Les Crises Les Crises
3.avril.20203.4.2020 // Les Crises

Coronavirus : une famille décimée par la maladie émeut l’Amérique

Merci 3
J'envoie

Mauvaise nouvelle pour les États-Unis : le surpoids semble être un sérieux facteur de risque.

Source : RTL, Philippe Corbé, 20-03-2020

Dans le New Jersey, aux États-Unis, l’histoire tragique d’une famille décimée par le coronavirus montre la viralité dévastatrice de l’épidémie.

La Californie vient de décréter le confinement comme en Italie, en France ou en Espagne. Aux États-Unis, c’est l’état le plus peuplé et le plus riche, avec 40 millions d’habitants. La banque Goldman Sachs estime que plus de 2 millions d’Américains ont perdu leur emploi cette semaine.

Pro Publica et le Washington Post ont aussi révélé cette nuit un potentiel scandale de délits d’initiés. Il est question de deux sénateurs qui auraient profité d’informations reçues en raison de leur poste, sur le danger réel du coronavirus, pour faire des opérations de bourse de plusieurs millions de dollars.

Les Américains vivent avec des informations qui se percutent. Mais d’une certaine manière, cette autre histoire que l’on suit ici depuis 24 heures a un effet glaçant pour les habitants qui comprennent pour la première fois ce qui les attend ici aussi. Cette histoire donne des visages à cette tragédie du coronavirus.

Comme le rapporte NBC News, cela se passe dans le New Jersey. C’est l’histoire d’une famille américaine d’origine italienne comme il y en a tant, les Fusco. La mama, dans cette famille c’est Grace, 73 ans. Elle a 11 enfants et 27 petits enfants. Le dimanche matin, ils vont ensemble à la messe. Le dimanche soir, elle les rassemble chez elle pour diner, autour d’une grande table. C’est la famille; le clan.

Grace est décédée mercredi soir du coronavirus, après avoir passé des dernières heures très pénibles, gravement malade, son souffle comme sur un fil, avec un respirateur. Grace est décédée sans savoir qu’une de ses fille était elle aussi décédée, en fin de semaine dernière. À 55 ans, emportée par le coronavirus.

Sans savoir aussi que son fils ainé est décédé, quelques heures plus tôt mercredi. Du coronavirus. Grace est morte mercredi soir, et tout à l’heure, c’est un autre de ses fils qui est décédé. Encore du coronavirus.

C’est terrible. Trois autres enfants de Grace sont à l’hôpital, dans un état grave. Une vingtaine d’autres membres de la famille sont en quarantaine, chez eux. Vous savez, on parle beaucoup de la viralité dévastatrice de ce Covid-19, mais pensez à cette histoire pour comprendre ce que cela veut vraiment dire.

Les membres de cette famille ont été contaminés au cours de l’un de leurs larges diners. Ils avaient convié récemment un ami, sans savoir qu’il était porteur du virus. C’était le premier porteur du virus dans le New Jersey.

Source : RTL, Philippe Corbé, 20-03-2020

Nous vous proposons cet article afin d'élargir votre champ de réflexion. Cela ne signifie pas forcément que nous approuvions la vision développée ici. Dans tous les cas, notre responsabilité s'arrête aux propos que nous reportons ici. [Lire plus]Nous ne sommes nullement engagés par les propos que l'auteur aurait pu tenir par ailleurs - et encore moins par ceux qu'il pourrait tenir dans le futur. Merci cependant de nous signaler par le formulaire de contact toute information concernant l'auteur qui pourrait nuire à sa réputation. 

Commentaire recommandé

Canard // 03.04.2020 à 11h52

L’obésité morbide, et derrière elle le lobby agro-industriel, sont autant responsables de ces drames familiaux que le virus.

3 réactions et commentaires

  • Canard // 03.04.2020 à 11h52

    L’obésité morbide, et derrière elle le lobby agro-industriel, sont autant responsables de ces drames familiaux que le virus.

      +5

    Alerter
  • Bats0 // 03.04.2020 à 14h13

    « Mauvaise nouvelle pour les États-Unis : le surpoids semble être un sérieux facteur de risque » comment doit-on interpréter cette phrase ? Soit elle est incomplète, ce que je pense, soit mal construite.
    « sérieux facteur de risque » de décès, c’est ce que je pense, car lors de l’infection, lorsqu’apparaît la fièvre, donc dans un état avancé du processus de l’infection, comme indiqué dans ce témoignage https://youtu.be/3oVPspva5p4 , si l’on est en surpoids, il faut bien comprendre que notre appareil respiratoire sera d’autant plus sollicité qu’il doit compenser 2 causes pour une oxygénation correcte de notre corps : la demande plus importante d’oxygène pour compenser le surpoids, et du fait que les cellules qui permettent l’échange entre l’apport d’oxygène et le rejet du CO2, dans notre corps, sont en partie, inopérantes dû à l’infection.
    Étant propriétaire d’un emphysème, et devant m’adapter à la situation, j’ai une certaine notion de cette gène.

      +0

    Alerter
    • Bats0 // 03.04.2020 à 14h41

      Pardon : « sérieux facteur de risque » de décès, souvent, mais plus encore, de complications respiratoires graves (c’est pour celà que sont utilisés les respirateurs, et si nécessaire, une mise en comas artificiel).

        +1

      Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications