Suite des aventures au Venezuela

Alors en résumé, l’ancienne procureure générale, chaviste, accuse le gouvernement de corruption.

Mais son mari, député, est accusé par le gouvernement de corruption

Ils viennent de fuir en Colombie, pays en froid avec Maduro.

Bref un beau sac de noeuds – sachant qu’il est fort possible qu’ils soient tous corrompus…

Source : Le Vif, 17/08/2017

Des agents du service de renseignement vénézuélien ont perquisitionné mercredi le domicile de l’ex-procureure générale du pays, Luisa Ortega, une chaviste devenue dissidente, après la demande d’arrestation de son mari, le député German Ferrer, accusé de corruption, a déclaré Mme Ortega sur son compte Twitter.

Luisa Ortega © AFP

“En ce moment, le Sebin perquisitionne mon domicile dans le cadre de la vengeance du gouvernement (du président Nicolas Maduro) face à ma lutte contre le totalitarisme”, a écrit Mme Ortega sur le réseau social, sans préciser si elle et son mari se trouvaient dans la maison et si son mari avait été interpellé.

Mme Ortega, démise de ses fonctions le 5 août par la nouvelle Assemblée constituante acquise au président Maduro, a accusé le chef de l’Etat vénézuélien et son numéro 2 Diosdado Cabello de vouloir mettre fin à “sa lutte pour la démocratie et la liberté de tous les Vénézuéliens”.

Un peu plus tôt dans la journée, le nouveau procureur général, Tarek William Saab, avait demandé l’arrestation de M. Ferrer, accusé de diriger un réseau d’extorsion de fonds auprès de dirigeants de l’industrie pétrolière soupçonnés de corruption.

“Il doit être privé de sa liberté et placé en résidence surveillée à son domicile”, avait déclaré le procureur, en précisant qu’il allait demander à l’Assemblée constituante d’entamer le processus pour priver German Ferrer de son immunité parlementaire.

Selon Diosdado Cabello, German Ferrer demandait jusqu’à 600.000 dollars à certains dirigeants, moyennant l’abandon des poursuites à leur encontre. Les sommes extorquées auraient été placées sur un compte secret aux Bahamas.

M. Ferrer, député, ancien chaviste passé à l’opposition, siège à l’Assemblée nationale, seul organisme entre les mains de l’opposition, depuis la fin 2015, mais désormais privée de tout pouvoir depuis l’avènement de la Constituante fin juillet.

Source : Le Vif, 17/08/2017

====================================

Maduro corrompu par Odebrecht, affirme Luisa Ortega

Source : Le Blog Mediapart, Jean-Marc B, 21-08-2017

Luisa Ortega, ancienne procureure générale du régime, et chaviste de la première heure, est arrivée en Colombie avec son mari, le député chaviste Germán Ferrer. Quelques heures auparavant, elle a accusé le président vénézuélien Nicolás Maduro d’être impliqué dans le scandale de corruption Odebrecht.

C’est une évasion éclair qu’a entreprise Luisa Ortega avec son époux et de proches collaborateurs, dont un juge anticorruption, dans la journée de vendredi 18 août.

“Elle est arrivée à Bogotá en fuyant en bateau jusqu’à l’île d’Aruba [proche des côtes du Venezuela] et de là, en prenant un vol privé pour la Colombie”, rapporte le quotidien colombien El Tiempo.

L’ancienne procureure de la République du Venezuela, Luisa Ortega, une fidèle du régime bolivarien depuis les débuts de sa carrière, avait été limogée le 5 août dernier par la nouvelle Assemblée constituante après s’être dressée contre le gouvernement de Nicolás Maduro et avoir déclaré “inconstitutionnelle” l’usurpation des pouvoirs des députés en mai dernier , rappelle El Tiempo.

Elle faisait l’objet d’une interdiction de quitter le territoire. Son époux, le député chaviste Germán Ferrer, était visé par un mandat d’arrêt lancé par les autorités vénézuéliennes.

Une fuite inévitable

“La situation de Luisa Ortega était devenue intenable (…) depuis la levée de son immunité parlementaire et le procès qu’envisageait contre elle la justice au motif supposé de son implication dans un réseau d’extorsion de fonds”, explique le quotidien de Bogotá.

Il était sans doute grand temps que la magistrate prenne le large. Quelques heures auparavant, dans un enregistrement audio diffusé au Mexique lors d’un sommet réunissant les procureurs d’Amérique latine, elle avait accusé le président vénézuélien Nicolás Maduro “d’être impliqué dans le scandale international de corruption du groupe brésilien Odebrecht”.

L’affaire Odebrecht défraie la chronique au Brésil et dans nombre de pays d’Amérique latine depuis deux ans avec des révélations sur le versement de pots-de-vin aux partis et dirigeants politiques par ce groupe de construction, en contrepartie de l’attribution de grands chantiers publics.

Dans ce document cité par El Tiempo, Luisa Ortega affirme :

Nous détenons tous les détails de ces accords, de leur montage et des personnages qui se sont enrichis. Et cette enquête implique monsieur Nicolás Maduro et son entourage.”

Luisa Ortega pourrait demander l’asile à la Colombie, mais pour l’heure, précise le journal, il n’est pas certain que l’ancienne procureure envisage de rester dans ce pays.

Source : Le Blog Mediapart, Jean-Marc B, 21-08-2017

====================================

En version espagnole sur CNN

Este es Germán Ferrer, esposo de la exfiscal Luisa Ortega y diputado chavista acusado por el gobierno

Source : CNN Español, 17-08-2017

(CNN Español) – Este miércoles, el fiscal de Venezuela Tarek Willliam Saab pidió una orden de captura contra el diputado oficialista Germán Ferrer, esposo de la exfiscal Luisa Ortega Díaz, la voz más crítica del gobierno venezolano dentro del chavismo y quien fue destituida de su cargo el 5 de agosto por la recién instalada Asamblea Nacional Constituyente, instaurada por el gobierno para reformar al Estado y redactar una nueva Constitución.

Saab solicitó la orden de captura al Tribunal Supremo de Justicia (TSJ), argumentando que dos fiscales investigarán por corrupción y extorsión a Ferrer, diputado por el estado Lara de la Asamblea Nacional, por el oficialista Partido Socialista Unido de Venezuela (PSUV).

Horas antes, agentes del Servicio Bolivariano de Inteligencia Nacional (SEBIN) allanaron la casa de Ferrer y de Ortega.

Exguerrillero chavista, no madurista

Ferrer, quien como diputado goza de inmunidad parlamentaria, hace parte del grupo de chavistas opositores denominados Chavistas Críticos, que en julio pasado pidieron la anulación de la Asamblea Nacional Constituyente convocada por el presidente Nicolás Maduro, por considerarla una medida ilegal pues no tenía, según ellos, la aprobación del pueblo para ser ejecutada.

LEE: ¿División en el chavismo? El grupo ‘Chavistas Críticos’ le pide a Maduro revocar Constituyente

El 4 de julio, Ferrer le dijo a CNN en Español que considera que los hechos políticos de los últimos meses en su país “violan el Estado de derecho” y configuran una ruptura del orden constitucional, “lo que quiere decir que entramos a un Estado autoritario”.

En repetidas ocasiones, Ferrer ha dicho que el TSJ es ilegal e ilegítimo. Y ha afirmado que teme por su integridad y la de su familia pues él y su esposa han recibido varias amenazas y son amedrentados por personas que los persiguen en autos y rastrean sus pasos, desde que salen de la casa.

“Nosotros no hemos dejado de ser chavistas, lo que no somos es maduristas”, le dijo a CNN en Español Ferrer, nacido hace 72 años en Carora, en el estado Lara.

Conocido como el ‘chino’ Ferrer, el abogado y diputado oficialista se unió muy joven al Partido Comunista de Venezuela (PCV) y llegó incluso a tomar las armas, tras la firma del llamado pacto de Punto Fijo entre los principales partidos políticos del país, en 1958.

Ferrer reconoció que se quedó “con los aparatos armados urbanos” del PCV en Caracas, en lugar de irse al campo, en una entrevista que le dio hace dos años a Noticias Carora. Además, dijo que su formación en lucha guerrillera se dio en Cuba en los años 60.

Con el nuevo arresto ordenado en su contra por el actual fiscal, Ferrer sumaría su quinta entrada a una cárcel. Las cuatro previas fueron entre los años 60 y 70, según le dijo a Noticias Carora en la misma entrevista.

Ferrer es uno de los fundadores del PSUV y entre el 2004 y el 2005 trabajó en la Secretaría de la Presidencia, ya con Hugo Chávez en el poder.

Hoy, es uno de los diputados oficialistas que más tiempo llevan en la Asamblea Nacional y dirige el programa Criterios en el canal Globovisión, que se emite todos los domingos de 10 a 11 de la mañana.

LEE: Fiscales venezolanos apoyan a Luisa Ortega y piden nulidad de la Asamblea Nacional Constituyente

Las acusaciones

Ferrer está acusado por el Ministerio Público de liderar “la creación de una fundación y una compañía anónima en el exterior” para lucrarse gracias a una red de extorsión.

Según Saab, el Ministerio Público tiene en su poder varios documentos originales que son “extremadamente graves y de gran vergüenza nacional”, de acuerdo con la Agencia Venezolana de Noticias.

El fiscal general señaló que la evidencia muestra que hay complicidad entre Ferrer y Pedro Lupera —fiscal 55 nacional activo— y Luis Sánchez —fiscal auxiliar 55 nacional—. Y dice que en la trama también participó Gioconda González, exjefa del despacho del Ministerio Publico. Todos ellos tienen una orden de captura en su contra.

La orden de captura solicitada por Saab se basa en la denuncia de Diosdado Cabello, miembro de la Asamblea Nacional Constituyente, primer vicepresidente del gobernante PSUV el mismo de Ferrer y hombre fuerte del gobierno de Maduro.

Cabello ha sido uno de los más duros críticos de la gestión de Ortega en los últimos meses y llegó a calificar a la exfiscal de “traidora”.

MIRA: Las 7 frases de Luisa Ortega más fuertes contra el gobierno de Maduro y el TSJ

Ortega Díaz dice que sigue siendo chavista y que continuará defendiendo la Constitución promulgada en 1999, pues el gobierno ha roto el orden constitucional y se está viviendo un “totalitarismo” en Venezuela.

“Nosotros apenas somos una muestra ínfima de lo que viene para todo aquel que se atreva a oponerse a la forma totalitaria de gobernar”, dijo en un comunicado la ahora exfiscal, cuando fue destituida.

Source : CNN Español, 17-08-2017

============================

Au niveau propagande, on notera au passage, l’obsession de la majorité sur ce point –

Ces nobles défenseurs de la démocratie n’étant a priori pas empêchés de dormir par la situation des Chinois ou des Saoudiens…

Nous vous proposons cet article afin d'élargir votre champ de réflexion. Cela ne signifie nullement que nous "soutenons" le Président Maduro. Par principe, nous ne "soutenons" aucun gouvernement nulle part sur la planète. [Lire plus]Nous sommes au contraire vigilants, tout gouvernement devant, pour nous, justifier en permanence qu'il ne franchit aucune ligne jaune. Mais nous sommes évidemment également attachés à lutter contre le deux poids 2 mesures, et à présenter tous les faits. Au final, notre vision est que le peuple vénézuelien puisse choisir librement et démocratiquement son avenir, sans ingérences extérieures, et nous condamnons toutes les atteintes aux Droits de l'Homme des deux camps...

27 réponses à Venezuela : perquisition au domicile de Luisa Ortega

Commentaires recommandés

Owen Le 24 août 2017 à 17h31

Dans le post-scriptum:
“Par principe, nous ne “soutenons” aucun gouvernement nulle part sur la planète. Nous sommes au contraire vigilants, tout gouvernement devant, pour nous, justifier en permanence qu’il ne franchit aucune ligne jaune.”

Pourquoi pas plutôt :
“Par principe, nous sommes attachés à l’intégrité des états, à la souveraineté des nations et au droit des populations qui y vivent à résoudre leurs contradictions, choisir leur destin, sans ingérence extérieure”.
C’est positif au lieu d’être défensif, ce serait un principe intéressant à présenter à l’université d’été de la FI, ce serait même une ligne éditoriale d’un journal à créer…

  1. Silk Le 24 août 2017 à 15h56
    Afficher/Masquer

    On comprend donc que le mari de cette dame était dans l’opposition depuis 2015.
    Les choses sont toujours beaucoup plus complexes que la manière dont elles sont présentées (ce qui n’empêche pas d’essayer de comprendre mais ça demande quelques efforts).


  2. SARTON Bernard Le 24 août 2017 à 16h07
    Afficher/Masquer

    De tous temps des gens on trahi pour de l’argent . la CIA est très forte en ce domaine comme d’autres services secrets . La corruption est la plaie de l’humanité depuis les contrebandiers , les corsaires , les financiers et autres maffias organisés qui corrompent les pouvoirs en place et bien entendu les fonctionnaires en place au bon endroit du pouvoir comme cette dame dite procureure de la nation vénézuélienne . Sa fuite organisée démontre les complicités qu’elle a rencontré pour trahir son pays en se réfugiant au Brésil de Temer , agent de la CIA patenté . Cette corruption est mondiale et elle permet de déstabiliser des gouvernements qui ne plaisent pas à l’oncle Sam le plus corrompu de tous avec son arsenal guerrier hors de prix . La presse n’a plus la fonction de dénoncer cette corruption et les journalistes qui s’y risquent sont éliminés par le crime ou le chômage … C’est une honte pour l’humanité !!!!


    • Kazhim Le 24 août 2017 à 18h08
      Afficher/Masquer

      cette corruption avait échoué contre chavez lors du coup d’état de 2002, ce qui a ramener chavez de là où il était, c’est la loyauté, l’honneur, et l’intégrité moral de ceux qui l’entourait. Et la cia a perdu face à cela, il ne faut pas renoncer à espérer, et ce dire que malgré tout ceux qui ont de véritable valeurs finissent toujours pas l’emporter


  3. Olivier MONTULET Le 24 août 2017 à 16h35
    Afficher/Masquer

    Quand les occidentaux veulent renverser un président étranger, ils le présentent toujours comme étant corrompu. Mais le corrompu avéré qui est mis à ça place ne l’est soudainement plus pour les occidentaux qui, par ailleurs, ne se gênent pas de soutenir une multitude de gouvernements corrompus voire des dictatures de part le monde. Un corrompu pour les occidentaux c’est quelqu’un qui ne leur est pas être servile soumis.


  4. olposoch Le 24 août 2017 à 16h50
    Afficher/Masquer

    La Colombie pays refuge… un modele de respect des droits de l’homme, des syndicalistes, un hâvre de liberté pour les journalistes, la sécurité assurée par de tres humains groupes armés, un pays qui ne connait pas non plus de fraude èlectorale…
    Ils sont enfin libres.


  5. Un_passant Le 24 août 2017 à 17h20
    Afficher/Masquer

    La période actuelle me donne vraiment l’impression que l’Histoire a le hoquet, les personnes impliquées sont différentes, une parties des pays concernés aussi mais… que de similitudes avec certains aspects de la situation mondiale des années guerre-froide 60/70.


  6. Catalina Le 24 août 2017 à 17h22
    Afficher/Masquer

    oui, c’est étonnant que son premier refuge soit la Colombie alors qu’elle parlait des para-militaires Colombiens qui venaient semer le désordre au Vénézuela et qu’elle voulait les traduire en justice…., ceci dit, attendons ses preuves. Elle a l’air sûre d’elle donc, attendons. Si elle est en capacité de les montrer, nous en saurons plus.


  7. Owen Le 24 août 2017 à 17h31
    Afficher/Masquer

    Dans le post-scriptum:
    “Par principe, nous ne “soutenons” aucun gouvernement nulle part sur la planète. Nous sommes au contraire vigilants, tout gouvernement devant, pour nous, justifier en permanence qu’il ne franchit aucune ligne jaune.”

    Pourquoi pas plutôt :
    “Par principe, nous sommes attachés à l’intégrité des états, à la souveraineté des nations et au droit des populations qui y vivent à résoudre leurs contradictions, choisir leur destin, sans ingérence extérieure”.
    C’est positif au lieu d’être défensif, ce serait un principe intéressant à présenter à l’université d’été de la FI, ce serait même une ligne éditoriale d’un journal à créer…


  8. Louis Robert Le 24 août 2017 à 17h38
    Afficher/Masquer

    Moi j’aime bien la chaîne CNN comme source fiable… Obsédée par un souci immodéré d’excellence, sans faute elle se surpasse quotidiennement depuis des années, plus encore depuis que l’élection de Trump l’a fait mentir de si humiliante façon. Et dire que les citoyens américains ne cessent de la persécuter, affirmant même publiquement “ne plus croire un seul mot de ce qu’elle dit”. Ces gens sont bien ingrats!


  9. mûr Le 24 août 2017 à 18h07
    Afficher/Masquer

    Déclaration plus détaillée de certaines des accusations portées contre Ferrer, par le procureur général Saab :

    Ce mercredi le procureur général a présenté à la presse les originaux de cinq documents qui prouvent l’existence d’un réseau de corruption au sein du Ministère Public, et parmi lesquels certains portent la signature du député Ferrer. Ces documents prouvent l’ouverture de comptes destinés à recevoir des dépôts en dollars.
    Dans le cas du citoyen Ferrer, il a ouvert ce compte en dollars conjointement avec un procureur général de ce Ministère Public

    […] nous allons identifier cette autre citoyenne qui apparaît à l’ouverture de ce compte en millions de dollars, dans cette banque des Bahamas, sous le nom de Yoconda García […] Ce nom ne figurant pas sur les listes du personnel du Ministère public, on peut présumer que sa véritable identité correspond peut-être à celle qui occupait les fonctions de directrice du bureau de la précédente Procureur Général de la République.

    le montant total de ces faits de corruption dépasse les six millions de dollars, pour cette seule banque, l’UBS aux Bahamas.

    les charges sont au nombre de quatre : corruption, extorsion de fonds, association de malfaiteurs (présumée), blanchiment d’argent

    Il est aussi question de fonds d’investissement, ouverts avec des codes chiffrés, et d’une fondation et d’une société anonyme créées à l’étranger pour « blanchir le capital produit par les extorsions. »

    = http://www.panorama.com.ve/politicayeconomia/Fiscal-Saab-afirmo-que-diputado-German-Ferrer-abrio-cuentas-en-dolares-en-Las-Bahamas-20170816-0038.html =


  10. centurion Le 24 août 2017 à 19h24
    Afficher/Masquer

    Voyant que la rue ne donnait rien. Ils ont essayé la méthode brésilienne pour destitué Maduro. Mais là encore, ça n’a pas fonctionné.
    Je viens d’apprendre que le Venezuela a suspendu la chaine TV colombienne Caracol certainement en représailles de l’accueil d’Ortega par la Colombie.
    Accrochez-vous, la prochaine vague de propagande anti-Maduro va secouer !


  11. fanfan Le 25 août 2017 à 09h19
    Afficher/Masquer

    “Paradis fiscaux et souveraineté criminelle”, Alain Deneault, la Fabrique, Paris, 2010
    Un renversement de perspective : les paradis fiscaux ne sont nullement un ailleurs de la finance, où fuiraient des capitaux alimentant des économies parallèles et marginales. Ce ne sont pas des bas de laine offshore, mais des entités souveraines, des repaires criminels où se concentre la moitié du stock mondial d’argent. Criminels, les paradis fiscaux le sont au sens strict : l’argent accumulé est au service des clans mafieux, des cartels de la drogue, des trafiquants d’armes, de ceux qui s’enrichissent par le pillage des pays pauvres. Mais en outre (surtout ?), les États dits «de droit» sont largement soumis aux manoeuvres des paradis fiscaux : financement des partis politiques, contrôle des investissements, corruption des dirigeants.
    Il en résulte que la «lutte contre les paradis fiscaux» est une comédie : listes noires devenant grises, règles de bonne pratique soumises au bon vouloir des acteurs offshore, secret bancaire bien protégé.
    «Affamer l’État “de droit”. Caricaturer le fisc. Organiser offshore la prédation économique du Nord et encore plus aisément du Sud. Corrompre les dictatures du Sud et financer les campagnes électorales du Nord. Déréglementer le peu de mesures publiques qui tiennent. Tel est le programme de l’époque.» Tels sont les sinistres effets des paradis offshore. (4ème de couverture)


    • fanfan Le 25 août 2017 à 09h21
      Afficher/Masquer

      Faire l’économie de la haine. Alain Deneault, Ecosociété, Montréal, 2012
      Le programme : faire l’économie de la haine. Haïr sans qu’il n’y paraisse. Ainsi s’investit-on dans l’asservissement à l’argent. »
      Rassemblant une douzaine de textes d’Alain Deneault rédigés au fil des ans sous l’influence théorique de Georg Simmel et Jacques Rancière, ce recueil trace les contours de cette économie de la haine qui se trouve au coeur du système capitaliste contemporain.
      Gouvernance, poursuites-bâillons, paradis fiscaux, sports de masse… L’auteur démonte les mécanismes idéologiques et dévoile les schémas cognitifs par lesquels nos institutions économiques, politiques et médiatiques nous font justement « haïr sans qu’il n’y paraisse ».
      Car l’argent fait écran : faut-il vraiment qu’on délocalise des usines, licencie du personnel, pollue des rivières, contourne le fisc, soutienne des dictatures ou arme des chefs de guerre pour que le prix d’une action monte en Bourse ? Pourquoi faisons-nous l’économie de ces questions ?
      Pour Alain Deneault, cette façon « obligée » d’appréhender le réel participe de l’autocensure, un phénomène qui ne relève pas de la psychologie individuelle, mais d’un fait social. Avec ces douze essais critiques, qui « suivent le phénomène à un stade avancé », l’auteur de Noir Canada livre ici une pensée dense et nécessaire.


    • fanfan Le 25 août 2017 à 09h35
      Afficher/Masquer

      “Terre à terre, France Culture, par Ruth Stégassy
      – Noir Canada (18.02.2012) avec Alain Deneault, philosophe, sociologue, auteur de « Noir Canada, corruption et criminalité en Afrique »
      Blog archives : http://terreaterre.ww7.be/noir-canada.html // http://terreaterre.ww7.be/emissions/raw/120218.mp3

      Noir Canada : pillage, corruption et criminalité en Afrique. Alain Deneault, ÉCOSOCIÉTÉ, Montréal , 2008 : Banned from sale in Canada following two defamation lawsuit from Barrick Gold and Banro and an out-of-court settlement.

      Projet de la Montagne d’or ! en Guyane :
      https://www.france-libertes.org/fr/guyane-mobilisation-record-contre-projet-dexploitation-dor/
      https://ordequestion.typeform.com/to/ZpOTUf


      • fanfan Le 25 août 2017 à 09h55
        Afficher/Masquer

        La société canadienne Columbus Gold porte le projet. La mise en production sera assurée par la société néerlandaise Nord-gold, partenaire de Columbus Gold. Leur vidéo : https://www.youtube.com/watch?v=FUIE1Lbf9vg

        Macron soutient le projet aurifère Colombus/NordGold – JT Guyane 1ère – 20 décembre 2017
        Published on Mar 9, 2017. Interview de Emmanuel Macron, lors de sa dernière visite en Guyane, concernant son soutien au projet d’exploitation aurifère des sociétés Colombus Gold et Nordgold : https://www.youtube.com/watch?v=mHnNjm3K6PY


      • fanfan Le 25 août 2017 à 09h58
        Afficher/Masquer

        Les Amérindiens exclus des négociations sur l’octroi de terres – JT Guyane 1ère – 9 février 2017. Les Assises du foncier en Guyane… ni le député Serville, ni Rodolphe Alexandre, ni le Président de l’association des Maires, et encore moins le GRAFOGUY, ne parlent de concertation avec les peuples Amérindiens… : https://www.youtube.com/watch?v=i6Lo6ZeLYm4

        Les Amérindiens refusent le projet aurifère Colombus/NordGold 2/2 – JT Guyane 1ère – 21 février 2017. Le Collectif “Or de question” s’oppose à la création du plus grand site d’exploitation aurifère de Guyane… mine à ciel ouvert dont la fosse fera 2 à 2,3 kilomètres de long, 600 à 800 mètres de large et jusqu’à 250 mètres de profondeur. Aucune consultation des amérindiens alors que les représentants autochtones peuvent désormais siéger à la Commission départementale des Mines : https://www.youtube.com/watch?v=bUrKiH_jxZU


        • PEB Le 25 août 2017 à 16h03
          Afficher/Masquer

          C’est une conséquence de la Révolution française: substituer la propriété privée aux droits et coutumes immémoriaux. Le pape Paul III fulmina la bulle Sublimis Deus qui excommuniait les criminels portant atteinte aux biens et aux libertés des indigènes, même non (encore!) chrétiens.

          Un jurisconsulte d’Ancien Régime aurait conclu au privilège de vaine pâture au bénéfice des communautés amérindiennes. La République antique aurait carrément considéré ces dernières comme tributaires, amis et alliés du Peuple Romain, disposant librement de leurs propres lois et terres sous réserve d’offrir à l’Empire les moyens humains et matériels nécessaires à sa défense.


          • fanfan Le 25 août 2017 à 19h51
            Afficher/Masquer

            Marie-Christine Blandin, question d’actualité au gouvernement n° 1058G publiée dans le JO Sénat du 02/12/2016 – page 18471
            “Alors que ce site, en Guyane, se situe au cœur de la plus grande réserve de biodiversité ; alors que la France s’est engagée, par le protocole de Nagoya, à veiller aux droits des peuples autochtones, dont les ressources et les modes de vie dépendent de la préservation des écosystèmes primaires… Cette mine … c’est la montagne que l’on pulvérise et qu’on lessive avec des toxiques. Elle est prévue pour s’étendre sur 19 000 hectares, soit, avec la route de 125 kilomètres…
            Si, après prospection, la France n’autorisait pas l’exploitation, en l’état actuel du code minier, quel montant de dédommagement devrait-elle payer ? …
            http://www.senat.fr/basile/visio.do?id=qSEQ16121058G&idtable=q322994|q319680|q325599|q325579|q322938|q322947|q321174|q321714&_c=adaptation+du+code+minier&rch=gs&de=20160825&au=20170825&dp=1+an&radio=dp&aff=sep&tri=p&off=0&afd=ppr&afd=ppl&afd=pjl&afd=cvn


            • fanfan Le 25 août 2017 à 20h18
              Afficher/Masquer

              M. le président. La parole est à Mme Marie-Christine Blandin, pour la réplique.

              Mme Marie-Christine Blandin. J’en déduis donc que l’accord est signé !

              Notre rôle est simplement de faire respecter la loi. Il faudra donc engager une consultation des Amérindiens et des Bushinenge, via le CCPAB, le Conseil consultatif des populations amérindiennes et bushinenge, recueillir l’avis de la CNDP, la Commission nationale du débat public, et prévoir de solides propositions de compensation.

              Notre rôle est également de défendre l’intérêt général.

              Vous voulez de l’or ? Dans cette mine, il n’y en a pas plus de deux grammes par tonne ; dans les cartes de vos téléphones, on en trouve deux cents grammes par tonne !

              Vous voulez des emplois ? La mission d’information du Sénat sur l’inventaire et le devenir des matériaux et composants des téléphones mobiles révèle que le recyclage offrirait un gisement d’emplois incomparable et constituerait un vrai choix qui, lui, respecterait les Français wayanas et bushinenge.


            • fanfan Le 25 août 2017 à 20h23
              Afficher/Masquer

              Si l’accord a été signé,
              utilité de l'”Enquête publique demande AOTM lieu dit Boeuf Mort à Saint Laurent du Maroni”, initialement prévue du 29 juin 2017 au 28 juillet 2017 mais prolongée jusqu’au vendredi 25 août 2017 inclus ?


      • fanfan Le 25 août 2017 à 10h06
        Afficher/Masquer

        CETA UE/Canada », l’AECG ou CETA permet aux investisseurs de passer outre le droit européen et national en faisant régler leurs différends par une cour spéciale dite « Cour internationale d’investissement » ou ICS (International Court System). Cette cour remplace les tribunaux d’arbitrage qui font la loi dans les autres traités.
        Cependant, les risques pour le droit des États à réguler sont les mêmes : des investisseurs pourront attaquer des décisions de politique publique, par exemple l’interdiction des OGM, et, s’ils gagnent, contraindre les États à leur verser des millions d’euros à titre de compensation.
        Le traité UE/Canada reconnaît le droit de réglementer de chaque Etat (jusqu’à quand ?) mais pas d’imposer sa règlementation aux investisseurs étrangers (et non aux nationaux) relevant du CETA.


    • fanfan Le 25 août 2017 à 09h42
      Afficher/Masquer

      “Terre à terre, France Culture, par Ruth Stégassy
      – L’industrie minière mondiale (10.11.2012) avec William Sacher, docteur en sciences de l’atmosphère et du climat de l’université McGill à Montréal et Alain Denault, sociologue et philosophe, auteurs de “Paradis sous terre : comment le Canada est devenu la plaque tournante de l’industrie minière mondiale” (http://www.ruedelechiquier.net/diagonales/34-paradis-sous-terre.html)
      Blog archives : http://terreaterre.ww7.be/l-industrie-miniere-mondiale.html
      Edifiant ! http://terreaterre.ww7.be/emissions/raw/121110.mp3


  12. Opps' Le 25 août 2017 à 13h30
    Afficher/Masquer

    Ces subites accusations sorties opportunes du chapeau miraculeux du gouvernement sont-elles à prendre pour argent comptant ?


  13. fanfan Le 25 août 2017 à 19h56
    Afficher/Masquer

    Odebrecht ou le plus grand scandale de corruption de l’histoire de l’Amérique latine par Lisa Couderé, 28 Avril 2017
    Odebrecht est la boîte de Pandore de l’Amérique latine. Ce qui débuta au Brésil par une enquête autour de hauts placés et de politiciens corrompus atteint aujourd’hui les proportions d’un scandale continental. Les soupçons se portent sur des figures de longue date (plus ou moins) connues de la scène politique et du monde des affaires d’Amérique latine…
    En décembre 2016, Marcelo Odebrecht reconnut publiquement que depuis 2001, il avait dépensé plus de 780 millions de dollars pour l’obtention de contrats dans toute l’Amérique latine par l’intermédiaire d’un “département de la corruption”…
    http://www.mo.be/fr/analyse/odebrecht-ou-le-plus-grand-scandale-de-corruption-de-l-histoire-de-l-am-rique-latine


    • fanfan Le 25 août 2017 à 20h08
      Afficher/Masquer

      ‘Santos, qui aurait voulu passer à la postérité en tant que porteur de la paix, est en bonne voie d’être gravé dans les mémoires comme le président noyé par le scandale Odebrecht’, María Jimena Duzán, jjournaliste colombienne, journal Semana.


Charte de modérations des commentaires