Les Crises Les Crises
22.août.201622.8.2016 // Les Crises

Alep : la propagande « Droits de l’homme » prépare le terrain pour une escalade militaire, par Bill Van Auken

Merci 21
J'envoie

Aujourd’hui, l’analyse géopolitique des trotskistes américains…

Source : World Socialist Web Site, Bill Van Auken, 20-08-2016

Les images et vidéos montrant un garçon de cinq ans d’Alep, Omran Daqneesh, sont rapidement devenues omniprésentes dans les médias aux États-Unis et en Europe de l’ouest, après avoir été distribuées par un groupe aligné sur les « rebelles » islamistes soutenus par la CIA en Syrie.

On voit le garçonnet un peu hébété, assis dans le siège orange d’une nouvelle ambulance bien équipée, le visage couvert de poussière et taché par ce qui semble être du sang séché provenant selon les médias d’une entaille au cuir chevelu. Une vidéo le montre attendant, sans qu’on s’occupe de lui, pendant que des photographes et vidéastes enregistrent son image pour la diffuser dans le monde entier. De toute évidence, les responsables ont senti que le garçon, avec une mèche de cheveux couvrant son front et un t-shirt de bande dessinée, fournissait une image commercialisable.

CNN a proclamé l’enfant « visage de la guerre civile en Syrie » ; sa présentatrice a fondu en larmes de façon théâtrale en racontant son histoire. Le New York Times le qualifia de « symbole de la souffrance d’Alep », tandis que USA Today publiait une brève note disant, « Ce garçon syrien s’appelle Omran. Allez-vous faites attention maintenant ? »

Plus direct dans son approche, le Daily Telegraph britannique titrait un article « Pour l’amour des enfants d’Alep, nous devons de nouveau essayer d’imposer une zone d’exclusion aérienne en Syrie. »

Parmi les articles les plus obscènes il en y avait un, c’était prévisible, de Nicholas Kristof du New York Times, qui mélangeait le sort des enfants syriens et la mort de son chien familial. Il invoquait ensuite une déclaration du secrétaire d’État John Kerry selon laquelle l’État islamique (EI) était en train d’effectuer un génocide, comme justification pour que les États-Unis lancent des missiles de croisière contre le gouvernement syrien qui se bat contre l’EI. Cette tentative d’abolir toute pensée rationnelle au nom des Droits de l’homme est stupéfiante.

Nous assistons là à une campagne de propagande de guerre soigneusement orchestrée, destinée à faire appel aux sentiments humanitaires de la population pour l’embrigader dans une nouvelle escalade de violence impérialiste au Moyen-Orient. Si l’incident avec Omran a été mis en scène par les « rebelles » et ceux qui les gèrent à la CIA, ou si Washington et les médias exploitent cyniquement la souffrance réelle d’un enfant innocent, n’est pas encore avéré.

Ce qui est indiscutable c’est que la feinte préoccupation au sujet de cet enfant est imposée au public avec des motifs politiques et géostratégiques très précis, non déclarés, qui n’ont rien à voir avec la protection d’enfants innocents. Des enfants sont morts par centaines de milliers au cours du dernier quart de siècle d’invasions, de bombardements et de guerres par procuration conduites par les Etats-Unis dans toute la région.

L’image d’Omran a été choisie parce qu’elle venait du secteur est d’Alep où environ un sixième de la population de la ville vit sous la domination des milices islamistes soutenues par les États-Unis. La plus importante d’entre elles est Fateh al-Sham, qui s’appelait le mois dernier encore Front al-Nosra et était l’affilié désigné d’Al-Qaïda en Syrie.

Les enfants syriens tués par « les canons de l’enfer » des milices d’Al-Qaïda, pilonnant aveuglément les quartiers ouest d’Alep contrôlés par le gouvernement, n’ont pas le même effet sur les glandes lacrymales des éditorialistes et « têtes parlantes » des médias. Ni d’ailleurs les images venant du Yémen, des enfants abattus par les frappes aériennes saoudiennes menées à l’aide de bombes fournies par les États-Unis et du soutien logistique indispensable du Pentagone. La vidéo horrifiante des « rebelles » syriens « modérés » soutenus par les États-Unis, sciant la tête d’un garçon palestinien d’une dizaine d’années, n’a pas non plus provoqué d’indignation significative.

Les forces motrices sous-jacentes de cette nouvelle campagne de propagande sont de deux ordres. D’abord et de façon immédiate, l’offensive des « rebelles » — armés et financés par les États-Unis et leurs alliés régionaux — visant à rompre le siège de l’est d’Alep par le gouvernement syrien et à intensifier la guerre contre la population civile dans l’ouest de la ville, s’est immobilisée, et l’armée syrienne, soutenue par l’aviation russe, refait des gains importants sur le terrain. D’où la nouvelle demande de cessez-le-feu immédiat.

Ensuite, il y a le développement d’une collaboration plus étroite entre Russie, Iran, Chine et Turquie qui a, par rapport aux cinq ans de guerre pour un changement de régime en Syrie, des conséquences d’une grande portée. La semaine dernière, l’Iran a permis à la Russie d’utiliser des bases iraniennes pour attaquer des cibles en Syrie et Pékin a annoncé une augmentation de l’aide militaire à Damas. Suite à la tentative de coup militaire du mois dernier soutenue par les États-Unis, le premier ministre turc Recep Tayyip Erdo&;an a cherché à se rapprocher de Moscou et de Téhéran.

Washington est de plus en plus inquiet de cette alliance potentielle et la considère comme un obstacle à sa campagne militaire pour affirmer l’hégémonie américaine sur le Moyen-Orient et ses vastes réserves d’énergie. Il ne peut pas accepter un tel défi et va inévitablement préparer une réponse militaire. C’est à cette fin que la campagne de propagande « humanitaire » pour « sauver les enfants » de la Syrie — et sauver les forces Al-Qaïda mandatées par Washington par la même occasion — a été montée.

Les méthodes employées dans cette campagne sont pour le moins usées. Il y a vingt-cinq ans, la première guerre du Golfe contre l’Irak avait été préparée à l’aide d’un conte effrayant, raconté au Congrès américain, parlant de troupes irakiennes envahissant le Koweït, volant les incubateurs dans les hôpitaux et laissant mourir les bébés. On a appris par la suite que le prétendu témoin de cette atrocité, une femme présentée comme une infirmière, était la fille de l’ambassadeur du Koweït et un membre de la famille royale de l’émirat. Toute l’histoire était un canular de propagande.

Dans les années qui ont suivi, les États-Unis ont imposé des sanctions punitives à l’Irak, qui ont coûté la vie à un demi-million d’enfants irakiens. Madeleine Albright, alors ambassadrice américaine à l’ONU, a déclaré de façon tristement célèbre : « Le prix en valait la peine. » Des guerres américaines subséquentes en Afghanistan, en Irak, en Libye et en Syrie ont tué des centaines de milliers d’autres enfants.

Examinant ces 25 années de violence et de sang, le livre nouvellement publié de David North: « Un quart de siècle de guerre: la poursuite de l’hégémonie mondiale par les États-Unis, 1990-2016 » déclare :

« L’étendue des opérations militaires s’est continuellement élargie. On a commencé de nouvelles guerres tout en poursuivant les précédentes. On s’est servi cyniquement de l’invocation des Droits de l’homme pour faire la guerre à la Libye et renverser le régime de Mouammar Kadhafi en 2011. Le même prétexte hypocrite a été utilisé pour organiser une guerre par procuration en Syrie. Les conséquences de ces crimes, en vies humaines et en souffrances, sont incalculables. »

« Il faut étudier le dernier quart de siècle de guerres menées par les États-Unis comme une chaîne d’événements interconnectés. La logique stratégique de la poursuite de l’hégémonie mondiale par les États-Unis se prolonge au-delà des opérations néocoloniales du Moyen-Orient et de l’ Afrique. Les guerres régionales en cours sont les éléments constitutifs d’une confrontation montante des États-Unis avec la Russie et la Chine, qui s’accélère rapidement. »

Le flot de propagande de guerre qui annonce une escalade imminente de l’intervention américaine en Syrie menace de précipiter une telle confrontation qui comporte le danger réel d’une guerre nucléaire mondiale.

(Article paru d’abord en anglais le 19 août 2016)

Source : World Socialist Web Site, Bill Van Auken, 20-08-2016

Commentaire recommandé

Spectre // 22.08.2016 à 02h55

On attend tous avec impatience les unes qui feront “le tour du monde” (= les médias occidentaux, vive l’ethnocentrisme) avec :

— les Omrane syriens tués par les bombes tricolores (cocorico) dans la nuit du 18 au 19 juillet dernier ;
— les Omrane palestiniens déchiquetés par “l’armée la plus morale du monde,” brûlés par des colons ou travaillés au corps dans les geôles israéliennes (ah non, pardon, pour ça faut attendre 12 ans) ;
— les Omrane afghans dronés par les États-Unis après approbation personnelle du “chef du monde libre”.

Avantage de cette nouvelle politique éditoriale : finie l’angoisse de la page blanche en une ! Le filon est inépuisable…

59 réactions et commentaires

  • natoistan // 22.08.2016 à 02h15

    Etrange cette annonce ce dimanche qui sort de nulle part.Un lien?

    Pour la première fois depuis la fin de la guerre froide, le gouvernement allemand envisage de demander aux citoyens de stocker de la nourriture et de l’eau en cas d’attaque ou de catastrophe. C’est en tout cas ce qu’indique un article qui fait quelque peu sensation outre-Rhin, dans l’édition dominicale du très sérieux journal de Francfort Frankfurter Allgemeine (Sonntags)zeitung (FAS), souvent considéré comme le porte-parole officieux des milieux gouvernementaux et des milieux d’affaires.
    Le gouvernement allemand a-t-il eu vent de menaces réelles sur son sol ? Craint-il des attentats “islamistes” ou une guerre avec la Russie ?
    http://www.reuters.com/article/us-germany-security-stockpiling-idUSKCN10W0MJ
    http://www.20min.ch/ro/news/monde/story/L-Allemagne-va-adopter-un-plan-de-defense-civile-21665118
    http://www.faz.net/aktuell/politik/inland/f-a-s-exklusiv-so-will-die-bundesregierung-im-kriegsfall-reagieren-14398973.html

      +48

    Alerter
    • Eric83 // 22.08.2016 à 15h37

      “… le gouvernement allemand envisage de demander aux citoyens de stocker de la nourriture et de l’eau en cas d’attaque ou de catastrophe.”

      Cette information, non relayée sur les medias MSM français m’a également interpellé pour ne pas dire ébranlé.

      Cette information lourde de sens mériterait un traitement médiatique digne de ce nom tant elle soulève de questions, sur le fond comme sur la forme.

      “Attaque ou catastrophe”. La “catastrophe” inclut-elle par exemple l’effondrement d’un établissement financier allemand “TBTF” présenté récemment par le FMI comme l’établissement pouvant faire peser un risque d’effondrement du système financier mondial ?

        +9

      Alerter
        • Jo // 22.08.2016 à 21h08

          Nous faire croire que quelques attentats mettraient 80 millions de gens à genoux, est un jolie fable.
          Certes, si ça pète dans 5 ou 6 supermarchés, ils craindront de s’y rendre, mais à mon avis c’est autre chose.
          Quand on voit comment ça tourne en Syrie et en Ukraine, là c’est très inquiétant.
          Que faisait HO L’andouille avec la Mère Quelle et Renzi aujourd’hui en Italie, soi-disant pour parler Brexit, on nous prend vraiment pour des cons. il y a autre chose bien caché, terrorisme accru, possible mais de masse alors, début de guerre sérieuse sur 2 fronts avec la Russie ??

            +10

          Alerter
          • gil // 23.08.2016 à 14h34

            Bonjour,

            J’ai pensé la même chose que vous. Faire du stock pour des attaques terroristes parait vraiment disproportionné; 80 millions d’Allemands devant stocker pour quelques dizaines de terroristes hummm… Je doutes fort que ce soit la vrai raison. Il faut effectivement regarder ailleurs. La récente évolution de la situation Syrienne et Ukrainienne comme vous dites.

            Cordialement.

              +3

            Alerter
  • Spectre // 22.08.2016 à 02h55

    On attend tous avec impatience les unes qui feront “le tour du monde” (= les médias occidentaux, vive l’ethnocentrisme) avec :

    — les Omrane syriens tués par les bombes tricolores (cocorico) dans la nuit du 18 au 19 juillet dernier ;
    — les Omrane palestiniens déchiquetés par “l’armée la plus morale du monde,” brûlés par des colons ou travaillés au corps dans les geôles israéliennes (ah non, pardon, pour ça faut attendre 12 ans) ;
    — les Omrane afghans dronés par les États-Unis après approbation personnelle du “chef du monde libre”.

    Avantage de cette nouvelle politique éditoriale : finie l’angoisse de la page blanche en une ! Le filon est inépuisable…

      +93

    Alerter
  • Ailleret // 22.08.2016 à 03h30

    100 % d’accord avec Bill Van Auken. Avec l’exploitation de la photo d’Omrane, la propagande occidentale confine à la pornographie, et même à la pédopornographie.
    Imaginez que les journaux en aient fait autant avec chaque enfant irakien, afghan, yéménite, palestinien blessé par l”Axe du Bien – sans parler des morts.

      +81

    Alerter
    • sergeat // 22.08.2016 à 08h22

      Et les gamins du Donbass avez vous vu une photo?

        +74

      Alerter
      • Louis // 22.08.2016 à 08h37

        @ sergeat: Les gamins tués au Donbass, seuls les lecteurs qui sont allés lire les sites comme ridus.ru dès juillet 2014 en ont vu des photos ou ont vu des vidéos. Jamais les médias français n’ont montré une seule vidéo des bombardements sur Slaviansk, Kramatorsk ni de celui qui a tué des civils dans un parc de Lougansk en juin 2014: https://www.youtube.com/watch?v=YP4BVIny7L8 ou aussi celle-ci [Modération : vidéo identique]

          +35

        Alerter
        • sergeat // 22.08.2016 à 09h49

          Biensur je ne parlai que de la presse appartenant à” nos” milliardaires et qui en plus est subventionée avec les impots des “sans dents”(subvention étatique les “sans dents” au RSA paient la csg, en plus des subventions des impots locaux comme la presse de Baylet,Tapie…,tarifs spéciaux de la Poste….).
          Malgrés cela la presse perd de l’argent:donc la seule question à se poser :pourquoi ces milliardaires ne vendent pas ces entrprises en faillite,comme tout bon géstionaire le ferait?,la réponse est dans la question.

            +22

          Alerter
  • Caliban // 22.08.2016 à 03h57

    2 inhumanités avancent main dans la main dans ce scénario médiatique type “Benghazi” :
    • celle des têtes pensantes de Washington qui soufflent sur les braises dès que l’occasion se présente
    • celle de photo-reporters, pour qui le devoir d’information ne pèse pas bien lourd face aux “scoops” juteux et si possible sanguinolents

      +26

    Alerter
    • sergeat // 22.08.2016 à 08h29

      “les scoops juteux” me rappelle cette petite fille se noyant en Amérique latine aprés El Nino,les dizaines de journalistes l’intérogeant entrain de prier,aucun journaliste venu en hélicoptère n’a pensé à emmener une pompe,l’image était trop belle,tout le monde pouvait pleurer devant le nouveau “veau d’or” le petit écran.

        +24

      Alerter
  • natoistan // 22.08.2016 à 05h41

    #BBCTrending: Syrian ‘hero boy’ video faked by Norwegian director.

    http://www.bbc.com/news/blogs-trending-30057401

      +10

    Alerter
    • amer // 22.08.2016 à 22h21

      Merci pour le lien, ça en dit long sur la facilité avec laquelle les journalistes peuvent manipuler les faits ou les créer de toute pièce.

        +3

      Alerter
  • Lysbeth levy // 22.08.2016 à 08h48

    Bonjour, le fameux dossier César n’a pas été reconnu comme “vrai” avec de nombreux fakes encore une histoire cousue de fil blanc, dans la même veine que les autres mediamensonges ayant servi de prétexte à des conflits armés. Fabius s’était pourtant donne de la peine ! Il faut dire qu’a la ça devient lassant j,ai déjà reçu une pétition d,avaaz demandant une intervention militaire ! C’est cela que des auteurs africains appellent : la démocratie des cimetières des européens et anglo-saxons ! Mettre la mort en scene est une exception occidentale.

      +9

    Alerter
    • Bernard CORNUT // 22.08.2016 à 12h09

      Bonjour, je suis aussi d’avis que le dossier César est en grande partie trafiqué (voir ma question à Ovuef2r juste après), mais il faut préciser les indications et preuves de cela afin de convaincre les gens sous influence de ces propagandes répétées; si vous en avez merci de les citer sur ce site.

        +2

      Alerter
  • Bernard CORNUT // 22.08.2016 à 09h57

    Bonjour au sujet des metadata des photos du dit dossier César, j’avais posé la question à l’auteure Garance Le Caisne d’un livre sur César et ses photos, lors de sa conférence de présentation du livre par l’association Souria Houria et une autre, à Paris: ” Il y a eu un traitement statistique systématique par examen des aspects et blessures, résultant en un tableau.., mais dans le rapport et votre livre je n’ai vu aucun traitement ni analyse des dates de ces photos numériques. Pourquoi? Réponse assez à côté, sans percevoir l’enjeu. Le traitement de ces dates et surtout leur rapprochement avec les épisodes de combats lors desquels des blessés graves (soldats, reblelles civils) ont pu être ramenés jusqu’aux centre de détention et hopitaux militaires et y décéder de blessures graves, les rebelles armés et civils pris au piège des combats pouvant déjà être dans un état avancé de malnutrition.
    Pourriez vous donc indiquer où avez-vous appris que ces metadonnées avaient été effacées, et qui l’a prétendu. Merci d’avance !C’est un élément clé pour pister la manipulation possible d’une partie significative des photos.

      +9

    Alerter
  • Bernard CORNUT // 22.08.2016 à 10h04

    et merci aussi de nous citer l’étude en anglais qui a mené une analyse critique.

      +1

    Alerter
    • Bernard CORNUT // 22.08.2016 à 15h20

      Merci beaucoup; je viens de lire le texte principal et la partie annexe Part 5, et lirai aussi les autres. Tout cela reflète un travail critique minutieux. Je n’ai pas encore vu le passage où on traite des metadonnées.
      A mon avis l’anonymat de César ne peut pas servir à protéger sa famille lointaine restée en Syrie, car il est facile au gouvernement de vérifier si et qui a quitté son poste de photographe en morgues. Cela ne servirait qu’à éviter que le gouvernement syrien puisse affirmer qu’aucun des photographes légistes, présents ou passés, encore présent en Syrie, ou parti ou décédé ne ressemble à ce monsieur…

        +3

      Alerter
      • Pegaz // 22.08.2016 à 20h27

        Recherche facilitée d’autant que dans le dossier d’Amnesty cité ci-dessous, il est expliqué que pour faciliter son exfiltration, son décès a fait l’objet d’un simulacre en prétendant avoir été abattu par l’ASL en raison de sa coopération avec le régime ! Ce dossier contient tellement de détails qu’il en devient un révélateur d’une manipulation évidente. Le nombre de décès et la période sont confirmés, c’est inimaginablement confirmé. Donc on a une erreur ou un mensonge et un 2ème mensonge. J’ai pu profiter d’1/2 h d’émission. Bien à vous

          +3

        Alerter
  • Bernard CORNUT // 22.08.2016 à 10h11

    cette conférence de Garance Le Caisne eut lieu le dimanche 25 oct. 2015 à Paris, rue de Citeaux, 12ème, en présence du sieur Ziyad Majed, libanais professeur à l’université américaine de Paris, omniprésent à France Culture a/s de la Syrie, et qui m’avait menacé du poing lorsd’une manifestation à Paris place de la République où je me tenais en arrière, avec une pancarte disant “Réformes demandées, réformes proposées, discutons-en, à Genève et partout. Cessons l’huile sur le feu! Les policiers ont du intervenir pour me protéger.

      +11

    Alerter
  • Jean-Paul B. // 22.08.2016 à 11h04

    Radio France, radios de service public(?) donc financées par tous les contribuables,
    est le porte parole (dont France Culture pour la version intello) de l’OTAN et de ses affidés. Vive le pluralisme et la charte de Munich.

      +17

    Alerter
  • TuYolPol // 22.08.2016 à 11h14

    Je crains que l’absence ou la présence de métadonnées ne prouve rien de toute façon. Ce que le logiciel de prise de vue et de stockage primaire peut faire (étiqueter la photo), n’importe-quel logiciel adapté peut le refaire à partir d’une copie non étiquetée ou retravaillée. La seule preuve absolue d’authenticité d’une photo, étant donné le potentiel du traitement numérique, est la concordance de plusieurs sources de confiance.

      +3

    Alerter
  • Julie // 22.08.2016 à 11h19

    Une excellente tribune d’un ancien diplomate (qui a peu de chance d’être écouté)
    http://www.lemonde.fr/afrique/article/2016/07/16/attentats-repenser-notre-rapport-au-monde_4970702_3212.html

    A regarder les infos de la semaine passée en Guinée, Mali, Ethiopie et Congo on ne peut que faire le constat du racisme profond que vendent les médias. Une vie noire n’a pour eux aucune valeur, tout simplement.
    Pendant ce temps-là le sentiment d’injustice se répand sur de nouveaux territoires et Aqmi fait ses recrues plus facilement.

      +8

    Alerter
  • Cont d’Orsay // 22.08.2016 à 12h10

    Et il faut surtout mettre ceci en relation avec le très surprenant appel du Pentagone aux Syriens et aux Russes prévenant qu’ils abattront tout avion s’aprochant trop de “leurs bases”.
    On a ainsi, de fait, une zone d’exclusion aerienne. Les USA sont totalement illégalement sur le sol syrien et interdisent donc aux forces syriennes et à leur alliés de survoler leur propre territoire.
    ET NULLE part, que de soit dans la presse mainstream ou même sur le net, je n’entends parler de ce qui constitue UN VERITABLE ULTIMATUM à la Syrie et la Russie, en clair:
    ” NOUS USA, ON S’INSTALLE OU ON VEUT, ET CELUI QUI S’APPROCHE NOUS DECLARE LA GUERRE DE FAIT”.
    On n’a jamais été aussi prés d’une guerre mondiale. Si la Syrie ou la Russie se débine, ils perdent la face et les USA avanceront leurs pions et encore et encore jusqu’à créer de vastes zones djihadistes inexpugnables. Si les Syriens font valoir leur droit…..
    Absolument terrifiant.

      +19

    Alerter
    • Nataly // 22.08.2016 à 16h30

      @ Cont d’Orsay.

      Bonjour,
      Si vous pouviez nous sourcer l’info ce serait parfait. J’ai bien essayé mais manifestement pas douée en requêtes 😉

        +1

      Alerter
      • Cont d’Orsay // 22.08.2016 à 18h15

        A votre âge, 🙂 que vous ne lisiez pas cette source me stupéfie. Il s’agit de la seule discordante. Certains, parce qu’elle est Russe, la qualifie de propagandiste(pas BBC, AFP?) mais je la lis quotidiennement depuis sa parution en français il y a prés de 2 ans et je ne l’ai pris qu’une seule fois en flagrant délit de plantage. A sa décharge, sur la même “info” bidon, toute la presse maintream anglo s’était planté aussi.
        https://francais.rt.com/international/25336-usa-previennent-moscou-damas

          +5

        Alerter
  • le moullec // 22.08.2016 à 12h18
  • Louis Robert // 22.08.2016 à 12h56

    “… le développement d’une collaboration plus étroite entre Russie, Iran, Chine et Turquie a, par rapport aux cinq ans de guerre pour un changement de régime en Syrie, des conséquences d’une grande portée… Washington est de plus en plus inquiet de cette alliance potentielle et la considère comme un obstacle à sa campagne militaire pour affirmer l’hégémonie américaine sur le Moyen-Orient et ses vastes réserves d’énergie. Il ne peut pas accepter un tel défi et va inévitablement préparer une réponse militaire. C’est à cette fin que la campagne de propagande « humanitaire » pour « sauver les enfants » de la Syrie — et sauver les forces Al-Qaïda mandatées par Washington par la même occasion — a été montée.”

    Plutôt qu’après l’avoir faite, il faut construire la paix avant de faire la guerre. Le prix fort du conflit permanent et de la guerre perpétuelle ayant pour but d’asservir le monde est précisément cette déshumanisation dont nous sommes les premières victimes. Elle annonce l’avenir prévisible, ce moment de victoire et de gloire où de rares survivants envieront les morts.

      +5

    Alerter
    • Cont d’Orsay // 22.08.2016 à 18h18

      Quel rapprochement? L’Iran? Au premier froncement de sourcil et froissement de billet d’Uncle Sam , les Iraniens se sont couchés et ont interdit aux Russes leurs bases. Les Turcs? Il y a encore quatre mois, Erdogan était presque en guerre contre les Russes. Vous voulez vous fier à ce genre “d’alliés” vous?
      La Chine est très loin de vouloir faire une alliance militaire avec les Russes. Et oui, elle veut bien la force Russe mais elle veut garder tous les marchés pour elle et être le seul acteur de la “route de la soie” en excluant les Russes de toute l’Asie centrale.
      Avec de tels amis, pas besoin d’ennemis.

        +2

      Alerter
      • Bernard CORNUT // 22.08.2016 à 18h35

        non l’Iran n’a pas interdit l’usage de Hamadan. Russie et Iran ont suspendu l’usage, mais ont dit que ça pouvait reprendre si besoin. Il y a eu un petit raté de communication entre divers poles iraniens.

          +3

        Alerter
      • Louis Robert // 22.08.2016 à 23h12

        Mais alors tout va bien…

        Si l’Empire se sent en sécurité et ne se considère entouré que d’amis véritables et qui lui ressemblent en tous points, alors ses citoyens et partenaires rentreront chacun chez soi… et la troisième guerre mondiale, nucléaire et planétaire, n’aura pas lieu. Quelle agréable nouvelle! Imprévue, mais non moins agréable. Je m’en réjouis.

          +1

        Alerter
  • Pegaz // 22.08.2016 à 13h27

    Rapport César: Exactions commises entre mars 2011(début du soulèvement) et juillet 2013 (exfiltration de Syrie du photographe) – 16 mois ou 480 jours – 55000 photos pour 11000 morts égal une moyenne de 5 photos par individu – L’accusation portant sur cette période implique: 114 photos/jours pour 22 morts/jour et ce 7 jours/7 – Ceci parait inimaginable ! “Il dit avoir travaillé dans une unité de documentation de la police militaire syrienne” il se peut que la base de donnée remonte bien au-delà de 2011, ce que les différents rapports ne relève pas.
    Source: http://www.lemonde.fr/proche-orient/article/2015/12/16/syrie-du-dossier-cesar-au-dossier-bachar_4833112_3218.html
    http://www.hebdo.ch/news/politique/r%C3%A9gime-assad-vis%C3%A9-pour-crimes-contre-lhumanit%C3%A9

      +3

    Alerter
    • Pegaz // 22.08.2016 à 13h53

      Rapport César: Suite à l’exfiltration du photographe, le Qatar constitue un cabinet juridique composé par, Desmond de Silva, ancien procureur en chef du tribunal spécial pour la Sierra Leone, Geoffrey Nice, ancien procureur en chef lors du procès de l’ex-président yougoslave Slobodan Milosevic, et David Crane, qui a inculpé le président libérien Charles Taylor, afin de rédiger un rapport s’appuyant sur les analyses et conclusions des experts médico-légaux mandatés par le cabinet. – Exfiltration juillet 2013, janvier 2014 le témoin et ses preuves sont jugés crédibles, après les avoir soumis à “un examen rigoureux”, et ont mis le résultat de leur travail à la disposition de l’ONU, des gouvernements et des organisations de défense des droits de l’homme. – Création du cabinet, expertise et rédaction du rapport 5 mois !
      Source: http://www.lepoint.fr/monde/syrie-un-rapport-impute-a-damas-des-massacres-a-grande-echelle-21-01-2014-1782504_24.php

        +3

      Alerter
    • Bernard CORNUT // 22.08.2016 à 15h25

      tout cela, ces papiers du Monde on les connait..depuis longtemps…. Voyez aussi les analyses critiques détaillées via le lien cité plus haut…

        +4

      Alerter
      • Pegaz // 22.08.2016 à 16h03

        Vous connaissez bien le sujet, mais j’ai cru comprendre que d’autre était demandeur d’informations complémentaires, d’autant que le sujet proposé porte sur la propagande et la manipulation il m’a semblé opportun de partager mes doutes et questionnements sous forme de résumer sourcé. Bien volontiers pour d’autre source sur le sujet, par contre en français, à ce niveau mon anglais est très insuffisant.

          +3

        Alerter
        • Bernard CORNUT // 22.08.2016 à 18h30

          je comprends… hélas pas grand chose en français comme analyse critique sur ce dossier César.. sur d autres dossiers avérés comme manipulation (Hisham El Khatib, Jisr en Choghour en juin 2011, Massacres près de Houla le 25 mai 2012, Attaques chimiques en Ghouta le 21 août 2013) vous aurez des analyses critiques avec moult références précises dans 2eme tome de François Belliot Editions SIGEST, qui vient de sortir ‘ Guerre en Syrie. Quand médias et politiques instrumentalisent les massacres” . Par ailleurs ce lundi soir à 19h (jusqu’à 20h) vous pourrez m’entendre sur la Syrie à la Radio Galère, à 88.4 dans la région de Marseille ou sur internet http://www.radiogalere.org, émission Mets de Résistance de Noura. J’ y parle d’éléments qu’on ne lit jamais dans nos grands médias. Je connais la Syrie et tout le Moyen-Orient depuis 48 ans et y ai séjourné pour raisons professionnelles civiles (politiques publiques sur agriculture, énergie, environnement, et connais très bien l’histoire de la région.

            +6

          Alerter
  • NeverMore // 22.08.2016 à 13h55

    “l’armée syrienne, soutenue par l’aviation russe, refait des gains importants sur le terrain” (Alep – ndlr)

    Autant la percée rebelle du 6 août avait été médiatisée, autant je vous mets au défi de trouver ce genre d’information aujourd’hui dans nos médias mainstream.

    C’est un signe que certaines nouvelles dérangent, et quand on ne les trouve pas, c’est aussi de l’information.

      +7

    Alerter
  • RGT // 22.08.2016 à 16h29

    Aujourd’hui, l’analyse géopolitique des trotskistes américains…

    Ce qui m’interpelle est bien cette prise de position des trotskistes américains contre leur pays.

    Commenceraient-ils à s’émanciper de la CIA ?

    N’oublions pas que les trotskistes ont depuis toujours été manipulés dans le but de lutter contre l’URSS et les partis communistes.

    Les Lambertistes en France en sont une belle illustration.

    A moins que ce ne soit la CIA elle-même qui ait coupé cordon ombilical (et le robinet des financements) car ils ne servaient plus à rien une fois l’URSS “annihilée” ?

    Quand verrons-nous les “antifas” s’indigner des diverses agressions US à travers le monde ?

    Oups !!! Ces derniers sont encore utiles pour harceler tous ceux qui s’opposent à la “mondialisation heureuse” au nom de la “lutte contre le fascisme”.

    J’espère que cette opinion n’entraînera pas de réactions violentes de leur part à l’encontre d’Olivier Berruyer, ils en sont tout à fait capables.

      +6

    Alerter
    • Ailleret // 22.08.2016 à 17h26

      Allons, RGT, wsws.org, ce n’est quand même pas le niveau de nullité des “antifas”…

      Je me souviens qu’en 2011 ce site affilié à la IVe Internationale avait dénoncé sans fioriture la guerre de Libye. Quelques titres :

      US, France and Britain launch war of aggression against Libya (21 mars 2011)
      NATO’s terror bombing of Libya (9 juin 2011)
      The rape of Libya (26 août 2011, par Bill Van Auken)
      Libya : The criminal face of imperialism (27 août 2011)
      Etc.

      Désolé de ne pouvoir établir les liens : les titres de ces articles s’affichent toujours sur Google, mais je n’arrive pas à les ouvrir.

        +3

      Alerter
      • RGT // 22.08.2016 à 22h17

        Les USA ont dès le début “protégé sans en avoir l’air” Trotsky car il était leur meilleur “allié” pour lutter contre l’URSS.

        D’où son exil au Mexique, qui n’aurait bien sûr pas pu avoir lieu sans la bénédiction des USA.

        De même ils ne se sont pas opposés à la “conversion” d’américains au trotskisme pour les mêmes raisons (à condition de pouvoir les manipuler bien sûr), ainsi qu’à l’émergence de nombreux trotskistes parmi leurs alliés, toujours manipulés (Lambertistes en France entre autres).

        Les trotskistes les ont bien aidés dans leur lutte contre les communistes grâce à la haine viscérale qu’ils nourrissaient à l’encontre des “moscovites”.

        Ils n’ont pas du tout été inquiétés lors de la “chasse aux sorcières” de Mac Carthy, ce qui est un signe très clair.

        Depuis la chute de L’URSS ils sont moins manipulés car ils ne servent plus à rien, l’ennemi commun ayant disparu.

        Et il n’est même pas nécessaire de les surveiller, la majorité d’entre eux (aux USA) sont des petits vieux perclus de rhumatismes en déambulateur.

        J’en connais, ex-babas-cool des années 60 au cerveau ramolli par la ganja et le LSD.
        Ils ne font de mal à personne et sont enfermés dans leurs rêves psychédéliques.
        Leur expertise politique est encore plus basse que celui des militants communistes des années 70.

          +1

        Alerter
        • RGT // 22.08.2016 à 22h23

          Il faudrait vraiment que je change mon avatar…

          Il ne fait pas sérieux du tout. Il convenait pour raconter des conneries sur d’autres sites, mais maintenant c’est fini.

          Je pensais à le remplacer par Superdupont 😉 , mais c’est pas très sérieux non plus…

            +3

          Alerter
          • RGT // 24.08.2016 à 18h18

            Avatar changé pour Superdupont “OUI NIDE YOU”.

            Finalement, ce n’est pas une très bonne idée…

            J’aurais mieux fait de prendre “Pervers Pépère” vu mon âge avancé et mes blagues de mauvais goût…

              +0

            Alerter
    • Ailleret // 22.08.2016 à 18h02

      Le même site trotskiste a dénoncé l’alignement de la LCR puis du NPA sur les néocons :
      « A tool of imperialism : France’s New Anti-Capitalist Party backs war on Libya » (25 mars 2011), « France’s New Anti-Capitalist Party continues support for war on Libya » (16 juin 2011).

      Il y a trotskiste et trotskiste. Je me rappelle que pour dénoncer les guerres du Kosovo (1999) et d’Irak (2003), le PT de Daniel Gluckstein était beaucoup plus net que la LCR d’Olivier Besancenot.

        +7

      Alerter
  • moshedayan // 22.08.2016 à 19h04

    Sur le sujet : de la mise en garde en Allemagne pour les citoyens sur des réserves alimentaires à prévoir. Un exercice de “mise en train” ?? J’aimerais en savoir un peu plus sur la source. Mais la conjoncture internationale ne fait que s’aggraver depuis plus de trois ans maintenant…Moyen-Orient, Ukraine, Lybie, missiles OTAN en Roumanie, contre-mesures russes (dont des projets de modernisation de missiles S-300 livrés en Iran je crois ??), Corée du Nord, …

      +1

    Alerter
  • jean // 22.08.2016 à 21h52

    Comme la Russie ‘évacue’ la base Iranienne c’est que l’imminence de la guerre est à son maximum.
    La ‘no fly zone’ décrété par les USA en Syrie est la ligne rouge.

    BREAKING: US Occupation of Syria now official
    … In conclusion, the US’ announcement marks a turning point in this conflict.
    If before there had been any ambiguity about the US’ intentions in Syria – a plan to divide Syria which had been publicly elaborated in numerous pro-Atlanticist think tank publications such as those of the Brookings Institute or Council on Foreign Relations – then now the US has revealed its hand.

    This is a historic and dangerous development which only increases the chances of total war.

    http://www.fort-russ.com/2016/08/breaking-us-occupation-of-syria-now.html

      +1

    Alerter
    • silk // 24.08.2016 à 01h51

      Non, pas à priori : les russes vont surement revenir sur la base pour refaire des bombardements ponctuellement.
      Les iranniens ne peuvent se permettre (et ne veulent pas) d’avoir une base étrangère sur leur territoire. C’est aussi une question de cohérence pour eux.
      Par contre il parait que les russes négocient avec les turques un passage par leur espace aérien et même l’utilisation de leurs aérodromes pour bombarder ….

        +0

      Alerter
  • jacqurocant // 23.08.2016 à 10h39

    France inter, ce matin 23 Août, la propagande anti Russes et Anti Syrienne a frappé très très fort en cette rentrée. B.Guetta d’abord en pleine forme puis Jean Pierre Filiu avec P.Cohen, de la grosse Berta, des questions d’auditeurs plus flatteuses les unes que les autres, bref une caricature de l’info de propagande. Sans parler du titre pour allécher l’auditeur: “Avec Jean Pierre Filiu qui nous dit tout sur les mensonges d’Obama sur la guerre en Syrie” ! Tu parles !
    https://www.franceinter.fr/emissions/l-invite-de-8h20/l-invite-de-8h20-23-aout-2016

      +4

    Alerter
    • Bernard CORNUT // 23.08.2016 à 10h56

      oui hélas quelle propagande éhontée sur cette radio publique! avec Filiu qui termina une fois de plus sur son regret qu’Obama n’ait pas bombardé massivement la Syrie après l’attaque chimique en Ghouta le 21 août 2013 que ce pauvre ignorant égaré de Filiu attribue encore au régime syrien! Malgré tout ce qui a été publié en anglais pour démonter cette manipulation que détaille un gros chapitre du 2ème livre de François BELLIOT paru récemment chez SIGEST “Guerre en Syrie. Comment médias et politiques instrumentalisent les massacres”. Faut-il aussi signaler que le 4 septembre 2013 John KERRY en audition devant les élus US reconnut que “des pays arabes avaient proposé de payer cette intervention, en totalité si les USA tapaient aussi fort qu”ailleurs”.. Certes dans le propos de Guetta puis l’entretien de Filiu, pas un seul mot sur les financements qatari et saoudien des mercenaires des rébellions armées illégales en Syrie, pourtant révêlés dans le Financial Times dès 2012 et réaffirmé le 15 avril 2016 par l’ex PM et MAE Qatari Hamid Ben Jassem, et cela de connivence avec Hillary Clinton selon ses emails du printemps 2012, où elle propose de “soutenir, former, armer ” les rebelles syriens.

        +5

      Alerter
      • Ailleret // 23.08.2016 à 18h08

        Que faut-il faire contre France Inter ? Un boycott ? Une opération coup de poing ? Une plainte en justice pour tromperie organisée sur fonds publics ?

        Cette radio est une honte.

          +3

        Alerter
        • Bernard CORNUT // 23.08.2016 à 18h46

          Diffuser les critiques bien argumentées des analyses biaisées de nos radios publiques; et interpeller là-dessus les politiques pendant les primaires, en affirmant aussi que seule une politique de paix juste peut créer pour la France des marchés export durables et des emplois chez nous et au Moyen-Orient alors que la politique de violences armées et de manipulations qui ont détruit Iraq, Libye, Syrie ne fait que détruire les emplois chez nous aussi, en nous écartant de cette région, de leurs peuples et de leur développement et aussi en mobilisant des fonds pour l’armement, complétement improductifs.

            +3

          Alerter
          • silk // 24.08.2016 à 03h46

            Le seul moyen pour l’instant c’est de faire ce que fait les crises : tenter de donner les informations complémentaires qui manquent en france (comme des traductions de journaux anglais ou analyse de propagande de guerre).
            Reste à les diffuser …

              +0

            Alerter
        • juliettedesesprits // 24.08.2016 à 18h48

          Pour Ailleret: Tout simplement ne plus écouter France inter! Cela vous évitera de vous énerver ! Ce que je fais depuis plusieurs années…

            +0

          Alerter
          • Bernard CORNUT // 24.08.2016 à 19h02

            Il faut combattre les mensonges des media, donc les entendre et les contrer. Les implications des régimes Sarkozy Juppé Hollande Fabius dans des guerres injustes de destruction de la Libye et de la Syrie couteront très cher à la France (et à d’autres pays) quand il s’agira des réparations dues légitimement à la Syrie, une fois démontée la version truquée de présentation des faits. Evidemment il faut pour cela lire et écouter aussi ailleurs qu’à F-Inter

              +0

            Alerter
  • Toff de Aix // 23.08.2016 à 13h03

    -les estimations parlent de 500000 de voire jusqu’à 1 million d’enfants morts en Irak, des suites de l’invasion. Vous le regrettez ?

    -le prix en valait le coup. Si c’était à refaire, nous le referions.

    Madeleine allbright sur CBS, à propos de l’invasion irakienne.

    La messe fût dite, et il y a longtemps.

      +3

    Alerter
    • Ailleret // 23.08.2016 à 18h29

      Non pas « des suites de l’invasion » , mais « à cause des sanctions ».
      La question de Stahl et la réponse d’Albright datent du 12 mai 1996, sept années avant l’invasion de l’Irak par les Anglo-Américains.
      https://www.youtube.com/watch?v=omnskeu-puE

        +1

      Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications