C’est évident, mais heureusement qu’il y a les vieux pour dire un peu la vérité…

L’ancien ministre de François Mitterrand et ex-président du Conseil constitutionnel livre à Sihem Souid sa vision de la France. Entretien.

Sihem Souid : Que pensez-vous de la politique étrangère menée par François Hollande depuis son élection ?

Roland Dumas : Le général de Gaulle tenait à ce que la France soit indépendante. Pompidou, Valéry Giscard d’Estaing (VGE) et Mitterrand ont été dans cette ligne de conduite qui donnait satisfaction à tout le monde, dire oui avec des réserves mais ne pas entrer dans le commandement intégré de l’Otan. Avec Chirac, des discussions ont eu lieu pour une réintégration, mais les contreparties qu’il voulait n’ont pas été acceptées (le commandement de la zone sud – la Méditerranée). Sarkozy a annoncé que la France réintégrait le commandement intégré de l’Otan. Avec l’arrivée de François Hollande au pouvoir, la politique étrangère a entériné ce changement de cap avec peu de débats internes et pas de débat public en réintégrant définitivement le commandement intégré de l’Otan, et cela, sans vraie contrepartie. En réalité, aujourd’hui, ceux qui commandent sont les États-Unis et Israël. Aujourd’hui, nous sommes dans une alliance où la France n’a plus rien à dire. Nous n’avons plus de politique étrangère indépendante.

Quel œil portez-vous sur le travail mené par Laurent Fabius au Quai d’Orsay ?

Il a été mon Premier ministre, donc je ne peux pas en dire du mal (sourires). Vous connaissez le proverbe anglais “right or wrong, my country is my country”. Il a été un très bon Premier ministre, mais il est un moins bon ministre des Affaires étrangères car il ne pousse pas les idées que je viens de vous exposer qui sont les idées traditionnelles de la France. La France a perdu son indépendance en matière de politique étrangère !

Croyez-vous en l’avenir du Parti socialiste ?

Je suis très frappé de voir avec quelle dextérité les partis de droite changent de label, contrairement au Parti socialiste qui n’a changé qu’une seule fois d’étiquette (SFIO). Il est le seul à incarner le socialisme et c’est une grande idée, ce n’est pas quelque chose que l’on change en lisant Marie Claire. C’est une philosophie politique. Le Parti socialiste a deux tendances et elles subsisteront. Une tendance conservatrice et une tendance progressiste. Manuel Valls représente tout ce qu’il y a de plus conservateur dans le Parti socialiste. Manuel Valls est un bon gestionnaire, mais ce n’est pas ma tasse de thé. François Hollande comme Manuel Valls représentent la tendance droitière. Je n’oublie pas qu’il y a 20 ans François Hollande était le précurseur de la droite du Parti socialiste. Il appelait ça l’intercourant. C’est la droite du Parti socialiste qui gouverne et qui trouve son aise et ses habitudes dans son alliance avec l’Amérique.

Selon vous, François Mitterrand a été le président de la République le plus à gauche ?

Le plus à gauche de tous les hommes politiques qui ont gouverné est le général de Gaulle. Sur le plan de la politique étrangère, il a créé avec la Russie l’escadrille de chasse Normandie-Niemen, il fallait du culot tout de même de sa part ! C’est quand même lui qui a fait la paix pour la guerre d’Algérie. On peut raconter ce que l’on veut, mais à l’époque, c’est lui qui a fait la paix et les socialistes qui ont fait la guerre. Il y a des moments où je me sens mal à l’aise !

Nous sommes à la mi-mandat de François Hollande. Quelle différence voyez-vous entre les deux premières années de François Mitterrand et celles de François Hollande ?

Elle est très grande ! François Mitterrand avait créé l’Union de la gauche, c’est moi-même qui avais négocié avec le Parti communiste. Le Front de gauche est un adversaire du gouvernement. Hollande ne sait pas rassembler les gauches et je considère qu’il a du courage, mais pour une mauvaise politique.

Que feriez-vous aujourd’hui si vous étiez encore ministre des Affaires étrangères ?

Je serais déjà toujours resté fidèle à la pensée socialiste. J’aurais rétabli une vraie politique française avec la Russie ! La France doit rétablir une relation privilégiée avec la Russie. Nous traitons mal les Russes, contrairement à ce qui peut se dire dans le monde ! Nous ne tenons compte d’aucun des engagements qui ont été pris, notamment avec Gorbatchev concernant la conférence de Moscou. L’alliance outre-Atlantique n’a pas tenu ses engagements envers Moscou. Je suis contre l’injustice même en politique internationale.

Pensez-vous que la montée des extrêmes est plutôt due à une crise du politique ou de la démocratie ?

Les hommes politiques ont moins d’influence que l’on croit sur la politique, mais ils incarnent à un moment une situation. Le Front national surfe sur la crise économique concernant la politique intérieure et surfe sur la politique étrangère en prenant le relais du nationalisme.

Pourquoi faut-il reconnaître l’État palestinien ? Selon vous, la reconnaissance de l’État palestinien est-elle suffisante pour relancer un processus de paix ayant des chances d’aboutir ?

C’est une question qui n’est pas neuve. La question se pose déjà depuis la fin de la guerre. Ce qui me navre, c’est qu’elle se pose avec répétition et un peu de naïveté, car tous les jours on entend dire où en est le processus de paix, mais tout le monde sait que le processus de paix est mort. Il ne faut pas demander des nouvelles d’un mort, mais ça amuse la communauté internationale. En réalité, les protagonistes de ce conflit ne souhaitent pas la paix, ils veulent le processus de paix, ce qui est différent. La reconnaissance de l’État palestinien n’est pas négligeable, mais tout cela finira dans le ridicule. La France vient de se prononcer avec courage sur cette question, mais un courage qui tape dans un édredon de plumes. Les jeux sont faits de telle façon que ça ne bouge pas, on voit bien que, dès qu’il y a une décision de prise qui condamne Israël, il y a le veto américain ou un autre veto. Les grandes puissances ne veulent pas que ça avance. Aujourd’hui, la Russie est quand même un peu affaiblie et n’a pas le pouvoir qu’elle pouvait avoir autrefois pour peser dans le conflit israélo-palestinien. On se dirige vers une situation qui n’est pas très originale.

Sihem Souid –  chargée de mission au ministère de la Justice.

Source : Le Point

 

---

56 réponses à [Reprise] “Nous n’avons plus de politique étrangère indépendante ; ceux qui commandent sont les États-Unis et Israël”, par Roland Dumas

Commentaires recommandés

FifiBrind_acier Le 13 décembre 2014 à 09h20

En voilà encore un atteint de trous de mémoire bien sélectifs…

Roland Dumas et Bérégovoy ont participé à la rédaction du Traité de Maastritch- 1992
Que trouve -t-on dans ce Traité?
La création de l’ Union européenne, de l’euro et de l’ OTAN.
Pour la première fois dans un Traité européen, on voit apparaitre l’Alliance atlantique et l’ OTAN.

Et que dit l’article 42 consacré à l’ OTAN?
Que les Etats européens verront leur Défense et LEUR POLITIQUE ÉTRANGÈRE soumises à l’ OTAN. Cause toujours de diplomatie, tu m’intéresses…

Gâteau sur la cerise, l’appartenance à l’ OTAN a ouvert la porte à des accords, (dont certains secrets), à la CIA et à la torture dans plusieurs pays européens..

C’est un lanceur d’alerte suisse qui explique comment les pays européens ont accordé l’immunité totale à la CIA. En notre nom, cela va de soit.

http://www.rts.ch/info/monde/6374144-les-pays-europeens-se-sont-engages-a-accorder-l-immunite-totale-a-la-cia.html

  1. Sigrain Le 13 décembre 2014 à 07h30
    Afficher/Masquer

    A propos de la Russie, c’est une opinion de grand bon sens! Pourquoi ne pas collecter les avis des hommes politiques favorables à une re-normalisation des relations franco-russes et s’en servir pour faire pression? Nous allons droit dans le mur, cette position étasunienne imposée (par ceux qui veulent bien se la laisser imposer!) va se terminer en catastrophe pour l’Europe. Peut-être pas catastrophe économique mais encore pire: la ruine des relations de confiance qui avaient été tissés depuis …PIerre le Grand! La “France” est devenue folle (minorité gouvernante) et apathique, anesthésiée pour le reste : que nous prend il de nous tromper d’ennemi? Les Etats Unis ont toujours manœuvré en ayant une “vision du monde”. La France n’a plus de vision du monde, elle n’a que la vision rabougrie de ses quelques départements. Qu’est-ce qui peut nous anesthésier autant, nous transformer en fossiles, nous démoraliser autant? Ca suffit! Levons-nous!


    • Chris Le 13 décembre 2014 à 12h43
      Afficher/Masquer

      Qu’est-ce qui peut nous anesthésier autant, nous transformer en fossiles, nous démoraliser autant?
      C’est l’architecture même de la répartition des pouvoirs au sein de l’Union Européenne qui rend les Etats impuissants : La Commission est un Politburo sous contrôle direct de Washington et le Parlement, un Soviet Suprême qui ne fait qu’approuver ou rejeter, n’ayant aucun pouvoir de proposer des lois… sans aucun contrôle des pressions des lobbies, qui, à ma connaissance, ne sont pas répertoriés comme aux USA !
      L’Union est une dictature, rien de plus.
      Je m’agace de voir les Français si peu au courant de ce que sont les structures des pouvoirs de l’Union Européenne. Ré/écoutez le discours de Philippe Seguin en mai 1995, avant le vote de Maastricht : il en fait une analyse prédictive essentielle.


      • Sigrain Le 13 décembre 2014 à 15h05
        Afficher/Masquer

        Je sais bien et je suis très heureuse de le lire dans votre commentaire. Malheureusement il y a autant de désaccords entre les Européistes de tous bords que dans les souverainistes de tous bords aussi. A l’Union Européenne quelle dés-union proposer maintenant? Trouver une union dans la … désunion…et autour de qui?


        • Chris Le 13 décembre 2014 à 16h12
          Afficher/Masquer

          Je n’ai pas de recette magique.
          Néanmoins, je prône le modèle de De gaulle : les Etats gardent leur souveraineté et établissent des accords bilatéraux par secteurs. Nous aurions dû nous arrêter à la CEE !
          Résultat, c’est la guerre entre Etats de l’Union à cause d’une monnaie commune et intérêts divergents. Le traité de Lisbonne, nous ordonne la compétitivité, libre-circulation des capitaux, marchandises et hommes entre pays aux économies disparates. C’est de l’auto-destruction : que le plus malin et opportuniste gagne et pour l’instant c’est l’Allemagne qui a très bien intégré ces règles.
          L’Allemagne dont la communauté européenne d’alors a financé plein pot la réunification (aides structurelles importantes), externalise sa production à l’Est (proximité géographique et linguistique opportunes) et/ou importe une main d’oeuvre super éduquée à vil prix.
          L’Union Européenne est une impasse qui ne profite qu’aux Etats-Unix, dont nous sommes les mercenaires pour défendre LEURS intérêts à travers le monde par le biais de l’OTAN, tout en affaiblissant nos économies à leurs avantages.
          Que nos soldats sous l’étendard OTAN aillent guerroyer en Irak, Afghanistan, Syrie, Libye, mais aussi Ukraine (et ailleurs mais nous l’ignorons !), est illégal. Aucun de ces pays n’a attaqué un des membres de l’OTAN, si on s’en tient à la stricte application de l’Art. 5.
          Plus personne ne respecte les règles internationales, ce qui rend le monde de plus en plus dangereux, la loi du plus fort dominant.


      • incognito Le 14 décembre 2014 à 21h12
        Afficher/Masquer

        J’ai travaillé à la commission européenne et ce qu’il faut savoir c’est que juste un tout petit nombre qui détient le pouvoir. Le reste ce sont des technocrates qui exécutent les ordres.
        Et ce sont les pays qui placent les commissionnaires. Donc il faut arrêter de chercher les problèmes dans une structure alors qu’elle n’est que le reflet des politiciens de chaque pays.
        La démocratie pour moi n’existe plus depuis plusieurs décennies et les citoyens européens ont tous leurs responsabilités dans cette évolution. Les européens en cherchant à ne devenir qu’une Suisse prospère ont voté constamment pour leurs fossoyeurs.
        La France a voté non, mais après s’est laissé berner sans beaucoup de réactions.


    • Andrea Le 13 décembre 2014 à 19h27
      Afficher/Masquer

      Oui, bien sur, Sigrain.

      La politique des USA en Ukraine est pointée vers un but primordial:

      Empecher l’Europe géographique (largement dominé par l’UE) de s’allier avec la Russie, de continuer de traiter avec elle, de commercer avec elle, de poursuivre des relations Russie-UE, sur tous les tableaux: commerce, armes ou défense en général, finances, partenariats, libre circulation des personnes, transports et liaisons, projets énérgétiques très importants, import-export, etc.

      Car une entente UE-Russie – comme il se tramait depuis 10- 15 ans, disons un ‘rapprochement conséquent, fort..’ – mettrait fin à l’hégémonie des USA, pour toujours, sans appel.

      Le bloc Russie (plus satellites, accords commerciaux, liens ancestraux, influence, dépendance) + UE (plus satellites, qui serait alors en partie partagés, e.g. la Lithuanie) serait plus fort que les USA en termes militaires (nucléaire également), de territoires, d’énergie, de resources, d’agriculture, et aussi d’organisation, de l’accord des peuples, en proximité, en communication(s), facilitant toute manouevre commune de développement et de défense.

      C’est pour cela qu’une guerre ‘par procuration’ (proxy war) a étée lancée en Ukraine.

      Russie contre…Ukr – Kiev. (Quoique les Russes n’ont pas lutté fort..) C’est un test pour comprendre jusqu’où les USA peuvent dominer l’Europe. Quels armes, menaces, chantages, ils peuvent actionner. Ils pensent réussir, le calcul n’est pas faux, c’est quasi dans la poche.


      • Bonnaud Le 19 février 2015 à 01h18
        Afficher/Masquer

        Merci pour ces commentaires réconfortants. C’est de Gaulle qui avait vu juste en voulant se rapprocher de la Russie. Je souhaite une Europe forte, une entente étroite avec la Russie, une Europe qui ne soit plus satellite (plutôt méprisé) des USA et d’Israël.


    • anne jordan Le 14 décembre 2014 à 17h40
      Afficher/Masquer

      difficile de lutter contre la pieuvre :
      http://michelcollon.info/Atlantic-Council-l-officine-de.html

      Collon décrypte les médias ” inspirées ” par l’ATLANTIC COUNCIL avec mention spéciale à l’ukraine , centre du ” jeu ” ( mortel )


      • Sigrain Le 14 décembre 2014 à 18h34
        Afficher/Masquer

        Excellent article! Merci , je fais suivre à tous.


  2. Le Sudiste Le 13 décembre 2014 à 08h08
    Afficher/Masquer

    Et tout cela se montre, s’explique, ce que j’avais fait très partiellement pour faire court… dans un très long commentaire ici même, dont je vous suggère au moins la deuxième partie qui vous explique comment on nous le fait avaler… http://www.les-crises.fr/reprise-linde-devrait-se-tenir-a-lecart-de-la-guerre-contre-letat-islamique/


    • Crapaud Rouge Le 13 décembre 2014 à 11h54
      Afficher/Masquer

      Désolé, mais le très long commentaire cité est impossible à lire. La raison en est que vous l’avez écrit comme une liste de commentaires courts. La longueur exige un minimum de structure : d’abord une introduction pour mettre en appétit, puis un développement qui semble naturel.


      • Le Sudiste Le 13 décembre 2014 à 18h24
        Afficher/Masquer

        Vous m’en voyez navré.


  3. FifiBrind_acier Le 13 décembre 2014 à 09h20
    Afficher/Masquer

    En voilà encore un atteint de trous de mémoire bien sélectifs…

    Roland Dumas et Bérégovoy ont participé à la rédaction du Traité de Maastritch- 1992
    Que trouve -t-on dans ce Traité?
    La création de l’ Union européenne, de l’euro et de l’ OTAN.
    Pour la première fois dans un Traité européen, on voit apparaitre l’Alliance atlantique et l’ OTAN.

    Et que dit l’article 42 consacré à l’ OTAN?
    Que les Etats européens verront leur Défense et LEUR POLITIQUE ÉTRANGÈRE soumises à l’ OTAN. Cause toujours de diplomatie, tu m’intéresses…

    Gâteau sur la cerise, l’appartenance à l’ OTAN a ouvert la porte à des accords, (dont certains secrets), à la CIA et à la torture dans plusieurs pays européens..

    C’est un lanceur d’alerte suisse qui explique comment les pays européens ont accordé l’immunité totale à la CIA. En notre nom, cela va de soit.

    http://www.rts.ch/info/monde/6374144-les-pays-europeens-se-sont-engages-a-accorder-l-immunite-totale-a-la-cia.html


    • Nerouiev Le 13 décembre 2014 à 09h44
      Afficher/Masquer

      Oui, c’est vrai, mais ce qui est important c’est ce qu’il dit aujourd’hui et ça fait du bien de l’entendre. Au nom de cette sacro-sainte alliance les pays européens se croient libérés de toute obligation morale. C’est trop facile et d’ailleurs contraire au principe du procès de Nuremberg.


    • Lage Le 13 décembre 2014 à 10h34
      Afficher/Masquer

      Certes, mais c’est bien pour cela que lorsque il dit que la France est vendue aux USA, il faut le croire : il fit partie des signataires de l’acte de vente !


    • anne jordan Le 13 décembre 2014 à 23h22
      Afficher/Masquer

      bien d’accord avec FIFI !
      un peu facile de dire LE VRAI quand on n’est plus au pouvoir…


      • Bonnaud Le 19 février 2015 à 01h21
        Afficher/Masquer

        Oui, mais mieux vaut quand même le dire : en ce moment si nombreux sont ceux qui se taisent et rasent les murs !


  4. esope Le 13 décembre 2014 à 10h23
    Afficher/Masquer

    A l’époque, un commentateur politique (je ne me souviens plus lequel) avait formulé la remarque suivante, sans être démenti me semble-t-il :
    Mitterrand a deux conseillers favoris, Maître Badinter pour ce qui est “le droit” et Roland Dumas pour ce qui est “le tordu”.

    La situation actuelle étant particulièrement tordue, tant au plan international qu’au plan national, le second est particulièrement désigné pour apporter ses avis, quoi qu’on en pense.


  5. pierre9459 Le 13 décembre 2014 à 10h25
    Afficher/Masquer

    Je suis d’accord avec Fifi ! Ras le bol de ces élites d’hier qui font comme si, qui oublient leurs propres actions.
    La parti socialiste a deux courants ? Ah bon ? Perso, je ne lui vois plus grand chose de socialiste depuis 1983 !
    Ce type est à mettre aux poubelles de l’histoire. La seule chose vraie (et quelque part assez navrante à constater) dans ce qu’il dit, c’est que De Gaulle était le plus à gauche de ceux qui ont gouverné depuis la fin de la seconde guerre mondiale, ce qui , même vrai, reste un comble !


    • FifiBrind_acier Le 13 décembre 2014 à 10h43
      Afficher/Masquer

      Pierre,
      La boussole en perd le Nord!

      Comme le “capitalisme du désastre” (expression de Naomi Klein) est bien plus désastreux que le capitalisme précédent, voilà De Gaulle qui passe à gauche de l’échiquier politique de tous ceux qui soutienne l’ UE… De Gaulle avait eu un jugement prémonitoire, il disait:

      “- Je n’aime pas les Communistes, parce qu’ils sont communistes.
      – Je n’aime pas les Socialistes, parce qu’ils ne sont pas socialistes.
      – et je n’aime pas les miens, parce qu’ils aiment trop l’argent.”


    • gerald B Le 13 décembre 2014 à 10h58
      Afficher/Masquer

      « Poubelles de l’histoire » …
      N’est pas un peu extrême ?
      Si les propos de R.D. proviennent des poubelles de l’Histoire, qui dire de ses contradicteurs.
      Être ou avoir été un grand décisionnaire et ne s’être jamais trompé est sans doute plus difficile que de taper sur son clavier ;o)


      • Stéphane Grimier Le 13 décembre 2014 à 14h28
        Afficher/Masquer

        Gerard B nous explique en fait qu’on a rien a dire parce que dire, parler c’est facile.
        Ca va pas être facile la démocratie réelle avec des cerbères pareils.


      • tepavac Le 14 décembre 2014 à 22h06
        Afficher/Masquer

        “que dire de ses contradicteurs”

        Quel contradicteurs ???
        Et contredit sur quel sujet?
        Puisque en définitive, les lois que ce chenapan à mis en oeuvre sont celles qui sont justement contestées par les populations en général et par les entreprises en particulier. Elles (les lois) ne semblent faire le bonheur que de certains financiers, oû plutôt, devrais-je dire, de certains malfaisants dont l’unic but est d’empécher l’établissement ou l’émergence de tout types d’organisations communautaires souveraines.
        Pour ceux qui n’ont pas eut l’opportunité de se pencher sur la question, on peut rappeler aux consciences les raisons de la Révolution; “la naissance contractuelle des Droits du Citoyen.” et par implication direct, l’établissement de l’état souverain.

        Exposé de la sorte,le quidam moyen, et même averti, ne soupçonne pas les immenses rouages qui venaient d’être activés par la Déclaration des Droits du Citoyens, dont l’onde de choc se propagera dans tous les esprits d’europe et conditionnera l’évolution de l’europe puis du monde jusqu’aux nos jours.
        De “l’Etat de fait” la Conscience sociale se trouvait propulsée dans une architecture d’un “Etat de droit” gardien et protecteur des libertés individuelles.
        http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k495230/f530.image.langFR
        Mais si les populations y voyaient-là, la route éclairée de leur avenir, il en demeurait autrement des parties qui tiraient un quelconque bénéfice de l’état-de-fait. Quant aux pouvoirs finançier, ils y voyaient là un redoutable adversaire juridique et économique, doublé de l’assistance d’un corps militaire et d’une structure de police judiciaire.
        Autant dire qu’un tel mastodon, émergent si brusquement, ne pouvait que capter une grande partie des richesses de la souveraineté térritoriale, et par conséquent , de la disponibilité des ressources restantes pour autre partie la population qui elle veut rester libre de toute allégeance. Ni envers un roi, ni envers un état.
        Ils sont représenté par les lobbys pléblicitant les droits de l’homme et uniquement les droits de l’homme. Ils ont trouvé pour les défendre tout un tas de R.D. , avocats ou juristes, qui dès les débuts des journées d’aout 1789 ont combattu le développement de l’état de droit.

        Finalement, et ironie de l’histoire,deux siècles plus tard, nous sommes les témoins vivants de cet affrontement entre les libertés individuelles et l’état souverain dont le but est justement de protéger et préserver les Droits de l’humain.

        Car éffectivement la crise Ukrainienne, n’est rien d’autre que le choc entre les tenants des droits de l’hommiste et les garants des états de droit souverain.
        Poutine est dans l’absolu un homme d’état, alors que les notres sont des hommes politiques. (Si un, dans notre éxagone, JP Rafarin et c’est pourquoi il est dans un placard sous bonne garde des médias). Pas étonnant donc qu’il soit la cible principale des attaques de toutes sortes et de son incompréhension à ces agréssions. D’ailleurs les attaquants ne comprènnent pas plus ses réactions que lui comprend les leurs.Et à l’heure du Web, devant le regard médusé de la terre entière. Si ce n’était aussi dramatique se serait comique.

        Alors la vrais question, pourquoi en sommes nous là deux siècles après?
        Oû à-t-on failli. Je peux juste dire que lors des journés parlementaires du 19 aout 1789, il est dit de la difficulté de l’oeuvre entreprise et surtout de l’urgence de la situation. De fait la Déclaration des droits du citoyen sera inachevée.

        Après avoir un peu étudié le problème, je pense d’abord que des esprits mieux armés, plus informés devraient clairement déterminer l’architectures des conventions et des lois qui concernent, d’une part les Droits du citoyen, et de l’autre, le type d’organisation sociale qui correspond aux attentes de notre siècle et des suivants.


  6. Archanonyme Le 13 décembre 2014 à 11h34
    Afficher/Masquer

    Enfin quelqu’un qui dit la vérité, oui c’est De Gaulle qui a fait mit fin à la guerre en Algérie.
    Que tout les détracteur de De Gaulle apprennent, il a mit fin à la mort d’être humain en Algérie (qu’on le veille ou non). “on peut pas en dire de même pour tout les chef d’état et de certaines personnes”


  7. reneegate Le 13 décembre 2014 à 11h44
    Afficher/Masquer

    Dumas nous confirme ce que nous savons déjà, ne comptez sur lui pour rien d’autre. Celui qui c’est arrogé le droit d’avaliser les comptes falsifiés de campagnes présidentielles (parangon de l’oligarchie au dessus de lois), ne prendra aucun risque à désigner un quelconque responsable (ici Fabius) et ce sont des hommes de cette trempe dont nous avons expressément besoin aujourd’hui. Dumas est un empêcheur de ne pas tourner en rond et serra donc assis à la gauche de Fabius lorsque ces hommes ou femmes de providence (entendez ceux ou celles qui ont le courage de dénoncer et de juger) sortirons de leurs retraites. http://www.la-lef.fr/mr-hollande-ou-etiez-vous-durant-ces-25-dernieres-annees/


  8. AnnaS Le 13 décembre 2014 à 11h51
    Afficher/Masquer

    En tant que responsable d’un comité départemental d’une association nationale de Résistants (A.N.A.C.R) j’avais rendu visite à Raymond Aubrac à son domicile durant l’été 2011 (juste avant l’assassinat de Kadhafi). Nous avions parlé à cœur ouvert et il m’avait dit “nous n’avons plus de politique étrangère”, phrase qu’il avait répétée telle quelle puis une troisième fois sous la forme “la France n’a plus de politique étrangère”.
    Je suis heureuse de voir que Roland Dumas arrive enfin à la même conclusion.


    • tepavac Le 14 décembre 2014 à 22h36
      Afficher/Masquer

      C’est la triste conséquence de l’abandon de notre armée, et vu l’état de la situation planétaire, pas de lame, pas de politique étrangère.
      Mais bon, pour qu’il y est politique étrangère, ne faudrait-il pas qu’il y est déjà une politique nationale!
      bien cordialement


      • Bonnaud Le 19 février 2015 à 01h25
        Afficher/Masquer

        Nous n’avons plus d’armée, mais nous distribuons des armes et nous faisons la guerre !


  9. Louis Robert Le 13 décembre 2014 à 12h17
    Afficher/Masquer

    “Toute ma vie je me suis fait une certaine idée de la France.”

    Il est navrant de constater que ce soit maintenant la France qui donne au monde entier la preuve qu’à fréquenter l’infréquentable on le devienne soi-même si rapidement. L’indignité est bien autrement contagieuse que la peste. CELA, au moins, qui est l’essentiel humain, de Gaulle le savait, qui savait aussi faire face: un pouvoir aura su dire “NON!” au pouvoir.

    Et quelle sagesse! “Fais ton travail. puis retire-toi”, avait dit Lao Tseu. Contrairement au plus grand nombre, de Gaulle savait faire l’un et l’autre.

    Sous la gouverne de tels modèles humains, à tout le moins on ne perd pas son âme, et l’honneur est sauvé.


  10. arthur78 Le 13 décembre 2014 à 16h15
    Afficher/Masquer

    je reviens sur ce que t’as dit Ollivier (il n’y a que les vieux qui parlent) et sur ce que dit emmanuel todd (c’est le constat d’échec d’une génération) .

    Je propose donc qu’on mette a la retraite tous les députés entre 60 et 40 et qu’on laisse enfin les jeunes s’exprimer.

    Quand vous allez vous prendre des missiles SS17 sur la gueule il sera trop tard pour aller gueuler sur vos députés ils se seront tous barrés, qui en californie qui en floride. La génération 68 est la pire génération qu’ai eut la France, triste constat, mais les faits parlent d’eux mêmes …


    • FifiBrind_acier Le 13 décembre 2014 à 17h16
      Afficher/Masquer

      arthur,
      Les jeunes générations de politiques ont été formées par les anciennes…
      Vous préférez Macron?


    • ty89 Le 13 décembre 2014 à 18h42
      Afficher/Masquer

      “La génération 68 est la pire génération qu’ai eut la France, triste constat, mais les faits parlent d’eux mêmes …”

      Je suis bien d’accord…
      La génération 68 est celle qui se plaignait du capitalisme mais qui est maintenant assise sur des fortunes amassé grâce a l’immobilier.
      La génération 68 est celle qui se plaignait des désastres de la pollution mais qui est maintenant au volant des plus grosse voitures.
      La génération 68 est celle qui lutait contre la décentralisation mais qui nous a fait cadeau de la meilleurs façon possible de centraliser les pouvoirs : UE & OTAN


      • arthur78 Le 13 décembre 2014 à 19h02
        Afficher/Masquer

        et la génération qui à viré le général.merci les gars.


      • Lesag Le 13 décembre 2014 à 19h04
        Afficher/Masquer

        La génération 68 est surtout démographiquement la plus nombreuse, donc elle a imposé son timing à toute la société. Tout le temps. Mais quelque part, elle est moins pire que la génération 38 béton-nylon-formica-javel qui a appris pendant 4ans à chanter tous les matins à l’école “Maréchal Nous Voilà” ou que la génération 88 qui nous a fabriqué une belle brochette de blaireaux arrivistes.


        • Serge Le 13 décembre 2014 à 19h47
          Afficher/Masquer

          Ce sont les élites qui donnent le “timing” à la société.
          Ce n’est donc pas une question de “génération” en tant que telle ,c’est à dire englobant toute une classe d’âge .
          Je m’insurge donc contre cette notion de génération qui ferait l’histoire .
          Cet enfumage masque la réalité des faits .Cela blanchit ceux qui portent la vraie responsabilité des évènements et des idéologies .
          Les soixant-huitards n’étaient qu’une petite minorité d’étudiants ,fils ou filles à papa bourgeois,en mal de rupture provisoire avec leur milieu .Milieu qu’ils ont rejoint d’ailleurs très vite par la suite .

          « Rentrez chez vous ; dans vingt ans, vous serez tous notaires ” leur criait Jouhandeau ,du haut de son balcon de la rue Souflot .Il n’avait pas tort .

          La majorité de la classe d’âge de cette génération avait commencé à travailler à 14 ans .Ils travaillaient de 40 à 50 heures par semaine en usine,sur les chantiers ,à la ferme ou ailleurs .
          Ils ne demandaient qu’une chose : améliorer leur condition de vie .
          Une très très faible proportion d’enfants des classes populaires et d’ouvriers faisaient des études ,j’en fus .
          Mais je fus pas soixante-huitard .
          Dans ma tête,pas de conflit de génération avec mon père smicard ou ma mère qui travailla comme boniche dans une ferme au début de la guerre en 1939 ,à l’âge de 12 ans et demi ;et que vous insultez par ailleurs monsieur @Lesag !


          • Serge Le 13 décembre 2014 à 20h16
            Afficher/Masquer

            J’ajoute que mon père faisait partie des grévistes .Mais tout cela ne fut qu’illusion ,car la teneur des accords de Genelle était en voie avant Mai 68 de toutes façons .


    • le Prolo du Biolo Le 14 décembre 2014 à 01h32
      Afficher/Masquer

      “la génération de 68 est la pire que la France ait eue”

      Il est vrai que saquer 68 est à la mode.
      Entre les bourges qui ne se sont toujours pas remis de leur frayeur et ceux qui ne savent que répéter, c’est le truc à dire pour paraître intelligent.

      Pourtant toutes les générations ont leurs cons et leurs héros.
      Et généraliser de la sorte est juste ridicule.


      • ty89 Le 14 décembre 2014 à 12h30
        Afficher/Masquer

        Certes toute généralité est a prendre avec des pincettes, bien sur que ce n’est pas “la génération 68” la coupable de tous nos maux… Toutefois les revendications demandé par les étudiants bobo de l’époque (et ensuite malheureusement suivis par les vrai personnes qui soufrai a l’époque, les ouvriers et les classes défavorisées) ne sont vraiment pas arrivé au bon moment. Cette petite crise des enfants gâté pourri (je précise encore une foi que je parle que de la partie “étudiante” des événements) a coulé la France a un moment ou elle ne pouvait pas se le permettre (la fin des 30 glorieuse…).

        Et personnellement je ne trouve pas que mettre en cause la “génération 68” soit un écran de fumé pour cacher les vrai coupables: nos élites politique depuis 40ans! C’est ceux la même qu’il faudrait juger pour haute trahison puis enfermer et déposséder.


    • reneegate Le 14 décembre 2014 à 16h11
      Afficher/Masquer

      Ceux que vous singularisez par “génération 68” ne sont que ceux qui ont été optés par les générations suivantes. Vous tombez dans un panneau, qui est énorme, car c’est cette génération qui a été le plus exposée a cette sélection des pires (Albert Jacquard : https://www.youtube.com/watch?v=9v9updAv018) qui a donc permis aux plus dangereux (Cohn Bendit, Krouchner, …) d’étouffer et surtout de pervertir tous les thèmes essentiels qu’elle avait soulevé. Vous faites l’amalgame entre une génération et les messages politiques qu’elle portait et ceux qui en sont issus en oubliant les plus importants et donc les plus dangereux qui sont restés sur le carreau (ou en prison). Mais c’est justement ce que d’autres, qui traversent les générations, ont souhaité qu’il restât et en ce sens vous devenez leur instrument lorsque vous parlez ainsi.


  11. spqr Le 13 décembre 2014 à 16h59
    Afficher/Masquer

    Je viens de lire un article du même goût dans le diplo, de D. De Villepin. Rien de bien révolutionnaire, rien de susceptible de nous faire vraiment face à ce qui nous pend au nez, analyse peu pertinente de la gauche (les gentils progressistes vs les méchants conservateurs quand je vois au contraire les forces furieuses du libéralisme économique et et socio-culturel se déchaîner sous la houlette de notre actuel gouvernement au nom du progrès et du bougisme…).
    Malgré tout, on en est réduit à opiner du chef avec satisfaction en lisant leur prose plus que sensée en matière de politique étrangère, de crise de la démocratie, de notre gêne croissante face à une France donneuse de leçons à des peuples qui ne lui ont rien demandé.
    Bref, ça va mieux, en le disant, ça va mieux en le lisant. C’est toujours ça de pris et même si ça ne fait pas avancer le schmilblick, je ne boude pas mon plaisir !


  12. master t Le 13 décembre 2014 à 17h54
    Afficher/Masquer

    c’est extrait du livre « memoire », 2006 de david rockefeller.

    page 405:
    « certains croit que nous les « rockefeller » faisons partie d’une secrete cabale travaillant contre les meilleurs interets des etats unis, me caracterisant moi et ma famille comme des « internationalistes » conspirant avec d’autres , partout dans le monde pour construire une structure unique mondiale politique et economique, si vous voulez.
    si c’est l’accusation je suis coupable et fier de l’etre. »

    La politique etrangere francaise fonctionne sur 2 jambes, l’une est américaine et l’autre israelienne mais la structure véritablement pensante est internationaliste et apatride, sa couleur c’est le vert du dollar comme moteur de sa domination universelle et son carburant est l’HYBRIS.
    Le fantasme de ces fous est de se considerer comme des dieux modernes siegeant au pyramidon de la hierarchie sociale mondiale. Ils ont droit de vie et de mort sur leurs serfs, serfs rarement conscients qui operent sur “le grand échiquier” selon ce qui a été décidé dans les alcoves feutrés des institutions ou bien encore de leurs demeures.


    • arthur Le 13 décembre 2014 à 20h25
      Afficher/Masquer

      Merci pour la citation. Votre remarque est très pertinente. Peu de gens le savent, mais l’idéologie ultime des ces fous comme vous les appelez – ou oligarchie, 1%, élite, etc. – est le posthumanisme. Ces fous veulent devenir des dieux vivants immortels grâce à la technologie, et les autres pourront crever. Les inventeurs de Google souscrivent totalement à cette vision du monde, et comme le dit Laurent Alexandre – l’un des promoteurs français de cette folie – ce n’est pas du tout un complot, puisque ce projet politique est exposé publiquement – sans faire la une de nos journaux toutefois…

      Cela sonne évidemment comme de la science-fiction, mais cela est très réel, et très dangereux pour le peuple, les 99% que nous sommes. Que pourrons-nous faire pour nous protéger d’un pouvoir qui se bat avec des armées de Robocops ou de Terminators ? la technologie est magnifique, presque magique, quand elle sert à aider les plus démunis, les handicapés par exemple. Elle est destructrice quand elle se trouve dans les mains de psychopathes…

      “Il y aura des gens implantés, hybridés, et ceux-ci domineront le monde. Les autres qui ne le
      seront pas, ne seront pas plus utiles que nos vaches actuelles gardées au pré.”

      “Ceux qui décideront de rester humains et refuseront de s’améliorer auront un sérieux
      handicap. Ils constitueront une sous-espèce et formeront les chimpanzés du futur.”

      Kevin Warwick – Source des citations :
      http://rue89.nouvelobs.com/2014/07/13/quand-serons-tous-cyborgs-sera-trop-tard-253678
      http://www.liberation.fr/culture/2011/06/18/transhumanistes-sans-gene_743496

      Un article intéressant sur Google : Google, une certaine idéologie du progrès
      http://www.lemonde.fr/economie/article/2013/09/26/google-une-certaine-idee-du-progres_3485155_3234.html

      Lucien Cerise est un auteur intéressant, qui parle beaucoup de ces sujets. Voici un entretien où il aborde le posthumanisme, mais aussi la guerre en Ukraine, etc. :
      https://www.youtube.com/watch?v=VrS6euWQtNY


      • theuric Le 16 décembre 2014 à 23h51
        Afficher/Masquer

        Mais ces sots ne connaissent pas les pouvoirs de l’esprit, conscients parfois, mais le plus souvent inconscients.
        De plus, ils semblent ignorer que nous atteignons quatre limites informatiques:
        1) Limite de la compréhension des programmes;
        2) Limite de transmission du flux informatique;
        3) Limite physique due à la petitesse des composants, pas encore résolue;
        4) Cerise sur le gâteau, programmes perturbés lorsqu’un composant s’en vient d’être frappé par une particule hautement énergétique, elle-même ayant pour origine la cascade de réactions physique déclenché lors de l’entrée dans notre atmosphère de rayons cosmiques, en grande augmentation quand il y a une baisse d’activité solaire, ce qui est le cas actuellement (Science-et-Vie pour l’ensemble des informations, je ne sais plus lesquels).
        Encore une utopie qui va bientôt s’écraser en rase campagne, comme l’Union-européenne ou un gouvernement mondialisé chers à Monsieur Attali et au G.E.A.B..

        “L’histoire est une garce qui ne laisse quiconque au repos!”
        Ça c’est de moi et un homme politique qui l’oublie n’est qu’un niais!


  13. Serge Le 13 décembre 2014 à 18h58
    Afficher/Masquer

    Le plus à gauche de tous les hommes politiques qui ont gouverné est le général de Gaulle. Sur le plan de la politique étrangère…
    ——————————————————————————————————————————
    On dit : “mieux vaut tard que jamais” ,mais tout de même !
    N’est-ce pas Mitterand et lui-même qui ont combattu le général avec énergie et persistance ?
    De plus ,cela ne mange pas de pain de dire cela quand on n’a plus aucun pouvoir sur les choses .


  14. Marc Le 13 décembre 2014 à 20h13
    Afficher/Masquer

    ca continue…
    les US vont livrer des armes a l’ukraine
    le Canada va envoyer des troupes en Ukraine pour seconder l’armee ukrainienne

    http://www.businessbourse.com/topic.php/16659/Ukraine-la-Russie-menace-les-Etats-Unis-de-mesures-de-retorsion.php#.VIyNp010yM8

    je crains que cette aventure (car il ne s’agit ni plus ni moins d’une aventure inspiree par les ricains) va finir tres mal

    MODERATION: il est très désagréable de perdre du temps à constater qu’un lien affiché ne confirme nullement des affirmations pour le moins hasardeuses. Si vous avez des sources pertinentes, mettez les, mais votre procédé est agaçant et peut être préjudiciable à l’image de ce blog.


    • Serge Le 13 décembre 2014 à 20h18
      Afficher/Masquer

      Je crains que cela s’enlise ,avec encore beaucoup de morts,trop de morts et de souffrances …


  15. Serge Le 14 décembre 2014 à 00h58
    Afficher/Masquer

    Et le pire là-dedans …car personne n’étant éternel ,le général déjà vieux à l’époque,aurait passer la main de toutes façons (ne serait-ce que par sa mort)…le pire dans ces évènements ,c’est que cela a détruit la continuité de la voie ouverte par de Gaulle .Qu’après ,on a vécu sur un leurre ,en faisant croire que tous ses successeurs de droite étaient gaullistes .
    Je sursaute à chaque fois qu’un journaliste,désigne le RPR et pire ,l’UMP comme des partis gaullistes .


  16. le Prolo du Biolo Le 14 décembre 2014 à 01h51
    Afficher/Masquer

    Je crois qu’il est aussi faux d’ignorer la réalité de certains révolutions colorées que d’en voir partout.
    Et parler de “révolution orange” à propos de 68 est également un rien anachronique.

    Ce fut avant tout un mouvement de revendication sociale et économique très large, et non pas limité à l’occupation d’une place …, avec des centaines d’usines occupées et des millions de salariés en grève.
    En outre tous ses représentants, notamment étudiants, la plupart issus de la résistance à la guerre du Vietnam, se revendiquaient d’idéologies communistes et dérivées, et non d’une volonté de rapprochement ou d’une sympathie quelconque avec les Usa et le système nord-américain.

    Et ce n’étaient certes pas sur la politique étrangère qu’ils s’opposaient à de Gaulle, mais sur une conception de la société complètement verrouillée (on se rappelle du ministère de l’information qui dictait les journaux télévisés …) et une société économiquement et politiquement inégalitaire.

    Cela dit on peut aussi soupçonner un complot sous chaque mouvement social … mais je crois que ce serait généraliser un peu vite.


  17. vérité2014 Le 14 décembre 2014 à 02h04
    Afficher/Masquer

    Cette fois ci ça risque d’être une vraie ‘invasion’…mais des deux cotés Otan et Russie:

    Russian State Duma Could Authorize the Use of Russian Troops in Ukraine

    http://fortruss.blogspot.be/2014/12/russian-state-duma-could-authorize-use.html
    http://www.zerohedge.com/news/2014-12-13/russia-warns-may-send-troops-ukraine-after-congress-unanimously-votes-give-lethal-ai

    Des avions gros porteurs US sont actuellement en action et d’autres arriveront d’ici le 15/12
    sur trois aéroports qui sont fermés pour une sois disant attaque terroriste

    Two American Transport Planes Are Being Unloaded At Zaporozhye Airport
    http://fortruss.blogspot.be/2014/12/two-american-transport-planes-are-being.html

    Dnepropetrovsk Air Space Shut Down Until Monday Due to a Threat of a Terrorist Attack
    http://fortruss.blogspot.be/2014/12/dnepropetrovsk-air-space-shot-down.html

    The Reason For Shutting Down Ukrainian Airspace Is To Accept Military Cargo From USA
    http://fortruss.blogspot.be/2014/12/blogger-colonel-cassad-reason-for.html

    L’Ukraine prépare 250.000 tombes pour ses soldats en2015

    Ukraine Prepares 250,000 Graves for Its Soldiers

    http://rinf.com/alt-news/editorials/ukraine-prepares-250000-graves-soldiers/


  18. RGT Le 14 décembre 2014 à 15h02
    Afficher/Masquer

    “Le plus à gauche de tous les hommes politiques qui ont gouverné est le général de Gaulle”

    Il y a bien lontemps que je dis ça…

    Et à chaque fois je me fais traiter de “vieux réac”, même quand je le disais alors que je n’étais qu’un adolescent “différent” (regardé avec condescendance par “ceux qui avaient tout compris à Mai 68″…).

    Ne trouvez-vous pas interpellant que ce type (qui n’a plus rien à prouver étant au crépuscule de sa vie) soudain et sans prévenir nous annonce que “son pire ennemi” était le dernier président qui incarnait RÉELLEMENT les idées censées être les idées défendues par “La gôche”…

    Ne vous en faites pas, “Charlie” fut le seul et le restera (nos “élites” peuvent dormir sur leurs deux oreilles).
    Le moule a été cassé et désormais TOUS ceux qui pourraient prétendre être ses héritiers ne sont que des opportunistes sans scrupules. Comme tous ceux qui se prétendent héritiers de “Jaurès” (colonialiste d’aileurs, mais chuut !!!), de “Marx”, ou de “Madame Michu”…


  19. David D Le 14 décembre 2014 à 15h53
    Afficher/Masquer

    La Chine est première puissance pour la parité du pouvoir d’achat, mais dans vingt ans elle sera la première puissance effective ! Or, il y a mieux, les cinq premières puissances mondiales à ce moment-là ce sera quatre pays des Brics encerclant les Etats-Unis sur le classement (1 Chine, 2 Inde 3 Etats-Unis, 4 Brésil, 5 Russie)!
    Mody vient de signer des tonnes de contrats avec les russes : nucléaire, téléphonie, hélicoptères, etc, ce qui confirme sa poignée de main avec Poutine au G20 quand les cinq Brics superposent leurs mains et qu’en les ramenant Mody laisse la sienne dans celle de Poutine un plus long temps!
    Les am&ricains sont agacés par cer que vient de faire Mody, lequel envoie un signal fort qu’il n’en a rien à faire d’eux : la guerre économique est quelque peu déclarée! OLa France averc son refus de livraison de Mistral, avec Areva peut aller se coucher au passage!
    Mais que personne ne s’inquiète : les américains ont la solution, une politique de sanctions contre la Russie dans une crise où celle-ci n’a rien à se reprocher et ne mériterait que des fleurs, il s’agit de plonger la Russie dans un tel marasme que la population renverse Poutine! Poutine renversé, je me demande si les américains ont anticipé le déroulé possible des événements pour un peu plus que deux mois, mais déjà je ne crois pas que ça puisse marcher!
    Les russes travaillent dur, ils dédollarisent leur économie! Et tout ce qu’on voit c’est que l’arme des sanctions est à double tranchant, puisque les Etats6unis provoquent et accélèrent eux-mêmes la création du système amené à les contrer!
    En Ukraine, on comprend que Poutine souhaiterait que cela se termine le plus rapidement possible, l’entretien d’un conflit dans le temps va aggraver les meurtrissures et donc rendre un retour à des relations normales entre ukrainiens et russes difficile, tel est le cynisme d’un conflit long car pour le reste le pays à l’est finira par l’avoir son indépendance et cynisme sur du cynisme j’ai rarement vu autant parler d’une guerre à la télévision sans que les journalistes s’émeuvent des massacres de civils, c’est quand même pas courant comme configuration!
    Il n’y a pas eu tout récemment des supporters français blessés par des ukrainiens de Dniepopetrovsk dans le milieu footballistique!


    • Sigrain Le 17 décembre 2014 à 01h08
      Afficher/Masquer

      Très intéressant résumé de la situation. Je le partage.


  20. thierry bruno Le 14 décembre 2014 à 20h26
    Afficher/Masquer

    2 points très drôle dans cet entretien : les protagonistes.
    Mme Sihem Souid, ancienne fliquette virée plus ou moins pour incompétence qu’elle a transformé en harcèlement et racisme , repêchée par le ministère de la Justice car la miss est socialiste mais aussi par l’hebdomadaire Le Point où elle signe des chroniques absolument insignifiantes ou désespérantes de bêtise. Nul d’ailleurs ne s’étonne qu’elle puisse être fonctionnaire et pigiste au Point : le devoir de réserve n’est pas pour elle.
    Roland Dumas. Larbin de Mitterrand, ministre des affaires étrangères du président français le plus atlantiste et pro-israélien de la Vème république, -Mitterrand étant logique avec lui-même puisqu’il était foncièrement un homme de la IVème -, ça laisse rêveur de lire de tels propos. Fumiste ou sénile, Duams ? Ou croit-il que les Français n’ont aucune mémoire ?
    Alors franchement, les leçons de Dumas recueillies par Mme Souid, ça a tout juste leur place au fond d’une cuvette et de tirer au moins trois fois la chasse d’eau -désolé pour les écolos – pour être certain que c’est retourné où ça devrait toujours rester.


    • theuric Le 17 décembre 2014 à 00h45
      Afficher/Masquer

      Cet entretien n’est en effet qu’insignifiant, sans même être excessif, le vague écho de discutions de salon, du pas grand chose, quoi, une facilité pour gens bien pensants.
      Monsieur De Gaulle n’était pas de droite ou de gauche mais bonapartiste, nuance.
      Quand à ceux s’en réclamant aujourd’hui à l’U.M.P, à l’U.D.I., au P.S. ou pire, au F.N., ils n’ont, à mes yeux que la même importance que ces deux protagonistes.
      Bientôt les mêmes tiendrons un discours pis que pendre sur les U.S.A., bien sûr lorsque Tonton Sam ne représentera plus de danger, pour l’instant ils n’ont fait que se pencher sur la politique française, les risques y sont moindres.
      Allez, je ne vais tout de même pas me gâcher mon plaisir, la Russie représente la puissance montante d’aujourd’hui, et non pas la Chine accumulant faiblesses sur faiblesses: les russes pensent politique quand les chinois en sont encore à formuler que de seules sentences économiques, cherchez l’erreur…
      Monsieur Dumas fait parti de ces intelligences sentant par avance de quel coté tourne le vent.

      Il est à ce sujet surprenant que si peu envisage que la baisse du prix du pétrole et des matières premières nous annonce une proche banqueroute universelle, ou à demi-mots, à couvert, et que la majorité mette en exergue une manipulation, personnellement je ne vois pas qui en aurait le réel intérêt hormis les masochistes.
      L’Arabie-Saoudite ou l’un de ses voisins et/ou confrère pétrolier?
      Que feraient-ils de leur monceau de dollar qui ne vaudrait plus rien?
      Les U.S.A.?
      Le pétrole c’est le pétrodollar, couler ce dernier reviendrait à couler le dollar et plus de dollar, plus d’Amérique en union, sans compter la ruine de l’extraction du pétrole de schiste, avec le gaz.
      La Russie?
      Va-t-elle se tirer une balle dans le pied en diminuant ses ressources économiques, et si c’est elle qui manipule les cours, il est plus que fortement probable que cela se saurait par tous, nous y compris.
      Quand à dire que ce serait parce qu’il y a une baisse de ressource qu’il y aurait une baisse du prix du baril, ce serait l’une des plus belles énormités que j’aurais lues et entendues et elles sont légions.
      Quelqu’un pourrait-il me dire qui sont ces bras cassés ayant de telles idées lumineuses???
      Que sont donc ces manipulateurs à la petite semaine?
      Et qui sont donc ceux qui ingèrent ces présupposées informations sans le moins du monde les mettre en perspective?


      • theuric Le 17 décembre 2014 à 01h00
        Afficher/Masquer

        Wall Street à perdu neuf cents point en dix jours, va-t-il remonter comme une flèche à l’image de ce qu’il s’est passé en Octobre/Novembre/Décembre?
        En sachant qu’il est aujourd’hui à 17 100, si tous les dix jours il en perd 900, soit environ 90 par jour, calculez en combien de jours il se retrouvera à zéro:
        17 100 / 90 = 190 jours, soit six mois et une semaine, ah le joli mois de Mai que voilà.


Charte de modérations des commentaires