Les Crises Les Crises
30.janvier.201230.1.2012 // Les Crises

0311 La base monétaire américaine

Merci 0
J'envoie

Petit rappel : la base monétaire (M0), que les économistes nomment également « monnaie banque centrale », désigne la monnaie qui a été créée directement par la banque centrale. Elle comprend les espèces (pièces et billets) plus les soldes des comptes des banques dans les livres de la banque centrale, appelés « réserves ».

Cette monnaie est appelée monnaie de base car elle constitue le fondement de la création monétaire : la réglementation impose en effet que les banques de second rang ne puissent accorder des crédits qu’en fonction de leur détention de monnaie de base. Ainsi, au final, la monnaie scripturale créée par les banques de second rang sera un multiple de la quantité de monnaie de base. Comme la valeur du multiplicateur est assez souvent stable, on peut en partie contrôler l’ensemble de la masse monétaire en contrôlant la quantité de monnaie de base. C’est moins vrai ces dernières années, suite aux interventions massives des banques centrales, une partie de la monnaie de base restant au “congélateur”.

Cette monnaie de base est créée à 3 occasions : achats d’or et devises (qui dépendent essentiellement du système de change), créances sur le trésor (fonction des déficits budgétaires et de leur mode de financement) et enfin crédits à l’économie (opérations de refinancement).

Observons l’évolution récente de la base monétaire américaine :

Base monétaire des USA

On observe l’incroyable augmentation réalisée par la Fed en 2008 et en 2010. Cela a correspondu à de la pure création monétaire (“planche à billets”) destinée à soutenir le système économique puis à financer le déficit de l’État. Nous verrons toutefois dans un futur billet que cette monnaie ne s’est pas totalement déversée dans l’économie réelle – et donc n’a pas (encore) déclenché d’inflation des prix à la consommation.

On observe bien le caractère exceptionnel au niveau de l’évolution en dollars de la base monétaire.

Base monétaire des USA

On constate bien le caractère hors norme depuis 1985. Prenons plus de recul, et analysons depuis 1920 (en exprimant la base en dollars constants de 2011) :

Base monétaire des USA

Base monétaire des USA

Base monétaire des USA

La politique actuelle de la Fed est donc sans aucun précédent…

En conséquence, cette impression forcenée diminue la valeur du dollar. On peut par exemple représenter le rapport entre la valeur de la base monétaire et celle du stock d’or, qui était historiquement la garantie de cette base :

Couverture en or du dollar

On constate ainsi que la monnaie de base est 5 fois supérieure au stock d’or. On est ainsi bien loin d’une couverture à 100 %, qui a bien été atteinte (certes brièvement) par le passé.

Bien entendu, ceci n’est possible que parce qu’en 1971, Richard Nixon a supprimé la convertibilité en or du dollar (et donc le lien entre la quantité de ces deux monnaies), qui était la garantie ultime du système financier mondial depuis les accords de Bretton Woods en 1944 (toutes les monnaies étaient fixées au dollar, et le dollar fixé à l’or). Ceci a permis les déficits commerciaux gigantesques et le fol endettement ultérieur des États-Unis.

Observons pour l’anecdote le changement induit en 1971 sur ces 2 billets américains de 1$ :

1$ 1928

1$ 2003

Cartoon Dollar

Certains billets de 1$ étaient ainsi convertibles en argent en 1928 (“Payable to the bearer on demand” & “This certifies that there has been deposited in the Treasory of the USA One Silver Dollar” : “Payable à vue au porteur” & “Ceci certifie qu’a été déposé au Trésor des États-Unis 1 dollar en argent”), et plus après 1963 (billets de 1928 et 2003). De même pour ces deux billets de 5 $ (le “Will pay to the bearer on demand” disparaît) :

5$ 1928

5$ 1963

Cartoon Dollar

Idem pour ces billets explicitement payables en or (dont le fameux billet de 100 000 $, plus grosse coupure jamais émise, pour des échanges entre les banques de la Fed). Ces billets n’ont plus été émis après 1934, année de la réquisition de l’or par F.D. Roosevelt :

10$ 1922

100000$ 1934

Gold Confiscation de l'Or par Roosevelt en 1933

Le QE2 de 600 Md$ s’est achevé en juin ; il a servi à acheter des bons du trésor américains comme nous l’avons vu dans ce billet.

Les prochains mois vont s’avérer périlleux : le gouvernement américain arrivera-t-il à trouver des acheteurs pour sa dette, alors qu’il sera en concurrence avec les banques qui auront besoin de fonds propres, le tout face à des investisseurs de plus ne plus frileux… ?


Cartoon Dollar Quantitative Easing

Cartoon Dollar Quantitative Easing

Cartoon Dollar Quantitative Easing

Cartoon Dollar Quantitative Easing

Cartoon Dollar Quantitative Easing

30 réactions et commentaires

  • Galuel // 30.01.2012 à 07h57

    Je cite :
    <blockquote> Nous verrons toutefois dans un futur billet que cette monnaie ne s’est pas totalement déversée dans l’économie réelle </blockquote>
    Seul le Dividende Universel est un moyen légitime d’émettre la monnaie souveraine. Tout autre moyen est une violation des Constitutions respectant les droits de l’homme.
    cf Basic Income as a helicopter drop et la théorie relative de la monnaie.
    Tout ceci est manifeste d’une incompréhension profonde de l’asymétrie spatiale et temporelle d’un système monétaire qui est à l’économie ce que le minitel était à internet. La volonté de contrôler autrui n’est pas une bonne stratégie économique, pas plus que le privilège de création monétaire que se donne telle ou telle génération humaine sur les générations successives, tout comme Chronos mange ses enfants.
    PS : Sous Firefox 9 la taille des images dans le post dépasse la largeur du gabarit et provoque des points aveugles.

      +0

    Alerter
  • chris06 // 30.01.2012 à 09h25

    “Comme la valeur du multiplicateur est assez stable, il suffit de contrôler la quantité de monnaie de base pour contrôler l’ensemble de la masse monétaire.”

    La valeur du multiplicateur est assez stable? 

    Regardons un graphe du mutiplicateur M1/M0 sur les 30 dernières années:
    http://research.stlouisfed.org/fred2/series/MULT?cid=25

    Vous appelez cela “assez stable”?

    On est passé d’environ 3 au début des années 80 à environ 1,5 jusqu’au début de la grande crise en 2008 et depuis le multiplicateur tourne autour de 0,75 : il a été divisé par 4 en 30 ans. C’est pas  ce qu’on peut appeler stable, n’est ce pas?

    En fait cette notion, que la monnaie bancaire sera un multiple assez stable de la monnaie de base et que la banque centrale peut ainsi “contrôler” la masse monétaire émise par les banques commerciales, est une des plus grandes fumisteries de tous les temps. Cette notion, promulguée par les monétaristes de l’école de Chicago (M.Friedman et al) vole en éclat quand on la compare à la réalité. Et le pire c’est que c’est encore et toujours cette notion complètement fausse qui sert de modèle à Ben Bernanke!

    Ce n’est pas du tout comme cela que cela se passe en réalité, la banque centrale ne contrôle absolument pas la masse monétaire émise par les banques commerciales, c’est en fait exactement le contraire qui se produit :

    Ce sont en fait les banques commerciales qui, en accordant les prêts aux différents acteurs économiques (publics et privés) en fonction de la demande de ceux ci et de leur capacité de remboursement, ont l’exclusivité du contrôle de la masse monétaire. La banque centrale est en fait asservie aux banques privées puisqu’elle ajuste les réserves de ces dernières après qu’elles aient décidé ou non d’accorder les prêts.

    Nous sommes donc aujourd’hui face à un système monétaire où la création monétaire a été entièrement privatisée, et c’est bien cela un des problèmes les plus graves auxquels nous sommes confrontés. Depuis 1971 et le passage aux changes flottants et la démonétisation de l’or on est passé d’un système où la création monétaire était principalement contrôlée par les pouvoirs publics (gouvernement et banque centrale) à un système où la création monétaire est entièrement contrôlée par les banques privées. On a ainsi privatisé la création monétaire, les pouvoirs publics ayant abdiqué tout contrôle possible de la masse monétaire.

    Et c’est exactement ce “choix du système”, le passage dans tous les pays de l’OCDE d’une création monétaire publique à une création monétaire privée au début des années 70, qui est à la racine des problèmes que nous vivons aujourd’hui. 

      +0

    Alerter
    • parnaud // 30.01.2012 à 10h42

      J’ai peut-être mal compris, mais si l’on considère la quantité de dettes émises dans l’économie américaine depuis les années 80, le multiplicateur ne devrait-il pas augmenter ? or sur le graphe mis en lien, il diminue. Est-ce à dire que la FED a créé proportionnellement plus de monnaie de base que les banques de second rang ne créaient de monnaie scripturale ? J’ai du mal à le croire !

      Je comprends la chute brutale récente, due au QE, mais pas la décrue régulière depuis 85. merci de bien vouloir m’éclairer !
       

        +0

      Alerter
      • chris06 // 30.01.2012 à 12h57

        ” si l’on considère la quantité de dettes émises dans l’économie américaine depuis les années 80, le multiplicateur ne devrait-il pas augmenter ? ”

        Non, pourquoi? Le stock de dettes a augmenté beaucoup plus rapidement que le stock de monnaie bancaire:
        https://research.stlouisfed.org/fred2/graph/?graph_id=64345&category_id=0 
        Comme en fait le stock de monnaie bancaire (ici M2) comprend essentiellement l’épargne des ménages et des entreprises (qui épargnaient de moins en moins), cela veut dire que les banques se sont financées de moins en moins par l’épargne et de plus en plus par leurs fonds propres (n’oubliez pas que pendant 30 ans les profits bancaires augmentaient à vive allure), par les réserves auprès des banques centrale et par les dettes à long terme vendues aux fonds spéculatifs et autres participants du shadow banking. 

        ” Est-ce à dire que la FED a créé proportionnellement plus de monnaie de base que les banques de second rang ne créaient de monnaie scripturale ? J’ai du mal à le croire !”

        C’est pourtant vrai!
        Et c’est tout aussi clair si on regarde M2/M0 au cours des 30 dernières années :
        https://research.stlouisfed.org/fred2/graph/?graph_id=64342&category_id=0

        On est passé en 30 ans de 12 à 3,5!
         

          +0

        Alerter
        • parnaud // 30.01.2012 à 15h02

          Merci de votre réponse. je comprends un peu mieux, mais pas complètement. Dans le graphique TCMAH/M2, je suppose que TCMAH c’est le stock de dette, et la courbe me paraît conforme à l’évolution des choses (baisse de l’épargne, augmentation de la dette). Mais, à moins de mal comprendre comment s’exerce le multiplicateur, j’aurais cru que le rapport monnaie centrale / stock de dette (ou monnaie scripturale) aurait évolué de la même façon. D’après le graphique d’Olivier, la base monétaire entre 1985 et 2005 double plus ou moins. Dans le même temps, l’endettement des ménages et des entreprises US a augmenté beaucoup plus vite, me semble-t-il. je soupçonne que je fais une erreur sur les termes du multiplicateur, mais je ne trouve pas laquelle.

          Encore merci pour votre réponse. 

            +0

          Alerter
          • askarine // 30.01.2012 à 21h19

            A mon avis, ce qu(il faut retenir du multiplicateur de crédit, c’est avant tout la capacité théorique qu’ont les banques commerciales à créer de la monnaie si en face ils trouvent des emprunteurs. actuellement, cette possibilité est énorme avec des taux directeurs ultra faibles. Concrètement, les banques actuellement n’explotent que très peu cette potentialité de créatioon monetaire. Pourquoi ? parce qu’en face, les dettes sont devenues énormes !!! sinon, c’est logique que la base monetaire double et que l’endettement augmente encore plus vite (la monnaie banque centrale va permettre la création d’une monnaie scripturale potentiellement bien plus importante : c’est le multiplicateur).

              +0

            Alerter
  • Marcel // 30.01.2012 à 12h22

    En analysant la situation US , on comprend que la FED crée de l’inflation qui par incidence du chômage etc . La question que nous nous posons : depuis 2008 quels sont les objectifs finaux de la FED et du gouvernement US ? Pour l’instant le gouvernement est sous le contrôle de la FED et de Wall Sreet , les anti-capitalistes encore marginaux etc….
    Comme la dette US est monstrueuse : la technique consiste pour la dévaloriser :créer de l’inflation chronique tout en surveillant le taux de chômage pour éviter la révolution anti-capitaliste…..c’est du désendettement à bon compte avec de la monnaie de singe

      +0

    Alerter
  • clemence // 30.01.2012 à 14h39

    Bravo, l’impression de monnaie c’est faire payer la crise aux autres.
    La zone euro est aux USA ca que Vichy était à Berlin…une carpette commode. 

      +0

    Alerter
    • askarine // 30.01.2012 à 21h04

      non, c’est la suite logique du systeme de creation monetaire ! lorsque la croissance ne permet plus à ce systeme de compenser la hausse croissante de la masse monetaire (due notamment aux interets), il y a deux choix possibles (je simplifie un peu mais grosso modo c’est ça) : soit une partie des agents font defaut, soit le monde s’endette. Bien sûr, tout le monde va opter pour la deuxieme solution, et bonjour la fuite en avant. Ca sera de pire en pire, et plus le temps passe, plus la croissance devra être forte pour compenser la dette accumulée. Mais on ne peut s’endetter infiniment, du moins pour la dette privée (les états peuvent avoir des ratiios d’endettement énormes car leur potentiel theorique de solvabilité est énorme). Alors, à un moment ou à un autre, ça va péter, on ne pourra plus s’endetter à nouveau, les défauts vont s’accumuler et le dégonflement de la bulle monétaire va être à mon avis terrible (on l’a laissé grossier durant des décennies). On parle beaucoup des états, mais je pense que c’est du côté de la dette privée que ça va péter. Notre systeme de création monétaire, tout comme le communisme, n’est pas fait à mon humble avis pour l’être humain. il faut le changer radicalement.

        +0

      Alerter
  • Marcus // 30.01.2012 à 17h36

    Bon, je viens de parcourir cette intéressante discussion.
    Je viens de recevoir la dernière newsletter d’Olivier (encore un !) Crottaz qui était la retransmission du débat Les Experts auquel participait Olivier (le vrai !) Berruyer de jeudi dernier.
    Sympa.
    Bonne soirée à toutes et à tous.
    Marc

      +0

    Alerter
    • step // 31.01.2012 à 10h13

      @chris et askarine.
       
      Très interessant échange dans les posts. Belles contributions.

        +0

      Alerter
  • Darken // 30.01.2012 à 18h06

    Bonjour,
    Je vous signale une erreur sur le titre d’un des graphiques (1920 au lieu de 1985)
    Voilà c’est tout

      +0

    Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications