Les Crises Les Crises
22.juillet.201622.7.2016 // Les Crises

Attentat de Nice : quand la justice demande à la mairie de détruire 24 heures d’images

Merci 9
J'envoie

Un intéressant scoop du Figaro, qui remet sur le devant de la scène un vrai sujet sur les vidéos, à une époque où elles ont une grande importance dans l’information.

Je suis frappé de la célérité avec laquelle elles sont pourchassées et supprimées des réseaux sociaux – et donc, désormais, encore plus fort, des mairies (au nom de quoi au fait ?).

La Justice a en évidemment une copie, il ne s’agit bien sûr pas de détruire toutes les preuves, mais enfin, cela laisse une drôle d’impression d’amateurisme en termes de communication gouvernementale en tous cas (à moins que la mairie soit infiltrée de rigolos irresponsables ou de partisans de Daech…) : comment alimenter le conspirationnisme en moins de deux… La ville de Nice a refusé et demande leur mise sous séquestre (comme quoi, il semble y avoir des traces de vie intelligente développée à la mairie de Nice finalement…).

On reste aussi dubitatifs sur les motifs avancés : “par souci de la dignité des victimes et pour éviter la reprise de ces images par les sites internet djihadistes à des fins de propagande.” – ce qui peut s’entendre, mais qui mériterait débat…

nice-98

Source : Le Figaro, Eugénie Bastié , Paule Gonzales, 21/07/2016

Une caméra de surveillance sur le front mer à Nice crédit photo/ Valérie Hache/AFP

Une caméra de surveillance sur le front mer à Nice crédit photo/ Valérie Hache/AFP

INFO LE FIGARO – Une réquisition judiciaire urgente a été envoyée au centre de supervision urbain de Nice mercredi 20 juillet. Le parquet de Paris évoque un souci «d’éviter la diffusion non contrôlée de ces images».

Panique et incompréhension à la mairie de Nice. Mercredi à 11 heures, la sous-direction antiterroriste (SDAT) a envoyé aux agents qui gèrent la vidéosurveillance de la ville une réquisition citant les articles 53 et L706-24 du code de procédure pénale et de l’article R642-1 du Code pénal leur demandant l’effacement «complet» de 24 heures d’images provenant de six caméras nommées et numérotées, mais aussi de toutes les scènes depuis le début de l’attentat ayant eu lieu sur la promenade des Anglais, dans la nuit du 14 juillet.

De quoi mettre en état de sidération les agents du centre de supervision urbain de Nice. «C’est la première fois que l’on nous demande de détruire des preuves, précise une source proche du dossier. Le centre de vidéosurveillance et la ville de Nice pourraient être poursuivis pour cela et d’ailleurs les agents en charge du dispositif n’ont pas compétence pour se livrer à de telles opérations».

La demande paraît d’autant plus étonnante que la SDAT a envoyé depuis vendredi dernier des serveurs afin de récupérer les 30.000 heures de vidéosurveillance liées aux événements. Une opération de sauvegarde qui va s’étendre encore sur plusieurs jours. «Nous ne savons pas si donner un ordre de destruction alors que nous sommes en pleine sauvegarde ne va pas mettre en rideau tout le système», s’inquiète-t-on dans l’entourage du dossier.

Contacté par Le Figaro, le parquet de Paris a confirmé l’information et précisé: «cela a été fait dans ce cas précis pour éviter la diffusion non contrôlée et non maîtrisée de ces images». Du côté de la police nationale, on rappelle que « sur les mille caméras installées à Nice, 140 présentaient des éléments d’enquête intéressants. La police judiciaire a récupéré 100% des vidéos de ces dernières. La PJ et le parquet ont donc demandé d’effacer les images de ces 140 caméras afin d’éviter l’utilisation malveillante de ces dernières par souci de la dignité des victimes et pour éviter la reprise de ces images par les sites internet djihadistes à des fins de propagande ». Enfin, à la chancellerie, on précise que la demande d’un effacement «complet» s’explique par l’impossibilité de procéder à des destructions partielles sur ce type de matériel.

On notera que c en’est pas souvent, qu’en période de guerre, le gouvernement fait des efforts pour effacer les preuves des crimes de l’ennemi – d’habitude, il en invente…

Images partagées par plusieurs services

Le lendemain du drame tragique de la promenade des Anglais, des officiers de police judiciaire étaient venus faire une première recension des caméras en prise directe avec l’événement. Cela a donné lieu à un premier rapport envoyé au ministère de l’Intérieur. Étrangement, ce serait ces mêmes caméras qui sont visées par la réquisition de la SDAT.

Dès samedi, l’Élysée avait demandé copie des images de l’attentat. Une autorisation accordée par le parquet de Paris. «Ce n’est pas choquant que le président de la République ait voulu visionner l’attentat. Faudra-t-il demander à l’Élysée de restituer le CD qui lui est parvenu?», s’interroge un bon connaisseur du dossier. En tout état de cause, ces vidéos sont partagées par plusieurs services concomitamment à savoir ceux de la Police et de la gendarmerie nationales, de la police judiciaire et des pompiers.

effacer

Nous vous proposons cet article afin d'élargir votre champ de réflexion. Cela ne signifie pas forcément que nous approuvions la vision développée ici. Dans tous les cas, notre responsabilité s'arrête aux propos que nous reportons ici. [Lire plus]Nous ne sommes nullement engagés par les propos que l'auteur aurait pu tenir par ailleurs - et encore moins par ceux qu'il pourrait tenir dans le futur. Merci cependant de nous signaler par le formulaire de contact toute information concernant l'auteur qui pourrait nuire à sa réputation. 

Commentaire recommandé

nico // 22.07.2016 à 00h44

Je voulais également réagir en disant autre chose par rapport à cela.

Sur la question faut il ou non montrer les vidéos et les photos à tous.

Je ne suis pas formel sur cette question mais tout de même , je pense que oui il faut montrer , tout montrer : autant nos morts , que les civils et les militaires de tout bords morts en Irak , en Syrie , en Libye etc etc …

Pourquoi je dis ça ?

Et bien à force de tout nous cacher , ça en devient une vue de l’esprit : ouais il s’est fait décapiter ah ouais c’est triste et blablabla tient je vais twitter pray mon c…

Ou bien voir une cible d’un avion dans le ciel tout faire péter au sol , on se dit mouais ok c’est la guerre , allez je vais regarder Hanouna maintenant …

A force on ne sait plus que la guerre c’est laid , que la guerre c’est violent , que la guerre ça tue.

Il y a quelques années pas si longtemps je me souviens que dans les médias , les militaires français remis sur le terrain pour faire la guerre , je crois que c’était en Afghanistan , n’étaient pas content car plusieurs des leurs étaient morts au combat.

Je veux dire par là que même eux en étaient rendu à être étonné que la guerre ca peut tuer , un comble quoi.

En sera t il de même pour tous ces gens qui sont en train de s’enroler dans la nouvelle milice citoyenne ( bouclier humain “républicain” ? ) française ? Je pense que oui.

On voudrait préparer les esprits à une vraie guerre , on ne s’y prendrait pas mieux , car couper tout le monde de la réalité de la laideur de la guerre , ça rend inconscient et ca permet d’y aller sans se rebeller.

Souvenez-vous la première guerre mondiale , ils sont partis la fleur au fusils qu’ils disaient.

Il en sont revenus en steak hachés …

75 réactions et commentaires

  • Subotai // 22.07.2016 à 00h20

    Quand j’ai lu ça, j’ai été scié.
    Je ne comprends pas comment ce “Gouvernement” peut être aussi maladroit.
    C’est typiquement offrir le bâton pour se faire battre. Parce que comment ne pas s’interroger sur le déroulé de l’évènement qu’on nous a raconté quand on demande officiellement de détruire des preuves officielles, alors que les réseaux sociaux et les média (plutôt non MS ) sont plein d’images et de vidéo de témoins.
    Notez que je ne crois pas à une manip programmée, mais franchement faut il être bête ou incompétent, ou les deux!

      +37

    Alerter
    • Ari // 22.07.2016 à 02h59

      N’exagérons pas tout de même, si des vidéos d’amateurs étaient reprises à des fins de propagande, ça ne ferait pas du tout le même bruit que s’il s’agissait des vidéos officielles de la mairie de Nice.

        +1

      Alerter
  • Homère d’Allore // 22.07.2016 à 00h26

    Ils veulent camoufler leur incompétence.

    Mais même dans cette action de camouflage, ils sont incompétents.

      +54

    Alerter
    • FEG // 22.07.2016 à 03h06

      Le trajet du camion SUR la Promenade des anglais n’est plus contestable, malgré les variations inhérentes aux témoignages humains, sincères mais fragiles sous l’empire de l’émotion. Dans des cas « sensibles », certaines dépositions fâcheuses croisées par des preuves matérielles peuvent ne pas être recueillies ou ne pas être jointes au dossier d’investigation.
      Nul ne sait toujours comment ce camion a pu accéder sans être détecté à la Promenade des anglais en partant depuis QUEL ENDROIT : soit un lieu intra muros (un garage ou un stationnement antérieur insolite mais négligé), soit un lieu périurbain (impliquant une zone d’accès laissée sans veille sérieuse ou sans protection policière active).
      Les caméras de surveillance niçoises parmi les plus denses en France ont nécessairement enregistré le camion sur les voies convergentes vers la mer, alors que la circulation était interdite à tous les poids-lourds pendant un jour férié, a fortiori au moment d’une manifestation publique nocturne (feu d’artifice avec mouvements de regroupements et de dispersions de la foule comme pour un concert en plein air).
      Entre les dispositifs convenus et la réalité constatée sur le terrain, nul dans la police nationale et municipale souhaite porter le chapeau. Les uns veulent effacer des traces, les autres ont intérêt à les diffuser. Restent les chaînes hiérarchiques.

        +32

      Alerter
      • FEG // 22.07.2016 à 03h39

        Je précise mon propos : un montage « approprié », constitué d’extraits de séquences « sélectionnées », pourra attester bien-sûr le trajet emprunté par le camion en cause afin de se diriger vers la mer. Toutefois, il est possible que les diffusions officielles « discontinues » (par souci de synthèse bien évidemment) omettent de révéler la présence ou l’absence des uns ou des autres parmi les effectifs de la police nationale et/ou municipale le long du trajet d’accès incriminé. Et comme l’administration judiciaire s’avère aveugle sans police, ici et là on souhaiterait « la paix des braves » en quelque sorte. Toutefois, ce n’est pas comme cela que cela se passe : soit on communique tout, soit rien du tout, sinon c’est « passez-moi la rhubarbe, je vous passerai le séné » (cf. l’Amour Médecin de Molière). Rien de neuf en définitive.

          +14

        Alerter
        • francois Marquet // 22.07.2016 à 08h12

          En l’occurrence, c’est la municipale qui ne veut rien détruire et le ministère de l’intérieur qui veut l’usage exclusif des preuves. De là à conclure que certains services de l’état se couvrent…
          En quelque sorte, la mairie veut éviter le tri sélectif…
          De la part de nos amis Valls, Cazeneuve et consorts il fallait être bien naïfs pour imaginer que la mairie de Nice allait obtempérer sans bruit, d’autant que la légalité de la chose paraît ténue.

            +18

          Alerter
          • francois Marquet // 22.07.2016 à 08h26

            Mais bon, si c’est une façon maladroite de mettre la pression sur les services municipaux afin qu’il n’y ait pas de fuites de ces vidéos dans la presse (qui pourrait les payer cher) la mise sous scellés de ces vidéos aurait suffi et était légale…et c’était moins destructeur en termes de communication.

              +12

            Alerter
      • mridangam // 22.07.2016 à 18h53

        bonne question, il part de quel endroit? le grand boulevard parallèle à cette portion de la promenade des anglais, s’appelle le boulevard de la californie, d’un coté, de l’autre coté de la Prom.des anglais c’est la mer.
        Le Blv de la californie, est en travaux, pas un petit chantier, on y installe la 2eme ligne du tram…rouler en clio, relève du safari…donc un poids lourds tres lentement, et en plus la Californie est bourrée de feux et carrefour, déjà là il est pas immobilisé,,,

          +6

        Alerter
        • hervé06 // 23.07.2016 à 12h19

          Un témoignage paru très tôt dans Nice Matin mentionne qu’un couple se rendant au feu d’artifice s’est trouvé au carrefour de l’avenue de Fabron et de la Californie à 22 heures, au feu rouge, à côté du camion. Le couple se rendait au feu d’artifice (un peu en retard) et a pris la chaussée Sud de la Prom, tandis que le camion a pris la chaussée Nord en se dirigeant vers l’Ouest (en direction de l’aéroport)…

          http://www.nicematin.com/faits-divers/le-temoignage-de-cette-femme-qui-aurait-vu-le-camion-fou-des-22-heures-64857

          Il aurait donc pu tourner au carrefour de Ferber et se positionner sur la chaussée Sud, où il n’est pas impossible qu’il ait “stationné” dans l’attente de la fin du feu d’artifice.
          Seules les vidéos tirées des caméras de surveillance installées sur la Prom peuvent indiquer son itinéraire exact, notamment le moment où il monte sur le trottoir pour apparemment ne plus le quitter jusqu’à l’intersection de la Prom et du boulevard Gambetta, puisque les voies de la chaussée Sud étaient ouvertes à la circulation (plusieurs vidéos prises des étages des immeubles bordant la Prom en attestent, et le conducteur du scooter en interview confirme qu’il a été doublé par sa droite à hauteur du CUM – au n° 65 sur la Prom – par le camion roulant à fond sur le trottoir).
          Toutes les victimes (vues sur les vidéos disponibles) avant le boulevard Gambetta sont sur le trottoir.

            +3

          Alerter
          • FEG // 23.07.2016 à 18h38

            Merci pour ces observations de terrain. Préserver plusieurs exemplaires des enregistrements exhaustifs garantit une information matérielle utile et intègre (scellés judiciaires + saisies par exploits d’huissiers avec copies certifiées pour la PJ et pour la mairie). Il s’agit de contribuer à tirer des leçons collectives efficaces et non de jeter la pierre sur autrui. Sinon, sous couvert de disculper la sécurité (en l’état, sans coordination ni moyens humains et matériels adaptés, en nombre ad hoc), chercher à exploiter la polémique entre police nationale vs municipale reste stérile.

            Exemples: pour les uns, le manque chronique d’effectifs pour quadriller les axes d’une ville explique, à leur corps défendant, le déplacement prématuré des dispositifs pour accompagner la concentration puis les dispersions de foule ; pour d’autres les unités d’intervention rapide n’ont pas été alertées par le centre de télésurveillance, lequel répond que faire défiler 1200 vues de caméras sur 25 grands écrans ne permet pas de détecter le camion sur le champs ; d’autres stigmatisent la fin de l’ilotage depuis 1974, dont l’activité des commissariats de quartiers permet de déceler et d’alerter par radio un camion insolite (repérages antérieurs, stationnement, premiers mouvements), etc.

              +6

            Alerter
            • FEG // 23.07.2016 à 18h38

              Top tôt pour aborder les conséquences de l’indigence des ressources allouées aux ministères de la justice, de l’intérieur et de la défense depuis 45 ans, devenus des variables d’ajustement pour les gouvernements successifs, alors que leurs budgets devraient être sanctuarisés et votés à l’écart des empoignades politiques. Les officiers, sous-officiers et agents de terrain, anonymes et dévoués, qu’ils soient magistrats, greffiers, policiers ou militaires, ne souhaitent pas davantage servir de scalp jetés à la plèbe par la veulerie.

                +5

              Alerter
  • nico // 22.07.2016 à 00h29

    Donc on va faire simple.

    D’après le papier :

    Ces vidéos sont stockées au centre de supervision urbain qui doit être en toute logique une division de la police municipale de Nice.

    La police municipale de Nice fait parti de l’administration municipale de cette ville donc elle est gérée par la mairie de Nice.

    L’état français veut faire détruire ces vidéos de peur qu’elles soient récupérées par daesh pour sa propagande , c’est ce que je viens de lire noir sur blanc : pour ne pas qu’elle serve à des fins de propagande , il est dit.

    Conclusion :

    L’état français vient par mégarde de dire que des éléments de daesh sont infiltrés dans l’administration française … oups !

    Pire encore l’état français vient d’avouer indirectement que ces éléments sont infiltrés soit dans les polices municipales , soit dans l’administration des polices municipales , soit dans les mairies , ou soit dans toutes ces administrations à la fois.

    Ce qui , tout de même , personnellement , ne me laisse pas une drôle d’impression , mais m’inquiète au plus haut point.

      +67

    Alerter
    • Tic // 22.07.2016 à 07h36

      On peut aussi lire ça autrement, un(des) agent(s) municipal(aux), parfaitement extérieur(s) à daesh, voulant participer à un buzz macabre, pourrai(en)t sauvegarder le contenu de ces bandes avant de les diffuser sur un hébergeur. Ces vidéos (comme beaucoup d’autres d’ailleurs), donc partagées par un(des) membre(s) peu scrupuleux, seraient à portée de clics des terroristes qui s’en serviraient pour leur propagande.

      En ne vous arrêtant qu’à un certain genre de conclusion vous augmentez le risque d’alimenter la psychose.

        +10

      Alerter
      • nico // 22.07.2016 à 10h48

        Peut être en effet.

        Mais cela dit il s’avère que beaucoup de personnels ont été mise dehors des pistes des aéroports français notamment à Roissy pour cause de radicalisation.

        De même , on voit circuler ici et là des papiers qui alarment sur des phénomènes de radicalisation au sein de l’armée française parmi les soldats.

        J’ai même lu un truc pas si vieux dans plusieurs sources qui racontait que des personnels d’un aéroport marocain ont vu sur écrit sur la carlingue d’un avion d’Air France ” allah akbar ” : http://telquel.ma/2015/07/23/mystere-autour-dun-vol-retarde-inscription-etrange-lavion_1456994

        Je sais aussi de source très sure que le Maroc s’est équipé de systèmes anti missile car ils craignent des attaques type 11 Septembre.
        Ils ont installé des batteries de missiles en plein Casablanca et aussi à Rabat.

        Alors psychose ou pas je ne serai pas aussi catégorique que toi.

        Moi je pense qu’on nous cache beaucoup de choses et que la situation semble bien plus grave qu’on nous le dit.

          +9

        Alerter
        • Rémi // 23.07.2016 à 19h00

          Oui on vous cache que l’on fait tout pour avoir des attentats histoire de détourner votre regard de ce que magouille notre élite socio-économique.

            +4

          Alerter
    • Grognard // 22.07.2016 à 16h01

      Vous posez là une sacrée question que je me suis moi même posée bien avant le carnage de Nice.
      Elle va bien plus loin que ce drame.
      Pour faire court dans un pays de citoyens de plein exercice, si l’on cache aux citoyens tout ou partie de la vérité aussi abominable soit-elle ; alors comment les dits citoyens peuvent-ils en conscience faire les meilleurs choix?

        +10

      Alerter
    • Ztong // 22.07.2016 à 16h34

      – Toute cette agitation me semble bien vaine, des tas de vidéos circulent déjà. Mes enfants en ont vu sur le Net, tweetées par leurs amis, avant même que je sois au courant.
      – Si j’ai bien lu l’article, le gouvernement et le Parquet ont des copies des vidéos, dont l’effacement des originaux est demandé.

      Cela n’a donc rien d’une “destruction de preuve”, mais plutôt d’un évitement de dissémination.

      Enfin, ce n’est pas le gouvernement qui demande la suppression, mais le Parquet lui-même (regardez bien les réquisitions).

      Pas d’amalgames, s’il vous plaît…

        +3

      Alerter
      • Philou // 22.07.2016 à 20h59

        Euh…. Qui dirige le parquet s’il vous plaît ?

          +12

        Alerter
  • Prométhée Enchaîné // 22.07.2016 à 00h43

    Ca va spéculer sec !

    Je m’y colle aussi :

    “Panique et incompréhension”, “sidération”, “première fois (…) détruire des preuves”, “d’autant plus étonnante”, “s’inquiète”, et le plus beau : “Étrangement” pour conclure l’avant-dernier paragraphe.

    Pourtant :

    “Du côté de la police nationale, on rappelle que « sur les mille caméras installées à Nice, 140 présentaient des éléments d’enquête intéressants. La police judiciaire a récupéré 100% des vidéos de ces dernières. La PJ et le parquet ont donc demandé d’effacer les images de ces 140 caméras afin d’éviter l’utilisation malveillante de ces dernières par souci de la dignité des victimes et pour éviter la reprise de ces images par les sites internet djihadistes à des fins de propagande ».”

    Je ne comprends pas très bien cet article, tout en insinuations…

      +4

    Alerter
    • Feubeuh // 22.07.2016 à 01h15

      Je pense à peu près la même chose, mais ça montre quand même que le gouvernement n’a pas beaucoup confiance en la police municipale de Nice…
      Pour moi, on est plus dans la politique…, après la photo de l’intérieur du bataclan, de son utilisation et des commentaires qui ont suivi.

        +5

      Alerter
      • nico // 22.07.2016 à 01h22

        Ça rejoint mon post suivant dans la file oui.

        Si je peux ajouter un dernier truc.

        On nous promet la victoire d’une drôle de guerre.

        Et dans le même temps l’Etat se méfie de lui même.

        Donc moi je dis que c’est mal barré la victoire dans ces conditions …

          +9

        Alerter
        • Feubeuh // 22.07.2016 à 01h46

          A une différence pres, vous dites
          “L’état français veut faire détruire ces vidéos de peur qu’elles soient récupérées par daesh pour sa propagande , c’est ce que je viens de lire noir sur blanc : pour ne pas qu’elle serve à des fins de propagande , il est dit.”
          Alors qu’il n’est pas écrit, noir sur blanc, ceci…
          C’est même surligné par O : “et pour éviter la reprise de ces images par les sites internet djihadistes à des fins de propagande”
          Pour moi elles sont récupérées par quelqu’un, un parti politique très puissant dans la police aux dires des sondeurs, et à fortiori à Nice, puis reprises par les jihadistes.

          La défaite est inenvisageable.

            +2

          Alerter
          • nico // 22.07.2016 à 10h53

            Mouais c’est la logique du nuage de Tchernobyl quoi.

            Ça ne peut pas nous arriver parce qu’on est la France.

            En tout cas on prend pas le chemin de la victoire : on est divisé , passifs , communautarisé à l’extreme , corrompus , on a plus notre souveraineté pour agir.

            Bref moi je vois pas dans ces conditions pourquoi la défaite n’est pas envisageable malheureusement.

              +6

            Alerter
  • nico // 22.07.2016 à 00h44

    Je voulais également réagir en disant autre chose par rapport à cela.

    Sur la question faut il ou non montrer les vidéos et les photos à tous.

    Je ne suis pas formel sur cette question mais tout de même , je pense que oui il faut montrer , tout montrer : autant nos morts , que les civils et les militaires de tout bords morts en Irak , en Syrie , en Libye etc etc …

    Pourquoi je dis ça ?

    Et bien à force de tout nous cacher , ça en devient une vue de l’esprit : ouais il s’est fait décapiter ah ouais c’est triste et blablabla tient je vais twitter pray mon c…

    Ou bien voir une cible d’un avion dans le ciel tout faire péter au sol , on se dit mouais ok c’est la guerre , allez je vais regarder Hanouna maintenant …

    A force on ne sait plus que la guerre c’est laid , que la guerre c’est violent , que la guerre ça tue.

    Il y a quelques années pas si longtemps je me souviens que dans les médias , les militaires français remis sur le terrain pour faire la guerre , je crois que c’était en Afghanistan , n’étaient pas content car plusieurs des leurs étaient morts au combat.

    Je veux dire par là que même eux en étaient rendu à être étonné que la guerre ca peut tuer , un comble quoi.

    En sera t il de même pour tous ces gens qui sont en train de s’enroler dans la nouvelle milice citoyenne ( bouclier humain “républicain” ? ) française ? Je pense que oui.

    On voudrait préparer les esprits à une vraie guerre , on ne s’y prendrait pas mieux , car couper tout le monde de la réalité de la laideur de la guerre , ça rend inconscient et ca permet d’y aller sans se rebeller.

    Souvenez-vous la première guerre mondiale , ils sont partis la fleur au fusils qu’ils disaient.

    Il en sont revenus en steak hachés …

      +81

    Alerter
    • bluetonga // 22.07.2016 à 01h06

      Bonjour Nico.

      Tout montrer ou ne pas tout montrer?

      Cacher, c’est édulcorer la réalité des événements, c’est dresser un paravent pudique entre nous et l’horreur, l’éloigner artificiellement, cultiver notre indifférence, nous déresponsabiliser et nous dés-impliquer.

      Montrer, c’est s’exposer au risque de choquer et traumatiser, de flatter un voyeurisme malsain, de susciter quelques vocations chez les psychopathes en herbe, mais surtout, d’induire une banalisation de ces nouvelles normes de l’horreur.

      Normalement, une presse responsable se chargerait de faire un tri judicieux, pondéré, de trouver un équilibre entre les deux travers. Mais la presse est désormais docile, paresseuse et orientée. Comparez les traitements médiatiques du petit Aylan en septembre 2015 et celle du petit Abdullah, extirpé de l’hôpital et décapité par les rebelles “modérés” d’Al Zinki il y a trois jours, et tout est dit.

        +34

      Alerter
      • nico // 22.07.2016 à 01h18

        Bonsoir Bluetonga

        Oui je suis aussi d’accord avec toi , c’est pour ça que j’ai dit ne pas être catégorique sur la question.

        Effectivement les risques existent je le reconnais.

        Mais pouvons-nous d’un autre côté tout cacher ?

        Concernant les voyeurs malsains ou les psychopathes en herbe comme tu dis , à l’heure d’internet , tu sais , tu peux facilement tout seul comme un grand tout trouver.

        Je l’ai moi même fait , pas en temps que psychopathe , mais pour voir au moins une fois ce que c’est que les exactions de daesh , ce que c’est que les morts innocents en Irak ou en Syrie et ailleurs , je l’ai fait aussi pour voir la violence de Nice.

        J’ai fait ça car j’en ai marre des rapports polissés des médias pourris , pour voir ce que c’est que la réalité dont on nous parle mal , qu’on nous déforme sans arrêt pour des buts bassements minables.

        Oui ça traumatise mais ça remet les idées en place aussi.

        Les gens qui nous ont mis dans ces situations de mort doivent payer et pourtant ils nous dirigent encore et c’est sûrement grâce au fait qu’on édulcore la réalité , enfin ce n’est que mon humble avis.

          +27

        Alerter
        • bluetonga // 22.07.2016 à 02h09

          Je suis de mon côté tombé à quelques reprises sur des vidéos très choquantes, de décapitation, “là-bas”. J’ai d’abord voulu pour les mêmes raisons, par souci d’intégrité, d’une certaine manière, les visionner. Et j’ai laissé tomber. Mais qu’elles soient disponibles ne me gêne pas, et je crois que dans certaines circonstances, il est effectivement indispensable de ne pas détourner le regard, d’apprendre le sens réel des mots. Un “dommage collatéral”, par exemple, ça peut vouloir dire un jeune corps éparpillé sur vingt mètres par un obus ou un drone, et des parents effondrés en pleurs dans la poussière.

          Mais le vrai danger d’exposer systématiquement, c’est la banalisation du mal, de la violence. On s’y habitue, on s’en immunise. La guerre crée ses propres échelles de tolérance à l’insoutenable, à la cruauté. Et dans le monde civil, son spectacle quotidien via les séries américaines, par exemple, la distancie, la transforme en spectacle vaguement excitant plutôt qu’en objet de répulsion.

            +12

          Alerter
    • P.Lacroix // 22.07.2016 à 09h16

      Pour préparer les esprits à la guerre, les jeux vidéos dont les jeunes deviennent addicts relèvent – ils du même processus ?

        +10

      Alerter
  • bluetonga // 22.07.2016 à 00h44

    J’étais incrédule en découvrant cette information sur un autre site, réputé moins sérieux que les crises. Qu’est-ce qui peut bien pousser les autorités à vouloir carrément supprimer toute possibilité de diffusion de ces images, dans une fenêtre temporelle si courte?

    Depuis plusieurs années, des tragédies, attentats ou tueries ont été relayées par les médias sous une forme appauvrie et consensuelle, chiches en images et adhérant rapidement à une narrative convenue. Paul Craig Roberts s’était fendu de plusieurs articles sur ce sujet après la tuerie d’Orlando, dénonçant l’absence d’informations objectives :

    http://www.paulcraigroberts.org/2016/06/20/orlando-wrap-up-paul-craig-roberts/
    ou
    http://www.zerohedge.com/news/2016-06-14/paul-craig-roberts-skeptical-take-orlando-shooting

    Si le but inavoué de cette démarche est d’atténuer la colère du public et d’étouffer dans l’œuf les versions alternatives, “complotistes”, le résultat obtenu pourrait être inverse du résultat attendu.

      +20

    Alerter
    • Hellebora // 22.07.2016 à 00h49

      Lire que Cazeneuve, pour se défendre, attaque les journalistes et les traite de complotistes, cela ne manque pas de sel – surtout quand il s’agit de Libération

        +17

      Alerter
      • bluetonga // 22.07.2016 à 01h13

        Ça c’est une vraie nouvelle! Libé est repassé dans la résistance! 2016 n’a pas fini de nous surprendre.

          +23

        Alerter
    • openmind // 22.07.2016 à 10h06

      Pourquoi un site moins sérieux, ce n’est pas très “gentil” bluetonga!
      Par ailleurs, je trouve vos remarques toujours très pertinentes, c’est pourquoi j’aurais aimé que vous développassiez sur ce qui fait qu’un site est sérieux ou non. Je pense que dans la dissidence le noeud du débat est là et les-crises est dissident: Ukraine, économie pour preuves.

        +1

      Alerter
      • luc // 22.07.2016 à 10h37

        il faut regarder au cas par cas, et ne pas tomber dans les généralités à mettre des étiquettes : dissident/pas dissident… c’est une grande erreur

        sur certains sujets d’économie et certains sujets concernant l’ukraine, les-crises s’est montré dissident, oui…

          +2

        Alerter
      • bluetonga // 22.07.2016 à 17h41

        Bonjour openmind.

        Je n’ai rien contre la dissidence, sinon je ne viendrai pas m’informer ici. Disons que certains sites ont moins de scrupules à lâcher tout et n’importe quoi.

        J’aime bien commencer ma soirée avec Wikistrike. Ils brassent large, et on ramène souvent quelques bons gros poissons dans ses filets. Mais à une époque, on y trouvait pêle-mêle des infos sur la Libye, la Syrie ou l’Ukraine, et des articles sur les reptiliens du Pentagone ou les pyramides enfouies du Vaucluse. Ils se sont assagis depuis, mais à l’occasion, on bute encore sur l’un ou l’autre hoax notoire, et je désapprouve leur politique de ne pas citer clairement leur source.

        Zerohedge, d’une autre envergure, diffuse de nombreux scoops et analyses de qualité, mais leurs fils de commentaires sont le plus souvent crétinement adolescentaires.

        Et ainsi de suite…

          +1

        Alerter
  • Ailleret // 22.07.2016 à 00h52

    Tiens, c’est comme si en 1963, après l’assassinat de Kennedy, le FBI avait exigé la destruction des films amateurs montrant l’assassinat : les films Zapruder, Nix, Muchmore, etc.

    Le groupe Life a fait mieux : il a acheté très cher le film Zapruder… pour en divulguer des photos, mais pas le mouvement des images, trop gênant pour la thèse officielle d’Oswald-le-tueur-solitaire. Il fallut attendre le 6 mars 1975 pour que le film Zapruder soit enfin montré au grand public.

    https://www.youtube.com/watch?v=4DwKK4rkeEM

      +17

    Alerter
  • Caliban // 22.07.2016 à 01h06

    Un rapprochement peut-être pas judicieux mais il semble que des effets personnels appartenant aux victimes ont été mis en vente sur internet.

    Vu que tout se vend, il me paraît normal que l’Etat intervienne. Mais il existe d’autres procédures – qui elles sont légales – consistant à mettre des scellés sur le matériel. La destruction de preuves par des employés municipaux n’est en revanche pas légale.

    Une dérive de l’état d’urgence ? Une entorse à l’Etat de droit sûrement.

      +12

    Alerter
    • babelouest // 22.07.2016 à 03h31

      Ce régime-là n’en est plus à une entorse près à l’Etat de droit, qu’il a piétiné quasi journellement depuis longtemps.

      Un tel empressement est pour le moins suspect. Et effacer des preuves de crime sciemment est en soi un autre crime. La place Beauvau se sent mal, elle a des vapeurs ? Ou est-ce plus haut encore ?

        +16

      Alerter
      • bof // 22.07.2016 à 07h39

        Et en même temps, il y a peu d’empressement à décrire, justifier ou expliquer la présence de militaires français en Libye :

        http://www.rfi.fr/emission/20160721-trois-soldats-francais-abattus-libye-france-defense-terrorisme-ei-violence-societe

        La culture militaire et gouvernementale du secret est une habitude qui va probablement se perdre grâce aux médias générés sans accointances.

          +8

        Alerter
        • Papagateau // 23.07.2016 à 01h33

          Le pire c’est qu’aujourd’hui, Hollande à répété TROIS fois dans le même discours “pas de troupes au sol”.
          Aurait-il oublié ce que faisait l’État français 24 heures plus tôt ? Ou était-ce à l’insu de sa mémoire ?
          Mais il devait certainement parler de la Syrie, ou nous n’avons pas de mandat, et non de la Libye, ou nous sommes invités.
          Et puis en Libye, c’est pas Daesh, alors ça compte pas.
          Et caetera …

            +1

          Alerter
      • Caliban // 22.07.2016 à 12h54

        @Bebelouest

        A mon avis, au mieux cette demande est maladroite, au pire elle révèle une méconnaissance du droit. Cela ne va pas très loin donc.

        @bof

        Les missions des “forces spéciales” c’est précisément d’aller là où ce n’est pas officiel. Le secret est toujours maintenu, sauf en cas de pépin.

          +2

        Alerter
  • gabbrielle // 22.07.2016 à 01h11

    La ville de Nice refuse d’effacer les enregistrements et demande leur mise sous séquestre

    http://www.nicematin.com/faits-divers/la-ville-refuse-deffacer-les-images-de-videosurveillance-du-14-juillet-66336

      +9

    Alerter
  • noDJ // 22.07.2016 à 01h50

    Pour ne pas montrer leur incompétence ?
    http://www.liberation.fr/france/2016/07/20/securite-a-nice-370-metres-de-questions_1467531

    La première chose est peut-être de mieux choisir son vocabulaire.
    Pierre Conesa refuse de parler de terrorisme musulman, ou islamiste, et parle de terrorisme salafiste ou plus précisément de salafisme djihadiste.
    https://www.monde-diplomatique.fr/2015/02/CONESA/52626
    Tout comme JM Vernochet, pour qui le wahhabisme est une hérésie.
    https://www.youtube.com/watch?v=85F1DypWsU8
    NKM semble les avoir entendu et propose de déclarer le salafisme hors-la-loi, étant défini comme une dérive sectaire, afin de lutter plus efficacement contre le recrutement dans les banlieues.
    https://www.youtube.com/watch?v=qSh5i2R0zPU
    Vals lui répondra que le salafisme est un choix de conscience. (NKM aurait du parler de salafisme djihadiste, qui fait du djihad une obligation de combattre).

      +7

    Alerter
  • Pegaz // 22.07.2016 à 04h54

    Sans le différent sur la question de la sécurisation de la promenade des Anglais, opposant le gouvernement à la mairie de Nice, cette demande serait certainement passée inaperçue. Ces derniers ne voulant pas porter le chapeau l”ont fait savoir.

    @nicematin : http://www.nicematin.com/faits-divers/la-promenade-des-anglais-etait-elle-vraiment-securisee-par-la-police-nationale-66293
    « Le ministre dénonce des “procédés, qui empruntent aux ressorts du complotisme [et] sont graves, car ils laissent penser que le préfet des Alpes-Maritimes, le ministre de l’intérieur et le premier ministre auraient cherché à travestir la vérité. »

      +6

    Alerter
    • Charles Michael // 22.07.2016 à 05h53

      Pegaz

      Il semble bien qu’ ils veulent surtout maintenant cacher la vérité: la vidéo montrant l’entrée du camion sur la promenade sans aucun barrage physique pour l’en empécher.

      sur BBC, relayant son interview dans Nice-matin, le motocyciste, celui qui a essayé de l’arréter, témoigne: il aurait rattrapé le camion avant qu’il accélère et sauté sur le marche pieds.

        +10

      Alerter
    • Vassili Arkhipov // 22.07.2016 à 07h12

      Un haut fonctionnaire cherchant à masquer une erreur de ses services? ce serait vraiment incroyable en effet. Voilà à quoi nous a mené des années de “lutte anti-conspi”. Même les soupçons les plus normaux deviennent de la théorie du complot. Et je dis ça sans aucune conviction, je ne sais pas quoi penser de cette question. Mais que l’on s’interdise par principe de penser que peut être un préfet ou un minsitre chercherait à nous la faire à l’envers, c’est hallucinant.

        +14

      Alerter
    • Pegaz // 22.07.2016 à 07h35

      Ceci expliquant peut-être cela ?

      http://www.lematin.ch/monde/tueur-semble-muri-projet-avance/story/17060819

      «Quand il y a un drame, une tragédie, en l’occurrence une attaque avec des morts nombreux (…), il y a des interrogations, nécessairement. (…) Il n’y a pas de place pour la polémique, il n’y a de place que pour la vérité et la transparence», a déclaré M. Hollande.

      Son Premier ministre, Manuel Valls, a jugé jeudi «insupportable la remise en cause permanente de la parole de l’Etat, du préfet, des policiers».

      Présence policière :
      Le débat sur le dispositif policier, lancée quelques heures après la tuerie par l’opposition, a été relancée jeudi par le Quotidien DE Gauche Libération.
      ( Présenté de la sorte y aurait-il une forme de dénis ? UN gouvernement DE Gauche pratiquant l’auto-dénis, ouarf… )

        +5

      Alerter
      • Vlois // 22.07.2016 à 09h23

        Qu’il juge insupportable la remise en cause de ce que moi Valls premier ministre c’est dommage de ne jamais pouvoir se remettre en cause.

        En revanche étant donné que le gouvernement qui ne tient que par la magie de la Constitution française mais surtout du jeu des partis politiques non représentatifs du peuple mais de la bourgeoisie, il se trouve de plus en plus d’opposants qu’ils qualifieraient de complotistes, séditieux, non républicains, etc.
        C’est la marque des dictatures d’insulter ses opposants politiques.

          +10

        Alerter
  • Lalarme // 22.07.2016 à 05h54

    Effacer des preuves ! Pourquoi pas effacer les victimes pendant qu’on y ait , d’un autre côté cela est bien dans la ligne d’une dictature , mais comme nous sommes dans une dictature douce ils nous remplacerons ces événements par un dessin animé dans lequel un camion écrasera et fera Wallser des pokémons , c’est moins sanglant.
    Quand au représailles , aller bombarder des civils qui n’y sont pour rien , il aurait été plus judicieux de s’en prendre au personnes fichées et connues sur notre territoire , cela aurait été moins onéreux et qui sait , épargnerais de façon plus efficace la vie des citoyens de ce pays.
    PS : Je serais d’avis d’effacer les irresponsables , et vous ?

      +14

    Alerter
  • gracques // 22.07.2016 à 06h55

    Encore un complot contre la petite entreprise , il y avait pourtant pas mal d’oseille à se faire en revendant des images bien sanglantes ….. un gouvernement de nuls ..?
    et dire que sur internet des mecs à la coule ont reussis à revendre de la camelote récupérée sur les victimes ….. Tous n’auront pas la chancee de se faire un peu de blé , a cause de décisions aussi stupides…. dommage.
    Moi je vous dis la libre entreprise est mal aimée dans ce pays.

      +6

    Alerter
  • Jeanne L. // 22.07.2016 à 08h42

    Je n’ai pas besoin de “voir” mais j’exige de “savoir”.
    Or la connaissance n’est pas dans l’image brute qui suscite émotion, réaction.

    Cette histoire de destruction d’images demandées aux autorités municipales donne une impression de volonté de manipulation. Personnellement je pense que si des services divers ont à leur disposition des preuves, cela ne peut être qu’un frein à la tentation de manipulation par un autre service ou institution qui chercherait à se dédouaner ou à cacher quelque chose.

    Comme simple citoyenne et comme être humain ,je ne suis pas voyeuse, je n’ai aucun plaisir sadique à voir la mort et la violence et je ne compatis pas plus en écoutant les proches pleurer que quand “je sais” avec des preuves ce qui est advenu.
    Du coup cette demande du Parquet semble nous dire qu’il y a des choses à cacher , des traficotages qui vont se faire: c’est une bévue sinon une faute envers la démocratie.
    Ce qu’il faudrait révéler plutôt ce sont tous les non dits et les incohérences criminelles de cette politique étrangère menée tant par Sarkozy que par Hollande.

      +13

    Alerter
  • Betty // 22.07.2016 à 08h47

    Ce qui peut surprendre en effet est l’effacement des images à partir de 22h30…d’après le journal Le Monde le camion aurait pénétré sur la promenade des anglais à 22h45 en provenance du quartier Magnan…7 km plus loin à 23h00 le camion est neutralisé http://www.lemonde.fr/police-justice/article/2016/07/14/a-nice-un-camion-fonce-dans-la-foule-reunie-pour-les-festivites-du-14-juillet_4969589_1653578.html
    Mais pour wikipidea Dernière modification de cette page le 22 juillet 2016, à 04:2 : “Le 14 juillet 2016 à Nice, vers 22 h 30, peu après la fin du feu d’artifice (…) un camion poids-lourd blanc 19 tonnes” https://fr.wikipedia.org/wiki/Attentat_du_14_juillet_2016_%C3%A0_Nice)
    O. Berruyer avait débattu avec J-M Manach de “l’enquête” menée par “un” internaute au sujet du crash du Boeing de la Malaysia Airlines http://www.arretsurimages.net/emissions/2014-11-26/Le-chomeur-d-investigation-son-canape-et-Google-Earth-id7253
    Enfin souvenons nous de l’affaire Manning en 2010, WikiLeaks avait publié, notamment, une vidéo du raid aérien du 12 juillet 2007 à Bagdad titrée Collateral Murder.

      +4

    Alerter
  • Betty // 22.07.2016 à 10h04

    Quel est le cadre réglementaire qui autorise l’effacement des données de videoprotection par l’Etat dans le délai de 1 mois?

      +3

    Alerter
    • Vlois // 22.07.2016 à 11h05

      L’exécutif pourrait au moins expliquer comment et pourquoi ces vidéos seraient diffusées, mais le peuple n’est qu’un enfant dans leur esprit. Donc il n’a pas de conscience.
      La République française jusqu’ici n’a jamais fait que pariodier la monarchie absolue, son côté centralisateur.
      Au moins Louis XIV justifiait son pouvoir absolu par le droit divin quand il disait “L’état c’est moi” après la Fronde des aristocrates. La on justifie avec une légitimité aussi magique celle du suffrage universel (censitaire par les faits par la sélection du personnel politique et du mode de scrutin).

        +5

      Alerter
  • Emmanuel // 22.07.2016 à 10h59

    J’ai lu rapidement les articles mentionnés par la réquisition adressée à la mairie de Nice (articles L53 et L706-24 du code de procédure pénale, article R642-1 du Code pénal).
    https://www.legifrance.gouv.fr/affichCodeArticle.do?cidTexte=LEGITEXT000006071154&idArticle=LEGIARTI000006575014&dateTexte=&categorieLien=cid
    https://www.legifrance.gouv.fr/affichCodeArticle.do?cidTexte=LEGITEXT000006071154&idArticle=LEGIARTI000006577604
    https://www.legifrance.gouv.fr/affichCodeArticle.do?cidTexte=LEGITEXT000006070719&idArticle=LEGIARTI000006419550
    Il n’y a RIEN en eux qui justifie légalement la destruction de ces vidéos ! Ces textes sont à des années-lumière d’une justification légale de cette demande, c’est ahurissant.

    La dignité est manifestement un prétexte, comme quand Hollande ou Valls appellent au respect (notion vague au possible) ou à ne pas ” polémiquer “, bref à laisser le gouvernement tenir le seul discours de ” vérité “.

    A ce point de mauvaise foi, je me demande où l’on va : à quand une loi pour exiger de détruire les enregistrements sonores, vidéos, images de tout citoyen et surtout censurer ce qui sort sur internet ? A quand une loi pour condamner toute personne qui contredira la vérité révélée délivrée par le pouvoir exécutif ? Elle viendra, faites-moi confiance, comme toujours au nom de la dignité et de la lutte contre le terrorisme.

    Quelle bande d’incapables.

      +15

    Alerter
  • yann plouc du 35 // 22.07.2016 à 11h01

    pour faire bonne mesure, je propose que la Promenade des anglais soit détruite.

      +15

    Alerter
    • pol // 23.07.2016 à 12h18

      “pour faire bonne mesure, je propose que la Promenade des anglais soit détruite”

      deja apres le Brexit on aurait du la debaptiser, le gus au camion n’aurait pas trouvé son chemin… C’etait ma minute de detente pedagogique

      POL

        +0

      Alerter
  • Flizz // 22.07.2016 à 11h19

    On veut empêcher DAESH de faire sa promo avec les images ? D’accord.

    – comment ils se procurent les dites images ? Le gouvernement aurait des suspicions d’infiltration jihadiste dans le PC vidéo de la mairie de Nice ?
    – Supprimer 24 heures de vidéo pour empêcher la fuite de 3 minutes de boucherie ?

    Le complotisme a bon dos.

      +6

    Alerter
    • Maxalex // 22.07.2016 à 17h30

      Surtout que si DAESH est le commanditaire, qu’est ce qui l’empêche d’envoyer un ou des caméramen au milieu de la foule pour filmer leur attentat prémédité et organisé?

        +4

      Alerter
  • jim // 22.07.2016 à 11h35

    Petite “détail” qui me fait sursauter : ce n’est pas “la Justice” qui a demandé cette destruction, mais le Gouvernement (l’exécutif).
    La Justice n’a fait qu’obéir et relayer, par l’intermédiaire du Parquet.

    Rappel :
    Art. 16 de la DDHC de 1789
    Toute Société dans laquelle la garantie des Droits n’est pas assurée, ni la séparation des Pouvoirs déterminée, n’a point de Constitution.

    Ca s’appelle une République ça? De quel genre!

      +14

    Alerter
  • Louis Robert // 22.07.2016 à 11h43

    À titre de citoyen, je ressens cette demande à la Mairie de Nice comme une agression, une subversion de la démocratie par abus de pouvoir. Je m’explique.

    Ces précieux enregistrements de videosurveillance sont propriété publique. Ils appartiennent aux citoyens. Il est dès lors abusif et indécent que le Pouvoir ordonne leur destruction par la mairie de Nice.

    Que le Pouvoir agisse ici légalement ne change rien au débat de fond. La mairie de Nice doit donc refuser catégoriquement d’obtempérer et protéger ces biens sociaux avec la dernière énergie. En outre, si la loi permet pareil abus de pouvoir, cette loi doit être abolie.

    Nous sommes présentement témoins de précédents dangereux de dérive antidémocratique que sont cet ordre à la mairie de Nice, le 49-3 à répétition, l’état d’urgence permanent, etc. Manifestement, l’ordre démocratique est menacé par l’abus de pouvoir. Une résistance déterminée, acharnée s’impose urgemment. À défaut de quoi, le prix à payer pourrait bien ruiner notre société.

      +18

    Alerter
  • gabbrielle // 22.07.2016 à 12h06

    Dans la même veine, l’Ojim rappelle que l’AFPravda a supprimé les huées qui ont salué l’arrivée et le départ de Valls sur la Prom

    http://www.ojim.fr/nice-lafp-efface-les-huees-a-lattention-de-manuel-valls/?utm_source=Newsletter&utm_campaign=79e8789d0a-mailchimp&utm_medium=email&utm_term=0_ca15a58a97-79e8789d0a-71454137

    En ce qui concerne la façon dont Daesch se procure les images, ne pas chercher trop loin. Molins a confirmé qu’un des complices du terroriste s’est filmé après l’attentat au milieu des cadavres et des secouristes.
    La seule question est: quand Daesch publiera-t-il ces images?

      +6

    Alerter
  • Fox 23 // 22.07.2016 à 12h36

    Soyez rassuré braves gens, notre police a copie de toutes les vidéos intéressantes comme preuve juridique éventuellement !
    Ce qui est ennuyeux, c’est que dans certains cas, les preuves disparaissent curieusement, comme les poumons de Robert Boulin ou les multiples pièces à conviction récoltées à la suite de l’assassinat du juge français à Djibouti, sans compter quelques autres bavures.

      +12

    Alerter
    • Papagateau // 23.07.2016 à 01h54

      Bonne idée de rappeler la différence entre la théorie et la pratique au sujet de la conservation des preuves dans les affaires sensibles.

        +2

      Alerter
  • Au sud de nulle part // 22.07.2016 à 14h17

    C’est bizarre, je croyais que lorsque l’on avait rien à cacher on pouvait tout montrer. En tout cas c’est l’argument que l’on nous sort à chaque fois qu’une nouvelle loi sécuritaire est pondue et adoptée triomphalement au parlement…

      +6

    Alerter
  • Balthazar // 22.07.2016 à 15h19

    À élire des ânes, on s’étonne qu’ils braient !
    On pourrait faire un album d’Asterix de ce quinquennat grand guignolesque.
    Ils devraient faire une pétition sur Twitter pour dire que les attentats, c’est pas bien, c’est pas leur faute, votez pour moi…
    Par Toutatis, que de spectacle affligeant !
    Enfin, n’hésitez pas à remontrer les images de ces salo.pards recevant à bras ouverts les wahabites, avec garde républicaine et sabre au clair.
    À afficher en 4×3 le long de la promenade des anglais.

      +11

    Alerter
  • pythos // 22.07.2016 à 15h42

    Avons-nous des choses à cacher tout comme la crémation permet parfois d’éliminer tout risque de preuve d’un assassinat?
    Je pense aussi que la transparence vaut dans les deux sens.
    Les citoyens sont à poils, il serait bon que la politique soit plus claire pour éviter au moins les pires suspicions.

      +6

    Alerter
  • Grognard // 22.07.2016 à 16h13

    Mon sentiment premier est que dans cette affaire “on” cherche à sauver ce qui peut l’être en passant la patate chaude à l’autre.
    C’est d’un minable.Une fois pour toute il y a trop de cibles potentielles sur notre territoire pour tout sécuriser.
    Je voudrais faire un parallèle avec une embuscade. Les professionnels savent que le moment le plus dangereux se situe quand on déboucle l’embuscade.
    Autrement dit quand on démonte le dispositif.
    Il s’est peut-être passé la même chose à Nice.On pu croire que le risque était passé.
    Du coup le niveau de vigilance a baissé.

      +3

    Alerter
  • Eric // 22.07.2016 à 17h32

    Personnellement j’ai vu une vidéo au smartphone d’environ deux minutes. Tout le monde ne peut pas voir ça, on peut le comprendre aisément. Personnellement, je voulais me confronter à la dure et ignoble réalité. Bien entendu, personne ne peut se repaître de ce genre de chose, si ce n’est le genre d’individus capables de telles atrocités.

      +2

    Alerter
  • it faisait partie de cette élite. // 22.07.2016 à 23h02

    Les adhérents ci dessus et plus sont la manifestation évidente de l’addiction aux images,à la pub!On veut tout!sans réfléchir,sans analyser les conséquences!
    la diffusion des images a constitué depuis des décennies, une caisse de résonance pour les terroristes dont les actes constituent la une des journaux depuis des années.
    Cette mise en “valeur” ne peut que motiver des esprits et personnalités fragiles les extrémistes.
    Le fait est là malheureusement,que faut il de plus?des films, des images encore plus violentes?
    Cette attitude épouse celle des automobilistes lors d’une accident sur les autoroutes et sur les voies opposées.Il se produit un ralentissement,voire un bouchon lié à la curiosité malsaine.On veut voir du terrible ,du sang,du spectaculaire.
    Dans les centre de coordination routière c’est dénommé un BDC!
    Le bouchon de con est l’expression de comportements, d’attentes dont la presse fait des choux gras!
    Elle offre ainsi une tribune à des actes et à des acteurs qui n’ont d’autres attentes que de créer des apôtres .
    Je vous en prie, les chiffres nous suffisent amplement !

      +0

    Alerter
    • vlois // 23.07.2016 à 19h28

      Je suis d’accord en ce qui concerne la publicité de l’image mais ce n’est pas le cas : ces données ne sont pas publiques et (encore) publiées, elle devraient être consultables par les enquêteurs (policiers et/ou commissions parlementaires) qu’ils puissent s’appuyer sur des faits et trouver d’éventuelles complicités, modes opératoires et/ou erreurs, négligences ?
      Si l’Etat craint d’éventuelles fuites d’image, il faut enfermer ces images sous bonne garde et ne pas les détruire, si chaque consultation est tracée, elle devrait empècher les fuites.

        +0

      Alerter
    • Eric // 23.07.2016 à 23h19

      C’est peut-être vous qui avez un problème si vous pensez qu’être prêt à se confronter à la réalité signifierait avoir un problème ” évident ” ” d’addiction à l’image ” !!! Franchement, les terroristes peuvent très bien mettre en ligne leurs propres exactions, donc vos supputations absurdes tombent à l’eau. Ce n’est pas le sujet.

        +0

      Alerter
  • Andrae // 23.07.2016 à 22h04

    On installe des cameras partout, c’est pour votre securité, voyons, il est vital de traquer les gens, les images ne sont pas utilisées pour espionner des personnes ordinaires qui font leurs courses — uniquement pour traquer les méchants, des marchands de drogue, des ‘djihadistes’, des criminels, des malfrats, etc.

    Oups! Un ‘terroriste’ / son camion, visible sur 7 (ou autre) vidéos, aiiiieee… faut tout effacer, illico presto! Non non non ces images sont insupportables cela rique de heurter le public et…secret défense!

      +1

    Alerter
  • Hellebora // 24.07.2016 à 02h52

    “J’ai été harcelée pendant une heure, on m’a ordonné de taper des positions spécifiques de la Police nationale que je n’ai pas vu à l’écran” … Sandra Bertin, chef du Centre de supervision urbain (CSU) de Nice et secrétaire générale du Syndicat autonome de la Fonction publique territoriale (SAFPT) Métropole-Ville de Nice, se remémore sa nuit aux commandes de la vidéosurveillance et confirme que la place Beauvau a bien exercé des pressions.

      +3

    Alerter
    • Amy // 25.07.2016 à 03h56

      Ça sent le roussi pour Cazeneuve. Sandra Bertin maintient ses accusations et va tout déballer demain…
      On se demande comment le ministre peut rester droit dans ses bottes après le récit on ne peut plus clair de Sandra Bertin.

        +2

      Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications