Petite vidéo souvenir en raison des 6 ans du début de la guerre en Syrie. Elle date de mars 2013 :

Syrie: Paris et Londres vont livrer des armes aux rebelles

Paris et Londres vont livrer des armes aux rebelles en Syrie, annonce Laurent Fabius jeudi. Le ministre français des Affaires étrangères a expliqué que la France et la Grande-Bretagne vont demander que la prochaine réunion de l’Union européenne sur l’embargo sur les armes pour la Syrie soit avancée.

La France et la Grande-Bretagne demandent “aux Européens, maintenant, de lever l’embargo pour que les résistants aient la possibilité de se défendre”, a-t-il déclaré sur France Info.

Et si les participants n’arrivent pas à se mettre d’accord, Paris et Londres décideront de livrer des armes à titre national aux rebelles, car la France “est une nation souveraine”, a ajouté Laurent Fabius.

Mardi, le Premier ministre britannique David Cameron avait déjà indiqué que son pays pourrait se désolidariser de l’embargo de l’UE en cours, en fournissant des armes à l’opposition syrienne pour lutter contre le président Bachar al-Assad.

La prochaine réunion de l’Union européenne sur l’examen de l’embargo sur les armes à destination de la Syrie est prévue fin mai. Laurent Fabius a toutefois indiqué jeudi que Paris et Londres allaient demander à ce que cet examen ait lieu plus tôt. “Il faut aller très vite” et “nous allons demander avec les Britanniques que la réunion (…) soit avancée”, a-t-il dit, n’excluant pas qu’elle intervienne avant fin mars. (source : BFM, 14/03/2013)

Ainsi, en 2013, comme il y avait 70 000 morts en Syrie, il était urgent d’y envoyer encore plus d’armes.

Bilan actuel : plus de 300 000 morts.

Par chance, Fabius n’est plus là – des fois qu’il veuille y envoyer des armes atomiques maintenant…

88 réponses à [6 ans] En 2013, Fabius poussait à ARMER les rebelles syriens, en raison de 70 000 morts…

Commentaires recommandés

Fritz Le 16 mars 2017 à 01h28

Fabius appuie son argumentation sur un récit mensonger : la révolution syrienne noyée dans le sang par un dictateur isolé, tout le blabla du “printemps arabe” (expression forgée par Benoist-Méchin). Avec le recul du temps, deux questions se posent.

Une question théorique : croyait-il à ses mensonges ? Était-il sincère dans son hypocrisie ?
Une question pratique : si un jour la justice devait être rétablie en France, quelle peine ou sanction appliquer à un ministre de la diplomatie qui a soutenu les terroristes en Syrie ?

  1. Pierre Tavernier Le 16 mars 2017 à 01h19
    Afficher/Masquer

    A lire (ou re-lire) ce texte lucide (à mon humble avis) de Michel Raimbaud :
    http://www.comite-valmy.org/spip.php?article6880


  2. Fritz Le 16 mars 2017 à 01h28
    Afficher/Masquer

    Fabius appuie son argumentation sur un récit mensonger : la révolution syrienne noyée dans le sang par un dictateur isolé, tout le blabla du “printemps arabe” (expression forgée par Benoist-Méchin). Avec le recul du temps, deux questions se posent.

    Une question théorique : croyait-il à ses mensonges ? Était-il sincère dans son hypocrisie ?
    Une question pratique : si un jour la justice devait être rétablie en France, quelle peine ou sanction appliquer à un ministre de la diplomatie qui a soutenu les terroristes en Syrie ?


    • Caliban Le 16 mars 2017 à 01h49
      Afficher/Masquer

      Quand bien même l’Etat syrien aurait massacré les insurgés, de quel droit les pays étrangers sont-ils intervenus militairement (par procuration puis directement) ? Ce n’est pas tant qu’une question de personnes (même si des condamnations seraient évidemment justes), qu’un strict rétablissement du Droit international tel que défini dans la Charte de San Francisco.

      Un pays membre du Conseil de sécurité fauteur de guerre devrait perdre son siège. Définitivement.

      Bref deux rêves pieux, condamner les fauteurs de guerre :
      • nominativement
      • et sur le plan international


    • Olposoch Le 16 mars 2017 à 02h58
      Afficher/Masquer

      en tous cas Guetta est toujours sur la même longueur d’onde…
      hier il affirmait que la coalition menée par les Etats-Unis luttait contre Daech alors que le régime syrien luttait contre l’opposition armée…


      • Homère d'Allore Le 16 mars 2017 à 08h34
        Afficher/Masquer

        C’est un petit peu plus vrai depuis l’arrivée de Trump.

        Bien sûr Guetta n’a pas précisé celà.


      • Tonton Poupou Le 16 mars 2017 à 10h25
        Afficher/Masquer

        c’est là tout le problème ! quand on laisse le micro d’une radio d’état à une heure de grande écoute ,à un disc jokey pour faire de la géopolitique avec la même dextérité qu’il a, à jouer du piano avec un doigt, on obtient une “oeuvre” simpliste et populaire mais qui se vend bien et fait un “tube” malgré tout.


    • patatufle09 Le 16 mars 2017 à 06h57
      Afficher/Masquer

      Connaissez vous un dirigeant d’un pays d’occident qui aurait été incriminé par la justice internationale? Pensez vous qu’à un moment un tribunal international demande des comptes au gouvernement Bush pour son interventionnisme du KO?Regardons les conséquences de cette destabilisation du proche et du moyen orient. Le plus triste est que l’on sait, que les médias ne s’en offusquent jamais alors que par le travail de réflexion journalistique ceux-la devraient revenir sur les faits et gestes de nos dirigeants. C’est un site comme “les crises” qui doit faire le” bon boulot”contre vents et marais. Les médias ne retiendront de Fabius que le sensationnalisme de la COP 21, et qu’il faudra 10 ans plus tard un reportage de Mamie Lucet pour voir que nos belles entreprises polluent de plus belle en Inde ou au Congo avec la couverture d’un Fabius ou l’un de ses proches.On nous rétorquera des revendications démago au nom d’une raison d’état suprême.Et m….! Mon ulcère me reprend…


      • Dids Le 16 mars 2017 à 09h18
        Afficher/Masquer

        Le tribunal international se réunit tous les ans à Oslo pour le prix Nobel 😉 et ce bon Fabius n’a pas de sang contaminé sur les mains. Une retraite dorée au conseil des sages … En remerciement des sévices rendus et pour soigner les fêlures de son blindage vacillant.


      • Nicole de Nicomaque Le 16 mars 2017 à 20h51
        Afficher/Masquer

        Je pense bien évidement à G.W Bush responsable maintenant de plusieurs millions de personnes civils assassinées depuis son invasion illégale de l’ Irak, mais je pense aussi à M.Clinton.

        Je me souviens à l’époque l’accueil qu’il avait reçu au stade de Wimbledon où tout le public s’était levé lorsqu’il avait appris qu’il était présent à l’époque pendant l’embargo irakien. Depuis nous savons que le type a causé la mort de 500 000 enfants irakiens !

        Mais tout le monde s’en fout. Lui, comme G.W.Bush & Tony Blair sourient à la télé, font des “coucous” de la main à une foule de zombies face caméra, et tout continue comme avant…personne ne pense à entériner une action de justice internationale contre eux comme en son temps le juge Garzon l’avait fait vis à vis du dictateur Pinochet.

        Personne !


        • patatufle09 Le 18 mars 2017 à 07h33
          Afficher/Masquer

          L’ethnocentrisme sauce moderne. Légitime de dénoncer la tyrannie du dictateur des tropiques et d’oublier les conséquences humanitaires et sanitaires de notre crise économique. 500000 morts du cancer supplémentaires sur la période 2008-2010 relative à l’explosion du chômage dans les pays de l’OCDE. D’autres préfèrent se suicider avant d’être affectés par cette épidémie soit 13000 victimes supplémentaires au sein de cette immaculée organisation. Bien entendu le gros des victimes se trouvait dans les pays ou la couverture sociale était moindre, l’Espagne, l’Angleterre et la super puissance Américaine. Vous comprenez qu’il est plus facile pour nos dirigeants de pointer la maléfique lune syrienne au chômeur cancéreux qui te bade le doigt…proverbe Fabusien???


    • Alfred Le 16 mars 2017 à 07h18
      Afficher/Masquer

      Il me semble que des réfugiés syriens avaient porté l’affaire Fabius- bon-boulot-nosra devant la justice française (apologie etc..) . Savez vous où ça en est?


    • Cédric Le 16 mars 2017 à 08h29
      Afficher/Masquer

      punition ? allons mon bon, cet homme a été récompensé par un fauteuil en cuir, président du Conseil Constitutionnel, c’est dire l’état de ce pays…


    • Boulouis Le 16 mars 2017 à 08h57
      Afficher/Masquer

      Fabius mérite un procès et une condamnation pour avoir manipulé et avoir aidé les rebelles à des fins de domination. Nous ne devons plus nous soumettre aux inepties des charlatans socialistes de ce GVT


    • jim Le 16 mars 2017 à 09h46
      Afficher/Masquer

      Il y a une autre question que je trouve très importante, la plus importante peut être bien :

      comment un homme pareil, étant donné son parcours et les signaux rouges qui y figurent en nombre (liste ici), peut il être nommé à la tête d’un Conseil Constitutionnel?

      Complément indispensable à cette question :
      quel genre de système pourri à la moelle, dit de manière pompeuse “république” par certains, peut il mener à la promotion de ce genre d’homme à la tête du CC?

      etc


    • Nicole de Nicomaque Le 16 mars 2017 à 21h00
      Afficher/Masquer

      Je note aussi certaines imageries de mauvaise aloi au vu du personnage cité et d’une certaine réalité historique où l’on faisait nettoyer les trottoirs à des innocents avec une brosse à dents et une étoile jaune sous les crachats et les coups.

      Personnellement, je demande un procès en bonne et due forme vis à vis de M.Fabius et de M.Hollande pour avoir armer Al Qaïda en Syrie. Rien de plus et rien de moins.

      Mais c’est toute la politique étrangère qui a ce compte là doit être connue des citoyennes et des citoyens français. Et là, voilà un autre défi de transparence pour le futur ! Quand donc nos députés et nos gouvernants rendent-ils des comptes ?

      Jamais ! Nulle part !
      Même pas aux élections où les uns repassent les plats aux mêmes.


    • Cincinnatus Le 16 mars 2017 à 23h39
      Afficher/Masquer

      D’après Fabrice Epelboin Orange aurait été mandaté pour installer le système de surveillance de l’état Syrien afin de, d’après ses dires, “traquer les opposants politiques et les exterminer”.

      https://www.youtube.com/watch?v=mqUInAOfBWI&t=557s

      Je ne peux pas vérifier ses dires, mais si il dit vrai l’état français et donc Fabius devait être assez bien informé sur la situation.


    • christian gedeon Le 18 mars 2017 à 11h54
      Afficher/Masquer

      Tout çà a commencé bien avant les conneries de Fabius…Tout çà a commencé avec la gigantesque arnaque qu’ont été les “printemps arabes”.Et avant ces “printemps ” avec la guerre contre l’Irak.En Irak,je rappelle quand même qu’un pays a été bombardé jusqu’à plus soif,démantelé,occupé,ses populations soumises à un régime de massacres permanents…un pays qui ne connaît plus que la guerre depuis plus de vingt ans,sans mentionner la terrible guerre Iran/Irak! si bien induite par les occidentaux…et les initiateurs de ces terribles massacres ne sont en aucune façon inquiétés! Qui a déposé une plainte contre les Bush au TPI? personne..contre les cheikhs et autres émirs? personne.. Contre Blair,Sarkozy,Fabius et autres olibrius? personne…et pourtant ces gens là ont sur les mains le sang de centaines de milliers si ce n’est de millions de personnes. C’est un fait,et pas une supposition…quand des peuples acceptent sans piper mot d’être gouvernés par des bouchers,ils n’ont plus le droit de se plaindre …et c’est ce qui se passe.


  3. Louis Robert Le 16 mars 2017 à 01h47
    Afficher/Masquer

    “L’Occident terroriste” (Chomsky/Vltchek)… on y revient toujours, c’est NOUS!

    Pendant ce temps, scandale absolu, les réfugiés continuent d’échouer sur nos rives dans l’indifférence générale, devenue hostilité grandissante.


    • bats0 Le 16 mars 2017 à 06h27
      Afficher/Masquer
      • äge du faire Le 16 mars 2017 à 09h00
        Afficher/Masquer

        Je suis croyante mais par pitié laissez le PAPE dans son Vatican et ses prières.

        Car j’ai vraiment peur qu’il n’écoute pas les peuples qui souffrent, malgré ses airs bienveillants. Cherche -t-il les causes des malheurs des gens??


    • Scrib Le 16 mars 2017 à 09h23
      Afficher/Masquer

      NON, c’est pas nous !
      C’est eux ! C’est les décisionnaires de ces actes les fautifs !
      Pas moi… pas vous (sauf si vous êtes décisionnaire)

      Je ne porterai pas le fardeau d’une responsabilité qui ne m’incombe pas !
      Marre de me faire victimiser !
      Que chacun assume ses actes


      • Louis Robert Le 16 mars 2017 à 09h47
        Afficher/Masquer

        EUX ne tombent pas du ciel, Scrib. Ils sont là par NOUS, non pas parasites mais responsables de l’état de cette “démocratie”…


        • Flizz Le 17 mars 2017 à 12h47
          Afficher/Masquer

          Quand avez-vous voté pour Fabius ?
          quand avez-vous voté pour BHL et sa clique malfaisante ?
          Quand avez-vous voté pour Kouchner et son droit d’ingérence ?

          Non ce n’est pas NOUS !
          Certes nous votons pour un monarque, mais ce sont eux qui ensuite nomment qui ils veulent !
          Et c’est à eux de justifier pourquoi des types comme eux, sans aucune autre légitimité que leurs réseaux, sont mis à des places aussi stratégiques.

          Il serait aussi bon de se poser sérieusement la question de pour qui ils roulent, vu que ce n’est de toute évidence pas pour la France.


      • stefan poulev Le 16 mars 2017 à 11h29
        Afficher/Masquer

        mauvaise réponse. même si ce n’est pas moi, pas vous, personnellement, c’est notre pays, nos “valeurs”, notre “civilisation”. c’est vos frères et sœurs, vos amis et parents, collègues et époux, qui acquiescent à la propagande, qu’il est si difficile à déciller. et qui, surtout, vous stigmatiseront de ne pas être d’accord, et qui feront tout pour vous faire rentrer dans le droit chemin. donc, potentiellement, si vous, nous, ne résistons pas, c’est bien nous, et personne d’autre, qui en portons la responsabilité, de devoir changer la chose !!!


        • Perlinpinpin Le 16 mars 2017 à 20h31
          Afficher/Masquer

          Personnellement, même si on a le gouvernement qu’on mérite, je trouve que vous êtes sévère avec le “peuple”. Pour pouvoir choisir, encore faut-il en avoir la possibilité. Le poisson est pourri à la tête, c’est comme à l’armée. Le soldat dans sa tranchée, il y est pour quelque chose que le Colonel est un retardé mental issu d’une famille de dégénérés à qui on confie par tradition ce type de poste? Non!


          • tepavac Le 17 mars 2017 à 07h08
            Afficher/Masquer

            A l’armée certes, mais dans un bureau de vote, à l’abri des curieux et de la police, comment expliquer le choix systématique pour des virus de la politique nationale, et international?

            Montesquieu affirmait qu’il y a deux sorte de corruption, celle des gouvernants, que le peuple peut chasser.
            Celle du peuple lui même, et je crains que ce peuple là est perdu, il suffit de regarder les sondages d’opinion pour constater que les meurs de France ont totalement été corrompu par l’idéologie des globalistes, pour ne pas dire, par des escrocs en bande organisée.


  4. Pegaz Le 16 mars 2017 à 01h57
    Afficher/Masquer

    L’embargo sur les armes, un mirage, une illusion ! Par contre celui contre les Syriens il est bien réel.

    08 février 2017 – Leslie Varenne – Note de voyage
    Alep, la douleur et la honte
    https://www.iveris.eu/list/notes_de_voyage/249-alep_la_douleur_et_la_honte

    14 mars 2017 – Leslie Varenne – Note d’analyse
    Hôpitaux d’Alep : la sale guerre…
    https://www.iveris.eu/list/notes_danalyse/253-hopitaux_dalep__la_sale_guerre___


  5. Kiwixar Le 16 mars 2017 à 02h03
    Afficher/Masquer

    Et des armes livrées gratuitement aux « rebelles » donc payées par le contribuable français. A la guerre, il y a toujours 2 gagnants : les marchands d’armes, et les banquiers auprès desquels l’Etat (le contribuable) s’endette. D’où l’intérêt pour les banquiers et les marchands d’armes de posséder les merdias, même si ceux-ci perdent de l’argent.


    • bats0 Le 16 mars 2017 à 06h18
      Afficher/Masquer

      C’est exactement la remarque que j’étais en train de me faire : une fois que les médias sont contrôlés, toutes les possibilités sont ouvertes pour les oligarques, surtout s’il s’agit de commerce contrôlé (vente d’armes avec ou sans embargo du pays destinataire de la livraison).
      Tout ceci démontre à quel point il est important que l’origine de l’information ne soit pas concentrée par un même système médiatique privé.
      Par contre je ne vois pas pourquoi une agence de presse généraliste doit être au service de cette même oligarchie, ou bien on nous aurait trompés sur la qualité de la marchandise (le libéralisme fonctionne à sens unique ? ) ???


    • Ovuef2r Le 16 mars 2017 à 07h06
      Afficher/Masquer

      D’où l’interdiction faite par le Comité Natioanl de la Résistance de leur interdire de posséder des journaux, interdiction mise en place après 1945 et levée, dans l’indifférence générale, par Francois Mitterand 50 ans plus tard quand tout le monde (ou presque) avait oublié pourquoi elle avait été imposée.


  6. Seraphim Le 16 mars 2017 à 02h11
    Afficher/Masquer

    En même temps Fabius ne faisait là que du théâtre. Il proposait des livraisons qui avaient déjà été faites, commencées en tout cas, comme l’a reconnu Hollande plus tard, dès 2012! Des actions sournoises d’abord, suivies de déclarations blanchissement. Il a réitéré cette tactique en disant que “Bachar ne méritait pas d’être sur terre” après avoir amorcé des préparations d’assassinat. Qui n’a pas marché car les transfuges du cercle de Bachar el Assad avaient aussi rusé. Deux échecs.


  7. Logic Le 16 mars 2017 à 02h16
    Afficher/Masquer

    Dans un monde même pas idéal juste normal, il serait condamné pour le double scandale du sang contaminé et de la contamination (ou propagation) du sang au Moyen-Orient.
    Fabius, comme Al-Nostra, n’a pas fait “du bon boulot”. Euphémisme.


    • Georges Clounaud Le 16 mars 2017 à 07h27
      Afficher/Masquer

      Pour le scandale du sang contaminé Fabius était responsable mais pas coupable, pour le dossier syrien il a été irresponsable ET coupable…


    • Vareniky Le 16 mars 2017 à 09h49
      Afficher/Masquer

      Charon accueillant Fabius aux Enfers pour lui faire traverser l’Acheron:
      “Entre ici, Laurent Fabius, avec ton terrible cortège. Avec ceux qui sont morts dans les caves sans avoir pu parlé, aux médias — et même, ce qui est peut-être plus atroce, en ayant parlé mais qui n’ont pas été écoutés!”


  8. Pegaz Le 16 mars 2017 à 02h22
    Afficher/Masquer

    Une déstabilisation, un changement de régime prémédité, relevé par Roland Dumas et Wesley Kanne Clark et le câble de 2006 fuité par Wikileaks (en traduction française) livre intentions et stratégie pour « démocratiser » ce pays.
    Comment influencer le gouvernement arabique national syrien à la fin de l’année 2006
    http://www.wikileaks-forum.com/french/315/plusdcomment-influencer-le-gouvernement-arabique-national-syrien-fin-2006/23229/


  9. Pegaz Le 16 mars 2017 à 02h36
    Afficher/Masquer

    A l’aide d’une chronologie d’articles, les débuts de ce conflit revu et corrigé.
    http://arretsurinfo.ch/la-revolution-syrienne-qui-nexistait-pas/


  10. DUGUESCLIN Le 16 mars 2017 à 04h46
    Afficher/Masquer

    On pourrait admettre, de mauvais gré, que des raisons géo-stratégiques poussent à la guerre, mais quand un ministre roule pour des intérêts étrangers contraires à ceux de son pays, c’est une haute trahison. La France n’a rien gagné, mais a beaucoup perdu dans cette guerre par procuration. En dépenses inutiles (à chiffrer), en accueil d’immigrés qui ont fui les “rebelles” terroristes, en perte de marchés, en sécurité intérieure et en crédibilité sur le plan international.


  11. basile Le 16 mars 2017 à 05h28
    Afficher/Masquer

    c’est curieux que ce genre de pratique (armer des opposants) ne soit pas appelé crime de guerre, puisque ça débouche toujours sur une hécatombe, sur une vrai guerre, la destruction d’un pays.

    D’autant plus curieux car ce mot (crime de guerre) a encore été prononcé il y a quelques jours à l’ONU, mais contre le régime.


    • Scrib Le 16 mars 2017 à 09h29
      Afficher/Masquer

      Normal…
      Wikipédia (1er ligne)
      La notion de crime de guerre ne concerne que les militaires ou les autorités qui les commandent

      Les rebelles ne sont pas des militaires… ce sont des rebelles… donc pas possible de leur adossé un crime réservé aux militaires

      C’est pas magnifique la sémantique…
      (en tout cas, je ne serai pas étonné que la raison soit la)


      • tepavac Le 16 mars 2017 à 09h35
        Afficher/Masquer

        (en tout cas, je ne serai pas étonné que la raison soit la)

        Pas la “raison”, l’excuse ou le prétexte, ou encore la justification.


      • Alfred Le 16 mars 2017 à 14h00
        Afficher/Masquer

        Il me semble que la notion de chaine hiérarchique de fait suffit à définir une partie combattante organisée (fut elle rebelles et vêtue des couleurs de l’arc en ciel) et autorise à parler de crimes de guerre pour les rebelles. Par ailleurs chacun peut en tant qu’individu être poursuivi.


      • Subotai Le 16 mars 2017 à 15h14
        Afficher/Masquer

        Il s’agit de logique: un rebelle est un hors la loi, comment donc un système de Lois pourrait s’appliquer?
        Un rebelle est détruit, ou amnistié s’il se rend ou s’il gagne.


  12. Nerouiev Le 16 mars 2017 à 06h30
    Afficher/Masquer

    Qu’on ne me dise pas qu’un Ministre des affaires étrangères (Fabius) en poste n’était pas au courant de la volonté de casser la Syrie, quand Roland Dumas raconte la volonté des Anglais et des USA d’agir délibérément dans ce sens avant les premiers événements.
    https://www.youtube.com/watch?v=BH9SHxetO1I


    • tepavac Le 16 mars 2017 à 09h45
      Afficher/Masquer

      Oui mais bon, lorsqu’on a un fils kidnappé par les “Autorités judiciaires” d’un pays racketteur, le choix de la vertu et de la morale est limité.
      Surtout pour un repris de justesse… anobli au rang de Président des sages….

      C’est une constante pour USS de mettre au “pouvoir” d’un pays tiers des malandrins malléables et corvéables a souhait. C’est même logique et très pratique.

      A quoi bon s’allier avec un intrus qui a du caractère, de l’honneur et qui rut dans les brancards à la moindre injustice…

      Mais qui a désigné fabius au quai d’Orsay???


      • Louis Robert Le 16 mars 2017 à 10h00
        Afficher/Masquer

        Point de départ, QUI a élu un Fabius?

        Tombé du ciel, le Fabius?


        • tepavac Le 16 mars 2017 à 12h46
          Afficher/Masquer

          C’est toute le problème qui nous incombe, et qui nous torture l’esprit!
          Parfois, par lassitude, je me dis qu’il ne sert à rien de se battre pour un monde meilleur, que de toute façon seule la “loi du plus apte” prévaut, car impossible d’avoir une entente intelligente entre nos semblables.

          C’est ce que font 90% du troupeau, suivre un parti, une doctrine, un charismatique ou une mode. Mais plus généralement, il faut bien l’avouer, on accepte toutes ces horreurs par égoïsme, juste par ce que l’on croit au fond, que ces vilénies sont exécutées pour notre bien être quotidien.

          Par ce que si nous étions réellement sincères avec nous même, nous serions tous devant les Assemblées pour manifester notre indignation.

          Non pas avec des armes, non pas avec des cris, mais par un silence lourd de désapprobation.


      • Violette Le 17 mars 2017 à 22h10
        Afficher/Masquer

        Euh… Qui l’a nommé? Certainement le président des “singes”!!


  13. Vincent P. Le 16 mars 2017 à 07h29
    Afficher/Masquer

    Influent-c, suffisant, servile et cupide, certainement trop idiot pour être parfaitement cynique, et dans tous les coups bas de l’État Profond pendant/depuis des décennies;
    Aussi visqueux qu’une anguille. Une sorte de petit Donald Rumsfeld, qui est lui même une métaphore…
    Son passage au Quai d’Orsay fut en soi une forfaiture, et si justice il y avait, il serait passible de comparaître -entre autres- pour Haute Trahison !


  14. moshedayan Le 16 mars 2017 à 07h46
    Afficher/Masquer

    Vincent P, vos qualificatifs sont incompatibles en principe avec le fait qu’il est maintenant au Conseil constitutionnel (Hollande a fait très fort pour placer les siens, avec des complicités de droite).
    L’oeuvre de Fabius, c’est aussi pour moi Maïdan à Kiev, une visite qui a embrouillé, favorisé le coup d’Etat – en tant que Français je réclamerais l’ouverture des archives, d’une enquête. Maïdan, c’est en résultat des milliers de morts au Donbass.
    Je doute que Fabius rende des comptes, car le Quai d’Orsay, une partie de la Droite et les socialistes dans leur immense majorité se tiennent la main – tant l’affaire est dangereuse -comme pour la Syrie.


  15. Fabrice Le 16 mars 2017 à 08h58
    Afficher/Masquer

    La question des 70000 morts viendra comme d’autres affaires plomber la “carrière” politique de cet individu surtout qu’il ne précisait pas la répartition des morts et amalgamait tout sur le dos du gouvernement en place.


    • RGT Le 16 mars 2017 à 20h01
      Afficher/Masquer

      Sa carrière ne risque plus rien à moins qu’une révolution ne vienne faire sauter la Vè ripouxblique.

      Désormais, en tant que membre du CC il est TOTALEMENT INTOUCHABLE.

      C’est sans doute pour ça que les anciens présidents déchus viennent tous pantoufler dans cette institution “vénérable” (vénérienne serait plus approprié).

      A mon avis, le Grand Charles aurait mieux fait de se casser une jambe le jour où il a proposé cette nouvelle constitution.

      Et surtout il aurait dû tout saborder en partant. Ses successeurs en ont réellement fait la pire des ignominies “despocratiques” de tous les temps.

      Nous ne sommes pas près de ne plus avoir à payer pour les décisions arbitraires de ce type.
      Même s’il ne fout plus rien, il nous coûte encore une véritable fortune payée par nos impôts.


  16. RAS Le 16 mars 2017 à 09h05
    Afficher/Masquer

    A VOIR ABSOLUMENT :
    Voilà comment envoyé spécial sur France 2 tentait au même moment de nous vendre les décapiteurs modérés :
    https://vimeo.com/99533960

    Fin juillet 2012, les islamistes occupaient le poste frontière de bab al Hawa entre la Turquie et la Syrie, à l’ouest d’Alep. Fiers de leur conquête cette bande d’abrutis se sont filmés. A l’époque, dans tous les médias français on essaye de nous faire croire que l’armée syrienne libre ne sont pas des islamistes et n’ont rien à voir avec al-qaeda, al-nosra ou Daech. Pourtant, vous le voyez le drapeau de DAECH à 9 secondes sur la vidéo ?
    https://www.youtube.com/watch?v=a_D__1rZP04

    Dans les hautes sphères, tout le monde le sait depuis le début. Fabius savait parfaitement ce qu’il faisait. La complicité de la Turquie dans l’affaire ne fait aucun doute. Si vous cherchez un peu vous trouverez des dizaines de vidéos comme celles ci. Ceux qui nous gouvernent soutiennent les terroristes islamistes depuis le début. Tout cela met une fois de plus en lumière la gigantesque mafia qui dirige le monde occidental et rince le cerveau de nos enfants à longueur de journée.


    • Pierre Bacara Le 16 mars 2017 à 15h26
      Afficher/Masquer

      Il s’agit effectivement du drapeau de l’E.I. (ne pas cliquer sur “play”) :

      https://youtu.be/a_D__1rZP04?t=22


      • Pierre Bacara Le 16 mars 2017 à 16h00
        Afficher/Masquer

        Cliquer immédiatement sur “pause”, pardon.


    • Pierre Bacara Le 16 mars 2017 à 15h39
      Afficher/Masquer

      “Voilà comment envoyé spécial sur France 2 tentait au même moment de nous vendre les décapiteurs modérés”

      Je me permets de faire observer un détail : les réalisateurs de cette vidéo précisent “textuellement” : “le caméraman du groupe [syrien] est le seul qui parle anglais”. Les réalisateurs sont donc partis tourner dans un pays arabe sans même penser à se faire accompagner de quelqu’un qui parle l’arabe. C’est surprenant lorsque l’on sait la facilité qu’il y a à trouver, en France, quelqu’un qui maîtrise cette langue.


  17. Toussi toussa Le 16 mars 2017 à 09h24
    Afficher/Masquer

    L. Fabius fait partie du groupe des néoconservateurs actifs .
    Comment ces gens là arrivent à des postes de responsabilité pareils dans notre pays et au PS est un mystère de plus .


  18. eltrovar Le 16 mars 2017 à 09h53
    Afficher/Masquer

    Sa carrière, il s’en cogne, elle est largement derrière lui…


  19. Lysbeth Levy Le 16 mars 2017 à 10h17
    Afficher/Masquer

    Oui il faut le dire que Fabius est un des criminels qui nous gouvernent car ils sont nombreux à vouloir profiter de la chute présumée de l’état syrien. Oui Mr Fabius et ces relais médiatiques et sur internet soutiennent l’insoutenable : les djihadistes venus de 70 pays, escadrons de la mort en Syrie, qui ont assassinés 450 000 syriens, dont des soldats de l’armée régulière de ce pays indépendant jusque là. Toutes ces vies perdues pour du pétrole et du gaz voir faire passer de force des pipelines. Oui nous avons financés, entrainés, armé des djihadistes drogués au captagon. Il y a sur internet un réseau néocon qui tente de verrouiller le débat sur Fabius (a t’il vraiment dit ils ont fait du bon boulot ? en parlant des terroristes) en émettant l’idée qu’il n’a jamais dit ça. Mr Fabius est parait il malade et de ce fait n’aurait plus ces facultés, il devrait sortir de l’état en plus d’avoir été un criminel par deux fois. Le sang contaminé dans les années 80 …


  20. Betty Le 16 mars 2017 à 10h20
    Afficher/Masquer

    Cet analyse de février 2016 in Politico.eu est toujours d’actualité http://www.les-crises.fr/pourquoi-les-arabes-ne-veulent-pas-de-nous-en-syrie-par-robert-f-kennedy-jr/
    “Once we strip this conflict of its humanitarian patina and recognize the Syrian conflict as an oil war, our foreign policy strategy becomes clear.”


  21. Levy Le 16 mars 2017 à 10h30
    Afficher/Masquer

    Je me demande si ceux qui appuient les terroristes la-bas, ne sont pas les mêmes qui appuient les terroristes ICI dans les grandes capitales européennes pour justifier la politique de “remodélisation” du moyen Orient au profit des américains et de ses alliés dans la région


  22. some Le 16 mars 2017 à 10h33
    Afficher/Masquer

    cette phrase est révélatrice,

    > Et si les participants n’arrivent pas à se mettre d’accord, Paris et Londres décideront de livrer des armes à titre national aux rebelles, car la France “est une nation souveraine”, a ajouté Laurent Fabius.

    Pour les magouilles et pots de vin (reste à prouver dans ce cas ci, me direz vous) liés la France est souveraine, et il est urgent de se mettre au travail, pour tout les autres sujets, la donation de la france à l’europe, réduit grandement l’effort de travail.


  23. Iskander Zakhar Le 16 mars 2017 à 11h17
    Afficher/Masquer

    Bonjour,

    je ne suis pas spécialiste du droit international, mais il me semblait qu’il était interdit à un pays de livrer des armes à un pays en guerre ?
    Ou bien dis-je une énorme ânerie ?

    Bien à Vous.


    • Fabrice Le 16 mars 2017 à 12h26
      Afficher/Masquer

      A priori non seul un embargo de l’ONU a valeur de contrainte mais bon des pays (Usa, Russie , France R-U ,…) sont déjà passés outre en livraison ou en interdiction.


    • kasper Le 17 mars 2017 à 12h40
      Afficher/Masquer

      Je pense qu’une précision importante ici c’est que ces armes n’ont justement pas ete livrées a un pays.


  24. Chris Le 16 mars 2017 à 11h44
    Afficher/Masquer

    la politique de Fabius ?
    Un fervent alignement sur la politique étrangère des Etats-Unis, doublé de forts relents colonialistes propres au passé de la France !


  25. Violette Le 16 mars 2017 à 12h26
    Afficher/Masquer

    Un ministre qui a soutenu le terrorisme tout court…en long et en large. Point. Il n’y a pas qu’en Syrie que la France oeuvre comme “homme de main” pour le compte Otanoatlantiste partout où il a été décrété par “Big Brother” que la “démocratie” devait être imposée par la force… Comme par hasard dans des pays regorgeant de matières premières fossiles et/où représentant un enjeu géostratégique quelconque. Fabius n’a jamais été un naïf. Il sait très bien pour qui il “bosse” et est payé en conséquence pur ce faire, au même titre que les Kouchner et autres BHL…


    • Baron Le 16 mars 2017 à 23h00
      Afficher/Masquer

      Et quels intérêts défendent-ils, réellement ? l’OtanoAtlantisme … vraiment ? C’est là le coeur du problème …


    • Le modéré Le 17 mars 2017 à 20h47
      Afficher/Masquer

      Grosso modo, il ne s’agit point de représenter l’Etat mais de spéculer au profit de son propre intéret.. Il n’y a rien d’étonnant puisque le systéme qui date de plusieurs siécles est toujours reconduit avec une oligarchie qui émane des affaires pour y retourner à l’issue de son mandat. D’une facon étonnante, on ne s’intéresse plus à l’activité des présidents une fois devenus simples citoyens


  26. Schuss Le 16 mars 2017 à 14h16
    Afficher/Masquer

    Les hommes politiques prennent des engagements qui impacte la France entiere et L’argent public est utilise pour satisfaire ces décisions. Il serait donc normal que ces memes hommes politiques soient responsables et juges coupables quand les decisions qu’ils ont prises n’etaient pas les meilleures options. La responsabilite politique engage un gouvernement mais elle doit egalement engager les hommes qui prennent les mauvaises decisions. Pour eviter cette situation il faut donner a l’assemblee tous les moyens de decider des orientations politiques du gouvernement. De cette manière les mauvaises decisions sont collegiales et difficilement penalisables…notre modele democratique a du plomb dans l’aile et nous devons trouver un meilleur outil de gouvernance !


    • Le modéré Le 17 mars 2017 à 21h10
      Afficher/Masquer

      Le systéme instauré date de plusieurs siécles. Étonnamment on l’a maintenu du moment que l’oligarchie y a trouvé son confort. La démocratie , la liberté des citoyens de désigner leurs élus n’émanent plus du concret mais de l’abstrait mettant en oeuvre toute la technologie disponible pour leurrer ou influencer la décision du simple citoyen. Il faut faire table rase de tout ce qu’on avait inculqué depuis que nous étions adolescent et jusqu”à un age adulte. Avec une petite reflexion, on arrivera à réaliser que les doctrines d’avant ne sont plus adaptées au présent. J’ai commencé à démanteler plusieurs théories des auteurs considérés comme dieux hormis deux: Schumpeter l’autrichien et Keynes le britannique voir lamrani.over-blog.com (séparer l’ivraie de la graine)


  27. serge Le 16 mars 2017 à 15h37
    Afficher/Masquer

    On oublie juste une lichette que nous sommes revenus dans l’OTAN (administrée par les US), que C. Lagarde, après DSK, est à la tête du FMI (plus gros contributeur US), que nos représentants à l’ONU votent systématiquement comme les US et UK, que les US assurent la logistique de nos troupes en Afrique sub-saharienne, comme ils l’ont assurée pendant notre lâchage de bombinettes en Lybie, etc… Bref si les US nous demandent d’avoir le même avis que le leur, voire d’être un peu plus en avance de phase, personne ne va s’opposer. Et ça coûte pas cher de causer à un micro. Nous sommes devenus un petit pays qui, en outre, a un peu plus de mal chaque année avec ses fins de mois. Alors, faire du Villepin maintenant…


    • Fritz Le 16 mars 2017 à 17h14
      Afficher/Masquer

      C’est assez décourageant, mais ce n’est pas une raison pour capituler.
      Dénoncer la trahison atlantiste est plus que jamais nécessaire.

      Les traîtres : Chirac, Sarkozy, Fillon, Hollande, Fabius, Ayrault, et j’en passe.


      • Le modéré Le 17 mars 2017 à 21h31
        Afficher/Masquer

        En somme tous les politiciens qui se retrouvent au gouvernait des Etats. Ils se ressemblent et ont des affinités communes et des intérets communs


    • Le modéré Le 17 mars 2017 à 21h27
      Afficher/Masquer

      Cette Union Européenne n’a rien apporté de consistant malgré son élargissement à l’Est. Elle demeure toujours inféodée aux USA, Il faut dire qu’il existe des divisions flagrantes entre ses membres. Seuls les allemands et les britanniques constituent la force essentielle de cette union. La preuve, l’Allemagne dicte ses conditions dans toute perturbation de systéme monétaire. L’Angleterre consciente de la restriction imposée dans la sphére européenne a préféré une autonomie qui lui rend son statut nominal.
      Les autres Etats comptent peu malgré leur nombre. En divergence interne ils préférent chacun en ce qui le concerne s’atteler à une grande puissance qui n’est autre que le USA quitte à corrompre les accords passés entre partenaires


  28. totor Le 16 mars 2017 à 17h35
    Afficher/Masquer

    Un article nuancé qui vaut la peine d’être lu, en particulier par l’auteur de ces lieux:

    http://www.agoravox.fr/actualites/medias/article/desintox-sur-fabius-et-le-front-al-190293


  29. Papagateau Le 16 mars 2017 à 21h00
    Afficher/Masquer

    Trois sujets enfilés dans un seul article :
    – Sondage décevant bidonné par les Médias menteurs (ici le Figaro).
    – L’état des charges (absentes) dans l’affaire du MH17 en Ukraine + accusateur plus que soupçonnable + responsabilité média.
    – L’Europe d’un masochisme stupide avec les sanctions “anti-Russes”.

    http://www.chroniquesdugrandjeu.com/2017/03/degenerescence.html

    La propagande des médias occidentaux est le lien entre les trois.


  30. jessim Le 17 mars 2017 à 14h46
    Afficher/Masquer

    C’est quand même marrant cette capacité qu’a l”état français à passer au dessus des embargos européens quand elle le souhaite. S’il fallait annuler la clause de travailleurs détachés alors là non seigneur ! On respecte les clauses mais s’agissant d’armer de parfaits inconnus (je ne m’embarrasse même plus avec leurs termes de modérés) on joue les rebelles et on ne respecte pas les règles.

    Le problème de la classe dirigeante est qu’elle voit le monde musulman comme un monde monolithique. Erreur grossière : le monde musulman est loin d’être uniforme et la Syrie donnait une idée de cette mosaique (chrétiens, druzes, kurdes, sunnites chiites…). Lorsqu’il y a une mosaique de religion et d’ethnie, le peuple choisira toujours celui qui fait régner l’ordre et pas la terreur.

    Du coup Bachar est plus populaire que jamais surtout qu’il ne s’est pas échapper de son pays lorsque les combattants en 2015 était à moins d’une centaine de Km de son palais. La Russie n’a pas laissé tomber Bachar, la Turquie a tourné le dos à l’occident et même le Qatar a abandonné les rebelles sans compter l’arrivé de Trump au pouvoir… En d’autres termes sur la Syrie la classe dirigeante française a montré littéralement toute sa médiocrité.


    • Violette Le 18 mars 2017 à 12h42
      Afficher/Masquer

      C’est l'”avantage” de faire partie de ceux qui décident à qui et pourquoi imposer un embargo… La France a, depuis longtemps choisi son camp, celui des félons et des tortionnaires. Cette horde barbare dont le seul but est de soummettre les peuples…LEURS RICHESSES au service exclusif de leurs intérêts qui ne sont autres que ceux des pilleurs de grands chemins d’autre fois, avec tout de même les moyens -effrayants- d’aujourd’hui.


Charte de modérations des commentaires