Bon, il ne faut pas trop s’affoler (certains sites adorent ça, faire peur aux gens…), mais il convient de rester vigilants…

On est bien sûr à ce stade dans des rodomontades, on montre ses muscles, on approfondit son bluff… MAIS on n’est jamais à l’abri d’un dérapage.

Toutes les guerres commencent généralement comme ça – en 1914 c’est parti de l’assassinant d’un archiduc autrichien… Après, tout dépend du degré de crétinisme des décideurs

Un exemple très important pour moi : l’idée de faire juger la Russie pour “Crimes de guerre”, pour des raisons risibles à ce stade (avec tout le respect dû aux pauvres victimes).

crimes-1

crimes-2

C’est un délire avec guère de précédents, la Russie n’a pas demandé ça pour l’Irak ou la Libye, et elle aurait beaucoup à dire sur la complicité de l’Occident avec les décapiteurs modérés en Syrie.

Et je pense très bien voir pourquoi ils font ça – car je l’ai observé en tête à tête à de multiples reprises : ils le font car ils sont pour eux dans un monde virtuel, le Twitter-World, où on fait de la com’ en permanence. Où tout est théâtre. Où on se traite de tous les noms devant les caméras de l’Assemblée, avant de faire un bon gueuleton le soir en rigolant.

Regardez ici par exemple, on a un aveu de Kerry : “I noticed the list of threats that President Obama allowed himself to say even back during his speech in the UN General Assembly… While talking with John Kerry a while ago, I asked him what this meant. He said: ‘Don’t pay any attention,’” Lavrov said during a meeting in the lower house of parliament.

=> Quand Obama vous traite publiquement comme de la bouse, “n’y prêtez pas attention“, c’est un sketch, ça amusera les Américains, ça n’a aucune importance, c’est du chiqué…

Mais le problème est que tout ça est public (et de plus en plus, avec les technologies de l’information), et que si, à l’évidence, on peut humilier publiquement sans aucun problème François Hollande matin et soir, des Russes ou des Chinois ne fonctionnent pas comme ça. Ils fonctionnent comme on fonctionnait chez nous il y a plusieurs décennies, à une époque où les dirigeants avaient le sens de l’Honneur et de la Dignité…

Car c’est encore une promesse de Hollande non tenue : non, il n’est clairement pas “normal” (Source) :

sociopathe

Et il a hélas raison Macron, ça se voit bien (on reviendra bientôt sur cette problématique des déséquilibres psychiques des dirigeants).

Car oui, un type “normal” ne dit pas ça (Source) :

Et je ne parle même pas des “journalistes” hurlant comme des chiens enragés pour inciter la population à la haine…

Tout ça, rappelons-le, car un type pas forcément super sympa, mais qui nous ne veut pas le moindre mal (et qu’on a invité à Paris un 14 Juillet) risque de gagner sur des djihadistes qui veulent nous tuer… #ToutRouleBien

Donc dans ce contexte, il faut rester TRÈS vigilant – d’où ces nombreux articles aujourd’hui pour marquer le coup…

Je conclurai par une phrase que m’a dite un jour Emmanuel Todd :

“La force des Russes ou des Chinois, c’est qu’ils n’ont pas oublié, eux, que l’Histoire, ça peut être grave…”

P.S. : tristesse, j’ai inauguré sur le blog le Tag #Paix aujourd’hui…

frappes-us

Le ministre des Affaires étrangères allemand : “Le danger d’une confrontation militaire est considérable…”

steim-1

L’ambassadeur russe à l’ONU : “les pires tensions depuis 1972…”

1973

L’ambassadeur russe aux États-Unis :

s300

daily-star

poutine-sur-france-cul

danger

cia-2

53 réponses à 3e Guerre Mondiale – Tout va bien !

Commentaires recommandés

Vassili Arkhipov Le 19 octobre 2016 à 07h01

Quand on voit le bellicisme des soutiens de Clinton, comment ne pas espérer que Trump passe? ces mecs ne se cachent même plus, ils veulent la guerre. Ca fait écho au billet suivant, sur les médias russes qui seraient “hystériques” sur la peur d’une guerre mondiale. Mais quand des généraux et un ex-chef de la CIA tiennent des propos pareils, ça n’a rien d’étonnant à mon sens.
On a des officiels américains qui assument devant les médias leur volonté de maintenir la doctrine de la première frappe nucléaire, et la fine-fleur de la presse française prend ça comme une bonne plaisanterie. Entre le parano et l’inconscient, je sais qui je préfère pour ma part.
Si l’on est capable de risquer la guerre nucléaire pour un simple projet de pipe-line, comment l’Humanité peut espérer passer le prochain siècle?

  1. Sun Tzu Le 19 octobre 2016 à 03h11
    Afficher/Masquer

    Je l’espère cher ami.
    Si votre analyse est bonne; il s’agirait de la bonne vieille stratégie du ‘Mad Man’ du porteur de trophée d’Homme d’Etat de l’année (rappelez-vous c’est le sociopathe ennemi de la finance qui l’a reçu cette année), Henri ‘Kiss’… inger. Cette stratégie conçue du temps de la guerre du Vietnam consistait à montrer des prises de décisions, du président US Nixon, implacables sinon folles (bombardements massifs, et cetera) face aux viétnamiens. Kissinger négociant, afin d’obtenir la ‘paix’, à Paris faisait alors part aux Viétnamiens de son aveu d’impuissance face aux décisions de ce ‘fou’ qu’était Nixon. Bref c’était effectivement de la comédie…

    Sinon…. Dieu (et nous saurons alors s’Il existe) nous garde.


  2. de Bernardy Le 19 octobre 2016 à 04h40
    Afficher/Masquer

    La guerre est encore froide, mais elle se réchauffe de plus en plus ! Il fut un temps où elle était drôle, puis d’un coup, en mai 40, elle ne le fut plus du tout.


  3. Vincent Le 19 octobre 2016 à 05h26
    Afficher/Masquer

    Une “petite” ou “grosse” bavure sur le front Syrien et ça part..


  4. Gotfried Le 19 octobre 2016 à 05h39
    Afficher/Masquer

    Je ne comprend pas les Russes. Avec RT ils commencent à avancer leurs pions, à obtenir des voix d’oppositions dans les pays occidentaux, mais ça reste dérisoire en regard des provocations qu’ils encaissent. Je pense notament qu’ils devraient favoriser l’émergence d’un véritable complotisme antirusse, du bien gros dégoulinant bas de plafond, facile à démonter et à débunker, excessif et caricatural, qui permettrait de jeter le discrédit sur toute propagande officielle en faisant du déshonneur par association. Si possible y joindre un peu de racisme anti-slave, mais discret.

    Evidement, ce complotisme doit être promu, afin qu’il attire l’attention des débunkeurs habituels, qui souvent ne sont pas bien malins et peuvent se faire manipuler sans trop de difficulté. Mais aux débunkeurs habituels, il faudrait adjoindre des gens “raisonnables”, qui feraient les outrés face à ce racisme anti-slave qui fleure l’hitlérisme. La difficulté, ce serait de trouver dans quels rangs recruter les complotistes initiaux. Il faut qu’ils soient suffisament stupides pour croire honnêtement aux mensonges et fausses infos dont il seront abreuvés, mais sans avoir la légitimité des journalistes mainstream (qui pourtant remplissent parfaitement la première condition). Antifas?
    http://tempsreel.nouvelobs.com/monde/20140530.OBS9033/vladimir-poutine-grand-frere-des-fachos.html


    • Pierre Bacara Le 19 octobre 2016 à 11h42
      Afficher/Masquer

      Je ne comprend pas les Russes. Avec RT ils commencent à avancer leurs pions, à obtenir des voix d’oppositions dans les pays occidentaux, mais ça reste dérisoire en regard des provocations qu’ils encaissent“.

      Les Russes ont toujours été nuls en soft power et c’est l’un de leurs talons d’Achille les plus énormes.

      Néanmoins, ils apprennent.

      RT semble en être un bon exemple. De longue date, l’UE et le Royaume-Uni souhaitent trouver des moyens d’attaquer RT en anglais. J’ai entendu dire (ces informations sont à recouper) que lorsque RT s’est installé outre-Manche, toutes les entreprises privées britanniques ont boycotté la publicité sur la chaîne. Plus récemment, il a été question de geler le compte en banque de RT à la Royal Bank of Scotland. Il est à noter que le public britannique de RT (3e chaîne d’informations sur le marché britannique – à recouper), y compris des personnalités connues, a réagi très violemment. Aux dernières nouvelles, la Grande-Bretagne pourrait faire marche arrière en ce qui concerne la décision bancaire. Theresa May aurait annoncé qu’elle connaissait mal ce dossier qui date de son prédécesseur.

      Tout cela est à recouper.


    • geedorah Le 19 octobre 2016 à 15h35
      Afficher/Masquer

      Antifas?

      utiliser les antifas pour aider les russes? c’est une blague j’espère…
      ce groupuscule classe les crises dans les sites complotistes ou pro russe, et c’est pas en bien…
      alors “leur demander” un coup de pouce sur ce genre de thème c’est juste du rêve ….

      les antifas sont pour la plupart décérébrés et veulent juste de la baston… ils sont pour la plupart complétement endoctriné (par les médias) et dans leur t^te ça fait pas un pli … us gentil, russe méchant … (c’est un avis personnel)


      • V_Parlier Le 19 octobre 2016 à 22h53
        Afficher/Masquer

        Geedorah, je pense que la proposition était de les utiliser à leur insu comme idiots utiles.


    • V_Parlier Le 19 octobre 2016 à 22h51
      Afficher/Masquer

      Gotfried, le problème est que ce complotisme grossier et stupide existe déjà. Il est impossible de faire pire. Omniprésent sur les médias mainstream, aussi infâme et grossier qu’il soit, il fonctionnera. Les calomnies bidons décrédibilisantes n’auront pas d’effet mais seront crues, car du même tonneau. Les russes et leurs sympathisants sont ici du côté “underground”, donc à la mauvaise place.


      • gallier2 Le 20 octobre 2016 à 09h29
        Afficher/Masquer

        Il faut surtout réaliser que la propagande ne sert pas à retourner l’opinion des gens mais à conforter celle des croyants.


  5. ,Lysbeth Levy Le 19 octobre 2016 à 05h47
    Afficher/Masquer

    Très drôle la France qui se laisse voler ces parts de marchés par les Usa veux traduire la Russie devant la CPI, comme on le ferait d’une petite nation européenne (Serbie) ou d’un pays sous développé africain, dont l’homme de paille aurait désobéi à la “voix de son maitre” (Côte d’Ivoire) D’autant que la même TPI ne peux servir au plus gros pourvoyeurs de massacres depuis la der des der : les Usa “s’interdisant” d’être jugés par une loi spéciale :https://fr.wikipedia.org/wiki/American_Service-Members%27_Protection_Act
    Encore une “ligne rouge” que ces missionnaristes ont inventé pour traduire des “petits pays” alors qu’eux même violent leurs propres lois. Allez laissons gueuler les chiens, la caravane continuera son chemin. Le coq gaulois a beau “cocoriser” et prétendre traduire un pays indépendant lors d’un conflit c’est pratique mais le chantage ne doit pas marcher à tous les coups.


    • V_Parlier Le 19 octobre 2016 à 22h56
      Afficher/Masquer

      Qu’est-ce que je vais me taper la honte pendant mon prochain voyage en Russie, dites donc. C’est sûr que je ne vais pas y aller de main morte quand je vais parler du gouvernement français.


  6. Fabrice Le 19 octobre 2016 à 05h53
    Afficher/Masquer

    Les américains font bouillir l’eau avant d’y mettre les pâtes et ce avant la date fatidique des élections aux USA….si trump sort , lui n’est pas anti russe à contrario de clinton , le jeux ne sera plus le même. Il est moins belliqueux que cette furie . Si clinton sort , le terrain sera bien préparé…….


  7. Vassili Arkhipov Le 19 octobre 2016 à 07h01
    Afficher/Masquer

    Quand on voit le bellicisme des soutiens de Clinton, comment ne pas espérer que Trump passe? ces mecs ne se cachent même plus, ils veulent la guerre. Ca fait écho au billet suivant, sur les médias russes qui seraient “hystériques” sur la peur d’une guerre mondiale. Mais quand des généraux et un ex-chef de la CIA tiennent des propos pareils, ça n’a rien d’étonnant à mon sens.
    On a des officiels américains qui assument devant les médias leur volonté de maintenir la doctrine de la première frappe nucléaire, et la fine-fleur de la presse française prend ça comme une bonne plaisanterie. Entre le parano et l’inconscient, je sais qui je préfère pour ma part.
    Si l’on est capable de risquer la guerre nucléaire pour un simple projet de pipe-line, comment l’Humanité peut espérer passer le prochain siècle?


    • Duracuir Le 19 octobre 2016 à 09h14
      Afficher/Masquer

      Je vous rappelle que W. a été élu en se présentant comme celui qui voulait en finir avec la bellicisme de Clinton.
      Si Trump est élu(hum hum) Bob et Jo de la Word Company(guignols de l’infos du bon temps de Gaccio) vont lui rendre une petite visite et vont lui dire:
      “Bon Trompette, t’as le choix, Kennedy, Nixon ou W.”
      “et si je refuse ce choix”
      “Mouhahahahaha”

      Voilà, il sera briefé et il fera comme les autres. Aux USA, c’est la Chambre de Commerce qui décide. Depuis toujours. Et depuis Kennedy, elle a le pouvoir absolu.

      J’en veux pour preuve le général Flynn. Conseiller renseignement de Trump. Au plus haut niveau du renseignement, il a été sans pitié pour le système hallucinant de refus de la vérité au niveau du bureau oval. Une sorte de dictature des conseillers interdisant aux plus hauts dignitaires du renseignement d’exposer les éléments de vérité car non-conformes à la narrative. Ce Flynn est très alarmistes et critiques de la bande des cinglés néocons sur le risque d’une guerre nucléaire par dérapage.
      Et bien ce Flynn vient de sortir un bouquin, “co-écrit” par le plus orthodoxe des néocons et Flynn y développe docilement tous les poncifs anti-russes.

      Trump ne changera rien.


      • Eric83 Le 19 octobre 2016 à 09h46
        Afficher/Masquer

        Si Killary est élue, je crains qu’un conflit mondial n’attende pas 10 ou 25 ans. Jill Stein, candidate à la présidentielle, dit qu’elle ne dormira pas bien si Trump est élu mais qu’elle ne dormira pas si Killary est élue.
        Si Trump est élu, je ne partage pas votre opinion sur le fait qu’il “se couchera” et fera ce “qu’on” lui dit de faire. Trump combat déjà les démocrates mais aussi le GOP, dont il est sensé être le représentant. Ecoutez la vidéo de son dernier meeting en Floride, il s’attaque au Système.
        Obama ne s’y trompe d’ailleurs pas en attaquant Trump car au delà du clivage démocrate/républicain, il faut d’abord sauvegarder le Système :
        “Une façon d’affaiblir l’Amérique et de la rendre moins grande est de commencer à trahir (les) traditions fondamentales de l’Amérique qui ont été bipartisanes et qui ont aidé à maintenir la démocratie depuis plus de deux siècles”.
        http://www.romandie.com/news/Trump-est-irresponsable-quand-il-parle-delections-truquees/745652.rom


        • Dommage Le 19 octobre 2016 à 10h26
          Afficher/Masquer

          Hypothèse plus réaliste à mon avis:
          Trump a très bien compris qu’un discours “anti-système” est aujourd’hui le seul moyen de perturber le déroulement “normal” d’une élection présidentielle.
          Et il utilise très bien ce moyen.
          Et s’il est élu, comme n’importe quel homme politique en ce monde, il aura toute latitude pour oublier ses promesses.


          • Catalina Le 19 octobre 2016 à 13h05
            Afficher/Masquer

            et si Trump au final ne servait qu’à faire élire Killary ?

            On a bien connu ça nous avec Lepen-Chirac !
            Je ne sais pas pourquoi, je n’ai jamais cru aux belles paroles de Trump, on raconte ce qu’on veut quand on est candidat, un petit retour en arrière sur ses déclarations est édifiant.Voir l’Irak.
            En fait, sur l’Irak, Trump est aussi va t’en guerre que sa rivale, si ce n’est plus.
            Personnellement, à force, je ne peux pas cautionner des “discours”, on sait bien qu’ils sont là pour faire entendre aux gens ce qu’ils veulent entendre mais qu’une fois “élu”, ils sombrent irrémédiablement dans une obscurité sans fond. Par contre, je suis stupéfaite que des gens les gobent encore.


            • K Le 19 octobre 2016 à 21h45
              Afficher/Masquer

              Je partage votre scepticisme. Clinton incarne tout ce que l’Amérique déteste. Son seul moyen de gagner la présidentielle, c’est d’être opposée à un candidat encore plus détesté. Et avec Trump, c’est chose faite !
              Je me demande dans quelle mesure Trump n’est pas le candidat du système qui veut Clinton à la maison blanche.


    • John B Le 19 octobre 2016 à 09h31
      Afficher/Masquer

      Et comment êtes-vous sûr que Trump ne fera pas la guerre ?

      Faudrait vraiment m’expliquer un jour pourquoi y’a autant de support pour Trump sur ce blog, parce qu’en dehors du fait de montrer tout les travers de Clinton, on voit rien sur Trump …

      En gros la logique ici c’est “Clinton est un monstre, donc vu que Trump en fait pas autant, y doit être vachement mieux”.

      Bordel … c’est un candidat à la présidence des états-unis … j’ai vraiment l’impression qu’il y a beaucoup de monde qui se rendent pas trop compte de ce que c’est … comme si le mec allait mettre un terme à tout les problème et arrêter les guerre en cours … :facepalm:

      La mascarade n’a jamais aussi bien fonctionné qu’aujourd’hui. On pourrait espérer qu’avec internet les gens ouvrent un peu plus les yeux, mais c’est apparemment pas le cas … les gens ont trop besoin de s’accrocher à un espoir …


      • Laurence Le 19 octobre 2016 à 10h16
        Afficher/Masquer

        Et n’oublions pas l’élection d’Obama qui à l’époque faisait souffler un vent d’espoir par rapport au mandat de Bush fils. Au final, Obama et bush même bilan en plus violent pour notre prix Nobel de la paix préféré! Éternelle répétition.


      • Raoul Le 19 octobre 2016 à 11h15
        Afficher/Masquer

        Le président des États-Unis est pris dans un réseau d’influence (le mot est faible) complexe et il n’a pas beaucoup de latitude. C’était probablement à ce danger que J.F. Kennedy faisait allusion dans son dernier discours quelques mois avant son assassinat.

        Trump est peut-être sincère, mais il n’aura pas beaucoup de moyens d’action, s’il ne se fait pas assassiner. Je ne pense pas qu’il soit comme Obama qui était clairement le candidat de l’oligarchie (invité, peu de temps avant son élection, par le groupe de Bilderberg et quoi que l’on pense de ce groupe, cette invitation était un signe de reconnaissance officieuse par l’oligarchie).

        Hillary Clinton fait, elle, totalement partie du système. Même Obama a réussi à freiner les velléités guerrières de ses conseillers (Kerry notamment) et, quelque crapuleux qu’il ait pu être, à éviter le pire. On ne peut rien attendre de Clinton. Comme elle s’est placée dans un rôle de va-t-en-guerre à qui on ne la fait pas, elle va devoir se conformer à son image (sans grand effort, semble-t-il) et on peut donc craindre le pire.


      • Eric83 Le 19 octobre 2016 à 13h52
        Afficher/Masquer

        Pour ma part, étant français, je ne vote pas aux élections US. Ceci étant, je m’intéresse à ces élections US 2016 parce que notre devenir en dépend sûrement plus que jamais.
        Le président US sera, sans suprise de dernière minute, soit Trump soit Clinton. Nous ne savons pas ce que fera réellement Trump si il est élu mais il n’apparaît pas comme un néocons belliqueux voulant faire la guerre ici ou là et notamment pas contre la Russie.

        A l’inverse, Clinton, a déjà fait ses preuves en tant que néocons belliqueuse favorable aux guerres en Irak, Libye, Syrie…, a provoqué à moult reprises Poutine, notamment en le comparant à Hitler…

        Aussi, je ne suis pas du tout un pro-Trump – encore moins béat – mais je suis tout à fait un anti-Killary car je crains que nous n’échappions pas à la guerre dans les 4 ans qui viennent si jamais elle est élue le 8 novembre prochain.


      • Vassili Arkhipov Le 19 octobre 2016 à 19h53
        Afficher/Masquer

        je n’ai vu personne sur ce blog dire que Trump est formidable, et ce n’était pas non plus le sens de mon intervention. C’est un pourri, raciste, bas de plafond et il a certainement les mains et la conscience aussi sale que Clinton. Il sera certainement un des pires présidents américains que l’on ai connu.
        Mais moi je suis citoyen Français, pas américain, donc je m’en tamponne bien. La seule chose qui m’intéresse dans cette élection c’est la poltique extérieure. Leurs histoires de mur mexicain, de fusillades raciales, de proxénètes ce n’est pas les affaires des français. Or, si l’on compare les discours, Trump appelle à calmer les choses avec la Russie alors que Clinton admet à demi-mot qu’elle serait pour une frappe y compris sur les Russes.
        Alors oui, peut être que c’est du flanc, peut être que trump une fois élu fera pareil, mais au moins il y a encore une chance qu’il dise la vérité non?


        • John B Le 20 octobre 2016 à 09h33
          Afficher/Masquer

          Effectivement c’est plus clair comme ca. Même si je reste plutôt convaincu que dans tout les cas, Trump dira ce qu’il faut pour se démarquer de Hillary et faire croire qu’il représente une “alternative”. Comme toujours.

          Et franchement Vassili, est-ce que vous croyez sérieusement qu’un candidat à la présentielle américaine dit la vérité ? A ce niveau là ?

          Comme tout les politicien qui veulent se faire élire, il dira ce qu’il faut du moment que c’est dans son intérêt … c’est une guerre de communication, rien de plus.

          On va quand même pas retomber dans le panneau à CHAQUE élection ou bien ? Ou bien à chaque fois vous mettez vos souvenirs de côté et vous vous dites “ah ben, peut-être que cette fois y’en a un qui dit la vérité”.

          Non. C’est un fait, les politiciens à ce niveau ne disent pas la vérité, ils disent ce qu’il faut pour se faire élire, c’est tout. Et au pire ils pourront rejeter la faute sur le congrès … donc tout va bien.

          Faut arrêter de croire à cette mascarade…


          • Vassili Arkhipov Le 25 octobre 2016 à 10h45
            Afficher/Masquer

            si il était soutenu par les médias je serais de votre avis… Mais ils mettent un tel acharnement à le détruire, que je pense que tout l’establishment le croit assez bête pour dire la vérité sur ce qu’il va faire. Après je ne suis pas très optimiste, on verra, le tout est que avec trump je vois une mince chance avec Killary on sait à quelle sauce on sera mangés. Je rappelle que si les USA entrent en guerre par je ne sais quelle attaque sous faux drapeau ou bombardement malheureux, nous entront aussi dans le jeu, de facto, merci à l’OTAN.

            De toute façon, gardons à l’esprit que le président américain a moins de pouvoir que ce qu’on croit. Trump ne pourra jamais gouverner comme il l’entend s’il respecte les institutions “démocratiques”.


      • Subotai Le 19 octobre 2016 à 20h41
        Afficher/Masquer

        Trump fait très bien lui même sa contre-pub 🙂

        Mais la meilleure raison pour souhaiter Trump au lieu de Clinton, c’est Trump lui même qui l’a donné: “Vous êtes déjà pauvre, vous n’avez rien, alors qu’avez vous à perdre à voter pour moi”
        Et je trouve qu’il a raison. Dans une situation de bordel, l’outsider est toujours une chance, il pourrait vous surprendre…


      • Maxalex Le 19 octobre 2016 à 21h18
        Afficher/Masquer

        J’ai perdu les verres de mes lunettes “la vie en rose ” à l’âge de 16 ans lors de mon émancipation. Je n’ai pas fait d’études mais je pense savoir qu’Hillary et Juppé seront élus quoiqu’il arrive parce qu’ils sont soutenus par les possédants… et l’espoir des malheureux.
        Et nous irons dans le mur parce que c’est leurs intérêts bien compris..


    • Dids Le 19 octobre 2016 à 10h21
      Afficher/Masquer

      Trump , soulagement des pacifistes, sera le terrain idéal du prochain 11/9 ou pearl harbour….


  8. Kilroy Le 19 octobre 2016 à 07h53
    Afficher/Masquer

    Bluff ou pas, si jamais les forces aériennes occidentales doivent se frotter aux russes, elles risquent d’avoir des déconvenues. Les S300, S400 et bientôt S500 sont à priori plutôt efficaces, que ce soit contre les F16 turcs, les appareils furtifs et les contre-mesures électroniques.
    http://www.ttu.fr/s-400-s-500-defi-technologique-russe/

    Par ailleurs, il y a du renfort en route.
    http://www.opex360.com/2016/10/18/imposant-groupe-aeronaval-russe-en-route-vers-la-mediterranee-orientale/


    • Dommage Le 19 octobre 2016 à 10h41
      Afficher/Masquer

      Le vrai problème avec les discours du genre “c’est mon s400 qu’est meilleur que ton raptor” “nan c’est pas vrai” “si toi-même”, c’est que le seul moyen de vérifier qui a raison est l’affrontement réel.
      J’ai l’impression que peu de gens se rendent compte que la perspective est terrifiante. En tout cas elle devrait l’être. Pour tout le monde, russes et américains compris.


  9. Jérôme Le 19 octobre 2016 à 08h03
    Afficher/Masquer

    J’imagine que François Hollande et Barack Obama ont de bons conseillers en relations interculturelles.
    J’espère que leurs conseillers ne se sont pas trompés lorsqu’ils ont conseillé leurs présidents respectifs de menacer de guerre la Russie. J’espère que les dirigeants russes ont des conseillers interculturels qui les informent sur la posture belliqueuse mais non sérieuse que prennent des dirigeants occidentaux.

    Je dis ça, je ne dis rien… mais entendre/lire que le vice-président américain (lui-même) ne menace plus mais au contraire averti tout simplement la Russie d’une très prochaine cyber-attaque, ça peut paraître inquiétant. Suis-je naïf? Est-ce tout simplement de la “communication”? Est-ce que je prends cette déclaration de guerre au premier degré alors qu’il faut y voir un second degré?

    Y-a-t-il parmi les nombreux lecteurs de ce blog, un spécialiste des relations interculturelles avec les américains qui pourraient décrypter ces discours?


  10. bluetonga Le 19 octobre 2016 à 08h29
    Afficher/Masquer

    Les Américains baignent dans l’exceptionnalisme depuis le berceau. Même le plus crevard des états-uniens estime qu’il fait partie du club VIP de la planète, dont il perçoit vaguement l’existence mais pas bien les contours. Il est renforcé dans cette conviction par un discours perpétuellement ethnocentré et une litanie patriotique répercutée ad nauseam par Hollywood. Sa force est son droit, le droit est sa force.

    Il est difficile de faire exactement la part entre les rodomontades destinées à flatter et rassurer l’orgueil patriotique du public américain et le délire plus ou moins contrôlé de sa classe dirigeante, nourrie à la même mamelle. Selon moi, la seule vraie question pour l’avenir est : qu’est-ce qui est le plus économiquement rentable, la paix ou la guerre?

    Pour le reste, sans la trahison de la volaille médiatique, des petits courtisans poudrés du pouvoir, rien de ce délire ne serait possible.


    • Catalina Le 19 octobre 2016 à 13h12
      Afficher/Masquer

      Quand on nait en recevant pour cadeau de naissance une arme, ouais, on se croit tout puissant et on n’a pas tort, qui est plus puissant que celui qui tient l’arme ? Cela explique sans doute leur niveau si bas de compréhension des intérêts des Russes, quand tu es armé, t’as pas besoin d’écouter l’autre, soit il se plie, soit tu le flingue….
      Modus vivendi que nous avons la tristesse de constater partout où ils sont passés.


  11. Duracuir Le 19 octobre 2016 à 08h57
    Afficher/Masquer

    Dans le livre pathétique qui fait le scandale du moment, Hollande se vante de 4 assassinats extra-judiciaires par drone.
    Cet assassinant constitue un crime de guerre.
    Or, contrairement à la Russie et aux USA, la France elle, a signé la reconnaissance de la CPI.

    Je propose donc qu’on lance une pétition pour que Hollande soit traduit devant la CPI pour crimes de guerre.

    Chiche?


    • Raoul Le 19 octobre 2016 à 11h19
      Afficher/Masquer

      je crois que des associations ont effectivement porté plainte devant la CPI (ou sont sur le point de la faire). Mais c’est le procureur qui décide ou non de poursuivre. Et qui peut croire, une seule minute, que Hollande sera poursuivi ? La CPI, c’est bon pour poursuivre les seuls présidents africains qui ne sont plus bien en cour.


  12. Toff de Aix Le 19 octobre 2016 à 09h04
    Afficher/Masquer

    Le problème avec les mensonges, c’est qu’à force de les répéter, vous finissez par les croire. Hollande & Co n’est plus seulement risible, il devient dangereux à force de suivisme et d’aplatissement permanent. Les BRICS (Russie Chine Iran Inde bresil) jouent à un jeu de contre la montre : ou bien le passage à un monde multipolaire se fait de façon relativement décontractée, en douceur, ou bien il va falloir ruser un peu plus…

    Poutine n’a désormais plus le choix : la moindre erreur stratégique de sa part peut conduire à la catastrophe, sachant que l’on peut être un très bon joueur d’échecs, sans pour autant arriver à gagner, surtout si votre adversaire est fou à lier et place des coups sans se soucier des dégâts. Manifestement l’élection de novembre prochain scellera notre sort à tous, j’en ai bien peur. Bon courage à tous


    • Raoul Le 19 octobre 2016 à 11h24
      Afficher/Masquer

      Les États-Unis ont, volontairement, un comportement irrationnel ce qui complique effectivement la situation de leurs adversaires. Mais un bon stratège gagnera face à un adversaire désordonné. Le problème, c’est que celui-ci peut être un mauvais perdant et renverser l’échiquier.

      Et je partage votre pessimisme quant aux élections à venir : élections truquées -> Hillary Clinton présidente -> et ???


    • Guillaume Le 20 octobre 2016 à 10h54
      Afficher/Masquer

      Une petite correction, les BRICS comprennent le Brezil, la Russie, l’Inde, la Chine et l’Afrique du Sud (South Africa), d’où les initiales 🙂
      l’Iran ne fait pas partie de cette organisation, du moins pas encore. Il me semble que son intégration au sein du groupe est en cours d’étude.


  13. Kaemo Le 19 octobre 2016 à 09h16
    Afficher/Masquer

    “On est bien sûr à ce stade dans des rodomontades, on montre ses muscles, on approfondit son bluff… MAIS on n’est jamais à l’abri d’un dérapage.”

    Le film “Docteur Folamour” en est une bonne illustration.


  14. Duracuir Le 19 octobre 2016 à 09h22
    Afficher/Masquer

    La différence entre le peuple Russe et ceux d’occident est effrayante.
    Quand vous demandez autour de vous, à des dizaines de gens s’ils savent que la guerre nucléaire pourrait tout à fait être en marche, on vous regarde la plupart du temps avec des yeux écarquillés comme si vous étiez dément, les gens ne sachant absolument pas de quoi vous parlez et comment une telle chose pourrait arriver. L’autre petite partie, les “intellos”, vous regardent avec un sourire entendu, vous disant que “mais non, c’est du bluff, Poutine ne reconnait que la force, un peu de fermeté et il rentrera à la niche”.
    Faites l’essai, c’est terrifiant.
    PERSONNE N’EST PRET A UNE GUERRE CHEZ NOUS.
    Et le peuple Russe lui, harcelé, insulté, trahi, sait bien ce que ce genre de choses précède dans son histoire. Et il se prépare à l’idée de la guerre. Pas de bon cœur, certes, mais il se prépare.
    Nos dirigeants savent que, de notre coté, personne, pas même eux, n’est prêt pour la guerre. Sauf le Folamour du coin qui sait qu’il n’aura que l’arme nucléaire comme arme valable.
    Et les Russes le savent aussi.
    Le “chicken game” avec le bouton nucléaire…. moyen, très moyen.
    Ho, les gens, réveillez vous, descendez dans la rue, écrivez à vos élus, sauvez vos enfants.


  15. Caracole Le 19 octobre 2016 à 09h58
    Afficher/Masquer

    “Et je ne parle même pas des “journalistes” hurlant comme des chiens enragés pour inciter la population à la haine…”
    Pour aller au bout de la réflexion, la population est en effet bien haineuse. Je ne compte même plus le nombre de personnes avec qui je ne parle plus, car elles ne sont qu’un ramassis de propagande.

    -Comment croire en la démocratie quand 90% de la population a ses opinions qui lui sont imposées par son entourage et les médias ?
    -Pourquoi croire que l’éducation serait le seul remède alors qu’internet donne l’accès à l’éducation à tous, mais qu’aucun ne fait le moindre effort ? Comment croire que le problème ne vient pas de notre nature humaine en soi, toujours prêt à prendre des raccourcis pour se libérer le cerveau et profiter un peu plus de séries TV ?
    -Comment croire aux “progrès” du vote des femmes, quand 80% d’entre elles vont voter Clinton ?
    -Pourquoi juger qu’une autre culture nous est inférieure parce qu’elle ne souhaite pas voir des gays-prides dans leurs rues ?


  16. geoffrey Le 19 octobre 2016 à 10h34
    Afficher/Masquer

    bonjour, bonsoir,

    il y a des fous aux manettes aux USA, mais pour piloter un avion ou gérer le réseau d’électricité, ‘faut avoir les yeux en face des trous.

    les “grôsses têtes” du pentagone, de la Navy… savent calculer, et savent donc qu’une guerre avec la Russie aura une issue défavorable pour tous les belligérants.

    la différence avec les 2 guerres précédentes, c’est l’engagement : les peuples ne sont pas parties prenantes dans le conflit, ils perdent leurs emplois qqe soit l’issue de la guerre, et celle-ci n’est pas une solution (acceptable) au chômage.

    ce qui est possible, ce sont les guerres par procuration : Ukraine vs. Russie, Syrie vs. saoudiens, Iran vs. saoudiens, Venezuela vs. Colombie…

    Geoffrey, neo-communiste


    • Raoul Le 19 octobre 2016 à 11h29
      Afficher/Masquer

      Le peuple n’a pas son mot à dire dans cette histoire. Mais, oui, il est possible que face à un ordre d’attaque nucléaire, les militaires se mutinent (s’ils savent qu’ils ne sont pas attaqués). Piètre espoir, mais espoir tout de même… Mais il reste toujours le risque de l’incident qui tourne mal…


      • Gaius Le 19 octobre 2016 à 13h11
        Afficher/Masquer

        Il suffit pour cela de se remémorer l’épisode “Able Archer”


      • V_Parlier Le 19 octobre 2016 à 23h08
        Afficher/Masquer

        Les policiers ne sont déjà pas loin de le faire (et je les comprend, bien que ce soit un autre sujet), alors c’est vrai qu’on peut l’espérer avec l’armée dans une telle situation. Sous réserve que ce ne soient pas que les généraux de salon qui possèdent à eux seuls les clés pour les boutons nucléaires.


  17. Dids Le 19 octobre 2016 à 10h47
    Afficher/Masquer

    Je n’ai pas connu personnellement cet archiduc, mais c’est il était apparemment au centre d’un pouvoir important en Europe. Le centre de l’OSS en Europe était d’ailleurs situé à Vienne, avant de déménager en Suisse et d’influer sur les destins de Staline, Rakovski, Trotski, … Les assassinats/disparitions/discrédits de journalistes mainstream aux USA sont tout à l’honneur de la magnifique démocratie exemple pour le monde. Les empires coloniaux se sont inclinés devant l’imparable loi du marché autorégulé et sa finance bienfaitrice. Le MH17 n’est pas organisé par l’OTAN et ne ressemble pas au Lusitania, car la CIA ne s’intéresse pas à l’Ukraine.


  18. olivier Le 19 octobre 2016 à 10h59
    Afficher/Masquer

    beaucoup de Troll ce matin… Beaucoup d’affirmations non prouvable, beaucoup de copier collé sans réflexion de la propagande occidentale actuelle, et surtout, ce qui me fait rire :
    “Écrire et laisser penser que le déclanchement de 14/18 est dû à l’assassinat de l’archiduc correspond bien au niveau de vos réflexions appropriés sur les questions de rapport de forces actuels.” peut être dans votre tête, jamais sur ce blog. Mais par contre ce travail que vous semblez avoir commencé à faire sur la première guerre mondiale, peut être pourriez vous l’envisager pour ce nouveau conflit en préparation. Si l’histoire réécrite par les gagnant ne vous a pas trompée, il devrait en être de même pour les événements que vous vivez actuellement. Syrie, Ukraine, Lybie, qui sont le pyromanes? poussez la réflexion et on vous prendra peut être au sérieux.


    • Raoul Le 19 octobre 2016 à 11h39
      Afficher/Masquer

      Évidemment que l’assassinat de l’archiduc n’est pas la cause de la première guerre mondiale. Mais cet assassinat est l’événement déclencheur, l’étincelle qui a mis le feu aux poudres ou, si vous préférez, le prétexte utilisé pour déclarer officiellement la guerre.

      Quant à analyser la situation actuelle, c’est à la fois facile car on dispose de beaucoup d’informations (vraies et fausses) et difficile car les informations les plus importantes (de ce qui se passe en coulisses) ne nous sont pas connues (même si, heureusement, il existe Wikileaks).

      Je pense tout de même que les lecteurs de ce blog ont une meilleure vision de la situation que la plupart des français qui ne sont nourris qu‘à la propagande officielle.


    • Prométhée Enchaîné Le 19 octobre 2016 à 17h23
      Afficher/Masquer

      A propos d’affirmations non-prouvables, quelqu’un a-t-il tenter de recouper l’affirmation de Lavrov ? Juste parce que… Sputniknews c’est quand même le plus cheap des médias de propagande russe destinés à “l’Occident”…

      Mais même sans ça, s’appuyer sur un fait non-certifié pour illustrer une théorie (selon laquelle les officiels américains ne se prennent même pas au sérieux et font du théâtre), c’est limite.

      Effectivement, même à mes yeux, cette proposition de jugement pour crimes de guerre paraît instrumentalisée, puisqu’effectivement, diverses ONG ont accusé certains rebelles de crimes de guerre. Mais bon, ceux pour qui importe la chronologie se souviendront qui est le premier criminel et le principal responsable de l’escalade, et qui a mis son veto systématiquement à toutes les résolutions proposées à l’ONU depuis le début du conflit.


  19. Macarel Le 19 octobre 2016 à 13h46
    Afficher/Masquer

    Il règne dans les milieux dirigeants actuels, une frivolité, comme celle qui devait régner à la cour de Versailles avant la révolution de 1789.


  20. Cyrène Le 19 octobre 2016 à 16h45
    Afficher/Masquer

    Les Lockheed-Martin, Northrop-Grumann, Boeing; General Dynamics et autres Raytheon, ont besoin de voir leurs activités sinon se développer au moins se maintenir. Dans cette perspective la paix est un obstacle que ce puissant lobby s’emploie à éviter (avec succès ces 70 dernières années d’ailleurs) à tout prix. Etant donné le nombre de politiciens dont ils financent les campagnes, et qui sont de fait leurs obligés, sinon leurs propriétés, il n’est pas surprenant d’assister à une surenchère belliciste chez les nombreux politiciens de Washington pour qui la guerre est une garantie de croissance pour leurs souteneurs. Si Clinton passe tous ces profiteurs de guerre, qui vont jusqu’à la susciter si nécessaire, vont se régaler et se goinfrer. Bon ils ont déjà eu la mise en bouche avec la Libye, l’Ukraine et la Syrie, mais ils salivent déjà en voyant le plat principal se pointer (l’Iran et la Russie, avec peut-être la Chine en bonus, c’est quand même autre chose que les petits en-cas dont ils ont dû se contenter jusque là).


  21. Subotai Le 19 octobre 2016 à 20h33
    Afficher/Masquer

    Juste pour dire que je suis tout à fait d’accord avec ce billet : “Les cons ça osent tout” et les médias et le “bizness” font du pognon avec l’agitation des chiffons rouges et l’excitation des alarmes.
    Vigilance et désamorçage systématique des délires et des peurs, mêmes et surtout dans votre entourage.
    Il faut raison garder.


Charte de modérations des commentaires