Les Crises Les Crises
5.avril.20205.4.2020 // Les Crises

Une commande française de masques détournée vers les Etats-Unis sur un tarmac chinois

Merci 186
J'envoie

Source : Libération, Dominique Albertini, 01-04-2020

Les collectivités tentent d’importer des millions de masques pour les distribuer à leurs soignants et aux Ehpad. Mais l’une de ces commande a été raflée à coups de dollars par des Américains.

L’épisode en dit long sur la ruée vers les masques qui occupe ces jours-ci les grandes puissances. Et sur les pratiques agressives de ces dernières. Il a été rapporté mardi soir, sur la chaîne RT, par le président de la région Paca et de l’Association des régions de France, Renaud Muselier. Comme d’autres présidents de collectivités, celui-ci a passé commande à un fournisseur chinois de plusieurs millions de masques hygiéniques, censés alimenter les établissements de santé et les EHPAD de sa région.

«La commande avec le paiement a été réalisée, c’est-à-dire que les masques sont fabriqués et en attente en Chine, assurait l’élu. La difficulté que nous rencontrons c’est l’acheminement. […] Ce matin sur le tarmac [de l’aéroport], en Chine, une commande française a été achetée par les Américains cash, et l’avion qui devait venir en France est parti directement aux Etats-Unis. Devant ces problèmes, je suis en train de sécuriser la marchandise de façon à ce […] qu’elle ne soit pas saisie ou achetée par d’autres.» Au prix d’un retard de plusieurs jours dans la livraison.

«Ils payent le double»

Contacté par Libération, Renaud Muselier n’a pas souhaité commenter davantage cet épisode. Mais celui-ci a nous été confirmé par les entourages d’autres présidents de région.

«Effectivement, les masques deviennent des denrées rares, et les Américains les achètent partout où ils en trouvent, peu importe le prix, confirme-t-on, sous couvert d’anonymat, dans l’une des régions victimes du procédé. Ils payent le double et comptant, avant même d’avoir vu la marchandise. Nous, on ne peut pas se le permettre, on n’avance rien et on paye à la réception. Évidemment, on a des engagements signés avec les producteurs, mais on n’est pas dans une situation normale… Par ailleurs, ces derniers jours, la Chine a elle-même bloqué un certain nombre de livraisons. C’est une course contre la montre pour trouver un producteur qui soit fiable, puis un moyen d’expédier la commande chez nous.»

Du côté de la région Nouvelle Aquitaine, c’est un autre aspect de la concurrence américaine qui joue : «C’est le chaos logistique en Chine, rapporte une source. Les Américains commandent deux ou trois milliards de masques : avec nos cinq petits millions, on passe toujours après. La livraison devait arriver il y a dix jours, mais l’aéroport de Shenzhen était engorgé. Notre importateur a tout mis dans un camion, direction Shanghai, mais c’est pire : le camion est coincé sur la route derrière tous ceux qui attendent leur tour. On l’a dérouté vers Zhengzhou, où l’on pense que la situation est meilleure. J’appelle notre importateur deux fois par jour pour sécuriser les choses, mais on se demande si on ne ferait pas mieux d’utiliser le train ou le bateau…»

Parfois critiques sur la gestion du dossier par le gouvernement, de nombreuses collectivités ont procédé à leurs propres commandes de masques, le plus souvent en Chine. Au total, environ 60 millions d’unités auraient été commandées par les régions – le gouvernement ayant ramené à cinq millions d’unités par trimestre et par personne morale le seuil au-delà duquel il peut réquisitionner tout ou partie de la livraison.

«Beaucoup de margoulins»

«Les présidents de régions se sont tous échangés des tuyaux, rapporte un proche de l’un d’eux. Chacun y va de son ami producteur de masques.» Sénateur LR et ancien président des Pays de la Loire, Bruno Retailleau s’emportait récemment dans Libération : «Je reçois tous les jours des adresses d’entreprises prêtes à fournir. Ça me rend fou ! J’encourage donc ma région, mon département à passer commande en leur nom, sans passer par le préfet.»

Mais cette frénésie de commande est aussi riche de pièges et de mauvaises surprises. «On a souvent affaire à des boîtes de petite taille, avec un siège aux îles Caïman et des banques au nom bizarre, raconte-t-on en Nouvelle Aquitaine. On partage les infos entre nous, on demande aux services fiscaux si elles ont fait l’objet d’une enquête, mais à la fin on doit prendre notre risque.» Une autre source régionale confirme : «Il y a beaucoup de margoulins dans l’histoire. Un soi-disant producteur de masques nous faisait miroiter une cargaison de millions de masques à la frontière belge, qu’il se faisait fort de livrer en quelques heures. Il a approché tout le monde mais s’est révélé très peu fiable.»

Source : Libération, Dominique Albertini, 01-04-2020

Renaud Muselier : « Sur le tarmac en Chine, une commande française a été achetée par les Américains cash »

Source : Russia Today France, 01-04-2020

Renaud Muselier, président de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur, a affirmé sur RT France que des Américains avaient racheté une commande française de masques faite à la Chine sur le tarmac, juste avant sa livraison en France.

C’est un exemple de plus qui témoigne de la bataille que se livrent les pays de la planète pour s’approvisionner en masques de protection alors que la demande est de plus en plus forte.

Sur l’antenne de RT France, le président de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur, Renaud Muselier, a révélé en exclusivité que les Etats-Unis avaient racheté des stocks à des entreprises chinoises juste avant qu’ils ne soient livrés en France.

«La commande avec le paiement a été réalisée, c’est-à-dire que les masques sont fabriqués et en attente en Chine», assurait l’élu. «La difficulté que nous rencontrons c’est l’acheminement. Ce matin sur le tarmac en Chine, une commande française a été achetée par les Américains cash, et l’avion qui devait venir en France est parti directement aux Etats-Unis. Devant ces problèmes, je suis en train de sécuriser la marchandise de façon à ce qu’elle ne soit pas saisie ou achetée par d’autres», explique-t-il.

Et cette péripétie n’est pas isolée. Une source a confirmé au journal Libération, ce 1er avril, que les Américains menaient une lutte intransigeante pour obtenir du matériel de protection : «Effectivement, les masques deviennent des denrées rares, et les Américains les achètent partout où ils en trouvent, peu importe le prix» explique au quotidien cette personne travaillant pour l’une des régions victimes du procédé. Cette source indique également au quotidien que les américains payent «le double et comptant, avant même d’avoir vu la marchandise.»

Comme d’autres présidents de collectivités, le président de la région Paca et de l’Association des régions de France, Renaud Muselier, a commandé à un fournisseur chinois plusieurs millions de masques hygiéniques, destinés à approvisionner les établissements de santé et les Ehpad de sa région.

Sa commande est en cours de livraison, comme il l’a précisé sur Twitter.

Les retards de livraisons ont de lourdes conséquences pour les personnels soignants qui manquent déjà cruellement de protection comme l’a rappelé sur notre antenne Thierry Amouroux, porte-parole du syndicat national des professionnels infirmiers.

Malgré les risques de se retrouver confrontées une telle mésaventure, de nombreuses collectivités ont procédé à leurs propres commandes de masques en Chine. Alors que l’Etat français centralisait jusqu’à mi-mars toutes les commandes et réquisitionnait les importations de masques, le Conseil de Défense a décidé de lever ces mesures. Les administrations sont désormais en concurrence avec les grosses entreprises françaises qui cherchent à s’approvisionner.

Source : Russia Today France, 01-04-2020

Nous vous proposons cet article afin d'élargir votre champ de réflexion. Cela ne signifie pas forcément que nous approuvions la vision développée ici. Dans tous les cas, notre responsabilité s'arrête aux propos que nous reportons ici. [Lire plus]Nous ne sommes nullement engagés par les propos que l'auteur aurait pu tenir par ailleurs - et encore moins par ceux qu'il pourrait tenir dans le futur. Merci cependant de nous signaler par le formulaire de contact toute information concernant l'auteur qui pourrait nuire à sa réputation. 

Commentaire recommandé

yack2 // 05.04.2020 à 08h02

Une surprise! Mon c.l ! C’est la règle….Ce sont les génies du marché qui….Pour 2 centimes d’euro (ou presque) par masque, ont:
– fermé les usines françaises
-perdu des savoirs faire
-produit du chômage à la pelle( avec les couts sociaux afférents)
-livré l’indépendance de la France en la mettant dans des mains étrangères et de leurs caprices ou intérêts.
Pour …à la fin payer le masque 4 fois plus cher au cul du camion.
Des génies!!!!????? Non rien…..Pfffffffffff…

33 réactions et commentaires

  • Jessim // 05.04.2020 à 07h25

    C’est un comportement assez degueulasse de la part des américains mais les gens ont voulus un système mondialisé ou notre industrie s’évapore au profit de l’industrie chinoise.
    Nous ne produisons plus grand-chose nous sommes très loin de l’autosuffisance, pire encore les industries ultra rentables veulent aussi fuir le pays (pharmaceutique notamment)
    Apres l’hécatombe sociale depuis la fin des années 2000 vient l’hécatombe sanitaire et encore ca ne suffira sûrement pas pour que les choses changent…

      +18

    Alerter
    • Galvan // 05.04.2020 à 09h24

      Les « gens » n’ont pas voulu un système mondialisé, c’est l’oligarchie qui l’a voulu et qui a corrompu nos politiques a coup de politiques « néolibérales » dont on voit aujourd’hui la totale nocivité pour l’immense majorité des humains.
      Un des plus grand responsable de cet etat de fait, c’est l’UE, dont on voit également à cette occasion qu’elle ne protège en rien et qu’elle est une des causes racines de nos difficultés.
      Il faut quitter ce machin et se doter d’une politique économique et industrielle souveraine. Il va falloir faire du ménage…

        +29

      Alerter
      • Christian Gedeon // 05.04.2020 à 09h56

        Ah bon? Les gens n’ont pas voulu? Quelle blague. Je ne rencontre plus que « des gens » comme ça ces derniers temps. A les entendre ils ont tous toujours acheté français, de proximité et ne sont jamais allés en vacances plus loin que Trifouillis deux oies ! Y’a de quoi de marrer même en cette période sombre.

          +15

        Alerter
        • Brigitte // 05.04.2020 à 13h23

          Vous avez entièrement raison. Tous complices, jusque dans les urnes….y compris funéraires.  » Plus de plaisir, plus de profit, moins d’effort  » on pourrait remplacer le fameux triptyque républicain par ça.

            +6

          Alerter
    • Lyonnais // 05.04.2020 à 09h35

      Quand ce sont les USA, la Tchéquie ou la Hongrie c’est du vol, quand c’est la France c’est de la réquisition, tout est dans la nuance.

      https://www.leprogres.fr/…/molnlycke-covid19-coronavirus-a-…#

        +16

      Alerter
    • Lole // 05.04.2020 à 12h02

      Ça n’a rien d’un comportement assez dégueulasse des américains.
      C’est tout simplement programmé chez nous.
      Dans un contexte normal, vous vendez quelque chose, disons pour avoir un ordre de grandeur, votre maison.
      Vous donnez votre accord à quelqu’un, puis la minute après quelqu’un vous propose le double, sur, cash, et bien 90% des gens vont accepter.
      C’est uniquement pour de l’argent.
      C’est dégueulasse de la part du vendeur, et du second acheteur. Certes, mais c’est comme ça.
      On est formatés comme ça. Argent.
      Ce serait aussi valable pour un troc, et c’est d’autant plus valable en période de crise ou l’objet en question est une question de vie ou de mort.
      La morale de cette histoire c’est qu’il n’y en a pas. On voit le vrai visage des gens devant l’argent.

        +9

      Alerter
      • L’illustre inconnu // 05.04.2020 à 16h12

        Il est tout de même cocasse de constater que la Russie envoie de l’aide médicale à l’europe et même aux USA alors que nos « alliés » américains nous piquent les masques que l’on à commandé…

          +5

        Alerter
    • Jean Paul B. // 05.04.2020 à 15h36

      Et le 5 mars 2020, la France de Macron (généreuse, européenne et blablabla), qui vole sans vergogne (pardon qui réquisitionne!) du matériel médical envoyé de Suède à destination de l’Italie et de l’Espagne, au moment où il transitait par Lyon!
      Notre « grande » presse a omis d’en parler aux citoyens de ce pays et nos éditorialistes sont restés muets.
      À propos c’est la même presse et les mêmes éditorialistes qui ont fustigé les USA de Trump et la Chine mercantile pour l’arnaque sur le tarmac!
      Beurk!!!

        +11

      Alerter
  • Ovuef2r // 05.04.2020 à 07h32

    N’est ce point là la nouvelle règle à laquelle il n’y a pas d’alternative : le domaine de la concurrence libre et non faussée ? La loi du plus fort régulée par la main invisible du marché..
    Ce qu’on nous répète depuis des décennies et dont rien, à part de belles paroles et de belles images télé, n’indique que nos gouvernants soient prêts à le quitter ? (TINA quand tu nous tient…) et que continuent à fermer et délocaliser nos entreprises.
    Encore que, pour reprendre un débat qui fâche, pour un certain duo de médicaments qui semble prometteur (à l’étranger) on a pu voir comment la concurrence pouvait fausser le jeu à l’aide de nos gouvernants, le bloquant dans un premier temps, puis acceptant de l’étudier à un stade de la pathologie où il n’a plus d’utilité.

      +30

    Alerter
  • calal // 05.04.2020 à 07h59

    c’est pas l’etat francais et les collectivites territoriales qui paient a 90 jours leurs fournisseurs?

    karma is a bitch…

      +8

    Alerter
    • Patrick // 05.04.2020 à 13h44

      90 jours et encore ils se sont améliorés.
      Il y a 20 ans j’avais arrêté de travailler avec le monde de l’educ-recherche suite à des paiements à 200 jours .

        +1

      Alerter
  • yack2 // 05.04.2020 à 08h02

    Une surprise! Mon c.l ! C’est la règle….Ce sont les génies du marché qui….Pour 2 centimes d’euro (ou presque) par masque, ont:
    – fermé les usines françaises
    -perdu des savoirs faire
    -produit du chômage à la pelle( avec les couts sociaux afférents)
    -livré l’indépendance de la France en la mettant dans des mains étrangères et de leurs caprices ou intérêts.
    Pour …à la fin payer le masque 4 fois plus cher au cul du camion.
    Des génies!!!!????? Non rien…..Pfffffffffff…

      +70

    Alerter
    • yack2 // 05.04.2020 à 09h36

      J’ai oublié la promenade autour de la terre et ses coûts écologiques….Rajoutez en fonction les cases manquantes…Il serait intéressant qu’un économisme puisse faire le coût réel de ce masque aujourd’hui, comptes tenus de toutes les âneries de nos (très) chers génies du marché.

        +19

      Alerter
    • thecis // 05.04.2020 à 18h53

      Meuh non ! C’est la main invisible du marché !

        +0

      Alerter
      • yack2 // 05.04.2020 à 20h12

        Il semblerait que cette main n’ait qu’un doigt et très balladeuse….

          +1

        Alerter
  • JFG // 05.04.2020 à 08h04

    Attention de ne pas s’emporter comme la Presse le fait très souvent sans vérification des faits:
    l’exemple du vol de masques par la Tchéquie ne semble pas avérée.
    https://blogs.mediapart.fr/emmanuel-boussuge-et-bertrand-schmitt/blog/030420/gestion-tcheque-de-la-crise-sanitaire-et-vol-de-masques

      +6

    Alerter
    • beni31 // 05.04.2020 à 08h19

      Ça a aussi été deenti cette affaire de vol de masque par les US. Les propos du préfet ont été déformés.

      Par contre la France a bien « volé » des masques d’un fabricant suédois a destination de l’Italie et l’Espagne lorsqu’elle a imposée un blocus sur l’exportation des masques. La Suède envisagé de porter plainte à la commission Européenne

        +14

      Alerter
  • Jeanne L // 05.04.2020 à 08h06

    En même temps le déchaînement contre la Chine la semaine dernière ne doit pas trop prédisposer les entreprises chinoises à défendre le droit du « premier acheteur » …
    Amélie de Montchalin la dame de l’UE, tous les médias répétant « la Chine a menti, ment, donc mentira », le journaliste « oubliant  » fermer son micro et proférant une « plaisanterie » idiote mais raciste … tout cela ne doit pas inciter à la défense des intérêts français.
    Comparons cela à l’attitude des Italiens.
    Tiens! d’ailleurs en Italie Conte remet en cause le rapport de l’Italie à l’UE en déclarant « l’Italie n’est plus souveraine » et engageant à modifier, sinon changer la voie de son rapport à l’UE.
    Le capitalisme est à la fois recherche du profit et concurrence acharnée, en Chine les entreprises jouent le jeu capitaliste, mais le traitement de l’épidémie, le rapport au peuple sont menés par l’Etat et le Parti communiste.
    La France ne sera pas défendue sinon au minimum, l’UE a failli totalement, sur tous les plans.

      +25

    Alerter
  • bordron.georges // 05.04.2020 à 08h31

    La France n’a pas de meilleur ami que les USA. Et « avec des amis comme cela pas besoin d’ennemi », comme dirait Paqua!

      +19

    Alerter
  • pseudo // 05.04.2020 à 09h04

    pourquoi on peut lire que du libe et du marianne en ce moment ? je trouve que ça fait écho, pas plus utile que cela.

      +10

    Alerter
  • Brigitte // 05.04.2020 à 09h14

    La Chine, usine du monde. Cette aberration n’est pas prêtre de disparaitre. Le covid-19 la révèle une fois de plus mais aussi la conforte. Crier « bas les masques » ne suffira pas. La vérité c’est qu’au mieux, il faudra des décennies pour que le système libéral-mondialiste se réforme.
    Sans prôner l’auto-suffisance dans tous les domaines, elle est indispensable dans au moins 4 domaines: la défense, l’énergie, la santé et l’agro-alimentaire.
    Or, nous l’avons perdu. Nous sommes inter-dépendants et concurrents en même temps, cherchez l’erreur!
    Incapables de fabriquer des masques , les américains? difficile à croire….
    Et les français? cette fameuse usine Spérian de Plaintel, rachetée en 2010 par le groupe américain Honeywell et qui a fermé en 2018 pour se re-délocaliser en Tunisie?
    Nos dirigeants, avec la complicité d’une majorité de français (syndicats et ouvriers compris), a vendu le tissus industriel à la découpe aux groupes étrangers avant qu’ils ne délocalisent à nouveau ailleurs.
    Voilà le résultat. Ah vous chantiez les louanges du libéralisme ? …..et bien jouer la danse macabre maintenant!
    Danse macabre

      +13

    Alerter
    • DC // 05.04.2020 à 09h33

      Ben faudra expliquer comment et pourquoi les salariés ont demandé à liquider leur entreprise et être mis au chômage délégué syndical et tête.
      C’est surtout une élite autoproclamée qui s’est engouffré dans ce processus de délocalisation pour « créer de la valeur » confondant avec la richesse venant de la production. Ces criminels libéraux nous mettent dans la dépendance et la pauvreté depuis des décennies. La seule faute des salariés est de continuer de voter pour les mêmes ou de les laisser élire en ne votant pas

        +6

      Alerter
      • Brigitte // 05.04.2020 à 12h11

        Les syndicats ouvriers et leurs adhérents ne voient pas d’un mauvais oeil que les usines soient rachetées par des groupes étrangers. Leur argument: conserver l’emploi. Ils préfèrent ça plutôt que de monter une SCOP ou de faire pression pour que le gouvernement privilégie un repreneur français. Chacun cherche son intérêt au meilleur coût et au moindre risque (à court terme). Voilà le résultat.

          +6

        Alerter
    • taf à faire // 05.04.2020 à 12h51

      Il faut oser écrire que les ouvriers et les syndicats sont complices .Qui décide ? Qui fait des choix stratégiques ? le simple quidam ou nos chers dirigeants, nos chers actionnaires ? Je me souviens de campagnes du PCF qui lançaient l’alarme sur les délocalisations dès les années 80.La bien pensence politico mediatique se moquait, hilare, dans sa suffisance.Pour lrs ouvriers le chomdu , pour les actionnaires les dividendes !!Brigitte je ne vous salue pas

        +6

      Alerter
  • tchoo // 05.04.2020 à 09h22

    Nos entreprise du textile ne sont réquisitionnées, alors demandons donc aux chinois de nous sauver et la main invisible du marché y pourvoira

      +1

    Alerter
  • Bats0 // 05.04.2020 à 09h24

    En temps de crise, il y a toujours eu des trafiquants pour profiter des « opportunités », et pour savoir le fin mot de ces histoires, il faudrait faire partie des protagonistes, et encore, dans ces milieux, il y a de sacrés roublards.
    Par contre, on peut constater une nouvelle fois que la presse, désireuse de faire ses choux gras de ces prétendues affaires, s’empresse de publié ces événements, sans une nouvelle fois, vérifier les sources.
    C’est malheureux, mais bien souvent ces sociétés « d’information » désinforment, au lieu de traiter efficacement l’actualité.
    Ne serait-ce pas pour noyer le poisson ?

      +1

    Alerter
  • Domd // 05.04.2020 à 09h31

    Où esl l’état ????
    Si c’est chacune de nos collectivités qui commande 5 à 10 millions de masques, on arrivera peut-être au milliard communiqué par notre ministre de la santé mais on va les attendre longtemps ces masques dans le contexte actuel.
    Même les règles élémentaires du marché (plus tu es gros plus tu t’en sors bien) ne sont pas appliquées par notre gouvernement de xxxx !!!! J’enrage !!!!

      +2

    Alerter
  • Jean-Luc // 05.04.2020 à 10h24

    Et quand c’est la France qui saisit des masques personne ne s’insurge ! Ni Renaud Muselier ! Selon l’Express en date du 01/04/2020 (article d’Axel Gyldén : Guerre des masques entre la Suède et la France) le gouvernement français a saisi 4 millions de masques à Lyon qu’une entreprise suédoise destinait à l’Italie et à l’Espagne. Au-delà de l’aspet scandaleux de confisquer des moyens de protections à ces deux pays qui en avaient un besoin extrème, c’est aussi la preuve que le gouvernement était parfaitement au courant de la situation 10 jours avant les élections municipales…

      +14

    Alerter
  • Marc // 05.04.2020 à 10h36

    Jacques Sapir : « si on est en guerre, alors on doit avoir une économie de guerre, et donc réquisitionner des usines pour les adapter à la fabrication de masques »

    Ou comment démontrer par a+b que le mensonge est flagrant…

    il est selon moi généralisé et toute cette histoire ne repose sur rien d’autre qu’une nouvelle grippe et les déserts médicaux, le tout servant le desir ardent d’une guerre civile

    Les gens répètent sans réfléchir toutes les absurdités qu’on nous propose avec insistance…
    Genre « il y a plus de cas en Italie »
    Mais puisqu’on ne teste pas les gens t’en sais rien du tout, parle à quelqu’un d’autre merci

    On sera au pied du mur d’ici peu, espérons une solidarité des gens d’en bas

      +7

    Alerter
  • Séraphim // 05.04.2020 à 13h42

    Complètement nul comme « information »! Et en plus totalement crétin: qui peut, en Chine comme ailleurs, acheter « sur le tarmac » des produits?? Peut-être à Madagascar, et encore, ou dans des îles minuscules, mais en Chine? Je donne mon billet comme on dit à quiconque peut franchir, même avec des valbombes de dollars, la grille d’accès en amont de l’aéroport cargo, à 2 kms, du tarmac, sans laisser-passer en bonne et due forme. De l’info « Libé », ça vaut quoi? Histoire de cracher simultanément sur les Américains et les Chinois? Le confinement porte sur le système…

      +6

    Alerter
  • Denis // 05.04.2020 à 14h01

    C’est terrible!
    La loi (divine) du marché s’applique et un gars de LR râle.
    Comprend pas!
    À moins que:
    quand c’est pour son intérêt à cours terme, on arrête le jeu!
    Le même gars fait partie de la bande qui a dézingué l’hôpital
    et tout le reste.
    À poil!
    Hier: y a pas besoin de masque!!!
    Aujourd’hui: masque obligatoire!!!

    Il est élu: il sera réélu!
    Normal: il est représentatif…des nuls et des malfaisants.

      +1

    Alerter
  • Philippe T. // 05.04.2020 à 17h55

    Bonjour,
    Un bobard que tout le monde reprend sans vérifier.
    Et qui suscite la verve de commentateurs qu’on espérait plus vigilants.
    Commentateurs qui s’avèrent aussi crédules que le vulgum pecus quand une fake news pourtant vraiment mal foutue les caresse dans le sens du poil.

      +2

    Alerter
  • Subotai // 05.04.2020 à 20h14

    Je met ça ici. Because Chinois…
    Un petit point de situation de part chez moi.
    Fin de la 2e semaines de confinement obligatoire – Fin de la 3e semaine de mon confinement personnel. Mardi je bouge pour me ravitailler en Frais.
    Bien, les chiffres…
    40e cas détecté sur le territoire hier, le 1er sur la Cote Est.
    1 hospitalisé
    0 mort
    1 contamination intrafamiliale
    Aucun avion ni navire ne quitte nos iles, sauf les militaires.
    Un vol direct vers l’Hexagone sera affrété pour le transport de matériels et les évacuations sanitaires. (pour info, certains locaux y sont toujours coincés, dont mon voisin…)
    Le vol de la compagnie locale affrété pour aller chercher du matériel en Chine va bientôt charger. Nous pouvons espérer son retour dans la semaine qui vient pour avoir tests, masques, etc…
    Le problème des résidents des autres iles bloqués ici est en passe d’être réglé, mais c’est compliqué. Il ne s’agit d’être sur de ne pas envoyer des gens contaminés dans des iles indemnes.
    Des plate-formes de bénévolat sont en train d’être mises en place.
    En gros, nous avons des gestionnaires de crise au boulot et le travail effectué par les politiques et les divers responsables est plutôt satisfaisant.
    Ça fait du bien, en l’occurrence, de ne pas être « français à part entière »… 🙂

      +2

    Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications