Source : The Intercept le 03-05-2017.

Photo: Bert Hardy/Picture Post/Getty Images

« Pourquoi nous haïssent-ils ?
C’est une question qui, en pensant au monde arabo-musulman, a rendu les Américains inlassablement perplexes à la suite des événements du 11 septembre. Actuellement, toutefois, c’est une question qui est de plus en plus posée à propos des Nord-Coréens repliés sur eux-mêmes.

Soyons clairs : il ne fait aucun doute que les citoyens de la République Démocratique de Corée craignent et abhorrent les États-Unis. La paranoïa, la rancœur et un anti-américanisme grossier sont alimentés depuis des décennies, à l’intérieur du Royaume Ermite. A l’école, on enseigne aux enfants la haine des Américains tandis que les adultes commémorent chaque année un « mois de lutte contre l’impérialisme américain » (c’est en juin, au cas où vous ne le sauriez pas).
Les officiels nord-coréens profèrent des menaces violentes contre les États-Unis tandis que le régime, dirigé par le brutal et sadique Kim Jong-un, produit de fausses informations à une échelle industrielle sous forme d’une propagande qui sert ses propres intérêts. En République Démocratique de Corée, la haine anti-américaine est une denrée dont on ne manque jamais.
« Cette haine », toutefois, telle que l’a observée depuis longtemps dans le Washington Post l’observateur de la Corée du Nord Blaine Harden, « n’est pas entièrement fabriquée ». Elle « trouve en partie ses racines dans une narration fondée sur des faits que la Corée du Nord se remémore obsessionnellement et que les États-Unis oublient avec insouciance. »

Oublient, comme dans « guerre oubliée ». Oui, la guerre de Corée, vous vous rappelez ? Celle qui est coincée entre la Seconde Guerre mondiale et la guerre du Vietnam ? La première guerre « chaude » de la Guerre Froide, qui a eu lieu entre 1950 et 1953, et qui depuis a été commodément évacuée de la plupart des discussions et des débats à propos du régime « cinglé » et « dément » de Pyongyang. Oubliée bien que cette guerre particulière ne soit même pas terminée – elle a été suspendue par un accord d’armistice et non par un traité de paix – et bien que ce conflit ait vu les États-Unis commettre de nombreux crimes de guerre, ce qui continue de façonner, peut-être ne faut-il pas en être surpris, la manière dont les Nord-Coréens voient les États-Unis, même si les habitants des États-Unis ignorent béatement le passé de belligérant de leur pays.

Pour l’histoire, ce sont les Nord-Coréens, et non les Américains ou leurs alliés Sud-Coréens qui ont débuté la guerre en juin 1950, lorsqu’ils ont franchi le 38e parallèle et envahi le sud. Néanmoins, « ce que les Américains ignorent ou se rappellent à peine, c’est que nous avons tapissé de bombes le Nord pendant trois ans sans trop nous préoccuper des pertes civiles » écrit dans son livre « La guerre de Corée : une histoire » Bruce Cummings, historien de l’Université de Chicago.

Combien d’Américains, par exemple, sont conscients du fait que les avions américains ont lâché, sur la péninsule coréenne, plus de bombes – 635 000 tonnes – et de napalm – 32 557 tonnes – que pendant toute la campagne du Pacifique contre les Japonais au cours de la Seconde Guerre mondiale ?
Combien d’Américains savent que « sur une période de trois ans ou à peu près », pour citer Curtis LeMay, général de l’Armée de l’Air et chef du Commandement Stratégique Aérien pendant la guerre de Corée, nous avons assassiné… 20% de la population » ?

Vingt pour cent. Par comparaison, les Nazis ont exterminé 20% de la population polonaise présente avant la Seconde Guerre mondiale. Selon LeMay, « nous sommes allés là-bas pour faire la guerre et nous avons fini par incendier et détruire chaque ville de Corée du Nord. »

Chaque. Ville. On estime que plus de 3 millions de civils, dont la majorité habitaient le Nord, ont été tués dans les combats.

Une vieille femme et son petit-enfant errent parmi les décombres de leur maison détruite au lendemain des bombardements aériens des avions américains sur Pyongyang, la capitale communiste de la Corée du Nord. (Photo Keystone/Getty Images).

Combien d’Américains connaissent les déclarations du secrétaire d’État Dean Rusk ou le représentant de la Cour Suprême William O. Douglas ? Rusk, qui était fonctionnaire au département d’État en charge des Affaires de l’Extrême-Orient pendant la guerre de Corée, a plus tard admis que les États-Unis avaient bombardé « chaque brique posée sur une autre, tout ce qui bougeait ». Il a souligné que les pilotes américains « bombardaient juste cette putain de Corée du Nord. »
Douglas a visité la Corée au cours de l’été 1952 et a été pétrifié par la « misère, la maladie, la souffrance et la famine, aggravées » par les bombardements des avions de guerre américains qui, à court de cibles militaires, avaient bombardé les fermes, les barrages, les usines et les hôpitaux. « J’ai vu les villes d’Europe meurtries par la guerre, a confessé le représentant de la Cour Suprême, mais je n’avais pas vu la dévastation avant de voir la Corée. »
Combien d’Américains ont déjà entendu parler du plan déjanté du général Douglas Mac Arthur pour gagner la guerre contre la Corée du Nord en seulement 10 jours ? Mac Arthur, qui dirigeait le Commandement des troupes des Nations Unies pendant le conflit, voulait lâcher « entre 30 et 50 bombes atomiques… pour étrangler la Mandchourie » et cela « aurait laissé derrière nous une ceinture de cobalt radioactif ».
Combien d’Américains ont entendu parler du massacre de No Gun Ri en juillet 1950, au cours duquel des centaines de Coréens ont été tués par des avions de guerre américains et par des membres du 7e régiment de Cavalerie américains alors qu’ils se réfugiaient sous un pont ? Les détails de ce massacre ont fait surface en 1999 lorsque Associated Press a interrogé des dizaines de militaires américains à la retraite. « Au diable tous ces gens », disait le capitaine d’un vétéran dans les souvenirs de ce dernier. « Débarrassons-nous d’eux tous ».
Combien d’Américains ont appris à l’école le massacre de la Ligue Bodo perpétré sur des dizaines de milliers de personnes suspectées d’être communistes sur les ordres de l’homme fort sud-coréen soutenu par les Américains, le président Syngman Rhee, au cours de l’été 1950 ? Les témoins rapportent que des jeeps pleines d’officiers américains étaient présentes et « supervisaient la boucherie ».
Il est fort possible que des millions d’Américains souffrent d’une combinaison toxique d’ignorance et d’amnésie, mais les victimes des coups d’État américains, de leurs invasions et de leurs campagnes de bombardement à travers le monde tendent, eux, à ne pas oublier. Demandez aux Irakiens, ou aux Iraniens, ou alors aux Cubains ou aux Chiliens. Et, oui, demandez aussi aux Nord-Coréens.

Pour les habitants de la République Démocratique de Corée, d’après Charles Armstrong, historien à l’Université Columbia, dans son livre « La tyrannie des faibles : La Corée du Nord et le reste du monde, 1950-1992 », « la guerre aérienne américaine a laissé une impression profonde et durable. Plus que tout autre facteur, elle a donné aux Nord-Coréens un sentiment collectif de peur et d’angoisse face aux menaces extérieures, qui perdurera longtemps après la fin de la guerre. »
Ne vous méprenez pas : je ne prétends pas que le régime totalitaire et violent de Kim le serait moins aujourd’hui si les États-Unis n’avaient pas tapissé de bombes la Corée du Nord il y a près de 70 ans. Je ne m’attends pas non plus à ce que Donald Trump, de tous les présidents, présente des excuses officielles à Pyongyang au nom du gouvernement américain pour les crimes de guerre perpétrés entre 1950 et 1953.

Selon l’éminente spécialiste de la Corée, Kathryn Weathersby, la Corée du Nord est, en interne, « toujours dans les années 1950… et le conflit avec la Corée du Sud et les États-Unis est toujours en cours. La population au Nord se sent acculée et menacée. »

Si on veut éviter une autre guerre de Corée, une guerre potentiellement nucléaire, et si, comme l’écrivain d’origine tchèque Milan Kundera l’a écrit dans une phrase célèbre, « la lutte d’un homme contre le pouvoir est la lutte de la mémoire contre l’oubli », alors les Américains ordinaires ne peuvent plus se permettre d’oublier l’héritage de mort, de destruction et d’écrasement de la guerre originelle de Corée.

Mehdi Hasan

Photo du haut : des troupes Américaines emmènent des prisonniers de guerre nord-coréens, le 7 octobre 1950.

Source : The Intercept le 03-05-2017.

Traduit par les lecteurs du site www.les-crises.fr. Traduction librement reproductible en intégralité, en citant la source.

79 réponses à Pourquoi les Nord-Coréens nous haïssent-ils ? C’est simple, ils se souviennent de la Guerre de Corée Par Mehdi Hasan

Commentaires recommandés

Toff de Aix Le 01 juin 2017 à 07h39

Le nombre d’exactions, de crimes de guerre, de crimes contre l’humanité, de massacres de masse imputables aux USA défie l’imagination. Une fois fait ce constat, que même la propagande officielle n’aura réussi a effacer totalement (le soft power à base de culture, de musique et d’american dream vendu par brouettes entières à travers le monde, de hollywood à Mc Donald, en passant par le jour le plus long et sa ré écriture de l’histoire officielle), il faudrait maintenant se pencher sur la suite…

C’est à dire la crise et ses conséquences, crise initiée par nos amis gendarmes du monde, mais payée en grande partie par le reste du monde. Les states sont en cours d’effondrement : quelle que soit la forme terminale de ce collapsus, il ne faut pas oublier que c’est maintenant, à cause de lui, qu’ils sont désormais prêts à tout ; c’est un des moments les plus dangereux de l’histoire de l’humanité, et nous y sommes…

Le seul tort de la Corée du Nord est de résister (à sa façon certes, mais c’est une résistance quand même) à ce rouleau compresseur. Rappelons les exercices annuels conjoints USA-Corée du Sud, simulant une attaque majeure du pays et l’assassinat de ses dirigeants, à quelques km de la frontière. Le Kim jong n’est pas un enfant de chœur certes, mais sa volonté forcenée de se doter d’une dissuasion nucléaire efficace, à la lumière de ces informations très largement passées sous silence ou déformées dans les médias occidentaux, révèle qu’il est tout sauf fou.

  1. ricard'eau Le 01 juin 2017 à 07h21
    Afficher/Masquer

    Ça deviens de plus en plus clair que les USA font avoir des sérieux soucis … Un jour …


  2. isidor ducasse Le 01 juin 2017 à 07h29
    Afficher/Masquer

    Oh ben…. merde alors ! c’est pas comme à la télé ?
    Bah oui, au ciné d’holywood… les américains y sont super gentils, pis aux infos y défendent l’humanité contre les méchants.
    Y se préoccupe tellement de l’humanité que quand qu’y font la guerre y font des frappes chirurgicales pour ne tuer que les pas beaux pas gentils.
    Et dire qu’en Corée du nord:
    “Kim Jong-un, produit de fausses informations à une échelle industrielle sous forme d’une propagande qui sert ses propres intérêts.”


  3. Roland Marounek Le 01 juin 2017 à 07h30
    Afficher/Masquer

    ” le régime, dirigé par le brutal et sadique Kim Jong-un, produit de fausses informations à une échelle industrielle sous forme d’une propagande qui sert ses propres intérêts”… je suppose que c’est pour se dédouaner de la suite (excellent rappel) que l’auteur commence d’abord par la propagande basique ‘obligée’ quand on parle de Corée du Nord.


    • BOUYSSIERE G Le 01 juin 2017 à 07h56
      Afficher/Masquer

      Oui, c’est ce qui me venait à l’esprit !


    • Marantz Beba Le 01 juin 2017 à 12h37
      Afficher/Masquer

      L’un ne justifie pas l’autre. L’auteur de l’article a plus que raison de rappeler les faits.


  4. Toff de Aix Le 01 juin 2017 à 07h39
    Afficher/Masquer

    Le nombre d’exactions, de crimes de guerre, de crimes contre l’humanité, de massacres de masse imputables aux USA défie l’imagination. Une fois fait ce constat, que même la propagande officielle n’aura réussi a effacer totalement (le soft power à base de culture, de musique et d’american dream vendu par brouettes entières à travers le monde, de hollywood à Mc Donald, en passant par le jour le plus long et sa ré écriture de l’histoire officielle), il faudrait maintenant se pencher sur la suite…

    C’est à dire la crise et ses conséquences, crise initiée par nos amis gendarmes du monde, mais payée en grande partie par le reste du monde. Les states sont en cours d’effondrement : quelle que soit la forme terminale de ce collapsus, il ne faut pas oublier que c’est maintenant, à cause de lui, qu’ils sont désormais prêts à tout ; c’est un des moments les plus dangereux de l’histoire de l’humanité, et nous y sommes…

    Le seul tort de la Corée du Nord est de résister (à sa façon certes, mais c’est une résistance quand même) à ce rouleau compresseur. Rappelons les exercices annuels conjoints USA-Corée du Sud, simulant une attaque majeure du pays et l’assassinat de ses dirigeants, à quelques km de la frontière. Le Kim jong n’est pas un enfant de chœur certes, mais sa volonté forcenée de se doter d’une dissuasion nucléaire efficace, à la lumière de ces informations très largement passées sous silence ou déformées dans les médias occidentaux, révèle qu’il est tout sauf fou.


    • Chris Le 01 juin 2017 à 12h49
      Afficher/Masquer

      J’ai lu dernièrement mais ne retrouve pas l’info, que les manoeuvres conjointes USA-Corée du Sud aux frontières nord-coréennes en aout, correspondaient à la saison de la production du riz.
      Que ces dates n’étaient pas choisies au hasard, parce que craignant une invasion à cette occasion, les soldats nord-coréens ordinairement requis dans les travaux agricoles, étaient maintenus en état d’alerte aux frontières.
      Que la main d’oeuvre insuffisante engendre un tassement de la production, outre le fait qu’avec les changement climatiques, la Corée connait une pluviométrie moindre qui retentit sur le volume et la nature des récoltes.
      http://www.un.org/apps/newsFr/storyF.asp?NewsID=37115#.WS_wqhPyjCU


      • Lysbeth Levy Le 02 juin 2017 à 10h41
        Afficher/Masquer

        Sorry mais ce document est fait sur mesure avec des grosses exagérations afin de continuer à diaboliser son “état indépendant”, et faire oublier le blocus économique qui peux tuer des millions de personnes. En Irak il y a eu 1,5 million de morts a cause du seul blocus occidentale. Et de ça on ne parle parle pas, ni du fait que des terres arables ont été détruite par l’agent orange ou le napalm. Et la crise des années 90 avec la chute de l’Urss déséquilibrant le système a encore servie de propagande pour dire que le dictateur “fait mourir son propre peuple” par famine? “Déja vu et entendu” le “tyran” qui “tue son propre peuple” et donc vite une intervention “militaro-humanitaire” doit régler tout ca..Personne ne demande si il y a pas derrière l’enjeu de destabiliser la Chine, et la Russie et tous ces pays qui osent commercer avec ce pays et sont eux aussi dans le collimateur..D’ailleurs d’autres famines sont médiatisées que “très tard” parce que nos intérêts sont en jeu…http://www.la-croix.com/Monde/Moyen-Orient/Au-Yemen-famine-bout-deux-guerre-2017-03-23-1200834065. Le RCA est bien pratique dans ce cas là pour tenter de masquer les vraies raisons des famines.


    • Duracuir Le 01 juin 2017 à 18h31
      Afficher/Masquer

      Toff, dans toute l’histoire humaine avant le XVIIe siècle. Aucune civilisation, aucun pays ne s’était comporté plus abominablement que Rome. Aucune n’autre n’a autant massacré, opprimé, torturé, réduit en esclavage, pillé, éradiqué que Rome.
      Ben regardez, depuis 1500 ans, on considère Rome avec une grande admiration et on considère les siècles suivants qui ont vu progressivement la fin de l’esclavage et le début du droit universel comme un âge obscur et minable.
      Que voulez vous? L’humain est un con.


      • Mohamed Le 01 juin 2017 à 22h20
        Afficher/Masquer

        quelles sont vos sources pour affirmer que l’empire romain ait massacré plus que les empires chinois, perses ou arabes ?


      • martin Le 01 juin 2017 à 23h42
        Afficher/Masquer

        Sauf grosse erreur de ma part Gengis Khan a “tué, massacré, torturé” à lui tout seul nettement plus de gens en une vie que Rome en cinq siècles.


      • Pipina Le 02 juin 2017 à 00h56
        Afficher/Masquer

        en 1492 l’Espagne découvre l’Amérique (nom de tout le continent, même ça on ont volé). Et un de plus grands génocide de l’histoire commence, la massacre et acculturation des milliers d’individus, même aujourd’hui on découvre des ruines et au même temps le nom d’une civilisation disparue. Alors l’Empire Romain, je croit qu’il ne pas à la tête du Hit Parade.


  5. Joanna Le 01 juin 2017 à 08h12
    Afficher/Masquer

    Je crois utile de rappeler plusieurs autres faits :
    – avant la guerre de Corée ce pays sortait d’une occupation de 40 ans par le Japon (de 1905 à 1945)
    – la Corée du Nord a subi une grande famine dans les années 90 qui a fait 2 millions de morts
    – en 2014, la Chine a réitéré cette position commune avec la Corée du Nord : renoncement au nucléaire militaire en échange de garanties américaines à long terme, c’est-à-dire un traité de paix et une reconnaissance complète; les USA ont non seulement refusé mais imposé des sanctions économiques drastiques plongeant encore plus le pays dans la famine.

    On serait traumatisé pour moins que ça alors ils se défendent à leur façon et tentent de vivre « normalement ».


  6. Lysbeth Levy Le 01 juin 2017 à 08h25
    Afficher/Masquer

    Comment pourraient ils oublier qu’ils ont servi de cobayes pour les armes biologiques en plus des bombes au napalm qui ont détruit les plantations pour les siècles a venir ?
    https://docs.google.com/file/d/0B_h-8QmZd_2VaGxYUFVzSXdLRVE/view
    Virus, toutes sortes d’expériences militaires les Usa n’ont aucune honte, “la mort est leur métier” ayant pris en charge les expériences des nazis et japonais en la matière, ils se sont appropriés les méthodes et on fait pire que pendre. Bactéries, anthrax, choléra, virus, vaporisés dans l’air en Chine ou Corée du Nord, les lignes rouges” ils les ont dépassé depuis des lustres. Alors ça me fait rire (jaune) quand ils accusent des pays ennemis, voir leur “propre peuple” ‘prisonniers, soldats, enfants placés, malades mentaux) d’utiliser des armes biologiques” ou gaz eux qui continuent à travailler sur des virus pour les rendre encore plus nocifs. Le rapport Church https://en.wikipedia.org/wiki/Church_Committee et d’autres commissions faites après l’affaire du Watergate : https://en.wikipedia.org/wiki/Unethical_human_experimentation_in_the_United_States
    En 1997 Clinton bill a présenté ces excuses aux victimes “encore vivantes” pour les crimes commis par la CIA et autres services spéciaux et surtout l’Armée Us.


  7. Fritz Le 01 juin 2017 à 08h27
    Afficher/Masquer

    Curtis LeMay, l’assassin en série des Japonais et des Coréens, avouait que si les États-Unis avaient perdu la guerre du Pacifique, « nous aurions été jugés comme criminels de guerre »
    http://www.quotes.net/mquote/33057
    (propos rapporté par le sérieux Robert McNamara, l’architecte de la guerre du Vietnam).

    Selon Philippe Grasset, Kim Il-sung s’était entretenu avec des rescapés coréens d’Hiroshima, ce qui contribue à expliquer, avec les bombardements dantesques de 1950-53, la politique nucléaire nord-coréenne : politique de dissuasion, du faible au fort. Elle est totalement rationnelle, même si en d’autres domaines on peut juger fou le gouvernement de Pyongyang.

    Concernant les essais atomiques, il faut rappeler que la Corée du Nord est dans son droit puisqu’elle s’est retirée du TNP (Traité de Non-Prolifération) après un préavis de trois mois, en vertu de l’article 10 dudit traité.


  8. Duracuir Le 01 juin 2017 à 08h28
    Afficher/Masquer

    L’auteur oublie que beaucoup de peuples souffrent du complexe de Stockholm.
    Les Polonais haïssent les Russes qui les ont libéré et reconstruit leur pays mais adorent et vénèrent les Allemands qui les ont toujours martyrisé.
    Les Grecs tiennent absolument à rester dans l’UE même s’ils tendent misérablement leur sébile vers ceux qui les ont ruiné et dépouillé.
    Les Irlandais sont les vassaux volontaires et empressés d’Anglais qui les ont opprimés ignoblement pendant 3 siècles.
    Les Français sont amoureusement complexés et subjugués par des Allemands qui les ont envahi , détruit trois fois déjà en 150 ans et qui prétendent détruire à nouveau leur pays pour alimenter la rente de leurs vieux riches.
    Les mêmes Français défaillent de tendresse pour des USA qui traite leur pays comme une p… depuis une bonne trentaine d’année.
    Les Africains de l’ouest en pince pour une France qui fut abominable avec eux. Et continue à l’être.
    Et les Vietnamiens qui roucoulent avec les USA, et tant d’autres.


    • Sandrine Le 01 juin 2017 à 10h45
      Afficher/Masquer

      Il ne me semble pas que les Français soient “amoureusement complexés et subjugués” par les Allemands?! Il me semble au contraire que la germanophobie est encore très vive en France malgré tous les efforts de l’Etat pour aller à l’encontre.
      Concernant l’américanophilie c’est différent puis qu’officiellement les américains sont sensés ne jamais nous avoir fait de mal. Et pourtant je trouve que malgré tout l’américanophobie est très répandue en France.
      Concernant l’Allemagne, on peut aussi rappeler que les Français n’ont pas toujours été tendre avec les populations allemandes lors de leurs (nombreuses) incursions en territoire allemand dans le passé. On n’a pas non plus très bien traité les prisonniers allemands de la seconde guerre mondiale alors qu’ont avait collaboré avec eux peu de temps avant. Et pourtant beaucoup d’allemands nous aiment bien.


      • Emin Le 01 juin 2017 à 12h14
        Afficher/Masquer

        Oui chère Sandrine d’ailleurs Vichy combattait le racisme invétéré des résistants français contre le troisième Reich. Une sorte de S0S racisme avant l’heure.
        Des allemands nous aiment bien peut être mais je vous encouragent à chercher dans l’histoire. L’état allemand n’a jamais était bien intentionné à nôtre égard. Et ceux depuis sa création c’est à dire 1870. Et ne me parlez pas du couple franco allemand. C’est une fable trahie dès Konrad Adenauer


        • Sandrine Le 01 juin 2017 à 14h16
          Afficher/Masquer

          @ Emin,

          Oui, mais justement, il faudrait peut-etre se poser la question de savoir pourquoi l’Etat allemand n’était pas bien disposé à l’égard de la France – en l’occurrence les Allemands de l’époque accusait la France d’avoir oeuvré depuis longtemps contre l’unité de leur pays (guerre de 30 ans, Guerres de Louis XIV, etc.).
          Quand aux mesures “anti-racistes” du régime de Vichy, vous m’excuserez, mais j’ai un peu des doutes… Vichy avait meme publié une directives (en1940 ou 41, je ne me souviens plus) interdisant aux femmes françaises de coucher avec les occupants allemands car c’était considéré comme “anti-patriotique” et dégradant pour l’honneur français…et cette directive prévoyait comme chatiment, entre autre, une coupe de cheveux infamante… Et oui, les femmes tondues, c’était une idée de Vichy, à la base…


          • Emin Le 01 juin 2017 à 17h01
            Afficher/Masquer

            Si l’Allemagne à mis si longtemps à faire son unité c’est aussi car beaucoup ne le voulait parmi… Les allemands. Su été abandonner leur souveraineté au profit d’un royaume central. Juste pour exemple l’hostilité de louis II de Bavière envers la Prusse (ce dernier aimant plus la France que la Prusse). C’est les prussiens fortement militarisé qui on contraint violemment l’Allemagne à se faire et si l’état français se méfiait d’un pouvoir national Allemand l’histoire lui à donné raison. Premiere vague de Pangermanisme allemand correspond à la guerre franco prusse, seconde à la première guerre mondiale, troisième à la seconde guerre mondiale.
            Croyez moi de bonne fois l’anti germanisme primaire ne m’intéresse pas, cependant l’Allemagne au niveau politique est un exemple rare et glaçant de nation dont la réalisation à été terrible pour l’Europe.

            Pour ce qui est de Vichy je vous le concède. J’ai été taquin eu égard à mon dégoût pour ce régime. Cependant n’oubliez jamais que Vichy c’était l’acceptation de la collaboration qui donne le STO. Et ils interdirent peut être au femme de coucher avec les allemands mais cependant ils se sont fait fort d’aider obséquieusement l’Allemagne Nazie dans son effort de guerre, parfois même au delà des rêves teutons. Donc la germanophobie de Vichy je la trouve quand même très germano-compatible.


            • Sandrine Le 01 juin 2017 à 19h10
              Afficher/Masquer

              @Emin,
              À propos de Vichy, je dirais que qu’il était germanophobe mais nazi-compatible.

              A propos du nationalisme allemand, je ne sais pas si il est plus “méchant” que les autres nationalismes mais il est certainement plus construit à partir du ressentiment (au sens que Nietzsche donne à ce mot) que le nationalisme français. D’où peut être son caractère agressif et auto-destructeur.


          • Idomar Yasagof Le 01 juin 2017 à 17h04
            Afficher/Masquer

            vous etes jeune male francais et diplome : vous trouverez des offres de boulot et plein de jeunes femmes accueillantes en allemagne.

            ceci dit ce que les teutons apprecient le plus chez nous ce sont nos plages et notre gastronomie … et les aides de l’etat pour le rachat d’entreprises qu’on rince avant de revendre.


      • jessim Le 01 juin 2017 à 14h13
        Afficher/Masquer

        Sandrine : une américanophobie très répandue en France ?? Je vois plutôt une américanisation totale de la France et de l’Europe à travers le soft power comme dit plus haut et une politique plus que brutale derrière les rideaux (lire John Perkins notamment).

        Les gens suivent des séries américaines, écoutent de la musique américaine, ont une alimentation qui tendent vers le modèle américain sans parler des politiques qui sont tous bouche ouverte devant l’oncle SAM.

        Les médias sont constamment conciliant envers les travers américains et pour note il suffit de voir les commentaires des gens sur les articles qui traitent de la polygamie (entre autres). SI ça se déroule en Afrique ou au Moyen Orient, les commentaires sont nombreux, haineux tout ce que vous voulez. Polygamie dans le Colorado je vous garantie que les commentaires sont moins nombreux et moins haineux même s’il y a condamnation


        • Sandrine Le 01 juin 2017 à 14h42
          Afficher/Masquer

          @Jessim,
          Rien qu’en lisant ce blog, je n’ai pas l’impression que les gens particulièrement américanophiles.
          Beaucoup de français s’inclinent devant la “puissance” (supposée) de l’Amérique, mais cela ne veut pas dire forcément qu’ils l’aiment. Et si leurs esprits sont colonisés par la culture américaine, cela ne veut pas dire automatiquement qu’ils ont choisi cet état de fait.


          • Duracuir Le 01 juin 2017 à 18h27
            Afficher/Masquer

            Alors disons 10% d’americanophobes et 70% d’americanobéats. D’ailleurs, l’un n’empêche pas l’autre. Complexe de Stockolm on vous dit.


            • RGT Le 01 juin 2017 à 21h06
              Afficher/Masquer

              “70% d’americanobéats”…

              Je pense que le terme “américanolâtres” serait plus adapté.

              Cordialement.


            • INDOCILE Le 01 juin 2017 à 22h38
              Afficher/Masquer

              les habitants des Etats-Unis sont des étasuniens et non pas des Américains . Ce terme englobe aussi bien les habitants de l’Amérique du Nord : Canadiens et Mexicains que ceux de l’Amérique centrale et de l’Amérique du Sud


  9. Jeanne L Le 01 juin 2017 à 08h40
    Afficher/Masquer

    “Pour l’histoire, ce sont les Nord-Coréens, et non les Américains ou leurs alliés Sud-Coréens qui ont débuté la guerre en juin 1950, lorsqu’ils ont franchi le 38ème parallèle et envahi le sud.”
    Pour l’histoire aussi il faudrait rappeler que le 38ème parallèle n’est pas une frontière “naturelle” mais que cette “limite” est en fait le résultat d’accords passés pendant la guerre (1943) entre les Etas-unis et l’URSS, pour effectuer le désarmement de l’armée japonaise après la victoire, les USA devant désarmer et vaincre au sud de la péninsule, les Soviétiques au Nord (Vladivostok est près de la frontière).
    Les USA n’ont bougé qu’après avoir lancé les bombes atomiques, l’URSS avait bougé un mois auparavant en Août.
    En outre, au Nord une armée de libération sous direction communiste avait pris toute sa place dans la lutte, alors qu’au Sud la direction coréenne de la libération était le fait d’un gouvernement provisoire en exil aux USA, sans processus d’épuration des collabos de l’occupation japonaise.
    Il y a un “avant” à l’établissement du parallèle,à son franchissement et à la guerre.


  10. J Le 01 juin 2017 à 08h47
    Afficher/Masquer

    Il ne semble pas que les Vietnamiens, encore moins les Japonais, haïssent les Américains ou les Occidentaux. La réponse à la question posée en titre est pour le moins simpliste.


    • Alfred Le 01 juin 2017 à 09h26
      Afficher/Masquer

      C’est parceque comme nous ils ont été vaincus (soit militairement soit culturellement) et dépossédés de leur histoire. Les vieux dépossédés de leur jeunes et les jeunes de la mémoire de leurs pères. Les vieux haïssaient ceux qu’ils combattaient. Les jeunes ne combattent plus. Les Coréens du Nord sont encore en combat pour la survie de leur système, que pouvez vous attendre d’autre de leur part tant qu’ils n’ont pas été vaincus ? En fait la question ne se pose pas du tout en ces termes (haine ou pas). Les haines ne sont que des conséquences des souffrances (surtout) et des manipulations (aussi). Mais ce ne sont pas elles qui conduisent aux guerres. Ce sont les antagonismes politico-économiques. Il me semble néanmoins que la haine se (re)construit hélas peu à peu car la pax americana n’est qu’un roulement perpétuel de guerres dont le rythme s’accélère.


      • JNX75 Le 01 juin 2017 à 10h44
        Afficher/Masquer

        “Les Coréens du Nord sont encore en combat pour la survie de leur système, que pouvez vous attendre d’autre de leur part tant qu’ils n’ont pas été vaincus ?’ Vous vous bercez d’illusion, l’oligarchie NK se bat pour sa survie mais la population ne fait que subir. J’imagine que leur reve c’est de devenir comme leur copains du sud, pas de vivre comme au 13eme siècle.


        • Alfred Le 01 juin 2017 à 12h48
          Afficher/Masquer

          @ JNX75 bien entendu la corée du nord est une dictature mais: 1° le 13eme siecle est capable de balancer des missiles ballistiques à carburant solide (ce qui est un peu high tech, raccourcit le temps de préparation d’un lancer et est beaucoup plus effrayant pour les sud coreens (les americians s’en fichent ils feront la guerre jusqu’au dernier sud coreen)). Ce n’est jamais bon de sous estimer les gens. 2° si encore vous m’aviez parlé de liberté et de manger à sa faim ok mais non: tout le monde doit réver d’écran plat.point bare?… c’est cela?


      • J Le 01 juin 2017 à 11h02
        Afficher/Masquer

        Comme si les Coréens du Nord n’avaient pas été dépossédés de leurs racines culturelles et historiques par le marxisme-léninisme sous sa forme la plus extrême et destructrice, avec en prime une des plus terribles famines de ces dernières décennies.


        • alfred Le 01 juin 2017 à 12h55
          Afficher/Masquer

          il me semble que le régime n’est que superficiellement marxiste (c’est avant tout une dictature familiale non?) mais surtout nationaliste. Hors la corée a une très longue histoire de résistance face aux chinois et aux japonnais. Il me semble que la coréee du nord est dans la continuité de cet héritage tout autant que celle du sud (etant chacune dans une relation de domination/ affirmation d’indépendance vis à vis d’une grande puissance). Il me semble quand même que la corée du nord est celle des deux corées qui affirme le plus son indépendance et que celle du sud a bien du mal à se rapprocher de celle du nord avec l’haleine chaude du géant américain sur sa nuque (alors que le désir politique est exprimé régulièrement).


        • Lysbeth Levy Le 02 juin 2017 à 10h21
          Afficher/Masquer

          Le “mythe de la famine” coréenne du nord (uniquement !) a commencé lors de la chute de l’Urss qui avait des liens avec ce pays. Il a été déstabilisé mais en outre ce pays subit un “blocus économique” “Occidentale” ! D’autre part les terres bombardées à l’agent orange, napalm, sont inaptes à nourrir. Ca vous oubliez de le dire car chaque année on nous ressort le mythe de la famine, tapez google Corée du nord et famine apparemment le pays serait sans cesse sous famine sans aucune preuve que des allégations d’ONG (occidentales) ou de l’ONU tenu par les mêmes qui abusent des chiffres et http://www.lemonde.fr/asie-pacifique/article/2012/05/18/des-cas-de-cannibalisme-averes-en-coree-du-nord_1703653_3216.html Les ADM et autres mensonges ça marche encore regardez le nombre d’articles : https://fr.search.yahoo.com/search?p=famine+en+Cor%C3%A9e+du+nord&fr=uh3_news_web_gs&fr2=p%3Anews%2Cm%3Asb En vérité il y a eu une crise alimentaire dans les années 90 mais depuis tout a été réorganisé, avec de nouveaux traités entre voisins et malgré le “blocus” dont ont sait que ça tue des millions de personnes quand les Usa, Europe, s’y mettent pour accuser le chef d’état ou le “régime” jugé trop indépendant, sans dettes…ALors stoppez la propagande .qui vient de ce journal là en plus de la VOA : http://english.chosun.com/.


      • Sandrine Le 01 juin 2017 à 11h07
        Afficher/Masquer

        Je ne pense pas que les haines soient les conséquences des souffrances subies. Les souffrances de guerre se muent en haine lorsque le discours de l’Etat le permet et entretient le souvenir de la souffrance. Autrement elles sont refoulées et peuvent mêmes etre l’objet d’un déni si le discours idéologique de l’état (ou du clan familial éventuellement) les discrédite – c’est le cas des viols de guerre par exemple qui sont vécus le plus souvent comme un signe d’infériorité de la part de la victime plutôt que comme une torture perpétrée par des soldats ennemis.


        • Chris Le 01 juin 2017 à 13h05
          Afficher/Masquer

          La haine, c’est l’ennemi “désigné”, soit par des discours, soit par des carences organisées par des prédateurs, souvent les deux.


  11. Joanna Le 01 juin 2017 à 09h43
    Afficher/Masquer

    Quand on évoque ce pays sur les télés c’est généralement pour montrer Kim Jong-un et des parades militaires gigantesques qui en donnent une image belliqueuse.
    On les trouve sur YT, mais pas seulement.

    Il n’est pas interdit d’avoir un autre regard sur eux et de savoir qu’ils ont une vie culturelle active et présentent des spectacles avec des orchestres modernes (souvent féminins). On les trouve facilement sur YT.
    Ici l’extrait d’un spectacle, la vidéo est y médiocre mais la danse est brillamment exécutée : https://www.youtube.com/watch?v=-Eq2g-be9mc

    Ceci renforce chez moi la crainte de l’horreur dans laquelle ils pourraient être une fois de plus plongés, transformés “en lumière et en chaleur” par des bombes états-uniennes.


    • Joanna Le 01 juin 2017 à 12h44
      Afficher/Masquer

      Une autre vidéo que je trouve bien plaisante : https://www.youtube.com/watch?v=CFhg0GvCcTs

      Sans les voir j’aurais pu croire entendre de la “variété” d’un pays occidental.

      Et puis j’ai été étonnée de voir cet orchestre féminin dans un pays où je m’imaginais que les femmes avaient peu de droits (j’ai confondu sans doute).

      Comme quoi on a facilement l’esprit formaté par ce qu’on nous montre … et ce qu’on nous cache.


      • RGT Le 01 juin 2017 à 21h26
        Afficher/Masquer

        J’avoue sincèrement ne pas pouvoir me prononcer sur ce pays car je n’ai AUCUNE information FIABLE.

        Si d’aventure je pouvais entrer en contact avec un coréen du nord “normal” et dans un contexte libre de toute influence je pourrais me forger une opinion.

        Pour l’instant, je ne sais RIEN.

        Certes les dirigeants ne sont pas “top” mais les habitants sont-ils heureux ?

        J’avais eu quelques surprises en rencontrant des étudiants iraniens, vénézuéliens, cubains…

        Ce qui m’étonnait le plus, c’est qu’ils souhaitaient SINCÈREMENT retourner dans leurs pays pour que leurs congénères puissent profiter des connaissances qu’ils avaient acquises en France.

        Incroyable, ils voulaient VOLONTAIREMENT se jeter dans la gueule du loup !!!

        Ils auraient pu faire comme d’autres étudiants de pays “fréquentables” qui s’étaient débrouillés pour rester en France et ne plus retourner vers leurs proches, sur les conseils de leurs familles.

        Quels cons !!!


        • groucho Le 04 juin 2017 à 15h19
          Afficher/Masquer

          Merci de rappeler ces évidences ! Je trouve aussi que nous n’avons pas de réelles informations sur la Corée du Nord, hormis quelques mantras, variante anti-communiste primaire…


  12. Cyd Le 01 juin 2017 à 09h55
    Afficher/Masquer

    Les Coréens, comme les Arabes, comme les Cubains haissent les américains, non pas à cause de leurs exactions, réelles mais pas pire que d’autres (Mao, Polpot, etc…), mais parce qu’ils sont eux memes en crise et cherchent un bouc émissaire pour stabiliser leur systeme


    • Alfred Le 01 juin 2017 à 10h44
      Afficher/Masquer

      C’est très classe ce que vous dites. C’est un peu comme si vous prétendiez que la victime déteste son violeur non pas à cause ce qu’elle a subi mais parce qu’elle n’arrive pas à se construire dans la vie. Quel amour! Quel ampathie!
      Alors vae vistis selon vous? Il n’y a jamais de bourreau ni de coupables, juste les dures lois de la vie? Vous etes un fan du “if” de Kipling? (cela marche seulement tant qu’on n’a pas été poussé assez fort, et kipling lui même n’a pas été à la hauteur de son poème lorsqu’il a perdu son fils).
      Par ailleurs il ne manque pas que d’empathie dans votre commentaire, il manque aussi de la réflexion: Ni Mao ni Pol Pot n’ont affligé d’autres peuples que les leurs. Vous devriez arriver à comprendre que cela réduit votre comparaison à néant.


      • cyd Le 02 juin 2017 à 17h21
        Afficher/Masquer

        La seule chose que je prétend, c’est que la Corée du Nord et les USA sont tacitement d’accords pour ne pas être d’accord, car ce conflit de mascarade les arrange tous les 2.
        Ca permet aux dirigeants Nord Coréens de justifier l’injustifiable et aux USA de justifier les bases militaires au Japon et en Corée du Sud
        => Relire Orwell et René Girard, et espérons que ca ne dérape pas de l’affrontement de façade à quelque chose de plus concret

        Même schéma avec Israel et le monde arabe, les arabes se moquent bien du sort des minorités en général (voyez les chrétiens d’orient), et des palestiniens en particulier (ils n’ont pas hésité à les massacrer physiquement). Par contre, c’est bien pratique pour détourner l’attention sur les manquements de “l’élite”. Et réciproquement pour Israel

        Idem USA vs Djihadiste
        Idem Elite en France vs banlieusard


  13. Filouthai Le 01 juin 2017 à 10h11
    Afficher/Masquer

    Heureusement qu’à côté des Américains si cruels, il y a des anges paisibles.
    Je pense par ordre alphabétique a l’Arabie (c’est ou dites ?), a l’Algerie, a la Corée du Nord, a l’Irak, l’Iran, le Pakistan, la Syrie, la Russie, le Zimbabwe.
    On respire mieux quand on pense à ce que ces cœurs purs ont apporté au Monde.


    • Alfred Le 01 juin 2017 à 10h52
      Afficher/Masquer

      Aucun des pays que vous citez ne vous a rien imposé depuis des temps très lointains. A la rigueur l’Algérie sous la forme des pirates barbaresques nous a cassé les bonbons il y a 300 ans. La russie a séduit 30% des francais apres la deuxième guerre mondiale avec son systeme de l’époque. Quel trouble! Bon il reste l’arabie saoudite qui est en train de transformer en profondeur le monde musulman et d’amener la terre entière à la guerre. Pas de bol c’est le seul état que vous citez qui soit l’allié des américains.
      Comment ne voulez vous pas voir qu’il existe un cas américain (au moins depuis 1989 certains remonteraient à 1864).
      Votre américanophilie semble bien primaire.


    • Lysbeth Levy Le 01 juin 2017 à 10h53
      Afficher/Masquer

      Ah et bien oui tenez des enfants torturés avec des guitares en Corée du Nord, pour votre plaisir :
      https://www.youtube.com/watch?v=gSedE5sU3uc Donc rien à voir avec la démocratie en Israel :
      https://www.youtube.com/watch?v=XdrIz5ck9Ys Oh et la bonne France dans ces oeuvres : https://www.youtube.com/watch?v=og-1DTgE6C4 Donner des leçons de morale oui mais à condition d’avoir le derrière propre …https://www.youtube.com/watch?v=U0O3WQDGV2k Ne vous inquiétez pas la France agit pour la démocratie en Syrie, en payant des tueurs sur place avec les djiadistes que nous formons, finançons, et soutenons…


  14. ui Le 01 juin 2017 à 10h54
    Afficher/Masquer

    Ne pas oublier aussi que la guerre des Corées a opposé Américains d’un côté contre Russes de l’autre. Les avions américains ont lâché en trois ans sur la Corée du Nord, 635 000 tonnes de bombes et 32 557 tonnes de napalm (chiffres époustouflants ! ), tuant près d’un cinquième de la population.

    Comme note positive, il est à relever que les centres urbains de la Corée du sud comptent parmi les plus modernes au monde avec une intégration de l’intelligence artificielle très avancée (pour autant que l’on puisse parler d’ “avancées” ;o)


    • Karim Wilmotte Le 01 juin 2017 à 17h00
      Afficher/Masquer

      L’URSS ne s’est pas engagée ouvertement dans la guerre, sinon celle-ci aurait dégénéré en guerre mondiale totale.


  15. Fox 23 Le 01 juin 2017 à 11h49
    Afficher/Masquer

    Pour plagier Jean Jaurès, les Etats-Unis portent en eux la guerre comme la nuée porte l’orage.

    Outre Noam Chomsky disant que les Etats-Unis sont un pays terroriste de premier plan ce site US donne la clef pour comprendre les gouvernements de ce pays: http://www.loonwatch.com/we-re-at-war-and-we-have-b.
    De 1776 sa création jusqu’en 2011, arrêt du comptage, 214 années de guerre pour seulement 21 de paix !
    De 1945 à la même date, 23 agression majeures de part le monde, plus de 10 millions de civils assassinés.


    • Chris Le 01 juin 2017 à 13h16
      Afficher/Masquer

      Pour appuyer votre commentaire :
      Depuis 1953, la Corée du Nord n’a jamais été en guerre.
      Pendant la même période, pour ne citer qu’un échantillon de leurs interventions, les États-Unis ont renversé le gouvernement du Guatemala, envoyé une armée par procuration pour envahir Cuba, bombardé et envahi le Vietnam au prix de millions de vie. Ils ont bombardé le Cambodge et le Laos, envoyé des troupes en République dominicaine, soutenu un coup d’État militaire en Indonésie dans lequel un million de personnes ont été tuées, organisé un coup d’État militaire au Chili, soutenu les extrémistes islamiques dans leurs efforts pour renverser un gouvernement laïc en Afghanistan.
      Les États-Unis ont envahi Grenade, miné les ports et armé les forces anti-gouvernementales au Nicaragua, armé et formé des guérillas d’extrême-droite en Angola et au Mozambique, armé et formé des troupes croates et leur ont fourni une couverture aérienne lorsqu’elles ont chassé 200 000 personnes de leurs maisons dans la Krajina, bombardé la moitié de la Bosnie, armé et formé l’Armée de libération du Kosovo, attaqué la Yougoslavie, envahi l’Irak, soutenu le renversement de gouvernements en Yougoslavie, en Ukraine, au Honduras et dans beaucoup d’autres pays, bombardé la Libye, armé et entraîné des djihadistes en Syrie.


      • RGT Le 01 juin 2017 à 22h01
        Afficher/Masquer

        Pendant qu’on parle de “L’Axe du Mal” n’oublions pas non plus l’Iran en 1953.

        L’infâme dictateur Mossadegh heureusement remplacé par le Divin Chah…

        Les iraniens s’en souviendront toujours.


  16. Koui Le 01 juin 2017 à 11h52
    Afficher/Masquer

    “Israel a le droit de se défendre.”
    Je me demande si ce slogan est aussi valable pour la Corée du Nord.


  17. Lysbeth Levy Le 01 juin 2017 à 12h12
    Afficher/Masquer

    Quelques faits sur ce pays que les médias ne mentionnent pas : http://reseauinternational.net/ce-que-les-medias-traditionnels-ne-vous-diront-jamais-sur-la-coree-du-nord/
    Par contre que de moqueries sur son chef d’état a la limite du “délire”, autant de “fake-news” destiné à diaboliser le personnage, afin qu’un jour, les Usa puissent avoir une bonne raison de bombarder a nouveau ce pays, peuple non aligné sur la politique occidentale..https://anti-imperialism.org/2014/08/14/western-dprk-propaganda-the-worst-occasionally-hilarious-and-often-racist-lies/
    Ridiculiser, diaboliser moquer, créer des fausses nouvelles “idiotes”, voilà ce que nos médias diffusent à longueur d’année. Et ça marche “hélas” souvent, il suffit de lire les commentaires d’une “infime minorité” certes “ici sur les Crises” mais ailleurs majoritaire.! Goebbels avait raison….


  18. wuwei Le 01 juin 2017 à 12h31
    Afficher/Masquer

    Mieux qu’un long discours le bilan guerrier de la grande “démocratie” devant laquelle nous devons nous extasier :

    Les Etats Unis ont été en guerre 222 des 239 années de leur existence

    http://reseauinternational.net/les-etats-unis-ont-ete-en-guerre-222-des-239-annees-de-son-existence/


  19. Ellilou Le 01 juin 2017 à 13h26
    Afficher/Masquer

    Ça me rappelle un message de promotion complètement débile passant sur Arte et qui, à chaque fois que je le voie (rare car je ne regarde pratiquement plus cette chaîne…) m’horripile au plus au point: une belle annonce maison pour leur site internet (je crois) où ils affirment (c’est de l’humour je suppose) que partourt dans le monde, à moins d’habiter Cuba ou la Corée du Nord, on peut s’y connecter…très drôle, non?


  20. BA Le 01 juin 2017 à 13h48
    Afficher/Masquer

    – En juin 2016, la réunion du Groupe Bilderberg avait sélectionné deux personnalités politiques françaises. Elles ont été placées aux postes clés :

    Edouard Philippe premier Ministre.

    Sylvie Goulard ministre des Armées

    – En juin 2014, le Groupe Bilderberg avait sélectionné deux hommes politiques. Ils ont été placés :

    Emmanuel Macron président de la République.

    François Baroin chef de l’opposition.

    – En juin 2017, Bilderberg n’a plus besoin de sélectionner des hommes politiques. L’accent est donc mis sur les journalistes, les éditorialistes, les faiseurs d’opinion.

    Objectif : faire un bourrage de crâne dans tous les médias français pour expliquer que la construction européenne, c’est génial, que l’Union Européenne, c’est génial, que l’euro, c’est génial, que la future armée européenne, ça va être génial, etc.

    Bilderberg a donc sélectionné pour faire sa propagande médiatique sept Français, tous européistes :

    http://bilderbergmeetings.org/participants.html


  21. libvert.fr Le 01 juin 2017 à 14h50
    Afficher/Masquer

    Le nombre de pays sans conflit dans le monde, est actuellement de l’ordre d’une dizaine si je me souviens bien (de petite taille la plupart du temps)

    Dans le passé, la Russie aussi a conduit des guerres, mais il faudrait une liste plus exhaustive (idem pour la Chine, etc..) :
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Guerres_russo-byzantines
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Guerre_de_Livonie
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Grande_guerre_du_Nord
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Guerre_russo-japonaise
    ..


  22. Sébastien Lemoine Le 01 juin 2017 à 15h44
    Afficher/Masquer

    A la lumière de la théorie d’Alexandre Zinoviev, la société de la République Démocratique de Corée est une société type communaliste moderne comme tous les pays communistes du XX.

    Les piliers d’une sociétés communaliste traditionaliste ou moderne en sont un état fort, une religion/idéologie puissante et une collectivité/collectivisation ancestrale et bien ancré dans le mode de vie. Ces piliers forment une unité dialectique.

    L’URSS fut la première société communaliste à être rentrée dans la modernité sans le passage par le capitalisme que le bourgeois du XIX croyait nécessaire à la modernité.

    Au XX, lors des crises historiques (1914-1945, 1952-1984), il y eu passage de sociétés ultra-féodales ou colonisées, traditionalistes, rurales et paysannes à 80% illettrés à des sociétés modernes, modernisées, urbaines et technicienne, plus lettrées qu’ici. Ce fut une réussite malgré les contraintes extrêmes générées par les crises historiques du XX analogues à celles de 1618-1648 et 1789-1815.

    Ces crises historiques sont générées par un système d’ancien régime en fin de vie qui fait tout pour paraître vivant avec l’aide des capitalistes au XX dans une dynamique impérialiste « traditionalisme d’ancien régime capitalisme industriel ». …


    • Sébastien Lemoine Le 01 juin 2017 à 15h47
      Afficher/Masquer

      … On retrouve concrétisé les études sociologique d’Alexandre Zinoviev faite sur sa société soviétique dans la BD Sud Coréenne « le Visiteur du Sud » de Oh Yeong Jin. Ce dernier relate son expérience lorsqu’il a travaillé en coopération avec le Nord dans les fin-90 début 2000 lors des inondations qui a détruit de nombreuses infrastructures et a provoqué un état de famine. Les gentils médias occidentaux en ont accusé le méchants dirigeants d’avoir provoqué la famine. La coopération a été stoppée par le gouvernement conservateur du Sud qui a gagné les élections.

      D’un point de vue historique, quand ce type de société communaliste est sous la contrainte d’une force extérieure, ça forme un véritable bastion quand bien même cela génère une distorsion extrême de la vie quotidienne à l’intérieure avec les difficultés que les anti-communistes imputent aux systèmes, aux régimes ou aux dirigeants.

      Napoléon Ier en a eu l’expérience avec une forme féodale, le III Reich et le Pentagone sous des formes modernes. …


  23. Dahool Le 01 juin 2017 à 17h58
    Afficher/Masquer

    Bonjour

    Je ne connais rien de la Corée du Nord, par contre, ce dont je suis sûr, expérience oblige, c’est que ce qu’on me raconte à son sujet est assurément exagéré, c’est une constante des médias.

    Dès lors, le Kim est il réellement le monstre qu’on me décrit ?


    • Dahool Le 01 juin 2017 à 18h18
      Afficher/Masquer

      Je n’avais pas encore lu l’article.

      Terrible récit de l’horreur de l’état fou.
      Pourtant hollywood me dit que ce sont des héros et que god bless américa.
      Lonely américa ? Always américa ? Poor god…


    • Sybillin Le 03 juin 2017 à 00h11
      Afficher/Masquer

      Je vous conseille un grand dossier très complet sur la Corée du Nord sur le site Diploweb. Il y avait aussi un article très intéressant dans le Monde diplomatique de mai 2017 écrit par un journaliste manifestement bien informé “de l intérieur du pays ” et très au fait de la geopolitique de la région et qui montre que dans cette guerre froide USA et Corée du Nord les américains sont de loin les plus dangereux.


  24. Ludovic Le 01 juin 2017 à 18h18
    Afficher/Masquer

    Dans le livre d’Ivan Cadeau sur ce sujet j’ai été frappé par le nombre de crimes de guerre commis par le “bon” côté, complètement oubliés aujourd’hui tellement le manichéisme parait évident. Voici un extrait de la conclusion :

    Extrêmement meurtrière, la guerre de Corée a également été une « sale » guerre : la barbarie s’est exprimée de manière industrielle, notamment par le biais de la puissance de feu américaine. Les opérations ont vu l’emploi massif de bombes au napalm, d’obus au phosphore et se sont accompagnées d’actes de torture et de massacres pratiqués par les deux camps comme en témoignent les nombreux charniers qui ont été découverts après la cessation des hostilités.


  25. malitourne Le 01 juin 2017 à 19h02
    Afficher/Masquer

    Je ne crois pas que le terme de haine soit approprié si on connaît un peu la culture coréenne. Mais un patriotisme exacerbé, un nationalisme fort et exploitable est bien vivant de chaque côté, en tout cas au sud je l’ai bien ressenti. La tragédie coréenne contemporaine est le résultat d’influences de puissances étrangères dans les affaires d’un peuple qui avait, avant la colonisation japonaise, “l’habitude” dans son histoire de gérer ses divisions, parfois violemment, mais sans que le monde vienne s’en mêler. La Chine, millénaire et puissance impériale voisine ayant toujours laissé le Pays des matins pas toujours calmes s’occuper de ses affaires. Le jour où les coréens seront libérés des tensions géopolitiques mondiales, ils se réuniront et formeront une nation unie et totalement inoffensive envers le reste du monde. 통일 만세!


  26. Louis Robert Le 01 juin 2017 à 20h09
    Afficher/Masquer

    Enfant, j’ai littéralement appris à lire en parcourant le journal sur la guerre alors en cours, en Corée. Dès alors, et toujours depuis 70 ans, je n’ai jamais compris que dans l’Occident colonialiste, impérialiste et terroriste (Chomsky/Vltchek) nous prétendions sérieusement ignorer pourquoi nous sommes tant haïs en ce monde, et de génération en génération. Mais enfin qu’est-ce donc que nous ne comprenons pas? Nos crimes innombrables, monstrueux, abominables, demeurent pourtant, à ce jour, assez éloquents et connus pour que nous en saisissions immédiatement la portée! Faut-il que nous soyons victimes d’une si profonde faillite intellectuelle et morale? Ou serait-ce que nous continuons tout simplement de faire semblant de ne pas comprendre…

    Dans l’Occident terroriste, NOUS sommes à la source et dès lors pleinement responsables de la haine qu’à juste titre nous subissons, non seulement à l’étranger mais de plus en plus au cœur même de nos pays respectifs. Notre déni de cette réalité ne fait qu’accroître la menace qui pèse sur nous, sur nos enfants et nos petits-enfants.


  27. Joanna Le 02 juin 2017 à 07h24
    Afficher/Masquer

    Si différents que ça les Coréens du Nord ?
    99% d’entre eux ont pourtant quelque chose en commun avec 99% des Algériens, des Indiens, des Albanais, des Iraniens, des Russes, des Thaïlandais, Chinois, Japonais, Mexicains, Congolais etc mais surement moins de 50% des Français : ils sont patriotes.

    Oui « patriote » cette notion, cette valeur si commune et naturelle à quasiment tous qu’elle ne se discute pas.
    Spécificité française où patriote est devenu synonyme de nationaliste, voire de xénophobe. Un détricotage savamment entretenu par nos zélites médiatico-politiques qui distillent leur venin dès l’école.

    Un « courant » politique vient de s’approprier ce nom « Les Patriotes ».
    Dans quelques années on risque d’en voir un qui s’appellera « Les Français » et pourrait bien être aussi minoritaire …


  28. coucou Le 02 juin 2017 à 07h58
    Afficher/Masquer

    Un texte partial, manichéen et pathétique.

    On passe rapidement sur le fait que c’est le Nord ( état totalitaire à parti unique ) qui a envahi le Sud ( état démocratique ). Pourquoi parler des causes quand on ne veut diaboliser que sur les conséquences ?

    C’est aussi une sacrée performance de parler de la guerre de Corée sans évoquer une seule fois le rôle déterminant de l’URSS et de la Chine.

    Bref…

    Donner des tonnages de bombes, de napalm, c’est spectaculaire. On pense tout de suite à ces photos d’enfants brûlés qui ont fait le tour du monde.

    Cependant, j’aimerais qu’on me réponde sur un point qui me semble essentiel :

    A la fin des hostilités, il y eu l’échange des prisonniers.

    Passons sur le fait que près de la moitié ( 43 % ) des prisonniers sud-coréens et onusiens ont été si bien traités qu’ils sont morts en captivité…

    Pourquoi la majorité des prisonniers nord-coréen et chinois n’ont pas voulu retourner chez eux ?

    Eh oui,
    malgré la présence de leur famille au Nord ou en Chine,
    malgré les pressions / chantage des autorités nord-coréennes
    70 000 des 130 000 prisonniers nord-coréens et chinois ont préféré rester dans le camp de ceux qu’ils haïssaient tant.

    Pourquoi ?


    • Alfred Le 02 juin 2017 à 11h55
      Afficher/Masquer

      Parce qu’ils allaient être exécutés ou emprisonnés comme c’est arrivé aux prisonniers soviétiques en Allemagne après leur libération. Et alors cela prouve quoi? Personne ne conteste la nature du régime nord coréen. Merci de redescendre sur terre. La question de fond est qu’est que viennent f… les etats unis dans ce coin? La Corée du nord est une marche chinoise comme le serait le Mexique du nord s’il existait et si l’amérique du sud était dominée par les russes ou/et les chinois. Si les états unis veulent la paix ils se cassent (en assurant qu’ils ne laisseront pas envahir le sud) et baissent la pression sur le nord pour laisser emerger une solution à l’allemande (ce que veulent les coréens). Si les états unis n’accordent pas plus d’interet aux coréens qu’à une colonie de cafards, ils font monter la pression et roulent des mécaniques. ça partira peut être sur un malentendu.


  29. christian gedeon Le 02 juin 2017 à 12h26
    Afficher/Masquer

    Déjà modéré deux fois,mais pas grave,j’y reviens.Cet article est un monument de mauvaise foi contre productive,et anachronique.Je dis et je répète et tant pis si je suis modéré encore une fois que les coréens du nord se sont comportés comme de véritables sauvages psychopathes au moment de leur offensive,massacrant tout sur leur passage.Oui les US ont bombardé aveuglément,mais APRES…après les terribles exactions de l’armée populaire et le massacre indistinct de civils et de prisonniers par les gentils GO du Nord.Alors vous pouvez toujours me modérer,mais les faits sont têtus…


    • UnKnown Le 02 juin 2017 à 16h10
      Afficher/Masquer

      L’article n’est pas forcément de mauvaise foi, il ne fait que se concentrer sur les dégâts collatéraux propre à la doctrine militaire américaine post Seconde Guerre mondiale. Il y a des équilibres très ténu au sein des Etats Majors des armées modernes. A la fin de la WWII, c’est principalement l’US Air Force et la Navy qui prennent le pas, avec une vision simpliste de la guerre: si vous ravagez l’arrière pays, le front lâchera à un moment donné (rupture des lignes de ravitaillements, effondrement du moral à l’arrière qui déteindra sur le front, et finalement désorganisation progressive de l’appareil d’état ennemi.) Les civils ne comptent plus, depuis l’avènement de “Bombing Harris” et de ses disciples. On ne sait plus trop les limites à respecter à l’Air Force (il faudra attendre que ne nouveaux officiers et des vétérans ne calment un peu tout ça). On pourrait même presque avancer que c’est l’arrivée de Petraeus en Afghanistan et l’échec des frappes aériennes qui ont donné un bon bourre pif à cet ensemble doctrinal (vietnam, Desert Storm, toutes ces opérations conservaient une part importante de “bombardement stratégique” et d’actions coup de poing sur l’organisation civile de l’arrière. . Le développement du B-52 en est le rejeton direct)


    • Lysbeth Levy Le 02 juin 2017 à 21h59
      Afficher/Masquer

      Excusez mais je crois que vous êtes têtu malgré les “faits nombreux” si vous vouliez bien ouvrir les yeux, face à votre véhémente “essentialisation” (les coréens du nord …véritables sauvages, psychopathes etc) pourquoi ceux du sud étaient différents ? Vous êtes régulièrement accrochés aux “mythes” du “méchant rouge” même si il ne l’est pas. En quoi les coréens sud ou nord seraient ils si différents ne seraient ce qu’ils ont eu la même culture à l’origine (famille religion) ? Petit rappel ici des autres victimes des Usa : http://www.les-crises.fr/la-souffrance-et-la-survie-au-timor-oriental-par-john-pilger/ Sans compter le nombre de pays peuples et leurs dirigeants, agressés : http://www.louisecourteau.com/livre.php?couverture=histoirecriminelle.jpg et https://fr.wikipedia.org/wiki/Liste_des_guerres_des_%C3%89tats-Unis ou https://fr.wikipedia.org/wiki/Interventions_militaires_des_%C3%89tats-Unis_dans_le_monde Il faut dire qu’ils ont hérité des anglais cette tradition guerrière ! Peut-être que j’essentialise mais là ce sont des “faits têtus”!


  30. Coucou2 Le 02 juin 2017 à 14h15
    Afficher/Masquer

    Et dire qu’il faut attendre une journée complète de commentaire pour avoir enfin un commentaire non partisan et objectif : celui de coucou , je rajouterai que cette guerre fut décidée avec l’accord de l’ONU après l’envahissement de la Corée du Sud par le nord communiste et que la France faisait partie de la coalition avec 15 autres pays . Ceci étant un ami coréen (du sud )me disait qu’il aurait mieux valu ne pas intervenir et que la Corée serait ( peut-être) aujourd’hui comme le Vietnam et que les familles ne seraient pas séparées


    • Pavlo Le 03 juin 2017 à 18h25
      Afficher/Masquer

      “avec l’accord de l’ONU” ?

      sauf que cet “accord” fut un vote ignominieux, effectué alors que ceux qui pourraient s’y opposer étaient absents.

      La guerre des occidentaux contre la Corée (car c’est bien de cela qu’il s’agit) eut EXACTEMMENT le même caractère que les “coalitions internationales” (en fait, occidentales, avec noyau OTAN et commandement de fait des Etats-Unis) qui ont attaqué et détruit l’Irak et la Lybie, et qui furent à deux doigts de faire de même en Syrie.

      A la différence de la Libye et de l’Irak, la Corée n’a pas pu être entièrement subjuguée, le nord résiste encore et toujours à l’envahisseur.

      Il n’existe pas de Corée “du Nord” et “du Sud”; mais juste la Corée.
      Le “Nord” “envahissant” le “Sud” c’est une affaire interne coréenne.

      Et il faudrait se renseigner sur le pourquoi… peut-être que le “Nord” ayant une administration et une armée issue de la résistante anti-japonaise et le “Sud” ayant une administration et une armée issue de la collaboration avec les japonais pourrait jeter une lumière de comprehension?
      Un peu comme si, en 1944-1945, le nord de la France avait été libéré, mais que la France “libre”, du “Sud”, était restée gouvernée par Pétain.
      Combien de temps avant que le “Nord” n’ “envahisse” le “Sud” ?


  31. Lysbeth Levy Le 02 juin 2017 à 16h30
    Afficher/Masquer

    De toute façon même si ce n’est pas de la “haine coréenne”, ne pas oublier les peuples qui ont la mémoire du colonialisme, passé et présent, qui finiront par nous hair selon Jean Zigler par exemple
    https://blogs.mediapart.fr/madame-du-b/blog/230112/jean-ziegler-analyse-la-haine-de-loccident-editions-albin-michel le “néocolonialisme” qui émerge depuis 2001 et “la mondialisation” donne largement l’occasion d’accuser les pays dits riches qui le sont a force d’avoir abuser, user, “génocider” tant de peuples sur tant de continents. C’est un fait ! Quand on fait le compte de tous les méfaits occidentaux surtout ceux des ex-Empires coloniaux, les dégâts humains sont si énormes que réduire le génocide à Hitler semble petit comme “emblème” https://libertesinternets.wordpress.com/2008/02/23/holocauste-colonial-oublie-29-millions-de-morts-en-inde-et-au-kenya/ Voir tous ces peuples décimés jusqu’au dernier et que peu d’émissions ou de livres sont axés sur eux, que ça en devient “caricatural” ! https://libertesinternets.wordpress.com/2007/11/22/la-guerre-la-plus-dangereuse-de-lhistoire-du-journalisme/
    au moins reconnaissons le…


  32. Nanker Le 02 juin 2017 à 16h42
    Afficher/Masquer

    Le même Curtis LeMay qui après avoir constaté de l’intérieur d’un B-19 les dégâts que causaient les bombardements alliés nocturnes sur les villes allemandes avait laissé échapper cette pensée : “il vaut mieux que ce soit nous qui gagnons cette guerre sinon nous finirons devant un tribunal…”

    Ensuite il y eut la Corée le Vietnam Panama (1989) l’Irak (deux fois) l’Afghanistan… en attendant la Syrie et l’Iran?


  33. Badger Le 02 juin 2017 à 19h36
    Afficher/Masquer

    Merci pour cet article, très intéressant. Je me rappelle la rapidité avec laquelle a été abordée la guerre de Corée quand j’étais au collège.. Je comprend mieux pourquoi;


  34. Max Le 02 juin 2017 à 21h02
    Afficher/Masquer

    Pourquoi ?
    Il faut retourner au point d’origine, c’est-à-dire les USA.
    Sans revenir sur le génocide des amérindiens, la 1ere des violences s’est faite contre les propres populations des USA.
    Les dirigeants des USA/UK, avant l’esclavage des noirs ont pratiqué intensivement l’esclavage des blancs pauvres
    A une plus petite échelle la France a fait pareil.
    Ils ont déportés des millions de blancs de leur propre pays et les ont réduits à l’esclavage que ce soit aux USA, Canada et Australie
    http://www.mondialisation.ca/les-esclaves-oublies-de-lhistoire-la-traite-des-irlandais/5505527
    Pour les irlandais cela culmina lors de la famine de la Patate ou les anglais les firent mourir de faim pour les forcer a migrer vers les USA/Canada/Australie, alors que les greniers étaient pleins.
    Toutes les fois que les USA on eu des crises internes, la population civile a trinqué.
    Ainsi en a-t-il lors du tremblement de Terre a San Francisco en 1906 ou les pelotons d’exécution de la Garde Nationale fusillèrent par centaines les civils.
    Idem pour la période, les raisins de la colère ou des millions d’américains moururent de faim.
    Alors quand les USA/UK/France se lâchèrent en Asie, des civilisations millénaires tremblèrent sur leurs bases.
    Les asiatiques n’ont rien oublié, ils n’ont rien pardonné et la j’ai peur.


  35. jpcd Le 04 juin 2017 à 01h19
    Afficher/Masquer

    J’ignorais la plupart des informations contenues dans cet article: merci! La liste des victimes de l’impérialisme US est interminable… Mais il ne faut pas pour autant sous-estimer la cruauté extraordinaire de ce régime. Il y a 18 ans, Daniel Mermet, peu suspect de tendresse vis-à-vis des Yankees, s’était rendu à la frontière sino-coréenne rencontrer des réfugiés du goulag nord-coréen. Une série de 4 reportages qu’on n’oublie pas:

    http://la-bas.org/la-bas-magazine/les-archives-radiophoniques/2006-07/fevrier-144/coree-du-nord-tandis-qu-ils-agonisent-1


Charte de modérations des commentaires