Les Crises Les Crises
26.novembre.201726.11.2017 // Les Crises

[Censure ?] Menaces contre “Complément d’enquête” et “Envoyé Spécial” !

Merci 240
J'envoie

Heum, ça se voit là….

Grogne des journalistes de “Complément d’enquête” et d'”Envoyé Spécial” contre Delphine Ernotte, par Florian Guadalupe

Source : Pure Médias, Florian Guadalupe, 22-11-2017

Les reporters des magazines ont adressé une lettre à la présidente de France Télévisions pour faire part de leur colère.

Tempête à tous les étages à France 2. Ce mercredi, les reporters de “Complément d’enquête” et d'”Envoyé spécial” ont adressé une lettre, que s’est procurée “Quotidien“, à l’adresse de Delphine Ernotte, pour faire part de leur mécontentement concernant l’un des projets de France Télévisions. En effet, le groupe audiovisuel public envisage pour début 2018 de supprimer les magazines d’information le jeudi soir en deuxième partie de soirée, et de proposer “Complément d’enquête” en prime-time. Mécaniquement, cette décision provoquerait une réduction du nombre de numéros du programme de Thomas Sotto, ainsi que de celui d’Elise Lucet.

“Dangereux au niveau éditorial” et “incohérent pour le téléspectateur”

En premier lieu, les journalistes notent “la suppression pure et simple des 33 CDD de reporters des magazines” voulue par la direction de l’information. Selon eux, cela représente la “quasi-totalité des postes de fabricants” des deux magazines du jeudi soir, ainsi que de l’émission “13h15”. “Nous venons d’apprendre par accident que notre propre direction vous propose de supprimer jusqu’à 30 ETP (Equivalent Temps Plein) dans les magazines – dont les effectifs s’élèvent à moins de 100 personnes, hiérarchie et production comprises“, lancent-t-ils, rappelant que leur rédaction représente “moins de 7% des effectifs de l’information.

Le projet d’un passage des deux magazines à un rythme mensuel leur “paraît à la fois dangereux au niveau éditorial” et “incohérent pour le téléspectateur“. “Comment se retrouver dans une soirée du jeudi qui verrait se succéder ces deux émissions, mais aussi ‘L’Angle éco’, ‘L’Emission politique’, les portraits de Laurent Delahousse ?“, interrogent-t-ils Delphine Ernotte, assurant qu’une récente étude “facturée 48.000 euros” et “commandée par la direction des magazines” préconisait “précisément l’inverse“.

“Est-ce vraiment tout cela que vous souhaitez supprimer ?”

Par la suite, les reporters des magazines d’Elise Lucet et de Thomas Sotto souhaitent “alerter sur les conséquences directes” de vouloir “se séparer de CDD“, “dont certains sont des collaborateurs exclusifs et à temps plein” du groupe depuis près de 10 ans. Ils ajoutent : “Concrètement, sans CDD, sachez qu’il ne restera plus que deux reporters à ‘Complément d’enquête’, et cinq à ‘Envoyé Spécial’. Autant le dire franchement : cela reviendrait à faire disparaître ces é­missions.

De plus, ils relèvent les nombreuses enquêtes réalisées par les deux magazines qui ont eu un impact sur la société ces dernières années : l’affaire Bygmalion, l’Erythrée, la communication d’Emmanuel Macron, l’interview d’Asia Argento, les activités de Vincent Bolloré – une enquête qui a reçu le prix Albert Londres -, l’affaire Penelope Fillon ou encore les spéciales attentats. “Est-ce vraiment tout cela que vous souhaitez supprimer ? Pour la première fois dans l’histoire de France Télévisions, vous allez, madame Ernotte, devoir valider une réduction du nombre d’heures consacrées à l’information“, s’attristent les journalistes de France 2.

“C’est la survie des derniers magazines produits par le service public qui est en jeu”

Pour conclure, ils concèdent que “la rédaction et les magazines doivent participer aux efforts d’économie“, déclarant “avoir beaucoup d’idées allant dans ce sens” et vouloir “les faire partager“. “Mais prendre comme seule boussole la diminution de nos ETP de fabricants, alors que nous sommes, au quotidien, spectateurs impuissants d’aberrations de gestion nous paraît incompréhensible“, écrivent-t-ils, avant de terminer : “Avant de faire votre choix, gardez à l’esprit que derrière cette décision comptable, c’est la survie des derniers magazines produits par le service public qui est en jeu.

Source : Pure Médias, Florian Guadalupe, 22-11-2017

Nous vous proposons cet article afin d'élargir votre champ de réflexion. Cela ne signifie pas forcément que nous approuvions la vision développée ici. Dans tous les cas, notre responsabilité s'arrête aux propos que nous reportons ici. [Lire plus]Nous ne sommes nullement engagés par les propos que l'auteur aurait pu tenir par ailleurs - et encore moins par ceux qu'il pourrait tenir dans le futur. Merci cependant de nous signaler par le formulaire de contact toute information concernant l'auteur qui pourrait nuire à sa réputation. 

Commentaire recommandé

Fabrice // 26.11.2017 à 06h34

Il est clair que plutôt de censurer directement ces émissions dérangeante pour les gouvernements qui se sont succédés mais surtout les amis de monsieur Macron rien de tel qu’étrangler à la source ces émissions en faisant les innocents en se drapant dans les motifs de rigueur budgétaire en parallèle on notera que les affidés des amis sonnent l’halali contre Élisabeth Lucet histoire de rajouter une couche afin d’essayer pitoyablement de faire taire toute protestation.

Je crois avoir vu une pétition pour soutenir une des dernières journalistes d’investigation qui peut informer le grand public au niveau national. Ah oui voilà

https://www.mesopinions.com/petition/medias/liberte-expression-exercice-fonction-journaliste-elise/35960

95 réactions et commentaires

  • Fabrice // 26.11.2017 à 06h34

    Il est clair que plutôt de censurer directement ces émissions dérangeante pour les gouvernements qui se sont succédés mais surtout les amis de monsieur Macron rien de tel qu’étrangler à la source ces émissions en faisant les innocents en se drapant dans les motifs de rigueur budgétaire en parallèle on notera que les affidés des amis sonnent l’halali contre Élisabeth Lucet histoire de rajouter une couche afin d’essayer pitoyablement de faire taire toute protestation.

    Je crois avoir vu une pétition pour soutenir une des dernières journalistes d’investigation qui peut informer le grand public au niveau national. Ah oui voilà

    https://www.mesopinions.com/petition/medias/liberte-expression-exercice-fonction-journaliste-elise/35960

      +72

    Alerter
    • K // 26.11.2017 à 19h25

      Quand on connait le niveau de gabegie qui règne à France TV (témoignages de proches qui y travaillent), alors on ne peut être que révolté par la suppression de 30 postes si nécessaires. On va de plus en plus se demander pourquoi on paye une redevance TV.
      France TV devient un TF1 à péage (obligatoire).

        +13

      Alerter
      • Beatrix // 27.11.2017 à 02h44

        En Suisse, le peuple votera en mars 2018 sur l’ initiative populaire pour la suppression de la redevance télévisuelle qui s’appelle “No Billag” du nom de la société d’encaissement des redevances pour la Télévision Suisse.
        Le peuple est fâché de devoir payer une deuxième fois pour un seul produit à savoir l’abonnement au fournisseur d’accès à internet – 79.– chf par mois, qui inclut d’office les chaînes télévisions. Puis Billag FAIT ENCAISSER pour lui une redevance de 450.– chf/an pour lui, soit-disant pour la TV Suisse.
        J’espère bien que nous allons l’emporter en votant oui à NO BILLAG. PLUS DE REDEVANCES!!! Nos TV deviennent des organes de propagandes. Donc, Basta!

          +8

        Alerter
        • TuYolPol // 27.11.2017 à 14h19

          En fait, je pense que c’est très mal visé. Vous incriminez toujours la part publique du financement : la redevance. Cela entraîne mécaniquement l’augmentation de la part privée. Comme elle ne vient pas de l’abonnement, puisque très peu de chaînes fonctionnent sur abonnement, il reste … la publicité. Et c’est le plus toxique des financements (et plus cher, pour un résultat dégradé, puisqu’il faut en plus payer tout le flux publicitaire, c’est des salaires y compris ceux des stars du foot qui en dépendent en grande partie). Vous n’avez aucune prise sur le financement publicitaire, les annonceurs font ce qu’ils veulent et vous le font payer au bout de la chaîne. C’est pire qu’un impôt. C’est de cela que vos médias sont malades : le couple privatisation + financement publicitaire.
          Cela n’a que des inconvénients, graves et difficiles à corriger.

            +14

          Alerter
          • JBB // 01.12.2017 à 15h20

            Personne ne vous oblige à regarder les chaînes privées financées par la pub. Vous trouvez plus normal de payer pour des chaînes publiques même si vous ne les regardez pas?

              +0

            Alerter
          • Idomar Yasagof // 01.12.2017 à 15h55

            Ba si on a prise. Ne plus regarder !
            Drahi est en train d’en faire l’expérience avec Sfr.

              +0

            Alerter
    • christian gedeon // 29.11.2017 à 15h17

      Dérangeantes? Si on veut…hier Notre Elise nationale nous a servi le nième reportage sur l’exploitation des ttravailleurs et travailleuses au Bangla Desh,sujet mille fois vu surtout depuis l’écroulement de l”immeuble usine il y a quelques années…et entre temps,rien n’a changé n’est ce pas? pas d’un iota.Les grandes et moins grandes marques continuent imperturbablement à fabriquer là bas,et les “occidentaux ” (mais pas que) continuent imperturbablement à acheter la marchandise. Mais bon,on va dire que c’est une petite piqûre de rappel…

        +0

      Alerter
  • L’Éco-fascisme est un Humanisme ! // 26.11.2017 à 06h52

    On trépigne, on geint comme des enfants capricieux, à la différence qu’il ne s’agit là ni de caprices, ni d’enfantillage, mais de revendications parfaitement légitimes. J’ai emprunté, par schizophrénie consciente pour ainsi dire le vocable de nos donneurs de leçons au pouvoir. D’ailleurs, le vocabulaire de l’ennemi est à ce point ancré dans les consciences qu’on le reprend sans même s’en apercevoir. Ah, cette « grogne » qui rejoint les grévistes « preneurs d’otage » et autres « assistés ». Pour autant, par ce fait même, vous accordez crédit à la critique énoncée au debut. Ceux-là s’en trouveront d’autant mieux légitimés à leurs yeux (les seuls qui comptent…) à continuer de vous traiter comme de vulgaires enfants gâtés qui devraient être trop heureux d’avoir (encore) un travail, « ma bonne dame » ! Vous découvrez donc les véritables maîtres du jeu. (Enfin, leurs larbins visibles, mais par ricochet…)

    N’avez-vous toujours pas compris que pour la vermine parasitaire au pouvoir, le terme même de « service public » est une pure hérésie ? Cette contre-civilisation partout à l’œuvre inverse absolument tout et génère la confusion partout, créant d’invraisemblables divisons au sein même de la dissidence.

    Quils soient écrits ou prononcés, les mots seuls ne les arrêteront pas !
    (Gardez TOUJOURS cela à l’esprit)

    Ceci est mon dernier commentaire. Je m’en voudrais vraiment d’effrayer jusqu’à la nausée ceux, visiblement trop nombreux ici, qui refusent obstinément de regarder la réalité vraie en face.

    Malgré tout, bon courage à tous. Car au cours des mois et années qui viennent, du courage et plus encore de la lucidité, nous en aurons tous cruellement besoin !

      +46

    Alerter
    • Raphaël // 26.11.2017 à 08h28

      Euh, vous n’effrayez pas tout le monde ici, les gens d’accords avec vous vous lisent sagement, c’est tout. J’en fait parfois parti.

        +22

      Alerter
    • ybus // 26.11.2017 à 08h30

      Mais,les français ont la télévision qu’ils méritent !

        +10

      Alerter
    • Barbe // 26.11.2017 à 10h34

      Je vous en prie.

      Vos textes sont précieux.
      Et précis.
      Cela sent la formation philosophique.
      Voyez ce que dit heidegger de l humanisme…
      Et de tous les -ismes.

      Et restez.

        +7

      Alerter
    • TuYolPol // 26.11.2017 à 10h51

      Vous n’effrayez pas plus qu’une réalité que vous n’êtes pas le seul à voir, loin de là.
      C’est cet acharnement à vouloir montrer aux autres (ou à vous) qu’ils n’ont rien compris, ajouté à ce pavillon pirate. Mais vous êtes plus proche que vous ne voulez le laisser paraître.
      Sans rancune.

        +14

      Alerter
    • Genuflex // 26.11.2017 à 11h06

      Cela nous laisse donc le choix entre la vermine parasitaire, l’enfant capricieux, et votre opinion dressée comme une statue d’airain et de vertue.

      Avec une telle vision de vos compatriotes et congénères, pourquoi et pour qui se battre ? J’ai a vrai dire, et sans vouloir vous manquer de respect, l’intuition que cette aigreur est assez répandue dans cette classe dominante et qu’elle justifie pour beaucoup le mépris de classe que vous condamnez.

      Je pense, bien au contraire, que c’est un discours inclusif qui peut faire basculer notre civilisation moribonde dans le suivant. Nous ne sommes qu’une seule espèce vivante, vivant sur une seule planète, et nous sommes sérieusement menacés de disparition. Le “jeu” de l’évolution va nous ammèner à la coopération pour continuer d’exister. La compétition comme valeur universelle voit peut être ses dernières décennies de gloire.

        +21

      Alerter
    • Jean-Luc // 28.11.2017 à 07h56

      Je souhaite que ce n’est pas votre dernier commentaire.
      Les lecteurs de ce blog ne craignent pas d’être effrayés sinon ils ne viendraient pas lire ici.
      Nous avons besoin de voix différentes voire dissidentes, c’est la base même des dialogues.
      J’espère vous revoir dans les commentaires.
      Merci O.B.

        +1

      Alerter
  • LaurentL // 26.11.2017 à 07h06

    En route vers le ministère de la vérité .

      +22

    Alerter
    • condamy // 26.11.2017 à 14h00

      Il existe déja !! cf tous les sites dédiés a la confirmation de vrais ou fausses n ouvelles ,les Crises en sait quelque chose !

        +7

      Alerter
  • Raphaël // 26.11.2017 à 07h07

    http://tvmag.lefigaro.fr/programme-tv/anne-sinclair-hugo-clement-et-robert-badinter-se-mobilisent-pour-envoye-special-et-complement-d-enquete_008e3f54-d1ff-11e7-9120-7436775344c8/

    Avec des soutiens pareils, ils sont mal barrés. Enfin, ça ouvrira peut-être les yeux de ceux qui regardent encore la télé…

      +11

    Alerter
    • Louis JULIA // 26.11.2017 à 07h24

      Je suis un peu surpris de voir que ce sont ces deux émissions qui sont visées. En effet, Rola Tarsissi s’est montrée excellente dans le débinage de RT et Sputnik dans son émission du 23 mars dernier, où elle a fort bien servi la soupe aux décodeurs et à Hénin, reléguant Aude Lancelin en toute fin d’émission, quand les téléspectateurs fatigués sont allés se coucher. Quant à Elise Lucet, si elle est remarquable dans ses émissions sur l’économie et les gabegies de la société française, elle est elle aussi parfaitement à sa place dans la ligne russophobe de france2, par exemple avec son sujet sur Barbereau dans une récente émission d’Envoyé spécial.

        +37

      Alerter
      • Raphaël // 26.11.2017 à 07h28

        M’est avis que c’est plus le manque à gagner publicitaire que la verve mollassonne des reportages cités qui dérange. Ces émissions ne sont ni assez subversives pour maintenir éveillé, ni assez mainstream pour l’atlantiste patenté. Personne n’y trouve son compte, et surtout pas le vendeur de lessive.

          +66

        Alerter
        • Raphaël // 26.11.2017 à 11h07

          Si vous êtes arrivé sur ce site et avez décidé de commenter, c’est que vous savez à quel point se faire traiter de complotiste est un honneur. Merci, sincèrement !

            +8

          Alerter
        • Pierre Tavernier // 26.11.2017 à 11h37

          @AS
          Ces reportages que je visionne occasionnellement sur Internet sont effectivement intéressants, même si on ne partage pas nécessairement toutes leurs lignes éditoriales.
          Mais parler de censure (politique) à leur égard peut également relever du complotisme, non ?
          Pour ma part, je pense qu’on est entre les considérations mercantiles comme le dit Raphaël, et un désir effectivement de ne pas trop fournir d’éléments de réflexion au spectateur, considéré comme n’étant qu’un produit pour les publicitaires. Et les considérations en arrière-plan de grands groupes ne sont probablement pas absentes du tableau, car cela les arrange bien d’avoir des moutons prévisibles comme employés et clients.
          Comme le souligne Long John Silver plus bas, c’est un délitement civilisationnel.
          Dans le même temps, cela ne fait que pousser de plus en plus de gens vers les médias alternatifs de l’internet.

            +6

          Alerter
          • TuYolPol // 26.11.2017 à 13h14

            Ce n’est pas de la censure, appelons ça de la stérilisation.

              +0

            Alerter
        • Fritz // 26.11.2017 à 12h16

          @AS
          Raphaël a supposé que c’est “le manque à gagner publicitaire ” qui dérangeait, où a-t-il parlé de complots ?

          Vous qui avez “une certain QI”, pouvez-vous me répondre ? Allo ?

            +2

          Alerter
          • Raphaël // 26.11.2017 à 12h37

            Vous savez bien que la remise en cause du libéralisme est le fait des sans dents, des illettrés, ce ceux qui ne sont rien, des complotistes communistes. Ils ne croient même pas au transhumanisme ces nihilistes ! 😀

              +5

            Alerter
          • Fabrice // 26.11.2017 à 13h59

            Raphaël je pense qu’à force d’être trop désabusé on fini par “jeter le bébé avec l’eau du bain” Elizabeth Lucet assure ce qui devrait être la norme dans la profession de reporter mais qui devient l’exception tant le niveau est tiré vers le bas. Alors si il faut défendre bec et ongles ce à minima, il ne faut pas hésiter car hanouna est ce vers quoi on nous emmène.

              +4

            Alerter
        • jonn // 26.11.2017 à 13h43

          Les censeurs vous remercie.
          Avec ce genre de raisonnement bobo on n’est pas sorti de l’auberge. Pas assez subversif pour moi, vous pouvez censurer… Et puis ce n’est que de la TV… Comme si la perfection était de ce monde ou que ces émissions n’étaient pas aussi vue sur Youtube.
          Avez-vous seulement visionnée celle-ci (“Viols d’enfants : La fin du silence” par Elise Lucet) :
          https://www.youtube.com/watch?v=__HyjOpwNzI
          Interrogée par Thinkerview, elle laisse entendre qu’il faudrait revenir sur le sujet. Voilà une hypothèse un peu plus dangereuse que la vôtre (que d’aucun diront complotiste) à l’heure ou le gouvernement va permettre à des pédophiles de séduire des gamines de 13 ans en toute légalité (âge du consentement) et mettre en place les Droits sexuels, aussi pour les enfants, et l’Education sexuelle, à partir de la naissance, voulu par les lobby pédophiles et inspiré par le pervers Kinsey.

            +30

          Alerter
          • Raphaël // 27.11.2017 à 01h59

            Je lèverai une oreille sur la pédophilie quand les notables télévisuels et politiques concernés seront en prison, c’est à dire quand la justice fera son travail. Pour l’instant ce dont vous me parlez est de l’agitation télévisuelle qui ne mènera à rien, comme d’habitude, sauf à vendre de la lessive.

            Vous semblez confondre parler et agir. Je fais parfaitement la différence.

              +12

            Alerter
            • jonn // 27.11.2017 à 12h05

              Aucune confusion ni satisfaisite dans mon message.
              Ce que je veux dire c’est qu’il y a urgence et que toutes les initiatives, paroles et actions, qui vont dans le bon sens sont à soutenir – et non à rejeter parce que pas assez ceci ou cela.

              “Je lèverai une oreille sur la pédophilie quand les notables télévisuels et politiques concernés seront en prison, c’est à dire quand la justice fera son travail”.
              Super attitude, donc vous attendez que le problème soit entièrement réglé avant de daigner tendre l’oreille. Les enfants vous remercie.

                +9

              Alerter
            • marc // 27.11.2017 à 22h42

              effectivement, repensons à la marche blanche en belgique après l’affaire dutroux : là oui on en a beaucoup parlé, mais résultat inexistant…
              Du tremblement de terre européen de 1996 (un choc équivalent à un 11 Septembre judiciaire), avec ses ramifications politiques – qui iront jusqu’à la Stasi est-allemande –, il ne reste rien.

                +3

              Alerter
        • Red Fat Cat // 26.11.2017 à 15h11

          La Bibliothèque Vivante de Red Fat Cat

          (Au-delà des querelles de chapelle, des munitions contre l’oligarchie mondialisée (et ses larbins) – Partie I (en vrac))

          La désinformation et la manipulation des médias
          (Didier Rochard au Cercle de l’Aréopage – 1er février 2016)
          https://m.youtube.com/watch?v=2ZqKA8Cd_KQ

          Tout est permis mais rien n’est possible.
          (Sur Michel Clouscard aux Éditions Delga – 1ère et 2nde Parties)
          https://m.youtube.com/watch?v=RaK9JHvD7ag

          https://m.youtube.com/watch?v=LnouuuX9Nts

          « Les Cartes du Mondialisme »
          (Pierre Hillard sur Radio Courtoisie – 21 juin 2017)
          https://m.youtube.com/watch?v=LWQL7xApwZ8

          Droits sexuels, un projet totalitaire et pervers sur l’enfant ?
          (Ariane Bilheran avec Marc Gray – juillet 2017 (si le gars fleure un peu le New Age, le propos de la dame non. Son propos est passionnant et inquiétant))
          https://m.youtube.com/watch?v=xDN4zvfgGGg

          MK – Abus rituels et contrôle mental
          (Alexandre Lebreton – lecture du chapitre 4)
          https://m.youtube.com/watch?list=PLghu5ZUm8acLO1vC-J54d3ZcZpCA3Jc1-&v=Nk05mK2Nzk4

          Les dangers du New Age
          (L’Abbé Lafitte – 1ère et 2nde Parties, prononcées en 2015)

          https://m.youtube.com/watch?v=eTYdUxVw9nI

          https://m.youtube.com/watch?v=V4eqwXl5zZo

          Le Transhumanisme et la haine du corps
          (Jean-Michel Besnier – 21 novembre 2016)
          https://m.youtube.com/watch?v=szf8qNk85

            +11

          Alerter
        • Georges Clounaud // 26.11.2017 à 16h05

          @Raphaël

          Je ne peux que vous inviter à voir l’émission Cash Investigation du 27 septembre dernier “Travail : ton univers impitoyable”.

          https://www.youtube.com/watch?v=s5uHC6TN2wo

          Plus d’un million de vues sur youtube. Si c’est une émission qui endort, elle doit être un parfait somnifère à tel point que de nombreux insomniaques viennent à en reprendre une bonne dose sur le net….

          Mais j’ai trop peur que vous endormiez, allons donc droit au but et passons au cas de Free (à 1h17 sur la vidéo). Vous savez Free, l’entreprise de Xavier Niel, un de ceux qui ont fait roi notre cher Président de la République. Et vu les faits présentés dans le reportage je doute qu’on ait apprécié en “haut lieu” “cette verve mollassonne”…

            +25

          Alerter
          • Georges Clounaud // 26.11.2017 à 16h10

            … Vous avez encore un œil ouvert ? Allez directement à 2h00 lorsque Élise Lucet interroge la ministre du travail Muriel Pénicaud pour savoir combien toucherait après sa réforme un salarié de Free cité dans le reportage. (Il avait touché une indemnité de 10800 euros pour licenciement abusif). La ministre hésite, tergiverse. La journaliste répond à sa place : 1800 euros soit 6 fois moins…

            Simple démonstration par l’exemple. Clair, net et bougrement efficace.

            Vous n’y avez peut-être pas trouvé votre compte, certainement « pas assez subversif », le vendeur de lessive indubitablement pas, mais moi si…

            Bien à vous.

              +23

            Alerter
            • Pierre Tavernier // 26.11.2017 à 18h31

              @George Clounaud & john
              Même si je vous rejoins sur l’intérêt que présente les documentaires d’Élise Lucet, le facteur pécuniaire est loin d’être à négliger dans cette affaire. Travaillant dans ce milieu, et sur des émissions à grosse audience (et donc faible intérêt), je peux confirmer que depuis quelques temps, c’est la course aux économies, partout. Des sociétés d’audiovisuel ont baissé drastiquement les rémunérations pour les nouveaux arrivants (ils ne le peuvent pas pour les anciens, sinon prud’hommes). Certes, il est loin d’être impossible qu’un facteur politique intervienne dans cette histoire. Mais comme le souligne Raphaël, l’annonceur n’y trouve pas son compte, la chaine non plus, et à l’heure actuelle, on privilégie le rendement optimal, à la TV comme ailleurs.
              Pour paraphraser Chomsky, “la fabrication du crétin” ou la déliquescence d’une civilisation comme le dit Long John Silver plus bas.

                +8

              Alerter
          • Raphaël // 27.11.2017 à 02h26

            Pour moi le travail n’est pas une fiction télévisuelle mais une réalité. J’ai bossé dans des conditions que je ne vous souhaite pas. Je ne m’estime même pas sorti d’affaire même si je me fais traiter de bobo par différents aigrefins sur ce blog.

            Vos émissions sont la vie de millions de français, ils n’ont pas besoin d’Elise Lucet pour connaître leurs propres conditions de vie.

            Vous travaillez Mr Clounaud ?

              +4

            Alerter
            • Georges Clounaud // 27.11.2017 à 23h28

              Désolé de vous répondre avec retard mais j’étais au travail.

              Je vous ai parlé d’une interview de Muriel Péricaud par Elise Lucet où la ministre est mise en difficulté, d’une émission dénonçant les conditions de travail, et vue par plus d’un million de personnes sur youtube. Est-ce une fiction télévisuelle ?
              Vous ne voulez pas prendre en compte cet élément dans votre remarque et restez dans la posture.
              C’est votre droit. Vous devez être très surmené.

                +8

              Alerter
      • christian gedeon // 26.11.2017 à 08h56

        Belle analyse en vérité…c’est parfaitement exact. Et on aurait tort de faire des ces équipes des champions de la vérité,ce qu’elles ne sont pas. Ces émissions ont un vernis contestataire choc,mais sur le fond,elles restent au sens général du terme dans la ligne. Révéler les turpitudes des “patrons “(pas de tous hein?) et des gaspillages de l’argent public( mais pas de tous les secteurs,n’est ce pas?) ,c’est juste moins de complaisance,mais pas “la vérité “. Plus probablement un petit assassinat entre amis de l’audiovisuel,et un créneau marché de plus à rentabiliser.C’est fou comme on a besoin de héros!

          +34

        Alerter
  • Rémi // 26.11.2017 à 07h49

    Il est évident que la liberté d’expression et meme celle de pensée, connaissent un recul important, en France, ces dernières années. Voulues ou le résultat d’un mimétisme faisant que l’on persécute toute pensée différente, le phénomène est inquiétant.Il suffit d’une phrase, d’un post, d’une conférence, d’une discussion avec une personne et un individu peut etre ostracisé de manière plus ou moins définitive.Evidemment, dans cette police de la pensée, effectuée par l’Etat controlé par les riches industriels, mais aussi par les citoyens eux-memes, règne un deux poids deux mesures. Un homme comme Finkielkraut ou encore comme Eric Zemmour(EZ que j’apprécie au demeurant) peuvent tenir des propos profondément racistes et islamophobes, sans aucune difficulté ou presque. Valls est un cas criant: il reste membre de l’oligarchie(role de dominé, serviteur, chez les dominants) après avoir tenu des propos qui auraient définitivement placé hors jeu n’importe quel membre du FN ou de FI.Les exemples sont multipliables à l’infini.

      +24

    Alerter
    • Raphaël // 26.11.2017 à 08h35

      Tous les gens que vous citez ont pourtant le même point commun : ils sont intouchables car ce sont de bons petits soldats du pouvoir, des larbins au service d’une cause qui nous dépasse. Je ne les aime pas quel que soit leur avis par rapport au mien pour cette raison. Quoi qu’ils disent, qu’ils prêchent le vrai ou le faux, sert des intérêt qui ne sont pas ceux de ma classe.

      Zemmour et Finkelkraut ne sont que des outils utiles de la propagande. Par contre je n’ai pas dit idiots, mais utiles.

        +24

      Alerter
  • Long Jone Silver // 26.11.2017 à 08h38

    Au lieu de supprimer la TV poubelle comme les émission de télé réalité on diminue les documentaires et d’autres émissions instructives. On diminue la culture.
    Et après cela on se demande pourquoi la civilisation occidentale part en morceau. Nous nous trouvons comme certains romains ont du se trouver, à la fin de l’Empire. Voir toute une population en train de se déliter, un gouvernement partir en vrille et lever son verre en pensant RIP.

      +30

    Alerter
    • Raphaël // 26.11.2017 à 08h49

      Effectivement si la télé est votre seule source de culture, vous avez du soucis à vous faire. Mais essayez un truc : éteignez là. Vous allez gagner minimum deux heures par jour. Deux heures que vous mettrez à profit pour jardiner (même sur un balcon), apprendre une langue, lire des classiques, parler à vos proches, jouer aux jeux vidéos (aucune étude ne prouve que ce soit néfaste, au contraire), écrire, ou même dormir pour être zen le lendemain.

      Soyez créatif !

        +30

      Alerter
      • Galvan // 26.11.2017 à 09h09

        @Raphael, c’est effectivement ce que je fais maintenant depuis plusieurs années : éteindre la TV. Je ne garde (et regarde) mon écran que pour visionner quelques vidéos Netflix et YouTube.
        Je ne sais plus ce que c’est que d’etre lobotomisé par la pub et la propagande politique. Pour l’info, je navigue sur Internet, sur les sites intéressants, tel que celui-ci. Un vrai bonheur !
        Le bonheur ultime est d’avoir résilié mon abonnement Canal Sat en expliquant aux services de relance de la chaîne que je ne supportais plus le « gros con de patron » qu’il avaient à la tête de leur groupe.

          +18

        Alerter
        • Raphaël // 26.11.2017 à 09h14

          Mon prestataire voulait récemment me vendre un abonnement Canal+ (plus de films, plus de foot qu’il disait !), c’est là que j’ai compris que les big data étaient pas encore très au point, la NSA doit avoir des tuyaux crevés me concernant 😀

          Je confirme, internet change vraiment la donne, rien que de pouvoir discuter entre nous, quelle révolution !

            +16

          Alerter
          • Pierre Tavernier // 26.11.2017 à 11h25

            Euh Raphaël, cela prouve simplement que votre ISP ne fait pas de collecte de données sur votre trafic … Il tente de vous appâter avec plus de films et plus de foot parce que c’est ce qui marche le mieux.
            Quant à la NSA, je pense que vous ne l’intéressez tout simplement pas 🙂

              +6

            Alerter
          • Raphaël // 26.11.2017 à 12h40

            Dépêchez vous de partir, vous aller rater la messe de 13 heures à la télé.

              +4

            Alerter
          • Fritz // 26.11.2017 à 12h43

            Et en plus, c’est le père Rudy qui prononce le sermon.
            Un exorciste reconnu, assisté de sœur Ornella.

              +2

            Alerter
          • Alfred // 26.11.2017 à 12h56

            C’est que vous n’êtes pas encore devenu un “vrai” complotiste. 😉
            Quand après plus d’une décennie sans télé des gugusses me téléphonent pour me proposer des abonnements satellitaires ou autre je ne me dis pas que les fichiers sont pas à jour. Je me dis que c’est un larbin sous traitant du fisc qui essaye de savoir si vraiment je n’ai pas menti dans ma déclaration. On est parano où on l’est pas. 😀

              +6

            Alerter
            • Pierre Tavernier // 26.11.2017 à 13h06

              Ah, un truc à savoir.
              Si vous regardez la TV sur un écran connecté à un ordinateur (comme je le fais), vous n’êtes pas soumis à la redevance.
              Si vous la regardez sur un écran connecté à une box (même sans tuner dans l’écran), vous l’êtes.
              Donc non, les gugusses qui vous téléphonent ne sont probablement pas des agents du fisc. Ceux-ci se déplacent, ou “coincent” les gens par les factures d’achat de téléviseur, il me semble.

                +2

              Alerter
            • Raphaël // 26.11.2017 à 13h11

              Je paye la redevance et je ne regarde pas la télé, plus idiot qu’un complotiste troll de Poutine comme moi vous connaissez ?

                +2

              Alerter
            • Raphaël // 26.11.2017 à 13h23

              En ce moment je reçois mes ordres de l’ambassade de Chine, le rouble c’est très surfait en fait, je préfère les beaux billets rouges avec Mao dessus.

                +6

              Alerter
            • Fritz // 26.11.2017 à 13h27

              Pourtant, il nous a bien payés, le Vladimir.
              Bon, ben j’irai tout seul toucher mes roubles à l’ambassade.
              Gardez-moi quand même quelques liasses de yuan

                +4

              Alerter
            • R.C. // 28.11.2017 à 19h56

              Précision d’importance ce n’est pas le type d’écran (ordi, par ex.) qui vous exonère de la taxe mais le fait de ne pas accéder aux programmes par le moyen d’un tuner. Avec une carte tv informatique ou un magnétoscope vous êtes assujetti à la redevance…

                +1

              Alerter
      • Long Jone Silver // 26.11.2017 à 14h21

        Cela fait longtemps que ma tv ne sert qu’a voir des films et de temps temps des documentaires historiques.

          +5

        Alerter
      • R.C. // 28.11.2017 à 19h41

        Sauf que, cher Rafaël, la télé est – malheureusement – la seule source de culture pour un nombre non négligeable de gens.

        Même si cela paraît dérisoire et vain, la lutte pour des programmes tv de qualité (instructifs, esthétiques, etc.) est essentielle.

        C’est une manière également de contrarier l’entreprise d’abêtissement des foules au profit de la grande consommation et des oligarchies qui ne veulent pas voir trop de citoyens cultivés et critiques en face d’eux…

          +1

        Alerter
    • Jean-Luc // 28.11.2017 à 08h13

      Dégradation culturelle…
      Cela me rappelle une excellente revue, “psychologie” étoffée d’articles passionnants et argumentés sur la psychologie au sens de science humaine majeure.
      Ce journal a disparu. A présent, on trouve un magazine people, “psychologies”.
      Le simple ajout d’une lettre transforme discrètement le propos,
      il n’est plus question de LA psychologie mais de petites anecdotes sur les vedettes du jour.

        +1

      Alerter
  • philbrasov // 26.11.2017 à 09h07

    voyez plutôt de ce cote la.
    les salaires mirobolants de France television.
    http://bfmbusiness.bfmtv.com/entreprise/les-salaires-extravagants-de-france-televisions-1053269.html

      +8

    Alerter
  • Rémi // 26.11.2017 à 09h18

    En vérité, il n’y a qu’une solution à ce merdier.
    Quitter la ville pour ceux qui en ont les moyens, s’occuper de son potager, lire quelques livres qui élèvent l’ame.
    La ville, la mondialisation, la concentration des pouvoirs, la taille démographique de nos sociétés, ont atteint un tel niveau, qu’il est illusoire de vouloir les réformer. Le vrai progrès est d’aller vivre autrement.
    A la limite, la seule variable utile sur laquelle s’attarder est l’éducation, afin de modifier, pour les générations futures, le coeur de hommes dont les défauts que nous portons en chacun de nous (menteur, manipulateur, cynisme, manque d’empathie, ignorance, etc)sont la cause réelle du malheur des hommes et de l’état de nos sociétés.

      +28

    Alerter
    • TuYolPol // 26.11.2017 à 13h16

      Le problème, avec la fuite, c’est que la planète est petite. Il y a un moment où c’est le capitalisme ou la vie.

        +6

      Alerter
    • jules // 26.11.2017 à 21h01

      À voir le nombre de mérules quatre faces avec piscine, bains bulles et feu ouvert qui poussent un peu partout dans les campagnes, sans rien dire des 4×4 de dix-huit tonnes cinquante qui garnissent les abris de jardin et autres « carports » rien que pour aller soigner la névrose du clébard chez le vétérinaire ou celle du gamin chez l’éducateur LGBT, je me dis que ça deviendra vite plus commode d’élever des poules et de cultiver des salades ou pied d’une bordée de parcmètres plein centre ville qu’au fin fond de la Creuse ou du Poitou-Charentes.

        +6

      Alerter
  • Duracuir // 26.11.2017 à 09h38

    La plupart du temps, ces émissions sont agaçantes. Avec une “subversivité” niveau boyscout et incroyablement amateur.
    Dans celles que j’ai vu, j’ai été vraiment excédé par les procédés bidons et inutiles autant que par les raccourcis totalement foireux. Très facile à démonter pour leurs adversaires.
    C’est excellent si on arrête ces pied-nickelés. La nature ayant horreur du vide, les gens iront chercher de la vraie investigation sur le net.
    La seule émission interessante de tout le PAF était Là Bas Si J’Y Suis sur France Inter que même Sarko n’avait pas osé toucher et que Hollande a fait arrêter.
    Depuis, dans le PAF mainstream, point de salut.

      +14

    Alerter
    • Raphaël // 26.11.2017 à 09h53

      J’aimais bien aussi “Rendez vous avec X”, même si Pesnot est insupportable avec ses airs entendus. Heureusement il y a internet pour ceux dégoutés de France Inter :
      http://rendezvousavecmrx.free.fr/page/liste.php

      Il y a vraiment du lourd pour le coup.

        +3

      Alerter
  • bluerider // 26.11.2017 à 09h55

    LES PURGES 1/2 – Liste des émissions d’enquête ou de débat politique “ouvert à la vraie contradiction non atlantiste” disparues en France depuis 2007 : Souvenez-vous tout d’abord… des GUIGNOLS… devenus insipides et même idiots… Taddéï et son excellent CE SOIR OU JAMAIS (F3 puis F2 puis… je ne sais plus… enterrement de première classe par asphyxie, aujourd’hui Fréderic fait dans l’art et dans la musique sur EUROPE1 avec un générique aux accents musicaux proches de CSOJ, sorte d’hymne funèbre en forme de ricanement du système) – Daniel Mermet et son excellent “LA BAS SI J’y SUIS” (FRANCE INTER 15H00, là le vice c’est d’avoir remplacé Daniel avec un animateur qui a le même timbre de voix…une imposture de plus de Philippe Val ?) MONSIEUR X Patrick Pesnot (France inter, OK il partait à la retraite à ce qu’il en a dit, mais pour être remplacé par de la daube incolore inodore)… (à suivre)

      +10

    Alerter
    • K // 26.11.2017 à 21h12

      Exact. Et on pourrait prolonger cette triste liste avec mots croissant out ONPC

        +1

      Alerter
  • Etienne2 // 26.11.2017 à 09h56

    Comme dame bien née et par une carrière bien haute,
    comme servante des élites régnantes, Mme Ernotte, membre du club Le Siècle, a été propulsé à la tête de France-télévisions alors que la validité de son élection fut contesté, placée là dans un but bien précis: Verdier, Pujadas et d’autres ont été viré, alors Mme Lucet ne sera qu’une formalité et on s’habituera; allez En Marche! Place au jeune EM pour la gloire des vieux croutons qui l’on choisi pour jouer le rôle de gardien du salut des oligarques français;
    Par contre, je m’en souviens très bien, 15 ans en arrière, elle a eu le courage de sensibiliser l’opinion sur les réseaux pédophiles, “viols d’enfants,la fin du silence” avec l’aide d’une magistrate pour dénoncer des scènes d’horreur commis par des “ogres”(notables);
    au printemps dernier, elle a osé interpeller directement le pape(pédophilie);
    Je crois qu’elle a franchi plusieurs fois LEUR ligne rouge car ILS ne supporte pas la vérité qui leur pique au nez.

      +20

    Alerter
  • bluerider // 26.11.2017 à 09h59

    LES PURGES 2/2 – suite – PPDA… oups non, David PUJADAS lui-même… là c’est la première purge de Delphine ERNOTTE, histoire de justifier son poste à l’arrivée de Micron. Je le sais… j’ai véçu en entreprise la même manie destructrice… NATACHA POLONY virée en juin dernier de EUROPE1 et de PARIS PREMIERE (heureusement elle a rebondi sur LCI et SUDRADIO mais à des horaires improbables)… sans oublier Thomas Brighelli, viré du POINT pour ne pas avoir appelé à voter Micron… ou Pascal BONIFACE inquiété récemment… voilà les PURGES françaises, toutes opérées sur des journalistes qui avaient du succès. Pour terminer je vous cite l’un des pires caciques du “système de la vérité” francophone (écrivez à notre Ministère de la Vérité qui dilapide chaque année 480 millions de subventions pour les saletés qu’on tente de nous imposer de lire entendre regarder?) : L’ayatollah Patrick Cohen, en poster immense à la gare Montparnasse… boycottez le TGV atlantique, enfin, non… il y a la WIFI dedans pour s’échapper !

      +12

    Alerter
  • lecrabe // 26.11.2017 à 10h02

    Certes ces magazines d’info ne sont pas des brûlots révolutionnaires, surtout pour des internautes qui passent leur temps sur internet et ses sites d’informations non inféodés aux pouvoirs publics et à l’argent.
    Néanmoins, je trouve cette attitude “qu’ils crèvent, ce ne sont pas des héros” très nombriliste et contre-productive. Car il faut quand même reconnaître qu’à la télé, ces magazines d’enquêtes et d’informations sont ce qui s’approchent le plus du journalisme avec un grand J. Je ne regarde pas la télé, mais je sais qu’ils existent, pourquoi? parce qu’ils ont régulièrement jeté des pavés dans la mare, s’attaquant aussi bien à des grands groupes qu’à des politiques. Alors pour les millions de nos concitoyens qui “s’informent” encore à la source frelatée du petit écran, c’est une perte sèche en information. Vous croyez vraiment que parce qu’on coupe les vivres à Elise Lucet les téléspectateurs vont éteindre leur télé et venir sur les crises?
    C’est donc bien de censure en amont qu’il s’agit, Ruffin l’explique très bien dans sa dernière video:
    https://www.youtube.com/watch?v=Vq8Bp2rOD4Y
    Alors oui, vous, nous, personnellement ça nous en touche une sans faire bouger l’autre, ça fait déjà un moment qu’on s’est tourné vers le web pour trouver une information pluraliste et de qualité. Mais une société ce n’est pas que vous et moi, c’est aussi tous les autres, et on ne changera rien entre révolutionnaires de clavier confinés dans les marges des réseaux.

      +22

    Alerter
    • Etienne2 // 26.11.2017 à 18h01

      Oui, je suis régulièrement F.Ruffin: par sa voix, entre autres, le ton monte pour dénoncer les dérives autoritaires, simulacres à répétitions de déni-collectifs de démocratie et à mon avis il s’adresse à des “moulins à vent” qui ne broient plus le blé pour faire cuire du pain en récompensant les contribuables mais des carriéristes qui ne voient pas plus loin que leur petit confort, usine à broyer sans réelle conscience de leurs forfaitures,car nos bergers ne sont plus faute de Morale.
      Pour l’instant, malgré sa détermination, son courage, F.Ruffin et ses collègues, face à l’adversité et le combat qu’ils mènent, risqueraient de prendre plusieurs revers à cause des pleins pouvoirs d’EM et des contournements réitérés de l’actuel exécutif, du contrôle en particuliers des mass-médias: je suis peut-être trop exigeant et ne peux pas être à leurs places… mais souhaiterais qu’ils montent en verve et en puissance.

        +4

      Alerter
      • lecrabe // 26.11.2017 à 21h28

        Forcément avec des sources pareilles… je vous conseille, sinon d’abandonner ces machins, au moins de lire les articles et de ne pas vous contenter des titres. Ainsi vous auriez pu lire dans l’un:
        François Ruffin […] a ainsi déclaré ce jeudi soir sur France 2 : “Je glisserai un bulletin Emmanuel Macron dans l’urne”
        dans l’autre:
        Le journaliste-documentaire François Ruffin […] a également laissé entendre jeudi soir sur France 2 qu’il “glisserai(t) un bulletin Emmanuel Macron dans l’urne”
        Dire que c’est un appel à voter Macron, c’est simplement relayer les avanies de ces parodies de journaux…

          +2

        Alerter
  • s // 26.11.2017 à 10h05

    Simple censure ou totale dictature ?
    Il semble d’ailleurs que la construction européenne en a encore pas mal sous le pied avec la destruction de l’état nation et la création des euro régions, seulement il ne faudrait pas que le peuple en soit informé avant que cela ne soit réalisé !
    Attention les dirigeants, à force de pousser le bouchon il va finir par vous revenir à la gueule.

      +9

    Alerter
  • Fritz // 26.11.2017 à 10h37

    Raison de plus pour éteindre la télé… Ça tombe bien, je n’en ai jamais eu, au grand dam du fisc qui essaie périodiquement de me faire payer la redevance.

      +9

    Alerter
    • Etienne2 // 26.11.2017 à 18h39

      C’est votre choix mais on a encore quelques bonnes émissions comme par ex, “le dessous des cartes” ou quand vous rentrez du boulot on s’est habitué à “questions pour un champions” avec les enfants et la nuit lors d’insomnies, des reportages historiques ou sur l’environnement; sur LCP aussi, tout n’est pas à rejeter.
      Depuis la fin des années 70, le télé a bien changé et les séries actuelles sur fond de meurtres et d’enquêtes criminelles m’exaspèrent ainsi que trop de reportages des forces de l’ordre qui ne sont pour moi que propagande et n’invitent pas à l’apaisement: j’attends autre chose pour mes enfants.
      Sinon, il faudrait se faire ermite!

        +4

      Alerter
  • Pierdec // 26.11.2017 à 11h07

    Tempête dans un verre d’eau.
    Plus personne de sérieux ne regarde des programmes télévisés qui consistent à entrecouper des publicités concernant l’alimentation pour chien et des produits w.c. par des émissions de bourrage de crâne et de propagande.

      +8

    Alerter
    • Fritz // 26.11.2017 à 12h18

      Elles sont pénibles ces émissions, elles empêchent de bien suivre la pub.

      Même remarque pour les “articles” de l’Obs, du Point, de Marianne, etc.

        +12

      Alerter
    • Owen // 26.11.2017 à 12h29

      Taux d’équipement des téléviseurs dans les foyers: 94,1 % en 2016.
      On parle de baisse tendancielle: depuis 2012 la baisse est de 1 point environ. A ce rythme, cela fera 81% des foyers qui auront encore une TV en 2030.

      On n’a pas de TV non plus: on est des ultra minoritaires, sociologiquement sans poids sur la société.
      La TV reste le lieu de validation de la France et du monde officiel. Les propos d’un journaliste, d’un politique, d’un écrivain ou de tout penseur sont crédibles quand ils passent à la TV. Sinon, cela peut-être intéressant, mais la crédibilité lui manquera (ça reste à caution). Sans Lucet à la TV, le scandale Dépakine n’aurait pas été une information officielle. Les américains sont nos amis, les russes sont nos ennemis pour les français. Seule la TV peut décider l’inverse.

        +7

      Alerter
      • Galvan // 26.11.2017 à 23h05

        On peut posséder une TV et ne la regarder que très rarement ou pas de tout avec des émissions officielles. On peut aussi s’en servir comme un gros écran de PC … ( ça reste beaucoup moins cher qu’un moniteur de 43 pouces …). Beaucoup de jeunes couples ne regardent que Netflix sur leur TV. Le monde change et il ne va pas dans le sens du monde de la TV.

          +4

        Alerter
  • Le Rouméliote // 26.11.2017 à 11h30

    “vouloir “se séparer de CDD“, “dont certains sont des collaborateurs exclusifs et à temps plein” du groupe depuis près de 10 ans.” Drôle de gestion du personnel à France 2 ! Si les CDD en question vont devant les prud’hommes, ils sont sûrs de se faire requalifier en CDI, si cela est vrai.

      +14

    Alerter
    • Pierre Tavernier // 26.11.2017 à 12h27

      Oui, c’est une drôle de gestion, en fait un détournement du statut des intermittents du spectacle. En fait, nous appelons ça (nous, les “vrais” intermittents) des “permittents”. C’est une pratique relativement courante dans les boites de prod TV. Certaines emploient même des gens à temps plein ou presque, les déclarent une partie du temps et pour le reste, c’est : “oh, ben, les Assedics te payent, de toutes façons.”
      C’est bien évidemment totalement illégal, d’autant que pour bénéficier du statut d’intermittent, il faut théoriquement avoir plusieurs employeurs à l’année. Mais si ce n’est pas le cas, personne ne s’en soucie.
      Je ne sais pas si cela se pratique à France2, probablement pas, par contre dans les boites de prod à qui France2 achète ses programmes, c’est fort possible.

        +6

      Alerter
      • Eq // 27.11.2017 à 10h50

        Cest souvent la regle. Jai egalement souvent travaillé dans lindustrie publicitaire, allegrement sponsorise par le systeme des intermittent du spectacle. Les hens pensent souvent Que les intermittents profitent du systeme , mais ce sont bien les boites de prod qui en profitent en divisant leurs couts salaries par 2.

          +2

        Alerter
        • Pierre Tavernier // 27.11.2017 à 13h28

          C’est exactement ça, merci ! Cela permet également d’engager du personnel à volonté sans contrainte, sans heures supplémentaires ni heures de nuit (ni dimanche) et qu’on peut virer à tout moment sans question.
          Le système des intermittents est en fait une subvention déguisée aux boites de prod (tv, spectacle, événementielle), c’est la raison pour laquelle l’UE voulait contraindre la France à s’en débarrasser.
          Mais cela ne risque pas d’arriver, car les plus grands bénéficiaires au final sont les grands groupes l’audiovisuel ou de la mode.
          Par contre, les indemnités des intermittents se réduisent au fur et à mesure des années.
          À savoir: les caisses de retraite sont pleines. Parce que les intermittents ont une espérance de vie bien inférieure à la moyenne…

            +1

          Alerter
  • Nanker // 26.11.2017 à 11h41

    Par contre les journaux du 13h de la Deux et (surtout!) la Trois conserveront leur bataillon de bras cassés à carte de presse qui semaine après semaine nous mitonnent des “reportages” essentiels sur la fête de l’andouille dans le bas Quercy ou la galinette chanteuse. Regardez chaque week-end le JT du midi de la Trois animé par Catherine Matausch : “affligeant” ne suffit pas à décrire ce qu’on sert au téléspectateur.

    Si j’étais Elise Lucet je préparerais déjà ma reconversion… C’est triste!

      +5

    Alerter
    • Pierre Tavernier // 26.11.2017 à 12h29

      Non, je refuse de regarder “le JT du midi de la Trois animé par Catherine Matausch”.
      Je ne l’ai jamais vu, mais je refuse 😉

        +5

      Alerter
      • Fritz // 26.11.2017 à 19h23

        Tant qu’à faire, mieux vaut regarder un bon nanar sur son écran, c’est plus drôle.
        Celui-ci, par exemple : https://www.youtube.com/watch?v=arpH88Mx3z4
        “L’info” sur petit écran, c’est plutôt un gros navet : mauvais, et pas drôle du tout.

          +1

        Alerter
  • Nanker // 26.11.2017 à 11h48

    “Effectivement si la télé est votre seule source de culture, vous avez du soucis à vous faire. Mais essayez un truc : éteignez là. Vous allez gagner minimum deux heures par jour. Deux heures que vous mettrez à profit pour jardiner (même sur un balcon), apprendre une langue, lire des classiques, parler à vos proches, jouer aux jeux vidéos”

    Ca c’est la stratégie de l’autruche : “le monde pue alors alors je me replie sur mon (tout petit) monde intérieur que je cultive avec appétit”. Bof! Avec une attitude comme celle-là Olivier n’aurait jamais lancé son blog…
    Et je préfère une Elise Lucet qui mobilise 800 000 spectateurs sur un scandale sanitaire qu’un universitaire qui, sur le même sujet d’intérêt public, va vendre 300 exemplaires de son livre-réquisitoire. Croyez-le ou non c’est Lucet qui fera bouger les choses, pas le prof.

    Le média TV a un réel pouvoir et Ernotte le sait bien : celui de mobiliser les masses. En haut on préfère qu’elle crétinise ces masses. C’est en bonne voie… sauf si on se mobilise!

      +22

    Alerter
    • Fritz // 26.11.2017 à 12h37

      Vous préférez Elise Lucet au livre confidentiel d’un universitaire, certes. Mais cette dame, elle a quand même laissé Chirac mentir sans vergogne, le 21 septembre 2000, quelques heures après les révélations de la cassette Méry.
      https://www.youtube.com/watch?v=NC-wMm1QlpA (à 1’25)

      Le mot “abracadabrantesque” n’était là que pour distraire les nigauds, en France on est très fort pour détourner la conversation par une pirouette.

        +3

      Alerter
    • Raphaël // 26.11.2017 à 13h04

      Le mépris du prof fait partie du processus de crétinisation, vous ne vous en rendez même plus compte.

        +7

      Alerter
  • Louis Robert // 26.11.2017 à 13h09

    Proposition pour faire des économies: en remplacement, chaque jour, une seule émission en boucle toute la journée et intitulée « Ce qu’il faut penser de… », mais avec des pauses de « musique » de grande surface assorties de messages subliminaux au goût du jour.

    Terminé, tout ce bavardage critique!

      +2

    Alerter
  • Nadine // 26.11.2017 à 13h54

    Je vis à la campagne,je n’ai plus la télé depuis de nombreuses années, je lis ce qui reste d’indépendant des groupes financiers de la presse papier, j’écoute un peu France Culture, je suis abonnée aux Crises, je discute avec des amis, et je bouquine pas mal ce qui paraît chez des éditeurs comme La Découverte, Agone ou d’autres, des polars et des BD aussi, je regarde des séries pas toujours bien futées sur l’ordi, un peu les docs d’Arte + 7, je jardine et je câline mes bêtes… Ah zut ! Je suis prof ! Mais ne sommes nous pas quelques millions ? Et le bruitage TV en fond sonore des familles, vous croyez que je n’en parle pas aux parents ? Et mon mari retraité, vous pensez qu’il a bouche close quand il entend des propos qui le heurtent quand il fait les courses ?
    Quant à la censure elle a commencé par les artistes il y a déjà plusieurs années ! Elle progresse, certes… mais sans avoir recours à quelque théorie du complot les gens ne font pas tous si stupides ! Pourquoi y a-t-il eu tant d’abstentions ? Les salariés et chômeurs luttent, un peu partout, le tout c’est de fédérer ces mouvements !
    Allez, accrochons nous, Paris ne s’est pas fait en un jour !

      +9

    Alerter
  • condamy // 26.11.2017 à 14h03

    A mettre en rapport avec la supression par Sarkozy de l’émission Arrêt sur images ,on aime guère l’information qui dérange !!

      +3

    Alerter
    • Pierre Tavernier // 26.11.2017 à 15h33

      Arrêt sur images existe toujours sur le net, c’est payant, mais toujours d’aussi bonne qualité. Je préfère payer quelques bons médias plutôt qu’une redevance TV pour me farcir de la pub et des émissions plus ou moins débiles.
      Et au moins, on est certain de leur indépendance. Rappelez-vous, “quand c’est gratuit, c’est que vous êtes le produit”

        +4

      Alerter
  • petitjean // 26.11.2017 à 17h04

    De toute façon ces émissions n’apportent jamais rien de précis, de clair

    Ces reportages ne vont jamais jusqu’au bout du sujet qu’ils prétendent traiter

    Nous ne savons jamais rien des CAUSES et des RESPONSABLES

    Aucun ministre, aucun haut responsable ne sont jamais désignés ni invités à venir expliquer.

    Ces émissions ne sont que du vent, de l’enfumage pour faire de l’ écoute et détourner l’attention des ……citoyens

    enfin, si il y a encore des “citoyens” ???…………………….

      +4

    Alerter
  • Fabrice // 27.11.2017 à 05h48

    Au vu des échanges on voit que certains sont tellement dans le jusque boutisme qu’ils “jettent le bébé avec l’eau du bain” pas assez virulent à leur goût qu’il ne se rendent plus compte qu’ils font le jeux de ceux qu’ils disent combattre.

    Le tout ou rien est leur mot d’ordre jusqu’au boutiste mais au quotidien ils ne font rien du tout pour s’opposer au système et leur dénigrement des autres en font même les complices de ce à quoi ils disent s’opposer.

    Il faudrait qu’ils réalisent que les chevaliers blancs ça n’existe presque pas et que la résistance se fait par des petits rien qui finissent par briser et user les rouleaux compresseur (je ne vous sortirait pas l’histoire du colibri mais quand même).

    Alors oui je soutien l’action d’Élisabeth Lucet car elle à le mérite de faire un peu, même si c’est imparfait et que c’est parfois inégal elle gêne, elle pousse le grand nombre à avoir un sursaut d’indignation.

      +15

    Alerter
    • Raphaël // 27.11.2017 à 10h54

      Non, la résistance se fait sans concessions et pas avec des mous du genou qui veulent faire relâcher la pression tout doucement pour que surtout rien ne bouge. De plus je n’ai définitivement aucune leçon à recevoir de personne en matière de connaissance du marché du travail et de lutte sociale. Les procès d’intention de gens qui n’ont entendu parler du marché du travail qu’à la télé et n’ont mouillé la chemise que sur des cours de tennis me font doucement rire, mais j’ai malheureusement l’habitude, ayant été à l’université où j’ai côtoyé le pire du pire : l’UNEF.

        +2

      Alerter
  • Nanker // 27.11.2017 à 11h22

    “Non, je refuse de regarder “le JT du midi de la Trois animé par Catherine Matausch”.
    Je ne l’ai jamais vu, mais je refuse”

    Il ne s’agit pas de se forcer à le regarder tous les week-ends mais faites-le au moins une fois. Regardez le nombre de “journalistes” que France 3 emploie pour produire ces trucs navrants qu’ils appellent reportages. A la fin du journal regardez le nombre de rédacteurs en chef qu’il y a sur ce journal : je crois que c’est TROIS, ce qui est ahurissant vu la nullité du contenu rédactionnel!

    Alors quand Ernotte veut sabrer dans les effectifs des magazines d’enquête pour réduire les coûts je me dis que réduire le nombre d’inutiles dans la rédaction des JT serait **bien plus** judicieux.

      +4

    Alerter
    • Pierre Tavernier // 27.11.2017 à 13h15

      C’était un commentaire ironique. Même si je ne regarde plus ces journaux depuis longtemps, je me rappelle de leur néant en termes d’informations. Et je suis bien d’accord avec ce que vous suggérez en terme d’allocations de ressources.
      Le problème est que ces journaux ont leur public (souvent des retraités) qui leur est fidèle, et avale cette non-information.

        +2

      Alerter
  • A. F. // 27.11.2017 à 23h38

    Ce sont des émissions de pseudo-rebelles financés avec de l’argent public.
    Autrement dit, de la foutaise.

      +2

    Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications