Les Crises Les Crises
26.août.201626.8.2016 // Les Crises

Verbalisées pour un simple voile : la dérive des arrêtés “anti-burkinis” (EDIT : Conseil d’État)

Merci 15
J'envoie

Bon, ok, j’avais dit que je n’en parlais pas, mais vu à la vitesse où ça dérive…

Les socialistes au pouvoir, c’est un plaisir sans fin. Dire qu’on va bientôt les regretter en plus…

Enfin, en tous cas, le Responsable de la communication de Daech doit être heureux – pensez “en France, on oblige les femmes à se déshabiller en public” (notez que c’est vraiment nouveau ça dans l’histoire humaine, le progrès libéral j’imagine, cf. Michéa).

Source : Le Nouvel Obs, Laura Thouny, 24-08-2016

Cette femme a reçu un procès verbal pour sa tenue, raconte notre témoin oculaire. (Capture d'écran/Twitter)

Cette femme a reçu un procès verbal pour sa tenue, raconte notre témoin oculaire. (Capture d’écran/Twitter)

Les cas de femmes verbalisées ou expulsées de la plage pour simple port du voile se multiplient sur la Côte-d’Azur après la publication d’une vingtaine d’arrêtés contre le port de la tenue de bain couvrante.

“Aujourd’hui, on nous interdit la plage. Demain, la rue ?” Siam, musulmane de 34 ans, a été verbalisée sur une plage de Cannes pour… port du voile. Elle ne portait pas le “burkini”, cette tenue de plage couvrante contre laquelle de plus en plus de municipalités françaises balnéaires ont pris des arrêtés. En pleine polémique sur le arrêtés “anti-burkini”, un pas de plus a donc été franchi.

Dans la foulée de l’affaire de la “journée piscine” pour femmes de Marseille, et après les attentats de Nice et de Saint-Etienne-du-Rouvray, le maire Les Républicains de Cannes, David Lisnard, avait ouvert la voie en prenant le 28 juillet un arrêté municipal interdisant le port du “burkini” sur les plages de la ville. L’arrêté stipule notamment que :

“L’accès aux plages et à la baignade est interdit à compter de la signature du présent arrêté jusqu’au 31 août 2016 à toute personne n’ayant pas une tenue correcte, respectueuse des bonnes mœurs et de la laïcité, respectant les règles d’hygiène et de sécurité des baignades adaptées au domaine public maritime.”

Mandelieu-la-Napoule, voisine de Cannes, avait pris en toute discrétion un arrêté similaire dès juillet 2013. D’autres mairies leur ont rapidement emboîté le pas, à Nice, Villeneuve-Loubet, Cap d’Ail, Cagnes-sur-Mer (Alpes-Maritimes), au Touquet, Oye-Plage (Pas-de-Calais), Sisco(Haute-Corse) – où une rixe a éclaté sur fond de “burkini” fantôme – ou encore à Leucate (Aude)…

Le Conseil d’Etat se penchera jeudi sur l’arrêté anti-burkinide Villeneuve-Loubet afin d’évaluer, une fois pour toutes, la légalité de ces interdictions controversées. Mais en réalité, les auteurs des arrêtés semblent avoir pris grand soin de ne pas viser explicitement le “burkini”, permettant une interprétation beaucoup plus large de ce qu’est selon eux une “tenue correcte”.

“Bonnes mœurs”

S

Lire la suite sur : Le Nouvel Obs, Laura Thouny, 24-08-2016


Marseille : deux mineures voilées, une mère interpellée

Source : La Provence, Denis Trossero, 15/08/2016

La loi du 11 octobre 2010 interdit de

La loi du 11 octobre 2010 interdit de “dissimuler son visage” dans l’espace public. La mère a fini en garde à vue.
PHOTO CYRIL SOLLIER

La scène se joue vendredi soir, plage de l’Huveaune, avenue Mendès-France, à Bonneveine (8e). Deux mineures complètement voilées se baignent, mais les forces de police leur expliquent qu’elles sont en infraction. Les deux jeunes filles sortent de l’eau et ne font pas de difficultés, mais c’est leur mère qui s’agace de la situation et va s’en prendre de façon virulente aux policiers qui interviennent.

Les forces de l’ordre tenteront de ramener le calme, mais ce sera difficile. Face à l’outrance de la situation, la mère, âgée de 38 ans, a été interpellée et conduite au poste de police. Même les CRS ont dû intervenir. La mise en cause fait l’objet d’une procédure pour “outrage, menaces et apologie du terrorisme”. Elle a été interpellée et entendue. Elle fera finalement l’objet d’une convocation devant le tribunal correctionnel de Marseille où elle sera jugée prochainement. La loi du 11 octobre 2010, parfois appelée loi sur la burqa, interdit de “dissimuler son visage”

Source : La Provence, Denis Trossero, 15/08/2016

Nice: 3 ans de prison pour apologie du terrorisme

Source : Le Figaro, AFP, 23/08/2016

Un jeune Niçois de 19 ans converti à l’islam et surveillé pour sa fréquentation assidue de sites djihadistes, a été condamné à trois ans de prison pour apologie du terrorisme et immédiatement écroué à Nice, selon le jugement consulté aujourd’hui.

La condamnation est assortie d’une obligation de suivi socio-judiciaire pendant cinq ans. Le jeune garçon, Sébastien J., était issu d’une famille de Témoins de Jéhovah. Titulaire d’un bac technique, il cherchait du travail après une formation de cariste et habitait chez ses parents où il a été interpellé la semaine dernière, avant un jugement en comparution immédiate vendredi pour “provocation directe à un acte de terrorisme” par internet. Il a aussi été condamné pour “consultation habituelle d’un service de communication au public en ligne mettant à disposition des images et messages provoquant à de tels actes ou en faisant l’apologie”, une nouvelle infraction intégrée au code pénal français en juillet.

Sous surveillance depuis 2015, son passeport avait été confisqué. Il s’était converti à l’islam il y a environ quatre ans, selon une source proche du dossier. Sur son téléphone portable, on a retrouvé ses fichiers téléchargés, ses discussions sur des forums où il tenait des propos très inquiétants et des photos “à vomir”, selon cette source. “Il se félicitait notamment de l’assassinat des policiers de Magnanville (en juin)(…) s’intéressait aux gens qui avaient commis des attentats en France et téléchargeait des vidéos de Daech où l’on voyait des gens se faire décapiter ou égorger”, selon une autre source.

“Il continuera d’être surveillé en prison car le problème c’est de savoir s’il va parvenir à se sortir de cette radicalisation. S’il se durcit, il peut radicaliser d’autres personnes en prison et c’est l’effet boule de neige. Le problème c’est qu’il assume les faits et il n’y a pas une once de regret. Il se prononce pour la lutte armée (…) s’en prendre aux policiers ne lui pose aucun problème”, selon cette source. Le jeune homme a aussi été en contact par internet avec des personnes gravitant dans l’entourage des auteurs de l’assassinat d’un couple de policiers à Magnanville (Yvelines) en juin et du prêtre catholique Jacques Hamel à Saint-Etienne-du-Rouvray (Seine-Maritime) en juillet.

Source : Le Figaro, AFP, 23/08/2016


Tiens, des nouvelles de l’extrême-droite extrême française (âmes sensibles, s’abstenir) :

hdl-1

hdl-1

hdl-1

Là, il y a de l’idée :

hdl-1

Parti “national-libéral” – hmmm, c’est vrai que le parti national-socialiste était un peu gauchisant sur les bords…

hdl-1

Yep, et bientôt “Pour des chambres à gaz confortables ?”

Bref, je trouve dommage ce silence de Valls contre ce bien triste sire (Polytechnique-ENA au passage – une publicité vivante contre les études le gars…), il me semblait plus remonté contre Dieudonné que contre ce “nali”…


2626

burkini-2-0


EDIT :

burkini-11

burkini-11

burkini-11

burkini-11

burkini-11

burkini-11

burkini-11

(certains me demandent après ça pourquoi je ne soutiens pas ce sinistre individu…)

burkini-11

burkini-11

26/08/1789 – 26/08/2016 :

burkini-11

Nous vous proposons cet article afin d'élargir votre champ de réflexion. Cela ne signifie pas forcément que nous approuvions la vision développée ici. Dans tous les cas, notre responsabilité s'arrête aux propos que nous reportons ici. [Lire plus]Nous ne sommes nullement engagés par les propos que l'auteur aurait pu tenir par ailleurs - et encore moins par ceux qu'il pourrait tenir dans le futur. Merci cependant de nous signaler par le formulaire de contact toute information concernant l'auteur qui pourrait nuire à sa réputation. 

Commentaire recommandé

Anna // 26.08.2016 à 03h27

Époque délétère qui voit le magazine Marianne justifier, via un article de Macé-Scaron, la discrimination des femmes musulmanes trop “couvertes”, alors que inénarrable Caroline Fourest les invite à rester dans leur baignoire. Le tout sous les applaudissements de la fachosphère. Ce pays est devenu fou et le monde entier s’en aperçoit désormais…

208 réactions et commentaires

  • Ailleret // 26.08.2016 à 01h57

    Cibler une population à travers un habit fantasmé. Quand la police déshabille les femmes. Bête et méchant. Sans commentaire.

      +34

    Alerter
  • Olivier MONTULET // 26.08.2016 à 02h18

    Le rôle d’amplification et de propagande de la Presse est aussi à questionner…. La presse attise les feux sans aun scrupule.

      +54

    Alerter
    • jp // 26.08.2016 à 04h16

      C’est plus facile de se prononcer pour ou contre des bouts de tissu que sur la guerre, dite “civile”, en Syrie où y a que des “méchants” (Assad, Erdogan, Poutine, PKK, etc.) qui se battent entre eux et qu’en plus des pauvres “gentils” chrétiens syriens soutiennent leur président, bref c’est trop prise de tête pour les journalistes et encore plus pour les lecteurs.

        +63

      Alerter
    • V_Parlier // 26.08.2016 à 17h57

      Quant à moi, je suis sidéré de voir que d’un côté mes enfants ne peuvent plus aller et revenir de l’école sans que des trafiquants de drogue (connus de tous) les harcèlent lourdement, que des femmes (cette fois non voilées) ne peuvent plus traverser certains quartiers parce-qu’il n’y a “plus assez de place en prison” pour y loger toutes les bandes de multirécidivistes qui y font la loi, alors que d’un autre côté on a le temps de s’occuper des… burkinis… Oui, je vais croire vraiment que le gouvernement et les journaleux mainstream veut la guerre civile en France!

        +36

      Alerter
  • Ailleret // 26.08.2016 à 02h26

    Pour protéger nos valeurs républicaines, scrogneugneu, je suggère d’imposer aux fanatiques arborant un burkini, un voile ou même un foulard… le port obligatoire d’un croissant jaune.

      +34

    Alerter
  • Ailleret // 26.08.2016 à 02h55

    Pour une “laïcité de combat”…
    Voltaire : Écrasons l’infâme. Valls : Déshabillons la femme.

      +9

    Alerter
    • step // 26.08.2016 à 16h14

      Moi aussi j’aime déshabiller les femmes, mais j’avoue n’avoir jamais pensé à des arrêtés municipaux pour l’obtenir. L’énarque vicelard est quand même un sacré créatif.

        +27

      Alerter
  • jp // 26.08.2016 à 03h10

    il y a 35 ans on pouvait nager nue, sur un petit bout de page ou une ile peu fréquentée vu que ce n’était pas autorisé mais toléré, puis aussi habillée en robe longue (pour tester si des scènes du film “titanic” étaient plausibles).

    Effectivement là, “la police déshabille les femmes”, comme en Algérie en 1958 avec les dévoilements publics des femmes pour les “émanciper”.

    En cas de cancer de la peau ou eczéma sévère qui oblige à rester à l’abri du soleil, faut venir à la plage avec un certif médical ?
    Aujourd’hui, les valeurs de la république sont “hystérie laïciste” (E. Todd) et dictature.

      +72

    Alerter
    • Dids // 26.08.2016 à 07h16

      Burkini : invention australienne pour cause de cancer de la peau endémique : trou d’ozone… Devenu métastase des valeurs républicaines à la française : la politique a connu de plus nobles temps .

        +13

      Alerter
    • HP // 26.08.2016 à 08h29

      Et qui se soucie des adolescentes mal dans leur peau que l’opportunité de vêtements de bain couvrants autorise à se soustraire au regard d’autrui ?

      Au fait, le port de la barbe sur la plage ; où sont donc les tondeuses de la République ?

        +33

      Alerter
      • Titus // 26.08.2016 à 19h14

        Tout à fait d’accord, interdisons la barbe, ça fait islamiste! Question : le burkini n’est-il pas aussi le moyen pour certaines femmes de se baigner comme tout le monde, ce qu’elles ne pouvaient pas faire avant pour raison de conviction religieuse? Bref, un progrès social face aux bains de mer… Cette histoire me sidère, elle nourrit le conflit larvé qui finira par éclater entre les provocateurs revendicatifs et les tenants de l’orthodoxie historique (les xénophobes, ce qui n’est pas une insulte – xénophobie : hostilité à ce qui est étranger). Chevènement l’a évoqué : le musulman ostentatoire, non héritier de la culture séculaire du pays dans lequel il vit, donc “étranger”, doit-il se faire discret ou peut-il librement défier le poids de nos 55000 églises, dont la plupart sont d’ailleurs vides? En excluant du problème les agitateurs extrémistes de tous poils, on se retrouve face à une question non pas de racisme ou d’intolérance religieuse, mais donc de xénophobie. Quand la différence se fait discrète, c’est une cohabitation; quand elle s’exhibe, on craint l’invasion.

          +7

        Alerter
        • Phil Defair // 26.08.2016 à 20h09

          J’abonde en votre sens, Titus. Et je rajouterais qu’on retrouve dans cette hystérie anti-burkini, le même élan xénophobe qui a fait manifester bon nombre de français suite à l’attentat contre Charlie Hebdo. Manifestations rapidement récupérées et recentrées autour du drapeau de la liberté d’expression, autrement plus présentable.

            +5

          Alerter
    • Au sud de nulle part // 26.08.2016 à 14h16

      La laïcité suppose une égalité de traitement entre toutes les religions. Vous trouvez que c’est le cas ?
      L’amalgame entre laïcité prétendument hystérique et islamisme est la dernière tarte à la crème d’extrême droite.

        +5

      Alerter
      • babelouest // 26.08.2016 à 14h59

        La laïcité reconnaît les personnes , elle ne reconnaît PAS les religions. C’est ce que certains n’ont peut-être pas encore compris.

        Nous sommes TOUS des citoyens égaux devant la loi, il faut commencer par là. Les religions, on s’en fiche, elles concernent la sphère privée des personnes.

        Si une association cultuelle désire faire une manifestation, comme toutes les associations elle demande la permission à la préfecture, qui statue sur le risque de trouble de l’ordre public, et éventuellement donne des directives pour que “ça se passe bien”. Pas plus difficile que ça.

          +7

        Alerter
      • jp // 26.08.2016 à 17h35

        ça vire à la chasse aux sorcières depuis la loi “sur les signes religieux dans les écoles publiques françaises” :
        – on oblige une une ado qui rentre au lycée toute intimidée et veut surtout ne pas se faire remarquer de dégager une petite croix en métal argenté de 4 cm (zont des yeux affutés les profs pour ce genre de détail)
        – la bibliothécaire s’est senti obligée de ne plus porter son étoile de David
        – les jupes des collégiennes et lycéennes ont jugées trop longues, puis parfois carrément interdites au prétexte de religion, du coup les rares Roms qui y parvenaient, dégagent du lycée,
        – les mères de famille bénévoles pour accompagner les sorties scolaires, dégagées aussi !
        On finit par emm… toutes les filles et les femmes sous des prétextes de religion qui serait OSTENTATOIRE alors que ça tient plus souvent à des histoires personnelles.

          +13

        Alerter
        • jp // 26.08.2016 à 17h35

          suite et fin

          Mais ne sont pas considérés comme OSTENTATOIRES les logos des marques. La religion invisible, qui elle est bien là, c’est celle du marché qui s’affiche tellement qu’on ne la voit plus : http://www.consomme.org/10commandements.html

          Et pour finir, non, Emmanuel Todd, que je cite, n’est pas d’extrême-droite.

            +17

          Alerter
  • Renard // 26.08.2016 à 03h17

    Un chef d’oeuvre de propagande. Ou comment créer un problème de toutes pièces pour occuper l’espace médiatique. Nos journaleux trouvent probablement qu’il n’y a pas assez de choses à commenter au niveau international par exemple…

    L’interdiction du burkini va engendrer des réactions abusives de la part de quelques musulmans (du genre mouvement antiraciste qui n’accepte pas les blancs dans ses réunions) et se sera reparti pour un deuxième tour de manège médiatique et etc etc..

    Le coup de com’ de H&M et Zalando qui ont lancé leurs lignes de vêtements islamique est plutôt réussi..

      +49

    Alerter
  • Anna // 26.08.2016 à 03h27

    Époque délétère qui voit le magazine Marianne justifier, via un article de Macé-Scaron, la discrimination des femmes musulmanes trop “couvertes”, alors que inénarrable Caroline Fourest les invite à rester dans leur baignoire. Le tout sous les applaudissements de la fachosphère. Ce pays est devenu fou et le monde entier s’en aperçoit désormais…

      +74

    Alerter
    • jp // 26.08.2016 à 08h31

      je me demande ce que dirait Caroline Fourest si elle pesait 20 kg de plus, avec un tour de poitrine > 95 ou un sein en moins suite à cancer. Elle renoncera à la plage ? ou ira sur
      une plage privée, se paiera un maillot de bain sur mesure qui coute trop cher pour les sans-dents ?
      Elle se revendique féministe ! Elle défend donc les femmes ni grosses, ni moches, ni vieilles, ni complexées, ni athées, ça ne fait plus grand monde.

        +25

      Alerter
  • Ailleret // 26.08.2016 à 03h45

    La France a un gros problème avec la liberté religieuse. En témoigne l’article X de la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen : les députés de la Constituante ont rejeté la version claire et nette proposée par le comte de Castellane : « Nul ne doit être inquiété pour ses opinions religieuses, ni troublé dans l’exercice de sa religion », au profit d’une version bien restrictive :
    « Nul ne doit être inquiété pour ses opinions, même religieuses, pourvu que leur manifestation ne trouble pas l’ordre public établi par la loi ».

    Porter un voile ou même un simple foulard, c’est donc troubler l’ordre public établi par la loi – même s’il n’y a pas encore de loi, seulement des arrêtés pris par quelques maires islamophobes. En attendant la démagogie de Sarkozy et consorts, pour doper leur candidature.

    1685 : la Révocation. 1793 : la déchristianisation et le saccage de la Vendée. 2016 : la chasse aux Musulmanes.
    C’est un beau pays, la France…

      +34

    Alerter
    • Caliban // 26.08.2016 à 04h03

      @Ailleret

      Je crois surtout que la France a un problème avec la frange de sa population d’origine maghrébine.

      J’en suis le premier désolé mais il ne faut pas se voiler la face (si j’ose dire) : cela s’empire. Un simple retour en arrière de quelques décennies et nous verrions comment les discours de M. Le Pen sont aujourd’hui dans la bouche de presque tous nos dirigeants (de droite comme de gauche).

      L’idée maîtresse du vieux borgne est depuis qu’il fait de la politique (60 ans) que les Maghrébins ont une culture incompatible avec celle des Français bien-nés. Ce racisme “culturel”, matiné aujourd’hui de religion et de “guerre de civilisation”, est aujourd’hui devenu une doxa …

      On peut incriminer qui on veut – les politiques, les journalistes, les “antiracistes” de profession et même les religieux ont fauté. Mais personnellement de le savoir ne me fera pas ravaler ma honte de Français. Pays où deux catégories sont désormais interdites sur les plages : les femmes voilées et les chiens.

        +57

      Alerter
      • Ailleret // 26.08.2016 à 15h12

        @Caliban

        Comme vous, je crois que la France a un problème avec la frange de sa population d’origine maghrébine. Je ne jetterai pas la pierre à ceux qui trouvent qu’il y a « trop de Maghrébins en France », ils ont le droit de le penser, et d’ailleurs les questions d’émigration et d’immigration sont éminemment politiques, il est parfaitement légitime d’en débattre.

        Là où je tique, c’est quand on fait un transfert… Comme il est inconvenant de dire en public qu’il y a « trop d’immigrés », on se rabat sur l’islam, le communautarisme (un bel euphémisme), etc. Je trouve ça hypocrite, malsain, et menaçant pour la liberté religieuse.

        J’ajouterai que la liberté de conscience inclut, à mon avis, la liberté de professer une religion, la liberté de professer l’athéisme, la liberté de se convertir, la liberté d’abjurer, et la liberté d’être indifférent.

          +9

        Alerter
        • babelouest // 26.08.2016 à 15h41

          Je pense que quelque chose vous échappe, Ailleret. Vous pouvez bien avoir la croyance que vous voulez, l’opinion politique que vous voulez, les centres d’intérêt que vous voulez. C’est votre droit personnel.

          Une religion est un cadre extérieur, avec ses traditions, ses rites, ses prêtres éventuellement. Comme en sport vous avez des règles et des arbitres. C’est PAREIL.

          Donc il faut préciser : la croyance (que certains appellent foi) n’est pas directement liée à la religion (règles). Sauf cas très particulier, les footballeurs ne vont pas se balader en maillot en ville. Les personnes suivant des rites, non plus, parce que c’est l’espace public, et que la République ne reconnaît que les personnes, et l’égalité de leurs droits.

          Je pense que dit ainsi, cela paraît clair, ou je me trompe ? et bien entendu je ne distingue en rien une “religion” ou une autre, d’autant que les façons de penser et accomplir les rites doivent différer d’une personne à l’autre.

            +5

          Alerter
          • Ailleret // 26.08.2016 à 16h03

            @babelouest
            Votre argumentation est précise et je l’accepte largement. Une nuance, peut-être : si aucun signe religieux ne doit apparaître dans l’espace public, quid des édifices du culte ? Les synagogues, églises, temples et mosquées construits avant 1905 sont… propriété publique, en vertu de l’article 12 de la loi portant séparation des Églises et de l’État.

            https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=LEGITEXT000006070169&dateTexte=20080306

            Les articles I et II de cette loi du 9 décembre 1905, qui exposent les principes, disposent que la République française « ne reconnaît, ne salarie ni ne subventionne aucun culte », mais qu’elle « garantit le libre exercice des cultes ».

            Il est donc inexact de dire que la République doit tout ignorer des cultes. Elle doit les connaître (et non pas les reconnaître, comme ce fut le cas de 1802 à 1905 pour les quatre « cultes reconnus ») afin de garantir leur libre exercice.

              +4

            Alerter
            • vincent // 26.08.2016 à 20h15

              Je pense qu’il ne faut pas voir comme une menace la présence de signe religieux, les individus ont besoin aussi d’affirmer leur appartenance, de même que le phénomène religieux se transfert aux marques de nos jours, (apple microsoft et j’en passe) qui sont autant de “religions” avec leur “valeurs” c’est juste qu’elle n’ont pas bâtit de culte à proprement parler, mais à voir l’attitude des “fans” on est dans du quasi culte.

              En regardant les société du moyen orient et de l’asie, l’appartenance religieuse, et le fait d’arborer sa religions n’a jamais posé de soucis, en revanche il y avait des règles, en Chine notamment qui interdisait aux religieux toute influence politique, et aussi toute prédication de masse (on se rappel comment la Chine, à raison, se méfiait des missionnaires)

              La loi chinoise aujourd’hui est claire “Tout individu est libre d’exercer sa religions, mais il est interdit aux cultes de prendre une dimension politique, ou de pratiquer le prosélytisme”

              Je pense que c’est cette nuance qui nous manque, il faut cesser de craindre le religieux et ses symbole, il faut juste veillé à ce qu’il n y ait pas de prédicateur intégriste politisant.

              A partir de là, le voile, ou la croix, ou la toge ne devrait pas déranger.

                +10

              Alerter
        • babelouest // 26.08.2016 à 15h42

          Il faut préciser bien sûr que les édiles de telles ou telles communes ne sont pas en reste pour instrumentaliser le désordre “au nom de l’Ordre”. Ce n’est pas de la religion ou de la foi, c’est de la politique.

            +8

          Alerter
          • RGT // 26.08.2016 à 20h31

            @babelouest :

            Ce n’est pas de la politique, c’est de l’opportunisme.

            Ce qui au font revient pratiquement au même : Tenter de résoudre un problème qui n’aurait jamais existé si on ne l’avait pas monté en épingle.

              +5

            Alerter
    • Jusdorange // 26.08.2016 à 08h55

      À ailleret,

      Cette vision moins “restrictive” que vous semblez appeler de vos voeux, place les religions dans une situation privilégiée. La vision anglo-saxonne de la laïcité conduit la police écossaise à autoriser le voile dans leurs uniformes, idem pour le turban Sikh au Canada.

      Par contre vous pouvez être certain que si je postule pour ces postes avec un costume de Pikachu, un saladier sur la tête, ou un T-shirt pro-communiste, on m’enverra pêter. Entendrons-nous parler de discrimination ou de communistophobie ? Non. L’opinion religieuse est jugée digne dans ces cas, de recevoir un privilège. Peut-on alors parler alors de neutralité de l’Etat ? Non.

      La laïcité à la française est, en son coeur, objectivement supérieure à celle anglo-saxonne. L’affaire du burkini est un excès j’en conviens volontiers.

      Il n’y a pas de liberté religieuse en France, il y a une liberté de conscience.

      En l’espèce, la Constituante a vu juste.

        +40

      Alerter
      • babelouest // 26.08.2016 à 09h10

        Oui, la Constituante a été bien plus mesurée et a ben vu juste. Autant la liberté de pensée est primordiale, autant ses manifestations plus ou moins prosélytes (n’ayons pas peur des mots) sont à prendre avec des pincettes.

        Mais les religions en général (et leurs hiérarchies plus ou moins avouées) ont tendance à se croire tout permis, ce qui peut souvent occasionner des dérives. Et des troubles à l’ordre public, par conséquent.

        Le problème aujourd’hui viendrait presque que sur des prétextes divers, des personnalités publiques prennent des décisions qui sont des troubles à l’ordre public. Plus grave, souvent on peut constater des connivences entre des décideurs “religieux”, des décideurs locaux, des décideurs étatiques de l’Intérieur et des décideurs judiciaires. Cela fait partie des hiatus de plus en plus béants entre les citoyens, et ceux qui par des subterfuges divers se retrouvent “leurs maîtres”.

          +10

        Alerter
      • Ailleret // 26.08.2016 à 13h35

        @Jusdorange
        « Il n’y a pas de liberté religieuse en France, il y a une liberté de conscience. »

        Cela ressort bien de l’Édit de Fontainebleau (18 octobre 1685),portant révocation de l’Édit de Nantes : son dernier article dit que ceux de la RPR pourront rester dans le royaume, « sans pouvoir être troublés » …
        A condition de ne faire aucun culte, d’aller à la messe et de faire instruire leurs enfants par les prêtres de l’église romaine. De toute façon, ils n’avaient pas le choix : ils devaient rester en France et ne pouvaient en sortir sous peine de galère, car seuls les ministres du culte protestant avaient le choix entre l’exil et l’abjuration.

        J’ai vraiment l’impression que les laïcs de combat, hier anticatholiques, aujourd’hui antimusulmans, sont les héritiers du Roi-Soleil.

          +3

        Alerter
        • Jusdorange // 26.08.2016 à 15h17

          À Ailleret,

          Laïcs de combat ? Anti musulman ?
          Pouvez-vous préciser svp ?

          J’ai essayé de montrer l’incohérence entre un principe de liberté religieuse et celui de neutralité de l’Etat. Comment la loi peut-elle accorder des droits particuliers aux religions, sans prendre parti sur ce qui est religieux et ce qui ne l’est pas ?

          Ou alors répondez à ce cas pratique.
          Je souhaite porter un saladier sur la tête à mon travail. Mon employeur refuse et me renvoie. Une cour doit-elle condamner mon employeur ?

          Je souhaite porter une kippa. Mon employeur refuse et me renvoie. Une cour doit-elle condamner mon employeur ?

          Si vous répondez non à la première et oui à la seconde alors vous considérez que l’Etat doit savoir distinguer le religieux du non religieux, donc ne pas être neutre, et il doit accorder un privilège à ce qui relève de la religion.

          En quoi est-ce laïc ? En quoi est-ce juste ?

          Je rappelle par ailleurs que je ne peux pas me balader à poil dans l’espace public. Nudistophobie ?

            +6

          Alerter
          • Ailleret // 26.08.2016 à 15h33

            @Jusdorange

            Pour reprendre vos exemples, le fait est qu’on peut se promener avec une kippa sans être inquiété, ce qui ne serait pas le cas si on se promenait nu avec ou sans saladier sur la tête. Et vous y voyez un privilège intolérable accordé aux religions ? Je dirais plutôt : « Nihil est sine ratione », l’État a ses raisons pour accepter l’un et refuser l’autre.

            Si je suis bien votre raisonnement, un État laïc devrait TOUT ignorer de la religion, jusqu’à ne plus « savoir distinguer le religieux du non-religieux » ?
            En ce cas, toutes les religions devraient être interdites et anéanties comme des déviances, ou alors toutes les dérives sectaires devraient être acceptées…

            Je reconnais que la distinction entre secte et religion n’est pas toujours évidente, un cas paroxystique étant celui de la secte évangélique puis communiste du sinistre Jim Jones :
            https://fr.wikipedia.org/wiki/Jim_Jones_(pasteur)
            Plus de 900 morts…
            Raison de plus, à mon avis, pour que l’État ait un minimum de connaissance en la matière. C’est la visite du parlementaire Leo Ryan qui a occasionné ou précipité le massacre-suicide de Jonestown.

            Quant aux anti-musulmans, ils existent bel et bien, et ils ont parfaitement le droit de l’être – et de le dire :
            http://www.marianne.net/elisabeth-badinter-il-ne-faut-pas-avoir-peur-se-faire-traiter-islamophobe-100239221.html

              +2

            Alerter
            • Jusdorange // 26.08.2016 à 16h09

              A Ailleret,

              Que le politique agisse de manière flexible avec les principes, en l’occurrence la laïcité, en fonction de la situation sociale, je peux l’accepter dans une certaine mesure.

              Votre premier commentaire consistait à dire que c’est le principe même qui est à remettre en cause, à remplacer par la version de Castellane qui semble avoir vos faveurs.

              J’ai simplement montré que la version de Castellane est contraire à la neutralité de l’Etat puisqu’elle implique que l’Etat reconnaise les religions ce à quoi je m’oppose.

              Et maintenant vous me dites que si l’Etat ne reconnaît pas les religions, alors cela implique leur anéantissement. Pouvez-vous expliquer le lien de causalité ? Je ne le vois pas.

              Et enfin je ne vous ai jamais demandé de me prouver que les anti-musulmans existaient, je vous ai demandé d’étayer cette accusation en me montrant ce que mon commentaire a d’antimusulman.

                +4

              Alerter
            • Ailleret // 26.08.2016 à 16h14

              @Jusdorange,

              Pas de malentendu : je n’ai pas dit, ni pensé, ni sous-entendu que votre commentaire était anti-musulman. J’ai employé cet adjectif en pensant aux maires UMP du Sud-Est qui interdisent le burkini et lui font une publicité qu’il ne méritait pas.

              J’ai pensé aussi aux unes de Valeurs actuelles, aux éditoriaux de Marianne, et à tous ces débats sur l’Islam auxquels aucun Musulman n’est convié…

                +0

              Alerter
            • Jusdorange // 26.08.2016 à 17h02

              À Ailleret,

              Vous avez cité un morceau de mon commentaire, ensuite vous l’avez comparé à la révocation de l’Edit de Nantes en estimant qu’il se situait dans la même logique.

              Et cette logique est, selon vous, la racine des “laïcs de combat, hier anticatholiques aujourd’hui antimusulman”.

              Nous sommes aujourd’hui, c’est à mon commentaire que vous répondiez et que vous citiez, donc il n’y a aucun malentendu ici : vous avez sous entendu que mon commentaire était antimusulman, ou plutôt que ma motivation profonde était antimusulmane.

              Je ne vous demande pas de vous excuser, ni de retirer vos propos. Je vous ai simplement demandé de fournir la raison qui vous pousse à porter cette accusation que je sais infondée.

              Oublions cela. Mais à l’avenir je vous suggère de ne prendre en compte que ce que votre contradicteur dit effectivement et pas ce que vous pensez qu’il veut dire car ce genre de procédé, je vous le dis franchement, pourrit les débats, et me fatigue.

                +3

              Alerter
            • Jusdorange // 26.08.2016 à 17h22

              Pour ce qui est l’article de 1905 que vous citez. Oui je considère que cette partie est contraire au principe de neutralité de l’Etat, tout comme d’ailleurs le morceau “même religieuses” de la version de la Constituante. Donc apparemment vous avez raison il y a bien une liberté religieuse en France, ce que je désapprouve.

              Les lois sont le témoin d’un point d’équilibre entre le souhaitable et le faisable.

              Difficile dès lors de théoriser sur ce que je crois être la bonne laïcité à partir des lois qui en sont l’expression. Elles aident la réflexion c’est certain, mais ne peuvent la fonder.

              L’une des caractéristiques d’un État laïc est d’être neutre par rapport aux opinions religieuses, spirituelles, métaphysiques etc… Il devrait exister une liberté de conscience dans laquelle est incluse la liberté religieuse, mais sans que celle-ci mérite une catégorie à part, ni un traitement particulier au point d’être citée spécifiquement dans les texte de lois.

                +6

              Alerter
          • Jusdorange // 27.08.2016 à 02h40

            À Caton,

            Très bien vous avez raison, c’est ce que dit la loi, que je désapprouve.

            Je ne comprends pas comment on peut parler de neutralité de l’Etat et donner à la justice le pouvoir de juger ce qui est religieux et ce qui ne l’est pas (comment elle fait ? C’est quoi ses critères ? Elle compte les membres ? Elle juge si la cosmologie est “raisonnable” ? Le nombre d’année d’existence du culte ? Que de critères qui semblent arbitraires) et ensuite de donner des garanties d’exercice du culte tandis que je me ferais refuser ces mêmes garanties sous prétexte que mon rituel est incongru car il n’est pas rattaché aux religions que la justice approuve.

            Ça m’a tout l’air de privilèges octroyés à des religions bel et bien reconnus par l’Etat.

              +6

            Alerter
          • babelouest // 27.08.2016 à 08h20

            ” l’obligation, pour l’Etat, de mettre en place des services d’aumônerie dans ses écoles, ses prisons, ses hôpitaux, son armée.”

            A mon avis, ce n’est pas la loi, c’est une interprétation erronée et néfaste de la loi.

            Même chose, “la république ne reconnaît aucune religion”, signifie SEULEMENT que la république ne reconnaît que les personnes.

              +4

            Alerter
          • Ailleret // 27.08.2016 à 11h21

            @babelouest
            « La loi, la seule, celle de 1905, ne connaît pas les religions »

            Eh bien, relisez cette loi, la seule loi qui existe à vos yeux :
            https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=LEGITEXT000006070169&dateTexte=20080306

            Dès l’article 1, vous pourrez constater qu’elle connaît les « cultes » puisqu’elle garantit leur « libre exercice ». L’article 2 ajoute qu’elle « ne reconnaît […] aucun culte ».
            L’article 12 montre une certaine connaissance des religions puisqu’il énumère les édifices cultuels, propriété publique (de l’État, des départements, des communes et des associations intercommunales). Voyez aussi les articles 11, 14, 40…

            Maintenant, si vous voulez vivre dans une République ne connaissant aucune religion, prenez votre machine à remonter le temps, direction : l’Albanie d’Enver Hoxha, qui avait aboli la religion.
            https://fr.wikipedia.org/wiki/Enver_Hoxha#R.C3.A9gime

              +0

            Alerter
          • Jusdorange // 27.08.2016 à 12h11

            Ailleret,

            Pouvez-vous démontrer le lien de causalité entre ne pas reconnaître les religions (complètement, c’est à dire pas de case à part ou de traitement spécial du simple fait que ce sont des religions) et abolir la religion ?

              +1

            Alerter
          • Jusdorange // 27.08.2016 à 17h58

            À Caton,

            Il doit exister des cas où un groupe religieux ou sectaire a demandé à bénéficier des mêmes garanties, se les voir refuser et porter l’affaire devant un juge. Celui-ci a dû rejeter la demande et, je suppose, motiver sa décision en expliquant pourquoi tel groupe ne peut être qualifié de culte. Ce faisant il y a bien des critères, forcément.

            Ce serait d’ailleurs la même chose pour une association ou un contrat de travail où le juge doit bien avoir des critères soit qu’il pose selon son appréciation, soit issu de la jurisprudence ou de la loi, pour définir ces objets.

            Cela veut dire que la justice reconnaît bel et bien des cultes, quand bien même la loi déclare ne pas le faire, cultes à qui elle accorde des privilèges.

            Quoi qu’il en soit je vous remercie de m’avoir apporté toutes ces informations qui m’ont convaincu que l’Etat reconnaît bien des religions, et que ce soit du fait de l’appréciation humaine du juge n’y change rien.

              +2

            Alerter
          • Caton l’Ancien // 27.08.2016 à 18h39

            Si le mot “religion” est dans la loi, les juges devront bien décider du périmètre d’application de cette loi. Je ne suis pas spécialiste mais je crois que “reconnaître” ne signifie pas, dans la langue juridique, ce que vous semblez lui faire dire.

            La décision favorable dont je parlais :
            http://www.conseil-etat.fr/Decisions-Avis-Publications/Decisions/Selection-des-decisions-faisant-l-objet-d-une-communication-particuliere/CE-16-octobre-2013-Garde-des-Sceaux-ministre-de-la-justice-et-des-libertes-c-m.-n-et-autres

            Je ne sais pas sur quels critères on a pu décider d’un refus. Je suppose que troubler l’ordre public, mélanger le culturel et le cultuel pourraient motiver un refus.

            Le mot privilège est discutable : il y a des principes de liberté, de protection contre la discrimination que je peine à qualifier de privilège quand tout ça s’applique, dans la mesure ou ça fait sens, aux athées. L’interdiction de la subvention publique n’est pas ce qu’on appelle une faveur.

              +1

            Alerter
          • ty89 // 28.08.2016 à 14h54

            Votre logique est imparable et “mathématiquement” juste. Mais elle manque d’humanité. Un robot serai capable de diriger un peuple de la sorte.
            Nous n’avons pas le choix, certaine décision ne doivent pas être logique ou “juste” d’un point de vu mathématique. Pour le coté partial de l’Etat que vous évoquer, il est nécessaire. Le vrai problème c’est que les personnes qui incarne cette “autorité” ne sont pas digne de confiance et on totalement perdu de vu le but de leurs professions.

              +0

            Alerter
      • sécotine // 26.08.2016 à 13h46

        l’affaire du burkini n’est pas un exces dans la mesure où cet accoutrement se répands à la vitesse de l’éclair depuis sont interdiction, ce qui relève de la pure provocation.
        Juste une anecdote, mardi matin, dans le centre de cure de Vittel, une habituée des lieux depuis plusieurs années s’est présentée à la séance piscine en burkini, alors que la veille elle était encore en maillot une pièce. La personne chargée du bon déroulement des soins lui a aimablement demandé de se changer, ce qu’elle a immédiatement fait sans protester. Il s’agit là d’une tentative pour voir si l’interdiction serait ou non appliquée.
        Où est la pudeur de vouloir se baigner dans une combinaison qui une fois mouillée colle à la peau et dévoile parfaitement les formes ?
        Cela fait des années que l’islam avance d’accommodements en accommodements jusqu’à imposition.

          +30

        Alerter
        • Julian // 26.08.2016 à 16h28

          Vous avez entièrement raison. Et il est assez assez navrant que de très nombreux commentateurs, par ailleurs si pertinents souvent, ne veuillent pas faire -ici- la distinction entre la liberté de conscience, garantie par la Constitution et les loi, et la liberté religieuse auquel l’État, en application de la loi de 1905, ne doit aucunement faire la courte-échelle.

          Comme en 1989, le Conseil d’État, dans son arrêt d’aujourd’hui, suspendant l’arrêté de Villeneuve-Loubet, vient de se comporter en pyromane et vient d’ouvrir une nouvelle brèche dans laquelle ne manqueront pas de s’engouffrer les stratèges islamistes de la surenchère et de la provocation.

          Son arrêt sacralise “les libertés individuelles”, au détriment de ce bien supérieur de la Société qui est la tranquillité publique dont il est l’ultime garant juridictionnel.

          Ce vendredi 26 août sera peut-être un “vendredi noir” pour la Paix civile dans notre
          pays

          Je ne le souhaite pas, mais je le redoute. Avec angoisse.

            +18

          Alerter
          • Homère d’Allore // 26.08.2016 à 18h05

            Ne pensez-vous pas, Julian, que le Conseil d’Etat ait préféré cette solution plutôt que de se voir lui-même censuré par la CJUE ?

            Car, n’en déplaise à Régis de Castelnau que j’admire d’habitude et qui est pourtant un grand avocat, j’ai mal à imaginer que Luxembourg n’ait pas eu le dernier mot sur le sujet…

            Bref, les Frères Musulmans ont fait une provocation délibérée en prévoyant la bêtise crasse des maires ripoublicains et de Manuel Valls.
            Ils avaient sans doute bien préparé l’argumentaire juridique en sachant qu’ils auraient une victoire devant le le Conseil d’Etat au mieux ou la CJUE, au pire.

            Et ça a marché.

            Et ils ont ramassé sur la table de poker toutes les enchères de nos médias.

            On ne peut pas avoir eu une pire gestion du problème.

              +16

            Alerter
          • alfred // 26.08.2016 à 18h33

            Ce n’est pas la première fois que les soit disant sages, très humains, trouvent plus malins qu’eux et contribuent à l’affaiblissement de l’ensemble des citoyens. Que des provocateurs mettent la pression de ci de là en parallèle de voiles plus innocents c’est un fait. Que des élus un peu limités et pressés de faire de la politicaillerie commettent une erreur de gestion manifeste c’est la routine.
            Mais cette nouvelle routine qui consiste à faire appel au conseil d’État à tout bout de champ et changer les bases du droit par glissement de la jurisprudence c’est du Bel et bon sabotage. Déjà les boycotts en général (de multinationales par exemple) nous sont devenus interdits à cause d’une interprétation personnelle particulière des “sages” sur le cas particulier d’Israël et de la Palestine.
            Maintenant la liberté individuelle au dessus de l’ordre public au prétexte d’un bout de tissus.

              +9

            Alerter
          • Jusdorange // 26.08.2016 à 19h12

            À Julian,

            Je partage vos inquiétudes. La raison pour laquelle je qualifie cette interdiction “d’excès” …… Le terme est mal choisi. Disons que je considère que c’est une mauvaise tactique contre les fanatiques.

            En dehors du fait de savoir si l’interdiction viole des principes ou non, je ne vois pas très bien le bénéfice tactique que l’on peut tirer d’une telle interdiction. Par contre je vois les coûts. Cela rend service à ceux qui pensent que “l’islam est assiégé” renforçant la propagande victimaire et paranoïaque, et donc la riposte hostile qu’elle soit violente ou sournoise.

            Je privilégie des solutions sur le domaine de la politique étrangère, car je crois que la situation politique intérieure est conditionnée par la situation politique extérieure. L’inverse est moins vrai (pas faux non plus, juste moins vrai).

            D’autant plus que sur la situation intérieure je ne vois pas du tout quelles sont les cartes que nous avons en main.

              +4

            Alerter
          • Olivier Berruyer // 26.08.2016 à 21h50

            Juste par curiosité : vous vivez dans quel monde pour vous dire que ce genre de décrets pris par des maires d’extrême-droite va concourir à “la paix civile” ??? après je ne dis pas que la solution contraire est merveilleuse, mais enfin si chacun arrêtait de s’occuper de ce que fait le voisin qui ne l’impacte pas directement (et si ça embête juste votre oeil et c’est tout, regardez ailleurs…), cela aiderait sans doute à la paix civile – la solution contraire finissant généralement par une guerre civile…

            Après il y a d’autres problèmes réels dans certains quartiers, avec des choses inacceptables, mais ne mélangeons pas tout, un problème à la fois…

              +25

            Alerter
            • Jusdorange // 26.08.2016 à 22h21

              À OB,

              Il est possible que la levée de l’interdiction résonne auprès de ceux qui vivent ces “problèmes réels,” et auprès de ceux qui leurs sont solidaires, comme un indice que l’Etat les a abandonnés, les invitant dès lors à prendre la loi entre leurs mains.

              J’entends toutefois l’argument inverse disant que l’interdiction aurait eu le même effet sur des musulmans, avec le sentiment d’être injustement ciblé par la loi.

              Quoi qu’il en soit la parole publique ne fut pas apaisante. Aurait-elle pu l’être ? Je ne vois pas comment.

                +2

              Alerter
            • Age // 26.08.2016 à 23h26

              Pour le coup, je trouve votre réponse incroyablement spécieuse :
              Arrêter de s’occuper de ce que fait le voisin ? mais alors pourquoi s’occuper de ce que disent ou font les politiques, quand, n’étant vous même ni femme ni musulman ni voilé, leurs propos ne vous impactent pas directement ?

              La paix civile ne peut justement pas se faire sur un mode communautariste, ou alors (et là c’est une critique directe de votre article) en faire une profession exercée dans une congregation religieuse, sous la règlementation d’un concordat, de la loi de 1905, etc comme les bonnes soeurs de la photo donc, et a contrario des femmes en burkini… il serait plus honnête de reconnaitre que c’est le sens de la remarque de Dupont-Aignan, a ce qu’il me semble.

              Notez aussi qu’un fascio-nazi-d-extrême-droite célèbre avait en son temps fait voter une loi pour expulser les jésuites de France. Bien d’autres congrégations religieuses seront également expulsées dans la foulée.
              Il s’appelait Jules Ferry.

                +8

              Alerter
            • Simone2B // 27.08.2016 à 11h59

              Très décu de votre remarque
              ce qui fait réagir beaucoup de monde (et pas que des représentant de l’extreme droite) c’est que le ” si ça embête juste votre oeil et c’est tout, regardez ailleurs…” est impossible car mon oeil me sert à analyser une situation complexe qui me fait associer des concepts dont la concomitence “choque” mon esprit , à savoir l’association que je fais entre ce vètement et ce qu’il représente d’aliénation de la condition féminine , entre autres.
              je ne regarderez pas ailleurs , même si les petites réponses que sont ces arrétés municipaux ne règleront rien.
              du moins ils stimulent le débat !!
              le problème est évidemment plus grave , la population le ressent bien en général , sans tomber dans les travers ouverts par des extrèmistes.
              votre aveuglement m’étonne , je vous pensais d’un esprit critique , mais vous semblez tomber vous aussi dans cette “hystérie” collective qui consiste à exacerber les extrèmes et ainsi interdire tout compromis.
              dommage

                +8

              Alerter
            • Olivier Berruyer // 27.08.2016 à 15h28

              “vous semblez tomber vous aussi dans cette “hystérie” collective”

              Ah parce que laisser les gens s’habiller comme ils veulent, c’est de l’hystérie… Notez d’ailleurs que le Conseil d’État vient de rappeler les principes fondamentaux de notre République, et que je me sens bien de ce coté-là…

                +15

              Alerter
            • Opps’ // 30.08.2016 à 11h21

              Olivier
              Justement le burkini peut être aussi considéré comme faisant parti d’un mouvement général de soumission de notre façon de vivre la république et la précieuse laïcité face à une conception extrémiste d’une religion.

              Et ça impacte.
              Et en cas de généralisation , ça pose de grosses questions dont la traduction sociétale et politique pourrait poser problème.

              Bonne continuation ! (j’ai assez babillé contre le courant général … 😉 )

                +2

              Alerter
        • Van // 28.08.2016 à 05h13

          Elle est juste taquine comme les 99% de français , après si tu admet que le burkini était inventé en Australie alors pourquoi le considérer comme accommodement de l’islam ?
          Ceux qui importent l’islamisme en france sont les politiques qui arment les terroristes au moyen orient et qui sont complaisant avec des pays qui exporte des idéologies terroristes .
          paradoxalement les pays musulmans qui ne basculent pas dans l’extrémisme religieux sont les cibles des dirigeants français Libye , Syrie , Irak ..?

            +6

          Alerter
          • Catalina // 28.08.2016 à 13h18

            La Syrie est un pays laic. Il est très étonnant de voir un tel racisme ant-musulman dirigé contre des gens qui vivaient dans un pays laic……ce n’est pas parce que ce pays a été envahi par des ” islamistes” que d’un seul coup il n’était plus laic !

              +1

            Alerter
            • Van // 28.08.2016 à 15h18

              La réalité de la situation est le cynisme politique francais a l’étranger qui d’un coté veut bien servir la soupe a des pays extrémistes mais de l’autre coté utilise les droit de l’homme et la nécessité démocratique contre des pays neutre et laïc , ce n’est un secret pour personne aujourdhui mais la classe politique intérieur préfèrent (a l’unissant!!) sermonner un burkini , la france vit dans une bulle médiatique car elle ne veut pas assumer les décisions de ses politiciens , parler de souveraineté vis a vis d’un burkini alors que le pays est économiquement et militairement subordonné a d’autre est complétement stupide .
              je ne défend pas ces tenues qui n’ont déjà même rien a voir avec les origines des musulmans français mais je dénonce la xénophobie alimenté par ces questions ainsi que la récupération politique et la surenchère .

                +1

              Alerter
          • Narm // 28.08.2016 à 22h09

            D’accord avec vous : ceux qui l’importe mais surtout ceux qui s’en servent !

            sauf “la france vit dans une bulle médiatique car elle ne veut pas assumer les décisions de ses politiciens”

            ehh non, erreur de formulation ? je pense ne pas être le seul , ça n’est pas une question d’assumer, on la subit ! et j’y suis opposé mais sans moyen d’y remédier

              +2

            Alerter
  • babelouest // 26.08.2016 à 04h27

    N’est-il pas possible d’attaquer en justice ces maires, pour contrevenir ainsi à la loi de 1905 ?

    On notera cette différence amusante : en France les hommes doivent aller à la piscine en slip de bain, aux States celui-ci est interdit et les hommes doivent se présenter en caleçon. Tout est question d’interprétation.

      +17

    Alerter
    • Dids // 26.08.2016 à 07h21

      L’obligation des slips moulants est un moyen de limiter l’accès aux jeunes d’origine trop musulmans et basanés : version masculine des décrets burkinis !

        +6

      Alerter
      • babelouest // 26.08.2016 à 07h54

        Oh non, cette obligation date de longtemps ! Bien avant toute affaire “religieuse” ! D’ailleurs la nage sportive ne se fait pas en caleçon : trop de prise à l’eau, qui freinerait.

          +6

        Alerter
      • Pierre // 26.08.2016 à 08h21

        Non, c’est pour des raisons d’hygiène. En effet, il a souvent été observé que les porteurs de caleçon de bain amples les portaient en dehors de la piscine tout au long de la journée, ramenant ainsi des bactéries indésirables dans le circuit fermé de l’eau des piscines. Rien à voir avec une quelconque discrimination.

          +45

        Alerter
        • babelouest // 26.08.2016 à 09h13

          Bien d’accord Pierre : je suppose qu’aux States on fait passer “la décence” avant l’hygiène.

            +15

          Alerter
    • Jusdorange // 26.08.2016 à 15h44

      À babelouest,

      En quoi cette interdiction contrevient à la loi de 1905 ? Je ne peux pas me balader torse nu en centre ville. Cette interdiction contredit-elle aussi les principes laïcs ?

      Si ma religion me prescrit de toujours être torse nu, suis-je en droit de demander un accommodement de la loi ? Ce serait un privilège accordé aux religions, ce qui, pour le coup, serait contraire à la laïcité.

      J’hésite beaucoup sur cette affaire de burkini car je n’y ai pas réfléchi tant que cela étant donné le peu d’importance du dossier (qui cache toutefois des problèmes autrement plus sérieux).

      Par contre je ne crois pas que cela contrevienne aux principes laïcs.

        +6

      Alerter
  • antoniob // 26.08.2016 à 04h36

    des discriminations contre l’islam via ses attributs extérieurs vestimentaires, tels les voiles, burkini, tchador pour les femmes, certains types de barbes et calottes pour les hommes, serait effectivement une atteinte à des libertés. MAIS, laisser cet espace de liberté à l’expression de la pratique musulmane c’est aussi laisser la porte ouverte aux islamistes qui même minoritaires, ne peuvent que prendre avantage de la libéralité démocratique. Comment faire?
    Les soviétiques avaient dés-islamisé l’Asie Centrale, notamment les pratiques ultra-conservatrices, tel en Ouzbékistan, justement par des mesures contraignantes, portant atteinte ,dans l’absolu, au principe des libertés individuelles, mais au final aboutissant à plus de libéralité sociale. De nos jours, cela correspond à la différence, par exemple, entre la condition des femmes en Afghanistan par rapport à celle juste de l’autre côté de la frontière, au Tadjikistan.

    Mais bon, ce qu’il faudrait dans un pays tel la France, c’est s’en prendre aux Saoudiens et Qatari, pas à quelques croyantes banales qui veulent profiter de la plage.
    Alors que quelques maires adoptent des mesures maladroites, l’Etat lui est dans le même lit que les décapiteurs de Syrie ou les saoudiens détruisant le Yémen.

      +58

    Alerter
    • Jusdorange // 26.08.2016 à 09h50

      J’applaudis votre façon de raisonner.

      J’ajouterai que Manuel Valls se permettant de se placer en combattant du progrès en l’espèce contre un Islam rigoriste, et dans la lutte anti-terroriste contre un Islam violent, quelques mois après s’être vanté sur les réseaux sociaux d’avoir vendus des armes au Saoudiens, premier soutien de ces fous de Dieu depuis l’Afghanistan des années 80, est tout de même le témoignage d’un culot sans borne.

      Et que dire du président Hollande qui fut l’un des soutiens les plus fervents de la guerre à outrance contre Assad, comme le furent Sarkozy et Juppé contre Kadhafi. Doit-on leur rappeler ce qui s’est passé après l’Irak en 2003, prélude de la montée de l’EI et des attentats en France ?

      Et que dire d’une situation politique où ces trois personnages sont présentés comme favoris pour 2017.

      La blague !

        +30

      Alerter
    • Opps’ // 30.08.2016 à 11h12

      Tout à fait !
      Mais enfin ça n’empêche pas d’endiguer un mouvement qui , s’il se généralisait, pourrait créer un réel problème national !

        +0

      Alerter
  • QUENTIN // 26.08.2016 à 05h03

    on rejoue l’affaire du voile mais version plus prosélyte encore avec le burkini? Ne voyez vous pas la campagne de diffamation envers une éternelle France raciste bla bla…menée par les mêmes qui désinforment au sujet de la Russie, du Brexit, de l’UE? Soros and co à la manœuvre pour cracher sur une France déjà mal en point. Avant de plonger tête la première dans la victimisation est le paternalisme envers les braves musulmans qui ne pensent jamais à mal, attendez quelques jours, histoire que l’hystérie retombe et que l’on découvre pas un énième fois, comme à Sisco, que les oies blanches des media sont très souvent les vilains petits canards. Mention spéciale pour l’utilisation du terme extrême-droite comme le ferait bfm. Pourquoi pas un billet qui aide à comprendre ce qu’est cette extrême droite, celle qui est utilisée comme seule raison de voter un loi ou d’élire untel pour nous sauver de cette menace fantôme?

      +30

    Alerter
    • Caliban // 26.08.2016 à 07h22

      @Quentin

      Rendez-vous sur les commentaires de Yahoo (par exemple), et vous pourrez constater que le racisme ordinaire se porte très bien.

      Quant à faire le lien entre ce fait divers (= des maires pondant des arrêtés débiles) et le Brexit, la Russie, l’UE … comment dire ? La cohérence de tout cela n’est pas immédiatement perceptible.

        +12

      Alerter
      • Opps’ // 30.08.2016 à 11h08

        Certes , et ce combat est toujours à mener.
        Mais enfin les média , tout critiquables qu’ils soient, sont pour l’instant en position de résistance.

        D’un autre côté il faudrait veiller à ne pas en rajouter dans la provocation et l’indulgence permanente face à celle-ci , pour laver la culpabilité énorme qu’on a dans les conflits du moyen-orient ou du Maghreb .

        Quant à dire que les arrêtés des maires LR , plutôt de droite sont en fait racistes , c’est un peu facile, d’ailleurs pas mal de gens de gauche , peu soupçonnables de racisme, ne condamnent ces arrêtés , tout en refusant une loi . C’est pas si simple.
        Cordialement

          +0

        Alerter
  • Niçois // 26.08.2016 à 06h20

    La force des islamistes, c’est qu’ils ont deux niveaux d’intervention qui ne se rencontrent jamais : un niveau privé, fait de pressions communautaire et religieuse dans la famille, le quartier, etc., où se déploie toute leur rhétorique patriarcale et liberticide ; un niveau public, où des associations comme le CCIF, s’érigent en gardiens de la liberté et du droit pour disqualifier toute tentative de dénoncer le premier niveau de leur action au nom des droits fondamentaux.
    Il faut comprendre qu’ils y sont aidés par le cadre juridique français et international, notamment la jurisprudence : outre notre Conseil d’État, la CEDH (Cour Européenne des Droits de l’Homme) considère la liberté de religion comme supérieure à toutes les autres. Pour eux, le principe d’égalité femmes-hommes n’a ni portée juridique suffisante ni application concrète recevable : ainsi, la liberté d’une seule personne voilée « volontairement » l’emporte sur le droit des femmes en général (1).
    L’islamisme est donc mis en mesure de retourner le droit contre la République ! Face à lui, une bataille exclusivement juridique est à coup sûr perdante.

      +55

    Alerter
    • Louis Robert // 26.08.2016 à 15h04

      @ Niçois

      “… ainsi, la liberté d’une seule personne voilée « volontairement » l’emporte sur le droit des femmes en général (1)”?

      *

      L’emporte? Mais non. Le droit des femmes en général demeure entier, y compris pour les femmes voilées (sans guillemets) qui choisissent, néanmoins, de se vêtir comme bon leur semble, certaines d’entre elles tenant compte de ce qu’elles jugent conforme à la décence que leur suggère leurs valeurs, y compris religieuses.

      Plus nous persécuterons les musulmans, ici Françaises et Français, plus ils réclameront leur identité religieuse et l’afficheront. Provocation? Non pas, affirmation identitaire plutôt. Affirmation n’est pas provocation mais réalité identitaire vivante et vécue dans toute sa richesse et complexité.

      Il faudra bien qu’en France on accepte, enfin, que des citoyens français sont qui ils sont, plusieurs musulmans, qu’ils respectent des valeurs éminemment respectables, et qu’ils n’entendent pas qu’on les empêche d’exister, tels qu’ils sont, sur la place publique. S’il le faut, ils exigeront qu’on les respecte, et sans lésiner sur les moyens.

        +9

      Alerter
      • Opps’ // 30.08.2016 à 10h58

        “Persécuter” les musulmans ? Quand même … quand on pense au taux de mariages mixtes , aux vagues migratoires de ces dernières années choisies dans notre pays …

        ” S’il le faut, ils exigeront qu’on les respecte, et sans lésiner sur les moyens” : Hou là … d’autres aussi ne vont pas lésiner sur les moyens, si un minimum de comportement conforme à la laïcité , la non-provocation , et le respect de nos conquêtes sociétales sont battus en brèche de façon ouverte ou ‘rampantes’

        Cordialement

          +1

        Alerter
    • Catalina // 26.08.2016 à 23h27

      J’ai moi aussi des enfants, ils n’ont pas été choqués de voir un prêtre en robe ou une bonne soeur en cornette.et je ne comprends pas votre ” environnement européen”, ces personnes sont françaises, la confession musulmane est interdite en Europe ? pourtant, en Russie ils viennent de réouvrir la plus grande mosquée d’Europe.

      🙂

        +2

      Alerter
    • Annouchka // 27.08.2016 à 09h32

      C’est une illusion de penser que l’on s’habille comme on veut en France. Comme dans toute société, il y a des codes implicites – et meme explicites comme par exemple ne pas s’habiller en maillot de bain en ville ou faire du naturisme n’importe où.
      Bien sûr, les “us et coutumes” ne sont pas fixes ad vitam eternam. C’est bien là le problème avec le voile et le burquini.
      Les musulmans (certains) aimeraient bien “normaliser” leurs traditions en France et les francais dits de souche (certains) ne l’entendent pas de cette oreille.
      D’ailleurs, on a tort d’associer voile(burkini et autres) à la question religieuse. Le voile dans les pays musulmans existait avant l’arrivée de l’Islam. Il a été intégré par l’islam. Le voile est d’origine culturelle, c’est une vielle tradition méditerranéenne (dont les chretiens ont d’ailleurs hérité aussi avec la nécessité de se couvrir la tête à l’église – avant les annees 60- ou le voile des religieuses.

        +2

      Alerter
  • philbrasov // 26.08.2016 à 06h21

    – chassée de la creche pour un simple voile
    – exclu d’une entreprise, pour une simple prière
    – interdit de cantine pour ne pa trouver un menu a sa convenance.
    – verbalisée pour un le port d’un voile a la plage.

    EH oui… pris séparément on pourrait trouver tout cela excessif…. Le problème est ailleurs. Mais de cet ailleurs, il ne faut surtout pas parler… de peur de se faire traiter d’islamophobe…
    je note que meme ici on succombe au buzzz, car les photos de cette femme verbalisée, sont incomplètes, et volontairement floues, tendant a indiquer que celles-ci ont été prises par un smartphone.. Alors qu’il en est rien, cette femme vient sur la plage, sans serviette et sac, se couche sur les galets et attend. le tout photographie par un professionnel.
    Je peux comprendre que la provocation répétée est aussi la source d’un profond ressentiment qui ne fera que croître….. En attendant les elections….

      +41

    Alerter
    • Alain Trépide // 26.08.2016 à 10h00

      Parce que “ne rien faire et attendre” sur une plage, c’est ça le vrai delit!

        +13

      Alerter
  • DONO JEAN-JACQUES // 26.08.2016 à 06h23

    A l’évidence, il y a une islamophobie rampante en expansion en France…mais c’est cohérent dans la psychologie des masses…réaction instinctive aux attentats…les politiciens et les journaleux en feront leur beurre!
    Mais ces tenues sont malgré tout un signe à la fois d’affirmation (qui va répandre suite à de tels arrêtés..) et parfois une contestation de notre société laïcisée profondément et plutôt a-religieuse dans sa dominante… La majorité peut quand même s’inquiéter de cette volonté de bousculer une société globalement a-religieuse et parfois anti-religieuse…Selon moi, la religion, c’est comme l’alcool, avec modération pour la plupart et surtout abstinence pour les plus accro sous risque de tragédie!

      +20

    Alerter
    • Opps’ // 30.08.2016 à 10h50

      Êtes vous bien sûr de votre analyse ?

      Il y a un jugement mesuré sur effectivement certains comportements d’une partie de la communauté musulmane … les question posées me semblent réelles et effectivement elles progressent peu à peu , sous la pression d’évènements réels et de comportements qu’on a l’occasion de constater.

      La formulation de cette analyse critique reste discrète et formulé pour l’instant de façon mesurée , car chacun veille à ne pas alimenter des amalgames : en tirer la conclusion qu’il s’agit d’un mouvement “rampant” et insidieux , me paraît être un mauvais raisonnement.
      Cordialement

        +0

      Alerter
  • Aurél. // 26.08.2016 à 06h42

    Concerne avant dernière partie : Je suis outré par le fais que ce M’sieur, Henry de Lesquen, utilise le mots “libéral” dans son pseudo partie prônant tant de choses complètement anti-libéral ! ce n’est pas ça le libéralisme !
    Bien au contraire le libéralisme permet aux personnes de penser et de croire ou non à une religion, ainsi que la pratiquer comme ils le souhaitent. La tolérance est un des “fondement” du libéralisme.
    J’apprécie beaucoup l’Angleterre pour cette liberté de religion, même si certain en profite pour aller trop loin dans leur idéaux religieux, y en aura toujours… .

      +2

    Alerter
  • subotai // 26.08.2016 à 07h49

    Un truc m’interpelle.
    Qui trouble l’ordre public?
    La femme avec son fichu qui joue sur la plage avec c’est enfant, ou l’imbécile qui l’invective, la caillasse et veut la chasser?
    Pourquoi la justice s’en prend à la victime en lui restreignant sa liberté, au lieu de l’agresseur?

      +31

    Alerter
    • Catalina // 26.08.2016 à 23h52

      mais ces femmes sont dans la rue, dans leur pays, dans l’espace public,elles ne sont pas à l’église.

        +1

      Alerter
  • Didier Bous // 26.08.2016 à 07h53

    En Allemagne, j’entends parler de migrants payés une misère pour un emploi. Cela ne choque pas, ne fait pas le tour du monde. Le choix est très simple, assimilation et salaires (et le reste) identiques ou communautarisme cachant un rejet qui deviendra officiel. Aux USA, pays communautariste, la police tue des noirs à coups de revolvers.

      +14

    Alerter
  • valles // 26.08.2016 à 07h56

    Je ne pensai pas que Sarkozy arriverait à revenir, mais s’était sans compter sur le soutien du gouvernement socialiste pour sa campagne électorale

      +14

    Alerter
    • Opps’ // 30.08.2016 à 10h42

      Effectivement ! c’est très fort
      Mais ne pas oublier que Sarko est l’adversaire rêvé pour une gauche dézinguée , le seul qui lui offre une chance face à Hollande.

      Quand on sait que Sarko a finalement pris peu de réelles mesures vraiment mortifères puisque c’est surtout un gesticulateur ayant un don pour énerver , on mesure que la gauche a tout intérêt à jouer la stratégie de la peur (pour d’ailleurs faire oublier ses propres errements , régressions et divisions -d’abord de son propre camp-!)

        +0

      Alerter
  • momo // 26.08.2016 à 08h22

    Le burkini c’est un symptôme de l’état de la société. L’interdiction du burkini est un symptôme de la gauche voire plus largement de toute la classe politique désormais. Toujours dans les symboles et à des km du monde réel. On devrait être indifférent à l’un et à l’autre et ça serait plus facile si la société française faisait plus rêver. Le problème c’est qu’avec ces parasites dans les médias et en politique on est loin de voir la lumière du jour.

      +9

    Alerter
  • Homère d’Allore // 26.08.2016 à 08h33

    Ce problème de burkini est un bâton merdeux.

    Quand je lis Sapir ou de Castelnau, je suis plutôt d’accord avec l’interdiction, quand je lis les Crises, je suis plutôt contre cette même interdiction…

    En effet, entre les Frères Musulmans et le Parti socialiste, les deux camps instrumentalisent ces femmes. Finalement, mieux vaut ne pas en parler.

      +24

    Alerter
  • Olivier S // 26.08.2016 à 08h38

    Il y a 40 ans, le soutien-gorge était considéré comme le symbole de l’oppression des femmes. J’ai effectué un petit sondage ces derniers jours sur les plages normandes. Bilan: 0 burkini, 4 monokinis et des milliers de bikinis. Les françaises, en particulier les jeunes, sont désespérément conformistes.
    Au nom de l’égalité stricte hommes-femmes, ne devrait-on pas aussi interdire le bikini?
    Si, depuis 30 ans, la société française n’avait pas régressé sous l’influence du puritanisme commutauriste anglo-saxons, le monokini serait aujourd’hui la norme et celles qui ne le pratiqueraient pas des ringardes.

      +10

    Alerter
    • Robin Roland // 27.08.2016 à 03h12

      J’avais répondu à votre commentaire avec une mise en page plus que douteuse, quatre messages en tout postés les uns après les autres, vu que je n’arrivais pas à suffisamment condenser mon point de vue. Je constate que la modération a donc supprimé mes commentaires.

      Je pars du principe qu’il s’agit de dépolluer la zone de commentaire déjà surchargée. Si vous voulez lire ma réponse vis à vis de votre message, suivez ce lien :

      http://image.noelshack.com/fichiers/2016/34/1472260811-l-impossible-neutralite-de-la-burqa.png
      ______________

      P.S: Désolé à la modération, je ferais plus attention au respect de la taille des messages à l’avenir.

        +4

      Alerter
      • bof // 27.08.2016 à 13h31

        Le burkini est un signe de rébellion.
        Les islamistes rejettent ce vêtement parce que trop moulant et contraire à la place de la femme islamiste.
        Dire que le burkini est prosélyte est un contre-sens.

        http://www.yabiladi.com/forum/burkini-interdit-maroc-2-6381344-6381408.html#msg-6381408

          +5

        Alerter
        • Robin Roland // 28.08.2016 à 23h16

          Donc s’agit-il d’un vêtement porté contre l’intégrisme, destiné à ridiculiser le port du voile et de la burqa ? Si tel est le cas, je me suis bel et bien fourvoyé à son égard.

            +2

          Alerter
          • Bof // 29.08.2016 à 11h54

            C’est le moyen pour les femmes musulmanes de gagner en liberté.
            Interdire le burkini, c’est détruire leur volonté de s’affranchir d’une trop grande rigueur religieuse.
            Nous devrions soutenir ces femmes.

              +2

            Alerter
            • Robin Roland // 29.08.2016 à 13h44

              Avant tout il faudrait réellement que soit clair et net l’objectif du burkini. Vous dites que c’est un affranchissement, mais qu’est-ce que c’est ? C’est une provocation timide à l’encontre du patriarcat ? C’est un petit pas en avant pour les libertés des musulmanes ?

              Si il s’agit du premier, c’est sympathique, et à encourager. Si c’est le second, on ferait mieux de simplement interdit le port du burkini pour aller dans le sens de la libération de la musulmane.

                +1

              Alerter
            • bof // 29.08.2016 à 17h12

              Les comportements sont toujours difficiles à infléchir. Que vaut -il mieux? Un petit pas dans la bonne direction ou un blocage? Aujourd’hui interdire le burkini va vers le blocage et donne des arguments aux intégristes.
              Mais on est d’accord il faut que tout le monde ait les mêmes droits.

                +2

              Alerter
  • Omg // 26.08.2016 à 08h49

    Nos politiques ne savent même pas ce que sont sensées être “nos valeurs”…

    La laïcité (en tant que scout laïque je connais un tout petit peu) est une valeur de tolérance et non d’interdiction. On tolère les individus indépendamment de leur religion, ça s’arrête là, donc évidemment personne ne doit prôner la supériorité de sa religion et cetera dans un cadre laïc, mais l’histoire des signes ostentatoires c’est de la connerie… La vraie laïcité c’est respecter le choix (si choix il y a bien sûr…) de ceux qui décident de porter une croix, d’aller au couvent, de porter le voile, de prier, vous m’avez comprit… Je précise être athée.

    Pour Henry De Lachienne, c’est marrant me semblait qu’il était illégal en France de tenir des propos racistes en public ? oO Quelqu’un de suffisamment motivé pour retrouver sa “souche” généalogique ? ><
    Heureusement qu'il ne fait pas de spectacle comique, il finirait au tribunal vite fait bien fait, mais la politique c'est beaucoup moins sérieux que l'humour, on peut se permettre.

      +9

    Alerter
  • gendan // 26.08.2016 à 09h29

    C’est vrai qu’il y a des dérives, suite à la polémique du burkini. Mais il ne faut pas se voiler la face, sans jeu de mots. Les femmes portant ce genre de vêtement, sont pour moi des provocatrices. La France est une république laïque, et il existe des lois pour prôner cette laïcité. Pourquoi ces femmes agissent ainsi, alors qu’elles savent que nos lois interdisent les signes ostentatoires de religion ? Alors, il ne faut pas qu’elles soient surprises de se voir verbaliser, pour leur tenue.

      +19

    Alerter
    • Maxalex // 26.08.2016 à 19h36

      Vous connaissez personnellement une musulmane qui porte le voile? Vous pensez vraiment que ces femmes majeures (je ne parle des gamines converties et encore je ne les mettrai pas toutes dans le même sac) font cela en pensant vous emm…er? C’est vous donner trop d’importance, vraiment.
      Je suis chrétien de naissance, je mange du porc, bois de l’alcool et je vis pourtant depuis 10 ans avec une musulmane pratiquante qui fait le Ramadan et ses prières quotidienne et nous vivons très bien comme ça, nos familles se respectent et s’apprécient.
      Je suis révolté par ce que je vois et par le comportement de mon entourage qui réagit comme vous, comme une sorte de revanche à une frustration malsaine ou refoulée.
      Que l’on soit plutôt intraitable avec des tordus qui refusent qu’un médecin masculin interviennent sur leur femme, qu’ils soient condamnés, mais ça c’est compliqué avec l’usine à gaz qu’est notre justice… Du coup, on se rattrape en se comportant comme des c…s avec des mères de famille ou des frangines, des cousines ou des tantes et nièces qui vont faire trempète…
      L’histoire est un éternel recommencement.

        +15

      Alerter
      • rastignac // 27.08.2016 à 09h19

        vous vous êtes mariés ?
        vous avez des enfants ?

        C’est peut être un détail pour vous mais j’aimerais connaitre la suite de votre aventure car cela risque d’être passionnant…

        je le souhaite pas pour vous mais cela se termine mal souvent..

          +1

        Alerter
        • Maxalex // 27.08.2016 à 14h59

          J’ai deux fils de plus de 20 ans que j’ai eu avec deux chrétiennes et ça s’est mal terminé comme beaucoup de couples aujourd’hui. Nous élevons sa fille de 13 ans ensemble et tout va bien je vous remercie. Nous respectons nos cultures mutuelles. Et si cela se termine mal, ce ne sera que la troisième fois, musulmane ou pas.
          Qu’il y ait des soucis entre couples mixtes, je ne le nie pas mais il n’y a vraiment pas besoin de cela pour se pourrir la vie, n’est-ce pas?
          Je ne nie pas l’Islam radical, je demande à ce que l’on traite sévèrement ceux qui le mérite et que l’on foute la paix aux autres.
          J’étais moi-même bourré de préjugé et complètement ignorant de cette culture. Que les gens que ne s’y intéressent pas ne s’en servent pas pour soulager leurs peurs et leurs frustrations et raconter n’importe quoi.
          Mais je ne suis pas très optimiste, cette communauté n’est pas assez organisée et puissante pour se défendre comme d’autre le ferait.

            +4

          Alerter
  • pythos // 26.08.2016 à 09h30

    La pudeur est une prédisposition de l’homme à exprimer une retenue morale ou physique, à l’égard de ce qui est considéré comme indécent.

    De la pudeur physique d’un côté et aucune retenue médiatique de l’autre.

    Ce débat montre que la laïcité, religion dominante de l’Etat français (très difficile à définir d’ailleurs), ne reconnaît pas la liberté d’être musulman.
    Ce débat montre également au monde le triste niveau du paysage médiatique et politique en France.
    Une France néanmoins politiquement très proche des wahhabites saoudiens… !

      +11

    Alerter
    • Diprosone // 26.08.2016 à 09h47

      Je ne pense pas qu’il s’agisse en l’occurence de pudeur ou de modestie. C’est plutôt de la provocation.

      Il y a toujours eu des femmes pudiques sur les plages qui se trempouillent les pieds toutes habillées. Ici ça n’a rien à voir avec la pudeur, au contraire ces burkinis c’est de l’exhibition. Bien sûr ces femmes sont des victimes, mais il y a des manipulateurs (musulmans ou pas, en tout cas très loin de toute spiritualité authentique) qui ont fait pression en imposant ces femmes-sandwichs de leur apartheid sous couvert de “religion” et jouent à un jeu destructeur.

      Ce ne sont pas juste des morceaux de tissus, ils ont une signification qui à mon avis trouble en effet l’ordre public. Mais il y des chances que ces femmes ne s’en rendent même pas compte.

        +29

      Alerter
      • pythos // 26.08.2016 à 10h05

        Les femmes verbalisées ne portaient pas le fameux maillot de bain. Le fait de porter un voile et des manches longues a suffit pour les traiter en criminelles en public.
        Nous avons le droit de porter un minikini topless mais pas un vêtement couvrant. Personnellement, je ne sais pas où se place la provocation.
        Pourquoi ne pas laisser simplement les gens faire ce qu’ils veulent ? Ces débats débiles ne servent qu’à diviser la population et créer 2 camps qui s’opposent.

          +36

        Alerter
        • Kilsan Aïetous // 26.08.2016 à 12h25

          Il n’y a pas plus sexy qu’un Tshirt mouillé… Pour situer où se place la provocation, il faut décortiquer la vraie motivation de cette pudeur soudainement à la mode.

          Il y a en effet volonté de diviser la population et de créer 2 camps qui s’opposent. C’est ce que certain appelle le “choc des civilisations”. C’était bien avant ce “débat”, et les “musulmans” se sont prêtés avec complaisance à ce jeu.

          C’est à mettre en parallèle à la recrudescence de l’islam soudaine et spontanée, lorsque que l’Inde a voulu son indépendance de l’Empire britannique, ce qui a engendré des divisions, des guerres civiles meurtrières et la partition du Pakistan et du Bangladesh pour le plus grand profit de toujours les mêmes. L’islam est un bon outil de division qui marche à tous les coups. A qui profite le crime ?

            +12

          Alerter
          • Homère d’Allore // 26.08.2016 à 20h19

            “Les musulmans se sont prêtés avec complaisance à ce jeu”.

            Non.

            Les Frères Musulmans ont fait plus que se prêter à ce jeu. Ils en sont les instigateurs.

            En revanche, les musulmans qui sont plusieurs millions en France ne se se sont pas “prêtés à ce jeu” car, sinon, il y aurait eu plusieurs centaines de milliers de burkinis sur les plages françaises.

            L’organisation politique que sont les Frères Musulmans ne doit pas être confondue avec les musulmans, même salafistes. Ces derniers n’ont que faire d’obtenir des victoires politiques et vivent leur foi de manière privée.

              +6

            Alerter
            • Kilsan Aïetous // 27.08.2016 à 08h37

              Vous aviez tout de même remarqué que j’avais mis “musulman” entre pincettes ? On est en effet jamais trop prudent. Maintenant impossible de former des pourcentages à l’instrumentalisation (voir les bains de sang finaux de ces divisions en Inde après guerre).

                +0

              Alerter
        • Sébastien // 26.08.2016 à 21h11

          Laissez faire les gens faire ce qu’ils veulent? Du libéralisme turbo-boosté alors? Grandiose idée. Regardez, c’est exactement ce qu’il se passe et ce pays devient invivable.

            +2

          Alerter
        • Opps’ // 30.08.2016 à 10h29

          Etes vous certain que ce soit en laissant faire qu’on va résoudre le problème ?

          En effet , le problème de la tenue vestimentaire dans certains lieux , du sens que cela revêt, et de la soumission du politique au (pseudo) religieux occupe l’espace médiatique bien avant l’arrêt de Villeneuve-Loubet …

          En tout cas , beaucoup de citoyens , penseurs , politiques , journalistes … réputés modérés , libéraux , voire progressistes , se posent des questions …

          Cordialement

            +0

          Alerter
    • Narm // 28.08.2016 à 22h30

      Ce débat montre que la laïcité, religion dominante de l’Etat français (très difficile à définir d’ailleurs), ne reconnaît pas la liberté (tout court )

        +0

      Alerter
      • babelouest // 29.08.2016 à 04h16

        Avec raison Narm : l’égalité est bien plus importante (mais dans les faits elle n’est pas si bien observée que cela, elle non plus).

          +0

        Alerter
  • Louis Robert // 26.08.2016 à 11h45

    Récemment, par deux fois j’ai soumis un bref commentaire (un tantinet souriant…) sur l’importance de traiter du burkini et ils furent tous deux “neutralisés”, “modérés”, “censurés”, ou comme on voudra dire…

    La présente dérive, grotesque mais non moins choquante quant à la façon de traiter les femmes en France, montre bien que ni la censure ni choisir de ne pas parler d’un problème “brûlant” et par ailleurs fort ancien, ne feront jamais que ce problème disparaîtra, tout simplement… “comme si de rien n’était”.

    On ne saurait faire l’économie de traiter de l’arabophobie maintenant transformée en islamophobe, avec le précieux concours de nos croisés de la laïcité.

      +5

    Alerter
    • babelouest // 26.08.2016 à 14h42

      Je ne pense pas qu’il s’agisse de “croisés de la laïcité”, mais de provocateurs conscients de rajouter une citerne d’essence sur un feu de paille…

      Politiciens, “journalistes”, “philosophes”, même combat !

        +3

      Alerter
  • Jean Marc // 26.08.2016 à 11h53

    Fil intéressant avec des avis tranchés pour ou contre
    Ne voulant pas être plus royaliste que le roi, ré-écoutons cette interview d’Hassan 2 qui résume bien la situation : https://www.youtube.com/watch?v=YoUYWqhxr1U.
    Il semble par ailleurs que la première femme verbalisée soit un montage, avec journaliste et caméra présente avant l’arrivée des policiers, il y a une enquête en cours, même Julien Dray, visiteur du soir du président le dit …..
    Si cela s’avère vrai, il est intéressant de remarquer que le lieu choisi pour cette verbalisation est Nice, lieu d’un attentat le 14 juillet. Un symbole en quelque sorte.
    Et à tous ceux qui pensent que le burkini est à autoriser car il s’agit de liberté individuelle, imaginez que les personnes derrière ces histoires ne rêvent pas d’un monde ou les burkinis et les bikinis se côtoieraient mais bien d’un monde ou les bikini auraient disparus.
    Merci à Olivier d’avoir aborder le sujet.

      +13

    Alerter
  • Au sud de nulle part // 26.08.2016 à 11h58

    “Les socialistes au pouvoir, c’est un plaisir sans fin. Dire qu’on va bientôt les regretter en plus…”

    C’est bien ça le pire. Les socialistes nous ont fait regretter Sarkozy qui nous a fait regretter Chirac et le prochain Sarkozy, Juppé ou Lepen nous fera regretter Hollande. Quand je pense à la situation dans laquelle se trouve le pays et son peuple j’ai vraiment envie de vomir et ça n’est pas une image.

      +19

    Alerter
  • Olposoch // 26.08.2016 à 12h53

    Wow je me réveille après 15 ans dans le coma, j’apprends que la burka est devenu un symbole de tolérance, un combat pour la liberté et l’émancipation des femmes
    Et que des gens en uniforme font de nouveau la police vestimentaire
    Je sens que je vais adorer ce siècle, moi qui avait 20 ans en 1983 sur la côte d’azur

      +14

    Alerter
    • HP // 26.08.2016 à 13h13

      Une fois de plus, ce sont des hommes qui légifèrent sur la tenue des femmes, ici, contrairement à l’Iran ou l’Arabie Saoudite, pour les forcer à se dévêtir. Nul élu républicain ne remet en cause le port ostentatoire de la virile pilosité qu’affectionnent les islamistes les plus radicaux. Alliance objective ?

        +6

      Alerter
  • Nicolas D. // 26.08.2016 à 13h24

    J’avoue que le burkini est le piège parfait. L’interdire est ridicule, l’accepter c’est accepter la dernière provoc en date d’un islam conquérant qui vient de faire 250 morts en France.

    (je suis au courant que les femmes en question ne conduisaient pas le camion, mais bon, il existe une littérature suffisamment riche sur les minorités agissantes à travers les âges et la servitude volontaire pour ne pas se satisfaire des arguments “je voulais juste aller me rafraichir sur la plage avec mes enfants”…)

      +21

    Alerter
  • kinimodo // 26.08.2016 à 14h02

    Qu’en sera t-il de ces chinoises qui ne veulent pas bronzer et qui portent une combinaison intégrale visage compris, quand elles fréquenteront nos plages ?…
    http://bigbrowser.blog.lemonde.fr/2012/08/20/bouh-le-face-kini-fait-fureur-sur-les-plages-de-chine/

    Après tout, chacun est bien libre de vouloir profiter de la plage et de la baignade et de ne pas vouloir recevoir le soleil sur sa peau pour des raisons esthétiques, de santé, ou simplement de pudeur.
    Mais bon, comme d’hab on légifère dans l’urgence sans prendre le temps de simplement penser à tous les cas de figures. Affligeant !

      +9

    Alerter
    • rastignac // 26.08.2016 à 14h56

      allons ! soyez sérieux ! Vous pouvez aussi citer les enfants arnachés de combinaisons car le soleil brûle leur peau . .Une maladie dont j’ai oublié le nom.

      Moi aussi sur la plage , les rares fois ou j’y vais je reste habillé car je n’aime pas la plage, son sable brûlant, les odeurs d’huile, les cris et les ballons.

      Là il ne s’agit absolument pas de ça ! j’étais à hendaye dans la famille il a quelques jours, je vois encore cette pauvre femme enfermée dans sa tenue grise triste avec son mari à côté en tongs et bermuda.

        +14

      Alerter
  • bout de choux // 26.08.2016 à 14h09

    Liberté, Liberté chérie
    Combats avec tes défenseurs !

    Et l’autre “ex” président qui veut une loi (de Nuremberg) , mais merde , quel boulet… Dans les valeurs de la France qu’il (soit-disant) défend il y a la liberté d’aller et de venir habillé un peu comme on veut tant qu’on attente pas à la pudeur.

    Elle sont libres d’afficher leur soumission (moi j’aime assez les petite soumises …) et tant pis pour elles si elles ignorent que le charme et la séduction consiste souvent à ne rien montrer mais tout suggérer … elle dit quoi encore la sourate ?

    Bref , OSEF du burkini , c’est débile à tout niveau , autant pour les “républicains” (qui ont oublié le sens de “chose publique”) que des frustrés du bouquins ne cherchant qu’à affirmer leur différences (Le prosélytisme à coup de repoussoir , parfait pour attirer des masochistes.)

      +3

    Alerter
  • alfred // 26.08.2016 à 14h16

    Je viens de lire un texte ou en partant de cette connerie de burkini l’auteur trouve que je cite:” le républicanisme français est un communautarisme national”.
    Chapeau l’artiste. Je crois comprendre que la communauté nationale c’est mal. Un peu comme la démocratie, la souveraineté, la responsabilité.
    L’avantage de ces moments où tout le monde deviens fou pour rien c’est que les masques tombent dans la cohue et les piaillements.

      +8

    Alerter
    • Opps’ // 30.08.2016 à 10h21

      Oui, c’est un mouvement global de retournement de nos valeurs (bon certaines sont dépassées mais pas toutes) , à partir de nos valeurs.

      L’abaissement général de la qualité du raisonnement, la prépondérance de ” l’indignation” comme boussole permanente , l’absence de connaissance historique, la disparition de l’esprit de finesse issu des philosophes grecs permettant de mettre de l’épaisseur dans le jugement , la régression du QI de ces dernières années, la connaissance sommaire des subtilités de la langue française permettant des raisonnements fins …, la disparition du “bon sens” , le plaisir de la provocation et la jouissance de la (fausse) radicalité à la place de la mesure …

      bref tout cela alimente une certaine primitivité des analyses

      Bon je suis un peu sévère ,barbon et un tantinet expéditif , même s’il y a aussi des points positifs

        +2

      Alerter
  • stephp // 26.08.2016 à 14h16

    Un petit test rapide que je vient d’effectuer.
    Taper “chomage” dans le champ de recherche de googlenews génère approximativement 1 450
    000 réponses. C’est pas mal.
    Taper “burkini” en génère 12 600 000, soit près de 10 fois plus.

    Sinon l’effet burkini produit ses premiers effets indésirables mais sans doute fort désirés par une petite fraction très influente de la population située dans la partie haute des 1% :
    http://www.lexpress.fr/actualite/societe/fait-divers/vitrolles-un-homme-violemment-agresse-car-il-portait-une-croix-autour-du-cou_1824622.html

      +8

    Alerter
    • laurent // 26.08.2016 à 14h59

      Franchement, croyez-vous que certains musulmans ont attendu l’affaire du burkini pour attaquer des chrétiens ? Renseignez-vous sur le statut des minorités religieuses non musulmanes dans des pays à majorité musulmane !

      Pour rappel, certains politiciens en Allemagne après les viols du 1er janvier ont expliqué aux femmes qu’elles devaient peut-être changer de garde-robe si elles voulaient éviter les ennuis ou éviter de s’approcher de certaines communautés ! Allons-nous cautionner cela ?

        +17

      Alerter
    • subotai // 26.08.2016 à 19h02

      C’était un faux.
      Affaire désamorcée par la Police
      Banale rixe entre personnes qui avaient un contentieux.

      Par contre parfaitement symptomatique de la mode anti-muslin.
      Le démenti ne sera certainement pas aussi médiatisé que l’annonce initiale.
      C’est pas fini…

        +8

      Alerter
    • Micmac // 26.08.2016 à 19h40

      Titre dans le lien :

      “vitrolles un homme violemment agresse car il portait une croix autour du cou”

      Titre de l’article :

      “Vitrolles: un homme avoue avoir inventé une agression liée à sa croix”

      Il semble que l’article a été changé (suite à des éléments nouveaux), mais pas le lien.

        +4

      Alerter
  • laurent // 26.08.2016 à 14h37

    « Avec vos lois démocratiques nous vous coloniserons. Avec nos lois coraniques nous vous dominerons.»
    Cheikh Youssouf al Quaradawi, l’un des principaux dirigeants de l’UOIE (Union des organisations islamiques européennes, dont la branche française est l’UOIF).

    Juste un petit rappel pour tous ceux qui pensent pouvoir amadouer les islamistes !

      +18

    Alerter
    • laurent // 26.08.2016 à 16h45

      Je ne confonds pas mais que vous le vouliez ou non, la pression de l’islam en France se fait de plus en plus pesante.
      Si vous connaissez des personnes travaillant à la RATP, demandez-leur ce qui se passe dans certains dépôts et sur certaines lignes ! Des hommes refusent de serrer la main des femmes, refusent de les saluer ; cela commence à arriver dans ma société (entreprise du CAC 40) : refus d’obéir aux instructions de la chef de service, pressions de toutes sortes… Je veux bien défendre le droit des musulmans à pouvoir vivre leur foi mais il ne faut pas non plus nous la faire à l’envers si vous me passez l’expression. Aucune envie de fabriquer la corde avec laquelle on veut me pendre !

        +26

      Alerter
      • Jean Marc // 26.08.2016 à 18h31

        Dans mon entreprise anciennement du CAC40 nous avons les mêmes problèmes : refus de serrer la main aux femmes, arrêts maladie pendant le ramadan, tentative d’imposition de viande hallal a à la cantine, tentative de venir voilée au travail, cela serait bien de faire un billet sur ce sujet qui commence à s’imposer dans toutes les entreprises Olivier qu’en pensez vous ?

          +22

        Alerter
        • Catalina // 26.08.2016 à 20h34

          est-ce la pression de l’Islam ou l’inverse, votre pression car tous les yeux sont rivés sur les musulmans de l’entreprise ?

          Je ne prétends pas détenir la vérité mais une chose m’attriste énormément sur les réseaux sociaux. Je lis de plus en plus de commentaires où sont écrit des mots comme ‘ muslim, sale mer**, va cre***, ils vont nous envahir, ils doivent rentrer chez eux, il faut les dégager chez eux, on est chez nous, et m^me, qu’ils dégagent ces musulmans de souche.Mais musulman c’est une religion, pas une nationalité et ces personnes sont françaises. Personnellement, je ferai tout l’inverse, comme les Russes, je ne nierai pas une partie de la population, (qui est aujourd’hui déshumanisée en France,) j’aurai un vrai partenariat avec les musulmans qui ont plus dans leur intérêt la paix sociale que l’inverse.

            +6

          Alerter
          • Kilsan Aïetous // 27.08.2016 à 12h48

            Des pressions et des amalgames, il y en a dans les 2 camps. Ce genre de commentaires “racistes” existe aussi chez des “musulmans” contre les non musulmans.

            De ce point de vue on demande aux non musulmans français plus d’effort qu’aux musulmans français sous prétexte qu’ils seraient une minorité, des victimes colonisés face aux dominants (amalgame permis). Les “musulmans” ont le droit d’être discriminatoires, ségrégationnistes ou misogynes sous prétexte de “religion” (c’est leur liberté de penser, de conscience, leur culture…). Si un non musulman français osait la même chose, il serait traité à juste titre de raciste, sexiste etc.

              +9

            Alerter
        • zert // 27.08.2016 à 14h17

          Ah la magie de l’anecdote anonyme…

          Dans MON entreprise du CAC40, je travaille avec entre autres des musulmans et je ne constate rien de tel.

          Par contre il y a un sikh avec son turban et personne ne lui reproche rien…
          Un billet sur le terrorisme sikh ?

            +7

          Alerter
    • Opps’ // 30.08.2016 à 10h07

      Bien sûr . Parfois on aimerait que les musulmans dissipent certains doutes naissants .

      Quant à la distinction entre islamistes radicaux et musulmans style “bon père/mère de famille” , les médias le rappellent sans cesse.
      Ce qui ne signifie pas que les conflits au moyen-orient soient correctement analysés, effectivement

        +0

      Alerter
  • Jeanne L // 26.08.2016 à 14h41

    C’est affligeant et cela me met en colère ce débat !
    Il n’y a pas autre chose à discuter ?
    Les discours sont piégés, d’un côté les “partisans de la liberté” : “je m’habille comme je veux, où je veux, quand je veux”, de l’autre “les partisans de l’ordre public”, cela dérange.
    Au milieu de tout cela le corps des femmes” plus libre avec ou sans vêtements ma soeur ?”, “plus chaste en te distinguant comme un phare sur le bord de la plage ou en te fondant avec un bonnet de bain cachant les cheveux si tu veux et un maillot décent?”
    Bref, des arguties, des ratiocinations sous couvert de raisonnements rationnels, juridiques et pendant ce temps les lois passent: on travaille en quatre huit,le dimanche, la nuit; on n’a plus de code du travail qui vous protège des patrons trop proches par la Loi commune à tous qui vaut pour chacun.
    Musulmans et autres, femmes et hommes, intellectuels , travailleurs et chômeurs on discute sans cesse et sans fin ( avec contrepèterie) de n’importe quoi avec sérieux !!!
    Bouffonnerie coupable. Voulue ?

      +12

    Alerter
    • Narm // 28.08.2016 à 22h43

      voulue, bien sûr.

      occuper l’espace, les vrais problèmes, pschitttt

        +0

      Alerter
  • Sumbawa // 26.08.2016 à 14h48

    Pour rappel en 2012.
    Une dame agéé musulmane portant le foulard accompagnée par des femmes plus jeunes habillées à l’occidental se fait expulsé du Trocadéro.

    https://www.youtube.com/watch?v=eKfAcY15ByY

    du pain béni pour les islamistes….

      +4

    Alerter
    • Amer // 26.08.2016 à 15h35

      Que dire après ça, avec la provocation des policiers qui poussent les gens alors qu’ils sont tranquilles; ce n’est pas possible s’il n’y a pas de directives d’en haut; un policier ne touche pas à une personne inoffensive selon la procédure. Cela signifie seulement qu’il y a un agenda politique derrière tout ça…théorie du complot quand tu nous tiens! n’est-ce pas ?
      Et pourtant il nous avait prévenu, et on y est !

      https://www.youtube.com/watch?v=mQphNQgzbAg

        +6

      Alerter
  • Amer // 26.08.2016 à 14h49

    Nonsens !

    Si demain les musulmans ne mettaient plus aucun signe religieux, hommes comme femmes, et bien il y aura des gens pour se plaindre qu’on ne sait pas qui sont les musulmans; qu’ils se dissimulent dans la population, et qu’on n’arrive pas à les distinguer.

    Finalement, chaque peuple mérite bien les dirigeants qu’il a, et vive les citoyens lambdas du monde qu’on prépare pour le grand abattage, là je crois qu’ils sont tous prêts pour le feu d’artifice final en forme de champignon…Quelle tristesse….

      +10

    Alerter
    • Ailleret // 26.08.2016 à 14h59

      Si après avoir interdit :
      — le burkini
      — le voile
      — le foulard
      — le fichu
      — le keffieh (ah non, les Qataris en portent un, zut alors…)
      — la barbe communautariste, on disait jadis “sarrasine”

      On n’arrive plus à savoir qui est musulman, je propose à nouveau une solution : imposer le port d’un croissant jaune solidement cousu sur la partie gauche de la veste. Une méthode qui a fait ses preuves.

        +22

      Alerter
      • Nicolas D. // 26.08.2016 à 15h39

        Bon, on vient d’assister à une victoire des droits universels de la femme : le conseil d’Etat autorise à se couvrir de vêtements noirs sur les plages par 35 degrés. Le conseil d’Etat conseille toutefois l’utilisation vitamine D…

          +10

        Alerter
        • laurent // 26.08.2016 à 15h59

          Je ne doute pas une seule seconde que nos compatriotes musulmans vont se mobiliser pour défendre Asia Bibi, chrétienne pakistanaise, condamnée à mort pour blasphème ! Elle sera fixée sur son sort dans les semaines qui viennent.

          Mais comme le Collectif contre l’islamophobie en France réclame la mise en place de ce délit en France ……, il faut faire attention

            +19

          Alerter
          • Opps’ // 30.08.2016 à 09h48

            Effectivement : le deux poids deux mesures règne en maître , même du côté des bons sentiments

              +1

            Alerter
      • Kilsan Aïetous // 26.08.2016 à 16h00

        Ça serai bien de ne pas faire de l’inversion orwellienne.
        Certes la société française n’est pas parfaite, mais ce n’est pas elle qui est fermée, injuste ou intolérante, ségrégationniste, c’est la société islamiste.

        Ces femmes si ostentatoirement “musulmanes” ont beau jeu de le faire en France. Nul doute que leur communauté flatte leur égo pour cette ostentation. Mais elles le font en France, où elles n’hésiteront pas à se tourner vers les lois de la république en cas de divorce, de violences conjugales, de discriminations, d’héritage…

          +16

        Alerter
        • Catalina // 26.08.2016 à 20h38

          être français donne les mêmes droits à tous les Français, vous ne pouvez pas comparer religion et droits ouverts par la nationalité.
          😉

            +3

          Alerter
          • Kilsan Aïetous // 29.08.2016 à 08h23

            Apparemment, être musulman peut aussi ouvrir d’autres droits, comme la polygamie, etc… Si le droit musulman était plus juste et équitable que le droit français, pourquoi pas. Mais les femmes musulmanes qui se soumettent par pression de leur milieu aux tribunaux islamiques ouverts en Grande Bretagne semblent bien en faire les frais.

              +5

            Alerter
            • Opps’ // 30.08.2016 à 09h59

              J’ai lu dans un site musulman modéré et s’essayant au rationalisme , que la polygamie officielle se justifie car il y a plus de femmes que d’hommes.

              Il est également expliqué que cette frange de femmes qui serait menacée de ne pas être honorée , tendrait alors forcément à devenir prostitué !!!

              Il y est également expliqué que l’homme n’a pas à battre sa femme , mais qu’une petite tape bienveillante lorsque l’homme est certain qu’elle est dans l’erreur , est admise.

              Oui y’a encore du travail pour arriver simplement au niveau des archaïsmes de la religion chrétienne !

                +3

              Alerter
          • Kilsan Aïetous // 29.08.2016 à 08h28

            Un pays avec 2 types de droit sur son sol n’est plus une nation. Ca tombe bien, c’est ce que veulent les oligarques, la mort des nations. Diviser pour régner. Ca serait intéressant de savoir ce qu’il y a exactement derrière cette recrudescence de signes ostentatoires musulmans.

              +5

            Alerter
    • Opps’ // 30.08.2016 à 09h54

      Oui 😉 , je pense même que le signe religieux devrait être obligatoire .
      Car les réac en tout genre de Valls à Finky , de droite comme de gauche , rêvent en réalité de ce signe pour stigmatiser les musulmans.
      De sorte que , par une ruse malsaine, ils prêchent l’inverse . Forcément tout s’explique ! 😉

        +0

      Alerter
  • Astro Popote // 26.08.2016 à 16h21

    Sur la plage de Estaque (Marseille), les femmes en maillot de bain, se font huer par les musulmanes. Mais si tu le dis, t’es islamophobe, raciste, nazi(e).

    Brandir le terme “pudeur” pour les femmes voilées et burkinées, suggère que les “non voilées” et “non burkinées” sont “impudiques” – sous entendu des salopes, vu les connotations dont ces termes sont lourds (des post parlent de tenues de pute) … Mais si tu le dis, t’es islamophobe, raciste, nazi(e).

    Confondre tenue de travail des bonne-soeurs et voilages des musulmanes, relève de la même logique clivante (entre supériorité “morale” des voilées, et des non voilées qu’elles soient chrétiennes, musulmanes, athées, indhouistes).

    Bref, je n’ai nulle envie du clivage visuel ostentatoire entre musulman(e)s et non musulman(e)s qui est en train de s’imposer sur la place publique. Mais si tu le dis t’es islamophobe, raciste, nazi(e).

    Je tiens à la tradition assimilationniste de mon pays la France (indifférenciation dans l’espace public – compatible avec un pendentif de bouddha, main de fatma, croix, coeur ou lapin).

    Sauf que pour la culture anglo-saxonne multiculturaliste, si tu défends ta tradition française, tu es “fermé”, islamophobe, raciste, nazi.

    Mon aversion pour la promotion des anglicismes dont se gausse notre presse grandit.

      +30

    Alerter
    • Catalina // 26.08.2016 à 20h48

      à Estaque ne veut pas dire partout.
      🙂
      Il me semble qu’associer en permanence l’Islam agressif dont font preuve des petits groupes de personnes, à la majorité des musulmans, est fort de café. nous avons aussi d’autres éléments de compréhension en observant la Syrie, par exemple, bien des années avant qu’il y ait ei, des gens venaient s’installer dans les villages pour se marier, imposaient petit à petit un islam plus radical et allait jusqu’à payer des femmes pour qu’elles se couvrent, ils sont m^mes allés jusqu’à tuer des Syriens résistants à leurs avances déguisés avec l”uniforme de l’armée. ça serait de moi, j’interrogerai illico presto ces petits groupes, tout en douceur et j’essaierai de savoir d’où ils sortent.Peut-être sont-ils des agitateurs? en effet. Ce qui est sur, c’est que je sacrifierai pas au tour de passe passe qui rend tous les musulmans responsables de ce qu’une poignée d’entre eux ont fait. et ceci parce qu’ils ont la même confession religieuse.

        +7

      Alerter
      • Catalina // 26.08.2016 à 23h40

        Je ne pense pas que ce soient les musulmans ( qui ont les m^mes problèmes que vous, vu qu’ils sont Français) qui nous empêchent de nous occuper de la loi travail par exemple, une connerie comme les pokétruc par exemple est plus un empêchement, il me semble.
        🙂

          +1

        Alerter
      • Opps’ // 30.08.2016 à 09h46

        Franchement , globalement, on ne peut pas dire que la communauté musulmane soit pointé du doigt par les médias.
        Au contraire le moindre dérapage individuel est stigmatisé, même d’un pacifique français moyen au plafond un peu bas !

        Si les musulmans ont effectivement des combats légitimes à mener auxquels nous devons tous nous associer , passent-ils tous par une victimisation en partie construite ?

        Non on ne confond pas le musulman classique avec l’islamiste terroriste , mais il faudrait ne pas donner l’impression désagréable d’une proximité avec une sorte de sourde bienveillance malsaine avec cet intégrisme , au prétexte que l’occident a une responsabilité historique énorme , effectivement, dans ce qui se passe au moyen-orient.

        Sinon on s’en sortira pas

          +2

        Alerter
    • zert // 27.08.2016 à 14h53

      Mais JUSTEMENT, qu’est-ce qu’il y aurait de civilisé à se comporter comme ces gens qui insultent les femmes en maillot, en insultant et excluant les femmes voilées ? Elles ne font pas plus de mal que les gens en string.

      Notre spécificité est justement de sortir de ces mécanismes de vendetta ou de talion, en applicant des principes généraux et réfléchis…

      Moi non plus ça ne me fait pas plaisir de voir des femmes voilées, mais j’essaie de dépasser ces réflexes de rejet en rationalisant un peu… Si elles se voilent de leur propre chef c’est leur problème. Si quelqu’un veut les y obliger elles doivent pouvoir porter plainte. C’est là qu’il y a des progrès à faire !

        +2

      Alerter
      • Astro Popote // 27.08.2016 à 18h13

        Bonjour Zert,et Catalina (à qui j’avais répondu une première fois sans que ça passe)

        Vous vous rendez-compte, je suppose, que vos remarques confirment mes propos ?

        Pour peu qu’ils touchent à l’islam, on ne peut plus critiquer des comportements communautaristes publics sans être accusé(e) plus ou moins ouvertement d’islamophobe, raciste et compagnie, si ce n’est – d’après le commentaire de Zert – d’insulter les femmes voilées ?

        Désolée, mais critique n’est pas insulte.
        Si je défend la tradition française de neutralité de l’espace public c’est que je la considère après analyse rationnelle comme profondément pacifiante….

        A contrario du multiculturalisme anglo-saxon qui, invitant toutes les communautés à s’afficher de façon visible, fait que, sur la place, on ne voit pas des personnes d’abord, mais leur appartenance communautaire, ce qui co-extensivement rappelle les tensions, ressentiments, rivalités etc, inter-communautaires !

          +7

        Alerter
        • Catalina // 28.08.2016 à 13h27

          surtout quand elles sont mises en exergue chaque jour dans les journaux !!!
          Faire renaître et attiser des haines du passé est aussi une stratégie de déstabilisation et de division des peuples, elle a été utilisée partout. Regardez tous ces pays qui s’arrangeaient de leurs passés et qui ont été conduits à se massacrer.

            +1

          Alerter
          • Astro Popote // 28.08.2016 à 14h02

            Et bien oui, puisque nous avons adopté un point de vue multiculturaliste contraire à nos racines !
            Et si ce “diviser pour régner” était la vraie raison de notre soumission à la culture anglo-saxonne… ?

              +4

            Alerter
      • Opps’ // 30.08.2016 à 09h35

        Nous sommes bien d’accord mais enfin n’y-a-t-il pas une certaine volonté systématique d’occuper l’espace public par des signes politico-religieux ?

        Je suis pour l’égalité mais la religion islamique ne peut pas d’emblée prétendre à la même surface de représentation de la bi-millénaire religion chrétienne, dont les réels fondamentaux sont d’ailleurs très proches de ceux de notre république démocratique.

        Bien sûr pas de loi du talion ! , mais restons mesuré, on n’en est pas là , il n’y a plus de ratonnade et le taux de mariage mixte est en France , très élevé .
        Soyons donc ferme quand même, et même si cette fermeté pourrait , individuellement, être parfois légèrement injuste (il ne s’agit quand même que d’un vêtement précis, dans une situation précise et estivale) , préférons cela à un désordre mortifère plus général.

          +1

        Alerter
  • Bigglop // 26.08.2016 à 16h27

    A quand une “Police de la Religion Laïque”
    Maintenant, il essaient de détourner le principe républicain de laïcité en une forme de religiosité.
    Ca pue de plus en plus

      +7

    Alerter
    • Opps’ // 30.08.2016 à 09h26

      Oui c’est vrai qu’il y a une police de la laïcité , et que les réseaux sociaux sont un formidables outil de moralisme et de manipulation pour qui sait instrumentaliser l’indignation.

      Mais enfin la laïcité est un outil magnifique pour vivre en paix.

      Jusque là il a très bien fonctionné . C’est précisément parce que un ensemble de comportements tendant à soumettre le politique au religieux se fait jour , que les laïquarts se crispent .

      Mais à tout prendre je préfère leurs excès à ceux de l’islamophilie béâte et culpabilisé , qui nous mène d’ailleurs à des réactions de braves français moyens … qui souvent se colorent de couleurs brunes regrettables et mortifères

        +0

      Alerter
  • Larousse // 26.08.2016 à 16h53

    Ecoutez, je ne sais pas quoi penser : voilà j’ai un souvenir d’enfance où on montrait des brigades komsomols de l’URSS en Asie centrale dans les années 30 qui, pour la propagande, rassemblaient des femmes volontaires sous des “bannières” pour montrer qu’elles enlevaient leurs voiles en criant “Vive Lénine!” parfois cela se terminait très mal le soir… Certains maris les battaient et parfois pire tuer leur épouse (mais c’était rare)… En tous cas, les Konsomols n’en restaient pas là et la suite était la convocation devant le “Commissaire” de District avec de lourdes sanctions voire la Sibérie… pour les maris… Bref c’était dans les années 30… Le résultat est maintenant que, dans nombre de ces ex-Républiques soviétiques musulmaines, la majorité des femmes n’envisagent pas de remettre le voile (même si de forts courants rétrogrades existent en Ouzbékistan, Turkménistan) Alors je n’approuve pas la coercition sur le burkini, … mais je me dis aussi “ces diables de brigades de Konsomols” en Asie centrale savaient y faire en rassemblant ces femmes courageuses…

      +9

    Alerter
  • Louis Robert // 26.08.2016 à 17h53

    “Pour le Conseil d’État… l’arrêté litigieux (Villeneuve-Loubet) a… porté “une atteinte grave et manifestement illégale aux libertés fondamentales que sont la liberté d’aller et venir, la liberté de conscience et la liberté personnelle » …

      +0

    Alerter
  • Joanna // 26.08.2016 à 18h37

    Bizarre bizarre … personne ne se demande ce qu’il adviendrait d’une femme en bikini sur une plage publique dans un pays régi en tant que république islamique.
    Une question tabou et politiquement incorrecte surement.

      +7

    Alerter
    • Louis Robert // 26.08.2016 à 18h59

      En exergue sur ce site:

      “Nous retomberons cependant souvent sur ce principe chomskiste, à méditer :

      « Je suis citoyen des États-Unis et j’ai une part de responsabilité dans ce que fait mon pays. J’aimerais le voir agir selon des critères moraux respectables. Cela n’a pas grande valeur morale de critiquer les crimes de quelqu’un d’autre – même s’il est nécessaire de le faire, et de dire la vérité. Je n’ai aucune influence sur la politique du Soudan, mais j’en ai, jusqu’à un certain point, sur la politique des États-Unis » [Noam Chomsky, The Guardian, 20 janvier 2001]”

        +1

      Alerter
      • alfred // 26.08.2016 à 20h21

        Louis Robert c’est un peu facile. Ce question dont vous connaissez la réponse pose des questions sur NOTRE pays. Dans une république mème non islamique mais à majorité musulmane on distinguerait deux cas de figures: les touristes (les hôtes qui doivent être bien reçus et c’est un honneur de bien les recevoir): les minettes en short court à hurgada ou les touristes en burka sur les champs elyses. No problème. Ou plutôt y en a toujours qui n’aiment pas mais tout le monde prend sur soi. Autre cas de figure les personnes en séjour long (pour le travail ou autre). Alors c’est l’inverse: l’employée d’ONG met un voile dans la rue en Afghanistan, ou l’expatriée en Iran ou dans un quartier populaire du Caire et en France pas de voile pour aller recevoir des clients. Sinon c’est de la provocation, un agression contre l’ordre et le petit confort (certes étriqué) de la majorité, bref PAS la recherche de la Concorde civile.
        Il est aussi politiquement agressif et revendicatif de se bacher en Europe que de se balader en minishort (paske je le vaux bien? Pour changer le monde?) dans une rue du Caire ou de Lahore. Sauf que dans un cas ça fini à coup de caillasse et dans l’autre au conseil d’État. Refuser de l’admettre est une forme de racisme (la bas c’est des sauvages). La majorité des musulmans français s’en fout du burkini et veut juste être tranquille . La vraie question c’est comment faire avec ceux qui font de la politique. Et ça ça n’a que peu à voir avec la religion et la liberté de conscience (laïcité). Voir rien à voir.

          +7

        Alerter
  • Eric83 // 26.08.2016 à 18h52

    La réponse d’une femme, juriste et musulmane. Il faut peut-être écouter les premières concernées.

    http://www.huffpostmaghreb.com/fatiha-daoudi/non-monsieur-plenel-le-burkini-nest-pas-un-vetement-comme-un-autre_b_11581122.html

      +8

    Alerter
  • Nicolas D. // 26.08.2016 à 19h24

    Cette question idiote de burkini n’est pas si légère comme en témoigne le nombre de réponses au post d’OB. Elle renvoie à l’identité qui est tout sauf simple. Comment se voit-on ? qui reconnaît-on comme son prochain ? peut-on et veut-on vivre avec ceux qui sont différents ? à quelles conditions ?…

    Ces questions vont nous être servies jusqu’à la nausée dans les mois qui viennent. Au moins peut-on se féliciter de la tonalité du débat ici malgré des divergences de vue plus importantes que sur les autres sujets habituels du blog.

      +3

    Alerter
    • Olivier Berruyer // 26.08.2016 à 21h56

      “Cette question idiote de burkini n’est pas si légère comme en témoigne le nombre de réponses au post d’OB. ”

      Le buzz n’est pas indicateur de la légèreté. Vu la vague d’islamophobie en cours, c’est peu surprenant.

      Et on peut toujours monter tout et n’importe d’un peu différent en épingle… Par exemple une dizaine de reportages larmoyants sur la circoncision au 20 heures lancerait probablement une belle polémique…

        +9

      Alerter
      • Jean Marc // 27.08.2016 à 19h31

        Olivier, permettez moi d’argumenter sur ce sujet, si la circoncision était présentée au journal de 20H00 comme un acte religieux déguisé en acte médical afin d’être prise totalement en charge par la S.S. je pense effectivement que cela soulèverait un débat sur la nécessité de faire payer à tous un acte religieux mais bien sûr cela n’existe pas donc se serait un faux problème soulevé non ? Que les gens se fassent circoncire pour leur foi ne me pose aucun problème, que je paye sur mes cotisations cet acte me dérange un peu plus en tant que non croyant de ces religions.

          +5

        Alerter
        • Opps’ // 30.08.2016 à 09h15

          Circoncision excision , même combat ?
          Et on pourrait rajouter scarifications , déformations , et mutilations
          Cordialement

            +0

          Alerter
          • Jean Marc // 30.08.2016 à 11h25

            tatouages, percings aussi peuvent être rajoutés car il s’agir de mutilations à divers niveaux nous sommes d’accord.

              +0

            Alerter
  • Cassis38 // 26.08.2016 à 19h49

    Je trouve très efficace la distinction que fait J. Sapir entre principes et valeurs.
    Au sujet du vêtement des femmes, je ne reconnais qu’un seul principe, éminemment laïque : les femmes en France s’habillent comme elles veulent. C’est une conquête récente au regard de l’Histoire, acquise de haute et longue lutte.
    Serait-il venu à l’idée de quiconque d’interdire les barbes, ou de légiférer sur leur longueur, leur coupe ou la qualité de leurs poils ? Cette législation sur le vêtement des femmes est dangereuse , visqueuse, bric-à-brac, fourre-tout. Nous, les femmes, sommes encore et toujours “objets sous le regard”, objets du désir, objets de la haine, ce qui est souvent fort proche.
    Je préfèrerais qu’on s’attaque à la loi-Travail qui précarise les plus précaires, dont souvent des femmes, qu’on se batte pour ce principe “à compétence égale, travail égal et à travail égal, salaire égal”, et pour la santé des femmes avec des maternités plus nombreuses en province, des conditions d’IVG décentes partout et toujours, sans cathos en prière et l’insulte à la bouche, et tant d’autres vrais combats.
    J’habite un quartier de toutes les couleurs où nous nous croisons toutes, en jeans, en voiles, en shorts ou en robes. Nous sommes un petit coin de la planète, si diverse.

      +5

    Alerter
    • RiFiFi // 29.08.2016 à 22h36

      Rien n’est sacro-saint, un principe de s’habiller comme on veut après tout, c’est innocent. Mais qui sont ces hystériques (dixit OB) qui n’énervent contre ça! Oui sauf que cela dépend du contexte. On est toujours soumis au regard et à la critique des autres, et la laïcité et la liberté promeuvent justement le fait que toute idéologie ou comportement est soumis à la critique. Il ne me viendrait pas à l’idée, moi pratiquant hindou, de me balader avec des svastika sur tous mes vêtements à Paris (et pourtant je le regrette). De me balader à oualp en dehors des zones nudistes. De me tatouer des drapeaux russes pendant la coupe de foot au lendemain des échauffourées. Mes intentions ont beau être parfaitement innocentes, ce qui compte aussi, c’est comment les autres le perçoivent. Alors dans le contexte actuel (terroristes toussa), moi pratiquante mulsulmane, je ne pense pas qu’il me viendrait à l’idée de me balader dans une toge (ah pardon burkini) sur la plage, cette mode apparue d’un coup et dont je n’ai besoin pour vivre pleinement ma religion. Et je regrette que le contexte soit ‘tendu’, mais c’est ainsi. C’est pas vraiment le moment pour titiller les valeurs et les principes de vivre ensemble. Donc je trouve que porter ce vêtement au mieux ce n’est pas très futé, au pire c’est de la provoc pour nos concitoyens qui pensent que ça fait un peu fondamentaliste de porter ce truc ou qui y voient un communautarisme exacerbé.

        +4

      Alerter
    • Opps’ // 30.08.2016 à 09h13

      Bien sûr que les femmes doivent pouvoir s’habiller comme elles l’entendent.
      Néanmoins vous reconnaîtrez qu’il y a selon les circonstances , les lieux , les heures , le public , des tenues qui peuvent vous choquer. La ‘liberté’ est un principe , mais un principe amménagé , comme toutes les libertés.

      De plus cette liberté peut-elle se retourner sur elle-même au point de faire passer une obligation imposée par la religion , la communauté et … une certaine sympathie politique en forme de provocation bien calibrée , pour la liberté elle-même.

      Oui : le droit de ne pas être libre !

      Et c’est justement pour ne pas aller vers une radicalité , prélude à l’intolérance , qu’il faut peut-être éradiquer ces comportements nouveaux à forte provocation. Pour justement pouvoir cohabiter avec des pratiques archaïques pour nous , du moment qu’elle ne soient pas l’expression d’un combat politico-religieux régressifs et anti-laïque

        +0

      Alerter
  • Guinot // 26.08.2016 à 20h43

    Une maman sanglier vient se baigner avec ses deux petits oursons sur la plage touristique de Lac Tahoe sans aucun probleme, ni la population, ni la police ne laissent une arabe se baigner en bourka sur une plage Francaise.

      +1

    Alerter
    • Jean Marc // 28.08.2016 à 11h09

      Un maman sanglier dissimulera difficilement une bombe sous sa burka par exemple ….

        +1

      Alerter
      • babelouest // 28.08.2016 à 11h15

        C’est beau tout de même, des mamans sangliers qui ont donné naissance à des oursons…..

          +3

        Alerter
  • RGT // 26.08.2016 à 20h56

    En tant que pastafarien barbu, je commence à ressentir un certain ostracisme à mon égard.

    Il faut dire que je ne manque aucune occasion de faire du prosélytisme en présence d’adeptes d’autres religions et même de petits enfants innocents : Je dévore à pleine dents de grands plats de spaghettis.

    Après le burkini, la prochaine interdiction concernera les nouilles ?

    Comme je suis un prosélyte incurable, je vous invite à lire sur ce blog comment vous convertir au pastafarisme :

    http://fr.wikihow.com/devenir-pastafarien

    La page Wikipédia sur cette belle religion :
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Pastafarisme

    Bonne lecture, et venez me rejoindre !!!

      +4

    Alerter
    • Opps’ // 30.08.2016 à 08h44

      Oui ! niquab , nouilles , burkini , pizza , tchador , frites et hidjad même combat !
      Je plaisante , bien sûr

        +0

      Alerter
  • Libor // 26.08.2016 à 23h27

    La sur le burkini, je dois dire bravo !
    – bravo les médias et les réseaux sociaux, j’ai envie de dire “réseaux bestiaux” : comment pourra-t-on arréter ces attrapes-clics sans frein qui nous entraînent chaque fois plus loin vers la manipulation, la bétise et les instincts primaires.
    – bravo les politicards qui ne manquent pas une occasion de nous tirer le pied vers le fond de la mare (dignité, hauteur de vue, exemplarité, on a tiré la chasse depuis longtemps sur ces valeurs)
    – bravo les salafistes et bravo les fachos qui nagent comme des poissons dans l’eau dans cet environnement.

    Continuez votre travail concerté les gars et on va se bâtir un pays vraiment merveilleux.

      +8

    Alerter
  • Catalina // 26.08.2016 à 23h43

    https://venividisensivvs.wordpress.com/2016/08/17/venez-si-vous-voulez-mais-soyez-discrets/

    “On voit, depuis quelques jours, des injonctions fortes faites aux Musulmans de « rester discrets » dans le contexte actuel ; avec des polémiques sur le « burkini » qui sont avant tout des écrans de fumée destinés à détourner l’attention de bien des failles du gouvernement (mais la technique n’est pas nouvelle : on l’avait déjà vue avec la polémique du voile sous Mitterrand/Rocard).”

      +5

    Alerter
    • Opps’ // 30.08.2016 à 08h40

      Injonction ? Ca reste quand même bien modéré et bien rare
      C’est vrai qu’on pourrait souhaiter parfois un comportement plus adapté … mais enfin si ça vient pas , c’est vrai n’en faisons pas une histoire

        +0

      Alerter
  • Grim // 27.08.2016 à 00h10

    La réaction de De Lesquen ne m’étonne même pas, ce type est complètement fou mais je crois qu’il y aussi une part de troll dans son comportement, ceci dit troller là-dessus est assez lamentable, il se cassera assez vite la gueule et retournera sur RC ça lui fera pas de mal…

    Sinon pour le Burkini, je crois que c’est Sapir qui a donné le meilleur argument contre le Burkini à savoir qu’il ne s’agit pas d’un simple vêtement mais d’une revendication politique visant à tester certains principes comme l’égalité hommes-femmes.

    Je suis assez partagé sur la question mais c’est inquiétant de voir comment tout le monde part en vrille alors qu’apparemment il y en a très très peu, ça serait bien qu’on parle plutôt du financement des religions par exemple, sujet à peine effleuré en comparaison.

      +1

    Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications