Source : Télérama, Samuel Gontier, 17-06-2016

« La menace terroriste est au plus haut, des policiers ont été assassinés, l’Euro a débuté », énumère Ruth Elkrief, dont l’interlocuteur, Fabrice Angei, secrétaire confédéral de la CGT, répond en direct du siège de la centrale, à Montreuil, mercredi dernier. « Et néanmoins, vous ne considérez pas que votre mouvement contre la loi travail qui a commencé il y a QUATRE mois [c’est la présentatrice qui insiste] peut s’arrêter, se modérer, se reporter, par solidarité, par responsabilité ? » Mais non, le syndicaliste refuse catégoriquement de faire preuve de responsabilité, de solidarité avec les policiers et l’Euro assassinés. Alors même que les images accompagnant son scandaleux discours montrent clairement l’association de la CGT aux violences des casseurs :

la-tele-prone-le-retablissement-de-la-torture-a-la-francaise,M347923

« Monsieur Angei, reprend la présentatrice de BFMTV, d’une patience infinie face au fanatisme de l’irresponsable syndicaliste, vous savez que quand des organisations syndicales prennent la responsabilité de manifestations, elles sont aussi responsables des dérapages. » « Dérapages », quel doux euphémisme pour désigner les attentats perpétrés par « les hordes de manifestants violents » repérés par Bernard Cazeneuve ! « Le préfet de police de Paris déclare qu’une petite partie des manifestants de la CGT ont eux-mêmes participé à des actes de violence, qu’il y a eu des formes de solidarité passive. » Si c’est le préfet qui le dit, rien ne sert de nier. D’ailleurs, un bandeau placé sous le syndicaliste avertit le téléspectateur de l’indécente ambigüité de ses propos :

la-tele-prone-le-retablissement-de-la-torture-a-la-francaise,M347942

Ruth Elkrief poursuit la formulation de sa question-édito deux fois plus longue que le temps imparti aux réponses du syndicaliste afin d’atténuer la terreur qu’elles pourraient inspirer aux « Français » : « Vous savez combien les Français sont CHOQUÉS par ce qui s’est passé à l’hôpital Necker. Vous pourriez trouver d’autres formes d’expression. » Par exemple, défiler de 6 heures à 8 heures du matin entre Saint-Germain-de-Calberte et Saint-Martin-de-Lansuscle les derniers vendredis des mois de novembre des années bissextiles. « Vous ne pensez pas qu’aujourd’hui les Français vont beaucoup vous en vouloir de ce qui s’est passé ? » Comment le pourrait-il ? Il ne soucie absolument pas de ces « Français » dont Ruth Elkrief possède une connaissance intime.

la-tele-prone-le-retablissement-de-la-torture-a-la-francaise,M347940

« Dernière question, vous savez bien que la CGT a fait des tracts contre la police, des tracts qui ont été DÉNONCÉS. » Par les Français (de Ruth Elkrief). « Il ne faut peut-être pas être étonné ensuite de voir qu’il y a au sein de vos cortèges des hommes effectivement identifiés qui s’en prennent aux policiers. » Parce qu’en plus ils sont « identifiés » ? Qu’attend-on pour les placer dans des centres de rétention ?« Policiers qui par ailleurs ont la responsabilité de nous protéger contre le terrorisme. » Mais la CGT les en empêche en organisant des manifestations depuis QUATRE mois.

« A un moment donné, on a l’impression qu’on ne vit pas dans le même pays : il y a des gens qui sont dans la rue qui tapent sur des policiers et puis il y a des policiers qui nous protègent. » Ces « gens » sont schizos : ils tapent sur les policiers qui les protègent avec tendresse, dévouement et grenades de désencerclement. « On n’est pas ensemble, on n’est pas dans le même pays ? » Moi, j’ai choisi, je veux vivre dans le pays de Ruth Elkrief.

la-tele-prone-le-retablissement-de-la-torture-a-la-francaise,M347932

Terrifié par l’extrémisme radical du militant CGT, je me réfugie sur iTélé où se tient un opportun débat, « Faut-il interdire les manifestations ? », entre gens de raison – représentants de la droite modérée (Jean-Claude Dassier, de Valeurs Actuelles) et de la gauche de gouvernement (Françoise Degois). L’éditorialiste de Valeurs Actuelles soupçonne toutefois sa comparse d’avoir pactisé avec les ennemis de la République : « Ils ne viennent pas d’arriver sur le terrain parisien de la violence, vos amis les antifas ! »

« Arrêtez de dire “mes amis”, “les amis de la gauche”, se défend Françoise Degois. Vous ne pouvez pas prêter ce genre d’intention à un gouvernement quel qu’il soit ! »Tout de même, j’ai trouvé Manuel Valls bien indulgent avec les islamo-gauchistes ces derniers temps. Jean-Claude Dassier aussi : « Les antifas, les black blocks, tous ces gens-là, vous n’en avez pas arrêté un ! » « On a fait 43 interpellations », revendique Françoise Degois. « Oui, des interpellations. Mais ils sortent le soir même ! » Pour aussitôt incendier des voitures de police et saccager des hôpitaux pour enfants (de policiers tués).

la-tele-prone-le-retablissement-de-la-torture-a-la-francaise,M347930

Jean-Claude Dassier prend du recul : « On les a vus sur le barrage de Sivens, ils font mener une vie insensée aux Nantais avec l’aéroport. A Rennes, violence permanente. A Nantes, violence permanente. A Paris, violence comme on n’en a jamais vu. » C’est vrai, en 1871, les communards ne brisaient pas les vitres des hôpitaux pédiatriques. « D’où viennent-ils ? Qui sont-ils ? On dit qu’il y a beaucoup d’étrangers. » Ceux de la cinquième colonne. « Pourtant, aucune reconduite à la frontière ! Y en a-t-il en prison ? Non !!! » Confrontée à l’évidence du laxisme gouvernemental, Françoise Degois bredouille timidement : « Nous sommes dans un Etat de droit. » « Ah oui, et vous n’avez jamais interdit des manifestations du mariage pour tous, peut-être ?! », rétorque Jean-Claude Dassier, conscient que le zèle répressif de la gauche s’exerce uniquement contre les rassemblements de fervents républicains.

« La France donne une image d’elle-même qui est pitoyable », résume l’éditorialiste, répondant catégoriquement à la question mise en débat par Laurence Ferrari : « Il faut jusqu’à la fin de l’Euro suspendre toute manifestation publique. »Et même jusqu’à la fin du Tour de France. Des JO. De la saison 2016-2017 du championnat de Ligue 1, de la Coupe du monde de foot au Qatar et de toute compétition sportive se déroulant avant la fin du XXIe siècle. « Je vous rappelle qu’on est en état de guerre, en état d’urgence ! On veut faire la fête de l’Euro et quand on est en état de guerre, on ne tolère pas n’importe quoi ! » On ne tolère que l’Euro, ça va de soi.

la-tele-prone-le-retablissement-de-la-torture-a-la-francaise,M347944

Pour finir, Jean-Claude Dassier fait part de sa frayeur face au droit-de-l’hommisme revendiqué par notre Premier ministre mardi dernier à l’Assemblée. « Je reviens aux déclarations de Manuel Valls qui me traumatisent un peu. Nous n’échapperons pas à un débat sur l’ouverture de centres de rétention. Centres de rétention qui peuvent parfaitement fonctionner avec les centres de déradicalisation. » L’un ne va pas sans l’utre, il faut jouer la complémentarité. « On peut avancer là-dessus, convient Françoise Degois, le débat fait son chemin. »

Il me suffit de zapper sur France 5 pour constater que le débat fait du chemin et que je n’y échapperai pas. La première discussion de C à vous interroge en effet : « Faut-il un Guantánamo à la française ? » Le lendemain, iTélé renchérit au pluriel : « Des Guantánamo à la française ? » Pour ma part, je préférerais un Belzec à la française, c’est plus efficace et ça ne laisse pas de traces. A moins que nous ne nous reposions sur notre savoir-faire national : après tout, la gégène a déjà fait ses preuves sur les islamo-gauchistes du FLN.

la-tele-prone-le-retablissement-de-la-torture-a-la-francaise,M347934

Ce jeudi, Olivier Galzi reçoit aussi Christophe Caresche, député PS de Paris.

Lire la suite : Télérama, Samuel Gontier, 17-06-2016

Nous vous proposons cet article afin d'élargir votre champ de réflexion. Cela ne signifie pas forcément que nous approuvions la vision développée ici. Dans tous les cas, notre responsabilité s'arrête aux propos que nous reportons ici. [Lire plus]Nous ne sommes nullement engagés par les propos que l'auteur aurait pu tenir par ailleurs - et encore moins par ceux qu'il pourrait tenir dans le futur. Merci cependant de nous signaler par le formulaire de contact toute information concernant l'auteur qui pourrait nuire à sa réputation. 

37 réponses à À la télé, il y a urgence à débattre du rétablissement de la torture “à la française”, par Samuel Gontier

Commentaires recommandés

babelouest Le 04 août 2016 à 04h13

Dans ce cas, Docteur, Grodois, ce sont plusieurs centaines de personnes qu’il faudrait “déplacer” d’urgence : les “journalistes” en vue, le gouvernement, la moitié des parlementaires, le président, son entourage évidemment, les banquiers d’affaires, les patrons de grandes sociétés….

Moyennant quoi nous pourrions revenir à une démocratie qui actuellement n’existe PLUS DU TOUT.

  1. Micmac Le 04 août 2016 à 02h36
    Afficher/Masquer

    Careshe face à Chassaigne, ça vaut le détour :

    https://www.youtube.com/watch?v=AiesWkanV-4

    Ils sortent quand même facilement de leurs gonds ces soi-disant socialistes… Un peu de contradiction et c’est la fuite…


  2. DocteurGrodois Le 04 août 2016 à 04h01
    Afficher/Masquer

    Concernant le “Guantánamo à la française”, c’est une proposition soutenue par Pierre Conesa, mais bien sur de façon beaucoup moins putassière.

    Il s’agit d’éloigner sans retour les terroristes Français, mais aussi les civils Français ayant combattu dans une zone couverte par une résolution de l’ONU (Syrie, Ukraine, etc).

    Par exemple, au lieu de mettre un bracelet électronique a des terroristes avérés ou en puissance, on pourrait les envoyer radicaliser les mouettes à Kerguelen.

    Je ne plaisante qu’à moité. Une démocratie ça se défend, et la société n’a pas à tolérer et entretenir des individus qui veulent la détruire. Il faudra en passer par là mais il faudra l’appliquer de façon cohérente et juste, afin d’éviter de créer un bagne fourre-tout Cayenne 2.0.


    • babelouest Le 04 août 2016 à 04h13
      Afficher/Masquer

      Dans ce cas, Docteur, Grodois, ce sont plusieurs centaines de personnes qu’il faudrait “déplacer” d’urgence : les “journalistes” en vue, le gouvernement, la moitié des parlementaires, le président, son entourage évidemment, les banquiers d’affaires, les patrons de grandes sociétés….

      Moyennant quoi nous pourrions revenir à une démocratie qui actuellement n’existe PLUS DU TOUT.


      • francois Marquet Le 04 août 2016 à 08h15
        Afficher/Masquer

        Oui, bonne idée puisque la cour de la Haye ne juge que les méchants dictateurs, on devrait envoyer aux Kerguelen ceux qui ont détruit quelques pays en violant les résolutions de l’ONU ou la charte des droits de l’homme:
        Ce ne serait mondain, Davos en exil..


    • Annouchka Le 04 août 2016 à 08h16
      Afficher/Masquer

      “Des terroristes avérés ou en puissance”
      Purger sans pitié la sociétés des associaux qui n’ont pas encore commis de crime, mais qui vont en commettre, c’est sur, c’est ecrit dans leur histoire familiale… C’est bizarre, moi ça me rappelle quelque chose ( l’hygienisme criminologique du siecle passé, l’Allemagne nazie, par exemple.). Mais bon, j’ai sûrement l’esprit mal placé.
      Ce dont je suis sûre, c’est que la violence engendre la violence et que la répression n’a jamais empêché les criminels vraiment déterminés à passer à l’acte.


      • DocteurGrodois Le 04 août 2016 à 10h10
        Afficher/Masquer

        Je précise.

        Par “terroriste en puissance”, je n’entends que les militants actifs ayant subi une condamnation par un juge anti-terroriste.

        Par exemple l’un des assassins du prête de Saint-Etienne-du-Rouvray était assigné à résidence par un juge anti-terroriste. Ou bien le type en Bretagne qui a fait la logistique de Coulibaly, lui aussi assigné à résidence pour association terroriste…

        Ces gens devraient au moins être mis en taule. Il y a plein de gens qui prennent du ferme pour moins que ça.


      • Bigglop Le 04 août 2016 à 12h25
        Afficher/Masquer

        Annouchka,
        Attention à ne pas tomber dans le piège d’un eugénisme qui ne dit pas son nom comme l’avait fait Sarko :
        http://societe.aufeminin.com/forum/sarkozy-accuse-d-eugenisme-par-les-scientifiques-fd3348584


        • Annouchka Le 04 août 2016 à 20h07
          Afficher/Masquer

          Ben, c’est justement ce que je dis.
          Mais votre article est intéressant, il montre que ces idées eugénistes sont tres vendeuses politiquement, comme l’a bien compris Sarko.


    • Jibal Le 04 août 2016 à 08h33
      Afficher/Masquer

      Le Docteur Grodois, comme tout (mauvais) médecin qui se respecte, se contente de soigner les symptômes sans jamais s’attaquer aux causes…


      • bluetonga Le 04 août 2016 à 11h03
        Afficher/Masquer

        Il y a moyen de faire les deux en même temps. Nous sommes les premiers responsables du bourbier actuel, certes, et il est impérativement nécessaire de corriger ça en attaquant le mal à la racine (plus de néocolonialisme, plus de ghettos immigrés, plus de néolibéralisme qui privent les gens de moyens et d’existence), mais la mollesse de nos démocraties face à ceux qui les agressent délibérément ne fait qu’augmenter le problème.

        Et puis, ça serait plus reposant une première page avec comme gros titre : “Attentat suicide aux Kerguelen, 3 phoques et 12 pingouins parmi les victimes”.


    • TZYACK Le 04 août 2016 à 09h32
      Afficher/Masquer

      Instaurer un GUYANAMO pour mettre en valeur ce territoire par les S permettrait aussi de les empêcher de passer á l’acte et de les déradicaliser á moindres coûts ,


    • vincent Le 04 août 2016 à 10h13
      Afficher/Masquer

      Pierre Conesa, est un ancien des services de renseignement, et il raisonne en tant qu’ancien agent, si il dit des choses sommes toutes intéressante, il n’est pas non plus la voix des solutions les meilleurs.

      Il est pour moi dangereux de refaire sortir l’idée d’un camps de concentration, déjà que nos prisons y ressemble pas mal et créent des marginaux.

      Comme dit plus hauts, le jour où on arrêtera de foutre le bordel dans le monde, notre “démocratie” ne sera plus agressé, car pour infos, on a pas eu d’armée étrangère venu sur notre territoire pour nous posséder, comme n 40, par ailleurs les autres démocraties n’ont pas ce soucis car elles ne s’ingèrent pas dans es affaires qui ne sont pas les leurs.

      C’est plus raisonnable comme idée que de faire un camps de concentration.


    • Spiridon Le 04 août 2016 à 10h17
      Afficher/Masquer

      Suffirait tout simplement de ne pas demander à la Turquie de les renvoyer, les laisser passer à Raqqa et conclure un deal avec les Russes pour parfaire le boulot.
      C’est tout à fait absurde de les “réclamer” et puis de se demander comment les anéantir!


    • Amélie Le 04 août 2016 à 12h17
      Afficher/Masquer

      oui il faut faire primer le bon sens sur la morale naïve et avoir un système qui fonctionne, [Modéré]. Évidemment le problème sera que certains iront jusqu’à dire et faire en sorte que certains comiques ou écrivains méritent d’aller faire un tour au camp. Rien n’est parfait. Peut-être que la priorité reste des mécanismes de sanction des dirigeants pour les gens comme Blair ou Valls.


    • Loic Le 04 août 2016 à 14h51
      Afficher/Masquer

      Ces terroristes (et autres cf. Nice) sont les (“sous”-)produits de notre société qui préfère s’enrichir matériellement plutôt que socialement; à elle de s’en occuper.
      Ils sont une contre-partie sociale de notre système compétitif et de domination économico-autoritaire, en France et dans le monde. Celui qui tape le plus fort gagne.
      Proposer un Guantanamo en réponse, c’est au même niveau d’inhumanité que leurs actes. Oeil pour oeil?!..

      C’est l’exclusion qui les a amenés en bonne partie à cet extrême, plutôt que de les exclure encore plus ( aux Kerguelen, en Terre Adélie, ou sur la lune ?) et de ne pas s’en occuper, ne serait-il pas plus judicieux d’essayer autre chose, comme à l’inverse les entourer.
      Apparemment cette même société ne veut pas en assumer le coût; c’est un choix politique.


    • ajave Le 05 août 2016 à 09h05
      Afficher/Masquer

      La torture institutionnalisée n’est pas acceptable et probablement contre productive. Donc pas de Guantanamo à la française (ni à Kerguelen, ni sur l’île de Ré, http://www.franceinfo.fr/fil-info/article/un-guantanamo-la-francaise-sur-l-ile-de-re-une-declaration-grotesque-o-falorni-depute-de-charente-807387).
      Il faut par contre s’attaquer aux conditions de détention et à l’accès à la psychiatrie.


  3. Lt Anderson Le 04 août 2016 à 08h26
    Afficher/Masquer

    “À la télé, il y a urgence à débattre du rétablissement de la torture “à la française””

    Je suis sidéré… Bien la preuve que je ne suis plus trop la TV mainstream… D’accord de voir et lire ce genre de choses sur internet, mais que cela puisse débattu comme ça au grand jour sur une chaine “grand public”… Sidérant.


  4. Vegeta Le 04 août 2016 à 09h01
    Afficher/Masquer

    Il y a un truc qui m’a sauté et yeux et qui me choque “un peu” :

    http://www.les-crises.fr/wp-content/uploads/2016/06/la-tele-prone-le-retablissement-de-la-torture-a-la-francaiseM347923.png

    Si on regarde bien, on voit que les plans sont constitués de 2 images, à gauche avec le syndicaliste, et la droite avec les images de violences etc.

    Mais regardez bien en haut de l’image où normalement il doit y avoir la séparation entre les 2 images… on voit bien que l’image est découpée au dessus du bâtiment de la CGT pour que le plan de l’image de droite (avec les violences) déborde et se “mélange” avec le plan de gauche, ce qui fait qu’il faut vraiment se concentrer pour comprendre que c’est 2 images différentes si on regarde vite fait.

    Dommage qu’il n’y ai pas de lien vers la vidéo, je me demande comment ca rend en mouvement.


  5. georges glise Le 04 août 2016 à 09h48
    Afficher/Masquer

    dassier, droite modérée! vous rigolez. valeurs actuelles, c’est la droite extrême! et dans cette affaire, la cgt avait raison de défendre la liberté de manifester. et oui, il y a des commissariats où le passage à tabac a été rétabli, et oui, de nouveau l’action syndicale est criminalisée, comme chez goodyear à amiens!


  6. nico Le 04 août 2016 à 09h50
    Afficher/Masquer

    Un Guantanamo à la française …

    Le Canard enchainé en a déjà parlé ici :

    http://coolamnews.com/wp-content/uploads/2016/03/1603311826250095.jpg

    Stages de cirque , et … caresser des hamsters : )

    C’est ” à la française ” quoi …

    Avec tout ça plus des cours de mas cramé des petits coeurs des dessins et des bougies , pas de soucis on va la gagner cette guerre

    N’oublions pas les nounours en peluche et les fleurs par terre , c’est essentiel dans notre arsenal quand même.


    • vincent Le 04 août 2016 à 10h17
      Afficher/Masquer

      C’est toujours mieux que l’état de nos prisons actuel mais avfant de parler de hamster, il faudrait juste rendre leur dignité à ces gens, et leur permettre un certain dialogue.


    • Lisbeth Levy Le 04 août 2016 à 13h19
      Afficher/Masquer

      Et il y en a qui en réclame pour “les bonnes raisons” et contre les droits de l’homme en plus :
      http://www.lefigaro.fr/vox/politique/2016/07/29/31001-20160729ARTFIG00327-pour-combattre-l-islamismeen-finir-avec-la-religion-des-droits-de-l-homme.php
      Cet auteur justifie pratiquement les camps ou les américains avaient emprisonnés ces citoyens japonais pendant la guerre :

      “”Pendant la Seconde guerre mondiale, à la suite de Pearl Harbour, les États-Unis avaient enfermés dans des camps leurs ressortissants d’origine japonaise. La chose est aujourd’hui très critiquée au nom des droits de l’homme, mais dans le contexte de l’époque, elle a paru indispensable et légitime”.
      Et pourtant les témoignages ou souvenirs de ces japonais ne paraissent pas lui donner raison, ils ont de mauvais souvenirs de cette période ou leur intégrité envers la nation qu’il les a adopté était mise à l’épreuve.


      • vincent Le 04 août 2016 à 16h20
        Afficher/Masquer

        L’avantage c’est que l’on arrêtera de critiquer la Chine pour sa politique de “non droit de l’homme” haha; comme quoi on a jamais valu mieux que ceux que l’on critiquais avec arrogance


    • Roger Brunet Le 04 août 2016 à 20h25
      Afficher/Masquer

      Incroyable. Notre arme antiterroriste: Le hamster déradicalisateur…

      Merci pour le lien j’ai bien rigolé …. au début.

      Et pour ceux qui douteraient de la révélation du Canard enchaîné:
      http://www.mediation-animale.org/une-experience-de-mediation-animale-en-milieu-carceral/


  7. Jean-Paul B. Le 04 août 2016 à 10h15
    Afficher/Masquer

    C’est sûr nous ne vivons pas ans le même pays que Mme Ruth Elkrief, car dans son pays il n’y a pas:
    de chômage, de précarité, de bas salaires, de bénéficiaires de RSA, de retraités pauvres, de salariés pauvres, de sans logis, de mal logés,etc.
    Le pays de Mme Elkrief n’est pas la France du plus grand nombre, c’est la France du CAC 40, du MEDEF,du Showbiz,de certains “journalistes” qui dînent au Siècle,de fraudeurs au fisc comme son propre patron,etc. Bref la France Potemkine.
    Vivement que la majorité du peuple constate cet état de fait et balaie le plus vite possible, avec ses bulletins de vote, tous ces parasites


  8. pythos Le 04 août 2016 à 11h09
    Afficher/Masquer

    Personnellement, j’ai cessé de regarder la télé depuis plusieurs années.
    Le TV digest ci-dessus est très préoccupant tant sur le fond que la forme. Cette dictature mentale s’anime de plusieurs polémiques quotidiennes par des journaleux qui s’acharnent à les défendre corps et âmes car il faut à tout prix rompre le silence qui pourrait faire que l’on se pose les bonnes questions. Les mêmes bonnes questions qui s’appliquent aux actionnaires de ces médias : qui ? quels financements ? quelle idéologie défendue ? A qui cela profite ? Pourquoi s’en prendre au chien dressé plutôt qu’à ses maîtres ? etc…
    Malheureusement ces médias parviennent à leurs objectifs mais nous avons heureusement de bons blogs pour ceux qui ressentait un certain malaise devant cette mascarade et ont déjà un peu avancé dans leurs réflexions … Une occasion de remercier Olivier et son équipe pour son travail remarquable.


  9. theuric Le 04 août 2016 à 11h17
    Afficher/Masquer

    Nous vivons une période fantastique où les totalitarismes se décline en myriade de couleur: vert, rose, orange, bleu et noir.
    Ce qui, ma foi, est joli tout plein, presque un arc-en-ciel, ils devraient défiler, ceux-là, nous les appellerions les fachos-pride.
    Ainsi les vois-je venir à nous, dansant langoureusement sous les flonflons de l’hymne à la joie, pousser les petits cris nerveux du mol émoi de vierges effarouchées…
    Ça, c’est moderne, coco, vachetement moderne.


  10. Lisbeth Levy Le 04 août 2016 à 13h01
    Afficher/Masquer

    Frondeur Samuel Gontier journaliste indépendant qui “prévient/prépare” l’opinion ? : http://television.telerama.fr/television/sur-i24-gloire-au-mossad-et-honneur-a-manuel-valls,142900.php
    Et oui quoi faisons comme aux Usa le pays de la liberté, un Guantanamo à la française, cassoulet ou frites au choix ! Patrick Cohen, l’homme expert en cerveaux malades, va nous éclairer sur le sujet.
    Bien vu pour Végéta, l’image des syndicalistes juste a côté des terroristes, l’amalgame parfait puisque des jeunes militants écolos ou syndiqués peuvent dorénavant être fiché “S”. La suite là a propos de l’accident d’avion discuté par nos braves journalistes propagandistes : http://television.telerama.fr/television/mystere-du-vol-ms804-l-hypothese-de-l-attentat-anarcho-violent,142777.php
    Bien oui demain syndicalistes, militants altergauchistes ou écolos seront égaux devant la Fiche et peux être demain (Inch’Allah) devant la torture ??


  11. LA ROQUE Le 04 août 2016 à 13h48
    Afficher/Masquer

    Nous sommes revenu à l’époque de l’ORTF mais avec une multitude de chaines.
    Les syndicalistes sont associés à des inconscients,provocateurs,voir même de terroristes .
    Nous avons le droit au catéchisme néolibérale à longueur de soi disant débats.
    Sauf qu’ici à la différence de l ‘ORTF les “journalistes” se complaise à jouer le rôle de chiens de garde.
    Bienvenue dans notre merveilleuse démocratie !


  12. Sébastien Le 04 août 2016 à 14h10
    Afficher/Masquer

    Le plus triste est de constater que même la CGT se prête à cette mascarade médiatique sans s’en apercevoir. Tous acteurs d’une même pièce.


    • LA ROQUE Le 04 août 2016 à 14h28
      Afficher/Masquer

      Vu les basses attaques dont ils font l’objet il sont obligés de répondre même si ils savent très bien qu’ils sont en terrain hostile.


  13. Tito Le 04 août 2016 à 15h18
    Afficher/Masquer

    Sur ces Black blocks, No borders et autres idiots utiles du pouvoir :

    https://francais.rt.com/opinions/21797-autoproclames-antifas


  14. Antoine Le 04 août 2016 à 16h03
    Afficher/Masquer

    Un grand oui pour un Guantanamo à la française avec comme premiers occupants, les animateurs de C à vous, de BFM-tv, d’i-télé, François Hollande, Manuel Valls, Nicolas Sarkozi, Jean-Claude Dassier, Christophe Caresche, j’en passe et des meilleurs. Ils pratiquent tous le terrorisme intellectuel de haut niveau !

    Est-ce que ça règlerait les problèmes de la France ? Pas sur, il y en a tellement qu’il faudrait enfermer. Heureusement, pour cela, on peut faire confiance à notre gouvernement qui s’y emploi activement. On me dit que la France devient progressivement une prison à ciel ouvert pour tout les Français : état d’urgence permanent, police répressive, assignation à résidence, surveillance de masse … Bientôt un bon problème de réglé !


  15. DocteurGrodois Le 04 août 2016 à 16h30
    Afficher/Masquer

    Bon.

    Je précise que ce n’est qu’un seul élément de solution(en dehors de la politique extérieure, etc), mais il faut au moins éloigner de la société ceux qui sont prouvés être activement nos ennemis mortels. C’est le cas des tueurs ou des violeurs en série, par exemple.

    Ce qui compte ce n’est pas d’avoir une opinion violente, tout le monde en a sur certains sujets, et tout le monde s’en fout au final. Vraiment.

    Mais ceux qui décident de tuer ou d’aider à tuer n’ont aucune place en notre sein. Donc ont peut les mettre en taule, ou leur empêcher leur retour. Au minimum.

    Mais sans même parler de lois etc, les communautés locales qui ont refusé les obsèques d’assassins montrent la voie.

    Bref. Le rejet auto-immunitaire doit s’exprimer à un moment donné, à l’intérieur de la Loi comme à l’extérieur, et avec justice. C’est le sens commun.


    • theuric Le 04 août 2016 à 18h38
      Afficher/Masquer

      Qu’un malade mental, un psychopathe assassin, par exemple, soit placé en institution, en toute humanité puisque inguérissable, de manière de ne plus pouvoir nuire à quiconque, est une chose, avoir une justice d’exception en est une autre.
      Il est des solutions d’un problème donné pouvant se révéler pires que contreproductives.
      D’autant plus qu’ici nous avons les combinaisons complexes et ravageuses géopolitique, politique, religieuse, de déculturation et de déshérence sociale, avec ce que cela sous-tend de manipulations diverses et variées ne pouvant que provenir de nombreux acteurs.
      Vous pourrez mettre tous les Jean Valjean du monde au bagne, cela n’empêchera jamais les intoxications et illusions menant aux assassinats politiques, ni même aux petits et grands larcins, voire aux meurtres imbéciles.
      La France, de part les décisions de son gouvernement et du précédent, a présenté les verges pour se faire fouetter, c’est la population qui en a subi et peut-être en subira encore toutes les conséquences.
      Or, que je sache, c’est à ceux ayant la responsabilité première à qui devrait échoir d’en payer la note, même si, il est vrai, un peuple a toujours, pour le gouverner, le pouvoir qu’il mérite.
      Votre réaction épidermique, cher Monsieur Grodois, est parfaitement compréhensible mais, pardonnez moi de cette franchise, quelque peu limitée et, pour dire le moins, fleurant bon ces temps anciens s’étalant du début du XIX° siècle jusqu’à la moitié du suivant.


      • theuric Le 04 août 2016 à 18h41
        Afficher/Masquer

        Comme je vous l’ai dit, les massacres des deux dernières années perpétrés par des personnalités suicidaires, ne peuvent pas ne pas être compris comme étant les résultantes de manipulations diverses dont nous ne pouvons que difficilement, du fait du petit nombre d’informations en notre possession, en remonter la trame.
        Parce que, après tout, une manipulation, de quelle que nature que ce soit, a toujours un but se devant d’être ignoré du ou des manipulés, sinon elle ne servirait plus à rien.
        Même si il est plus qu’ardu d’en remonter l’origine et le dessein, les deux ne pouvant qu’être liés, toutefois de comprendre simplement qu’il puisse y avoir un fondement dans ces événements passés permettrait d’en déjouer le projet, même si celui-ci nous reste ignoré.
        Bien que, de remonter les différentes menées des nombreux pays ayant opéré au Proche et Moyen-Orient ainsi que celles des nombreux acteurs intervenant dans la région ne peut que nous permettre d’esquisser les sources de ces manipulations.
        Encore faudrait-il, pour cela, de ne pas seulement avoir de réactions réflexes à une excitation donnée, d’où qu’elle vienne, base de tout principe de manipulation, mais de conserver la retenue et l’indépendance d’esprit nécessaire pour toute observation objective, ce qui, je le conçois, n’est pas toujours chose aisée, surtout lorsque ce sont des gens proches qui sont atteins.


  16. moshedayan Le 04 août 2016 à 22h00
    Afficher/Masquer

    Ce billet est accablant sur l’état de l’application des règles de la démocratie en France. C’est un mot qui est maintenant oublié et vide de sens. Croyez-bien que, dans d’autres pays, on s’en rend compte : et “on” ne comprend plus rien ou pire on est effaré des évolutions prises par le gouvernement de M. Hollande. Sa politique, suiviste et inféodé à Washington, produit les effets que l’on connait depuis près de 2 ans maintenant et ce n’est pas fini. Que le peuple français l’oublie et il ne s’en portera pas moins bien (s’il tire les vraies leçons du désastre en cours). Mais ce sera très dur d’y arriver (car il est fort malin voire pire…)


Charte de modérations des commentaires