par les « manifestants »…

Ainsi, ces néo-nazis ont organisé « l’auto-défense de Maïdan », ou plus précisément les préparatifs pour un coup d’État. Leur équipement ne laisse guère de doute…

Notez le pin’s néonazi de la demoiselle…

Notez le révolver à la ceinture…

On imagine ce qui se passerait si ceci se déroulait Place de la République à Paris…

À suivre dans le prochain billet

Commentaire recommandé

Judabrutus // 10.11.2014 à 07h48

Certains armements n’ont rien à faire dans la panoplie des forces de l’ordre d’un pays qui n’est pas en situation de guerre civile. La repression au moins potentiellement disproportionnée est encore le meilleur moyen de faire basculer une démocratie déjà fatiguée soit dans le chaos, soit dans le coup de force.

43 réactions et commentaires

  • Renaud+D. // 10.11.2014 à 00h53

    Désolé, mais un flot d’images sans contexte ni source fiable ne peut convaincre. Le FSB, d’où vient Poutine, est tout à fait capable de les avoir fournies. Je ne dis pas que votre info est fausse, mais là, il faut passer la main à des journalistes professionnels. N’y en a-t-il vraiment aucun qui soit intègre compétent et intéressé au sujet? Dans le monde entier? J’ai vraiment un doute!

      +4

    Alerter
    • gerard Colin // 10.11.2014 à 11h11

      Vous avez raison, mieux vaut un long texte sans image, comme sur diplomatie.gouv.fr ou liberation.fr ou lobs ou autre.

        +5

      Alerter
    • Yonatan // 10.11.2014 à 12h10

      You TinEye to search for the originals. The first photo was published at brookings.edu on 30 November 2013.

        +1

      Alerter
    • boduos // 10.11.2014 à 13h33

      on oublie trop souvent le bon sens biblique “ceux qui jouent avec le feu périront par le feu ” ou qui sème le vent récolte la tempête.”
      l’histoire nous regarde:il y a ceux qui poursuivent leurs intérêts souvent obstinément et ceux qui poursuivent un idéal (de liberté,d’identité ..)
      dans ce conflit qui fait ressurgir des antagonismes ,exacerbés par le camp de l’ouest :Qui sont les matérialistes qui lorgnent sur la manne (tout a fait illusoire) de l’UE et Qui sont les idéalistes qui veulent conserver leur culture et leur coutumes ?
      Les Français changent-ils ? ils ne prennent plus fait et cause pour la liberté des peuples ?
      Nos dirigeants sont ils persuadés de parvenir a éradiquer l’histoire des manuels scolaires et que cela suffira à effacer la trace de leur rôle et leurs intentions si ce n’est leur lâcheté.
      il est vrai qu’ils ne ce sont jamais embarrassé de remords si l’on veut bien se souvenir des staliniens…des maoïstes…des polpotiens… reconvertis en socio- libéraux.Erreurs de jeunesse certes mais ils ont cautionné les génocides de l’époque en vissant leurs œillères et renouent aujourd’hui avec leurs démons génocidaires.
      alors je ne comprends pas les états d’âmes de certains devant l’évidente actualité.

        +2

      Alerter
    • raloul // 10.11.2014 à 13h59

      Bonjour!

      Juste pour rappel: la petite phrase qui accompagne le logo les-crises.fr est la suivante: “des images pour comprendre”.
      Je suis donc très peu étonné de trouver des images sur ce blog, fondamentalement, même accompagnées de commentaires succints.

      Ensuite, même si c’est le FSB qui les a fournies, auriez-vous l’audace de suggérer qu’elles soient fausses, proviennent d’un autre contexte ou soient des montages? Ou considérez-vous tout de même qu’ils s’agit bien d’images authentiques, indépendamment de leur provenance? C’est juste pour creuser les questions que soulève votre argumentaire…

      Moi, je suis convaincu par ces images que secteur droit existe, a bien “manifesté” auprès des “pacifiques” pro-européens, qu’il y avait des équipements qui dépassent largement le cadre de “manifestations pacifiques”, et c’est un euphémisme… Mais devrais-je, à votre avis, croire plutôt que secteur droit n’existe pas, qu’il n’y avait que des pacifistes, aucune arme – même aucune arme “blanche” – , tout ça parce que les photos en question proviennent toutes du FSB, et sont donc toutes fausses par définition?
      Oui, certes j’exagère, à dessein pour vous pousser à préciser vos pensées…

        +7

      Alerter
      • Alain Cavaillé // 10.11.2014 à 20h13

        Encore une fois, il faut se référer à l’Histoire. L’Ukraine est un pays qui en a pris plein la gueule de tous temps, il faut donc accepter le fait qu’étant dans des situations “de crises” presque continuellement, ce soit un peuple violent. Quand les troupes allemandes sont entrées dans le pays, il y a eu une telle poussée nationaliste que les nazis s’en sont effrayés, ne voulant pas être doublés. Ils les ont donc utilisés pour “nettoyer”, et ils y sont allés de bon cœur ! Ne refaisons pas les mêmes erreurs que pour l’ex-Yougoslavie en croyant toujours à cette attitude bien américaine de la “culture Western” où il y a les bons d’un côté et les méchants de l’autre, et bien sûr les bons gagnent toujours – c’est de la politique à bon marché et ça ne fonctionne pas comme ça. Il faut laisser les gens s’exprimer: ceux qui veulent être européens en feront le choix et ceux qui sont proches de la Russie feront le leur, créant soit une fédération, soit un “divorce” pur et simple….mais c’est sans compter sur les vrais fouteurs de merde !

          +1

        Alerter
        • Lt Anderson // 12.11.2014 à 13h18

          “mais c’est sans compter sur les vrais fouteurs de merde !”
          Et qui sont-ils?

            +0

          Alerter
      • Wallace // 12.11.2014 à 17h49

        Pour bien connaitre Kiev, la place de l’indépendance est fortement reconnaissable sur la plupart des clichés. C’est très parlant effectivement.

          +0

        Alerter
    • languedoc 30 // 10.11.2014 à 14h36

      Des journalistes intègres et compétents, comme vous y allez, vous êtes sûr que ça existe encore en France? Si vous allez chercher les informations sur l’Ukraine, dans le Monde, Libération et cie, j’avoue que les photos montrées sur ce blog doivent vous perturber, mais bon, si ça vous choque à ce point…

        +6

      Alerter
    • Pegaz // 10.11.2014 à 23h12

      @Renaud et Gérard
      Hors sujet – circulez y a rien à voir

        +0

      Alerter
    • Laurence Guillon // 11.11.2014 à 14h20

      Demandez-vous pourquoi le FSB “tout à fait capable” n’a comme relais qu’Olivier Berruyer et les bénévoles des diverses pages d’infos alternatives au sujet de l’Ukraine. Il n’ a pas les moyens de s’offrir les feuilles grand public, sans doute? Vous avez un doute, moi je n’en ai plus: l’énorme majorité des “journalistes professionnels” sont vendus, et parfois aussi, enthousiastes de la cause yankee, par russophobie foncière et souvent d’origine trotskyste. Ils sont peut être aussi “intimidés”, objets de pression, tout comme nos politiciens. Oui, il faut ouvrir les yeux et se rendre compte que si des non professionnels s’y collent, c’est que les professionnels ont complètement failli.

        +2

      Alerter
    • Georges // 11.11.2014 à 21h23

      (commentaire sur la remarque de “Renaud+D”).
      Peut convaincre ? Oui et non.

      “Oui” car je suis le blog depuis un certain temps, et ces images sont une illustration d’une analyse qui a été très bien développée depuis des mois.
      C’est à dire que j’ai déjà beaucoup d’éléments, et par ces photos, j’ai d’autres arguments pour affiner. Je suis déjà convaincu.

      “Oui” car ce n’est pas parce que on est sur place qu’on sait. On témoigne d’éléments, qui souvent sont fondamentaux, mais on n’en sait rien. Il faut les éléments sur place et d’autres informations qui ne sont pas visibles sur place simplement en déambulant dans les rues. Il faut un historique, et le blog en a fourni un très détaillé avec des éléments de preuve très forts (notez qu’il ne peut pas exister de preuve absolue, à un moment donné il faut faire fonctionner son intuition, mais pas tout de suite évidemment).

      “Oui” car il faut à mon avis s’engager car les fameux journalistes dont vous rêvez, ne peuvent pas travailler dans ces journaux qu’on n’a plus et dont on rêve.

      “Oui” car le blog fait un travail de journalisme en donnant des éléments.

      “Oui”, car même si on a un désir de faire passer une idée plutôt qu’une autre, on estime que le lecteur est apte à analyser.

      “Non” effectivement, si quelqu’un est sainement méfiant, qu’il tombe par hasard sur ces photos sans rien savoir d’autre, et qu’il ne cherche pas par ailleurs pour comparer. Mais étant donné qu’il est sainement méfiant, ça ne pose pas de problème.

      Votre question semble en fait, “est-ce que ces photos sont des montages ?”.

      Désolé !

        +0

      Alerter
  • Crinc // 10.11.2014 à 01h59

    Comme vous y allez, Olivier, c’est juste un parti “un peu plus à droite que les autres”.
    De quelle personnalité cette brillante citation ?

      +7

    Alerter
    • MinL // 10.11.2014 à 02h55

      Ça ressemblerait bien à du Fabius ça, non ?

      Cette petite phrase plus sa réception en grande pompe d’Avigdor Lieberman (l’ultra nationaliste ministre des affaires étrangères Israëlien) fait qu’il risque d’y avoir confusion la prochaine fois qu’on nous dira de “voter utile” pour contrer la “vague fascisante” en France. Pas que je sois fan de MLP (je ne crois pas à son récent tournant social-conservateur) mais il ne faudra pas s’étonner si mon “vote utile” se transforme en vote blanc.

        +1

      Alerter
  • Louis Malle // 10.11.2014 à 02h23

    BHL l’a dit la France est plus à droite que ces partis patriotes ukrainiens.

      +13

    Alerter
    • Bruno // 10.11.2014 à 09h10

      Comme disait Coluche pour se moquer du FN, “nous, au parti de Jean-Marie, on est légèrement à droite, légèrement à droite d’Adolf Hitler”…

      Comme quoi, tout est relatif : qu’aurait-il dit des manifestants de Maidan ?
      Légèrement à droite de BHL aurait été un bon point de comparaison.

        +0

      Alerter
    • DUGUESGLIN // 10.11.2014 à 12h54

      Encore faudrait-il préciser l’origine du nazisme. Au départ ce parti était socialiste puis nationaliste. D’un côté Hitler (socialiste nationaliste) et de l’autre Rosa Luxembourg (socialiste marxiste) qui se sont divisés et combattus.
      Donc Hitler était à gauche de la gauche ou Rosa Luxembourg à gauche de la gauche hitlérienne.
      La droite républicaine, la droite chrétienne et la droite monarchiste sont aux antipodes du nationalisme socialiste d’Hitler.
      Le qualificatif d’extrême droite en parlant du socialisme nationaliste est une déviation.

        +2

      Alerter
      • MJAM // 10.11.2014 à 21h44

        Comment ça le parti nazi vient de la gauche !
        C’est vrai qu’il y avait une tendance révolutionnaire (les frères Strasser, Roehm…) Mais qui a été combattue et marginalisée très tôt. C’est pas parcequ’il y a “travailleurs” et “socialiste” dans le nom que c’est un parti de gauche, c’est plutôt un attrape-couillon pour travailleurs je dirais. Quand à Rosa Luxembourg, elle est morte en 1919 et je vois pas trop ce qu’elle vient faire là.

          +2

        Alerter
        • Judabrutus // 10.11.2014 à 23h22

          Vous me rassurez ! J’étais très étonné moi aussi par cette étrange généalogie du nazisme . De même que me laisse perplexe la virtuosité avec laquelle est parcouru l’éventail des tendances politiques de l’extrême gauche a l’extreme droite qui, d’ailleurs, si l’on suit le raisonnement proposé n’existe tout simplement pas.

            +0

          Alerter
          • MJAM // 11.11.2014 à 23h30

            Étrange généalogie vous l’avez dit.
            C’est pas la première fois que je vois essayer de refourguer Hitler à la gauche. C’est un peu fort. C’était un parti né de la réaction à la révolution russe de 17 et dont la raison d’être était l’anticommunisme. C’est pourquoi d’ailleurs il a été soutenu financièrement par une partie du patronat allemand, Thyssen et Krupp par exemple. Et c’est pourquoi les communistes et les syndicalistes ont été déportés dès 33. C’était donc un parti clairement d’extrême droite.

              +0

            Alerter
      • JLV // 11.11.2014 à 00h45

        C’est une déviation qui date de l’opération Barbarossa.

          +0

        Alerter
  • Lage // 10.11.2014 à 02h23

    Hélas, après le coup d’état, ces fachos ne sont pas rentrés dans leurs pénates. On les retrouve maintenant un peu partout. En recoupant mes petites fiches, j’ai trouvé au moins cela comme membres d’organisation fascistes que Maïdan a propulsé au coeur de l’appareil d’état ukrainien:

    1) Patriote d’Ukraine et Assemblée Nationale-Sociale (à peu près pareil) fournira l’ossature du bataillon Azov. Parmi eux, leur chef, Biletsky a été élu député à la Rada au 217 district de Kiev avec 43, 03% des votes – comme indépendant, mais avec l’accord tacite des autres partis puisque seul un ancien candidat du Parti des Régions s’opposait à lui. Vadim Troyan, 35 ans, son bras droit, a co-dirigé Azov et est maintenant… chef de la police régionale à Kiev.

    2) UNA-UNSO. Leur ancien chef Iouri Choukhevitch est élu sur la liste du Parti Radical du ”pro-occidental” Oleh Lyashko. Fils du criminel de guerre Roman Choukhevitch. Doyen d’âge, il dirigera la session inaugurale.

    3) Secteur droit (qui a plus ou moins fusionné avec les précédents): Dmytrio Yarosh, élu par le milliardaire Kolmoioksi, siègera à la Rada.

    4) Svoboda aura six député. Un ancien de Svoboda, Andriy Parubiy a été élu sur la liste du premier ministre Iatseniouk.

    Si cela vous amuse de continuer la liste…

      +13

    Alerter
    • ISTINA // 10.11.2014 à 12h18

      Les Fachos ? je vous serais très reconnaissant que vous m’expliquiez ce
      qu’est un Facho ?
      Qui vous empêche de les Baptiser Nazis ? car ce sont eux qui pilotent
      la barque.

      Cinq ans après la fausse Révolution dite d’Octobre, aux lendemains de
      leur coup d’état manqué en Allemagne, de la marche bluffarde sur Rome,
      les Bolcheviks, en réalité des Mencheviks, décrétèrent que le Marxisme
      ne peut s’amplifier que, si il s’affronte à un ennemi “” PERMANENT “”,
      ce qu’il fit en désignant cet ennemi, celui qui l’avait pris de vitesse dans
      leur tentative de prise du Pouvoir en Italie !
      C’est ainsi que le Fascisme fut désigné auteur de tous les crimes de la
      Terre et cela, dure et perdure depuis 92 Années au point que le
      Fascisme, dans l’esprit des Peuples, est devenu l’Ennemi Criminel N° 1.
      car ils lui ont attribué, tous les Crimes du Nazisme.

        +2

      Alerter
      • DUGUESGLIN // 10.11.2014 à 17h21

        Oui, en effet, il y a une confusion entre le fascisme et le nazisme malgré les origines socialistes communes.
        Le fascisme en Italie est issu du socialisme. Hitler se réclamait du socialisme. Puis a dévié avec son racisme et le surhomme de race arienne. Les fascistes italiens défilaient avec le drapeau rouge.
        Les antifas en France sont tout aussi extrémistes que les fascistes, car ils appliquent des méthodes qui n’ont rien à envier à ceux qu’ils prétendent combattre par la violence.
        Ce que nous devons condamner ce sont tous les extrémismes totalitaristes et violents, comme le parti social national en Ukraine qui s’inspire clairement du nazisme avec un racisme affiché.
        Mais ces antifas sont curieusement silencieux vis à vis de ce qui se passe en Ukraine.

          +1

        Alerter
      • Lage // 10.11.2014 à 20h55

        Parti fasciste = mouvement politique qui prétend incarner la nation au point de viser à dédoubler toutes les institutions de la nation par des institutions issues du Parti (exemple : police politique se substituant à la police, SS dédoublant l’armée, conseil de parti dédoublant le parlement, jeunesse hitlérienne dédoublant l’école etc…). Ce dédoublement fait que le chef du mouvement fasciste devient le récipiendaire du culte voué à la nation. Ce dédoublement entraîne aussi une glorification de la force, vue comme base du droit, glorification nécessaire pour justifier l’écrasement de la dissidence interne, et entraînant nécessairement l’hostilité de la nation envers d’autres nations, puisqu’elle légitime les rapports de force qui causent cette hostilité.

        Le nazisme fut une forme extrême, mais en rien différent.

          +1

        Alerter
  • Alexandre_Nevski // 10.11.2014 à 02h42

    Ca nous pend au nez à Paris , surtout avec le message de faiblesse laissé par ce sans couilles de Cazeneuve : supprimer les grenades offensives , donc bientôt le premier flic tué …

      +3

    Alerter
    • Judabrutus // 10.11.2014 à 07h48

      Certains armements n’ont rien à faire dans la panoplie des forces de l’ordre d’un pays qui n’est pas en situation de guerre civile. La repression au moins potentiellement disproportionnée est encore le meilleur moyen de faire basculer une démocratie déjà fatiguée soit dans le chaos, soit dans le coup de force.

        +18

      Alerter
  • CLAUDE // 10.11.2014 à 07h50

    Le problème c’est que ces théories pro nazies peuvent se propager . Mais comme nos gouvernants ne disent rien faut croire que cela ne leur fait pas peur

    Pour la petite histoire, je viens d’entendre sur france culture que la russie aurait des émissaires dans les médias français pour faire de la propagande pro russe… et paierait même des internautes pour écrire des commentaires pro Poutine… Ah bon !!! Ils prennent vraiment leurs rêves pour la réalité tous ces gens. Si les médias sont infiltrés j’ai pas l’impression que ce soit par les russes (mais peut être que je connais pas bien la géographie)

      +4

    Alerter
    • Crink // 10.11.2014 à 12h24

      A qui faut-il s’adresser ? Je perds de l’argent, là…

        +4

      Alerter
    • Chris // 11.11.2014 à 01h31

      Propagande : Il se dit la même chose de la part des USA, sauf que eux ont réellement un budget pour ça. Dommage que je n’ai pas référencé cette info.

        +0

      Alerter
  • Bruno // 10.11.2014 à 09h04

    Ce qui est déroutant, c’est la faiblesse de la riposte gouvernementale de l’époque.
    Aux USA ou en France, contre des manifestants néonazis armés de la sorte, on aurait eu droit à une répression immédiate et d’une extrême violence.

    L’idée derrière cela, je veux dire lorsque Le Monde ou Libé trouvent formidables ces belles luttes armées pro-Europe du peuple contre l’oppression (gnagnagna) c’est que finalement l’Ukraine est un pays sous-développé et remplie de sauvages, que quelques morts par-ci, par-là, ce n’est pas si grave, qu’un policier ukrainien, ça n’a pas de famille et puis ça ne ressent pas vraiment les balles. Oui, bon, y’a deux ou trois nazis avec des fusils. Mais c’est plutôt une marque d’enthousiasme, d’immaturité, de la révolte saine en tout cas.

    “Car il faut vous dire monsieur, que chez ces gens-là, on ne pense pas monsieur, on ne pense pas, on prie” pour que l’Ukraine rentrent dans l’église-Europe et que le mai-treu-deu-Mos-cou brule en enfer.

      +2

    Alerter
  • reneegate // 10.11.2014 à 09h18

    Le coup des jeunes filles offrant des fleurs aux policiers est vraiment significatif de la main mise des organisations américaines. Au tirgikistan elles étaient jaunes.

      +13

    Alerter
    • gerard Colin // 10.11.2014 à 11h14

      Le coup des filles offrant des fleurs est exceptionnel. Elles ne viennent que pour la photo. Ce qui est fou, c’est qu’on ne peut rien faire sans la maîtrise des médias. Si ils arrêtent la fille,elle hurle comme une Femen et on parle de brutalité policière. Si ils restent stoiques, le contraste de la fille en robe à fleurs face aux policiers en équipement met en relief la brutalité policière (alors que la fille vient justement les provoquer). Dans tous les cas, celui qui a les photos raconte ce qu’il veut, quand il maîtrise les médias.

        +8

      Alerter
      • Chris // 11.11.2014 à 01h39

        Tout ce processus de provocation et mise en scène des révolutions de couleurs (fleurs, identification du groupe par une couleur, vêtement ou accessoire et son crescendo) est très décrit dans une vidéo de Manon Loiseau : https://www.youtube.com/watch?v=1zUg9NrkcAQ
        A noter que les populations des ex-satellites soviétiques sont très naîves, donc particulièrement réceptives aux mises en scène hollywoodienne qui a fait partie du stock de propagande US.
        A noter l’adaptation du scénario à la mentalité de la population asiatique de Hong Kong.

          +0

        Alerter
  • Homère d’Allore // 10.11.2014 à 11h06

    Pour ne pas faire l’objet de critiques, ces photos devraient être datées et l’on devrait en connaître la source. Toutefois, je doute que le FSB ait besoin de les fabriquer. Le “Secteur droit” existe bel et bien. Bien sûr, on peut imaginer que, comme le décrivait Vladimir Volkoff dans “le Montage”, certains de ses dirigeants soient des agents infiltrés pour pousser les Ukrainiens anti-russes dans une caricature peu défendable ( principe dit “du levier”).
    Mais il est probable que, même sans cela, les traditions banderistes ukrainiennes ait pris le dessus…
    Cette Europe commence à avoir une haleine de plus en plus fétide.

      +2

    Alerter
    • gerard Colin // 10.11.2014 à 11h17

      Vous voulez dater les photos? Alors datez les. Si cela peut vous faire plaisir. Ouvrez Photoshop, ou même paint. et voilà.

        +0

      Alerter
  • Nérouiev // 10.11.2014 à 12h07

    Dans toutes ces photos on voit un côté très infantile de désir de déguisement, et c’est à qui aura la plus grande originalité sur un fond manipulé et structuré de nazis pour les guider et les convertir. Comme dans tous les combats on convainc les gens que la victoire va tout changer, que le bonheur n’est dû qu’à la victoire. C’est ce mot Victoire qui est à l’origine de beaucoup de crimes et surtout par l’annihilation du dialogue, des compromis et de la diplomatie. C’est bien la diplomatie qui est morte et qui nous plonge dans un monde de mensonges complètement inhumain et qui plaît tant à Washington et l’Europe.

      +6

    Alerter
  • Lecussan // 10.11.2014 à 12h49

    “Neo-Nazis” le terme fait flores depuis longtemps. Je ne suis pas sur que quelques bras tendus (sans en connaitre la signification) et quelques runes (là aussi sans en connaitre la signification) suffisent en la matière.

      +0

    Alerter
    • Jean // 10.11.2014 à 22h29

      Bonsoir Olivier
      Je viens de tomber sur cette vidéo, pas en Ukraine mais en Allemagne :
      http://www.youtube.com/watch?v=fr4IVTl9FUI
      Ça se rapproche et avec la crise économique, le chômage…

        +0

      Alerter
      • Chris // 11.11.2014 à 01h59

        Ce sont les conséquences non seulement de la crise économique et du gavage des 1%, mais aussi la mise en place d’une globalisation qui oblige des populations disparates et fragilisées à cohabiter dans un melting pot improvisé sans règles communes.
        Cocktail explosive, s’il en est.
        L’Europe va reproduire ce qui se passe régulièrement entre clans d’Afrique et d’ailleurs : génocides, attaques, razzias, etc…

          +0

        Alerter
    • Laurence Guillon // 11.11.2014 à 14h25

      J’appellerais ça des hommes de main de gangsters internationaux à folklore néonazi. Prenez des marginaux, des aigris et des exaltés et foutez la merde là où il le faut, quelle que soit la couleur des olibrius.

        +0

      Alerter
  • AlainCo (@alain_co) // 10.11.2014 à 19h08

    a noter comment les mouvements sceptiques comme souvent servent la soupe d’un consensus qui n’est qu’une pensée de groupe

    http://www.conspiracywatch.info/Comment-j-ai-failli-me-faire-recruter-par-la-propagande-pro-Poutine_a1307.html

    Que poutine soit pas un grand démocrate n’empêche pas de voir le reste…

    je baigne pourtant dans cet univers de tartuffes qui alignent- des théories de la conspirations de la pire espèce pour justifier du consensus…

    Pathetique.
    Faites attentions aux faux dévots!

      +0

    Alerter
  • Kurt // 16.11.2014 à 14h33

    Rappelons tout de même, lorsqu’on nous dit que sur la place Maidan, ce n’était pas des nazis mais des nationalistes, que le mot nazis vient de la contraction des mots Nationaler Sozialismus en allemand. Donc, quand on entent parler du parti National Socialiste Ukrainien, ça ne trompe personne. Ce sont bel et bien des nazis, et qui agissent comme tel : cf. Odessa (ce massacre, couvert par l’incendie provoqué sciemment, a déclenché la guerre civile), Mariupol, Lugansk, Donetsk, Slavyansk… (les civils sont bombardés). Quant a leur symbole, le wolfsangel (hameçon de loup), c’est un symbole nazi bien connu… Et les néo-nazis, venus de toute l’Europe, qui viennent rejoindre les bataillions de volontaires dans l’armée ukrainienne pour écraser la révolte dans l’Est ? Il y’a bien des pays en Europe centrale où le nazisme a connu une resurgence depuis la chute de l’Union Soviétique : les pays baltes (où l’armée allemande avait été accueillie en libératrice), l’Ukraine (même chose) etc… Cette abomination (nos gouvernements occidentaux qui soutiennent les nazis Ukrainiens) doit cesser, et vite ! La peste brune se répand en Europe ! Les policiers Suédois ne trouvent rien à redire quand les nazis défiles. Maintenant que la France est dans l’OTAN (grâce à Sarkozi l’Américain), elle ne joue plus son rôle diplomatique, au moment où le monde en a le plus besoin. Quant au FSB, il a sans doute autre chose a faire que de mettre en scène des photos de manifestants nazis (et si vous n’êtes pas convaincus, regarder toutes les vidéos sur la place Maidan sur YouTube: https://www.youtube.com/watch?v=wEKviJYIlJ4). Par contre, il a bel et bien enregistré les trois conversations (authentifiées) qui permettent de comprendre ce qui s’est passé : celle de Victoria Nuland, celle de Lady Ashley et celle de Yulia Timochenko… à écouter. https://www.youtube.com/watch?v=2QxZ8t3V_bk

      +0

    Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications