Source : ACRIMED, Olivier Poche,

Raphaël Enthoven est un professeur de philosophie médiatique. Titulaire d’une chronique dans la matinale d’Europe 1 intitulée « La morale de l’info », il y « décrypte une info sous un angle philo. Il fait le lien entre un événement de l’actualité et un auteur, un livre ou une pensée [1] ». En réalité, il se contente le plus souvent de nous confier sa « pensée », c’est-à-dire son opinion, au besoin relevée de quelque référence culturelle et d’un ou deux mots savants, sur la polémique du jour. Nous essaierons de revenir prochainement sur la figure de cette créature médiatique, mi-enseignant mi-chroniqueur, ayant longtemps animé une émission de vulgarisation philosophique sur France Culture, devenu le prototype du fast-thinker, tirant prestige d’une stature (ou d’une posture) de « philosophe » pour distribuer bons et mauvais points avec une outrance digne des plus décomplexés des éditocrates.

En attendant, nous nous devions de saluer sa dernière et originale sortie, contre… les « mélenchonistes abstentionnistes ». Ceux qui auraient attendu du philosophe une démonstration subtile et contre-intuitive reposant sur des raisonnements audacieux en seront pour leurs frais : défendant un point de vue rigoureusement conforme au sens commun éditocratique, martelé partout et à toute heure depuis le lendemain du premier tour, Enthoven y délaisse les concepts philosophiques pour l’expression triviale de ses humeurs et de ses détestations.

Le 7 décembre 2015, dans une chronique d’anthologie, Raphaël Enthoven avait déjà illustré la façon dont la philosophie peut nous aider à comprendre un phénomène social et à en analyser la complexité et les ressorts cachés. Le sujet du jour : l’abstention, ou plutôt les abstentionnistes. Enthoven commence par déplorer la coupable bienveillance dont on fait généralement preuve à leur égard. Grave erreur, nous dit le philosophe, car ce sont en réalité des « fainéants et des ingrats », « des gagne-petit » et « des malhonnêtes », qui « brandissent la nullité des politiques opportunément pour justifier leur flemme », des « irresponsables », des « enfants gâtés » et des « snobs » qui ont « une tellement haute opinion de [leur] propre opinion » qu’ils auraient « l’impression de la souiller en la mêlant à la tourbe des autres ». En clair, « leur comportement ne renseigne pas sur la nullité des élus, mais sur celle des électeurs ». Conclusion : « Abstention, piège à cons ».

Une telle hauteur de vue donne le vertige. Et l’on ne sera guère surpris de le voir remettre le couvert en ce 26 avril 2017. Lui-même se charge d’ailleurs de rappeler ses précédentes « analyses » – que cette élection présidentielle va lui permettre d’affiner encore :

« Quand je dénonçais à cette même antenne la paresse des abstentionnistes et leur ingratitude envers les gens qui sont morts pour qu’ils aient le droit de voter, je ne parlais que des abstentionnistes permanents, et non de cette catégorie très particulière qu’on appelle l’abstentionniste de second tour […] le premier ne voterait pour rien au monde, tandis que le second ne vote que pour son candidat : son snobisme au fond s’arrête à ses convictions. »

La seconde catégorie – qui, on le comprend très vite, ne comprend que les « abstentionnistes mélenchonistes » [2] – se caractérise par sa fierté : « Nous les Insoumis, nous sommes le peuple, nous sommes grands, nous sommes libres, nous sommes des autruches indomptables que personne n’empêchera de plonger la tête dans le sable. » Car le philosophe a le pouvoir de faire parler les autres pour leur faire dire à peu près n’importe quoi, et d’abord ce qui l’arrange.

Et d’où vient cette fierté ? « D’une indécision profonde, ce qui, à mon sens, rend très agressif », répond le doux Raphaël, qui, plein de sagesse, ne saurait faire preuve de la moindre « agressivité » envers quiconque, comme on l’a vu, et comme on le verra.

Car si « les Insoumis » refusent de voter au second tour (puisqu’ainsi en a décidé le philosophe), ce n’est pas qu’ils hésitent : « Un dilemme, ce serait trop simple. Avec Emmanuel Macron, les Insoumis ne partagent rien ou presque rien, de lui ils détestent tout. En revanche, ne leur en déplaise, les Insoumis partagent avec le Front national des positions cousines sur l’OTAN, la Syrie, la Russie, l’Europe, la retraite à 60 ans, le protectionnisme, le dégagisme, la haine des médiacrates et des oligarques, la confusion de Macron et de Hollande, l’ambition d’être les candidats du peuple, le rejet des traités de libre-échange. Seulement c’est le FN, et aux yeux d’une majorité d’Insoumis, le FN c’est le diable c’est le mal absolu, c’est le grand méchant parti raciste. De sorte que ce qu’on présente comme une alternative entre le Charybde libéral et la Scylla xénophobe est en réalité l’impossible aveu d’une convergence réelle avec les idées de la seconde. »

N’allez pas voir là un quelconque jugement politique : c’est un pur esprit qui parle. Et quand bien même ce pur esprit entonne la même rengaine de la « convergence des populismes de droite et de gauche », répétée de médias en médias, on avouera qu’elle prend une autre allure dans la bouche d’un homme de haute culture. En 2002, Mélenchon avait voté Chirac, rappelle Enthoven, avant de dévoiler la vérité du personnage et de son projet, dans une ultime fulgurance psycho-synergolo-philosophique : « Si le même homme, 15 ans plus tard, alors que Marine Le Pen est en finale, ajourne les résultats comme un condamné fuit son couperet, attend pour s’exprimer que les militants débattent et rentre sous terre à la façon d’un enfant qui s’enfonce dans sa chaise dans la crainte que son prof ne l’interroge, c’est qu’en lui-même l’ombre portée d’une haine antique pour le diable frontiste recouvre encore un peu l’inavouable constat d’une parenté profonde avec l’essentiel de son projet. »

La « morale de l’info », selon Enthoven ? « Qui se ressemble s’abstient ». Et la morale de l’histoire ? Il n’est pire éditocrate que celui qu’on déguise en philosophe.
Olivier Poche

Source : ACRIMED, Olivier Poche,

Nous vous proposons cet article afin d'élargir votre champ de réflexion. Cela ne signifie pas forcément que nous approuvions la vision développée ici. Dans tous les cas, notre responsabilité s'arrête aux propos que nous reportons ici. [Lire plus]Nous ne sommes nullement engagés par les propos que l'auteur aurait pu tenir par ailleurs - et encore moins par ceux qu'il pourrait tenir dans le futur. Merci cependant de nous signaler par le formulaire de contact toute information concernant l'auteur qui pourrait nuire à sa réputation. 

64 réponses à Raphaël Enthoven, ou l’éditocratie à coups de marteau, par Acrimed

Commentaires recommandés

Bigtof Le 14 mai 2017 à 07h53

Enthoven ? Une belle démonstration qu’on peut être cultivé et intolérant, et par dessus tout, peu respectueux de la démocratie quand les manants ne votent pas comme il l’aimerait..
Il n’y a pas grand chose à dire d’autre…

  1. bili Le 14 mai 2017 à 06h15
    Afficher/Masquer

    Dans un certain sens, il n a pas tord… Beaucoup de similitudes dans le programme des insoumis et du FN, d ou mon incompréhension partagé sur cette abstention.
    Pourquoi avoir laissé passer le grand Diable libéral, technocrates, antidémocratique ?
    Pour garder les mains propres ? Par pudeur de gazelle ?
    Continuer à faire les délicats, en Face le système s organise sans pudeur pour vous asservir avec ou sans votre concentement à coup de propagande, de stratégie politicienne… Et il gagne à tout les coup.

    Ps: petite question pour O.B. Merci pour votre blogue qui est un vrai bol d air,
    Mais durant les élections vous avez trouvé des textes exprimant différents opinion: pour vote blanc, à faire barage contre le FN, mais aucun à faire barage à macron ? Choix éditorial ou c est faute d en avoir trouvé ?


    • Fabrice Le 14 mai 2017 à 06h59
      Afficher/Masquer

      Bili vous n’avez pas du lire le blog regardez mieux Olivier n’a pas arrêté de souligner les incohérences de Macron tant sur le plan de ses soutiens que sur sa fiscalité.

      Olivier n’a pas fait d’appel à faire barrage pour ou contre tel ou tel candidat son principe est de nous soumettre de nombreux textes à charge ou décharge pour que nous nous faisons une opinion propre.

      Le principe du blog n’est pas de nous dire quoi faire mais à développer notre opinion et notre esprit critique, il n’y a pas de choix éditorial si vous (générique ne le prenez pas à titre personnel ) n’êtes pas capable de comprendre qui est Macron ou MLP ou autres avec les éléments fourni c’est qu’Olivier ne pouvait faire plus pour les lecteurs le temps lui manquait pour accompagner les indécis (ou pas) jusqu’à l’isoloir.


    • pitufo Le 14 mai 2017 à 07h25
      Afficher/Masquer

      Il y a de grosses différences entre FI et le FN. Le FN est un parti xénophobe et raciste.
      De plus le pen a prouvé de part son amateurisme hallucinant pendant le débat qu’elle n’avait aucune envie de gouverner un jour. L’opposition, les postes de député, l’immunité parlementaire ca leur va. Et pour cela ils picorent des bouts de programmes a droite a gauche…


      • bili Le 14 mai 2017 à 10h27
        Afficher/Masquer

        Le FN raciste, xénophobe et blablabla qu on l interdise alors !
        Vous ne faites que répéter le disque que la propagande balance entre les deux tours à chaque election… En France il existe des contre pouvoir.
        Il faut choisir de combatre en priorité l enemeie en place et qui est le plus fort.
        Aujourd’hui ceux qui dominent sont enraciné depuis des décennies au commande du pouvoir, pour les déracinés de leur place, je suis prêts à faire élire un fou, un psychopate, ou même une chèvre…
        Car pour m opposé à un fou ou à une chèvre je pense que sa sera toujour plus simple que contre un système politco médiatique et financier qui est coalisés pour lutter contre tout changement.


        • Genevieve B 30 Le 14 mai 2017 à 12h11
          Afficher/Masquer

          Je suis d’accord avec vous Bili.
          Certes, le FN a une arrière boutique xénophobe…mais si c’est le diable il ne fallait pas lui donner 2 heures de grande écoute sur la TV service public chez Pujadas avant le premier tour! D’autres candidats comme Nicolas Dupont Aignanont dû pleurer pour avoir 1/4 d’heure!
          C’est trop facile, comme l’a dit Michel Onfray sur ce site, on fait monter le FN, réceptacle et canalisation du mécontentement des citoyens, et puis on crie au front républicain! Et les mécontents n’ont que leurs yeux pour pleurer car ils n’ont plus de candidat! Très fort! Quel piège!
          C’est d’aileurs en partie pour cela que Nicolas Dupont Aignan a passé un accord de gouvernement avec le FN pour le second tour. Il a voulu déjouer ce piège. Mais les medias mainstream ont bien sûr déformé son action.


          • Theoltd Le 14 mai 2017 à 15h48
            Afficher/Masquer

            oui, mais Dupont a fait perdre Fillon!

            Ce pourquoi il a eut ses moments de gloire aussi chez les médias, juste avant le premier tour.


        • Pitufo Le 14 mai 2017 à 23h29
          Afficher/Masquer

          Je ne sais pas si il faut l’interdire mais ne vous en déplaise c’est bien un parti raciste et xénophobe. “La france aux français”, le grand remplacement…
          J’ai trouvé les pressions faites sur les abstentionnistes pour voter macron odieuses. Mais ca ne me fera pas voter pour la famille le pen. “Tous sauf macron” est aussi dénué de sens que “tous sauf le pen”.
          Et expliquer moi pourquoi elle a été aussi mauvaise face a macron. Franchement vous trouvez qu’elle s’est mise en position de gouverner? Le système politico-financier que vous dénoncez elle s’en accommode très bien. C’est son fond de commerce..


        • Michel Cornillon Le 15 mai 2017 à 10h43
          Afficher/Masquer

          Hili, je suis tout à fait d’accord avec vous. J’ai voté Mélenchon au premier tour, Le Pen au second pour les raisons que vous évoquez, dont celle de faire barrage à Macron. Et je voterai Insoumis aux législatives. Ce qui n’empêche que la plupart de mes amis m’ont craché à la figure.


      • Idomar Yasagof Le 14 mai 2017 à 16h06
        Afficher/Masquer

        pitufo … pitié pour cette antienne qui, à l’instar de l’encre de la seiche, vous dissimule la réalité, fait dire blanc et agir noir, laisse espérer pour mieux encercler.
        Ou alors prouvez vos propos : citez les éléments xénophobes et racistes du programme FN, et il y en a puisque vous l’affirmez en toute conscience (du moins je l’espère pour votre intégrité intellectuelle).
        Nulle plaidoirie de ma part en faveur du FN mais simplement discutons de choses concrètes au lieu de répéter [Modéré] ce que vous ne vous rendez même pas compte qu'”on” vous a soufflé, suggéré, [Modéré].


        • Didier Le 14 mai 2017 à 23h21
          Afficher/Masquer

          Ben, c’est très facile.

          Allez donc vous balader dans les commentaires – notoirement pro-FN – d’un site comme RT.

          Ça déborde de propos racistes, xénophobes, mais aussi misogynes et homophobes, exsudant la haine. Alors, la xénophobie et le racisme ne sont peut-être pas au cœur du projet FN (ce qui reste à vérifier), mais ils sont au cœur de ses militants actifs. Et très solidement accrochés.


        • Pitufo Le 14 mai 2017 à 23h38
          Afficher/Masquer

          Tout a fait d’accord avec les propos de Didier.
          Par contre si vous aimez vous offusquez quand je traite le fn de parti raciste et xénophobe, vous ne dites rien sur la deuxième partie du commentaire, a savoir qu’elle n’a aucune envie de gouverner ou de changer les choses car cela tuerai le fond de commerce familiale. Qui ne dit mot consent?


    • ai Le 14 mai 2017 à 07h27
      Afficher/Masquer

      Alors comme çà vous contribuez aussi à l’amalgame FN = FI ?
      Lisez plutôt les programmes et vous pourrez alors, armé d’un peu plus d’informations, re-étudier vos positions.
      Personnellement électrice FI, si JLM avait donné lui aussi une injonction à voter comme ceci ou comme cela, je n’en aurais fait qu’à mon idée, ou plutôt suivant ma conscience.. l’expérience à ceci de bien: la première fois on peut se faire avoir.. mais Macron à 85 % c’était au dessus de mes forces et, pour l’avoir déjà vécu, l’arnaque qui consiste à faire monter ” artificiellement” le FN pour que le seul choix qui reste soit de faire le mouton et faire élire une personne avec qui l’on a rien de commun en terme d’idées et de vision d’une société, non merci.
      Vous pourrez remercier les courageux qui ont résisté, que M.Macron ne soit pas légitime, dans peu de temps, ceux qui lui ont donné leur voix vont le regretter amèrement, j’ai déjà donné..
      Quand à M. Eintowen, inutile de lui accorder une importance et des compétences qu’il ne possède pas.


      • sassy2 Le 14 mai 2017 à 14h44
        Afficher/Masquer

        FI n’a aucun avenir
        aucun soutien à l’étranger
        ses idées gauche romantique pèsent 2% dans le monde


        • JYP Le 14 mai 2017 à 15h07
          Afficher/Masquer

          Exact !
          Et de plus la fortune cumulée de ses membres n’arrive sans doute pas a 2% de celle de votre candidat préféré, ou je me trompe…?
          Vraiment pas de quoi en parler, même s’ils ont fait mieux que Mr Fillon au premier tour qui lui avait vraisemblablement du soutien à l’étranger et un bel avenir…


    • Lili Le 14 mai 2017 à 08h10
      Afficher/Masquer

      Avoir torT, avec un T et non pas un D, on rencontre très souvent cette faute d’orthographe.
      [Modéré]


      • bolivarien Le 14 mai 2017 à 08h57
        Afficher/Masquer

        En effet, c’est une faute très répandue sur le net, un peu incongrue sur ce site.

        Mais grâce à la victoire de la “globalisation” , la langue française sera bientôt une option “langue régionale ” au bac .


        • georges glise Le 14 mai 2017 à 14h41
          Afficher/Masquer

          j’apprécie beaucoup le blog les crises, mais monsieur berruyer devrait aussi demander au modérateur de corriger les fautes d’orthographe et de langue des commentaires, qui seraient ainsi beaucoup plus agréables à lire.


          • Nadine Le 14 mai 2017 à 16h39
            Afficher/Masquer

            Certes ! Mais.. N’est pas grammairien qui veut. Et je pense que les modérateurs ont assez de travail comme ça. Et puis l’essentiel n’est-il pas le fond du propos ? Jouer les maniaques du langage sur un site d’ouverture est quelque peu déplacé. Sans vouloir vexer personne ça me rappelle Sarkozy reprenant sur un plateau TV un jeune invité car il n’avait pas la “décence” d’apprendre correctement à parler français !!! J’avais trouvé ça honteux car du coup le gamin n’arrivait plus à défendre son idée car l’autre de la France éduquée l’avait méprisé publiquement.
            J’ai 60 ans et je suis prof et je distingue la leçon de grammaire à celle de lecture critique. Sinon les seuls qui auront le droit d’ouvrir la bouche seront toujours les mêmes, ceux de la classe dominante pour qui le langage est venu avec la première tétée !


            • DUGUESCLIN Le 14 mai 2017 à 17h54
              Afficher/Masquer

              Quand vous étiez enfant, il y a quelques 60 ans, souvenez-vous, l’école républicaine était celle de tous les enfants de la République. La langue française était soigneusement enseignée. Le certificat d’étude avait une valeur de référence. Les instituteurs, souvent radicaux socialistes, soucieux des valeurs de la République, étaient des personnes importantes et respectées. Qu’en est-il maintenant?


            • Vjan Le 14 mai 2017 à 19h04
              Afficher/Masquer

              Duguesclin, il est difficile de comparer l’école du début ou du milieu du XXe siècle et celle d’aujourd’hui.
              Le taux et la durée de fréquentation scolaire, la place et le rôle du certificat d’études dans l’organisation scolaire et le projet individuel de chaque famille notamment sont très différents.
              Vous pouvez, bien sûr, tenter de calculer un « rendement » comparatif de l’école d’hier et de celle d’aujourd’hui mais rappelez-vous que l’école, au milieu du siècle précédent, n’avait pas pour objectif de mesurer le niveau scolaire des enfants mais d’améliorer le taux de fréquentation scolaire.
              Souvenez-vous aussi que le certificat d’études n’était pas présenté – encore moins obtenu – par une classe d’âge.
              Si vous réalisez cette étude, j’en lirai les conclusions avec intérêt.
              En attendant, les neurosciences ouvrent des perspectives passionnantes pour qui s’intéresse au devenir de l’école et des enfants.


            • Vjan Le 14 mai 2017 à 20h25
              Afficher/Masquer

              Et je suis d’accord avec Nadine pour accorder la priorité au raisonnement et à l’analyse sur l’orthographe.
              Le vocabulaire et l’orthographe de M. Macron sont irréprochables. Pourtant, si la forme est belle, le fond sonne creux.
              Le vice de forme me paraît moins grave que la vanité (du propos).


            • georges glise Le 16 mai 2017 à 05h29
              Afficher/Masquer

              j’ai 76 ans et 15 ans de retraite de l’éducation nationale, votre exemple de sarkozy tombe bien, puisque raphael enthoven est, si je ne m’abuse, l’ex de l’actuelle madame sarkozy. quant à moi, je ne reproche rien aux commentateurs, notamment parce que je pense que l’erreur n’est pas une faute,mais j’ai aussi le droit de penser qu’un texte sans erreur est bien plus agréable à lire, et je posais simplement la question de la correction des commentaires!


            • georges glise Le 16 mai 2017 à 05h38
              Afficher/Masquer

              vous êtes prof, et vous dites je distingue la leçon de lecture à celle de grammaire.la tournure correcte eût été: je distingue la leçon de lecture de celle de grammaire! j’espère que vous l’avez faite exprès, celle-là!


          • Charles Le 16 mai 2017 à 08h35
            Afficher/Masquer

            La question est plutôt : êtes-vous prêt à payer tous les mois pour que quelqu’un corrige les fautes dans les commentaires ? Ou alors à donner tous les jours 2 ou 4 heures de votre temps pour le faire (avec beaucoup d’autres, vu le nombre de commentaires) ?

            Si non, abstenez-vous de telles remarques.

            Si oui, proposez aux autres commentateurs une façon crédible de prendre en charge ce désir de confort que vous avez.


            • georges glise Le 16 mai 2017 à 13h03
              Afficher/Masquer

              comme j’aime bcp ce blog, et les commentateurs qui sont souvent les mêmes, oui je suis prêt à prendre un abonnement payant. les choix d’olivier berruyer m’intéressent bien plus que ceux de mediapart site auquel j’ai apporté ma dîme pendant un certain temps, jusqu’à ce qu’edwy plenel donne droit de cité à des défenseurs de l’islam.


          • Charles Le 16 mai 2017 à 08h41
            Afficher/Masquer

            Et il faudrait aussi balayer devant votre porte.

            Toutes les phrases de la langue française commencent pas une majuscule. Les points d’exclamation ne sont pas collés au mot qui précèdent. Il y a une espace entre le point final d’une phrase et la phrase suivante. “Éducation nationale” prend une capitale initiale à “éducation”.


            • georges glise Le 16 mai 2017 à 13h06
              Afficher/Masquer

              merci pour la leçon, ma seule excuse est que je n’ai jamais appris à me servir d’un clavier, et passer sans cesse de majuscule à minuscule m’est insupportable!


      • isary Le 14 mai 2017 à 08h57
        Afficher/Masquer

        j’allais poster le même genre de commentaire mais j’ai hésité,craignant ……craignant quoi d’ailleurs,vous l’ avez fait et votre commentaire est passé.

        Dans la même “veine”il y a :au dépenS qui très souvent devient :au dépenD.

        Je me souviens de la satisfaction,enfant ou ado,que j’ avais à COMPRENDRE,pourquoi un S au lieu d’un D.L’apprend -on encore?L’étymologie éclaire bien des difficultés apparentes de notre langue.

        Pour éviter les interprétations hâtives:j’ai “appris” l’orthographe dans les années 70,dans des classes où nous étions au moins 30,en banlieue parisienne.


        • Nadine Le 14 mai 2017 à 16h47
          Afficher/Masquer

          Même réponse que précédemment ! Actuellement ils sont 35 par classe et l’école est devenue encore plus source d’inégalité que de préparation aux concours généraux de grammaire !
          Cela pourrait en être un sujet à venir sur ce blog d’ailleurs. Mais svp pensez société quand vous pensez école : il n’y a pas de bulle qui l’épargne !


    • Karim Wilmotte Le 14 mai 2017 à 16h38
      Afficher/Masquer

      Il n’y a que des “similitudes” entre le programme FI et le programme attribué au FN.
      Dans les faits, sur les points concrets, ces programmes sont totalement antagonistes (en ce compris sur les institutions européennes -dont on avait bien expliqué que le FN ne sortirait pas).

      Le programme social et économique de Macron est bien plus proche du programme social et économique du FN. Il suffit de voir les votes et les amendements du FN pour s’en convaincre.


    • Subotai Le 16 mai 2017 à 06h12
      Afficher/Masquer

      Si vous vous interrogez sur l’abstention en regard des nombreuses “similitudes”, dites vous, je comprend qu’au final, le gigantesque canyon qui sépare l’humanisme du projet de la France Insoumise du racisme et de la xénophobie du projet du FN est pour vous sans importance.
      Il se trouve que sans cet humanisme le projet économique et politique de FI n’a aucun sens.

      Je me suis abstenu pour la première fois. Jusqu’au dernier moment, prêt à partir voter, j’ai hésité. Finalement, je n’ai pas pu. Parce que je trouve plus dangereux le fascisme 2.0 de Macron que celui de Le Pen, qui est toujours à la version 1.0 des vieux croutons du GUD.


  2. DUGUESCLIN Le 14 mai 2017 à 06h29
    Afficher/Masquer

    La convergence entre les insoumis et le front national est beaucoup plus le fait d’aspirations communes qui émanent du peuple et le concernent directement. C’est lui qui est le mieux placé pour savoir ce qu’il pense, sans qu’il ait besoin de philosophes et de politiques pour expliquer, à sa place, ce qu’il pense.


  3. René Fabri Le 14 mai 2017 à 07h07
    Afficher/Masquer

    “… ingratitude envers les gens qui sont morts pour qu’ils aient le droit de voter”. Déjà, j’aimerais bien un jour qu’on me donne des noms pour pouvoir replacer cela dans le contexte historique. Ensuite, je n’ai jamais entendu parler de gens qui seraient morts pour interdire le vote blanc, le vote nul, ou l’abstention.


  4. Vjan Le 14 mai 2017 à 07h13
    Afficher/Masquer

    Difficile lorsqu’on est adoubé par le système d’en signaler les dysfonctionnements car cela revient à mettre en cause sa propre légitimité, à douter du bien-fondé de la position à laquelle ce système l’a porté.
    Or monsieur Enthoven n’est pas un philosophe du doute. C’est un homme de certitudes.


  5. baduy Le 14 mai 2017 à 07h24
    Afficher/Masquer

    Publier une tribune pro-FN? Soyons sérieux. En ce cas je ne lisais plus les crises. Je vous recommande Minute ou Rivarol pour combler a ce manque conceptuel, ils font ca tres bien.


  6. jmdest62 Le 14 mai 2017 à 07h31
    Afficher/Masquer

    Rappel : Voter est un “droit” pas un “devoir” …M. l’ampoulé devrait s’en souvenir.
    Je me suis abstenu tout en me rendant au bureau de vote …dans un village de 200 habitants où forcément tout le monde connait tout le monde et qui a voté très majoritairement MLP c’est , je crois , un acte” humblement” militant.
    M. l’ampoulé ferait bien de réviser ses gammes .
    @+


  7. atanguy Le 14 mai 2017 à 07h50
    Afficher/Masquer

    Le piège du duo Macron-Lepen n’était que le pile ou face de la même pièce, jouée par le capital. Si on voit des similarités dans les discours de la LePen avec le programme des insoumis ce n’est que pour rendre le message encore plus embrumé pour faire croire que voter LePen c’était voter aussi contre le système. En fait il s’en ait fallu que de 600.000 votes pour que le piège ne fonctionne pas au premier tour et que Mélenchon soit sélectionné. Il faut s’en rappeler pour les législatives….


    • fredsed Le 14 mai 2017 à 10h31
      Afficher/Masquer

      Et que ce serait il passé, si le piège n’avait pas fonctionné?
      On aurait eu le droit entre les 2 tours, aux documentaires sur les goulags et aux “100 millions” de morts dus au communisme commentés par toute la clique médiatique, au lieu d’un énième film sur le camp d’Auschwitz.
      Ce que les Mélenchonistes n’ont pas l’air de comprendre, c’est qu’ils s’en foutent que celui qui se retrouve face au candidat désigné du système soit de gauche ou de droite, le principal c’est qu’il soit défini comme “extrême” et qu’on puisse le diaboliser.
      La proximité de la F.I avec le PC suffit largement pour la discréditer.


    • Alfred Le 14 mai 2017 à 11h50
      Afficher/Masquer

      Il faut surtout s’en rappeler pour la prochaine fois (ce sera la 3eme fois kamème). Pour les législatives je ne voudrais pas faire planer une ombre sur votre enthousiasme mais ça ne fonctionne pas pareil. La présidentielle est le point le plus faible du système​. Le parlement est une forteresse plus difficile à prendre.


  8. Bigtof Le 14 mai 2017 à 07h53
    Afficher/Masquer

    Enthoven ? Une belle démonstration qu’on peut être cultivé et intolérant, et par dessus tout, peu respectueux de la démocratie quand les manants ne votent pas comme il l’aimerait..
    Il n’y a pas grand chose à dire d’autre…


  9. un sans dent Le 14 mai 2017 à 08h09
    Afficher/Masquer

    d ‘ou la phrase de nietzsche
    “ce ne sont pas les doutes mais les certitudes qui rendent fous ”
    maintenant je doute que ce petit collabo de la pensée unique soit pour le vote obligatoire en
    décomptant les blancs et nuls ,car on y verrai trop qu il n est que le représentant des 20pourcent
    donc minoritaires


  10. un sans dent Le 14 mai 2017 à 08h26
    Afficher/Masquer

    au vue de la prestation du debat du 2éme tour
    faisons un réve que les gens qui ont votés mlp par désespoir ou par opposition a ce système se réveillent ,ouvrent les yeux et rentrent a la maison commune, comme d autres vont lundi a berlin
    comme dirai f lordon c est peut etre ” un réve de singe “


    • Alfred Le 14 mai 2017 à 11h30
      Afficher/Masquer

      Je ne suis pas un sans dents et la prochaine fois je mordrait encore et voterai pour la chèvre attachée à son piquet opposée au candidat de l’oligarchie.
      Ce n’est pas moi qui ai quitté la maison commune, c’est les minc, atali, Hollande, Sarkozy, Macron, Juppé ainsi que les milliardaires qui s’imaginent qu’ils sont sur une autre planète que nous. Certains s’imaginent déjà d’une autre espèce (transhumanisme).
      Ouvre les yeux qui veut (n’est ce pas? pourquoi pas vous même ?)
      Cordialement.


    • sassy2 Le 14 mai 2017 à 14h32
      Afficher/Masquer

      le débat a été une réussite (pour plus tard)

      tous les sujets ont été abordés et étouffés par l’enarque professionnel
      elle a juste interverti deux fiches (als/…), s’est enferrée… mais elle est naturelle, n’a pas menti.

      lui a raconté n’importe quoi
      il a été jusqu’à dire qu un fournisseur d’airbus français ne gagnerait aucun gain de compétitivité en cas de sortie de l’euro zone…

      Je suis ok avec r e. : il était possible de faire un gvt d’union nationale avec un tronc commun à 80% (avec même fillon!) et remettre à plus tard les 20%.
      la raison pour laquelle je n’ai absolument pas confiance en melenchon, est qu’il ne l’aurait jamais fait
      il est complice comme fillon.

      je respecte ceux qui ont voté blanc, mais ils ont fait une grosse connerie de jeunesse.
      par exemple a été publié ici une tribune courageuse de gaccio
      ex ami de s royale. il commence seulement à comprendre.
      on lui a mis de la c dans son casque de scooter, des prostitués dans son lit pour le dégager de canal: il n’a toujours pas compris qu’est-ce que le cartel & pourquoi on voulait le virer…


  11. Grub Le 14 mai 2017 à 09h06
    Afficher/Masquer

    Il suffit d’aller voir la bio du philosophe sur wiki pour comprendre le personnage.


  12. RGT Le 14 mai 2017 à 09h13
    Afficher/Masquer

    “[leur] propre opinion » qu’ils auraient « l’impression de la souiller en la mêlant à la tourbe des autres”…

    Tiens, une analyse correcte dans cet océan d’absurdités.

    Et poli en plus, parce que je ne souhaite PAS DU TOUT souiller mon opinion en la mêlant à la tourbe M*** des “autres” (PS, LR, EM, …).

    Quand on voit les résultats de l’élection, on constate simplement que 40% de la population n’avait pas QUE l’impression de souiller ses opinions.
    Et sur près de 60% de la population ne voulait pas de “Sa Sainteté”.

    Il devrait faire comme les chats : Aller se soulager dans sa caisse au lieu de le faire en public.

    Mais c’est le propre des chiens de garde d’aller déféquer sans complexes sur la voie publique.


  13. pratclif62 Le 14 mai 2017 à 10h15
    Afficher/Masquer

    Voir Alexis Corbière chez Guillaume Durand Radio Classique…. C’est super! https://youtu.be/vMQnGmnzE3A


  14. Hyac Le 14 mai 2017 à 10h34
    Afficher/Masquer

    Peut-on encore espérer que le temps de parole des opposants à Monsieur Macron de la Century Fox sera respecté avant les législatives?


  15. wuwei Le 14 mai 2017 à 10h51
    Afficher/Masquer

    ” Comme j’ai tenté de le démontrer le style moderne, dans ce qu’il a de pire, ne consiste pas à choisir des mots en fonction de leur sens ni à inventer des images pour rendre plus clair ce qu’on veut dire. Il consiste à agglutiner des paquets de mots prêts à l’emploi et à rendre le résultat présentable par des astuces de charlatan”. Georges Orwell “la politique et la langue”

    Bref, un pompeux cornichon de plus dans un bocal qui en contient déjà beaucoup, beaucoup !


  16. Damien Le 14 mai 2017 à 11h11
    Afficher/Masquer

    A n’en pas douter, nous verrons très prochainement le sieur Enthoven porter des chemises blanches à col droit très largement ouvert… le signe de la mouvance de la pensée vacuiste ? (Désolé pour le néologisme mais il désigne un groupuscule injustement non identifié pour ce qu’il est jusqu’alors). Il rejoindra l’autre pseudo philisophe…


  17. Louis Robert Le 14 mai 2017 à 11h22
    Afficher/Masquer

    Raphaël Enthoven?

    Verdict, aucun de ces types. Abstention. Je pars taquiner le poisson…


  18. YD Le 14 mai 2017 à 14h11
    Afficher/Masquer

    Qualifier ce pompeux hystrion de “philosophe”, c’est la dernière injure faite aux grecs …….


    • Nadine Le 14 mai 2017 à 17h09
      Afficher/Masquer

      C’est clair qu’il est loin de Diogène !!


    • koikoi_koi Le 14 mai 2017 à 23h18
      Afficher/Masquer

      Comme son confrère BHL, Raphaël Enthoven à suivie le cursus philosophe pâtissier option gouteur de tarte à la crème. Ce qui leur permet une bonne marge de flottement dans l’honnêteté intellectuelle.


  19. Nanker Le 14 mai 2017 à 17h21
    Afficher/Masquer

    Enthoven : quand il tâtait du journalisme (avec l’idée de prendre la tête d’un de ces hebdos qui n’étaient pas encore en faillite chronique : Le Point ou l’Obs) on l’ avait surnommé “le philosophe pour classes terminales”.

    Ce qui est assez méchant… pour les classes terminales : elles méritent mieux qu’Enthoven pour les introduire à cette discipline passionnante qu’est la philo.


  20. wuwei Le 14 mai 2017 à 17h59
    Afficher/Masquer

    Ce n’est pas le sujet mais je pense quand même que cela à son importance dans le contexte de comment Macron recycle le pire de la hollandie :

    http://www.humanite.fr/monsieur-flashball-promu-directeur-de-cabinet-du-president-macron-636059


  21. GérardB Le 14 mai 2017 à 18h46
    Afficher/Masquer

    “leur ingratitude envers les gens qui sont morts pour qu’ils aient le droit de voter”

    Je ne sais pas si quelqu’un est mort spécifiquement pour le droit de vote, mais beaucoup de gens sont morts pendant des révolutions ou des grèves, simplement pour améliorer leurs conditions de vie ou de travail : A combien de grèves a-t-on répondu par l’envoi de troupes ?
    Mettre dans l’urne un bulletin “Macron”, personnage dont l’un des buts avoués est de détruire le code du travail, c’est témoigner plus que de l’ingratitude, un violent mépris pour ces morts-là, bien réels et nombreux, eux !


  22. Laurent Le 14 mai 2017 à 22h31
    Afficher/Masquer

    Philosophie , jet set et défense de sa caste : ne doit pas supporter de humer du sans dents.
    http://www.gala.fr/l_actu/news_de_stars/quand_carla_bruni_brisait_les_coeurs_91867


  23. Ribouldingue Le 15 mai 2017 à 01h09
    Afficher/Masquer

    Ce qui m’a laissé sur le cul dans ce second tour c’est qu’alors l’un des leur s’est fait virer par Bolloré pour avoir osé signer une pétition anti le Pen, ces courtisans ont passé leur temps a taper sur du vent sous prétexte que Mélenchon n’avait pas été dans leur temps médiatique en refusant de commenter des résultats qu’il jugeait juste incertains.

    De cette volonté de prendre une décision sur du concret, et de prendre le temps de la démocratie ils ont fait un roman, une pure fiction pour abattre le véritable ennemi qui ont le voit clairement n’est ni Le Pen, ni ceux qui abattent tous le jours la liberté de la presse mais ceux qui remettent en cause leur petit confort de classe, leurs petits arrangements avec le pouvoir.
    A quel moment le journalisme s’est-il dissous pour nous amener ces courtisans?


  24. Gonzo Le 15 mai 2017 à 12h16
    Afficher/Masquer

    “et leur ingratitude envers les gens qui sont morts pour qu’ils aient le droit de voter,”

    Faux, complétement faux. De la part d’un dandy hautain et dédaigneux affirmer cela ne peut ce faire qu’en pleine conscience historique, et donc dans le but de manipuler.

    A quand l’apparatchik nous présentera une de ses chroniques sur Macron, histoire de lever le doute.


  25. Denis Le 18 mai 2017 à 16h21
    Afficher/Masquer

    C’est bien de dénoncer la dérive d’Enthoven qui quitte à s’appuyer sur de mythes, s’est érigé en grand défenseur du système en place, avec des chroniques comme Dans un régime oligarchique, on n’aurait pas la liberté de dénoncer l’oligarchie ou Qu’elle soit une utopie ou un renoncement, l’Europe est inévitable.


  26. Tatane Le 18 mai 2017 à 23h10
    Afficher/Masquer

    M. Enthoven n’est pas un petit pauvre. C’est tellement pratique de protéger les privilèges de sa classe tout en prétendant faire barrage au FN. L’ enveloppe était vide pour ma part le 7 mai, et cette démonstration de suffisance me conforte pleinement.


  27. vert-de-taire Le 20 mai 2017 à 17h09
    Afficher/Masquer

    dans ce comportement de prescripteur arrogant donneur de leçon ce qui me choque est l’absence d’humilité devant la situation.

    Car enfin, la monté du FN jamais combattue plutôt encouragée – Sarko lui volant des arguments – absence de débat de fond, refus de discussion, refus de changer cette politique qui lui donne chaque jour plus d’arguments !
    Bref, cela fait au moins 30 ans que Enthoven soutient cette politique mortifère que refusent massivement les français.
    La droite écrabouillée : Sarko non réélu ! Le leader suivant Juppé comme sauveur consensuel balancé sèchement pour un autre. Une coalition UMP-LR qui ne fait que 20% APRÈS 5 ANS de gouvernement alterné ! Du jamais vu, pas d’alternance !!
    A peine un peu à gauche la grande majorité du PS qui se fait dézinguer très durement à la primaire par les frondeurs et malgré cela finir avec un score misérable : Gloire à Mélenchon ! Ces deux grands partis de gouvernement en faveur d’un capitalisme féroce et prédateur se font dézinguer brutalement. C’est toute la propagande d’Enthoven qui est balayée; la sociale démocratie est une vaste escroquerie.


  28. vert-de-taire Le 20 mai 2017 à 17h18
    Afficher/Masquer


    Alors oui Macron passe avec son rêve, sa fiction de conte de fées. Sans programme sur son discours et sa bonne tête .. Dans quel désarroi faut-il se débattre pour se laisser prendre dans ce mirage ? Un ‘autre’ discours suffit à capter quelques millions de gens déçus de 40 ans de mensonges.

    Enthoven au lieu de rentrer sous terre devant la contradiction criante entre ce que dit ce vote et ce que font les élus et lui ! Il nous bassine sur ce salaud de Mélenchon qui respecte la volonté de chacun d’agir à sa guise. Ils nous bassine décrier ces salauds déçus de ce social-libéralisme qui les trompent depuis 40 ans. Alternance dissidence rien n’y fait tous les médias de masse votent pour cette prédation capitaliste, il y a de quoi être dégoutté, de quoi aller cultiver son jardin … et se désintéresser des clowns qui servent de valets aux vrais maîtres du monde.


Charte de modérations des commentaires