Elle sera belle la France de demain…

CHALONS-EN-CHAMPAGNE (51). Affectées par les attentats perpétrés contre Charlie Hebdo, des robes noires châlonnaises font valoir leur clause de conscience pour ne pas défendre les prévenus d’apologie du terrorisme.

Face à leurs limites personnelles, certains avocats châlonnais ont opposé leur clause de conscience.

Des avocats refusant d’assurer les droits de la défense. La pratique est plutôt rare. Au barreau de Châlons-en-Champagne pourtant, un certain nombre de robes noires ont fait valoir, depuis les attentats perpétrés le 7 janvier contre Charlie Hebdo, leur clause de conscience concernant les prévenus d’apologie publique d’un acte terroriste.

Cette règle particulière, inscrite dans le règlement intérieur de la profession, permet à tout avocat, selon un principe traditionnel, de refuser de défendre une affaire dès lors que celui-ci s’estime dans l’incapacité d’assister ou de représenter correctement la personne qui le sollicite. Motivations à l’appui à l’égard du bâtonnier qui statue in fine sur leur pertinence.

Un conflit d’intérêts ou une incompatibilité professionnelle peut en être à l’origine. Mais à Châlons-en-Champagne, ce sont davantage des raisons personnelles qui ont motivé les robes noires.

Profondément affectées par le massacre qui a endeuillé le journal satirique parisien, certaines d’entre elles ont ainsi jugé avoir atteint leurs limites personnelles. Notamment parmi les jeunes avocats qui, à l’aune de l’actualité dramatique de ces dernières semaines, ont « immédiatement fait valoir leur clause de conscience », indique le bâtonnier du barreau de Châlons, Me Olivier Carteret.

Il n’en demeure pas moins que la situation va devoir être clarifiée. « Je peux comprendre leur position », poursuit le chef de l’Ordre. « L’émotion le permettait, mais passé cela, nous ne pouvons désormais laisser les gens sans défense. Un avocat doit faire taire ses répulsions. »

En attendant, et alors qu’à Châlons le mouvement de grève de ces derniers mois est suspendu depuis dimanche dernier, minuit, le bâtonnier a décidé de montrer l’exemple.

Depuis le 7 janvier, deux prévenus du chef d’apologie publique d’un acte terroriste ont en effet trouvé auprès de lui, le seul avocat du barreau prêt à les défendre devant la juridiction correctionnelle. Une situation qui perdure.

Ce mercredi encore, un jeune de 18 ans, qui devait être jugé pour « apologie directe et publique d’un acte de terrorisme », s’est présenté seul à la barre de la juridiction, prétextant ne pas avoir trouvé de défenseur. Son cas a été renvoyé à l’audience du 15 avril.

Source : L’union-L’Ardennais, le 29/01/2015

---

93 réponses à [Folie collective] Des avocats refusent de défendre des prévenus d’apologie du terrorisme

Commentaires recommandés

Crapaud Rouge Le 19 février 2015 à 06h11

Personne n’a encore pu produire un cas sérieux d'”apologie du terrorisme”, les merdias n’ont pu exhiber que des “paroles en l’air” ou des provocations, que des “petites phrases” proférées pour manifester l’émotion plutôt qu’une conviction structurée. Cette émotion-là n’a donc pas droit de cité, et refuser de défendre cette catégorie de prévenus revient à les considérer a priori comme des coupables. C’est digne d’une dictature, pas d’une démocratie !

  1. luci2/29 Le 19 février 2015 à 05h36
    Afficher/Masquer

    Il me semble qe chez les Médecins “accoucheurs”,il existe,de par La Loi,une issue de secours ?!
    Pourquoi pas dans cette situation créée pour les Avocats .


    • Paco Le 20 février 2015 à 12h06
      Afficher/Masquer

      “Médecins “accoucheurs”,de par La Loi, issue de secours”

      bravo pour votre commentaire qui donne une bonne idée du lectorat vers 5H37.


    • Goudron Le 21 février 2015 à 01h32
      Afficher/Masquer

      C’est de la terreur intellectuelle, pas de la folie collective. L’affaire du “mur des cons” au syndicat de la magistrature, l’audition hallucinante de maitre François Dangléant par un faux tribunal… voilà comment fonctionne la ripoublique.


  2. Kiwixar Le 19 février 2015 à 05h45
    Afficher/Masquer

    Le 4e pouvoir (médias) aux mains des banquiers et des marchands d’armes, le pouvoir législatif aux mains des lobbys bruxellois, le pouvoir exécutif aux mains des “dossiers” de la NSA, il reste à détruire le pouvoir judiciaire pour que les Français se tournent vers la Cour Européenne de Justice.
    Il ne restera de vraiment français que le FISC (cocorico).


    • anne jordan Le 19 février 2015 à 18h10
      Afficher/Masquer

      oups !
      Erynies , pardon !
      à ce propos ( peur vengeance , justice ) le proc ‘ de Saverne , a sacrément changé de ton – et de vis


      • Lamonette Le 20 février 2015 à 09h23
        Afficher/Masquer

        Là, réellement, je commence à me marrer.
        Ok, j’ai rien foutu à cause de vous depuis midi hier mais on avance.
        Je remercie Dame Anne ( excellent prénom), je ne savais pas au sujet de cette brusque révolution….J’étais surprise d’entendre le Proc ( portant un nœud papillon ( ça, j’aime bien) mais de travers, décrire des trucs comme s’il y avait eu des caméras sur les lieux…).
        Je m’en ouvre à ma moitié et il me traite de clown….passk je devrais bien savoir qu’au bout de 48h de GAV, on peut bien faire raconter n’importe quoi. Sur ce coup-là, je ne suis pas clown, juste conne.


      • Lamonette Le 20 février 2015 à 09h47
        Afficher/Masquer

        Je rek volontiers, c’est insupportable chez moi , je boucle.
        Ces gosses, mineurs, devaient être assistés pendant la GAV.
        Je serais curieuse d’écouter mes Confrères en charge sur ce sujet.
        De loin, comme ça, c’est amusant mais je crois que je n’irai pas boire un verre avec eux au sortir d’une audience….


      • anne jordan Le 20 février 2015 à 23h45
        Afficher/Masquer

        merci à vous , Georges , pourfendeur de dragons , et vous , Lamonette dont j’adore le style déhanché !
        petite info locale , en plus de la révélation sur l’anti fa ( le pauvre , c’est bien la preuve qu’il est un peu simplet ! )
        ” les parents ont honte ” apprends – je d’un correspondant local , et , plus loin : ” le ressentiment va grandir et gonfler le score FN dans la région ” .


    • furax Le 20 février 2015 à 12h30
      Afficher/Masquer

      Il devient urgent de sortir Jean Moulin et De Gaulle des programmes scolaires.
      Et d’interdire le “Chant des Partisans”

      « Ohé, les tueurs à la balle et au couteau, tuez vite!
      Ohé, saboteur, attention à ton fardeau : dynamite… »


  3. Crapaud Rouge Le 19 février 2015 à 06h11
    Afficher/Masquer

    Personne n’a encore pu produire un cas sérieux d'”apologie du terrorisme”, les merdias n’ont pu exhiber que des “paroles en l’air” ou des provocations, que des “petites phrases” proférées pour manifester l’émotion plutôt qu’une conviction structurée. Cette émotion-là n’a donc pas droit de cité, et refuser de défendre cette catégorie de prévenus revient à les considérer a priori comme des coupables. C’est digne d’une dictature, pas d’une démocratie !


    • JC Le 19 février 2015 à 11h17
      Afficher/Masquer

      Faudrait déjà définir “terrorisme”, et donner un exemple d’apologie du terrorisme. Est-ce que Fabius disant qu’Al Nosra fait du “bon boulot” en Syrie, ce n’est pas exactement ça ? Et alors, il dit ce qu’il veut non, ça ne fait de mal à personne ? (à part aux victimes syriennes, qui ont le droit de porter plainte).


      • Lamonette Le 19 février 2015 à 13h59
        Afficher/Masquer

        Je suis d’accord avec vous ” terrorisme”, c’est plus que vague.

        Pour l’apologie, il a été raisonné à partir d’éléments concrets dont l’étude d’impact précise s’ils doivent être cumulatifs ou non.

        Naturellement que Mirabeau ( un nom pareil en plus) avait raison de plaider la relaxe…Mais voilà, il a été requis des jours amendes, truc de droit commun maintenant , le Procureur pouvait donc jouer à cela….

        Quand même, quand on entend que le terrorisme , son apologie, deviennent de droit commun….on ne pas s’empêcher de se pincer deux minutes pour être certain de quoi qu’on cause….En fait, c’est ça. on nous invite à nous préparer à d’autres trucs

        Le 16 mars, de mémoire, je l’ai écrit sur ce site mais je ne sais plus où, on verra.

        Pour Monsieur FABIUS, ne ré ouvrez pas d’anciennes blessures: tout a commencé ( et mal, selon moi) par des avocats qui voulaient se faire connaître. Oui, il y a en a dans nos rangs, c’est tjs un peu compliqué à gérer car nous devons normalement servir le dossier et pas notre petite personne.

        Je sais, je suis risible mais je m’en fiche.


        • tepavac Le 19 février 2015 à 16h12
          Afficher/Masquer

          Chère Lamonette, vous n’êtes point risible et je vous plussoye pour votre fraîcheur d’ame, alors que vous avez traversé l’antre de la pire école du dévoiement intéllectuel.

          J’ai lu votre lassitude, et je vous conjure de ne pas endosser l’érrance morale de vos pairs.

          L’idée du corporatisme, comme celle de l’encartage politique à un clan n’est rien d’autre qu’un euphémisme qui cache une alliance occulte envers un chef.

          C’est l’antithèse de la libèrté et la plus sure des chaines de l’esclavage.

          Au-delà de ma sympathie, je reste persuadé que la présence juridique est indispensable au développement de la conscience sociale chez nos concitoyens. Et ce en dépit du fait que toutes les enquettes d’opinion montrent combien les pèrsonnes accordent peu de confiance en l’appareille judiciaire, et même, en ont peur.

          Vous en conviendrez, ce n’est pas la loi qui pose problème, mais ce qui la cadre. C’est dans l’architecture de ce cadre que toutes les injustices naissent et se développent comme une tumeur maligne.

          A vous lire, bien cordialement


          • Lamonette Le 19 février 2015 à 20h58
            Afficher/Masquer

            Zinquiétez pas ce d’autant que je pense avoir encore bcp de chose à dire encore à mes pairs, voire mes paires prof. Bon d’accord, à seulement certains d’entre eux.
            L’important, dans la vie, ce n’est pas la quantité, c’est la qualité.

            En voilà une qui ne me fera pas mal à l’épaule: défoncer des portes ouvertes à ce point, je demeure intacte.


      • Eric Le 19 février 2015 à 16h07
        Afficher/Masquer

        A ceci près JC que concernant les victimes qui sont passées de vie à trépas, il leur sera difficile vous en conviendrez de porter plainte. Et dans le cas où d’autres le feraient pour elles, cela ne changeraient rien non plus. Mais le plus beau concernant Fabius reste tout de même l’appel au meurtre concernant Assad. Il aurait difficilement pu faire pire, sinon en se chargeant lui-même de l’ignoble besogne.


        • JC Le 19 février 2015 à 17h35
          Afficher/Masquer

          Ce que je voulais dire c’est qu’il me semble qu’on peut porter plainte si on se sent offensé par des paroles (l’abus vient des “personnes morales”). C’est le seul cas qui devrait inquiéter judiciairement concernant la liberté d’expression, autrement des mots ou des dessins ne tuent pas lorsqu’ils n’ont pas de pouvoir (un ordre de tuer tue, évidemment), il suffit de ne pas les regarder/écouter.
          Une vie est une vie, Assad ou n’importe lequel des centaines de milliers de Syriens… A sa décharge c’était plus subtil qu’un appel au meurtre, c’était une appréciation… Personnellement je trouve qu’Assad mérite plus d’être sur Terre que Fabius.


      • boduos Le 19 février 2015 à 23h08
        Afficher/Masquer

        on est loin des Vergès,des Floriot ,des Isorni,des Garçon…tous des aigles!
        mais en y regardant de plus près,big brother oblige,ils ne se sentent pas le courage face à la pensée dominante et obligatoire ,le courage de se fondre par empathie (ce qui est l’essence de leur profession) dans la peau d’un paumé désigné a la vindicte du pouvoir.
        Ils ont bien trop peur que leur plaidoirie passe pour être l’expression de leur conviction personnelle .Ils ont imaginé ,par réflexe professionnel,l’ébauche d’une plaidoirie(à mon avis facile) et se sont rendus compte qu’ils ne pourraient contenir un peu de leur sincérité de défenseur au travers d’arguments de bon sens commun.
        quelle terreur ! quel opprobre ,laissons cela au Bâtonnier blanchi sous le harnais.


    • FabriceM Le 19 février 2015 à 14h32
      Afficher/Masquer

      Je suis pour la liberté d’expression, et je préfère autant que les soutiens des terroristes affichent leur convictions en plein jour pour être mieux identifiés et surveillés.

      Maintenant, prétendre qu’il n’y a pas d’apologie du terrorisme, qu’il n’y a que des “petites phrases” ne “manifestant pas une conviction structurée”, c’est n’importe quoi, c’est se voiler la face.

      Et malgré moi, je n’arrive pas à voir en quoi menacer un avocat pour qu’il prenne sur lui de “défendre”, en pure apparence, un prévenu, serait un progrès pour la démocratie.

      Ca ressemble plutôt à de la démocratie stalinienne : http://h16free.com/wp-content/uploads/2012/03/tintin-vote-soviets.jpg


      • boduos Le 19 février 2015 à 23h21
        Afficher/Masquer

        Focaliser l’opinion sur quelques paumés qui auraient fait l’apologie du terrorisme lorsque certains états pratiquent a grande échelle ce terrorisme sans être dénoncé avec la même vigueur semble bien paradoxal.
        plutôt que casser le thermomètre,il conviendrait d’abord d’analyser les raisons de ces comportements provocateurs et si,ce qu’on n’accorde plus dans les urnes ,ne génère pas ces situations de révolte individuelle mal orientée.


      • FabriceM Le 20 février 2015 à 13h45
        Afficher/Masquer

        1) Vous êtes visiblement contre la liberté de choix des avocat de défendre ou non un prévenu. Ce qui implique de les contraindre, d’une manière ou d’une autre.

        2) Etant donné la loi française, bien sur, les gens ne disent jamais le fond de leur pensée. Sur les forums islamiques, l’apologie du terrorisme et la haine du koufar sont d’une banalité navrante.

        3) Vous n’avez pas accès aux dossiers en question. Vous décidez que c’est de la petite provoc. Ergo, vous décrétez que ces gens ne pensent pas ce qu’ils disent, parce que vous rejetez axiomatiquement la possibilité qui fâche.

        4-5) Le sujet de l’article, c’est la décision des avocats de ne pas défendre des gens. De leur droit de le faire et à la limite de la pertinence du geste. Je comprends le geste, vu la réalité du problème de la radicalisation, même si, d’un autre côté, je pense qu’il serait bon qu’un bon avocat balance une QPC pour mettre un terme à l’aberration qui consiste à judiciariser des paroles et à devoir ensuite laisser dehors, faute de place, des authentiques criminels, passés à l’acte.


        • Crapaud Rouge Le 20 février 2015 à 17h52
          Afficher/Masquer

          Je laisse tomber. Vous parlez de tout ce que vous voulez, sauf du billet et de mon post que vous contestez.


  4. bm607 Le 19 février 2015 à 06h19
    Afficher/Masquer

    Si je comprends bien la position de ces types (les avocats), schématiquement et en forçant le trait ils ont choisi un métier pour lequel ils sont prêts à défendre le cas échéant tous les jours de leur carrière les gars qui arrivent dans un supermarché et tuent 5 ou 10 types au hasard pour s’emparer de la caisse (et qui ont le droit comme tout un chacun à être défendu, mais qui devraient dans ce cas de figure prendre un max), mais là ils sont horrifiés à l’idée de défendre une fois un gars qui a crié “vive le terrorisme, à bas la France, à mort Charlie” (qui si on n’était pas complètement idiots en France en ce moment devrait prendre une amende ou quelques jours de prisons avec sursis).

    Finalement les prévenus devraient y gagner à ne pas être défendus par des types à qui il manque tant de neurones.


    • Ysabeau Le 19 février 2015 à 09h44
      Afficher/Masquer

      [Mauvais esprit on] Je soupçonne ces affaires de ne pas être lucratives pour les avocats en question et là c’est plus facile d’invoquer la clause de conscience que pour un minable malfrat.[/Mauvais esprit off]

      Ces avocats se déshonorent tout simplement.


    • Anas Le 19 février 2015 à 11h52
      Afficher/Masquer

      C’est ce que je me disais aussi, il vaut mieux ne pas se laisser défendre par ces cons.


  5. Christophe Le 19 février 2015 à 06h56
    Afficher/Masquer

    J’imagine qu’ils feront aussi valoir leur clause de conscience lorsqu’il s’agira, un jour incertain, de défendre ceux qui larguent, depuis des dizaines d’années, parfois au nom des droits de l’homme, des tonnes de bombes sur les populations civiles.


    • Rose du sud Le 19 février 2015 à 08h41
      Afficher/Masquer

      Au Havre à St Nazaire etc, ce sont les mêmes qui ont largué des tonnes de bombes sur les populations civiles en 1944, pour Rien.

      Je n’étais pas dessous mais ayant visité ensuite les ruines matérielles et psychiques je me SOUVIENS. Ils ne s’arrêteront donc jamais! Avec de l’argent et des armes on est fort et cela impressionne toujours les enfants de moins de 10 ans!


  6. Ded Le 19 février 2015 à 07h08
    Afficher/Masquer

    J’aimerai connaître le nom de ces individus, ne serait il pas question de racisme confessionnel des fois ?…


    • z Le 19 février 2015 à 08h26
      Afficher/Masquer

      Racisme confessionnel, vous en avez d’autre ?


    • JeanLaNouille Le 19 février 2015 à 09h44
      Afficher/Masquer

      Belle pirouette intellectuelle.


      • boduos Le 19 février 2015 à 23h33
        Afficher/Masquer

        humoristes,avocats,artistes en vue ,tous ont les petoches,la peur du dérapage ,du tout petit petit dérapage qui les relègueraient au ban de leur profession.
        nous n’avons plus que des nains comme élite.
        on a bien quelques consciences,Régis Debray,Badiou …cherchons …. ,mais ils se gardent bien de la polémique et de descendre dans l’arène.
        ah,si Coluche,si Desproges …..


    • Stéphane Grimier Le 19 février 2015 à 13h01
      Afficher/Masquer

      C’est plus que clair et net.
      La contre propagande à coup de masse est plus qu’entamée.
      Z et la nouille, enlevez vos oeillères.


      • Vincent Le 19 février 2015 à 15h40
        Afficher/Masquer

        Je comprend la notion de discrimination à cause d’une conviction religieuse, mais le racisme confessionnel j’ai du mal à conceptualiser…
        Sinon, que vient faire la religion là dedans ? On ne sais pas si les accusés sont athées, pratiquants ou simples croyants.
        Sans doute avez-vous votre petite idée.
        Elle ne doit pas interférer dans la réflexion qui est sur l’accusation “d’apologie du terrorisme” et non pas sur “d’apologie du terrorisme justifiée par l’appartenance supposée à une communauté religieuse”.


  7. Erstam Le 19 février 2015 à 07h23
    Afficher/Masquer

    Dites, je suis inquiet:
    – Je suis allé voir le lien de l’article e je suis tombé sur une page 404
    – Je suis allé sur le site de l’Union et je n’ai trouvé aucun article qui ait un rapport avec cette histoire (recherche avec les mots “charlie” ou “avocat” ou “apologie”).
    – Ensuite je suis allé chercher sur Internet et la seule chose trouvée en rapport c’est le procès d’un jeune de 18 ans qui n’avait pas d’avocat mais a été prit en charge par l’avocat de l’affaire précédente.

    Alors je me demande: elle est VRAIMENT solide cette info?

    http://france3-regions.francetvinfo.fr/champagne-ardenne/2015/01/12/chalons-en-champagne-51-un-vitryat-comparait-pour-apologie-du-terrorisme-630754.html


  8. JOURDAIN Le 19 février 2015 à 07h38
    Afficher/Masquer

    Incroyable. Il y a des prévenus politiques qqui devraient suciter davantage de réactions identiques de la part des robes noires. Sarko et Juppé !


  9. osis Le 19 février 2015 à 07h56
    Afficher/Masquer

    Tiens donc… cas de conscience chez des avocats…
    Un ou deux, au maximum, avec une conscience, je ne dis pas… Mais un certain nombre… Je suis carrément hilare.

    Je pense plus prosaïquement qu’ils étaient probablement commis d’office sur un petit procès sans envergure et sans valeur ajoutée envisageable, gloriole ou fric.

    Dans tous les cas, faut-il rappeler à ces gens, ce qu’est la présomption d’innocence?


  10. goy Le 19 février 2015 à 08h07
    Afficher/Masquer

    C’est ça le charlisme! Et au nom de liberté….


    • Surya Le 19 février 2015 à 08h14
      Afficher/Masquer

      héhéhé vous avez bien compris, le charlisme c’est orwell, la guerre c’est la paix, la liberté c’est l’esclavage, la censure c’est la liberté d’expression…


  11. pantocrator Le 19 février 2015 à 08h19
    Afficher/Masquer

    mais ça se bouscule pour défendre KSD , il est vrai plus solvable…


  12. Homère d'Allore Le 19 février 2015 à 09h20
    Afficher/Masquer

    Il faut comprendre les sénateurs. Le verre de whisky est à 50 centimes à la buvette du Sénat et l’on ne coupe jamais un Macallan ou un Lagavulin avec de l’eau.

    https://books.google.fr/books?id=1-h9BgAAQBAJ&pg=PT37&lpg=PT37&dq=buvette+du+sénat&source=bl&ots=V8ycxjdE8v&sig=Bt9mBGcoKg_3oTuA3CaK3C_wTao&hl=fr&sa=X&ei=PJzlVLHhCY6y7QaE8YCwBg&ved=0CB8Q6AEwBg


    • Homère d'Allore Le 19 février 2015 à 10h56
      Afficher/Masquer

      Désolé le commentaire ci dessus était pour l’autre fil de discussion. Si les modérateurs veulent bien l’effacer…


  13. Alain Le 19 février 2015 à 09h29
    Afficher/Masquer

    Ce qui est encore plus grave, c’est qu’il font une présomption de culpabilité de tous les prévenus. Je n’aurais aucune confiance d’être défendu par de tels “avocats” qui me font penser aux films sur les totalitarismes où “l’avocat” enfonce son client de concert avec le procureur.

    Pour eux, quelqu’un que la justice estime avoir proféré des messages d’apologie heurte leur conscience, dois-je comprendre qu’ils sont de marbre devant un violeur?

    Quand ils ont entrepris leurs études, ils n’avaient pas compris qu’un avocat devait surmonter ses sentiments personnels? Lamentables


    • Caramba! Le 19 février 2015 à 21h28
      Afficher/Masquer

      Alain,

      ça dépend du compte en banque de leur client ou pigeon si moins fortuné.


  14. Olivier MONTULET Le 19 février 2015 à 09h39
    Afficher/Masquer

    Décidément ce sont bien les occidentaux eux-mêmes, et ceux qui prétendent vouloir défendre la démocratie en particulier, qui sont ceux qui menacent la démocratie, pas les terroristes qui eux ne font que révéler notre faiblesse.


    • Olivier MONTULET Le 19 février 2015 à 09h42
      Afficher/Masquer

      Quand je parle de notre faiblesse, ce n’est en rien d’une faiblesse vis-à-vis du terrorisme (notre faiblesse à ce niveau est de nous terroriser tout seuls), c’est d’une faiblesse profonde vis à vis de nos propres valeurs.


      • Chris Le 19 février 2015 à 12h39
        Afficher/Masquer

        Vous parlez des valeurs du CAC 40 ? Car les autres me semblent s’être évaporées…


  15. Tonton Poupou Le 19 février 2015 à 10h30
    Afficher/Masquer

    L’épidémie s’aggrave.
    Le virus du “Charlisme aigu” continu de ravager la France !?
    Seul remède : Le préservatif intellectuel ou l’abstinence médiatique.
    Le “Charlisme” ne passera pas par moi !!!!!!!!!


  16. Lamonette Le 19 février 2015 à 10h49
    Afficher/Masquer

    Je le dis volontiers: cela me peine infiniment que certains de mes Confrères puissent avoir ce type de réaction.
    Si c’est avéré, je vous le confirme, déjà que je me sentais un peu une espèce en voie de disparition ( je traîne des dossiers pro bono depuis plus de 5 ans et qui sont sacrement chiants et coûteux), on ( les avocats) ne me mérite plus aucune protection: que la horde des avocats américains nous passe sur le corps et basta!
    Je finirai écrivain public, comme dans les siècles passés, tant en fait, ce que l’on nous propose actuellement ressemble, à s’y méprendre, à un gigantesque retro pédalage où les forts ne défendent plus que les forts.
    Et après, naturellement, certains tombent de l’armoire quand ils constatent que des gosses peuvent cracher à la gueule de tout ce que nous avons fini par incarner.


    • Homère d'Allore Le 19 février 2015 à 10h59
      Afficher/Masquer

      Bravo, Lamonette, de ne pas avoir de réflexe corporatiste. Votre attitude est devenue rare.

      Je suis un peu inquiet. Hier, vous avez écrit “je vais quitter “les crises””.

      Qu’entendiez vous par là ?


      • Lamonette Le 19 février 2015 à 11h21
        Afficher/Masquer

        C’était avant hier , je crois.

        Je suis malheureusement dotée d’un caractère éruptif, voire soupe au lait: vous le savez bien, vous en avez fait les frais.

        C’est juré, j’essaie, l’âge venant, de me contrôler mais je vois que nous sommes nombreux à avoir été touchés par cette enfilade de bêtises depuis le début de l’année et les réactions sont naturellement différentes selon la personnalité de chacun et malheureusement aussi, ce désir humain de tenter de faire plaisir pour être accepté.

        Notez bien que naturellement on pourrait glisser mon commentaire sur ce fil dans la même fournée. Et d’ailleurs , peut-être, faudrait-il le faire.

        Je suis encore persuadée ( erreur , certainement) que réellement, je crache le plus librement du monde dans la soupe dès qu’elle n’a plus de colonne vertébrale selon moi.

        Et je reconnais volontiers que plusieurs choses m’ont heurtée mais , une fois encore, c’est du “ressenti”, tout ce que j’exècre.

        Je passe ma route , respire dans mon coin, arrête de vouloir détenir une pseudo vérité à laquelle aucun de nous ne peut prétendre, prends une bolée d’air frais et parfois, reviens.


        • Homère d'Allore Le 19 février 2015 à 11h26
          Afficher/Masquer

          Bon, c’était passager, tant mieux. Vos commentaires sont précieux.

          Nous avons déjà perdu Lesag pendant l’affaire CH, ce serait dommage de ne plus vous lire…


          • Lamonette Le 19 février 2015 à 11h31
            Afficher/Masquer

            C’est marrant, moi aussi, j’aimais bien Lesag.


        • georges dubuis Le 19 février 2015 à 11h36
          Afficher/Masquer

          Je me sens Lamonette.
          Jusqu’où va t on descendre dans le vertigineux bisounours.
          https://www.youtube.com/watch?v=rB9NN2iRvug


          • Lamonette Le 19 février 2015 à 11h42
            Afficher/Masquer

            C’est malin de me coller cela entre les mains…
            Punaise, je dois conclure auj et voilà que cela me reprend.


            • Lamonette Le 19 février 2015 à 11h51
              Afficher/Masquer

              C’est un scandale.


          • georges dubuis Le 19 février 2015 à 12h04
            Afficher/Masquer

            Un peu d’humour sans modération !
            Allah est grand !!!
            Accusée d’avoir expédié les funérailles de Ben Laden sans aucun respect pour le culte Musulman, l’armée Américaine a assuré
            que le corps avait été jeté à la mer, en direction de la Mecque.
            Une courte prière à Allah a même été prononcée par les Marines (tout à fait, j’étais là),
            Ils ont dit texto :
            Allah une….
            Allah deux….
            Allah trois……….. et plouf!!!…… Allah mer !!!
            Et en tombant, Ben Laden a dit:
            “Oussama fait mal”
            Et les requins sont arrivés et ont dit : Allah soupe !!!!!
            ALLAH LUMIÈRE DE CES ÉVÉNEMENTS, NOUS POUVONS AFFIRMER QUE TOUT A ÉTÉ FAIT ALLAH VA VITE !!!!

            Allah prochaine


            • Lamonette Le 19 février 2015 à 14h32
              Afficher/Masquer

              Vous avez une forme que je vous envie.


            • alain poueyto Le 19 février 2015 à 16h08
              Afficher/Masquer

              Bravo Georges ça fait du bien un peu d’humour en ces temps moroses.
              Et puis l’humour est souvent plus efficace que le factuel.


          • achriline Le 19 février 2015 à 14h38
            Afficher/Masquer

            J’appréciais Pelloux pour son combat quand il défendait sa profession, il m’avait donné l’impression d’un homme droit mais là …
            En tant que qui avait-il la prétention de représenter la France ?
            Et pour le coup, là, je l’ai senti “en représentation”, a-t-il l’intention de se lancer en politique ?
            Tout fout le camp !


    • Carole G Le 19 février 2015 à 12h51
      Afficher/Masquer

      En meme temps, les avocats ne sont pas exempts des tendances lourdes de notre société: on va vers ce qui rapporte( fric, notoriété, etc…)


      • Lamonette Le 19 février 2015 à 13h01
        Afficher/Masquer

        C’est plus que vrai, chère Carole, mais si cet article est avéré, on ne mérite plus aucune protection.


        • Lamonette Le 19 février 2015 à 13h40
          Afficher/Masquer

          En revanche, je crée un réseau d’écrivains publics avec votre fille mais impérativement, il faut qu’elle reste là où elle est.

          Il y a une boutique vintage que j’adore. J’ai fait des choses folles y compris ceinturer ma robe d’avocat pour passer les sas de sécurités en aéroport et pouvoir ramener mes trouvailles car c’était un AR dans la journée et on manque rapidement de place et les contrôleurs ne sont pas tous aussi cools qu’à Nice


  17. Grégoire Le 19 février 2015 à 10h51
    Afficher/Masquer

    Les avocats jugent avant les juges… et puis ceux nommés “terroristes” ont peut être des circonstances de prendre les armes quand ils ne sont pas manipulés et pas toujours par ceux que les médias prétendent… Auraient ils défendus Jean Moulin “terroriste” notoire pour l’Etat français de l’époque ?


  18. GG75 Le 19 février 2015 à 11h02
    Afficher/Masquer

    Il n’y a pas beaucoup de Jacques Vergès dans la profession visiblement…

    Dommage qu’il ne soit plus la pour nous mettre un miroir devant la figure.


  19. Alae Le 19 février 2015 à 11h08
    Afficher/Masquer

    Le charlisme est une nouvelle religion dont la seule doctrine est l’identification à Charlie.
    Points positifs, il n’y a pas à s’embêter à réfléchir. Il y a les Charlie (bons, gentils) et les pas Charlie (mauvais ou du moins, suspects). Plus simple, tu peux pas.
    Points négatifs, c’est une religion fondamentaliste. Il n’y a pas de charliste modéré. Tout comme une porte est ouverte ou fermée, on est ou on n’est pas Charlie. On ne peut pas être “un peu Charlie” ou “modérément Charlie”. Et, quand on est Charlie, on n’aime pas les “pas Charlie” parce qu’ils ne sont pas Charlie. Encore une fois, c’est d’une simplicité qui règle définitivement tous les problèmes existentiels. Un peu trop, d’ailleurs : à force de simplisme, le charliste se retrouve dans une sorte d’état de conscience diminuée proche du coma neuronal, de sorte que ses réactions virent au réflexe pavlovien.
    Comme une moule sous l’action de l’eau du robinet, face à des “pas Charlie”, le charliste se ferme instantanément.

    Bref, “Houston, we have a problem”.


    • jules Le 19 février 2015 à 13h22
      Afficher/Masquer

      Excellent ! 🙂


    • ulule Le 20 février 2015 à 06h39
      Afficher/Masquer

      ces “pseudo-antifas” serait-ils des “pro-nazis” ?


  20. Deres Le 19 février 2015 à 11h18
    Afficher/Masquer

    Je pense que malheureusement, vu l’ambiance actuel, ils ont raison. En effet, leur plaidoirie elle même sera probablement aussi assimilable à une apologie du terrorisme car elle devra bien cherché des explications et des excuses aux crimes … Ils sentent clairement le risque personnel. D’ailleurs, si on laisse ce travail uniquement à de jeunes avocats alors que c’est exposé médiatiquement, cela montre bien que c’est pourri. Sinon, les avocats ayant plus de réseau se battrait pour avoir ces affaires leur donnant accès à de la publicité gratuite.


    • Lamonette Le 19 février 2015 à 12h02
      Afficher/Masquer

      Pardon, forcément vu qu’on ne trouve plus l’article princeps, il va être dur d’épiloguer sur les actes de prévention.
      Néanmoins, sans vouloir faire ma crâneuse, les expériences passées laissent entendre qu’on vomit depuis quelques semaines sur l’étude d’impact de la loi qui précisait bien, mais cela , c’était avant, qu’elle n’était pas prévue pour les abus de la liberté d’expression….

      Et donc, une véritable œuvre de qualification juridique à formuler …

      Mais qui est-ce qui se pré occupe encore de faire du droit?
      Ok, il va nous rester DSK.

      C’est génial, des pirouettes dans tous les sens et de cette importance symbolique… il fallait réellement les chercher.

      J’ai peut-être honte de certains de mes Confrères, mais ce ne sont certainement les seuls dont j’ai honte.


    • Lamonette Le 19 février 2015 à 12h30
      Afficher/Masquer

      Au fait, nous avons un privilège pour la plaidoirie.
      Je vous assure , un jour de grand agacement, j’ai même dit à une magistrate ( c’est dire , le mépris que m’inspire encore cette personne) qu’i était bien beau, au jour de l’audience, de ronger son rouge à lèvres et d’agiter ses bottines à la mode mais qu’effectivement depuis le trimestre que je sollicitais une audience en urgence, il était dommage qu’elle ne me l’accorde que lorsque tout était déjà trop tard , en soulignant en plus qu’elle disposait de trop de fax de ma part au dossier….

      Ce jour-là, in a blink of an eye, je me suis dit que j’étais bonne pour le Procureur….Mais je n’étais pas dans mes terres et les autres Confrères m’ont raccompagnée . Ils ont attendu de passer le sas de la salle d’audience pour me dire que je n’avais rien à craindre d’elle.

      Ce qui était vrai: une des rares connes à me filer une compensation de 10 000€ pour procédure abusive , en étant surtout certaine que jamais je n’obtiendrai cette somme de la partie adverse…


  21. Yaltane Le 19 février 2015 à 11h20
    Afficher/Masquer

    Je me proposais de propager, mais le lien vers la source est mort.
    Une rapide recherche via google actu avec les mots ‘clause de conscience’ et ‘chalon en champagne’ n’a rien sorti, pas plus que google tout court.
    O.O

    Quelqu’un peut-il fournir un lien valide ?


    • Yaltane Le 19 février 2015 à 11h28
      Afficher/Masquer

      NB : Suis allée à la pêche du côté d’eolas (blog ô combien riche, intéressant, soutenu par une vraie plume) et suis tombée sur ce ‘papier’, qui ne concerne pas châlon, mais le chef d’inculpation d’apologie du terrorisme.


      Version imprimableEnvoyer à un amiExport-A+A
      Le droit en débats
      Le juge et la guêpe
      EUROPÉEN ET INTERNATIONAL | Pénal
      PÉNAL | Criminalité organisée et terrorisme | Jugement

      Maître Eolas

      Un jour que l’auteur de ces lignes était, du fait du hasard des comparutions immédiates, dans le prétoire d’une des chambres parisiennes spécialisées dans ce contentieux pénal de l’urgence, son oreille a été attirée par une des préventions notifiées à un jeune homme dans le box, du fait du caractère jusque-là inhabituel de cet intitulé. En effet, outre le diptyque traditionnel outrage-rébellion, s’ajoutait une « apologie du terrorisme ».

      Moins d’une semaine après les assassinats à Charlie Hebdo et la prise d’otage sanglante de l’hypercacher de la porte de Vincennes, ces mots ne sont pas prononcés à la légère. Sur les bancs de la défense, on se regarde, surpris, incrédules pour certains : que fait donc un délit de presse en « compa » ? Les lecteurs assidus de Dalloz actualité renseignent leurs confrères : depuis la loi antiterroriste n° 2014-1353 du 13 novembre 2014, l’apologie du terrorisme est devenue un délit de droit commun. Le but du législateur était de faciliter la poursuite des sites internet jihadistes se livrant au recrutement. Plus de condition de publicité (qui devient une circonstance aggravante), plus de régime des délits de presse, plus de prescription abrégée et, surtout, la comparution immédiate est possible. Et les avocats présents ne le savent pas encore mais elle va être généreusement employée, quitte à être dévoyée.”

      lire la suite :

      http://www.dalloz-actualite.fr/chronique/juge-et-guepe#.VOW5K8Yb47B


      • cepamoi Le 19 février 2015 à 11h54
        Afficher/Masquer

        @Yaltane

        Oui j’ai lu l’article et les commentaires… excellent!

        Voltaire etait bien plus libre sous la monarchie …


      • francois marquet Le 19 février 2015 à 12h41
        Afficher/Masquer

        merci pour ce lien, l’affaire est édifiante…


  22. Toff de aix Le 19 février 2015 à 12h45
    Afficher/Masquer

    Dur dur d’être défendus par des cons… Enfin, en l’occurrence de NE PAS l’être 🙂


  23. nono Le 19 février 2015 à 13h15
    Afficher/Masquer

    J’imagine que le Charlisme va se calmer un peu sur le blog…
    Un dernier petit texte de vilaines sans humour…!
    http://lmsi.net/JeSuisMisogyne


  24. nakline Le 19 février 2015 à 14h29
    Afficher/Masquer

    Loin de moi l’idée de trouver des excuses à ces avocats
    Toutefois, le charlisme de ces gens peut s’expliquer en partie par le fait que Cabu est originaire de Chalons et sa mort a touché beaucoup de chalonnais
    Un de ces dessins est visible dans le plus vieux lycée de la ville par exemple
    De plus, lors des évenements, une image de cabu a été projeté dans la ville pour rendre hommage
    Du coup, ne pas être Charlie dans cette ville est particulier car Cabu est vu comme une référence locale


  25. Feuille de Mars Le 19 février 2015 à 15h12
    Afficher/Masquer

    çççççççççççççççççç
    Il n’en demeure pas moins que la situation va devoir être clarifiée. « Je peux comprendre leur position », poursuit le chef de l’Ordre. « L’émotion le permettait, mais passé cela, nous ne pouvons désormais laisser les gens sans défense. Un avocat doit faire taire ses répulsions. »
    çççççççççççççççççç

    Oui, ben, je n’aimerai pas être défendu par un avocat qui a “de la répulsion” au point qu’il pourrait faire exprès de mal traiter mon dossier pour me faire perdre et m’envoyer en prison avec la peine max. Je vous renvoie au film “Cape fear” (les nerfs à vifs) pour voir ce que cela peut donner.


  26. bluetonga Le 19 février 2015 à 15h23
    Afficher/Masquer

    Nous vivons une période de Maccarthysme, de chasse aux sorcières. La seule manière que ça puisse durer, c’est que les médias soient complices (ils le sont) et que les gens continuent de les lire ou les écouter (je me demande quelles sont les statistiques en la matière).

    La presse alternative existe et est manifestement lue, mais ça ne se traduit pas encore en action de masse. Je pense que c’est parce que beaucoup de gens se satisfont en guise d’action du premier geste citoyen qui consiste à se réinformer, voire à participer à cette réinformation. La seconde, c’est que le format de nos démocraties implique une telle inertie que toute perspective de changement paraît lointaine ou vouée à l’échec. On proteste, souvent intérieurement, mais on ne bouge pas vraiment.

    Pourtant on est souvent surpris de la vivacité des réactions dans les commentaires de la presse en ligne, et il me semble que sous l’apparence d’une surface encore paisible, la marmite se rapproche doucement du point d’ébullition : ils sont nombreux ceux qui ont perdu la foi. Et il suffirait probablement de quelques personnes réellement médiatiques ou réellement influentes pour cristalliser un discours ou une pensée, et mobiliser des énergies en masse, qui ne demandent qu’à l’être.

    S’il y avait encore l’équivalent d’un Coluche avec sa verve et sa popularité, il suffirait de quelques phrases pour retourner toute cette stupidité. Ce dont nous avons besoin, c’est de leaders emblématiques et audacieux, de gens créatifs qui iraient jusqu’au bout de certaines idées puissantes et originales (vous souvenez vous de la courte panique qui a suivi la suggestion de bankrun par Cantonna?). Il existe quelques Robins des Bois, mais leur influence n’excède guère le pourtour de la forêt de Nottingham. A l’heure d’un internet planétaire, il y a moyen de faire mieux.

    Le système est fragile, il a vendu son âme aux financiers et industriels qui exercent un chantage sur notre accès au travail et à la subsistance. Mais ce qui le tient en place, c’est uniquement le ciment du mensonge et de la manipulation. Trouvez des gens qui parlent bien, qui parlent haut, qui parlent vrai, et c’est le début de la révolte. Et le château de carte s’effondre d’un seul coup.


  27. Max Le 19 février 2015 à 17h03
    Afficher/Masquer

    L’en-tete dit “elle sera belle la France de demain…” ; a vrai dire deja aujourd’hui elle n’est pas tres tres belle ! Ceci dit j’avoue que si ce pays n’est pas repris en main rapidement, il n’en a alors plus pour tres longtemps (et c’est d’ailleurs ce a quoi je m’attends malheureusement) …


  28. vérité2015 Le 19 février 2015 à 17h12
    Afficher/Masquer

    Ou est Robespierre?C’est la ‘Terreur’ 2.0


  29. Julie Le 19 février 2015 à 18h07
    Afficher/Masquer

    On passe en phase “jeu découvert”: le ton monte (à nouveau) entre l’Egypte et le Qatar, après que le Qatar a condamné le raid sur les positions des terroristes en Libye.
    http://english.ahram.org.eg/NewsContent/1/64/123417/Egypt/Politics-/UPDATED-GCC-secretary-general-criticises-Cairos-ac.aspx
    http://english.ahram.org.eg/NewsContent/1/64/123401/Egypt/Politics-/Cairo-accuses-Qatar-of-supporting-terrorim;-Doha-r.aspx
    Et alors que l’armée syrienne avait réussi à briser le siège fait à 2 petits villages shiites près d’Alep et à s’approcher de la route vers la frontière turque tout en encerclant les quartiers d’Alep encore tenus par les “rebelles” et les djihadistes, voilà que la Turquie vient en aide de ses alliés…
    http://english.al-akhbar.com/content/turkey-attempting-thwart-syrian-army-operation-aleppo-countryside
    Et la Turquie ne cache pas non plus qui elle soutient en Libye
    http://english.ahram.org.eg/NewsContent/2/8/123457/World/Region/Turkey-warns-Libya-PM-against-hostile-attitude.aspx


  30. Nerouiev Le 19 février 2015 à 19h47
    Afficher/Masquer

    C’est honteux de la part de ces avocats pour ce que leur profession est censée représenter. Mais profiter d’un drame pour parader et attaquer la liberté dans la foulée, vite vite, ce n’est guère plus noble. Heureusement qu’il y a des pointures supérieures comme le Général Henri Poncet :
    http://reseauinternational.net/un-general-francais-denonce-la-manipulation-dans-laffaire-des-attentats-de-paris/


  31. Belter Le 19 février 2015 à 21h19
    Afficher/Masquer

    Il est tout à fait possible que certains avocats aient ras-le-bol de tomber sur ça : http://www.dalloz-actualite.fr/chronique/juge-et-guepe


  32. Raph Le 19 février 2015 à 22h01
    Afficher/Masquer

    Leur conscience les empêche de défendre les non-Charlie, mais les voleurs, violeurs, banksters trouvent des avocats… affligeant et révélateur d’un lavage de cerveaux efficace.


  33. Vltava-Moskova18 Le 19 février 2015 à 23h37
    Afficher/Masquer

    Effectivement s’ils sont dans leur droit de refuser.Mais quand on y repense.Les tortionnaires nazis qui ont eu des millions de morts sur la conscience ont eu le droit à des avocats.
    Pour ne pas avoir des problèmes de conscience,pourquoi n’ont-ils pas choisi,d’être simplement des conseillers juridiques?
    Ah que suis-je bête,ce n’est pas aussi prestigieux et renumérateur!
    Soyez rassurés j’ai des Amis avocats,qui eux ont choisi de défendre des salariés.


  34. Lamonette Le 20 février 2015 à 00h59
    Afficher/Masquer

    Vous n’avez pas tord Julie.

    Mais sur ce fil, j’attends encore la confirmation d’une possible infamie de mon clan. Et croyez bien que tous les messages de soutien m’ont fait du bien je ne crache pas dessus. En revanche, je suis tête dure:où c’est y qu’ils sont les crétins qui ont osé ne pas vouloir défendre ” je ne suis pas charlie”.

    Je ne suis pas pressée. J’attends.


Charte de modérations des commentaires