Un vieil article du 8/1/2045, au moement où on ne savait pas grand chose des auteurs de l’attentat. Mais le papier est intéressant en termes de raisonnement / questions posées, par rapport à nos medias mainstream.

J’avais oublié de le sortir ; je le mets simplement pour archive sur ce dossier – ne vous excitez pas trop dessus 🙂

La question essentielle pour élucider l’attentat contre Charlie Hebdo est : qui sont les commanditaires des tueurs ? Qui sont les hommes de l’ombre ? À qui profite cet acte symbolique ? Quel est le but visé par ceux qui tirent les ficelles ? Ce n’est pas en faisant des discours empreints d’émotion que les gouvernements européens trouveront la réponse à ces interrogations, mais en menant une politique sobre et pragmatique : ils doivent vraiment tirer cette affaire au clair. Sinon L’Europe deviendra, à son insu, le prochain théâtre d’une guerre mondiale qui sévit/existe depuis des années et qui pourrait conduire à la destruction de la société libérale.

Avec le meurtre de sang-froid de 12 personnes dans les bureaux de la rédaction de la revue satirique Charlie Hebdo, la nouvelle guerre mondiale a atteint l’Europe. Les caractéristiques de cette guerre la distinguent des guerres traditionnelles. La tactique employée est dite asymétrique ; car ce ne sont plus des armées traditionnelles qui se font face, mais des commandos-tueurs qui sont de plus en plus composés de mercenaires rémunérés.

Dans le cas de l’attentat à Paris, la question la plus importante est : Qui sont les commanditaires ? Quelles sont leurs motivations ? Qui veut déstabiliser l’Europe – pour quelles raisons et par-dessus tout : dans quel but ?

Dès à présent, l’opinion publique attribue l’attentat aux cercles islamistes, bien qu’on ne sache rien sur les auteurs. On en sait encore moins sur les cerveaux et les hommes de l’ombre. La nouvelle guerre mondiale a lieu sans aucune déclaration de guerre et sans Convention de La Haye. Elle se cherche des cibles symboliques et tue sans se soucier des pertes civiles. Quand la fin justifie les moyens, on cherche des victimes, comme dans le cas de Charlie Hebdo, dont l’assassinat suscite particulièrement l’horreur ; parce que d’un côté ils sont – en tant qu’artistes – particulièrement non violents, mais que d’un autre côté ils représentent – de par les outils à leur disposition – une certaine culture anarchiste, qui représente toujours aux yeux des idéologies totalitaires, un défi déroutant.

La religion joue dans ce contexte un rôle secondaire : deux des victimes à Paris étaient musulmanes. Selon le journal « Le Monde », il s’agit de l’agent de police Ahmed Merabet et du correcteur de Charlie Hebdo, Mustapha Ourad. L’attentat s’inscrit évidemment dans un schéma bien connu ces dernières années, chaque fois qu’un acte s’inscrit dans une « toile de fond islamique » : Le New Yorker rappelle les assassinats des collaborateurs de Salman Rushdie et celui du réalisateur néerlandais Theo van Gogh. Ces assassinats avaient ,eux aussi, une dimension symbolique forte, eux aussi visaient des artistes.

Pourtant ce ne sont ni des émissions télévisées consacrées au conditionnement religieux de quelques cas de musulmans isolés, ni des manifestations de protestation passionnées qui permettront d’éclaircir l’attentat de Charlie Hebdo. L’Islam, en tant que religion, pourrait avoir joué un rôle − bien que l’on n’en sache encore rien − en cela qu’elle aurait permis aux instigateurs d’amener les tueurs, après lavage de cerveau, endoctrinement, ou bien en utilisant un fanatisme préexistant, à surmonter les dernières inhibitions avant le passage à l’acte. Si tel est le cas, on doit se poser les questions suivantes : Qui sont les groupes qui utilisent ce genre de méthodes ? Qui utilise ailleurs des méthodes semblables ? Quels sont les réseaux ? Avec qui les tueurs avaient-ils des contacts ?

L’attentat parisien comporte cependant une différence essentielle par rapport aux attentats suicides classiques : dans ces cas les tueurs sont drogués ou conditionnés pour être aussi eux-mêmes prêts à mourir. Dans le cas de l’attentat parisien, ce n’était apparemment pas le cas : les tueurs se sont enfuis – et n’ont donc pas pensé aux fameuses vierges de l’au-delà vers lesquelles leurs actes les menaient. Leur idée était de continuer à vivre sur terre, et elle se manifesta également par le fait que l’un des complices se serait manifestement rendu à la police.

L’enquête criminelle sur l’affaire Charlie Hebdo doit être menée à froid, de façon lucide, comme tout autre meurtre. Cela comprend la conservation de l’ensemble des preuves, une enquête systématique concernant les auteurs et une traque sans relâche des commanditaires de ce crime organisé. Le fait que les auteurs auraient oublié leurs cartes d’identité dans le véhicule ayant servi à leur fuite intrigue. En faisant parvenir des bribes d’informations aux médias, les autorités assouvissent certes le voyeurisme, mais empêchent cependant éventuellement l’éclaircissement de l’affaire et éveillent le soupçon de se satisfaire d’actes symboliques.

Il ne devrait pas en être ainsi, si nous voulons mettre fin à ce genre de terrorisme moderne.

À Paris, les assassins ont effectivement agi différemment des fanatiques religieux classiques. Sur les vidéos disponibles, ils ont plutôt un profil de tueurs à gages. Des experts en terrorisme, qui sont souvent étonnamment rapides à proposer une explication – comme c’est le cas pour Rolf Tophoven dans Focus – estiment que les assassins auraient agi comme un « commando d’exécution parfaitement organisé ».

Autant l’affirmation qu’ il s’agit de personnes avec une formation militaire semble pertinente, autant la référence à la perfection laisse à désirer : selon des informations médiatiques concordantes, les tueurs ont attendu d’être dans l’immeuble pour demander où se trouvait la rédaction. Une designer a été obligée d’entrer le code de la porte afin de permettre l’accès des meurtriers à leurs victimes.

Ceci dénote une action de commando ciblée, mais plutôt médiocrement préparée. Même en tenant compte des témoignages rapportant les invocations par les attaquants au Prophète, à Al Qaida et d’Alah Akbar, on ne peut y déceler aucune motivation religieuse. Contrairement à l’attentat parisien, l’assassinat de juifs dans un musée bruxellois était clairement un attentat islamique, dès lors que son auteur s’est finalement révélé être revenu de Syrie. En revanche, les auteurs de l’attentat à Paris pourraient être des mercenaires qui n’arrivent cependant pas à la hauteur de tueurs professionnels.

Impossible de dire si les auteurs ont un lien avec la guerre en Syrie, comme le suppose la revue Le Point. À la lumière des informations précédentes, tout ce que l’on peut affirmer avec une quasi-certitude est le fait qu’il s’agit de tueurs à gages ; aussi bien le déroulement de cet acte criminel que le choix des victimes étayent le soupçon.

Un sondage du Point indique que 90 pour cent des Français s’attendent à de nouveaux attentats. Ces craintes pourraient être justifiées. Car les tueurs gagnent leur vie en participant à cette guerre confuse et transfrontalière.

Il suffit de regarder les nombreuses interventions sur tout le globe de troupes n’opérant sous aucun drapeau national pour démontrer à quel point le statut de mercenaire est devenu courant.

En Syrie, des mercenaires venus du monde entier se battent aussi bien du côté du gouvernement que de « l’opposition armée ». En Arabie Saoudite, des dons provenant de cheikhs fortunés ont été collectés pour financer la guerre contre le régime de Bachar El-Assad. L’Etat islamique (EI) est constitué de 7 000 à 12 000 hommes. Parmi eux, il y aurait 3 000 étrangers. Beaucoup d’entre eux viendraient d’Europe, rapporte The Telegraph.

En 2013, le régime de Bachar el-Assad a, de la même façon, enrôlé 267 soldats de l’unité paramilitaire russe « Corps Slave » afin de combattre les forces islamistes armées ainsi que celles de l’armée syrienne libre. Leur zone d’intervention s’étend à Homs et Deir ez-Zor, rapporte le Huffington Post. Les combattants russes sont incorporés sous contrat au sein d’armées privées.

Cependant, la ligne de front en Syrie et en Iraq est souvent opaque, car de nombreuses armées privées internationales participent aux conflits en y envoyant des soldats sous contrat. Ces derniers ne sont motivés par aucune considération religieuse ou politique ; leur métier est d’être mercenaire. David Isenberg, un vétéran de la marine US et analyste à la société de conseil géopolitique Wikistrat, rapporte dans son site web que ces soldats privés sont majoritairement originaires des USA, du Canada, d’Allemagne, d’Australie, du Danemark, du Royaume-Uni et parfois des Pays-Bas.

Dans le livre Big Boy Rules de Steve Fainaru, il est question du soldat Chris Jackson. Il était employé en Irak par Crescent Security. « La seule chose à laquelle tu penses, c’est l’argent. On a 50 000 dollars US sur un compte et un mois plus tard s’y trouvent 57 000 dollars US », tels sont ses mots rapportés par Fainaru à la page 51.

L’Etat Islamique attire aussi des combattants potentiels avec de l’argent. « Ils me donnaient 1 500 dollars US chaque mois (cinq fois le revenu moyen syrien) ainsi qu’une auto, une maison et toutes les caméras dont j’avais besoin (…) L’équipement dont ils disposaient là-bas était étonnant », disait dans le Financial Times un ancien combattant de l’Etat Islamique.

L’argent nécessaire à l’État islamique pour financer ses combattants proviendrait des états pétroliers du Golfe, rapporte The Daily Beast. L’ancien secrétaire général de la sécurité nationale d’Arabie Saoudite, Bandar Ibn Sultan, est considéré comme un des plus importants soutiens de l’État Islamique. Son intérêt principal est de faire reculer l’influence de l’Iran et des chiites au Proche-Orient, rapportait The Independent. Cependant, la domination des pro-iraniens et des chiites dans le gouvernement central irakien est également un problème pour les états du Golfe.

En outre, les raisons de la politique énergétique jouent aussi un rôle important. Selon des informations du service secret US privé Stratfor, le gouvernement de l’Iran est le plus important concurrent de l’Arabie Saoudite au niveau de la politique énergétique. Ces derniers jours, une tentative d’attentat suicide est survenue à la frontière saoudienne. L’Arabie Saoudite est elle-même une monarchie marquée par le droit coutumier islamique dans laquelle les minorités religieuses sont opprimées, en particulier si elles appartiennent à un autre courant de l’Islam.

En Ukraine également, des mercenaires se battent des deux côtés : les uns financés par l’Ouest, les autres par la Russie. Ce sont souvent des Tchétchènes qui en fin de compte luttent les uns contre les autres pour gagner leur vie.

Cela fait des années que le journal Foreign Affairs a mis en garde le gouvernement des USA : ne pas sous-estimer la situation économique qui a poussé de nombreux Syriens et Irakiens à se mettre au service de l’État Islamique. La raison est simple : L’EI rémunère mieux que les autres organisations politiques.

Pour faire toute la lumière sur la frappe contre Charlie Hebdo, il est donc primordial de ne pas se focaliser sur le seul caractère “islamiste” des exécutants. Le rôle de bouc émissaire que l’on attribue habituellement aux musulmans arrange pas mal de monde : les politiciens d’extrême-droite peuvent en tirer parti. Dans un discours prononcé après l’attaque, la chef du Front National Marine Le Pen a indiqué que la France devait se protéger de l’islamisme militant de toutes les manières possibles, pour insister sur le fait que son parti était le mieux à même de le faire. Le président russe Vladimir Poutine lui aussi met depuis longtemps en garde contre les islamistes tout en restant sur ce point au niveau des généralités.

Dans cet ordre d’idée, la remarque de l’ancien membre de haut rang des services secrets turcs Mahir Kaynak récemment parue dans le journal turc Stargazete est particulièrement intéressante : la Russie veut que l’Ouest prenne conscience de la dangerosité des groupes islamistes et par conséquent souligne à chaque occasion que la Russie est plus à même de tenir en échec les sociétés islamiques sous son contrôle – notamment afin d’empêcher que les européens n’étendent leur influence aux états islamiques voisins de la Russie.

L’Arabie Saoudite ne manque pas une occasion de réaffirmer que l’Islam ne constitue pas un danger lorsqu’il est encadré par le droit et par la loi. Dans l’acception saoudienne, ceci ne correspond toutefois point aux lois libérales des sociétés occidentales, mais à son système totalitaire dans lequel les droits de l’homme n’ont de validité que dans la mesure où la dynastie régnante considère la chose comme opportune.

Les sociétés occidentales ne pourront se protéger contre d’autres commandos de tueurs que si elles parviennent à retrouver ceux qui tirent les ficelles, si elles stoppent toute relation de connivence avec eux et arrêtent de les financer ; elles devront renoncer à des profits probablement importants générés par les ventes d’armes et les importations de matières premières.

Il ne s’agit pas là d’une question de culture, encore moins de religion. Ce problème ne peut pas être résolu par des discours emphatiques, ni par des appels à l’unité nationale. Les services secrets ne peuvent pas non plus le résoudre en restreignant davantage les droits des citoyens. Et l’on résoudra encore moins le problème en laissant planer un soupçon généralisé sur tous les musulmans.

Si tant est que cela soit possible, on ne mettra fin aux agissements d’assassins comme ceux qui ont décimé Charlie Hebdo que par une enquête policière approfondie et par une politique réaliste, dans laquelle les gouvernements ne tiennent pas de beaux discours du dimanche, mais retrouvent les commanditaires, les désignent nommément et les isolent.

Dans ce domaine, la communauté internationale des états doit accepter de se voir reprocher que des actes terroristes commis en Europe n’aient toujours pas été élucidés, bien que cela ait été à chaque fois promis dès le premier choc émotionnel. Jusqu’à aujourd’hui, il n’y a pas d’explication au massacre du Maïdan de Kiev, jusqu’à aujourd’hui on ne sait pas qui a tiré sur l’avion MH17. Dans aucun de ces deux cas on n’a appréhendé les coupables, sans même parler de punir les commanditaires.

Les gouvernements européens sont maintenant confrontés à la question suivante : de quelle manière empêcher une guerre civile à caractère religieux ? La nouvelle guerre mondiale ne peut être évitée qu’en faisant tomber les masques des instigateurs de ces commandos suicides. Le New Yorker qualifie les meurtriers de « soldats dans une guerre contre la liberté de pensée et d’expression, contre la tolérance et le pluralisme ». Pour gagner cette guerre, l’Europe doit tout d’abord trouver les chefs de guerre et les capturer. Faute de quoi, la guerre contre le terrorisme se transformera en guerre idéologique et la sécurité intérieure en fantôme.

Ce n’est que lorsque les gouvernements européens entreprendront la recherche des instigateurs sans considération de personne qu’ils pourront le mieux empêcher la propagation de la guerre en Europe. Tout le reste n’est qu’illusion, car, dans une société libre, on ne peut arrêter des tueurs professionnels que si l’on met la main sur ceux qui émettent les chèques pour ces meurtriers.

Source : Deutsche Wirtschafts Nachrichten, le 08/01/2015

Traduit par les lecteurs du site www.les-crises.fr. Traduction librement reproductible en intégralité, en citant la source.

Des experts médico-légaux de la police française fouillent durant la nuit un appartement à Reims. La question cruciale est de savoir : qui a envoyé les tueurs au bureau de Charlie Hebdo ? (Photo : dpa)

45 réponses à [Archive] Charlie Hebdo : La nouvelle guerre mondiale menace la liberté en Europe

Commentaires recommandés

Larchitecte Le 11 avril 2015 à 00h29

“Pour gagner cette guerre, l’Europe doit tout d’abord trouver les chefs de guerre et les capturer.”

Bah perso je pense qu’on pourrait commencer par BHL:
1) ça nous ferait des vacances.
2) Il a un bon réseau de chef de guerre, je pense qu’en lui mettant quelques tartes à la crèmes dans la gueule il les balancera …

80)

  1. purefrancophone Le 11 avril 2015 à 00h25
    Afficher/Masquer

    En ce qui concerne les deux assassins de Paris , ils ont criés “on a tué Charlie , on a vengé le prophète” ! Signature d’un acte terroriste sur fond de religion .Un des frère est passé par le Yémen pour y être formé me semble t-il
    En ce qui concerne la policière tuée , probablement un essai pour voir si il était capable de la faire , avant de s’attaquer à l’hyper casher qui est une signature également .Venger les Palestiniens , on a déjà connu cela .
    Par contre , pour ce qui est es évènements dans divers pays du monde , ne faut-il pas se tourner vers l’Ouest???????


    • padawan Le 11 avril 2015 à 02h33
      Afficher/Masquer

      Article paru le 8/01/2015, on ne savait donc pas gd chose au lendemain de l’attaque du 7/01/2015.


  2. Larchitecte Le 11 avril 2015 à 00h29
    Afficher/Masquer

    “Pour gagner cette guerre, l’Europe doit tout d’abord trouver les chefs de guerre et les capturer.”

    Bah perso je pense qu’on pourrait commencer par BHL:
    1) ça nous ferait des vacances.
    2) Il a un bon réseau de chef de guerre, je pense qu’en lui mettant quelques tartes à la crèmes dans la gueule il les balancera …

    80)


    • purefrancophone Le 11 avril 2015 à 00h56
      Afficher/Masquer

      Larchitecte
      Il découvre que les Chrétiens d’Orient se font massacrer !!
      Nouvelle occupation pour ce rien de rien


    • john Le 11 avril 2015 à 10h20
      Afficher/Masquer

      Et les 2 pays “amis” wahhabites qui financent la propagation de leur version rétrograde de l’Islam.


  3. purefrancophone Le 11 avril 2015 à 00h31
    Afficher/Masquer

    Complément
    L’ouest donnant des ordres aux monarchies du ” pétro-dollars” énergie qui diminue dans les sous sol de ces pays!!!


  4. Ardèchoix Le 11 avril 2015 à 00h37
    Afficher/Masquer

    2 gars dans une imprimerie donc un bâtiment industriel neuf , pas possible de les prendre vivants ? C’est un bon début pour savoir la main qui a donnée .


  5. Fred Le 11 avril 2015 à 00h48
    Afficher/Masquer

    Bof,ou veut-on en venir avec cet article ?
    Je ne suis pas du tout d’accord sur le fait qu’il puisse affirmer avec quasi certitude qu’il s’agisse de tueurs à gages au sens propre.
    Je pense plutôt qu’il s’agit bien de paumés récupérés par une mouvance islamiste extrémiste,loin d’etre des pros aguerris comme on veut nous le faire croire.
    Quand on analyse les faits avec un peu de bon sens,on voit plutôt des amateurs que des pros du combat.Encore faut-il le faire.
    Ce n’est pas parce qu’on sait manier une arme qu’on est un commando d’élite !
    De plus,de vrais tueurs à gages ne se seraient certainement pas comportés comme les frères kouachi.
    Par définition,c’est leur ”métier”,ils sont payés pour ça,leur action est soigneusement préméditée et calibrée,tous les détails sont réglés,et à priori ils comptent certainement perdurer dans cette activité…
    ils ne se seraient sûrement pas trompés d’adresse comme des amateurs et auraient certainement disparu sans laisser de traces car leur but n’est pas non plus de finir criblés de balles par le gign une fois le contrat terminé !
    On a rien vu de tout ça avec les frères Kouachi…


  6. Larchitecte Le 11 avril 2015 à 00h50
    Afficher/Masquer

    Commanditaire ou pas cela n’a aucune importance:
    Qu’il s’agisse d’une ope noire ou de deux blaireaux convaincus de servir leur cause , le bilan c’est plus de tension entre communautés.

    Le choc des civilisation est en marche et nos fauteurs de guerre occidentaux, nos gentils démocrates qui sont en poste nous amènent à la guerre, civile ou plus, car il n’y a que la guerre qui permettra au système de rester en place, le système qui les sert…


  7. xma Le 11 avril 2015 à 00h57
    Afficher/Masquer

    Derrière Charlie, ce qui me choque c’est la façon dont les médias nous apprennent à nous résigner en répétant des phrases comme “de toute façon, on se saura jamais ce qui s’est passé”. Que ça soit pour les attentats ou pour les avions écrasés plus ou moins récemment, soit il y a une enquête, on sait, et c’est le processus normal, soit il n’y a pas d’enquête ou mal faite et il y a un problème. Les médias ne peuvent pas véhiculer un message comme quoi “on ne saura jamais” et donner des leçons de “Charlisme”.


    • bluetonga Le 11 avril 2015 à 11h04
      Afficher/Masquer

      Tout à fait d’accord. Ce n’est pas tant que les médias nous gavent de fariboles, c’est que ça n’a même plus l’air de les gêner. Je ne parle même pas de déontologie, ici, mais simplement de contact avec la réalité, de cohérence. Un événement comme celui de Charlie mériterait une véritable explication, une synthèse, un inventaire des faits indéniables et une analyse des points flous. Une vision étendue de l’événement, un profil psychologique, sociologique, pour faire la part des choses, distinguer le “fanatisme religieux” des autres paramètres. Le fameux cui bono qui n’est jamais, mais alors là jamais, abordé par nos médias et qui est pourtant la base de toute enquête.

      Les reporters devraient aller déterrer des indices, interroger des témoins, torcher des articles et des synthèses, se renvoyer la balle, confronter des arguments et des opinions. Tout ce qu’ils font, c’est tendre le micro aux officiels qui nous servent de grosses platée de clichés et de langue de bois, et grosso modo, se comporter comme un élevage de poule dans une basse cour : une alternance de caquetage insipide et d’agitation frénétique à la vue d’un grain de maïs. A force de pondre du prêt-à-penser, nos journalistes ont fini par évoluer vers le gallinacé.

      Ce délitement total, quasiment consensuel de l’information et de la réflexion publique sont pour moi les vrais mystères de nos sociétés modernes. Comment en sommes nous arrivés à nous contenter de si peu? Comment notre information, à l’instar de la malbouffe et de la mode vestimentaire, s’est-elle uniformisée et édulcorée au point de perdre toute saveur, toute pertinence?


  8. Hildegarde Le 11 avril 2015 à 01h06
    Afficher/Masquer

    Yes un bon système de p… que la masse adore et défend, maudit soit il ce peuple inculte se complaisant dans la décadence et débilité! La fin arrive à grand pas car le ciel et la terre en a marre de cette humanité de dégénérés et l ‘indifference des bons qui ne bougent pas un poil regardant le monde s’écroulé!


  9. purefrancophone Le 11 avril 2015 à 01h15
    Afficher/Masquer
    • Chris Le 11 avril 2015 à 12h16
      Afficher/Masquer

      Le Yémen était dans la liste de Clark Wesley. L’Iran attendra…


  10. JaySWD Le 11 avril 2015 à 01h40
    Afficher/Masquer

    Oh!! Des nouvelles des Charlots!! ça manquait….
    Figurez-vous que l’ultra-gauche caviar vient de changer son ADN.
    Désormais,ce sera:
    -NI DIEU….
    -NI MAITRE…..
    -NI DECOUVERT BANCAIRE! ! ! ! ! ! !

    Voyez donc:

    http://www.labanlieuesexprime.org/la-redaction-de-charlie-hebdo-se-divise-sur-largent-du-journal/


  11. farigoulette Le 11 avril 2015 à 04h12
    Afficher/Masquer

    http://www.michelcollon.info/Charlie-USA-Daesh-les-7.html

    Très bon journaliste d’investigation.


  12. Djinno Le 11 avril 2015 à 06h02
    Afficher/Masquer

    Ca faisait longtemps qu’on ne nous parlait plus de plan ourdi par un Cerveau Maléfique. Aucune explication simple ne peut, hélas, expliquer les convulsions furieuses et contradictoires qui agitent nos sociétés.


    • Kiwixar Le 11 avril 2015 à 07h38
      Afficher/Masquer

      “Aucune explication simple ne peut, hélas, expliquer les convulsions furieuses et contradictoires qui agitent nos sociétés.”

      La pauvreté et la misère expliquent beaucoup. On a rarement vu un cadre ou un ISFiste dire “société de merde, je vais tout faire pêter” puis sortir dans la rue pour perpétrer un crime, un acte terroriste ou quoique ce soit de similaire. Bon, si, Germanwings, mais justement les sociétés low-cost prennent des risques avec leur personnel (et avec les passagers).


    • Alain C Le 11 avril 2015 à 07h58
      Afficher/Masquer

      Si : égoïsme, appât du gain, lutte pour le pouvoir, désir de domination


  13. Patrick Luder Le 11 avril 2015 à 06h44
    Afficher/Masquer

    Présenter un acte idiot et fanatique de deux individus comme une guerre totale est complètement aberrant. Les bonnes questions ne sont ainsi pas posées.

    Question principale chez nous : Que pourrait faire notre société pour éviter que tout un pan de population soit ainsi mis de côté, comment pourrait-on mieux faire vivre les personnes ensemble ?

    Question de politique extérieure, les actes guerriers étrangers en Syrie et en Irak (entre autre) n’ont rien amené de bon … renverser des régimes dictatoriaux sans amener les peuples à participer à la vie politique autrement que par des guerres civiles est la cause de la gabegie actuelle au moyen-orient.

    Et enfin question de communication : Qui à intérêt à nous présenter une nouvelle guerre à combattre et dans quel but ?

    Charlie hebdo est le symptôme du malêtre de notre société … rien de plus !!!


    • FifiBrind_acier Le 11 avril 2015 à 07h51
      Afficher/Masquer

      Cela s’appelle ” le choc des civilisations”, une théorie pipeau mais bien utile quand on décidé de tuer son chien car il avait la rage…

      http://lewebpedagogique.com/grunen/le-choc-des-civilisations-de-samuel-huntington/


    • V_Parlier Le 11 avril 2015 à 15h56
      Afficher/Masquer

      La récupération malsaine de ce symptôme pour en faire une justification d’une fausse cohésion spontanée euro-atlantiste – coalition soi disant unie et heureuse – lors d’une grosse opération de communication, çà c’est une opération de préparation à la guerre. Et çà a servi anecdotiquement de prétexte à accuser même des non musulmans du délit d’anti-charlisme (p.ex. la Russie: http://www.youtube.com/watch?v=guoOiXKYZDk ).


  14. gonzo Le 11 avril 2015 à 07h16
    Afficher/Masquer

    le parcours de fuite en voiture n’a jamais ete clairement expliqué par le prefet ou la police. ce qui est clair c’est que la C3 prend le bd lenoir a contre sens apres l’accrochage sur la 1ere voiture de police, puis réapparait dans le bon sens mais de l’autre coté du square qui coupe le bd en 2, s’arrête pour exécuter le policier, la il y a l’accrochage avec les VTT, puis la fuite.

    lorsque l’on regarde une carte pour réaliser ce parcours il est incompréhensible, et dans le delai impartit infaisable.


  15. Fabrice Le 11 avril 2015 à 07h26
    Afficher/Masquer

    J’ai un peu de mal à croire à des pros ou mercenaire du terrorisme d’après la masse d’information que j’avais noté c’était que devant le bâtiment ils avaient commencé par ce tromper de bâtiment (pas très pro) et après ce réfugier dans une imprimerie et attendre de ce faire déloger sans même prendre les employés en otage.

    On sent quand même l’impréparation alors qu’ils avaient encore l’avantage de l’anonymat et qu’ils pouvaient soit pousser l’avantage en franchissant une frontière ou en allant dans un grand lieu public pour faire encore plus de dégâts.

    Leur attitude est quand même assez irréfléchis et sent plus l’acte flou avec quelques traces de préméditation qui a malheureusement bénéficié d’une chance de tous les diables.


    • FifiBrind_acier Le 11 avril 2015 à 08h09
      Afficher/Masquer

      Fabrice,
      La vraie question n’est pas savoir qui sont les branquignols qui ont fait le coup, mais qui sont les commanditaires? Et à qui cela bénéficie au final ?

      L’auteur du billet se fait des illusions, s’il croit à “une enquête sérieuse et fouillée”…
      Quand on n’a aucun intérêt à trouver, on évite de chercher !
      Des mois après le crash de l’avion de la Malaisia Air Lines au dessus de l’ Ukraine, on attend toujours la publication des enregistrements satellites américains…

      Le résultat est clair, semble-t-il, c’est la mise en place d’une surveillance potentielle de tous les citoyens, sous prétexte de lutte contre le terrorisme.

      Une étape supplémentaire vient d’être franchie avec le piratage de TV 5 Monde:
      le gouvernement qui n’a pas un sou, vient de créer 500 postes de techniciens pour lutter “contre le djihadisme ” sur Internet…

      http://www.zdnet.fr/actualites/piratage-tv5-monde-le-gouvernement-craint-d-autres-attaques-39817750.htm

      Pour votre sécurité, vous n’aurez plus de liberté.


  16. couci couça Le 11 avril 2015 à 08h03
    Afficher/Masquer

    Ouais , il me semble qu’une fatwa avait été prononcée contre C.H parce que le prophète avait été ridiculisé .
    A partir de là , vu le nombre de brousoufs , de toute obédience au sein de la galaxie islamiste , isolés ou organisés , rien d’étonnant que ce massacre ait eu lieu d’autant que ce n’est pas le premier .
    Maintenant que l’on vive dans un monde déséquilibré et chaotique ça me paraît évident .
    Que certains tirent les ficelles dans l’ombre , ça aussi .
    Pour le compte de qui a agi Ravaillac ?
    Et Al Quaeda ?
    Ce qui est inquiétant ce sont les arsenaux et les $ livrés à n’importe qui dans le cadre de campagnes belliqueuses : Irak, Libye et j’en oublie…
    Politiques fumeuses , mensongères ,menés par des apprentis sorciers qui allument des mèches partout .


  17. Hop Le 11 avril 2015 à 08h52
    Afficher/Masquer

    Ils sont drôles ces journalistes allemands : “Même en tenant compte des témoignages rapportant les invocations par les attaquants au Prophète, à Al Qaida et d’Alah Akbar, on ne peut y déceler aucune motivation religieuse.” . Non, c’est sûr ! D’ailleurs, hurler que le prophète est vengé n’a aucun lien avec l’islam, c’est juste une coïncidence. Quant au fait qu’il ne voulaient pas mourir en martyres, c’est totalement faux. Ils ont laissé des traces partout justement parce qu’ils tentaient de se faire connaître au maximum avant de mourir. Sans la pièce d’identité laissée volontairement sur le tableau de bord volé, ils tueraient encore. Encore un gélule de Padamalgam 75 mg et au lit …


  18. pucciarelli Le 11 avril 2015 à 09h06
    Afficher/Masquer

    On peut certes gloser sur les racines de ces attentats et tenter, avec bonne foi, d’en dédouaner “les Musulmans”, voire l’Islam, tout en glissant que peut-être M. Poutine, bon. Des faits sont avérés: mercenaires ou fous de Dieu, des Musulmans ont fait une boucherie en plein Paris. Qui commandite? Personne n’est assez naïf pour imaginer que tout état structuré et en compétition n’est pas capable de tout. Mais cela suffirait-il à ne pas voir le global raidissement de la sphère musulmane en réaction à la manière dont les Occidentaux les traitent depuis des décennies? Il est probable qu’il existe un point de jonction entre les idéologues islamistes, les intérêts des puissances engagées dans la lutte pour la survie ou l’écrasement du voisin, les milieux financiers, etc… (Les Etats Unis ont sans doute pas mal de choses à dire sur le sujet). Pour ma part, je considère que la sottise intégriste, d’où qu’elle naisse, est susceptible de conduire des simples d’esprit à des gestes affreux, avec ou sans les manigances d’on ne sait quel “deus ex machina”. Après tout, la chrétienté a connu jadis ses fous de Dieu. Ce serait donc le tour de l’Islam, sur fond d’humiliations répétées du monde musulman de la part de l’Occident, terme obligé quand par exemple la France n’a plus de politique étrangère indépendante. Moralité, d’une manière ou d’une autre, le regain islamique reste un terreau susceptible de générer ces horreurs qui devraient se renouveler. Le complotisme brouille les cartes, sans pour autant éclairer les citoyens. Que les pays occidentaux cessent leurs interventions chaotique dans les pays d’Islam (les bombardements US sur l’Irak ont été notamment des meurtres de masse), que la communauté internationale fasse l’impossible pour permettre à des états en difficulté de se redresser, que les Etats Unis acceptent enfin un règlement du conflit israélo-arabe, et on verra bien. Personne n’aime mourir, et un idiot fanatique sauf drogue ou prise en main brutale, pas plus que les autres quoiqu’on en dise ça et là. Moraliser enfin les relations avec les pays du Golfe, ce serait pas mal non plus. Mais il faudrait que dans le même temps, le monde occidental cesse d’être lui-même un fauteur de guerre et le pompier pyromane de la planète. A suivre donc.


    • Kiwixar Le 11 avril 2015 à 09h24
      Afficher/Masquer

      “des Musulmans ont fait une boucherie en plein Paris”

      20 morts (dont les 3 terroristes), c’est du “Fauchon”, de l’épicerie fine.
      La “boucherie”, c’est ce que l’OTAN fait au Moyen-Orient, avec sa GWOT (Global War On Terror, ou Global War OF Terror).

      1,3 millions de morts :
      http://www.lesoir.be/842738/article/actualite/monde/2015-04-04/13-million-morts-vrai-bilan-guerre-contre-terrorisme-infographie

      Body count (pdf détaillé de 100 pages) :
      http://www.psr.org/assets/pdfs/body-count.pdf

      L’Empire du Chaos :
      – dégomme les régimes laïcs (Saddam Hussein, Khaddafi, Bachar Al-Assad)
      – soutient les régimes antidémocratiques (Qatar, Arabie Saoudite, Bahrein)
      – est contre les pays musulmans MONOGAMES
      – soutient les pays musulmans POLYGAMES

      Il serait peut-être temps de se préoccuper de QUI fabrique ces “fous de dieu”, et pourquoi (pétrole, anyone?).


      • LBSSO Le 11 avril 2015 à 10h44
        Afficher/Masquer

        Bonjour Kiwixar,

        je partage entièrement votre conclusion qui demande à prendre du champs et à se demander qui “fabrique ces fous de dieu”. Donc je soutiens votre idée générale. Je voudrais toutefois apporter deux réflexions car je trouve que vos arguments nuisent à votre conclusion ce qui est dommage:

        -même si ces fous de Dieu sont “fabriqués” ils sont responsables de leurs actes tout autant que leurs marionnettistes (je pense que nous n’aurons pas un avis très éloigné sur ce point)

        -là où je m’interroge c’est sur la relation entre monogamie/musulman/régime soutenu ou “dégommé”

        L’Irak, la Lybie ,le Yémen ,etc. sont des pays combattus par “l’Empire du chaos” et sont des pays où la polygamie est autorisée. Kadhafi monogame….?!

        Inversement, la Tunisie ,le Maroc et d’autres soutenus par “l’Empire du chaos” défendent la monogamie (chacun à leur manière).

        Pour ne pas être long , je mets en lien la carte de la polygamie et le statut de celle-ci au sein de l’Islam .Il me semble que votre analyse consistant à dire que “l’Empire du chaos “combat les pays musulmans monogames et soutient les pays musulmans polygames ne tient pas.
        http://fr.wikipedia.org/wiki/Polygamie
        http://fr.wikipedia.org/wiki/Statut_de_la_polygamie_dans_l'islam

        -enfin “régime laïcs”. Je ne sais pas si le concept de laïcité s’applique à tous ces pays qui ont une autre histoire. Je vois cependant ce que vous voulez dire: des régimes ou d’autres religions étaient tolérées voire intégrées. Ici nous nous rejoignons.

        Enfin, j’ai une idée sur la polygamie dans notre société et son évolution mais cela est un autre débat.


        • Kiwixar Le 11 avril 2015 à 11h28
          Afficher/Masquer

          “Il me semble que votre analyse consistant à dire que “l’Empire du chaos “combat les pays musulmans monogames et soutient les pays musulmans polygames ne tient pas.”

          Ce n’est pas mon analyse, c’est l’hypothése récente (qui m’a interpellé) d’un journaliste alternatif “qu’on ne peut pas nommer” après qu’il ait dénoncé certaines “impostures”. Je la reprend telle quelle, et la description était certainement plus subtile et argumentée que le résumé rapide que j’en ai fait. Je ne suis vraiment pas connaisseur des pays musulmans, même si je connais un peu l’Indonésie. Peut-être que polygame/monogame n’est pas strictement exact (pour le moment?), mais il y a bien à mon avis une motivation de l’Empire du Chaos de détruire d’abord tous les pays musulmans “progressistes” au niveau de leur évolution sociale (nombre d’enfants par femme, etc).

          C’est peut-être une manière d’amener le chaos partout : ravager tout, en commençant par les pays les plus évolués (Europe, pays avancés du Moyen-Orient, etc). Donc, ça n’a peut-être rien à voir avec le pétrole, mais plutôt avec le fonctionnement du complexe militaro-industriel. Quant à la Lybie, c’était le pays d’Afrique le plus développé (indice de gini), et les Lybiens, même s’ils ne regrettent sans doute pas Kaddafi doivent pleurer sur leur niveau de vie détruit par l’intervention du “corbeau des charniers”.


          • LBSSO Le 11 avril 2015 à 14h21
            Afficher/Masquer

            Merci Kiwixar pour cette réponse sincère.

            Je suis rassuré de savoir que cette “théorie” n’est pas la votre ce qui n’était pour le moins pas clair dans votre post initial où vous semblez la prendre un peu vite ,c’est à dire sans la confronter aux faits,à votre compte.

            C’est vraiment impossible de connaître votre source ?J ‘aimerais bien la lire pour la confronter à mon opinion ,celle que je vous ai présentée précédemment.


            • JaySWD Le 11 avril 2015 à 19h37
              Afficher/Masquer

              La source est un journaliste français proche du régime Syrien,installé dans ce pays,dont les précoces remises en causes du 9/11 avaient fait grand bruit.


            • Kiwixar Le 11 avril 2015 à 23h53
              Afficher/Masquer

              L’article s’appelle “La guerre civile arabe”.
              Le journaliste en question habite en Syrie, et pour les infos sociologiques locales je fais beaucoup plus confiance aux gens habitant sur place qu’aux types écrivant depuis l’intérieur du périphérique parisien.

              Des infos intéressantes pour voir le “progressisme” des pays arabes et/ou à majorité musulmane (plutôt que “musulmans” tout court) serait d’avoir pour chaque pays :
              – le nombre d’enfants par femme
              – le % de femmes à l’université
              Et de comparer cette carte avec celle des pays que l’Empire du Chaos essaie de détruire en priorité. Mon petit doigt me dit qu’il a une fâcheuse tendance systématique à vouloir détruire les plus avancés sur ces points, tout en soutenant les régimes les plus rétrogrades socialement (Arabie Séoudite, Qatar, etc).

              Si vous connaissez le sujet et que ces réflexions vous amènent sur des bonnes pistes, proposez donc à Olivier un petit article synthétique. Avec le pic pétrolier qui se pointe, le Moyen-Orient (et le sud-Caucase) vont être une préoccupation euh préoccupante, et les points chauds sont déjà nombreux (Yemen, Iran, etc).


            • LBSSO Le 12 avril 2015 à 09h39
              Afficher/Masquer

              Bonjour Kiwixar,
              Merci à JaySWD

              J’ai lu l’article que vous m’avez indiqué:

              -la différence d’appréciation vient de l’analyse que l’on peut avoir sur l’évolution des forces en tension dans chaque pays à l’instant.Et à long terme:Choc de civilisation ou Transition culturelle démographique économique .
              -la monogamie / polygamie a un statut très différent,très hétérogènes suivant les pays y compris à l’intérieur des pays musulmans.
              http://en.wikipedia.org/wiki/Legal_status_of_polygamy
              -et enfin concernant une étude elle a déjà été réalisée par des démographes.Ex:
              Youssef Courbage, Emmanuel Todd,” Le rendez-vous des civilisations”


    • bluetonga Le 11 avril 2015 à 11h33
      Afficher/Masquer

      La question de la genèse contemporaine des fous de dieu islamiste est effectivement un des points particulièrement intéressant à soulever. Depuis l’encadrement et la formation des moudjahidines afghans et des rebelles tchétchènes jusqu’à la récente éruption de l’armée libre syrienne et bien entendu de l’état islamique.

      J’ai lu à moult reprises dans la presse dissidente qu’il fallait y voir l’empreinte de la CIA, du MI6, des services de renseignement occidentaux, soutenus par les monarchies du Golfe aux intérêts convergents. C’est une version qui est parfois entérinée au plus haut niveau, comme ici par Hillary Clinton :

      https://www.youtube.com/watch?v=Dqn0bm4E9yw

      https://www.youtube.com/watch?v=PJLR1LhxiN0

      Le cas de la Libye est un cas de changement de régime brutal et une agression très claire de l’otan, pour donner les résultats que l’on sait, à savoir l’avènement de nouveaux régimes islamistes sanguinaires, recrutés d’ailleurs par la suite pour donner un coup de main en Syrie. L’attitude pour le moins complaisante, quand pas franchement belliqueuse, des Turcs sur la frontière syrienne en dit long sur le rôle des forces atlantiques auprès des fanatiques religieux. Lorsque le belge Piccinin s’est fait séquestrer et torturer par les services de renseignement syrien, il a expliqué avoir été confondu avec un membre des renseignements français encadrant les rebelles, laissant supposer que cette présence était un fait de notoriété publique en Syrie.

      Récemment, les autorités irakiennes ont abattu deux transports d’armes britanniques qui manifestement ravitaillaient l’EI.

      http://reseauinternational.net/crash-de-deux-avions-british-transportant-des-armes-pour-daesh/

      Silence radio total dans notre presse sur cet événement.

      Les occidentaux, sous la férule de Washington et de Langley, semblent effectivement jouer aux pompiers/pyromanes. C’est tout-à-fait incroyable et inacceptable, quand on y pense. Mais dieu merci, grâce à la cécité complaisante de notre presse subsidiée, nos capacités de réflexion et d’indignation sont lourdement anesthésiées. Car ce sont eux qui sont censé nous faire réagir. Et seule leur schizophrénie consentie autorise les dérives actuelles.

      Une dernière note au sujet du cui bono. Effectivement, l’article fait allusion à Poutine, pour qui le terrorisme islamique reste un levier de rapprochement avec l’occident. Mais il passe sous silence l’évidence, le fait que tout terrorisme islamique, où qu’il soit et quelqu’il soit, resserre les liens de l’occident et de tout pays concerné avec ceux d’une petite nation récente du Proche-Orient, pugnace, nucléaire et très influente auprès de nos dirigeants. Chaque fois qu’un barbu fanatique commet une atrocité, la cote de cette petite nation remonte, et elle en a bien besoin, parce que si elle n’avait pas de puissants alliés, sa destinée serait certainement compromise.


  19. aleksandar Le 11 avril 2015 à 10h03
    Afficher/Masquer

    Pour trouver des commanditaires, encore faut il qu’il y en ai.
    Plus j’analyse le déroulement de cette attaque et plus j’ai l’impression d’avoir affaire a des amateurs, même si leur maniement des armes est pro.
    Tout dans l’attaque a un coté non préparé, non planifié, les itinéraires de repli ne sont pas reconnus, les caches inexistante, pas de filière d’exfiltration, des terroristes qui errent littéralement autour de paris, qui restent ensemble alors que la dispersion rapide des “cibles de recherche” est une constante, autant d’éléments qui infirment le thèse d’un réseau terroriste organisé.
    Un des frères Kouachi a déclaré lors de son procès en 2005 s’être radicalisé en découvrant les images de la torture à Abou Graib. Combien d’autres ont choisi le même chemin et sont devenus de futur terroristes en découvrant l’hypocrisie occidentale à ce moment la ?
    Ce qui amène au caractère islamique de cet attentat, qui selon certain ici se trouve avéré du seul fait que les terroriste ont crié ” le prophète est vengé “, il me semble que les motivations de ces terroristes devraient être étudiées selon un mode moins réducteur, manifestement la radicalisation d’un des frères Kouachi est plus en relation avec une “déception” concernant notre société et le sentiment d’un Islam “attaqué “, sentiment que confirme toutes les études d’opinion dans le monde islamique.
    Le seul point intéressant de cet article est justement de chercher au delà de l’opposition imbécile du choc des civilisations et autres oppositions ” islam = occident pour les nuls ” des explications logiques qui seules ouvrent une perspective de lutte contre le terrorisme, ce combat étant avant tout idéologique.
    Dans la lutte contre le terrorisme, nous avons toujours un coup de retard.
    Mais finalement cela arrange probablement nos élites, cet état de fait lui permet de contrôler le peuple.


  20. aleksandar Le 11 avril 2015 à 10h05
    Afficher/Masquer

    correction
    ” islam vs occident pour les nuls “


  21. Un naïf Le 11 avril 2015 à 12h06
    Afficher/Masquer

    Ce n’est pas interdit par la loi de parler de “false flag” sur internet ?
    C’est pas ça la nouvelle loi patriot act charlie ???


  22. Grégoire Le 11 avril 2015 à 14h07
    Afficher/Masquer

    L’histoire témoigne que le terrorisme est le plus souvant commandité et planifié par les gouvernants d’Etats qui voient là entre autres une bonne manière d’instaurer des lois liberticides et de justifier leurs guerres, occupations et pillages aux yeux d’opinions formatés à la naïve honnêteté. Ce n’est pas sans raison que les auteurs d’attentats disparasissent le plus souvant ou sont abattus presque toujours, ainsi la version pour le public ne peut être qu’a sens unique puisqu’un mort ne parle pas. Ce n’est pas sans raison non plus que des oligarques ou les Etats possédent les médias de masse ainsi on peut raconter ce que l’on veut aux populations trop occupés par leurs quotidiens pour avoir le temps de s’interroger réellement. D’ailleurs comment un quidam pourrait s’opposer ? Nous étions des millions en Europe et aux EU pour manisfester contre la guerre illégale de destruction de l’Irak, même l’ONU y était opposé et on a vu le résultat.


  23. aleksandar Le 11 avril 2015 à 16h04
    Afficher/Masquer

    Petite question sournoise….;
    Pourquoi il n’y a pas dans la presse de “révélations” concernant le troisième terrorisme qui s’est rendu ?
    1 ) Les juges on décidé de respecter enfin le secret de l’instruction.
    2 ) Il est muet.
    3 ) Il a malheureusement glissé sur la savonnette en sortant de la douche.
    4 ) Il a été condamné a lire tous les numéros de Charlie hebdo depuis sa création et a fini par devenir fou.


  24. aleksandar Le 11 avril 2015 à 16h05
    Afficher/Masquer

    * terroriste


  25. RGT Le 11 avril 2015 à 16h17
    Afficher/Masquer

    Au fait, qui a commencé à utiliser les “combattants de l’islam” en premier, dans les années 80 ?

    A l’époque, avec un peu de propagande, on pouvait convaincre les gogos qu’ils étaient les “Combattants de la Liberté qui luttaient contre l’Ogre Soviétique”…

    Ensuite, ces “combattants” ont été utilisés de partout pour défendre certains intérêts géopolitiques. Des régimes “bienveillants” ont été mis en place, puis sauvagement virés quand ils se sont montrés insuffisament coopératifs.

    Recherchez simplement à qui profite le crime.

    Des attentats locaux contre des intérêts étrangers sont tout à fait réalistes et entrent dans le “cadre normal” de relations dominés/dominants.

    Quand on analyse les attentats très spectaculaires perpétrés contre des populations non combattantes on est en droit de se poser quelques questions.

    Entre nous, quel est l’attentat qui est le plus efficace pour un peuple opprimé :
    – Un attentat contre des civils inocents qui entraînera un rejet total des auteurs.
    – Un attentat ciblé contre des “oligarques” ou des politiques qui décident réellement et qui feraient machine arrière en craignant pour leurs fesses.

    Les “premiers attentats terroristes” ont été faits par les “assassins” (achichin) , au moyen-orient.
    Leurs auteurs étaient des Ismaéliens, une branche “sociale” de l’islam (pas très éloignée des chiites) qui défendait les intérêts des pauvres contre les puissants (sunnites).
    Ces “actes terroristes” n’avaient pour cibles que les puissants qui écrasaient les peuples sous leur joug.
    Ils furent efficaces car lesdits puissants ont fini par reculer : S’ils persévéraient ils risquaient d’y laisser leur peau.

    Les assassins (originels, les vrais) n’ont JAMAIS pris pour cible des civils innocents.
    Leurs actes étaient d’ailleurs approuvés par le peuple qui les soutenait (officieusement, sinon c’était ma mort immédiate).

    Les “nouveaux combattants” ne servent aucunement les intérêts qu’ils défendent “officiellement”. Ils sont manipulés ou rémunérés pour commettre des actes qui sont utiles à leurs commanditaires.

    Mais bon, il n’est pas nécessaire de s’apesantir sur ce sujet, la manipulation des peuples fait partie de l’histoire humaine depuis que certains ont conquis le pouvoir (par le sang) et qu’ils ne souhaitent pas le lâcher.

    Ensuite, le point commun est que les “terroristes” meurent bêtement (c’est ballot) durant l’évènement MAIS comme ils sont très bêtes (sinon ils travailleraient à Wall Street, à la City ou à la Société Générale) les enquêteurs retouvent rapidement des preuves irréfutables qu’ils ont semé sur leur parcours comme le petit poucet. Ils sont nigauds quand-même !!!

    Après les “passeports magiques” US, nous avons les “cartes d’identités magiques” en France (sinon nous aurions été jaloux).

    A revoir sans modération pour vous réveiller de votre torpeur : http://www.dailymotion.com/video/x14pmyg_1-bigard-le-11-septembre-1-les-passeports-magiques-xvid_news


  26. ulule Le 11 avril 2015 à 16h38
    Afficher/Masquer

    Hors sujet mais… cet article mérite apriori notre attention :

    The future Russian-European war: balance of power and prospects of the American “Northern Fist”.
    @Dima Piterski, Translated by Kristina Rus

    http://fortruss.blogspot.fr/2015/04/the-future-russian-european-war-balance.html


  27. naz Le 11 avril 2015 à 17h32
    Afficher/Masquer

    liberté d’expression?


Charte de modérations des commentaires