Les Crises Les Crises
3.avril.20203.4.2020 // Les Crises

Coronavirus : « Nos établissements sont totalement vides », déplore la fédération de l’hospitalisation privée

Merci 126
J'envoie

Source : France Bleu, Boris Hallier, 25-03-2020

Les cliniques peuvent accueillir des malades du coronavirus. Mais pour le moment, la fédération de l’hospitalisation privée déplore ne pas être sollicité.

« Sur la région Ile-de-France, nous avons plus de 250 établissements privés. Nous sommes une force d’appoint. Mais nous ne sommes pas sollicités », s’emporte Lamine Gharbi, président de la Fédération de l’hospitalisation privée, invité de France Bleu Paris ce mercredi, alors que le cap des 1.000 patients graves atteints du coronavirus a été franchi en région parisienne.

C’est un contre-sens, il faut que le public et le privé se parlent plus », assure-t-il. « Nous sommes encore dans les guerres de chapelle. »

« Vous pouvez venir vous faire dépister »

La Fédération l’assure, les patients peuvent venir se faire dépister dans les établissements privés. « Il n’y a rien à payer », assure Lamine Gharbi. « Nous pouvons prendre en charge les patients. Vous serez dépistés, vous n’aurez rien à payer, c’est la sécurité sociale qui nous rémunère ».

En revanche, les hôpitaux privés réclament eux aussi davantage de moyens pour mener ces dépistages. « Il manque des écouvillons, des réactifs, on ne peut même pas dépister la totalité de notre personnel soignant. On se demande comment c’est possible en France », explique le président de la Fédération de l’hospitalisation privée.

Source : France Bleu, Boris Hallier, 25-03-2020

Nous vous proposons cet article afin d'élargir votre champ de réflexion. Cela ne signifie pas forcément que nous approuvions la vision développée ici. Dans tous les cas, notre responsabilité s'arrête aux propos que nous reportons ici. [Lire plus]Nous ne sommes nullement engagés par les propos que l'auteur aurait pu tenir par ailleurs - et encore moins par ceux qu'il pourrait tenir dans le futur. Merci cependant de nous signaler par le formulaire de contact toute information concernant l'auteur qui pourrait nuire à sa réputation. 

Commentaire recommandé

Brigitte // 04.04.2020 à 09h03

C’est uniquement une mauvaise gestion de crise de la part de l’état. De quelque côté que l’on aborde cette crise, la déficience de l’état apparait au grand jour. Pas besoin de radiographie ni de scanner. Notre état est moribond. Déjà affaibli, le virus est en train de l’achever.
Depuis le début de cette crise, les décisions sont prises au compte-goutte, délivrant une potion idéologique à dose homéopathique. Nous avons un état placébo.
Les mots clés d’un état stratège sont oubliés. « prévoir  » « anticiper » « organiser » « décider » « réquisitionner » . Ils ont été remplacés par des mots en « ing » justes bon pour la com chère au libéraux euro-atlantistes.
Gardons espoir que les gens s’organisent eux-mêmes, entrent en dissidence puis en lutte.
Du gilet jaune passons à la blouse blanche. Cette fois-ci, il se pourrait que d’autres uniformes suivent…
Ils aiment les élections? alors demandons la destitution de Macron, des élections nationales anticipées et un référendum pour la sortie de l’UE et de l’euro!

10 réactions et commentaires

  • Bats0 // 03.04.2020 à 21h43

    « On se demande comment c’est possible en France » La France serait-elle en état de faillite ? Comment est-ce possible ? N’aurait-on pas usé et abusé de ses moyens permettant un certain confort pour sa population, sans se demander ce que ces actes démesurés et irresponsables pourraient engendrer envers nos générations, mais surtout pour celles naissantes et à venir ?

      +3

    Alerter
  • Anti-Mondialiste // 04.04.2020 à 04h30

    La mondialisation a fait du frankistan un pays du tiers-monde, c’est le principe des vases communicants

      +2

    Alerter
    • laurent // 04.04.2020 à 10h37

      Nous en sommes les seuls responsables !!! L’incompétence crasse et l’idéologie mondialiste ont fragilisé nos pays.

        +0

      Alerter
  • Brigitte // 04.04.2020 à 09h03

    C’est uniquement une mauvaise gestion de crise de la part de l’état. De quelque côté que l’on aborde cette crise, la déficience de l’état apparait au grand jour. Pas besoin de radiographie ni de scanner. Notre état est moribond. Déjà affaibli, le virus est en train de l’achever.
    Depuis le début de cette crise, les décisions sont prises au compte-goutte, délivrant une potion idéologique à dose homéopathique. Nous avons un état placébo.
    Les mots clés d’un état stratège sont oubliés. « prévoir  » « anticiper » « organiser » « décider » « réquisitionner » . Ils ont été remplacés par des mots en « ing » justes bon pour la com chère au libéraux euro-atlantistes.
    Gardons espoir que les gens s’organisent eux-mêmes, entrent en dissidence puis en lutte.
    Du gilet jaune passons à la blouse blanche. Cette fois-ci, il se pourrait que d’autres uniformes suivent…
    Ils aiment les élections? alors demandons la destitution de Macron, des élections nationales anticipées et un référendum pour la sortie de l’UE et de l’euro!

      +13

    Alerter
  • Arnaca // 04.04.2020 à 10h08

    Difficile de se débarrasser de son empreinte génétique.

      +0

    Alerter
  • Pangolin malin // 04.04.2020 à 10h22

    Ne vous inquiétez-pas le secteur privé qui est toujours plus efficace que l’Etat va intervenir pour nous sauver. Les assurances vont prendre en charge les manques à gagner, les cliniques privées soigner gratuitement (mais avec la sécu) tous les patients au bord de la rupture, l’industrie du luxe distribuer des masques avec des logos de marque à toute la population, etc.

    Quand ça va mal tout le monde se tourne vers l’Etat pour constater son disfonctionnement. Mais pourquoi ?
    Nous n’en voulions plus. Adressons-nous au marché.

      +1

    Alerter
    • Damien // 04.04.2020 à 16h14

      Vous avez raison, c’est bien ce qui me fait peur… Si on est vraiment en état de guerre, il faut réquisitionner l’ensemble de l’appareil productif. Je crois que contrairement à ce que l’on pense, l’après épidémie va être pire dans le sens de la libéralisation, des délocalisations vers la RPC en particulier, l’européisme, de la perte de nos libertés les plus élémentaires, et la liste n’est pas exhaustive… Et tout cela à cause une « mauvaise grippe » que nos dirigeants (politiques et économiques) ont été incapables de gérer (car le confinement est un aveu d’incompétence), ne serait-ce que le minimum.

        +0

      Alerter
  • J.L. // 04.04.2020 à 10h55

    vous nous invitons à se faire dépister dans les établissement prives et d’autre part vous signalé ne pas avoir les moyens de dépister votre personnel: ? ou est la vérité.

      +3

    Alerter
  • Meiji // 04.04.2020 à 17h56

    C’est pourtant possible. En Suisse, la collaboration entre les cliniques privées et les hôpitaux publics fonctionne parfaitement. Les chirurgiens peuvent opérer hors de leurs salles habituelles, le personnel est attribué globalement en fonction des besoins de l’état. Plus globalement les hôpitaux publics et universitaires sont totalement dédiés aux patients atteints du covid19 et les cliniques privées se concentrent sur la médecine urgente hors covid19. C’est juste une question de bon sens.

      +0

    Alerter
  • Arcousan09 // 05.04.2020 à 12h15

    Ce sont ces mêmes si géniaux et si inspirés politiques qui assènent des chiffres de décès évalués au doigt mouillé dans un but très précis: faire peur et manipuler les foules ….
    Les établissements privés manquent cruellement de tests pour le personnel soignant …..
    ALORS !!!
    Comment peuvent-ils affirmer avec une certitude absolue et sans aucun test, puisqu’il n’y en a pas, que tel ou tel résident en EHPAD est décédé à cause du covid ????

      +0

    Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications