2 documentaires pour la mémoire…

armistice

60 réponses à [11/11] Il y a 99 ans, l’armistice…

  1. daniel Le 11 novembre 2017 à 07h01
    Afficher/Masquer

    je suis un corse ..lorrain donc un continental
    je suis révolté!!!!!!!!
    que l’on puisse contourner la loi sur les jours fériés
    le gouvernement ..ainsi que les préfets ne respectent plus nos origines
    nos défenseurs ..nos morts aux combats
    il serait temps
    que cela cesse
    l’argent et surtout le profit de certains n’est pas un ensemble de vie
    la vie c’est la considération de l’autre et pas du mercantillisme


    • Lyonnais Le 11 novembre 2017 à 08h25
      Afficher/Masquer

      A Lyon les TCL (transports en commun) ont “renforcé” certaines lignes de bus pour desservir les grandes surfaces ouvertes ce 11 novembre ! A ce rythme-là les repos du dimanche et les jours fériés vont rapidement disparaître !
      Et puis quoi, parler du 11 novembre 1918 ? Mais l’Europe allemande va nous assurer paix et protection, la preuve j’ai entendu ce matin sur France Inter que les budgets militaires allaient augmenter….


      • bernadette Le 12 novembre 2017 à 10h53
        Afficher/Masquer

        Bonjour,

        Et puis ces magasins qui ouvrent Dimanche et jours fériés consomment trop d’électricité. Un peu comme les guirlandes de Noël dans les rues.
        Restrictions obligent


        • bernadette Le 12 novembre 2017 à 11h29
          Afficher/Masquer

          Existe t’il des études sur la consommation d’électricité dans ces grands magasins ou grandes surfaces ?


    • steph Le 11 novembre 2017 à 20h18
      Afficher/Masquer

      Si on prend en considération la citation d’ A. France disant qu’on se bat pour les industriels quand on pense se battre pour notre pays, votre constat trouve toute sa logique.


      • Raphaël Le 11 novembre 2017 à 22h23
        Afficher/Masquer

        Et les journaux inféodés aux vendeurs de canons ne s’y trompent d’ailleurs pas.


  2. luci2 Le 11 novembre 2017 à 07h07
    Afficher/Masquer

    C’est le moment (toujours le moment) de relire
    Madame Lacroix-Riz sur ce sujet.
    Lire encore l’Histoire de la Fed


    • Fritz Le 11 novembre 2017 à 08h38
      Afficher/Masquer

      Bon, j’apprécie Annie Lacroix-Riz que j’ai connue il y a trente ans, au temps où elle enseignait à l’Université du Mirail… Mais elle n’est pas l’unique source de vérité historique sur le XXe siècle.

      Et toi ? T’es plutôt Guillemin, ou plutôt Lacroix-Riz ?


      • lecrabe Le 11 novembre 2017 à 10h01
        Afficher/Masquer

        C’est vrai, Annie et Henri ne sont pas les seules sources de vérité historique sur cette guerre, mais eux ne passent jamais à la télé et ne seront probablement jamais enseigné à l’école.
        Il y a aussi Jacques:
        https://www.youtube.com/watch?v=ZFxvRTyeZMg

        Mais puisque cette pub pour un autre regard sur l’histoire a l’air de vous ennuyer, donnez nous plutôt ces autres sources accessibles au grand public que l’on peut partager facilement, pour que l’assassinat du Duc Ferdinand ne soit pas la seule fable qui reste dans la tête des prochaines générations.


        • marc Le 11 novembre 2017 à 15h10
          Afficher/Masquer

          tu veux dire que c’est un enfumage cette histoire de l’assassinat du duc Ferdinand?
          c’est vrai que ça pourrait être envisageable… déjà, la serbie dans la ligne de mire, c’est aujourd’hui un classique : pourquoi avoir voulu faire payer à un pays entier le geste d’un marginal, membre d’une organisation secrète (c’est toujours pratique pour en parler…)
          enfin…


      • marie Le 11 novembre 2017 à 13h31
        Afficher/Masquer

        les deux absolument. J’ai découvert Guillemin il y a juste 2 ou 3 ans et il m’enchante. Lacroix Ritz est indispensable.


        • condamy Le 11 novembre 2017 à 13h38
          Afficher/Masquer

          Tout a fait d’accord mais Lacroix-Ruiz est d’une lecture plus difficile par excès ( ? ) de précisions et renvois de notes mais çela en vaut la peine.


        • Fritz Le 11 novembre 2017 à 13h52
          Afficher/Masquer

          Annie Lacroix-Riz (ce n’est pas une habituée du Ritz).
          Je l’ai connue à Toulouse il y a longtemps, et je la lis toujours avec intérêt, mais je n’en fais pas une nouvelle doxa.


          • marc Le 11 novembre 2017 à 15h01
            Afficher/Masquer

            doxa étant péjoratif… contresens?
            luci2 parlait de lire l’histoire de la fed selon lacroix-riz… je ne sais pas, mais c’est sûrement le fait que la fed a prêté aux pays européens de quoi faire une longue guerre, car ces derniers étant en 1914 en faillite, normalement la guerre aurait du etre courte…

            alors merci rothschild etc


  3. Robin Le 11 novembre 2017 à 07h50
    Afficher/Masquer

    Où peut-on trouver ces documentaires avec le sous-titrage? Merci d’avance


  4. DidierF Le 11 novembre 2017 à 08h29
    Afficher/Masquer

    Vont-ils aller danser sur les tombes des morts de cette guerre pour la commémoration de 2018 ? Vu la dernière commémoration sous Hollande, je crains le pire. L’image de ces jeunes gens en train de courir dans leur cimetière en marchant sur des tombes m’a choqué.


    • Chris Le 11 novembre 2017 à 13h22
      Afficher/Masquer

      Sont tellement décérébrés par l’ingénierie sociale doublée de leur paresse mentale, qu’ils ne réalisent même pas qu’ils sautillent sur leur propre tombeau !


    • Fritz Le 11 novembre 2017 à 14h06
      Afficher/Masquer

      Poincaré : l’homme qui rit dans les cimetières (Poincaré-la-guerre)
      Hollande : l’homme qui fait courir dans les cimetières (Hollande-au-scooter)


  5. Fritz Le 11 novembre 2017 à 08h34
    Afficher/Masquer

    J’ai regardé le premier documentaire en entier, en prenant des notes. Il m’a paru honnête et même intéressant malgré son ton didactique. Ainsi, Princip est présenté comme “un jeune Bosniaque qui revendique l’indépendance de tous les Slaves du Sud”, ce qui est moins tendancieux que de le qualifier de “nationaliste serbe”. Le “jeu des alliances” aux origines du conflit mondial est rappelé (à 4’20), ce qui devrait faire réfléchir sur le danger des alliances en temps de paix (OTAN, pourquoi tu tousses ?). Les conditions des combats de Vauquois et de Verdun sont bien exposées.

    Deux lacunes m’ont frappé : quid de la traversée de l’Allemagne par Lénine, le “wagon plombé” ? Cet épisode réduit à néant la propagande antisoviétique du futur IIIe Reich, car ce sont bien les chefs militaristes du IIe Reich qui ont permis cette traversée. Et quid des accords Sykes-Picot, ce pacte de brigandage impérialiste (comme dirait Lénine) d’où viennent les malheurs du Proche-Orient ?


    • Malbrough Le 12 novembre 2017 à 07h35
      Afficher/Masquer

      L’Allemagne avait absolument besoin de terminer rapidement la guerre à l’est pour engager des dizaines de divisions à l’ouest , avant l’arrivée des Américains .
      Laisser Lénine rejoindre Pétrograd (par un train blindé ), qui plus est était partisan d’arrêter la guerre , pour foutre le bordel , c’était pas mal vu .
      Seulement les conseillers du Kaiser , n’ont pas compris qu’ils prenaient un sacré risque de véritable révolution à l’est .
      Il est vrai que le mouvement spartakiste à Berlin a été réglé après guerre à la mitrailleuse .
      Finalement ça été le renvoi de la monnaie pour liquider la Commune en 70 ….


    • moshedayan Le 12 novembre 2017 à 15h24
      Afficher/Masquer

      Vous avez raison sur l’affaire Lénine en train “plombé” (expression d’ailleurs peu crédible) je dirais plutôt de son “sauf-conduit” allemand. Un regret : sauf ignorance je n’ai pas entendu parler de nouvelles publications sur les détails de cette affaire par les historiens russes. C’est dommage ou bien renseignez-moi.
      Avec tout le mal que l’on peut penser de la paix de Brest-Litovsk ( là en Russie on a nettement fait des changements irrévocables d’ailleurs), l’analyse des causes de la guerre par Lénine n’était pas mauvaise, mais disons aussi qu’il n’était pas plus original que d’autres socialistes à l’époque (ceux qui n’avaient pas trahi en 1914 j’entends bien).
      Et il fut fondamentalement dans l’erreur dans la gestion entre le refus de poursuivre la guerre et les intérêts de la Russie. Cette erreur était due, selon moi, à sa pensée dogmatique, agressive et acharnée par la prise du pouvoir (par un coup d’Etat). La Russie en paya le prix démesurément.


  6. LBSSO Le 11 novembre 2017 à 08h48
    Afficher/Masquer

    ++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++
    Novembre 18, le frère de mon arrière grand-père est blessé en Champagne.Il refuse d’être ramené vers l’arrière pour monter à l’assaut avec ses hommes.Surpris par des mitrailleuses en lisère de bois qu’ils pensaient détruites par les tirs d’artillerie,ils vont se faire décimer.Son frère eût plus de chance…Il perdit son bras gauche à Verdun..et vécut centenaire.Je me souviens encore de lui ,pêcheur, il faisait les mouches d’une seule main.Il n’emmenait aussi à la chasse avec son épagneul.Il épaulait d’un seul bras.Souvent,il me disait alors :”je n’ai pas pu tirer” comme pour s’excuser.
    Je ne compris que beaucoup plus tard ,lorsque j’ai retrouvé la tombe de son frère en Champagne alignée au milieu d’autres

    Au milieu des tombes :un ossuaire.Tout à côté: un cimetière allemand.

    ps: le 3ième frère ne fût pas mobilisé comme cela se pratiquait alors.Douce humanité…


  7. keg Le 11 novembre 2017 à 09h15
    Afficher/Masquer

    Passe pour la première (en réalité la seconde, après 1870).
    Mais saviez vous que la seconde n’est pas encore terminée….
    et connaissez vous le “Pupille de la Nation inconnu”, né du centenaire en titre?
    Il serait temps de le chercher, bientôt ils ne sera plus…. A ces ages là cà part vite, très vite, trop vite… Vous verrez quand vous y serez… rendus vous-mêmes.
    Merci de la pensée que vous aurez pour lui, en ce jour de centenaire.

    https://wp.me/p4Im0Q-2az


  8. Fritz Le 11 novembre 2017 à 09h18
    Afficher/Masquer

    Dans deux heures, la cérémonie du 11 novembre commencera dans ma petite ville. Les anciens combattants (d’Indochine et d’Algérie) seront là, les pompiers et jeunes sapeurs-pompiers, le conseil municipal, et pas mal d’habitants, vieillards, adultes et de nombreux enfants. Nous irons en cortège jusqu’au monument aux morts, les discours seront lus par le maire et par des collégiens, les gerbes seront déposées, l’harmonie municipale jouera la sonnerie aux morts puis la Marseillaise.

    Moment cyclique, prévisible, mais c’est un moment nécessaire et précieux.
    Ce qui me chiffonne : je serai le seul enseignant présent à la cérémonie, comme d’habitude.


    • LBSSO Le 11 novembre 2017 à 09h37
      Afficher/Masquer

      “The place to be”

      Ah @Fritz,” ne soyez pas comme ça” ,l’année prochaine ,pour le centenaire, la place de votre ville sera comble….
      (En vous remerciant de participer à la commémoration).

      Ps: selon votre expérience, vos élèves,collégiens je crois, accordent-ils une attention plus particulière à 1918 ?


    • basile Le 11 novembre 2017 à 09h46
      Afficher/Masquer

      je vois arriver 2018 avec angoisse. Déjà la récupération politique dans les municipalités socialistes est en marche depuis plusieurs années, lancée sous Hollande. Dans les services archives des dites municipalités, réquisitionnés (mobilisés ?) ils sont exténués pour retranscrire les fiches des poilus.

      Soit. Mais le problème, c’est qu’on ne peut rien leur demander d’autre, on sent qu’on dérange

      Même Google s’y met avec son bluet


  9. Amora Le 11 novembre 2017 à 09h30
    Afficher/Masquer

    L’exceptionnalisme franco-britannique colonialiste qu’on retrouve encore actuellement via le néocolonialisme n’a rien à envier à l’exceptionnalisme américain. il faudrait changer de disque. ça devient lassant.


    • LS Le 12 novembre 2017 à 11h28
      Afficher/Masquer

      Juste pour être sûr.
      Qu’appelez vous néocolonialisme ? Ce terme est utilisé également vis-a-vis du traitement des immigrés en France.

      Je ne pense pas que le colonialisme en 2017 soit le fait des nations anglaise et française (pour ne parler que d’elles), contrairement à ce qui se passait avant les années 60.

      Les “aventures” militaires française actuelles au sahel et au moyen orient sont d’une inefficacité patente et ne servent plus que des intérêts transnationaux, voire étranger. Qu’en retire le système productif en France ? Pas grand chose.
      Si on parle des DOMTOM (la Guyane est à part), il n’y a plus aucun intérêt économique à en tirer (les ressources maritime sont un leurre pour moi), la France n’en récolte que des coûts, des risques de conflits et le ressentiment des populations locales.

      Le problème n’est pas le néocolonialisme de la nation française, mais bien la colonisation de celle-ci par des intérêts transnationaux/étranger avec la complicité de certains.


  10. Brigitte Le 11 novembre 2017 à 09h46
    Afficher/Masquer

    j’ai, une fois n’est pas coutume, regardé les JT sur ARTE et Fr2, hier soir, pour comparer. J’en rajouterai peut-être une couche ce soir, juste pour contrôler mon seuil de tolérance masochiste.
    L’accolade, que dis-je, l’étreinte, entre les présidents français et allemand m’a mise mal à l’aise. Je n’ai jamais compris l’expression absurde et vaudevillesque du “couple” franco-allemand. (lequel est l’éternel cocu??).
    Le “mémorial” des Vosges, lieu de fraternité pour les nuls, où, dit le commentateur, les allemands sont autant chez eux que nous et où nous faisons ‘histoire commune”….c’est quand même plus présentable que “fosse commune”.
    Tant de propagande européiste m’afflige.
    Si j’étais prof d’histoire, je projetterai illico les deux vidéos de ce billet à mes jeunes élèves…


    • Seraphim Le 12 novembre 2017 à 14h50
      Afficher/Masquer

      Cette ‘étreinte’, répétée, amplifiée, assortie de messes basses visibles, comme l’aveu d’entente illicite, était proprement dégoûtante. Il arrive, certes, qu’on s’embrasse dans les cimetières, mais c’est alors avec gravité, lenteur, et pour signifier le partage des regrets et la profondeur de la compassion que l’on éprouve pour l’autre.
      Que le bourreau et sa victime s’enlacent, voilà qui dépasse encore la mesure pourtant comble de la stupidité de cette célébration de Hollande instrumentalisant des jeunes ados dansant sur les tombes …Macron aussi a eu sa petite minute “interview avec les jeunes”, goguenarde, ronflante, vaniteuse et de texte absolument creux.


  11. Ardéchoix Le 11 novembre 2017 à 09h56
    Afficher/Masquer

    un des meilleurs livre sur la période de 1914 à 1918, Les Carnets de guerre de Louis Barthas, tonnelier, 1914-1918, La Découverte-Poche
    “Louis Barthas n’appartenait pas à la catégorie des grands personnages civils ou militaires. Il n’avait pas de diplôme, mais un talent d’écrivain. Artisan tonnelier dans un village de l’Aude, il ne chercha point à dépasser le grade de caporal dans l’armée. Travailleur manuel conscient, militant syndicaliste et secrétaire de la section locale du parti socialiste, il n’accomplit aucune action d’éclat qui aurait pu le rendre célèbre.”
    Autour de Verdun un village disparu Vauquois, avec une association qui fait vivre ce lieu. Respect pour ces bénévoles.
    https://www.youtube.com/watch?v=0rCfA9hBBno


    • Fritz Le 11 novembre 2017 à 10h44
      Afficher/Masquer

      Merci, @Ardéchoix. Et respect à M. Jeannesson et aux bénévoles de l’A.V.A. Sans tambour ni trompette, ils font vivre et revivre la France.

      La lecture des carnets de Louis Barthas m’avait frappé par la sincérité de cet homme intègre : “Je resterai toujours fidèle à mes principes de socialiste, d’humanitaire, de vrai chrétien même…” (de mémoire).


    • DocteurGroDois Le 11 novembre 2017 à 11h32
      Afficher/Masquer

      Barthas c’est aussi un regard de sudiste, ce qui est assez rare.

      Certains témoignages allemands valent le détour, comme “Le Capitaine” de Friedrich Loofs, ou “Le Chemin du Sacrifice” de Fritz von Unruh. Mais la littérature “pacifiste” allemande est très minoritaire, du fait de la défaite et de la censure nazie.


  12. Samos Le 11 novembre 2017 à 10h57
    Afficher/Masquer

    Gavrilo Princip n’est pas nationaliste, mais patriote serbe. Qui osera affubler de nationaliste Jeanne d’Arc ? Il ne faut pas oublié l’annexion de Bosnie et Herzegovine en 1908 par l’empire Austro -Hongrois et la provocation de la venue de l’héritier du trône le jour de la plus grande fête serbe qui commémore la bataille de Kosovo le 28 juin 1389.

    Les gouvernements successifs de la France ont oublié depuis De Gaulle la fraternité d’ armes avec les Serbes, en les bombardant en 1999 avec les nouveaux frères d’armes – les Allemands.

    Hier, notre jeune Président nous a parlé de la GUERRE CIVILE en parlant de la Première Guerre Mondiale !!! Sans commentaire !

    Curieuse coïncidence la couverture du Time magazine le Prochain leader de l’Europe
    Thème à réflexions


    • Sandrine Le 11 novembre 2017 à 11h20
      Afficher/Masquer

      Le terme « guerre civile européenne de 30 ans » pour qualifier les deux guerres mondiales est de plus en plus utilisé dans des travaux universitaires. Une façon de mettre hors jeu le concept de souveraineté qui selon certains serait dépassé dans le monde d’aujourd’hui?


      • Brigitte Le 12 novembre 2017 à 08h39
        Afficher/Masquer

        c’est très inquiétant. Pouvez-vous donner des sources ou des exemples? je parierais que l’on peut trouver ce genre de “perle” dans les travaux universitaires d’outre atlantique.


      • LS Le 12 novembre 2017 à 11h33
        Afficher/Masquer

        Oui mais à ma connaissance, cette désignation provient des mouvements tiers-mondiste qui soulignaient que ces guerres n’avaient rien de mondial si on considère les enjeux qui n’étaient qu’intra-européens + USA.


    • Georges Clounaud Le 11 novembre 2017 à 11h42
      Afficher/Masquer

      Ces propos et la mise en scène très orientée de ces cérémonies ne sont pas anodins. Notre Président n’a qu’un seul objectif : dissoudre la France dans l’UERSS. Ne l’oublions jamais !
      Pour ce faire il utilise tous les symboles nationaux, se les approprie semblant les incarner pour mieux les détourner et les utiliser à la solde de son funeste dessein. Il a fait la même chose avec l’Armée, semblant la glorifier tout en la fragilisant pour démontrer in fine l’horizon indépassable de la défense européenne.
      Son action économique va dans le même sens.
      (désolé je radote, j’ai déjà écrit plusieurs commentaires ici dans ce sens, mais cette haute trahison m’est insupportable…)


  13. Lysbeth Levy Le 11 novembre 2017 à 11h12
    Afficher/Masquer

    A quoi sert-il de fêter un jour pareil en disant “plus jamais ça” alors que des centaines de guerres ont eu lieu partir de celle ci suivi de la seconde et des “guerres non nommées” partout dans le monde depuis 1945 ! Le lien entre économie et politique est connue par quelques phrases la guerre est la continuation de la politique par d’autres moyens” ou “c’est la crise ? Vivement une bonne guerre”, “on croit mourir pour la patrie, on meurt pour des industriels”… Moi je pense aux syriens justement là, l’Irak, tous ces pays d’Afrique ou l’Occident supérieur, éduqué, riche se permet tous les excès s’appropriant leurs matières premières, négligeant les droits humains les plus élémentaires en nous mentant effrontément par le biais des médias MSM.
    Pour l’Histoire voir sur les Crises : https://www.les-crises.fr/la-grande-guerre-de-classe-par-jacques-pauwels/ Lui au moins fait le lien entre “économie et guerres ” ces livres sont des mines d’or qui risque d’écorner “la VO enseignée à l’école


    • marc Le 11 novembre 2017 à 15h30
      Afficher/Masquer

      bien vu! les commémorations style on a les mains propres…

      aussi : pauwels dit que les grandes puissances mondiales voulaient depuis longtemps cette guerre 14-18 pour s’approprier colonies et autres richesses et écraser une fois pour toutes les idées révolutionnaires qui gagnaient de plus en plus toute l’Europe

      c’est cash et ça fait froid dans le dos

      l’assassinat du duc ferdinand et les alliances, c’est une belle histoire, oui…


      • Fritz Le 11 novembre 2017 à 19h24
        Afficher/Masquer

        Vous savez, les commémorations de ce matin, c’était sous une pluie froide… Et pour une fois, les discours officiels ne vantaient pas la déesse Europe, ce fut une bonne surprise.

        Quant à la guerre elle-même, elle a objectivement favorisé le processus révolutionnaire, en Russie (“transformons la guerre impérialiste en guerre civile !”), en Allemagne et en Hongrie.

        Et pour réduire l’affaire de Sarajevo (et son exploitation par une Autriche qui avait déjà mis la Serbie sous pression en 1908 et 1912) comme les systèmes d’alliances à une “belle histoire”, il faut pousser le révisionnisme assez loin.


        • marc Le 11 novembre 2017 à 21h43
          Afficher/Masquer

          je voulais dire que l’affaire de sarajevo et des alliances qui ont suivi sont une belle histoire, qui est censée raconter comment on en est arrivé à cette boucherie tout à fait diabolique

          mais moi, je pense plutôt, comme le dit pauwels, qu’une des principales raisons profondes, sous-jacente à ce conflit absurde, a été d’écraser le peuple, de le mater et de lui faire peur, voilà ce qu’ont vraiment voulu les hauts dirigeants des puissances impliquées, ceux de la triple entente tout comme ceux des empires centraux…

          https://www.youtube.com/watch?v=VWtB2KcRc6E

          ça fait longtemps que je pense cela, et aussi quelque chose d’équivalent pour la seconde guerre mondiale… résultat : un traumatisme profond qui se répercute dans chaque famille par l’éducation des parents aux enfants : augmentation de la sévérité, on cherche l’obéissance et la croyance entière dans la “doxa” officielle… avec, à la sortie de la messe, un petit passage devant le monument aux morts pour bien se rappeler le risque… forcément, ça calme les ardeurs


          • Fritz Le 11 novembre 2017 à 22h30
            Afficher/Masquer

            Votre argumentation est intéressante, merci de l’avoir développée. Cela dit, je ne la partage pas vraiment. Certes les classes dirigeantes des pays européens avaient des intérêts communs, mais il faut tenir compte aussi des contradictions de l’impérialisme.

            Et puis, déclencher la guerre pour mater les masses populaires, c’est risqué… N’est-ce pas favoriser la révolution ? C’est bien ce qui est arrivé en Russie, en Allemagne, en Hongrie. Si elle existe, cette machination des classes dirigeantes remonterait loin dans le temps…


            • tepavac Le 12 novembre 2017 à 10h14
              Afficher/Masquer

              “Si elle existe, cette machination des classes dirigeantes remonterait loin dans le temps…”
              “machination”, le mot est fort, sans doute excessif, pourtant il est vrais qu’une famille actuelle dans la magistrature, exerçaient déjà sous l’empire de Cicéron. c’est en effet troublant.
              Mais si l’on songe au pouvoir d’une main-mise sur ce pouvoir, on en devine toutes les opportunités.


          • Karim Wilmotte Le 14 novembre 2017 à 17h01
            Afficher/Masquer

            Et en 1917-1918, tout les régimes ont été ébranlés.
            Certains ont concédés des droits ou se sont transformés.
            La Russie, incapable de se transformer et d’avancer s’est effondrée.

            Tout le siècle en a été chamboulé.


    • LBSSO Le 11 novembre 2017 à 20h39
      Afficher/Masquer

      “A quoi sert-il de fêter un jour pareil en disant “plus jamais ça”
      Ma réponse que je vous soumets.A instrumentaliser l’Histoire.

      Message du secrétaire d’Etat auprès ministre de la défense lu devant chaque monument aux Morts ,généralement par le Maire:
      2015 http://www.ardeche.gouv.fr/IMG/pdf/Message_SEDACM_11_novembre_2015.pdf
      2016 http://www.ardeche.gouv.fr/IMG/pdf/message_du_semdcacm_pour_le_11.11.2016_signe_.pdf
      2017 http://www.rhone.gouv.fr/content/download/29766/169455/file/Message_11_novembre.pdf

      En 3 ans ,la seule référence à la Russie est pour souligner,cette année, que les évènements en 1917 dans ce pays ont permis à ” l’ Allemagne de concentrer toutes ses forces sur le front occidental”

      Les soldats russes morts en France (Cimetière de Saint-Hilaire-le-Grand), sur le front est, et sud-est apprécieront.Une source sérieuse comme la Documentation française qui, elle-même, cite des chiffres américains repris par des historiens de renom comme Stéphane Audoin-Rouzeau et Jean-Jacques Becker (dans Encyclopédie de la Grande Guerre, ouvrage sorti chez Fayard en 2004), est plus précise. Elle fait ainsi état de 1,4 million de «morts ou disparus» pour la France, 900.000 pour le Royaume-Uni, 1,8 million pour la Russie, 2 millions pour l’Allemagne, 1,1 million pour l’Autriche-Hongrie.


  14. Duracuir Le 11 novembre 2017 à 11h24
    Afficher/Masquer

    Il n’y a plus un seul poilu vivant. Le dernier est mort il y a un bon moment. Cette guerre a un siècle.
    Les maniaques de l’UE, s’ils veulent être populaires, devraient remplacer ce jour férié par un jour férié pour l’UE. Datée du jour de la signature du traité de Lisbonne 🙂 🙂 🙂


  15. rosecestlamort Le 11 novembre 2017 à 11h33
    Afficher/Masquer

    heureusement que nos dirigeants travaillent dur pour feter le centenaire avec un reboot de la guerre mondiale.

    casting annoncé :
    George Clooney as General2Goals (aka kill & steal)
    Angelina Jolie as AtomicBomBlonde
    Laurent Fabius as le fourbe Goodjob Nosrah


  16. Samos Le 11 novembre 2017 à 11h53
    Afficher/Masquer

    Cette nouvelle tendance DES UNIVERSITAIRES ALLEMANDS DE GUERRE CIVILE DE TRENTE ANS
    fait de nous autres les coupables à part égale des atrocités commises par Hitler and Co .Que diront les millions de victimes
    URSS 26 Millions 900 Shoa 6 millions etc

    Curieusement on ne parle pas beaucoup
    de cette nouvelle sortie de Jupiter


    • Catalina Le 11 novembre 2017 à 20h55
      Afficher/Masquer

      si on faisait la liste des conneries que nous sort jupiter ,on aurait bientôt une encyclopédie, j’ai honte pour la France, mais que doivent penser de nous des chefs d’état réellement instruits ? des gens qui ont réellement fréquenté des hautes écoles ?


  17. petitjean Le 11 novembre 2017 à 13h05
    Afficher/Masquer

    ils sont morts pour rien !

    Pourquoi les pouvoirs publics font-ils mine de les honorer si c’est pour rendre vain leur sacrifice ?


  18. d'Aubrac Le 11 novembre 2017 à 17h16
    Afficher/Masquer

    Un poème a-t-il sa place ici ? Je le crois.

    Celui qu’a écrit Jérôme Leroy il y a quelques années, dans sa formidable sobriété, me semble résumer et faire la synthèse de bien des commentaires et sentiments exprimés ici :

    ” Il s’appelle 11 novembre”

    “Il faut aller à Ypres
    Il faut essayer de nommer les morts tous les morts
    Il faut réchauffer les morts de dix-huit ans
    Il faut réchauffer mon arrière-grand-père qui n’a jamais eu mon âge
    Il faut lire les plaques les croix et nommer encore nommer
    Il faut croiser les centenaires avec l’accent écossais et le coquelicot en papier à la boutonnière
    Il faut se promener à Vimy, sur la crête au-dessus du bassin minier dans la brume bleue et dorée
    Un arbre pour un mort une forêt un mémorial immense et les noms les noms gravés encore les noms les noms des morts
    Il faut que les larmes montent aux yeux pour la dernière relève
    Nommer pour réchauffer nommer dans le bleu et l’or du ciel d’Artois du ciel des Flandres
    Nommer les morts tous les morts ”

    Jérôme LEROY


    • TuYolPol Le 11 novembre 2017 à 19h37
      Afficher/Masquer

      Une telle intensité de mémoire serait un bel acte de résistance, et une profonde méditation. Merci pour ce poème.


  19. Raphaël Le 11 novembre 2017 à 22h08
    Afficher/Masquer

    Dans ma petite ville, cérémonie noire de monde sous la pluie. Les enseignants qui conseillent au gamins d’y aller. Tout n’est pas perdu.

    Bon, on a quand même eu droit à un hymne à la joie qui m’a fait presque m’étrangler…


  20. Kometa Le 11 novembre 2017 à 23h44
    Afficher/Masquer

    “La guerre, un massacre de gens qui ne se connaissent pas, au profit de gens qui se connaissent mais ne se massacrent pas.” (Paul Valéry).

    Pour cette jeunesse insensiblement fauchée trop tôt et pour les autres qui en ont souffert…

    Tristesse

    (https://www.youtube.com/watch?v=ikBD3DcSGFM)


  21. Nicolas Le 12 novembre 2017 à 09h05
    Afficher/Masquer

    sur la première guerre mondiale, une citation du grand héros de l’Occident Winston Churchill
    “I think a curse should rest on me — because I love this war. I know it’s smashing and shattering the lives of thousands every moment — and yet — I can’t help it — I enjoy every second of it.


    • Fritz Le 12 novembre 2017 à 10h32
      Afficher/Masquer

      Winston Churchill, responsable de la brillante opération des Dardanelles en 1915 (quelques dizaines de milliers de morts).


  22. francesc pougault Le 12 novembre 2017 à 12h24
    Afficher/Masquer

    monument aux morts Gentioux-Pigerolles. le reste n’est que baratin.


  23. Chorvot Le 12 novembre 2017 à 14h19
    Afficher/Masquer

    Choqué par les discours envoyés aux maires, lus dans toute la France en hommage aux morts.

    Il est fait mention seulement de l’intervention américaine et non de celle des russes qui permirent le déplacement de troupes allemandes sur le front austro-russe, affaiblissant l’armée allemande sur son front de France, amenant la victoire de la Marne en 1914.

    Oublié l’accord tripartite franco-russe, anglais et français, oublié la fidélité du tsar Nicolas II, qui fidèle à cet accord attaqua l’Allemagne sur son flanc sud -est et qui par la suite devait perdre du fait de cette guerre et de sa fidélité à la fois son pouvoir et sa famille ainsi que sa propre vie.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Charte de modérations des commentaires