Les Crises Les Crises
6.juin.20196.6.2019
Article LesCrises

6 juin 1944 – 6 juin 2019

Petits rappels… Les 80 millions de morts de la seconde guerre mondiale : Soulignons que les 25 millions de soviétiques morts se répartissent principalement par nationalité en : Russie : 14 millions (13 % de la population de 1940) – 7 M de soldats, 7 M de civils ; Ukraine : 7 millions (16 %) […]
Merci 11721
J'envoie

Petits rappels…

Les 80 millions de morts de la seconde guerre mondiale :

 morts de la seconde guerre mondiale décès pertes deuxième

Soulignons que les 25 millions de soviétiques morts se répartissent principalement par nationalité en :

  • Russie : 14 millions (13 % de la population de 1940) – 7 M de soldats, 7 M de civils ;
  • Ukraine : 7 millions (16 %) – 1,7 M de soldats, 5,3 M de civils (NB. Il s’agit surtout des civils Ukrainiens du Centre et de l’Est, hors Galicie – sauf pour les Juifs) ;
  • Biélorussie : 2,3 millions (25 %) – 0,6 M de soldats, 1,7 M de civils.

Les pertes militaires en Europe durant la deuxième guerre mondiale :

 morts de la seconde guerre mondiale décès pertes deuxième

Et en Asie :

 morts de la seconde guerre mondiale décès pertes deuxième

Et le total des morts militaires par pays :

Ainsi – et en lien avec les soucis actuels… :

 morts de la seconde guerre mondiale décès pertes deuxième

(N.B. : c’était juste un rappel factuel. Comme le souligne Daniel Schneidemann, OUI, bien sûr que le fait que l’URSS ait été envahie et pas les USA, joue – tout comme la folie stalinienne, les purges, l’impréparation etc. Je souhaitais juste répondre à ceux qui, comme sur France Culture disaient que « Poutine « gâchait un peu la fête » des commémorations du D.Day » ou comme BHL d’annuler l’invitation de Poutine… Et rappeler QUI avait brisé l’armée nazie…)

Voilà où était le front de l’Est le 6 juin 1944 (entre le orange 30/04 et le violet 19/08) :

 morts de la seconde guerre mondiale décès pertes deuxième

Quoi qu’il en soit, respect pour tous les soldats, quelle que soit leur nationalité, qui ont donné leur vie pour notre liberté…

Documentaire :

Extrait du soldat Ryan :

P.S. Merci à Philippe pour les images 🙂

Commentaire recommandé

Résistance // 27.06.2014 à 18h10

Et les attentats du réseau Gladio / Stay Behind ? C’est pas les yankees peut-être ?
Munich, Bologne, Belgique, puis la Serbie, aujourd’hui l’Ukraine, la Maison des syndicats… Vous comprenez ce qui se passe en Etats-Unis d’Europe ?

352 réactions et commentaires - Page 3

  • Ando // 08.06.2019 à 10h38

    Du côté allemand, le total des pertes ont été revues par Rüdiger Overmans à 5.533.000 de tués, dernière évaluation fiable (Wikipedia est rarement à jour…). Le total des pertes (tués et disparus) sur le front russe des forces de l’Axe qui attaquèrent l’Union est de 6,2M. Soit un ratio de 1,13 tués soviétiques pour 1 tué des forces de l’Axe. On est très loin de la légende urbaine qui veut que pour 1 tué des forces de l’Axe on compte 10 victimes soviétiques.

    Le plus gros des pertes sont civiles: 16 millions dont 10 millions pour les pertes directes (victimes de guerre et des persécutions allemandes) et 5,6 millions pour les pertes civiles indirectes (2,2 millions de travailleurs forcés déportés en Allemagne, 3,4 millions de surmortalité dans les territoires non occupés). En 1995, l’Académie russe des sciences publia un rapport indiquant que 7,4 millions de Soviétiques étaient décédés du fait des persécutions et des exactions nazies.

      +0

    Alerter
  • Djulz // 08.06.2019 à 11h10

    Les soviétiques ont payé le prix fort mais n’oublions pas :
    Le plus important stratège du conflit a l’Est était le général HIVER (jusqu’en 1943).
    Les soviétiques ont littéralement noyé dans leur sang les allemands, vague après vague, stratégie folle inhérente à la brutalité du régime.
    Comment comparer un pays envahi sur son sol et un pays qui projette ses troupes sur un territoire adverse? Ca n’a aucun sens!
    Minimiser les pertes des USA en déplorant qu’ils n’aient pas perdu plus d’hommes ou encore pas eu des pertes civiles mais surtout en réfutant leur projection énorme en moyens & en hommes en Normandie, Afrique du Nord & Italie c’est du trolling.
    L’URSS & les Nazis ont envahi les pays baltes la Pologne. D’ailleurs pendant 50 ans les massacres de polonais a Katyn sont dissimulés. Aujourd’hui les kleptocrates de Moscou se cachent derrière le concept de « russuphobie » pour maintenir leur privilèges et se maintenir au pouvoir.
    Vu la nature de l’etat Russe on ne peut que comprendre l’embarras à les inviter lors de commémorations. Je n’accepterai pas chez moi quelqu’un qui a fait parti du NKVD, KGB, ou CIA mais les millions de morts russes,ukrainiens, baltes, finlandais, tatars etc…Les nazis ont tués moitié moins des peuples de l’URSS que les dirigeants soviétiques!

      +2

    Alerter
    • Ando // 09.06.2019 à 15h32

      L’Allemagne nazie est responsable direct du déclenchement du second conflit mondial, qui fit environ 47 millions de morts en Europe (de même que l’Allemagne du Kaiser est responsable très probablement du déclenchement du premier conflit mondial qui fit 19 millions de morts en Europe). Merci de relire vos manuels d’histoire soviétique pour y chercher si on y trouve quelque chose d’équivalent.

        +0

      Alerter
  • Vltava // 08.06.2019 à 23h54

    Autre source…
    https://gaideclin.blogspot.com/2015/05/les-etats-unis-vainqueurs-militaires-de.html
    Etrait :
    1- Contribution militaire aux pertes.
    S’agissant du niveau de ces pertes, une évaluation étasunienne donne 400.000 pour les pertes de l’US Army dont sans doute 230.000 en Europe et Afrique du Nord. Les pertes de la Wehrmacht ont été revues à la hausse ces dernières années (de 4.000.000 initialement à 5.533.000 aujourd’hui). Les pertes soviétiques ont été recalculées à trois reprises entre 1945 et 1991. Les tués au combat de l’Armée rouge représentent près de 5.000 morts par jour, soit des pertes journalières quatre fois plus élevées que celles subies par l’armée impériale russe sur ce même front de 1914 à 1917.
    La commission d’historiens constituée en 1987 en Fédération de Russie évalua le bilan des pertes à 26,6 millions dont près de 10 millions de tués pour l’Armée rouge, 10 millions pour les pertes civiles directes et 7 millions pour les pertes civiles indirectes (surmortalité)……. »Lire tout l’article.

      +0

    Alerter
  • MICHEL // 09.06.2019 à 12h55

    suivant que les intervenants sont de droite ou de gauche ils commentes les faits d’une façon qui les avantages, dans les deux cas ils oublis de gros détails. A quand une histoire réelle non revue par la politique.

      +0

    Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications