Source : Facebook, Oliver Stone, 27-01-2017

Par Oliver Stone

Une fois de plus Robert Parry vise juste quand il s’attaque aux 50 années de mensonges ad nauseam de l’Establishment dans le New York Times, le Washington Post, le Time, CNN, le Wall Street journal, le New Yorker. Quand va-t-on reprendre le contrôle ? On se retrouve dans cette situation de fous, où les libéraux, soi-disant, nous poussent à la guerre contre la Russie rien que pour prouver que Donald Trump est un agent dormant de Vladimir Poutine. Et puis quoi encore ? On parle de GUERRE, là, de troupes américaines en mouvement aux frontières de la Russie le dernier jour du mandat d’Obama. Ne vient-on pas de voir un autre de ces soi-disant libéraux, Rachel Maddow, raconter dans son émission sur MSNBC qu’avec les troupes US aux frontières russes on va enfin savoir si Poutine a Trump dans sa poche ? Elle va jouer à ça encore combien de temps ? Tout ça n’est qu’un jeu pour ces gens de la TV, un jeu pour plus d’audimat, plus de ventes et de publicité.

Je pense que l’origine du problème c’est que nos agences de renseignement ne disent pas la vérité au peuple américain. Comment le pourraient-elles maintenant ? Elles ont tellement menti. Il semble qu’il n’y ait tout simplement pas de conscience d’un AUTRE point de vue dans ces milieux, – un récit contradictoire convaincant de l’histoire Ukraine/Crimée comme par exemple une solide ingérence de la CIA ou du Département d’Etat dans un coup d’Etat violent, soutenu par les francs-tireurs de “Secteur droit” ; ou de l’histoire syrienne – avec le soutien américain aux terroristes combattant pour un changement de régime. Il semble y avoir un manque de compréhension face aux jeux de stratégie joués par les guerriers de salon à Washington, à qui on donne toujours le bénéfice du doute en quelque sorte, en tant que serviteurs innocents de notre pays. J’ai également ce sentiment étrange et glaçant que trop de personnes de cette génération du nouveau millénaire ne savent tout simplement pas ce qu’est la guerre. Trop de films d’action aseptisés où on distribue les baffes ? Le Vietnam a été suffisamment horrible. J’y ai appris que la guerre détruit pratiquement tout, y compris la vérité ; elle nivelle par le bas, elle fait de tout le monde des brutes. Nous sommes déjà bien mal engagés avec ces accusations puériles autour des Russes piratant notre élection. Réfléchissez. Je retrouve ces allégations répétées encore et encore, et pourtant un rapport de 25 pages est sorti dans lequel il n’y a pas la moindre preuve…

Je le répète, les américains n’ont jamais souffert de la guerre. Les Russes ne s’en souviennent que trop bien, c’est dans leur ADN, pas dans le nôtre. On aime prétendre qu’on est des durs, mais en fait on a du mal à encaisser les dégâts. On aime les armées par procuration, mais nos vétérans blessés crient à l’aide et ce, sans commune mesure avec ce qu’une guerre majeure pourrait faire à notre population. Jack Ma, le PDG d’Alibaba, a visé juste en parlant de la mondialisation récemment – “Durant ces trente dernières années, l’Amérique a mené treize guerres, pour un coût de 14.000 milliards de dollars… Peu importe la valeur de votre stratégie, vous êtes censé dépenser l’argent pour vos concitoyens.” Il dit aussi que c’est pour cette raison que l’Amérique n’a pas profité de la mondialisation.

Je pense que Trump se rend compte de ça et qu’il est vilipendé pour son rapprochement avec les Russes par les libéraux qui étaient autrefois l’aile pacifiste de nos gouvernements. Je regrette la défaite monumentale en 1972 d’un leader comme George Mc Govern ou celle de Michael Dukakis en 1988. Pensez à ce que des hommes aussi honorables auraient fait pendant l’ère post Gorbatchev quand Clinton, Bush Junior et Obama ont étendu l’OTAN à treize pays d’Europe de l’est, détruisant ainsi le climat de détente atteint en 1989.

Je suis un libéral comme beaucoup d’entre vous. Et bien que je fréquente les milieux de New York et de Washington et connaisse certains médias, je n’ai jamais vu des tarés pareils, le cerveau complètement lavé, en train pleurer après une va-t-en-guerre comme Hillary Clinton. Amérique, réveille-toi avant qu’il ne soit trop tard. Arrête de jouer les gros bras, ferme ta grande gueule arrogante, arrête de te raconter que tu peux contrôler le monde et faire la police. Tu n’as pas les moyens. Tous les journaux et talk-shows pourront nous raconter que c’est nous les justes, ça ne fera pas un iota de différence quand soufflera le vent de la guerre. S’il vous plait, réveillez-vous à temps. Pensez différemment, ouvrez vos yeux et vos esprits à d’autres possibilités. Rien n’est pire que la guerre.

Robert Parry, “Comment le NYT joue avec l’Histoire”, Consortium news, http://bit.ly/2kdoJj1

“Une demande de preuve du piratage russe” Consortium news, http://bit.ly/2jv64S6

Source : Facebook, Oliver Stone, 27-01-2017

22 réponses à Comment l’Amérique joue avec l’Histoire, par Oliver Stone

Commentaires recommandés

Catalina Le 05 juin 2017 à 05h01

Ce qui est incroyable est le déni pratiqué par les atlantistes, même devant le fait accompli, ils continuent d’affirmer que les usa sont un modèle de démocratie et un pays qui défend les droits de l’homme. Il doit s’agir d’une maladie incurable car ce déni devant tant d’atrocités, tant de monstruosité est pathologique, indécent quand on dénombre les millions de morts essentiellement dus à “la politique” us et ses ” alliés” .

  1. Catalina Le 05 juin 2017 à 05h01
    Afficher/Masquer

    Ce qui est incroyable est le déni pratiqué par les atlantistes, même devant le fait accompli, ils continuent d’affirmer que les usa sont un modèle de démocratie et un pays qui défend les droits de l’homme. Il doit s’agir d’une maladie incurable car ce déni devant tant d’atrocités, tant de monstruosité est pathologique, indécent quand on dénombre les millions de morts essentiellement dus à “la politique” us et ses ” alliés” .


    • Yann Le 05 juin 2017 à 08h49
      Afficher/Masquer

      A croire que les Atlantistes ne feraient pas que servir la cause US mais en seraient partie prenante ?


    • Louis Robert Le 05 juin 2017 à 13h20
      Afficher/Masquer

      Rappel du père Bush:

      “I don’t care what the facts are!” (“Les faits ne m’imprortent pas” = “Au diable les faits!”)

      https://m.youtube.com/watch?v=10qatUWwIeg


  2. martin Le 05 juin 2017 à 09h12
    Afficher/Masquer

    Stone a raison

    “Les américains veulent la guerre et ne sont pas prêts tandis que les russes ne la veulent pas, mais sont prêts.” Tel est l’esprit général de la Russie.

    Mais Stone me semble faire partie de ces gens (lucides par ailleurs) qui n’ont pas encore compris A QUEL POINT la Russie est prête.

    Il faut avouer que la chose est difficile à imaginer si on se rapporte à ce qu’était la croyance partagée en Occident il y a seulement 5 ans.

    Mais ne doutons pas que la haute hiérarchie militaire US l’a compris. D’ou l’aspect “caquettement” du discours MSN.

    Ave


  3. RGT Le 05 juin 2017 à 09h14
    Afficher/Masquer

    Depuis sa création cet état n’a eu de cesse d’étendre son hégémonie.

    Au XIXè siècle, au détriment de ses proches voisins (natifs, mexicains) puis à partir de la 1ère guerre mondiale au détriment de tous les autres peuples, avec une accélération fulgurante à la fin de la 2de GM.

    C’est dans les gènes de cet état, et tellement ancré qu’il est très difficile, voir impossible de revenir en arrière.

    Certains me diraient qu’ils leur faudrait “une bonne guerre”…
    Très mauvaise idée car ils sont très mauvais perdants et seraient capables de faire péter la planète entière plutôt que de reconnaître leurs torts.

    Le SEUL moyen de neutraliser cet état voyou consisterait à ce que TOUS les autres peuples décident de créer un blocus comme ils le font avec les pays qui ne leur plaisent pas.

    Certes les locaux seront encore plus instrumentalisés mais au bout de quelques décennies il sera facile de la “libérer” “à l’irakienne” (guerre civile permanente) et le reste du monde aurait enfin la paix.


    • Idomar Yasagof Le 05 juin 2017 à 11h35
      Afficher/Masquer

      Ouais bien d’accord car la sanction économique les blesserait profondément, mais malheureusement je vois mal les gens refuser d’acheter un Iphone, un Mac, un MAc Do, une chaussure Nike etc … c’est tellement “in” et “up to date” !


      • Haricophile Le 05 juin 2017 à 14h05
        Afficher/Masquer

        Ne pas oublier que dans ce manège interviennent des multinationales bien plus puissantes que bien des états, et qu’elle sont très loin d’être neutres dans l’affaire, pour certains faire sauter la planète n’est rien en face de bénéfices à court terme, après moi le déluge, et il pensent (l’histoire jusqu’à présent ne leur donne pas tort renseignez vous sur Bayer, Exxon, Monsanto, Goldman Sachs etc.) que les catastrophes humaines peuvent être très profitables et renforcent leur positions de domination.

        Ne mettons pas tout sur le dos des États à l’heure ou certains jouent des jeux extrêmement dangereux sur le dos des états.


      • jp Le 06 juin 2017 à 00h34
        Afficher/Masquer

        je connais plus de gens sans Itruc mac macdo et nike que de gens avec (je n’ai aucune de ces daubes). Les sanctions économiques seront surtout refusées par les lobbistes des entreprises qui vendent ces m…


        • Lysbeth Levy Le 06 juin 2017 à 11h50
          Afficher/Masquer

          Comme vous j’essaie de boycotter les produits typiquement américains mais voilà c’est pas du gout de “certains” de mes petits enfants, et “Myckey/Minnie” est quasi obligatoire dans leurs chambres. Je suis trahie par ma propre famille, imaginez ma déception. Bon sinon vrai il faudrait pouvoir boycotter tous les produits made in Usa et la culture Us..mais c’est dur dans un pays colonisé après la guerre avec l’accord “Byrnes Blum” qui oblige nos pays a consommer des films, pubs, séries a la gloire de nos pseudo-libérateurs. https://fr.wikipedia.org/wiki/Accord_Blum-Byrnes Après on nous parle d’une 5 ème colonne pro-russe ? Mieux vaut en rire …


    • Dahool Le 05 juin 2017 à 13h04
      Afficher/Masquer

      Bonjour

      “Le SEUL moyen de neutraliser cet état voyou consisterait à ce que TOUS les autres peuples décident de créer un blocus comme ils le font avec les pays qui ne leur plaisent pas.”

      Comme pour la Syrie ou ailleurs, c’est aux résidents de faire bouger les choses. L’information est la clé, internet est attaqué pour cette raison, les ricains doivent se réveiller, je pense qu’ils ont commencé, et lutter contre “Comment l’Amérique joue avec l’histoire”.
      Nous ne devons pas, “TOUS les autres”, agir comme eux (décisions des élites dirigeantes US) mais soutenir le souhait de vérité des peuples.

      Trump a le mérite d’avoir mis en lumière les délits et délires de nos organes de presse, c’est cette lutte qu’il faut mener.


  4. Duracuir Le 05 juin 2017 à 09h17
    Afficher/Masquer

    Je recommande à chacun de voir la série “une autre histoire des USA” d’Oliver Stone. Série de 10 film docu de 45 mn chacun allant de 1944 au premier mandat d’Obama.
    Saisissant, désespérant, vraiment.
    Et pourtant, on le savait plus ou moins. Mais Stone remet implacablement les faits et les dates en exergue.
    Bidouillage de convention républicaine? Clinton n’est pas une première. L’éviction du post de vice-président du très à gauche Wallace, pourtant déjà vice-président, soutenu fermement par FDR, et aussi par plus de 80% des délégués de la convention. Celle-ci est un véritable scandale.
    Puis suivent les 70 ans de délires que l’ont sait.
    A voir absolument.
    Curieusement, la série complète, accessible sur DAILYMOTION est introuvable en entier sur Yahoo…. 🙂


    • Chris Le 05 juin 2017 à 16h47
      Afficher/Masquer

      Dans la première vidéo, on assiste à la prise de pouvoir de l’oligarchie américaine (Finance et grosses industries que l’on appellera plus tard multinationales) à travers l’élection d’un Truman, un psychopathe patent.
      Situation qui nous ramène au discours d’adieu de Eisenhower en 1961 qui en comprenait tous les dangers.
      Ces vidéos sont incroyablement révélatrices. C’est long à regarder mais franchement du temps super bien investi.


  5. Nerouiev Le 05 juin 2017 à 09h45
    Afficher/Masquer

    Un bon résumé par Oliver Stone sur l’état d’esprit aux USA dont le peuple, grâce au matraquage régulier des médias, est fier de sa démocratie justifiant ainsi les actions inavouables (donc cachées) de l’Establishment. Mais si ce super gendarme mondial qui nous tient aussi par la finance (banques et corruptions) ne respecte pas le droit international, il n’y aura aucun frein pour aller toujours plus loin pour alimenter par tous les moyens ses propres besoins en énergie et matières premières qui ont fait sa gloire matérielle appelée autrefois le rêve américain. Tant que l’ONU lui sera soumise ce sera ainsi sans aucune limite. La photo ci-dessus illustrant les insultes de Samantha Power à l’égard de Tchourkine est une belle représentation de ce que ne devrait pas être l’ONU. Nous avons besoin de ce vrai gendarme.


    • Idomar Yasagof Le 05 juin 2017 à 12h11
      Afficher/Masquer

      “est fier de sa démocratie…”
      Personnellement ma belle famille, américaine, état champêtre (corn), kinésithérapeute, républicaine, d’obédience protestante, reconnaît spontanément, et avec une certaine tristesse, le défaut de démocratie et condamne vivement les magouilles de Washington.
      Ah oui petit détail, la France pour eux est comme l’Ouzbékistan pour nous, lointaine et inconnue, pourtant il y a quatre génération leurs ascendants étaient “Dutsch”.
      Mais je ne sais pas si toutes ces considérations sont généralisables.


  6. Arcousan09 Le 05 juin 2017 à 10h00
    Afficher/Masquer

    Et bien oui, la guerre perpétuelle est en route et bien en route pour le plus grand bénéfice des complexes militaro-industriels US.
    Tout est permis, toutes les manipulations, tous les mensonges les plus évidents afin de justifier des comportements agressifs iniques.
    La “démocratie” américaine …. allons donc …
    La “défense des droits de l’homme” … allons donc !!! c’est dans le respect de cette “défense” que l’on massacre des populations entières, que l’on manipule à outrance les opinions publiques dans le seul but de justifier des interventions qui n’ont aucune justification …
    Les alliances de cette si belle “démocratie” parlent d’elles même: Arabie, Qatar …
    Les prochains pays à “démocratiser”: Venezuela, Iran, Philippines, Corée, Chine voire Russie ???
    Toutes ces billevesées n’ont qu’un seul but; le profit, uniquement le profit et que vaut une vie humaine à coté d’un profit bien juteux … même chose sur le climat ….
    L’avenir est radieux …


  7. fredseb Le 05 juin 2017 à 10h37
    Afficher/Masquer

    Moi aussi, j’ai longtemps pensé que l’aveuglement des étasuniens sur le côté “va-t-en-guerre” de leurs dirigeants, était dû au fait qu’ils n’ont jamais subi les dégâts de la guerre sur leur propre territoire.
    Mais force est de constater, lorsque l’on voit des millions de citoyens européens soutenir cette politique belliqueuse, que ce n’est pas une question de territoire mais bien un problème de générations et qu’au fur et à mesure que le temps passe, les innombrables monuments aux morts érigés jusque dans le moindre petit village d’Europe, ne peuvent plus rivaliser avec le cinéma hollywoodien et la propagande médiatique.


  8. Owen Le 05 juin 2017 à 10h39
    Afficher/Masquer

    « Il ne sert à rien d’avoir raison quand on a toutes les apparences contre soi ». Pigault-Lebrun. Les empiriques. —–

    La « cause des causes » est peut-être est dans le corpus doctrinaire des clans Kristol et Kagan rassemblé avec le Project for a New American Century.

    Les cercles du NWO, tels Bilderberg, le Council of Foreign Relation, La Trilaterale, sont les manifestations de la recherche du pouvoir et de l’argent. En bref, la caste des grands fauves.

    La lignée des neoconservateurs, consacrée par le PNAC, forme, elle, la caste du clergé, dont les médias atlantistes sont les propagateurs plus ou moins somnambules de la doctrine. Elle ne dit pas « nous sommes les plus forts », mais « nous avons raison ».
    Le Moyen Orient est un bazar qu’il faut remettre en ordre, pour le bien être des habitants. La Russie, avant la Chine, puis l’Inde sont des ennemis par nature, pas simplement pour des raisons stratégiques. Ces pays n’assimilent pas les bienfaits du libéralisme et de la prospérité que les US ont su bâtir dans leur pays, puis pour l’Europe après la II guerre mondiale. La guerre n’est pas le problème pour le pouvoir américain, c’est même une nécessité morale. On est bien dans un combat de valeurs.

    Pour rappel, je remets le lien de LBSSO, qui montre qu’il y a une pensée cohérente qui leur donne des raisons d’agir. http://www.lemonde.fr/international/article/2002/07/26/puissance-americaine-faiblesse-europeenne-par-robert-kagan_285878_3210.html


  9. Dahool Le 05 juin 2017 à 13h40
    Afficher/Masquer

    Bonjour

    “Tout ça n’est qu’un jeu pour ces gens de la TV, un jeu pour plus d’audimat, plus de ventes et de publicité.”
    Pas d’accord, la rentabilité des organes de presse n’est pas responsable de leurs jugements, ils ont la principale utilité de formater l’opinion. Ils sont le relais de la vérité souhaité par leur camp, ils sont donc aidés pour cela. Le média est celui qui tend le doigt pour montrer la lune, quand il remarque que le plus grand nombre regarde le doigt, il sait qu’il est utile et il devient chien de garde et non pas reine de beauté.

    “je n’ai jamais vu des tarés pareils”
    Question aux anciens, c’était comment avant ?

    Il nous faut absolument défendre l’accès à la diversité de l’information (le net) et le temps de cerveau disponible à cette quête sinon d’éveil, il n’y aura pas (sait pas si ça se dit…).


    • Subotai Le 06 juin 2017 à 06h18
      Afficher/Masquer

      De son temps de cerveau disponible, chacun en fait ce qu’il veut.
      Par contre la diversité de l’info et donc le non contrôle d’Internet est fondamental.
      J’ai lu quelque part hier un nouvel appel au contrôle d’Internet par un politicard quelconque, pour cause de terrorisme.
      Bon, inutile d’en dire plus…


  10. Lysbeth Levy Le 05 juin 2017 à 18h42
    Afficher/Masquer

    Bravo a Oliver Stone ! Il est temps pour les citoyens américains, les intellectuels de “la vraie gauche” si elle existe encore, et des gens de droite raisonnable, de lutter contre cet “état dans l’Etat” dit “l’état profond” soit le “lobby militaro-industriel-médiatique” Car il est vrai, Trump a “tenté” de “changer les règles” qui prévalent depuis trop longtemps juste après la chute de l’Urss, le 11/09/1990 quand “Bush père” a fait son “discours à la Nation” ou il promet un “nouvel Ordre mondial” a l’horizon (PNAC !) C’est à dire ce qui se passe actuellement des guerres un peu partout dans la zone dite des pays du MO ou d’Asie et Afrique. L’hégémonisme, “messianisme économique” de ce pays ne peux plus durer. Trop de destruction s’ensuivent et en plus ils ont osé dire que ça durerais 30 ans ! Ce qu’ils appellent la “guerre au terrorisme” est en vérité une “course” au “contrôle total” de l’Economie mondiale, financière et des “ressources essentielles” à cette “hégémonie économique”. C’est de l’intérieur que ce pays doit perdre son agressivité donc le peuple doit virer son “élite dirigeante” dépravée, avide et inhumaine.


Charte de modérations des commentaires